AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : 28 y.o
SURNOM : K.
STATUT : Libre comme l'air.. Enfin sur le papier elle est toujours mariée à Kyky.
MÉTIER : Nouvelle barmaid à l'Electric Playground
LOGEMENT : Un petit appartement (#4) du côté de Bayside

POSTS : 51 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : K. est claustrophobe. La brune n'aime pas les espaces clos. ≈ Keandra est un vrai cordon bleu. ≈ K. est une globetrotteuse. Depuis sa majorité, la jeune femme a beaucoup bougé. Soit des simples road-trip, soit vivre dans un pays quelques mois. Les Etats-Unis, Hawaï, la France, l’Italie, le Portugal, le Brésil, l’Angleterre, l’Irlande pour n’en citer que quelques-uns. ≈ Se fait quasiment toujours virer de ses jobs. ≈ Parle couramment espagnol avec sa famille, lorsqu'elle est énervée, ou lorsqu'elle est bourrée.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

ChachatteKykyLeah
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Naya Godess Rivera
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : amelia iver
INSCRIT LE : 29/06/2016

MessageSujet: It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.    Dim 4 Sep - 17:43


« Kea & Chachatte. »

Après plusieurs heures de vols, la voilà enfin sur le sol australien. Heureusement. Ce fut un long voyage vu que les garçons l’avaient abandonné. Emilio et Isaiah restaient encore quelques jours en France avec leurs familles. Keandra ne pouvait pas leur en vouloir pour ça. L’hispanique avait également passé du temps auprès des siens avant de prendre son envol. Sa mère et son beau-père habitant en France maintenant, il était impossible de ne pas leur rendre une petite visite. Et en arrivant à Brisbane, elle allait retrouver sa sœur. Alors que demander de plus. Il lui tardait de sortir de l’aéroport et retrouver tout le beau petit monde. D’ailleurs, c’était Charlie qui l’accueillait. Keandra sourit d’avance à l’idée de le retrouver. Malgré les coups de fils, les skypes et tout le reste pour garder le contact, ce n’était pas pareil. Il manquait sa présence dans tous ses voyages, toutes ses péripéties. Et enfin aujourd’hui elle allait le revoir. Son ami, son collègue, son confident, son ancien amant. Peut-être qu’ils réussiraient à réunir la bande si tout le monde était dans le coin. Mais pas sûr.. Pas sûr que Kyeran ait très envie de la revoir. Et Kea n’y tenait pas particulièrement non plus. Il y aurait trop de conflit et pour le reste de groupe, ça n’allait pas être gaie. Alors mieux valait qu’elle les voit un par un. Keandra descendit enfin de l’avion et passa la sécurité avant de pouvoir récupérer ses bagages. Une fois tout en main, elle se dirigea vers la sortie. Elle était impatiente. Malgré la fatigue du vol ainsi que le décalage horaire, la brune se dépêchait d’atteindre le hall d’arrivé.

Il y avait du monde. Keandra regardait partout, se mettant de temps à autre sur la pointe des pieds, histoire de voir si elle apercevait une tête familière. Et parmi tous ces visages, perdu dans la foule, elle le vit. Keandra lui fit un signe de la main pour que Charlie la repère à son tour. Ses pas se firent plus rapide et arrivée à un mètre du garçon, K. largua ses valises et vint lui sauter dans les bras. « CHAACHAAA ! » Ça faisait vraiment du bien de le retrouver. C’était comme si les années s’étaient envolées. Comme s’ils étaient de nouveaux ces petits étudiants, la distance n’ayant rien changé entre eux. « Tu m’as tellement manqué ! » Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait l’habitude de dire ou montrer. Mais avec Charlie, c’était différent. Elle n’avait pas peur d’être elle-même et se dévoiler sans complexe. Keandra se recula alors, posant ses mains sur les épaules de son ami, se contentant de le contempler de haut en bas. « Toujours aussi beau à ce que je vois. » Un sourire taquin au coin des lèvres, elle vint embrasser sa joue. Il n’avait pas changé. La belle reprit ensuite ses valises et tout deux sortirent de l’aéroport. « Ça te dérange si on s’arrête manger quelque part ? Je meurs de faim. » Ils s’installèrent dans la voiture du jeune homme et celui-ci s’engagea vers la route principale. « Bon alors, quoi de nouveau dans la vie du beau Charlie ? » Elle le regardait d’un air amusé. « Tu fais encore chavirer le cœur des filles ou ça y est tu es un homme rangé ? » Elle l’avait toujours connu volage et au fond, cela ne l’étonnerait pas qu’il en soit toujours ainsi.





Dernière édition par Keandra Wailana le Dim 25 Sep - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t10128-keandra-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t10290-keandra-fuck-feelings-be-a-bitch http://www.30yearsstillyoung.com/t11243-keandra-wailana#409703

l’orgueil et les préjugés

ÂGE : 26 ans
SURNOM : Chachatte
STATUT : Libre comme l'air, ou presque. Papa de substitution de son neveu, Oliver âgé de 4 ans.
MÉTIER : Etudiant en journalisme, actuellement stagiaire chez ABC Radio dans le cadre de ses études. Espère se faire embaucher à l'issue de ses six mois de stage.
LOGEMENT : Pine Rivers au numéro 20, une grande villa avec son grand frère, sa petite soeur et son neveu de 4 ans.

POSTS : 363 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Snobinard britannique seront certainement les premiers mots qui vous viendront à l'esprit en me voyant et vous n'auriez pas totalement tord. Je ne suis, cependant, pas qu'un crétin qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter. ∆ J'ai quitté Brisbane pour suivre ma petite soeur, qui était enceinte. Nous sommes venu ici, avec notre grand frère pour lui permettre d'élever elle-même son enfant, malgré la pression parentale qui refusait qu'elle garde cet enfant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Side by side, connected by the heartHazard-Perry Family#1
╌╌╌
If she drives you crazy, she is probably the oneCharlis#4
╌╌╌
Here's to the nights that turned into mornings with the friends that turned into familyTeam Rocket#1Delie#1Kyeran#1Coralie#1
╌╌╌
More than a friendship, less than a relationshipKeandra #1
╌╌╌
Those were yersterday's feelingsCatharine#1
╌╌╌
Kaecy#1Sélène#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Svetlana △ Lene
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Douglas Booth
CRÉDITS : avatar©Shiya signature©ALAS
DC : Heidi Jolie & Elea Bella
INSCRIT LE : 24/03/2016

MessageSujet: Re: It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.    Mer 7 Sep - 0:18



❝ It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter ❞


Keandra & Charlie
It's been a long day without you, my friend and I'll tell you all about it when I see you again. △
Certains liens perduraient contre toute attente, malgré les kilomètres, au-delà des années. C’était une chose assez rare au fond, de pouvoir se vanter d’avoir gardé contact avec quelqu’un qui ne partageait plus vraiment notre quotidien. Loin des yeux, loin du cœur comme on disait et celui qui avait inventé cet adage n’avait pas totalement tort. Bien souvent, si au début les séparations n’étaient pas faciles et laissaient la présence d’un vide, rapidement ce manque se faisait de moins en moins sentir au fil du temps jusqu’à disparaître. Ce n’était pourtant pas du tout le cas de ma relation avec Keandra. Pourtant, je n’aurai jamais parié là-dessus. Il fallait dire que les choses avaient commencées d’une façon bien particulière entre nous, il y avait peu de chance qu’on réussisse à surpasser le fait que nous avions couché ensemble (et pas qu’une fois) pour nouer une amitié solide et sincère. C’était pourtant ce qu’il s’était passé, après avoir pris conscience que la situation ne pouvait pas décemment continuer de la sorte, nous étions devenus de bons amis, de très bons amis. Et si nous gardions toujours un côté tactile assez développé, si nous parvenions à nous faire mutuellement des blagues sur les performances sexuelles de l’un ou de l’autre et que nous continuions à nous draguer gentiment, c’était bel et bien de l’amitié qui nous unissait à ce jour et qui avait permis que notre relation dure dans le temps. Aussi, quand elle avait disparu, quittant l’Australie pour aller par monts et par vaux, j’avais été celui qui avait manifesté le plus de motivation pour garder contact avec elle. Je ne comptais plus les minutes passées en skype, les hors forfaits et les petites expéditions de dernières minutes pour aller la rejoindre à l’autre bout du monde. C’était donc tout naturellement que je m’étais proposé de venir la chercher lorsqu’elle m’avait avoué, au cours d’une de nos innombrables sessions skype, qu’elle rentrait en Australie pour de bon. J’avais alors quitté la maison, laissant mon frère, ma sœur et son fils derrière moi, pour rejoindre l’aéroport en voiture. J’étais arrivé quelques minutes à peine avant que l’atterrissage de son avion ne soit annoncé. Je m’étais aussitôt approché de la porte correspondante à son vol pour l’attendre, au milieu de proches d’autres passagers de son vol. Finalement, les portes automatiques s’ouvraient et un flot de passagers en sortait. Tendant le cou, j’essayais de repérer sa tignasse brune et sa peau dorée par le soleil, mais il y avait tellement de monde que je peinais un peu à la remarquer. C’est alors qu’un signe de main de sa part attirait mon attention et aussitôt nos regards se croisaient, un sourire étirant mes lèvres alors qu’elle se hâtait à ma rencontre. Finalement, elle laissait tomber sa valise pour littéralement se jeter dans mes bras « CHAACHAAA ! » et je la rattrapais, la serrant contre moi en souriant : « Salut toi » répondis-je en finissant par la redéposer à même le sol. « Tu m’as tellement manqué ! » ajoutait-elle posant ses mains sur mes épaules pour me contempler. « Toujours aussi beau à ce que je vois. » Et je riais un peu. « Toi, en revanche, tu es encore plus belle que la dernière fois qu’on s’est vus » la taquinais-je en retour, bien que je pensais ce que je venais de dire. Elle venait alors planter un baiser sur ma joue avant de s’éloigner pour récupérer ses bagages. « Tiens, donne-moi ça » lui dis-je, proposant de récupérer une des valises qu’elle tenait pour la conduire jusqu’à ma voiture, garée sur un parking à l’extérieur de l’aéroport. Alors que nous arrivions devant ma voiture, Kea s’adressait à moi de nouveau : « Ça te dérange si on s’arrête manger quelque part ? Je meurs de faim. » J’attrapais ses valises que je glissais dans le coffre avant de répondre : « Un restaurant ça te dit ? Je t’invite » lui proposais-je alors, bien décidé à profiter de ces retrouvailles pour écouter les histoires de la belle brune. Nous nous installions alors sur les sièges et je démarrais pour nous conduire en ville où je connaissais un bon petit restaurant italien qui saurait nous convenir parfaitement. « Bon alors, quoi de nouveau dans la vie du beau Charlie ? » me demandait-elle alors, et je sentais qu’elle me regardait avec un petit air amusé. « Du coup, j’habite toujours chez Gauthier, avec Théo et Oliver. Il est absolument adorable, tu vas craquer quand tu vas le voir. Sinon, toujours dans ce stage chez ABC Radio avec l’espoir d’être prolongé peut-être pour continuer là-bas en parallèle de mes cours à partir de la rentrée, mais rien n’est moins sûr. » lui racontais-je alors. « Tu fais encore chavirer le cœur des filles ou ça y est tu es un homme rangé ? » s’empressait-elle de me demander et je ne pouvais m’empêcher de rire à sa remarque. « Et bien figure-toi que je suis relativement sage depuis que tu es partie. Et il n’y as pas vraiment de filles dans ma vie en ce moment, c’est surtout le boulot qui prime je dois avouer » Enfin ce n’était pas totalement vrai, il y avait bien un truc avec cette Janis, mais tant que je ne saurai définir ma relation avec elle, je me refusais à en parler, à qui que ce soit. « Et toi alors, raconte-moi tout ! Je parie que tu as fait tourner bien des têtes là-bas » lui glissais-je avec un petit sourire. Rapidement, nous arrivions en ville, je cherchais un place sur le parking du restaurant avant de mener Kea jusque devant l’établissement pour qu’elle puisse lire la carte. « Ca te convient ? » lui demandais-je alors.
©BESIDETHECROCODILE


Miles ahead of us
I used to believe we were burning on the edge of something beautiful, seeling a dream, smoke and mirrors keep us wainting on a miracle. ©alas.


.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t7977-charlie-on-ne-va-pas-se-mentir-tirer-un-trait-sur-les-gens-ca-ne-marche-pas-souvent-il-vaut-mieux-leur-tirer-une-balle http://www.30yearsstillyoung.com/t7996-charlie-your-past-is-just-a-story http://www.30yearsstillyoung.com/t8021-charlie-hazard-perry

ÂGE : 28 y.o
SURNOM : K.
STATUT : Libre comme l'air.. Enfin sur le papier elle est toujours mariée à Kyky.
MÉTIER : Nouvelle barmaid à l'Electric Playground
LOGEMENT : Un petit appartement (#4) du côté de Bayside

POSTS : 51 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : K. est claustrophobe. La brune n'aime pas les espaces clos. ≈ Keandra est un vrai cordon bleu. ≈ K. est une globetrotteuse. Depuis sa majorité, la jeune femme a beaucoup bougé. Soit des simples road-trip, soit vivre dans un pays quelques mois. Les Etats-Unis, Hawaï, la France, l’Italie, le Portugal, le Brésil, l’Angleterre, l’Irlande pour n’en citer que quelques-uns. ≈ Se fait quasiment toujours virer de ses jobs. ≈ Parle couramment espagnol avec sa famille, lorsqu'elle est énervée, ou lorsqu'elle est bourrée.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

ChachatteKykyLeah
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Naya Godess Rivera
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : amelia iver
INSCRIT LE : 29/06/2016

MessageSujet: Re: It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.    Dim 25 Sep - 22:30


« Kea & Chachatte. »

C’était bon de rentrer. Elle ne savait pas encore pour combien de temps, mais au moins elle mettait enfin un pied sur le sol australien. Sa maison. Retourner à son ancienne vie, retrouver sa famille, ses amis, ses vieilles occupations. Il n’y avait rien de mieux que de ressentir ce sentiment de bien-être, de sérénité. Ça l’apaisait. Avec en prime Charlie qui venait la récupérer à l’aéroport, que demander de mieux ? Il était clair que la Wailana avait beau faire le tour du monde, ce genre de personne, ce genre d’ami, elle ne pouvait s’en passer. Et c’était bien de voir que malgré la distance, rien ne changeait entre eux. Ils étaient toujours les mêmes. Enfin aujourd’hui, les deux compères n’étaient plus aussi intimes qu’autrefois, mais bon. C’était mieux pour eux deux. Surtout en sachant que Keandra et Kyeran étaient encore officiellement mariés.. Ça aussi quand elle allait lui annoncer.. Mais bref, elle préférait ne pas y penser. Pour l’heure, l’hispanique enlaça le brun, plus que ravie de le retrouver. Après les heures de vols, ça faisait du bien de retrouver une tête familière. « Toi, en revanche, tu es encore plus belle que la dernière fois qu’on s’est vus » Elle passa une main dans ses cheveux, telle une pub L’Oréal pour confirmer ses dires. « Ah tu trouves toi aussi ? » Dit-elle pour plaisanter. K. a passé son temps à dormir dans l’avion, donc elle n’imaginait même pas quelle sale tête elle devait avoir. Ils se dirigèrent vers la voiture et gentleman qu’il était, Charlie se proposa de porter ses valises. Keandra lui laissa prendre le relais, assez soulagé de s’en débarrasser. Elles n’étaient pas vraiment légères après tout.

« Un restaurant ça te dit ? Je t’invite » Installée dans la voiture, elle boucla sa ceinture et regarda son ami, plus que contente de sa proposition. « Avec grand plaisir ! » Elle avait l’impression de ne pas avoir avalé quelque chose depuis des jours. Alors qu’en réalité cela remontait à même pas trois heures. Keandra commença alors par lui demander de ses nouvelles, ce qu’elle avait bien pu manquer dernièrement dans sa vie. Maintenant, la belle comptait bien se rattraper et passer le plus de temps possible avec le jeune homme. « J’ai hâte que tu me le présentes. Qui sait, mon instinct maternel inavoué risque de faire surface et je te piquerai ce petit bout! » Oui, ceux qui la connaissent, savent très bien que les enfants et elle, ça fait deux, voir mille. Keandra n’a jamais été doué dans ce domaine là et il fallait avouer que ça lui faisait un peu peur. La brune s’empressa par la suite de lui demander où il en était côté cœur. « Et bien figure-toi que je suis relativement sage depuis que tu es partie. Et il n’y as pas vraiment de filles dans ma vie en ce moment, c’est surtout le boulot qui prime je dois avouer.  Et toi alors, raconte-moi tout ! Je parie que tu as fait tourner bien des têtes là-bas »  « Le boulot avant les filles, tu plaisantes j’espère ? » Elle rit légèrement ne l’imaginant pas du tout faire ça. « En fait, tu m’attendais c’est ça? » Un sourire taquin, elle poursuit. « Oui j’en ai bien fait tourner, mais sans plus.. » Elle haussa les épaules, l’air un peu gêné. « On va dire que depuis ton imbécile de copain, je n’ai pas rencontré l’amour de ma vie. » Elle faisait bien évidemment référence à Kyeran. Parce que depuis le Brésil, c’est l’âme en peine qu’elle dérivait et voyageait seule. Ils arrivèrent finalement devant un petit resto italien. Charlie laissa la jeune femme lire la carte. « Ça te convient ? » Elle finit de lire, mais bon, dès qu’on lui parlait d’italien que ça soit en bouffe ou en homme, ça lui convenait toujours. « C’est parfait ! » D’ailleurs, en entrant dans le restaurant, cela lui rappela de bons souvenirs. On les guida à une table et ils s’installèrent tranquillement avant de regarder le menu. « Tu te souviens, c’était ici qu’on avait mangé pour la première fois avec toute la bande.. Et c’était ici également que tu m’avais emmené pour notre premier rencard. » Elle sourit. « D’ailleurs, tu as de leurs nouvelles depuis le temps ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t10128-keandra-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t10290-keandra-fuck-feelings-be-a-bitch http://www.30yearsstillyoung.com/t11243-keandra-wailana#409703

l’orgueil et les préjugés

ÂGE : 26 ans
SURNOM : Chachatte
STATUT : Libre comme l'air, ou presque. Papa de substitution de son neveu, Oliver âgé de 4 ans.
MÉTIER : Etudiant en journalisme, actuellement stagiaire chez ABC Radio dans le cadre de ses études. Espère se faire embaucher à l'issue de ses six mois de stage.
LOGEMENT : Pine Rivers au numéro 20, une grande villa avec son grand frère, sa petite soeur et son neveu de 4 ans.

POSTS : 363 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Snobinard britannique seront certainement les premiers mots qui vous viendront à l'esprit en me voyant et vous n'auriez pas totalement tord. Je ne suis, cependant, pas qu'un crétin qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter. ∆ J'ai quitté Brisbane pour suivre ma petite soeur, qui était enceinte. Nous sommes venu ici, avec notre grand frère pour lui permettre d'élever elle-même son enfant, malgré la pression parentale qui refusait qu'elle garde cet enfant.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Side by side, connected by the heartHazard-Perry Family#1
╌╌╌
If she drives you crazy, she is probably the oneCharlis#4
╌╌╌
Here's to the nights that turned into mornings with the friends that turned into familyTeam Rocket#1Delie#1Kyeran#1Coralie#1
╌╌╌
More than a friendship, less than a relationshipKeandra #1
╌╌╌
Those were yersterday's feelingsCatharine#1
╌╌╌
Kaecy#1Sélène#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Svetlana △ Lene
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Douglas Booth
CRÉDITS : avatar©Shiya signature©ALAS
DC : Heidi Jolie & Elea Bella
INSCRIT LE : 24/03/2016

MessageSujet: Re: It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.    Dim 6 Nov - 1:19



❝ It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter ❞


Keandra & Charlie
It's been a long day without you, my friend and I'll tell you all about it when I see you again. △
Je ne m’étais pas attendu à apprécier autant le retour de Kea en ville. Avec le temps, je pensais m’être habitué à la savoir loin et à devoir parler avec elle par écrans interposés, la majorité du temps. Je pensais que cette distance physique qui s’était instaurée entre nous, n’avait pas de conséquences directes sur ma relation avec la jeune femme et que je m’étais habitué au fond, à la savoir à l’autre bout du monde. Mais maintenant qu’elle était là, pour de bon, à portée de bras, je me rendais compte à quel point la jeune femme m’avait manqué. Bien que la distance n’ait pas réussi à nous éloigner, ce n’était pas pareil de ne plus partager mon quotidien avec elle, de ne plus pouvoir faire en sorte qu’elle fasse réellement et souvent partie de ma vie. Aussi, depuis que mes yeux s’étaient posés sur elle, j’avais bien de mal à retenir un sourire satisfait. A peine nous étions nous retrouvés que je constatais, pour mon plus grand plaisir, que la jeune femme n’avait pas changé d’un poil et n’avait rien perdu de sa répartie légendaire et qui faisait son charme. Bien décidé à faire de son retour, un événement marquant et agréable, je proposais à Kea de l’emmener au restaurant. « Avec grand plaisir ! » accepta-t-elle aussitôt et sans plus tarder, une fois installés dans la voiture, je démarrais en direction de la ville pour nous dégoter un bon petit restaurant. Sur le chemin, Kea se chargeait rapidement de faire la conversation, avide de nouvelles croustillantes à mon sujet. « J’ai hâte que tu me le présentes. Qui sait, mon instinct maternel inavoué risque de faire surface et je te piquerai ce petit bout ! » rétorquait-elle alors que je lui parlais de mon neveu et je pouffais aussitôt de rire. « Ben voyons, on aura tout vu » L’idée de voir Kea se débrouiller avec un enfant de l’âge d’Oliver était assez hilarante en soi, quoi que j’avais suffisamment foi en la compacité qu’avait Ollie d’amadouer tout le monde pour qu’il y parvienne également avec Kea. « Mais avec plaisir, j’organiserai une rencontre » Je lui donnais un petit coup de coude dans les côtes, toujours à moitié hilare à cette idée. Evidemment, Kea ne tardait pas à me lancer sur le sujet de ma situation amoureuse, avide d’anecdotes amusantes et malheureusement, je n’avais pas grand-chose à lui dire à ce sujet. En voyant Oliver grandir, je m’étais décidé à arrêter mes histoires sans lendemain. En effet le petit ayant déjà un contexte familial assez compliqué n’avait pas besoin de voir différentes filles défiler à la maison. Puis cette décision n’avait pas vraiment été lourde à porter puisque je me lassais de plus en plus de ce genre d’histoires sans avenirs. « Le boulot avant les filles, tu plaisantes j’espère ? » s’esclaffait Kea qui n’en revenait pas. « Et pourtant… » dis-je avec un sourire en coin. « En fait, tu m’attendais c’est ça ? » « Bien entendu ! » répondis-je avec un clin d’œil taquin. « Oui j’en ai bien fait tourner, mais sans plus... On va dire que depuis ton imbécile de copain, je n’ai pas rencontré l’amour de ma vie. » Je la regardais, un peu intrigué de savoir où elle en était de toute cette histoire dont je n’étais pas certain de connaître tous les détails, étant donné que Kyeran restait assez vague à ce propos et que j’avais en général évité d’aborder le sujet avec la jeune femme. « Kyky est difficilement remplaçable. » la taquinais-je, ayant opté pour un trait d’humour dans cette situation compliquée. De toute façon, nous étions arrivés en ville et rapidement nous entrions dans un restaurant qui semblait à notre goût à tous les deux. Rapidement, nous étions installés, face à face sur une table où le serveur ne tardait pas à nous tendre les menus. « Tu te souviens, c’était ici qu’on avait mangé pour la première fois avec toute la bande... Et c’était ici également que tu m’avais emmené pour notre premier rencard. » me demandait-elle en souriant. « Bien entendu que je m’en souviens. J’avais payé l’addition dans l’espoir de pouvoir te mettre plus facilement dans mon lit » Je lui adressais un sourire taquin avec un regard complice. « Ca avait d’ailleurs rencontré le succès escompté » ajoutais-je, en riant. Non sans manquer de tenter de m’assommer avec son propre menu, Kea en était venue à parler de la fine équipe. « D’ailleurs, tu as de leurs nouvelles depuis le temps ? » Je marquais une petite pause, en réfléchissant à la dernière fois que j’avais vu chacun d’entre eux. « Oui j’ai des nouvelles, après on ne se voit plus autant d’avant. Entre mon stage et Oliver, j’avoue que je suis beaucoup moins disponible. Je passe beaucoup de temps avec Kyeran malgré tout. Mais je t’avoue que ça fait un moment qu’il n’y a pas eu de réunions de la fine équipe au complet, déjà parce que tu manquais à l’appel… » précisais-je avec une petite moue. « Mais maintenant que tu es de retour en ville, ça serait peut-être temps de remédier à ça. » Je me plongeais finalement dans le menu, me demandant ce que j’allais bien pouvoir manger. Rapidement le serveur revenait nous voir pour nous demander ce que nous voulions manger. « Je prendrais des pennes à l’arrabiata et toi ? » demandais-je finalement à Kea.
©BESIDETHECROCODILE


Miles ahead of us
I used to believe we were burning on the edge of something beautiful, seeling a dream, smoke and mirrors keep us wainting on a miracle. ©alas.


.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t7977-charlie-on-ne-va-pas-se-mentir-tirer-un-trait-sur-les-gens-ca-ne-marche-pas-souvent-il-vaut-mieux-leur-tirer-une-balle http://www.30yearsstillyoung.com/t7996-charlie-your-past-is-just-a-story http://www.30yearsstillyoung.com/t8021-charlie-hazard-perry

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.    Aujourd'hui à 14:41

Revenir en haut Aller en bas
 

It's the friends you can call up at 4 a.m. that matter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: brisbane airport
-