AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 forget the wrong that i've done (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : 30 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : célibataire avec une idée derrière la tête
MÉTIER : en congé sabbatique, donne des conseils juridiques rémunérés sur internet & joue au bénévole dans une association d'aide aux SDF
LOGEMENT : #234 logan city, en colocation avec bobo

POSTS : 146 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 5 demi-frères et une demi-soeur ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ 2 de ses frères sont en prison ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kaecyarchercorabobchelsea
RPs EN ATTENTE : elio ☆ lexis ☆ liviana
PSEUDO : yumita
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@polarize & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy
INSCRIT LE : 04/10/2016

MessageSujet: forget the wrong that i've done (kaecy)   Jeu 13 Oct - 7:15


kaecy & vittorio
forget the wrong that i've done

When my time comes, forget the wrong that I've done, help me leave behind some reasons to be missed. Don't resent me, and when you're feeling empty, keep me in your memory, leave out all the rest, leave out all the rest. ☆☆☆



On n'avait rien sans rien, c'était un adage que Vittorio avait souvent eu l'occasion de vérifier par le passé, et c'était ce même adage qui terminait de lui faire admettre que concernant Kaecy aussi, il n'aurait rien sans rien. Il se savait en tort, l'italien, et si ses souvenirs de la jeune femme étaient aussi fidèles qu'il le pensait alors sortir les rames ne suffirait pas à plaider sa cause, il allait devoir se montrer un peu plus inventif, ingénieux. Il ne savait pas vraiment ce qu'il espérait, parfois il n'était même pas certain de savoir ce qu'il foutait ici, à Brisbane, alors ce serait mentir que de dire qu'il ne doutait pas, au pied de cet immeuble de Pine Rivers. Vitto doutait souvent, se remettait en question bien plus souvent qu'il ne le laissait paraitre, et tandis qu'il plaquait un sourire de circonstances sur son visage et entamait son petit numéro auprès de l'hôtesse d'accueil du rez-de-chaussée, personne ne pourrait deviner qu'en son for intérieur, il était mort de trouille. « Buongiorno, belle journée, hu ? » Il s'était accoudé au comptoir, réitérant son sourire « J'ai rendez-vous avec Kaecy Wilson, mais je crois que je suis un peu en avance ... » Sans se démonter, il avait fait mine de ne pas voir l'air dubitatif que lui avait adressé la jeune femme avant de baisser les yeux sur son registre et d'annoncer après quelques secondes « Je suis désolée, je ne trouve aucune trace d'un rendez-vous prévu pour ce matin dans le registre. Votre nom, vous m'avez dit ? » Non justement, il ne lui avait pas dit. Gardant malgré tout son air serein, il avait consenti à avouer « Giovinazzo, Vittorio. G-I-O-V-I-N-A-2Z-O. Appelez, si vous ne me croyez pas. » Avançant un air légèrement boudeur, il était presque certain de se l'être mis dans la poche lorsque la jeune femme avait semblé hésité, l'italien lui sachant très bien que composer le numéro la ligne directe qui mènerait au bureau de Kaecy ne serait d'aucune utilité. Elle n'arriverait à son bureau que dans un quart d'heure, comme tous les jours, il l'avait suffisamment observée ces dix derniers jours pour le savoir. « Bon, elle ne répond pas au téléphone ... » avait d'ailleurs fini par faire remarquer l'hôtesse, Vitto se gardant bien de faire remarquer que si elle faisait son travail consciencieusement elle aurait pu arriver à cette conclusion uniquement en prêtant attention à qui était arrivé ou non depuis qu'elle avait pris son poste derrière ce comptoir. « Comme je vous l'ai dit, je suis un peu en avance ... Mais ce n'est pas la première fois que je viens, je suis sûr que je saurais trouver son bureau. » Nouveau mensonge d'arracheur de dent, mais il fallait croire que c'était celui qui avait fait mouche, puisque quelques instants plus tard la jeune femme l'autorisait à avancer et emprunter l'un des deux ascenseurs menant aux étages supérieurs.

Le numéro de comédie du jeune homme ne s'était pas arrêté là cependant, puisqu'il allait sans dire qu'il n'avait jamais mis les pieds dans le bureau de Kaecy auparavant et serait bien incapable de dire où il se situait dans les étages. Hasardant son doigt sur le bouton du troisième, il avait déambulé dans un couloir jusqu'à trouver la première âme qui vive, à qui il avait servi un nouveau mensonge en prétendant s'être perdu avant de demander l'étage où il trouverait le bureau qu'il convoitait, n'hésitant pas à insister sur son étourderie et son mauvais sens de l'orientation - totalement réel, lui - afin de crédibiliser ses dires. Le grand baratineur qu'il était avait donc finalement trouvé son chemin, pas mécontent de lui, mais conscient que ses ennuis ne faisaient que commencer rien qu'en imaginant la tête que ferait Kaecy lorsque, pensant bien faire, l'hôtesse du rez-de-chaussée lui annoncerait tout sourire « Un certain Vittorio Giovinazzo vous attend dans votre bureau, il est arrivé un peu en avance à votre rendez-vous. » Vittorio se sentait presque - presque - fautif pour elle, et espérait malgré tout que cette erreur de jugement ne ferait pas renvoyer la jeune femme. Reste que dans les faits, Vitto n'attendait pas réellement dans le bureau de Kaecy mais simplement sur l'un des fauteuils que comptait le palier de l'étage. Le nom de Kaecy était bien placardé près de la porte, aucun doute, mais celle-ci était fermée à clefs et l'italien ne pousserait tout de même pas le vice jusqu'à crocheter la serrure ... Bien que l'idée lui ait un temps traversé l'esprit, c'est vrai. Il aurait tué pour un café, bien serré, c'était la dernière chose qui lui avait traversé l'esprit lorsque la porte de l'ascenseur s'était ouverte et que ses yeux avaient glissé sur la silhouette agréable de celle qui occupait ses pensées depuis ... oh, un moment, maintenant. La vérité ? Maintenant qu'elle était là, il n'avait plus le moindre souvenir de tout ce qu'il avait pensé dire ou faire lorsqu'il la reverrait. Au lieu de cela il se contentait de la regarder, dans un silence dont la lourdeur était presque palpable. C'était Vittorio, il avait du bagou pour embobiner son petit monde, mais il perdait rapidement son trop-plein de confiance en lui dès que les choses prenaient une tournure sérieuse.






    - you left a hole where my heart should be -

       
     
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

l'altruiste

ÂGE : vingt-huit ans
STATUT : célibataire
MÉTIER : éditrice
LOGEMENT : Pine Rivers - Elio, les jumeaux

POSTS : 571 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : charlieelio #3heidi #2james #1vittorio

PSEUDO : Luleaby
AVATAR : emma watson
DC : ezra.b › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 25/06/2015

MessageSujet: Re: forget the wrong that i've done (kaecy)   Lun 7 Nov - 0:46

Soupirant pour, au moins, la dixième fois depuis qu’elle était montée dans sa voiture, Kaecy vint se frotter les yeux. En règle générale, à cette heure là et sur cette route, il n’y avait pas de bouchons - ou s’il devait y en avoir Kaecy ne tombait jamais dedans puisqu’elle partait assez tôt de chez elle pour les éviter. Mais c’était sans compter les travaux de dernières minutes que la jeune femme ne s’était pas rappelée avoir été annoncés. Ce genre de début de journée promettait pour la suite en tous cas. Surtout qu’Elio lui avait annoncé qu’il devait se rendre au boulot plus tôt le soir même car un de ses collègues était malade. « Et si moi j’ai plus de boulot que prévu ? » Et ce fut en haussant les épaules qu’Elio avait fermé la porte de sa chambre. Elle allait donc devoir se débrouiller pour finir plus tôt et aller chercher les jumeaux. Mais vu qu’elle n’allait jamais arriver à l’heure au bureau… Ca allait compliquer les choses pour partir plus tôt. Dans le pire des cas, elle appellerait sa mère à la rescousse - elle se ferait un plaisir d’aller chercher les gamins. Au moins, trouver une solution pour la sortie d’école des jumeaux lui fit passer le temps du trajet plus rapidement. Et avant qu’elle ne s’en aperçoive, elle était déjà au pied de l’immeuble - et à l’heure, miracle. Aussitôt, un petit sourire vint reprendre sa place sur la visage de la jeune femme. Elle aimait son travail, contrairement à la majorité de la population, et venir en ces lieux lui donnait toujours le sourire. Ce dernier s’accentua d’ailleurs lorsqu’elle arriva près de la réceptionniste. « Bonjour Amanda. Comment allez-vous aujourd’hui ? J’adore votre collier, il est nouveau ? » Kaecy, c’était ce genre de femme qui remarquait toujours le moindre détail, que ce soit sur une personne qu’elle croisait tous les jours ou sur quelqu’un qu’elle n’avait pas vu depuis plusieurs années. Ayant eu l’habitude de se servir de sa vision pour tout - et surtout pour communiquer -, elle avait le sens du moindre détail. Alliez à ça un amour de l’humain sans limite et une envie de toujours rendre les gens heureux, elle arrivera à vous faire le moindre compliment juste pour vous faire sourire. « Bien vu ! C’est mon fiancé qui me l’a offert ce weekend, j’ai pas pu m’empêcher de le mettre aujourd’hui ! » « Vous avez eu raison. On se voit pour le déjeuner, vous m’appelez quand votre pause commence ? » Le sourire de Kaecy s’agrandit et alors qu’elle s’attendait à juste entendre l’habituel « Oui oui » de sa collègue, celle ci perdit légèrement son sourire. Kaecy força alors les sourcils. « Quelque-chose ne va pas Amanda ? » « Un certain Vittorio Giovinazzo vous attend dans votre bureau, il est arrivé un peu en avance à votre rendez-vous… Je l’ai laissé monté pour le faire patienter, j’espère que ça vous dérange pas ? » Kaecy, alors, n’en crut pas ses oreilles. Ou plutôt ses appareils - mais l’idée était la même. Un nom qu’elle n’avait pas entendu depuis un bout de temps - et qu’elle ne pensait pas entendre de si tôt. « Vittorio Giovinazzo ? Vous êtes sûre de vous ?» Amanda hocha vigoureusement la tête et Kaecy soupira. Vous vous rappelez la partie où Kaecy était une femme gentille avec autrui ? Toutes ses bonnes résolutions venaient de se faire la malle en attendant le nom de Vittorio. Avec lui, elle ne risquait pas réellement d’être gentille - après tout, il ne l’avait pas forcément était, mignon, avec elle. D’un pas déterminé et le regard noir, elle prit alors la direction de l’ascenseur, appuyant un peu trop fort sur le bouton de son étage. C’était pas possible, il ne pouvait pas se trouver là. Et puis surtout, comment aurait-il su qu’elle travaillait ici ? D’accord, des Kaecy Wilson, éditrice il ne devait pas y en avoir douze à Brisbane. Mais il aurait déjà fallu qu’il daigne bouger son derrière depuis Rome, en Italie pour trouver son cabinet en plein centre de Brisbane, en Australie. Soit une demi-planète qui séparait les deux villes. Kaecy se frotta de nouveau les yeux. Elle avait senti de toutes façons que la journée s’annonçait mal. Mais là, le niveau était passé à « foutage de gueule ». Ce fut le bruit des portes qui s’ouvrent de l’ascenseur qui la sortirent de ses pensées. Elle n’avait pas encore relevé le regard qu’elle savait qu’il se tenait au bout du couloir. Merde. Donc, il était bien là. Et vu qu’il se tenait pile devant son bureau, elle ne pouvait pas l’ignorer et faire comme si elle ne savait pas qu’il était là. Soupirant, Kaecy releva alors lentement son regard vers Vittorio. Son regard noir. Et elle le vit, là, debout comme un idiot à lui retourner son regard sans rien dire. La jeune femme parcourut alors - un peu trop rapidement à son goût - les quelques mètres qui les séparaient dans le couloir. Et arrivée devant lui, elle s’arrêta, ne cessant de le toiser du regard. Le silence persista pendant quelques instants, aucun des deux jeunes gens semblant décidé à parler. Et bien sur, ce fut Kaecy qui rompit le silence. « Donne moi une seule bonne réponse de ne pas te mettre une gifle monumentale comme tu n’as probablement jamais reçu de ta vie. » Elle parlait d’un ton sec mais sans crier. Comme lorsqu’elle était à bout avec les jumeaux, crier ne servait à rein à part à les rendre encore plus fous - là, c’était elle qui allait devenir folle à voir la belle gueule d’ange de Vittorio à pas un mètre d’elle. Elle lui en voulait, bordel qu’est-ce qu’elle pouvait lui en vouloir. Pas d’être là devant elle, non ça c’était plutôt plaisant. C’était d’avoir mis plus de deux ans avant de le faire qu’il lui donnait envie de le frapper. « Qu’est-ce que tu fais là, Vittorio ? »


time is running out.
Why do we stop believing in ourselves ? Why do we let facts and figures and anything but dreams rule our lives ?

power of magic:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

ÂGE : 30 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : célibataire avec une idée derrière la tête
MÉTIER : en congé sabbatique, donne des conseils juridiques rémunérés sur internet & joue au bénévole dans une association d'aide aux SDF
LOGEMENT : #234 logan city, en colocation avec bobo

POSTS : 146 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 5 demi-frères et une demi-soeur ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ 2 de ses frères sont en prison ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kaecyarchercorabobchelsea
RPs EN ATTENTE : elio ☆ lexis ☆ liviana
PSEUDO : yumita
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@polarize & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy
INSCRIT LE : 04/10/2016

MessageSujet: Re: forget the wrong that i've done (kaecy)   Jeu 24 Nov - 1:05

Les fauteuils étaient trop confortables. Enfin, certains vous diraient qu'un fauteuil n'était jamais trop confortable et que s'il l'était vraiment beaucoup ce n'était en rien un reproche, mais tout dépendait de l'utilité que l'on en faisait. Vittorio se souvenait des chaises en plastique grinçantes et inconfortables qui habillaient les couloirs du palais de justice, à Rome, et sur lesquelles s'entassaient généralement les prévenus et leurs avocats, tandis qu'ils attendaient encadrés de policiers d'être reçus par le procureur ou l'un de ses adjoints. Lui-même s'y était assis avant de faire partie de la maison, et y avait senti croître son stress et son malaise avant d'oser, des semaines plus tard, en faire la remarque à son supérieur. Qui s'était fendu d'un éclat de rire avant de lui expliquer les choses comme au débutant qu'il était malgré son trop plein de certitudes. Moins quelqu'un était confortablement installé moins il était à son aise, moins il était à son aise et moins il était en confiance ... et moins il était en confiance moins il était capable de maitriser ce qui sortait de sa bouche, et pourrait le pousser à la faute. Ouais, rien n'était fait par hasard, tout était calculé. Et là, tandis qu'il attendait Kaecy pendant ce qui lui paraissait être des heures, Vittorio se demandait si ces fauteuils si confortables donnaient à la décoration plus d'importance qu'à ce qui sortait de la bouche de ceux qui s'y asseyaient.

Divaguant sur tant de futilité l'esprit du blond en avait presque oublié le temps qui passait, et contre toute volonté de sa part il s'était laissé surprendre par le tintement annonçant l'arrivée de l'ascenseur, et avait bondi sur ses deux pieds avec trop d'énergie pour que son impatience en soit la seule raison. Les quelques secondes où tous les deux s'étaient dévisagés, observés, toisés semblaient s'être étirées sur une éternité, et réalisant un peu tard qu'il n'avait aucune idée de quoi dire maintenant qu'il se retrouvait face à elle, Vittorio avait tacitement accepté qu'elle mette le feu aux poudres. « Donne moi une seule bonne raison de ne pas te mettre une gifle monumentale comme tu n’as probablement jamais reçu de ta vie. » Chacun de ses mots claquait tel un fouet, mais loin de s'en laisser impressionner Vittorio avait retrouvé le demi-sourire moqueur qui lui servait pratiquement d'état naturel, et répondu avec toute la nonchalance dont il se sentait pourvu « La violence est la vengeance du pauvre. Et ça ne serait pas très hospitalier de ta part. » Levant un doigt, puis deux, il en avait levé un troisième en laissant échapper son dernier argument « Et ça ne me fera pas disparaitre, alors autant t'épargner cette peine. » Sans doute un peu moins de confiance en lui aurait évité ce sourire moqueur au coin de ses lèvres. Peut-être y'avait-il un fond de vérité dans cette histoire de confort de fauteuil.

Tenté de faire un pas en avant pour se rapprocher d'elle, l'italien avait malgré tout décidé de rester à distance raisonnable, la distance nécessaire pour que tendre la main ne soit pas suffisant à Kaecy pour mettre sa menace à exécution. Avec une certaine impatience elle avait d'ailleurs questionné « Qu’est-ce que tu fais là, Vittorio ? » et troublé l'espace d'une seconde par la sensation que procurait le fait d'entendre son prénom sortir de sa bouche, le blond avait haussé les épaules en adoptant une attitude désinvolte « Oh tout un tas de choses, j'ai toujours rêvé d'un Noël en plein été, je n'ai encore jamais vu de kangourou autrement qu'en photo, et j'avais envie de prendre un peu de vacances ... » Foutaises, et il ne tentait même pas de le cacher, mais était-il réellement nécessaire qu'elle pose cette question « Tu sais pourquoi je suis là. » Elle n'avait pas besoin qu'il s'abaisse à le dire à voix haute, il n'y avait pas trente-six raisons qui puissent l'avoir poussé à choisir ce pays, et cette ville en particulier, lorsqu'il avait du s'exiler. « Mais j'te remercie de ton accueil, moi aussi je suis content de te voir en si bonne forme. » La voix teintée d'une ironie certaine, il avait finalement croisé les bras sans la quitter du regard, désireux de ne pas perdre la face devant celle détenait - du moins fut un temps - le pouvoir de craqueler une partie du vernis qui lissait les irrégularités de sa personne.






    - you left a hole where my heart should be -

       
     
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: forget the wrong that i've done (kaecy)   Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas
 

forget the wrong that i've done (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: infinity tower
-