AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Jeu 24 Nov - 23:34

Enjoy the moment.

La remarque de Célia ne manqua pas de le faire sourire de bon cœur. Voilà qui tombait plutôt bien dans la mesure où lui non plus ne savait pas danser sur ce type de musique. Mais quelle importance ? « Pour tout vous dire, moi non plus. Nous apprendrons ensemble … » Sur la piste de danse, il s’empara doucement de la main de Célia et plongea son regard dans le sien, un sourire malicieux aux lèvres. Il savait que cet exercice était périlleux pour leurs orteils respectifs mais ça valait la peine de tenter le coup. « Détendez-vous…nous allons peut-être nous découvrir un talent insoupçonné. » plaisanta-t-il avant de glisser une main de son épaule à sa hanche. Ils commencèrent à danser et Axel ne tarda pas à se mettre à rire face à l’absurdité de leur improvisation. Néanmoins, il était extrêmement plaisant d’effectuer ces quelques pas de danse en sa compagnie et plus elle se détendait, plus leurs pas entraient dans le rythme. Célia lui adressa un sourire tellement radieux qu’il faillit en trébucher. Le ravissement qu’il lisait dans son regard était foudroyant et totalement partagé. A cet instant, il en oubliait presque de cette plaisante demoiselle aux yeux de braise était sur le point de se marier. Ils n’étaient plus que deux jeunes gens profitant pleinement de l’instant présent, sans se soucier du lendemain. Un éclat sombre illumina les pupilles d’Axel tandis qu’il s’écartait légèrement de Célia pour l’inciter à tourner sur elle-même, obligeant au passage les autres danseurs à bifurquer autour d’eux. Après quoi, la jolie blonde reprit la conduite et il la laissa faire. Axel avait l’esprit ailleurs… A croire qu’elle avait fait ça toute sa vie !! Sa question le fit rire de bon cœur et l’espièglerie dans son regard ne lui échappa nullement. « J’avoue que cette idée m’a vaguement effleurée l’esprit… les préjugés ont la vie dure. Mais vous vous en sortez à merveille !! » La danse achevée, il se mit à applaudir comme l’ensemble des personnes autour d’eux. « Finalement, j’ai l’impression que nous nous en sortons pas si mal. » Connor et sa bande entamèrent alors une mélodie bien plus douce et Axel ne manqua pas de tendre à nouveau sa main vers la jolie Célia. Un délicat parfum de fleur sauvage et de grand air émanait d’elle, et sa peau était douce comme la rosée du printemps. De nouveau, ils dansèrent en rythme, sans parler. Il essaya de trouver quelque chose à dire pour rompre le silence, quelque chose d’amusant si possible. Mais tout ce qui lui vint à l’esprit fut l’idée qu’il aurait aimé la rencontrer avant Adam, ailleurs, à un autre moment. Et c’était bien la dernière chose à dire. La plus stupide aussi, il le savait. Axel avait déjà entendu parler du véritable coup de cœur, cet instinct incontrôlable contre lequel on ne pouvait rien. Il ne l’avait jamais ressenti. Jusqu’à ce soir. « Vous passez un agréable moment ? » finit-il par demander entre deux pas de danse. Son attention fut attirée par deux petites filles qui, de l’autre côté de la salle, contemplaient Célia avec admiration. Il leur sourit puis replongea son regard dans celui de la jeune femme. « Vous savez, je suis vraiment heureux que vous ayez accepté de venir. Toutes ces personnes merveilleuses méritent d’être connues, sans parler de l’incontestable talent de Connor. Cependant, n’allez pas lui répéter ces quelques confidences, devant lui je maintiens toujours être le plus doué. » s’amusa-t-il avant de voir son propre sourire se dissiper. Il aimait la simplicité de cet instant, la complicité qui naissait peu à peu entre Célia et lui. L’idée que cet instant ne durerait pas éternellement ne lui effleura pas l’idée une seule seconde. « Je vous ai vu converser avec Meredith tout à l’heure. Elle est adorable, n’est-ce pas ? Elle écrit des poèmes elle-aussi et possède un véritable don. Comme vous. Vous n’avez jamais songé faire publier les vôtres ? » demanda-t-il en faisant allusion à ceux qu’il avait pu lire dans son carnet.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Ven 25 Nov - 20:15




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Le sourire de Célia s'était accentué aux paroles d'Axel. Elle ne s'était pas doutée un seul instant qu'il ne savait pas danser. Au contraire. Elle le voyait bien assistait sporadiquement à ce genre de soirée. Parce qu'il semblait faire parti du décor. Il semblait être né pour être ici. Alors savoir qu'il ne s'était jamais essayé à ce genre d'exercice l'amusait beaucoup. Au moins, elle ne sera pas la seule à se ridiculiser si jamais c'était le cas au fil de la danse. Et puis, avec le monde qu'il y avait autour d'eux, elle pensait qu'ils allaient passer inaperçu. Et surtout, ils allaient pouvoir apprendre ensemble. C'était une perspective qu'elle appréciait. Elle aimait en apprendre un peu plus sur  lui. Elle-même faisait de nouvelles choses. Des choses qu'elle ne serait jamais permise avec Adam. Parce qu'elle savait que son fiancé ne l'aurait jamais toléré. Avec Axel, c'était différent. Le pianiste lui laissait l’opportunité d'être elle-même, de ne pas se cacher derrière une naissance, un titre, une éducation. Ce soir, elle était simplement Célia. Pas la baronne, pas la fiancée, pas la fille de... Juste elle. Ce qu'elle n'avait pas été depuis longtemps. Depuis le décès de sa mère et la fin de ses illusions de jeune fille rêveuse. Ce qu'elle retrouvait ce soir-là au bras du pianiste. Elle oubliait le tumulte de sa vie ?. Tous ces derniers événements qui avaient bousculé son existence. Parfois, elle songeait à la vie de sa mère. Et même si elle admirait cette dernière, elle n'enviait pas sa vie. Sa mère s'était effacée en se mariant. Elle peignait et elle a laissé de côté cette « distraction » pour être mère. Le mariage de ses parents avaient été heureux. D'après ce qu'elle avait pu voir. Oui, ces parents s'étaient aimés. Il n'empêche que sa mère était entrée dans un carcan de convenances dont elle n'était jamais plus sortie. Et Célia trouvait ça triste. Elle avait peur d'avoir la même destinée. Elle avait peur de se faner peu à peu, d'année en année. Et même si elle adorait les enfants et qu'elle aimerait en avoir, elle était persuadée que ce n'était pas la seule chose qui pourrait la rendre heureuse. Pour l'instant, elle profitait du moment. La danse était nouvelle pour elle. Ce n'étaient pas des pas qu'elle pratiquait en temps normal. Et même que certains pourraient même être considérés comme « inappropriés » mais elle s'amusait. C'était agréable de se laisser porter par la musique, de ne penser à rien d'autre qu'au plaisir et à l'amusement. Et elle voyait dans les yeux pétillants d'Axel, qu'il ressentait la même chose. Pour une première fois, ils ne s'en sortaient pas trop mal. Bon ils n'étaient clairement pas les meilleurs danseurs sur la piste mais leur joie à faire ces pas, était communicative. Est-ce qu'elle passait un bon moment ? Bien sûr que oui. Il suffisait de voir le sourire permanent qu'elle avait sur le visage. « Je n'aurais jamais imaginé danser sur ce genre de musique . » Adam ne lui permettrait jamais. C'était une certitude. Mais le pianiste lui offrait la possibilité d'être elle-même. Ce soir, elle avait l'impression de retrouver un peu de cette liberté qui lui manquait. Elle n'avait pas peur d'être jugée. Parce qu'elle savait qu'Axel l'acceptait comme elle était. Il n'attendait pas d'elle, qu'elle joue un rôle mais qu'elle soit simplement elle-même. Et c'était ce que recherchait désespéramment la jeune femme. Elle se sentait bien ici même si tout lui semblait étranger. C'était paradoxal. Mais se sentir à sa place, c'était surtout être avec des personnes qui nous ressemblait. Et c'était le cas pour Célia. Elle n'avait pas peur de découvrir qu'il y avait en dehors de son monde. Et llus elle en voyait et plus elle l'appréciait. « Ils sont très doués. J'aime beaucoup ce qu'ils jouent. Même si c'est très différent de tout ce que j'ai pu entendre jusqu'ici. » Elle esquissa un sourire en repensant à toutes les soirées guidées auxquelles elle assistait. Ses tantes feraient une attaque si elle se permettait de danser comme elle le faisait avec Axel. « Mais ce n'est pas désagréable au contraire. Maintenant je sais danser autre chose que la valse et le quadrille. » Puis elle avait un très bon partenaire, ce qui ne gâchait rien. La musique changea ensuite de rythme. Et elle avait à nouveau donné sa main au pianiste. C'était une musique plus douce et elle s'était rapprochée de lui. « Et vous vous en sortez très bien vous aussi. Nos pieds sont sains et saufs. » Avait-elle ajouté avec une pointe de malice. Célia n'avait pas envie que cette soirée se termine. Elle n'avait même pas envie de rentrer chez elle. Puis à la question d'Axel, la jeune femme avait posé ses yeux verts sur Meredith qui s'était rapprochée de son fiancé. Elle ne savait pas qu'elle écrivait des poèmes. Et qu'elle l'avouait aussi... ouvertement. Célia resta un instant silencieuse puis elle reposa son regard sur l'anglais. Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de la jeune femme. « A vrai dire, je n'ai pas songé à cette perspective... Je suis une femme. Qui voudrait publier une auteure ? Et je n'ai pas envie de m'appeler Charles ou Henri afin de plaire à des éditeurs. » Elle avait entendu parler de certaines femmes qui avaient réussi à publier ce qu'elles écrivaient. C'était une victoire. Mais une victoire en demi teinte parce qu'elle avait du tronquer leur nom pour un patronyme masculin, plus acceptable pour les lecteurs. Célia n'avait pas envie de mentir sur ce qu'elle était pour que ces écrits se retrouvent entre les mains d'inconnus qui n'allaient même pas savoir qui elle était vraiment. Cela ne la faisait pas rêver. « Mais peut-être que c'est la seule solution pour être publié. Je ne sais pas... » Elle avait envie de donner la possibilité à des gens d'entrer dans son monde. Et comment le pourrait-elle si elle mentait sur une chose essentielle, à savoir son identité. « Et puis, vous êtes le seul à apprécier ce que j'écris... » Elle lui avait donné son carnet, la chose la plus précieuse qu'elle possédait. Et il avait lu des passages. Pour elle, ce n'était pas de la haute littérature, juste quelques envies de coucher sur papier, ses pensées, ses états d'âme. Rien d'autre. Qui d'autre pourrait s'intéresser à ça ? Puis elle demanda en levant son visage vers celui de son cavalier. « Et vous Axel, qu'avez vous envie de faire, mis à part jouer pour des réceptions. Vous avez d'autres talents cachés que vous souhaitez exposer au monde ? » Elle avait l'impression que l'homme qui lui faisait face n'était pas seulement un musicien, mais un artiste aussi. Parce qu'ils se ressemblaient beaucoup. Et qu'il fallait vivre ces choses pour comprendre tout ça. Célia continuait de danser, sans se douter qu'elle était observée par l'un des amis d'Adam qui traînait ce soir-là dans le théâtre. Ce soir, elle oubliait son fiancé, son futur mariage et ses rêves abandonnés. Quand la musique s'arrêta, la jeune femme lâcha à contre cœur la main du pianiste. Elle garda ses yeux sur lui avant que Meredith et Connor ne leur proposent de boire un verre en leur compagnie. Ils allaient donc s'installer à une table. Célia, enhardie par l'ambiance de la soirée, demanda alors au couple. « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 28 Nov - 15:07

Enjoy the moment.


Témoin de l’incommensurable talent de Célia, le musicien trouvait fort regrettable que ses écrits demeurent cachés. Par pudeur, il n’avait fait que survoler ses poèmes mais l’émotion ressentie à leur lecture était proprement indescriptible. Le choix des mots, la tournure des vers, les métaphores issues de son imagination créative étaient autant d’éléments qui avaient su toucher son âme au premier instant. En l’autorisant à feuilleter ce carnet, témoin silencieux de ce qu’il y avait de plus intime en elle, Célia venait de franchir un cap important. Elle lui avait accordé sa confiance, chose qu’elle ne semblait pas avoir fait depuis une éternité.« Le dogme social qui pèse sur les femmes finira par prendre fin… Je pense qu’il est peut-être temps de mettre un terme à cette forme de sarcasme et de dédain. A Londres, j’ai souvent entendu parler de ces femmes influentes et cultivées qui organisent des salons littéraires. Même si elles sont souvent vivement critiquées, elles n’hésitent pas à faire preuve d’une étonnante persévérance afin d’imposer leurs idées. Le sentiment d’hostilité à l’égard des auteures finira par disparaître au fil du temps, j’en suis persuadé. Puis dans le fond, l’important n’est pas tant de savoir ce qu’en pensent les autres… » Axel avait beaucoup de mal à accepter le traitement réservé aux femmes de son temps. Sans doute parce-que sa propre mère avait toujours pu jouir d’une certaine forme de liberté qu’elle défendait corps et âme. Sans parler de Jane qui, bien qu’encadrée par ses parents, était néanmoins soutenue dans ses choix. Ses positions en matière de perception sociale étaient souvent fortement décriées mais Axel n’était pas le genre d’homme à vouloir réduire la condition féminine à néant. Au contraire, il avait tendance à trouver que les femmes faisaient preuve de bon sens et d’une remarquable finesse d’esprit. Célia en était une nouvelle fois la preuve et il appréciait grandement leurs échanges. Quand la jeune femme l’interrogea quant à ses talents cachés, il ne put s’empêcher de se mettre à rire de bon cœur. « J’aurais aimé pouvoir énumérer quelques talents cachés mais en réalité, je ne pense pas être doté d’un talent quelconque… La musique est ce qui m’anime au quotidien, c’est elle qui m’accompagne depuis toujours à chaque étape de mon existence. Il ne me faut pas grand chose pour me sentir heureux… un piano, quelques partitions pour composer et me voilà comblé. » Tandis qu’il achevait sa phrase, Connor et Meredith se dirigeaient vers eux, bras dessus, bras dessous tout en riant de bon cœur. Leur complicité emplissait de bonheur toute personne susceptible de croiser leur chemin et Axel était particulièrement heureux de voir son ami pétillant de joie. Lorsqu’ils furent tous installés autour d’une table, Célia ne manqua pas d’interroger les deux amoureux quant à leur relation. « Cela fera un an, la semaine prochaine. » répondit Meredith en lançant un regard attendri en direction de Connor qui ne manqua pas d’esquisser un sourire en coin avant de taquiner sa bien aimée. « Oui et autant vous dire qu’il s’agit là d’un véritable miracle ! Bon sang, croyez bien que j’en ai bavé avant de réussir à attirer son attention ! » Tout en observant son verre, Axel se mit à sourire à son tour. Il était présent le jour de leur rencontre et se souvenait parfaitement de ce petit manège à la fois innocent et absurde qui s’était instauré entre eux. Les jours suivants, Connor n’avait eu pour seul sujet de conversation que cette mystérieuse inconnue rencontrée au cours d’un bal. « Oui et tu as bien fait d’insister ! J’espère que vous connaitrez le même bonheur tout les deux. » Vous ? Mais de qui parlait-elle ? Axel leva les yeux de son verre, croisa le regard de Meredith puis de Célia avant de revenir à la première. « Oh.. je … en réalité, Célia est une amie. » Connor lança un regard lourd de sens en direction de sa fiancée pour lui faire signe qu’une fois encore, elle avait mis les pieds dans le plat. Meredith haussa les épaules, navrée, puis proposa à Célia d’aller chercher de nouveaux verres. Lorsque les deux femmes durent parties, Connor braqua son regard en direction d’Axel et croisa ses bras devant lui avec un léger sourire. « Une amie, hum ?... Axel ? Une amie, vraiment ? » Le musicien acquiesça avant que Connor ne penche la tête sur le côté afin de lui faire avouer la vérité. « Axel ! » « Oui bon !! Je ne la connaissais pas il y a trois jours et puis… » Il posa son regard sur Célia qui était au fond de la salle en compagnie de Meredith et tout sembla soudainement se taire autour de lui, disparaître au loin tandis que son corps était parcouru d’une vague de chaleur et d’un tumulte de désirs inédits. « Et puis ? » Il s’obligea à détourner le regard. Comment pouvait-elle le déstabiliser de la sorte ? Il inspira profondément et face à l’insistance de Connor, abandonna toute tentative de résistance. « Et puis regarde-là Connor ! C’est une jeune femme incroyable, brillante, magnifique… destinée à épouser de force un homme qui n’est même pas capable de s’apercevoir de la merveille qu’elle est. » Ses yeux sombres se posèrent de nouveau sur la jeune femme, incarnation de ses désirs les plus secrets ; ce teint pâle et doux que venaient souligner la limpidité de ses yeux clairs et l’éclat de ses cheveux blonds, cascade soyeuse que ses doigts rêvaient d’effleurer, ces traits qu’on aurait dit ciselés par un maître de la Renaissance et qui trahissaient une force de caractère et une infinie sensualité. « Tandis que toi… » Oui, elle avait réveillé en lui un écho inconnu. Axel savait que tout ceci était absurde et voué à l’échec mais il ne pouvait s’empêcher d’imaginer la vie de Célia au cours des mois et des semaines à venir… « Axel, ressaisis-toi ! » Le musicien tordit légèrement la bouche en fronçant les sourcils. Oui, c’était plus facile à dire qu’à faire !! Mais Connor avait raison. Tout ceci était loin d’être raisonnable et de toute évidence, parfaitement inconvenant.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 29 Nov - 18:42




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


La société dont Axel était entrain de parler n'existait pas pour Célia. Elle ne connaissait pas ces libertés. Tenir un salon, c'était totalement impensable. Même si elle aurait adoré. Bien que souvent, ses lectures n'intéressaient souvent qu'elle-même. Axel était optimiste quant à l'avenir. Elle, elle ne voyait rien de tout ça. Elle ne voyait qu'un mariage forcé. Des relations forcées... et des enfants qu'elle allait aimer oui, mais qui allaient probablement être le centre de son univers jusqu'à sa mort. Était-ce égoïste de chercher autre chose pour l'avenir ? Est-ce qu'une femme pouvait s'accomplir avec simplement la naissance d'enfants ou si, une femme pouvait espérer s'épanouir également dans d'autres domaines ? Célia n'en avait pas encore la réponse. Et peut-être même qu'elle ne l'aura jamais. C'était son destin. Comme elle l'avait dit à Axel, elle l'avait accepté. Même si cela ne voulait pas forcément dire qu'elle était d'accord avec tout ça. Peut-être était-ce à cause de ces lectures, ces futiles distractions, qu'elle avait été aussi rêveuse, oubliant même la réalité. Célia avait gardé ses yeux verts sur Axel. Elle esquissa un sourire au fur et à mesure de ses paroles. « Alors vous savez composé. Je vous admire pour ça. Je n'ai jamais réussi. Mais ma mère jouait très bien. Je suis sûre qu'elle vous aurait apprécié. C'est elle qui m'a donné l'amour de la musique. Et elle aurait été conquise par votre talent. » La jeune femme elle-même appréciait beaucoup ce qu'il faisait, à chaque fois qu'il prenait place devant un piano. Les sons étaient harmonieux. Et les mélodies semblables à aucune autre. Elle aimait ça. Et sa mère aurait été du même avis. Puis elle garda ses yeux sur lui. « Alors je suis ravie pour vous... » Et elle était sincère. Il faisait quelque chose qu'il aimait et cela n'avait pas de prix. « On ressent votre passion quand vous jouez. » Peu de personnes étaient capables de faire ressentir cette passion à travers ce qu'elles faisaient. Mais c'était le cas d'Axel. Et grâce à ça, il savait conquérir les auditoires, même les plus sévères. Célia était persuadée qu'il aurait eu du succès à l’occasion du mariage. Et elle savait que si son fiancé l'avait congédié comme il l'avait fait, cela n'avait aucun rapport avec une quelconque absence de talent. Non, Adam était bien trop jaloux, trop possessif pour laisser un autre homme entrer dans sa zone de confort. Il trouvait cela inadmissible. Célia elle, le trouvait totalement idiot. La jeune femme avait ensuite esquissé un sourire aux propos de Connor, appréciant sa spontanéité. Un an et ils n'étaient pas mariés. Célia était étonnée. Mais peut-être que dans le reste de la société, les choses se passaient ainsi. En fait, elle savait très peu de choses quand cela ne concernait pas son « milieu ». Son père l'avait toujours gardé en dehors de tout ça. Ce qu'elle regrettait. Parce que parfois, elle ne se sentait pas à sa place. Comme à cet instant, aux propos de Meredith. Connor et elle, pensaient qu'ils étaient ensemble. Célia se mit à rougir jusqu'aux oreilles. Elle se rendait compte que leur proximité avait pu porter à confusion. La jeune femme ne savait plus où se mettre. Elle avait peur d'avoir commis un impair au cours des dernières minutes. Elle n'avait pas l'habitude d'une telle franchise... On ne posait pas ce genre de questions d'ordinaire. Ou peut-être que si, elle n'en savait rien. Ce qu'elle savait, c'était qu'Axel avait été gêné par ça. Et elle s'en voulait. Elle allait d'ailleurs prendre la parole quand Meredith lui prit la main pour l'emmener chercher des collations. Célia avait les joues en feux. Elle jeta un regard en arrière pour regarder Axel qui était à présent entrain de parler avec Connor. Célia reposa son attention sur Meredith. « Connor et Axel semblent bien s'entendre. Ils se connaissent depuis longtemps ? » Étrange que Célia veuille en savoir encore un peu plus sur le pianiste. La pudeur l'empêchait peut-être de poser toutes les questions dont elle avait envie... mais avec Meredith, elle se sentait un  peu plus à l'aise. Peut-être parce qu'elle semblait avoir son âge, et que c'était plus facile pour une femme de parler avec une autre. Le serveur posa leurs boissons sur le comptoir en bois ancien. Célia se rendait compte que les relations entre les deux tourtereaux étaient vraiment simples et qu'ils se parlaient sans ombrage. Peut-être que c'était ainsi avec Axel. Célia jeta un œil sur lui, toujours en discussion avec Connor. Meredith le remarqua. « Vous semblez proche d'Axel. Vous savez, je m'étonne qu'il ne soit pas encore fiancé. Il a beaucoup de succès auprès des femmes. » Célia esquissa un sourire, un peu gênée. « Je n'en doute pas. » « Vous rougissez ? » « Pas du tout ! » S'écria Célia. Meredith fut surprise puis toutes les deux se mettaient à rire. « Qu'est-ce qui vous empêche tous les deux ? » Cette question brisa le sourire de Célia. L'espace d'un instant, elle avait oublié sa propre vie. « Je suis fiancée. Je me marie demain... » Meredith l'observa avant d'ajouter, avec un nouveau sourire. « Alors autant profiter de la soirée. Venez. » Les deux jeunes femmes rejoignaient à nouveau Axel et Connor. Une fois installée, Célia jeta un regard à Axel. Elle s'approcha de lui et murmura : « Merci de m'avoir emmené ici... » Elle lui fit un doux sourire avant de participer à nouveau à la conversation. Deux heures plus tard, ils quittaient le théâtre. Célia reposa délicatement le châle sur ses épaules parce que le soir était tombé depuis un bon moment. Un petit frisson la parcourait. « J'aime beaucoup vos amis. Meredith est tellement... étonnante. » La jeune femme leur avait récité un de ses poèmes et Axel avait raison. Elle avait du talent. « Et Connor, peut-être un peu trop curieux. » Un sourire s'afficha sur les lèvres de Célia. Il l'avait pas mal interrogé, heureusement qu'Axel était là pour le calmer un peu. Elle avait passé une très bonne soirée. Cela lui avait fait du bien. Même si elle n'était pas habituée à tout ça. C'était quand même agréable. Elle avait un peu oublié son futur mariage. Elle n'avait pensé qu'à s'amuser. Et elle avait goûté à cet alcool qui au final, lui tournait un peu la tête. Elle reporta son attention sur le pianiste et ajouta. « Vous m'avez kidnappé... j'espère que vous êtes fier de vous. » Elle avait fait une petite grimace, amusée. « Mais vous avez bien fait. J'ai passé une très bonne soirée. »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 29 Nov - 22:02

Enjoy the moment.

Le jeune homme était un danger pour lui-même. Son admiration non dissimulée pour Célia suscitait des commentaires et des spéculations, à commencer par Connor et Meredith qui avaient tout deux perçu l’émoi de leur ami face à cette ravissante demoiselle. La situation devait être traitée avec délicatesse et Axel se devait de faire un effort surhumain pour refouler les émotions qui tentaient de gagner du terrain chaque fois que son regard se posait sur la jolie Célia. Après tout, le simple fait de se sentir bien en sa compagnie était en soi parfaitement inconvenant. Elle était une femme du monde et il n’était rien d’autre qu’un modeste pianiste vivant au jour le jour. Tandis qu’elle parlait, Axel s’autorisa à lever les yeux vers elle, détaillant son visage scrupuleusement. Il n’était pas indifférent à leur proximité, mais quel homme pourrait bien demeurer insensible face à une jeune femme aussi brillante et merveilleuse qu’elle ? « Extrêmement fier. Je ne suis pas certain que votre fiancé partage mon enthousiasme mais je suis ravi d’avoir pu vous soustraire de vos obligations pour quelques heures. J’ai passé une excellente soirée également et pour tout dire, j’aimerais que cette nuit dure éternellement… » Au dessus de leurs têtes, un ciel étoilé d’une grande clarté offrait un spectacle remarquable. Il n’y avait aucune ombre au tableau en dehors du compte à rebours avant le mariage qui avait déjà commencé. « Meredith et Connor vous apprécient beaucoup. A vrai dire, ils espéraient même que vous accepteriez de vous joindre à nous pour un pique-nique la semaine prochaine. Connor m’a parlé d’un lac près duquel Meredith aime se poser pour écrire. Il paraît que la vue y est imprenable. » Mais tout ceci n’aurait jamais lieu. Dès le lendemain, Célia sortirait de sa vie avec autant de brutalié qu’elle y était entrée. Il n’avait aucun autre choix que de la laisser retourner auprès d’Adam. A n’en point douter, cette charmante parenthèse qu’ils venaient de vivre resterait éternellement gravée dans la mémoire du musicien. « Célia…Promettez-moi de ne jamais changer pour qui que ce soit. » Et surtout pas pour Adam qui allait certainement tout faire pour que sa chère et tendre épouse réponde parfaitement aux critères qu’il avait l’intention de lui imposer. Tout n’était que déraison dans cet engagement et Axel était peiné de n’avoir aucun pouvoir afin de changer les choses. Célia allait se marier le lendemain et il ne pourrait rien faire pour l’en empêcher. Tandis qu’ils avançaient, Célia fit un demi pas et trébucha, manquant de peu de tomber la tête la première. Les mains d’Axel ne tardèrent pas à l’attraper par la taille afin de la retenir. Son souffle s’accéléra. Il devait la lâcher. Les convenances exigeaient qu’il la lâche. Mais il garda les mains sur elle, devenant plus possessif. Il savait que si elle se tournait, il verrait ses lèvres et aurait envie de les embrasser. Il voulait sentir leur chaleur sur les siennes. Bien vite, il tâcha de se ressaisir en bannissant cette pensée. Il resta immobile un instant puis ôta ses mains en un geste maladroit. Ils étaient trop proches, même maintenant. Leurs corps se touchaient presque et le temps d’une fraction de seconde, Axel faillit franchir le pas. « Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il, baissant délibérément les yeux sur la bouche de la jeune femme. Le temps était comme suspendu et Axel avait l’impression qu’ils étaient seuls au monde.« J’ai envie de vous embrasser… » l’avait-il vraiment dit à voix haute ? Il semblerait, en effet. Et sans aucune honte, ni aucune retenue. Oui, sans doute parce que ce désir était en train de le consumer et que même si cet aveu était proprement inacceptable, il était nécessaire qu’il l’exprime devant elle. Maintenant.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 30 Nov - 18:36




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Célia ne voulait même pas songé à ce que sa vie allait ressembler après avoir dit oui à Adam. L'aperçu qu'elle avait pu avoir de son fiancé ne lui donnait même pas envie d'en savoir davantage. En même temps, ils avaient très peu parlé. Surtout du mariage et des réceptions d'avant la cérémonie. Ils ne s'étaient même pas assis quelques minutes pour parler. Célia ne le connaissait pas vraiment. Les seules choses qu'elle avait apprise de lui, ne lui plaisaient pas. En temps normal, elle ne se serait jamais intéressée à un homme comme lui. Enfin, qu'en savait-elle après tout. Elle avait passé la plupart de son temps avec ses amies. Les hommes et les femmes se mêlaient rarement. Et quand c'était le cas, il y avait toujours un chaperon dans les parages. Jusque là, Célia avait cru qu'elle avait encore le temps de songer à sa vie intime. Elle avait encore le temps de faire des projets. Seulement, son père avait été plus vite. Elle ne savait pas pourquoi il s'était si soudainement décidé. Pourquoi il avait accepté quand Adam lui avait demandé sa main. Elle n'en savait rien. Mais il y avait fort à parier qu'une dette quelconque, était derrière tout ça. Quoiqu'il en soit, cette soirée lui avait permis de s'évader. Elle avait oublié le temps  qui s'écoulait irrémédiablement. Elle avait profité d'être elle-même et de faire ce dont elle avait envie. Et cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Et c'était notamment grâce à l'homme qui était à ses côtés. Gardant ses yeux sur Axel, elle resta silencieuse quand il parla du pique-nique. Elle aurait sûrement accepté en d'autres circonstances et Axel le savait. Seulement dès le lendemain, elle avait unir son destin à la famille Hovenbrook. Peut-être qu'elle allait finir par s'y faire... après tout, elle n'était pas la première femme dans ce monde à épouser un homme qu'elle n'appréciait pas. Cela arrivait plus souvent qu'on ne l'imaginait. Puis à la demande du pianiste, elle reposa ses yeux sur lui. Un fin sourire s'afficha sur les lèvres rosées de la jeune femme. « Je vous le promets. » Même si cela risquait de provoquer des tensions au sein de son mariage, elle ne laissera jamais personne changer qui elle était vraiment. Elle n'avait peut-être pas grand chose en sa possession, mais son caractère, ses idées, personne ne pourra les altérer. Jamais. Même si Adam aimerait bien en être capable. Elle savait d'avance que certains jours allaient être plus difficiles que d'autres. Mais elle espérait avoir assez de caractère pour y faire face. Ils s'étaient remis à ma rcher avant que Célia ne trébuche sur un pavé escarpé. Heureusement, Axel avait de bons réflexes et lui évita une chose. Elle se rattrapa à lui. Elle avait entendu sa robe se déchirer. Et effectivement en observant la dernière broderie, elle remarque un accro dans la robe. Elle releva ses yeux et remarqua que le pianiste l'observer qui ne l'avait pas lâcher. L'un contre l'autre, elle reprit son équilibre. Cette boisson avait décidément des effets étranges sur elle. Elle aurait du s'arrêter au second verre. Mais si ce soir, elle ne pouvait pas être raisonnable, elle savait qu'elle ne pourra jamais l'être. « Oui ça va. Merci. » Elle aurait pu vraiment se faire mal en tombant de la sorte. Elle garda ses yeux sur lui, ne s'étant pas écartée de lui bien qu'elle aurait du. Une jeune femme, fiancée comme elle l'était, n'aurait même pas du se trouver ici. Le souci, c'est que Célia n'avait aucune envie d'être ailleurs qu'ici. Elle garda ses yeux sur lui à sa révélation plus que troublante. Elle se sentait rougir. C'était la première fois qu'on lui disait ce genre de chose. Pourtant, elle ne détourna pas les yeux. Elle l'observa un instant, restant silencieuse. Ses yeux verts suivaient le contour des lèvres du pianiste. Elle sentait son cœur battre la chamade. Pourtant, elle s'approcha un peu plus d'Axel jusqu'à sentir son souffle chaud sur son visage. Puis avec délicatesse, elle déposa ses lèvres sur celle du pianiste. C'était un baiser doux, tendre. Son premier baiser. Elle sentait des frissons parcourir son corps. Elle sentait les lèvres chaudes d'Axel se presser un peu plus sur les siennes. Le baiser devint plus approfondit, plus passionné aussi comme si les deux protagonistes présents, oubliaient complètement le monde extérieur. Célia ressentait tant de choses par ce simple échange. Elle avait posé ses mains sur les bras du pianiste. Elle aurait du se sentir honteuse de faire une telle chose et pourtant, quand il se termina ce n'était pas le cas. Elle avait simplement envie de recommencer même si elle savait que ce n'était clairement pas raisonnable. Elle resta près de lui, son visage près de celui d'Axel tout en murmurant. « J'en avais très envie également... » Ce baiser l'avait bouleversé, bien plus que ce qu'elle avait imaginé. C'était comme ces écris qu'elle avait déjà lu. Ce tourment, ce tourbillon d'émotions qui l'envahissait et la rendait incapable à cet instant précis, d'avoir la moindre idée claire. Malgré tout, Célia reprit ses esprits avec beaucoup de difficulté. Son sourire toujours affiché sur ses lèvres, s'estompa peu à peu. « J'aurais aimé vous rencontrer avant lui... » Une confession qu'elle ne se serait jamais crue capable de dire, à voix haute. « J'ai l'impression de vous avoir attendu toute ma vie. » C'était la sensation qu'elle avait quand elle se trouvait à ses côtés. Ils se ressemblaient tellement. Ils avaient les mêmes passions. Il n'était pas utile qu'ils se parlent pour se comprendre, savoir ce que l'autre avait en tête. Et cela ne lui était jamais arrivé avant aujourd'hui. C'était peut-être idiot à dire mais elle sentait plus proche d'Axel, qu'elle ne l'avait été de quiconque, excepté sa défunte. Elle avait l'impression de se voir quand elle regardait Axel dans les yeux.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 30 Nov - 21:28

Enjoy the moment.

Le jeune homme ne s’était pas attendu à cela… à cette étrange sensation en lui, ce vertige fulgurant, ce sentiment de perdre la raison en une fraction de seconde. Très vite, il se trouva emporté dans un flot de sensations toutes plus délicieuses les unes que les autres. Ce baiser avait une saveur particulière, celle de l’interdit. Axel savait que malheureusement, la chose se réduisait à quelques instants, le temps pour leurs souffles de se mêler, et puis ce serait fini… Sans qu’il s’y attende, cette rencontre était venue bouleverser toutes ses certitudes et des émotions inédites semblaient naitre du tréfonds de son cœur. Un barrage céda en lui et de son âme blessée, sembla naitre un sentiment d’amour qu’il n’était pas en mesure d’expliquer. Tout ceci n’avait aucun sens, pourtant, rien ne semblait avoir davantage d’importance que cette vague de pur délice qui submergea instantanément tout son être. Il y avait aussi cette incroyable langueur qu’il n’aurait jamais pensé éprouver un jour… Echappant à sa volonté, ses doigts glissèrent dans les cheveux blonds de la jeune femme, ses pouces caressant ses joues à la texture déconcertante, douce, éminemment féminine. Et le baiser continuait… Célia sentait délicieusement bon. Mu par une obscure impulsion, il l’attira un peu plus contre lui et ce geste ne fit qu’intensifier cette étrange chaleur qui se propageait en lui. Quelque chose d’inconnu battait en lui. Un besoin, une douleur, il ne savait pas… Sa seule certitude étant qu’il ne souhaitait pas mettre un terme à tout ceci. Lorsqu’ils s’éloignèrent l’un de l’autre, Axel avait les lèvres encore palpitantes de ce baiser au pouvoir explosif. Il avait le souffle court et son cœur battait la chamade. Comment était-ce possible ? Quand il avait embrassé une autre femme, il n’avait rien ressenti d’autre qu’une plaisante confusion. Mais Célia, encore étrangère il y a trois jours, avait spontanément touché à une source de désirs cachée au plus profond de lui-même. « J'en avais très envie également... » Un léger sourire naquit sur son visage et à aucun moment il n’envisagea de s’éloigner d’elle. Pourtant, c’était de la pure folie, il en avait parfaitement conscience. L’affirmation suivante fut un brusque rappel à la réalité et Axel sentit son cœur se serrer en une atroce douleur. Lui aussi aurait aimé la rencontrer dans d’autres circonstances, à un autre moment, dans une autre vie… car même si Adam n’avait pas été un obstacle, tout deux n’avaient rien à faire ensemble. Ils n’étaient pas du même monde et jamais Célia ne pourrait envisager de tomber amoureuse d’un homme comme lui. La suite ne fit qu’accentuer ses émotions et il caressa sa joue avec douceur, du bout des doigts. « Et moi d’avoir passé ma vie à vous chercher… » Oui, c’était peut-être ça la finalité de tous ces voyages, interminable quête à laquelle il n’avait encore jamais donné le moindre sens. A présent que Célia se tenait à ses côtés, ça lui semblait évident. C’est elle qui cherchait depuis toujours. Brusquement, il comprenait mieux les émois que décrivaient si bien Goodwin dans ses écrits… l’éclair de feu auquel on ne s’attend pas. Il savait pertinemment qu’il devait mettre un terme à cet échange avant de perdre totalement pied, mais ce n’était pas possible. Axel ne parvenait plus à aligner deux pensées à la suite. Célia avait envahi ses sens jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien d’autre qu’elle. Son contact, son regard, sa voix… « J’aurais aimé que tout soit différent… je sais bien que tout ceci est parfaitement déraisonnable mais j’envie cet homme qui demain, vous attendra à l’autel. Serait-ce déplacé de ma part de vous dire combien cette idée me peine ? » La lune baignait la scène de ses rayons d’argent et le froid se faisait de plus en plus vif. Axel s’abandonnait à lui, espérant que bientôt, il enserrerait son cœur et ferait taire la douleur qui le déchirait. La doux parfum de Célia lui parvenait toujours en effluves délicieux. Il luttait pour rester fort, pour résister, plus déterminé à n’être jamais, lui, Axel Westlake, sous l’influence d’aucune femme, mais il ne pouvait empêcher un profond sentiment d’envahir tout son être. Il ne pensait qu’à elle, qu’à eux, qu’à cet instant. Appuyant doucement son front contre celui de la jeune femme, il ferma les yeux un instant. « Enfuis-toi avec moi… » C’était de la pure folie, il le savait. Et ses paroles n’avaient rien de raisonnable mais qu’importe. C’était la seconde fois qu’ils prononçaient des mots sans même réfléchir à leur conséquence. Il ouvrit de nouveau les yeux et réalisa l’absurdité de ses propos. Jamais, jamais Célia ne ferait une chose pareille. Ils n’étaient pas du même monde… alors même si Adam n’avait pas été dans l’équation, jamais leur histoire n’aurait pu tenir la route. Réalisant tout ça, il se recula légèrement, confus.

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 30 Nov - 22:32




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


C'était rassurant de savoir qu'une nouvelle fois, ils ressentaient la même chose. Qu'une fois de plus, ils étaient touchés mutuellement par ce qui était entrain de se passer. Célia avait souvent lu des ouvrages romantiques. Ceux qui mettaient en scène les premiers émois de jeunes filles. Et à chaque fois, elle s'était perdue dans les lectures, se demandant si la réalité rejoignait la fiction littéraire. Souvent, elle s'était demandé ce qu'elle allait ressentir à son premier baiser. Mais rien, non rien n'aurait pu mettre des mots sur toutes les émotions qui la submergeaient. Telles des vagues qui venaient se fracasser contre les rochers d'une falaise. C'était intense, fougueux, mais doux et agréable à la fois. Rien n'était comparable aux descriptions poétiques qui parsemaient ici et là les récits qu'elle affectionnait. Son cœur en battait la chamade. Totalement bouleversé par ce qu'il était entrain de vivre. Et Célia elle-même avait un peu de mal à reprendre son souffle. Mais un fin sourire était dessiné sur ses lèvres. Lèvres qui gardaient l'empreinte de celles du pianiste. Ce genre de moment n'arrivait qu'une fois dans une vie. Une rencontre qui pouvait tout changer. Ou qui avait l'espoir de tout faire changer. Là, à cet instant-précis, Célia semblait y croire. Surtout quand elle posait ses yeux verts dans ceux d'Axel. Elle tremblait face à ce flot d'émotions. Et elle avait gardé ses mains sur le pianiste. Elle n'avait pas envie de rompre le contact. Parce qu'elle ne voulait pas mettre un terme à ce qui était entrain de se passer. Elle ne voulait pas le quitter. Elle ne voulait même pas rentrer chez elle. Comment était-ce possible ? Comment ce baiser avait pu bouleverser toutes ses certitudes ? Il y a encore quelques minutes, elle était décidée malgré tout à épouser Adam et à être sa femme bien malgré elle. Et maintenant ? Maintenant elle ne savait plus. Ce qu'elle ressentait pour Axel était un florilège de tumultes, une passion qui la consumait toute entière, un désir qui la faisait frémir de la tête aux pieds. Un amour qui lui rappelait que la vie n'était pas telle qu'on la voyait au final. Parce que c'était bien ça que ce baiser venait bousculer. Des certitudes jusque là, inébranlables. Seulement à présent, la jeune femme se sentait enfin vivante. Elle avait l'impression d'entendre son cœur battre, son sang pulser dans ses veines. Chaque parcelle de peau réagissait aux gestes d'Axel. Et cela ne lui était encore jamais arrivé. Elle savait à présent ce que ressentaient les héroïnes dont elle lisait les aventures. Et c'était bien plus merveilleux de le vivre. Aux paroles d'Axel, elle ferma les yeux, l'écoutant silencieusement. Un sourire doux et triste à la fois s'afficha sur ses lèvres. « Vous n'avez pas à l'envier... » Elle avait mal au cœur d'imaginer la scène. Et pourtant, dans quelques heures, elle allait être la femme d'un autre. « Jamais je ne pourrais l'aimer comme je vous aime. » Elle venait de dévoiler ce qu'elle avait sur le cœur et elle n'en avait pas honte. Elle avait besoin qu'il puisse entendre ses mots. C'était important pour elle. « Cela peut paraître précipité mais... je n'ai jamais ressenti ça auparavant. Et je sais que ce genre de chose, on ne le vit qu'une fois. Et avec une seule personne... » Des âmes sœurs. Célia avait l'impression qu'elle venait de donner un sens à sa vie. Et que cette dernière n'allait jamais plus être la même. Célia trouvait tout ceci très injuste. Goûter à ce bonheur et le voir s'échapper comme il était arrivé. « Depuis le départ, j'ai ressenti des émotions inédites. Comme si je vous avais toujours connu. Comme si c'était une évidence. » Et maintenant qu'elle y réfléchissait, peut-être qu'Adam avait deviné tout ça, bien avant eux. Bien avant cette soirée et ce baiser qu'ils venaient d'échanger. Puis la jeune femme fut davantage surpris par les derniers mots d'Axel. Qu'ils s'enfuient ensemble ? Comment serait-ce possible ? Célia ne pouvait pas faire ça à sa famille. Elle avait des obligations. Elle aurait aimé naître dans une autre famille. Mais cela n'était pas le cas. Elle l'observait, sentant les larmes qui franchissaient la barrière de ses cils alors qu'Axel reculait. « Je ne peux pas.... J'aimerai tellement... mais je ne peux pas.... » Elle gardait ses yeux sur lui, impuissante face à ces événements. Le silence régnait à nouveau entre eux avant que Célia ne reprenne la parole. « Je suis désolée. » Elle recula à son tour avant de s'enfuir. Elle ne pouvait pas lui dire adieu. Elle en était incapable. Si elle était restée. Elle aurait flanchée. Elle aurait oublié ce pourquoi elle devait le quitter.

Quelques minutes plus tard, elle revenait au manoir. Elle chassa les traces de larmes sur ses joues et s'arrêta un instant devant la grande porte pour reprendre ses esprits. Il y avait encore de la lumière à l'intérieur de la bâtisse. Et quand elle ouvrit la porte et pénétra dans le hall, elle se retrouva nez à nez avec Adam, son père et Gustave, l'un des hommes de mains de son fiancé. « Où étiez-vous ? » Demanda-t-il sans préambule, la voix forte. Célia jeta un œil à Gustave qui portait un manteau contrairement aux deux gentlemen. Adam s'approcha d'elle alors qu'elle comprenait que le sbire de son fiancé avait du la suivre. Elle sentait son sang se glacer et elle jeta un œil à son père qui la regardait avec mépris. « Comment avez-vous osé nous manquer de respect à ce point ?! » La seconde suivante, il levait la main sur elle. La gifla violemment avec le revers de la main. La chevalière qu'Adam portait à son majeur, lui entailla la joue et du sang coula jusqu'à son cou. Célia porta sa main à son visage. Elle tremblait, à la fois bouleversée et furieuse. « Je ne vous épouserai pas. Jamais je ne deviendrai votre femme ! »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 4 Déc - 21:20

Enjoy the moment.

Sa proposition était ridicule et totalement contraire aux convenances, il le savait. A l’instant même où il avait prononcé ces mots, Axel avait compris où cette conversation allait les mener. Il n’avait pas le droit de lui demander de faire un tel sacrifice, c’était tout aussi absurde que ridicule. Comment avait-il pu imaginer ne serait-ce qu’une seconde qu’elle accepterait de tout abandonner pour partir avec lui ? Axel faisait de son mieux pour échapper à la vérité mais le fait de l’entendre ainsi, d’une façon aussi directe dans la bouche de Célia, lui fit l’effet d’un coup de massue. Elle ne pouvait pas lui dire qu’elle l’aimait puis l’abandonner ainsi, non. Il était difficile de renoncer et pourtant, ils savaient aussi bien l’un que l’autre que c’était la seule solution. Il n’y avait rien de plus terrible que de savoir qu’ils s’aimaient tant et qu’il leur était pourtant impossible d’être ensemble. Célia souffrait autant que lui, sinon plus. Il le voyait dans ses yeux, le devinait au son de sa voix et il n’y avait rien qu’il puisse faire pour arranger les choses. Non, absolument rien. Comme il avait tenté de le lui faire comprendre, Axel aurait aimé que les choses soient différentes. Il aurait voulu partager sa vie, ses rêves, ses espoirs, ses craintes, ses joies… renoncer à elle relevait de l’impossible et pourtant, il l fallait. Seraient-ils capables de vivre l’un sans l’autre désormais ? Il n’en avait pas la moindre idée et pour tout dire, cette perspective lui faisait peur. Sans doute parce-que pour la toute première fois, il pouvait donner du sens à son existence, à cette quête sans relâche qu’avait été sa vie… Allongé sur son lit, au sein d’une auberge située en ville et dont Connor lui avait conseillé l’adresse, Axel fixait le plafond l’air songeur. Les images de la soirée qu’il venait de passer auprès de Célia lui revenaient inlassablement à l’esprit, tout comme ce baiser incroyable qu’ils avaient échangé. De toutes les femmes qu’il rencontrait, pourquoi avait-il fallu qu’il éprouve des sentiments pour celle qui lui était inaccessible et promise à un autre ? Elle lui avait dit qu’elle l’aimait. Un sentiment qu’il partageait du plus profond de son âme et pourtant, il n’avait même pas eu l’occasion de le lui faire savoir. A quoi pouvait-elle penser en ce moment même ? Etait-elle en compagnie de ce bon à rien d’Adam ? Ou bien ses pensées étaient-elles dirigées vers lui, en retour ? …

PRESENT TIME

A la nuit tombée, Brisbane endossait son habit de lumière, scintillant de milliers d’éclats colorés… du rouge, du vert, de l’or… L’arrivée des fêtes de fin d’année se faisait sentir et l’ambiance de Noël était déjà au rendez-vous. Il serait étonnant de voir un manteau de neige immaculée envelopper cette partie du pays, mais les décorations lui conféraient déjà des allures de conte de fées. Il y avait également cette odeur de marrons chauds qui flottait dans l’air, se mêlant immanquablement à celle de la cannelle, du pain d’épice et d’écorce d’orange. A droite, un Père Noël plus vrai que nature écoutait les confessions des bambins, tandis que le lutin qui l’accompagnait s’empresser de leur distribuer bonbons et autres friandises pour les aider à patienter jusqu’au matin tant attendu. Passant devant eux, son sac sur l’épaule, Axel ne put s’empêcher de sourire en songeant à sa petite Emily… elle aussi devait attendre la venue du Père Noël avec impatience. Son attention fut attirée par un groupe de carolers qui s’adonnaient à des chants enivrants, attisant la curiosité des passants, médusés par tant de beauté. Axel aussi se serait volontiers laissé charmer encore un instant, mais déjà, son taxi s’arrêtait devant lui. Oui, il était enfin de retour. Et la sérénité ambiante contrastait incroyablement avec tout ce qu’il avait connu au cours des dernières semaines. Il avait la mine fatiguée, les traits tirés, mais il était heureux. Heureux de retrouver les deux amours de sa vie. Durant le trajet, Axel s’empara du carnet qui lui tenait tant à cœur et, bien qu’il en ait déjà consulté les pages un nombre incalculable de fois, l’ouvrit soigneusement. Le visage lumineux de Célia, sur la première photo, le frappa une fois de plus par sa beauté et son éclat. Impossible de ne pas être sensible à  la malice qui se dégageait de son magnifique regard aux reflets dorés, à l’expression à la fois attentive et mutine de son visage de poupée, au léger pli ironique de ses lèvres. Elle le fascinait. Du bout des doigts, il frôla son visage sur papier glacé puis soupira, impatient de la retrouver. La page suivante le fit sourire de bon cœur… Emily y avait dessiné un manège et ainsi représenté la journée qu’ils avaient passé ensemble à la fête foraine. Bon sang… ce qu’elle pouvait lui manquer. Elle, son petit ange, sa raison de vivre, son bébé dont il n’avait encore jamais été séparé une seule fois. Le taxi le déposa devant chez lui et, à peine sorti du véhicule, Axel sentit une onde de chaleur se propager en lui. Elles étaient là… à quelques mètres seulement, ignorant tout de sa présence. Il avait voulu leur faire la surprise, il n’était pas sensé être de retour et pourtant, il était bien là. Dans l’avion, il n’avait eu de cesse de songer à elles… à leurs réactions. Le militaire s’avança de quelques pas dans l’allée et s’arrêta net… Il avait un aperçu sur la fenêtre du salon où il pouvait distinguer Célia… voir sans être vu, c’était devenu sa spécialité. Il l’observa un instant, sourire aux lèvres, puis sortit son téléphone portable de sa poche. Il n’était pas sensé avoir du réseau où il se trouvait, aussi, décida-t-il de masquer son numéro avant d’appeler la belle antiquaire. « Hey… bonjour mon amour… » Discrètement, il continuait d’observer la jeune femme de loin. Un sourire se dessina sur son visage angélique et il la trouva incroyablement belle. « Comment vas-tu ? … Emily, ça va ? » Tout en prononçant ces quelques mots, il s’était légèrement redressé afin de tenter d’apercevoir sa fille, en vain. Etait-elle à la maison ou bien chez Jane ? Chez Lucy, peut-être ? « Vous me manquez toutes les deux… j’ai tellement envie de te serrer dans mes bras… » Axel ne se lassait pas de la regarder, trouvant le moindre de ses gestes proprement fascinant. Il demeura silencieux un court instant puis reprit… « Tu es très belle aujourd’hui…» De là où il se trouvait, il pu voir le temps d’arrêt de Célia. Comprenait-elle qu’il était dans les parages ou bien pensait-elle qu’il s’agissait d’une énième « Axellerie » ? Toujours est-il qu’il se mit à sourire, sourire qu’elle pourrait aisément deviner au son de sa voix. « J’ai toujours aimé cette robe…tu es ravissante. » Il se rapprocha davantage, de manière à ce qu’elle puisse le voir en regardant par la fenêtre.



roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 5 Déc - 21:36




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Le mois de décembre était arrivé et la ville de Brisbane peu à peu, rêvetait les signes distinctifs de ces belles fêtes de fin d'années. Célia avait toujours aimé cette fête. Parce qu'elle la fêtait toujours en famille et que malgré les années qui étaient passées, elle appréciait toujours autant profiter de ceux qu'elle aimait. Cette année n'allait pas déroger à la règle. Emily et elle, allaient passer Noël et le Nouvel An chez les parents de l'antiquaire. Et la petite Westlake avait même hâte de retrouver Noëllie avec qui, elle était devenue proche. Ce qui enchantait la jeune femme. Tout se passait bien. A une exception près : l'absence d'Axel. Ce dernier était toujours mobilisé et rares étaient les fois où elle pouvait avoir de ses nouvelles comme elle l'avait dit à Selina. Malgré tout, elle restait optimiste. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles non ? C'était ce qu'on avait l'habitude de dire. Toutefois, l'absence du militaire se faisait clairement sentir. Même si Emily et elle avaient réussi à créer des automatismes ensemble, des habitudes dans leur vie de tous les jours. Célia avait même arrangé son emploi du temps de sorte qu'elle pouvait conduire la petite et la rechercher à l'école. Cela avait demandé un peu de temps pour réussir à ne plus être en retard mais maintenant, elle s'en sortait bien. Heureusement que l'antiquaire pouvait compter sur sa mère. Cette dernière allait chercher la petite tous les lundis et les jeudis. Et Jane perpétuait le rituel des soirées « filles » du vendredi soir. C'était parfois difficile pour Emily de supporter l'absence de son père. Forcément pour elle, le temps était perçu différemment. Son papa lui manquait. Et dès qu'elle le pouvait, Célia lui mettait des vidéos de ce dernier. Et puis cela allait toujours un peu mieux après ce visionnage. Ça et une petite brioche aux pépites de chocolat. Il y avait aussi ses copines sur lesquelles, elle pouvait compter. Et Célia ne refusait jamais qu'elle passe une nuit avec l'une d'elle. Après tout, quand elle était enfant, elle aussi faisait ça. C'était important pour une petite fille de son âge de se faire ce genre de souvenirs. Ainsi, avec toutes ces activités, l'absence se faisait moins cruelle. Pour Célia, c'était différent. Chaque jour, elle pensait à Axel. Elle avait transférer tous les appels de la maison sur le téléphone de la boutique quand elle travaillait. Ainsi, elle ne pouvait rater aucun appel. Mais les appels se faisaient rares de toute façon. Ce qu'elle comprenait. Mais le militaire avait pensé à tout. Célia avait découvert peu à peu tous les petits mots d'Axel, éparpillés ici et là dans la maison. Mais aussi, et ce qui l'avait le plus surprise, dans sa boutique. Parfois ce n'était que trois mots. A d'autres moments, il s'agissait de vraies lettres. Et Célia était contente de savoir qu'il avait eu cette idée. Parce que cela lui permettait de rendre son absence un peu moins pénible. Puis il y avait toutes ces choses qui l'occupaient au quotidien. Sa boutique. La Fondation. Les réparations dans la nouvelle maison. L'enquête sur les statues et ses leçons de conduite. Cela lui faisait des journées chargées. Mais Célia les appréciait. Et puis, elle pouvait toujours se reposer un peu le soir quand elle passait du temps avec Emily. Elle l'aidait chaque soir à revoir avec elle ce qu'elle avait fait à l'école. La petite lui parlait de ses journées, de ce qu'elle avait fait. Puis de Lucy et de son nouveau petit-frère dont elle était tombée amoureuse. Et puis, il leur arrivait aussi régulièrement de faire la cuisine ensemble. L'antiquaire appréciait ces moments. C'étaient des instants qui lui rappelaient sa propre enfance. Sa mère et elle faisaient souvent des pâtisseries toutes les deux. Et le faire à présent avec Emily était une étrange sensation, à la fois de joie et de fierté. Emily était très curieuse et elle voulait tout essayer. Rien ne lui faisait peur. Elle aimait les nouvelles expériences. Bref, la vie à deux n'était pas aussi difficile que Célia l'avait cru. Axel lui avait pourtant dit que tout allait bien se passer. Mais elle n'avait pu s'empêcher de douter sur ses capacités. Cela faisait un bail qu'elle n'avait pas été si attentive à un enfant. Timothée était bien différent de la petite fille. Mais pourtant, toutes les deux s'entendaient à merveille. Célia était devenue maman à plein temps et elle adorait ça. Pourtant ce soir-là, elle se retrouvait seule. Emily était chez Lucy et la jeune femme avait donc décidé de préparer les cadeaux pour Noël. Elle avait fait un petit coffre à jouets roulant en bois façonné de telle sorte à ce qu'il ressemble à un batracien. Ainsi qu'un porte-monnaie en laine toujours en forme de grenouille. Elle venait d'ailleurs de finir de coller les yeux de cette dernière quand Mango sauta sur elle. Ce dernier faisait la course avec Finn, sautant sur tous les meubles. Célia avait beau le sermonner gentiment, il s'en fichait royalement. L'antiquaire s'était levée pour ramasser son ouvrage alors que le chat avait bondit sur le sofa. « Oh toi, tu sais ce que je fais aux petits diables dans ton genre ? » Mango l'observa un instant avant de se mettre sur le dos, les yeux brillants prêts à recevoir des papouilles. Ce qui fit sourire la jeune femme. Impossible de lui en vouloir. Elle allait le chatouiller quand le téléphone se mit à sonner. Elle posa la petite bourse et prit le combiné en main. En entendant la voix d'Axel, un grand sourire s'afficha sur ses lèvres. « Bonsoir. Comme c'est bon d'entendre ta voix. » Et cela lui semblait une éternité la dernière fois qu'elle l'avait entendu. Pourtant quand Emily regardait des vidéos de son père, l'antiquaire restait toujours à ses côtés. « Je vais très bien maintenant que je t'ai au téléphone. Et Emily va très bien aussi. Toujours aussi bavarde, c'est pour te dire. » Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de la jeune femme en pensant à la petite fille. « Tu nous manques aussi... » Elle fit soudainement un effort pour ne pas fondre en larmes. Cela faisait déjà plusieurs semaines qu'il était parti. Et c'était long. Très long. Puis aux mots suivants d'Axel, elle fut un peu surprise. « Comment peux-tu... » Elle s'arrêta de parler. Non. Non ? Elle se tourna instinctivement vers la fenêtre. Comment pouvait-il savoir ce qu'elle portait ? C'était impossible. Sauf... sauf s'il était ici. Célia s'avança d'un pas rapide vers la fenêtre et c'est là qu'elle vit sa silhouette dans l'allée. Elle posa le téléphone sur la console d'entrée et ouvrit la porte. Célia portait une robe fine noire avec une ceinture en tissu qui marquait sa taille. Et ses longs cheveux tombaient sur ses épaules, légèrement ondulés parce qu'elle les avait attaché un bon moment cette après-midi. Axel se tenait face à elle, à quelques pas. Un sourire s'afficha sur ses lèvres avant de s'avancer vers lui. Elle lui sauta au cou. « Tu m'as tellement manqué... » Murmura-t-elle. Elle l'embrassa avec fougue, encore sous le choc de le voir ici, là, dans ses bras. C'était son cadeau de Noël, c'est ça ? Elle se posait la question avant de l'observer avec amour. Il avait une mine fatiguée et les traits tirés mais il semblait en bonne santé et il n'avait aucune blessure apparente. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux alors elle l'embrassa une nouvelle fois avant de profiter une nouvelle fois de cette étreinte. « Bienvenue à la maison. » Souffla-t-elle avant de remettre les pieds à terre.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 6 Déc - 23:15

Enjoy the moment.

Partagé entre l’émotion et l’amusement, Axel observa attentivement la réaction de sa bien aimée tandis qu’elle réalisait non sans étonnement qu’il n’était pas le fruit de son imagination. Un sourire aux lèvres, il la souleva dans ses bras à l’instant même où elle lui sauta au cou et répondit à son baiser avec la même intensité qui traduisait le manque affreux dont il avait souffert au cours des dernières semaines. « Tu m’as beaucoup manqué aussi…c’est tellement bon de pouvoir te serrer dans mes bras…» de la voir, de la toucher, de la sentir près de lui… Le contact entre eux était stupéfiant pour ne pas dire totalement électrisant ; il y avait cette alchimie inexplicable et parfaitement déraisonnée qui n’appartenait qu’à eux, unique et pure. Axel avait encore du mal à croire qu’il n’était pas en train de rêver et que sa magnifique Célia se tenait tout près de lui. Il rêvait de ce moment depuis une éternité. « Tu es magnifique…» Un délicat sourire ponctua ses lèvres avant qu’il ne tente farouchement de lui voler un baiser à la fois doux et d’une remarquable intensité. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il la laissa toucher le sol de nouveau et glissa sa main dans celle de la jeune femme, caressant délicatement sa peau. Bienvenue à la maison… oui, la quiétude et la sérénité d’un foyer lui avaient beaucoup manqué. Mais par dessus tout, c’était l’amour et la joie qui s’y trouvait dont il était nostalgique. « Je voulais vous faire une petite surprise et en même temps, il m’était difficile de résister à la tentation de t’appeler en chemin. Tu n’imagines pas à quel point je suis heureux d’être ici… Emy n’est pas là ? » Il entrèrent dans la maison et Axel fut chaleureusement accueilli par cette canaille de Finn qui semblait plutôt heureux de retrouver celui qui l’emmenait courir avec lui presque tous les jours. « Hey, salut mon pote !! » Il déposa son sac à terre, puis se baissa pour caresser le chien qui en demandait encore et toujours plus, puis se redressa avant d’observer la maison avec un air faussement sérieux. Il se tourna ensuite vers Célia, tordit légèrement la bouche et reprit : « Hum… chaque chose est à sa place, aucun carton en vue… j’en conclu donc que tu as changé d’avis et que tu refuses de déménager ? » Il se pinça les lèvres pour ne pas rire tandis qu’il l’attirait de nouveau vers lui. Oui, il le fallait, c’était impératif pour ne pas dire vital. Il avait besoin de la sentir contre lui, la garder à ses côtés comme pour se prouver que leurs retrouvailles n’était pas un leurre de son cœur ou de son esprit. Ces derniers temps, il n’avait eu de cesse de rêver cet instant. Il avait encore tant de mal à y croire et pourtant, Célia se trouvait bien là, au creux de ses bras, si merveilleusement lotie. « Et dire que tu aurais pu passer une petite soirée bien tranquille… il a fallu que je vienne perturber ton programme !! » Cette fois-ci, il se mit à rire et la serra davantage. L’odeur qui se dégageait de ses cheveux, enivrait ses sens et embaumait son cœur d’une douce chaleur qu’il ne voulait quitter à aucun prix. Elle était là. Sa douce, sa merveilleuse Célia. Il n’avait pu s’empêcher de l’attirer vers lui de nouveau. Il l’avait tellement désiré durant tout le trajet, durant ces semaines passés loin d’elle qu’il ne pouvait pas résister davantage à cette étreinte. A cet instant, il ne réfléchissait plus vraiment, se contentant seulement de profiter de la chaleur de leurs retrouvailles. Il laissa ses lèvres chercher les siennes avec une douceur infinie. Il la couvrait de cette douceur qui lui avait tant manqué, la sentir contre lui, à sa portée : c’était si merveilleux ! Il laissait ses doigts frôler la peau chaude de ses épaules, si douces et à sa merci, dans des mouvements très doux et amoureux. Il ne pouvait se rassasier de sa présence, sa chaleur, le bonheur qu’elle provoquait en lui. « Tu m’as tant manqué, mon amour…» souffla-t-il d’une voix teintée par l’émotion. « Encore merci pour ce merveilleux cadeau qu’Emily et toi m’avez fait avant mon départ. Ce carnet est de loin le plus précieux de tous… il m’a accompagné dans les moments les plus difficiles et chaque dessin, chaque petit mot, m’a donné la force de tenir le coup. D’ailleurs, je n’ai pu m’empêcher de le relire encore et encore en revenant. » Sur ces mots, il laissa ses lèvres embrasser son front avant de s’éloigner d’elle pour lui laisser la possibilité de souffler un peu. Pour sa part, il se contentait de l’observer, de la contempler avec douceur et amour. Il ne voulait pas oublier que c’était la réalité. C’était juste si perturbant et merveilleux.


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Hier à 21:11




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Elle s'était précipitée dans ses bras, encore surprise de le voir là devant la maison. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il revienne. Même si elle l'espérait tous les jours. Mais cela faisait des semaines et elle s'était malgré tout, habituée à cette absence même si elle restait douloureuse. Mais à présent, il était bien là. Elle s'était accrochée à son cou, un sourire aux lèvres. Elle reconnaissait son parfum habituel, ses gestes tendres. La façon qu'il avait de la regarder, comme aucun autre homme avant lui. Elle aurait pu rester des heures ainsi, si elle n'avait pas vu ces signes de fatigue sur son visage. Oui, il semblait épuisé. Et Célia voulait le mettre à l'aise. Il devait avoir fait un long voyage et tel qu'elle le connaissait, elle savait très bien qu'il n'avait pas pris un instant pour se reposer un peu. Il était revenu vers elles, le plus vite possible. Ses lèvres à nouveau sur celles du militaire, elle savait ce moment avant que ses pieds ne touchent à nouveau le sol. Axel avait glissé sa main dans la sienne et elle l'avait serré tout en gardant un sourire sur les lèvres alors qu'il lui parlait de son retour, de la tentation qui l'avait hanté pour l'appeler. « J'apprécie énormément cette surprise. » Répondait-elle, un sourire aux lèvres. Tous les deux entraient ensuite dans la maison. Bien sûr, Finn s'approcha rapidement d'Axel lui faisant la fête, alors que Mango sautillait près de lui. Le chaton était lui-aussi, ravi de retrouver le militaire. Après tout, c'était bien grâce à lui qu'il était ici. Quant à Octave, il était allongé sur le dossier du canapé, lançant un regard désintéressé sur le couple. Ce qui fit sourire la jeune femme. « Emily dort chez Lucy. Marla a accouché d'un petit garçon il y a un petit mois. Et Emi est dingue de cette petite poupée. » Et cela amusait toujours Célia quand la petite lui parlait de ses journées qu'elle passait chez son ami. Les réactions que pouvaient avoir le petit frère de sa copine. « Mais elle va sauter de joie quand elle va te voir. Si tu savais comme tu lui manques au quotidien. Elle me demandait de passer des vidéos pour qu'elle puisse te voir et t'entendre. » Et ça, même Célia aimait ces moments. Puis elle ajouta, pour rassurer Axel. « Elle a été très courageuse, comme son père. » Et elle avait écris à son papa tous les jours depuis son départ. Tout comme Célia. Toutes les deux postaient leurs lettres chaque matin, quand elles quittaient la maison pour aller à l'école. Puis à la question d'Axel, elle jeta un œil instinctif à l'intérieur de la maison. Puis elle reposa ses yeux sur lui. Bien sûr, elle comprenait tout de suite qu'il parlait de la maison. De leur maison. Elle garda ses yeux sur lui avant d'ajouter : « Les cartons sont dans le garage. Mais ce sont les miens. » Elle esquissa un sourire. « J'ai enfin rendu mes clefs de Pine Rivers. » Cela avait été très dur de dire adieu à sa maison. A l'endroit où elle avait vécu ces dernières années. Le lieu où elle s'était reconstruite. Où elle avait installé sa serre, son potager, ses arbres fruitiers, sa terrasse avec sa pergola en bois... Tout cela lui manquait. Mais elle était heureuse au fond de commencer une nouvelle vie avec Emi, Axel et cette nouvelle maison. Elle avait déménagé avec l'aide de Duncan, de ses amis et de sa famille. Mais à présent, le garage était bien encombré. « Alors non, je ne refuse pas de déménager. » Elle se retrouva à nouveau dans les bras du militaire. Comme c'était bon qu'il soit à nouveau là. Elle ferma les yeux pour profiter de cette étreinte, de son odeur familière, de la sécurité de ses bras puissants. « Et pour la maison, je n'ai rien dit à Emily. Je voulais que ce soit toi qui t'en charge, que tu lui fasses cette surprise. J'ai envie qu'on soit tous les trois pour redécouvrir cette maison. Je voulais que tu sois là quand les yeux pétillants d'Emi allaient se poser sur le jardin, la vue et surtout sur sa nouvelle chambre. » Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Célia en imaginant leur petite merveille courir partout dans la maison. « J'espère que tu ne m'en veux pas. » Peut-être qu'il aurait voulu qu'Emi et elle déménagent pendant son absence. Mais Célia avait trouvé cette idée inconcevable. Et elle l'avait dit à Axel. Elle lui avait dit qu'elle n'aurait pas remis les pieds dans la maison avant son retour. « Mais je me suis occupée des réparations qu'il y avait à faire. » Elle avait chargé une entreprise de faire les travaux nécessaires. Toujours dans ses bras, elle profita un peu plus de l'étreinte du militaire. « Je suis heureuse que tu sois revenue. C'est le plus beau cadeau de Noël que tu pouvais nous faire. Je n'ai besoin que de ta présence. Rien d'autre n'est important maintenant que tu es là. » Elle l'embrassa, doucement. Leurs lèvres se frôlaient et elle en avait des frissons dans tout le corps. Oui, elle  n'avait besoin de rien d'autre. Puis soudainement, ses yeux s'étaient assombris. « Tu ne repars pas ? Tu restes, n'est-ce pas ? » C'était la peur qui la rongeait depuis qu'elle l'avait vu dans l'allée. Elle ne voulait pas qu'il les quitte à nouveau. Mais elle savait que cela pouvait être le cas. Cela ne pouvait être qu'une permission de quelques heures, voir quelques jours... Même si elle espérait que non. Elle espérait qu'il reste là avec elle et ne mette plus jamais sa vie en danger. C'était peut-être égoïste. Mais ces semaines sans lui, l'avaient beaucoup touché, plus qu'elle ne le croyait. Et elle avait eu peur chaque jour de le perdre. « Tu m'as manqué aussi... » Elle posa son front contre le sien, restant silencieuse un instant afin de profiter de ce moment. Puis un sourire s'afficha à nouveau sur ses lèvres quand il parla du carnet. « Nous étions avec toi même si tu n'étais pas là. Et tu étais avec nous. D'ailleurs... » Elle esquissa un doux sourire. « Merci pour les fleurs, la soirée avec Jane et ce beau pyjama entre autre... Mais je t'avoue que je t'ai quand même emprunté l'un des tiens... et puis tous ces mots que tu m'as laissé... » Elle l'embrassa à nouveau, se serrant contre lui, n'ayant pas envie qu'il s'éloigne d'elle trop longtemps. Parce qu'elle avait un énorme manque à combler et c'était pareil pour Axel. « Ils sont tous dans mon sac. Je les emporte partout avec moi. » Tout comme Axel avait gardé précieusement à ses côtés, ce carnet à souvenirs.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Hier à 22:55

Enjoy the moment.

Emily… la simple évocation de sa petite merveille faisait naitre en lui un bonheur sans égal. Elle lui manquait. Elle lui manquait terriblement. On aurait pu lui arracher le cœur à même la poitrine, il était certain que la douleur ne pouvait égaler ce qu’il avait ressenti au cours des dernières semaines à l’idée de la savoir à des milliers de kilomètres. Elle, sa princesse, son bébé, celle qu’il n’avait jamais quitté au cours des cinq dernières années… Bien entendu, il avait totalement confiance en Célia et ne doutait pas un seul instant qu’elles se soient mutuellement soutenues et réconfortées durant cette période difficile. Mais il aurait donné n’importe quoi pour pouvoir la serrer dans ses bras, la câliner comme il le faisait depuis le jour de sa venue au monde. Attentivement, il écouta les explications de Célia concernant la naissance du petit frère de Lucy et se mit à sourire de bon coeur. Emily leur avait beaucoup parlé de l’arrivée de ce bébé et espérait probablement devenir grande sœur à son tour. D’ailleurs, elle tentait de leur faire passer le message avec toute l’habileté et la subtilité d’une petite puce de cinq ans ce qui, en soi, était hilarant. « Oh je vois… Cela dit, le fait qu’elle apprécie la présence d’un bébé, c’est un point plutôt encourageant pour l’avenir. » lança-t-il sans véritablement s’en rendre compte. « Bon et bien, je vais tâcher de contenir mon enthousiasme et patienter jusqu’à demain ! Si j’ai le malheur de lui téléphoner, elle risque de vouloir rentrer aussitôt et je ne suis pas certain que les pauvres parents de Lucy soient d'humeur à sortir à une heure aussi tardive. » Oh oui, c’était à n’en point douter. Si elle savait qu’Axel était de retour, elle allait mener la vie dure à cette pauvre Marla jusqu’à ce qu’elle se décide à la raccompagner. En entendant la suite, le militaire afficha une petite moue. Ainsi, elles avaient regardé des vidéos afin de le voir et de l’entendre ? C’était trop adorable… « Ce n'est pas juste, vous aviez un avantage considérable par rapport à moi. Mais je trouve ça adorable. Je pense que j'en aurais fait autant si j'en avais eu la possibilité. Vous voir, entendre vos voix... j'en ai rêvé chaque instant. Quant à vos lettres, même si elles ne me parvenaient pas tous les jours, elles étaient un merveilleux réconfort. Je m’endormais avec… je les lisais encore et encore, vous imaginant les écrire…» Oui et puis, il songeait souvent à leur futur. A cette vie à trois qu’ils pourraient mener s’il avait la chance de pouvoir les retrouver un jour. Axel songea alors à la maison et au déménagement à venir. Comme les habitudes reviennent vite, il n’avait pu s’empêcher de taquiner Célia à ce sujet et la réponse qu’elle lui donna fit naitre en lui une nouvelle vague d’émotions. Il était un peu à fleur de peau, mais c’était normal au regard de tout ce qu’il venait de vivre. « Tu veux dire que tu as officiellement sauté le pas ? C’est une décision importante mais pour ma part, je n’ai pas eu le moindre doute en dépit du fait que Joshua soit notre nouveau voisin !! Plus sérieusement, tu m’as promis des moments incroyables au sein de notre nouvelle demeure, ne l’oublie pas… » Ces fameux repas de famille, cette chambre d’enfant, cette cabane dans l’arbre, toutes ces danses qui les attendaient… Emily n’était au courant de rien pour l’instant. « Comment pourrais-je t’en vouloir ? Nous lui annoncerons la bonne nouvelle ensemble, demain. Et je peux t’assurer qu’après ça, elle ne va pas me laisser en paix tant que les cartons ne sont pas tous faits ! » Il se mit à sourire de plus belle et écouta Célia lui expliquer qu’elle avait fait faire les travaux dans la maison. Il croisa les bras devant lui puis reprit la parole, avec sérieux. « Dans ce cas, je pense qu’il est parfaitement envisageable que nous passions notre tout premier Noël dans cette maison, qu’en dis-tu ? Je me souviens que dans l’une de tes lettres, tu m’as parlé de réveillonner chez tes parents, mais je pense qu’il serait tout aussi formidable d’inviter l’ensemble de ta famille … chez nous. » Chez nous… c’était étrange à dire et tellement excitant à la fois. Leur tout premier Noël en famille. Allait-il seulement rester avec elle d’ici là ? Les pensées d’Axel se dispersèrent comme plumes au vent tandis que Célia s’approchait de lui. Même à un mètre de distance, il détectait la chaleur de son corps et l’odeur délicate de son parfum. Jamais Célia n’avait su masquer ses émotions, mais là, elle était visiblement bouleversée à l’idée de le voir partir de nouveau. Il l’observa un court instant, caressa son visage du bout des doigts. Elle était si belle, tellement irrésistible et adorable. S’il avait suivi la volonté de son père, Axel serait devenu avocat, procureur ou même politicien. Mais il avait choisi d’être soldat. Personne n’aime la guerre, une fois qu’on a vu à quoi elle ressemble vraiment. Personne de sensé en tout cas. Il avait vu des enfants, des personnes âgées se faire tuer uniquement parce qu’elles étaient nées au mauvais endroit, au mauvais moment. Devenir militaire, c’était sa manière à lui de combattre cette injustice, de se battre pour rendre le monde un tout petit peu meilleur. Parfois, cela demandait un certain nombre de sacrifices, parfois il se demandait même s’il faisait les bons choix… mais il avait ça en lui, depuis toujours. « Je suppose que cela arrivera de nouveau mais pour l’instant, je suis là, avec toi… C’est tout ce qui importe, pas vrai ? » Contraste du jour et de la nuit, il plongea son regard d’ébène dans les prunelles claires et envoutantes de sa douce héroïne et réalisa qu’il avait rêvé de cette scène d’innombrables fois. Elle lui semblait tellement irréelle qu’il avait du mal à y croire. Célia semblait tout droit sortie de l’un de ses songes. Le bonheur qui s'immisçait dans ses entrailles, ses veines, le moindre de ses muscles rendait cet instant d'autant plus merveilleux. Lorsqu’elle évoqua toutes les petites attentions auxquelles il avait songé avant de partir, il se mit à sourire avec malice. « Ne va surtout pas imaginer que je sois aussi romantique, je tenais seulement à dissuader tes nombreux prétendants…» Il la dévisagea avec amusement, refusant une nouvelle fois d’admettre qu’effectivement, il lui arrivait parfois de bercer dans la guimauve. « Je t’aime tu sais…» murmura-t-il, tout en la dévorant du regard, savourant l’exquise présence de celle qui lui avait permis de tenir le coup, se nourrissant de son souvenir pour tenter de pallier à la solitude de son âme. Axel avait passé tant de temps dans ces contrées ravagées par la guerre qu’il ne pouvait perdre de vue à quel point la vie pouvait être belle. Cela passait par des choses toutes simples, comme ces regards qu’ils échangeaient depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Il l’attira de nouveau vers lui, laissant sa poitrine rencontrer son torse en douceur et toute sensualité. Il avait attendu cet instant si cruellement, si profondément. Elle était tout pour lui. Elle était l'autre partie de son coeur qui lui avait tant manqué au cours de ces interminables semaines. Il l’embrassa de nouveau, délicatement, passionnément… puis reprit sa main et l’entraina avec lui dans le salon afin qu’ils puissent tout deux s’installer sur le canapé. Au passage, Axel lança un regard nostalgique en direction de son cher et tendre piano, lui aussi lui avait bien manqué ces dernières semaines. « Nous avons pas mal de temps à rattraper, n’est-ce pas ? » D’un revers de main, il caressait son bras de haut en bas, ayant de toute évidence besoin de préserver ce contact entre eux. « Si tu me racontais comment tu vas… ou bien, toutes ces choses que j’ai manqué au cours des semaines passées, hum ? »
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Aujourd'hui à 20:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: westfield chermside
-