AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Sam 8 Oct - 21:37




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


C'était la première fois qu'ils vivaient ce genre de situation. C'était assez déroutant. Que ce soit Axel ou elle, ils avaient tous les deux tendance à vouloir contrôler leur vie et tout ce qui s'y passait. Axel par nature, Célia par apprentissage avec son métier de chirurgienne. Alors forcément, dès qu'ils étaient mis devant un élément extérieur susceptible de bousculer cette parfaite harmonie. Et cet élément perturbateur était la propre mère de l'antiquaire. Mère qui était assez inquiète de ne plus voir aussi souvent sa fille. Et sûrement lasse également de chacune des excuses que lui avait donné Célia pour ne pas la voir ces derniers jours. Il faut dire que Juliette pouvait s'avérer très intrusive quand elle s'y mettait. Et ce matin-là, elle avait décidé de faire la connaissance d'Axel, puisque Célia ne lui avait pas proposé. L'antiquaire comptait le faire. Puisque comme elle l'avait dit à Axel, leur histoire était sérieuse et elle voulait le présenter à sa famille. Seulement, elle voulait que ce soit fait à sa manière. Et elle voulait en parler avec Axel avant que cela n'arrive. Mais Juliette Scott était impatiente et un brin curieuse. Alors forcément, la jeune antiquaire n'était même pas surprise de la voir débarquer. Enfin si, chez Axel, elle était surprise. Elle ne se souvenait pas avoir donné l'adresse du militaire. Enfin, les présentations étaient faites. Et Juliette semblait sous le charme de son compagnon. Ce qui rassurait l'antiquaire. Même si elle n'en était pas étonnée. Axel avait tout pour plaire à sa mère. Et il lui plaisait à elle et ça, sa mère l'avait très bien compris. Mais sa venue avait soulevé pas mal de questions et avait mis les deux jeunes gens dans une situation compliquée. Mais au final, cela les avait aidé à parler et à s'ouvrir l'un à l'autre. Et c'était le plus important. Ils étaient novices et des erreurs, ils allaient sûrement en connaître. Mais Célia ne voulait pas que cela nuise à leur couple. Alors ils devaient parler. Ils devaient savoir communiquer pour que tout se passe pour le mieux entre eux. Aux paroles d'Axel, elle releva son visage sur lui, restant dans ses bras. Parce qu'elle ne voulait tout simplement pas être ailleurs. Elle était heureuse en entendant les paroles du militaire. Quelle femme ne pourrait pas fondre en entendant l'homme qu'elle aime dire qu'il lui avait appris ce qu'était un véritable amour ? En tout cas, elle sentait son cœur battre la chamade. Axel lui disait à nouveau des mots qu'elle aurait très bien pu dire elle-même. Ce qu'elle ressentait pour lui, était à la fois fabuleux et flippant. Et dans un sens, c'était rassurant de savoir que le militaire avait les mêmes craintes. « Je suis contente que tu puisses me parler comme tu le fais. Je sais que c'est perturbant... parfois flippant. On ne sait pas toujours ce qu'il faut faire ou dire... mais on va apprendre tous les deux. Je veux surtout que tu n'hésites pas à me parler. Et je ferais la même chose. » Elle l'embrassant, frôlant doucement ses lèvres aux siennes. « Je t'ai confié des choses que je n'ai confié à personne... mais j'ai réussi à le faire. Parce que si je sais que s'il y a quelqu'un capable de me comprendre, c'est bien toi. » Cela allait été le cas pour Tim, mais aussi pour sa vie passé, pour ses craintes. Elle avait réussi à s'ouvrir à lui. Parce qu'elle savait qu'elle n'allait pas être jugé pour les mots qui sortaient de sa bouche. Et c'était pareil pour lui. Cette vie à deux leur réservait beaucoup de bonheur, beaucoup d'amour. Mais aussi, beaucoup d'interrogations et de surprises. Peut-être pas toujours, de bonnes surprises. Mais c'était la vie. Ils allaient devoir y faire face ensemble. Célia esquissa un sourire tout en se laissant emporté par le geste d'Axel. Elle se colla un peu plus à lui, gardant ses yeux dans les siens avant qu'il ne vienne capturer ses lèvres. « Tu peux toujours essayer. » A voir comment ses frères allaient réagir. Mais bon, ils étaient tous les trois très loin d'être innocents en la matière. Son frère ainé avait déjà une fille de presque dix ans. Alors il en avait vu d'autres. Elle soupira ensuite de bien être aux caresses d'Axel. Il arrivait à mettre tous ses sens en éveil. Dommage qu'ils n'étaient pas seuls, sinon elle lui aurait cette chemise qui pourtant, était superbe sur lui. Puis elle aurait continué avec son pantalon. CÉLIA ! Elle ferma les yeux avant de se reprendre. « L'espace d'un instant, j'ai oublié que ma mère était là et qu'Emily lui servait de guide dans le jardin. » La jeune femme glissa ses mains du dos, jusqu'au cou d'Axel alors qu'il avait reprit la parole. Un fin sourire s'afficha à nouveau sur ses lèvres. Célia pensait qu'Axel ne parlait pas trop à sa mère et elle était ravie de constater que ce n'était pas le cas. « Alors je suis ravie... » Elle garda ses yeux verts dans les siens avant de poursuivre. « Ravie  de savoir que je te perturbe autant que tu peux mettre mes sens en émoi. » Elle sourit, aimant le taquiner. Mais c'était bel et bien la vérité. Malgré tout, c'était agréable de pouvoir ressentir toutes ses émotions. Parce que pendant longtemps, la jeune femme s'était comme mise en veille. Elle évitait au maximum les émotions, les interactions avec les autres. Et Axel, avait appris à avancer seul. Mais maintenant c'était différent. Ils formaient un couple. « Alors peut-être que nous pourrions lui rendre visite dans ce cas. En plus, Londres a toujours été une destination que j'affectionne. Et j'aimerai voir tout ça, avec toi. Qu'on puisse se faire de nouveaux souvenirs. Et pourquoi pas voir cette fameuse bibliothèque où tu passais la plupart de ton temps libre. » Elle se souvenait de ça. Elle se souvenait qu'Axel lui avait parlé de tous ses moments qu'il avait passé à lire tous les livres qui étaient à sa portée. Puis elle esquissa un autre sourire, amusée. « Ma mère est unique dans son genre... et tant mieux. » Et comment... Même si Célia adorait sa mère, elle convenait facilement que cette dernière avait un caractère assez affirmé, responsable de quelques étincelles de temps à autre. Puis l'antiquaire reprit son sérieux quand il lui posa une question. Elle l'observa avant de hocher la tête. « J'en suis persuadée. » Elle n'avait jamais ressenti ce genre d'amour. Cet amour qu'elle avait pour lui, n'était semblable à aucun autre. Elle avait aimé une fois, mais comme Axel, ces sentiments n'étaient rien comparé à ce qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. « Chaque chose vient en son temps. Nous étions destinés à nous rencontrer, j'en suis persuadée. Et si nos chemins s'étaient croisés avant... il n'y aurait pas eu d'Emily. » Elle esquissa un fin sourire. Oui, chaque chose arrivait pour une bonne raison... Elle pensait soudainement à Tim... « Peut-être que si je n'avais pas arrêté la médecine, jamais nous n'aurions pu nous rencontrer dans ma boutique. » Célia avait encore du mal avec ça. Mais elle commençait à aller de l'avant. Parce qu'elle avait à présent Axel et Emily dans sa vie. Et qu'ils la comblaient tous les deux. Puis l'antiquaire se mit à sourire à nouveau. « Je suis persuadée que tu es capables d'y arriver. » Oui, elle savait qu'il était capable de trouver sa place chez les Scott. Elle n'en doutait pas une seule seconde. Un nouveau baiser volé, elle acquiesça de la tête. « Ensemble, nous pouvons tout surmonter. Même ma mère. » Célia jeta un œil dans le jardin. Emily lui montrait les tours qu'elle avait appris à Finn. Ce dernier était un véritable clown. Puis elle fut un peu surprise par les paroles d'Axel. Elle reposa ses yeux sur lui. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui dise ce genre de choses. Mais elle en était heureuse. « Et j'en ai envie aussi... » Elle l'embrassa à nouveau. Un, puis deux, puis trois baisers, aussi délicats les uns que les autres. « Mais nous allons y aller à notre rythme, sans se presser. Même si je ne suis plus toute jeune. » Elle fit une légère grimace. Son horloge biologique tournait. Et à vrai dire, elle ne se voyait pas mère à quarante ans. Mais elle ne se voyait pas mère maintenant. Mais ils allaient trouver le bon moment, tous les deux. « En tout cas, cela va faire plaisir à ma mère, à Emily, qui en passant m'a surprise lorsqu'elle nous a demandé un petit frère ou une petite sœur... » Un fin sourire s'était affiché sur les lèvres de l'antiquaire avant qu'elle ne repose ses yeux dans ceux du militaire. Ses mains s'étaient posées autour de sa nuque alors que leurs visages étaient proches l'un de l'autre. « Je t'aime. » Puis elle s'approcha doucement pour l'embrasser.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 9 Oct - 10:23

Enjoy the moment.

Il suffit parfois d’une rencontre, d’un hasard savamment orchestré par le destin pour que tout change. Dès le premier regard, Axel avait été incapable de lutter contre cette force qui l’attirait immanquablement vers celle qu’il considérait désormais comme son âme sœur. Célia avait été une évidence comme il n’en avait encore jamais connu. Par moment, il était douloureux de l’aimer avec une telle intensité, mais ce n’était rien comparé à la douleur qu’il aurait de la perdre un jour. Un peu comme s’il ne se sentait vivre que par les battements du cœur de la jeune femme. Comme si, corps et âme, Célia faisait partie de lui-même, liée à lui par des attaches que personne ne pourrait jamais briser. Quelques mois plus tôt, il flânait dans les rues de Brisbane, ignorant jusqu’à l’existence de cette femme incroyable et, à présent, elle se lovait dans ses bras, s’abandonnant à cet amour qui n’appartenait qu’à eux. Axel se demandait comment il avait pu vivre sans elle et la réponse qu’elle lui donna ne manqua pas de le faire sourire. Elle avait raison. Il n’y aurait pas eu d’Emily et leurs chemins ne se seraient peut-être même pas croisés. Cette pensée le fit tressaillir. Envisager une vie dont Célia ne ferait pas partie était impossible…Mais il aimait la manière dont elle parvenait à voir les choses, lui faisant ainsi prendre conscience que leur bonheur actuel était le fruit de leurs erreurs passées, de leurs destins atypiques. « Tu as sans doute raison… mais une petite part de moi regrette de ne pas t’avoir rencontrée plus tôt. J’aurais aimé être à tes côtés ces dernières années, tenir ta main quand ça n’allait pas, faire naitre ce sourire que j’aime tant sur tes lèvres délicates. J’ai l’impression de n’avoir commencé à vivre qu’à partir du moment où tu es entrée dans ma vie. Ce fut un bouleversement incroyable et je pense, le plus intense qui soit. » D’un revers de main, il caressa doucement sa joue. Il comprenait maintenant qu’aimer était indépendant de toute volonté, de toute rationalité et que le véritable amour allait bien au-delà de tout ce qu’il était possible d’imaginer. Un rire parvint depuis le jardin et la douceur de la voix cristalline d’Emily lui rappela sa présence et celle de Juliette dans le jardin. L’espace d’un instant, il s’était laissé aller aux mêmes rêveries que Célia. Il songeait à la blancheur de sa peau si douce, à ses courbes irrésistibles, à l’odeur de ses cheveux et à la chaleur qui émanait de son corps si gracieux. Il avait envie de la toucher, de la sentir frissonner sous ses doigts mais non ! Non ! Ce n’était pas le moment. « L’espace d’un instant, moi aussi j’ai failli oublier leurs présence.» avoua-t-il avant d’en sourire. Et comme l’instant était propice aux confidences, Axel osa enfin lui ouvrir son cœur et lui faire part de son désir d’enfant. Il n’avait plus peur de l’avouer désormais, sans doute parce qu’il était certain de ses sentiments et qu’un avenir auprès de Célia lui paraissait évident. Il répondit à ses baisers avec autant de délicatesse et fit une petite moue lorsqu’elle fit allusion à son âge. Elle n’était pas sérieuse là, si ? « Ne dis pas de bêtises…ce n’est pas parce-que certaines femmes pensent qu’il est indispensable d’avoir un enfant avant la trentaine que c’est forcément une réalité. Nous avons tout notre temps…» Il suffisait seulement de trouver le bon moment pour ça et Axel était convaincu que les choses se feraient naturellement. Encore une fois, tout n’était qu’une simple question d’évidence. Pour sa part, il irait au rythme de la jeune femme, ne souhaitant pas la bousculer dans n’importe quel domaine. Il acquiesça à la remarque de Célia, ayant lui-même été surpris par les propos d’Emily qui depuis quelques jours, s’imaginait endosser le rôle de grande sœur. Elle qui n’avait jamais souhaité partager Axel avec qui que ce soit, appréciait désormais cette nouvelle vie à trois et envisageait même un agrandissement de leur petite famille. « J’ai été aussi surpris que toi par ses remarques pour le moins explicites qu’elle nous adresse depuis un certain temps. Je pense que l’arrivée prochaine d’un petit frère dans la vie de sa copine y est pour beaucoup. Lucy est impatiente à l’idée de devenir grande sœur et Emily doit surement commencer à se dire que ce doit être sympa. » Les deux petites filles s’influençaient beaucoup mutuellement et il ne serait pas surprenant que cette nouvelle lubie provienne de ses échanges avec Lucy. Son visage désormais proche de celui de la belle antiquaire, Axel ferma les yeux un instant et soupira d’aise. La présence de Célia avait quelque chose de véritablement magique, lui permettant d’occulter soudainement le reste du monde. Son « je t’aime » lui arracha un sourire et il répondit à son baiser avec la même douceur et la même envie. « Je t’aime aussi. » souffla-t-il entre deux baisers avant d’éloigner très légèrement son visage de celui de Célia et se remettre à sourire avec malice. « Je sais que tu penses la même chose que moi mais il va falloir y renoncer.» Il déposa un léger baiser sur sa bouche et fit courir ses lèvres le long de sa mâchoire jusqu’à son cou où il déposa de nouveaux baisers. « Encore faut-il que j’y parvienne…» s’amusa-t-il en mordillant délicatement sa peau. Finalement il se recula, les joues légèrement rosies par la chaleur qui commençait à avoir raison de lui. Il était plus prudent de reprendre le contrôle avant de perdre totalement la raison. Il repensa alors à ce que Célia avait dit concernant le fait de visiter Londres et de découvrir ces endroits qui lui étaient si chers. « Tu penses pouvoir t’accorder quelques jours avant mon départ ? Nous pourrions peut-être passer quelques jours rien que tout les deux… Je pourrais demander à Jane de garder Emily afin que nous passions un peu de temps ensemble, loin d’ici.» Axel ne pensait pas nécessairement lui présenter sa « famille » mais vraiment lui faire découvrir la ville de son enfance…
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 9 Oct - 17:18




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Les mains autour de son cou, elle écoutait Axel lui parlait de cette vie qu'ils auraient pu avoir si leurs chemins s'étaient croisés plus tôt. Dans un sens, il n'avait pas tort. Parce qu'elle aussi, elle aurait aimé l'avoir à ses côtés. Et pas seulement quand les choses s'étaient mal passées, non. Au contraire, pour toutes ses choses merveilleuses qu'elle avait connu. Mais qu'elle aurait aimé partagé avec lui. Elle aurait apprécié qu'il soit là quand elle avait obtenu le premier prix au concours de poésie de son école. Elle aurait aimé qu'il soit là pour sa remise de diplôme de médecine. Elle aurait aimé qu'il soit le premier à lui faire découvrir son corps, le premier avec qui elle aurait parlé avec enthousiasme de cette boutique qu'elle avait découverte dans Pine Rivers. Elle aurait aimé qu'il soit là à ses côtés pour y déposer les premières planches. Quand elle a ouvert la boutique. Oui, Célia aurait apprécié l'avoir à ses côtés à ses moments-là. Elle aurait aimé qu'il soit là pour l'empêcher de flancher. Pour qu'elle ne soit pas aussi introvertie, solitaire ou secrète. Pour qu'elle accepte plus facilement les invitations pour sortir. Qu'elle laisse les autres l'approcher. Qu'elle ne flanche pas à la mort de Tim, qu'elle ne raccroche pas sa blouse et qu'elle ne fui pas cette vie qui pourtant avait été la sienne. Pour toutes ses choses, bonnes ou mauvaises, elle l'aurait voulu à ses côtés. « Les épreuves que nous avons tous les deux connues, les obstacles que nous avons du franchir, ont fait de nous ce que nous sommes. Je t'aime, tel que tu es. Telle que la vie t'a forgé. L'existence nous a façonné, nous a fait nous rencontrer à un moment où nos cœurs étaient prêts à s'ouvrir l'un à l'autre. » Elle garda ses yeux verts sur lui. Oui, peut-être qu'ils auraient pu se rencontrer avant, mais Célia n'était pas certaine que leur histoire aurait été telle qu'ils la vivaient à cet instant. « Je crois que nous avons tous les deux droit à une seconde vie. Et que celle-ci sera plus intense, plus belle, plus riche que celle que nous avons passé loin l'un de l'autre. » Elle ne regrettait rien. Même si certains moments de son passé, avaient été particulièrement difficiles, ils avaient façonné la femme qu'elle était à présent. Si elle avait une telle philosophie de vie, c'était grâce à toutes les expériences qu'elle avait pu connaître. Et elle ne doutait pas que cela devait être la même chose pour Axel. Et puis, l'imaginer sans Emily était juste impossible. Célia avait envie de fonder une famille. Elle n'aurait jamais poussé Axel dans ce sens si ce dernier ne voulait plus d'enfant. Et pendant un moment, elle avait effectivement cru, que l'expérience de la paternité s'arrêtait avec Emily. Elle l'aurait très bien compris. Mais en fait, le militaire voulait à nouveau connaître cette joie. Et cela ravissait la jeune femme. Ce n'était donc pas un rêve qu'elle devait oublier dans un coin de son cœur. Un enfant, elle en voulait un, oui. Elle ne savait pas quand. Peut-être dans quelques mois, peut-être dans un an ou deux. Elle savait que le moment voulu, elle comprendra à son tour qu'elle est prête pour devenir maman. En attendant, elle profitait d'Emily, des jumeaux et de tous les enfants auxquels elle rendait visite à l'hôpital. Comme Axel le disait, ils devaient laisser faire la nature et ne pas précipiter les choses. Elle était bien d'accord sur ce point. Et c'était tout ce qui importait sur le sujet. D'autant plus qu'il s'avérait qu'Emily ne soit plus réfractaire à l'idée d'avoir un petit frère ou une petite sœur. En écoutant Axel, Célia hocha doucement la tête. C'est vrai que Lucy allait devenir un grande sœur. Et comme le disait le militaire, cela avait du aussi faire son bonhomme de chemin dans l'esprit de la petite Westlake. Cela faisait sourire la jeune femme. « Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps que ça, elle refusait encore que tu me fasses des câlins. » Un sourire doux et amusé étira les lèvres rosées de l'antiquaire. Elle avait de la chance qu'Emily l'avait finalement accepté. Cela ne devait pas être facile pour elle de partager son père. Mais Célia avait tout fait pour la rassurer et lui assurer qu'elle n'était pas là pour lui « voler » son papa. Maintenant, ils avaient le droit de s'embrasser et de se faire des petits câlins même quand elle était là. Bon, elle bougonnait un peu mais elle ne refusait pas de les voir si proches. D'ailleurs, ils en profitaient en cet instant d'être seuls dans la cuisine pour se prêter à une petite pause tendresse. Emily et Juliette dans le jardin, ils avaient un peu plus d'intimité. Célia esquissa un sourire aux paroles d'Axel et à son « je t'aime ». Oui, ils pensaient à la même chose mais ce n'était clairement pas raisonnable. Pourtant, elle soupira de bien être en sentant les lèvres d'Axel sur la peau de son cou. Elle réagissait à ce geste et un long frisson parcourant tout son corps. Axel était le plus raisonnable des deux à cet instant, parce qu'il recula légèrement. Les mains de Célia quittaient la nuque de ce dernier pour longer ses épaules, ses bras et finalement se poser sur les hanches de son compagnon. Quand il reprit la parole, la jeune femme reposa ses yeux verts sur lui. L'espace d'un instant, elle avait oublié cette lettre... et le fait qu'Axel allait bientôt devoir les quitter pour une nouvelle mission. C'était dur. Mais elle garda un visage serein. Elle voulait profiter de ces moments avec lui et pas s'inquiéter pour son départ, qui de toute façon allait arriver bien trop vite à son goût. Elle esquissa un sourire en plongeant ses yeux dans les siens. Un voyage. Elle en avait vraiment envie. « Je peux très bien m'arranger. » Pas question de rater des moments qu'ils pouvaient passer ensemble. » Puis la jeune femme allait ajouter quelque chose quand la voix de sa mère se fit entendre. Juliette se tenait près de la véranda entrouverte. « Excusez-moi, je ne voulais pas vous interrompre. J'ai entendu la fin de votre conversation, et si vous le souhaitez, je peux garder un temps la petite. Noëllie vient à la maison et elle ne sera donc pas toute seule. » Célia releva ses yeux sur Axel. Ce n'était pas à elle de répondre mais plutôt à lui. La jeune femme était étonnée par la proposition de sa mère. Mais elle était contente de se rendre compte qu'elle avait rapidement adopté la petite Westlake comme une de ses petites filles. « Bien sûr, ce n'est qu'une proposition. » Elle regarda Axel et ajouta : « Cette petite est adorable et vous faîtes partis de la famille à présent. »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 9 Oct - 19:23

Enjoy the moment.

La réalité venait de reprendre le dessus dans l’esprit du militaire qui prit conscience qu’il ne lui restait que peu de temps avant son départ. Quitter Célia et Emily allait être l’épreuve la plus compliquée de son existence mais il savait que ce n’était qu’une question de jours avant qu’il ne puisse les retrouver et reprendre sa vie là où il était sur le point de l’abandonner. Les départs étaient loin d’être aussi éprouvants dans ses souvenirs… Comme convenu, il avait fait le nécessaire pour que Célia puisse s’occuper de la petite princesse durant son absence et que personne ne puisse contester cet état de fait. C’était une simple mesure de précaution, au cas où. En attendant, Axel tenait à profiter des derniers instants qu’ils passaient ensemble et l’idée de passer quelques jours en compagnie de Célia lui vint à l’esprit comme une évidence. Peut-être pourraient-ils partir un peu, s’éloigner de Brisbane et de leurs préoccupations actuelles ? Contre toute attente, Juliette venait d’entendre leur conversation et proposait déjà de s’occuper d’Emily durant leur absence. Cette demande sembla surprendre le militaire qui ne s’attendait pas à ce que la mère de l’antiquaire les considère déjà comme des membres de la famille. Décidément, la famille de Célia n’avait strictement rien à voir avec la sienne. Axel demeura interdit l’espace d’un instant et son regard passa de la mère à la fille, puis inversement. « Et bien je … c’est vraiment très gentil à vous Juliette. » De toute évidence, Axel était sincèrement touché par les mots de Juliette et savait que sa proposition était sincère. Emily qui venait tout juste de les rejoindre s’était d’ailleurs postée à côté de cette dernière et venait de lui prendre la main comme si elle la connaissait depuis toujours. « Pardonnez ma surprise mais je ne m’attendais vraiment pas à ça.» A ça… au fait d’être considérés, Emily et lui, comme membres de la famille. Il esquissa un sourire et échangea un regard complice avec Juliette avant d’acquiescer doucement. « Je suis certain qu’Emily adorerait passer du temps avec vous et faire la connaissance de Noëllie. Je vous remercie pour cette adorable attention. Reste à savoir si nous pourrons bel et bien organiser ce voyage dans les jours à venir.» Son regard se porta alors sur Célia… il savait que le moment n’était pas forcément bien choisi dans la mesure où elle devait gérer l’organisation de la réouverture de sa boutique. Par ailleurs, il y avait aussi ces confrontations que les enquêteurs souhaitaient programmer mais qui n’avaient pas encore de dates précises. En réalité, il y avait tout un tas de paramètres à prendre en considération avant d’effectuer une quelconque réservation. Mais c’était bon de savoir qu’en cas de départ, Juliette serait présente pour s’occuper d’Emily. « Vous savez Juliette, je suis sincèrement ravi que vous ayez pris l’initiative de nous rendre visite ce matin. Je suis content d’avoir pu faire votre connaissance et sachez que vous serez toujours la bienvenue chez nous. Je dois repartir en mission dans quelques jours mais à mon retour, je tiens à ce que nous organisions une rencontre dans les règles de l’art… Célia me parle souvent de votre jolie petite famille et je serais sincèrement heureux de pouvoir faire la connaissance de votre époux et de vos fils. » Et pour appuyer les propos d’Axel, Emily acquiesça vigoureusement tout en observant Juliette. Elle aussi avait très envie de faire la connaissance des autres membres de la famille de Célia. Chose étonnante de la part d’Axel, il s’avança en direction de Juliette afin de la serrer dans ses bras, comme un fils le ferait avec sa mère, juste pour la remercier de son accueil et de sa gentillesse. Ils échangèrent quelques mots puis Juliette ne tarda pas à leur faire comprendre qu’elle devait s’en aller, au grand désespoir d’Emily qui faisait déjà la moue. Comme sa nouvelle amie lui fit la promesse de la revoir très vite, la petite puce retrouva le sourire et à son tour, offrit un câlin digne de ce nom à Juliette. Quand cette dernière fut partie, Emily décida qu’elle allait commencer un dessin pour l’offrir à la mère de Célia la prochaine fois qu’elle la verrait et Axel en profita pour discuter un peu avec la jeune femme. « Ce n’était pas si difficile que ça en fin de compte… » plaisanta-t-il avant de l’attirer de nouveau dans ses bras. Il déposa un baiser sur son nez puis enchaina sur un ton plus sérieux. « J’ai préféré ne pas t’en parler hier soir durant la fête, mais j’ai reçu un mail concernant la tutelle d’Emily. Ma demande a été acceptée et il ne manque que ta signature pour que tout soit parfaitement en règle. Aujourd’hui plus que jamais, je réalise que c’était la meilleure décision à prendre. J’ai imprimé le dossier, il se trouve dans le salon. » Une fois que Célia en aura pris connaissance, il n’y avait plus qu’à l’envoyer et elle deviendrait officiellement responsable d’Emily au même titre qu’Axel. Délicatement, il prit le visage de la jeune femme entre ses deux mains et déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Il fut alors interrompu par la sonnerie de son téléphone portable qu’il ne tarda pas à sortir de sa poche. « Allô ? … Oui Haley, je vous écoute… déjà ? … Parfait !! … Non je tiens à superviser l’organisation de A à Z, tout doit être parfait… combien avons-nous reçu de réponses aux invitations ? … 700 ? Mais nous n’en avions envoyé que 550, n’est-ce pas ? … je vois… bon et bien il va falloir nous organiser en conséquence… très bien… voyez tout ça avec Jane et tenez-moi au courant. A tout à l’heure.» Il raccrocha et laissa échapper un petit rire cynique. Sept cent personnes avaient répondu aux invitations alors qu’il n’en avait envoyé que cinq cent cinquante. Des journalistes et bon nombre d’habitués s’étaient invités d’eux-mêmes, tous souhaitant participer à cette soirée de gala qui devait avoir lieu cette semaine. L’organisation devait être parfaite, d’autant que les fonds reviendraient entièrement au refuge de Célia… « Mon amour, j’espère que tu as apprécié ta soirée au club car j’ai le plaisir de t’informer que nous y retournerons ensemble ce vendredi. »


Le succès du club d’Axel n’était plus à prouver et il suffisait d’un claquement de doigts pour rassembler ses habitués autour d’une noble cause. La plupart étaient des hommes riches, suffisamment en tout cas pour éprouver le besoin de se donner bonne conscience à la moindre occasion. Participer à cette soirée en faveur des animaux maltraités ou abandonnés leur donnait certainement l’impression de se racheter une conscience… Naturellement, certains venaient en toute sincérité et se sentaient véritablement concernés par la cause animale. Comme chaque fois qu’il organisait un événement de ce type, Axel avait convié de grands noms, ainsi que le beau monde australien. De hautes compositions florales longeaient l’allée privée du club, tandis que Mercedes et Cadillac s’alignaient sur le parking attentant et que les voituriers s’affairaient pour les manœuvrer. A l’intérieur, la soirée battait déjà son plein et n’importe qui aurait immédiatement eu le souffle coupé en pénétrant dans la salle. Tout était parfait… et de toute évidence, l’ambiance était loin d’être semblable à celle des soirs ordinaires. C’était amusant de voir ce cher Stan Humphrey, riche homme d’affaire qui aimait dépenser son fric en whisky haut de gamme et danses affriolantes en train de s’attendrir devant la photo d’un chaton. Ou encore de voir Luc Evans, maitre de la bourse australienne, sortir son chéquier pour autre chose que des affaires douteuses. L’immensité de la salle servait à accueillir de nombreuses tables rondes, couvertes de nappes blanches et d’une décoration raffinée auxquelles s’installaient des habitués vêtus de robes de soirées et de smokings hors de prix. Axel lui-même était vêtu en Prada et ne pu s’empêcher d’en sourire en songeant aux remarques de Duncan le soir de sa venue au club. « Votre fiancée est ravissante Axel, mes compliments.» Terrence, un habitué, venait de se pencher vers le propriétaire des lieux afin de lui souffler ces quelques mots. Sortant de ses pensées, Axel le remercia et posa son regard en direction de sa divine Célia qui allait et venait au milieu de la foule. Elle n’était pas sa fiancée, non. Mais il aimait pourtant se l’entendre dire. Lorsque leurs regards se croisèrent, il esquissa un sourire charmeur et ô combien déroutant pour toutes celles qui avaient le malheur de l’observer. Descendant les marches du club, il alla la rejoindre, réalisant que cela faisait près d’une heure qu’ils ne s’étaient pas vus. Pour sa part, il fallait bien qu’il aille et vienne au sein du club pour s’assurer que tout se déroulait au mieux. Quant à Célia et bien, elle parvenait à répondre aux différentes questions concernant le refuge et il aimait l’observer avec cette admiration non dissimulée. « Tout se passe comme tu veux ? En tout cas, tu es époustouflante ce soir…»


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 9 Oct - 22:48




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Célia ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant l'accolade entre Axel et sa mère. Elle était heureuse de constater que le courant était passé si vite entre eux. Sa mère l'appréciait. Juliette était parfois difficile mais elle était une femme très franche. Et quand quelque chose ne lui plaisait pas, elle le disait. Et c'était la même chose quand c'était l'inverse. En l’occurrence, Axel avait réussi à la toucher et à la rassurer quant à sa relation avec sa fille. Elle s'était posée beaucoup de questions avant de rencontrer Axel. Célia était si secrète quand il s'agissait de sa vie privée, qu'elle se demandait quel genre d'homme avait pu lui « voler » sa petite fille. Et elle était rassurée de constater que c'était un homme bien, avec une très bonne éducation et des principes qu'ils avaient en commun. Alors elle pouvait repartir le cœur plus léger. Sa fille était entre de bonnes mains. Et elle en fit la remarque à Axel avant de quitter la maison des Westlake. Elle avait aussi assuré Emily, qu'elle repasserai dans les jours à venir et qu'elle pourrait rencontrer Noëllie. Juliette était ravie également d'avoir l'accord d'Axel pour revenir chez eux quand elle en aurait envie. Elle n'était pas une femme qui aimait surveiller le moindre fait et geste de ses enfants. Mais de temps à autre, elle aimait bien leur rendre visite. Célia ne pouvait pas rêver mieux comme première rencontre. Et pourtant, elle avait été un peu chaotique mais c'était de sa faute. A présent, Axel faisait parti de la famille au même titre qu'Emily. Et d'ailleurs cela s'officialisait un peu plus avec la signature du document, offrant à Célia la tutelle d'Emily. Elle ne voulait pas penser au pire. Mais elle savait que cela rassurait Axel. Et puis cela pourrait aussi lui être utile à d'autres moments. Si elle devait entreprendre des démarches pour la petite. La jeune femme ne tarda donc pas à apposer sa signature au bas du document. Elle avait ensuite répondu au baiser d'Axel. Ce papier administratif lui rappelait que bientôt Axel allait partir. Et elle se disait qu'elle devait encore plus profiter de chaque moment ensemble. D'ailleurs le militaire lui avoua qu'il avait organisé une soirée vendredi.  Cela étonna la jeune femme. Mais elle était curieuse de savoir ce qu'Axel avait préparé... sept-cent personnes, ce n'était pas rien. Et puis, elle devait donc se trouver une robe de soirée. Or, les robes de soirée qu'elle pouvait avoir dans son armoire étaient très simples. Elle n'avait pas envie d'attirer l'attention. Elle devait donc se trouver une belle tenue. Et pour ça, elle savait qu'elle pouvait compter sur Jane. Célia comptait donc voir la jeune femme. Elle savait que la meilleure amie d'Axel connaissait certaines boutiques idéales pour trouver la perle rare. Célia espérait simplement que cela allait être en adéquation avec ses convictions et qu'elle trouvera autre chose que des vêtements issus de l'exploitation animale. Donc, gros challenge en perspective.

La soirée en question arriva plus vite que prévu. Le reste de la semaine avait été assez compliquée pour la jeune femme. Le jour de la visite de sa mère, elle avait reçu un appel du commissariat pour assister à une confrontation. Ce que la jeune femme avait accepté, pleine d'appréhension. Cela avait été même pénible même si elle faisait bonne figure. Pour la première fois depuis son cambriolage, elle faisait face à son agresseur. Et elle était assez choquée de se rendre compte que ce n'était qu'un gosse.. Il avait vingt ans... Célia était restée derrière une vitre teintée mais c'était une mascarade, sachant que le jeune homme savait exactement qui pouvait le reconnaître. Le reste de la journée, elle l'avait passé à la boutique pour se changer les idées. Mais finalement, au cours de la fin de semaine, elle avait réussi à s'accorder une après midi. Et Jane lui avait trouvé la boutique parfaite. Et Célia était certaine qu'Axel n'y était pas étranger. Parce que la boutique ne proposait que des vêtements éthiques. Une belle trouvaille. Même si la plupart des vêtements étaient quand même hors de prix. Elle faisait une exception pour la robe pour laquelle elle avait eu un véritable coup de cœur. Mais elle savait qu'elle n'en achèterai pas d'autre. Finalement, elle avait opté pour une robe fourreau. Ce n'était pas le genre de robe qu'elle portait, mais cela changeait. Et elle avait envie de faire bonne impression. Célia entrait dans un monde qui n'était pas le sien. Et elle avait besoin de ne pas sortir du lot. Et puis, c'était aussi l'image du club d'Axel qu'elle ne voulait pas troublée, en même temps que celle de la fondation qu'elle avait créée avec l'aide de Cora. C'était important pour elle de leur donner une bonne image. Célia s'était préparée à cette soirée mais ce qu'elle avait imaginé, était un peu loin de la réalité. Le club était bondé. Et elle ne connaissait qu'un dixième des invités. Cela la rendait nerveuse. En plus, les hommes la regardaient et cela la mettait mal à l'aise. Toutefois, elle ne le montrait pas. Et elle essayait de parler de la fondation dès qu'elle le pouvait. Parce qu'elle était là pour ça. Pas pour faire des rencontres. Parce qu'elle savait que la plupart des personnes présentes à cette soirée, elle n'allait pas les revoir. Kara avait fait un travail formidable. Elle avait fourni toutes les affiches des animaux qui ornaient ce soir les murs du club. C'était un très beau travail. Et d'ailleurs l'antiquaire avait été la féliciter et la remercier une nouvelle fois. Parce que la photographe était présente. Parce qu'elle faisait partie de l'aventure et qu'elle avait participé à tout ça. Et si en plus, cela pouvait lui permettre de trouver des clients c'était encore mieux. Elle se trouvait au milieu d'une conversation quand elle remarqua Axel. Elle s'excusa auprès des invités et alla à la rencontre de son compagnon. A ses mots, elle lui fit une légère grimace. « Tout se passe bien pour l'instant. Mais j'ai les mains qui tremblent... » Elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Ce soir, elle avait opté pour un chignon sur le côté de sa nuque. Cela la changeait. Tout la changeait ce soir. Elle ajouta ensuite avec un léger sourire. « Et je n'ai même pas encore pris la parole. Si je m’évanouis, tu crois que ça peut passer inaperçu ? » Elle soupira légèrement. Parler en public ce n'était pas ce qu'elle préférait. Même si c'était une cause qui lui tenait à cœur. Elle espérait ne pas bégayer et encore moins, tourner de l'oeil. Elle regarda à nouveau Axel. « Tu ne voudrais pas parler à ma place ? » Bien sûr, elle plaisantait. Elle savait que c'était à elle de parler mais bon, qui ne tente rien n'a rien.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 9 Oct - 23:52

Enjoy the moment.

D’un geste rassurant, Axel s’empara des deux mains de la jeune femme. Il savait qu’elle était nerveuse, mais elle n’avait aucune raison de paniquer. Bien entendu, ses mots le firent sourire et il plongea son regard dans le sien avant de prendre la parole avec une étonnante conviction. « Hey, tout va bien se passer… Jusqu’ici, tu t’en sors à merveille et crois-moi, parvenir à capter l’attention de ces gens est loin d’être simple. Tu es absolument parfaite, ne change rien. Tu ne t’évanouiras pas parce-que je serai à tes côtés tout le temps… si tu sens que tu commences à paniquer, concentre toi sur moi. Je te promets que tout va bien se passer.» Il déposa un baiser au coin de ses lèvres et lui adressa un sourire bienveillant. La demande qui suivit le fit rire de bon cœur. « Oh je pourrais effectivement le faire si tu penses que cette tâche est parfaitement insurmontable pour toi. Mais vois-tu, je suis intimement convaincu du contraire. Je sais que tu vas y arriver, ça ne fait pas l’ombre d’un doute. Une fois encore, tu vas faire des merveilles. N’oublies pas que je serai là, tout le temps…» Il terminait à peine sa phrase que l’animateur du gala l’invitait à se rendre sur scène. « Je t’aime… tu vas y arriver. »


Le voyage jusqu’à Brisbane avait été éprouvant mais paraissait indispensable au regard de la situation actuelle. Sarah Hawkins avait beau avoir l’habitude des voyages d’affaires et des déplacements quotidiens, celui-ci était particulièrement éreintant, aussi bien sur le plan physique que moral. Après avoir ôté la pince qui retenait ses longs cheveux blonds aux boucles parfaitement dessinées, elle s’allongea sur son lit en soupirant d’aise. La décoration dans les tons de rouge et de beige avait des allures reposantes et réconfortantes. Elle aimait ça. Petit à petit, son esprit divagua et l’avocate se perdit dans ses pensées. Il lui fallut à peine quelques secondes pour qu’elle se mette à songer à Axel. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, c’était lors des funérailles de William, quelques semaines plus tôt. Jamais elle n’aurait pu imaginer que le dédain de son ex-fiancé puisse la toucher à ce point. Sarah avait pourtant refait sa vie, elle était sur le point de se marier et menait une existence comblée et heureuse. Alors bon sang, pourquoi la présence d’Axel l’avait troublée à ce point ? Peut-être parce qu’il était différent des autres hommes et c’est ce qui lui avait toujours plu chez lui. Elle aimait sa nonchalance, son charisme, son tempérament à la fois tendre et protecteur. Durant des années, elle avait été convaincue qu’il était l’homme de sa vie. Qu’elle passerait toute son existence à ses côtés et que rien ne viendrait se mettre en travers de leur chemin. Elle haussa les yeux au ciel en songeant à tout ça. Ridicule !! Ces rêveries de petite fille n’avaient plus lieu d’être désormais. Axel avait choisi de changer leurs plans, de faire cavalier seul et de renoncer à cet avenir dont ils avaient si souvent rêvé. Sa désillusion était telle, qu’elle avait fini par s’enfermer dans le travail au point même de renoncer à sa propre fille. Et Emily d’ailleurs, à quoi pouvait-elle bien ressembler désormais ? Etrangement, Sarah ne s’était jamais véritablement soucié du sort de sa progéniture. Sans doute parce qu’elle savait qu’Axel ferait tout pour l’aimer, la protéger et lui offrir une vie confortable. Mais quelques jours auparavant, elle avait reçu un mail étrange… un mail qui l’informait qu’elle était officiellement déchue de ses droits (droits auxquels elle avait tacitement renoncé il y a cinq ans) au profit d’une certaine Célia Scott… cette même Célia dont elle avait tellement entendu parler suite à la visite d’Axel. Etrangement, elle ne pouvait pas l’accepter. Il était totalement hors de question qu’une autre femme lui vole sa vie. Cette vie qu’elle aurait dû partager avec Axel et Emily. C’était difficile à accepter. Alors elle avait décidé de se rendre en Australie, de découvrir ce qu’était la vie de son ancien amant désormais et pourquoi pas, de comprendre ce qu’avait de si merveilleux cette fameuse Célia. Après quelques recherches, elle avait fini par obtenir l’adresse du club. Ce n’était pas compliqué, Axel détenait l’endroit le plus branché de Brisbane et par chance, un gala de charité en faveur du refuge de cette chère Célia était organisé. Fort bien. Elle allait s’y rendre… peut-être parviendrait-elle à raviver les souvenirs d’Axel également. Elle songea alors à son futur mari et elle était forcée de constater qu’il faisait pâle figure à côté du militaire. Oh Jonathan était un célèbre avocat, tout comme elle, il était bel homme et très sympathique… mais Axel était Axel malgré tout. Bien décidée à mettre son plan à exécution, la jeune femme se leva et chercha dans sa valise la tenue adéquate. Finalement, elle opta pour une magnifique robe bleu roi estampillée des initiales d’un grand couturier parisien. Elle n’avait encore jamais eu l’occasion de la porter mais elle savait par avance qu’elle ferait sensation. Le tissu s’adaptait parfaitement à sa frêle silhouette tout en mettant en avant les formes les plus généreuses de son anatomie. Autour de son cou, elle attache un collier de perles extrêmement raffiné et à ses oreilles, des boucles assorties. Il n’y avait pas à dire, Sarah était une femme magnifique. Elle hésita longuement au sujet de sa coiffure : devait-elle attacher ou détacher sa longue crinière ? Après mure réflexion, elle préféra les laisser lâchés et simplement ornés d’un serre-tête extrêmement fin et assorti à sa robe. Elle attrapa un tube de rouge à lèvres qui s’accordait à merveille avec son teint pâle et termina son look par des escarpins vertigineux qui venaient donner davantage d’allure à ses jambes parfaites. Cette fois-ci, elle était définitivement prête. Quarante cinq minutes plus tard, elle se trouvait au club… c’était donc ça son rêve ? Elle était étonnée, il fallait bien l’admettre. Cet endroit était loin de ressembler à tout ce qu’elle avait pu imaginer. Ce n’était pas désagréable, c’était même franchement sympa de se trouver ici. Perchée en haut des escaliers, elle observait la foule avec sérieux quand son regard se posa sur Axel. Un court instant, elle sentit son cœur manquer un battement. Il était parfait… elle aimait cet air sérieux et décontracté à la fois. Il y avait cette lueur malicieuse dans son regard… cette lueur qu’elle aimait tant. Autrefois, il la regardait souvent de cette manière. Mais cette fois, cette expression ne lui était pas adressée, non. Axel venait de se diriger vers une femme blonde qui… NON ? C’était une plaisanterie, là ? Sarah descendit quelques marches afin de mieux voir la scène… bon sang… cette femme lui ressemblait étrangement. C’était presque troublant de constater que parmi toutes les femmes qui lui tournaient autour, Axel avait précisément choisi celle qui lui ressemblait. Etait-ce un hasard ? Elle en doutait beaucoup. Puis la fameuse Célia Scott fut invitée sur scène et tout le monde se mit à l’applaudir. Tout le monde, sauf Sarah qui poussa un soupir d’exaspération. Elle s’avança vers la scène et observa la jolie Célia qui s’en sortait plutôt bien avec son discours. Elle lança un regard en direction d’Axel et une fois encore, parvint à déceler une véritable admiration dans son regard. Il aimait cette femme, cela ne faisait aucun doute. Perdue dans ses pensées, Sarah garda toute son attention focalisée sur Axel et n’en sortie qu’en entendant la foule se mettre à applaudir une nouvelle fois.

Le discours de Célia était merveilleux et d’ailleurs, l’assemblée s’était levée pour l’applaudir comme il se doit. Axel était le premier à manifester sa fierté et d’ailleurs, il aida Célia à descendre de la scène en la faisant virevolter dans ses bras. « Je t’avais dit que tout allait bien se passer. Tu as été… incroyable !!! Je suis tellement, tellement fier de toi !! » Ne pouvant y résister, il l’embrassa tendrement avant de laisser place aux invités qui tenaient à poser des questions à la jeune femme. S’il resta un moment avec elle, il ne tarda pas à l’abandonner afin de s’assurer une nouvelle fois que la soirée se déroulait au mieux.

Sarah n’avait rien manqué de l’échange entre les deux amoureux. Elle était partagée entre la jalousie et le dédain. Axel venait de s’éloigner et à mesure que le temps passait, la masse devenait moins dense autour de la jeune femme. C’est cet instant précis que Sarah décida de choisir pour intervenir. Elle s’approcha de Célia et fut encore plus surprise par leur ressemblance lorsqu’elle se trouva près d’elle. « Beau discours… j’ignorais que la cause animale pouvait toucher le cœur de tous ces hommes. Je vous félicite, ce n’est pas simple de parler en public. Alors comme ça, vous êtes la propriétaire de ce refuge ? C’est intéressant…» Non ça ne l’était pas… Célia était bien trop lisse, bien trop sage. C’est donc ça qui plaisait tant à Axel ? C’est cette femme là qui venait de prendre sa place dans la vie de sa fille ? Sarah s’adressait à Célia avec une bienveillance toute feinte et personne n’aurait pu imaginer qu’il s’agissait là d’un simple numéro de manipulation. « Simple curiosité, pardonnez ma question si elle est indiscrète mais… comment parvient-on à convaincre le propriétaire d’un club aussi réputé d’organiser une soirée comme celle-ci ? Vous avez un secret, n’est-ce pas ?»

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Lun 10 Oct - 18:35




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Elle gardait ses yeux verts sur Axel. Il avait le don pour la rassurer, pour trouver les bons mots et faire naître un sourire sur ses lèvres. La jeune femme acquiesça de la tête. Elle espérait que tout allait bien se passer. Parler en public de cette façon, n'était pas une de ses passions. Mais elle pouvait encore faire abstraction de cette peur qui commençait à l'envahir peu à peu. En tout cas, Axel avait fait fort. Elle ne s'attendait pas à autant de personnes. Elle ne savait même pas comment il avait fait. Comment il avait pu convaincre toutes ses personnes de venir à cette soirée. Serrant ses mains dans celles d'Axel, elle hocha doucement la tête. « Je vais faire de mon mieux. » Lâcha-t-elle avant d'être appelée sur la scène. Elle s'y dirigea, l'estomac noué. Elle qui n'aimait pas parler aux gens. Elle qui les fuyait depuis des années. Il y avait tant de personnes ce soir. L'antiquaire en avait la tête qui tournait. Elle remercia l'animateur qui l'avait une nouvelle fois présentée puis elle se posa derrière le pupitre, le micro ouvert. Son cœur battait la chamade et elle avait l'impression que tout le monde l'entendait. Les yeux verts de Célia balayaient la salle, offrant un sourire à ceux qui l'avaient salué. Puis elle jeta un œil à Axel qui l'observait. Elle lui rendit son sourire avant de prendre la parole. Ce soir, elle parlait d'une cause qui lui tenait à cœur. Une cause qui était bien trop peu défendue. Bien sûr il y avait d'autres causes à défendre, mais celle-ci, il ne fallait pas l'oublier. Et Célia voulait que les gens prennent conscience que la cruauté envers les animaux était là, présente, chaque jour sous des formes différentes. Célia avait le trac. Mais rapidement, elle s'était décontractée. Parce qu'elle parlait d'un sujet qui la passionnait. Parce qu'elle aimait ce qu'elle était entrain de faire avec Cora, Kara, Matt, Rory, Elsie, bref toutes ces personnes qui travaillaient avec elle à la fondation. Qui étaient animées par  la même passion, la même générosité. Mais la générosité n'était pas toujours celle du porte-feuille. Elle venait souvent du cœur. Chaque pensionnaire du refuge avait un nom, un carnet de santé. Il avait un coin à lui, une gamelle à son nom. Il était important. Chaque animal qui entrait à la pension était certain d'avoir l'attention et les soins dont il avait besoin. Parce qu'il ne s'agissait pas seulement d'animal égaré. Non, il y avait aussi des animaux maltraités. Des animaux qui avaient subi des tortures, des privations, qu'on avait délaissé puis abandonné. Certains allaient en garder des séquelles toutes leurs vies. Célia voulait parler de tous ces aspects. Elle voulait susciter une prise de conscience. Comme Axel, elle savait très bien que la plupart des convives se sentaient concernées par cette cause. Mais il y avait les autres. Ceux qui étaient là pour se montrer, pour parader, s'acheter une conscience, dépenser l'argent dont il ne savait plus quoi faire. C'était surtout à ces personnes que la jeune femme s'adressait. La pension avait déjà récupéré une cinquantaine de petits trésors. Cinquante, c'était déjà énorme... Et chaque jour, il avait besoin de soins, de nourriture. Mais la fondation voulait également mettre en place des thérapies comportementales, des cours de dressages ou encore des campagnes de sensibilisation. Et pour cela, elle avait besoin de fonds, de la générosité des donateurs présents ce soir-là. Au fur et à mesure de ses paroles, Célia exposait les actions de la fondation, mais aussi certaines histoires vécues par ces animaux. A la fin de son discours, Célia remercia tous les invités de cette soirée avant de descendre de la scène. Axel en vrai gentleman qu'il était, l'aida à mettre pieds à terre. « Merci ! Mais j'ai quand même failli tourner de l'oeil. Heureusement que tu étais là. » Un sourire s'afficha sur ses lèvres avant que le propriétaire des lieux ne l'embrasse tendrement. La minute suivante, il s'était déjà éclipsé. Elle l'observa, esquissant un sourire. Puis Célia reporta son attention sur les invités qui lui posaient des questions. Avec patience et tact, la jeune femme répondait à chaque question. Certaines personnes étaient ravies de faire un geste pour la fondation. D'autres avaient des propositions de publicités. Parce qu'il y avait des commerçants et qu'ils étaient partants pour mettre une affiche ou faire des récoltes sporadiques pour la fondation. Cela touchait beaucoup Célia. A croire que son discours avait ouvert les yeux de certaines personnes. Et elle en était ravie. Elle venait de remercier l'une des invités quand une voix féminine attira son attention. Célia releva son visage et découvrit une jeune femme qui semblait avoir son âge. Peut-être un peu plus à voir les marques autour de ses yeux. Et surtout, elle avait un accent britannique qu'elle ne pouvait pas ignorer. « Merci. Je crois que certaines personnes souhaitent vraiment s'intéresser à autre chose, qu'à elles-même. » Ajouta l'antiquaire avec un sourire. Elle garda ses yeux verts sur la jeune femme qui lui parlait. Elle avait une drôle d'impression. Pas tant par les quelques ressemblances physiques qu'elles pouvaient partager, mais par ce regard qu'elle portait sur elle. « J'en suis la copropriétaire pour être exacte. » Un serveur passa au même moment près d'elles et Célia prit une coupe dans ses mains après avoir remercié Mary, l'une des serveuses du club, qu'Axel lui avait présenté. Célia avait une bonne mémoire pour les prénoms. Et c'étaient encore plus le cas quand il s'agissait des personnes qui travaillaient avec son compagnon. L'antiquaire prit une gorgée puis elle reporta son attention sur la femme qui lui faisait face. A la question de cette dernière, elle garda un instant ses yeux verts sur elle. « Je n'ai pas eu besoin de le convaincre. C'est un homme généreux qui aime les animaux et qui s'intéresse à leur sort. Il a d’ailleurs été le premier adoptant de la fondation. Et cette soirée est son œuvre. C'est lui qui a eu cette merveilleuse idée. » Elle esquissa un sourire. Elle se souvenait de la visite d'Axel et d'Emily à la fondation. C'était ce jour-là qu'elle avait fait la connaissance de la petite fille. Et que son propre cœur s'était ouvert à nouveau. « Et il a fait un travail magnifique. » Célia était touchée par ce qu'avait fait Axel. Rien ne l'obligeait à faire cette soirée. Pourtant, il l'avait organisé, de A à Z. Et maintenant, la fondation avait eu un beau coup de projecteur. D'ailleurs ses yeux verts se posèrent sur ce dernier. Il était près du bar, entrain de parler avec l'un des adjoints au maire de la ville. Célia l'observa un instant et esquissa un nouveau sourire.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 12 Oct - 0:24

Enjoy the moment.

Pathétique. Sarah n’avait rien contre les défenseurs de la cause animale mais en l’occurrence, elle trouvait son interlocutrice particulièrement soporifique. Célia lui donnait la sensation d’être une jeune femme lisse, manquant cruellement d’assurance et de confiance en elle. Attentivement, elle détailla la belle antiquaire puis haussa légèrement les yeux au ciel… Axel avait donc fait le choix de s’enticher d’une pâle copie de sa personne. Le constat était fort intéressant dans la mesure où Sarah était persuadée que ce choix n’avait rien d’anodin. Après tout, leur histoire avait forcément marqué son esprit bien plus qu’il ne voulait l’admettre et elle se disait qu’inconsciemment, il n’avait peut-être pas tiré un trait sur leur passé. Cependant, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouve une once de jalousie à l’égard de cette jeune  demoiselle qui avait pris sa place dans la vie du militaire. C’était un peu comme si Célia lui avait volé une partie de son existence, du destin qu’elle aurait dû partager avec lui. C’était sans doute absurde, mais Sarah avait espéré qu’il n’ait pas refait sa vie, ou alors, qu’il se contenterait simplement d’histoire sans importance. Elle voulait demeurer la seule femme à avoir véritablement gagné son cœur. Hélas, elle avait bien compris lors de sa venue à Londres qu’une femme occupait désormais une place centrale au sein de son existence et qu’il ne s’agissait nullement d’une aventure sans lendemain. La demande de tutelle concernant Emily était venue confirmer ses craintes et l’avocate se disait qu’une intervention de sa part était nécessaire afin de recadrer un peu les choses avec cette fameuse amatrice d’antiquités. Souhaitant en apprendre un peu plus sur cette dernière, Sarah n’hésita pas à l’interroger quant à l’organisation de cette soirée ô combien réussie. Elle avait l’habitude de fréquenter les soirées mondaines et les galas de bienfaisances de la haute société anglaise mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Axel avait placé la barre à un haut niveau d’exigence. C’était presque frustrant pour elle de constater qu’elle s’était lamentablement trompée lorsqu’elle avait affirmé à Axel que son affaire ne fonctionnerait pas. Elle avait trouvé cette idée absurde pour ne pas dire totalement ridicule. D’une part, parce-que le monde des affaires lui était étranger et d’autre part, parce qu’elle portait un regard foncièrement négatif sur le monde de la nuit. Avec ce club, Axel prouvait qu’elle avait eu tort sur tous les plans : il était manifestement devenu un homme d’affaires aguerri et cet endroit était bien plus plaisant qu’elle n’osait l’admettre. « Je devine à votre regard que cette initiative vous touche tout particulièrement. » Oui, elle faisait allusion à ce regard énamouré et proprement affligeant que Célia lançait en direction du militaire. Elle connaissait ce tourment fabuleux qu’Axel était le seul à savoir faire naitre dans son cœur, elle avait connu ça elle aussi. Mais le portrait flatteur que Célia dressa de leur hôte ne manqua pas de la faire sourire avec cynisme. « Qu’est-ce qu’un homme ne serait pas capable de faire pour plaire à une femme ! Celui-ci tout particulièrement… » lança-t-elle innocemment. Son regard de braise se posa sur Axel qui n’avait toujours pas noté sa présence puisqu’il était en grande conversation avec un homme manifestement important. Sarah profita de la venue d’un serveur pour s’emparer à son tour d’une coupe de champagne qu’elle porta nonchalamment à ses lèvres. Elle venait d’adopter un air détaché et demeura silencieuse quelques secondes, le temps que Célia puisse prendre conscience de l’ampleur de ses paroles. Elle voulait la piquer au vif, la faire réagir sur un sujet particulièrement sensible. Elle savoura une gorgée du divin nectar et reposa son regard de velours sur la jeune femme, un léger sourire en coin.« Allons ne prenez pas cet air étonné, nous savons vous et moi qu’Axel Westlake est un homme qui n’a pas froid aux yeux et j’imagine que ses innombrables conquêtes peuvent toutes en témoigner. Il est tentant de croire ses belles paroles jusqu’au jour où  il finit par disparaître au bras d’une autre femme… Il est charismatique, ambitieux, sûr de lui et rencontre un succès hors du commun en affaires… Il y a là de quoi attirer de nombreuses proies dans ses filets. » Sans quitter Axel du regard, elle pencha légèrement la tête sur le côté et passa en revue la silhouette de son ancien fiancé. Il n’avait pas changé en cinq ans… il était toujours aussi élégant et attirant. « Peu de femmes peuvent se vanter de connaître Axel Westlake tel que je le connais… et certainement pas une pâle copie de la seule femme qu’il ait aimé dans sa vie.» Son attention revint se focaliser sur Célia et en un instant, le regard de Sarah devint glacial. « C’est donc vous l’incroyable Célia…» elle avait insisté sur ce mot avec un mépris évident. « Je ne me demande plus ce qui l’a attiré chez vous, la réponse me semble évidente à présent. » Elle la jaugea de la tête aux pieds puis haussa de nouveau les yeux au ciel, dépitée de constater que cette pseudo-ressemblance entre elles était à l’origine de leur histoire. Car oui, pour quelle autre raison Axel se serait-il intéressé à une insignifiante antiquaire ? « Vous pensiez sans doute être en mesure de voler ma vie ? Mais regardez-vous, vous n’êtes que l’ombre de celle que j’ai été… »


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Jeu 13 Oct - 21:11




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Ses yeux posés sur Axel, elle l'observait discuter avec l'adjoint au maire. Elle espérait qu'ils auraient le temps pour profiter ensemble de la soirée. Parce qu'après tout, si elle avait fait ses efforts vestimentaires, c'était aussi pour lui. Elle avait envie de lui faire plaisir. Parce qu'il était toujours habillé avec classe. Et que pour une fois, ils étaient un peu à égalité. En tout cas, Célia n'avait pas dit son dernier mot. Elle allait kidnappé l'homme d'affaires s'il ne venait pas à elle. Elle en avait bel et bien l'intention. Mais ça, c'était avant que cette superbe soirée ne soit perturbée par l'arrivée d'une invité indésirable. Et pourtant Célia avait encore tellement de choses à faire. Elle voulait échanger quelques mots avec les différents partenaires de la soirée. Et surtout, recueillir les différentes propositions qui avaient été faites à la fondation. Pour l'instant, tout se passait à merveille. Les gens appréciaient la soirée et ils profitaient du champagne et des petits fours. Célia se serait bien arrêté un instant pour savourer cette coupe qu'elle tenait à la main. Seulement, elle devait se montrer courtoise avec une femme qui finalement n'avait pas attendu longtemps avant de montrer son vraie visage. Célia n'avait pas mit longtemps à comprendre qui elle était. Cet accent, cette chevelure blonde, ses yeux clairs. Oui, elles avaient quelques points en commun. Et elle se souvenait d'ailleurs de sa rencontre avec Axel quand ce dernier lui en avait parlé pour la première fois. Célia n'y avait jamais prêté attention. Parce qu'elle savait que si Axel s'était intéressé à elle, c'était parce qu'ils avaient des points communs. Parce qu'ils se ressemblaient tous les deux. Parce qu'ils partageaient des univers semblables. La ressemblance avec l'ex fiancée du militaire n'était que fortuite. Et Axel l'avait tout de suite rassuré, en lui disant que son amour pour elle n'était pas dépendant de cet aspect. Que c'était d'elle dont il était tombé amoureux, de la personne qu'elle était. Et pour l'antiquaire c'était le principal. Elle savait qu'Axel l'aimait. Il le lui avait déjà dit et l'avait montré à plusieurs reprises. Célia n'avait donc aucun doute là dessus. Là encore, elle  était touchée par ce que son compagnon avait fait. Organiser toute cette soirée. C'était un geste qui lui allait droit au cœur. Et surtout, c'était un geste désintéressé. Axel voulait lui faire plaisir. Il voulait aussi, donner un coup de projecteur à une cause qui lui tenait à cœur. Il avait été le premier adoptant de la fondation. Et il avait accueilli Mango, comme un roi. Et Célia savait que tout cela, n'était pas feint. Sarah dépeignait un homme qu'il n'était pas. Enfin, il avait eu des conquêtes. Axel ne s'en était jamais caché. Mais il était célibataire. Célia n'allait pas lui en vouloir pour ça. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, à aucun moment le militaire ne lui avait donné matière à douter sur leur relation. Au contraire. A chaque fois qu'il pouvait lui montrer son attachement, il le faisait. Que ce soit par un mot laissé sur le frigo, sur son oreiller. Un message sur son téléphone. Un bouquet de fleurs qui était envoyé à la boutique. Il ne manquait jamais une occasion pour lui montrer ses sentiments. Et c'était agréable. Parce que Célia savait qu'Axel avait eu du mal jusque là, à parler de lui, de ce qu'il ressentait. Et cela, à cause de la femme qui était à ses côtés. Les paroles de Sarah la faisaient doucement sourire. « Excusez- moi, mais est-ce que vous essayez de faire un peu d'humour ? » Parce que là, c'était clairement tombé à plat. L'antiquaire prit une gorgée de son champagne. Elle posa ses yeux verts sur l'avocate avant de reprendre la parole. « C'est ironique quand même d'entendre ce genre de paroles de votre bouche. Tout comme le fait, que vous vous donner encore le droit de juger les autres. » Elle n'appréciait pas la façon dont elle parlait d'Axel. Elle n'aimait pas les personnes qui parlaient sur un tiers sans leur présence. Et c'était ce que Sarah était encore de faire. Mais Célia restait calme et gardait même un fin sourire sur les lèvres. L'anglaise n'allait pas arriver à la faire douter d'Axel. Parce qu'ils se faisaient confiance tous les deux. Et qu'ils avaient assez parler ensemble pour se connaître suffisamment. « Pour une personne qui se targue de le connaître, vous faîtes pourtant un portrait erroné de l'homme qui partage ma vie. » Axel n'était pas du genre à abandonner les gens. Il n'était pas comme ça. S'il était parti, c'était parce que Sarah ne lui avait pas laisser le choix. Et il ne s'était pas sauvé. Il était venu vivre ici avec Emily. Et c'était Sarah pendant ces cinq dernières années qui s'étaient écoulées, qui n'avait même pas pris la peine de lui envoyer un courrier. Ou de tenter d'entrer en contact avec la fille qu'ils avaient eu ensemble. A l'attaque de Sarah, Célia garda son regard sur elle, n'étant nullement touchée par ce que l'avocate lui disait.  Elle voyait où l'anglaise voulait en venir mais malheureusement pour elle, Célia n'allait pas entrer dans son jeu pathétique. « En fait, je crois que pour voler une vie, il faut s'y intéresser. Et je ne m'intéresse pas à la vôtre. Vous n'êtes rien pour moi. » Jusque là, l’existence de Sarah l'avait laissé indifférente et cela n'allait pas changé. Surtout pas maintenant. Elle avait trouvé un équilibre avec Axel et Emily. Et pour l'antiquaire, c'était ça le plus important. « Je ne suis pas comme vous. Vous êtes égoïste, égocentrique, manipulatrice, jalouse et aigrie de surcroît. Vous blâmez les autres pour les erreurs que vous avez commise. Je n'ai rien à vous envier. Absolument rien du tout. »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 16 Oct - 12:38

Enjoy the moment.


L’homme qui partage ma vie… A ces mots, Sarah se mit à sourire avec un évident mépris. La naïveté de son interlocutrice frisait le pathétisme mais elle se garda bien d’en faire la remarque. Comment Axel pourrait-il éprouver un quelconque intérêt envers une femme aussi niaise ? C’était presque décevant de sa part…La suite ne fit qu’accentuer ses préjugés concernant Célia et l’avocate laissa échapper un léger rire à l’entente de ses paroles. « Rien que ça ? Et bien pour quelqu’un qui me reproche de porter un jugement sur autrui, je trouve que vous faites preuve d’une réelle condescendance. Laissez-moi vous dire une chose : vous êtes l’archétype de tout ce qu’il peut bien détester…vous vous bercez d’illusions en pensant être différente des autres. Par ailleurs, vous n’avez aucun pouvoir pour m’empêcher d’être ici ou de passer une soirée en compagnie du père de ma fille. Quant à savoir ce que vous pourriez bien m’envier et bien… non laissez tomber, la liste serait bien trop longue et je ne suis pas venue ici pour parlementer avec vous durant des heures. Retournez donc nettoyer les boxes de vos animaux, c’est encore ce que vous faites de mieux j’imagine.» Une fois encore, elle laissa son regard perçant scruter la jolie antiquaire avec un air de dégoût et d’évident rejet. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle éprouvait une véritable curiosité envers cette fameuse australienne qui semblait avoir métamorphosé la vie de son ancien fiancé. Elle s’était dit qu’il s’agissait certainement d’une femme exceptionnelle car elle savait mieux que quiconque à quel point il était compliqué d’attirer l’attention d’Axel. Mais maintenant qu’elles étaient face à face, Sarah ne percevait rien d’autre qu’une épouvantable copie de sa personne. Etait-ce ce faux air de ressemblance qui avait fait la différence dans le cœur du militaire ? Aux yeux de l’avocate, cela semblait évident et elle était convaincue que n’importe quel psychologue de bas étage saurait s’en rendre compte…

L’adjoint au maire était un homme qui fréquentait souvent le club, tout en essayant la plupart du temps de faire preuve de discrétion. Plus d’une fois, Axel l’avait aidé à se sortir de situations périlleuses qui auraient pu coûter quelques voies à son parti au cours des prochaines élections. Toujours est-il qu’il n’avait rien manqué du discours de Célia et félicitait à présent le propriétaire des lieux pour cette belle initiative. La conversation allait bon train et les deux hommes passèrent en revue de nombreux sujets jusqu’à ce que l’attention d’Axel ne se reporte en direction de sa douce Célia. Il éprouvait une immense fierté quant au travail qu’elle accomplissait chaque jour, mais aussi, envers la femme incroyable qu’elle était. C’est ce qu’il était en train d’expliquer à son interlocuteur lorsque son attention se porta vers la silhouette de cette femme mystérieuse avec laquelle Célia conversait. Elle lui était familière… un peu trop, sans doute. Fronçant légèrement les sourcils, il s’avança d’un pas pour mieux la voir et… « Bon sang… ! » Que diable venait-elle faire ici ?? Une expression sombre traversa son visage et il ne tarda pas à interrompre l’adjoint au maire. « Hum mon cher Bailey, j’espère que vous ne voyez aucun inconvénient à ce que nous continuions cette conversation un peu plus tard ? » « Absolument pas, faites donc !! J’accapare votre attention depuis tout à l’heure, j’imagine que vous avez beaucoup à faire. Je reviendrai vers vous un peu plus tard. » Le fameux Bailey replongea son nez dans son verre de scotch avant d’être apostrophé par un autre invité. D’un pas assuré, Axel s’était dirigé vers les deux femmes et interposé entre elle en un geste assurément protecteur envers Célia. Son regard sombre s’était fait plus dur, plus froid, plus dangereux aussi. Pour sa part, Sarah se mordilla légèrement la lèvre, visiblement amusée par la situation. Oui… elle avait bien changé la ravissante petite étudiante en droit qu’il avait tant aimé !! Autrefois timide et discrète, elle était désormais devenue un ténor du barreau et ne semblait pas manquer d’assurance. Axel n’y avait pas prêté attention au cours de leur dernière rencontre mais le visage de Sarah était beaucoup moins doux et délicat que dans ses souvenirs. Le blond naturel de ses cheveux avait laissé place à une longue crinière dorée qui mettait en valeur le vert profond de ses yeux et ses jeans délavés avaient été remplacés par des tenues de grandes marques qui, il fallait bien le reconnaître, lui allait à merveille. Elle avait un petit grain de beauté sur la joue gauche, exactement comme Emily. D’ailleurs, il aurait été incongru de prétendre que la mère et la fille ne se ressemblaient pas car elles étaient assurément similaires. Physiquement, Emily lui avait toujours beaucoup fait penser à Sarah ; le même regard, le même sourire, la même façon de se mouvoir…Cela dit, Axel n’avait pas la moindre envie de s’attarder sur ce genre de détails.Pour l’instant, le militaire était bien trop préoccupé par cette visite surprenante et ô combien indésirable. « Tu n’as rien à faire ici. » Sarah affichait toujours ce léger sourire narquois et avant même qu’Axel ne puisse ajouter le moindre mot, l’impétueuse anglaise lança un énième regard dédaigneux en direction de Célia. D'un mouvement de tête, elle fit passer l'ensemble de ses cheveux dans son dos et croisa ses bras devant elle tout en désignant Célia du menton.« C'est une plaisanterie n'est-ce pas ? Ne me dis pas que c'est avec … ça … que tu as décidé de refaire ta vie ! » Elle touchait un point sensible et le savait. Mais elle n'était pas venue pour ça. La jeune femme avait avant tout envie de voir Emily et de faire comprendre à cette trainée d’antiquaire qu’elle n’avait nullement l’intention de lui céder sa place. C’était une question de principe, elle refusait que Célia devienne la tutrice de leur fille et avait la ferme intention de mener contre eux l’une de ces batailles juridiques dont elle avait le secret. Axel s’était avancé vers Sarah, montrant son visage le plus sombre.« Ne me pousse pas à bout, Sarah, surtout pas...» C’était un jeu dangereux pour elle. Sarah connaissait le tempérament d’Axel et savait qu’il avait raison. Aussi, elle ne tarda pas à reprendre la conversation. « De toute façon, je ne suis pas venue ici pour parler de ça. J’ai simplement envie de voir ma fille qui, au cas où tu l’aurais oublié, est encore sous ma responsabilité. Où est-elle ? » demanda-t-elle en regardant par dessus son épaule, comme si elle avait une chance d’apercevoir Emily ici. Axel se mit à rire. Ce rire qui sortait toujours de sa bouche lorsqu’il était sur le point de passer à l’acte. C'est dans ces moments-là qu'il comprenait parfaitement cette folie furieuse qui pouvait s'emparer de certains hommes, les poussant par la suite à commettre le pire. S'il avait pu étrangler Sarah de ses propres mains, il va de soi qu'il n'aurait pas hésité un seul instant. Comment pouvait-elle prétendre être la mère d’Emily alors qu'elle ne l'avait pas vu depuis le jour de sa naissance ? Voilà pourquoi durant quelques secondes, le jeune homme se mit à rire, un rire à la fois nerveux et sarcastique. Cela dit, il gardait à l’esprit que Sarah mieux que quiconque était en mesure de faire jouer la justice en sa faveur si elle le souhaitait. C'était injuste voire même totalement inadmissible mais elle était une avocate de renom, capable de faire bouger des montagnes et d’obtenir ce qu’elle désirait avec une aisance remarquable. Toutefois, loi ou pas, il était prêt à faire tomber des têtes pour le bien être de sa fille et il savait que JAMAIS il ne laisserait Sarah prétendre être sa mère. Ils avaient un accord. Sarah avait renoncé à ses droits sur Emily depuis bien longtemps et si elle était ici, c’est certainement car elle savait que Célia était sur le point de devenir sa tutrice et par conséquent, de lui prendre ses droits. « Je crois que j’ai ma entendu… Ta fille ? Tu ne manques vraiment pas de culot ma parole. Ma fille n’est pas ici. Et ne compte pas sur moi pour te dire où trouver Emy. Tu n’es qu’une étrangère à ses yeux. Alors tu vas me faire le plaisir de faire demi-tour et de ne plus jamais mettre les pieds ici, c’est bien clair ? De quel droit prétends-tu être sa mère ? Est-ce toi qui lui raconte une histoire avant qu’elle s’endorme ? Ou bien qui l’accompagne à l’école tous les matins ? Lui as-tu déjà fait un câlin pour la consoler ou bien, veillé sur elle toute une nuit quand elle avait de la fièvre ? Lui as-tu déjà préparé un chocolat chaud ou bien joué avec elle ? As-tu déjà ri avec Emily ou bien pris sa main dans la tienne ? Jamais… Célia fait toutes ces choses et bien plus encore. Ne t’en déplaise, elle est le modèle dont elle a besoin et dont elle a toujours rêvé. Elle est notre fille.» « Notre fille », à Célia et à lui. Sa main s’était glissée dans celle de Célia et il n’avait pas l’intention de la lâcher. Ils faisaient front ensemble face à l’indésirable présence de Sarah. Cette dernière lança un regard furtif en direction de leurs mains et sentit son cœur se serrer. Si l’espace d’une seconde elle failli flancher, elle ne tarda pas à se reprendre en main et à redevenir cet être froid et dénué de sentiment. « Oh je t’en prie Axel, arrêtons ces gamineries !! J’admets avoir fait une erreur en vous laissant partir. La situation était compliquée et j’ai paniqué. Mais crois-moi, il ne s’est pas passé une journée sans que je pense à elle. » Axel laissa échapper un nouveau rire cynique et haussa les yeux au ciel. « C’est pour ça que tu as cherché chaque jour à avoir de ses nouvelles… Sérieusement, boucle-là. Tu as fait un choix; tu l'assumes. Emily n'est pas ta fille. »Axel avait pris soin de détacher chaque mot afin que Sarah comprenne qu'il n'avait pas la moindre intention de baisser la garde. La jeune femme haussa les épaules et fixa son ancien fiancé avec ardeur durant quelques secondes. Peu à peu, son visage aux lignes parfaites se déforma pour laisser place à un rictus arrogant. « Ou peut-être qu'elle n'est pas la tienne... » Voilà qui fit immédiatement perdre à Axel toute sa contenance. Tout d'abord, il pensa que ce n'était qu'un énième stratagème de la part de Sarah pour le faire craquer mais vu le regard qu'elle lui lançait à présent, il fut pris de doute. « Qu'est-ce qui se passe ? Tu ne sais plus quoi répondre ? Ca t'étonne tellement ? Allons Axel, ne sois pas si naïf. Je t'aimais c'est vrai, mais personne n'est à l'abris d'un léger dérapage, tu étais toujours en mission à l’étranger et j’étais une femme déjà très courtisée. Au fait, comme se porte Harry ? C’est toujours ton ami, n’est-ce pas ? Tu lui passeras le bonjour de ma part… il sera ravi. » Elle souria de nouveau et lança un regard triomphant en direction de Célia avant de tourner les talons. Axel était resté figé, probablement perturbé par les mots de Sarah. Se pouvait-il qu’Emily ne soit pas sa fille ? Non… non, c’était impensable !! Harry était son ami, c’est vrai. Il avait passé beaucoup de temps avec Sarah durant ses absences mais… non, non et non !! Il déglutit avec difficulté et se tourna vers Célia avant de déposer ses mains sur ses épaules en un geste tendre. « Tu vas bien ? » demanda-t-il, toujours plongé dans les méandres du questionnement qui s’imposait désormais à lui. Visiblement perturbé, il lui eu besoin de quelques secondes supplémentaires avant de pouvoir dégoiser de nouveaux mots.« Excuse-moi je … j'ai besoin de faire le point car … tout est confus dans mon esprit et je … c'est une vraie salope ma parole !! »Et encore, le militaire essayait de rester poli. « Ca va aller, ne t’en fais pas. Rejoins tes invités, ils ont encore des tas de questions à te poser. » Il laissa sa main droite glisser le long du bras de Célia en une douce caresse et toujours plongé dans ses pensées, fit demi-tour. Il regagna son bureau situé à l’étage, en ferma la porte et s’avança jusqu’à la fenêtre qui donnait sur l’extérieur. Durant plusieurs minutes il songea aux mots de Sarah. Puis soudain, il entendit la porte s’ouvrir et n’eut pas besoin de se retourner pour savoir qu’il s’agissait de Célia. Sa merveilleuse et parfaite Célia. « Tu crois que c'est possible ? Tu crois qu’Emily pourrait ne pas être ma fille ? Parce-que c'est clairement ce qu'elle a sous entendu et plus j'y pense, plus je me dis que c'est quelque chose de probable. Quand nous vivions encore ensemble Sarah et moi, il est vrai qu’Harry passait beaucoup de temps chez nous et je… » Il s’interrompit et ferma les yeux un court instant. « Célia… qu’est-ce que je dois faire ? Si je ne suis pas le père d’Emily je vais… je vais la perdre tout simplement…»



roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 16 Oct - 17:35




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


C'est fou ce qu'on apprenait, rien qu'en observant les gens. L'antiquaire ne connaissait pas Sarah. Sauf par le biais de certains récits que lui faisait Axel. Elle-même n'avait jamais été confrontée à la jeune femme. Seulement, elle n'avait pas mis très longtemps à comprendre le genre de femme qu'elle pouvait être. Il suffisait de l'observer, de l'écouter. Célia avait peut-être pas mal de difficultés à communiquer avec les autres. Mais là, où elle était douée, c'était pour cerner les gens. Oh, il lui arrivait de se tromper mais en général, son instinct était plutôt bon. Alors les paroles de l'anglaise la faisaient plutôt sourire. Nullement blessée par ce qu'elle pouvait dire. Célia se fichait de savoir ce que l'avocate pouvait penser d'elle. Comme elle le lui avait dit, elle n'était rien pour elle. Et elle restera toujours une étrangère, une inconnue. Alors à quoi essayer de convaincre l'anglaise qu'elle se trompait sur elle, sur toute la ligne ? C'était une fâcheuse perte de temps. Rien de plus. Affichant un fin sourire sur les lèvres, l’antiquaire gardait ses yeux sur elle. « Je n'ai jamais prétendue être meilleure qu'une autre. J'ai simplement dit que je n'étais pas comme vous. Et je n'ai porté aucun jugement, je n'ai fais que vous observer. » C'était étrange de constater que Sarah, aussi grande avocate qu'elle le prétendait, et qu'elle était sûrement, qu'elle était incapable de se rendre compte de ses propres faux pas. « Et ce que je fais de mieux, c'est ouvrir des thorax avec un scalpel et réparer des cœurs dysfonctionnels. Mais j'adore aussi m'occuper de mes animaux, c'est vrai. » Elle n'allait pas prétendre être une autre personne. Célia était ce qu'elle était. C'était ainsi qu'elle avait réussi à se lier d'amitiés avec ses amis, à partager le même univers avec d'autres. Et à tomber amoureuse d'un homme en particulier. « Enfin, c'est surtout avec moi qu'Axel et Emily préfèrent passer leur soirée. Même si c'est sûrement difficile pour vous de l'accepter. » La voix de Célia était dénuée de sarcasme. C'était simplement une constatation, la simple vérité. A présent, tous les trois formaient une famille. Une famille dont Sarah n'avait plus sa place. C'était aussi simple que ça.

Sarah n'avait pas sa place dans cette soirée. Et Célia n'avait pas envie qu'elle en vienne à blesser Axel, par sa présence ou les propos qu'elle pouvait tenir. Seulement, elle ne semblait pas décider à quitter les lieux. Au contraire. Elle semblait attendre le maître des lieux qui ne tarda pas à arriver. Célia posa ses yeux verts sur lui. Cette soirée était une réussite jusque là. Et elle aurait voulu la savourer avec le militaire. Seulement, elle pensait que les choses étaient sacrément compromises en voyant le regard sombre d'Axel. L'espace d'une seconde ou deux, la jeune femme était tentée de les laisser seule. Parce qu'elle n'avait pas envie d'envenimer les choses. Parce qu'il s'agissait surtout de l'avenir d'Emily. Et seule la petite fille comptait à cet instant présent. Mais Célia resta aux côtés d'Axel. Elle lui avait dit quelques jours plus tôt, qu'ils étaient capables de tout surmonter s'ils restaient unis. Et c'était bien ce qu'elle voulait faire comprendre à Sarah. Il était trop tard pour elle. Emily avait grandi sans elle. Elle s'était construite. Elle était devenue une adorable petite fille, curieuse, intelligente, et profondément gentille. Toutes ces qualités, elle ne les devait pas à Sarah qui n'avait jamais rien fait pour elle. Axel avait toujours été présent, à l'inverse. Il avait rempli les deux rôles alors que le fait même d'être parent l'avait effrayé. Il s'en était bien sorti, à merveille même. L'antiquaire esquissa un doux sourire quand il parla de la petite en disant qu'elle était leur fille. C'était la première fois qu'il le disait. Célia serra la main d'Axel. Mais Sarah n'avait pas dit son dernier mots. Elle lança même une phrase assassine avant de quitter le club. Et Célia avait senti Axel se tendre à ces mots. Elle ne s'était donc pas trompée sur l'anglaise. Tel qu'elle l'avait cerné. Sauf qu'elle avait oublié d'autres défauts... Célia ferma un instant les yeux aux propos d'Axel. Elle reporta ses yeux verts sur lui. Elle hocha doucement la tête. Elle constatait que Sarah avait réussi à déstabiliser son compagnon. Elle le laissa regagner son bureau sans le quitter des yeux. Elle même repensait aux paroles de l'avocate. Elle était ici parce que Célia était devenue la tutrice d'Emily et que l'anglaise ne l'acceptait pas. Voilà pourquoi elle était ici. Elle soupira doucement puis elle alla rejoindre les invités. Même si le cœur n'y était plus vraiment. Toutefois, plus elle songeait aux paroles de Sarah, puis elle était convaincue qu'ils n'avaient rien à craindre. Au bout de trois quart d'heure, Célia arrivait à se dégageait un moment de tranquillité. Elle décida d'aller retrouver Axel. Elle espérait que ces quelques minutes lui avaient permis de s'apaiser. L'antiquaire remercia Jane qui lui assurer que Sarah ne pourra plus rentrer à nouveau dans le club. La marraine d'Emily avait du être témoin de la scène quelques instants plus tôt. Célia frappa deux coups à la porte avant d'entrer. La pièce était plongé dans la semi obscurité. Seules les lumières de la ville donnaient un peu de clarté au bureau grâce à la grande fenêtre. Aux paroles d'Axel, elle s'immobilisa. Bien sûr les paroles de Sarah avaient réussi à attendre le militaire. Et elle le comprenait. Axel ne pouvait pas envisager sa vie sans sa fille. Et elle devait admettre que pour elle également, c'était une éventualité à laquelle elle ne voulait pas imaginer. Doucement, elle s'approcha de lui. Elle glissa sa main dans celle de son compagnon avant de se blottir contre son épaule. Elle resta silencieuse un instant. « Sarah voulait te blesser. Elle n'a trouvé que cet argument pour y parvenir et j'en suis désolée... » Elle posa ses yeux verts sur lui. « Je suis persuadée qu'Emily est ta fille. Il suffit de regarder sa frimousse. Elle n'a pas seulement hérité de Sarah. Elle est un mélange de vous deux et je peux le voir. » Peut-être qu'Axel ne voyait que Sarah quand il regardait Emily mais la petite fille lui ressemblait. Elle garda un instant le silence avant de poursuivre. « Alors tu ne la perdra jamais. Elle est ta fille et cela depuis cinq ans. Tu t'es occupé d'elle, tu l'as soigné, éduqué. Elle est une petite fille intelligente, vive d'esprit. Elle est épanouie et elle réussi très bien à l'école. Et tout ça, elle te le doit. » Elle esquissa un doux sourire. « C'est ça, être père. » Elle l'embrassa du bout des lèvres avant de poursuivre. « Si elle veut récupérer Emily, on se battra ensemble. Elle comprendra vite qu'elle ne gagnera pas. » Aussi douée soit-elle, Sarah ne pouvait pas revenir sur ces cinq dernières années. Emily avait grandi. Elle était devenue une petite fille agréable, équilibrée dont les différents professeurs étaient ravis. Aucun doute sur le fait qu'elle était heureuse dans sa vie actuelle. Et cela c'était bien grâce à Axel. Et si Sarah voulait y changer quoique ce soit, elle allait devoir se dresser contre eux. Célia passa une main dans son dos, le caressant avant de demander : « Ça va mieux ? » Elle n'aimait pas le voir ainsi. Mais elle comprenait que cela pouvait l'atteindre. Seulement, il n'était plus seul à présent. « Nous sommes une famille et rien ne changera ça. »

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 


Dernière édition par Célia Scott le Mar 18 Oct - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 16 Oct - 18:37

Enjoy the moment.

Jusqu’à ce soir, Axel ne s’était encore jamais posé la moindre question concernant sa paternité. Le fait qu’Emily soit sa fille lui avait toujours semblé être une évidence et il n’avait encore jamais douté de la fidélité de Sarah. Alors pourquoi les révélations de l’avocate le tourmentaient à ce point ? Sourcils froncés et regard obscurci par ses pensées, il observait le monde extérieur sans véritablement y faire attention. Emily était le centre de sa vie, celle qui avait fait de lui l’homme qu’il était désormais. Il avait grandi grâce à elle et compris bien des choses, notamment sur les vraies valeurs de la vie. Imaginer une existence dont elle ne ferait pas partie était impossible. Sarah avait touché un point sensible, il est vrai. Sans bouger, il serra doucement la main que Célia venait de glisser dans la sienne et soupira. « Emily représente tout pour moi, je ne t’apprends rien. Je me fiche de savoir si elle et moi avons le même sang car à priori, que ce soit le cas ou non, j’éprouverai toujours la même chose à son égard. Je ne pense pas qu’un père puisse autant aimer sa fille. Car elle est ma fille et ce n’est pas un test ADN qui viendra changer ça et je connais suffisamment bien Sarah pour savoir qu’elle est passée maître dans l’art de la manipulation. Elle serait capable de déplacer des montagnes, pour le simple plaisir de prouver au monde entier qu’elle obtient toujours ce qu’elle désire. Sauf que là, nous parlons du bien être d’une enfant et qu’il est totalement hors de question qu’Emily se retrouve entre les mains de cette femme. » Ce n’était pas tant le fait que Sarah veuille revoir Emily qui le troublait à ce point, mais davantage le fait que ce soit pour de mauvaises raisons. La jalousie était en train d’avoir raison de son bon sens et si elle agissait ainsi, c’était dans l’unique but de mettre en lumière la rivalité qu’elle imaginait entre elle et Célia. Sauf qu’il n’y avait aucune rivalité entre les deux femmes dans la mesure où Sarah ne faisait plus partie de la vie d’Axel et qu’il n’accordait plus la moindre importance à leur passé commun. « Je sais que tu as raison et que je ne devrais pas me tourmenter à ce point. C’est précisément ce qu’elle cherche et je ne lui donnerai jamais cette satisfaction. » Et cette ressemblance qui paraissait évidente aux yeux de Célia le devenait peu à peu pour lui aussi. S’il remarquait la similitude des traits de sa fille avec ceux de Sarah, tous ses amis lui faisaient fréquemment remarquer qu’elle lui ressemblait également. Il était le père d’Emily, cela ne faisait aucun doute. Certes les révélations de Sarah avaient eu sur lui l’effet d’une véritable douche froide doublée d’un coup de poignard en plein cœur mais il ne lui fallait jamais bien longtemps pour se relever. « Elle se fiche du bonheur d’Emily ou de savoir ce qu’elle devient. La seule chose qui lui importe, c’est de pouvoir s’interposer entre nous et de t’empêcher de partager nos vies comme tu le fais. J’imagine qu’elle a dû être informée de la procédure et que c’est pour cette raison qu’elle a débarqué ici. Mais à mes yeux, il n’y a aucune équivoque possible… Emily est notre fille, et à nous trois nous formons une famille. Si elle veut se lancer dans une bataille contre nous, elle risque fort de s’en mordre les doigts. » Car ils ne la laisseraient pas faire, c’était une évidence. Se tournant vers Célia, il l’observa attentivement. Axel était navré que cette visite impromptue soit venue semer la zizanie au cœur d’une soirée qui s’annonçait pourtant parfaite. « Je suis désolé que cet incident soit venu gâcher ta soirée. Je voulais que tout soit parfait…» Et avant la venue de Sarah, autant dire que cette soirée était un véritable réussite. Axel était heureux de pouvoir se servir de la notoriété du club au profit d’une noble cause. C’était d’autant plus fabuleux si cette cause était importante aux yeux de celle qu’il aimait plus que tout au monde. Il avait envie que tout le monde en ville puisse avoir connaissance de ce refuge et aide à son développement ainsi qu’au bien être des petits pensionnaires. Les promesses d’adoption et les dons affluaient depuis le début de soirée et avaient même explosé suite au discours de Célia. « En tout cas, tu as été absolument parfaite ce soir. Je crois n’avoir encore jamais vu quiconque défendre ses convictions avec une telle passion. Tu es vraiment incroyable et tu n’imagines pas à quel point je peux être fière de toi. Tout le monde a été bluffé, y compris l’adjoint au maire avec qui je discutais tout à l’heure. Il m’a parlé d’un don extrêmement généreux pour le refuge et envisage d’y faire un tour dans les jours à venir. » Il y avait de fortes chances pour qu’il fasse de la cause animale un sujet central de son prochain discours et n’incite le maire à en faire autant. « Oh et tu es absolument somptueuse… je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué mais le seul à pouvoir faire ça…» Il se pencha vers elle afin de lui voler un baiser tendre, intense et langoureux. A croire qu’il avait besoin de ça en permanence, de puiser sa force au sein de cet amour qui n’appartenait qu’à eux et que personne n’était en mesure de comprendre.


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 16 Oct - 22:35




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Gardant ses yeux sur lui, Célia l'écoutait. Elle était d'accord avec tout ce qu'il disait. Et Axel le savait. Elle avait aimé Tim comme un fils, et pourtant elle n'avait aucun adn en commun avec le petit garçon. L'amour ce n'était pas seulement une question de filiation. Et heureusement. L'antiquaire ne pouvait s'empêcher de penser à la petite. Et de se dire que pendant tout ce temps, Sarah n'avait pas voulu entendre parler d'elle. Et il fallait que Célia devienne sa tutrice pour que l'avocate décide d'agir. Par pure jalousie, sans même songer un instant au bien être d'Emily. Et cela Axel l'avait aussi très bien compris. « Emily restera avec nous, quoiqu'il arrive. C'est auprès de nous qu'elle a sa place. Et elle même le sait très bien. Elle n'a jamais demandé des nouvelles de Sarah. Elle n'a jamais été curieuse envers elle, à son sujet. Tu l'as dis toi-même. Elle est bien avec toi. Tu fais son bonheur. Tu fais le mien, le nôtre. Et ce n'est pas cette avocate imbue d'elle-même qui va changer les choses. » Célia esquissa un sourire tout en gardant son regard sur Axel. Sarah n'acceptait pas de ne plus faire partie de la vie d'Axel. Et elle essayait par tous les moyens de s'immiscer dans leur existence, même de la pire des façons. Aux mots du militaire, elle garda ses yeux sur lui. « Au contraire, tu as tous les droits de réagir de cette façon. Tu l'aimes Emily. Sarah ne peut pas comprendre parce qu'elle n'a jamais aimé comme ça. De façon si inconditionnelle, si intense. Et elle ne le saura jamais. » Voilà la différence entre l'avocate et le militaire. L'anglaise avait choisi de fermer son cœur alors qu'Axel, au contraire s'était ouvert et transformé à la fois en apprenant à être père. Et le pire ce n'était pas vraiment pour rattraper ce temps perdu et renouer avec Emily que l'avocate faisait ça... Célia ne voulait pas qu'Axel soit blessé par ce genre de paroles. Parce qu'elle savait à quel point il aimait sa fille. A quel point, elle était importante pour lui. Et qu'elle savait la cruauté que Sarah exerçait en faisant ce genre de commentaires. « Je sais... et je sais aussi qu'elle n'arrivera pas à ses fins. » Célia n'avait aucune intention de baisser les bras. Maintenant, que l'antiquaire avait réussi à s'ouvrir, à se dévoiler et à laisser les autres entrer dans sa vie, qu'elle avait trouvé le bonheur, elle ne voulait plus revenir en arrière. « Je te l'ai dis, tu vas devoir me supporter encore très longtemps. Tu m'as promis de fêter des noces d’émeraude. » Elle voulait détendre un peu l'atmosphère. Mais elle voulait aussi faire comprendre à Axel, qu'elle ne comptait pas chercher le bonheur ailleurs parce qu'elle l'avait déjà trouvé et qu'il était en face d'elle. Son sourire s'était un peu plus étiré aux derniers mots du militaire. « J'aime quand tu dis ça... notre fille... » Elle n'arrivait pas encore très bien à assimiler seule cette notion. Cela lui paraissait trop beau pour être vrai. Et pourtant, elle avait bel et bien signé ces papiers. « Et notre fille, elle n'arrivera pas à nous l'enlever. » Elle ne pensait même pas que c'était possible. Sarah avait beau être une très bonne avocate, les faits étaient quand même contre elle. Et ça, elle ne pouvait pas le nier. Quoiqu'elle semblait avoir un vrai problème de perception des choses. « Ne dis pas ça. Cette soirée est magnifique. » Ce n'était pas la venue impromptue de Sarah qui allait changer quoique ce soit. « D'ailleurs... je sais que je te l'ai déjà dit mais, merci. Merci pour ce que tu as fais. Si cette soirée est autant réussie, c'est grâce à toi. » Elle esquissa un sourire en pensant à tout ce qu'il avait fait. A toute l'énergie qu'il avait dépensé pour que cette soirée soit parfaite. « Je vais finir par croire que tu excelles en tout et en avoir des complexes. » Plus elle en apprenait sur lui, plus elle était fascinée parce cette facilité déconcertante avec laquelle le militaire réussissait chaque chose qu'il entreprenait. « Je suis ravie d'avoir pu aider à mon tour la fondation. Cora sera d'ailleurs, enchantée d'apprendre que j'ai réussi à oublier ma peur des autres pour parler de tout ce qu'on fait. Si en plus, j'ai pu réveiller les générosités, c'est encore mieux. » Il y a encore quelques semaines, Célia aurait été incapable de parler comme ça en public. Mais elle prenait de plus en plus confiance en elle et c'était grisant. « Mais je ne serais pas arrivée jusque là, sans toi. » Elle approcha ses lèvres de celles du militaire alors qu'il lui disait qu'elle était somptueuse. Elle passa ses mains autour de son cou, se laissant embrasser et savourant ce baiser. Elle aimait sentir le contact chaud des lèvres d'Axel sur les siennes, de sentir son souffle sur sa peau. Une fois le baiser fini, elle reposa ses yeux verts sur lui. « Et tu en profites, avoues. » Un fin sourire sur les lèvres, elle approcha à nouveau son visage de celui du militaire. Elle mordilla sa lèvre inférieure. « Mais tu n'es pas mal non plus.... ce smoking te va à merveille.... » Et elle ajouta plus sensuellement. « Même si j'ai très envie de retirer chaque bouton de ta chemise, lentement, un par un, de passer mes mains douces sur ta peau, de les descendre plus bas... » Et comme pour illustrer ses propos, elle l'embrassa doucement sur le bout des lèvres, avant que sa bouche ne chemine lentement sur son cou. Se serrant contre lui, elle soupira doucement. Elle aurait aimé un petit moment d'intimité. Seulement, il y avait une soirée au rez-de-chaussée, des invités... Elle recula un peu et reposa ses yeux verts sur le militaire. « J'aimerai rester plus longtemps avec toi. Tu m'as manqué ce soir. » Elle passa à nouveau ses mains autour du cou d'Axel. Au cours de cette soirée, ils avaient été très occupés tous les deux et ils avaient finalement passé peu de temps ensemble.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1805 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 18 Oct - 22:40

Enjoy the moment.

Axel se devait de constater que depuis toujours, Sarah avait l’art de la manière pour semer le chaos au sein de son existence. Avide de pouvoir, elle aimait avoir le contrôle sur chaque chose et sur chaque individu qu’elle fréquentait. William, le père du militaire, adorait cet aspect de sa personnalité et voyait en elle une femme ambitieuse et déterminée. C’est sans doute pour cette raison qu’ils s’entendaient si bien. Cela dit, elle n’avait pas toujours été ainsi et Axel avait bien du mal à déterminer quel avait été l’élément déclencheur dans tout ça. Comment une adolescente aussi gentille, douce et fascinante pouvait-elle devenir un être obnubilé par le pouvoir et rongé par la jalousie ? Autrefois, Axel s’était senti coupable de ce revirement de situation. Il se disait qu’il n’avait peut-être pas été suffisamment présent pour elle, pour la soutenir et l’entrainer dans la bonne direction. Ses absences répétées avaient en grande partie eu raison de leur couple et de leur complicité d’antan. Mais désormais, il comprenait que son jugement était parfaitement erroné et qu’il n’avait rien à voir avec tout ça. Dans le fond, Sarah avait surement toujours été ainsi. Mais l’amour est un pouvoir bien mystérieux qui ne laisse aucune place à la lucidité. Toutefois, comme l’avait judicieusement souligné Célia quelques jours auparavant, il n’y avait rien à regretter. Emily était là désormais et aussi ahurissant que cela puisse paraître, cette petite merveille était le fruit de sa rencontre avec Sarah. Et découvrir la vie à travers les yeux d’Emily se révélait passionnant. Axel aimait chaque instant qu’ils partageaient et se rappela les histoires lues, les dessins, la confection de gâteaux et la chasse aux grenouilles. Cela faisait cinq ans qu’il se laissait troubler par l’originalité et l’innocente sagesse des remarques de sa fille. Aux oreilles d’Axel, devenir père avait toujours sonné comme le glas de ses ambitions. Il avait vu ses proches devenir parents les uns après les autres et devenir prisonniers d’une situation qu’ils finissaient par juger terne et ennuyeuse. Contrairement à eux, le militaire avait adopté ce rôle avec un naturel bouleversant et savait désormais que cette petite demoiselle était la raison pour laquelle son cœur était prêt à exploser. La câliner, parler avec elle de ses rêves, la bercer, la consoler comptaient parmi les moments les plus heureux de sa vie. Alors non, il ne regrettait en rien la naissance de sa merveille. Malgré tout, il n’existait aucun lien entre Sarah et Emily… La petite fille prenait Célia pour modèle et le fait qu’elle l’invite à se rendre à une sortie mère-fille était révélateur de l’amour qu’elle lui portait. Alors oui, Emily était « leur » fille. La remarque de la jolie blonde à ce sujet le fit sourire légèrement.« Notre première fille. J’aurais peut-être dû le préciser… » la taquina-t-il en faisant clairement allusion à leur conversation concernant les enfants. Quoi qu’il en soit, aucun d’eux n’avait l’intention de laisser Sarah mener à bien sa mission. Personne n’était en droit de venir semer un trouble quelconque au sein de leur existence. Axel était exaspéré de songer que l’anglaise était venue jusqu’ici et qu’elle avait fait irruption au beau milieu d’une soirée organisée en l’honneur du refuge de Célia. Cette dernière semblait trouver la soirée parfaite en dépit de l’incident survenu un peu plus tôt. Ses paroles le rassurèrent et il retrouva aussitôt le sourire. « Je n’ai vraiment aucun mérite. Je n’ai fait que mettre en lumière le travail extraordinaire que tu fais chaque jour dans le but que tout le monde puisse participer à cette noble cause que tu défends avec tellement d’ardeur. Je t’observais durant ton discours et j’ai réalisé une fois encore à quel point je suis chanceux de partager ta vie… Tu es tellement incroyable ! » Sans aucun doute, Axel éprouvait une véritable admiration envers Célia. Comme au premier jour, il trouvait que sa présence contrastait avec toutes les autres. Elle se détachait du commun des mortels avec une évidence qui n’échappait pas à tout ceux qui avaient la chance de la fréquenter. Célia était époustouflante dans bien des domaines. « Tu n’as pas commis le moindre faux pas et personne n’aurait pu imaginer un seul instant que tu étais intimidée à l’idée de parler en public. Tout le monde doit penser que tu as fait ça toute ta vie !! Je n’ai jamais douté de toi, je savais que tu y arriverais…» Il glissa une main sur sa joue puis se pencha vers elle pour déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. Célia passa ses mains autour de son cou et il se sentit soudainement pris au cœur de ce tourbillon d’amour qu’elle était la seule à savoir faire naitre en lui. Lorsqu’elle éloigna son visage du sien, il émit un léger grognement significatif de sa désapprobation quant à la rupture de ce contact entre eux puis esquissa un sourire provoquant à l’entente de ses mots. En profitait-il ? Sans aucun doute ! « Hum, je n’en profite pas suffisamment à mon goût…» Ses yeux sombres parcouraient son visage parfait, passant de ses yeux merveilleux à ses lèvres terriblement sensuelles. Les mots suivant étirèrent ses lèvres en un sourire proprement significatif. « J’ai du mal à visualiser, tu n’veux pas essayer pour voir ?» Axel la laissa lui voler un nouveau baiser et se sentit frissonner à l’instant où ses lèvres se posèrent sur la peau sensible de son cou brûlant. Il glissa ses mains sur ses hanches, pressa légèrement la courbe de ses fesses et les fit remonter dans son dos en une douce caresse. « Alors reste…» murmura-t-il doucement, avant qu’il ne la retienne délicatement par la main et que leurs lèvres ne se scellent à nouveau en un baiser passionné. Lui aussi avait très envie qu’ils s’accordent enfin un moment à deux, à l’abris du tumulte qui les attendait au dehors. Il avait besoin de ces instants précieux où il avait l’impression qu’ils étaient seuls au monde. « Tu m’as manquée aussi… et je … » Axel se pinça les lèvres pour ne pas dire qu’elle allait également lui manquer au cours des semaines à venir. C’est maintenant qu’ils devaient en profiter car il allait avoir besoin de puiser sa force, son énergie et son courage dans le souvenir de ces instants fabuleux qui n’appartenaient qu’à eux. « Tu penses qu’ils remarqueraient notre absence ? » demanda-t-il avec amusement avant de s’avancer doucement vers Célia jusqu’à ce que son dos ne se retrouve contre la porte fermée. Il posa ses mains de part et d’autre de son visage, contre la porte. Il l’embrassa de nouveau, savourant la langueur de leur baiser puis laissa ses lèvres parcourir la ligne de sa mâchoire et se perdre sur son cou, juste en dessous de son oreille. Son parfum délicat assaillait tous ses sens, un effet qui le surprenait systématiquement tant il était plaisant. Une nouvelle fois, il était à elle. Seulement à elle. « J’aime le goût de ta peau…» chuchota-il avant de faire courir ses lèvres et sa langue dans le creux de son cou et son épaule. Il brûlait de désir pour elle et ses yeux trahissaient ses moindres pensées tandis qu’il lui adressait un petit sourire malicieux. Hélas, le fait de la regarder lui donnait encore plus envie de la toucher, de l’embrasser, de l’aimer. Ne quittant pas des yeux l’exquise jeune femme près de lui, il adopta un air faussement empli de réflexion et reprit : « Dans le pire des cas, la seule chose qui risque de nous trahir serait ton joli chignon négligemment décoiffé…» Alors pourquoi hésiter, hum ? Ses lèvres vinrent de nouveau se poser sur les siennes, tièdes, douces, sensuelles, affolantes. Il réalisa à cet instant que l’incendie qu’elle parvenait à faire systématiquement naitre en lui ne perdait rien de sa violence.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2004 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Jeu 20 Oct - 21:56




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Avoir des enfants, était une envie qui était de plus en plus présente dans l'esprit et le cœur de l'antiquaire. Pendant longtemps, elle avait refusé d'en avoir. Par manque de temps, par peur ou parce qu'elle n'avait pas tout simplement pas trouvé l'homme avec qui elle voulait partager cette aventure. Pour elle, avoir un enfant était synonyme de famille. Elle ne concevait pas d'avoir un bébé sans être avec le père. Cela pouvait paraître logique pour certain, mais ce n'était pas forcément la vision de tout le monde. Maintenant que Célia avait sa propre famille, qu'elle avait Axel et Emily à ses côtés, c'était devenu possible, réalisable. Et c'était plaisant. Oui vraiment plaisant. Et pourtant, elle se réveillait encore chaque matin avec un vide en elle. Une absence qu'elle savait être incapable de combler pour l'instant. Emily et Axel comblaient peu à peu ce manque. Ils lui donnaient le sourire, l'envie de profiter de chaque instant. Ils lui donnaient l'attention, l'amour et la place dont elle avait besoin. Voilà pourquoi les paroles d'Axel lui avait fait plaisir. Même s'ils n'avaient pas encore eu vraiment le temps d'en parler. Célia était devenue la tutrice d'Emily... la mère, elle ne croyait pas encore le mériter. Mais les mots du militaire lui avaient prouvé le contraire. Prouvé également, qu'il avait pleine confiance en elle. Et qu'Emily l'aimait comme si elle était sa véritable maman. Alors encore une fois, c'était grâce à eux qu'elle avançait. Qu'elle faisait un pas après l'autre et qu'elle ne regardait plus derrière elle. « Au contraire... Tu as fais en sorte que cette soirée soit une réussite. Tu es parvenu à l'organiser en si peu de temps et tu as invité tellement de personnes... Je n'en connaissais pas la moitié. » Célia était peut-être à Brisbane depuis plus longtemps qu'Axel, elle ne connaissait pas autant de monde que le militaire. C'était grâce à son carnet d'adresses, que ce dernier avait pu convier autant de personne. Et puis, tout l'argent qu'il avait dépensé pour ça. Un fin sourire s'afficha que les lèvres de l'antiquaire. Sarah se trompait sur toute la ligne. Axel était merveilleux, généreux, altruiste et sincère dans chaque chose qui lui tenait à cœur. Non, décidément, l'avocate ne le connaissait pas comme Célia. Et finalement, elle en était rassurée. Parce qu'elle pouvait l'avouer. Elle avait été jalouse. Jalouse de Sarah d'avoir connu Axel avant elle-même, de lui avoir donné un enfant. Et puis finalement, la jeune femme s'était rendue compte qu'elle avait tout ça. Et même beaucoup plus. Alors elle avait fini par en sourire. Et puis, elle ne voulait pas s'attarder sur l'avocate. Célia n'oubliait pas qu'Axel allait devoir partir prochainement. Et elle voulait profiter de chaque instant. Profiter de chaque moment pour lui rappeler à quel point elle l'aimait et à quel point il comptait pour elle. Elle ne voulait pas passer les semaines ou peut-être les jours qui leur restaient, à broyer du noir, à avoir une mine grave. Non au contraire, elle ne voulait pas perdre son sourire. La jeune femme ne voulait pas gâcher le moindre instant. Comme celui qu'ils étaient entrain de vivre. Elle avait donc souri aux paroles du militaire. Les mains de l'antiquaire s'étaient posées sur le torse d'Axel avant que ses doigts ne viennent délicatement retirer un à un les boutons de sa chemise d'un blanc immaculé. Aux paroles du maître des lieux, elle reposa ses yeux verts sur lui sans s'arrêter de retirer les boutons de sa chemise. Est-ce que les invités allaient remarquer leur disparition. Peut-être. Axel avança un peu plus vers elle, de tel sorte que son dos vienne à la rencontre de la porte. Coincée entre la porte et Axel, Célia ne pouvait plus s'échapper. Et à vrai dire, elle n'en avait aucune envie. Elle sentait ensuite les lèvres du militaire contre les siennes. Elle répondait à ses baisers avec envie. « Heureusement que je sais manier les épingles. » Sa coiffure, elle l'avait faite seule. Ce n'était pas une coiffure difficile. Alors elle n'aurait pas de mal à le refaire si c'était nécessaire. Célia s'arrêta ensuite dans ses gestes quand ses doigts rencontraient une objet entre ses doigts. Le médaillon qu'elle avait offert à Axel quand ils avaient parlé de son départ. Elle l'observa un instant avant qu'Axel ne l'embrasse à nouveau. Célia n'avait pas envie de penser à ça pour l'instant. Non, elle voulait profiter de ce moment. Alors elle entreprit de descendre la fermeture éclair du pantalon du miliaire après avoir verrouiller la porte du bureau. Ce moment n'appartenait qu'à eux et elle ne voulait pas qu'il leur soit volé. De longues minutes plus tard, les deux jeunes gens avaient retrouvé leurs invités. La soirée était une réussite, autant pour le club d'Axel, que pour la fondation. Célia avait pu prendre contact avec un bon nombre de personnes. La fondation avait trouvé des sponsors et des promesses de dons. L'antiquaire avait du mal à quantifier tout ça pour l'instant. Cela lui donnait un peu le vertige. A la fin de la soirée, Célia remercia les invités mais aussi ses amis qui avaient été convié. Elle n'oubliait pas non plus le personnel du club qui avait fait un excellent travail. Elle profitait ensuite qu'Axel soit occupé un instant pour appeler chez sa mère. C'était Juliette qui gardait Emily ce soir-là. Et elle voulait s'assurer que la petite allait bien. En début de journée, elle avait eu un peu de fièvre et Célia lui avait fait un cataplasme pour la soulager. Cela avait fonctionné. Et la fièvre avait disparu. Au téléphone, Juliette lui expliqua que la petite allait bien et qu'elle s'était endormie devant Raiponce. Célia esquissa un sourire, évitant de demander à quelle heure la petite s'était endormie. Parce qu'elle savait que sa mère ne faisait pas forcément attention à tout ça. L'antiquaire remarqua ensuite Axel. Elle parla encore un peu avec Juliette puis elle souhaita une bonne nuit à sa mère avant de raccrocher. Il était prévu que le militaire et elle, allaient récupérer la petite le lendemain. « Emily a construit une maison pour grenouilles avec mon père. » Elle esquissa un sourire. La petite avait été adoptée par les Scott et pas seulement elle.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Aujourd'hui à 18:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: westfield chermside
-