AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 2 Oct - 20:26

Enjoy the moment.

Ce matin-là, Axel fut tiré de son sommeil à l’instant où sa main qui cherchait à atteindre celle de Célia ne rencontra que du vide. Lentement il ouvrit les paupières puis poussa un léger grognement à mi-chemin entre la fatigue et le mécontentement. Il n’avait plus l’habitude de se réveiller seul… D’ordinaire, le visage de Célia était la première chose qu’il découvrait en ouvrant les yeux et autant dire que c’était amplement suffisant pour rendre son début de journée proprement merveilleux. Tendant paresseusement les doigts vers sa montre posée sur la table de chevet, Axel ne tarda pas à déchiffrer l’heure et réalisa qu’il était encore très tôt. Autant que son cerveau encore embrumé puisse s’en souvenir, Célia ne lui avait pas parlé d’aller à la boutique ce matin et Emily n’avait pas école. Encore trop fatigué pour réfléchir davantage, il s’étira paresseusement puis referma les yeux quelques secondes. Les images de la veille lui revinrent à l’esprit et il esquissa un léger sourire en se remémorant ces instants fabuleux. Quelques minutes s’écoulèrent ainsi avant qu’Axel ne se décide finalement à sortir de son lit. Il s’étira de nouveau, passa une main dans ses cheveux légèrement décoiffés et sans prendre la peine d’enfiler un t-shirt, sortit de la chambre. Se promener en caleçon n’était pas une nouveauté. En fait, il était même un spécialiste de la balade à poil en temps normal alors autant dire que le port de ce simple sous-vêtement relevait en soi du miracle. La voix de Célia lui parvint indistinctement aux oreilles et, à mille lieues d’imaginer la présence d’une autre personne dans la maison, songea qu’elle s’adressait probablement à Finn ou l’un des chats. Cela n’aurait rien de surprenant, elle le faisait tout le temps. Lui-même avait tendance à faire la conversation à Finn lorsqu’ils étaient seuls. Bon d’accord, personne n’était au courant de ce détail mais quand même ! Si elle était victime d’insomnies, ils pouvaient toujours combler le temps à leur manière… « Quand tu n’arrives pas à dormir, tu peux me réveiller tu sais… » L’intonation de sa voix et son éternelle nonchalance ne trompaient pas ses pensées les plus profondes. Célia aurait pu les deviner, oui. Mais pas seulement… voilà donc pourquoi Axel s’arrêta net lorsqu’il fit son apparition dans la cuisine et se retrouva face à une inconnue dont le visage lui était pourtant familier. Oui ce fut stop, choc. Dans ces cas là, même le plus flegmatique british qui soit en perdrait soudainement sa verve légendaire. Il n’eut pas besoin d’un dessin pour comprendre qu’il s’agissait de la mère de Célia. Tout se mélangea alors dans son esprit : avait-elle entendu ce qu’il venait de dire ? Il était à moitié nu là, non ? Et surtout, surtout, surtout, que diable faisait-elle chez lui ??? Confus, il entrouvrit la bouche et son regard passa de Célia à sa mère et inversement. « Oh veuillez m’excuser, je…» je…je… je quoi ??? Bah oui, il ne s’attendait pas à ce que maman Scott débarque ce matin et encore moins qu’elle les prenne au dépourvu de cette manière. Le premier réflexe d’Axel fut d’attraper la veste qu’il portait la veille et qu’il avait miraculeusement laissé trainer dans la cuisine avant de l’enfiler. Mouais, ce n’était pas forcément une bonne idée car là, il ressemblait surtout à un strip-teaseur. Bordel, ce cauchemar n’en finirait donc jamais ? Conservant son assurance légendaire quoi que légèrement feinte sur l’instant, il tendit la main en direction de la mère de Célia, plus embarrassé que jamais. « … je ne m’attendais pas à ce que nous ayons de la visite. Croyez-bien que je n’avais pas la moindre intention de vous offenser, d’autant plus que c’est un véritable honneur pour moi de vous rencontrer. Célia ne tarit pas d’éloges à votre sujet. » Son malaise était sur le point de s’accroitre lorsque la tornade Emily fit son apparition en courant. Elle vint se placer juste devant son père et adressa un sourire adorable à la mère de Célia qu’elle n’avait jamais vu mais qu’elle semblait déjà connaître. En effet, elle avait eu l’occasion de voir quelques photos de la famille de l’antiquaire lorsqu’Axel et elle lui avaient rendu visite à son domicile. Aussi, étant de nature bavarde et pas introvertie pour deux sous, la petite demoiselle prit la parole avec une assurance qui manifestement, était le seul héritage qu’elle possédait de son père. « Bonjour. Moi j’suis sure que t’es la maman de Célia. J’ai vu ta photo l’autre jour et même que t’es vraiment jolie. Tu viens voir Célia parce-que c’était son anniversaire ? Hier soir, on a fait une fête et même y’avait tout plein de ballons et de gâteaux et même que papa et Célia bah ils vont se marier et que… » Pur réflexe, idiot certes, mais réflexe tout de même : Axel qui se trouvait dans son dos posa sa main sur la bouche d’Emily pour la faire taire et lui fit faire demi tour immédiatement. « Chérie, va préparer ton cartable…» La petite princesse grimaça légèrement, sachant pertinemment qu’elle n’avait pas école aujourd’hui. « Mais papa, y’a pas…» Au regard d’Axel, elle comprit qu’elle devait écouter et ne tarda pas à s’éloigner. Du moins, temporairement. Il fallait impérativement qu’elle arrête de parler de mariage, maison ou d’éventuel petit frère pour le moment. Retrouvant son sourire forcé mais néanmoins crédible, Axel frappa ses mains l’une contre l’autre. « Veuillez m’excuser une minute. » Il fit demi tour en serrant sa veste contre lui puis disparu dans la chambre afin de revêtir une tenue plus convenable. Ainsi quand il revint dans le salon, ce fut totalement métamorphosé puisqu’il portait un pantalon noir et une chemise foncée. Il adressa un nouveau sourire à la mère de Célia et reprit : « Je suis vraiment confus de vous accueillir dans ces conditions, si nous avions su que vous nous feriez l’honneur de votre présence, nous aurions pu organiser un petit quelque chose.» Un dîner… ou un suicide. Oui c’était bien ça, le suicide.

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 2 Oct - 21:50




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Célia non plus ne s'attendait pas à avoir de la visite. La venue imprévue de sa mère la rendait très nerveuse. Parce que cette dernière avait une fâcheuse tendance à poser toutes les questions qui lui passaient par la tête. Et toutes, cela sous entendait même les questions les plus embarrassantes qui soient. Et c'est sûrement pour cette raison que Célia était légèrement crispée. « Tu aurais quand même pu nous laisser le temps de nous réveiller. » Soupira Célia qui aida quand même sa mère à retirer tout ce qu'elle avait apporté, dans les différents sacs en papier. « Tu n'es pas heureuse de me voir ? Cela fait un moment qu'on a pas passé une petite journée ensemble. » Une journée ? Non, elle plaisantait... Juliette Scott posa les croissants et les pains végétariens sur la table. Avec le temps, elle avait elle-aussi appris à gérer le régime alimentaire de sa fille. Elle ne l'avait pas adopté complètement mais elle mangeait assez sainement depuis que Célia avait refusé de toucher à la moindre matière animale. Elle jeta un œil en voyant sa fille qui mettait le jus d'orange dans un beau pichet en verre. « Dis-moi, je ne savais pas que tu mettais ce genre de chose. » Elle détaillant la tenue de sa fille avec un fin sourire sur les lèvres. Au même moment, Axel faisait son apparition dans la cuisine. Juliette se trouvait face à lui, l'observant déambuler dans la cuisine en caleçon. « Ne vous excusez pas. C'est moi qui vient à l'improviste. » Elle voyait bien que sa venue perturbait les deux jeunes gens mais cela ne semblait pas la gêner le moins du monde. Elle serra la main d'Axel alors qu'il venait de poser une veste sur ses épaules. C'était assez comique. Et Célia qui était rouge comme une pivoine. « Et puis, pas besoin de faire tant de chichis. J'ai trois fils qui passaient plus de temps en caleçon qu'en pantalon quand ils étaient à la maison. Ne vous formalisez pas pour moi. » Puis quand Axel ajouta que Célia parlait souvent d'elle, elle jeta un œil à cette dernière qui ne savait toujours pas où se mettre. L'antiquaire se contentait de déposer les petits pains dans la corbeille en osier. « J'espère qu'elle ne vous a pas parlé que de mes défauts. » « Maman... » A ce moment-là, la petite tornade fit son apparition. Il ne manquait plus que ça. Juliette s'était mise à la hauteur de la petite fille, comme le faisait toujours Célia. « Bonjour choupette. » Commença Juliette en caressant la joue de la petite. Puis elle esquissa un sourire aux propos de la petite avant d'être surprise par ces dernières paroles. Alors qu'Axel lui mettait une main sur la bouche, Juliette se redressa en voyant le père emmener la fille. « Charmante enfant. » Elle se tourna vers Célia. « Un mariage de prévu ? » L'antiquaire reposa ses yeux sur sa mère. « Oh tu sais, les enfants imaginent toujours beaucoup de choses. » Juliette se rapprocha à nouveau de la table et aida Célia à mettre les couverts. « En tout cas cette petite me plait. Je suis sure qu'elle est aussi bavarde que son père semble discret. » « C'est parce que tu poses des questions indiscrètes ! » Juliette leva les yeux au plafond. « Je m'informe. Tu ne me dis jamais rien. » « Et on se demande pourquoi. » Célia entendait ensuite la porte de la chambre, signifiant que le militaire revenait vers eux. « Ne le mets pas mal à l'aise, s'il-te-plait ». Juliette jeta un œil à sa fille, surprise par cette demande. Axel retrouva les deux femmes dans la cuisine alors que la table était à présent dressée. Il s'était changé. « Ne prenez pas cette peine, j'ai apporté tout ce qu'il fallait. » Elle lui montra la nourriture puis elle poussa une chaise, elle la lui montra avant de dire : « Asseyez-vous, je vous en prie. » Elle s'installa bien sûr sur la chaise d'à côté avant de dire en jetant un œil à Célia. « Vous allez tout me raconter sur votre rencontre pendant que Célia va passer une tenue un peu plus correcte. » Cette dernière regarda sa mère. En quoi sa tenue était incorrecte ? Grrr. Toutefois, elle ne se fit pas prier. Elle remarqua bien le regard d'Axel qui l'implorer de rester. Mais elle aussi, devait vraiment se changer. Elle l'embrassa sur le front et elle alla prendre une douche. Elle espérait vraiment que sa mère n'allait pas être trop intrusive. Elle n'avait encore jamais présenté d'homme à ses parents. Elle avait déjà vu comment ces derniers se comportaient avec les prétendants de ses frères ou de Selina, mais pour elle, c'était une première. Et elle était vraiment nerveuse. Elle ne voulait pas qu'Axel puisse en avoir une mauvaise expérience. Parce qu'elle ne voulait pas que leur histoire soit gâchée. L'antiquaire prit donc une douche rapide et elle enfila un jean et un pull. Elle laissa ses cheveux tomber sur ses épaules. Elle n'avait pas mis trop de temps, ne voulant pas laisser Axel trop longtemps seul. Seulement quand elle regagna la cuisine, elle entendait la voix enjouée d'Emily. La petite semblait déjà bien apprécier sa mère. Ce qui faisait plaisir à Célia. Mais en même temps, elle savait que la petite était du genre à dire tout ce qui lui passait par la tête. Et elle espérait qu'elle avait un peu oublié le sujet du mariage et de la maison. En arrivant dans la cuisine, elle prit une mine plus enjouée et demanda : « Vous n'avez pas commencé à manger sans moi ? » Elle prit un siège et s'installa à côté d'Emily. Elle jeta un œil à Axel qui semblait un peu tendu. Cette journée allait être très très longue...

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 2 Oct - 22:46

Enjoy the moment.

Le ton extrêmement directif de Juliette était sans appel et étrangement, Axel ne se fit pas prier pour lui obéir. Il s’installa à la table du petit déjeuner, se demandant soudainement pourquoi elle avait apporté tant de choses. Craignait-elle que sa fille souffre de malnutrition en sa présence ? Bon d’accord, les anglais ne sont pas nécessairement doués en matière de cuisine mais pour sa part, Axel ne se débrouillait pas trop mal et avait même appris à s’adapter au régime particulier de la jeune femme. Quoi qu’il en soit, c’était assez déroutant de vivre une pareille situation alors qu’il se trouvait à son propre domicile mais qu’importe. Il n’était pas question pour lui de faire mauvaise impression, d’autant qu’il était loin d’avoir le profil du gendre idéal, il le savait. Son regard parlait pour lui lorsqu’il croisa celui de Célia et une lueur étrange le traversa lorsque Juliette fit allusion à la tenue de sa fille. Automatiquement, il l’observa de haut en bas, ne trouvant rien de particulièrement choquant dans ce déshabillé sexy. Ah nous y voilà. Sexy. C’était probablement ça le hic. Axel détourna aussitôt le regard de Célia, sans doute par peur que Juliette ne soit capable de deviner toutes les pensées malsaines qui lui traversaient l’esprit chaque fois qu’il détaillait sa fille. C’était étrange cette impression… Axel avait la sensation de se retrouver dans le corps d’un adolescent maladroit condamné à subir les questions fracassantes des parents de sa petite copine. Tandis que Juliette regardait ailleurs, Axel de gros yeux et agita la tête de droite à gauche pour signaler à Célia qu’il ne tenait pas à rester seul avec sa mère. Mais hélas, ses supplications ne semblèrent pas faire effet et c’est avec un immense désespoir qu’il vit la jolie blonde s’éloigner. Durant quelques secondes, le silence s’installa entre Juliette et lui. Elle l’observait avec cette sorte de jugement dans le regard qu’il détestait tant. Voilà pourquoi il était bien content que sa propre mère ne fasse pas vraiment partie de sa vie. Ainsi, il épargnait cette terrible épreuve à Célia. Bon, maintenant qu’il était pris au piège autant jouer le jeu jusqu’au bout. « Et bien… j’ai eu le plaisir de rencontrer votre fille alors que je flânais dans sa charmante boutique. Je suis un amateur de littérature anglaise et Célia a gentiment accepté de me renseigner sur quelques ouvrages. Je crois que ce fut la rencontre la plus épatante de ma vie. Votre fille est merveilleuse mais j’imagine que vous le savez déjà. » Il observa Juliette qui était en train de lui servir un café et de lui tendre un croissant et se sentit véritablement gêné par toutes ses attentions. Il la remercia poliment mais ne tarda pas à lui ôter tout ce qu’elle tenait entre ses mains afin d’inverser les rôles. « Madame Scott je vous en prie, ce n’est pas à vous de faire cela… vous êtes mon invitée et vous en avez déjà suffisamment fait pour nous ce matin. Je suis certain que vous ne tenez pas à me mettre mal à l’aise alors laissez-moi m’occuper de ça, voulez-vous ? » C’est ainsi qu’à son tour, il se chargea de servir à Juliette un petit déjeuner digne de ce nom avant qu’Emily ne refasse son apparition, vêtue et coiffée. Ca, c’était probablement l’œuvre de Célia. « Whaou !! C’est toi qu’a fait le petit déjeuner ? Ca a l’air trooop bon. Merci.» Heureusement qu’Emily était une véritable petite poupée qui faisait toujours craquer son auditoire, ce qui permit à Axel de relâcher la pression un instant. Emily était en train de raconter à Juliette tout ce qu’elle avait l’habitude de prendre pour le petit déjeuner et finalement, c’est Axel qui l’incita à réduire son débit de paroles pour mieux se concentrer sur ce qu’elle avait devant elle. Se rasseyant à table, il prit sa tasse de café entre les mains et reprit : « Célia m’a beaucoup parlé de votre charmante famille. Et de la célébration de vos noces d’émeraude… toutes mes félicitations, quarante années de mariage, je trouve ça épatant. » Aussitôt dit, il lança un regard en coin en direction d’Emily tout en espérant qu’elle n’ait pas la divine idée de rebondir sur ses paroles. Mais non, la petite fille demeura concentrée sur son délicieux petit déjeuner tandis qu’elle balançait frénétiquement ses pieds sous la table. Axel écouta la réponse de Juliette d’une oreille distraite puisqu’en l’état actuel des choses, toute son attention était concentrée sur le moindre bruit que pouvait émettre Célia depuis la salle de bain. Bon sang, quand allait-elle enfin revenir et le tirer de cette épineuse situation ? « Moi j’dis que tu dois venir nous voir plus souvent. T’es gentille tout comme Célia et même que Célia moi je l’aime vraiment mais alors vraiment beaucoup. Tu sais qu’elle a dit qu’elle va venir avec moi pour faire un piquenique ? Avec ma maitresse bah on va aller visiter un parc avec tout plein d’animaux et y’aura toutes les mamans de mes copines et moi j’y va avec Célia. Toi aussi t’allais faire des piqueniques avec elle quand elle était petite ? » Et tandis qu’Emily parlait sans s’arrêter, le moment de la délivrance arriva enfin : Célia refit son apparition auprès d’eux, permettant à Axel de relâcher un peu l’extrême tension qui l’animait jusqu’ici. Tandis qu’il se croyait au bout de ses peines et portait son café à ses lèvres, Juliette sembla remarquer le piano qui se trouvait dans le salon… Elle ne tarda pas à interroger Axel quant à ce magnifique instrument et le militaire manqua d’avaler sa gorgée de café de travers. Ne pas regarder Célia tandis qu’il parlait du piano. Surtout pas. Oui ce piano, celui-là même où sa fille et lui… STOP !! « Hum et bien, la musique est une de mes passions. Je joue du piano depuis mon plus jeune âge. Oh en amateur, bien entendu. Emily aime beaucoup ça également. » La petite fille acquiesça aux dires de son père et sauta de sa chaise avant de prendre la main de Juliette. « Viens, je va te montrer !! » Juliette se leva bien volontiers et suivit Emily qui l’entraina jusqu’au piano afin de lui faire une petite démonstration de son talent, laissant les deux amoureux seuls l’espace d’un instant. Axel souffla un bon coup puis passa une main sur son front avant d’observer Célia. « Je préférais ton déshabillé.» annonça-t-il avec une pointe d’humour dans la voix. Bon d’accord, ce n’était pas le moment. Il lança un regard vers Juliette puis reporta son attention envers la belle antiquaire. « Tu savais qu’elle devait venir ? Chérie, je n’ai rien contre le fait de rencontrer ta famille bien au contraire, mais une préparation psychologique aurait été la bienvenue. Surtout lorsqu’il s’agit de tes parents… Rassure-moi, ton père ne va pas débarquer ici d’une minute à l’autre ? Non pas que je sois nerveux mais vois-tu, je n’ai pas vraiment le profil du gendre idéal et je ne suis pas certain que tes parents m’apprécient…»
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 3 Oct - 18:03




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


« Appelez-moi Juliette. » Répondait la mère de Célia alors qu'Axel lui servait une tasse de café. Elle l'observait à la dérobée alors qu'il posait la tasse devant elle. Il semblait nerveux. Elle, elle ne comprenait pas pourquoi il l'était. Elle venait simplement rendre visite à sa fille. Et comme cette dernière vivait dorénavant ici, elle était venue jusqu'à eux. Et puis, ça tombait finalement bien, parce qu'il fallait l'avouer, Juliette Scott était curieuse. Et elle voulait en apprendre un peu plus sur l'homme qui partageait la vie de sa fille. Cela faisait une éternité qu'elle n'était pas venue voir Célia. Et elle avait envie de rattraper le temps perdu, surtout que le cambriolage l'avait pas mal chamboulé. Juliette voulait s'assurer que sa fille allait bien et qu'elle était entourée de personnes qui l'aimaient et qui prenaient soin d'elle. Alors ainsi, ils s'étaient rencontrés dans la boutique de Célia. « Ma fille est surtout très secrète. Surtout sur les hommes qui partagent sa vie. Elle est bien différente de Selina sur ce point. » Les jumelles étaient bien différentes quand il s'agissait de la gestion de leur vie privée. Elle allait poursuivre sur cette voie quand la petite tornade refit son apparition. Juliette abandonna alors le sujet, bien malgré elle. Elle s'amusait du tempérament de la petite. Juliette prit ensuite une gorgée de son café avant qu'Axel ne la complimente sur ses noces d’émeraude. Elle était surprise que ce dernier sache ce genre de détail. « Je ne savait pas que Célia vous parlez de ce genre de chose. » Elle reposa sa tasse avant d'avouer. « Il n'y a rien d'épatant vous savez. Parfois vous rencontrez quelqu'un et vous savez que c'est pour la vie. Je ne dis pas que mon mariage n'a connu aucun problème mais quand il y a de l'amour et de la compréhension ainsi que du dialogue, tout peut s'arranger. » Et c'était peut-être pour ça que le mariage des Scott tenait toujours la route alors que bon nombre de leurs amis avaient déjà divorcé depuis plus d'une vingtaine d'années. Elle prit ensuite une bouchée de pain aux céréales avec un peu de compote d'orange. Aux mots d'Emily, Juliette esquissa un sourire. « Oui je l'accompagnais toujours, sa sœur et elle. Mais elles n'aimaient pas beaucoup ça. » Elle fit une petite moue à la petite fille. « Elles voulaient rester entre sœurs. » Souvent Juliette s'était sentie de trop dans la relation fusionnelle qui existait entre ses filles. Elle n'y avait pas vraiment sa place. Ce qui l'avait parfois blessé par le passé. Elle avait eu deux petites filles, deux petites princesses et elle n'avait pas eu avec elle, cette relation unique qui liait une mère et ses filles. Simplement parce que ses dernières avaient déjà une relation spéciale. Parfois oui, elle s'était sentie de trop. Célia regagna au même moment la cuisine. Assise à côté d'Emily, elle remarqua la mine de sa mère et jeta aussitôt un œil à Axel. Puis elle piocha un petit pain dans la corbeille avant que Juliette ne remarque ensuite le piano qui était dans le salon. « Vous jouez ? » Elle n'était pas musicienne mais elle aurait aimé apprendre. Même si elle n'avait jamais vraiment eu la patience de le faire. Elle avait laissé ça à ses enfants. Chacun d'eux jouait d'un instrument. Alors il manquait jamais d'un peu de musique à la maison pendant les repas de famille. « Il est trop modeste. Axel joue merveilleusement bien et il compose également. » Ajoutait Célia en versant un peu de soja dans son verre. « Vous m'impressionnez. » Avoua Juliette avant de suivre la petite jusqu'au piano. Célia l'observa avant de reporter son attention sur Axel. « Non je ne le savais pas. Enfin, elle m'avait dit qu'elle voulait passer. Mais je ne pensais pas qu'elle viendrai ici. Je suis vraiment désolée. » L'antiquaire ne voulait pas imposer sa famille. Surtout parce qu'elle n'avait pas envie que ça complique leur relation. Tout allait bien pour l'instant. Et elle n'avait pas envie que cela change. « Je ne crois pas. Mais mon père n'est pas comme elle. Je lui ressemble puisqu'il est plus discret. » Elle fit une petite moue. « Je vais l'emmener en ville si tu veux. Comme ça, elle ne te posera pas trop de questions. » Elle but une gorgée de son verre tout en jetant un œil à sa mère. Puis elle ajouta en posant sa main sur celle d'Axel. « Je suis sûre que ma mère t'aime déjà. » Elle ne comprenait pas pourquoi Axel se dépréciait à chaque fois quand il s'agissait du regard des autres sur lui. Peut-être était-ce à cause de sa propre enfance et de l'impact que l'attitude de ses parents avaient eu sur lui-même. Célia l'aimait pour ce qu'il était. Et elle savait que sa mère allait l'apprécier à son tour. D'ailleurs, cette dernière regagna la table alors qu'Emily jouait un morceau. « Alors comme ça, un mariage se prépare. » Elle jeta un œil à la main de Célia. « Mais aucune bague à l'horizon. » En voyant la mine de l'antiquaire, Juliette reprit : « Je plaisante. Je sais que je peux être curieuse mais quand même. » Puis elle remarqua les blessures sur les mains d'Axel. « Vous vous êtes blessé ? » Puis elle reporta son attention sur Célia et ajouta, un peu plus durement. « J'ai vu Duncan avant hier et il m'a dit que tu n'étais pas allée à ton check-up. Ce n'est pas sérieux. Je te rappelle que tu dois encore être suivi quelques semaines. » « Je sais maman. Je vais y aller. C'est juste qu'on a eu une semaine compliquée. La police a mit la main sur le dernier cambrioleur. » L'antiquaire préférait ne pas expliquer tout ce qui s'était passé. Et comment la police avait pu mettre la main sur ce fameux cambrioleur. Juliette ne semblait pas s'adoucir aux paroles de sa fille. « Tu aurais mis une alarme plus tôt peut-être que les choses se seraient passées différemment. » « Maman, inutile de revenir sur le sujet. » Juliette soupira avant qu'Emily ne revienne à la table. « C'était très joli mon cœur. Tu veux être pianiste plus tard ? »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 3 Oct - 19:37

Enjoy the moment.

Axel haussa légèrement les yeux au ciel en observant sa fille… il était toujours épaté par la facilité déconcertante avec laquelle elle parvenait à s’intéresser aux nouvelles personnes qu’elle rencontrait tout en faisant en sorte qu’elles s’intéressent à elle en retour. Emily avait toujours eu une étonnante aisance en matière de communication, y compris lorsqu’elle n’était encore qu’un bébé sachant tout juste parler. Sarah était un peu comme ça… douée pour l’éloquence et les belles paroles. Elle savait capter l’attention de n’importe qui en un claquement de doigt. Ce n’est pas pour rien qu’elle était devenue avocate. Axel fronça légèrement le nez à cette pensée ; pitié, qu’Emily ne devienne jamais comme sa mère !! Puis son attention se reporta sur Célia qui semblait aussi étonnée que lui par cette visite impromptue. En soi, la présence de Juliette était loin d’être dérangeante bien au contraire, elle était tout à fait charmante. Il lança un nouveau regard en direction de Juliette puis aux paroles de la jeune femme, lui fit signe qu’il n’était pas d’accord. « Aller en ville ? Non, non… Ta mère sera toujours la bienvenue, là n’est pas la question. Je suis vraiment ravi de faire sa connaissance, je t’assure. J’aurais seulement préféré être préparé à tout ça. Après tout, c’est une étape importante pour nous et j’ai véritablement envie que ta famille m’apprécie.» Pas pour satisfaire son égo parfois démesuré, mais avant tout parce qu’il estimait que la bonne entente au sein d’une famille était primordiale. Malheureusement, la sienne était loin d’être un exemple en la matière mais celle de Célia semblait plus équilibrée, plus saine. Le genre de famille qu’il aurait aimé avoir. De plus, il fallait bien admettre qu’il n’avait pas le profil du gendre idéal. Puis l’affirmation de Célia l’interpella ; pensait-elle sincèrement que Juliette l’appréciait déjà ou bien était-ce une manière d’apaiser ses craintes ? Il esquissa un léger sourire puis caressa doucement la main de la jeune femme. Ce simple contact entre eux parvenait à le rassurer et il ne s’en détacha à aucun moment, y compris lorsque la mère de Célia refit son apparition auprès d’eux. La remarque d’Emily concernant un potentiel mariage n’était donc pas tombée dans l’oreille d’une sourde… fort heureusement, Juliette semblait surtout faire preuve d’humour et ne sembla donc nullement surprise de ne voir aucune bague au doigt de sa fille. « Croyez-bien que j’aime Célia plus que de raison mais reconnaissez que ce serait une décision légèrement prématurée. Disons qu’Emily rêve de me voir marié depuis qu’elle est en âge d’aimer les contes de fées et elle adore Célia depuis le début. Il faut dire que votre fille est exceptionnelle.» Il esquissa un léger sourire à l’attention de la jeune femme et resserra doucement sa main. Personne n’aurait pu douter un instant de l’authenticité de ses paroles lorsqu’elles concernaient Célia. Elle avait su conquérir son cœur et celui d’Emily. Car il ne pouvait le nier, sa fille l’adorait. Elle n’avait de cesse de lui répéter que Célia était sa princesse, qu’elle était la plus belle et la plus intelligente… En somme, Emily avait enfin trouvé un modèle à la hauteur et elle espérait qu’Axel comprenne toute l’importance de la présence de l’antiquaire dans leurs vies. « Vous vous êtes blessé ? » Axel sentit sa nuque se raidir. « En bricolant. » la réponse était venue du tac au tac, comme s’il existait un risque quelconque qu’elle puisse deviner quelle en était la véritable origine. Bon d’accord, Juliette n’était probablement pas née de la dernière pluie mais Axel n’avait pas envie qu’elle l’associe dès le début à ce genre de choses. Il assista ensuite à l’échange sérieux entre les deux femmes, partagé entre l’opinion de Juliette qui s’inquiétait pour la santé de Célia, et l’avis de cette dernière concernant la complexité de la semaine écoulée. « Ces dernières semaines ont été particulièrement éprouvantes mais ne vous inquiétez pas, je veillerai à ce que Célia prenne bien soin de sa santé.» Puis ce fut au tour d’Emily de les rejoindre et de revenir fièrement s’asseoir à table. Elle se mit à sourire en entendant la question de Juliette puis fit signe que non. « Non mais j’en joura pour endormir les animaux… parce-que même que je veux les soigner, tout comme Célia. Je les aime tous mais surtout les grenouilles. Tu sais que j’en ai vu une en vrai une fois ? Elle était dans le jardin et même qu’elle est restée pendant au moins deux jours. Puis elle est partie… j’étais un peu triste mais ça veut dire qu’elle est retournée avec son papa et sa maman, non ? Alors c’est bien.» Elle adressa à Juliette l’un de ces sourires craquants dont elle était la seule à connaître le secret puis s’empara de son verre de jus d’orange pour en boire une gorgée.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 3 Oct - 22:15




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Célia observa Axel quand il reprit la parole. Elle haussa un peu les épaules en entendant ce qu'il était entrain de lui dire. « Moi aussi, j'aurais voulu être préparée. » Et pas que sa mère la surprenne au saut du lit, en déshabillé et les cheveux en bataille. Mais elle ne savait pas qu'elle venait aujourd'hui. Juliette lui avait dit qu'elle allait passer, mais l'antiquaire pensait qu'elle parlait de la villa de Pine Rivers et pas de la maison des Westlake. D'ailleurs, elle se demandait si c'était l'un de ses frères qui avaient vendu la mèche de l'adresse ou si c'était Selina. Enfin, de toute façon Juliette était là et elle était bien décidé apparemment à en apprendre un peu plus sur Axel. « Et puis, après ma mère, il y a mon père et mes trois frères. Tu comptes leur faire à tous ton numéro de charme ou tu vas jouer la virilité à son maximum ? » Un combat de testostérone, c'était bien possible quand elle pensait à ses frères. Son père était plus posé, plus cool, moins regardant à vrai dire. Du moment que ses enfants étaient heureux, c'était tout ce qui l'intéressait. Mais ses frères, dans le genre hyper protecteur, elle n'avait pas trouver pire. Et c'était plutôt ces rencontres que la jeune femme appréhendait. Sa mère était plutôt cool comparée à ses frangins qui n'en rataient pas une pour la mettre mal à l'aise. Sa mère savait s'arrêter, pas ses frères. Mais en même temps, Célia espérait elle-aussi que cela allait bien se passer avec sa famille. Même si elle ne se faisait pas trop de soucis là-dessus. Célia n'avait jamais présenté un homme à sa famille. Alors si aujourd'hui, elle le faisait, c'était parce que cet homme en valait la peine et que c'était plus que sérieux. Alors tout le monde allait réfléchir à deux fois avant de dire quelque chose qui allait être regretté. Célia pensait que sa mère aussi avait compris qu'elle devait rangé ces questions indiscrètes. Sauf qu'elle parla de mariage et l'antiquaire senti ses cheveux se dresser sur sa tête. Elle n'allait pas s'y mettre elle-aussi. Mais la réponse d'Axel semblait enchanter Juliette qui acquiesça de la tête. « Si elle est si exceptionnelle, pourquoi pensez-vous que le mariage serait prématurée. Vous doutez qu'elle soit la femme avec qui vous avez envie de finir votre vie ? » Un fin sourire resta fichée sur les lèvres de la mère de Célia. Elle devait avouer qu'Axel était un petit concentré de contradictions et elle voulait qu'il le sache. « Ou est-ce, parce que vous avez été déçu par le passé et donc que vous n'êtes pas très friand à l'idée de donner le pouvoir de vous blesser à une autre personne ? » Juliette ne savait pas tout de l'histoire d'Axel voilà pourquoi elle lui posait cette question. Il n'y avait aucune agressivité, aucune méchanceté dans ces propos. Elle voulait juste comprendre où se placer Célia dans tout ça. Elle prit ensuite une autre gorgée de café avant de regarder de façon plus suspicieuse le militaire quand il lui expliqua qu'il bricolait. « Vous ne semblait pas très doué dans ce cas. » Elle l'ennuyait un peu là et elle ne s'en cachait pas. « Célia a été médecin et pourtant maintenant, elle évite les hôpitaux comme la peste. » Célia soupira aux propos de sa mère. « Je préférais être médecin que patiente. » Et c'était vrai dans un sens. Mais pas totalement. Il était vrai qu'elle n'était plus vraiment à l'aise dans ce genre de lieu. Tout lui rappelait sa vie d'avant et cela lui nouait l'estomac. C'était difficile pour elle. D'ailleurs, sa mère lui coupait peu à peu l'appétit. Elle termina son lait de soja et repoussa son assiette où il restait encore un pain aux raisins. Heureusement, une nouvelle fois Emily avait réussi à détourner l'attention de Juliette. « Je suis certaine que tu seras très douée pour les soigner mon cœur. Mais je vois que tu as déjà des petits amis. » Répondait Juliette en jetant un œil à Octave et Mango qui étaient assis à côté de la chaise d'Emily et attendaient patiemment que leur petite maîtresse leur offre quelque chose à manger. Puis elle reporta son regard sur Axel. « Parlez-moi un peu de vous Axel. Ma fille m'a dit que vous étiez propriétaire d'un club ? Quel genre ? » Elle ne sortait que très rarement dans ce genre d'endroit. Et cela la rendait curieuse à l'idée d'en savoir un peu plus sur le sujet. « Vous êtes anglais ? Vous savez que j'adore l'accent anglais, c'est terriblement sexy. » « Maman ! » Juliette jeta un œil à Célia. « Quoi ? C'est vrai. Son accent est charmant. » Célia soupira, dépitée par les paroles de sa mère. « Ma fille a beaucoup de goût. » Et elle était sincère. C'était un compliment. Mais elle remarqua la mine d'Axel et ajouta : « Ne vous sentez pas gêné. Je ne dis que la vérité. Et puis, c'est toujours agréable d'entendre ce genre de choses non ? Pour l'instant vous me plaisez Axel. » Elle garda son fin sourire sur les lèvres avant de dire à Emily : « Et vous avez une fille adorable. Bavarde... » Elle insista sur le mot en regardant la bouille d'Emily. « Mais très agréable, bien élevée, et qui a le cœur sur la main. » Elle lui caressa la joue avec douceur avant de demander à Axel et Célia : « Et vous comptez avoir des enfants ? » Célia ne s'était jamais installée avec un homme. Elle n'avait eu que des histoires courtes. Voilà ce qu'en savait Juliette. Et si aujourd'hui, elle restait avec Axel, c'était parce qu'elle était amoureuse. De ça, sa mère en était convaincue. Et si Axel était le bon, elle voulait savoir si elle pouvait espérer avoir un petit enfant de ce côté. Certes Selina avait eu des jumeaux et elle était la plus heureuse du monde. Mais elle savait pertinemment que Célia avait envie d'en avoir. Seulement Axel avait déjà une fille et peut-être que cela lui suffisait.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 0:32

Enjoy the moment.

Faire connaissance avec les proches de Célia était une étape extrêmement importante pour Axel. Naturellement, il tenait à faire bonne impression et ainsi, faire taire les aprioris potentiellement liés à son passé et à sa profession. Si séduire sa future belle-mère ne semblait pas bien compliqué en soi, plaire à l’ensemble de la famille Scott risquait fort d’être un défi sensationnel. Son charme opérait sur les femmes, il est vrai. Mais Célia avait également des frères qu’il allait falloir convaincre de son honnêteté et Axel ne doutait pas du fait qu’ils allaient faire en sorte de protéger leur sœur avec la plus grande attention. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu réellement conscience de l’enjeu que représentait une telle confrontation. En réalité, il n’avait plus eu à subir ce genre d’épreuve depuis une éternité. Aucune des relations qu’il avait pu avoir ces dernières années n’avait été suffisamment importante à ses yeux pour qu’il songe à solliciter une telle bénédiction. Mais en cet instant, il comprenait combien il était indispensable que ses rapports avec l’ensemble de la famille de Célia soient au beau fixe. Rencontrer sa famille signifiait rendre publique leur relation, sortir de cette bulle parfaite qui n’appartenait qu’à eux. « Tout dépendra de leur jugement à mon égard. J’imagine que tes frères se feront un plaisir de me tourmenter et ton père de jauger si je suis oui ou non à la hauteur de son incroyable fille. C’est une chose que je peux parfaitement comprendre et d’ailleurs, je n’ai aucun mal à m’imaginer dans le futur, en train de tyranniser les prétendants d’Emily. » Voilà donc pourquoi il ne s’inquiétait pas outre mesure de la tournure que prendraient les évènements une fois qu’ils auraient fait connaissance. Et puis, Axel était un homme assez facile à vivre dans l’ensemble. De manière générale, il s’entendait bien avec tout le monde et savait adapter ses propos de manière à ne jamais mettre ses interlocuteurs mal à l’aise ce qui n’était manifestement pas le cas de tout le monde. En effet, Juliette revenait à l’attaque avec ses questions insidieuses concernant le mariage et ses convictions quant à son avenir amoureux. La demande fit naitre un sourire amusé sur les lèvres d’Axel qui ne manqua pas d’arquer un sourcil au moment où Juliette fit allusion à ses blessures passées. Elle était perspicace. Ou peut-être que Célia s’était confiée à elle concernant son passé et le chaos amoureux duquel il s’était extirpé, allez savoir. « J’aime ce côté analytique qui au demeurant s’avère très pertinent. Pour tout dire, le fait que Célia soit belle et bien la femme avec qui je désire passer le restant de mes jours est la seule certitude tangible de mon existence à ce jour. J’aime votre fille et je ne pense pas avoir déjà ressenti quelque chose d’aussi intense par le passé. Cela dit, j’ai effectivement dû subir les frais d’une douloureuse blessure et si je peux être certain de mes propres sentiments, une petite part de moi doute toujours de leur réciprocité. Comment Célia pourrait-elle me vouloir autant que je la désire ? » Avec pudeur mais en toute authenticité, il avait tenté de faire comprendre à Juliette quelle était la véritable nature de son appréhension quant à l’idée de l’épouser pour le moment. Sans compter que tout comme Célia, il n’était pas convaincu de la nécessité d’un mariage pour sceller leur amour. Le leur allait bien au-delà de toutes ces futilités démonstratives. « Célia est la seule à pouvoir me blesser à ce jour… la seule à pouvoir me rendre vulnérable. Si j’ai peur qu’elle le fasse, je suis encore plus effrayé à l’idée de ne pas prendre ce risque. Alors non, je peux vous assurer que mes certitudes n’ont rien à voir dans tout ça. » Ses prunelles noires s’attardèrent un instant sur le visage de Célia et c’est d’une oreille distraite qu’il écouta la mère sermonner la fille quant à son manque de vigilance quant à sa santé. S’il comprenait l’agacement de Célia, il comprenait encore plus l’inquiétude de sa mère. La sienne n’aurait jamais pris la peine de se soucier de son bien être de la sorte alors évidemment, il ne pouvait pas blâmer Juliette pour ça. Et tandis qu’il espérait quelques minutes de répit, voilà que cette chère madame Scott l’interrogeait sur la nature de son club. Quel genre ? De strip-tease … L’espace d’un instant, Axel s’imagina donner cette réponse juste par plaisir de voir la réaction de Juliette mais non, non, jamais il ne se serait permis de dire une chose pareille. Cela dit, l’entière vérité n’était pas forcément plaisante à entendre car après tout, cela restait une boite de nuit. De fait, Axel préféra porter l’accent sur les points positifs de son club qui par chance, étaient plutôt nombreux. « Le genre d’endroit où l’on aime se détendre après une journée difficile, j’imagine. J’ai le privilège de pouvoir accueillir d’excellents groupes de chanteurs et de musiciens et de travailler dans une ambiance agréable. Cet endroit, c’est un peu mon terrain de jeu…» Ne pas trop en dire au sujet du club était encore la meilleure des stratégies et par chance, Juliette enchaina avec ses origines anglaises. L’échange entre la mère et la fille, quoi qu’extrêmement surprenant, fit sourire Axel de bon cœur. Célia avait peut-être beaucoup de goût mais de toute évidence, Juliette aussi n’est-ce pas ? « Je suis surtout surpris d’une telle franchise. Mais pour tout vous dire, vous me plaisez aussi Juliette.» Et voilà que maintenant, c’est à Juliette qu’il faisait son petit numéro de charme sans même s’en apercevoir. Incorrigible !! Les compliments suivants mirent Emily à l’honneur et bien entendu, rien ne pouvait davantage toucher Axel que d’entendre dire que sa fille était adorable. Et oui, elle était bavarde c’est vrai. « Je vous remercie. » Il pensait que la hache de guerre était définitivement enterrée mais voilà que Juliette revenait à la charge avec une question des plus inattendues. Comptaient-ils avoir des enfants ? P A R D O N ? Axel se mit à sourire avec cynisme, passant sa langue sur sa lèvre inférieure. « A l’instar du mariage, il me semble que ce soit légèrement prématuré comme demande. » Il croisa le regard de Célia et même si elle ne répondit pas immédiatement, Axel y décela un léger quelque chose qui fit sonner son signal d’alerte. « P’pa ? J’pourra avoir un petit frère ? Ou une petite sœur mais que si tu lui fais pas trop trop de câlins. » Oh quelle poisse !! Axel ne s’était encore jamais posé la question de savoir si oui ou non il désirait un jour avoir des enfants avec Célia. A dire vrai, Emily comblait sa vie de bien des manières et même s’il l’aimait plus que tout, il n’avait jamais envisagé renouveler l’expérience un jour. De nouveau, il observa Célia, cherchant à deviner ses pensées. Elle était étrangement silencieuse, ce qui n’annonçait rien de bon. Cela signifiait quoi au juste ? Qu’elle voulait des enfants ? Qu’elle n’en voulait pas ? Il ne comprenait pas trop en réalité. « Pour tout dire, c’est un sujet que nous n’avons encore jamais pris la peine d’aborder ensemble. Et puis, je crois savoir que vous êtes une jeune grand-mère déjà bien comblée... Comment va Selina ?» Détourner la conversation... oui, c'était peut-être ça la solution.

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 13:39




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


La conversation prenait un tour un peu trop personnel au goût de Célia. Certes, elle s'attendait à ce que sa mère pose des questions. Mais pas qu'elle prononce des questions aussi personnelles. Des questions, qui au final, ne concernaient qu'Axel et elle. C'était difficile pour une femme comme Célia qui aimait avoir le contrôle des choses, de voir que ces dernières lui glissaient entre les doigts. Sa mère avait toujours eu le chic pour frapper là où ça faisait mal. Célia n'était pas lâche mais les choses qui l'importunaient, qui la tourmentaient, parfois elles les rangeaient dans un coin pour ne pas s'empêcher d'avancer. Sauf que Juliette Scott était douée quand il s'agissait de mettre certains faits au visage de sa fille. Et dans ces moments-là, cette dernière avait tout simplement l'impression d'avoir douze ans. Axel n'était pas le seul à être nerveux. Même si l'antiquaire savait que sa mère avait des limites, elle ne savait jamais vraiment où ces dernières s'arrêtaient. En plus, c'était la première fois que Célia présentait quelqu'un et elle n'avait pas l'habitude de ce genre d'exercice. Elle n'était pas aussi effrontée que sa sœur quand il s'agissait de couper court aux questions de leur mère. Alors forcément, elle restait silencieuse la plupart du temps. Elle n'avait pas envie de donner de quoi alimenter un peu plus cet échange pour le moins dérangeant. Elle écoutait Axel et Juliette, jusqu'à ce que le militaire aborde leur relation. Elle l'observa, fronçant les sourcils. Heureusement qu'elle était assise. « Et bien j'en apprends tous les jours... je ne savais pas que je te donnais matière à douter sur quoique ce soit. » Blessée, oui. Peut-être qu'elle prenait les choses trop à cœur. Ou qu'elle était trop à fleur de peau. Ou peut-être qu'elle se demandait simplement si Axel l'avait déjà écouté quand elle parlait d'eux. Apparemment non. Ou alors il avait voulu entendre ce qu'il souhaitait entendre. Et qu'il en fasse part de façon si ouverte et devant sa mère, la laissait un peu  abasourdie. « Mais autant le savoir maintenant. » Finit-elle par ajouter sur le même ton. Elle s'était livrée à Axel, comme elle ne s'était livrée à personne d'autre. Axel ne pouvait pas douter sur ce point, pas sur ses sentiments. Parce que sinon, leur histoire n'allait pas prendre la bonne direction. « Oh ma chérie. Cet homme est fou de toi, ça devrait te rassurer. » Célia reposa ses prunelles vertes sur sa mère, ne la lâchant pas du regard. « Oui j'en ai de la chance. » Commença-t-il avec une pointe de sarcasme dans la voix. « Mais c'est plutôt toi qui devrait être rassurée, toi qui croyais que j'allais finir vieille fille avec mes animaux. Enfin il n'est jamais trop tard... » Oui Célia se sentait vraiment agressée avec ce genre de questions. Sa mère connaissait son caractère, elle savait comment elle était alors pourquoi la pousser ainsi vers ses vieux démons. Elle s'arrêta de parler parce que sinon, elle allait finir par être vraiment désagréable et elle n'en avait aucune envie. Célia finit par se lever de table pour débarrasser son assiette et son verre alors que sa mère avait reprit la parole pour parler du club. Octave s'était hissé sur le meuble de cuisine. Elle caressa son chat et lui donna un peu de croquettes. Elle en donna aussi à Mango qui vint s'asseoir à côté de son nouveau meilleur ami. Et quand elle se tourna, elle remarqua Finn qui semblait l'observer, l'attendant à côté de sa gamelle vide. Elle mit quelques croquettes à l'intérieur avant de reprendre place à table. Elle jeta un œil à Emily qui rougissait aux compliments de sa mère. Puis à la question de cette dernière, elle sentait une nouvelle fois son cœur faire un raté. Axel arriva à détourner la conversation sur  Selina et les jumeaux. « Vous savez, j'ai déjà une petite fille de presque dix ans qui s'appelle Noëllie. » Elle était très fière de sa petite fille qui faisait son bonheur chaque fois. Un bonheur renforcé par l'arrivée de Kyle et Louna au début du mois. « Tu vois, tu es déjà comblée alors tu ne seras pas trop triste si je n'ai pas d'enfant. » Célia disait ces paroles avec une certaine désinvolture. Alors qu'elle se rendait compte finalement, qu'elle n'aurait sans doute jamais d'enfant si Axel lui-même n'en voulait pas. Puis voyant qu'Emily avait fini de déjeuner, elle lui demanda : « Tu veux bien sortir un peu Finn dans le jardin, s'il te plaît ? Il voudrait se dégourdir les pattes. » Et il n'était pas le seul. Elle aurait bien aimé prendre l'air mais elle n'allait pas laisser sa mère avec Axel. Elle avait déjà fait assez de dégâts comme ça. Une fois la petite sortie avec Finn, l'antiquaire débarrassa ses couverts avant de demander. « Tu comptes rester ici toute la journée ? » Juliette observa sa fille et Axel avant de hausser un peu les épaules alors qu'elle terminait son café. « Je ne sais pas. Mais je ne vais pas m'attarder si vous souhaitez rester ensemble. » Bon, elle n'avait clairement pas envie de partir mais elle n'était pas non plus du genre à s'imposer quand sa présence n'était pas appréciée. « Je voulais juste m'assurer que ça allait. Et voir quel homme charmant partageait ta vie. » Ajoutait Juliette en jetant un œil à Axel. « Cela fait longtemps que vous êtes installés à Brisbane votre fille et vous ? »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 14:23

Enjoy the moment.

La réaction désobligeante de Célia le laissa totalement interdit et Axel se demanda si elle avait véritablement compris le sens de ses propos. De toute évidence, elle avait interprété les choses à sa manière ou alors, il n’était plus vraiment en mesure de s’exprimer clairement. Dans tous les cas, son intention n’avait nullement été de blesser la jeune femme. Il ne doutait pas de l’authenticité de leurs sentiments réciproques, non. Seulement, une petite partie de lui ne pouvait s’empêcher d’être effrayée à l’idée de la perdre un jour. Parce que dans le fond, Axel savait que jamais plus il ne trouverait un bonheur pareil. C’était impossible. Cependant, il semblerait que Célia n’ait pas du tout interprété les choses de cette manière et le ton fracassant qu’elle employa lui fit comprendre qu’une discussion des plus sérieuses s’imposait entre eux. Cela dit, la présence de Juliette n’aidait en rien à améliorer les choses et Axel ne tenait pas à s’épancher davantage devant la mère de sa bien aimée. Incrédule, il observa Célia se lever et l’ignorer souverainement tandis qu’elle annonçait avec un cynisme évident qu’il n’était pas trop tard pour finir vieille fille. Devait-il y voir un message caché ? Bon sang Célia… qu’était-elle en train de lui faire au juste ? Et comme si la situation n’était pas suffisamment compliquée comme ça, voilà que Juliette abordait l’épineuse question des enfants. Que pouvait-il répondre à cela ? Axel ne s’était jamais véritablement posé la question de savoir s’il désirait ou non avoir un autre enfant. Le lien fusionnel qui l’unissait à sa fille avait eu raison de toutes ces interrogations et il réalisait à présent qu’il ne savait même pas si Célia envisageait de fonder une famille ou non. Naturellement, il était normal qu’ils ne se soient encore jamais posés ce genre de questions… Leur relation avait beau être sérieuse, ils ne se fréquentaient que depuis quelques mois et n’avaient encore jamais eu l’occasion d’échanger à ce sujet. De fait, Axel préféra évoquer les petits enfants de Juliette qui ne tarda pas à lui faire savoir qu’elle avait une autre petite fille. « Vous avez une grande et belle famille, c’est une chance. » déclara-t-il poliment tandis que son regard était toujours posé sur Célia qui continuait de faire la moue. La remarque suivante ne tarda pas à piquer le militaire au vif puisqu’il comprit qu’il y avait véritablement un problème concernant cette histoire d’enfants. Juliette avait-elle volontairement choisi d’aborder ce sujet tout en sachant qu’il serait synonyme de discorde ? Ou bien sa curiosité maladive venait-elle de les conduire tout droit dans une impasse ? Il y avait des tonnes de question qu’Axel aurait aimé poser à l’antiquaire sur l’instant, mais la présence de Juliette l’empêchait de franchir le pas. Tout simplement car leur échange à venir ne regardait qu’eux deux et personne d’autre. Perdu dans ses pensées, il suivit Emily du regard tandis qu’elle obéissait sagement à Célia en emmenant Finn dans le jardin. Perplexe, il laissa ses doigts tapoter le bord de la table avant d’entendre la question de Juliette. « Cela va faire cinq ans… je me suis installé ici peu après la naissance d’Emily. J’avais besoin de m’octroyer un nouveau départ, une nouvelle vie. Et puis Brisbane est une jolie ville que j’ai toujours beaucoup appréciée. La vie y est paisible, sereine. Bien différente de tout ce que j’ai pu connaître à Londres ou à New York. Et vous ? Vous avez toujours vécue ici ? » S’il entretenait une conversation cordiale avec Juliette, son attention était en réalité focalisée sur Célia qui faisait toujours la tête, comme une petite fille surprise en train de faire une bêtise. Il la trouvait adorable. Même s’il savait qu’une conversation entre eux était indispensable. Pour désamorcer un peu la chose, il lui donna un léger cou avec son genou et esquissa un petit sourire à son attention. Bon, peut-être que les choses étaient un peu plus sérieuses qu’il ne l’imaginait et par chance, Juliette ne tarda pas à se relever et jeter un coup d’œil par la fenêtre afin de faire un coucou à Emily qui lui demanda de la rejoindre. Elle s’excusa à son tour, puis alla rejoindre la petite fille qui tenait à lui montrer quelque chose. Le silence s’installa alors dans la cuisine et finalement, Axel se décida à rompre la glace. « D’ordinaire, j’ai au moins droit à un soupir … tu vas rester silencieuse encore combien de temps ? Parce-que concrètement, j’ai bien compris que quelque chose te contrariait et que ce quelque chose était en lien avec la conversation que je viens d’avoir avec ta mère…» Il continua de l’observer sans ciller, partagé entre son envie de la rassurer et celle de la taquiner car elle avait beau être un poil exaspérante, elle n’en demeurait pas moins totalement adorable quand elle boudait. « Tout ce que j’ai voulu dire, c’est qu’une part de moi sera toujours effrayée à l’idée de te perdre un jour. C’est comme ça…je n’y peux rien, je n’ai pas le moindre contrôle là-dessus. Cela ne veut pas dire que je doute de toi ou de notre avenir… juste que je ne m’imagine pas devoir vivre sans toi. Tu devrais trouver ça romantique. » Cette dernière phrase lui arracha un sourire moqueur qu’il ne tarda pas à réprimer. Non, ce n’était bien évidemment pas le moment de plaisanter avec Célia. Se penchant vers elle, il prit ses deux mains dans les siennes et plongea son regard dans le sien. « Je vois bien que tu m’en veux… et je n’aime pas ça. C’est à cause des enfants ? Tu veux des enfants ? Comprends bien que répondre à une telle question devant ta mère que je ne connais que depuis une vingtaine de minutes est légèrement embarrassant. Je ne savais pas quoi lui dire et puis … c’est une décision qui ne se prend pas à la légère et à laquelle nous avons tout le temps de réfléchir, non ? » Non… bon. Axel soupira une nouvelle fois et se leva de sa chaise avant de passer une main sur sa nuque endolorie. Bon sang, pourquoi les femmes étaient-elles toujours aussi compliquées ? « Mon amour, tu m’as dit toi-même que nous devions prendre notre temps. Tu ne vas tout de même pas m’en vouloir de ne pas être capable de déterminer si oui ou non, nous aurons des enfants à l’avenir ? Après la naissance d’Emily, je ne me suis jamais plus posé cette question et en toute franchise, je ne savais même pas que tu te la posais toi-même ! »
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 17:23




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Il était clair que sur certains points, ils n'étaient pas du tout sur la même longueur d'ondes. Ou alors était-ce Célia qui se braquait facilement quand il s'agissait d'elle, de ce qu'elle ressentait ? Peut-être. Elle avait toujours eu du mal à parler de ses sentiments, à s'ouvrir aux autres. Et si elle apprenait à le faire avec Axel, cela ne voulait pas dire pour autant que c'était plus facile maintenant. Non. Pendant des années, elle avait mis des barrières entre les gens et elle et forcément, il suffisait d'un rien pour qu'elle perde son assurance. Mais ça, sa mère le savait très bien. On dirait même que cela l'amusait de voir Célia être en proie à toutes ces émotions qui se bouleversaient en elle. Ce n'était pas simple pour l'antiquaire. Surtout quand Axel se mettait dans l'équation. Autant, Célia pouvait se montrait patiente et compréhensive, autant elle était capable de se braquer rapidement parce qu'elle était très émotive. Même si cela n'avait pas toujours été le cas. Longtemps, elle avait réussi à tromper à les gens, à masquer ses sentiments ou les blessures qui la torturaient. A croire qu'il n'y avait rien de bon à prendre de l'âge. Voilà le constat qu'elle était entrain de faire alors qu'elle posa ses yeux verts sur la silhouette frêle d'Emily qui suivait Finn. « J'en suis très heureuse effectivement. Et je sais à quel point votre petite fille doit vous combler. Et c'est le principal. » Elle pouvait se montrer un peu oppressante parfois dans ses questions. Célia se versa un verre de jus d'orange. Sa mère ne semblait pas pressée de passer à un autre sujet de conversation. Elle prit une gorgée alors qu'Axel reprenait la parole. « Vous avez aussi vécu à New York. Vous n'en avez pas l'accent pourtant. » Et ce n'était pas un reproche. Comme elle l'avait dit plus tôt, Juliette adorait celui du militaire. Puis à la question de ce dernier, elle secoua un peu la tête. « Non, nous sommes originaires de Sydney. La famille de mon mari est américaine. Malheureusement, nous n'avons jamais quitté le pays, autre pour des vacances bien méritées. Une année, mes enfants nous ont offert un voyage à Tahiti pour nos vingt-cinq ans de mariage. Le plus merveilleux voyage de ma vie. » Elle avait littéralement des étoiles qui brillaient dans ses yeux quand Juliette abordait le sujet. Célia esquissa un fin sourire. Elle se souvenait de ce cadeau. Toute la fratrie avait participé au cadeau. Et elle avait fait une grande fête. Un an plus tard, ses parents décollaient de Brisbane à destination de Papeete. C'est là qu'elle sentit le cou de genoux d'Axel, mais sa mère face à elle, l'antiquaire préféra ne pas relever. La minute suivante, sa mère se relevait de sa chaise, appelée par Emily qui voulait lui montrer le coin qu'elle avait aménagé pour ces lectures d'après-midi. Une fois seuls, Célia soupira. Sa mère allait la rendre folle. « Garder le silence, c'est éviter de dire des choses qu'on fini par regretter. Tu ne le savais pas ? » Elle reporta ses yeux verts sur lui. « Quand mes parents se disputent, ils ne s'adressent pas la parole. Et je leur ressemble peut-être plus que je le voudrais. » Et puis à quoi cela servirait qu'elle prenne la parole, parce qu'apparemment elle ne comprenait rien de ce qu'il lui disait. Il n'avait peut-être pas tort. Elle était seule depuis longtemps et elle n'avait jamais été vraiment en couple. Si c'était vraiment ça qu'il avait voulu dire, oui clairement il n'avait peut-être pas employé les bons mots. « Alors c'est ça que tu aurais du dire clairement à ma mère, au lieu de faire un détour dont toi seul, tu  connaît le chemin. » Elle n'était pas dans sa tête et sur le coup, elle s'était sentie pointée du doigts. D'accord, elle n'était pas toujours très démonstrative. Mais elle avait fait pas mal d'effort pour s'ouvrir à lui. Et le fait qu'il ne s'en soit peut-être pas rendu compte, oui c'était ça qui l'avait blessé plus qu'autre chose. Aux paroles d'Axel, une nouvelle fois elle se sentait jugée sur des paroles qu'elle n'avait même pas prononcé. « Est-ce que j'ai dis ça ?! Est-ce que j'ai parlé d'enfant ? Non. C'est ma mère qui a abordé ce sujet. » Et il était vrai qu'ensemble, ils n'avaient jamais abordé le sujet. C'était un peu prématuré. « Alors ne te méprends pas sur mes propos. Je n'ai rien dit de tout ça. » Quand exactement, avait-elle parlé d'enfant ? Elle soupira une nouvelle fois alors qu'elle l'observait marcher nerveusement. « Je n'ai jamais songé à en avoir. » Et c'était vrai. Il y a encore cinq ans, elle était complètement opposée à cette idée. « Écoute... c'est ma mère qui espère tout ça. » Elle leva à nouveau ses yeux sur lui, un fin sourire s'afficha sur ses lèvres. « C'est inespéré pour elle qu'un homme s'intéresse à moi... » Juliette s'était fait beaucoup de soucis pour elle ces dernières années, c'était vrai. Elle avait vu sa fille se refermait sur elle, peu à peu et forcément, elle avait eu peur. Les répliques assassines qu'elle lui lançait alors, c'était pour la faire réagir. Sauf qu'avec Célia, cela avait eu l'effet inverse. « Je ne me suis jamais vue en maman avant que je m'attache à Tim. Je l'ai aimé comme un fils. Et quand il est parti, je suis morte moi aussi. » Son sourire se fana alors qu'elle repensait à tout ça. « Et je t'ai rencontré. J'ai aimé Emily tout de suite. » Parfois elle se demandait si ce n'était pas son petit ange qui les avait mis sur son chemin. « Je ne pensais pas que c'était possible. Mais je me trompais. » Elle haussa un peu les épaules. Parfois cela lui faisait peur ce qu'ils vivaient. Parce qu'elle s'ouvrait complètement et que s'il arrivait quelque chose, elle ne pourra jamais s'en remettre. Mais un amour comme il vivait, ça n'arrivait qu'une fois dans une fois alors elle n'écoutait pas ses peurs et elle essayait d'avancer. « Quand Selina a eu les jumeaux, je me suis dis que oui si j'envisageais d'en avoir un à l'avenir, c'était seulement avec toi. Mais je peux comprendre qu'Emily puisse te suffire. Je ne suis pas là pour te juger ou te faire culpabiliser. Avoir un enfant, ça doit être une envie partagée. Ce n'est pas quelque chose qui se négocie. Alors, si tu n'en veux pas, même dans les années à venir, ça me va... parce que nous sommes heureux comme ça et c'est le principal. » Célia avait failli passer à côté de tout ça, de ce bonheur simple, quotidien. Et finalement, ils étaient bien tous les trois. C'était ça le plus important.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 18:59

Enjoy the moment.

Comme il enviait les hommes dotés d’une patience sans limite… Pour sa part, les reproches de Célia commençaient sérieusement à avoir raison de son impassibilité et il la rejoignait volontiers sur le fait qu’il est plus prudent de garder le silence que de prononcer des paroles que l’on fini inévitablement par regretter. Soupirant doucement, il comprit qu’aux yeux de la jeune femme, il n’avait pas été à la hauteur. La décevoir était pourtant la dernière chose au monde qu’il souhaitait. L’espace d’un instant, il tenta de se remémorer les mots qu’il avait prononcés en présence de Juliette et en vint à la conclusion que Célia en avait fait une interprétation personnelle. Quoi qu’il en soit, il avait tâché de faire preuve d’authenticité et s’était adressé à Juliette sans imaginer un seul instant que ses mots seraient susceptibles de blesser Célia. Non, jamais il n’aurait fait une chose pareille. Ce qu’il avait voulu dire semblait être tout l’inverse de ce qu’elle avait compris et il se sentait mal à cause de ça. Cela signifiait qu’il venait de lui faire de la peine et ça, il ne pouvait l’accepter. La jeune femme était pourtant bien placée pour savoir qu’il était loin d’être un expert lorsqu’il s’agissait de s’épancher sur ses émotions. Généralement, Axel évitait de le faire et tournait la moindre situation en dérision afin de ne pas avoir à exprimer ce qu’il avait réellement sur le cœur. Cet exercice pourtant simple pour n’importe quel individu lambda était pour lui une véritable torture. Il n’en avait pas l’habitude, voilà tout. Sa pudeur mêlée à son manque d’expérience en la matière l’incitaient sans doute à faire preuve de maladresse, mais méritait-il le courroux qui s’abattait sur ses épaules en cet instant ? Pas sûr… Pourtant, il encaissait sans rien dire. Parce-que Célia était à cran. Parce qu’il se disait qu’il y avait forcément du vrai dans tout ça. Peut-être que ses propos étaient maladroits mais Axel avait fait de son mieux, sans oublier que la présence de Juliette était émotionnellement compliquée à gérer. Célia la connaissait, c’était sa mère. Mais lui ? Comment aurait-il pu s’exprimer ouvertement alors qu’il tâchait de maitriser chacune de ses paroles, chacun de ses gestes et chacune de ses pensées afin de ne pas la décevoir, hum ? « Si je t’ai blessée, sache que j’en suis profondément navré. Certains sujets me sont toujours difficiles à aborder et je ne suis pas doué pour ces choses-là, tu le sais bien. La peur de te perdre un jour est une crainte avec laquelle je dois apprendre à vivre… Elle n’est peut-être pas fondée mais elle me consumera probablement jusqu’à la fin de mes jours ; parce-que je sais ce que c’est que de vivre sans toi… » prononça-t-il doucement et en se renfermant manifestement sur lui-même. Non, Axel n’était pas doué pour faire part de ses émotions les plus intimes et Célia aurait dû le savoir. Elle n’avait pas le droit de lui reprocher ça. Se mordant légèrement la joue, il évita de croiser son regard, sans doute pour ne pas y lire les reproches et la déception. Puis quand revint l’épineux sujet des enfants, il soupira doucement. Non, elle n’en avait pas parlé en effet. Elle n’en avait pas besoin, sa réaction était suffisamment explicite. Il savait que le sujet était délicat pour Célia dans la mesure où bon nombre de souvenirs douloureux remontaient à la surface. Il avait envie de la consoler, de la rassurer, de panser chacune de ses blessures mais il se sentait terriblement impuissant. La question de Juliette était un pavé dans la marre et jusqu’ici, Axel ne s’était jamais posé la question de savoir s’il construirait ou non une famille avec Célia. D’une part parce que c’était bien trop tôt pour y penser et d’autre part, parce-que la vie qu’ils menaient actuellement était fantastique. Chaque chose en son temps, non ? Alors qu’aurait-il dû répondre à Juliette ? « Je comprends que ce soit compliqué pour toi… je sais que tu as vécu des instants tragiques et que tu étais très attachée à ce petit garçon. Quant à Emily, il n’y a pas besoin de longs discours pour comprendre à quel point elle t’admire. Tu as changé nos vies de bien des manières et jamais je n’aurais pu imaginer que nous serions aussi heureux un jour. Ce que nous vivons me semble parfois irréel tant c’est merveilleux. Alors je t’en prie, ne fais pas l’erreur de m’attribuer le mauvais rôle. Je n’ai jamais dit que je ne souhaitais plus avoir d’enfant, simplement que je n’y avais encore jamais songé. Je n’ai jamais eu de véritable référence niveau famille, il ne faut pas m’en vouloir. Je suis du genre solitaire, j’ai besoin que tu m’apprennes certaines choses…» annonça-t-il doucement. Oui, il avait besoin de comprendre ce qu’était réellement une famille, l’importance de celle-ci et tous les merveilleux moments susceptibles d’en découler. « Tu sais, certaines choses auraient pu me faire peur il y a quelques mois encore… mais avec toi, je sais que rien n’est impossible. Quand Emily est venue au monde, j’ai vécu les plus beaux instants de mon existence… c’était un bonheur indescriptible, sans faille… Et si je dois revivre ça un jour, il me semble évident que ce sera avec toi et aucune autre. Et je sais que ce sera encore plus intense que la première fois, car je ne serai plus seul… vous serez là toutes les deux pour partager ça avec moi.» Il esquissa un sourire imperceptible puis se tourna. Même s’il était bien trop fier pour l’admettre, Célia l’avait blesseé. Profondément même. Alors afin de ne pas envenimer la situation, il termina de débarrasser la table en silence. Le problème avec Axel, c’est qu’il se renfermait systématiquement lorsque quelque chose n’allait pas… S’exprimer dans ces conditions était une mauvaise idée et il se connaissait suffisamment pour savoir qu’il risquait fort de dépasser les limites. Emily se trouvait toujours dans le jardin en compagnie de Juliette. Elle la tenait par la main et était en train de rire de bon cœur tout en lui montrant ses petites cachettes. Comme il l’avait fait comprendre à Célia, il ne l’avait encore jamais vu aussi heureuse. La jolie antiquaire avait radicalement changé leurs vies et il lui en était terriblement reconnaissant.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 4 Oct - 23:04




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Vivre ensemble était une expérience nouvelle pour tous les deux. Enfin, Célia ne savait pas si Axel avait vécu longtemps avec la mère d'Emily. Il ne lui en avait pas parlé. Peut-être qu'il avait déjà une première expérience dans ce domaine. Pour la jeune femme, c'était un monde inconnu. Dont elle ne connaissait pas encore tous les codes ni toutes les règles. C'était compliqué au quotidien. Gérer une relation, cela demandait beaucoup d'implication, une attention de tous les instants. Jusque là, Célia pensait s'en sortir convenablement. Elle ne pensait plus toute seule. Elle pensait d'abord à Emily, à Axel. Puis ensuite, elle pensait à elle. Pour la jeune femme, il était normal de procéder de cette façon. Mais cela restait difficile dans la mesure où elle avait souvent peur de commettre un impair. Peut-être qu'elle n'avait pas soutenu Axel comme il le fallait. Mais elle était bouleversée par ce que lui disait sa mère. Il était facile pour elle, de laisser ses craintes prendre le dessus. Le militaire était plus mesuré. Il était davantage dans la réflexion. Célia, elle, elle fonctionnait à la spontanéité. Jusque là, cela ne l'avait jamais ennuyé. Parce que cela ne concernait qu'elle. Sauf que là, elle oubliait un peu qu'elle n'était plus toute seule. Et qu'Axel et elle, avaient deux caractères bien différents. Alors voilà pourquoi parfois, ils n'arrivaient pas à se comprendre. Célia avait écouté tout ce que lui disait Axel. Elle ne voulait pas l'interrompre, parce qu'elle voyait bien que quelque chose n'allait pas. Oui il lui disait tout ce dont elle avait envie d'entendre. Elle pensait aussi qu'il était trop tôt pour parler mariage ou enfant. Elle n'avait jamais abordé ce sujet avec lui. Ce n'était pas quelque chose de primordial dans sa vie. Parce que son existence lui convenait tel qu'elle était en ce moment. Ce qu'elle avait oublié, c'était qu'Axel puisse être un peu perdu par ce genre de situation. Que sa mère déboule ainsi dans leur vie. Célia ne pouvait rien y changer. Sa famille était intrusive. Mais peut-être qu'elle pourrait le soutenir dans tout ça. Mais encore une fois, Axel se trompait. Célia n'avait jamais dit qu'il ne voulait pas d'enfant. Elle a simplement souligné le fait qu'il pouvait, qu'il avait même le droit de ne pas en vouloir. C'était différent. Mais il semblait à cran et la jeune femme n'avait pas envie d'empirer cette discussion. Ce n'était plus important tout ça. A ces derniers mots, la jeune femme posa ses yeux sur lui. « Tu as encore envie de connaître ma famille après ce qui vient de se passer ? » Demanda-t-elle, curieuse et à la fois, un peu intriguée. Un fin sourire s'était affiché sur ses lèvres. Elle n'avait pas envie qu'ils se disputent. Elle n'oubliait pas qu'il allait probablement partir bientôt en mission et elle n'avait aucune envie de gâcher les moments qu'ils passaient ensemble. Elle le regarda ensuite lui tourner le dos. Elle l'observa un instant débarrasser le reste de la table, se plongeant dans ses propres pensées. Avant que ses yeux ne se perdent sur Emily et sa mère qui étaient entrain d'explorer le jardin. L'antiquaire finit par soupirer avant de se lever de son siège. Elle observa sa mère et Emily un instant avant de reposer son attention sur Axel. « Tu vas bouder longtemps ? » Dit-elle en se rapprochant de lui, faisant écho aux paroles du militaire quelques minutes plus tôt. Elle leva les yeux sur lui, observant son visage. « Je sais que je me suis emportée. Je suis désolée. » Bon elle n'en était pas très fière mais c'était son caractère. Elle était impulsive surtout quand il s'agissait d'être mise à nue devant sa propre mère et devant la petite. « Tu te refermes sur toi et moi, je laisse tout sortir... Mais je ne voulais pas te blesser. Je suis habituée à ce que ma mère me mette dans cet état. Mais c'est différent pour toi. Je sais que tu fais de ton mieux. » Elle se posa contre son épaule tout en portant son regard droit devant elle, sur le jardin. « Ma mère est pénible parfois. Et je lui ressemble peut-être un peu. » Elle s'était emparée de la main d'Axel, croisant ses doigts aux siens. « Et je ne peux même pas te promettre que ça ne sera pas pire avec mes frères. » Elle garda ses doigts liés aux siens, un instant silencieuse puis elle embrassa la main du militaire avec douceur. Elle avait besoin de ce contact et elle savait que lui aussi. Puis elle leva à nouveau son visage vers celui d'Axel. « Mais je peux te promettre que tu ne seras plus seul pour les affronter. » Elle garda son regard dans le sien. Elle ne devait plus oublier qu'ils étaient deux. Ils avaient tendance à l'oublier. Célia n'aimait pas toute cette tension qu'il y avait eu entre eux. Elle était heureuse comme ça, comme ils étaient. Et elle ne voulait pas que ça change. Jusque là, ils avaient réussi à s'adapter l'un à l'autre. Deux solitaires qui apprenaient à vivre ensemble. Ce n'était pas facile tous les jours. Mais c'était un apprentissage qu'elle voulait faire. Qu'elle voulait partager avec lui. « Tu m'en veux encore ? » Elle comprenait si c'était le cas. Elle ne lui en voudra même pas.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 5 Oct - 1:12

Enjoy the moment.

La situation serait presque drôle si seulement elle n’avait pas cet arrière goût amer dont Axel ne parvenait décidément pas à se débarrasser. En proie à ses démons et ses craintes les plus profondes, le militaire ne faisait certainement pas preuve d’une grande lucidité en cet instant. Bien trop centré sur ses propres appréhensions, il avait fini par occulter le fait qu’il n’était plus seul dans l’équation et que la situation était sans doute tout aussi embarrassante pour Célia qu’elle l’était pour lui. Le regard rivé sur le jardin, il écoutait les paroles de la jeune femme et prenait peu à peu conscience de l’absurdité de cette situation. Même son propre comportement lui paraissait ridicule et profondément enfantin. La belle antiquaire s’était avancée, jusqu’à n’être plus qu’à quelques millimètres de lui, provoquant de nouveaux frissons dont elle n’avait probablement même pas conscience. Personne n’avait davantage d’importance à ses yeux et il tenait à elle comme à la plus précieuse des merveilles.« Je ne t’en veux pas, ne dis pas n’importe quoi… Simplement, je déteste lorsque nous réagissons de la sorte. Lorsque nous laissons nos craintes prendre le dessus sur notre bonheur. Tu es tout ce dont j’ai toujours rêvé mais parfois, j’ai tendance à réagir avec une effarante maladresse. » Délicatement, il l’incita à venir se blottir dans ses bras. Jamais, jamais il ne voulait lâcher prise et la laisser s’en aller. Il en aurait été parfaitement incapable. Il fallait qu’il apprenne à s’ouvrir davantage et qu’il accepte de laisser Célia briser cette armure qui l’entourait depuis trop longtemps. Jusque là, Axel n’avait jamais laissé quiconque tenter de le faire.« Tu es la personne la plus merveilleuse que je connaisse, la plus importante à mes yeux et ça me peine que par moment, tu puisses encore en douter. Je ne voulais pas te faire souffrir, au contraire, tu avais besoin de moi et c’était réciproque. Je crois que justement, j’ai encore beaucoup de mal à imaginer que quelqu’un puisse avoir besoin de moi, que je compte réellement pour toi et que par conséquent, tu seras toujours là. Quant à mon avenir et bien… il n’aura de sens que si tu es là pour le partager avec moi. Je ne veux que toi, je n’ai besoin que de toi et qu’importe ce qu’il nous réserve. Peut-être serons-nous mariés, peut-être aurons-nous des enfants, une maison, un autre chien ou que sais-je encore ? La seule certitude que j’ai à ce jour, c’est que mon avenir est intimement lié au tien. Alors ne laissons personne venir nous dérober ce bonheur que nous avons cherché durant si longtemps. » Il l’observa longuement, détaillant avec attention les traits de son visage de porcelaine comme s’il la découvrait pour la toute première fois. Comme il venait de le lui faire entendre, la seule certitude sur laquelle il pouvait s’appuyer, était qu’il l’aimerait sans fin jusqu’à son dernier souffle. L’évidence de leur histoire était telle qu’elle faisait naitre en lui des craintes pour le moins absurdes. Il avait peur qu’elle finisse par l’abandonner… qu’il puisse se retrouver seul et souffrir à nouveau d’une douloureuse blessure. Les questions de Juliette avaient simplement révélé ses terreurs les plus profondes et les plus inavouées jusqu’ici. Là encore, difficile de lui jeter la pierre car il ne pouvait rien faire contre ses propre craintes, même si elles étaient absurdes, il en avait conscience. Alors pourquoi ne parvenait-il pas à s’en défaire ? Laissant ses sombres pensées de côté, Axel se laissa aller à cet irrépressible besoin qu’il avait de la toucher. Il ne pu décemment contenir davantage son désir et il le laissa s’exprimer en déposant à plusieurs reprises ses lèvres sur celles de la jeune femme en de tendres baisers. Oubliés les doutes, oubliées les peurs absurdes ! « Tu penses que tes frères accepteront de me laisser faire ça ?» murmura-t-il entre deux baisers. Le ténébreux militaire tâchait de demeurer aussi sérieux que possible mais un léger sourire moqueur trahissait ses pensées les plus profondes. Il tenait malheureusement le rôle du mauvais garçon qui volait la plus sage de leurs sœurs… mais dans le fond, il ne redoutait pas vraiment cette rencontre, convaincu que tout se passerait pour le mieux. Encore fallait-il qu’ils évitent les questions trop embarrassantes contrairement à leur mère. « Tu as tout de même un sérieux avantage sur moi puisque tu ne risques pas de voir ma mère débarquer chez nous à l’improviste… Quoi que lors de mon dernier séjour à Londres, elle m’a posé bon nombre de questions à ton sujet. » Ce qui avait d’ailleurs surpris Axel. Sa mère n’avait jamais été du genre intrusive mais la nature de leurs rapports était assez chaotique. Rien à voir avec le lien qui unissait Célia et Juliette. « Hum et si j’ai bien compris, je suis le premier homme que tu présentes à la tienne ? Je comprends mieux pourquoi désormais… » s’amusa-t-il avant de lui voler un nouveau baiser.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 5 Oct - 22:08




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Ils étaient tous les deux, très peu doués pour les relations de couple. Célia n'avait jamais connu. Elle avait eu des aventures qui se comptaient sur les doigts d'une main. Elle se sentait débutante, bien trop inexpérimentée. Mais elle voulait apprendre. Seulement, cela ne se faisait pas du jour au lendemain. Des erreurs, elle allait sûrement en commettre d'autre. Mais elle savait que si Axel et elle se parlaient, ils seraient capables de résoudre tous les problèmes, surmonter les obstacles qui pouvaient se mettre sur leur chemin. Elle en était persuadée. Parce qu'au fond, ils étaient pareils tous les deux. Ils avaient envie que ça fonctionne, sans toutefois avoir le manuel de fonctionnement. C'était plutôt déroutant dans la mesure où ils se mettaient à nus, ils s'exposaient l'un à l'autre et forcément, cela leur faisait peur. Même si l'envie d'avancer était bel et bien présente, ce n'était pas facile de se livrer comme ça. Le temps allait arranger les choses. Et le fait qu'ils n'oublient pas de communiquer. « Mais c'est parce que c'est encore quelque chose de nouveau pour nous. Je n'ai pas le manuel d'instruction pour que tout se passe bien. Alors nous sommes tous les deux maladroits. » Elle fit une petite grimace en repensant à ce qu'elle avait dit quelques minutes plus tôt à sa mère. Oui, elle se rendait compte à présent qu'elle n'aurait pas du réagir de la sorte. Mais c'était sorti tout seul. Parce qu'elle s'était senti agressée et même jugée. Elle le regrettait. L'antiquaire esquissa un sourire quand Axel l'invita dans ses bras. Elle se blotti contre lui, soupirant de bien être. Rien que ce geste lui faisait du bien. Elle ferma les yeux, respirant son parfum tout en l'écoutant reprendre la parole. Un fin sourire s'afficha peu à peu sur ses lèvres à mesure qu'Axel se livrait à elle. Une nouvelle fois, Célia se rendait compte qu'ils avaient les mêmes craintes. La seule crainte qu'elle avait en cet instant, c'était qu'Axel la quitte pour une raison ou une autre. C'était ça qui lui faisait peur. Parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle avait de plus que les autres. Elle était une femme quelconque. Leurs passions les avaient rapprochées l'un de l'autre. Pourtant dans les yeux d'Axel, elle se sentait exceptionnelle, unique. A chaque fois qu'il posait ses yeux sur elle. Célia reposa ses yeux sur lui, l'observant avant qu'il ne s'approche d'elle pour l'embrasser, posant ses lèvres sur les siennes à plusieurs reprises. Cela la faisait sourire. Ce qu'elle aimait ça. Et dire qu'ils perdaient leur temps à se chercher des complications. Alors qu'ils suffisaient de continuer comme ils l'avaient fait jusqu'à présent. Ils n'avaient pas besoin de se précipiter. Et elle voulait que ce soit pareil pour lui.  Quand elle le regardait, elle ne voyait que lui. « Je ne pourrais pas dire mieux. » Commença-t-elle en gardant ses yeux verts sur lui. « Je me sens bien avec toi, Axel. Cela a toujours été le cas, dès la première minute. Parce que nous sommes pareils sur bien des points. Ce genre de relation est nouveau pour nous. Nous n'avons aucun manuel pour nous aider. Nous pouvons avancer si nous continuons à parler comme nous sommes entrain de le faire. Je sais que ce n'est pas plus facile pour toi. Je sais que tu as eu une mauvaise expérience. Mais je ne veux pas être ailleurs qu'ici. Je ne veux pas qu'un autre homme me prenne dans ses bras, m'embrasse comme tu le fais. C'est toi qui me donne envie de faire des projets. Je veux qu'on les réalise ensemble, tous les trois. » Parce qu'elle les aimait. Qu'elle ne se voyait pas vivre ailleurs, ni avec quelqu'un d'autre. Ces jours passés ici, après son accident, après son coma, lui avait permit de ne pas sombrer. Axel et Emily lui avaient donné la force d'avancer, par leur présence, leurs mots gentils, la place qu'ils lui avaient fait dans leur vie. Elle s'était sentie à sa place. Et cela n'était pas arrivé depuis des années. Elle s'était jurée que cela n'arriverai plus après Tim. Et puis elle avait rencontré les Westlake. Peut-être était-ce un signe qu'elle ne devait pas baisser les bras. Qu'elle avait eu son lot de déceptions, mais que finalement elle méritait peut-être encore un peu de bonheur. Et c'était sûrement la même chose pour Axel. Sarah l'avait déçu, l'avait blessé. Et il ne voulait probablement pas laisser à une autre femme, la possibilité de le blesser une nouvelle fois. Et Célia était arrivée dans sa vie. Il y avait de quoi avoir des craintes. Même si elles étaient infondées quand il s'agissait de l'antiquaire. Parce qu'elle n'avait aucune envie d'être ailleurs comme elle venait de lui dire. Sa place était là avec lui, avec Emily. A chaque fois que les lèvres de l'antiquaire se posaient sur celle d'Axel, elle goûtait au bonheur. Et elle ne s'en lassait pas. A la question d'Axel, Célia se mit à sourire. « Non je ne crois pas. Pas devant eux... » Elle l'observa puis elle agrippa ses lèvres aux siennes avant de murmurer entre ses lèvres. « Mais je suis une rebelle, pas toi ? » Elle posa à nouveau ses yeux sur lui. Mais elle avait du caractère même si oui, elle était la plus « sage » des jumelles. Cependant, si elle avait envie d'embrasser Axel, ses frères n'auraient pas leur mot à dire, mines dégoûtées ou non. Puis Célia fut un peu étonnée en apprenant que la mère d'Axel avait pu poser des questions sur elle. « Tu lui as parlé de moi ? » Elle croyait au contraire que c'était quelque chose qu'Axel voulait garder pour lui. Mais après tout, cela ne la dérangeait pas. « Donc une visite imprévue de ta mère n'est pas impossible. » Disait-elle, surtout pour le taquiner. En même temps, elle ne serait pas contre. Cela prouverai que cette dernière s'intéresse encore à la vie de son fils. Et c'était une très bonne chose au final. Même si Axel ne serait peut-être pas d'accord avec elle. « Dans ce cas là, je ne sais pas si j'aurais encore un avantage sur toi. » L'antiquaire l'embrassa une nouvelle fois avant que le militaire ne reprenne la parole. Elle hocha doucement la tête de façon affirmative. « Oui tu es le premier. Mais ce n'est pas parce que j'avais peur qu'elle montre à quel point elle était douée pour poser des questions embarrassantes. Mais parce qu'aucun homme ne m'avait donné envie de construire quelque chose de durable. Durable dans le sens où il était impensable que je ne le présente pas aux autres Scott. » Célia se mit à sourire. « Autant dire qu'ils vont être pénibles avec toi. Et j'en suis désolée. » Elle s'empara des mains d'Axel pour les serrer dans les siennes. « Mais je serais là. A deux, ça devrait être possible de leur clouer le bec, non ? » Elle garda un doux sourire sur ses lèvres rosées.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1804 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Sam 8 Oct - 9:57

Enjoy the moment.

Leurs préoccupations communes n’avaient nullement lieu de devenir source de discorde et pourtant, ils étaient tombés dans le piège de la plus lamentable des manières. Ils étaient maladroits et avaient certainement besoin de temps pour s’habituer à une situation totalement nouvelle pour eux. Toutefois, Axel s’en voulait de se montrer aussi méfiant à l’égard de cette relation qui pourtant, n’avait absolument rien à voir avec tout ce qu’il avait connu jusqu’ici. C’est sans doute pour cela qu’il était aussi effrayé d’ailleurs… parce-que perdre Célia reviendrait à perdre ce qu’il y avait de meilleur en lui. Elle était le pilier central de son existence et il n’avait pas envie de devoir renoncer à cet océan d’amour et de tendresse qui l’assaillaient chaque jour depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Sa vie venait tout juste de basculer dans la lumière et il souhaitait que ce bonheur dure pour l’éternité. Bien évidemment, il savait que la vie à deux n’était pas toujours rose mais l’important était de savoir communiquer, rebondir et faire en sorte que tout se passe pour le mieux au sein de leur relation. Mais ils étaient plutôt doués pour ça. La preuve étant qu’ils étaient en train de finement analyser cette situation afin qu’elle ne se reproduise pas. Les paroles de la jeune femme firent naitre un nouveau sourire sur ses lèvres. « Tu as entièrement raison. Mais je ne devrais jamais comparer notre relation avec ce que j’ai connu par le passé, tout simplement parce qu’il n’y a rien de comparable dans tout ça. L’amour que je ressens pour toi ne ressemble à aucun autre. C’est totalement différent de ce que j’ai pu vivre auparavant. Je croyais aimer Sarah… j’en étais réellement persuadé. Puis tu es arrivée et j’ai réalisé que ce sentiment pourtant intense n’était rien comparé à ce que je peux ressentir en ta présence. Il n’y a que toi qui soit en mesure de faire naitre toutes ces émotions en moi… et j’avoue que c’est tout aussi magique qu’effrayant. Je n’ai pas l’habitude et je suis véritablement effrayé à l’idée de tout foutre en l’air. » C’était compliqué pour Axel de se livrer à de telles confessions mais c’était important qu’il le fasse afin que Célia comprenne que ses craintes n’avaient rien à voir avec sa propre attitude mais qu’elles dépendaient uniquement de lui. Elle n’avait absolument rien fait qui puisse lui donner matière à douter de leur relation ou de leur avenir. Le problème, c’était lui et sa peur de tout perdre du jour au lendemain. Parce qu’il était possible que ça arrive… parce que Célia était trop parfaite pour lui… parce qu’il n’était peut-être pas l’homme idéal et qu’elle méritait ce qu’il y avait de mieux. Oui, toutes ces questions il se les posait en permanence. Mais chaque fois que ses lèvres se posaient sur celles de Célia, une vague de bien être se propageait dans ses veines, occultant toute forme de considération et le confortant dans l’idée qu’elle était la femme la plus exceptionnelle sur terre. Leurs allusions concernant les frères de Célia le firent sourire et son regard passa de nouveau de ses yeux fabuleux aux traits parfaits de ses lèvres. « Ah non ? Pas devant eux ? Hum et que ce passera-t-il si j’ai envie de faire ça…» Succombant au désir qui l’étreignait, il se pencha vers elle et en un savant mélange de fougue et de tendresse, il captura ses lèvres tout en l’attirant davantage encore contre lui. Il aimait sentir la chaleur du corps de Célia tout contre le sien et laisser ses mains cheminer sur sa peau de velours. Lorsqu’ils y mirent un terme, bien trop tôt à son gout, Axel garda son front appuyé contre celui de la jolie blonde et du bout des doigts, vint replacer une mèche de ses longs cheveux. « La rébellion te sied à merveille.» ajouta-t-il en la taquinant… Il aimait toutes les facettes de la personnalité de Célia et plus il la découvrait, plus il la trouvait incroyable, pour ne pas dire totalement surréaliste. Alors naturellement, elle occupait chacune de ses pensées, en permanence et c’est ce qui allait rendre son départ prochain encore plus difficile à surmonter. Mais une chose était certaine, c’est elle qui allait lui donner la force et le courage dont il avait besoin. Si seulement elle avait la moindre idée de tout ce qu’il ressentait pour elle… alors oui, bien évidemment, il parlait à tout le monde de cet ange incroyable qui était venu illuminer sa vie. Y compris à sa mère dont il n’était pourtant pas très proche. « Tu veux plutôt dire que je ne lui ai parlé que de toi. Tu trouves ça étonnant ? Tu ne quittes jamais mes pensées lorsque nous ne sommes pas tout les deux et ma mère m’a trouvé particulièrement en forme. Je lui ai parlé de notre rencontre… puis de la femme merveilleuse que tu es.» Oui, elle s’était intéressée à cette mystérieuse demoiselle qui avait métamorphosé son fils. Ces deux là n’étaient pas particulièrement proches en temps normal, mais son intérêt pour la vie d’Axel était loin d’être feint. Le jour de l’enterrement de son père, Sarah se tenait non loin d’Axel qui s’était montré plus fermé qu’une porte de prison hautement sécurisée. Elle avait bien tenté de lui adresser la parole mais il l’avait ignorée souverainement, refusant catégoriquement de répondre à ses questions lorsqu’il s’agissait d’Emily. Ou de n’importe quel autre sujet d’ailleurs. Peu de temps après les funérailles, il avait passé un coup de fil à Célia et elle n’avait pu s’empêcher d’écouter leur conversation. C’est sa mère qui lui avait alors fait comprendre qu’elle n’avait rien à espérer d’Axel et qu’il était désormais un homme comblé à bien des égards. Elle avait fait savoir à Sarah qu’il était préférable qu’elle se tienne éloigné de lui, de sa fille, ou de tout ce qui pouvait avoir un lien avec cette nouvelle existence dont elle ne faisait plus partie. En un sens, elle lui en voulait dans la mesure où elle considérait Sarah comme la seule et unique responsable du départ d’Axel pour l’Australie. Ce qui n’était pas totalement faux… « Je pense vraiment qu’elle serait heureuse de te rencontrer mais je ne m’attends pas à ce qu’elle débarque ici un beau jour. Partir à l’aventure n’est pas son fort et puis, je crois qu’elle espère toujours que je reviendrai à Londres dans un futur proche. Je t’y emmènerai un jour… pour que tu voies où j’ai grandi, quels sont ces lieux si chers à mon cœur mais que paradoxalement, je fuis en permanence. Tu feras connaissance avec ma mère mais tu verras qu’elle est bien loin de ressembler à la tienne…» un petit sourire naquit sur ses lèvres. Sa mère était un paradoxe à elle seule mais Célia avait le temps de le découvrir. En attendant, c’était à lui de faire connaissance avec Juliette et autant dire qu’il était à la fois surpris et flatté de découvrir qu’il était le tout premier homme a être ainsi présenté à sa mère. « Donc, tu penses que je suis cet homme là ? » demanda-t-il avec une lueur espiègle dans le regard. Axel était touché qu’elle le pense… puis une autre question lui vint à l’esprit. « Où étais-tu ces dernières années ?... J’aurais aimé que tu fasses partie de ma vie depuis… depuis toujours. » Oui, il aurait aimé la connaître avant… connaître tout ce bonheur avant…l’aimer de tout son cœur bien avant. Passer ce test familial avant, également. Les mots de la jeune femme le firent sourire. « Ils auront beau être pénibles, je les aurais à l’usure…jusqu’au jour où je deviendrai leur beau-frère préféré.» s’amusa-t-il avant d’embrasser de nouveau Célia. « Oui, tu seras là…Du moment que nous sommes tout les deux, rien n’est impossible n’est-ce pas ? » Il baissa le regard en direction de leurs mains enlacées, durant un instant. Pas besoin d’être devin pour comprendre que quelque chose lui brûlait les lèvres mais qu’il hésitait à le dire ouvertement. Sa propre gêne fit naitre un léger sourire sur ses lèvres et finalement, il plongea son regard dans celui de Célia avec le plus grand sérieux. « En fait, j’en ai envie. » Face à l’incompréhension de la jeune femme, il enchaina. « Que nous ayons des enfants tout les deux… j’en ai envie. Je ne dis pas que nous allons nous y mettre dès maintenant mais j’ai envie de partager ça avec toi un jour… que nous fondions notre famille. Parce-que c’est un bonheur que tu n’imagines même pas, que j’ai envie de connaître ça à nouveau mais surtout, parce-que je sais que tu seras une maman merveilleuse. Alors si c'est ce que tu souhaites également, dis toi que je ne suis pas fermé à cette idée, bien au contraire...» Il ne parlait pas sous le coup de l’émotion mais parce que dans le fond, il désirait véritablement devenir père à nouveau. Avec Célia, cela semblait évident…
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Aujourd'hui à 6:58

Revenir en haut Aller en bas
 

Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: westfield chermside
-