AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 need to find my way – carlisle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

la bouteille à la mer

ÂGE : trente-six ans [07.07.1980]
SURNOM : Theo, c'est ainsi qu'il se présente et c'est de cette manière qu'il préfère qu'on l'appelle. Theodore lui rappelle trop son enfance, trop les remontrances de sa mère lorsqu'il fut plus jeune.
STATUT : Divorcé de Nina depuis maintenant une année. Il espère pouvoir arranger les choses, retrouver une place dans la vie de l'enfant qu'elle lui a donné et qui est aujourd'hui âgé de cinq ans.
MÉTIER : Il bosse à son compte, tentant de joindre les deux bouts après que ses dossiers lui aient été systématiquement envoyés en retour à cause du casier qu'il traîne désormais derrière lui.
LOGEMENT : Redcliffe 88, un petit appartement qui ne lui coûte presque rien et qui est assez grand pour lui permettre de vivre paisiblement.
tumblr
POSTS : 1349 POINTS : 20

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son problème d'alcool n'est pas une addiction à ses yeux, juste un besoin – il voit un psychologue afin que celui-ci lève son interdiction d'approcher son fils de cinq ans qu'il n'a plus revu depuis plus d'un an – il a fait cinq mois de prison après avoir levé la main sur sa femme – son casier n'étant plus vierge et que ses problèmes d'alcool y sont inscrits, les banques répondent par la négative à ses candidatures – ce qu'il dégage est tout l'inverse de ce qu'il est intérieurement; brisé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nina #02carlisle #01maddox #01jules #01 [4/5]

RPs EN ATTENTE : leah – alvaro – gauthier – irene –chelsea

RPs TERMINÉS : NINA | #01
EVENT | halloween
PSEUDO : nefarious
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDITS : av. by tik tok | gifs by tumblr+nefarious
DC : un me suffit
INSCRIT LE : 10/07/2016

MessageSujet: need to find my way – carlisle   Sam 17 Sep - 14:16

need to find my way
Carlisle & Theo
«Running out of breath, but I got stamina. Running now, I close my eyes and I see another mountain to climb. But I got stamina.»

Vous aviez beau chercher à fuir certaines choses afin de vous oublier, elles revenaient un jour ou l’autre à la surface. Soit parce que vous y pensiez ou soit parce que quelqu’un venait vous ramener à la réalité, n’hésitant pas à vous faire prendre conscience de l’étendue de vos erreurs. Non pas que Theo était aveugle, mais c’était plus facile pour lui d’étouffer les choses plutôt que de les affronter. Il avait souffert, certainement pas autant que les gens qu’il avait pu abandonner, mais quelque chose en lui s’était brisé et lui avait donné l’envie de tout abandonner, pour tout recommencer. Et il y était arrivé à Londres, du moins c’est ce qu’il avait cru jusqu’au moment où rentrer chez lui le soir en étant seul le torturait. Même en prison, cette impression de solitude n’avait pas existé, il avait toujours passé le plus clair de son temps avec celui qui partageait sa cellule, un mec qui lui ressemblait sur quelques points, qui avait tout gâché alors qu’il avait tout pour mener la vie la plus aboutie.

On ne pouvait pas tirer un trait sur plus de six années passées avec la même femme, dont quatre avec l’enfant qu’ils avaient eu ensemble. Theo avait appris à vivre avec eux et au fur et à mesure que les semaines défilaient à Londres, il se sentait de plus en plus mal… jusqu’à ce que Carlisle ne débarque suite à un vol long-courrier qui l’avait fait atterrir dans la capitale britannique. Sa venue avait été un peu le déclic, le coup de pied au cul qu’il lui fallait pour se sortir les doigts du cul. Il avait cherché à oublier l’impossible, à tirer un trait sur une page qu’il n’avait pas tourné car il en était incapable. Lorsque celui qui le connaissait presque mieux que personne lui avait parlé, lui avait expliqué sa façon de voir les choses, Theo n’avait pas cherché vraiment plus loin, il savait ce qu’il avait à faire. Il savait qu’il allait devoir revenir en Australie, mais il lui fallait réfléchir, ne pas partir sur un coup de tête et commettre des erreurs. Lorsque Carlisle était reparti, l’ex-trader avait pris contact avec son avocat afin de connaître ce qu’il devait faire, les obligations auxquelles il allait devoir se soumettre pour espérer faire évoluer son dossier, principalement concernant l’interdiction de voir son fils. Il savait que cet élément était la clé de beaucoup de ses problèmes, que du moment qu’il pourrait revoir son fils, un travail aurait été fait sur lui, sur sa personne. Mais il savait aussi que le chemin serait long.

C’est pour cette raison qu’en arrivant à Brisbane, il savait vers qui il allait devoir se tourner, il savait qu’il l’avait déçu mais il savait aussi qu’il restait cet ami sur lequel il a toujours pu compter et inversement. Le doigt posé sur la sonnette, il y resta quelques secondes avant qu’il ne se retire. Le regard posé sur la poignée, il entendit la clé tourner dans la serrure puis la porte s’ouvrir. Carlisle se tenait alors devant lui, presque étonné ou surpris, ce qui eut le don de faire sourire Theo. «Si tu pensais que j’allais encore perdre mon temps en Europe, tu te trompes…» Surtout que du temps, il en avait déjà bien trop perdu depuis un an et c’était le moment ou jamais de se réveiller «… ton coup de pied au cul est arrivé au bon moment et je compte remettre de l’ordre dans le foutoir que j’ai mis. » Il était sincère, ses sourcils s’étaient légèrement froncés, signe qu’il croyait en ce qu’il disait. Il y avait certes l’envie mais il y avait beaucoup d’incertitude et il savait que celui qui se tenait devant lui en serait la personne qui pourrait le soutenir et le relever au moment où il pourrait baisser les bras. «Ça me fait plaisir de te voir, vraiment…» Encore une fois, la sincérité y était. Il s'en voulait sur beaucoup de choses et il ne fallait pas penser qu'il avait tourné le dos uniquement à sa famille, il avait tourné le dos à tout ce qui était ici, y compris Carlisle.
Made by Neon Demon




best memories are the worst
the memories that hang heaviest are the easiest to recall. They hold in their creases the ability to change one's life, organically, forever. Even when you shake them out, they've left permanent wrinkles in the fabric of your soul.



Dernière édition par Theodore Laurens le Dim 2 Oct - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11274-theo-first-you-get-hurt-then-you-feel-sorry http://www.30yearsstillyoung.com/t11346-theo-do-we-really-know-each-other http://www.30yearsstillyoung.com/t11437-theodore-laurens#416426

ÂGE : trente-huit ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, et cocu depuis deux.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 83 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ une information en vrac sur ton personnage ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : theo ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina
AVATAR : matthias schoenarts, dit le magnifique.
CRÉDITS : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : jules jensen ; svetlana andropovna.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Mer 21 Sep - 23:06

Carlisle était rentré de son dernier voyage la veille, en début de soirée. Pour une fois, son heure d'atterrissage lui avait permis de passer une soirée en compagnie de sa fiancée. Ils s'étaient donnés rendez-vous directement au restaurant, mais Carlisle avait tout de même pris le temps de s'arrêter chez le fleuriste pour choisir un bouquet. Son choix s'était naturellement porté sur des roses rouges – ça n'avait rien d'original, mais ça avait au moins le mérite d'être efficace. Il s'était ensuite dépêché d'aller la rejoindre, impatient de la retrouver après presque une semaine d'absence. Ses vols longs-courriers l'accaparait beaucoup, et lorsqu'il avait l'occasion de rentrer chez lui, il essayait d'en profiter au maximum. Carlisle était en train de se repasser le film de sa soirée, lorsque le bruit de la sonnette de la porte d'entrée vint interrompre ses songes. Il se leva, et alla ouvrir. « Theo. » La voix de Carlisle se perdit dans un murmure. Sa main resta bloquée sur la porte, surpris par la vision à laquelle il avait droit. Theo. Son meilleur ami. En cher et en os. Theo, qui avait quitté l'Australie depuis de longs mois pour s'établir à Londres. Theo, qu'il avait essayé de convaincre à de multiples reprises de rentrer pour assumer sa vie et son rôle de père, sans jamais trop y croire au vu de ses réactions. « Tu es revenu. » Déclara-t-il calmement, se contentant de constater les faits à voix haute. C'était tellement surprenant, tellement inattendu qu'il avait un mal fou à le réaliser. Il était bel et bien debout, devant lui, à lui parler. À lui dire que les mots, durs mais justes, qu'il avait prononcé lorsqu'ils s'étaient vus à Londres, avaient été utiles. Ils avaient fait leur effet, et Theo avait fini par prendre suffisamment de recul pour se rendre compte que son meilleur ami avait raison. « Moi aussi, je suis content de te revoir. » Souffla-t-il, avant de combler l'espace qui les séparait. Les bras de Carlisle s'ouvrirent largement, avant de se refermer brusquement sur le corps de son meilleur ami. Là, c'était plus réel que jamais. Cette étreinte, Carlisle l'accueillit avec légèreté et soulagement. Il laissa échapper un petit rire, et se recula de quelques pas. « J'ai cru que tu ne reviendrais jamais. » Murmura-t-il, la voix légèrement tremblante. Il déglutit, cherchant à tout prix à masquer ses émotions et ses incertitudes. L'héritier Bishop avait mal vécu le départ de son meilleur ami. Il ne l'avait jamais dit, à personne. Il avait préféré garder pour lui ce vide que Theo avait laissé en lui. Du jour au lendemain, Carlisle avait perdu son meilleur ami, son confident, celui qu'il considérait comme son frère. Il avait perdu son double, et cette absence n'avait fait que creuser ses angoisses. Carlisle avait toujours été fragile – bien plus que son apparence pouvait le laisser supposer – et Theo l'avait toujours su. Il l'avait su, mais il avait quand même décidé de partir pour le vieux continent. Sans se retourner, sans prendre en compte les recommandations de son ami. Carlisle lui en avait voulu. Beaucoup. Sur le coup, ça lui avait fait du bien. Et puis le temps avait passé, et l'absence de Theo s'était faite de plus en plus lourde à porter. Alors, lorsqu'il avait eu l'opportunité d'atterrir à Londres, Carlisle n'avait pas hésité. Il était allé lui rendre visite, et lui avait fait part de sa façon de penser. « Entre, s'il te plait. » Dit-il en ouvrant grand la porte de son appartement. Tout un symbole : il lui ouvrait grand les bras, lui ouvrait grand la porte de son appartement, et le laissait à nouveau rentrer dans sa vie, comme si les mois ne s'étaient pas écoulés entre aujourd'hui, et la dernière visite de Theo en ces lieux. Carlisle se décala pour laisser Theo entrer, et le guida jusqu'au salon. Il l'invita à s'installer sur l'un des canapés, et prit place face à lui. « Tu veux boire quelque chose ? » Demanda-t-il, déjà debout pour aller leur chercher à boire. Une fois qu'ils seraient servis, ils pourraient se parler. Ils pourraient essayer de rattraper le temps perdu – ou plus exactement, essayer de mettre derrière eux les mois qui venaient de s'écouler.



a miracle that
was meant for two.

When the leaves turn brown I watched it burn Across the sun and above the clouds The sirens clear I'm ready to fall and find a lover that was meant for me When the wolves run wild I see myself But you won't take this road I go down The nights grow cold The flame goes out Living forever in a ghost town. (carlisle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

la bouteille à la mer

ÂGE : trente-six ans [07.07.1980]
SURNOM : Theo, c'est ainsi qu'il se présente et c'est de cette manière qu'il préfère qu'on l'appelle. Theodore lui rappelle trop son enfance, trop les remontrances de sa mère lorsqu'il fut plus jeune.
STATUT : Divorcé de Nina depuis maintenant une année. Il espère pouvoir arranger les choses, retrouver une place dans la vie de l'enfant qu'elle lui a donné et qui est aujourd'hui âgé de cinq ans.
MÉTIER : Il bosse à son compte, tentant de joindre les deux bouts après que ses dossiers lui aient été systématiquement envoyés en retour à cause du casier qu'il traîne désormais derrière lui.
LOGEMENT : Redcliffe 88, un petit appartement qui ne lui coûte presque rien et qui est assez grand pour lui permettre de vivre paisiblement.
tumblr
POSTS : 1349 POINTS : 20

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son problème d'alcool n'est pas une addiction à ses yeux, juste un besoin – il voit un psychologue afin que celui-ci lève son interdiction d'approcher son fils de cinq ans qu'il n'a plus revu depuis plus d'un an – il a fait cinq mois de prison après avoir levé la main sur sa femme – son casier n'étant plus vierge et que ses problèmes d'alcool y sont inscrits, les banques répondent par la négative à ses candidatures – ce qu'il dégage est tout l'inverse de ce qu'il est intérieurement; brisé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nina #02carlisle #01maddox #01jules #01 [4/5]

RPs EN ATTENTE : leah – alvaro – gauthier – irene –chelsea

RPs TERMINÉS : NINA | #01
EVENT | halloween
PSEUDO : nefarious
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDITS : av. by tik tok | gifs by tumblr+nefarious
DC : un me suffit
INSCRIT LE : 10/07/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Sam 1 Oct - 16:35

need to find my way
Carlisle & Theo
«Running out of breath, but I got stamina. Running now, I close my eyes and I see another mountain to climb. But I got stamina.»

Se retrouver face à Carlisle c’était comme se retrouver face à un frère, face à une personne qui comptait énormément pour lui, envers qui il avait toujours été droit et honnête, pour qui il avait mis parfois de côté sa vie de famille afin d’être à ses côtés. Si Theo se rappelait avoir fait des choses pour lui, il n’oubliait pas ce que son meilleur ami avait fait à son tour pour sa personne. Revoir Carlisle à un moment de sa vie où les choses n’avaient pas beaucoup de sens, c’était un peu comme trouver une corde à laquelle s’accrocher pour ne pas tomber encore plus bas. Il savait pertinemment qu’en venant ici, il aurait une personne prête à l’aider, peu importe s’il avait déserté, il savait que l’amitié qui les unissait était forte, ils se connaissaient bien trop pour se tourner le dos indéfiniment et le pilote de ligne le fit comprendre en lui retournant le fait qu’il était content de le voir. «Tu dois bien être la seule personne à l’être» lui avait-il répondu en souriant brièvement avant qu’étreinte se fasse. Une étreinte qui lui fit du bien, la resserrant encore un peu avant de sourire en l’entendant rire, tapotant à quelques reprises sur son omoplate lorsqu’il se retira pour lui faire face à nouveau. Son murmure poussa Theo à baisser les yeux. Il connaissait beaucoup trop bien Carlisle pour comprendre ce que cela signifiait. Tout le monde le pensait imperturbable, fort et hermétique, mais il en était rien. C’était une personne sensible et très fragile intérieurement. Theo savait pertinemment que de lui avoir tourné le dos n’avait pas du être facile pour lui, il savait aussi qu’il comptait pouvoir rattraper cette erreur même si Carlisle n’allait pas lui le reprocher, il lui avait déjà tout dit à Londres et maintenant que Theo était de retour, un grand pas avait été fait. La voix de Carlisle l’invitant à entrer fit sortir Theo de ses pensées et il acquiesça brièvement en entrant dans le loft. Peu de choses avaient changé se dit-il, après tout Carlisle était le genre d’homme à être souvent en déplacement, l’aménagement de son intérieur devait très peu le préoccuper, il avait d’autres choses à faire, comme voir celle avec qui il partageait une partie de sa vie. Se dirigeant vers le canapé, il se tourna vers Carlisle qui lui proposait une boisson, il hésita quelques instants et osa «Si tu as une bière, je suis preneur… sinon un verre d’eau fera l’affaire» Il ne savait pas quand, mais bientôt l’alcool devrait être mis de côté, il allait devoir cesser certaines habitudes. S’installant sur le canapé, il resta quelques secondes à penser aux prochains rendez-vous qu’il devait prendre. Son retour à Brisbane s’annonçait comme un parcours du combattant où tous les coups devaient être pris, ne devant chercher à en éviter aucun.Se frottant le visage, il tenta de chasser tout cela de sa tête et quitta le canapé pour se diriger vers la cuisine et Carlisle «A Londres, je n’ai pas eu tellement l’occasion de te le dire mais… Mais je tenais à ce que tu saches que j’étais désolé d’être parti en laissant tout derrière moi. Je suis parti pour fuir tout ce qui me bouffait, j’avais aucune envie de passer un jour de plus dans cette ville en sachant que j’avais tout perdu» Son mariage, sa femme, son fils, son boulot, tout. Enfin, c’est ce qu’il avait pensé en partant à Londres mais peu à peu, il s’était rendu compte qu’il n’avait jamais perdu son meilleur ami, que lui avait toujours été là, il était même venu le voir en prison. Carlisle avait été plus que présent et Theo ne l’avait jamais remercié et avait pensé qu’à sa gueule. «Seulement j’avais pas tout perdu, j’ai été tellement égoïste en prenant cette décision que j’ai réussi à te mettre de côté alors que tu as été là pour moi pendant tout le long.» Il secoua la tête, rigolant en se sentant extrêmement bête en y repensant. Il s’en voulait énormément, enfin il s’en voulait pour beaucoup de choses et il avait l’impression que depuis une année, il n’avait jamais su prendre un seul bon choix… Il espérait que son retour à Brisbane en soit un.
Made by Neon Demon




best memories are the worst
the memories that hang heaviest are the easiest to recall. They hold in their creases the ability to change one's life, organically, forever. Even when you shake them out, they've left permanent wrinkles in the fabric of your soul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11274-theo-first-you-get-hurt-then-you-feel-sorry http://www.30yearsstillyoung.com/t11346-theo-do-we-really-know-each-other http://www.30yearsstillyoung.com/t11437-theodore-laurens#416426

ÂGE : trente-huit ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, et cocu depuis deux.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 83 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ une information en vrac sur ton personnage ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : theo ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina
AVATAR : matthias schoenarts, dit le magnifique.
CRÉDITS : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : jules jensen ; svetlana andropovna.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Mer 19 Oct - 0:25

« Pour le moment. » Assura Carlisle, conscient que son meilleur ami faisait probablement référence à Nina, son ex-femme. Il n'osa pas, dans l'immédiat, évoquer les troubles et les éventuels revers que Theo avait subi depuis son retour. L'héritier Bishop ne prenait pas cela à la légère, mais il préférait attendre que leurs retrouvailles soient dignement célébrées pour mentionner ce sujet épineux. « Et puis, il faut bien au moins une personne contente. » Plaisanta-t-il, essayant de dédramatiser maladroitement la situation. Carlisle devinait que les moments que vivaient actuellement Theo n'étaient ni tout rose, ni de tout repos. Il lui faudrait du temps pour se sortir du merdier dans lequel il s'était fourré, c'était certain. « On parlera de ça plus tard. » Décréta-t-il en décapsulant la bière de Theo. Puisqu'il avait fait le plus difficile – à savoir mettre son égo de côté et revenir au pays – Carlisle ne comptait pas le laisser en paix aussi facilement. Si Theo était là, c'est parce qu'il avait compris qu'il avait fait des conneries. Parce qu'il savait que quelque chose de mieux l'attendait ici. Son fils, notamment. Et peut-être même son ex-femme. « Sache simplement que je ne compte pas t'encourager sur cette voie là. » Précisa le pilote d'avion, au risque d'agacer son ami. Il n'y avait aucun sadisme de la part de Carlisle ; loin de lui l'idée de vouloir retourner le couteau dans le plaie de son ami. Il souffrait déjà suffisamment ainsi. Néanmoins, il souhaitait vraiment lui faire entendre son point de vue. Et il ferait tout pour l'aider à vaincre ses addictions, pour l'aider à combattre ses craintes, pour l'aider à renouer avec sa famille. Carlisle, plongé dans ses pensées, eut un mouvement de recul en voyant que son ami était venu le rejoindre à la cuisine. « Tu n'avais pas tout perdu, Theo. » Pas complètement, en tout cas. Mais fuir n'avait fait qu'empirer la situation – en tout cas, aux yeux de Carlisle. « Tu t'es persuadé que tu avais tout perdu, mais ce n'était pas le cas. » Il était resté, lui. Fidèle au poste. Fidèle à son ami. Il l'avait soutenu du mieux qu'il avait pu, contre vents et marées, sans pour autant cautionner ses erreurs. Ce soutien indéfectible avait d'ailleurs été source de tensions dans son couple, Cara n'ayant jamais compris comment Carlisle avait pu continuer d'apprécier son ami malgré ses débordements et autres fantaisies. « Je suis content que tu en sois conscient. » Déclara Carlisle, presque soulagé par les mots de son ami. Il les accueillait presque comme une délivrance, comme une preuve qu'il avait su être un bon ami. Cette sorte de déclaration lui fit un bien fou – lui, l'éternel inquiet, l'éternel angoissé, l'éternel incertain avait au moins réussi une chose. « Merci de me l'avoir dit. Ça me touche. » Murmura-t-il, esquissant un sourire maladroit. Son éducation stricte et droite l'empêchait de trop s'épancher sur ses sentiments et ses ressentis ; il était quasiment incapable de pouvoir mettre davantage de mots sur ce qu'il pouvait ressentir en cet instant précis. Il préféra donc se taire plutôt que de se ridiculiser. « Tu as faim ? » Puisqu'il était dans la cuisine, mieux valait anticiper sur les besoins de son ami dès maintenant. Carlisle ouvrit la porte du réfrigérateur et jeta un rapide coup d'oeil à l'intérieur, avant de se frotter l'arrière du crâne, mal à l'aise. « Visiblement, Cara a fui les supermarchés. » Commenta-t-il en voyant quelques restes éparpillés sur les différents étages. Ça n'était aucunement un reproche ; lui-même détestait cette tâche. Si cuisiner ne le dérangeait pas, faire les courses le rendait souvent dingue. « Voyons voir... Un reste de sushis, deux tomates et trois œufs. Omelette ? » Proposa le pilote en se retournant vers son ami. « Tu as un endroit où rester ce soir ? » Demanda le pilote, déjà prêt à accueillir Theo chez lui si cela s'avérait être nécessaire. Cara ferait sans doute la gueule, mais tant pis : il assumait et se confronterait à elle une fois de plus au sujet de Theo, si cela s'avérait être nécessaire. « Depuis combien de temps es-tu rentré, d'ailleurs ? » Interrogea-t-il en tirant une chaise pour s'installer face à Theo.



a miracle that
was meant for two.

When the leaves turn brown I watched it burn Across the sun and above the clouds The sirens clear I'm ready to fall and find a lover that was meant for me When the wolves run wild I see myself But you won't take this road I go down The nights grow cold The flame goes out Living forever in a ghost town. (carlisle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

la bouteille à la mer

ÂGE : trente-six ans [07.07.1980]
SURNOM : Theo, c'est ainsi qu'il se présente et c'est de cette manière qu'il préfère qu'on l'appelle. Theodore lui rappelle trop son enfance, trop les remontrances de sa mère lorsqu'il fut plus jeune.
STATUT : Divorcé de Nina depuis maintenant une année. Il espère pouvoir arranger les choses, retrouver une place dans la vie de l'enfant qu'elle lui a donné et qui est aujourd'hui âgé de cinq ans.
MÉTIER : Il bosse à son compte, tentant de joindre les deux bouts après que ses dossiers lui aient été systématiquement envoyés en retour à cause du casier qu'il traîne désormais derrière lui.
LOGEMENT : Redcliffe 88, un petit appartement qui ne lui coûte presque rien et qui est assez grand pour lui permettre de vivre paisiblement.
tumblr
POSTS : 1349 POINTS : 20

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son problème d'alcool n'est pas une addiction à ses yeux, juste un besoin – il voit un psychologue afin que celui-ci lève son interdiction d'approcher son fils de cinq ans qu'il n'a plus revu depuis plus d'un an – il a fait cinq mois de prison après avoir levé la main sur sa femme – son casier n'étant plus vierge et que ses problèmes d'alcool y sont inscrits, les banques répondent par la négative à ses candidatures – ce qu'il dégage est tout l'inverse de ce qu'il est intérieurement; brisé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nina #02carlisle #01maddox #01jules #01 [4/5]

RPs EN ATTENTE : leah – alvaro – gauthier – irene –chelsea

RPs TERMINÉS : NINA | #01
EVENT | halloween
PSEUDO : nefarious
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDITS : av. by tik tok | gifs by tumblr+nefarious
DC : un me suffit
INSCRIT LE : 10/07/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Sam 12 Nov - 22:57

need to find my way
Carlisle & Theo
«Running out of breath, but I got stamina. Running now, I close my eyes and I see another mountain to climb. But I got stamina.»

Si seulement… Si seulement il n’était pas le seul à être heureux de le revoir. Theo savait que certaines choses avaient du s’ébruiter, s’il était parti à Londres c’était aussi parce que les offres d’emploi lui revenaient en pleine figure en lui faisant comprendre que ses antécédents l’empêchaient d’évoluer dans une banque. Il ne pouvait s’en vouloir qu’à lui-même au final, mais jamais il n’aurait pensé qu’il en serait à se retrouver sans travail aujourd’hui. «Et cette personne ce n’est pas n’importe qui, c’est toi» avoua-t-il le plus sincèrement possible. Il ne disait pas ça par gentillesse ou par désespoir, mais ils se connaissaient bien, trop bien. Si Carlisle était le seul à lui tendre les bras, ça lui serait suffisant… du moins il aimait le croire, il aimait penser que son meilleur ami serait celui qui saurait le tirer vers le haut, lui ouvrir les yeux sur certaines choses et pourquoi pas, le confronter davantage à la situation face à laquelle il se cachait encore par moment. Les yeux rivés sur la bière que venait de décapsuler Carlisle, Theo se mit à sourire brièvement à sa remarque. Il s’attendait à quelque chose et il savait que Carlisle se permettrait de pointer du doigt ce qui ne lui plairait pas… et cette bière l’était. Il n’avait pas voulu répondre quelque chose, il préférait lui répondre dans les semaines et mois à venir en éliminant peu à peu l’alcool de son quotidien. Il y croyait, il ferait le nécessaire mais il voulait qu’on lui laisse le temps. D’où son silence et ce besoin de dire ce qu’il avait sur le cœur à Carlisle, d’être sincère avec lui sur ce qu’il s’était passé à sa sortie de prison. Il se devait de savoir pourquoi il l’avait abandonné mais aussi de savoir qu’il était désolé d’être parti. Pour certains, ce n’était pas grand chose mais si Theo s’était excusé, c’était pour que Carlisle sache qu’il n’avait pas été oublié. Son meilleur ami était fragile, il avait même été instable par le passé et celui qui était divorcé depuis quelques mois désormais se refusait à être celui qui replongerait son meilleur ami dans ses travers. Ce murmure qu’il eut à l’égard de Theo fit sourire celui-ci, d’autant plus que son sourire. «Ce n’était pas dit pour te toucher, mais simplement pour te faire comprendre que je n’ai pas oublié ce que tu es et ce que tu seras toujours pour moi. Tu es un peu comme un frère, on a peut-être pas le même sang, mais on a partagé assez de choses pour que je me rende compte que tu es l’une ces trois personnes que je ne veux pas… ou ne plus décevoir» se corrigea-t-il en baissant le regard sur sa bière dont il prit une première gorgée. Il souffla un coup et haussa légèrement les épaules en s’essuyant les lèvres du revers de la main «Un peu, ouais…» Il s’approcha du frigo suite au commentaire de Carlisle et se mit à rire en voyant que celui-ci frôlait l’inutilité. «Va pour une omelette, ça fait longtemps que je n’en ai plus mangé…» répondit-il en s’écartant pour laisser Carlisle s’occuper des choses. Finissant par s’asseoir, il resta silencieux aux deux questions qui suivirent. Il s’était perdu dans ses pensées l’espace de quelques secondes, pourquoi? Il ne le savait même pas, mais lorsqu’il revint à lui, il vit Carlisle en face de lui après avoir tiré la chaise, certainement le bruit qui l’avait sorti de ses pensées. «J’ai trouvé un appartement, ne t’en fais pas pour ça. Et puis je n’ai pas envie de créer des tensions inutiles…» dit-il en faisant allusion à Cara. Il s’était toujours assez bien entendu avec elle mais les choses avaient changé lorsque Theo avait dérapé, Carlisle avait du en baver à cause de lui lorsqu’il venait le trouver en prison. «D’ailleurs, comment va Cara? Vous arrivez à trouver du temps pour vous malgré vos emplois respectifs?» demanda-t-il en oubliant de répondre à Carlisle au sujet de son arrivée. C’était sûrement peu important et puis Theo n’aimait pas être le centre des attentions, il voulait aussi s’assurer que Carlisle allait bien, que son couple l’allait tout autant. Il le savait très amoureux, mais il savait aussi que leurs professions respectives ne leur permettaient pas de se voir autant qu’ils le souhaiteraient.  
Made by Neon Demon




best memories are the worst
the memories that hang heaviest are the easiest to recall. They hold in their creases the ability to change one's life, organically, forever. Even when you shake them out, they've left permanent wrinkles in the fabric of your soul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11274-theo-first-you-get-hurt-then-you-feel-sorry http://www.30yearsstillyoung.com/t11346-theo-do-we-really-know-each-other http://www.30yearsstillyoung.com/t11437-theodore-laurens#416426

ÂGE : trente-huit ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, et cocu depuis deux.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 83 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ une information en vrac sur ton personnage ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : theo ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina
AVATAR : matthias schoenarts, dit le magnifique.
CRÉDITS : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : jules jensen ; svetlana andropovna.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Lun 14 Nov - 0:21

Carlisle était touché par les propos de son ami. Il le connaissait suffisamment pour savoir qu'il ne se livrait jamais trop, et le pilote ne pouvait qu'être sensible à son soudain élan de sincérité. « Le temps fait des miracles, Theo. Il faudra que tu sois patient. » Dit Carlisle à voix basse, espérant qu'il ne se fourvoyait pas trop. Il espérait sincèrement que son meilleur ami puisse un jour trouver la paix intérieure, tout en réparant ses erreurs passées. Il espérait qu'un jour, Nina lui laisserait une chance avec Isaac. Une chance d'être un bon père, aimant et protecteur. « Il faudra que tu lui montres que tu as changé. » Il ne citait pas son prénom, mais évidemment, il parlait de Nina. Cette ex-femme bafouée, qui en avait eu marre d'être le souffre douleur de son mari et qui, un jour qui n'avait pas ressemblé à un autre, avait pris ses clics et ses clacs pour ne jamais revenir. Carlisle se demandait souvent à quel point ce brusque changement avait pu influer dans la vie de son meilleur ami. « Tout est question de confiance. Mais ne t'en fais pas. Je t'aiderai. » Promit-il en esquissant un léger sourire, plein d'encouragement. Il irait jusqu'à plaider sa cause, ou même servir de garde-fou pour que Theo puisse avoir une chance de revoir son fils. Cette dernière phrase sonna comme une conclusion pour Carlisle ; il ne voulait pas remuer trop longtemps les mauvais souvenirs. Il avait, comme à son habitude, dit ce qu'il avait à dire. Le pilote s'affaira derrière les fourneaux pendant quelques minutes ; tandis que l'omelette cuisait à feu doux, il se coupa les deux tomates qu'il sala à peine. Il servit ensuite Theo, et vint se poster face à lui pour manger. Cara hériterait donc des sushis – et si cela ne lui convenait pas, elle n'aurait qu'à rappeler le traiteur. « Ça va ? C'est mangeable ? » Carlisle aimait bien cuisiner, mais ne trouvait que rarement le temps de s'adonner à cette activité. Quand il rentrait après ses vols longs-courriers, il s'arrangeait pour être le plus disponible possible. Il partageait son temps entre sa vie conjugale, ses visites régulières à son père, et quelques heures de sport par semaine. Son emploi du temps était serré, et ne laissait que très peu de place à l'imprévu – une caractéristique qui avait souvent agacé sa fiancée. « Il n'y aura pas de tension. » Dit Carlisle d'une voix ferme, persuadé de ce qu'il avançait. Ou plus exactement, il n'y aurait aucune tension devant son ami – même si le pilote ne doutait pas du fait que sa fiancée ne se priverait pas de faire deux ou trois commentaires bien sentis. Elle avait été très clair à propos de Theo, et de ce qu'elle pensait de lui : il était indigne de confiance. Il ne méritait pas que Carlisle se préoccupe tant de lui. Il ne méritait pas qu'on l'aide ou qu'on le soutienne, peu importe la façon. Cara avait rangé Theo dans une case, et visiblement, elle ne ferait jamais marche arrière. « Si je te le propose, c'est parce que tu peux rester. Ou venir, quand tu le souhaites. » Après tout, il était ici chez lui autant que Cara était chez elle. Cet appartement, ils étaient deux à l'occuper et parfois, l'un devait faire des concessions pour que l'autre puisse vivre comme il l'entendait. Et pour Theo, Carlisle était prêt à affronter des tensions et surmonter quelques frictions dans son couple. Solidarité masculine, en quelque sorte. « Elle va bien. » Répondit le pilote, alors que son meilleur ami lui demandait des nouvelles de sa fiancée. « Ça va, on fait ce qu'on peut. On a l'habitude de se voir peu, mais de profiter de chaque instant que l'on passe ensemble. » Dit-il en haussant les épaules, habitué à cette relation particulière. Et pour cause : cela faisait dix ans qu'ils étaient ensemble. Dix ans au cours desquels ils avaient tous deux parcourus le monde – pas forcément ensemble, pas forcément dans la même direction, et rarement pour les mêmes raisons. « Cara voyage moins, ces derniers temps. Elle a du temps ici pour développer ses affaires, et ça lui plait. » Déclara-t-il, répétant ce qu'elle lui avait dit la veille. Désormais, elle se tenait éloignée des podiums et agissait en coulisses. Une promotion qui la rendait fière, et qui l'épanouissait au quotidien.



a miracle that
was meant for two.

When the leaves turn brown I watched it burn Across the sun and above the clouds The sirens clear I'm ready to fall and find a lover that was meant for me When the wolves run wild I see myself But you won't take this road I go down The nights grow cold The flame goes out Living forever in a ghost town. (carlisle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

la bouteille à la mer

ÂGE : trente-six ans [07.07.1980]
SURNOM : Theo, c'est ainsi qu'il se présente et c'est de cette manière qu'il préfère qu'on l'appelle. Theodore lui rappelle trop son enfance, trop les remontrances de sa mère lorsqu'il fut plus jeune.
STATUT : Divorcé de Nina depuis maintenant une année. Il espère pouvoir arranger les choses, retrouver une place dans la vie de l'enfant qu'elle lui a donné et qui est aujourd'hui âgé de cinq ans.
MÉTIER : Il bosse à son compte, tentant de joindre les deux bouts après que ses dossiers lui aient été systématiquement envoyés en retour à cause du casier qu'il traîne désormais derrière lui.
LOGEMENT : Redcliffe 88, un petit appartement qui ne lui coûte presque rien et qui est assez grand pour lui permettre de vivre paisiblement.
tumblr
POSTS : 1349 POINTS : 20

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : son problème d'alcool n'est pas une addiction à ses yeux, juste un besoin – il voit un psychologue afin que celui-ci lève son interdiction d'approcher son fils de cinq ans qu'il n'a plus revu depuis plus d'un an – il a fait cinq mois de prison après avoir levé la main sur sa femme – son casier n'étant plus vierge et que ses problèmes d'alcool y sont inscrits, les banques répondent par la négative à ses candidatures – ce qu'il dégage est tout l'inverse de ce qu'il est intérieurement; brisé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : nina #02carlisle #01maddox #01jules #01 [4/5]

RPs EN ATTENTE : leah – alvaro – gauthier – irene –chelsea

RPs TERMINÉS : NINA | #01
EVENT | halloween
PSEUDO : nefarious
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDITS : av. by tik tok | gifs by tumblr+nefarious
DC : un me suffit
INSCRIT LE : 10/07/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Lun 21 Nov - 23:14

need to find my way
Carlisle & Theo
«Running out of breath, but I got stamina. Running now, I close my eyes and I see another mountain to climb. But I got stamina.»

Le temps faisait des miracles, mais le temps faisait aussi des dégâts. Pour Theo, le temps qui le tenait toujours un peu plus éloigné de son fils était une occasion pour que Nina refasse sa vie. Qu’elle refasse sa vie avec un autre et que cet autre puisse le remplacer aux yeux d’Isaac. C’était quelque chose qu’il redoutait, de pouvoir être remplacé, de pouvoir imaginer que si Nina avait quelqu’un, Isaac retrouve ce qu’il n’avait plus avec lui. Il ne savait rien de tout ça, il ne savait pas si son ex-femme avait tourné la page mais quelque chose en lui osait croire que ce qu’elle avait enduré la pousserait à mettre du temps à retrouver confiance en un homme. C’était peut-être mal de penser ainsi, mais Theo savait pertinemment que si un homme entrait dans la vie de Nina, ce serait une difficulté de plus, une difficulté contre laquelle il ne se sentait pas de lutter. «Je suis prêt à tout, je m’en fous de ce que  l’on me demande de faire. Je veux juste pouvoir le revoir et passer du temps avec mon fils, c’est le droit de n’importe quel père, non?» demanda-t-il avec une once d’agacement dans la voie sans réellement attendre de réponse. Il savait qu’il était un père qui avait battu sa femme… et alcoolique qui plus est. Une image qu’il allait devoir effacer aux yeux d’un juge, de son ex-femme, d’avocats et même de son psychologue. Cependant, il essayait de ne plus penser qu’il était seul pour surmonter tout cela, il y avait des gens sur qui il pouvait compter et ces gens se réunissaient en une seule et unique personne à présent: Carlisle. Celui qui était devant lui, à faire abstraction du comportement de Theo à sa sortie de prison pour lui faire comprendre qu’il l’épaulerait. Ce genre d’ami qui se faisait rare et dont Theo se faisait la promesse intérieurement de ne plus repousser… surtout pas lui. Il regarda son ami dans les yeux à cet instant d’ailleurs «… Je sais que tu m’aideras, tu m’as toujours aidé. Et j’espère qu’un jour je pourrai te rendre la pareille» rétorqua-t-il en espérant qu’un jour, au fond de lui, ce soit Carlisle qui lui demande de l’aide. Peu importe la raison, il avait besoin que Carlisle comprenne bien qu’il était important pour lui et que si c’était lui qui était dans le besoin, Theo ferait tout ce qu’il pourrait pour améliorer la situation. Quelques minutes passèrent jusqu’à ce que Theo pose ses yeux sur l’omelette qu’avait fait Carlisle en un rien de temps, s’appliquant à la couper délicatement avant d’en manger une, deux puis trois bouchées en acquiesçant à la question de son ami «C’est excellent!» confirma-t-il d’un sourire en continuant de manger, n’oubliant pas d’avaler une nouvelle gorgée de sa bière tout en sachant qu’il aurait peut-être du opter pour un simple verre d’eau.  Le sourire qu’il avait aux lèvres s’était élargi en entendant son meilleur ami se montrer ferme sur le fait qu’il puisse rester ici. Au fond de lui, Theo souriait en se doutant bien que des tensions, il y en aurait d’une manière ou d’une autre. Car Cara resterait silencieuse face à Theo, mais il savait pertinemment que Carlisle l’entendrait pour qu’elle lui fasse comprendre ce qu’elle pensait de tout ça. «C’est gentil Carlisle mais nous savons tous les deux ce qu’il en est. Autant éviter de créer des problèmes pour rien car tu peux me dire tout ce que tu veux, actuellement j’en suis un. Pas pour toi, mais pour les autres, oui» Il voulait juste que celui qui l’accueillait les bras ouverts comprenne qu’actuellement, un Theo dans les parages était synonyme de problèmes, surtout dans sa situation. Ne voulant pas s’attarder sur ce sujet et risquer de vexer son ami, il avait décidé de s’intéresser à lui, à son couple. Un couple qui existait depuis une bonne dizaine d’années s’il s’en souvenait bien, fiancé depuis au moins deux ans mais dont le mariage trainait. Sur ce point, Carlisle était comme Theo, lui aussi avait attendu longtemps avant de se marier à Nina, il l’avait même quittée pour qu’ils puissent mieux se retrouver. «Vous ne vous dites pas que parfois, ce serait mieux de profiter moins mais de passer davantage de temps ensemble? Vous êtes partis en vavances cette année ou vous avez encore du tirer un trait dessus?» demanda-t-il même si au fond, il se doutait déjà de la réponse. Ce qui surprit le plus Theo dans tout ça, c’est que Cara avait l’air d’avoir trouvé une situation plus stable, de s’être enfin posée dans sa vie professionnelle alors que Carlisle, lui, non. Evidemment son métier ne lui permettait pas d’être très présent. «C’est une bonne chose qu’elle ait pu se poser dans sa vie professionnelle. Et puis d’une certaine façon, c’est peut-être un moyen pour vous de pouvoir se consacrer davantage à votre couple puisque jusqu’ici, il passait après votre boulot» conclut-il en plantant sa fourchette dans l’omelette qu’il amena à ses lèvres en fixant Carlisle, cherchant à trouver davantage de réaction face à ce couple qui naviguait toujours sur cette même eau calme. A l’inverse de celle sur laquelle naviguait celui qui venait d’avaler son omelette.
Made by Neon Demon




best memories are the worst
the memories that hang heaviest are the easiest to recall. They hold in their creases the ability to change one's life, organically, forever. Even when you shake them out, they've left permanent wrinkles in the fabric of your soul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11274-theo-first-you-get-hurt-then-you-feel-sorry http://www.30yearsstillyoung.com/t11346-theo-do-we-really-know-each-other http://www.30yearsstillyoung.com/t11437-theodore-laurens#416426

ÂGE : trente-huit ans.
STATUT : fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, et cocu depuis deux.
MÉTIER : incertain. pilote de ligne chez Cathay Pacific, mais est destiné à prendre les rênes de l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #03 (loft) ≈ pine rivers.

POSTS : 83 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : foncièrement gentil ≈ il est fiancé depuis trois ans, en couple depuis dix, mais n'a jamais franchi les étapes suivantes ≈ il est doublement diplômé de l'université de Berkeley en physique nucléaire et en management ≈ joue au tennis deux fois par semaine, avec son collègue, depuis cinq ans maintenant ≈ surdoué, il a eu son baccalauréat à quinze ans ≈ sa mère est morte dans ses bras il y a presque vingt-cinq ans ≈ une information en vrac sur ton personnage ≈ il a fait son service militaire en Australie, puis a poursuivi dans cette voie et a été formé pour être pilote d'avion de chasse
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : theo ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina
AVATAR : matthias schoenarts, dit le magnifique.
CRÉDITS : .sparkle ; matthias schoenaerts network.
DC : jules jensen ; svetlana andropovna.
INSCRIT LE : 05/06/2016

MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Dim 4 Déc - 22:55

Le pilote fut surpris par la réaction, qu'il jugeait quelque peu excessive, de son meilleur ami. Il n'avait pas pensé que mentionner son fils et son ex-femme entraînerait automatiquement un ton sec et tranchant. Il pouvait comprendre les difficultés de Theo à gérer cette situation complexe et douloureuse, mais il se priva pas de lui rappeler qu'il n'y était pas pour grand chose. « Détends-toi, Theo. Tu n'es pas en terrain ennemi. » Déclara Carlisle posément. Il ne souhaitait pas que son meilleur ami se braque à nouveau, mais il ne se laisserait pas non plus chahuter sans raison, alors qu'il ne voulait qu'arrondir les angles. « Je ne dis pas le contraire. » Assura Carlisle, se défendant d'avoir une quelconque pensée négative à l'idée de réunir Theo et son fils. Malheureusement pour son meilleur ami, ce n'était pas lui, l'homme à convaincre. Ce n'était pas lui contre qui il devrait se battre comme un forcené. Ce n'était pas lui qui faisait avancer les pièces maîtresses d'un jeu juridique aussi vaste que compliqué. « D'ailleurs, je n'ose même pas imaginer ce que tu peux ressentir en le sachant si proche, et en même temps si loin. Je ne voudrais en aucun cas être dans ta situation. Je ne pourrais pas le supporter. Ça me rendrait fou. » Avoua-t-il, en toute honnêteté. Le fils Bishop avait déjà démontré, par le passé, qu'il était un être discrètement fragile. Derrière ses grands yeux clairs et sa stabilité apparente, une part sombre et dangereuse de lui-même n'attendait qu'un faux pas pour se manifester avec violence. « Mais je sais que tu sauras surpasser tout ça. Et tôt ou tard, Nina t'autorisera à nouveau à voir Isaac. » Il en était intimement convaincu. Nina avait beau être une mère poule, elle était dévouée à son fils et ne voulait que son bien. Isaac grandissait, et poserait, inévitablement, des questions sur son père. « Commence par trouver un travail. C'est le meilleur conseil que je puisse te donner. » Parce qu'avoir un travail, c'est synonyme de stabilité, de sérieux, d'investissement. Tous les ingrédients dont Theo avait besoin, afin de se racheter une conduite aux yeux du monde entier – ou presque. « Chasser tes vieux démons deviendra ensuite plus simple, tu verras. » S'il s'investissait à fond dans quelque chose, nul doute que Theo trouverait la force de s'en sortir pleinement. En tout cas, Carlisle voulait y croire. Le pilote secoua la tête lorsque son ami lui avoua espérer pouvoir un jour lui renvoyer l'ascenseur ; il balaya ses paroles d'un revers de main, presque négligemment. Ça le touchait, évidemment. Mais son implication était naturelle, gratuite, désintéressée. « Tu m'as déjà aidé par le passé, et tu le sais très bien. » Inutile de revenir sur des douleurs passées, que Carlisle avait pris soin de masquer aux autres, sans pour autant jamais parvenir à s'en dépêtrer complètement. L'héritier Bishop préféra se concentrer sur la nourriture qui remplissait son assiette, et la discussion dévia progressivement vers sa fiancée. Carlisle laissa échapper un léger soupir en entendant Theo se considérer comme un problème, mais n'eut pas le courage de le contredire sur ce point. « Je ne désespère pas de la faire changer d'avis un jour. » Admit-il en haussant les épaules, presque navré par la situation. Mais la tâche lui paraissait presque insurmontable ; Cara s'était fait une opinion bien négative de Theo, et elle n'était pas prête de revenir dessus. « Et si elle reste campée sur ses positions, tant pis : ça ne nous empêchera pas de nous voir. » Déclara-t-il avec fermeté. Après tout, Carlisle tolérait bien certaines amies de sa femme, sans pour autant les apprécier. Garces et superficielles, elles étaient aussi stupides qu'insipides. Pourtant, jamais Carlisle ne se serait permis le quart des remarques que Cara avait pu faire à propos de son amitié avec Theo. Ce dernier poursuivit ses questions, auxquelles Carlisle répondit sans pudeur. « J'en sais rien. Je n'y ai jamais vraiment réfléchi, en fait. » Avoua le pilote du bout des lèvres. « Si je décide de me poser, je sais que mon père va rappliquer dans la foulée. » Et si Carlisle appréciait son père, il aimait nettement moins l'idée d'être installé derrière un grand bureau, aux commandes d'une entreprise prospère et rentable. Cette vie là, il ne la rêvait pas ; son père, en revanche, la rêvait pour lui. Sans compter qu'une interruption de sa vie de pilote chez Cathay Pacific l'obligerait à se positionner vis-à-vis de Cara – mariage, enfant, et autres tracas quotidiens. Ils n'en avaient pas l'habitude, et il craignait que la routine ne vienne briser leur si belle relation. « Détrompe-toi : notre couple a toujours été la priorité. Mais nous n'avons jamais voulu sacrifier ce qui nous tenait à cœur. »



a miracle that
was meant for two.

When the leaves turn brown I watched it burn Across the sun and above the clouds The sirens clear I'm ready to fall and find a lover that was meant for me When the wolves run wild I see myself But you won't take this road I go down The nights grow cold The flame goes out Living forever in a ghost town. (carlisle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: need to find my way – carlisle   Aujourd'hui à 6:56

Revenir en haut Aller en bas
 

need to find my way – carlisle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: logements
-