AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 hold your fire (ophelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : la barre de la trentaine fraîchement atteinte.
STATUT : célibataire, l'égo prend trop place pour laisser entrer quelqu'un d'autre.
MÉTIER : ancien conseiller dans l'entreprise de son père, en stand-by pour le moment.

POSTS : 28 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PSEUDO : sleepyhead
AVATAR : scott eastwood
CRÉDITS : (c) shiya
DC : none
INSCRIT LE : 18/10/2016

MessageSujet: hold your fire (ophelia)   Sam 22 Oct - 18:11

we can make empire fall
so hold your fire   / ❀

C'était toujours les mêmes choses, les mêmes dessins faits aux ombres sur les murs, les mêmes silences dans la chambre. Une main contre son torse, l'esprit traversant encore la brume, les yeux rivés sur les chiffres rouges prenant le pas sur l'obscurité. Dix-neuf heures, quatorze minutes. Las, Daniel fit bouger son bras pour couvrir les chiffres avant de renverser le réveil. Au pied du lit des vêtements, des morceaux des chiffons prenant la poussière, des tapis démodés. Il n'y a rien ici qui soit vraiment à lui. Sauf la mélancolie. Elle rampe sur les murs, sur les meubles, le suit partout où il passe, laisse des traces sur sa peau. Et puis il y a aussi le robinet qui fuit, et chaque goutte qui laisse dans la gorge des pulsions de folie. Dans la miroir ce reflet, celui d'un homme aux traits tirés, la barbe naissante qui gratte sur la peau. Plus rien de ce qu'il était avant, rien d’exubérant dans le visage, pas de quoi être fier. L'eau du robinet est toujours tiède, peu importe que l'on s'efforce ou non à faire couler l'eau chaude. Daniel il maudit cette ferme qui sent le renfermé et la pisse, prison pour fils de riche a qui on à pas donné le choix. Toutes les portes grincent et le bois est vieilli. Dans la cuisine le papier peint se décolle et les placards sont durs à ouvrir. Rien du tout pour les autres, un enfer pour Daniel. Il hait cet endroit, cette situation, et puis surtout cette vie. Ça aurait été mieux, de fermer de sa gueule, de dire qu'il savait pas. Foutue conscience, foutu tout. Dans la penderie les fripes ont remplacé les polos serrés aux couleurs fantaisistes, les pantalons cintrés et les cravate qu'il nouait d'une seule main. Maintenant il n'y a que de l'usé, de la deuxième prise, ce qu'on à pu lui trouver sur le tas. Rien de la vie d'avant, pour tout oublier.

Et même dans le frigo il n'y a que des choses que l'on à choisi pour lui. Une bière, quelques plats sous vide. Soupirant, le pas traînant, Byers se penche et on pourrait entendre son dos craquer. La vie elle passe, elle fait mal, elle arrache des soupirs et des moues crispés. Appuyé contre la table en bois il pourrait vaciller, ça serait plus simple de se briser la nuque que d'affronter la vie. Et même avec tout ça il ne regrette rien. C'est toujours un pantin dont les fils sont maintenant dans les mains, soit disant, implacable des services australiens. Marionnette de plus qui danse, qui joue le petit singe et que l'on garde à l’œil. Daniel est encadré vivant, joli poupon derrière une vitre propre. La bière se tiédie en un instant, une raison de plus pour détester ce pays. L'air devient encombrant, les murs l'encerclent et son souffle se fait plus rapide. D'une main il écrase la bouteille en verre contre le fond de l'évier, morceaux éparpillés sur l'étain brillant. Il se saisie de la carte qui traîne toujours dans le fond de sa poche, elle ne porte qu'un numéro, celui du marionnettiste au dessus de sa tête.

Un con c'est dur à convaincre mais il est obligé d'accepter, pour ne pas voir Daniel s'enfuir par la fenêtre, pour ne pas être responsable si il lui arrivait quoi que se soit. Alors son bourreau accepte. Deux heures, une protection lointaine. Byers s'en fout, du moment qu'il sorte, qu'il voit autre chose que l'obscurité de sa demeure, pour ne pas devenir fou. La porte du bar claque derrière lui et l'ambiance, les odeurs et les rires s'emparent de tout son corps. Putain de bien fou. Être vivant, encore un peu, malgré tout. Le comptoir colle, les billards s'animent, et Daniel retrouve un semblant de sourire. « Une bière, sil vous plait. » Un mouvement de tête, sans un mot, ce que l'on attends des barmans. L'alcool est frais, ça rempli la gorge de l'homme qui sent les démons se calmer. Il y a de tout ici, c'est ce qui fait le charme, et puis quand il tourne la tête sur sa droite il croit même perdre la tête. Il y a de tout ici, même les fantômes des gens passés.



I can get there on my own, you can leave me here alone. I'm just tryin' to do what's right. Oh, a man ain't a man unless he's fought the fight. I could never point you out, waste of space in a faceless crowd. — WALLS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ÂGE : vingt-sept ans
SURNOM : blake, tout le monde l'appelle par son nom
STATUT : mariée sur le papier
MÉTIER : serveuse dans la boîte d'axel westlake, en attendant de trouver mieux
LOGEMENT : logan city, en colocation avec robin

POSTS : 193 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : mariée et mère d'un petit caleb de deux ans ≈ a abandonné sa famille parce que sa vie ne lui convenait plus, et ne le regrette absolument pas ≈ vient d'arriver à brisbane
RPs EN COURS :
franco-irlandaise ≈ ultra individualiste ; sans méchanceté aucune et sans tomber dans l'égoïsme, elle se fera toujours passer en premier ≈ extrême, dans ses réactions et dans ses sentiments qu'elle a souvent du mal à gérer ≈ a la peur panique de ne jamais trouver un équilibre sans sa vie et de ne pas être heureuse ≈ éternelle insatisfaite ≈ tête de cochon et tête de mule ≈ déteste être prise en défaut ; elle est mauvaise perdante et souvent de mauvaise foi ≈ stressée de la vie et control freak sur les bords ≈ altruiste et douce ≈ casse couille de première ≈ petit rat de bibliothèque ≈ introvertie ; elle a souvent besoin de temps à elle pour se ressourcer ≈ adore l'art sous toutes ses formes ≈ réfléchit trop ≈ incroyablement chanceuse ≈ audacieuse et téméraire ≈ grande gamine ; a parfois (souvent) l'humour d'un gosse de cinq ans ≈ grande voyageuse ≈ elle change d'humeur comme de chemise ≈ déteste les contraintes ≈ a peur de l'engagement ; elle a tendance à auto-saboter ses histoires d'amour ≈ adore les sensations fortes et les nouvelles aventures ≈ romantique refoulée ≈ amoureuse de la vie ≈ pure ≈ franche, honnête ≈ n'est ni matérialiste ni superficielle ≈ pas rancunière pour un sous ≈ souriante, magnétique ≈ caractérielle et ferme dans ses convictions ≈ paraît souvent froide au première abord alors qu'elle est tout le contraire ≈ chaleureuse, généreuse ≈ extrêmement loyale en amitié ≈ met un point d'honneur à toujours tenir ses promesses ≈ ouverte d'esprit ≈ au fond, c'est une belle personne, c'est juste qu'elle est un peu paumée ≈ libre, c'est sûrement le mot qui la qualifierait le mieux, même si ce n'est souvent qu'une illusion

valentin ▬ babe you are a beautiful scar
daniel ▬ hold your fire
axel ▬ this charming man
scarlett ▬ unfinished sympathy
tamara ▬ here i am

RPs EN ATTENTE : valentin, le premier amour ≈ axel, le boss ≈ scarlett, la guide qui ne la laisse pas indifférente ≈ leah, l'amie ≈ thalia, la meilleure amie de valentin ≈ robin u.c.

rps en attente : rebecca
AVATAR : amanda cutty seyfried
CRÉDITS : balaclavanus, la fournisseuse officielle
DC : aucun
INSCRIT LE : 19/10/2016

MessageSujet: Re: hold your fire (ophelia)   Sam 19 Nov - 19:45

Une bière à la main, au milieu d'une foule d'inconnus, Ophelia danse les yeux fermés, seule. C'est une envie qui la prend souvent ces derniers temps : de sortir de chez elle sous le coup de l'impulsivité pour déambuler dans les rues, pour marcher sans but précis, jusqu'à s'arrêter devant un bar au hasard et d'en pousser les portes. De prendre un verre, ou deux, de se mêler à une foule qui la fait se sentir unique et seule à la fois. Dans ces moments-là, elle n'est personne. Elle n'est pas l'abandon qu'elle a fait subir à sa famille, ni les milliers de pensées qui se bousculent dans sa tête et qu'elle arrive rarement à taire. Ces soirs-là, Ophelia n'est qu'une personne parmi tant d'autres, qui boira surement un peu trop, et se mêlera peut-être aux autres et qui finira la soirée seule, ou accompagnée. N'avoir personne de connu autour d'elle pour la juger, ne pas faire face au regard de ceux qui la connaissent est un soulagement en soit.

Les bras dans les airs, la belle tourbillonne lentement au son d'une musique un peu plus lente que les autres. Lorsque celle-ci s'arrête, elle rouvre les yeux, et aperçoit au loin un visage relativement familier. Ophelia sait tout de suite de qui il s'agit, mais qu'elle s'étonne de ne voir en lui qu'une pâle copie de la personne qu'elle a connu autrefois. Elle baisse les bras et fronce les sourcils. Ce n'est pas vraiment Daniel, mais plutôt le fantôme de celui-ci. Il n'y a plus dans son regard cette étincelle insolente de gosse de riche, celle qu'elle a toujours trouvé extrêmement irritante. Sa posture n'est plus impérieuse, et ses traits sont tirés par la fatigue. Ophelia prend quelques secondes, pour s'habituer, avant de traverser la pièce pour le rejoindre. La belle sait qu'il vit à Brisbane, et elle sait aussi qu'il a eu quelques ennuis dernièrement .. Mais elle n'en a pas mesuré l'ampleur avant de le voir ici ce soir. Daniel ? Elle s'avance encore un peu, sans oser s'asseoir à côté de lui. J'suis .. surprise de te voir là, comment tu vas ? Un peu de conversation stérile et fausse, pour ne pas mentionner ce qui crève les yeux.

hj.:
 



INVISIBLE STAINS OF THE HEART
i remember hidden bruises, the rag and bones, the red wall maze, the snake charmer that would gaze at these lies. invisible stains of the heart will carry you home, no matter how far i think i have walked, there is always a room for your bones  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11949-maybe-on-the-moon-ophelia http://www.30yearsstillyoung.com/t11957-ophelia-baby-doll-you-re-a-porn-soul http://www.30yearsstillyoung.com/t12104-ophelia-blake#442748 En ligne
 

hold your fire (ophelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-