AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 (solvean) don't let me down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: (solvean) don't let me down.   Jeu 11 Aoû - 18:42


Elle fixe l'écran d'un regard fatigué, il est vingt-deux heures et elle n'arrive pas à écrire. Cela fait deux heures, qu'elle tente en vain d'écrire pour son blog qu'elle a un peu laissé à l'abandon. Mais elle n'y arrive pas, en même temps, tant de choses se sont accumulées dans sa vie et elle n'arrive plus à penser. Dean qui est revenu, Rachel qui est devenue son "amie", et le fait qu'elle veuille venger Dean d'Alejandro. Elle s'implique dans des choses qui ne la concernent pas, et elle s'en mord les doigts. Les valises sous ses yeux l'en témoigne, les nuits de sommeils se ressemblent, depuis que son père a décidé de reprendre contact avec elle pour une raison qu'elle ignore totalement, les questions trottent dans sa tête comme une aiguille bien aiguisée. Et le peu de nuits qu'elle peut passer sans avoir à se soucier du pourquoi du comment, c'est Clyde ou Peluche qui la réveille, alors désormais, elle peut compter ses heures de sommeil sur les doigts de sa main. Quoi qu'il en soit, elle a le cœur un peu plus léger depuis que Dean est revenu dans sa vie, même si ce n'est pas comme elle le voudrait, elle est heureuse de savoir qu'elle peut l'appeler à tout heure de la nuit, de la journée, il sera là. Il sera là pour elle, comme il sera là pour lui. Tout le temps, à chaque seconde, à chaque minute, elle sera pour lui, pour lui montrer qu'elle ne quitte pas le navire aussi facilement. Elle a essayé, un bon nombre de fois de se dire qu'elle abandonnait. Mais il est tout le temps là, partout. Dans sa tête, dans son cœur morcelé, dans son esprit tourmenté.

Laissant siffler la bouilloire pour son thé, elle traîne des pieds et pose le sachet dans sa tasse vide avant de nourrir ses animaux qui sont endormis. Le bruit incommodant de la bouilloire est coupé par la sonnerie de son téléphone qui résonne dans son bureau, elle se presse d'aller décrocher, bien que le numéro inconnu lui procure une sensation bizarre au plus profond de son cœur. Qui était-ce donc à cette heure tardive ? D'une voix tremblante elle décroche et murmure un allô en se redirigeant vers la cuisine pour éteindre la bouilloire qui lui empêche d'entendre son interlocuteur. Même si elle aurait préféré ne pas entendre, l'hôpital. Dean. Non. Tremblante, elle note le numéro de sa chambre et elle se prépare psychologiquement. Les larmes qui déferlent sur ses joues lui brouillent la vue et elle monte dans sa voiture en claquant la porte sans prendre le temps de fermer la porte de son appartement.

Quand elle arrive à l'hôpital, elle reste bloquée. Elle ne parvient pas à passer les portes. Le bruit des ambulances la bloquent, elle serre les poings et des flashs du soir où sa mère avait fait son attaque cardiaque lui reviennent en tête. Non, elle ne peut pas. Mais elle s'était promis qu'elle serait là tout le temps pour lui, tout le temps, dans toutes circonstances. Et là, la circonstance est atténuante. Soufflant, elle sent son cœur qui se comprime dans sa poitrine, et elle entre dans le hall de l'hôpital en pleurant. Les larmes qui coulaient sur ses joues lui empêchaient de voir les couloirs et elle manquait de tomber tout les dix mètres. Quand elle arrive devant la chambre que le médecin lui avait indiqué, elle pousse doucement la porte et l'image qu'il lui renvoie lui donne envie de vomir. Elle se mord intérieurement la lèvre, elle s'approche de lui, et attrape tendrement sa main qu'elle serre d'abord doucement puis un peu plus fort pour lui montrer, pour lui prouver qu'elle est là pour lui. Elle déglutit difficilement et elle essuie ses larmes. « Je prendrais soin de Rachel... Mais s'il te plaît, ne m'abandonne pas, j'ai besoin de toi... plus que tu ne le crois. » Elle dépose alors ses lèvres contre la paume de sa main, gardant les yeux clos. Tout ce qu'elle espère c'est que ce n'est pas ce qu'elle pense, parce que là, elle pourrait crever de remords, après tout, tout cela ça peut être de sa faute. Et elle ne le supporterait pas.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

ÂGE : Il a passé la barre des 30 ans. Depuis bientôt 5 ans.
STATUT : J'ai deux femmes dans ma vie. Ma fille Rachel, et celle qui sonne comme une évidence depuis toujours ; Solveig.
MÉTIER : Créateur d'une marque de vêtement a succès + Professeur de sports particulier.
LOGEMENT : 507 Pine Rivers. Dans une villa.

POSTS : 88 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
01. Dean était professeur de sport à l'université d'Harvard avant son arrivée. Maintenant il est professeur de sport particulier, on oublie jamais son premier amour. Mais à coté, il est le créateur de sa marque de vêtements 02. Par contre, la cigarette il aurait bien voulu l'oublier encore, mais les vieux démons refont surface, néanmoins, il n'en fume pas plus de deux par jour 03. il est touche à tout et est très intéressé par ce qui l'entoure 04. Mais ce qui l'intéresse le plus c'est de voir sa fille Rachel grandir, fille dont il a eu la garde contre son ex qui n'était pas vraiment une ex d'ailleurs 05. le café c'est un peu sa drogue, pas plus de dix tasses par jour par contre 06. il est venu ici pour fuir une relation passée, relation qu'il n'a pas enterré vraiment tant il pense à la jeune rousse 07. il ne supporte pas l'injustice, et même s'il n'arrive pas à faire valoir ses droits de justicier, il n'est pas rare qu'il prenne la défense des gens 08. les filles, c'est comme les mouchoirs, il les prend, il couche avec et il se tire après les avoir tirer 09. L'argent c'est facile pour attirer les gens, ou pour s'en servir. C'est comme ça qu'il se fait sa place depuis 2 ans au sein de la communauté branchée de la ville 10. Et quand il ne traine pas dans son costard ou son costume de super Papa ; il s'occupe en se promenant, en jouant du piano, en écrivant ou avec son appareil photo en mains. Un touche à touche oui. 11. Il a subit en aout 2016 une agression des hommes de main du père de Solveig. Il a évité la mort de peu. Depuis, en secret, il tente de se lancer dans une recherche de ces hommes. Un jeu dangereux 12. Il s'offre a la sortie de l’hôpital, une Mercedes-Benz S65 AMG Coupe noire. Un joujou de plus dans son garage

•••••♠•••••

Lovers
---------♢---------
Solveig Blackbird : son ancienne petite-amie celle qui l'a fait partir des Etats-Unis. Ils se sont séparés il y a deux ans, suite à l'infidélité de Monsieur. Mademoiselle n'ayant pas supporter d'être cocue une nouvelle fois, elle l'a quitté sans ménagement et surtout sans réfléchir. Il est toujours amoureux d'elle mais préfère garder ses sentiments enfermés à double tour dans son coeur, il l'a d'ailleurs revu alors qu'elle est venue faire un tour au siège de sa marque. Et ce n'est pas sans effet secondaire. +


Sex
---------♢---------
You?

Complicated
---------♢---------
You?

Friendship
---------♢---------
Noam Deschanel : C'est son meilleur ami. Ils se sont connus à l’arrivée de Dean qui coïncidait tout juste avec la date de départ de Noam en Syrie. Les deux jeunes hommes ont rapidement sympathisé et Dean a fait la promesse à son ami de lui donner régulièrement des nouvelles et en prenant soin de la famille du militaire jusqu'à son retour en avril. + Heidi Hellington : les deux jeunes gens se sont rencontrés lors d'un salon des créateurs, Heidi est venu accosté Dean et depuis ce jour, il l'aide à se perfectionner dans le milieu de la création + Nina Moore-King : une rencontre au parc, rencontre peu banale puisque c'est suite à une presque crise de panique de Dean de voir que sa fille était tombée et semblait s'être sévèremet blessée que la jeune femme l'a accosté et lui a proposé de l'accompagner aux urgences. Depuis ce jour, Dean lui a promit un dîner et il cache très mal l'attirance qu'il éprouve pour la brunette et inversement +Lana Ivanov : ils se sont rencontrés au Canvas et la jeune fille l'a rencontré et abordé, le reconnaissant vu qu'il commençait -beaucoup- à être connu. Depuis ce jour, une relation de confiance s'est installé entre les deux personnes, Dean l'aidant à vaincre ses démons de l'alcoolisme et l'entraînant personnellement.

Haters
---------♢---------
+ You?

Spoiler:
 



Mai 2016 :


Solveig #1 - terminé -
Heidi #1 - terminé -

Juin 2016 :

Solveig 2 - terminé -
Heidi #2 - en cours -
Nina #1 - en cours -

Aout 2016 :

Solveig #3 - terminé -

Decembre 2016 :
solvean #4


A venir ::


(MAJ: //)




PSEUDO : SnowH
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
DC : aucun.
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Ven 19 Aoû - 23:22

❝Don't let me downΔ ❞
Solveig & Dean
C'est un flou que l'on pourrait presque qualifier d'artistique que celui qui nous étreint lorsque le gramme d'alcool dans le sang commence à être franchi. "Heeeeey, mes couilles sur ton nez ça fait des Raaaay-Baaan !" m'interpelle un pote que j'avais perdu de vue en entrant dans la boite, me laissant suggérer qu'il n'avait pas vu venir le verre de trop. Je le repousse gentiment d'une main, faisant mine de danser pour ne pas faire tâche au milieu de cette masse transpirante de prisonniers cherchant à s'évader de leurs semaines. Le week-end est une liberté conditionnelle dans cette vie où l'on est tous condamnés à mort. Je pose mon gobelet sur mes lèvres - y avait-il un peu de coca au moins dans ce whisky ? - et je pense à elle, bizarrement. A ce qu'elle pourrait être en train de faire pendant que je suis là, à faire semblant d'être heureux. Est-ce qu'elle pense à moi encore un peu? Soudain, la musique s'arrête. Facétie du DJ, à fond sur ses platines, qui fait monter progressivement une nouvelle instru élec-trop-commerciale. Et voilà. Un mec me bouscule. Je me retourne et je comprends. Je me tenais trop près de la meuf qu'il essayait de draguer, en se collant à elle sur le rythme de ce que j'ai beaucoup de mal à appeler " musique ". Elle joue avec ses cheveux, dandine du bassin en pliant les genoux, et je la plains. J'ai un scoop pour vous mesdames : le prince charmant a laissé tombé le cheval blanc. Aujourd'hui, il arrive la bave aux lèvres, et la main dans le caleçon, celle-là même qu'il s'autorise à laisser traîner sur vos corps, votre désespoir commun comme seule permission. Faut que je prenne l'air. La chaleur, la transpiration, l'alcool, la luxure, l'hypocrisie, le week-end, les gens, l'amour, le monde, tout ça m'étouffe. Je fais signe à mon pote pour l'avertir de mon intention de me barrer. Sa seule réponse : "Et mes couilles sur ta gorge, ça fait dindon !" Oui, je sais, et ma bite sur ton front ça fait licorne, j'ai compris. Je traverse la piste, bouscule deux ou trois couples éphémères, interrompt dans leur french kiss une blonde et une brune, et après cette épreuve de survie, j'atteins enfin la sortie. Un groupe de copines en pause clope me dévisagent, je ne devais plus marcher très droit, mais je ne m'arrête pas. Je m'éloigne, je titube, et je m'égare dans les rues... Sans remarquer les trois mecs qui me suivaient depuis le début de la soirée. Faisant de moi, maintenant, leur principale proie. Ils me prennent par surprise, comme le cheval de Troie, un mauvais présent. Un me tient par derrière pendant que les deux autres me frappent à tour de rôle ; se présentant comme homme de main de monsieur Blackbird. Je comprends mieux...
Je tente de me défendre ; coup de boule du derrière du crâne dans les dents de cet enfoiré. Aussitôt, un coup de poing dans la face de l'autre - remerciant ma passion pour les sports de combat - Mais, je n'aurais pas le temps d'attaquer le dernier. Couteau en main, il me le plante au creux de la poitrine, laissant mon corps tomber contre le mur. Ils m'envoient encore quelques coups, et se sauvent dans cette nuit noire. Je peine à garder mes yeux ouverts, ma main compresse le sang qui coule à flot, et tout redevient flou...

A l’hôpital, sans souvenir, dans un sommeil profond. Je sens à peine la main de mon ex petite amie, ni sa bouche qui s'impacte tendrement dessus. Un médecin pousse la porte de la chambre, et se plante devant Solveig. "Bonjour, Docteur Hassan. Vous êtes de la famille?" Son calepin en main, il poursuit après sa réponse "Monsieur Carmichael a subit une agression à l'arme blanche. Il a été laissé pour mort, et retrouvé par un groupe de personnes qui ont directement appelés les urgences. Nous l'avons endormi pour stopper l'hémorragie suite au coup de couteau en dessous du coeur. Mais aussi pour plâtrer sa main, il a deux doigts de casser ainsi que deux cotes. Et de nombreux hématomes causés par des nombreux coups... " Il range son papier, et affiche une mine compatissante "Vous pouvez rester et attendre son réveil... Rassurez vous, il est hors de danger." Et il sort. J'entendais les sanglots, mais je n'arrivais pas à ouvrir les yeux.

code by mirror.wax




Dean Carmichael
Le diable est toujours là pour aider ceux qui sont enclins à pêcher, autrement dit à vivre. Sur sa ligne à lui, il y a toujours quelqu'un prêt à vous répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9235-dean-le-diable-s-habille-en-moi#329276 http://www.30yearsstillyoung.com/t9244-dean-o-je-suis-l-oeuvre-de-mon-art#329664

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Sam 20 Aoû - 0:10



✻ ✻ ✻
it's too late too apologize


La nuit noire qui l'enveloppe, les démons qui ressurgissent et elle a envie de hurler, hurler sa peur panique de l'abandon, hurler ses sentiments qu'elle garde enfouie. il est grièvement blessé que le médecin lui avait dit, il faut que vous veniez au plus vite qu'elle avait entendu dans un bruit sourd alors qu'elle se retenait de pleurer, d'hurler et de frapper tout ce qui était possible de frapper. Son coeur morcelé qui battait avec difficulté était tellement affolé qu'elle se demandait comment elle faisait pour tenir debout. Pour ne pas s'effondrer comme elle avait pu s'effondrer quand il était parti, quand il l'avait quitté la première fois. Alors c'est ça que ça fait quand on a l'impression que l'autre s'en va, que l'autre est trop vulnérable pour rester en sécurité sans qu'on ne puisse rien faire ? Mais qu'avait-il fait pour se faire agresser de la sorte ? Elle avait peur la rousse, peur que ce soit de sa faute. Elle s'excuserait si c'était le cas et si c'était ce qu'elle pensait, elle finirait par partir, parce que c'était ce que son père voulait. Qu'elle le quitte. Même s'ils ne sont pas ensemble. Malheureusement pour elle, c'était peut-être la dernière des choses qu'ils devraient faire. Se remettre ensemble, ça semblait être un avertissement. Et si ça c'était l'avertissement, c'était quoi la prochaine fois ? La tête de Dean sur un piquet devant la porte de son appartement ? Elle s'imaginait le pire et elle voulait réfuter toutes les images de sa tête quand elle foulait les couloirs de l'hôpital. Cette odeur qu'elle déteste, ces couloirs trop désinfectés, les blouses blanches, les médecins aux regards compatissants. Tout cela lui donnait envie de vomir, envie de courir trop loin. Tout va bien se passer mademoiselle qu'il lui avait dit la dernière fois qu'elle était entré dans un hôpital. C'est sûr, elle était venue pour se faire avorter, et elle avait pleurer en sortant, elle avait tellement pleurer. Elle ne savait pas s'il était au courant, et ce n'était pas spécialement la chose à vouloir savoir aujourd'hui. Pas maintenant.

Quand la porte claquait, elle sentait les larmes qui se bousculaient sur son visage, et sa main froide contrastait à la main chaude de la jeune rousse. Quand le médecin entre, elle sursaute et le fixe. Est-ce qu'elle est de la famille ? Elle n'en sait rien elle-même. « Je.. je suis son ancienne petite-amie. » Mais il semble s'en fiche, elle humidifie ses lèvres quand elle l'entend parler, et elle ne peut s'empêcher de continuer à pleurer. Et s'il ne se réveille pas ? Comment elle va faire ? Et Rachel ? Elle va s'en occuper, mais comment elle va lui expliquer ça ?   Il est hors de danger, elle soupire la jeune rousse, et elle sourit faiblement au docteur « Merci docteur, merci pour tout. » Mais quand la porte se claque, elle pleure encore et toujours avant d'essuyer ses larmes. « Hey... Je sais pas si tu te souviens, mais... tu m'avais dit des belles choses quand tu m'avais dit que tu m'aimais... Et je crois que c'est peut-être le moment pour moi de te dire la même chose... Tu sais ce que j'aime chez toi ? Ton sourire, ce sourire si spécial que tu as. J'aime ta manière de me faire sourire, même quand j'en ai pas envie. Je m'en veux aussi je m'en veux d'être jalouse, mais c'est un truc que je contrôle pas. Parce que je suis amoureuse de toi ça veut pas partir. Ça reste la, au fond de moi. C'est comme si, t'étais encré dans ma peau, dans ma tête. Et j'ai beau t'avoir dit que je te détestais, je le pensais pas. Parce que je peux pas te détester... » Et elle baisse la tête en prenant une grande inspiration avant de se souvenir de ce que le médecin lui avait dit quelques minutes plus tôt. Un coup de couteau en dessous du cœur. Ses doigts curieux écarte doucement le tissu qui cache la plaie avant de s'attarder distraitement du bout des doigts sur la cicatrice fraîchement dessinée. Mais son regard est attiré par autre chose, de l'encre. Elle fronce les sourcils et elle regarde un peu plus en détail et son coeur s'accélère, Solveig B et en dessous le prénom de sa fille. Alors il ne l'avait vraiment pas oublié. « Je suis terriblement désolée Dean... » Et c'est des minutes qui paraissent des heures qui s'effritent comme les morceaux de son coeur abîmé.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

ÂGE : Il a passé la barre des 30 ans. Depuis bientôt 5 ans.
STATUT : J'ai deux femmes dans ma vie. Ma fille Rachel, et celle qui sonne comme une évidence depuis toujours ; Solveig.
MÉTIER : Créateur d'une marque de vêtement a succès + Professeur de sports particulier.
LOGEMENT : 507 Pine Rivers. Dans une villa.

POSTS : 88 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
01. Dean était professeur de sport à l'université d'Harvard avant son arrivée. Maintenant il est professeur de sport particulier, on oublie jamais son premier amour. Mais à coté, il est le créateur de sa marque de vêtements 02. Par contre, la cigarette il aurait bien voulu l'oublier encore, mais les vieux démons refont surface, néanmoins, il n'en fume pas plus de deux par jour 03. il est touche à tout et est très intéressé par ce qui l'entoure 04. Mais ce qui l'intéresse le plus c'est de voir sa fille Rachel grandir, fille dont il a eu la garde contre son ex qui n'était pas vraiment une ex d'ailleurs 05. le café c'est un peu sa drogue, pas plus de dix tasses par jour par contre 06. il est venu ici pour fuir une relation passée, relation qu'il n'a pas enterré vraiment tant il pense à la jeune rousse 07. il ne supporte pas l'injustice, et même s'il n'arrive pas à faire valoir ses droits de justicier, il n'est pas rare qu'il prenne la défense des gens 08. les filles, c'est comme les mouchoirs, il les prend, il couche avec et il se tire après les avoir tirer 09. L'argent c'est facile pour attirer les gens, ou pour s'en servir. C'est comme ça qu'il se fait sa place depuis 2 ans au sein de la communauté branchée de la ville 10. Et quand il ne traine pas dans son costard ou son costume de super Papa ; il s'occupe en se promenant, en jouant du piano, en écrivant ou avec son appareil photo en mains. Un touche à touche oui. 11. Il a subit en aout 2016 une agression des hommes de main du père de Solveig. Il a évité la mort de peu. Depuis, en secret, il tente de se lancer dans une recherche de ces hommes. Un jeu dangereux 12. Il s'offre a la sortie de l’hôpital, une Mercedes-Benz S65 AMG Coupe noire. Un joujou de plus dans son garage

•••••♠•••••

Lovers
---------♢---------
Solveig Blackbird : son ancienne petite-amie celle qui l'a fait partir des Etats-Unis. Ils se sont séparés il y a deux ans, suite à l'infidélité de Monsieur. Mademoiselle n'ayant pas supporter d'être cocue une nouvelle fois, elle l'a quitté sans ménagement et surtout sans réfléchir. Il est toujours amoureux d'elle mais préfère garder ses sentiments enfermés à double tour dans son coeur, il l'a d'ailleurs revu alors qu'elle est venue faire un tour au siège de sa marque. Et ce n'est pas sans effet secondaire. +


Sex
---------♢---------
You?

Complicated
---------♢---------
You?

Friendship
---------♢---------
Noam Deschanel : C'est son meilleur ami. Ils se sont connus à l’arrivée de Dean qui coïncidait tout juste avec la date de départ de Noam en Syrie. Les deux jeunes hommes ont rapidement sympathisé et Dean a fait la promesse à son ami de lui donner régulièrement des nouvelles et en prenant soin de la famille du militaire jusqu'à son retour en avril. + Heidi Hellington : les deux jeunes gens se sont rencontrés lors d'un salon des créateurs, Heidi est venu accosté Dean et depuis ce jour, il l'aide à se perfectionner dans le milieu de la création + Nina Moore-King : une rencontre au parc, rencontre peu banale puisque c'est suite à une presque crise de panique de Dean de voir que sa fille était tombée et semblait s'être sévèremet blessée que la jeune femme l'a accosté et lui a proposé de l'accompagner aux urgences. Depuis ce jour, Dean lui a promit un dîner et il cache très mal l'attirance qu'il éprouve pour la brunette et inversement +Lana Ivanov : ils se sont rencontrés au Canvas et la jeune fille l'a rencontré et abordé, le reconnaissant vu qu'il commençait -beaucoup- à être connu. Depuis ce jour, une relation de confiance s'est installé entre les deux personnes, Dean l'aidant à vaincre ses démons de l'alcoolisme et l'entraînant personnellement.

Haters
---------♢---------
+ You?

Spoiler:
 



Mai 2016 :


Solveig #1 - terminé -
Heidi #1 - terminé -

Juin 2016 :

Solveig 2 - terminé -
Heidi #2 - en cours -
Nina #1 - en cours -

Aout 2016 :

Solveig #3 - terminé -

Decembre 2016 :
solvean #4


A venir ::


(MAJ: //)




PSEUDO : SnowH
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
DC : aucun.
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Dim 21 Aoû - 19:25

❝Don't let me downΔ ❞
Solveig & Dean
 Un bruit sourd, une porte qui claque, que se passe-t-il ? J'entends des bruits de fond, comme des ambulances. Quelle heure est-il? Un choc énorme, un silence, une porte qui claque. Je me réveille doucement sans ouvrir les yeux. Mes idées sont confuses. Que s'est-il passé ?  Je m'inquiète. Je suis troublé. Mais je sens une main chaude dans la mienne, et une voix qui s'adresse à moi. Oh Solveig ; me dis je dans ma tête. Je te reconnaitrais parmi mille, je le sais. Et Rachel? Je stresse d'un coup, et je pense que sur la machine qui indique mon rythme cardiaque doit aussi le montrer. Mais, je reprend conscience de certaines choses. Une amie la garde jusqu'à demain après midi... J'inspire un grand coup, mais voilà que mon ancienne petite amie se lance dans un monologue. Je ne peux toujours pas ouvrir les yeux, mais sa voix résonne, comme ci un tunnel nous sépare. Qu'est ce qu'il se passe? Je me sens faible, et je commence à ressentir des douleurs physiques. Allez, je dois sortir de cet état et comprendre... J'entends tout ce que la rouquine me dit, mais est ce que je vais m'en souvenir une fois que je serais vraiment dans le même monde qu'elle?
Elle aime mon sourire? Mais, faut qu'elle prenne conscience que je porte le sourire qu'elle m'a donné...

Le silence se fait, et je sens ses doigts chaud qui retire un peu mon tissus... Mon torse reçoit ces derniers, et un d'eux glisse sur ma peau. Des frissons parcourent mes bras, et c'est comme ça qu'une décharge électrique passe dans mon cerveau. Mes yeux s'ouvrent d'un coup, affichant de la panique en premier temps. Je vois son visage au dessus du mien, et rapidement mes yeux se promènent autour de nous. Une chambre d'hopital? Mais pourquoi? Ah oui, la ruelle... Les trois mecs, venus de la part de monsieur Blackbird. Une bagarre, de nombreux coups, et le couteau qui s'enfonce dans ma peau. Merde... « Solveig ... »  Ma respiration est forte, et je vois la cicatrice au centre de ma poitrine. Ma gorge est sèche, et je demande d'une voix basse « De l'eau... S'il te plait »  Et cette adorable fille ouvre la petite bouteille posée sur la table de nuit, et l'apporte doucement à ma bouche pour en verser dedans. J'en bois, et je soupire un peu de bien en laissant ma tête s'enfoncer dans l'oreiller. Une expression du visage qui indique que je souffre un peu de mes blessures. Je suis totalement déboussoler. Je ne sais même pas si je dois dire la vérité a Solveig, ou si je dois l'épargner d'une vie de psychose. Je la connais, une fois à Boston, elle se pensait suivie de partout. Je la regarde, tendrement, comme pour la remercier de sa présence... J'ouvre ma main pour qu'elle repose la sienne dedans.


code by mirror.wax




Dean Carmichael
Le diable est toujours là pour aider ceux qui sont enclins à pêcher, autrement dit à vivre. Sur sa ligne à lui, il y a toujours quelqu'un prêt à vous répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9235-dean-le-diable-s-habille-en-moi#329276 http://www.30yearsstillyoung.com/t9244-dean-o-je-suis-l-oeuvre-de-mon-art#329664

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Dim 21 Aoû - 21:21



✻ ✻ ✻
it's too late too apologize


La vie qui s'enchaîne, les cœurs brisés qui se multiplient, les soupirs incessants qui s'additionnent. La vie ne s'arrête pas à une rupture, la rousse elle le sait. Elle a tenté de l'oublier mainte et mainte fois, comme si elle pensait stupidement qu'il pouvait disparaître comme ça, comme un claquement de doigt. Non, il ne disparaît pas, il est là, dans son palpitant activant les pulsations comme un diapason. J'ai pas envie que tu disparaisse, j'ai encore envie d'entendre ta voix dans mes rêves, j'ai envie de me sentir vivante à tes côtés, j'ai envie de sentir tes doigts contre ma peau j'ai envie d'être avec toi à chaque minute qui passe qu'elle aimerait lui dire à cet instant précis. Mais elle ne peut pas, les mots restent bloqués, coincés au fond de sa gorge pendant que le médecin au regard compatissant lui explique. A quoi beau expliquer, alors qu'elle est à deux doigts de s'effondrer elle aussi. Elle a envie de vomir, elle a envie de s'évader, de revenir en arrière, de l'inviter à dîner pour qu'il ne se fasse pas agresser. Ca aurait pu arriver, il aurait pu se faire agresser en partant de chez elle, peut-être, sûrement. Mais elle aurait peut-être pu éviter cela. Si elle avait pu, elle aurait prit ce satané coup de couteau à sa place, elle aurait voulu le faire et éviter tout cela. Elle n'arrivait plus à s'entendre penser, les mots ne formaient pas des phrases, elle semblait entendre sa conscience lui hurlait de s'excuser. Elle ne sait même pas s'il l'entend. Il paraît que les gens nous entendent quand ils sont sur leur lit d'hôpital. Alors elle tente, elle lui dit tout, tout ce qu'elle a sur le coeur et ce n'est pas encore assez. Il y a des milliers de choses qu'elle voudrait lui dire. Des milliers de choses qui prendraient des heures à dire, des heures, des mois entiers. Les mots sonnent faux, les mots ne sonnent pas beaux, pas aussi bien que les siens. Mais elle essaye, elle tente de lui dire des choses aussi belles que lui. Mais visiblement ça ne fait rien. Elle sent son cœur qui se compresse dans sa poitrine, il va se réveiller. Il va se réveiller. Ses doigts qui s'attardent sur la cicatrice puis sur le tatouage, elle croit rêver. Elle rêve ce n'est pas possible. Dans ce cas précis, c'est plutôt un cauchemar. Mais le cauchemar se transforme en rêve quand elle le voit qu'il ouvre les yeux.

Elle sursaute alors lorsqu'il prononce son prénom, elle le regarde et l'entend demander de l'eau. Elle tremble alors, saisit la bouteille d'eau qu'elle a dû mal à ouvrir tant elle tremble, se mord la lèvre pour se calmer, elle bute dans la tablette qui sert d'office de petite table et renverse tout ce qu'il y a dessus, elle ramasse alors rapidement et elle se rassoit pour éviter les dégâts en lui offrant à boire à la bouteille, calmant les tremblements incessants avec difficulté. Quand il en a assez, elle repose la bouteille avec une délicatesse digne d'une brute. Elle ne contrôle pas ce qu'elle fait tant elle est perturbée. Elle voit qu'il a mal, elle le voit. Elle humidifie ses lèvres en le regardant, ses doigts s'attardant sur la joue sur les bleus qui commencent à monter. Elle ferme les yeux un instant et quand elle voit sa main qui s'entrouvre, la jeune rousse entrelace doucement leurs doigts. « Je suis désolée... » Combien de fois va t-elle le répéter ? Elle le regarde avec une tendresse infinie avant de reprendre doucement « Tu m'as fait tellement peur... Mais t'as vu, je suis là... je t'ai promis que je serais toujours là pour toi, et j'ai déjà brisé trop de promesses pour briser celle-ci... j'ai vaincu ma phobie des hôpitaux pour toi... Parce que je voulais pas te laisser seul... » Puis il y a l'infirmière qui les coupe et elle se lève alors, s'exécutant quand la blonde à blouse blanche lui demande de sortir. Les minutes s'allongent et elle soupire de soulagement quand elle lui dit qu'elle peut y retourner, elle reprend alors sa place avant de plaisanter d'une voix douce « Tu sais, sinon, tu aurais pu juste me dire que tu voulais me voir, je serais venue chez toi... je connais le chemin.. » Et elle sourit en reprenant la main de Dean dans la sienne.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

ÂGE : Il a passé la barre des 30 ans. Depuis bientôt 5 ans.
STATUT : J'ai deux femmes dans ma vie. Ma fille Rachel, et celle qui sonne comme une évidence depuis toujours ; Solveig.
MÉTIER : Créateur d'une marque de vêtement a succès + Professeur de sports particulier.
LOGEMENT : 507 Pine Rivers. Dans une villa.

POSTS : 88 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
01. Dean était professeur de sport à l'université d'Harvard avant son arrivée. Maintenant il est professeur de sport particulier, on oublie jamais son premier amour. Mais à coté, il est le créateur de sa marque de vêtements 02. Par contre, la cigarette il aurait bien voulu l'oublier encore, mais les vieux démons refont surface, néanmoins, il n'en fume pas plus de deux par jour 03. il est touche à tout et est très intéressé par ce qui l'entoure 04. Mais ce qui l'intéresse le plus c'est de voir sa fille Rachel grandir, fille dont il a eu la garde contre son ex qui n'était pas vraiment une ex d'ailleurs 05. le café c'est un peu sa drogue, pas plus de dix tasses par jour par contre 06. il est venu ici pour fuir une relation passée, relation qu'il n'a pas enterré vraiment tant il pense à la jeune rousse 07. il ne supporte pas l'injustice, et même s'il n'arrive pas à faire valoir ses droits de justicier, il n'est pas rare qu'il prenne la défense des gens 08. les filles, c'est comme les mouchoirs, il les prend, il couche avec et il se tire après les avoir tirer 09. L'argent c'est facile pour attirer les gens, ou pour s'en servir. C'est comme ça qu'il se fait sa place depuis 2 ans au sein de la communauté branchée de la ville 10. Et quand il ne traine pas dans son costard ou son costume de super Papa ; il s'occupe en se promenant, en jouant du piano, en écrivant ou avec son appareil photo en mains. Un touche à touche oui. 11. Il a subit en aout 2016 une agression des hommes de main du père de Solveig. Il a évité la mort de peu. Depuis, en secret, il tente de se lancer dans une recherche de ces hommes. Un jeu dangereux 12. Il s'offre a la sortie de l’hôpital, une Mercedes-Benz S65 AMG Coupe noire. Un joujou de plus dans son garage

•••••♠•••••

Lovers
---------♢---------
Solveig Blackbird : son ancienne petite-amie celle qui l'a fait partir des Etats-Unis. Ils se sont séparés il y a deux ans, suite à l'infidélité de Monsieur. Mademoiselle n'ayant pas supporter d'être cocue une nouvelle fois, elle l'a quitté sans ménagement et surtout sans réfléchir. Il est toujours amoureux d'elle mais préfère garder ses sentiments enfermés à double tour dans son coeur, il l'a d'ailleurs revu alors qu'elle est venue faire un tour au siège de sa marque. Et ce n'est pas sans effet secondaire. +


Sex
---------♢---------
You?

Complicated
---------♢---------
You?

Friendship
---------♢---------
Noam Deschanel : C'est son meilleur ami. Ils se sont connus à l’arrivée de Dean qui coïncidait tout juste avec la date de départ de Noam en Syrie. Les deux jeunes hommes ont rapidement sympathisé et Dean a fait la promesse à son ami de lui donner régulièrement des nouvelles et en prenant soin de la famille du militaire jusqu'à son retour en avril. + Heidi Hellington : les deux jeunes gens se sont rencontrés lors d'un salon des créateurs, Heidi est venu accosté Dean et depuis ce jour, il l'aide à se perfectionner dans le milieu de la création + Nina Moore-King : une rencontre au parc, rencontre peu banale puisque c'est suite à une presque crise de panique de Dean de voir que sa fille était tombée et semblait s'être sévèremet blessée que la jeune femme l'a accosté et lui a proposé de l'accompagner aux urgences. Depuis ce jour, Dean lui a promit un dîner et il cache très mal l'attirance qu'il éprouve pour la brunette et inversement +Lana Ivanov : ils se sont rencontrés au Canvas et la jeune fille l'a rencontré et abordé, le reconnaissant vu qu'il commençait -beaucoup- à être connu. Depuis ce jour, une relation de confiance s'est installé entre les deux personnes, Dean l'aidant à vaincre ses démons de l'alcoolisme et l'entraînant personnellement.

Haters
---------♢---------
+ You?

Spoiler:
 



Mai 2016 :


Solveig #1 - terminé -
Heidi #1 - terminé -

Juin 2016 :

Solveig 2 - terminé -
Heidi #2 - en cours -
Nina #1 - en cours -

Aout 2016 :

Solveig #3 - terminé -

Decembre 2016 :
solvean #4


A venir ::


(MAJ: //)




PSEUDO : SnowH
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
DC : aucun.
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Jeu 22 Sep - 23:09

❝Don't let me downΔ ❞
Solveig & Dean
J'ai rencontré quelqu'un qui a bouleversé ma vie. Quelqu'un qui a mit un bordel monstre dans ma tête, dans mon cœur et même sur mes fringues que j’enlevai passionnément lorsque nos corps se pressaient l'un contre l'autre, avant. J'ai rencontré quelqu'un qui m'a fait renaître. Son sourire comme seul esquisse de mon bonheur. Quelqu'un qui s'est installé au chaud dans ma vie et je ne souhaitais son départ pour rien au monde. J'ai rencontré quelqu'un qui a changé mes habitudes de d'homme célibataire, occupé à enchainer les filles, offrant du plaisir a qui voulait l'accepter. Quelqu'un qui a su trouver des pansements assez profonds pour recouvrer chacune de mes entailles, même les plus délicates, même les plus cachées. J'ai rencontré quelqu'un qui a occupé mes pensées, durant des jours et des nuits, et qui les occupes encore. Mais quand on rencontre une personne, on ne pense pas à la séparation. Le début est magique, mais on ne l'apprécie pas à sa juste valeur. Ensuite le temps effectue son travail destructeur. Et quand arrive le moment de se quitter, on devient sourd, aveugle et inhibé. C'est après que vient la souffrance.

Je sens le contact de sa main chaude sur mon torse, sur ma blessure et l'écriture inscrite sur mon corps. Mes yeux s'ouvrent, et directement se plongent dans les siens. Il me faut un petit temps pour comprendre, mais je reviens vite à moi, a la triste réalité. Ma gorge me brule, de sécheresse complète. Je réclame à mon ancienne petite amie de l'eau, et d'un geste maladroit elle attrape la bouteille mais dégage tout sur son passage. J'en ris intérieurement, et je me souviens de pourquoi je l'ai aimé autant, et ce qui m'a toujours plu.
Une fois réhydraté, je relâche ma tête dans l'oreille en fermant mes yeux un petit instant en entrelaçant mes doigts dans ceux de la rouquine. Elle commence à parler, et je l'écoute, les paupières qui s'ouvrent une nouvelle fois. Heureusement que la lumière n'est pas très forte... Solveig me touchait de ses mots, et je voulais lui dire des choses mais une infirmière rentre. Je me retrouve en tête à tête avec la dame de l’hôpital qui commence des manipulations sur les machines et qui pose certaines questions. Elle se renseigne pour savoir si je sais encore qui je suis, et où se situent les douleurs. Rendez moi mon ancienne amoureuse.

Quand son retour se fait, j'esquisse un petit sourire et je reprend sa main. Ce contact me fait du bien, et me permet de me rassurer de la tenir pour ce que je comptais lui dire. Malheureusement elle se mettait à plaisanter. Dois je lui dire? Façon, il est trop tard, mon visage lui affiche clairement que ce qui allait suivre ne serait pas plaisant. Je remonte nos mains pour les poser sur mon torse, et je dis d'une voix cassée « Solveig... C'est ton père » Mes yeux se détournent un instant, car je sais ce que je vais voir dans les siens... Et je ne veux pas. « Enfin, des hommes de mains... Ils sont venus et je n'ai pas pu me retirer de cette embuscade. » Je me redresse un peu, et je m'apprête à récupérer une Solveig en miette.


code by mirror.wax




Dean Carmichael
Le diable est toujours là pour aider ceux qui sont enclins à pêcher, autrement dit à vivre. Sur sa ligne à lui, il y a toujours quelqu'un prêt à vous répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9235-dean-le-diable-s-habille-en-moi#329276 http://www.30yearsstillyoung.com/t9244-dean-o-je-suis-l-oeuvre-de-mon-art#329664

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Jeu 22 Sep - 23:51



✻ ✻ ✻
it's too late too apologize


Si un jour quelqu'un lui demande ce qu'elle aime chez Dean, elle répondrait ses mots. Cette façon qu'il a d'aligner les mots simplement mais de la façon la plus captivante qui soit. Il la captive, il lui fait vivre des sensations inédites, ce genre de sensations qu'elle a cherché pendant près de deux ans sans parvenir à les trouver. Elle cherchait dans ses rêves des paroles réconfortantes, elle recherchait la sensation qu'elle avait quand elle était dans le creux de ses bras, les matins froids d'hiver, quand il trouvait les mots justes pour apaiser les battements de son cœur morcelé. Dean c'est le sourire qu'elle veut voir tout les matins quand elle se réveille, c'est la voix qu'elle veut entendre à chaque instant de la journée. Il est comme sa dose d'héroïne, les jours sombres, les jours où le soleil ne veut pas se lever dans sa vie. Une dose de tendresse, une dose de bonheur qu'elle n'arrive à se procurer nul part d'autre que quand il est là. Elle s'en voudra toujours d'avoir claquer la porte sur cette relation, relation qui lui a donné plus de hauts que de bas. Il arrivait à lui donner envie de se lever le matin, offrant à sa vie des rayons de soleil au quotidien. Maintenant, c'est la nuit sur son cœur, c'est la nuit dans sa tête et dans son âme. Et quand le téléphone sonne, quand elle court dans les couloirs de l'hôpital, son cœur s'assombrit et ses pensées qui deviennent plus noire que la nuit qui est tombée à l'extérieur. Solveig elle se rend à l'évidence que s'il n'était plus là, s'il n'avait pas été trouvé à temps, elle n'aurait plus eu le goût de rien. Elle est perdue sans lui, elle se serait sentie comme une enfant, perdue et sans repères. Dean est le gps qui guide sa vie à tout instant, sans relâches. Même s'il n'est pas à ses côtés, elle peut deviner ce qu'il lui dirait quand elle doute, quand elle ne sait pas quoi faire.

Même si elle veut paraître forte, même si elle veut faire la fille qui est intouchable, elle a le coeur qui bat tellement vite qu'elle se demande s'il ne va pas s'extraire de sa poitrine. Et elle aimerait que ce soit le cas, peut-être que cela serait moins douloureux, que ça ferait moins mal. Mais non, il est là, toujours, battant la chamade à un rythme trop irrégulier. Quand il se réveille, quand il ouvre les yeux, elle même elle a l'impression de revivre, de pouvoir respirer à nouveau sans imaginer le bip irrégulier des machines le devenir. Puis il y a la maladresse qui prend place et elle se demande bien ce qu'il doit penser. Mais elle n'a le temps de rien dire qu'elle est coupée par cette blonde qui vient s'occuper de celui qui a partagé sa vie. Les minutes s'étirent, s'effilent et elle veut juste aller le retrouver. Elle ne veut plus le laisser, elle ne veut plus l'abandonner. Ce sentiment d'abandon qui la suit à chaque fois qu'elle fait un pas. Quand elle a l'aval de l'infirmière, elle tente de ne pas paraître trop pressée, mais si elle pouvait, elle courrait dans la chambre. Mais non, elle revient d'un pas lent avant de se réinstaller à ses côtés et elle ose une petite plaisanterie en un sourire. Son sourire qu'elle ne garde que pour lui. Elle se laisse alors guider par ses gestes doux, ses gestes tendres qui lui ont manqués. Elle reprend sa dose d'héroïne à chaque secondes qui passent.

Elle se sent bien, jusqu'au moment où les mots qu'elle ne voulait jamais entendre sorte de la bouche de l'homme qu'elle aime. Son coeur se serre et elle déglutit difficilement. Elle ne sait quoi faire, quoi penser. Est-ce qu'elle doit hurler, est-ce qu'elle doit l'appeler ? Non mauvaise idée. Elle a l'impression que son monde s'effondre. Que son monde se morcelle  en toutes petites pièces et qu'elle ne pourra plus le reconstruire. Même à des milliers de kilomètres il arrive à lui pourrir la vie. « Non Dean.. je ne peux pas y croire.. » qu'elle murmure d'une voix attristée. Et la boule dans sa gorge elle grandit, s'agrandit alors qu'elle serre sa main un peu plus fort. « j'y crois pas... j'arrive pas à y croire... » Et elle se mord la lèvre avant de fondre en larmes, posant doucement sa tête contre son torse. « J'aimerais que tout ça s'arrête, qu'il me laisse tranquille. Il croit que tu n'es pas bien pour moi, mais tu es la plus belle des choses qui me soit arrivé. Je... j'irais lui parler. J'peux pas le laisser te faire du mal. J'ai pas envie qu'il te touche, j'ai pas envie que ses enfoirés te touchent. » qu'elle murmure encore une fois, mais d'une voix plus assurée. Et tendrement, elle embrasse doucement son torse, pour apaiser le rythme trop rapide de son coeur. Elle s'en occupera plus tard, pour l'instant il n'y a que lui qui compte. Lui et seulement lui.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

ÂGE : Il a passé la barre des 30 ans. Depuis bientôt 5 ans.
STATUT : J'ai deux femmes dans ma vie. Ma fille Rachel, et celle qui sonne comme une évidence depuis toujours ; Solveig.
MÉTIER : Créateur d'une marque de vêtement a succès + Professeur de sports particulier.
LOGEMENT : 507 Pine Rivers. Dans une villa.

POSTS : 88 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
01. Dean était professeur de sport à l'université d'Harvard avant son arrivée. Maintenant il est professeur de sport particulier, on oublie jamais son premier amour. Mais à coté, il est le créateur de sa marque de vêtements 02. Par contre, la cigarette il aurait bien voulu l'oublier encore, mais les vieux démons refont surface, néanmoins, il n'en fume pas plus de deux par jour 03. il est touche à tout et est très intéressé par ce qui l'entoure 04. Mais ce qui l'intéresse le plus c'est de voir sa fille Rachel grandir, fille dont il a eu la garde contre son ex qui n'était pas vraiment une ex d'ailleurs 05. le café c'est un peu sa drogue, pas plus de dix tasses par jour par contre 06. il est venu ici pour fuir une relation passée, relation qu'il n'a pas enterré vraiment tant il pense à la jeune rousse 07. il ne supporte pas l'injustice, et même s'il n'arrive pas à faire valoir ses droits de justicier, il n'est pas rare qu'il prenne la défense des gens 08. les filles, c'est comme les mouchoirs, il les prend, il couche avec et il se tire après les avoir tirer 09. L'argent c'est facile pour attirer les gens, ou pour s'en servir. C'est comme ça qu'il se fait sa place depuis 2 ans au sein de la communauté branchée de la ville 10. Et quand il ne traine pas dans son costard ou son costume de super Papa ; il s'occupe en se promenant, en jouant du piano, en écrivant ou avec son appareil photo en mains. Un touche à touche oui. 11. Il a subit en aout 2016 une agression des hommes de main du père de Solveig. Il a évité la mort de peu. Depuis, en secret, il tente de se lancer dans une recherche de ces hommes. Un jeu dangereux 12. Il s'offre a la sortie de l’hôpital, une Mercedes-Benz S65 AMG Coupe noire. Un joujou de plus dans son garage

•••••♠•••••

Lovers
---------♢---------
Solveig Blackbird : son ancienne petite-amie celle qui l'a fait partir des Etats-Unis. Ils se sont séparés il y a deux ans, suite à l'infidélité de Monsieur. Mademoiselle n'ayant pas supporter d'être cocue une nouvelle fois, elle l'a quitté sans ménagement et surtout sans réfléchir. Il est toujours amoureux d'elle mais préfère garder ses sentiments enfermés à double tour dans son coeur, il l'a d'ailleurs revu alors qu'elle est venue faire un tour au siège de sa marque. Et ce n'est pas sans effet secondaire. +


Sex
---------♢---------
You?

Complicated
---------♢---------
You?

Friendship
---------♢---------
Noam Deschanel : C'est son meilleur ami. Ils se sont connus à l’arrivée de Dean qui coïncidait tout juste avec la date de départ de Noam en Syrie. Les deux jeunes hommes ont rapidement sympathisé et Dean a fait la promesse à son ami de lui donner régulièrement des nouvelles et en prenant soin de la famille du militaire jusqu'à son retour en avril. + Heidi Hellington : les deux jeunes gens se sont rencontrés lors d'un salon des créateurs, Heidi est venu accosté Dean et depuis ce jour, il l'aide à se perfectionner dans le milieu de la création + Nina Moore-King : une rencontre au parc, rencontre peu banale puisque c'est suite à une presque crise de panique de Dean de voir que sa fille était tombée et semblait s'être sévèremet blessée que la jeune femme l'a accosté et lui a proposé de l'accompagner aux urgences. Depuis ce jour, Dean lui a promit un dîner et il cache très mal l'attirance qu'il éprouve pour la brunette et inversement +Lana Ivanov : ils se sont rencontrés au Canvas et la jeune fille l'a rencontré et abordé, le reconnaissant vu qu'il commençait -beaucoup- à être connu. Depuis ce jour, une relation de confiance s'est installé entre les deux personnes, Dean l'aidant à vaincre ses démons de l'alcoolisme et l'entraînant personnellement.

Haters
---------♢---------
+ You?

Spoiler:
 



Mai 2016 :


Solveig #1 - terminé -
Heidi #1 - terminé -

Juin 2016 :

Solveig 2 - terminé -
Heidi #2 - en cours -
Nina #1 - en cours -

Aout 2016 :

Solveig #3 - terminé -

Decembre 2016 :
solvean #4


A venir ::


(MAJ: //)




PSEUDO : SnowH
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
DC : aucun.
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Jeu 20 Oct - 21:35

❝Don't let me downΔ ❞
Solveig & Dean
C'est dans des moments comme celui dont je viens d'être la victime, qu'on se pose des questions, qu'on tente de refaire notre passé en diaporama mais surtout, c'est come ça que nous en venons à comprendre et à réaliser de nombreuses choses. Et pas des moindres. Pour mon exemple... D'aussi loin que je me souvienne... J'ai toujours eu "des amoureuses". Les parents ou les adultes demandent toujours ça aux enfants: "Alors... Tu as une amoureuse ?". J'aurais dû comprendre, lorsque pour la première fois ma mère m'a demandé combien j'en avais. Ou bien: "C'est qui, aujourd'hui ?". Il m'a fallu environ toutes ces années, mais... Je ne suis pas encore sur à 100% d'avoir bien compris. Ce que je sais, c'est que j'ai toujours aimé draguer, séduire, depuis ma plus tendre enfance. 9 ans. Ça a commencé avec July, la binoclarde de ma classe, dont je m'étais juré de lui faire ôter ses lunettes à double foyer. Elle avait de beaux yeux noirs en dessous et je n'avais qu'une envie du coup, me faire voir d'elle, d'un peu plus près, quitte à frôler mon petit nez contre le sien. July aimait les Fantastickers. Je l'ai séduit avec ça. En fait, c'est la même chose que les Pokémon aujourd'hui, mais au temps des années fin 80. Il avait plein d'autocollants doubles, moi aussi, alors on se les échangeait. J'avais compris quel était le plus rare à trouver, alors je l'avais cherché et cherché. Pour enfin le lui donner. Sa gratitude fut sympathique. Et j'ai eu mon baiser très chaste.
Alice était une fille que je croisais dans le bus, chaque soir, en rentrant du collège. Son meilleur ami, qui était du côté couloir (c'était toujours pareil) descendait à l'arrêt juste avant le nôtre, tant est si bien qu'elle restait un petit moment seule. Et pas loin de moi. Je la regardais, un peu plus chaque jour, mais toujours subtilement. Je me disais qu'il fallait qu'elle comprenne, mais petit à petit qu'elle m'intéressait véritablement. Laisser le plaisir monter, privilégier l'attente, plutôt que d'être direct. Lui faire comprendre qu'elle était "désirable". C'est clair qu'elle l'était franchement, puis me rendre "désirable" aussi au fur et à mesure. Un jour que j'avais décidé, le plus proche du doux précipice évidemment, je lui tendis une lettre enflammée. Voilà c'était fait. Bon, ça n'a pas duré très longtemps, mais là n'était pas l'important. Ce qui me motivait était tout le chemin pris pour parvenir à mes fins.
June fut mon grand amour au lycée. Mais, l'histoire n'est belle que dans l'intimité. Mes amis m'avaient challenger de coucher avec jusqu'à parcequ'elle était la risée de l'école. Moi, je trouvais que c'était pourtant, la plus belle de toutes. Je n'étais qu'un idiot qui tenait à gagner, à parvenir une fois de plus a ses fins. Je suis allé jusqu'à m'imposer à elle, de nouveau jour après jour, voire heure après heure. Il fut un moment où elle ne put se passer de moi. Amis d'abord, puis potentielle petits amis et puis... Bingo ! Nous étions nos premières fois mutuelles. Le cheminement jusqu'à ma petite victoire avait été long, compliqué. Sincère, bien sûr, mais extrêmement motivé par la victoire. J'avais aimé cette route, faite d'excitations, de douce souffrance, de fols espoirs. Parfois, tout s'effondrait et il fallait recommencer à se faire voir de l'espoir. J'aimais ce jeu, j'adorais séduire. Toutes mes "amoureuses" , comme disait maman, je les ai conquis comme ça. Du primaire à la Fac. Avec toujours cette fougue et cette envie de vouloir plaire.
Et puis, j'ai rencontré Solveig. Un mélange de toutes mes histoires. Mais pourtant, tellement différente de toute. Il y a le premier amour, le grand amour, et le vrai amour. Elle boucle ce cercle de vie sentimentale et je pense que jamais je n'aimerais comme ça. Je l'aime de mon âme, et non de mon coeur. L'âme ne meurt jamais.

Et je crois que c'est la raison de mon ventre qui se tord quand je vois sa réaction à l'annonce du responsable... Je ne pouvais pas lui mentir, mais j'aurais tellement aimé le faire pour ne pas lui briser le coeur, encore une fois. Il y a bien trop de "fois"... « Je suis désolé... » Dis - je du bout des lèvres. Et je réceptionne sa tête sur ma poitrine, qui se pose doucement pour ne pas appuyer mes blessures. Ma main vient directement lui caresser ses beaux cheveux roux. Comme pour tenter d'adoucir, ou de faire passer la pilule comme on dit. A ces mots, je fais un non de la tête qu'elle ne peut voir « Non Solveig, tu n'iras pas le voir c'est bien trop dangereux. Ecoute, je ne pense pas qu'il recommencera... Ceci ne ressemblait pas à un avertissement. Et puis, si ça peut te rassurer, j'embaucherais quelqu'un pour ma sécurité. » Je ne voulais pas qu'elle se jette dans la gueule du loup. Pas maintenant, non. Pas maintenant que je venais de réaliser que j'étais éperdument amoureux d'elle, encore. « Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose... »




code by mirror.wax




Dean Carmichael
Le diable est toujours là pour aider ceux qui sont enclins à pêcher, autrement dit à vivre. Sur sa ligne à lui, il y a toujours quelqu'un prêt à vous répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9235-dean-le-diable-s-habille-en-moi#329276 http://www.30yearsstillyoung.com/t9244-dean-o-je-suis-l-oeuvre-de-mon-art#329664

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Dim 23 Oct - 21:34



✻ ✻ ✻
it's too late too apologize


C'est une sensation qui ne la quitte jamais. Cette sensation de manque qui la prend au plus profond de son coeur quand elle pense à lui. Elle avait pensé trouver le grand amour avec Chuck, mais non. Il n'était qu'une passade, qu'une histoire de courte durée qui lui avait morcelé le coeur un petit peu. Elle avait pensé ne jamais pouvoir s'en relever mais elle a réussi. Et Dean en est la cause, Dean l'a sauvé de tout les maux possibles et imaginables. Il lui avait permis de garder la tête hors de l'eau quand elle était au plus mal et elle ne le remercierait jamais assez, les mots ne seraient jamais à la hauteur de ses actes. Elle n'y arrive pas la rousse, à aligner deux mots qui pourraient le toucher. Elle ne trouve pas les mots, elle ne parvient pas à les aligner correctement pour que ça sonne comme elle l'entend, comme elle le veut. j'aimerais te dire des choses qui te perforent, des choses qui te font sourire, des choses qui tourneront inlassablement dans ta tête jusqu'à ce que tu perdes le nord,jusqu'à ce que tu perdes la tête. Mais elle n'y parvient pas, elle n'y arrive pas. C'est aussi simple que ça, elle ne trouve pas les mots qui convienne à Dean, parce qu'aucun mot ne lui convient, tellement il est parfait à ses yeux. Il est à ses yeux, la chose qui compte le plus et personne ne peut comprendre cela, pas même son père.

Elle hait l'hôpital, elle hait plus que tout cet endroit, son odeur, ses employés, son ambiance. Et même si elle se doit d'être là, elle aimerait être ailleurs, au soleil, dans les bras de Dean, au bord de sa piscine, ou même à ses côtés dans sa ville ou chez elle. Mais il est là, allongé sur ce lit d'hôpital et elle se sent impuissante. L'impuissance des mots, l'impuissance des gestes. Elle se sent inutile ici, à ses côtés. Elle devrait prendre les choses en mains, mais elle sait que son père ne l'écoutera certainement pas, elle a son caractère, elle est aussi butée que lui. Alors elle sait qu'ils risqueraient tout les deux de s'énerver et que cela ne mènerait à rien. Elle garde alors cette idée dans un coin de sa tête, elle la laisse germer et quand elle aura une solution, elle ira le voir. Elle sait qu'il ne voudra pas, qu'il lui en voudra mais il comprendra sûrement. Dean est le seul qui la comprend un tant soi peu. Elle a les larmes qui s'échappent,qui vagabondent sur ses joues et elle l'entend. Ses paroles réconfortantes elle murmure alors « Tu n'y es pour rien... Ce n'est pas toi le problème, le problème c'est moi. Le problème c'est ma famille. C'est lui le problème. » répondit-elle avec la voix cassée. Ses mains l'apaisent, et elle calme sa crise de larmes, elle s'apaise au contact de ses caresses. Elle souffle doucement et elle essuie ses joues mouillées quand elle l'entend refuser ce qu'elle vient de lui dire. Elle s'en doutait. « Je te demande juste de faire attention à toi et si quelqu'un peut aider à ce que tu sois en sécurité ça me rassurerait. » qu'elle avoue à demi-mots en se redressant doucement, le fixant de ses yeux rougis. Elle doit avoir un visage affreux mais elle s'en contrefiche. Il l'a vu dans des situations bien pires. « Et moi, tu crois que je veux qu'il t'arrive quelque chose ? Non Dean.. Et il ne m'arrivera jamais rien, pas tant que je sais que tu es là, à mes côtés. » Elle se mord la lèvre quelques instants avant de rajouter « Tu es toujours là pour m'accompagner dans n'importe quelle situation.. Je pense toujours à toi quand ça va pas et .. bizarrement j'ai le coeur un peu plus léger. » Elle se rapproche doucement de son visage et ses lèvres s'attardent sur sa joue pour lui déposer un baiser assez chaste. Et elle se, elle s'installe doucement à ses côtés en tentant de prendre le moins de place possible. Et dans une voix qui sonne comme un murmure elle ajoute « je t'aime... » Elle se rend compte que c'est stupide de dire ça mais elle ne veut plus de mots déguisés, elle veut qu'il le sache et tant pis pour le prix à payer.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

ÂGE : Il a passé la barre des 30 ans. Depuis bientôt 5 ans.
STATUT : J'ai deux femmes dans ma vie. Ma fille Rachel, et celle qui sonne comme une évidence depuis toujours ; Solveig.
MÉTIER : Créateur d'une marque de vêtement a succès + Professeur de sports particulier.
LOGEMENT : 507 Pine Rivers. Dans une villa.

POSTS : 88 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
01. Dean était professeur de sport à l'université d'Harvard avant son arrivée. Maintenant il est professeur de sport particulier, on oublie jamais son premier amour. Mais à coté, il est le créateur de sa marque de vêtements 02. Par contre, la cigarette il aurait bien voulu l'oublier encore, mais les vieux démons refont surface, néanmoins, il n'en fume pas plus de deux par jour 03. il est touche à tout et est très intéressé par ce qui l'entoure 04. Mais ce qui l'intéresse le plus c'est de voir sa fille Rachel grandir, fille dont il a eu la garde contre son ex qui n'était pas vraiment une ex d'ailleurs 05. le café c'est un peu sa drogue, pas plus de dix tasses par jour par contre 06. il est venu ici pour fuir une relation passée, relation qu'il n'a pas enterré vraiment tant il pense à la jeune rousse 07. il ne supporte pas l'injustice, et même s'il n'arrive pas à faire valoir ses droits de justicier, il n'est pas rare qu'il prenne la défense des gens 08. les filles, c'est comme les mouchoirs, il les prend, il couche avec et il se tire après les avoir tirer 09. L'argent c'est facile pour attirer les gens, ou pour s'en servir. C'est comme ça qu'il se fait sa place depuis 2 ans au sein de la communauté branchée de la ville 10. Et quand il ne traine pas dans son costard ou son costume de super Papa ; il s'occupe en se promenant, en jouant du piano, en écrivant ou avec son appareil photo en mains. Un touche à touche oui. 11. Il a subit en aout 2016 une agression des hommes de main du père de Solveig. Il a évité la mort de peu. Depuis, en secret, il tente de se lancer dans une recherche de ces hommes. Un jeu dangereux 12. Il s'offre a la sortie de l’hôpital, une Mercedes-Benz S65 AMG Coupe noire. Un joujou de plus dans son garage

•••••♠•••••

Lovers
---------♢---------
Solveig Blackbird : son ancienne petite-amie celle qui l'a fait partir des Etats-Unis. Ils se sont séparés il y a deux ans, suite à l'infidélité de Monsieur. Mademoiselle n'ayant pas supporter d'être cocue une nouvelle fois, elle l'a quitté sans ménagement et surtout sans réfléchir. Il est toujours amoureux d'elle mais préfère garder ses sentiments enfermés à double tour dans son coeur, il l'a d'ailleurs revu alors qu'elle est venue faire un tour au siège de sa marque. Et ce n'est pas sans effet secondaire. +


Sex
---------♢---------
You?

Complicated
---------♢---------
You?

Friendship
---------♢---------
Noam Deschanel : C'est son meilleur ami. Ils se sont connus à l’arrivée de Dean qui coïncidait tout juste avec la date de départ de Noam en Syrie. Les deux jeunes hommes ont rapidement sympathisé et Dean a fait la promesse à son ami de lui donner régulièrement des nouvelles et en prenant soin de la famille du militaire jusqu'à son retour en avril. + Heidi Hellington : les deux jeunes gens se sont rencontrés lors d'un salon des créateurs, Heidi est venu accosté Dean et depuis ce jour, il l'aide à se perfectionner dans le milieu de la création + Nina Moore-King : une rencontre au parc, rencontre peu banale puisque c'est suite à une presque crise de panique de Dean de voir que sa fille était tombée et semblait s'être sévèremet blessée que la jeune femme l'a accosté et lui a proposé de l'accompagner aux urgences. Depuis ce jour, Dean lui a promit un dîner et il cache très mal l'attirance qu'il éprouve pour la brunette et inversement +Lana Ivanov : ils se sont rencontrés au Canvas et la jeune fille l'a rencontré et abordé, le reconnaissant vu qu'il commençait -beaucoup- à être connu. Depuis ce jour, une relation de confiance s'est installé entre les deux personnes, Dean l'aidant à vaincre ses démons de l'alcoolisme et l'entraînant personnellement.

Haters
---------♢---------
+ You?

Spoiler:
 



Mai 2016 :


Solveig #1 - terminé -
Heidi #1 - terminé -

Juin 2016 :

Solveig 2 - terminé -
Heidi #2 - en cours -
Nina #1 - en cours -

Aout 2016 :

Solveig #3 - terminé -

Decembre 2016 :
solvean #4


A venir ::


(MAJ: //)




PSEUDO : SnowH
AVATAR : James Franco
CRÉDITS : Bazzart/Tumblr
DC : aucun.
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Dim 4 Déc - 23:36

❝Don't let me downΔ ❞
Solveig & Dean
En fait, avec ce qu'il vient de m'arriver, j'ai besoin d'évacuer toutes mes pensées. Parce que c'est un trop plein, parce que ça fait réaliser ce que je veux vraiment, parce que je te veux tant que ça me brûle la peau. Ton sourire me rend dingue, mais moins que la distance qui se love entre nous. Je sens son poids, son interdiction de te toucher tant ça me cramerait. Et j'ai envie de te murmurer que je t'aime jusqu'à ce qu'il n'y ait plus besoin de le dire. J'ai envie de toucher ta peau entière, de faire courir mes doigts sur ton corps nu. De saisir tes lèvres, d'entendre ton souffle précipité. De voir ton ventre se soulever trop vite, comme si c'était un peu trop pour toi. J'ai envie de l'été qui brûle l'extérieur pendant qu'on sera dans un endroit clos et chaud. Pas de vêtements trop lourds. Rien que du simple, des mots doux. J'ai juste besoin de t'entendre soupirer de plaisir, à un point... J'ai aussi envie de juste gémir comme un fou sous tes gestes. Je te veux. Je te veux tellement, putain d'idiote. Et je me refuse de te donner tout ça si tu ne vois pas que je suis là, que je t'attends. Tu sais déjà la nature de mes sentiments, tu ne dois tout simplement pas te douter de leur violence. Je t'aime violemment, voilà, c'est exactement ça. Je me fiche d'être blessé tant que ça te fait sourire. Et toi, je ne sais pas ce qu'il y a dans ta tête. Mais malgré le fait que tu voies l'attachement dont je t'ai fait part et l'insensibilité dont tu essaies de t'enrober ainsi que de ta relative froideur envers les autres, tu n'as même pas la clémence de ne plus m'adresser ces sourires-là. De me dire que je te dérange et de t'en aller. Alors, je te désire toujours sans que tes mots ne parviennent à jeter un froid suffisant à calmer mon ardeur. Peut-être que ces envies-ci consumeront intégralement mon corps et que je finirai par tomber en cendres. Je sais bien qu'il faudrait que je sois doux et que je te pousse à t'ouvrir lentement, car tu doutes de toi-même et des autres. Mais bordel, c'est dur. Et j'ai bien peur que je ne devienne pour toi qu'un souvenir étrange parmi tant d'autres, teinté d'indifférence. Tandis que toi, tu hanteras mes pensées pendant encore longtemps, et que la tiédeur de ta peau et la profondeur de tes yeux m'obséderont encore douloureusement.  Si seulement tu m'ouvrais tes bras, je ferais tout pour tu n’aies plus à te recroqueviller, je te rendrais heureuse et je serais si heureux que ça m'apparaît même irréalisable. Mais au lieu de cela, il y a cette distance, qui remplit mes bras à ta place. Je dois sourire, faire des efforts pour te parler car sinon je n'entendrais plus jamais le son de ta voix. Je dois prendre sur moi, ne pas fondre en larmes. J'en aurais bien envie, mais de toute façon je ne veux pas pleurer devant toi ou encore pour toi. Et qu'est-ce que j'ai ? J'aurais préféré que tu me haïsses. Mais au moins, tu souris quelques fois à cause de moi. Tu sais que je t'aime. Tu dois te douter que c'est un peu passionné. Tu sais qu'il y a du désir, mais tu ne te doutes pas de son étendu. Que le soir tu hantes mes nuits. Que je ne sais pas pourquoi c'est toi et non une autre. Pourquoi mes yeux sont-ils attirés à ce point par ta silhouette ? J'ai déjà été réussi à effacer mes sentiments pour des autres avant. Mais te concernant... C'est tout simplement répréhensible, de t'aimer ainsi. Tu t'es renfermée sur toi-même. Et moi, j'ai juste envie de te faire sortir de ta coquille et de te faire tendrement l'amour encore et encore, assez désespérément vu les circonstances, ceci dit. Donc... Je suis là. Mais pas pour toujours, dieu sait ce que je suis persistant, alors décide-toi. Si tu veux rester recroqueviller malgré toutes mes tentatives, soit. Mais dans ce cas, sois ferme et repousse-moi avec détermination. J'accepterais ce que tu me diras et ça voudra juste dire que je n'aurais pas été la bonne personne qui aura pu t'aider. Mais, si jamais... Si jamais, il y a une infime, minuscule probabilité pour que tu m'aimes. Ou que je puisse t'aider, faire en sorte que tu ne paraisses plus si coupée de tes émotions... « je t'aime... » Et nos corps se collent sous ses mots. Mes bras l'entourent, et ma main se pose sur sa joue encore humide des larmes précédemment coulées. Je ne voulais plus parler des problèmes, je crois que Solveig et moi, nous en avions déjà un bien trop gros a régler maintenant. Maintenant qu'elle avait lâché la bombe. «  Alors, je suis là. Prends ce que je te donne. Parce que même si c'est critiquable, je t'aime. Et je ne désire que te voir épanouie. » Bordel, maintenant je tourne tout ça dans le mélodrame à cause de toi. On était mal barré dès le début. J'attends plus que le dénouement de la situation. C'est toi le noeud, le coeur du problème. Moi avec mon assurance (qui n'est quasiment qu'à ton sujet d'ailleurs) et ma volonté, je ne peux que te regarder d'un air accablé et remplit de conviction. Sois tu vires le problème, soit tu me gueules de dégager. Parce que putain, je te veux et que j'agis. Tu finiras bien par me servir autre chose que ton éternelle neutralité, non ? Et à ce moment-là, je tenterai de te faire sortir de la petite bulle confortable où tu t'es replié. C'est pas très logique de s'acharner sur toi. « C'est vrai que tu m'as blessé et que moi aussi, que parfois j'ai l'impression que c'est impossible à réparer, que je ne sais pas si je pourrais vraiment améliorer les choses ou ta vision de nous mais... Celle que j'aime et que je désire, celle que je veux voir heureuse et que je rêve d'embrasser, c'est toi.... C'est toi Solveig »
Mon coeur venait de s'ouvrir, et maintenant il bat trop vite. Ma respiration se coupe, et je crois que le temps aussi. Comme ci nous étions sur pause.



code by mirror.wax




Dean Carmichael
Le diable est toujours là pour aider ceux qui sont enclins à pêcher, autrement dit à vivre. Sur sa ligne à lui, il y a toujours quelqu'un prêt à vous répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9235-dean-le-diable-s-habille-en-moi#329276 http://www.30yearsstillyoung.com/t9244-dean-o-je-suis-l-oeuvre-de-mon-art#329664

ÂGE : vingt-huit ans
SURNOM : le panda roux.
STATUT : en couple, les retrouvailles espérées enfin réalisées.
MÉTIER : directrice des lignes éditoriales du journal de la ville, blogueuse
LOGEMENT : pine rivers, #13

POSTS : 283 POINTS : 115

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
DIVERSES INFORMATIONS

01. Elle a une peur bleue des hôpitaux, elle ne supporte pas cela. Elle a vu sa mère mourir là-bas et elle a avorté la-bas, ce qui fait qu'elle ne peut plus mettre les pieds dedans. 02. Elle est accroc au café, elle pourrait en boire toute la journée. 03. Insomniaque depuis des années, ses insomnies s'étaient calmées lorsqu'elle était en couple avec Dean mais elles sont revenues quand il est parti à Brisbane et depuis elle tente de prendre des alternatives qui tentent de la faire dormir. En vain. 04. Elle a un chat et un chien, chien offert par Dean lors de leur premier Noël tout les deux, et depuis qu'il est parti, elle en prend tellement soin qu'on pourrait croire que c'est l'enfant qu'elle n'a pas eu. 05. Elle est persuadée d'être la raison pour laquelle Dean a été viré. Elle s'en veut terriblement et n'arrive pas à se défaire cela de la tête. 06. Elle tient un blog qu'elle agrémente de conseils de beauté et de ses diverses lectures. Elle lit beaucoup, toujours un livre dans sa poche, dans son sac ou dans son bureau. 07. Elle est journaliste de mode, elle a fait cela dans le but de faire rendre fière sa mère de la où elle est et elle 08. Depuis sa rupture avec Dean, elle enchaîne les relations sans lendemain, voguant d'un lit à l'autre sans réussir à s'attacher vraiment. Elle est devenue celle qu'elle ne voulait pas devenir après son premier divorce.

MAI 2016

solvean #1 @ logement
- terminé -
alejandro #1 @ canvas
- terminé -
turquoise team #1 @ plage
- terminé -
alejandro #2 @ canvas
- terminé -

JUIN 2016

castiel #1 @ retour en arrière
- en cours -
ryan #1 @ retour en arrière
- en cours -
alejandro #3 @ stones corner
- terminé -
solvean #2 @ logement
- terminé -
alejandro #4 @ hibiscus world
- en cours -

AOÛT 2016

solvean #3 @ hôpital
- en cours -

SEPTEMBRE 2016

théon #1 @ logement
-à venir -

PSEUDO : HARLEEN.
AVATAR : alina kovalenko
CRÉDITS : HARLEEN.
DC : /
INSCRIT LE : 21/05/2016

MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Lun 5 Déc - 0:25



✻ ✻ ✻
it's too late too apologize


Les mots se bloquent, les mots restent coincés dans sa gorge, dans son cœur, comme si rien n'était assez beau pour lui. Pour la rousse, rien n'est assez beau pour l'amour de sa vie, elle pensait ne pas le retrouver, elle pensait le détester. Mais non, elle ne le déteste pas, elle ne peut pas le détester, elle est amoureuse de lui et ses nuits noires, ses nuits sans sommeil qui deviennent des alignements de mots, de phrases qu'elle voudrait lui dire et qu'elle ne trouve pas assez bien pour le bonheur intense qu'il a pu lui faire vivre. Bonheur avorté par son départ en Australie mais elle ne pouvait se résoudre à le laisser filer, elle a laissé filer bien trop de choses à cause d'elle, elle lui a fait du mal, et elle donnerait tout pour se faire pardonner. Elle claquerait des doigts si c'était possible pour renouer avec lui. Il lui manque, constamment, il lui manque le matin, quand la place à côté d'elle est froide. Il lui manque le soir quand elle se dit qu'elle aurait pu cuisiner pour eux deux. Mais ce qui lui manque le plus, c'est ses caresses le long de sa peau en pleine nuit quand elle l'empêche de dormir parce qu'elle est sujette à des insomnies, c'est son souffle chaud qu'il lui offre quand elle l'embrasse et que ça dérape un peu trop. Il lui manque tout le temps, c'est constant, sans répit, son coeur lui fait mal quand elle l'imagine sourire à une autre, quand elle l'imagine donner à une autre fille ce qu'il aurait pu lui donner à elle. Elle n'est bien que quand elle ne compte plus les mojitos, et encore. Elle n'est bien que quand elle ne pense pas à lui. Quand la nuit noire l'enveloppe et qu'elle a besoin de lui hurler les mots qui restent coincés, quand elle n'entend que l'écho de sa voix qui lui revient et qu'elle se dit qu'elle ne pourra jamais lui dire cela, que de toutes façons, il a sûrement tourner la page et que ce n'est plus que de l'histoire ancienne. Mais elle, elle ne veut pas refermer le livre, elle ne veut pas arracher les pages, elle veut écrire de nouvelles lignes avec lui, coucher leur histoire sur le papier et prendre un nouveau carnet pour noircir ses pages.

Mais comment elle peut faire maintenant qu'elle est prise d'une foutue crise d'angoisse, comment elle peut lui dire tout cela alors qu'il est là, vulnérable. comment le prendrais-tu mon amour si je te disais des belles choses ? que susurre sa conscience alors qu'elle est à ses côtés. comment tu le prendrais dis moi. Mais ça reste là, encore. non, je ne peux pas, tu n'es pas apte, je ne veux pas profiter. Elle est trop douce, trop gentille. Et elle sait que c'est ce qu'il aimait parfois. Sa gentillesse, son côté trop gentille qui peut être un peu trop présent même quand il ne faut pas. Mais il sait, il sait que parfois, elle peut se mettre en colère et faire voler les assiettes. Il le sait pertinemment. Actuellement, elle est bien contre lui, elle ne veut pas s'appuyer trop pour lui faire mal encore plus qu'elle l'a fait. protège moi de ce que je veux que sa conscience voudrait ajouter. «  Alors, je suis là. Prends ce que je te donne. Parce que même si c'est critiquable, je t'aime. Et je ne désire que te voir épanouie. »  Critiquable de quoi ? Personne ne comprend, personne ne comprendra, mais ils sont comme deux aimants, ils s'attirent inlassablement avant de se repousser pour finir par céder. « Tu sais que je ne serais épanouie qu'avec toi. » Elle ne veut plus mentir, elle veut simplement que tout devienne simple, là, tout contre lui, avec le bruit infernal des machines. Elle calme les battement de son cœur. Elle veut le retrouver, elle veut vivre ce qu'ils auraient dû vivre. Ses yeux se ferment au contact de la main du brun contre la paume de sa joue et elle se laisse bercer par les mots « C'est vrai que tu m'as blessé et que moi aussi, que parfois j'ai l'impression que c'est impossible à réparer, que je ne sais pas si je pourrais vraiment améliorer les choses ou ta vision de nous mais... Celle que j'aime et que je désire, celle que je veux voir heureuse et que je rêve d'embrasser, c'est toi.... C'est toi Solveig » Elle se mord la lèvre, elle ne veut pas pleurer, elle ne veut pas qu'il pense qu'il la fait pleurer. Sa gorge se noue, elle redresse légèrement la tête, et ses lèvres se déposent sur celle de l'homme abîmé, elle l'embrasse pour se taire, elle l'embrasse pour tout laisser passer j'hurle au monde d'entier, j'hurle face à l'immensité du monde qu'il n'y aura jamais que toi. Baiser qui devient brûlant, baiser qui s'éloigne de la chasteté, elle laisse tout passer durant ces quelques secondes qui les lient avant de finir par se reculer, à bout de souffle « Je pense que tes rêves sont réalité maintenant.. Et moi je veux te voir sourire le matin, voir apparaître tes fossettes et que tu sois tout décoiffé. Je t'aime Dean, je te le dis sûrement trop, je ne devrais peut-être pas. Mais je t'aime. » Elle pose une fois de plus ses lèvres sur celle du brun « Je t'aime. » Et elle sourit alors que cela ne lui ait pas arrivé depuis qu'elle est arrivé ici.  « Je croyais neplus entendre ces mots... J'ai peur que cela ne soit qu'un rêve, j'ai peur de me réveiller et de ne plus sentir ta peau là, tout contre la mienne. Mais je sais que c'est réel et que tu es là, qu'on est là, et qu'on sera heureux. J'en suis sûre. » Et se love contre lui en souriant et elle entend la porte qui s'ouvre. « Mademoiselle les horaires de visites sont terminées. Il faut que nous fassions les soins. » Solveig se redresse alors et déglutit un peu, gênée, elle embrasse alors Dean avec une douceur avant de murmurer au creux de son oreille « j'essaie de revenir demain, je t'aime. » Et elle sourit discrètement à l'infirmière avant de s'enfuir.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9232-solveig-ton-sourire-en-echo-reste-la-sur-ma-peau#329195 http://www.30yearsstillyoung.com/t9242-solveig-je-t-offrirais-les-hautes-lumieres#329749 http://www.30yearsstillyoung.com/t9392-solveig-blackbird http://www.30yearsstillyoung.com/t9251-solveig-blackbird

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (solvean) don't let me down.   Aujourd'hui à 6:56

Revenir en haut Aller en bas
 

(solvean) don't let me down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-