AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 How do people make it through life without a sister ? (nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : vingt-six printemps
SURNOM : on l'appelle souvent par son prénom, mais il lui arrive de se faire appeler L.
STATUT : célibataire
MÉTIER : depuis peu océanologue après de longues études.
LOGEMENT : n°559 dans un grand appartement dans le quartier de Redcliffe

POSTS : 495 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle fait de la guitare depuis ses huit ans sans avoir imaginer faire carrière dedans, mais elle joue dans un groupe. Les "Nerverminder". ≈ elle a toujours été passionée par l'océan ce qui explique pourquoi elle fait ce métier et pourquoi elle aime tant le surf ≈ De plus elle aime énormément le sport et en pratique souvent en plus du surf ≈ Ses soeurs Nina et Shay sont les personnes les plus importantes dans sa vie ≈ La jeune femme est également passionnée par l'Histoire ≈ Elle est très engagée dans l'écologie
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :











RPs TERMINÉS : ≈ JONATHAN
PSEUDO : bluelagoon.
AVATAR : sarah hyland
CRÉDITS : Cranberry. (avatar) tumblr. (gifs) fucking face (signa) phaenomen. (icon)
DC : non pas pour le moment du moins
INSCRIT LE : 13/06/2016

MessageSujet: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Jeu 30 Juin - 23:03



 

 
How do people make it through life without a sister?

 
when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.

Les mains sur le volant en cuir de ma voiture, je conduisais chez moi tout en écoutant la radio. Une chanson de Lana Del Rey était en train de passer et je chantais de tout mon coeur sur cette chanson même si ce n'était pas forcément juste. Soudain je regardais ma montre. Il était déjà 18h23. Merde, j'étais partie trop tard du travail, je vais à peine avoir le temps de me préparer. En effet, ce soir-là je devais rejoindre ma soeur Nina chez elle pour y dîner et un peu parler de ce qu'il se passe dans nos vies en ce moment. Je roulais à toute allure pour arriver le moins en retard possible. Quoi que, je roulais toujours à toute allure, une mauvaise habitude qui m'avait déjà coûté quelques fois des accidents sans gravité. Après seulement une dizaine de minutes j'arrivai en courant devant la porte de mon appartement. Je n'avais qu'une vingtaine de minutes pour pouvoir me préparer, mais c'était largement faisable si je ne prenais pas mon temps. Alors je me dirigeai à grands pas jusque dans ma salle de bain afin de pouvoir prendre une douche bien chaude. Après cela je filais dans mon dressing, mis un jean et un tee-shirt blanc en lin assez large. J'ajoutais une touche de mascara ainsi qu'un peu de rouge à lèvre. Pour la coiffure j'avais décidé de les détacher. J'avais réussi à faire tout cela à moins de quinze minutes, un exploit pour moi, la personne qui était la plus en retard au monde sans doute. Alors que je venais de sortir de mon appartement et que j'étais en train de fermer la porte de chez moi je me rendis compte qu'il me manquait quelque chose. Je ne savais pas quoi au début, mais en marchant seulement quelques secondes cela me parut si évident. Mes chaussures ! J'ouvris à nouveau ma porte pour pouvoir prendre la première paire de chaussures qu'il me passait par la main. Des escarpins noirs. Je marchais assez vite pour ne pas perdre du temps, mais pas trop vite pour éviter de tomber. Le bruit de mes talons sur le parquet allait probablement rendre mes voisins du dessous fous. Mais je n'avais pas le temps pour m'excuser et cela n'arrivait pas souvent. Je jetais à nouveau un coup d'oeil à ma montre. Elle indiquait 19h04. J'avais le temps de passer par la boulangerie. Arrivée devant celle-ci, j'entrai dans le temple du sucre. Cette boulangerie était une vraie petite merveille. On pouvait rentrer à n'importe quelle heure on ne pouvait qu'être sûr d'une seule chose c'était qu'elle était pleine. Mais cela ne tombait pas trop bien pour moi. Avec de la chance je n'attendis seulement quelques minutes avant qu'une jeune femme ne vienne prendre ma commande. Je pris des petits gâteaux de soirées et des macarons. Après avoir payé je rentrais dans ma voiture et il était 19h18. Je n'allais pas être en retard ou de seulement peu de temps.

Ce que j'aimais le plus dans le quartier de Logan City était le fait qu'il était très calme et qu'il avait de la chance d'être entouré de verdure. En effet je prévoyais de venir habiter là quand j'aurais fondé ma petite famille, ce qui pour l'instant n'était pas près d'arriver. Je me tenais alors devant l'immense porte de la maison de ma soeur tout en tapant et criant que j'étais arrivée. Je pouvais entendre de dehors le bruit de ses pas qui arrivaient tout droit dans ma direction. Elle ouvrit donc la porte avec son grand sourire. Je souriais à mon tour en la prenant et la serrant dans mes bras comme je pouvais car je portais le paquet de desserts. « J'espère que je ne suis pas trop arrivée en retard », lui disais-je tout en lui donnant le paquet.
love.disaster



The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. ♡ fucking face.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9714-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah http://www.30yearsstillyoung.com/t10061-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah

le chat noir

ÂGE : trente-quatre années de poisse au quotidien. (2/02/1982)
STATUT : divorcée de theo depuis un an.
MÉTIER : gynécologue, elle en connaît un rayon sur les utérus et les mycoses vaginales.
LOGEMENT : #120 logan city avec son chien isaac et son fils magneto. ou l'inverse.

POSTS : 2386 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en afrique du sud, elle y a vécu quatre ans avant de déménager à brisbane ✽ elle a une soeur adoptive (elisabeth), une petite soeur de huit ans sa cadette (leah), mais également un petit garçon de cinq ans (isaac) ✽ maladroite et délurée, elle fait rire à peu près tout le monde ✽ elle a énormément de poisse et n'est tombée que sur de mauvais garçons ✽ elle a adopté un bouledogue français il y a quelques mois ✽ passionnée de skittles, elle pourrait exclusivement se nourrir de ces derniers ✽ adepte du yoga/pilates, elle est très flexible (huhu).
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : leahdeanelisabeththeo #2


- MOORE-KING FAMILY -
That’s the best thing about little sisters: They spend so much time wishing they were elder sisters that in the end they’re far wiser than the elder ones could ever be.

- ISAAC -
To have a child is to decide FOREVER to have your heart go walking around outside your body.

- THEO -
Why am I so emotional? No, it's not a good look, gain some self-control. And deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt.

- SHANE -
You build on failure. You use it as a stepping stone. Close the door on the past. You don't try to forget the mistakes, but you don't dwell on it. You don't let it have any of your energy, or any of your time, or any of your space.

PSEUDO : muffin.
AVATAR : mila (ku)kunis.
CRÉDITS : lokkidles (avatar), tumblr (gifs), astra (signa)
DC : janis, elsie & milena.
INSCRIT LE : 20/05/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Lun 4 Juil - 13:17

How do you make through life without a sister?
Leah & Nina
Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway.

Je m’approchai du robinet et l’enclenchai, réglant la température d’un air nonchalant. « Zaaaaaaac ! C’est l’heure du bain ! » m’époumonai-je en jetant un coup d’oeil à ma montre. J’avais juste assez de temps pour faire prendre le bain à mon fils, lui faire enfiler son pyjama et préparer le dîner. Je m’étais arrangée pour terminer mes consultations en fin d’après-midi, au lieu de laisser ma baby-sitter du moment s’occuper d’Isaac jusque passé vingt heures. « Zaaaaaac ! » criai-je à nouveau. La tête blonde de mon fils passa à travers la porte et je le regardai d’un air interrogateur. Que me préparait-il cette fois-ci? « Maman? » L’air penaud, il s’approcha de moi et s’enfouit dans mes bras. « Oh Zac, qu’est-ce qu’il se passe? » Je m’abaissai pour arriver à sa hauteur et passai ma main dans ses cheveux. « J-j-j’ai… renversé de la peinture sur Magneto… » Il regarda le sol d’un air déconfit et je haussai les épaules en soupirant légèrement. Je pris sur moi, comme d’habitude lorsque mon fils avait le malheur de faire une bêtise. « Hum… tu ne l’as pas fait pour prendre un bain avec lui, rassure-moi? » Le petit fit la moue et je me redressai. Je le laissai retirer ses vêtements et grimper dans la baignoire avant de lui donner quelques jouets. « Je vais aller voir les dégâts. » Je laissai mon fils s’amuser dans l’eau et allai chercher le bouledogue français qui avait rejoint la famille il y a déjà plus de trois mois. Je le trouvai avachi sur le tapis de jeu de mon fils, de la peinture bleue sur sur sa fourrure noire. Je soupirai et l’attrapai pour l’emmener dans la salle de bains. « Ton compagnon de jeu ! » lançai-je à Zac en déposant délicatement l’animal dans l’eau. « Je vous préviens, pas d’eau partout ! » Je m’assis à même le sol et aidai les deux calamités à se laver. Le chien semblait passer le meilleur moment de sa vie, et Isaac aussi, ce qui me tirait un large sourire. Je m’amusais avec eux durant de longues minutes, avant de m’activer et de les sécher à la vitesse de l’éclair. Je laissai ensuite Zac dans sa chambre en compagnie de son ami canin et d’un livre, et me précipitai dans la cuisine. J’enfournai le poulet que j’avais acheté le matin même et entrepris d’éplucher quelques pommes de terre lorsque j’entendis la sonnette de l’entrée. Je fis une légère grimace et me dirigeai rapidement vers la porte principale de la maison. Je découvris Leah et la pris aussitôt dans mes bas, un grand sourire aux lèvres. « J'espère que je ne suis pas trop arrivée en retard » me glissa-t-elle. Je secouai la tête. « Tu me connais, je serai toujours plus en retard que toi ! Même de chez moi ! » Je laissai échapper un rire et l’invitai à rentrer. « Zaaaaaaac ! Tata est là ! » criai-je en direction de l’escalier. Je me retournai vers ma soeur qui me tendait un sac au nom d’une boulangerie renommée. « Mais fallait pas ! » Je secouai une nouvelle fois la tête et me dirigeai alors vers la cuisine, ma soeur me suivant au pas. Je déposai le sac dans le frigo, car avec la chaleur Australienne les petites douceurs ne risquaient pas de survivre très longtemps. « Bon je te préviens, on va pas dîner tout de suite… » J’haussai les épaules d’un air penaud et retournai à l’épluchage de mes pommes de terre. « Comment tu vas sinon? » Je lançai un sourire à ma cadette et mon fils arriva en courant pour la prendre dans ses bras. « Tata Leaaaaaaah ! » s’exclama-t-il, ce qui me décrocha un léger rire. « Tu lui as manqué depuis… trois jours. » fis-je remarquer à Leah d’un air amusé.

Made by Neon Demon





look at what we had
You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.





Dernière édition par Nina Moore-King le Sam 24 Sep - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9213-everyday-is-a-second-chance-nina

ÂGE : vingt-six printemps
SURNOM : on l'appelle souvent par son prénom, mais il lui arrive de se faire appeler L.
STATUT : célibataire
MÉTIER : depuis peu océanologue après de longues études.
LOGEMENT : n°559 dans un grand appartement dans le quartier de Redcliffe

POSTS : 495 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle fait de la guitare depuis ses huit ans sans avoir imaginer faire carrière dedans, mais elle joue dans un groupe. Les "Nerverminder". ≈ elle a toujours été passionée par l'océan ce qui explique pourquoi elle fait ce métier et pourquoi elle aime tant le surf ≈ De plus elle aime énormément le sport et en pratique souvent en plus du surf ≈ Ses soeurs Nina et Shay sont les personnes les plus importantes dans sa vie ≈ La jeune femme est également passionnée par l'Histoire ≈ Elle est très engagée dans l'écologie
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :











RPs TERMINÉS : ≈ JONATHAN
PSEUDO : bluelagoon.
AVATAR : sarah hyland
CRÉDITS : Cranberry. (avatar) tumblr. (gifs) fucking face (signa) phaenomen. (icon)
DC : non pas pour le moment du moins
INSCRIT LE : 13/06/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Lun 4 Juil - 21:49



 

 
How do people make it through life without a sister?

 
when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.

Nina et moi avions une relation particulière, dans le bon sens du terme. Nous étions étonnement proches malgré notre différence d'âge et elle avait toujours su quand être là pour moi. De plus contrairement à toutes attentes, j'étais la plus mature des deux, même si je pouvais redevenir incroyablement gamine avec elle. Ce dîner avec elle allait me permettre de m'échapper un peu de ma vie de tous les jours et de pouvoir lui rire avec elle. J'étais alors devant la porte avec mon petit sac de la boulangerie tout en m'excusant si j'étais en retard. « Tu me connais, je serai toujours plus en retard que toi ! Même de chez moi ! », disait-elle tout en me faisant entrer dans sa magnifique maison. Il était vrai qu'elle n'était pas très ponctuelle non plus. Voir pas du tout. L'avantage était qu'elle arrivait souvent après moi au rendez-vous de famille, ce qui me permettait d'être un peu désolée. « Zaaaaaaac ! Tata est là ! » Isaac était le fils de ma soeur Nina, ce qui faisait de moi sa tata.Ce véritable petit bout de chou pouvait être un ange comme un démon -comme la majorité des enfants à cet âge-, mais malgré cela, je l'aimais énormément et adorais passer du temps avec lui. Maintenant que j'avais finis mes études je voulais à mon tour fonder ma petite famille, mais malheureusement je n'avais pas trouvé la bonne personne encore. Nina prit alors le paquet de petits gâteaux que je lui tendais. « Mais fallait pas ! », disait-elle tout en se dirigeant vers la cuisine pour les mettre dans le frigo. « On verra bien si tu diras la même chose quand tu les auras goûté ! » Je regardais alors la cuisine et vis sur le plan de travail que le dîner ne risquait pas d'être prêt avant un certain moment. « Bon je te préviens, on va pas dîner tout de suite… » C'était bien ce que j'avais deviné quelques secondes plutôt. Cela me fit rire. Elle haussa les épaules tout en prenant une pomme de terre et en l'épluchant. J'en pris une à mon tour, tout en cherchant un économe dans le tiroir en face de moi. A deux nous irions plus vite. « Comment tu vas sinon? » Je n'avais pas eu le temps de lui répondre qu'Isaac déboula à toute allure vers moi en me prenant dans ses bras du haut de sa taille tout en hurlant « Tata Leaaaaaaah ! ». Je le pris alors du mieux que je pouvais dans mes bras. Il avait drôlement grandi ces derniers temps et du haut de mon mètre cinquante-sept j'avais du mal à le porter. « Tu lui as manqué depuis… trois jours. » ricana-t-elle. Ce qui me fit rire à mon tour. Il était vrai que je le voyais assez souvent, mais il avait toujours ce même enthousiasme dès qu'il me voyait. « En même temps on ne peut jamais se lasser d'une tata aussi parfaite. Hein Isaac ? », fis-je en riant. Puis je continuais sur un sujet beaucoup plus sérieux. « Je ne vais pas trop mal, enfin je crois.. Tu sais depuis que j'ai rompu avec Aaron c'est plus pareil à la maison. C'est bizarre parce que c'est vide, du coup j'ai un peu eu du mal à m'y faire.. » A vérité le plus dur n'avait pas été de rompre, mais de me retrouver seule, du jour au lendemain. Notre rupture en avait étonné plus d'un parce que nous formions sois disant le couple parfait. Mais ce n'était qu'une apparence. Ces six derniers mois avaient été horribles car nous les passions à nous disputer et à nous battre. Il y avait plus d'une assiette qui avait été cassée à cause de toute cette colère. Mais après tout j'étais jeune encore et je ne voulais pas me tromper de personne, parce qu'en restant avec lui c'était clairement ce que j'allais faire.

love.disaster



The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. ♡ fucking face.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9714-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah http://www.30yearsstillyoung.com/t10061-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah

le chat noir

ÂGE : trente-quatre années de poisse au quotidien. (2/02/1982)
STATUT : divorcée de theo depuis un an.
MÉTIER : gynécologue, elle en connaît un rayon sur les utérus et les mycoses vaginales.
LOGEMENT : #120 logan city avec son chien isaac et son fils magneto. ou l'inverse.

POSTS : 2386 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en afrique du sud, elle y a vécu quatre ans avant de déménager à brisbane ✽ elle a une soeur adoptive (elisabeth), une petite soeur de huit ans sa cadette (leah), mais également un petit garçon de cinq ans (isaac) ✽ maladroite et délurée, elle fait rire à peu près tout le monde ✽ elle a énormément de poisse et n'est tombée que sur de mauvais garçons ✽ elle a adopté un bouledogue français il y a quelques mois ✽ passionnée de skittles, elle pourrait exclusivement se nourrir de ces derniers ✽ adepte du yoga/pilates, elle est très flexible (huhu).
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : leahdeanelisabeththeo #2


- MOORE-KING FAMILY -
That’s the best thing about little sisters: They spend so much time wishing they were elder sisters that in the end they’re far wiser than the elder ones could ever be.

- ISAAC -
To have a child is to decide FOREVER to have your heart go walking around outside your body.

- THEO -
Why am I so emotional? No, it's not a good look, gain some self-control. And deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt.

- SHANE -
You build on failure. You use it as a stepping stone. Close the door on the past. You don't try to forget the mistakes, but you don't dwell on it. You don't let it have any of your energy, or any of your time, or any of your space.

PSEUDO : muffin.
AVATAR : mila (ku)kunis.
CRÉDITS : lokkidles (avatar), tumblr (gifs), astra (signa)
DC : janis, elsie & milena.
INSCRIT LE : 20/05/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Jeu 21 Juil - 15:51

How do you make through life without a sister?
Leah & Nina
Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway.

Ma soeur représentait tout pour moi, tout comme Isaac. Ils étaient mon monde, les seuls à me connaître sur le bout des doigts, et surtout les seuls étant capables de deviner lorsque je n’allais pas bien. Leah avait d’ailleurs longuement émis des doutes quant à mon mariage, mais elle n’avait jamais réellement voulu s’interposer entre Theo et moi. Elle n’avait pas vraiment été étonnée lorsque je lui avais annoncé le pot-aux-roses, et elle m’avait comprise et aidée le plus simplement – et le plus honnêtement du monde. J’admirais sa force de caractère, sa sagesse et sa maturité presque exemplaire. De la famille Moore-King, elle en était certainement le pilier, l’ancre, le phare dans la pénombre. Elle était assurément le membre le plus sensé et le plus raisonnable de la famille. Isaac le comprenait aussi, et adorait tout simplement sa tante, qu’il considérait j’en suis sûre comme sa deuxième mère. Pour être honnête, j’en étais heureuse. Elle était un modèle irréprochable et la voir aussi active dans la vie de mon fils me réconfortait, surtout comparé au chaos indescriptible de ma vie personnelle. Je suis sûre au fond qu’elle l’apaisait. Et en parlant de lui, le voilà qui s’amena et couru dans les bras de ma cadette, une joie indescriptible ayant pris possession de son petit corps. Je fis une réflexion à Leah d’un air amusé. « En même temps on ne peut jamais se lasser d'une tata aussi parfaite. Hein Isaac ? » Le petit, dans ses bras, hocha la tête et reprit ensuite contact avec le sol marbré de ma cuisine. Il resta accroché à la jambe de Leah et je ne pus m’empêcher de lui lancer un regard faussement agacé. « Je ne vais pas trop mal, enfin je crois.. Tu sais depuis que j'ai rompu avec Aaron c'est plus pareil à la maison. C'est bizarre parce que c'est vide, du coup j'ai un peu eu du mal à m'y faire... » Je continuai d’éplucher ma pomme de terre et me concentrai alors dessus d’un air un peu trop impliqué. Je repensai alors à Theo, au vide immense qu’il avait laissé depuis son départ. Un départ mérité, certes, mais un chamboulement certain dans ma vie et dans celle de notre fils. Je baissai les yeux sur mon économe et attrapai une autre pomme de terre. « Mmmh… » Je me laissai ainsi submerger durant quelques secondes et relevai mon regard en direction de ma soeur, stoppant mon geste. « Je suis bien placée pour te dire que ça fait mal les ruptures… Mais tu sais Leah, c’est souvent pour un mieux. » Je lui lançai un faible sourire et m’adressai ensuite à Isaac : « Il est l’heure d’aller dormir, petit bonhomme ! » Le petit geignit un instant, se fourra dans les jupes de sa tante. « Il y a une bouteille de merlot dans le frigo, je te laisse nous servir un verre? » Lançai-je à ma soeur en prenant Isaac dans mes bras pour l’emmener dans sa chambre. Je redescendis quelques minutes plus tard et découvris ma soeur, ayant terminé d’éplucher les patates, un verre en face d’elle et celui que je devinai être le mien quelques centimètres plus loin. J’attrapai ce dernier et vins le cogner contre celui de ma soeur. « Santé ma belle, à notre nouvelle vie ! » Ce fût un sourire teinté d’amertume qui prit place sur mon visage, mais je savais qu’au fond les choses iraient mieux…

Made by Neon Demon




look at what we had
You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.





Dernière édition par Nina Moore-King le Sam 24 Sep - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9213-everyday-is-a-second-chance-nina

ÂGE : vingt-six printemps
SURNOM : on l'appelle souvent par son prénom, mais il lui arrive de se faire appeler L.
STATUT : célibataire
MÉTIER : depuis peu océanologue après de longues études.
LOGEMENT : n°559 dans un grand appartement dans le quartier de Redcliffe

POSTS : 495 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle fait de la guitare depuis ses huit ans sans avoir imaginer faire carrière dedans, mais elle joue dans un groupe. Les "Nerverminder". ≈ elle a toujours été passionée par l'océan ce qui explique pourquoi elle fait ce métier et pourquoi elle aime tant le surf ≈ De plus elle aime énormément le sport et en pratique souvent en plus du surf ≈ Ses soeurs Nina et Shay sont les personnes les plus importantes dans sa vie ≈ La jeune femme est également passionnée par l'Histoire ≈ Elle est très engagée dans l'écologie
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :











RPs TERMINÉS : ≈ JONATHAN
PSEUDO : bluelagoon.
AVATAR : sarah hyland
CRÉDITS : Cranberry. (avatar) tumblr. (gifs) fucking face (signa) phaenomen. (icon)
DC : non pas pour le moment du moins
INSCRIT LE : 13/06/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Dim 31 Juil - 12:54




How do people make it through life without a sister?

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.

Depuis que je suis une enfant, je ne rêvais vraiment, au fond de mon coeur, que d'une seule chose qui était pouvoir fonder ma propre famille. Mais avec le temps et les liens que j'avais tissé avec la mienne j'avais compris qu'il ne s'agissait pas de fonder sa propre famille, mais plutôt élargir celle qui était déjà présente depuis notre naissance. En effet, sans elle je n'aurais pu rien faire, surtout sans ma soeur et je savais parfaitement que ce sentiment était réciproque. Pendant longtemps les personnes de notre entourage avaient pensé que Nina était la plus mature et la plus censée de nous. Mais avec le temps les gens s'étaient très vite aperçus qu'ils avaient probablement tord. Mais ce que j'aimais le plus dans cela c'était le fait que nous étions à la fois parfaitement différente, mais à la fois tellement similaire. Je ne savais pas vraiment comment l'expliquer, c'était comme cela et personne ne pouvait le changer. Nous étions comme le Ying et le Yang après tout. Un certain équilibre entre nous qui nous permettait de nous aider mutuellement. Alors que je disais ironiquement que j'étais la meilleure tata au monde je déposais délicatement Isaac sur le sol de la cuisine. Il avait drôlement grandi ces derniers mois et j'avais de plus en plus de mal à le porter vu ma petite taille et mon manque de force. Mais cela ne l'avait pas empêché de rester accrocher à ma jambe comme si quelque chose de terrible allait lui arriver s'il la lâchait ce qui me fit beaucoup rire. Puis la conversation tourna vers quelque chose de beaucoup plus sérieux. Ma rupture avec Aaron. Personne ne s'y était entendu. Je crois même que lui aussi fut surpris. Et pour ne pas mentir je m'étais également surprise. Nous formions une certaine image du couple parfait qui m'avait, avec le temps, agacé. Parce que nous n'étions pas du tout ce genre de couples qui s'entendaient toujours bien. Je confiais alors à ma soeur que depuis qu'il était parti c'était assez vide à la maison. Il était vrai que les premiers jours cela avait été particulièrement dur pour moi de rentrer sans avoir personne pour m'accueillir ou sans avoir personne à entendre. Ce sentiment avait été présent toute la première semaine. J'avais eu assez de mal à sortir. Au fond de moi je ne pensais pas que cela allait autant m'affecter. Mais en sortant à nouveau on pouvait dire que j'avais facilement repris goût à la vie. « Je suis bien placée pour te dire que ça fait mal les ruptures… Mais tu sais Leah, c’est souvent pour un mieux. » Elle avait raison après tout quand elle disait que c'était souvent pour un mieux, mais aussi quand elle mentionnait le fait qu'elle était bien placée pour parler de cela. Surtout avec ce Theo que je n'avais jamais apprécié quand ils étaient ensemble, mais maintenant quand il m'arrivait de le recroiser à chaque fois j'ai ce sentiment de dégoût envers lui que je ne pouvais pas expliquer. Je lui souriais afin de clore ce souvenir qui ne méritait pas d'être rappelé. « Il est l’heure d’aller dormir, petit bonhomme ! », lança-t-elle à Isaac. Mais le petit garçon n'avait pas l'air de vouloir partir. Son premier réflexe avait été de se cacher entre mes jambes. « Il y a une bouteille de merlot dans le frigo, je te laisse nous servir un verre? » , disait-elle tout en prenant Isaac dans ses bras. Je lui fis alors un gros baiser sur ses grosses joues tout en lui souhaitant bonne nuit. Alors que Nina était en train de coucher Isaac je me dirigeai vers le frigo afin de servir le vin dont elle venait me parler, ce que je fis en moins d'une vingtaine de secondes. Alors je me mis à éplucher les dernières patates tout en l'attendant. Je la vis réapparaître quelques minutes plus tard alors que je venais de finir d'éplucher les pommes de terre. Elle prit alors son verre et vins le cogner délicatement contre le mien tout en portant un toast à notre nouvelle vie. Je lui adressais alors un grand sourire. « Oui à notre nouvelle vie qui commence tout de suite ! Alors sinon tu as des choses à me raconter ? », disais-je tout buvant une gorgée du vin en attendant sa réponse.

love.disaster



The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. ♡ fucking face.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9714-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah http://www.30yearsstillyoung.com/t10061-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah

le chat noir

ÂGE : trente-quatre années de poisse au quotidien. (2/02/1982)
STATUT : divorcée de theo depuis un an.
MÉTIER : gynécologue, elle en connaît un rayon sur les utérus et les mycoses vaginales.
LOGEMENT : #120 logan city avec son chien isaac et son fils magneto. ou l'inverse.

POSTS : 2386 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en afrique du sud, elle y a vécu quatre ans avant de déménager à brisbane ✽ elle a une soeur adoptive (elisabeth), une petite soeur de huit ans sa cadette (leah), mais également un petit garçon de cinq ans (isaac) ✽ maladroite et délurée, elle fait rire à peu près tout le monde ✽ elle a énormément de poisse et n'est tombée que sur de mauvais garçons ✽ elle a adopté un bouledogue français il y a quelques mois ✽ passionnée de skittles, elle pourrait exclusivement se nourrir de ces derniers ✽ adepte du yoga/pilates, elle est très flexible (huhu).
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : leahdeanelisabeththeo #2


- MOORE-KING FAMILY -
That’s the best thing about little sisters: They spend so much time wishing they were elder sisters that in the end they’re far wiser than the elder ones could ever be.

- ISAAC -
To have a child is to decide FOREVER to have your heart go walking around outside your body.

- THEO -
Why am I so emotional? No, it's not a good look, gain some self-control. And deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt.

- SHANE -
You build on failure. You use it as a stepping stone. Close the door on the past. You don't try to forget the mistakes, but you don't dwell on it. You don't let it have any of your energy, or any of your time, or any of your space.

PSEUDO : muffin.
AVATAR : mila (ku)kunis.
CRÉDITS : lokkidles (avatar), tumblr (gifs), astra (signa)
DC : janis, elsie & milena.
INSCRIT LE : 20/05/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Mar 20 Sep - 20:45

How do you make through life without a sister?
Leah & Nina
Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway.

Il était vrai que mon divorce avec Theo avait été très difficile à supporter, et il y avait bien malheureusement encore des nuits blanches, des nuits passées à pleurer sur cet échec cuisant. Et même si Leah était une personne remarquablement mature, et très intelligente de surcroît, il y avait certaines choses que je n’osais pas lui dire. Certaines choses que je n’osais pas lui admettre. J’avais cette part de responsabilité dans le fait d’être la soeur aînée, et je ne pouvais me résoudre à lui montrer mes faiblesses. Elle en avait déjà vu pas mal, et je ne voulais certainement pas qu’elle croie que l’amour est une notion perdue à tout jamais. Je ne voulais pas qu’elle reproduise les mêmes erreurs que moi, alors depuis quelques temps, je me faisais distante vis-à-vis de tout ça. Je prétendais aller bien, être heureuse, délivrée – ce que j’étais certainement. J’allais mieux, je n’étais plus sous le joug d’un tortionnaire, d’un bourreau que j’avais malheureusement bien trop aimé. Mais au fond, je sentais encore quelques faiblesses, quelques silences internes et pesants. Et puis je repensais à Isaac, à ce bonheur haut comme trois pommes, à ma carrière professionnelle en plein essor, à ma famille aimante et dévouée... et ça allait mieux. Pour quelques heures, voire quelques jours. Ou quelques secondes, les mauvais jours. Leah n’allait pas vraiment bien non plus, à en juger par son air mélancolique lorsqu’elle me parla de son ex petit-ami. Un chouette gars… je trouvais la situation regrettable, mais je n’étais personne pour juger des actions de ma cadette. Et puis, je n’étais pas vraiment la mieux placée pour émettre une opinion sur le sujet. Je me contentais d’essayer de la réconforter, de l’encourager à sortir, ce qu’elle faisait d’après nos derniers échanges par téléphone. Après tout, c’était elle qui avait mis un terme à leur relation, c’était donc purement et simplement réfléchi. Avec Leah c’était toujours comme ça de toute façon, je savais que je n’avais aucun souci à me faire de ce côté là. Je m’éclipsai alors le temps de quelques minutes, et mis Isaac au lit. Il n’eut pas droit à son histoire, mais je lui promis une ration-double de Charlie et la Chocolaterie le lendemain. Il accepta non sans broncher un instant puis je retournai à l’étage, où je trouvai Leah en train d’éplucher le restant de patates. J’attrapai le verre de vin qu’elle m’avait généreusement servi et vins le cogner contre le sien. « Oui à notre nouvelle vie qui commence tout de suite ! Alors sinon tu as des choses à me raconter ? » Je bus une longue gorgée du Merlot que j’avais acheté dans un magasin spécialisé avant de m’extasier : « Waouh, ce vin est une tuerie ! » Je lançai un regard émerveillé en direction de ma petite soeur. « Sinon rien de spécial, le train-train quotidien… » Je fis ensuite mine de réfléchir. « Ah oui, j’ai eu une patiente enceinte de quadruplés ! T’imagines, quatre gosses à la fois ? Un truc de fou. » J’écarquillai les yeux et bus une nouvelle gorgée de mon vin. « Sinon j’ai croisé Carlisle l’autre jour au parc. J’ai pas osé lui demandé des nouvelles de… tu-sais-qui… » Je levai les yeux au ciel. « Voldemort quoi. » Je pouffai de rire. « Et toi ? Pitié, dis-moi que ta vie est plus intéressante que la mienne. » Je lui lançai un clin d’oeil complice et allumai le four pour le pré-chauffer. Je vins ensuite chercher le plat que j’avais mis au frigo et qui contenait mon poulet à rôtir et le déposai sur le plan de travail. Il ne restait plus qu’à couper les patates en petites rondelles pour le décorer, et je commençai alors à m’exécuter, ma soeur ne tardant pas à faire de même.  

Made by Neon Demon




look at what we had
You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9213-everyday-is-a-second-chance-nina

ÂGE : vingt-six printemps
SURNOM : on l'appelle souvent par son prénom, mais il lui arrive de se faire appeler L.
STATUT : célibataire
MÉTIER : depuis peu océanologue après de longues études.
LOGEMENT : n°559 dans un grand appartement dans le quartier de Redcliffe

POSTS : 495 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle fait de la guitare depuis ses huit ans sans avoir imaginer faire carrière dedans, mais elle joue dans un groupe. Les "Nerverminder". ≈ elle a toujours été passionée par l'océan ce qui explique pourquoi elle fait ce métier et pourquoi elle aime tant le surf ≈ De plus elle aime énormément le sport et en pratique souvent en plus du surf ≈ Ses soeurs Nina et Shay sont les personnes les plus importantes dans sa vie ≈ La jeune femme est également passionnée par l'Histoire ≈ Elle est très engagée dans l'écologie
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :











RPs TERMINÉS : ≈ JONATHAN
PSEUDO : bluelagoon.
AVATAR : sarah hyland
CRÉDITS : Cranberry. (avatar) tumblr. (gifs) fucking face (signa) phaenomen. (icon)
DC : non pas pour le moment du moins
INSCRIT LE : 13/06/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Sam 15 Oct - 18:32




How do people make it through life without a sister?

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.

J'avais souvent eu le rôle de grande soeur avec Nina, alors que j'étais la plus jeune. Je m'étais occupée de nombreuses fois d'elle et je savais parfaitement que j'étais un pilier essentiel à sa vie. Elle était la "mauvaise" fille et moi la "bonne". Elle était la rebelle et moi la sage. Je n'avais jamais voulu de cette étiquette, de fille sage, mais avec elle j'étais obligée. Je ne pouvais pas la laisser tomber, même encore à nos âges parce que je savais pertinemment que si elle tombait, elle ne se relèverait peut-être pas. Mais avoir le rôle de la grande soeur en quelque sorte, ne nous avait jamais enlevé la force de notre lien en plus du fait qu'elle avait toujours été là pour moi. Après avoir mis au lit le petit démon, elle descendit pour me rejoindre pendant que j'étais en train de lui servir un verre de vin, à elle et à moi tandis que nos deux breuvages se cognèrent l'un contre l'autre, une tradition issue d'une vieille légende vicking que j'avais appris durant mes années d'Histoire au collège. Je ne savais pas pourquoi il me restait en tête des choses comme cela, bien qu'elles soient intéressantes. « Oui à notre nouvelle vie qui commence tout de suite ! Alors sinon tu as des choses à me raconter ? », disais-je tout en buvant une gorgée du vin. « Waouh, ce vin est une tuerie ! » Il était vrai que ce vin était très bon, mais j'avais l'habitude avec Nina qui, je ne savais comment, trouvais toujours des vins plus exquis les uns que les autres. Mais alors qu'elle avait à peine fini sa phrase elle regardait son verre puis moi avec un tel émerveillement qu'elle réussit à me décrocher un léger rire. « Sinon rien de spécial, le train-train quotidien… » Puis après un court moment de réflexion elle ajoutait : « Ah oui, j’ai eu une patiente enceinte de quadruplés ! T’imagines, quatre gosses à la fois ? Un truc de fou. » Les yeux grands ouverts je restais muette face à l'annonce de ma soeur. Bien sûr je voulais fonder une famille, chose très banale que pratiquement tout le monde voulait faire. Mais si je tombe enceinte un jour j'espérais que ce soit tout sauf des triplés ou des quadruplés ! Parce qu'après réflexion des jumeaux, même si cela doit demander beaucoup de travail, cela doit être une bonne chose à vivre, mais plus de deux nourrissons en même temps cela doit être suicidaire.  « Sinon j’ai croisé Carlisle l’autre jour au parc. J’ai pas osé lui demandé des nouvelles de… tu-sais-qui… Voldemort quoi. » Sa comparaison me fit rire, mais savoir qu'elle avait eu des nouvelles de lui ne m'enchantait pas du tout. Je pris une bouchée du délicieux nectar puis enchaînai :  « Et qu'est-ce qu'il a de nouveaux dans la vie de Voldemort ? », disais-je tout en essayant de faire ressentir le moins possible ma froideur à ce sujet. Mais nous enchaînions vite sur un autre sujet, ce qui m'arrangeait. « Et toi ? Pitié, dis-moi que ta vie est plus intéressante que la mienne. » Oui il s'était passé des choses dans ma vie récemment, même trop. Pour une fois que cela arrive !,pensais-je. Après tout c'était pour cela que j'avais quitté mon petit-copain, parce que j'en avais eu assez de cette vie parfaitement monotone. Mais je ne m'étais pas attendue à de tels changements ! J'avais fait tellement de rencontres récemment et puis tellement de projets commençaient à fleurir dans la tête. « Le seul côté négatif de ma situation c'est le vide de mon appartement.. Mais sinon tellement de choses se sont passées ! J'ai rencontré un gars qui veut absolument qu'avec le groupe de musique on signe pour faire une carrière dans la musique ! Tu imagines ! Mais je pourrais jamais laisser tomber l'océanologie à la fois. Du coup je lui ai dit que je ne pensais pas que ça se ferait, surtout qu'on est loin d'être un groupe exceptionnel. », lui racontais-je tout en me levant afin de l'aider à préparer le dîner. J'attendais d'avoir son avis sur la situation aussi. Je savais parfaitement que l'océanologie était ma passion, mais la guitare était quelque chose que j'aimais par dessus tout également. D'un autre côté je vivais grâce à un bon salaire et à la stabilité. Mais après tout j n'avais pas quitté mon copain pour ne plus avoir cette stabilité ? J'étais totalement perdue dans ma tête pour la première fois depuis vingt-six ans.


love.disaster



The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. And I never dreamed that I'd lose somebody like you. ♡ fucking face.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9714-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah http://www.30yearsstillyoung.com/t10061-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-leah

le chat noir

ÂGE : trente-quatre années de poisse au quotidien. (2/02/1982)
STATUT : divorcée de theo depuis un an.
MÉTIER : gynécologue, elle en connaît un rayon sur les utérus et les mycoses vaginales.
LOGEMENT : #120 logan city avec son chien isaac et son fils magneto. ou l'inverse.

POSTS : 2386 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en afrique du sud, elle y a vécu quatre ans avant de déménager à brisbane ✽ elle a une soeur adoptive (elisabeth), une petite soeur de huit ans sa cadette (leah), mais également un petit garçon de cinq ans (isaac) ✽ maladroite et délurée, elle fait rire à peu près tout le monde ✽ elle a énormément de poisse et n'est tombée que sur de mauvais garçons ✽ elle a adopté un bouledogue français il y a quelques mois ✽ passionnée de skittles, elle pourrait exclusivement se nourrir de ces derniers ✽ adepte du yoga/pilates, elle est très flexible (huhu).
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : leahdeanelisabeththeo #2


- MOORE-KING FAMILY -
That’s the best thing about little sisters: They spend so much time wishing they were elder sisters that in the end they’re far wiser than the elder ones could ever be.

- ISAAC -
To have a child is to decide FOREVER to have your heart go walking around outside your body.

- THEO -
Why am I so emotional? No, it's not a good look, gain some self-control. And deep down I know this never works, but you can lay with me so it doesn't hurt.

- SHANE -
You build on failure. You use it as a stepping stone. Close the door on the past. You don't try to forget the mistakes, but you don't dwell on it. You don't let it have any of your energy, or any of your time, or any of your space.

PSEUDO : muffin.
AVATAR : mila (ku)kunis.
CRÉDITS : lokkidles (avatar), tumblr (gifs), astra (signa)
DC : janis, elsie & milena.
INSCRIT LE : 20/05/2016

MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Mer 16 Nov - 20:41

How do you make through life without a sister?
Leah & Nina
Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway.

Je ne pouvais toujours pas croire que j’avais croisé Carlisle l’autre jour au parc. Après tout, il menait une vie bien trop chargée, et je ne le voyais déjà pas très souvent lorsque j’étais mariée. Il était pilote d’avion, il avait donc bien souvent d’autres chats à fouetter que de venir faire coucou à son meilleur ami et qui plus était à la femme et à la fils de ce dernier. Un malheureux concours de circonstances (ou heureux, tout dépendait de la perspective) l’avait conduit à tomber sur moi, Isaac et notre bouledogue français Magneto il y a quelques jours. Nous avions échangé sommairement, et j’avais pris grand soin d’éviter le sujet sensible, épineux de mon ex-mari. Notre entrevue fut brève, mais il m’avait avoué être ravi de m’avoir revue, et d’avoir revu mon petit garçon, dont il n’avait pratiquement plus de nouvelles étant donné que Theo avait l’interdiction formelle de l’approcher. « Et qu'est-ce qu'il a de nouveau dans la vie de Voldemort ? » Je haussai les épaules en découpant une première patate. « J’en sais rien, je t’ai dit qu’on a évité le sujet. Je suppose qu’il va bien, enfin qu’il est toujours vivant du moins. » Je laissai échapper un léger soupir et demandai alors ce qu’il y avait de nouveau dans la vie de ma petite soeur. « Le seul côté négatif de ma situation c'est le vide de mon appartement.. Mais sinon tellement de choses se sont passées ! J'ai rencontré un gars qui veut absolument qu'avec le groupe de musique on signe pour faire une carrière dans la musique ! Tu imagines ! Mais je pourrais jamais laisser tomber l'océanologie à la fois. Du coup je lui ai dit que je ne pensais pas que ça se ferait, surtout qu'on est loin d'être un groupe exceptionnel. » Je la regardai avec de grands yeux et manquai de me couper le pouce avec mon couteau à cuisine. « Qu-quoi ? » Je haussai les sourcils. « Mais non, mais tu vas pas laisser tomber l’océanologie, ce serait trop… fou. » Je repris le découpage de mes patates. « Franchement, un conseil de grande soeur, même si bon… hum… je ne suis pas la mieux placée pour parler amour, tout ça… Si le mec te plaît, c’est surement pas une bonne raison pour foncer. Tu vas finir déçue pour sûr. » Je fis la moue en haussant les épaules. « Sorry, Leah, mais parfois faut plus suivre la raison que la passion... » J’étais quand même celle qui n’avait jamais suivi ses passions les plus profondes puisque j’avais entrepris des études de médecine, je m’étais mariée, j’avais eu un enfant… J’avais décidé d’une vie rangée, voire parfaite, si on ne comptait pas les derniers événements. Et on pouvait voir comment ça m’avait réussi… « Fais le bon choix, mais tu sais que de toute façon j’ai tes arrières. » Je lui lançai un clin d’oeil et déposai ensuite les premières rondelles dans le plat contenant le poulet à rôtir. Je bus alors une gorgée de mon verre en inspectant la réaction de ma cadette. « Puis imagine si tu deviens une rockstar, on te verra plus Isaac et moi ! Tu partiras en tournée partout dans le monde, l’horreur ! » Je laissai échapper un léger rire en donnant un coup de coude à Leah.
Made by Neon Demon




look at what we had
You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9213-everyday-is-a-second-chance-nina

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: How do people make it through life without a sister ? (nina)   Aujourd'hui à 21:38

Revenir en haut Aller en bas
 

How do people make it through life without a sister ? (nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-