AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 how incredible how we got lucky ( bobora )( event )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

la petite sirène

ÂGE : tout juste vingt neuf (8/8)
STATUT : célibataire. incapable de se projeter avec quelqu'un et pas vraiment à la recherche de l'âme soeur.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star, mais si, t'as sûrement regardé son show avec les dessins animés. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 7828 POINTS : 355

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ezra#2 + Heidi#5 + Milena + celia#2 + Vitto + Leah+Kaleb#2 + Kael +Bobo#3 + Valentin#3 +Priam +
Benjamin

RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen,
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) shiya
DC : lene adams
INSCRIT LE : 11/01/2016

MessageSujet: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Sam 15 Oct - 14:14



   
   Bob & Cora
     how incredible how we got lucky

L
es médecins avaient été formels. Un mois de repos le plus complet, sans utiliser sa jambe. Autrement dit, une condamnation à mort pour la jeune femme qui, dans l’incapacité de travailler ne sait même pas comment elle va occuper tout le temps libre mis à disposition. Jamais Cora n’a eu autant de temps pour ne rien faire. Et le pire dans ton ça, c’est qu’il faut appeler son agent, et autres personnes avec qui elles a des rendez-vous dans les prochaines semaines. Il faudra même suspendre le tournage, ce qui inquiète le plus la jeune femme car elle n’aime pas mettre d’autres personnes en retard, qu’on lui fera bien sentir le coût de ce report et que tout ça est de sa faute, quelle idée aussi de partir parader comme un zombie dans les cimetières le soir d’halloween, surtout quand on annonce une tempête. Elle souffle contre elle-même. L’infirmière vient tout juste de terminer de plâtrer sa jambe et elle ne peut même pas téléphoner pour commencer à annoncer la mauvaise  nouvelle parce que  son téléphone est hors d’usage. A se demander ce qu’elle a bien pu faire dans une autre vite pour avoir un karma comme celui-ci. Elle parvient néanmoins à décrocher un téléphone, celui de l’hôpital, le temps qu’une infirmière revienne avec des béquilles. Elle appelle à la maison, espérant qu’Eireen ne se soit pas inquiétée outre mesure qu’elle ne soit pas rentrée. Il faut tout d’même qu’elle prévienne sa colocataire. Ce mois-ci n’aura jamais été autant chargé de visite par les deux femmes. Le téléphone sonne, une voix répond. « Hey ! C’est Cora, je t’appelle pour te prévenir que mon téléphone est mort, mais je rentre à la maison là. Je t’expliquerais. » Elle reste évasive. Elle ne veut pas d’une longue tirade au téléphone. « Cora ! C’est pour ça que tu n’as pas reçu tous mes messages hier. Bob est à l’hôpital. A St Vincent. Il a pris le toit du centre commercial sur la tête, il m'a sauvé la vie. » Son sang ne fait qu’un tour. L’hôpital, elle y est déjà. Il faut qu'elle le trouve « Okay, j’te rappelle alors. » dit-elle avant de demander directement à l’infirmière devant elle. « Un Mr Thomas, Bob. Vous l’avez chez vous ? » L’infirmière cherche. Cora se sent un peu soulagée de voir qu’elle veut bien la renseigner. La tempête a ramené des tas de patients et elle devrait quitter les lieux pour apporter plus de tranquillité. « Il est au quatrième, chambre 182. Ils l’ont suturé ce matin. » donne t-elle pour toute information tandis que l’autre infirmière amène enfin des béquilles à Cora et l’informe. « Il y’a beaucoup de journaliste en bas venus pour vous. Vous préférez que l’on vous évacue par l’entrée des pompiers ? » C’est gentil. Le visage de Cora s’adoucit, au moins pour lui répondre. « Je vais rester encore un peu. J’ai appris qu’un de mes amis est ici. » explique t-elle avant de se mettre en route vers l’ascenseur.

Quatrième étage. Chambre 182. Elle frappe et n’obtient pas de réponse. Elle entre quand même, en s’disant qu’elle n’a rien à perdre pour le faire. Elle ne peut s’empêcher de ce dire qu’elle a une dégaine pas possible avec son plâtre, ses vêtements sales de la veille et son pantalon découpé. Si elle voulait faire dans la glamour ou paraître à son avantage, c’est raté. Tant pis. Après quelque pas dans la pièce, elle aperçoit Bob, couché, n’arborant pas la meilleure mine qu’elle lui ait connu. Elle se dit qu’au moins il est en vie. Dès qu’il l’aperçoit, elle prend la parole. « Hey ! J’ai appris que t’étais là ! T’avais peur que je demande trop d’attention donc tu as décidé de te faire hospitaliser aussi ? » demande t-elle en riant avant de faire les quelques pas qui les séparent pour se laisser tomber dans un fauteuil à côté de lui. Ça la fait déjà chier de devoir marcher comme ça. « Tu vois, ça ne suffisait pas de quitter les Etats-Unis pour échapper aux tempêtes. » Ouais, elle plaisante. C’est ce qu’il faut.

WILDBIRD



MARQUEUR POUR LE COMPTAGE DES POINTS MERCI DE NE PAS ENLEVER


Black velvet and that little boy's smile. Black velvet with that slow southern style.A new religion that'll bring ya to your knees. Black velvet if you please. Every word of every song that he sang was for you





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

ÂGE : 27 ans
SURNOM : Bobo
STATUT : fraichement divorcé
MÉTIER : réalisateur
LOGEMENT : Viens d'emménager dans une jolie maison à logan city

POSTS : 530 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : on m'appelle bob mais tu peux m'appeler Bobo
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
#2 CoraByronAlissaZoeyKyeranJanisNathanHarley

RPs EN ATTENTE : Gauthier Hazard-Perry ≈ Charlie Hazard-Perry
≈ Mon ex-femme


PSEUDO : Phelus cactus
AVATAR : Dylan O'brian
CRÉDITS : CShiya
DC : -
INSCRIT LE : 15/04/2016

MessageSujet: Re: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Jeu 20 Oct - 23:14



 
How incredible how we got lucky  (bobora)

La pire soirée de ma vie ! On dirait vraiment une très mauvaise blague… Se retrouver coincé sous un morceau de toit alors que je voulais juste faire des courses… Et comme si ça ne suffisait pas, il y a eu la barre de faire et l’incendie… Enfin bref, je n’ai toujours pas compris comment j’en suis sorti vivant et c’est uniquement grâce à Eireen et James. Les pauvres me faire sortir de là ce n’était pas une partie de plaisir, c’était même totalement l’inverse. Chaque pas me faisait l’effet de milles couteaux qui me transperce… C’est limite s’ils ne m’ont pas portés tout du long pour qu’on sorte de cette merd**. Mais on a fini par y arrivé et en chair et en os. Malheureusement sortir du centre n’était pas la seule épreuve, après ça il a fallu se rendre jusqu’à l’hôpital avec cette foutu tempête. Heureusement pour moi, j’ai eu de la chance dans mon malheur et nous sommes finalement arrivé à l’hôpital. Sans grand étonnement, avec ma plaie de vainqueur j’ai eu le plaisir de dépasser pas mal de monde dans la file d’attente (comme quoi les effusions de sang ça aide parfois).

Après ça tout a été très rapide, d’abord on m’a filé une bonne dose de calmant, on a contrôlé mes vaccins, mes allergies, mon taux de sang… Blah blah blah… Les médecins ont finalement décidé qu’il fallait suturer ma jolie plaie et refaire un meilleur bandage (non pas que celui d’Eireen ne convienne pas, mais il est temps de le changer). Une fois tout le travail terminé on m’a enfin laissé seul dans ma petite chambre. De temps en temps des infirmières, j’ai dû m’endormir deux trois fois. J’ai finis par me réveiller, enfin plutôt émerger. Impossible de mettre la main sur mon téléphone… C’est Vitto qui va pas être content, le pauvre, à la base j’étais juste parti faire de trois courses et me voilà à l’hôpital. Je ne sais même depuis quand je suis là et jusqu'à quand. J’espère qu’il ne s’inquiète pas trop et qu’il va bien. Dès que je retrouve ce foutu téléphone je lui passe un coup de fil direct mais pour l’instant il faut que je prenne des nouvelles de mes coéquipiers de shoping, en espérant que tout le monde va bien.

Je crois qu’une bonne journée s’est écoulée, on a désinfecté ma plaie et apporté 2 ou trois repas. J’ai dû dormir au moins 15 heures et pourtant je me sens toujours très lasse. On a retrouvé mon téléphone mais il est mort (déjà parce qu’il n’a plus de batterie et probablement aussi parce qu’il s’est pris un toit dans la gueule). Du coup je n’ai réussi à joindre personne. Enfin, je n’ai pas grand monde à prévenir mais le strict minimum m’aurait suffi. J’ai bien essayé de téléphoner à la maison, mais ça a sonné dans le vide, plusieurs fois. Peut être que la ligne a été coupé ou alors Vitto n’est tout simplement pas à la maison (j’espère qu’il ne lui ait rien arrivé.) Alors que je commençais à me faire des films pas possibles sur ce qu’il a pu arrivé à mes camarades. On toque à ma porte, pensant à une infirmière je ne réponds même pas. Je suis au bout de ma vie, je dois avoir un teint de mort vivant. La porte s’ouvre et une jeune femme entre dans ma chambre, je ne regarde pas tout de suite dans sa direction. Perdu dans ma lecture du journal, je guette les articles à la recherches d’informations sur mes amis. Si Cora a eu quelque chose ça doit surement être en première page non ?

Je finis par lever les yeux vers la porte. Je reste béat un instant ? Je crois bien que c’est Cora qui se tient là. Enfin, Une Cora avec une bien petite mine. Note à moi-même : Ne plus jamais croire les journaux ! Elle porte un plâtre plutôt imposant et une partie de ses vêtements sont déchirés. Je n’ai pas le temps de d’articuler quoi que ce soit : « Hey ! J’ai appris que t’étais là ! T’avais peur que je demande trop d’attention donc tu as décidé de te faire hospitaliser aussi ? » Je suis troublé mais je ris de bon cœur : « Et ouais, je te connais, je me suis dit que je pouvais pas te laisser seule dans ta douleur. » Cora s’avance et se pose sur le fauteuil à coté de mon lit « Tu vois, ça ne suffisait pas de quitter les Etats-Unis pour échapper aux tempêtes. » Effectivement, les tempêtes n’étaient pas calme en Amérique mais je n’avais jamais vécu ça de ma vie… « Je n’ai jamais terminé coincé sous un morceau de toit en Amérique… Mais je crois que c’est une expérience à vivre non ? Tu veux essayer la prochaine fois ? » Je rigole bien sûr, je ne souhaite ça à personne ! « Mais toi ? qu’est ce qui s’est passé ? J’ai rien vu dans le journal pour toi… Les paparazzis ont mal fait leur boulot ! » Ou alors je ne sais plus lire. Ce qui est fort probable vu la situation. Un infirmier finit par rentrer dans ma chambre, c’est l’heure de changer mon bandage et de prendre mon anti douleur. L’infirmier se rendant compte de la présence de Cora, il me propose de repasse plus tard. J’accepte la proposition mais décide de prendre mon anti douleur maintenant. La douleur ne s’est pas encore totalement réveillée autant en profiter pour l’assommer.
FICHE ET CODES PAR ILMARË


MARQUEUR POUR LE COMPTAGE DES POINTS MERCI DE NE PAS ENLEVER





We keep moving forward, opening new doors, and doing new things, because we're curious and curiosity keeps leading us down new paths.
http://www.brainyquote.com/quotes/quotes/w/waltdisney132637.html Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8412p30-bob-qui-vit-dans-un-ananas-sous-la-mer?nid=34#304448 http://www.30yearsstillyoung.com/t8542-bob-qui-n-a-pas-peur-des-gros-mechants-poissons

la petite sirène

ÂGE : tout juste vingt neuf (8/8)
STATUT : célibataire. incapable de se projeter avec quelqu'un et pas vraiment à la recherche de l'âme soeur.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star, mais si, t'as sûrement regardé son show avec les dessins animés. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 7828 POINTS : 355

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ezra#2 + Heidi#5 + Milena + celia#2 + Vitto + Leah+Kaleb#2 + Kael +Bobo#3 + Valentin#3 +Priam +
Benjamin

RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen,
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) shiya
DC : lene adams
INSCRIT LE : 11/01/2016

MessageSujet: Re: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Mer 26 Oct - 0:30



   
   Bob & Cora
     how incredible how we got lucky

L
Elle se dit rapidement avant d’entrer que la meilleure façon pour elle de supporter tout ça, c’est de ne pas trop prendre les choses au sérieux. Elle ne veut pas paraître inquiète auprès de Bob, ou bien même montrer combien elle est contrariée par ce qui lui arrive. Non, elle serait là, souriante et elle ne parlerait pas de son malheur. Après tout, ils sont tous les deux en bonne santé. C’est tout ce qui compte. Elle œuvre donc à mettre en pratique sa décision dès qu’elle pénètre dans la chambre de Bob et lance une première plaisanterie. Ça va être dur, mais elle sait jouer, elle ne devrait pas être inquiète. « Et ouais, je te connais, je me suis dit que je pouvais pas te laisser seule dans ta douleur. » répond t-il tandis qu’elle tente de gagner un fauteuil et s’assied misérablement dedans, es béquilles sont une première et ça se voit, elle n’arrive pas du tout à tenir en équilibre dessus. « Comme tu es charitable. » rétorque t-elle à moitié amusée. Elle est rassurée sur ce point, Bob semble quand même en forme et ce, malgré le toit qu’il a pris sur la tête. Ça enlève un poids à la jeune femme qui avait eu tout le temps de se faire des films pas possible entre les étages et sur tout l’chemin pour trouver sa chambre. Installée dans le fauteuil, la conversation reprend de plus belle. « Je n’ai jamais terminé coincé sous un morceau de toit en Amérique… Mais je crois que c’est une expérience à vivre non ? Tu veux essayer la prochaine fois ? » Cora affiche un regard réprobateur. Bien sûr que non, elle n’y rêverait pas. Elle n’a pas le temps de répondre quoi que ce soit qu’il ajoute. « Mais toi ? qu’est ce qui s’est passé ? J’ai rien vu dans le journal pour toi… Les paparazzis ont mal fait leur boulot ! » Parlons en des paparazzi. Elle soupire rien qu’à leur évocation. « Parce qu’ils n’ont pas eu le temps de me voir. Je suis restée toute la nuit ici en attendant que les blessés les plus graves soient pris en charge, mais ne t’en fais pas, ils attendent en bas que je sorte. » explique t-elle en s’disant qu’elle ferait bien mieux de coucher là vu comme c’est parti. Elle n’aura même pas deux jambes pour fuir s’il le fallait. « Mais sinon, je suis juste tombée dans des escaliers. » Ils sont interrompu par l’arrivée d’un infirmier. Cora ne prend pas part à la conversation, mais quand elle voit Bob prendre son anti-douleur, elle s’inquiète quand même un peu. « j’espère que tu ne te transforme pas en légume dès que tu en prend un. » Elle observe Bob, foutant de plus en plus en l’air sa décision de ne pas être inquiète. « Ta tête, ça va au fait ? » Elle imagine que le toit a du lui faire quelque dommage en tombant.

WILDBIRD


MARQUEUR POUR LE COMPTAGE DES POINTS MERCI DE NE PAS ENLEVER


Black velvet and that little boy's smile. Black velvet with that slow southern style.A new religion that'll bring ya to your knees. Black velvet if you please. Every word of every song that he sang was for you





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

ÂGE : 27 ans
SURNOM : Bobo
STATUT : fraichement divorcé
MÉTIER : réalisateur
LOGEMENT : Viens d'emménager dans une jolie maison à logan city

POSTS : 530 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : on m'appelle bob mais tu peux m'appeler Bobo
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
#2 CoraByronAlissaZoeyKyeranJanisNathanHarley

RPs EN ATTENTE : Gauthier Hazard-Perry ≈ Charlie Hazard-Perry
≈ Mon ex-femme


PSEUDO : Phelus cactus
AVATAR : Dylan O'brian
CRÉDITS : CShiya
DC : -
INSCRIT LE : 15/04/2016

MessageSujet: Re: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Dim 13 Nov - 19:50



 
How incredible how we got lucky  (bobora)
« Parce qu’ils n’ont pas eu le temps de me voir. Je suis restée toute la nuit ici en attendant que les blessés les plus graves soient pris en charge, mais ne t’en fais pas, ils attendent en bas que je sorte. » Je sourie vaguement quand Cora m’annonce que les paparazzis n’ont rien écrit car elle n’a pas encore mis le nez dehors. Je la comprends, dans ce genre de situation on a pas vraiment envie que des gens s’immisce dans notre vie privée et nos prennent en photos pour les placarder en première de tout les magasines people. Et ça me donne une bonne excuse pour lui conseiller de me tenir compagnie « Hmm, je vois. Et bien si tu as besoin d’un refuge tu es la bienvenue dans ma chambre. Je n’ai pas beaucoup de visite. » Ce que je comprends tout à fait, avec la tempête les gens ont mieux à faire que de me rendre visite. Je finis par demander à Cora ce qui lui ai arrivé (comme je n’ai pas réussi à avoir cette information dans les médias) « Mais sinon, je suis juste tombée dans des escaliers. » Je suis surpris qu’une chute dans les escaliers est causé autant de dégâts mais je n’ai pas le temps de relevé car une infirmière entre dans ma chambre. Pour ne pas nous interrompre elle propose de repasser plus tard mais me donne quand même ma petite dose d’antidouleur. Alors que je m’apprête à les avaler je vois bien le petit regard en coin que me lance Cora. Elle finit par reprendre la parole « j’espère que tu ne te transforme pas en légume dès que tu en prend un. » Je ris. Vu la dose de la chose ça m’étonnerai. C’est plus un produit homéopathique que de la drogue. « Non, loin de là ! Si déjà ça pouvait faire son job et m’endormir la jambe ça m’arrangerai. » L’infirmière qui m’a entendu propose de revoir la dose avec le médecin, proposition que je décline gentiment « Non merci, Cora n’a pas tord. Je préfère sentir une légère douleur et ne pas me transformer en légume. » L’infirmière hausse les épaules en signe d’acceptation et quitte la pièce. Une fois l’infirmière repartie à ces tâches Cora repris la parole « Ta tête, ça va au fait ? » Dans un premier temps je suis surpris qu’elle pause cette question. Je n’ai rien pris sur la tête et je n'ai pourtant aucun bandage. Puis je réalise que si elle est là c’est surement parce qu’elle a croisé Eireen et qu’elle a dû lui raconté notre petite aventure. « Oh, oui, ça va bien, je n’ai rien n’eu à la tête. Comme j’ai plongé sur Eireen pour la poussé de là où elle était, les débris du toit ne m’ont choppés qu’à partir de la taille. Sérieusement, je pense que si j’avais été un poil plus rapide on se serait épargnés par mal de galères… » Mais le principal c’est que nous nous en soyons sorti et que contrairement à ce certain James qui lui à bel est bien une bonne grosse bosse sur la tête, je sois indemne de ce coté là. Comme je n’ai pas encore eu la visite de Eireen je profite de la présence de Cora pour en prendre des nouvelles. « Je suppose que tu as croisé Eireen. Tu sais si elle va bien ? Elle semblait bien pâle quand on est arrivé à l’hôpital. » Enfin je dis ça mais j’avais perdu pas mal de sans et j’avais une douleur atroce dans la cuisse alors c’est peut être moi qui me suis fait des histoires. Je profite également pour demander à Cora si son entourage va bien. Ils me semble que son frère et sa sœur se trouvent à Brisbane, j’espère qu’il ne leur ai rien arrivé. Comme l’ambiance n’est pas ce qu’on peut qualifier de légère, je finis par changer de conversation. Je tente de formuler une phrase de façon à remercier Cora d’être passé me voir « En tout cas je m’ennuie comme un rat mort ici, heureusement que tu es passée. Je n’ai plus de téléphone et pas mon ordi sous la main… Tout ce que je peux faire c’est mater des feuilletons nuls sur cette petite télé tout pourrie. » Dès que je serais sorti d’ici, je ferai en sort que les hôpitaux aient de meilleures références cinématographiques parce qu’on ne peut pas continuer ainsi !
FICHE ET CODES PAR ILMARË





We keep moving forward, opening new doors, and doing new things, because we're curious and curiosity keeps leading us down new paths.
http://www.brainyquote.com/quotes/quotes/w/waltdisney132637.html Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8412p30-bob-qui-vit-dans-un-ananas-sous-la-mer?nid=34#304448 http://www.30yearsstillyoung.com/t8542-bob-qui-n-a-pas-peur-des-gros-mechants-poissons

la petite sirène

ÂGE : tout juste vingt neuf (8/8)
STATUT : célibataire. incapable de se projeter avec quelqu'un et pas vraiment à la recherche de l'âme soeur.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star, mais si, t'as sûrement regardé son show avec les dessins animés. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 7828 POINTS : 355

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ezra#2 + Heidi#5 + Milena + celia#2 + Vitto + Leah+Kaleb#2 + Kael +Bobo#3 + Valentin#3 +Priam +
Benjamin

RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen,
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) shiya
DC : lene adams
INSCRIT LE : 11/01/2016

MessageSujet: Re: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Dim 27 Nov - 17:18



   
   Bob & Cora
     how incredible how we got lucky

D
’être installée aussi confortablement et au chaud contraste énormément avec le soirée qu’elle vient de passer. Tout est calme autour d’elle et si Bob n’était pas dans son lit d’hôpital et sa jambe à elle dans un plâtre, elle pourrait presque croire que la tempête n’est pas vraiment arrivée. Seulement voilà, elle est blessée et coincée dans cet hôpital au moins jusqu’à ce qu’on trouve un moyen de la faire sortir sans la faire rencontrer tous les journalistes qui l’attendent en bas. Et bien sûr, permettre à une starlette de s’enfuir n’est pas du tout la priorité du personnel d’hôpital à ce moment, étant donné que les blessés continuent d’affluer. « Hmm, je vois. Et bien si tu as besoin d’un refuge tu es la bienvenue dans ma chambre. Je n’ai pas beaucoup de visite. » Elle se dit un court moment que l’invitation de Bob serait presque tendancieuse, avant de finalement commencer à rire en l’écoutant se plaindre de ses visites. « Bob, tu réalises que tu viens d’arriver ? Moi-même, je serais pas là si j’avais été prévenue que tu y étais. Tu auras des visites plus tard. » fait-elle remarquer en riant de façon assez moqueuse. « D’ailleurs, tu as besoin que je prévienne quelqu’un ? Ton oncle ou bien Byron ? » propose t-elle avant de se dire que, ce n’est peut-être pas la meilleure idée du siècle mais, elle a envie d’être serviable. Et puis, il faut quand même que ce petit monde soit au courant nan ? Elle enchaine en lui expliquant brièvement ce qui lui est arrivé à elle, en coupant bien sûr tout la partie cimetière, rats et inondation. Elle n’a pas tant envie d’en parler et maintenant qu’elle en est sortie, elle ne pense qu’à oublier combien c’était la situation la plus inconfortable qu’elle ait vécu jusque-là. Et de toute manière, elle est interrompue par l’arrivée de l’infirmier qui vient donner ses calmants à Bob. Elle appréhende un peu la façon dont Bob réagit à ce genre de chose. « Non, loin de là ! Si déjà ça pouvait faire son job et m’endormir la jambe ça m’arrangerai. » A l’entendre râler, l’infirmière propose d’augmenter la dose. Cora se passe de montrer son avis. « Non merci, Cora n’a pas tort. Je préfère sentir une légère douleur et ne pas me transformer en légume. » affirme t-il avant que l’infirmière ne quitte la pièce. « Tout de même, tu aurais du accepter. Je pense que tu en auras besoin pour dormir une fois que je serais partie. » Oui, parce qu’elle peut facilement deviner que la douleur est la seule chose qui le maintien éveillé, tout comme elle d’ailleurs. A ce propos, elle commence à se dire qu’elle est en train de battre un nouveau record en ce qui concerne son manque de sommeil. Elle s’interrompt ses pensées en lui posant une question sur une éventuelle commotion, il n’en a pas parlé. Et à vrai dire, elle ne sait exactement non plus ce qui lui est arrivé. « Oh, oui, ça va bien, je n’ai rien n’eut à la tête. Comme j’ai plongé sur Eireen pour la poussé de là où elle était, les débris du toit ne m’ont choppés qu’à partir de la taille. Sérieusement, je pense que si j’avais été un poil plus rapide on se serait épargnés par mal de galères… » Elle hausse les épaules. « Oui mais comme ça maintenant, tu es un héros et tu mérites que l’on te dorlote. C’est pas le rêve ça ? » dit-elle pour temporiser son propos, même si elle sait que c’est chiant et que s’il est parti comme elle à ne pas travailler un mois, il risque de faire une crise de nerfs. « Je suppose que tu as croisé Eireen. Tu sais si elle va bien ? Elle semblait bien pâle quand on est arrivé à l’hôpital. » « Non non, en fait j’ai appelé la maison et quand elle m’a répondu elle m’a de suite que tu étais là. Mais elle semblait bien. C’est bien que tu aies fait ça pour elle, je pense que ce mois-ci elle n’aurait pas pu accepter de se retrouver une nouvelle fois blessée à l’hôpital. » explique Cora en baissant d’un ton, un peu gênée d’aborder le sujet de l’agression que la brune avait subi quelques semaines auparavant. Sa culpabilité ne semble toujours pas s’estomper. Finalement le sujet change et quand Bob demande des nouvelles de Bryn et Finn, Cora commence à se faire de plus en plus silencieuse. Elle sait que Finn est là, qu’il travaille et que bien sûr, si Bryn avait été blessé, il ne serait pas là, donc elle en a conclu que tout allait bien. Tout de même, ça lui aurait fait plaisir de recevoir un message de leur part. Mais elle ne dit rien. Elle se tient à sa décision du début qui est de ne rien prendre au sérieux et de ne pas ressasser ce qui pourrait lui miner le moral. De lui-même, Bob change quand même le sujet. « En tout cas je m’ennuie comme un rat mort ici, heureusement que tu es passée. Je n’ai plus de téléphone et pas mon ordi sous la main… Tout ce que je peux faire c’est mater des feuilletons nuls sur cette petite télé tout pourrie. » C’est vrai que, elle est bien contente d’avoir la possibilité de rentrer chez elle. Même si elle est bloquée pour le moment. « Ils t’ont dit combien de temps tu allais rester ? Je peux toujours te faire envoyer de quoi t’occuper cet après-midi, mais je pense que tu devrais en profiter pour te re-po-ser. »

WILDBIRD


Black velvet and that little boy's smile. Black velvet with that slow southern style.A new religion that'll bring ya to your knees. Black velvet if you please. Every word of every song that he sang was for you





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: how incredible how we got lucky ( bobora )( event )    Aujourd'hui à 13:06

Revenir en haut Aller en bas
 

how incredible how we got lucky ( bobora )( event )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-