AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

l'homme fertile

ÂGE : 31 ans
STATUT : En couple avec Eleanor et père en devenir
MÉTIER : Directeur d'un gros cabinet politique et chroniqueur pour ABC Radio
LOGEMENT : Loft #09 sur pine rivers, avec Eleanor

POSTS : 1410 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Camber

Eleanor

Milena

RPs EN ATTENTE : Lene
PSEUDO : Aby - Beautiful Liar
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : Signature > Vent Parisien. Avatar > DSR. GIF > by me
INSCRIT LE : 18/06/2016

MessageSujet: The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena   Mer 27 Juil - 0:51




The past is always with us, just waiting to mess with the present.

A true gentleman is one that apologizes anyways, even though he has not offended a lady intentionally. He is in a class all of his own because he knows the value of a woman's heart.


Ce soir, Tony devait participer à l’un des colloques les plus importants de l’année, le thème de la soirée : Les enjeux du Big Data dans de droit et la politique. Il préparait cet évènement depuis des semaines, il avait la chance de pouvoir intervenir sur le sujet, qu’il connaissait bien et il ne pouvait pas se permettre le moindre faux pas. Ayant lui-même suivi un double cursus dans les deux domaines de la soirée, il était l’homme de la situation, mais les choses avaient bien changées depuis qu’il avait validé son diplôme. Il avait récemment été promu directeur du cabinet de consultation politique dans lequel il travaillait, en grande partie grâce à papa, qui se réjouissait de son retour et d’un départ à la retraite qui tombait à pic. La renommée et les qualités professionnelles de Tony avaient fait pencher la balance en sa faveur auprès des différents investisseurs du cabinet. Sa présentation de ce soir, c’était un peu son galop d’essai à ce nouveau poste qui lui tenait tant à cœur. Il ne pouvait pas se permettre le moindre faux pas puisque la réputation de son cabinet ainsi que la sienne en dépendait. C’était la consécration cet évènement, une occasion unique de faire valoir ses connaissances face à des pointures de la politique et du droit. Son discours était déjà prêt, chacun des mots avaient été soigneusement choisi et il le connaissait déjà sur le bout des doigts, il ne lui manquait plus que la tenue idéale. On avait beau lui dire et lui répéter que l’habit ne fait pas le moine, Tony savait pertinemment qu’il serait jugé sur son apparence. Il choisit alors la tenue qui le mettrait en valeur ; chose de sobre, mais élégant.
Quelques minutes avant de prendre la parole, alors que son prédécesseur finissait son intervention, la pression montait d’un cran pour le fraichement-promu directeur. Il sentait son cœur battre plus fort et ses veines se gonflaient. Pourtant s’adresser à un oratoire aussi vaste n’avait jamais été un problème pour lui, qui avait toujours aimé se donner en spectacle et montrer de quoi il était capable. Mais ce soir c’était un peu différent, il savait que son père, ses collaborateurs, bon nombre de ses clients et de nombreux partenaires étaient présent et il ne devait pas être simplement éloquent et pénitent. Il devait apporter une réelle plus-value à tout son auditoire. C’était ce genre de montée de pression qui le maintenait en vie, cette adrénaline le guidait et le rendait meilleur. Il prit alors le micro tendu par l’hôtesse et commença son intervention. Elle ne devait pas durée plus de 45 min, pour laisser à tous les invités le temps de s’exprimer. Dans tous les cas, il ne restait qu’une seule personne après lui, avant l’ouverture des festivités. Il déballa alors l’intégralité de son discours, étayés de nombreux exemples concrets. Il semblait captiver son public et après quelques questions pertinentes, il conclut. «  Merci à tous. » Applaudissement. Il ne s’attendait certainement pas à une stand-up ovation et était plutôt fier de sa prestation.
Une fois la dernière intervention terminée, l’organisateur convia l’ensemble des invités à prendre part au cocktail qui suivait. C’était l’un des moments que préférait Tony dans ce type d’évènement. Il pouvait rencontrer de nouveaux clients et entretenir son réseau autour de fins mets. Il prit un verre de champagne et salua quelques connaissances qui le félicitèrent pour son plaidoyer avant se rendre prêt du buffet. Là, il reconnut rapidement une ravissante jeune femme qu’il avait rencontrée dans une soirée mondaine et qu’il avait rapidement apprécié énormément. Le charme de la demoiselle avait rendu Tony accro dès les premiers instants, lui faisant totalement oublié sa petite-amie de l’époque. Ensemble ils avaient participé à de nombreux évènements et s’étaient rendu dans les plus beaux endroits. Le jeune Adams aimait en mettre plein les yeux aux femmes, c’était l’un de ses atouts de séduction sur lequel il misait à chaque fois. Pourtant, les choses avaient bien changé depuis la belle époque où ils s’étaient rencontrés et avaient profité l’un de l’autre ; il n’était désormais plus célibataire et ils ne s’étaient plus parlé depuis le jour où elle avait décidé de mettre un terme à leur flirt. «  Mademoiselle Grimes, quel plaisir de vous voir ici ! » lança-t-il tout sourire en apostrophant son ancienne conquête. Bien sûr qu’il ne la vouvoyait pas en temps normal et encore moins lorsqu’elle partageait son lit, c’était sa manière à lui de lui faire remarquer que le temps avait bien trop passé et qu’ils étaient devenus des inconnus l’un pour l’autre depuis le temps. « Comment va la plus belle avocate de la ville ? » Il en faisait trop, il le savait pertinemment, il risquait même de se prendre un verre de champagne à la figure. Non, elle n’oserait pas. Pas devant tout ce monde. Leur monde professionnel. Ce serait bien trop déplacé.


love.disaster


If you could love somebody like me, you must be messed up too ✻ And I know from the first time. I seen your love, you got me baby. Even though girl I know that I will fall for you, You got to know that everyone falls.Oops I done fell too deep baby. Oops I think you got me baby. Oops I want you for me baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t10317-tony-nothing-is-wrong-if-it-feels-good http://www.30yearsstillyoung.com/t9951-tony-le-succes-n-est-qu-un-echec-rate

la sapée comme jamais

ÂGE : 32 ans (1/10/1984)
SURNOM : Milou, Lena
STATUT : Célibataire et fait plein de bêtises...
MÉTIER : Professeur de droit des affaires à l'université, avocate & bientôt propriétaire de son cabinet.
LOGEMENT : #10 Pine Rivers dans un spacieux loft

POSTS : 5221 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Est née et a vécu les douze premières années de sa vie à Londres ∆ A ensuite déménagé à New York avec ses parents et ses deux frères, Sean & Julian ∆ Elle a étudié le droit à l’université de Columbia ∆ Elle a obtenu son doctorat à l’âge de 26 ans ∆ Elle s’est exilée à Brisbane après une rupture difficile et médiatique il y a 2 ans ∆ Elle a un véritable caractère de cochon: elle veut toujours avoir raison et obtenir ce qu’elle désire ∆ Ne JAMAIS croire en son sourire, c'est son plus beau piège ∆ Parle couramment l’italien et l’espagnol ∆ Sanguine, impulsive et manipulatrice
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : BENJAMINGAUTHIERGRIMES FAMILYTONYCORAALVAROJAMES #4

- GRIMES FAMILY -
To the outside world, we all grow old. But not to brothers and sisters. We know each other as we always were. We know each other's hearts. We share private family jokes. We remember family feuds and secrets, family griefs and joys. We live outside the touch of time.

- JAMESENA -
Obsessed by a fairy tale, we spend our lives searching for a magic door and a lost kingdom of peace.

- GAUTHIENA -
You don't have to have anything in common with people you've known since you were five. With old friends, you've got your whole life in common.

- ALVENA -
I got all I need when you came after me. Fire meet gasoline, I'm burning alive and I can barely breathe.

PSEUDO : muffin.
AVATAR : Sophia Bush
CRÉDITS : Shiya (avatar), Tumblr (gifs)
DC : Janis, Elsie & Nina.
INSCRIT LE : 10/12/2015

MessageSujet: Re: The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena   Jeu 4 Aoû - 19:00

the past is always with us
Tony & Milena

Enfin une soirée où Milena allait pouvoir souffler. Une soirée à laquelle elle savait qu’elle pourrait se réfugier dans quelques coupes de champagne et dans les éternelles discussions d’apparences, où l’on se complimente, où l’on se flatte. Un monde parallèle qu’elle appréciait de temps en temps, lorsqu’elle voulait sortir des problèmes de son quotidien. Et des problèmes, elle en avait toute une flopée. Elle n’avait envie que d’une chose : s’évader. Prendre l’avion, destination l’inconnu, jeter son téléphone portable, annuler ses rendez-vous. Tout envoyer en l’air. Mais elle ne le pouvait pas, et elle n’était pas vraiment sûre que cela puisse être la meilleure chose à faire. Car elle avait de quoi faire pâlir de jalousie la moindre avocate en devenir du coin. Elle savait qu’elle avait tout pour être heureuse, du moins en surface. Sa vie sentimentale était devenue un champ de mines, un endroit dangereux et hostile. Mais à part ça, tout allait bien, alors pourquoi s’attrister sur ce qui s’apparentait de près ou de loin à l’amour? Elle se trouvait bien pathétique, à s’apitoyer ainsi sur son sort, alors que le reste du monde la voyait comme une avocate redoutable et absolument excellente. Elle respira un grand coup et enfila son plus beau sourire, avant d’enfiler cette fois sa robe fourreau de couleur noire, au décolleté plongeant. Elle se demandait même si ce n’était pas un peu trop risqué au vu de sa capacité à attirer les mauvaises personnes, mais elle haussa les épaules et entrepris de s’occuper de ses cheveux. Elle les boucla légèrement et les laissa retomber sur ses épaules. Elle quitta finalement son appartement pour pénétrer dans le taxi qui l’attendait au pied de ce dernier. Elle se laissa alors conduire à quelques rues de chez elle, et descendit avec précaution du véhicule après avoir réglé sa course. Elle arriva en même temps que quelques connaissances, et pénétra dans l’hôtel cossu où était organisée un colloque sur Big Data. Elle prêta une attention particulière aux premiers intervenants et se laissa complètement aller lorsqu’elle remarqua Tony, qui n’était nul autre qu’un ex à elle. Enfin, cela remontait à tellement longtemps qu’elle se demandait si elle devait le considérer ainsi. Elle soupira même, attirant quelques regards courroucés de la part de ses voisins, et se renfrogna dans son téléphone. Elle finit par applaudir le brun avec lassitude en levant les yeux au ciel et s’empressa de quitter la salle de conférence après que l’organisateur ait invité les conviés à un cocktail. Elle attrapa une coupe de champagne et commença à discuter avec l’une de ses collègues, avant de se faire interrompre par une voix qui semblait familière: « Mademoiselle Grimes, quel plaisir de vous voir ici ! » La brune se tourna et écarquilla les yeux en voyant Tony. Elle respira un grand coup et lui lança son plus beau sourire. « Monsieur Adams. Félicitations pour votre discours, c’était grandiose. » Elle lui fit un léger signe de tête. « Comment va la plus belle avocate de la ville ? » Elle prit sur elle pour ne pas lui jeter son verre à la figure, et d’un air qui se voulait le plus diplomate possible, elle lui lança: « Très bien, merci. » Elle se tourna ensuite vers sa collègue, qui lui indiqua alors qu’elle allait devoir faire un tour aux toilettes, la laissant désormais seule avec le brun. Milena leva les yeux au ciel et but une longue gorgée de sa coupe de champagne. « Maintenant qu’il n’y a plus personne pour nous observer, je peux te dire que je n’ai pas écouté un traitre mot de ce que tu as raconté » Elle leva sa coupe de champagne pour la cogner contre celle du jeune homme. « Sans rancune, hein. » Elle but une nouvelle gorgée.



WHO'S GONNA KISS YOU WHEN I'M GONE ?
Making me stronger, shaking me right to the core. Oh, I don't know what's in the stars. Never heard it from above, the world isn't ours. But I know what's in my heart, if you ain't mine I'll be torn apart.



♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t5981-milena-one-lie-can-ruin-a-thousand-truths http://www.30yearsstillyoung.com/t11893-milena-act-like-a-lady-think-like-a-boss http://www.30yearsstillyoung.com/t6041-milena-grimes

l'homme fertile

ÂGE : 31 ans
STATUT : En couple avec Eleanor et père en devenir
MÉTIER : Directeur d'un gros cabinet politique et chroniqueur pour ABC Radio
LOGEMENT : Loft #09 sur pine rivers, avec Eleanor

POSTS : 1410 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Camber

Eleanor

Milena

RPs EN ATTENTE : Lene
PSEUDO : Aby - Beautiful Liar
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : Signature > Vent Parisien. Avatar > DSR. GIF > by me
INSCRIT LE : 18/06/2016

MessageSujet: Re: The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena   Mer 2 Nov - 0:00




The past is always with us, just waiting to mess with the present.

A true gentleman is one that apologizes anyways, even though he has not offended a lady intentionally. He is in a class all of his own because he knows the value of a woman's heart.


La pression commençait peu à peu à redescendre ; son intervention s’était déroulée à merveille et il avait semble-t-il capté l’attention du plus grand nombre. Il pouvait désormais siroter tranquillement sa coupe de champagne tout en se faisant complimenter pour son speech. Que demander de mieux. Alors qu’il ne s’attendait à trouver ce soir que d’anciens et potentiels partenaires de travail, il n’avait en aucun cas imaginé se retrouver en face de Milena, qui n’était autre que son ex. « Monsieur Adams. Félicitations pour votre discours, c’était grandiose. » Dit-elle en tout diplomatie et sur un ton des plus chaleureux. Tony n’en attendait pas tant. Il lui répondit alors, sur le même ton, un peu guindé. « Merci, je suis flâté » Et lorsqu’il lui demanda comment elle allait, il se contentât de lui répondre un « Très bien, merci. » n’était-il pas d’usage de demander à l’autre comment-il se porte dans ce genre de situation ? La politesse aurait voulu qu’elle lui renvoi la question. A cette réponse il se contenta de lui renvoyer un large sourire de satisfaction.
La collègue qui se trouvait à ses côtés ne se fit pas priée pour laisser les deux anciens amants seuls. Avait-elle sentie une quelconque tension entre eux et avait-elle préféré ne pas se retrouvée mêlée à un potentiel esclandre ? Aussitôt cette dernière fut partie, Milena changea totalement d’attitude avant de se confesser « Maintenant qu’il n’y a plus personne pour nous observer, je peux te dire que je n’ai pas écouté un traitre mot de ce que tu as raconté » Puis elle leva son verre afin de venir entrechoquer celui de Tony [color=#996666]« Sans rancune, hein. » Bien évidemment il aurait du s’y attendre, la belle demoiselle avait fait bonne figure devant ses collègues mais une fois loin, sa véritable nature ne tardait pas à refaire surface. « Tiens donc, l’inverse m’étonnait bien de toute façon, pourquoi devrais-je être surpris ? » Dit-il tout en nonchalance. Il but à son tour une gorgée de champagne, puis deux et vint terminer sa coupe d’une traite. « Sans rancune ? Aucune ? » Lui demanda-t-il ensuite, bien sur il jouait sur les mots, et ce qu’il voulait savoir désormais c’était où elle se positionnait actuellement par rapport à lui. Bien que son attitude faussement je-m’en-foutiste pouvait en dire long sur son état d’esprit, Tony voulait en avoir le cœur net et n’hésiterai pas à la pousser dans ses retranchements s’il le fallait pour lui faire cracher le morceau. Alors qu’un serveur passait proche de ce duo incongru, il saisit deux coupes supplémentaires, afin de faire comprendre à Milena qu’il était temps pour elle de terminer la sienne et de passer à la suivante. L’alcool bien sûr, aiderait sans doute à la réconciliation. « S’il n’y a pas de rancune entre nous, comportons nous en amis alors, à quoi pourrions-nous triquer cette fois, dis-moi que devient Mademoiselle Grimes ces jours ci ? » Il lui adressait un de ses sourires ravageur qui avait autrefois payé, mais qui fonctionnerait certainement moins bien cette fois-là. Il savait très bien qu’elle n’était pas là pour sympathiser avec lui et mourrait d’envie de la pousser à bout.



love.disaster


If you could love somebody like me, you must be messed up too ✻ And I know from the first time. I seen your love, you got me baby. Even though girl I know that I will fall for you, You got to know that everyone falls.Oops I done fell too deep baby. Oops I think you got me baby. Oops I want you for me baby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t10317-tony-nothing-is-wrong-if-it-feels-good http://www.30yearsstillyoung.com/t9951-tony-le-succes-n-est-qu-un-echec-rate

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 

The past is always with us, just waiting to mess with the present - Milena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers
-