AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mer 26 Oct - 11:37



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

« Parce-que tu comptes sortir comme ça ? » Haussant un sourcil, Ezra se regarda une nouvelle fois dans le miroir. Il avait beau tenter de trouver le détail qui faisait tâche dans sa tenue, ses yeux ne remarquaient rien. « Pourquoi ? Ma tenue a pas de problèmes, pourquoi je pourrai pas sortir comme ça ? » Heidi leva alors les yeux au ciel. Parce-que oui, pour une fois, Ezra avait bien voulu laisser Heidi se charger de sa tenue. Un très beau costume trois pièces fait exprès pour l’occasion. Ezra devait se rendre à une mariage en dehors de Brisbane, d’un couple d’amis à lui. Des mois que c’était prévu et il avait quand même oublié la date lorsqu’il était parti à Sydney. C’était en regardant son calendrier la semaine passée qu’il s’était rendu comptes qu’il allait devoir changer son billet retour. En règle général, c’était Amelia qui lui rappelait ses rendez-vous importants, mais puisqu’ils ne se parlaient plus, il fallait qu’il compose seul - et il galéjait un peu. « Si je te dis que le bas de ton pantalon n’est pas réellement égal des deux côtés, je parie que ça te fera rire ? » La jeune femme eut raison, un large sourire apparu sur le visage d’Ezra. « Je vais pas rire, juste te dire que c’est normal, c’est à cause de mon accident de voiture de l’année dernière, les chirurgiens ont touché à une de mes hanches donc mes jambes ont plus la même longueur. » Et il se mit à rire avant de venir embrasser Heidi. « Et puis si je suis plus beau que le marié, c’est de la triche. T’es sûre que tu veux pas m’accompagner ? Je sens que je vais être bien seul ce soir. Ca fait des mois que j’ai pas vu ces gens là. » Ce fut au tour d’Heidi de sourire. « J’ai d’autres chats à fouetter, monsieur Beauregard. Aller, dehors ! » C’était comme ça que, une heure et trente minutes plus tard, Ezra garait sa voiture sur le parking de la grande demeure qui accueillait la soirée du mariage. Seule la famille proche avait été invitée pour la cérémonie à l’église - et ça arrangeait bien Ezra, il n’était pas très à l’aise dans ces lieux de culte. Des tas de personnes se pressaient de rentrer dans le hall, tous plus habillés les uns que les autres. Sortant de sa voiture, Ezra se contenta de suivre le mouvement. Il finirait bien par rencontrer quelqu’un qu’il connaissait, voire même dans   pire des cas un client de son garage avec qui il pourrait discuter un bout de la soirée. La salle était magnifique, et l’ambiance qui s’en dégageait lorsqu’on rentrait était agréable. Au moins, ça ne sonnait pas comme ces soirées de mariage ennuyeuses à mourir, auxquelles on avait qu’une hâte c’était de rentrer chez soi. « Une coupe de champagne, monsieur ? » Ezra se retourna vers le serveur qui se tenait à l’entrée, étirant un sourire. « Oui, merci. » « Et vous madame, une coupe aussi ? Madame ? » Si le serveur n’avait pas insisté en appelant plusieurs fois la personne qui semblait se tenir derrière lui, Ezra ne se serait pas retourné et serait parti se trouver une place à une des tables présentes dans la salle. Mais plus par réflexe de curiosité qu’autre chose, il s’était retourné - aussi parce-que c’était intriguant voire inquiétant qu’une personne ne réponde pas lorsqu’on l’appelait en la regardant dans les yeux, comme l’avait fait le serveur. Et alors qu’il fut retourné, Ezra dut agripper son verre pour que ce dernier ne lui échappe pas des mains. D’accord, il savait qu’elle était invitée aussi. Juste, il ne s’en était absolument pas rappelé. Et le fait d’avoir été à Sydney ces dernières semaines, d’avoir coupé les ponts, ne l’avait pas aidé à s’en rappeler. « Amelia… » Parce-que bien sur, c’était elle qui se tenait derrière lui. Mais ce qui rendait aussi muet Ezra, c’était qu’ils ne s’étaient pas revus depuis qu’il l’avait repoussé, ce soir là, avant de partir à Sydney. Un sms de temps à autres et encore, ce n’était que pour les formalités. Si bien que le jeune homme était désemparé de la voir là ce soir - surtout qu’elle était belle à tomber, et ça le perturbait encore plus que la normale.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 


Dernière édition par Ezra Beauregard le Dim 6 Nov - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Jeu 27 Oct - 0:41


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »


Elle la regardait faire les cent pas, sans dire un mot. « T’es sûre que j’ai pris la bonne décision ? Ça va aller tu penses ? Je ne suis plus sûre de rien là.. » Jenny commençait à paniquer. Normal en même temps, elle venait de se marier. « Mais oui t’en fais pas.. Tout va très bien se passer. Allée, bois un coup, ça ira mieux après. » Elle lui tendit la coupe qui traînait sur la table et la tendit à son amie. Quelle idée aussi.. Non la jeune mariée ne stressait pas quand au choix de son nouveau mari. Enfin oui, mais non. Le gâteau était la raison de ses incertitudes. Mais il n’était pas possible que dans ses mots, elle englobait tout son mariage. Et ça, Amy ne pouvait que la comprendre. A sa place, elle serait probablement tétanisée. La blonde bu d’un trait son verre de champagne. « Merci. T’as raison, là j’y vois plus clair. J’ai fait le bon choix. » Amelia ne put s’empêcher de lâcher un petit rire en voyant la jeune femme. A croire que l’alcool lui redonnait confiance et résolvait tout ses problèmes. « Mais oui, tout sera parfait tu verras ! » Elle serra son amie dans ses bras et la redirigea vers la salle où elle avait kidnappé un peu plus tôt la Iver. D’une prise de main, la mariée avait attrapé Amelia pour s’enfermer avec elle dans cette pièce. De quoi laisser certaines personnes curieuses en ayant vu la scène. Mais bref. Les deux jeunes femmes retournèrent dans la salle où les invités se firent de plus en plus nombreux. Et au milieu de la foule, elles retrouvèrent le marié, se faisant harceler, féliciter de tous les côtés. Cooper fut soulagé en voyant sa femme s’avancer vers lui. Au moins ils pouvaient à présent se soutenir mutuellement face à tout ces admirateurs. « Tiens, je te la rends ! » Lança la brune avant de vouloir s’éclipser loin de tout ça, loin de tout ces gens. Elle reconnaissait certains visages, mais la famille étant nombreuse, difficile de connaître tout le monde.

Et alors qu’elle pouvait enfin respirer, s’écartant du troupeau, la jeune femme se freina directement. Entendant cette voix. Sa voix. Reconnaissable entre mille. Et puis face à cette carrure qu’elle connaissait si bien. Amelia ne pensait pas le retrouver là, aujourd’hui. Elle ne pensait pas qu’il serait de retour pour le mariage de leurs amis. La belle sortie de ses pensées, le serveur se montrant insistant. Elle finit simplement par hocher la tête, ne prêtant pas tellement attention au serveur qui lui servit sa coupe. Elle aurait voulu fuir, mais trop tard. Il lui faisait face à présent. Autant surpris l’un que l’autre, autant gênée l’un que l’autre. « Amelia… » Dieu qu’il était beau. Mais il fallait qu’Amy se ressaisisse et ne commence pas à perdre ses moyens. « Salut.. » Finit-elle par dire, timidement. « Je.. » Mais pas le temps de finir sa phrase. Non. Une petite tête blonde vint les interrompre, se jetant dans les bras d’Ezra. « Tonton Ezraaaaaaa !! » Le blond eu à peine le temps de la réceptionner qu’elle se mit à le bombarder de bisous, suivit d’un gros câlin. « Tu es revenu !! » Et un câlin de plus. « J’ai eu peur que tu sois parti pour toujours.. J’étais triste moi.. Et maman aussi. » Amelia se sentit encore plus mal à l’aise et détourna son regard un léger instant. Gosh. Voilà que sa petite la vendait maintenant. Sacrée Lily. Même si c’était la vérité. Son absence laissa un grand vide dans sa vie et ce n’était pas la joie ces derniers temps. Et apparemment, la blondinette l’avait bien remarqué.


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Sam 5 Nov - 21:50



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Ils restèrent pendant quelques dizaines de secondes comme deux idiots, à se regarder dans le blanc des yeux, sans mot dire. Comme s’ils n’allaient jamais se remettre de l’effet de surprise. Mais la jeune femme réussit la première à reprendre la parole, parce-que autre que son prénom Ezra n’avait été capable de prononcer. « Salut.. » Un petit sourire, discret et en coin, apparut sur le visage du jeune homme. Un peu comme un de ses sourire niais et amoureux d’adolescent. Il était, à vrai dire, réellement content de la voir. Comme s’il avait oublié en un quart de seconde qu’ils n’étaient pas en bons termes lorsqu’ils s’étaient quittés. « Je.. » Ezra restait suspendu aux lèvres d’Amelia, attendant la suite de sa phrase mais il n’eut pas le temps de l’entendre car une petite tornade blonde lui sauta dessus - et heureusement qu’il avait des années de pratique de tonton-attitude sinon Lily-Rose aurait fini le derrière sur le sol. « Tonton Ezraaaaaaa !! » Ezra eut juste le temps de reprendre ses esprits alors que la petit fille l’embrasser déjà, et cette fois ci ce fut un sourire franc qui s’installa sur son visage. C’était toujours un plaisir de voir Lily-Rose, cette petite boule d’énergie ambulante, ce rayon de soleil - et parfois, avec la façon dont Ezra la décrivait, les gens finissaient par croire qu’elle était sa fille. La couleur de cheveux y était pour quelque-chose aussi dans cettee histoire. « Salut petite princesse ! » « Tu es revenu !! J’ai eu peur que tu sois parti pour toujours.. J’étais triste moi.. Et maman aussi. » Le sourire d’Ezra s’affaissa un peu mais il garda une certaine contenance pour la petite fille, c’était ses problèmes de grand tout ça et ils ne devaient pas empiéter sur la joie qui semblait s’être emparé d’elle pour ce jour de fête. « Mais non, j’avais quelques affaires à régler chez mon papa, ça a pris un peu de temps mais je suis de retour maintenant. » L’embrassant sur le front, ils discutèrent pendant quelques dizaines de secondes avant que la petite file rejoindre les autres enfants présents pour la soirée. Et alors que Lily-Rose n’était plus à portée de vue, Ezra se tourna de nouveau vers Amelia. Un silence gênant planait et Ezra était assez mal à l’aise. La dernière fois qu’ils s’étaient vu, Amelia était très remontée contre lui. Et faire comme si de rien n’était, ce n’était pas la solution il le savait. « Tu… Tu es venue, alors ? » Question débile puisqu’elle se tenait devant lui. Si elle n’était pas venue au mariage, ils ne se seraient pas retrouvés comme deux idiots à ne pas savoir quoi se dire. « Tu as assisté à toute la cérémonie ? » Meubler la conversation, voir si la jeune femme lui répondrait normalement ou si elle allait l’ignorer royalement - et il l’aurait amplement mérité. Il avait compris pendant le temps qu’il avait passé seul - plus ou moins - chez son père - une catastrophe monumentale, en passant - qu’il avait merdé avec elle. Qu’il aurait du le voir venir depuis ce premier baisé échangé. Il avait surtout compris que malgré les efforts qu’il pourrait mettre en place, non leur relation n’était pas prête de revenir comme elle avait pu être. Il fallait qu’il l’admette et ça irait mieux pour tout le monde. Même si c’était plus compliqué à faire qu’à dire, puisqu’il était là comme un idiot à ne pas savoir comment agir avec la personne qu’il connaissait le mieux sur cette planète. Ironie du sort. Alors, pour tenter de détendre ses nerfs, il se raccrocha à la seule chose qui ne pourrait pas lui faire de mal dans cette situation: il but sa coupe de champagne cul sec. Quelques bulles menacèrent de passer par la mauvais tuyau mais il s’en sortit indemne sans tousser ni rien, comme un grand.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 


Dernière édition par Ezra Beauregard le Dim 6 Nov - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 6 Nov - 0:14


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Lily venait de la sauver. Enfin façon de parler. Parce que l’enfant de six ans venait de la vendre en même temps qu’elle. Oui, pendant ces semaines de silence Amelia était triste. Et apparemment, elle ne réussit pas tant bien que ça à le cacher. Pourtant elle avait fait un effort. Mais la petite n’était pas bête. Lily aussi était triste de ne pas voir Ezra comme avant, tous les jours. Il fallait que les deux se réadaptent à vivre sans lui. Et c’était peut-être ça le plus dur. Lily-Rose avait même confié à sa mère qu’elle préférait vivre dans l’appartement de tonton Ezra. Et il était vrai qu’ils y avaient passé de bons moments pendant la période de convalescence du jeune homme. Bon pas tous les jours certes, mais la blondie n’y avait retenu que les moments de joies, de bonheur, les éclats de rire. Enfin, elle aimait sa vie avec tonton Eddie, mais ce n’était pas pareil. Et Lily avait bien remarqué qu’il n’y avait plus de petites étincelles dans les yeux de sa mère ces temps-ci. Non, ça n’allait pas fort. Mais elle devait faire avec pour leurs biens à toutes les deux. « Mais non, j’avais quelques affaires à régler chez mon papa, ça a pris un peu de temps mais je suis de retour maintenant. » Des affaires à régler.. Amelia aurait bien voulu qu’il s’étende sur le sujet.. Lily-Rose buvait ses paroles. C’était dingue de voir à quel point elle était attachée à lui. Amy les regardait tous les deux et elle avait l’impression de se retrouver devant une scène père/fille. C’était impressionnant. Mais elle s’arrêta de délirer lorsque sa fille reposa les pieds sur le sol et partit rejoindre ses petits camarades. Elle aurait aimé que la petite reste un peu plus longtemps à l’occuper. Amelia aurait pu ainsi faire diversion et s’enfuir discrètement. Mais non. Ils se retrouvaient de nouveau l’un en face de l’autre, comme deux étrangers. Ils étaient gênés, ça se voyait à des kilomètres. Et du coup, aucun mot n’arrivait à sortir de sa bouche. C’était horrible. D’habitude, ça venait comme ça. Mais là.. C’était tout autre chose.

« Tu… Tu es venue, alors ? » Finalement, ce fut Ezra qui engagea à nouveau la conversation. Au moins, il ne fuyait pas. C’était toujours ça de gagné. Sauf que bon, sa question n’était pas très.. Pertinente. « Oui.. Même si je t’avoue que je serais bien restée chez moi.. » Elle but une gorgée, nerveuse. « Mais bon, c’est plutôt à moi de te retourner la question.. Je ne pensais pas que tu rentrerais aussi tôt. Du moins que tu te sois souvenu de la date du mariage.. » Elle ne savait même pas s’il était déjà rentré depuis plusieurs jours ou non. Elle ne savait plus rien. Fallait même avouer que ça l’étonnait qu’il n’ait pas oublié qu’il était de mariage. « Tu as assisté à toute la cérémonie ? » Amelia le regarda, choquée, s’enfilant son champagne cul sec. Ça c’était de la descente. De quoi lui faire perdre ses moyens, ne sachant pas quoi dire. Elle balbutia ses mots et secoua la tête pour se ressaisir. « Non non, je suis arrivée il n’y a pas longtemps. Il n’y avait que la famille proche de conviée à la cérémonie il me semble. »  Elle lança un rapide coup d’œil à la salle, puis finit par reposer son regard sur son blond. « Alors Sydney.. C’était comment ? Tu es rentré quand ? Et ton père va bien ? » La dernière était peut-être la question de trop. Mais elle ne pouvait s’empêcher d’être curieuse et de vouloir tout savoir. Malgré le fait qu’elle lui en voulait, il restait son meilleur ami et ne pas le voir aussi longtemps, ce fut trop pour la jeune femme.


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 6 Nov - 2:23



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

« Oui.. Même si je t’avoue que je serais bien restée chez moi.. » Ezra haussa légèrement le sourcil. Il ne pouvait que l’approuver, s’il n’avait pas dit des mois auparavant qu’il viendrait, il ne serait probablement pas encore de retour à Brisbane. Mais il s’était engagé à venir alors il avait repris l’avion, valises en main, et était rentré chez lui. « Mais bon, c’est plutôt à moi de te retourner la question.. Je ne pensais pas que tu rentrerais aussi tôt. Du moins que tu te sois souvenu de la date du mariage.. » A ce moment là, même si Ezra n’était pas du tout à son aise dans cette conversation et qu’il aurait probablement préféré se faire planter une nouvelle fois par une flèche aborigène que devoir faire face à Amelia - la femme à qui il avait fait beaucoup trop de mal ces derniers temps, mais sa meilleure amie en même temps, ce qui rendait la situation beaucoup trop complexe pour lui -, il leva vers la jeune femme un regard blasé. Bien sur qu’il s’en était souvenu. Enfin, bien sur que son téléphone s’en était rappelé pour lui, mais il n’avait eu besoin de personne pour réagir à ce rappel et pour prendre ses billets d’avions. « Mon téléphone a un agenda, du coup oui je m’en suis rappelé. » Il avait pris une voix légèrement moqueuse, n’osant cependant pas agir en tant que lui-même complètement. Il préféra d’ailleurs poser une autre question à la jeune femme, une qui pourrait peut-être lui faire changer de sujet - car s’il parlait de son retour, ils allaient finir par reparler du départ et il ne savait pas s’il avait envie de faire ça là, maintenant. « Non non, je suis arrivée il n’y a pas longtemps. Il n’y avait que la famille proche de conviée à la cérémonie il me semble. » Ezra hocha rapidement la tête, avant que le silence ne vint se réinstaller entre eux deux. Ce super compagnon qui n’était que trop souvent présent entre eux maintenant. Cependant, Amelia semblait ne pas vouloir en rester là. « Alors Sydney.. C’était comment ? Tu es rentré quand ? Et ton père va bien ? » En moins d’une seconde, Ezra avait, à la suite de la prise de parole d’Amelia, regardé sa coupe de champagne - vide -, le serveur - beaucoup trop loin -, de nouveau sa coupe de champagne - toujours parfaitement vide - avant de porter son regard quelques secondes sur Amelia et de finir par le laisser fuir par dessus l’épaule de la demoiselle. « Je suis rentré avant-hier à vrai dire, pour le mariage. Je devais rentrer plus tard… » Il prit une petite pause, le temps que son cerveau comprenne qu’il était déjà en train d’aggraver son cas alors que les deux jeunes gens avaient à peine entamé leur conversation. « Mais me voilà. Et même si je suis pas sur que tu veuilles réellement entendre la réponse… Mon père va bien oui, s’il avait pu m’envoyer à l’armée le peu de temps que je suis resté chez lui il l’aurait fait, tu le connais… » Il parlait d’une voix douce, un peu lointaine, tentant de faire attention aux mots qu’il pourrait employer pour ne pas dire de bêtises. Ce qui était plus qu’étrange en présence d’Amelia puisqu’il n’avait jamais eu l’habitude de le faire - et il avait compris que c’était une grosse connerie en prenant du recul et en regardant la situation dans laquelle il s’était fourré. Il inspira ensuite profondément, étirant aussi bien qu’il le put un petit sourire sur son visage. « Et toi, tout s’est bien passé depuis… Quand j’étais à Sydney ? » … Depuis que je suis parti ? Il se mordit l’intérieur de la joue d’avoir été à deux doigts de dire une connerie de nouveau. Ce n’était pas le moment de se rappeler cette fameuse nuit où ils s’étaient disputés comme jamais, alors qu’ils venaient à peine de renouer la conversation. « Lily-Rose semble toujours autant en forme en tous cas. »
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 


Dernière édition par Ezra Beauregard le Dim 6 Nov - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 6 Nov - 12:18


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Il était clair qu’à choisir, elle serait bien restée chez elle. Surtout qu’elle ne pensait pas à avoir cette confrontation aujourd’hui. Amy ne pensait pas le revoir de si tôt et même s’ils avaient accepté l’invitation, après son départ pour Sydney, elle n’aurait pas cru voir Ezra prendre l’avion pour l’occasion. « Mon téléphone a un agenda, du coup oui je m’en suis rappelé. » Bien. Heureusement qu’il l’avait, sinon pas sûr qu’il s’en serait rappelé. Pas qu’elle sous estimait ses capacités à se rappeler de tout, mais en général, c’était elle qui servait de mémo. Pas le téléphone. Comme quoi, les choses avaient bien changé. Amy acquiesça simplement de la tête, avant qu’il n’enchaîne avec une autre question. Ils en venaient à parler de futilités, comme deux étrangers. Deux simples connaissances. Ça faisait bizarre et en même temps, ça faisait mal. D’habitude ils savaient tout l’un de l’autre. Mais depuis quelques semaines, c’était le silence radio. Pour dire qu’Amelia ne savait même pas depuis combien de temps il était rentré.  « Je suis rentré avant-hier à vrai dire, pour le mariage. Je devais rentrer plus tard… » Elle s’empressa de boire une nouvelle gorgée, faisant comme si ça ne l’atteignait pas. Ça faisait deux jours qu’Ezra était rentré et il ne lui avait rien dit. Bon normal. Mais ça la blessait malgré tout. Et encore, le Beauregard était vraiment rentré uniquement pour le mariage. Sinon qui ne lui disait pas qu’elle ne l’aurait revu seulement des mois plus tard. « Mais me voilà. Et même si je suis pas sur que tu veuilles réellement entendre la réponse… Mon père va bien oui, s’il avait pu m’envoyer à l’armée le peu de temps que je suis resté chez lui il l’aurait fait, tu le connais… » Elle eut un petit rire jaune. En effet, savoir comment se porter le père Beauregard était en réalité le dernier de ses soucis. Elle ne le portait pas tant que ça dans son cœur vu son comportement envers ses fils -bien que ça ne la regardait pas. « Ouais je vois.. Égal à lui même il faut croire. Et.. Tu comptes repartir là-bas après ? » Toujours bon à savoir. Était-il de passage à Brisbane ou revenait-il pour de bon ?

« Et toi, tout s’est bien passé depuis… Quand j’étais à Sydney ? Lily-Rose semble toujours autant en forme en tous cas. » Heureusement qu’Ezra s’était repris. Elle se serait encore plus sentit mal à l’aise s’il évoquait la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Le chaos total. La brune ne put s’empêcher de tourner son regard vers sa fille. Elle s’amusait au jeu du loup avec les autres enfants. Au moins une qui semblait être ravie d’être ici. « Oui elle va bien. En tout cas elle va mieux depuis que l’autre gamin ne l’embête plus au sujet de son père à l’école. » Il était vrai que depuis un petit moment, l’histoire semblait se tasser. Lily-Rose ne rentrait plus de l’école en pleurant. Foutu Matt. Il a dû probablement se trouver une nouvelle victime. « Et moi ben ça va aussi.. Enfin mise à part l’accident de voiture que j’ai eu avec Tony à cause de la tempête.. Mais ça va, rien de grave. » Elle sourit légèrement, voulant se montrer rassurante. A part quelques égratignures, Amelia s’en sortait plutôt bien à l’inverse de certains. « Hey Amy, Ezra ! Alors, comment vont mes tourtereaux préférés ? Ça fait un moment que je ne vous ai pas vu au bar les gars ! » Andy le barman du bar où ils travaillaient à une époque. Leur ancien collègue, ainsi que celui du marié. Cooper travaillait également au bar à la même période qu’Ez et Amy. Andy ayant un peu forcé sur le champagne, passa son bras autour des épaules d’Amelia. Il était vrai que le barman avait vu les deux amis échanger un -voir plusieurs baisers, lors de cette fameuse soirée au bar. Et il n’avait d’ailleurs pas manqué de le commenter à Amy et de la féliciter lorsque cette dernière était retournée boire un dernier verre, bredouille, tandis qu’Ezra venait de prendre la fuite. De quoi la mettre encore plus mal à l’aise à cet instant précis.


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 6 Nov - 23:20



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Et alors, au moment il s’y attendait le moins - le fait d’avoir parlé de son paternel avait persuadé Ezra qu’ils n’allaient pas revenir de suite sur le sujet -, Amelia lui posa la question qui fâchait. « Ouais je vois.. Égal à lui même il faut croire. Et.. Tu comptes repartir là-bas après ? » Il ne fallut qu’un quart de seconde pour qu’Ezra se sente de nouveau mal à l’aise dans cette conversation. Il se racla rapidement la gorge avant de répondre à Amelia, se laissant ainsi un peu le temps de réfléchir aux mots qu’il était censé prononcer - même si de toutes façons il ferait tout foirer, comme à son habitude. « Je… Pas de suite, je pense pas, normalement… Et puis ça fait un peu trop longtemps que je suis pas passé au garage… » Il aurait pu ajouter que ça faisait trop longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu et qu’elle lui avait manqué, mais il ne se le permettrait pas pour le moment. La conversation dériva rapidement vers Lily-Rose. Là, il était sur de ne pas faire de gaffe au moins. « Oui elle va bien. En tout cas elle va mieux depuis que l’autre gamin ne l’embête plus au sujet de son père à l’école. » Ezra fronça les sourcils, soupirant. « Ce gamin méritait une bonne correction si c’était moi. » Il eut quelques secondes de réflexion. « On dirait mon père à m’entendre parler, mon Dieu… » Comme quand il n’écoutait rien à ce que David pouvait lui dire, et qu’il se mettait à courir partout dans le salon, sa petit voiture à la main, prétendant qu’elle pouvait voler. Et il serait surement parti plus longtemps que de coutume dans ses pensées si Amelia n’avait pas repris la parole - et ses mots n’étant pas du tout rassurants. « Et moi ben ça va aussi.. Enfin mise à part l’accident de voiture que j’ai eu avec Tony à cause de la tempête.. Mais ça va, rien de grave. » Ezra releva un regard paniqué et inquiet envers Amelia. Là, ça n’importait plus qu’ils pussent être en froid ou quoi que ce soit. « Attends attends, comment ça un acc… » « Hey Amy, Ezra ! Alors, comment vont mes tourtereaux préférés ? Ça fait un moment que je ne vous ai pas vu au bar les gars ! » Il était le spécialiste de toutes façons, de ce genre de situations. Après tout, il bossait dans un bar, était la commère du coin et savait tout sur tout. Alors, il se permettait - un peu trop souvent au goût d’Ezra - de s’immiscer dans n’importe quelle conversation lorsqu’il connaissait les protagonistes. Et pour le coup, Andy les connaissait bien. Ils avaient bossé ensemble et encore maintenant Amelia et Ezra, lorsqu’ils étaient tous les deux, n’allaient pas dans un autre bar que celui où bossait toujours Andy. Et alors que ce dernier passait un bras autour des épaules d’Amelia, Ezra releva un regard noir, lentement, sur son ami. Il avait de la chance qu’il avait repris, ces derniers temps, le contrôle sur ses émotions car si la scène s’était passé avant qu’il ne parte pour Sydney Ezra aurait surement tenté de l’étaler d’un coup de poing bien placé. Et il tenta de se rappeler qu’ils étaient à un mariage et que ce n’était absolument pas le moment ni l’endroit pour ce genre de spectacle. Ezra finit par soupirer, croisant les bras sur sa poitrine et tirant un sourire poli mais énervé. « Andy ! Les tourtereaux ?… » Il décida de ne pas réellement s’attarder là-dessus, il avait d’autres questions à poser à Amelia qui n’avaient rien à voir avec Andy. « Oui ça fait longtemps. Pour ma part, j’ai eu des affaires à régler à Sydney, c’est surement pour ça que tu nous as pas vu tous les deux ensembles dans ton bar. » Toussant légèrement comme pour s’éclaircir la voix, Ezra vint à son tour passer un bras par dessus les épaules d’Andy - un des seuls avantages à être plus grand que la plupart des gens que vous connaissait. « Ca te dit on va boire un verre pour combler ce temps passé ? » Et sans attendre qu’il lui réponde, Ezra avança le pas, ce qui entraina Andy dans une marche, qui lui même ne laissa donc pas trop le choix à Amelia que d’avancer. Ce n’était pas qu’il avait envie de boire maintenant précisément un verre avec son ami, mais Ezra savait qu’au bar - voire sur le chemin du bar - ils allaient forcément croiser quelqu’un qu’Andy connaissait et avec qui il entamerait directement la conversation. Et ce fut en arrivant au bar que le miracle se produit. Andy partit discuter avec deux autres personnes qui semblèrent plus ravies qu’Ezra de le voir. Attrapant rapidement deux coupes de champagne - il en donna une à Amelia -, la chose que le jeune homme attrapa délicatement par la suite fut le bras d’Amelia pour l’amener dans un coin un peu plus calme de la grande pièce. Quand ils arrêtèrent de marcher, Ezra se retint pour ne pas boire son verre une nouvelle fois cul-sec - il n’allait pas tenir la soirée s’il faisait ça à chaque verre, il se connaissait. « Un accident de voiture, Amelia ? » On pouvait entendre la colère dans sa voix. La colère de ne pas avoir été mis au courant, la colère qu’il lui soit arrivé quelque-chose - et la colère envers lui-même pour ne pas avoir été là. Mais ce qu’on pouvait également entendre dans sa voix, c’était l’inquiétude. « Bordel Amelia, pourquoi tu m’en as pas parlé, si j’avais su… » Je serai rentré. Il secoua la tête. « Et Tony, hein ? Cette catastrophe ambulante, tu le vois encore ? » Il secoua la tête. Bien sur, comme tout homme proche d’une femme à qui il tenait, Ezra n’aimait pas voir les ex-copains d’Amelia revenir dans sa vie.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Lun 7 Nov - 0:17


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Elle avait envie de savoir. Il fallait qu’elle sache. Ezra revenait-il enfin à la maison où comptait-il encore prendre la fuite et partir loin ? Loin d’elle.. Son absence fut lourde et le revoir ne lui faisait saisir qu’une seule chose. Même s’ils n’avaient plus cette complicité, cette intimité, Amelia ne pouvait pas accepter de le savoir loin. Refaisant sa vie ailleurs, dans son ancienne ville, tandis qu’elle, bah elle restait à Brisbane. Ce n’était plus vraiment possible. Et puis s’ils voulaient régler l’affaire, ce n’était pas en étant éloigné que cela allait marcher. Ça allait même empirer les choses. Mais ça, elle lui avait déjà dit lors du fameux soir, la veille de son départ.  « Je… Pas de suite, je pense pas, normalement… Et puis ça fait un peu trop longtemps que je suis pas passé au garage… » Elle hocha une fois de plus la tête. Effectivement, au garage, le patron manquait à l’appel. Amy se chargeait de tout ce qui était administratif, tandis que Bryan gérait la partie pratique. Chacun son truc et il fallait avouer qu’à eux deux ils s’en sortaient plutôt bien pour des dinosaures. D’ailleurs, ils ne devraient pas se gêner pour demander une petite augmentation auprès du boss.. Après tout. « T’en fais pas, il n’a pas encore brûlé en ton absence. » Un petit sourire, elle tentait de détendre l’atmosphère bien que ça soit légèrement compliqué. « Ce gamin méritait une bonne correction si c’était moi. On dirait mon père à m’entendre parler, mon Dieu… » Après s’être repris, la brune ne put s’empêcher de rire légèrement. Effectivement, la manière dont-il venait de prononcer ses mots, un vrai patriarche. Ça ressemblait bien à une des phrases que son père pouvait dire. Mais d’un côté, c’était mignon. Et ça, elle ne pouvait le lui reprocher. Il se souciait de Lily-Rose et ça faisait plaisir à voir. Peu importe ce qu’il se passait entre eux, la jeune femme savait qu’elle pouvait compter sur lui pour sa fille.

Amelia lui fit enfin part de son accident. Elle ne voulait pas l’inquiéter et n’avait pas envie de s’éterniser là-dessus. Surtout qu’Amy ne tenait pas à se remémorer toute cette soirée d’horreur et d’angoisse. Et heureusement pour elle, Andy fit son entrée. Et bien qu’au départ elle fut soulagée de sa présence, elle le regretta vite. Déjà son bras autour de ses épaules, non merci. Surtout quand il avait bu ainsi. C’était lourd. En rajoutant en plus qu’il venait de les surnommer ‘les tourtereaux’.. De quoi les mettre encore plus mal qu’il ne l’était déjà. Et à voir le regard qu’Ezra lui lançait, elle sentait que ça allait mal se finir. « Oui ça fait longtemps. Pour ma part, j’ai eu des affaires à régler à Sydney, c’est surement pour ça que tu nous as pas vu tous les deux ensembles dans ton bar. » Amelia tenta de se défaire de ce rapprochement si soudain, mais malheureusement, il était tenace le garçon. « Ca te dit on va boire un verre pour combler ce temps passé ? » ça par contre, elle ne s’y était pas attendu. Elle se fit donc entraîner par les deux vers le bar. Elle restait silencieuse, se disant qu’il avait justement trouvé le bon prétexte pour qu’ils n’aient plus à se parler seul à seul. Sauf qu’Andy se fit la malle après deux minutes, repérant sûrement quelqu’un de plus intéressant à aller faire la cosette. Alors qu’elle se prenait un petit four, Ezra lui tendit une nouvelle coupe de champagne. Amy le remercia et alors qu’elle pensait qu’ils rejoindraient un groupe d’amis qui leurs faisaient signe de venir, Ezra l’entraîna à part, loin de la foule. Elle ne comprenait pas.  « Un accident de voiture, Amelia ? » Elle se stoppa en même temps que lui. « Bordel Amelia, pourquoi tu m’en as pas parlé, si j’avais su… » La brune écarquilla les yeux, choquée. Ouais, elle n’en revenait pas. Il n’avait pas à lui faire ça, surtout après.. « Et Tony, hein ? Cette catastrophe ambulante, tu le vois encore ? » Mais là, elle sentit son sang ne faire qu’un tour. Elle détestait quand il faisait ça. Surtout qu’il n’était pas le mieux placé pour lui faire ce genre de remarque. Alors forcément, il venait de l’énerver, une fois de plus. A croire que ça lui avait manqué de la mettre en colère. « Si tu avais su tu quoi Ezra ? Tu serais venu ? Après tout ce qu’il s’est passé, vraiment ? » Elle était remontée. « Arrête un peu.. Ça n’aurait rien changé. Et puis je vais bien regarde ! » La Iver leva les bras, comme si elle devait se justifier. « Et quoi Tony ? Je te signale qu’on se voit toujours, c’est pas nouveau ! Et arrête de mal le juger, il n’a rien fait, c’est moi ! » Elle avait le regard noir. « Enfin c’est à cause de la tempête.. » Elle en avait trop dit. Elle voulait se retenir, mais ce fut plus fort qu’elle et il valait mieux qu’elle se justifie avant qu’il ne lui fasse un interrogatoire. « On était parti à une fête pour Halloween et sur le trajet on s’est disputé.. On s’est pris la tête par rapport à mon frère et il n’a pas fait attention à la route.. Un poteau électrique s’était renversé sur l’autoroute et ça a créé un sale carambolage.. » Elle en tremblait rien que d’y repenser. « Mais ça va je te dis ! » Elle soupira de colère, croisant les bras. « Et puis on ne se parlait plus, alors je n’allais pas t’envoyer un message comme ça, ‘et au fait, j’ai eu un accident, mais à part ça tu me manques !’ » C’était sorti tout seul, et elle le regretta.  


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Lun 7 Nov - 17:03



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Sur le moment, Ezra avait plutôt laissé parler ses émotions plutôt que sa raison, qui lui disaient d’exprimer son inquiétude et de se laisser aller, parce-que faire comme si la phrase de la jeune femme ne l’avait pas secoué, ça aurait été mentir. « Si tu avais su tu quoi Ezra ? Tu serais venu ? Après tout ce qu’il s’est passé, vraiment ? » Ezra releva son regard vers Amelia, un peu perdu. D’accord, il aurait peut-être pu se maitriser un peu plus et moins laisser parler sa colère. Mais dans tous les cas, les paroles qu’il pouvait dire restaient vraies. Et même s’il n’avait pas réussi à finir sa phrase, Amelia n’était pas idiote, elle avait bien compris qu’il mentionnait le fait de rentrer. « Bien sur que je serai rentré… Me dis pas que tu en doutes ? » Toute trace d’excès dans sa voix avait disparu, laissant uniquement place à la tristesse et à l’inquiétude. Inquiet car il n’avait toujours pas plus de détails sur cette histoire - des détails rassurants - et la tristesse car il comprenait que la jeune femme remettait en cause leur amitié. « Arrête un peu.. Ça n’aurait rien changé. Et puis je vais bien regarde ! » elle se mit à s’aimer devant lui comme pour prouver qu’elle avait raison et Ezra restait là, à la regarder, interdit. Car maintenant qu’il s’était calmé de son côté, il voyait à quel point elle, était sur le point de péter un câble à son tour - si ce n’était pas déjà le cas. « Et quoi Tony ? Je te signale qu’on se voit toujours, c’est pas nouveau ! Et arrête de mal le juger, il n’a rien fait, c’est moi ! Enfin c’est à cause de la tempête.. » Ezra faillit s’étouffer avec son champagne. Car s’il allait devoir affronter la Amelia qu’il avait devant lui, il comprenait de plus en plus rapidement qu’il allait devoir abuser de ce remontant plein de bulles. Il releva alors son regard vers elle - vu que celui d’Amelia avait viré encre, il avait arrêté jusque maintenant de la regarder pour ne pas avoir mal au coeur en la voyant comme ça - complètement perdu, étonné, et un chouilla encore plus inquiet qu’il n’avait pu l’être jusque maintenant. « Une quoi ? » Bordel, comment avait-il fait pour ne pas être au courant de ça ? D’accord, il avait pris du temps pour s’isoler à Sydney, mais son père ne vivait pas dans une grotte et il avait accès aux informations. Mais apparemment, il n’avait pas pris la peine de lui mentionner quoi que ce soit à propos d’une tempête - assez grosse apparement pour causer un accident de voiture à Amelia. « On était parti à une fête pour Halloween et sur le trajet on s’est disputé.. On s’est pris la tête par rapport à mon frère et il n’a pas fait attention à la route.. Un poteau électrique s’était renversé sur l’autoroute et ça a créé un sale carambolage.. Mais ça va je te dis ! » La colère dans sa voix était redescendue, laissant place à cette trace que seules les personnes ayant vécu un traumatisme pouvaient comprendre. Et Ezra comprenait, lui. Cette espèce de voile qui se posait sur la moindre de ses paroles alors qu’Amelia parlait de l’accident. Et Ezra qui se sentait défaillir alors qu’elle avançait dans son cours récit. Qui avait du mal à croire qu’elle pouvait aller que bien, c’était pas possible, elle n’en parlerait pas comme ça. Et pour se retenir de ne pas la prendre dans ses bras pour la protéger - parce-qu’à chaque fois qu’ils étaient physiquement trop proche, Ezra finissait par le regretter - il finit une fois de plus sa coupe de champagne d’une traite. C’était al deuxième, dans un verre il dansait toute la nuit et dans deux, c’était sur les tables qu’il dansait. « Ca aurait pu tourner mal et tu m’en aurais pas parlé… » « Et puis on ne se parlait plus, alors je n’allais pas t’envoyer un message comme ça, ‘et au fait, j’ai eu un accident, mais à part ça tu me manques !’ » Le silence s’enroula autour de la scène beaucoup trop rapidement pour que le cerveau d’Ezra ait eu le temps d’analyser ce que venait de dire Amelia. Les enveloppant dans ce moment indécis, comme ils paraissaient connaitre un peu trop ces dernières semaines. Tout de suite, le regard d’Ezra s’attendrit. Parce-qu’avec tout ce qu’il avait pu faire comme conneries avant de partir, il pensait qu’Amelia allait le détester quand il allait revenir - réellement, il l’avait peut-être même évoqué à son père un soir où le bourbon était un peu trop au rendez-vous. Apparemment, ce n’était pas le cas. Et même si du coup, le fait de savoir ça lui réchauffait le coeur mais allait à l’encontre de la plupart des réflexions qu’il avait eu pendant ce temps de retraite à Sydney, il ne pouvait pas aller à l’encontre de ce qu’il pouvait ressentir, et lui avouer en retour que c’était un sentiment partagé. Il en avait presque oublié le fait qu’elle avait failli y rester dans un accident de voiture. Alors, ouvrant la bouche pour prendre la parole… « Un, deux, un deux essai, tout le monde m’entend ? » Le marié était micro à la main, sur l’estrade de la salle de réception, et tous les convives s’étaient mis à applaudir beaucoup trop fortement pour qu’Amelia et Ezra puissent continuer de discuter tranquillement. Soupirant d’agacement - à croire que l’univers avait décidé qu’ils ne devaient pas se parler ce soir -, et machinalement, Ezra attrapa la main d’Amelia pour l’entrainer avec lui vers la petite foule qui s’était rassemblée devant le couple de jeunes mariés. Ils firent d’ailleurs chacun leur tour un petit discours qui donna les larmes aux yeux à certains et des fous-rires à d’autres selon l’interprétation de chacun. Les mariés conclurent cette petite mise en scène par la traditionnelle danse en slow, très commune lors des mariages, qui permettait d’ouvrir le bal. Ils furent rapidement rejoints par d’autres couples, et Ezra en les voyant faire se retrouva face à un dilemme: il avait une chance sur deux de se faire arracher les yeux de la tête sur place en demandant à Amelia si elle voulait danser avec lui, mais s’il le faisait pas c’était l’autre chance sur deux de se faire tuer qui l’emportait. Il resta encore près d’une minute à réfléchir à ce qu’il devait faire quand tout à coup, il entendit une voix criant son prénom, qui lui disait quelque-chose. Il fronça les sourcils, à la recherche de la voix. « Ezraaaaaaa ! » Et alors qu’il croisa le regard de la petite blonde, il écarquilla les yeux. « Oh putain de merde. »
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Lun 7 Nov - 19:56


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

« Bien sur que je serai rentré… Me dis pas que tu en doutes ? » Si justement, et c’était peut-être ça le problème. Elle avait l’impression de ne plus le connaître, de ne plus savoir ce qu’il se passait dans sa tête, alors qu’à une certaine époque, elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. C’était frustrant à la longue. Ezra était la personne à qui elle tenait le plus dans ce monde –bon sans compter Lily bien entendu, et aujourd’hui Amelia avait l’impression qu’un fossé c’était creusé entre eux. Enfin, ce n’était pas qu’une impression. C’était bien réel. Surtout lorsqu’il était en train de l’énerver. Amy n’avait pas envie d’en parler, et encore moins ce soir. Ce qui était fait, était fait. Elle n’avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie et chercher à savoir qui était le coupable dans l’histoire. Tony n’y était pour rien. Du moins, la brune ne lui en voulait pas. Amelia lui raconta alors brièvement ce qu’il s’était passé. Elle ne s’étala pas sur le fait qu’elle avait également prêté main forte à Liviana, enceinte jusqu’au cou. Pas sûr qu’il ne se serait pas énervé, mais après tout, s’il n’était pas au courant de ça, ce n’était pas sa faute. Si Liv’, James ou Sam ne le lui avaient pas raconté, ce n’était pas ses affaires. Ezra finit tout aussi rapidement sa coupe comme il avait fait avec la première. Une vraie descente. « Ca aurait pu tourner mal et tu m’en aurais pas parlé… » Bien sûr que si la situation avait tourné autrement, elle l’aurait prévenu. Pas pour qu’il vienne à son chevet ou quoi, mais parce que ça restait malgré tout son meilleur ami. Elle savait que si ça aurait tourné au drame, il aurait sans doute fait une crise de ne pas avoir été mis au courant. Enfin, si les rôles avaient été échangés, elle aurait mal pris le fait qu’on ne lui dise rien. Qu’à son retour elle le retrouve dans le coma ou tout simplement à l’hôpital.

Et forcément, dans son énervement, elle rajouta qu’il lui manquait. La jeune femme se sentit idiote d’avoir prononcé ses mots en sachant que ce n’était sûrement plus le cas d’Ezra. Après tout, s’il avait pris de la distance, ce n’était pas pour rien. Mais c’était plus fort qu’elle. Amy n’avait pas envie de se voiler la face et prétendre que son départ fut normal et bénéfique. Parce que pour sa part, ce fut tout l’inverse. Ils restèrent là, le silence s’imposant une fois de plus. Ça y est, elle se sentait mal. La tension fut pourtant de courte durée, même si ça lui avait paru être une éternité. Un attroupement général autour des mariés se faisant, Cooper et Jenny faisaient leurs discours. Alors plutôt que de rester à l’écart, Ezra attrapa la main d’Amelia et tous deux regagnèrent la salle plus qu’ambiancée. Elle le suivit, sans rien dire. Vint ensuite la danse des mariés. Amelia ne put que sourire en les regardant danser leur slow. Ils étaient beaux. Elle les enviait, se disant que pour sa part, ce jour-là n’était pas près d’arriver. Ça l’attristait assez, surtout en repensant par-dessus ça que sa relation avec Ezra était des plus chaotiques. Et pendant qu’ils se mirent à tous danser, elle restait plantée là, à les contempler, sentant les larmes monter. Sauf qu’on la fit vite sortir de ses pensées. « Ezraaaaaaa ! » Amy fronça les sourcils en regardant le blond qui semblait surpris de l’apparition de la blonde. « Oh putain de merde. » Pas le temps d’en dire plus que la jeune femme se jeta dans les bras du Beauregard. Elle ne disait rien à Amy et vu la façon dont la blonde le regardait, c’était apparemment tout le contraire pour Ezra. Elle finit par se tourner vers la Iver. « Oh, je n’avais pas fait attention que tu étais en charmante compagnie. Je suis Lydia, une très très vielle amie de fac d’Ezra. Et vous êtes ? » Amelia la regarda, blasée, avant de lever les yeux vers le blond, pour finir par revenir sur elle. « Oh je.. Il faut croire que je ne suis plus personne désormais. » Elle se mordit sa lèvre inférieure. « Si vous voulez bien m’excuser.. » Lydia haussa les sourcils, ne comprenant pas vraiment ce qu’il venait de se passer. Amy non plus d’ailleurs. Mais elle préférait partir et le laissait avec sa groupie du jour. La brune préféra se mettre à l’écart et vint s’asseoir à une table. Elle finit d’un trait sa coupe, sans se rendre compte que quelqu’un venait de s’asseoir auprès d’elle. « Bah dis donc, vas-y mollo sinon tu vas finir aussi bien qu’Andy ! » Julian lui désigna du doigt leur ami qui se déhanchait seul sur la piste de danse, faisant peur à toute prétendante possible. Chose qui fit rire Amelia. « Tu rigoles ? J’essaye justement d’atteindre son niveau, il a tellement.. La classe. » Elle hocha la tête et s’aperçut que juste à côté du barman, la Lydia venait d’entraîner Ezra sur la piste. A cette scène, elle se resservit une coupe. « C’est lui qui te mets dans cet état-là ? » Elle but une gorgée, ne perdant pas son meilleur ami en train de danser. « Je vois pas de quoi tu parles. » Le témoin du marié se mit à rire et prit la coupe des mains d’Amelia pour ensuite l’entraîner avec lui sur la piste de danse. « Allée viens, on va lui prouver qu’il s’est trompé de cavalière. » Il rit et même si au départ elle ne voulait pas, Amy finit par céder. Julian la rapprocha de lui, posant ses mains sur ses hanches, laissant Amelia entourer son cou par ses bras. « N’en profites pas hein ! » Elle sourit à Julian. « Moi ? Jamais ! » Et ce fut ainsi qu’elle se mit à danser sur le slow, ne perdant pas pour autant de vu celui avec qui elle aurait préféré être.


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Lun 7 Nov - 22:29



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

Ezra eut juste le temps de tourner vers Amelia un regard suppliant, car ce qui allait suivre, il était sur de ne rien contrôler. Et en trois secondes, Lydia, cette blondasse-pétasse qu’Ezra semblait ne jamais réussir à semer était accrochée à son cou. Ezra n’osait plus bouger, appelant toujours Amelia à l’aide par le regard - mais cette dernière semblait être plus concentrée sur la blonde que sur Ezra lui-même. Lydia finit par se décoller - pas assez au gout d’Ezra - du jeune homme, tout sourire aux lèvres. « Oh, je n’avais pas fait attention que tu étais en charmante compagnie. Je suis Lydia, une très très vielle amie de fac d’Ezra. Et vous êtes ? » Ezra écarquilla les yeux. Décidément, elle n’avait jamais la langue dans sa poche celle là. Ezra croisa le regard d’Amelia pendant quelques instants et il n’eut même pas le temps d’essayer de voir comment cette rencontre beaucoup trop imprévue la faisait se sentir. « Oh je.. Il faut croire que je ne suis plus personne désormais. Si vous voulez bien m’excuser.. » Les yeux d’Ezra étaient sur le point de quitter ses orbites tellement la situation devenait de plus en plus n’importe quoi. « Amelia… » Sa voix mourrait alors que la jeune femme partait, mettant une distance entre elle et lui, et l’autre jeune femme surtout. Ce fut le moment que Lydia choisit pour se tourner de nouveau vers lui, sourire toujours plus grand affiché sur ses lèvres. « Bon, et bien si c’est personne tu vas devoir danser avec moi, quel dommage ! » Et avec un rire cristallin, Lydia prit la main d’Ezra et l’emmena sur la piste. Ezra n’avait toujours pas quitté Amelia des yeux, se laissant entrainer. Son cerveau ne comprenait toujours pas comment il avait pu en arriver dans une situation autant étrange. Ce fut seulement quand il commença à sentir Lydia se dandiner contre lui qu’il sembla revenir à la réalité. « Wohwoh, toujours aussi peu peureuse à ce que je vois, hein ? » Et ce n’était pas réellement un compliment qu’Ezra lui dise ça. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, malgré le fait qu’il n’ait jamais montré aucun signe d’un intérêt quelque-conque envers elle, Lydia avait toujours imaginé qu’elle réussirait à attirer Ezra dans ses filets telle une sirène. « Il faut savoir prendre le taureau par les cornes . » Il eut alors un petit rire nerveux. Elle avait toujours été explicite envers lui, d’accord, mais à ce point là ? Il n’était pas sur. Elle devait avoir un peu abusé de la boisson qui fait rire avant de venir lui parler. Se raclant la gorge, se laissant toujours emporter dans la danse, Ezra prit la parole. « Que… Qu’est-ce que tu fais là au fait, Lydia ? » Nouveau rire cristallin de la part de la jeune femme. « Enfin ! Je passais mes soirées aussi au bar quand on était à l’école. Je suis vexée que tu t’en rappelles plus… C’est comme ça que je suis devenue copine avec Jenny. Et toi ? C’est qui, elle ? Ta copine ? » Ton dédaigneux, Lydia fit un mouvement de tête vers Amelia, qui semblait elle aussi se faire entraîner sur la piste de danse par… Julian, rien que ça. Il n’en perdait pas une celui-là - et à ce moment là, Ezra s’étonna de penser encore comme ça envers Amelia, pour la deuxième fois ce soir; il était censé avoir pris de bonnes résolutions. « Elle, comme tu le dis, c’est… Non c’est pas ma copine. Mais tu la connais aussi, tu sais. Tu l’as forcément déjà croisé si tu étais à toutes ces soirées comme tu dis. » Il soupira, et un sourire se faufila sur le visage de Lydia. Un de ceux qui ne valaient rien de bons. « Cool. Ca m’évitera d’avoir à me justifier auprès d’une autre. » Wait, what ? Et avant qu’Ezra ait eu le temps d’analyser la phrase et la situation, les lèvres de Lydia se retrouvèrent collées à celles du jeune homme. Et la surprise fut telle qu’il fallait quelques secondes à Ezra avant de réaliser pleinement ce qu’il lui arrivait, laissant le temps à la blondasse d’en profiter avant qu’il ne la repousse doucement. « Eheh, non, je ne suis pas sur qu’on va continuer sur ce chemin là hein. » Rire nerveux, Ezra commença à faire quelques pas en arrière pour mettre une distance de sécurité entre lui et la jeune femme, qui ne semblait pas du tout aimer sa réaction. « Tu me dégoûtes, Beauregard ! Toutes ces années à me faire espérer, pour quoi, rien ? » Et alors qu’il la regardait les yeux écarquillés, Lydia partit de la piste de danse en courant - et en pleurant. Ezra croisa le regard de Cooper, et il leva les épaules, lui indiquant qu’il ne comprenait pas réellement ce qu’il lui arrivait. Ezra finit par sortir de la piste de danse - la moitié des personnes présentes autour le regardait et il aimait pas ça - pour prendre la direction de la sortie. Une cigarette n’était pas de refus - et il commençait vraiment à se demander à quel point cette fille pouvait être folle.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Mar 8 Nov - 22:42


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Elle se laissait entraîner par Julian, mais le cœur n’y était pas. Amelia regardait Ezra à l’autre bout, et elle avait du mal à comprendre. Il dansait avec sa blonde et tout allait bien dans le meilleur des mondes. Comme avant. Comme quand ils n’étaient que de simples amis. Aucune arrière-pensée, aucune jalousie. Chacun de son côté avec une autre personne. Après tout, c’était aussi pour ça qu’ils avaient pris de la distance. Pour qu’ils ne déraillent pas encore, qu’ils se remettent en question. Mais à cet instant, Amelia avait juste envie de foncer tête baisser et renvoyer la Lydia sur une autre planète. Il fallait qu’elle se contienne. La brune n’avait pas envie de s’afficher au mariage de ses amis. C’était leur journée. Ses comptes, elle les regèlerait plus tard. Enfin, il n’y avait rien à régler. Il fallait qu’elle laisse Ezra dans ses histoires et commence à en faire de même de son côté. Amy adorait Julian, vraiment. Il voulait lui faire penser à autre chose, lui vider la tête au moins le temps d’une danse. Ce n’était pas faute d’avoir voulu essayer. Sauf qu’Amelia n’avait d’yeux que pour son Beauregard. En même temps, il était en plein dans son champ de vision. « Arrête de les regarder, tu vas te trahir.. » Amy leva les yeux vers le témoin du marié et tous deux se mirent à rire. « Je vais commencer à être jaloux tu sais. » Elle esquissa un léger sourire, timide. « J’y peux rien, désolé.. » Du bout de ses doigts, il releva le menton de la jeune femme pour qu’elle le regarde et arrête de faire sa timide. « T’excuses pas Amy, je sais très bien ce que ça fait. » Elle le regarda intriguée, avant de reposer ses yeux sur quelque chose qu’elle n’était décidément pas prête à voir. Elle sentit son cœur s’emballer et se stoppa net en voyant la scène. Plus de danse pour elle, c’était trop. Amelia les voyait s’embrasser, l’air de rien. Et apparemment, la Lydia avait l’air d’apprécier ça. Tu m’étonnes. Ne voulant pas rester là une minute de plus, la belle prit la fuite. « Amy ! »

La Iver partit prendre un peu l’air à l’extérieur. Ça ne pouvait pas lui faire de mal et c’était toujours mieux que de devoir assister à ça. Elle était dégoûtée, sans parler qu’elle sentait son cœur se réduire en miette, une fois de plus. Amelia s’assit sur un banc non loin. Elle qui comptait avoir la paix cinq minutes, c’était sans compter sur Julian. Il s’installa près d’elle. « Allée reprends-toi ma belle. On est là pour s’amuser, te prends pas la tête. Ça ne sert à rien, t’en rends pas malade. » Elle soupira. « Je m’en rends pas malade, c’est juste que.. » Julian la regarda, intrigué. « Que tu l’aimes toujours ? » Oui, il était au courant de l’histoire. Lorsqu’Amy avait fait part de sa peine à Jenny, l’oreille baladeuse de Julian n’était pas bien loin. Elle hocha la tête, avant d’enfouir son visage entre ses mains. « Je suis ridicule.. » Le jeune homme passa son bras autour des épaules d’Amelia et rit légèrement. « Bon un peu, faut se l’avouer.. Mais c’est normal. » Entendant des pas se faisant derrière eux, Julian retourna sa tête et aperçut Ezra. « Allée, je vous laisse. Parle-lui. » Julian se releva avant qu’Amy n’ait le temps de saisir ce qu’il venait de dire. Elle leva à son tour les yeux pour voir le témoin s’avancer vers son blond. Julian posa sa main sur l’épaule d’Ezra. « Je crois que tu réalises pas que certains crèveraient pour être à ta place Ez’, alors fais pas le con avec elle. Elle mérite mieux. » Et sur ses belles paroles, Julian se retira. Silencieusement, Ezra finit par la rejoindre. Ils restèrent assez distants l’un de l’autre et finalement, elle décida de rompre ce silence pesant. « Quoi ta cavalière t’as déjà fait faux bonds ? Moi qui pensais que c’était le grand amour entre vous. » Elle restait froide. Elle ne savait faire autrement, surtout après ce qu’elle avait vu. « Si t’es venu au mariage juste pour t’exposer, je crois que t’aurais vraiment pu t’abstenir. »  


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Sam 12 Nov - 18:24



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

La première chose qu’il remarqua lorsqu’il arriva dehors, ce fut cet air encore un peu frais pour la saison qui lui arriva en forme de petite brise au visage. Il n’allait pas s’en plaindre, ça faisait du bien, ça mettait un peu les idées au clair. Rapidement, la cigarette qu’il s’était promise arriva à sa bouche et les premières gerbes de fumée s’échappèrent de ses lèvres. Les premières secondes après cette prise de toxique là étaient toujours les meilleures, relaxant plus que de mesure la personne qui tenait le tube blanc en main. Ezra n’échappait pas à la règle, c’était le moment qu’il préférait le plus. Les yeux fermés, il profitait de ce sentiment de zenitude qui tentait de s’immiscer en lui. Il aurait pu rester des minutes entières comme ça. Mais c’était sans compter sur cette main qui s’appuya sur son épaule, le sortant de cette petite bulle dans laquelle il s’était enfuit. Il ouvrit rapidement les yeux en sursautant, pour découvrir que Julian se tenait à ses côtés. « Je crois que tu réalises pas que certains crèveraient pour être à ta place Ez’, alors fais pas le con avec elle. Elle mérite mieux. » Fronçant légèrement les sourcils pendant une seconde ou deux, Ezra finit par dévier son regard alors que Julian repartait en direction de l’intérieur de la salle. Il ne l’avait pas vu sortir de la salle, mais la voir assise là sur le banc ne lui semblait pas juste. Elle avait du voir la scène avec l’autre blondasse - ou était-elle sortie bien avant que Lydia ne fasse des siennes ? Il espérait que la deuxième hypothèse soit la juste, ça lui éviterait de lui avoir encore fait du mal alors qu’il était parti à Sydney pour qu’ils arrêtent ça justement. Soupirant, il finit par s’asseoir sur le banc, à ses côtés. Ne disant mot cependant, car il s’était rendu compte que de toutes façons, à chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il finissait par dire des conneries - qu’il regrettait la plupart du temps. Ce fut Amelia qui prit son courage à deux mains la première. « Quoi ta cavalière t’as déjà fait faux bonds ? Moi qui pensais que c’était le grand amour entre vous. » Ezra ferma les yeux pendant quelques secondes. Elle avait donc vu toute la scène. Merde, bordel. C’était réellement pas l’idéal. Et vu le ton qu’elle prenait pour s’adresser à lui, la scène ne lui avait pas du tout plu - sans blague ? « Si t’es venu au mariage juste pour t’exposer, je crois que t’aurais vraiment pu t’abstenir. » « Sérieusement ? » Ezra tourna la tête vers Amelia. Il n’avait pas pris un ton énervé ou s’apparentant, justement, il était resté étonnement calme. A croire que son petit séjour à Sydney lui avait vraiment fait du bien et que la colère qu’il avait accumulé sur les dernières semaines avant de partir était, elle, partie. Une légèrement pointe de tristesse pouvait même être entendue, si on tendait bien l’oreille. « Cette femme, Amelia, elle se fait des films depuis des années. Tu crois vraiment que j’en ai quelque-chose à faire ? » Il tira une dernière bouffée sur sa cigarette avant d’en allumer une autre - à cette allure là, demain il lui faudrait des nouveaux poumons, lui qui n’avait pas fumé depuis un bon bout de temps. « Si j’avais voulu être avec elle, j’aurai pu l’être depuis longtemps. Elle est comme ça avec moi depuis l’école d’archi. Tu le sais bien en plus, tu l’as déjà croisé plein de fois… » Car à partir du moment où ils s’étaient connus, Amelia et Ezra ne s’étaient jamais lâché et Ezra emmené tout le temps Amelia à leurs soirées, il se sentait toujours plus à l’aise lorsqu’elle était là. Aujourd’hui encore, même si leur relation n’était pas au beau-fixe, il se sentait mieux de savoir qu’elle était au mariage. « Et si j’avais… Eu quelqu’un avec qui venir aujourd’hui, en sachant que tu venais aussi… J’aurais décliné l’invitation. » Parce-qu’il préférait savoir qu’elle était bien elle plutôt que de satisfaire son propre plaisir d’être accompagné d’une personne avec qui il pouvait s’amuser en ces temps.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

la pas très girly

ÂGE : 30 y.o
SURNOM : Amy
STATUT : Tu sais, à chaque fois que quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t’es pas là, à chaque fois.
MÉTIER : Secrétaire chez Mecanor
LOGEMENT : Ap. 204 Fortitude Valley, with my baby Lily

POSTS : 1403 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a une petite fille âgée de six ans • Fait de la boxe dès qu'elle a besoin de se défouler • Est plus que bordélique • N'aime pas parler de son passé • Rêve de voyager un peu partout dans le monde • Écrire la détend • Déteste les fraises • Porte toujours le pendentif que lui a offert son père • Elle passe sa main dans ses cheveux dès qu'elle est gênée • Amy est un vrai garçon manqué : elle est passionnée de sports, ne traîne généralement qu'avec des hommes, regarde les matchs de foot à la télé avec une bière dans une main et une part de pizza dans l'autre • Est un vrai cauchemar en cuisine
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Ezra #6HeidiKyky (fb)JamesBenjaminRomyGinnyCassiaLeo



RPs EN ATTENTE :

Bryan / Tori / Sam / Alvaro
PSEUDO : Cleo
AVATAR : Lily Wonderful Collins
CRÉDITS : bazzart & tumblr
DC : keandra wailana
INSCRIT LE : 21/12/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Sam 12 Nov - 21:08


« I knew I loved you then but you'd never know, 'cause I played it cool when I was scared of letting go. I know I needed you but I never showed. But I wanna stay with you until we're grey and old. »

Elle voulait pousser ses sentiments, les mettre très loin de côté et en son absence elle avait plus ou moins réussi. Mais le voilà revenu et c’était comme si tous ses efforts n’avaient servi à rien. Quoi qu’elle fasse.. Alors Amelia prenait l’air pour reprendre ses esprits, se dire que ce n’était rien et qu’aujourd’hui elle devait passer au-dessus de tout ça. Mais c’était sans compter sur Julian qui en rajoutait une couche. Elle l’adorait, mais honnêtement à cet instant précis, elle voulait juste qu’on lui foute la paix. Elle ne voulait même plus retourner à l’intérieur pour continuer la fête. La brune voulait repartir aussi vite qu’elle était venue. Mais non. Le Beauregard vint la rejoindre sur le banc, après que le témoin du marié ait pris congé. Amy soupira, ne se sentant pas capable de l’affronter encore. La jeune femme n’avait pas envie d’exposer sa colère, lui montrer que ça la touchait. Normalement, ça ne devait plus être le cas. Amelia ne devait plus réagir ainsi. Ils s’étaient donnés du temps, se remettre en question et passer à autre chose. Des semaines de travail sur elle-même pour au final que ça ne serve à rien. Même si elle avait envie de le tuer sur place pour être venu avec sa blonde, au fond, une part d’elle n’avait d’yeux que pour lui. C’était terrible. Tous ses sentiments partagés allaient lui faire perdre la tête un jour. Amelia prit finalement la parole et se montra des plus froides. Rajoutant également que s’il venait juste pour s’afficher avec l’autre, franchement il aurait pu rester à Sydney. Surtout après tout ce temps de silence. Elle se demandait à quoi il jouait et si ses intentions étaient déplacées ou non. « Sérieusement ? Cette femme, Amelia, elle se fait des films depuis des années. Tu crois vraiment que j’en ai quelque-chose à faire ? » La Iver releva les yeux vers son blond. « Franchement, à l’heure d’aujourd’hui j’en sais plus rien ! Je ne savais même pas que tu venais ce soir si c’est pour dire ! » Même si lui voulait se montrer calme, pour sa part, elle montait légèrement le ton. Tout ça l’agaçait et elle n’arrivait pas à parler normalement.

« Si j’avais voulu être avec elle, j’aurai pu l’être depuis longtemps. Elle est comme ça avec moi depuis l’école d’archi. Tu le sais bien en plus, tu l’as déjà croisé plein de fois… » Et lorsqu’il lui sorti ça, Amelia fit enfin le lien. La Lydia d’architecture.. Amelia l’avait croisé effectivement à plusieurs occasions, plusieurs soirées au bar ou ailleurs. Elle était raide dingue d’Ezra depuis des années et apparemment, c’était toujours le cas. Pourtant ce n’était pas comme s’il lui faisait espérer quoi que ce soit. Et finalement, Amy eu mal au cœur pour cette fille. Parce qu’en réalité, elles se situaient dans la même case toutes les deux. Elles s’accrochaient alors que c’était un amour non partagé. C’était bien triste.. Elle se prit une belle claque dans la figure en le réalisant. « Et si j’avais… Eu quelqu’un avec qui venir aujourd’hui, en sachant que tu venais aussi… J’aurais décliné l’invitation. » Il la fit sortir de ses pensées. Au moins il ne l’avait pas ramené pour s’afficher avec, c’était déjà une bonne chose.. Ça la soulageait dans un sens, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser au fait qu’il pourrait très bien trouver un beau jour quelqu’un qui lui correspondrait. Quelqu’un avec qui il se mettrait sérieusement. Avec qui ça marcherait, avec qui ça durerait. Quelqu’un qui n’est pas elle. « Sympa de ta part. » Et voilà qu’elle recommençait. Ça ne servait à rien de se montrer aussi froide, surtout qu’elle ne le devait pas. Cette histoire de baiser ne devait pas la toucher. Du moins, elle ne devait pas le montrer. Mais comment faire quand celui que vous aimez se retrouve à danser avec une autre, à en embrasser une autre ? Bon en réalité c’était la Lydia qui s’était acharnée sur Ezra. Mais elle ne n’arrêtait pas d’imaginer qu’une prochaine fois, ça sera bel et bien vrai. Sérieux. Et ça ne sera toujours pas avec Amelia. « Désolé j’aurais pas dû dire ça.. C’est juste que.. ça fait des semaines qu’on ne s’est pas vu ni parlé et que je te retrouve ici ce soir.. En charmante compagnie et la voir t’embrasser.. » Ça faisait mal. Très mal. « Tu sais, de mon côté je suis passée à autre chose, enfin.. En ton absence, pas mal de chose ont changé. » Elle baissa les yeux, voilà qu’elle devenait nerveuse. Elle voulait rester invasive, mais il restait son meilleur ami et elle n’arrivait jamais à lui cacher les choses bien longtemps. Tout se mélangeait dans sa tête, si bien qu'elle commençait à partir sur un autre sujet. Elle voulait lui prouver que ce baiser ne l'avait pas atteint en ramenant sur le tapis quelque chose qui pourrait être déplacé.  « Je commence à voir quelqu’un. Enfin ce n’est que le début et ce n’est pas encore vraiment sérieux, mais voilà. » Elle se mordit sa lèvre inférieur, gênée, surtout qu'elle venait de lui balancer ça après s'être montrée froide quand il s'agissait de sa Lydia.    


   
If we knew then what we do now we'd hold our hands and take a bow.
Together we would stand our ground and fight. I remember the night we
got drunk I got sick on the subway. With your hands on my face you said
"it don't matter babe 'cause I'm always on your side".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6158-amy-color-my-life-with-the-chaos-of-trouble http://www.30yearsstillyoung.com/t6292-amy-we-can-run-on-love-til-it-dies-again http://www.30yearsstillyoung.com/t7318-amelia-iver

l'or dans les doigts

ÂGE : trente-et-un ans, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley

POSTS : 14279 POINTS : 125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › quand vous aimez une personne, vous l'aimez pour toujours › a été plongé dans un coma artificiel en août deux mille quinze, s'en est sorti sans séquelles visibles › est sur le point de rencontrer son fils pour la première fois › de retour à l'hôpital après s'être pris une flèche aborigène dans l'épaule gauche, ne connaissant pas encore les dégâts à long terme provoqués par cet accident
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
amelia #6cora#2ginnyjoanne #2jordan #2


PSEUDO : Luleaby
AVATAR : sam sexy claflin
CRÉDITS : timeless(avatar)
DC : kaecy.w › soren.w › debra.b
INSCRIT LE : 07/04/2015

MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Dim 13 Nov - 1:36



tu étais formidable,

j'étais fort minable.

« Franchement, à l’heure d’aujourd’hui j’en sais plus rien ! Je ne savais même pas que tu venais ce soir si c’est pour dire ! » Apparemment, le fait que lui veuille se montrer plus calme que leurs derniers échanges, en prenant un comportement plus adapté à ce genre de situation et une voix plus douce ne suffisait pas à monter à Amelia qu’il avait vraiment fait des efforts sur lui même pendant son absence. Et les paroles de la jeune femme ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd. En effet, elle venait en quelques sortes de lui dire que depuis qu’il s’était envolé pour Sydney pour qu’ils puissent avoir chacun du temps pour soi, rien n’était pareil - et apparemment changé pas forcément dans le bon sens. Mais ce n’était pas le moment d’en parler. Non, le problème présent était qu’Amelia croyait que la Lydia, la blondasse comme aimait bien la surnommer dans sa tête Ezra, était la copine actuelle du jeune homme - alors qu’il tentait par tous les moyens de l’éviter depuis des années. Il aurait du tenter de la caser avec Julian, parce-qu’elle était absolument son genre de fille à lui. Il expliqua ensuite à Amelia que non, il n’était pas venu pour s’exposer et qu’il n’aurait jamais fait une chose pareille. « Sympa de ta part. » Le ton qu’elle venait de prendre prouver qu’elle en avait encore gros sur le coeur, bien qu’Ezra ait mis une distance entre eux deux pour qu’ils puissent justement ne plus arriver à se parler comme ça. Ecrasant sa cigarette de la pointe des pieds, soupirant, Ezra finit par se lever du banc sans mot dire. Si elle n’était pas capable de comprendre que non, il ne voulait pas être le connard de l’histoire - même s’il avait tendance à agir comme tel sans le faire exprès -, il fallait qu’il lui laisse le temps pour comprendre justement. Qu’il arrête de s’agripper aux situations délicates avec Amelia, et c’était comme ça selon lui qu’une relation plus saine allait s’installer entre eux. Il était donc dos à Amelia lorsqu’elle reprit la parole. « Désolé j’aurais pas dû dire ça.. C’est juste que.. ça fait des semaines qu’on ne s’est pas vu ni parlé et que je te retrouve ici ce soir.. En charmante compagnie et la voir t’embrasser.. » Le jeune homme baissa la tête. Il n’était pas sur de vouloir entendre la suite de la phrase d’Amelia. Il ne voulait pas savoir qu’il lui avait encore fait du mal - parce-qu’il ne voulait plus en arriver là. En revanche, les mots que prononça par la suite la jeune femme, il ne s’y était pas du tout préparé - même s’il aurait du après tout. C’était juste trop improbable pour le moment pour son cerveau. Mais il était long à la détente apparemment. « Tu sais, de mon côté je suis passée à autre chose, enfin.. En ton absence, pas mal de chose ont changé. » Levant un sourcil interrogateur, il se tourna de trois-quarts vers Amelia qui tenait un visage baissé. « Ah ? » Ce n’était pas ce ah soulagé du gars qui va pouvoir enfin être débarrassé de la personne qui est à fond sur lui. Non, ce fut un petit ah de surprise, de curiosité et d’un ego un peu dérangé par la situation. Car bien que c’était ce qu’il souhaitait, qu’Amelia soit réellement heureuse avec quelqu’un qui pourrait lui procurer ce bonheur, savoir qu’elle était passée à autre chose si rapidement alors qu’elle avait dit l’aimer, laisser à Ezra un léger gout comme amer dans la bouche. Et puis, même s’il comprenait jamais quand ça lui arrivait, il était quand même jaloux le petit. « Je commence à voir quelqu’un. Enfin ce n’est que le début et ce n’est pas encore vraiment sérieux, mais voilà. » Sans s’en apercevoir, au fur et à mesure qu’Amelia parlait, Ezra avait fini par croiser les bras sur son torse - lui donnant presque une allure super virile. Il essayait de ne pas le montrer, mais il était surtout choqué par la situation. Une dizaine de minutes plus tôt, Amelia l’envoyait sur les roses à cause d’une autre femme et la voilà qu’elle lançait une conversation sur un potentiel petit ami. Il ne l’avouerait pas, mais il n’aimait pas du tout le tournant que prenait cette conversation. « D’acc… D’accord. Début, du genre ? Je le connais… Ou la connais ? » Après tout, il n’avait jamais eu vent d’une bisexualité concernant Amelia, et il n’espérait pas que ce soit le cas - surtout pour une nouvelle personne à ses côtés après lui, si on pouvait dire qu’il avait été à ses côtés réellement de cette façon là. Il fronça alors les sourcils alors qu’une idée lui passait par la tête. « Me dis pas que c’est Tony et que c’est pour ça que tu l’as placé dans la conversation tout à l’heure ? Après l’accident, un rapprochement de nouveau soudain ou quelque-chose comme ça ? » Pas ce crétin, s’il vous plait… Si quelqu’un entendait les pensées d’Ezra en ce moment même, cette personne pourrait rire à gorge déployée. Il traitait Tony de crétin alors qu’il ne valait pas forcément mieux, mais il avait besoin de regonfler un peu son égo, comme tout homme qui se respecte. Il se l’était d’ailleurs déjà dit, mais il n’aimait réellement pas la tournure que pouvaient prendre les événements. Cette situation commençait à le mettre mal à l’aise et d’un côté il espérait presque qu’Amelia lui dise que c’était une blague - et sa bonne conscience, partie en vacances, lui chuchotait qu’il ne devrait pas penser de la sorte.
©BESIDETHECROCODILE






(clique sur l'ub pour plus d'info ! )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)   Aujourd'hui à 6:58

Revenir en haut Aller en bas
 

tu étais formidable, j'étais fort minable (ezlia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-