AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 23 Oct 2016 - 14:38

Enjoy the moment.

En soi, l’organisation de cette soirée n’avait rien de bien compliqué et ce n’était pas la première fois qu’Axel se servait de la notoriété du club dans le but de valoriser une cause qui lui tenait à cœur. Ses habitués étaient pour la plupart des noms importants de Brisbane et il savait par expérience que le bouche à oreille allait une fois encore faire des merveilles. Au final, il était ravi de constater que Célia avait réussi à attirer l’attention sur son refuge et que de nombreuses personnes se sentent davantage concernées par la cause animale. Les promesses de dons et d’adoption étaient nombreuses et il va de soi que ce n’était qu’un début. De retour à la maison, Axel ôta le nœud papillon noir qu’il portait autour du cou ainsi que sa veste qui était imprégnée de l’odeur délicate du parfum de Célia. Tandis que cette dernière téléphonait à sa mère, le militaire se tenait dans son dos, l’enserrant par la taille tout en déposant de petits baisers sur sa nuque. Ces instants passés ensemble étaient les derniers et Axel avait la ferme intention d’en profiter jusqu’à la dernière minute. C’est en elle qu’il puisait son énergie, sa force et son courage. La perspective d’être séparé d’elle pour un temps indéterminé était difficile à accepter mais pour autant inévitable.Axel relâcha son étreinte au moment où elle raccrocha et ne pu réprimer un léger sourire en apprenant qu’Emily avait construit une maison pour les grenouilles en compagnie du père de Célia. « Tes parents sont vraiment incroyables avec elle, je ne saurai jamais comment les remercier. » D’autant qu’Emily les adorait en retour et n’avait de cesse de parler d’eux depuis un certain temps déjà. Depuis que Célia était entrée dans leurs vies, la petite fille était métamorphosée et jamais encore Axel ne l’avait vu aussi heureuse et épanouie. « La fièvre n’est pas remontée ? » demanda-t-il non sans inquiétude. Emily n’était que rarement malade mais ses poussées de fièvre étaient parfois impressionnantes. Le climat de saison et sa fâcheuse manie à sortir dans le jardin sans son manteau avaient fini par avoir raison de sa santé et même si Célia l’avait rassuré en affirmant que ce n’était pas bien méchant, Axel ne pouvait s’empêcher de se montrer inquiet. Peut-être que cette inquiétude se voyait exacerbée par son départ dans les jours à venir. Il n’avait pas envie de les laisser. Pas maintenant. Pas encore.  Sa vie se présentait bien jusque là. Bien que pleinement conscient de son statut de militaire, Axel n’avait jamais véritablement envisagé pouvoir être de nouveau appelé dans une zone de guerre, là où les combats sont les plus féroces. En tant que tireur d’élite, il allait certainement travailler à l’avant des troupes, en plein territoire ennemi. Au moindre faux pas, tout était susceptible de basculer et il allait devoir faire preuve de prudence et d’un sang froid exemplaire. Cela pouvait paraître effrayant mais Axel estimait que c’était son devoir d’y aller et la seule appréhension qu’il éprouvait en cet instant était de devoir laisser ses deux amours, seules, durant un temps indéterminé encore. Tout était bien plus facile dans son souvenir…

« Emmène-la avec toi…» Tandis qu’il bouclait sa valise, Axel entendit la voix de sa fille dans son dos. Lorsqu’il se tourna, il découvrit Emily tendant vers lui Sweetchy, sa grenouille en peluche. Il esquissa un léger sourire et se baissa afin d’être à hauteur de la petite fille. « Hum… j’ai un peu peur que Sweetchy soit triste si elle se retrouve trop loin de toi, non ? » Emily plongea son merveilleux regard dans les prunelles sombres de son père et haussa les épaules tout en adoptant une petite moue triste qu’elle tentait tant bien que mal de dissimuler. « Moi aussi j’suis triste que tu pars loin papa…» Axel se pinça les lèvres un court instant. « Viens par là…» Il attira Emily dans ses bras qui aussitôt, passa ses petites mains autour de son cou afin de lui offrir un câlin digne de ce nom. Elle n’avait pas la moindre envie de voir Axel s’en aller, pas plus qu’elle ne souhaitait rester ici à l’attendre. Des larmes perlèrent sur ses joues rosées tandis qu’elle tentait de lui faire comprendre tout ça. « Reste avec nous p’pa… tu peux pas nous laisser… puis même que le monstre dans ma chambre bah il est toujours là et que y’a que toi qui peut le faire partir. » Cette remarque prononcée avec une telle candeur le fit sourire de nouveau et il se recula légèrement afin d’essuyer les larmes qui perlaient sur son doux visage. « Et bien vois-tu, je crois que ce monstre n’a pas envie de s’en aller. J’ai parlé avec lui hier soir, pendant que tu dormais. Et tu sais ce qu’il m’a dit ? » Emily secoua la tête de droite à gauche, fascinée par les paroles de son père. « Il m’a dit qu’il est vraiment, vraiment triste que tu aies peur de lui. Parce-que même s’il est effrayant, il est également très gentil et tout ce qu’il veut, c’est pouvoir veiller sur toi pendant ton sommeil. Moi je l’aime bien ce monstre et je crois qu’il aimerait beaucoup que tu l’aimes toi aussi…» Par là, Axel tentait d’épargner à Célia le bonheur de se lancer dans une chasse au monstre tous les soirs et son plan semblait fonctionner à merveille car Emily semblait considérer les choses sous un autre angle désormais. « Alors le monstre bah il est gentil en fait ? » Axel acquiesça et Emily esquissa un léger sourire, signe qu’elle allait pouvoir se coucher en étant rassurée. « Mais moi j’veux quand même que t’emmène Sweetchy. Elle fait des supers câlins et même que j’sais que t’en auras besoin et elle t’en feras autant que tu veux. » De nouveau, elle tendit sa grenouille à Axel qui s’en empara et la déposa sur sa valise. Il allait l’emmener avec lui. « Je ferai très attention à elle, c’est promis.»  « Je t’aime fort papa.» « Moi aussi. » Il l’embrassa de nouveau puis se redressa avant de découvrir Célia sur le pas de la porte. Depuis quand se tenait-elle ici ? Il n’en avait pas la moindre idée. Lorsque leurs regards se croisèrent, Axel retrouva le sourire. Célia possédait une sorte d’aura, une chaleur simple et naturelle qui jaillissait du plus profond d’elle-même et la faisait rayonner de beauté à chaque instant, comme un vitrail exposé à la lumière du soleil. Axel ne parvenait pas à se rassasier de la regarder. Il fit glisser ses doigts le long de sa joue, s’efforçant de définir ce que cette femme merveilleuse lui inspirait exactement. De l’admiration, assurément. Et une passion hors du commun, intense et indéfinissable qui n’allait pas le quitter un seul instant durant son absence. Rien n’aurait pu le distraire de ses émotions incontrôlables et de l’étrange effet que Célia Scott avait sur lui. Quand il se trouvait avec elle, quelque chose se calmait au fond de lui, il se sentait en paix. « Je crois que je suis prêt…» annonça-t-il sur un ton faussement détaché. Non, il n’était pas prêt et n’avait pas envie de s’en aller. Il s’approcha un peu plus de Célia et la serra dans ses bras. « Ca va passer vite, je te le promets…»



roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 23 Oct 2016 - 19:35




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


La soirée avait été merveilleuse. Elle se sentait fière de ce qu'elle avait fait. De ce qu'elle avait fait depuis quelques mois. Et puis, de tout ce qu'Axel avait fait pour la Fondation. La jeune femme était impressionnée par tout le travail qu'il avait entreprit. Et tout cela allait porter ses fruits. Célia avait eu de nombreux messages, de nombreuses donations. Et elle se disait que les pensionnaires allaient pouvoir en profiter. Parce qu'il y avait toujours quelque chose à faire, une réparation, un aménagement. Sans compter tous les traitements pour les animaux qui étaient malades. Tous ces dons allaient être utilisés à bon escients. Et cela la rendait heureuse. Elle avait partagé une nouvelle fois une de ses passions avec Axel. Et elle se sentait de plus en plus à l'aise dans le club de ce dernier. D'ailleurs, il n'était pas impossible que Célia revienne ici dans les jours à venir. Jane en effet, lui avait proposé de venir un soir pour qu'elles passent une soirée ensemble. Et c'était une perspective qui plaisait beaucoup à l'antiquaire. Même si cette dernière savait dans le fond, pourquoi la meilleure amie d'Axel avait fait ça. Celui-ci allait bientôt partir sur le terrain. Et l'antiquaire savait d'avance, qu'elle allait passer des soirées à s’inquiéter pour lui, à se demander ce qu'il faisait et s'il était en bonne santé. Mais elle appréciait le geste de la rouquine et d'ailleurs Célia le lui avait dit. Elle s'était peu à peu intégrée au monde d'Axel. Comme Axel et Emily s'étaient intégrés au sien. Sa famille était complètement gaga d'Emily. En même temps, il fallait être très difficile pour ne pas aimer ce trésor. Quant à Axel, il avait charmé les femmes Scott. Et les garçons avaient été impressionnés par le militaire, par son parcours et cette nonchalance qui le caractérisait. Tout se passait aussi bien que l'antiquaire pouvait l'espérer. Célia n'aurait pas pu souhaiter un meilleur accueil. Même si elle n'avait jamais douté de sa famille. Elle n'avait jamais présenté un homme alors forcément tout le monde savait que c'était sérieux entre Axel et elle et qu'ils ne pouvaient pas gâcher ce qu'ils vivaient. « Ils aiment Emily alors c'est naturel pour eux de prendre soin d'elle. Tu n'as pas à les remercier pour ça. » Célia savait que cela rassurait Axel de savoir que la petite était parfaitement intégrée au sein de la famille et qu'elle avait à présent de nouvelles personnes qui s'inquiétaient pour elle et qui voulaient prendre soin d'elle. L'antiquaire rassura ensuite le militaire sur l'état de santé de la petite. La fièvre venait et repartait facilement chez les enfants. Leurs défenses immunitaires étaient encore fragiles à cet âge. Mais Célia avait pris soin de la petite et elle lui avait donné quelques plantes pour faire passer la température. Maintenant, elle dormait comme un petit ange, totalement ravie de sa journée consacrée à son animal favori.

Cette vie, Célia s'y était habituée. Même si elle était consciente d'avoir encore certaines choses à apprendre. Elle aimait ce qu'elle était entrain de vivre. Malheureusement, elle savait que ces moments d’insouciance allaient bientôt prendre fin. Axel était rappelé sous les drapeaux et il devait partir. Le lieu de sa mobilisation n'avait pas été annoncée bien sûr. Mais l'antiquaire savait que de toute façon que c'était une zone de conflit et forcément, qu'il allait être en danger en permanence. Les derniers jours avaient été un peu difficiles pour l'ancien médecin mais elle restait souriante parce que ces moments passés à trois, la jeune femme ne voulait pas les gâcher. Et puis, elle devait se montrer forte aussi pour Emily. Axel lui avait expliqué son départ avec des mots que la petite fille avait compris. Cela l'attristait bien sûr. Même si Axel et Célia avaient fait de leur mieux pour la rassurer à tour de rôle. C'était la première fois qu'Axel partait aussi longtemps, aussi loin d'elle. Célia l'avait observé du pas de la porte. Sweetchy était sa peluche préférée et pourtant Emily l'offrait à son père. Ce qui démontrait une nouvelle fois tout l'amour qu'elle avait pour son père. Cela fit doucement sourire la jeune femme. Encore plus quand Axel la rassura au sujet du monstre dans le placard. Comment faisait-il toujours pour la rassurer aussi facilement ? Célia se posait la question. Axel était un père merveilleux. Et elle se demandait si elle allait être à la hauteur. Parce que jusque là, elle avait toujours pu compter sur Axel pour la guider. Maintenant cela allait être différent. Célia resta un peu en retrait alors que le père et la fille se disaient au revoir. C'était la première fois que l'antiquaire vivait ce genre de moment. Elle essayait de ne pas flancher. Parce que malgré ses paroles, elle savait que c'était dur aussi pour le militaire même s'il prenait cet air détaché. Célia se serra dans ses bras, son visage dans le cou d'Axel. Elle fermait les yeux, voulant profiter de ce moment, de cette étreinte. Elle avait envie de gardé son parfum sur elle, de sentir sa peau contre la sienne. Elle doutait toutefois que son absence allait être courte... Mais elle voulait rester optimiste. S'il y avait bien une personne sur Terre qui lui avait permis de croire à nouveau, c'était bien lui. Alors elle acquiesça doucement aux mots d'Axel quand ils se détachaient finalement l'un de l'autre. Puis Célia jeta un œil à Emily. Elle lui fit un petit signe et la petite fille allait récupérer un petit paquet qui se trouvait sous son lit. Voyant le regard curieux d'Axel, Célia expliqua : « On aimerai que tu prennes ça avec toi. » La petite tendit les mains pour donner un gros carnet en format a5 à son père. « C'est de la part de Célia et de moi. » Ajouta la petite. Ce gros carnet était assez épais. Il était fermé par un bouton. Une sorte de planner, sauf qu'à l'intérieur, il y avait tout un tas de petits trésors. « On s'est dit que tu voudrais avoir un peu de nous avec toi. » Elle laissa Axel ouvrit le carnet. « Il y a des petits mots, des dessins, des petits cadeaux. » Emily y avait d'ailleurs glissé son petit ruban de meilleure camarade qu'elle avait eu récemment, ainsi que quelques uns de ses autocollants préférés. Quant à Célia, elle y avait écris quelques mois. Elle avait également mis des photos. Et à la fin du carnet dans une pochette, il y avait un dictaphone ultra slim. « Et dans ce petit bijou, il y a plusieurs dossiers. Des personnes qui voulaient te dire quelques mots. » Célia avait mis du temps à collecter tout ça. Il y avait des mots enregistrés des amis du militaire, de Jane par exemple, de ses employés, mais aussi de ses parents. Et elle-même avait enregistré des petits morceaux. Mais ça, elle voulait qu'il les découvre de lui-même. « Comme ça on sera tous avec toi, même si tu es loin de nous. » Et ainsi quand le militaire aura des moments de solitude ou quant les moments seront un peu plus difficiles, Axel allait pouvoir se rappeler tout ce qui l'attendait ici, toutes les personnes qui l'aimaient et attendaient son retour.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 23 Oct 2016 - 22:20

Enjoy the moment.

Par expérience, Axel savait qu’il n’était pas simple de quitter ceux qu’on aime pour se rendre en territoire hostile. Il connaissait les risques et les nombreux dangers liés à son métier, et savait pertinemment que sa mission serait loin d’être facile à accomplir. Une fois encore, il allait devoir faire preuve de prudence et de témérité afin de répondre aux exigences de l’armée sans pour autant mettre sa vie en péril. Mais le danger l’avait toujours attiré, sans doute parce qu’il avait l’impression de se sentir utile en servant son pays et ses intérêts. Jusqu’ici, il avait toujours été convaincu de la nécessité d’un tel engagement mais désormais, sa vision des choses était parfaitement ébranlée. Célia et Emily en étaient la cause… Avec curiosité, le militaire découvrit l’épais carnet que sa fille tenait entre ses mains. Il s’en empara et l’ouvrit délicatement avant de comprendre qu’il renfermait de nombreux trésors soigneusement sélectionnés par ses deux amours. Il reconnu l’écriture délicate de Célia, mais également celle d’Haley, de Jane et de bon nombre de ses amis. Même Duncan avait griffonné un mot sur la dernière page, ce qui le fit sourire de bon cœur. Des dessins et des photographies parsemaient l’ouvrage de petits bouts de leur vie à trois. Axel était profondément ému par ce qu’il découvrait au fil des pages et dû faire un effort surhumain pour ne pas lire en détail tout ce qui y était inscrit. Il voulait garder ça pour plus tard, pour ces moments où il en aurait le plus besoin. D’un battement de paupières, il refoula ses larmes. Il était bien trop fier pour ça. Il n’était pas question qu’il craque ou montre une quelconque faiblesse, même si de toute évidence, ce carnet était son bien le plus précieux au monde désormais. Il passa ses doigts sur le dictaphone, merveille de technologie, avant de sourire de plus belle en comprenant la merveilleuse idée de Célia. « Je n’en reviens pas que vous vous soyez données autant de mal… C’est le plus beau cadeau que vous puissiez me faire. Merci. » A contrecœur il referma le carnet afin d’en préserver le contenu, le posa près de la grenouille en peluche et attira Emily et Célia jusqu’à lui pour un câlin à trois. « Je vous aime plus que tout mes amours, ne l’oubliez jamais. C’est promis ? » Emily fut la première à acquiescer et à promettre et à répondre qu’elle l’aimait aussi. Il caressa doucement ses cheveux puis focalisa son attention sur Célia, sa merveille. Il songea alors à sa propre initiative, celle de parsemer la maison de nombreuses lettres qu’elle découvrirait au fur et à mesure. Il en avait laissé un peu partout, aussi bien dans son armoire que dans la cuisine, la salle de bain ou encore son sac à main. Parfois, il ne s’agissait que de simples post-it sur lesquels il avait malicieusement griffonné quelques mots. Parfois il s’agissait de véritables lettres, plus profondes, témoignages de ses pensées les plus intimes. Par ailleurs, Axel avait tout prévu ; une livraison de fleurs à la boutique la semaine suivante… une soirée où Jane devait l’emmener et au cours de laquelle seraient diffusées les chansons qu’ils affectionnaient tant… ou encore, comme il savait qu’elle allait probablement tenter de s’endormir en portant l’une de ses chemises, il avait acheté un pyjama pour Célia qu’il avait rangé dans sa propre armoire entre ses costumes italiens et ses chemises immaculées. Il avait laissé un petit mot sur celui-ci « Je t’assure qu’il sera bien plus confortable que mes chemises… et en plus carrément sexy sur toi. Je t’aime. A. » Il savait qu’elle le trouverait en temps voulu. « Vous serez toujours avec moi, à chaque instant. Il ne se passera pas une seule minute sans que je ne pense à vous. Emily, il faudra que tu sois bien sage avec Célia, c’est d'accord ? Et toi mon amour, il faut que tu me promettes de bien faire attention à toi…» Il haussa les sourcils et fixa la jolie blonde jusqu’à obtenir d’elle un hochement de tête. Son tempérament excessivement protecteur à l’égard de Célia était en train d’en prendre un coup et il n’était pas vraiment rassuré à l’idée de se savoir aussi loin d’elle durant une si longue période. Oh il savait qu’elle était capable de se débrouiller seule, là n’était pas la question. Mais il aurait préféré être dans les parages, juste au cas ou… Soudain, on frappa à la porte. C’était Jane. Elle venait garder Emily le temps que Célia et Axel se rendent à l’aéroport. Le vol du militaire n’était prévu que quelques heures plus tard mais il avait une chose importante à faire auparavant et pour cela, il avait besoin de la présence de Célia. La petite Westlake s’empressa d’aller ouvrir la porte à sa marraine qui ne tarda pas à rejoindre les deux amoureux avant de prendre Axel dans ses bras. Jane avait été présente lors de tous les départs de son meilleur ami et il n’était pas question qu’elle manque celui-ci. Ils échangèrent quelques mots dans la bonne humeur avant qu’Axel ne se charge de dire au revoir à Emily… C’était probablement l’épreuve la plus douloureuse de toute son existence et l’ultime câlin entre le père et la fille dura une bonne vingtaine de minutes durant lesquelles Emily s’agrippait à lui avec tristesse. Comme toujours, il parvint à apaiser la petite demoiselle et à la faire rire de bon cœur. Avant que le scénario ne se reproduise, il glissa sa main dans celle de Célia et s’adressa à elle sur un ton mystérieux. « Tu es prête ? » De toute évidence, l’aéroport ne serait pas leur destination première. Après un dernier baiser à Emily et à Jane, Axel s’empara de sa valise et des clés de sa précieuse voiture qu’il n’aurait pas le plaisir de conduire avant un bon moment. Le trajet jusqu’à la mystérieuse destination ne dura qu’une quinzaine de minutes. Il l’entraina dans un quartier paisible, à proximité du centre de Brisbane mais éloigné du tumulte de la ville. Axel se gara devant une grande maison au devant de laquelle s’étendait un immense jardin. A l’arrière, on pouvait distinguer la vue qui donnait sur la baie de Brisbane offrant très certainement un spectacle ahurissant au coucher du soleil. Elle était en vente depuis peu. Après être descendu, il fit le tour de la voiture et vint ouvrir la portière à Célia avant de s’emparer de sa main. « Qu’est-ce que tu en penses ? Non attends, ne dis rien !! On va essayer d’entrer et ensuite tu me donneras ton avis !!» Axel était animé par cette lueur enfantine qui ne l’avait jamais quitté et avec une malice non dissimulée, il entraina la jeune femme dans le jardin avant d’ouvrir la porte d’entrée à la manière d’un cambrioleur. L’intérieur de cette demeure était loin d’être démesuré mais au contraire, parfait pour la famille qu’ils formaient à trois et qu’ils espéraient agrandir un jour. « Bon d’accord, peut-être que je vais un peu trop vite en besogne mais j’ai littéralement craqué sur cette maison. La première fois que je l’ai vu, je nous ai imaginé vivre ici… l’agent immobilier était en train d’implanter les panneaux concernant la vente et il est tout naturellement venu jusqu’à moi pour me renseigner. Bien sur, il y aurait quelques travaux à faire et une réorganisation du jardin s’impose mais… qu’est-ce que tu en penses ? » Axel n’aurait jamais eu la mauvaise idée d’acheter une maison sans en parler au préalable avec Célia mais en tout cas, il s’était sérieusement renseigné sur les possibilités d’acquérir cette petite merveille. Cette maison leur ressemblait…du moins, c’était son avis. Il entraina Célia jusqu’aux baies vitrées du salon qui donnait sur le jardin à l’arrière de la maison.  « Tu vois ce chêne au fond du jardin ? Il serait parfait pour construire une cabane, non ? »


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mer 26 Oct 2016 - 18:34




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Emily et Célia avaient eu la même idée. Donner un petit bout d'elle, à Axel. Chacune à sa façon. Célia avait discuté avec la petite. Et cette dernière avait décidé de donner son beau ruban. Celui avec lequel elle avait été récompensée comme la meilleure camarade du mois. Elle en était très fière. Et elle l'avait soigneusement donné à Célia. Qui, en passant remarquait une fois encore, le trait commun entre le père et la fille : ils faisaient tous les deux très attention à leurs affaires. Ce qui amusait Célia. Puis Emily était revenue avec ses autocollants fétiches et son dessin du personnage d'Olaf dans La Reine des Neige. Alors l'antiquaire s'était demandée : Pourquoi choisir ? Alors elle avait eu l'idée de mettre toutes ces choses dans un recueil. Et puis la jeune femme n'avait pas oublié les amis d'Axel. Tout le monde avait souhaité lui mettre un petit mot. Même Duncan. Même si Célia était certaine que son meilleur ami n'avait pas hésité à charrier son compagnon dans le petit mot qu'il avait écrit. Mais elle n'en était pas sûre, puisqu'elle ne les avait pas lu. Récolter tout ça, avait été finalement difficile pour elle malgré tout. Parce que même si Emily et elle l'avaient fait avec amour, ce carnet représentait quand même le départ imminent de l'homme qui était dans leur vie. Toutefois l'antiquaire savait que c'était une bonne chose. Qu'Axel allait avoir besoin de ça avec lui quand il sera loin d'elles, loin de sa vie ici. Célia n'avait pas envie qu'il se décourage, qu'il soit triste. Même si elle savait naturellement qu'il allait passer par ces étapes. Elle avait envie de faire son possible pour que les choses soient moins dures pour lui. Déjà en l'assurant qu'elle allait bien s'occuper d'Emily. Que Jane allait faire la même chose avec le club. Et pour lui rappeler que toutes ces personnes allaient être là à son retour. Alors Célia était rassurée en voyant la mine émue d'Axel, voyant très bien qu'il faisait des efforts pour ne pas se laisser gagner par les émotions. Elle même luttait, constamment contre les larmes. Pourtant c'était difficile d'assister à l’au-revoir du père et de la fille. L'antiquaire savait que ce soir, elle allait avoir de la compagnie dans son lit. Ce dont elle n'était pas contre. Emily avait le droit de venir la retrouver si elle se sentait mieux. Et d'ailleurs, elle savait qu'elle-même allait avoir du mal à trouver le sommeil. Cela faisait maintenant presque quatre mois que Célia partageait son quotidien avec lui. Seize semaines qu'elle avait passé en sa compagnie. Plus de cent nuits à ses côtés. Autant de réveil, autant de couchés où la première chose qu'elle voyait, c'était le visage d'Axel. Et cela allait cruellement lui manquer. Et elle savait que le militaire pensait la même chose. Cette petite routine avait été la leur pendant un long moment et ils allaient avoir un peu de mal tous les deux les premiers jours. Alors finalement, ce carnet même s'il avait été dur à constituer, allait être avec Axel pendant tout ce temps où ils allaient être séparé tous les trois. Célia avait ensuite suivi Axel qui voulait faire quelque chose. Et sa présence était apparemment requise. L'antiquaire l'avait donc suivi après avoir donné quelques consignes à Emily et Jane. Célia se posait bien sûr des questions. Mais elle était loin de s'imaginer qu'Axel l'emmenait dans un quartier résidentiel à quelques minutes du centre ville. La voiture s'était arrêtée devant une très grande maison, entourée de verdure. Elle aimait ce genre de façade en bois blanc. Elle jeta un œil à Axel alors qu'il l'emmenait à l'intérieur, surprise de le voir ouvrir la bâtisse. Ils s'introduisaient ensuite dans la maison alors qu'Axel reprenait la parole. Célia esquissa un sourire en voyant l'air malicieux du militaire. La maison était sublime mais elle devait coûter une fortune. Toutefois, comme Axel, Célia tombait sous son charme. Elle était ce genre de maison que l'on voyait dans les magazines de design d'intérieur ou d'inspirations décoratives. « Elle est magnifique. » Elle avait un peu de mal à trouver les mots tant ses yeux verts étaient attirés par chaque élément de cette intérieur. Les anciens propriétaires avaient du goût, même si elle avait clairement besoin de quelques travaux comme l'annonçait la seconde suivante, Axel. Mais cette maison lui plaisait oui. Elle observa les pièces, s'attardant sur chaque détail. Elle remarquait aussi les belles poutres apparentes au plafond. Ces grandes fenêtres qui laissaient passer le soleil, la luminosité. Et puis ce parquet ancien donnait encore plus de cachet à la demeure. C'était vraiment jolie. La maison était encore plus belle de l'intérieur. Et il y avait assez d'espace pour l'aménager comme ils en avaient envie. La minute suivante, l'antiquaire était attirée par Axel vers les baies vitrées du salon qui donnaient une vue superbe sur le jardin fleuri et sur la mer juste derrière. Célia esquissa un sourire aux propos d'Axel. Elle acquiesça de la tête, s'imaginant déjà ici avec Emily. « Je crois même que c'est l'emplacement idéal. » Oui, Célia s'imaginait bien là avec la petite, entrain de partager avec elle des moments de complicité. Le fait de vivre seulement à deux les prochaines semaines ou les prochains mois allaient encore plus les rapprocher. Et l'espace d'un instant, elle se demanda si Sarah allait user de ses relations pour remettre en cause sa tutelle. Mais l'antiquaire ne voulait pas penser à ça pour l'instant. Elle jeta un œil à Axel qui observait le jardin. Elle glissa à nouveau sa main dans la sienne, délicatement. « Je nous imagine bien vivre ici. » Elle était elle aussi, charmée par cette belle maison. « Emily en compagnie de Noëllie dans sa cabane, faisant un coin « dîner » avec toutes ses poupées, surveillées discrètement par Jane. Finn qui court après Octave et Mango. Toi entrain de faire griller quelques légumes sur le barbecue alors que mes frères en profitent pour te charrier sur la chemise blanche que tu portes sous ton tablier. » Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de la jeune femme alors qu'elle s'imaginait cette scène. « Ma mère à table avec Selina, et les jumeaux qui font des pitreries. Et mon père et Shane qui m'expliquent par A+B, qu'on devrait investir dans une voiture familiale dans les semaines à venir, puisqu'un autre membre de la famille va pointer le bout de son nez. » Célia s'imaginait bien tout ça. Avoir sa famille à ses côtés et faire encore des projets. Voilà tout ce qu'elle souhaitait. Et elle ne voulait pas que ce départ puisse remettre leur avenir en question. Non. Parce qu'ils avaient eu tellement de chance de se rencontrer. Comme elle l'avait dit à Axel. Leur rencontre n'était que le début de leur histoire. Ils avaient encore de longues années devant eux. La jeune femme l'observa un instant avant de se blottir contre lui, reportant son regard sur l'horizon. Cette vue, ils n'allaient jamais s'en lasser. Puis elle posa ses yeux verts sur Axel. « Ce serait bien que ta mère puisse voir tout ça... » Célia ne voulait pas qu'Axel se prive de la présence de sa mère. Malgré tout ce qui s'était passé entre eux, elle restait celle qui lui avait donné la vie. Leur relation n'était peut-être pas idéale mais tout pouvait encore s'arranger. Il était temps de laisser le passé où il était. L'antiquaire passa une main dans le dos du militaire avant de retrouver le silence. Puis elle finit par demander à nouveau, un sourire plus amusé sur le visage. « Rassures-moi, on ne risque pas d'être arrêtés en restant dans cette maison ? » Après tout, ce serait dommage de passer les dernières heures ensemble, chacun d'eux dans une cellule de police.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Jeu 27 Oct 2016 - 21:45

Enjoy the moment.

L’avenir était plein de promesses. Mais les évidences étaient bien plus tenaces encore à présent qu’ils se trouvaient dans cette jolie maison. Axel avait véritablement l’impression de vivre un rêve. Il était même si enthousiaste à l’idée de ce nouveau départ qu’il savait par avance qu’il serait incapable de fermer l’œil dans les heures à venir. Il aurait voulu rester ici, avec Célia, à débattre des moindres détails de leur vie future. A faire comme si aucune ombre ne pourrait venir ternir leur destin. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres masculines tandis qu’il écoutait attentivement les descriptions de Célia dont l’imagination semblait tout particulièrement fertile. Il n’avait aucun mal à divaguer à son tour pour visualiser la scène, espérant de tout cœur que tout ceci finirait par se réaliser. Axel ne perdait pas de vue la mission qui l’attendait au cours des semaines à venir et même s’il était excellent dans son domaine et qu’il avait la ferme intention de se montrer prudent, une petite part de lui connaissait suffisamment bien les risques du métier pour savoir que son retour n’était pour l’instant qu’une vaste hypothèse. Il serra délicatement la main de Célia avant de reposer son regard sur elle, tellement reconnaissant envers le destin de l’avoir mise sur sa route. Elle, sa belle héroïne de roman, si pure et si délicate. « Rien ne pourrait me combler davantage que de partager cette vie-là avec toi. En fait, je crois que n’importe quelle vie me conviendrait du moment que nous la partageons ensemble. Je n’ai jamais été aussi complice avec quelqu’un d’autre que toi… même Jane ne me connaît pas aussi bien. Tu es la seule avec qui je sois suffisamment en confiance pour me laisser aller, pour n’éprouver aucune crainte. Et j’adore comprendre que ce sentiment est réciproque… plus je te découvre et plus je me rends compte à quel point tu es merveilleuse et à quel point ma vie était monotone avant le jour de notre rencontre. » Dès les premiers instants, Célia avait su faire naitre en lui un émoi comme il n’en avait encore jamais connu. Un peu comme s’il avait été programmé pour ça, programmé pour l’aimer. Ce sentiment qu’il pensait réservé aux passions romanesques des auteurs appartenant aux siècles passés, l’avait frappé de plein fouet, annihilant subitement toute forme de rationalité dans son esprit. Célia était une évidence. Son évidence. Et apprendre à la découvrir était la plus belle chose qui soit. « Bon et c’est le moment où tu es censée me rappeler que je suis un homme qui ne prend nullement ses sentiments en considération et qui en dépit de ses bonnes manières anglaises, ne doit jamais bercer dans le romantisme. » ajouta-t-il non sans ironie. Il est vrai que de ce point de vue là, Axel ne se reconnaissait plus vraiment. Il n’avait jamais été du genre à prononcer de belles paroles surtout s’il n’y avait aucun intérêt à en tirer. Oui, il avait été ce genre d’homme. Ce n’était pas une fierté bien entendu, mais cela faisait partie de lui et de son passé.  Un passé sur lequel il avait néanmoins envie de tirer un trait. La récente visite de Sarah avait bien entendu ravivé ses craintes au sujet de la garde d’Emily, mais il préférait pour l’instant se conforter dans l’idée que rien de ce qu’elle pourrait dire ne saurait excuser son attitude auprès d’un juge doté de sens moral. Sarah faisait partie de ces sujets qu’il n’aimait pas aborder. Il en était de même concernant sa mère et le fait que Célia y fasse allusion le fit tiquer légèrement. « Je n’en suis pas convaincu… ma mère est loin de ressembler à la tienne, je t’assure.» Il y avait en lui cette rancune tenace qui ne semblait pas avoir de fin. Il n’aurait jamais souhaité le moindre mal à sa mère, c’est certain. Mais de là à l’imaginer faire partie de sa vie, non. C’était trop lui en demander. Axel replongea dans ses pensées un court instant avant que la remarque de Célia ne vienne de nouveau lui arracher un sourire. « C’est probable… braver les interdits, c’est plutôt excitant. Cela dit, il n’y a rien à voler dans cette maison. Sauf si on a besoin de quelques robinets ou d’un reste de carrelage.» Et tandis qu’il énonçait cette phrase avec légèreté, il vint se placer derrière Célia, passant ses bras autour de sa taille afin de pouvoir s’enivrer de sa présence en toute sincérité et douceur. Il n’aurait jamais cru possible d’être amoureux de nouveau, de se sentir soutenu et aimé. Ici, dans cette magnifique maison, avec cette femme si tendre, si passionnée, si parfaite, Emily et lui allaient pouvoir commencer une nouvelle vie. « Je suis depuis toujours à la recherche de quelque chose d’insaisissable et j’ai enfin compris que c’était toi qui me manquais pour être heureux. La réussite, ma carrière, le club… tout ceci n’était qu’illusion. A présent, je suis comblé. » Il avait besoin de la sentir contre lui, la garder encore un peu à ses côtés comme pour se prouver qu’il était capable d’arrêter le temps une dernière fois et que cet instant n’était pas un leurre de son cœur ou de son esprit. Dans peu de temps, tout ceci ne serait plus qu’un souvenir… alors il voulait en profiter, la serrer au creux de ses bras, là où elle se trouvait si merveilleusement lotie. L’odeur qui se dégageait de sa nuque enivrait ses sens, embaumait son cœur d’une douce chaleur qu’il ne voulait quitter à aucun prix. Son cœur battait promptement dans sa poitrine, si délicieusement attiré par cette femme qu’il serrait au creux de ses bras. « Mais qu’est-ce que vous faites ici ? » Subitement tiré de cet instant de pur bonheur, Axel s’écarta de Célia afin de porter son attention en direction de cette voix étrangère. L’homme qui se tenait dans l’entrée semblait avoir leur âge, vêtu d’un costume violet assez sombre qu’Axel trouva de très mauvais goût et au son de sa voix, tout laissait entendre qu’il était légèrement… efféminé sur les bords. Il plaqua ses bras sur ses hanches et les dévisagea tour à tour avec détermination tout en tapant du pied. Axel arqua un sourcil, malicieusement amusé par cette caricature. Il était bien tenté de lui répondre du tac au tac qu’ils étaient chez eux, mais ce n’était pas encore tout à fait le cas. Il tenait une petite mallette sous son bras et Axel comprit aussitôt qu’il était agent immobilier. Ce n’était pourtant pas celui qu’il avait rencontré la première fois mais après tout, peut-être le vendeur avait-il changé entre temps. « Nous sommes désolés. La maison nous plaisait et nous nous sommes permis d’entrer, pour voir. » Ce qui n’était pas totalement vrai… en réalité, Axel avait crocheté la serrure à la manière d’un cambrioleur mais ça, il n’avait pas besoin de le savoir. Célia devait certainement se poser mille et une questions sur le fait d’être prise la main dans le sac dans une maison qui n’était pas la leur. Cette idée amusa le militaire qui savait que sa bien aimée était l’honnêteté et la droiture incarnées. « Je vois ça. Et de quel droit je vous prie ? » Du droit qu’il était totalement inconscient au moment de pousser cette porte ? « Du droit que cette maison sera la nôtre d’ici peu ? C’est un bon argument ça non ? » Le regard du ténébreux militaire croisa celui de la jolie blonde, dans lequel il cherchait son approbation. Aussitôt, le visage taciturne de l’homme prit un tout autre aspect. Vraiment, il se métamorphosa en un quart de seconde, devenant soudainement beaucoup plus avenant. Cette maison, cela faisait des semaines qu’il cherchait à la vendre. Les acquéreurs potentiels étaient nombreux mais bien trop frileux pour se décider en quelques jours. Après tout, c’était un investissement de taille qui méritait de s’accorder un temps de réflexion. Ainsi l’homme afficha le sourire naturellement intéressé de l’agent immobilier sur le point de faire sa plus belle vente de l’année. « Oh et bien dans ce cas, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue chez vous monsieur et madame … ? » Alors ainsi, ils donnaient vraiment l’impression d’être mariés ? Cette perspective le fit légèrement sourire. « Westlake.» L’homme écarquilla les yeux, posa une main sur son cœur et s’approcha d’Axel avec enchantement. « Oh mon dieu !! Ne me dites pas que vous êtes Axel Westlake ? Mais ouiiiiii, c’est vous je vous reconnais !! Vous êtes LE Axel !!! Le beau mâle qui tient ce club branché en ville ! Je suis un de vos fidèles habitués, j’adoooore cet endroit !! Oh bon sang, je ne parviens pas à croire que vous soyez là, juste devant moi. Vous êtes un grand nom du monde de la nuit et si je puis me permettre, également très séduisant. » Axel fut pratiquement certain d’entendre Célia ricaner doucement. Pas certain que pour sa part, il apprécie d’avoir un tel succès auprès de la gente masculine. Le militaire posa alors son regard sur lui et se figea sensiblement, avant de se redresser droit comme un i. Il se fichait que cet homme soit d’un autre bord mais qu’il semble si… intéressé par lui, ça par contre c’était embêtant. Axel lança un regard alarmé à l’adresse de Célia, cherchant son aide dans son regard. Elle devait le sortir de ça et vite ! Bien entendu, Axel se sentait toujours extrêmement flatté lorsqu’une femme agissait de cette façon face à lui. Mais un homme ? Non, il n’y était pas préparé et à dire vrai, se sentait vraiment très mal à l’aise, ce qui ne lui ressemblait pourtant pas. « Euh… merci ? » prononça-t-il maladroitement. Talentueux, il acceptait. Mais séduisant, de la part d’un homme, ça lui donnait surtout envie de prendre la fuite même si Célia devait trouver la situation hilarante. Ah oui, tout ceci était vraiment très drôle, tiens !! Il lui aurait volontiers lancé un regard désapprobateur si seulement ses yeux n’étaient pas trop occupés à s’assurer que l’homme gardait une distance respectable entre eux. Leur tendant la main tour à tour, l’homme se présenta enfin : « Je suis Joshua Humphrey, de l’agence immobilière Humphrey & co. Cette maison est un véritable bijou !! Parole de Joshy !! Oui, c’est mon surnom. Mes proches m’appellent ainsi, c’est amusant n’est-ce pas ? Et vous c’est quoi votre petit nom ? Axelou ? Axouchou ? » Cette fois-ci, Axel entrouvrit la bouche et fronça légèrement les sourcils. Il se fichait de lui là, non ? Il allait lui lancer une réplique cinglante mais Joshua continua ; « Oh je vois !! Mais c’est qu’il est timide ce grand garçon !! Et vous ma jolie, c’est quoi votre petit nom ? Vous formez un couple ravissant en tout cas !! J’aime les jeunes couples comme vous qui décident d’investir dans leur première demeure. C’est toujours un grand moment d’émotion !! En tout cas Axelou, je peux vous garantir que vous allez faire l’affaire du siècle !! Vous ne regretterez pas votre achat. Le quartier est calme et la maison en parfait état. Elle appartenait à un homme d’affaires qui en avait fait sa résidence secondaire. Le brave homme a quitté notre beau pays pour la Finlande et m’a chargé de la mise en vente de ses biens immobiliers. Laissons donc entrer un peu de lumière dans cette maison, zou !! » Et d’un pas décidé, il alla ouvrir les volets de la cuisine qui étaient fermés. Axel se tourna vers Célia : « Axelou ? Oh et merci pour ton soutien…» annonça-t-il sur un ton faussement accusateur en faisant référence à ce rictus qu’il était certain d’avoir entre-aperçu sur son visage.


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Ven 28 Oct 2016 - 22:04




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Elle aimait cette maison. Oui, elle l'aimait vraiment beaucoup. Mais plus, elle observait la demeure, plus elle doutait d'avoir les moyens de se l'offrir. Elle était dans un bon quartier et ce genre d'habitation avait la côte. Autant dire qu'elle ne pouvait s'empêcher d'y songer alors qu'Axel semblait ravi à l'idée de partager ces moments avec elle. Et elle ne demandait rien d'autre. Pendant longtemps, elle avait eu du mal à se projeter. Beaucoup de mal à sortir de sa ligne de conduite, de ce qu'elle envisageait. Les imprévus, ce n'était pas trop pour elle. Elle n'arrivait pas à se projeter. Enfin ça, c'était avant de rencontrer Axel. Avant son cambriolage. Avant cette peur qui lui avait coupé le souffle quand elle avait vu tout ce sang sur ses mains. A ce moment-là, elle avait compris. Elle avait passé trop de temps à contrôler ce qui se passait dans sa vie. Trop de temps à se poser des questions, à délimiter les problèmes. Mais elle était passée à côté de sa vie en fin de compte. Oui, elle avait fini par le comprendre. Et quand elle avait ouvert les yeux à l'hôpital, elle s'était promise de faire taire ses peurs. Et maintenant, elle arrivait à faire des projets. Elle avait une famille. Une fille. Un compagnon. Elle les aimait et elle ne concevait plus la vie sans eux. Parce qu'il n'y avait tout simplement pas de vie sans eux. Et savoir qu'Axel voulait la même chose, la rendait vraiment heureuse. Parce qu'elle savait qu'Axel avait autant de mal qu'elle pouvait en avoir. Cette situation était encore nouvelle pour lui, pour eux. Et ils allaient encore apprendre sur chacun d'eux. Mais savoir ce qu'ils souhaitaient, et surtout le faire ensemble, était le plus important. La jeune femme esquissa un sourire aux propos du militaire. Elle aimait l'entendre dire ce genre de paroles. Cela lui réchauffait le cœur. « J'aime savoir aussi que c'est réciproque. J'aime ce que l'on est entrain de construire. J'aime envisager l'avenir avec toi. Alors que je ne l'avais jamais fait jusque là. C'est... un peu effrayant, mais excitant. J'aime savoir également que l'avenir nous donnera son lot de surprises. J'aime savoir que cette vie qui va être la nôtre, te plaît autant qu'à moi. Qu'elle te rend heureuse, autant que je le suis. Tu as changé ma destiné et il n'y a pas un jour où je ne suis pas reconnaissante pour le bonheur et l'amour que tu m'as apporté en entrant dans ma boutique. » Ce jour-là, leur destinée à tous les deux avait changé. Elle avait su, au fur et à mesure de leur conversation, qu'Axel avait quelque chose en plus... quelque chose qui les rassemblait. Quelque chose qui la faisait se sentir bien avec lui. Et pas une seule fois, elle ne s'était sentie jugée pour ce qu'elle était, pour ce qu'elle disait ou pensait. D'habitude, elle n'osait pas trop se dévoiler comme elle l'avait fait avec lui. Parce que les gens pensaient qu'elle était vieux jeu, qu'elle avait des goûts particuliers. Mais Axel aimait les mêmes choses. Il partageait ses préférences. Ils avaient les mêmes intérêts. Alors pour la première fois, elle s'était sentie acceptée pour ce qu'elle était. Pour la première fois, elle avait été vraiment elle-même. Sans vouloir paraître plus branchée, plus « cool ». Sans essayer d'être quelqu'un d'autre. Cela avait rassuré la jeune femme. Et elle s'était ouverte un peu plus, à mesure qu'ils parlaient. Encore aujourd'hui, elle apprenait, grâce à lui mais aussi grâce à Emily. Célia s'était épanouie et cela semblait être la même chose pour Axel. Elle le voyait. Elle le constatait. Parce qu'il n'hésitait plus à se confier à elle, sur tout et rien à la fois. Des petites broutilles, des petites craintes du quotidien, à des confessions plus intimes, plus personnelles. Et l'antiquaire se sentait flattée par cette confiance qu'ils se témoignaient au quotidien. La confiance qui s'était installée entre eux, leur avait permis de construire leur couple et la relation dans laquelle chacun d'eux s'épanouissaient. Célia se mit à rire aux paroles d'Axel. Elle garda ses yeux verts sur lui, l'observant attentivement comme si elle voulait graver une nouvelle fois, chaque trait de son visage. « Je suis désolée mon amour, mais.... tu es devenu incroyablement romantique. » Son sourire toujours aux lèvres, la jeune femme était à la fois amusée et charmée. Parce qu'elle aimait quand il était ainsi avec elle. « Et puis, tu fais parti de mon roman. Tu te dois d'être romantique. J'aime quand tu me fais des déclarations, que tu m'envoies des messages au milieu de la journée, ou de la nuit quand tu n'es pas là. J'aime savoir que je suis dans tes pensées. Parce que tu ne quittes jamais les miennes. » Oui, ils étaient perdus tous les deux. Mais Célia appréciait qu'il arrive à se confier une nouvelle fois. C'était déstabilisant pour lui. Et elle en était consciente. Ce genre de déclarations, il n'avait pas l'habitude d'en faire. Et pourtant, il lui disait souvent des paroles magnifiques qui restaient gravées dans son cœur. Cela aurait pu l'ennuyer si elle pensait qu'Axel était mal à l'aise, véritablement par tout ça. Mais au contraire. Cela semblait naturel quand il était en sa compagnie. Et c'était ça, le plus plaisant et important. Qu'il ne faisait rien contre son gré. Puis le sourire de l'antiquaire s'estompa un peu quand il parla de sa mère. Elle trouvait ça dommage. Mais elle comprenait totalement Axel. C'était encore un sujet délicat pour le militaire. Mais Célia n'avait pas dit son dernier mot. Non, elle n'allait pas abandonner son idée de rapprocher le fils et la mère. Même si cela allait peut-être lui prendre du temps. C'était la finalité qui comptait, pas le temps pour la réaliser. Aujourd'hui, Célia voulait tout faire dans son sens. Parce que c'était leur dernière journée ensemble avant un long moment. Célia souriait à nouveau aux mots d'Axel alors que ce dernier venait se mettre derrière elle. Elle passa ses mains sur les bras d'Axel, profitant de ce moment. « Je suis comblée également. Je ne savais pas qu'il me manquait quelque chose dans ma vie avant de te rencontrer. Tu m'as complété. Tu m'as rappelé que le destin existait. Et je le remercie chaque jour. » Célia n'avait jamais été le genre de femme qui donnait plus de crédit aux apparences, aux choses matérielles, qu'aux personnes elles-même et à ce qu'elles pouvaient ressentir. Comme elle lui avait dit à leur rencontre, le plus important dans la vie, ne se voyait pas à l'oeil nu. Ce n'était pas une belle carrière, une superbe voiture, une robe de haute couture. C'était l'amour, l'amitié, la compassion, la tolérance, qu'elle recevait des autres. C'était tout ça, sa plus grande richesse. Alors à cet instant précis, oui elle se sentait le plus riche de toutes les femmes sur terre. Célia profita de cette étreinte, caressant doucement les mains d'Axel. Ils étaient bien là. Seulement ce moment de tendresse fut interrompu par une voix derrière eux. Quand le couple se retourna, il faisait face à un homme au look improbable et qui semblait plus à sa place dans ce lieu, qu'ils ne pouvaient l'être tous les deux. Sûrement l'agent immobilier. L'antiquaire fronça un peu les sourcils à la tirade de ce dernier. Au fur et à mesure des paroles de l'agent, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de sourire. Elle savait qu'il ne laissait pas les femmes indifférentes, mais elle n'avait pas pensé une seule seconde aux femmes. Avait-elle du souci à se faire ? Les yeux verts de Célia passaient d'Axel à l'agent immobilier. Pendant un instant, elle se sentait un peu de trop dans cette conversation. Elle restait silencieuse bien qu'elle fut un peu surprise par la fin des propos. Oui il était séduisant. Et n'avait-il pas sous-entendu la minute précédentes, qu'ils étaient en couple ? Quoique cela n'arrêtait pas certaines personnes. Cela faisait plutôt sourire la jeune femme. Puis l'homme se présenta ensuite. Célia lui serra la main, esquissant un sourire amusée. Bon au moins, ils n'allaient pas se retrouver tous les deux dans une cellule de police. C'était un bon point. Et cela la détendait un peu plus. Elle se présenta ensuite à « Joshy ». Heureusement la conversation retourna sur la raison principale de leur présence. L'agent immobilier décida d'ouvrir les volets et encore une fois, Célia état sous le charme de la luminosité de cette maison. Le soleil se couchait sur les moulures en bois, sur le parquet ancien et les poutres. C'était un petit bijou. Seulement le petit bijou devait coûter une fortune. Aux paroles d'Axel, elle posa son regard sur lui. Elle posa une main douce sur sa joue. « Mon cœur, tu as du succès. Sois-en fier. » Elle l'embrassa puis elle reporta son attention sur l'agent immobilier. « Cette maison semble inoccupée depuis un moment. Elle ne correspond pas à ce que les familles recherchent ? » Subtilement, elle essayait de savoir si cette demeure n'avait rien de vice « caché » ou si elle était hors de prix. Une maison comme ça, c'était une existence d'économies et les siennes étaient bien grignotées. Entre sa boutique, dont elle remboursait encore une partie de son prêt, le refuge qu'elle avait financé à moitié, elle avait encore un peu de capital. Mais peut-être pas assez finalement pour s'offrir ce petit paradis terrestre.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Sam 29 Oct 2016 - 9:59

Enjoy the moment.

Fier ? Mais de quoi ? Axel n’était pas habitué à recevoir autant de compliments de la part d’un homme. Surtout s’il était question de son physique comme cela semblait être le cas. Et autant dire que tout ceci le mettait extrêmement mal à l’aise. Oui, lui qui était toujours si sûr de lui et parfaitement capable de gérer toutes les situations sans le moindre effort apparent, était désormais gêné par cet homme qui en faisait un peu trop. Axel n’était pas habitué à se retrouver dans une telle … situation. Ah oui, quand il s’agissait d’une femme, ça allait tout de suite mieux. « Cette maison semble inoccupée depuis un moment. Elle ne correspond pas à ce que les familles recherchent ? » Glissant avec nonchalance ses mains dans ses poches, Axel observa l’agent immobilier tandis que ce dernier adoptait une mine grave. Il s’approcha de Célia de façon mystérieuse et se mit à lui parler plus doucement, ce qui bien entendu, suscita également l’intérêt du militaire. « Et bien ne le dites à personne mais un drame affreux s’est déroulé dans cette maison… » Aussitôt, Axel haussa les yeux au ciel et recula légèrement, comprenant que tout ceci était ridicule. Joshua garda son regard rivé dans celui de l’antiquaire et retint son souffle quelques secondes avant de se mettre à rire, comme il fallait s’y attendre. « Je plaisante chérie, si vous aviez vu votre tête !!! Je fais toujours ça, c’est désopilant !! Non, rassurez-vous, cette maison correspond aux attentes de n’importe quel acquéreur potentiel. Disons juste que vous vous trouvez dans un quartier dont la réputation n’est plus à faire et forcément, cela engendre un certain coût… Pas de mauvaises surprises, ni de cadavre au fond du jardin, je vous le promets.» A son regard attendri, il n’était pas bien difficile de deviner que Joshua fondait littéralement devant Célia. Il la trouvait adorable, elle aussi. Sans compter qu’elle avait un compagnon tout à fait charmant. Non vraiment, il était enchanté de pouvoir faire connaissance avec ces deux-là. « Venez, je vais vous montrer l’étage.» « Joshy » les entraina jusqu’à l’étage, où se situaient quatre chambres et deux grandes salles de bain. La suite parentale comprenait un dressing ce qui forcément, était un plus pour Axel et son impressionnante collection de tenues. La vue était imprenable d’ici et Joshua se lança dans des explications concernant l’origine de la maison, chose à laquelle Axel ne prêta aucune attention. Il se voyait bien vivre ici, cela ne faisait aucun doute. Soudain, le téléphone de l’agent immobilier se mit à sonner. « Oh veuillez m’excuser, il s’agit d’un autre des mes clients. J’en ai pour cinq petites minutes. Ne partez pas hein, je vous ai à l’œil mon Axou ! » Sérieusement ?! Il recommençait ? Axel manqua de sortir de ses gonds lorsqu’il l’appela Axou. Ca, c’était vraiment la cerise sur le gâteau. Il parvint pourtant à sourire, afin de ne pas avoir l’air trop désagréable. « Ax…el en fait. Juste Axel. » tenta-t-il alors qu’il prononçait de nouveau ce surnom affreusement stupide. Mais Joshua ne sembla même pas l’entendre et sortit de la chambre en répondant au téléphone. Après avoir fait le tour de la chambre, Axel revint vers Célia avec un sourire aux lèvres. « La première sera forcément celle d’Emy… et celle-ci, la nôtre j’imagine ?» Il glissa ses doigts dans les cheveux de la jolie blonde et adopta un air plus sérieux. « Je pense qu’on ne devrait pas hésiter… Et puis, nous n’avons pas énormément de temps devant nous.» Il se mit à sourire malicieusement, faisant clairement allusion à son départ dans les heures à venir. Oui, c’était ça la réalité. Ils n’allaient pas pouvoir mettre une option sur cette maison et ne pas s’engager revenait à prendre le risque de la voir vendue au retour d’Axel ce qui était dommage étant donné qu’ils venaient d’avoir un coup de cœur pour cet endroit. C’était de la pure folie de se décider maintenant mais Axel était comme ça, du genre à agir sur un coup de tête et à ne pas se poser trop de questions. Sans compter que financièrement parlant, il ne se posait pas autant de questions que l’antiquaire. Sa propre situation était plus que confortable et il estimait qu’il était temps de faire un investissement aussi important que celui-ci. Il était question de leur vie, de leur avenir, de la maison dans laquelle ils allaient voir grandir Emily et peut-être même d’autres enfants. « J’aime cette maison… et je sais que tu l’apprécies tout autant. Il y a des coups de cœur qui ne s’expliquent pas alors peut-être que nous ne devrions pas nous poser autant de questions. Et puis…» Il s’approcha dangereusement de Célia, glissa ses mains sur ses hanches et vint picorer quelques baisers sur ses lèvres. « Si cela peut te convaincre, pense à la première nuit que nous allons passer dans cette chambre…» susurra-t-il d’une voix douce avant de glisser ses mains dans son dos. Il s’empara des lèvres de Célia avec envie, conscient d’être en train de jouer avec le feu. « Oooh !! OOOH !! Axou vous m’avez tout l’air d’être un amant exquis ! Quelle femme n’aimerait pas être embrassée de la sorte ! Et quel homme, je vous le demande ?! » Il venait de revenir. Il venait de les interrompre. C’en était trop. Axel détacha ses lèvres de celles de la jeune femme et les pinça légèrement pour ne pas répliquer. L’agent immobilier quant à lui, laissa échapper un rire franc et sincère. Bravo, Axel venait de lui dévoiler une facette de sa personnalité que Joshua trouvait assurément hautement fantasmatique. « Qui ne se damnerait pas pour recevoir un tel baiser, franchement ? Bon mes agneaux, que faisons-nous ? » Il les observa tour à tour et finalement, Axel prit la parole le premier. « On la prend.» Si ça pouvait lui faire fermer son clapet et disparaître au plus vite, c’était une bonne chose. Puis soudain, on entendit un miaulement, tout léger. Un châton. Un châton venait d’entrer dans la pièce. « Séraphin, qu’est-ce que tu fais ici vilain garnement ? Tu t’es encore échappé, n’est-ce pas ? Et tu as profité du fait que la porte soit ouverte pour me suivre ? » Axel lança un regard interrogateur en direction de l’agent immobilier tandis qu’il prenait le chaton dans ses bras. Celui-ci lui était manifestement familier et un doute affreux s’empara alors d’Axel. « C’est… votre chat ? » Joshua acquiesça et fit coucou avec la patte du chaton en direction du jeune couple avant de reprendre la parole. « Bien sur, c’est Seraphin Augustus Humphrey, le petit dernier de la famille. Il s’est encore échappé, c’est une manie chez lui. » Axel fronça les sourcils, pas certain de comprendre. Ou peut-être que si, en réalité tout devenait limpide dans son esprit. « J’habite juste à côté… ce qui veut dire mes anges que nous allons être voisins. » Axel fit demi tour sur lui même et quelques pas dans la pièce. Non, non, non et non !! Pas question d’être le voisin de cet énergumène !! NON !! « Oui enfin, tout ceci mérite réflexion… n’est-ce pas mon cœur ? » Il adressa un regard significatif en direction de Célia, espérant qu’elle serait de son avis.
roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 30 Oct 2016 - 17:01




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Dans la vie, il fallait faire preuve d'audace. Sinon, on finissait par avoir des regrets. Et Célia ne voulait pas vivre avec des regrets toutes sa vie. Elle avait appris que la vie était trop courte et qu'elle devait écouter son cœur. Oui, cette maison était magnifique. Oui elle avait envie d'y vivre. Elle avait envie d'y agrandir leur famille. Seulement, il y avait encore une partie d'elle, qui essayait de la raisonner. Cette maison devait valoir une fortune ou tout au moins, un beau paquet de billets verts. Alors elle se demandait si elle devait se lancer ou si, au contraire, elle devait d'abord faire des estimations sur ce qu'il lui restait en banque. Elle savait que si elle en parlait à Axel, il allait rire. Et il n'aurait peut-être pas tort. Cette maison leur plaisait à tous les deux. C'était un gros investissement. Mais elle en valait la peine. Encore plus quand Célia observait la cuisine sous ce soleil radieux. Elle allait finir par craquer. Elle en était certaine. Mais est-ce que c'était raisonnable ? Aux paroles de l'agent immobilier, elle fronça un peu les sourcils. Ce n'était vraiment pas quelque chose à dire. Cela lui donnait même des frissons. Il avait un sens de l'humour exécrable. « Peut-être pas de cadavre au fond du jardin, mais il y a quelques réparations à faire. Notamment l’électricité. Regardez. » Célia avait l’œil et surtout, elle avait visité assez de maison, sans parler les réparations qu'elle avait pu faire avec son père et ses frères pour savoir que ce genre de fil qui pendouillent, ce n'était pas bon signe. Mais cela pouvait faire un peu descendre le prix de la maison. Et c'était toujours ça de pris. Célia suivait Axel et l'agent immobilier qui continuait de leur faire la visite. Ils arrivaient à l'étage. Il n'y avait pas à dire, la maison était vraiment belle. Et plus elle en voyait et plus elle en était amoureuse. Elle se voyait déjà la décorer de telle ou telle manière. La décoration, elle avait toujours aimé. Et elle savait qu'ici, elle allait pouvoir laisser libre court à ses inspirations. Et puis, les chambres étaient grandes, il y avait même un bureau. Chaque pièce était baigné de lumière et chacune avait son parquet ancien. Décidément, c'était un petit bijou. Quand l'agent immobilier s'éclipsa pour prendre un appel, elle reporta son attention sur Axel. « Je sais... » Oui elle savait que cette maison était un trésor, que ce n'était qu'une question de temps pour qu'elle soit vendue. L'agent immobilier avait raison. Elle avait tout pour plaisir. Et elle lui plaisait. Oui. Et c'était pareil pour Axel. « elle est vraiment magnifique et je l'aime déjà. Mais je me dis que c'est de la folie... » Elle esquissa un doux sourire. Elle avait du mal à ne pas se laisser emporter. Elle voyait dans les yeux d'Axel, qu'il avait déjà pris sa décision. Ils n'avaient plus de temps devant eux. Axel avait raison. Il avait son avion dans quelques heures. La jeune femme avait posé ses mains sur la taille du miliaire. Aux gestes et aux mots d'Axel, elle ne pouvait pas s'empêcher de sourire concernant leur première nuit dans cette chambre. « Et à toutes les autres qui vont suivre.... » Elle répondait à son baiser. Oui, pourquoi se poser trop de questions. Parfois, il fallait écouter son cœur. Et son cœur lui disait qu'elle ne devait pas hésiter. Et puis Axel en avait vraiment envie, alors pourquoi pas. Célia doutait d'avoir un autre coup de cœur pour une autre maison. Celle-ci correspondait à ce qu'elle aimait. Et elle était certaine qu'Emily allait l'adorer. Quand aux animaux, il y avait assez de place pour qu'ils soient heureux. Leur moment de complicité fut interrompu par l'agent immobilier. Et avant qu'elle ne puisse dire quoique ce soit, Axel lui annonçait qu'il prenait la maison. Elle avait le cœur qui battait la chamade. Leur rêve commençait à prendre forme. Puis une petite boule de poils s'invita sur les lieux. Un adorable petit chaton. Chaton qui appartenait à l'agent immobilier qui révélait par la même occasion, habiter à côté. Célia jeta un œil à Axel, surprise et amusée à la fois. Elle vit le rictus sur son visage. « Nous...nous avons besoin d'en parler en effet... » Il fallait qu'ils en discutent un moment pour mettre les choses au clair. « Vous nous excusez un instant ? » Elle esquissa un sourire avant de glisser sa main dans celle d'Axel. Ils quittèrent la chambre pour aller dans celle juste en face. L'antiquaire posa à nouveau ses yeux verts sur Axel. « Tu es vraiment sûr de toi ? Sûr de vouloir cette maison... et ce voisin ? » Elle garda un doux sourire sur les lèvres. Puis elle redevint un peu plus sérieuse et ajouta : « Je sais que l'on est pris par le temps mais... je n'ai pas envie de regretter quoique ce soit. Cette maison est magnifique c'est vrai, mais elle est aussi très chère. Enfin j'imagine... » L'agent immobilier n'avait pas parlé de prix pour l'instant, mais Célia se doutait de la fourchette de prix dans laquelle la maison devait se situer. « Et je veux qu'on la prenne ensemble. Parce que c'est notre maison. A nous. Et je t'avoue que je ne sais pas si j'ai la somme nécessaire pour ma moitié. » Bon elle s'en voulait de plomber peut-être l'ambiance, mais elle lui avait promis de ne jamais rien lui cacher, de toujours tout lui dire. Et c'était ce qu'elle était entrain de faire. Puis elle pensait à eux, à leur avenir. Elle ne doutait pas que les choses allaient bien se passer au final. Peut-être que ses peurs refaisaient surface là maintenant, parce qu'Axel allait partir et qu'une nouvelle fois, elle allait se retrouver seule. Elle savait que cela allait être dur. Et qu'il fallait profiter de ses moments. Oui, ils devaient profiter de chaque moment. Alors après un silence, elle finit par ajouter. « Mais, peut-être que tu pourrais me faire un prêt ? » Elle avait gardé ses yeux dans ceux du militaire. Son sourire s'étira peu à peu. « Bien sûr, tu as le droit de me demander des intérêts. » Elle passa ses mains autour du cou d'Axel venant cueillir ses lèvres avec délicatesse. Elle sentait son souffle chaud sur sa peau et elle ferma un instant les yeux. Puis elle le regarda à nouveau. « Soyons fous. Et je suis certaine qu'Emily va adorer nos nouveaux voisins. » Elle n'en doutait pas. Même si Célia espérait vraiment qu'ils ne soient pas trop envahissants, enfin surtout le maître... Elle aimait cette maison, Axel aussi et c'était tout ce qui comptait au final.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 30 Oct 2016 - 18:40

Enjoy the moment.

Oh… c’était donc ça le problème. A dire vrai, Axel n’écoutait qu’à moitié les paroles de Célia, caressant doucement ses cheveux tout en affichant un léger sourire. Non vraiment, elle était adorable lorsqu’elle se montrait hésitante. Ou soucieuse. Ou les deux. Il se pinça les lèvres un instant puis la fixa en attendant qu’elle finisse de parler. Un monologue en l’occurrence, ce qui sembla d’ailleurs amuser le militaire qui pour sa part, ne se posait pas tant de questions. Un prêt ? Elle n’était pas sérieuse tout de même, si ? Naturellement, Axel savait où elle voulait en venir et à dire vrai, il comprenait parfaitement son désir de participer à hauteur de la moitié de la valeur de cette maison. C’était une réaction normale même s’il estimait que ce qui lui appartenait, appartenait également à Célia. « Hey… tu l’as dis toi-même, c’est notre maison. A nous. Il n’y a pas de moitié qui tienne, nous formons un tout. Fais à hauteur de ce que tu peux faire et je me charge du reste. Mais si tu tiens véritablement à t’endetter auprès de moi alors dans ce cas, sache que j’accepterai toutes formes de remboursement même les plus malhonnêtes. SURTOUT les plus malhonnêtes…» Oui surtout celles-ci. Un sourire se dessina de nouveau sur son visage l’espace d’un instant puis, entendant Joshua sermonner le chat dans la pièce d’en face, haussa les yeux au ciel. Le plus compliqué dans tout ça, c’était bien entendu de se faire à l’idée que cet énergumène allait être leur voisin le plus proche et qu’il y avait de fortes chances pour qu’Axel finisse par perdre patience quant à la lourdeur de ses sous-entendus. « Tu crois que ce psychopathe dispose d’une longue vue et qu’il va essayer de m’espionner à longueur de temps ? » s’amusa-t-il avant de fermer la porte pour ne plus avoir à entendre les jérémiades de Joshua qui, à en croire les tonalités de sa voix, venait de répondre à un nouvel appel. Le militaire ne tarda pas à retourner auprès de sa belle, lui prit les mains et les refit passer autour de son propre cou. Oui, c’était bien lorsqu’elle l’enlaçait de la sorte. Il lui vola un nouveau baiser et reprit : « Hum et puis en parlant d’argent. Je ne t’en ai pas encore parlé mais le fait est que j’ai un achat à effectuer à la boutique. Plusieurs en réalité. Il y a tout d’abord ces lustres anciens qui s’accorderaient parfaitement à l’ambiance du club. Puis ces tableaux que Jane adore mais que tu ne parviens pas à vendre en raison de leur prix… ils iraient bien dans mon bureau, je les prends également. » Oh il était fort à ce petit jeu. Mais Axel était très sérieux quant à ces différents achats et même si c’était loin de représenter le tarif de la moitié de la maison, cela permettrait à Célia d’avoir un peu plus de marge sur son compte en banque puisqu’elle tenait tellement à faire les choses dans les règles. Penchant la tête sur le côté, il afficha un léger sourire et reprit : « Sérieusement mon amour, je pense que cette maison est le lieu rêvé pour concrétiser tous nos projets. Je sais que c’est une décision inattendue et que de toute évidence, nous n’avions pas projeté de nous lancer dans un tel achat pour le moment mais regarde autour de toi… cette maison est magnifique et je si tu veux tout savoir, je pense même que la chambre dans laquelle nous nous trouvons sera celle de notre fils…» Il acquiesça avec certitude et se remit à sourire avant de déposer un baiser sur le front de Célia. Inutile de lui demander d’être sérieux dans un moment pareil. Et puis, ça lui faisait du bien de pouvoir songer à autre chose qu’à son départ dans les heures à venir. Il n’avait pas la moindre envie de s’en aller, de laisser ses deux amours derrière lui. Porte close, il en profita pur embrasser l’antiquaire avec davantage de passion et de ferveur encore. Assez pour qu’il soit presque physiquement douloureux de se séparer ensuite l’un de l’autre. Et pourtant, il le fallait. Il le fallait parce que déjà, Joshua venait frapper à la porte. « Alors les chéris, vous êtes décidés ? » Sans attendre son reste, Joshua pénétra dans la chambre et les interrompit. « Nous pourrions tout aussi bien en reparler dans les jours à venir si vous me garantissez que vous souhaitez mettre une option sur la maison et…» Axel s’était séparé de Célia et s’avançait désormais d’un pas décidé en direction de Joshua. Sans brutalié aucune, il posa sa main sur son buste et l’incita à reculer jusqu’à ce qu’il se retrouve de nouveau dans le couloir et referma la porte en prenant soin de la verrouiller cette fois-ci. L’agent immobilier ne sembla pas perturbé outre mesure puisqu’il continua : « Oh je vois, comme c’est amusant… vous êtes bien plus impressionnant de près vous savez ? Ca me rappelle une soirée à laquelle j’ai assisté la semaine dernière à Berlin… il y avait ce grand type qui était …» Cette fois-ci, Axel ne l’écoutait plus du tout. Il était revenu vers Célia, un grand sourire aux lèvres avant de l’enlacer tendrement et de l’embrasser comme si sa vie en dépendait. Cet échange doux et fougueux à la fois dura un long moment avant qu’enfin, il ne détache ses lèvres des siennes. « Avant qu’on ne signe quoi que ce soit, tu dois me promettre juste une chose… n’organise jamais JAMAIS un apéro entre voisins. Tu promets ? »

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 30 Oct 2016 - 20:27




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Elle garda ses yeux verts sur Axel. Elle savait qu'elle se posait trop de questions. Qu'au final, ce n'était pas si important. Mais en fait si. Célia avait envie de prendre part à cet achat. Parce que cela lui tenait à cœur. Et que c'était un investissement en commun. C'était leur maison. A tous les deux. Elle savait tout ça. Qu'Axel n'attendait pas forcément à ce qu'elle mette de l'argent dans la demeure. Seulement pour la jeune femme c'était un geste logique, normal. Même si comme elle le disait, elle n'avait pas les moyens du militaire. Bien que sa boutique faisait des bénéfices. Depuis l'accident, l'activité s'était un peu ralentie. Et elle avait du investir dans une campagne de pub pour attirer de nouveaux clients. Cela fonctionnait alors au final, elle ne se faisait pas de souci quant à lui rembourser une certaine somme d'argent. Elle allait y arriver même si elle allait peut-être mettre un peu plus de temps pour réunir la somme. « J'ai beaucoup de dettes à ton encontre. Une de plus ou une de moins... » Elle lui devait beaucoup de choses au final. Et elle ne parlait pas seulement d'argent. C'était beaucoup plus important que l'argent, en tout cas, de son point de vue. Ce qu'ils vivaient, n'avait pas de prix. Puis les paroles d'Axel la faisaient sourire à nouveau. Faisant abstraction à la voix qui venait du couloir, Célia reporta son attention sur son compagnon. « Je ne sais pas. Mais s'il n'en a pas, il va sûrement en acheter une. » Elle avait du mal à ne pas rire à cette idée. L'agent immobilier était peut-être un peu spécial et très rentre-dedans, mais Célia était certaine qu'il était de compagnie agréable quand on prenait la peine d'apprendre à le connaître. Et de toute façon, s'il restait dans les parages, ils allaient avoir du mal à l'éviter, surtout si Axel et Célia comptaient bien vivre ici de longues années. A son baiser, l'antiquaire esquissa un nouveau sourire, ne se lassant pas de cette détresse. Elle n'avait pas envie de le quitter, même si elle savait que maintenant, ce n'était qu'une question d'heures. Ses doigts fins s'attardèrent sur la nuque d'Axel, caressant sa peau du bout des doigts. « Tous ces achats tombent plutôt bien... petit rusé. » Elle savait ce qu'il cherchait à faire et elle n'essayait même pas de négocier, pas maintenant, pas aujourd'hui. « J'ai aussi des appliques en bronze et marbre qui seraient parfaites derrière ton bar. » Là, elle plaisantait. Bien sûr, elle avait les appliques. Mais elle voulait juste lui faire savoir qu'elle avait compris son petit jeu. Célia jeta un œil autour d'elle. La pièce qui pouvait en effet servir de chambre. Il y avait encore de belles moulures qui délimitaient le plafond. C'était joli. Toute cette maison était jolie. La chambre de leur fils. C'était une idée qui lui plaisait. Axel savait comment lui parler pour qu'elle oublie le reste. « Ou idéal pour nos triplées. » Elle n'était pas la seule à exceller dans cet exercice. « N'oublie pas que ma famille a connu quelques grossesses multiples. Peut-être qu'il faudra même aménager les combles. » Elle l'observa, un fin sourire sur les lèvres. Bon là, elle se faisait peur à elle-même. Parce que des jumeaux... elle laissait ça à sa sœur. Célia répondait ensuite au baiser fiévreux du militaire. A chaque fois qu'il la touchait, d'un geste tendre sur sa taille, d'une main dans la sienne, d'un baiser sur son cou ou sur ses lèvres, elle se rappelait le compte-à-rebours qui les rapprochait de leur séparation. C'était délicieux autant que c'était douloureux. Ces moments ne duraient pas assez moment à son goût. Surtout quand ils étaient interrompus par l'arrivée, une nouvelle fois inopinée de l'agent immobilier. Axel fut plus rapide qu'elle et il fit reculer l'indésirable jusque dans le couloir. Cela amusait la jeune femme, encore plus quand elle vit le militaire fermer la porte derrière lui. « Il va croire que l'on fait des choses pas très catholiques dans la chambre de ton fils. » Elle passa toutefois ses mains autour du cou d'Axel. Elle aurait pu souffler « Ne me quitte pas. » ou « Ne pars pas. » Mais elle ne le faisait pas. Bien sûr que non. Sachant que tout cela était aussi difficile pour lui. Elle se serra contre lui, l'embrassant doucement et tendrement. Puis aux mots d'Axel, un sourire s'afficha à nouveau sur les lèvres de la jeune femme. « Inviter les voisins pour un apéro, c'est un peu la base d'un bon voisinage. Tu ne crois pas. Et puis, peut-être que ce charmant ami des bêtes a un homme dans sa vie ? » Elle essayait de s'imaginer les choses. Peut-être qu'il était en couple et que donc, Axel n'avait rien à craindre. En tout cas, pas tant que Célia sera dans les parages. « Mais si vraiment il faut, je veux bien te protéger, mon amour. » Oui bien sûr, qu'elle était prête à le faire. C'était même une évidence. Le sourire toujours sur les lèvres, elle ajouta un peu plus sérieuse. « Mais on va quand même les signer ces papiers... » Ils étaient dans leur maison. Oui dans LEUR maison. Célia avait encore du mal à y croire. Elle avait hâte d'y venir pour commencer les travaux. De faire quelques réparations ici et là. Elle savait que Duncan, son père ou ses frères allaient l'aider. D'ailleurs en songeant à ça, elle repensa à Emily. Et elle ne pouvait s'empêcher de sourire. «  Je suis certaine qu'Emi va adorer la maison. » Elle imaginait bien la petite ici. Elle allait y être bien. Mais soudainement, Célia repensa au départ d'Axel. Son sourire se fana un peu puis elle finit par se blottir dans les bras du militaire.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 30 Oct 2016 - 21:51

Enjoy the moment.

La perspective d’une famille nombreuse n’était plus aussi effrayante qu’elle avait pu l’être par le passé. En réalité, cette idée le fit sourire de bon cœur et il haussa doucement les épaules en faisant allusion à l’étonnante superficie de cette demeure. Cela dit, il n’était pas certain d’être prêt à s’occuper de jumeaux ou pire encore, de triplés. Et puis, il avait bien l’intention de se servir des combles pour tout autre chose. « Non pas les combles. Les combles ce sera mon territoire… tu sais, l’endroit où je recevrai les prétendants d’Emily en tête à tête au cas où elle oublierait de leur préciser que son père est tireur d’élite professionnel. Je connais également quelques techniques de combat extrêmement douloureuses et je tiens à ce qu’ils le sachent. » Même si tout ceci était dit sur le ton de l’humour, il les détestait déjà. Oui, tous ces fourbes qui allaient tôt ou tard tourner autour de sa princesse. Mais c’est un sujet qu’il avait déjà eu l’occasion d’évoquer avec Célia et qui l’amusait toujours autant. Alors avant de songer aux méthodes offensives, il devait se concentrer sur l’instant présent et les baisers enflammés qu’il prenait plaisir à échanger avec la belle antiquaire. Axel faisait son possible afin de ne pas songer aux heures à venir, à la douleur de leur séparation, à la distance ou encore au temps qu’ils allaient devoir passer loin l’un de l’autre. A priori, il ne devrait même pas être rentré pour les fêtes de fin d’année. Ce serait la première fois qu’il passerait Noël loin de sa fille. Renoncer à la voir ouvrir ses cadeaux et s’extasier devant les guirlandes lumineuses était déjà extrêmement difficile à accepter, mais songer au fait que Célia entrait désormais dans l’équation était encore plus compliqué. Alors il tenait à profiter de leurs derniers instants et le fait que Joshua ne cesse de les interrompre avait tendance à lui mettre les nerfs en pelote. De fait, Axel ne tarda pas à le repousser dans le couloir ce qui ne sembla pas perturber l’agent immobilier qui continuait la conversation comme si rien ne s’était passé. « La chambre de ton fils. » Oui, cette idée là était excellente et ces mots prononcés par Célia le firent sourire de bon cœur avant qu’il ne dispose ses mains sur son visage de poupée et ne vienne l’embrasser de nouveau. Cette maison était un nouveau départ pour eux, le commencement d’une vie de rêve qu’ils allaient partager ensemble. La seule ombre au tableau à l’heure actuelle était cet agent immobilier un peu trop entreprenant à son goût et qui de surcroit allait vivre à deux pas de chez eux. « La base d’un bon voisinage, c’est la discrétion et le respect de l’intimité. Jusque là, notre cher « Joshy » ne respecte aucune règle. » Mais peut-être que Célia avait raison et qu’en fin de compte, il allait être un voisin charmant et légèrement moins envahissant qu’il ne l’imaginait. « Ne te moque pas de moi, je vais véritablement avoir besoin d’une garde rapprochée tu sais…» Il pencha la tête sur le côté en observant Célia avec insistance au cas où elle n’aurait toujours pas compris l’extrême subtilité de ses propos. Mais avant ça, ils allaient bien entendu devoir signer les papiers et faire le nécessaire afin que cette maison soit officiellement la leur. Pour cela, ils n’avaient pas énormément de temps, tout juste quelques heures et encore, c’était sous condition que la banque accepte de lui laisser virer une telle somme d’argent dans la journée. A l’instar de Célia, il était convaincu qu’Emily allait adorer cette maison. Il y avait déjà cette grande chambre au plafond en pente dont elle allait être folle, sans parler du jardin et de la future cabane. C’était un endroit de rêve, il est vrai. « Ca ne fait aucun doute. » Son sourire ne tarda pas à se dissiper en même temps que celui de la jeune femme. Ils pensaient la même chose et le savaient. Malgré tout, les mots étaient bien trop difficiles à prononcer comme l’un comme pour l’autre et se dire au revoir allait être bien plus compliqué qu’ils ne l’avaient imaginé. Tendrement il la serra dans ses bras, silencieusement. Parler était superflu. Ils avaient juste besoin d’être l’un avec l’autre, comme c’était le cas depuis les cinq derniers mois. Lorsqu’il l’avait rencontrée, elle, atypique et incroyablement adorable, il n’aurait jamais imaginé faire partie de sa vie. Célia était bien trop incroyable, bien trop parfaite pour quelqu’un comme lui. Le temps passant, il avait fini par comprendre qu’il faisait partie de l’histoire de sa belle héroïne…sa merveilleuse et incroyable héroïne. Son étreinte se resserra tandis qu’il embrassait son front et tachait de contenir les émotions qu’elle faisait naitre en lui. « Je me sens si bien contre toi. J’aimerais pouvoir arrêter le temps et demeurer ainsi pour l’éternité. Ca m’irait bien tu sais… » Oui c’était une option qui lui plaisait bien. Mais arrêter le temps signifiait également demeurer figés pour l’éternité avec ce sentiment douloureux alors qu’ils avaient encore tellement de beaux projets.  « Ca va aller, ne t’en fais pas. Et puis, il y a ce lien unique entre nous… tu sais, ce petit truc que l’on ne peut expliquer et qui fait qu’en dépit de la distance, toi et moi serons toujours ensemble quoi qu’il advienne.» Il relâcha légèrement son étreinte et vint prendre son visage entre ses mains pour embrasser ses lèvres avec douceur. « Je t’aime plus que tout. Ne l’oublie jamais.» Et voilà que Joshua se remettait à frapper à la porte. Il avait le chic pour les interrompre au plus mauvais moment. Axel haussa les yeux au ciel et se décida à aller lui ouvrir. « C’est d’accord Joshy, on la prend !! Vous pensez pouvoir nous faire signer les papiers au plus vite ? » Joshua semblait vraiment ravi d’entendre Axel lui confirmer qu’ils prenaient la maison et bien entendu, ne perdait pas de vue qu’il s’agissait de sa meilleure affaire. Il tapa dans ses mains avec excitation puis ouvrit les bras pour enlacer Axel mais comprit bien vite au regard de ce dernier qu’il était plus prudent pour lui de ne surtout pas s’aventurer sur ce terrain là. Aussi, il se ravisa et reprit la parole. « Merveilleux !! Alors disons deux semaines, deux jours … ?» QUOI ? Non !! « Deux heures, tout au plus. Je suis militaire et mon avion doit quitter le pays dans environ quatre heures… ce qui me laisse tout juste le temps de régler les formalités bancaires alors essayez de faire au mieux Joshy.» Ces déclarations semblèrent affoler l’agent immobilier qui n’avait plus une minute à perdre. « Ne bougez pas mes loulous, je vais m’occuper de la paperasse et je reviens au plus vite !!!! » Sur ces mots, Joshua ne tarda pas à disparaître, laissant le jeune couple totalement seul dans la maison. « Célia ? Tu sais ce que j'ai envie de faire une toute dernière fois ? » Axel glissa sa main dans la poche de son pantalon et en sortit son téléphone portable. Il pianota dessus un instant et la voix de Ray Charles se fit entendre. Il offrit sa main à la jeune femme, l'invitant à danser une dernière fois.


roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 1 Nov 2016 - 16:52




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


La jeune femme esquissa un sourire en entendant Axel lui confier ses futurs projets quant à la place qu'il allait donner aux combles. Pauvre Emily. Pas facile d'avoir un papa si protecteur. Cependant, elle devait admettre que la petite grandissait vite et elle allait avoir du succès auprès des garçons, c'était inévitable. Il y avait déjà ce petit Noah qui lui tournait autour. Seulement allait-il franchir l'étape de l'entretien avec le papa tireur d'élite dans quelques années ? Elle se posait la question. Mais heureusement vu l'âge de la petite fille, cela n'allait pas arriver avant quelques années. « Axel c'est.... une très bonne idée. » Bon Célia aussi n'avait pas envie que son trésor soit blessée par un garçon qui ne la méritait pas. « Non je ne devrais pas dire ça. » Elle fit une petite grimace en imaginant leur petite princesse. « Et tu ne devrais pas y songer toi non plus. Emily aura très bon goût. En plus elle connaît que trop bien ton côté protecteur, elle risque de se méfier. Et puis tu ne seras pas le seul à veiller sur elle. » Un fin sourire s'afficha sur les lèvres rosées de l'antiquaire. D'ici là, Emily aura probablement un frère pour veiller jalousement sur elle. S'il héritait de son père, aucun doute quant au fait qu'il allait y parvenir avec brio. Cela la faisait sourire. L'idée d'avoir cette famille plaisait à Célia. Elle avait envie d'être mère. Peut-être pas tout de suite, mais dans les mois à venir, pourquoi pas. L'idée avait fait son chemin. Elle se sentait prête même si là, elle avait juste envie de profiter d'Emily et d'Axel. Parce que ce décompte qui était au dessus de leurs têtes, lui rappelait à chaque fois qu'ils devaient profiter pleinement des moments qu'ils passaient ensemble. C'était ça le plus important pour le moment. C'était ce qu'elle avait envie de faire. Qu'ils étaient entrain de faire. Enfin, ils essayaient. Ce n'était pas évident avec l'agent immobilier qui venait sans cesse les interrompre dès qu'ils mettaient un semblant de cohérence dans leurs pensées. Mais maintenant que la porte était verrouillée, ils pouvaient enfin être tranquille. Célia appréhendait déjà le départ d'Axel. Elle savait que cela allait être dur. Autant pour elle, que pour Axel ou pour Emily. La petite n'avait jamais été séparée de son père jusqu'à présent. Et l'antiquaire ne savait pas si elle allait s'en sortir aussi bien qu'Axel. Il était un papa formidable. Elle, elle était maman depuis quelques jours à peine... Est-ce qu'elle allait être à la hauteur ? Elle avait eu ce genre de relation avec Tim. Mais le petit garçon était quasiment toujours à l'hôpital. Elle n'était pas vraiment la seule à s'en occuper. Et peut-être que pour elle, cela avait été un peu plus facile à l'époque. Elle n'en savait rien à vrai dire. Elle ne voulait pas décevoir la petite et encore moins son père. Se serrant dans les bras d'Axel, elle profita de cette étreinte. Le silence s'était à nouveau installé entre eux. Les yeux fermés, elle profitait simplement de cette tendresse. Parce que le toucher, le sentir contre elle, cela allait lui manquer chaque jour pendant son absence. Ils avaient besoin de ça, tous les deux afin de pouvoir affronter les semaines à venir. Célia ne savait pas quand Axel allait revenir, mais elle savait qu'il y avait une faible probabilité pour que ce soit avant les fêtes de fin d'année. Les premières fêtes qu'ils auraient pu passer ensemble tous les trois. Au lieu de ça, il allait être loin d'elles, dans un pays étranger avec des personnes hostiles autour de lui. Quand Axel desserra son étreinte, elle posa à nouveau ses yeux verts sur lui. Elle acquiesça doucement de la tête quand il lui assura que tout allait bien se passer. Oui il y avait un lien unique entre eux. Axel avait raison, encore une fois. Elle l'avait su dès leur rencontre. Elle s'était sentie bien avec lui, dès les premiers instants. Elle avait su qu'elle pouvait se confier à lui sans qu'il ne la juge. Et c'était réciproque. Axel lui avait confié des choses, notamment sur son passé. Et elle ne l'avait jamais jugé pour ça. Il s'était livré à elle comme il ne l'avait jamais fait avant. Parce qu'ils savaient tous les deux qu'ils étaient semblables. Qu'ils avaient besoin des mêmes choses. Et à ce moment-là, c'était d'être ensemble. Tout simplement. Célia hocha la tête aux mots de son compagnon. Sa gorge était nouée mais elle gardait un fin sourire sur ses lèvres. Ses mains s'étaient posées sur le torse du militaire, sur le tissu immaculé de sa chemise. Elle avait glissé ses doigts fins jusqu'à la chaîne qu'elle lui avait offerte. « Je t'aime aussi. » Répondait-elle alors que les lèvres d'Axel se posaient doucement sur les siennes. Mais voilà que l'agent immobilier revenait à l'attaque. Ils prenaient cette maison. Ils allaient pouvoir y vivre, connaître d'autres moments de bonheur. Et Célia refusait de toute son âme que le malheur frappe à leur porte. Elle allait tout faire pour l'écarter de sa vie. Parce qu'ils avaient encore tant de choses à vivre. Les mots d'Axel la ramenaient pourtant à la réalité de son départ imminent. Dans quatre heures, il allait partir à l'autre bout du monde. L'agent immobilier parti, Axel revint vers elle, pianotant sur son piano pour faire raisonner la voix de Ray Charles. Un sourire sourire s'afficha sur les lèvres de l'antiquaire. Elle lui donna la main alors que la musique se répandait dans tout l'étage de la maison. Elle se serra contre lui, serrant sa main dans celle du militaire. « Ce ne sera pas notre dernière danse. » Non pas question. Il allait revenir. Même si pour ça, il allait sûrement mettre du temps... elle allait l'attendre. Non Emily et elle allaient l'attendre. Comme elle l'avait déjà dit et redit. « Tu dois m'inviter à danser pour cette première nuit que l'on va passer ici. Pour les prochains anniversaires. Pour notre mariage... » Oui, ils avaient encore de projets à partager tous les trois. « Il n'y aura aucune dernière fois entre nous. » Elle l'embrassa du bout des lèvres, d'abord tendrement et ensuite de façon plus intense puis elle reporta ses yeux verts sur Axel. « Il y a encore tellement de choses que l'on doit vivre ensemble. Je veux t'entendre à nouveau jouer du piano, que tu m'apprennes également à composer. Je veux te voir construire le lit de princesse qu'Emily a vu dans ce catalogue de décoration. Je veux qu'on fasse un voyage tous les trois. L'Europe, tu te souviens... Et je veux ce bébé avec toi. Je veux qu'on puisse avoir tous ses moments de bonheur et même bien d'autres encore. » Voilà tout ce qu'elle souhaitait pour eux dans les jours, semaines, mois et années à venir. C'était ça pour elle le vrai bonheur. Et elle l'avait trouvé aux côtés d'Axel et d'Emily.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Mar 1 Nov 2016 - 22:47

Enjoy the moment.

Souriant de manière attendrie, Axel ne tarda pas à venir faire glisser le bout de ses doigts sur son adorable visage aux traits si parfaits. Il aimait l’entendre dire et répéter combien elle pouvait l’aimer et imaginer cet avenir parfait qu’ils pouvaient construire ensemble. C’était adorable. Comme de nombreuses choses chez elle. Qu’est-ce qui ne l’était pas d’ailleurs ? Il lui arrivait souvent de penser combien telle ou telle réaction de sa part était attendrissante…Mais Célia n’était pas la seule à rêver de leur futur et à croire que le meilleur restait encore à venir. Axel était persuadé que les derniers mois n’étaient que les prémices du destin merveilleux qui les attendait. Alors oui, ils finiraient par se marier, par avoir des enfants, c’était une suite tout à fait logique dans l’esprit du militaire, bien qu’inconcevable quelques mois auparavant. Il se surprenait à lâcher prise, ce qui n’était pas toujours évident pour un mania du contrôle comme Axel. La perspective de devenir père à nouveau ne l’effrayait plus vraiment et il se surprenait même à imaginer cette future vie de famille. Une famille à l’image de celle qu’il aurait adoré avoir : des parents unis, proches de leurs enfants. Vivre en harmonie, en paix. C’était quelque chose de très simple mais d’affreusement compliqué à la fois, il le savait. Pourtant la présence de Célia à ses côtés faisait résonner leur avenir comme une évidence. « Je te promets que nous vivrons ces instants merveilleux et bien davantage encore. Si tu savais à quel point tu comptes…» murmura-t-il, infiniment troublé par les tendres œillades de la jeune femme. Il l’aimait tellement… En une étreinte farouche et possessive à la fois, il joignit leurs lèvres, son corps tout entier corroborant ses paroles. Se laissant bercer par le rythme léger de la mélodie qui envahissant la pièce, ils semblaient tout deux totalement déconnectés de la réalité. La caresse légère de leurs peaux qui se frôlaient avec délicatesse, leurs lèvres qui se retrouvaient sans cesse, leurs souffles qui se mêlaient l’un à l’autre. Tout ceci contribuait à rendre les battements de son cœur bien plus précipités. La sensualité et la douceur étaient de mise et il adorait ça. Ils se trouvaient au cœur d’une bulle de tendresse et de romance dont ils ne maitrisaient plus les effets. Il n’avait pas envie que la musique s’arrête. Ni maintenant, ni jamais. A plusieurs reprises, ses lèvres cherchèrent celles de la jeune femme. Etre à l’origine des moindres réactions de Célia était proprement délectable pour le militaire. Dans chacun de ses gestes, il était possible de deviner une véritable passion sur laquelle il n’avait plus la moindre maitrise. Ainsi, il redécouvrait dans les bras de celle qu’il aimait tant que cette solitude à laquelle il avait voulu s’attacher au cours des dernières années n’avait rien de merveilleux. Elle n’était qu’un palliatif, un mensonge honteux avec lequel il préférait se bercer d’illusions plutôt que d’admettre que sa vie ne rimait à rien sans un véritable amour. De longues secondes s’écoulèrent depuis l’abandon pur et simple d’Axel aux lèvres de Célia puis la musique s’arrêta, les plongeant brutalement dans un silence troublant venant marquer la fin d’un intermède des plus charmants. Axel demeura figé un court instant, son front appuyé contre celui de la jeune femme. « Flâner dans cette petite boutique d’un autre temps est la meilleure chose qui me soit arrivée…Je ne sais pas si tu as conscience du pouvoir que tu as sur moi. Cette capacité à trouver les mots justes pour me rassurer, pour m’apaiser. » Oui, elle était bien la seule à pouvoir faire ça avec autant de facilité. Son regard se porta alors sur leurs mains toujours enlacées. Sur ce doigt autour duquel il passerait un jour un anneau lourd de sens. « Je ne sais même pas à quelle fréquence je pourrai vous joindre… mais ça ne m’empêchera pas de penser à vous, tout le temps. Oh et… ne te laisse pas embobiner par cette histoire de lapin… Emy n’a de cesse de me répéter à quel point elle aimerait en avoir un. Blanc, naturellement. Je crois que c’est de ma faute cette histoire de lapin. Elle adore que je lui lise Alice au Pays des Merveilles.» Ce qu’il oublia de préciser, c’est qu’il prenait un immense plaisir à la lui raconter. Mais là n’était pas la question. Il tenait juste à mettre Célia en garde contre les tentatives d’adoptions futures… Après deux chats et un chien, il ne manquerait plus qu’un lapin tiens !! « Hey… je sais que tu seras incroyable avec elle. Tu t’en sortiras à merveille, c’est évident. Mais méfies-toi de son regard angélique et de son adorable moue. Tu sais, celle qu’elle tient de son père…» Axel esquissa cette fameuse moue adorable que le père et la fille avaient en commun avant d’afficher un sourire mutin. Jamais il ne pourrait suffisamment la remercier pour tout ce qu’elle faisait pour Emily. Les abandonner était une épreuve terriblement douloureuse. « Tu penses que Joshua en aura pour longtemps ? »

roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Elle retrouve la foi grâce à un beau brun au regard ténébreux ♥
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités
LOGEMENT : Chez les Westlake. Bientôt dans la belle maison de ses rêves.

POSTS : 2003 POINTS : 350

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Est devenue tutrice & maman de la fille de 5 ans de son compagnon. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique. Elle est végétarienne, écolo. Elle a fait partie de MSF pendant 4 ans. Elle a un berger australien de cinq ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave. Toujours en deuil d'un enfant qui n'était pourtant pas le sien mais va de l'avant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : .
♔ Duncan (4) ♂♔ Terrence (1) ♂♔ Andrew/Duncan (1) ♂♔ Axel (4) ♂♔ Selina (5) ♀♔ Cora (2) ♀♔ Niklas (1) ♂♔ Adèle (1) ♀♔ Kara (3) ♀♔ Enzo (2) ♂♔ Colin (1) ♂



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©unicorn
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Jeu 3 Nov 2016 - 20:33




Enjoy the moment

feat. Axel & Célia


Des projets, ils en avaient des tas à réaliser. Peu importait si l'absence d'Axel était longue ou non, Célia et Emily allaient l'attendre. Et ils allaient reprendre leur vie à trois dès son retour. Et ça, l'antiquaire voulait qu'il le sache. Qu'il en soit bien conscient. Leurs projets étaient simplement en attente. Jusqu'à ce qu'ils puissent les réaliser. Cette maison, ils allaient en faire leur centre de vie, là où ils allaient avoir leur famille. Célia ne comptait pas y entrer à nouveau avant qu'Axel ne revienne. Parce qu'elle ne s'en sentait pas capable. Mais surtout parce qu'ils devaient le faire ensemble. Parce qu'elle se doutait que cela devait compter pour le militaire de prendre part à cette nouvelle aventure, à cette nouvelle page de leur roman. La demeure allait être parfaite pour leur famille. Une vie de famille, Célia en avait envie. Encore plus en sachant qu'Axel n'avait pas vraiment connu ça. Elle, elle avait toujours eu sa famille à ses côtés. Elle connaissait les réunions ou les repas de famille. Les dimanches où elle faisait les brocantes avec sa mère. Les soirées barbecues pendant lesquelles ses frères tiraient à la courte paille pour savoir qui allait s'occuper des grillades. Les journées d'été où ils décidaient d'aller tous ensemble faire une randonnée. Célia avait eu de la chance de connaître tout ça. D'avoir une famille sur laquelle elle pouvait compter. Elle était peut-être parfois envahissante, comme sa mère l'avait été avec eux récemment, mais sa famille était présente. A chaque difficulté, à chaque coup dur, l’antiquaire avait été entourée par les siens, comme lorsqu'elle avait été blessée par balles. Elle passait beaucoup de temps avec ses parents, ses frères et sa sœur. Elle appréciait passer des moments tous ensemble. Et ça, Célia voulait qu'Axel puisse découvrir ses joies. Lui qui avait été délaissé quand il était enfant. A présent, Emily et lui faisaient partis de cette famille et Célia avait vraiment hâte que tous les deux puissent connaître ces moments et qu'elle puisse y assister. « Je me dis la même chose... parfois, je me demande comment j'ai pu vivre avant notre rencontre... j'étais si fermée à tout ça. » Célia avait toujours été très refermée sur elle-même quand il s'agissait de sa vie privée. Elle clamait haut et fort qu'elle n'avait pas besoin d'un homme dans sa vie. Et c'était vrai. Elle s'en sortait bien toute seule. Elle avait une vie active, des amis, une famille, des projets. Mais tout avait été bousculé quand ses yeux verts s'étaient posés sur Axel. « Et tu es arrivée dans ma vie. Tu l'as chamboulé. » Elle esquissa un sourire avant de l'embrasser tendrement. « Je crois qu'on a tous les deux suivi notre destin ce jour-là. Toi qui avait envie de lire quelque chose, et moi qui était à nouveau happée par ma boutique et qui n'avait pas vu l'heure s'écouler. » Elle est d'accord sur le fait que flâner dans sa boutique, avait été la meilleure chose à faire. Leur destin avait été changé, et pour le meilleur. Quant à avoir les bons mots pour l'apaiser, elle ne faisait qu'écouter son cœur. « J'ai appris à te connaître et à te comprendre.... même si on a toujours eu la particularité de penser souvent à la même chose. Nous sommes des âmes sœurs, non ? » Elle en était à présent persuadée. « Et des âmes sœurs sont vouées à se retrouver malgré les aléas de leur existence. » Et cela n'allait pas être différent pour eux. Et cela malgré le fait qu'Axel ne savait pas encore s'il allait être facile pour lui ou non, de la contacter. L'antiquaire s'en doutait un peu. Son sourire s'étira un peu en entendant les paroles suivantes de son compagnon. Emily était un amour. Et elle avait souvent des coups de cœur. Comme toutes les petites filles de son âge. « Je ferais attention... peut-être que les deux grenouilles nouvellement arrivées à la fondation vont lui faire oublier cette envie de lapin. » Oui, parce que Célia savait aussi qu'Emily était très têtue quand elle s'y mettait. Un trait de caractère encore en commun avec son père. Elle reposa ses yeux verts sur Axel à ses mots suivants. Elle espérait s'en sortir avec elle. Pour finir, Célia se mit à sourire. « Elle est charmeuse comme son père... » L'antiquaire n'osait même pas imaginer dans les prochaines années, les garçons qui allaient lui tourner autour. « Tu ne l'appelles plus Joshy ? » Demanda-t-il un sourire en coin. Puis des bruits de pas se fit entendre dans les escaliers. « Voilà notre nouveau voisin. » Célia était à la fois contente et triste. Contente parce qu'il apportait les papiers pour leur maison. Triste parce cela voulait dire que leur interlude était terminé. La jeune femme l'embrassa une dernière fois. Puis l'agent immobilier fit son apparition dans l'encadrement de la porte, brandissant une chemise qui contenait probablement les papiers, l'air triomphant. Axel allait devoir s'occuper de la banque. Et ensuite, il allait définitivement quitter Brisbane et le pays.

juice&nelliel


Give every day the chance

to become the most beautiful of our life.

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly. Laugh uncontrollably. And never regret anything that makes you smile. @ Mark Twain.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-dans-toutes-les-larmes-s-attarde-un-espoir http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

ÂGE : 35 ans
STATUT : Il y a cette jolie blonde tout droit sortie d'un vieux roman...
MÉTIER : Ancien militaire tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit.

POSTS : 1803 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
◇ Célia ◇ Duncan
PSEUDO : Emma
AVATAR : Tom Ellis
CRÉDITS : LoyalHeart & Quinny
DC : Pas pour le moment
INSCRIT LE : 15/06/2016

MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Dim 6 Nov 2016 - 18:02

Enjoy the moment.

Après le retour de Joshua, Axel ne tarda pas à contacter son banquier afin de régler avec lui les dernières formalités liées à l’achat de cette formidable demeure. Une heure plus tard, Célia et lui pouvaient enfin apposer leurs signatures sur le précieux document qui marquait officiellement le début d’une vie nouvelle. Une vie qui allait cependant devoir être mise entre parenthèses l’espace de quelques semaines puisque le militaire était contrait de quitter l’Australie pour une nouvelle mission en zone de guerre. Dans l’avion qui le menait à cette nouvelle destination, il ferma les yeux un instant, songeant à cette formidable destinée qui les attendait dès son retour. Il avait la certitude de vouloir construire son avenir avec Célia, mais la vie semblait prendre un malin plaisir à les séparer à la moindre occasion. Bercé par les légères secousses de l’avion, Axel ne tarda pas à fermer les yeux…



What if…


Légèrement intimidé, Axel Westlake se tenait dans le hall du Manoir depuis plus d’une dizaine de minutes. Dès son arrivé, il avait été surpris par l’agitation qui régnait en ces lieux ; chacun s’enthousiasmait des fiançailles que l’on s’apprêtait à célébrer dans les jours à venir. La nouvelle allait bon train et le village tout entier était au courant que la ravissante Célia Scott était sur le point d’épouser Adam Hovenbrook, fils ainé du vicomte d’Hovenbrook, qui hériterait un jour du titre, du Manoir, des terres et de la fortune attachés à ce titre nobiliaire. On avait demandé à Axel, pianiste fort talentueux mais sans attache qui passait sa vie à écumer les routes du pays, de bien vouloir jouer à cette occasion. Le musicien était en ville de puis quelques semaines et son talent ne semblait échapper à personne. Il sortit sa montre à gousset et l’ouvrit d’un léger coup de pouce. Il était quinze heures. Un valet vint à lui, prit son chapeau et son manteau, pendant qu’un autre le conduisait efficacement à l’étage supérieur jusqu’aux salons privés, là où se tiendrait la réception. Le valet ouvrit la porte qui donnait sur la pièce luxueuse avec ses épais tapis, ses candélabres indécents et sa cheminée en marbre sculpté. Ce salon aurait fait la fierté de n’importe quelle grande maison du pays mais Axel accorda à peine un regard à l’élégance formelle du décor. Demeurant sur le seuil, il salua poliment son hôte, le vicomte d’Hovenbrook qui à son tour, ne tarda pas à quitter son fauteuil pour venir à sa rencontre et le saluer.« Monsieur Westlake, soyez le bienvenu au Manoir. J’ose espérer que vous avez fait bonne route ? » L’homme était chaleureux mais soutenait fermement le regard de son interlocuteur tout en l’examinant comme s’il était quelque étrange créature qu’il venait de découvrir sous son toit. Il avait déjà noté son léger accent et son nom typiquement anglais était un autre détail qui l’intriguait. « Excellente, monsieur, je vous remercie. Je n’avais encore jamais eu le plaisir de visiter cette partie du pays qui est absolument charmante. Quant à vos jardins, ils sont époustouflants…» Le vicomte esquissa un sourire et acquiesça doucement, tout en détaillant le jeune musicien qui se tenait devant lui. Il faut dire qu’il était plutôt fier de sa vénérable propriété et de ses domaines soigneusement entretenus qui avaient été conçus pour accueillir une véritable foule d’invités. C’était une vraie splendeur !! L’élégante demeure avait tout l’éclat d’un joyau serti dans un écrin de verdure. Quant au parc qui l’entourait, il était lui aussi d’une beauté incomparable. Une impression de puissance, mêlée d’une certaine fierté, semblait se dégager de ce tableau. Et bien qu’il ne fût pas homme à avoir besoin de l’approbation publique pour applaudir ses efforts, le vicomte d’Hovenbrook pouvait reconnaître personnellement que lesdits efforts avaient fini par porter leurs fruits. Il n’avait pas passé sa vie en quêtes vaines et futiles, mais l’avait consacrée à l’édification d’un empire qui durerait bien plus longtemps que son séjour sur terre. Le vicomte invita Axel à se joindre à lui dans le salon afin de lui faire part de ses exigences concernant la cérémonie à venir. L’homme refusait de s’exposer à une succession de déconvenues et souhaitait que tout soit rythmé à la seconde près, afin de faire de ces fiançailles, l’événement mondain de l’année. Quant au mariage qui devait avoir lieu dans la foulée, il se devait d’être extraordinaire également. Tandis que le maitre de maison énumérait ses souhaits, Axel se montrait rassurant et confiant quant à ses capacités à répondre aux attentes du vicomte. Ce n’était pas la première fois qu’il était engagé pour une cérémonie comme celle-ci. Axel était très doué dans son domaine et de toute façon, il avait besoin d’argent pour mener à bien son propre projet. Au fil de leur échange, le vicomte proposa à Axel d’être logé dans une chaumière annexe au Manoir et ce pour toute la durée des festivités. L’échange entre les deux hommes dura une bonne vingtaine de minutes et si le thé fut servi sur ces entrefaites, aucun d’eux ne s’attarda dans le salon. La journée du lendemain promettait d’être chargée, avec les préparatifs pour les festivités à venir et les répétitions pour la cérémonie. Le vicomte était sur des charbons ardents, il semblait avoir encore énormément de travail et proposer donc au pianiste de s’installer dans ses quartiers et de profiter des jardins jusqu’à l’heure du repas.


Au cours du dîner qui rassemblait un nombre conséquent d’invités, Axel fut introduit au fameux Adam Hovenbrook, un homme assurément à l’aise en société, ainsi qu’à sa ravissante fiancée, Célia. Si le premier avait probablement été habitué toute sa vie à la déférence due à son rang et à sa fortune et faisait preuve d’une arrogance sans nom, Célia quant à elle, n’était ni arrogante, ni vaniteuse et disposait d’un charme indéniable. Dans son regard, brillait une lueur de passion, une énergie farouche derrière le voile de la timidité. Ils n’eurent pas vraiment l’occasion de converser au cours du repas, l’attention des deux futurs mariés étant totalement monopolisée par les différents convives. Après l’excellent dîner, Axel se retira dans l’immense bibliothèque du Manoir, véritable paradis sans nom pour l’amateur de littérature qu’il était. C’est le vicomte en personne qui lui avait proposé d’y faire un tour, suite à leur échange durant le repas sur les nouveaux noms de la littérature anglaise. La cheminée était allumée et les ombres dansaient sur les mûrs, créant une atmosphère étrange. Attentivement, Axel parcourut les étagères, surpris par l’immense variété d’ouvrages qui se trouvait ici… Il s’empara de l’œuvre d’un auteur peu connu mais dont il avait déjà eu l’occasion de lire les écrits par le passé. L’ouvrant avec délicatesse, il en feuilleta les pages avec minuties. Cette édition était probablement d’une grande valeur et Axel ne tenait pas à en écorner les pages. Quelques instants plus tard, il entendit retentir derrière lui un bruit de pas, étouffé par l’épaisseur du tapis. Lorsqu’il se tourna, Axel se trouva nez à nez avec la jeune fiancée. « Oh veuillez m’excusez mademoiselle, je ne voulais pas déranger… » En la regardant avec plus d’attention, il nota comme elle était extraordinairement séduisante et s’empressa de reposer le livre. « Vous avez là une merveilleuse collection d’ouvrages, tous plus fascinants les uns que les autres. Le vicomte disait vrai, c’est un grand amateur de littérature… » Son regard croisa de nouveau les prunelles de la jolie Célia et réalisa qu’il était certainement temps pour lui de se retirer dans ses appartements. « Bon et bien… je pense qu’il est temps pour moi de vous souhaiter une agréable nuit, mademoiselle. Encore merci pour votre accueil. »





roller coaster


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t9763-axel-try-not-do-or-do-not-there-is-no-try#353379 http://www.30yearsstillyoung.com/t9775-untouchable-darkness-axel#353711 http://www.30yearsstillyoung.com/t9776-axel-westlake#353715 http://www.30yearsstillyoung.com/t11089-axel-westlake#405503

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Enjoy the moment   Aujourd'hui à 20:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Enjoy the moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: westfield chermside
-