AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 stuck in the middle with you (benora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

la petite sirène

ÂGE : tout juste vingt neuf (8/8)
STATUT : célibataire. incapable de se projeter avec quelqu'un et pas vraiment à la recherche de l'âme soeur.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star, mais si, t'as sûrement regardé son show avec les dessins animés. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 7661 POINTS : 220

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ezra#2 + Heidi#5 + Milena + celia#2 + Vitto + Leah+Kaleb#2 + Kael +Bobo#3 + Valentin#3 +Priam +
Benjamin

RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen,
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) shiya
DC : lene adams
INSCRIT LE : 11/01/2016

MessageSujet: stuck in the middle with you (benora)   Sam 29 Oct - 0:36

Tout cela partait d’une très bonne idée. Une initiative que Cora avait qualifié « d’idée du siècle » quand Heidi lui en avait parlé pour la première fois tellement elle semblait tombée du ciel. Sauf qu’à ce moment-là, Cora n’avait pas fait le calcul que partir en road trip avec Heidi pour se rendre sur le lieu d’un festival dans le désert, ça voulait partir avec Dean – jusque-là, ça va – et partir avec Benjamin … ce qui posait problème à la rousse qui n’avait prévu de voir ou d’entendre parler du jeune homme avant que celui-ci ne soit impliqué dans un très grave accident causant soit son décès, soit un temps de séjour à vie dans une prison. Bien évidemment, si maintenant elle se retrouve dans une voiture à fusiller du regard et Heidi, et le fameux Benjamin, c’est qu’elle n’a pas réussi à comprendre le piège plus tôt et qu’elle s’est donc laissée embarquer dans cette fameuse idée du siècle. Ce qui devait donc être un road trip parfait, composé de halte dans des restoroutes et des meilleures chansons de Britney Spears, se transforme en une atmosphère pesante de regard revolver et d’une Heidi qui tente en vain d’arracher un sourire aux deux passagers arrière.

Le voyage terminé et après le passage dans les chambres d’hôtels. Voilà la joyeuse – ou pas – bande sur les lieux du festival, ce qui ramène au moins un peu de bonne humeur au sein du groupe qui découvre tout en même temps. Pour Cora, il y’a beaucoup de chose qu’elle aimerait faire, mais sans Benjamin et sans tenir la chandelle non plus, ce qui pose un problème de conscience parce qu’autant elle aimerait vite se dégager de se traquenard pour vivre sa journée et rentrer très vite le lendemain à Sydney, autant elle sait qu’elle culpabiliserait un peu d’être venue jusque-là pour un moment avec ses amis pour finalement rester seule parce que ces derniers ont décidé d’inclure leur animal de compagnie dans l’équation. Le choix est cornélien et le dilemme l’habite pendant un long moment avant que tout ne se démêle tout seul. Heidi et Dean décide de prendre leur clic et leur clac de passer un moment « en couple » ce qui épargne à Cora la tâche de tenir la chandelle, et Benjamin a été perdu dès l’instant où le groupe est passé devant le stand où les nanas se font peindre la poitrine. Un peu de patience avait suffi pour que Cora n’ait pas à décider de quoi que ce soit, s’évite de culpabiliser et puisse passer une bonne journée, surtout qu’il n’a pas fallu une heure pour que des personnes viennent à sa rencontre pour lui poser des questions sur ce qu’elle faisait là et finalement passe la journée avec elle, comme quoi être une ancienne star de la télé peut avoir de sacrés avantages.

Le soir. La nuit plutôt, parce que Cora n’a pas cherché après les autres et ne s’est décidée qu’à rentrer à l’hôtel qu’une fois qu’elle saurait que tout l’monde dort et qu’elle peut s’éviter d’avoir à passer un moment en présence des autres. Même si elle a décoléré de ce coup bas, elle ne décolère pas de ce qui s’est passé avec Benjamin. Sur le chemin, elle se dit qu’elle en parlera avec Heidi et que si son attitude a déplu, elle s’expliquera puis s’excusera. De toute manière, même si elle l’a souhaité, elle n’a pas proposé la séparation en premier. Retour à l’hôtel. Ou plutôt motel de passage, mais tant qu’il y’a un lit et une douche, Cora ne veut pas se plaindre. A travers la porte, elle entend la télé et s’étonne qu’Heidi ne soit pas couchée. Mais pourquoi pas ? Elles pourront papoter plus tôt, ce qui rend Cora toute légère quand elle cherche sa clé dans son sac. Au moins, elle n’aura pas à sa coucher de mauvaise humeur. Sauf qu’en entrant dans la chambre, ce n’est pas Heidi qu’elle trouve devant la télé, mais le fameux Benjamin. Sans se poser de question sur le pourquoi du comment il est là, Cora l’agresse presque. « Mais, c’est pas ta chambre. » Elle regarde partout et n’observe aucune trace de Dean ou d’Heidi, ou même des affaires de cette dernière. Cora est dégoutée croyant déjà savoir à quoi elle a affaire. « Ne me dis pas qu’ils ont échangés sans me demander. » dit-elle en claquant la porte derrière elle. Okay, il est hors de question que ça se passe comme ça.


Black velvet and that little boy's smile. Black velvet with that slow southern style.A new religion that'll bring ya to your knees. Black velvet if you please. Every word of every song that he sang was for you





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

l’irrattrapable

ÂGE : 32 ans (22/11)
SURNOM : Ben
STATUT : célibataire, volage, victime d'engagophobie
MÉTIER : avocat commis d'office, il se lasse de défendre la veuve et l'orphelin alors il compte bien se lancer dans le droit des affaires
LOGEMENT : en banlieue de Brisbane, en cours de déménagement en plein centre-ville

POSTS : 252 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vient d'une famille modeste de la banlieue de Dublin. A deux petites soeurs. ≈ Est arrivé à Brisbane il y a deux ans. ≈ Papa célibataire d'un fils de 6 ans, Adam, né qu'un coup d'un soir alors qu'il était étudiant. Il en est gaga, mais lui et la paternité... ≈ Grand gosse, il n'a jamais vraiment quitté l'adolescence. Il aime faire le clown, et est un expert lorsqu'il s'agit de prendre de mauvaises décisions. Pourtant, il fait de son mieux. ≈ Fait de nombreuses allergies qui lui pourrissent la vie. ≈ Assez manuel mais pas forcément habile, voir maladroit. ≈ Adore son travail et passe de nombre
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Milena - Debra - Alissa - Cora - Amelia - Heidi - 6/5
PSEUDO : loonywaltz
AVATAR : ben barnes
CRÉDITS : tearsflight
DC : jamie keynes & lou aberline & aaron wyler
INSCRIT LE : 13/11/2015

MessageSujet: Re: stuck in the middle with you (benora)   Ven 11 Nov - 18:42

« Ca veut dire ce que ça veut dire ? » J'ai encore la main sur la poignée de la chambre que j'étais supposé partager avec Dean. Sur le pas de la porte, à peine celle-ci ouverte, je tombe sur mon meilleur ami et sa copine lovés l'un contre l'autre sur le drap, la télévision allumée, se faisant des papouilles guimauvauses d'amoureux transis. A la fois blasé et pas cotre l'idée d'un rapide plan à trois, je les dévisage dans l'attente de plus amples explications sur la situation ; rien ne traverse leurs lèvres et je suis celui qui doit débloquer cette mauvaise scène de sitcom. Mais là encore, il n'y en a pas un pour me répondre franchement ; Dean se contente d'un hochement d'épaules gêné et Heidi d'un sourire désolé. Message reçu ; je récupère mon sac, la clé de la seconde chambre, et retourne d'où je viens, fermant la porte derrière moi en roulant des yeux. Mes pieds traînent sur la mezzanine du motel en me menant jusqu'à mon nouveau bout de palace pour la nuit. Ce n'est qu'une fois mes affaires jetées hasardeusement sur le king size et m'apprêtant à prendre une douche bien méritée que je note la présence de toute cette parfaite panoplie de la poupée, dont trousse de maquillage et brosse à cheveux, que je réalise que cette chambre aurait du être partagée par les filles. Ce qui signifie que Cora sera bien obligée de composer avec ma présence qui l'irrite tant si elle espère fermer l'oeil cette nuit. Une seconde, un rictus amusé et satisfait anime le coin de mes lèvres dans le miroir. J'abuse de l'eau chaude et embue toute la minuscule salle de bains jusqu'à ce qu'elle prenne des allures de sauna. De la buée s'échappe même lorsque, vêtu pour la nuit, j'en ouvre la porte et passe d'une pièce à l'autre. La télévision est une vraie antiquité. Jamais n'aurais-je cru un jour voir de mes propres yeux un des derniers dinosaures cathodiques à antennes datant de l'après-guerre. Je perds dix bonnes minutes de ma vie dans la recherche d'une chaîne diffusant autre chose que des clips de musique ou des infos, en vain. Tant pis, la playlist black hiphop et r'n'b à base de malabars bodybuildés entourés de chicas en petite tenue fera l'affaire. Il ne me reste plus qu'à retrouver mon sac de pop-corn au fond de mon sac et m'étaler dans le lit. Les heures télévisuelles tordent la réalité, si bien qu'il me semble qu'une vingtaine de minutes viennent à peine de passer lorsque ma belle rouquine préférée ouvre la porte. « Corapuce ! » je m'exclame, l'air ab-so-lu-ment ravi, voire même fou de joie. Sa petite tête fait lentement deux plus deux ; la jeune femme en vient elle-même à l'unique explication de cette surprise. « Tu m'impressionnes, Sherlock. » Je ricane et lance nonchalamment un duo de pop-corn droit dans ma bouche. « Dean et Heidi ont étés pris d'une soudaine et folle envie de se secouer les hormones sous la couette. » Du moins, je ne doute pas que leur soirée se termine de la sorte, si ce n'est pas déjà le cas au moment même où nous parlons. « Et qui suis-je pour me mettre en travers des frasques impromptues et dévergondées de l'amour avec un grand A ? » Quelle horreur. « Ils ne m'ont pas demandé mon avis non plus si tu veux tout savoir. » j'avoue finalement en haussant les épaules. Mis devant le fait accompli, et voyant que personne ne comptait me faire une troisième place au chaud dans le lit, je n'ai eu qu'à me résigner à digérer cette cruelle éviction. Quoi qu'en réalité, je ne m'en formalise vraiment pas -en comparaison de Cora qui semble prête à aller manifester n sein à l'air contre cette trahison. « Allons, fais au moins semblant de ne pas mourir de l'intérieur à l'idée de dormir avec moi, il n'y a pas si longtemps que ça tu aurais déjà sauté dans le lit. » La rouquine ne peut pas me faire la tête pour toujours, n'est-ce pas ? Il y a toujours moyen de trouver un terrain de réconciliation. « J'ai du pop-corn et des capotes. » dis-je en secouant le sachet de maïs éclaté de festival froid, gras et trop salé en sa direction, un large sourire aux lèvres, transpirant de romantisme britannique.



Oh, the habits of my heart
loonywaltz




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t11864-ben-wild-heart-reboot http://www.30yearsstillyoung.com/t11382p15-love-who-loves-you-back http://www.30yearsstillyoung.com/t7688-benjamin-brody#275751

la petite sirène

ÂGE : tout juste vingt neuf (8/8)
STATUT : célibataire. incapable de se projeter avec quelqu'un et pas vraiment à la recherche de l'âme soeur.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star, mais si, t'as sûrement regardé son show avec les dessins animés. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 7661 POINTS : 220

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ezra#2 + Heidi#5 + Milena + celia#2 + Vitto + Leah+Kaleb#2 + Kael +Bobo#3 + Valentin#3 +Priam +
Benjamin

RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen,
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) shiya
DC : lene adams
INSCRIT LE : 11/01/2016

MessageSujet: Re: stuck in the middle with you (benora)   Ven 18 Nov - 14:38



   
   Ben & Cora
     stuck in the middle with you

« C
orapuce ! » Son sang ne fait qu’un tour. Pourquoi lui ? Pourquoi là ? Elle ne le quitte pas des yeux le temps de réaliser ce que sa présence dans cette chambre implique. En même temps, ce n’est pas bien dur à deviner et Cora fulmine intérieurement de rage de ce coup bas que ses amis viennent de lui faire et bien sûr, le sourire stupide que Benjamin se force à arborer n’est pas en reste dans cette colère qui grimpe en elle. Elle n’en croit tout simplement pas ses yeux de ce qu’on vient de lui faire. C’est tellement égoïste.  « Tu m'impressionnes, Sherlock. » lâche t-il au moment où elle pose la question sur le pourquoi du comment ils en sont là. Pure rhétorique. Elle sait que c’est Heidi et Dean qui ont décidé de lâchement la poignarder dans le dos. « Dean et Heidi ont étés pris d'une soudaine et folle envie de se secouer les hormones sous la couette. » Parce que bien sûr, se retenir de se sauter dessus deux jours, ce n’est pas possible. « Et qui suis-je pour me mettre en travers des frasques impromptues et dévergondées de l'amour avec un grand A ? » Oh, ta gueule, pense-t-elle très sérieusement en sachant que d’ordinaire, il ne se retiendrait pas de jouer les troubles fêtes. C’est juste que là, il a l’opportunité de la faire chier elle. « Ils ne m'ont pas demandé mon avis non plus si tu veux tout savoir. » « Comme si t’étais du genre à demander leur avis aux gens avant de leur pourrir la vie. T’es un parasite. » réplique-t-elle méchamment, elle n’arrive pas à se dire qu’elle va devoir composer avec ça pour la nuit. Bien sûr, l’idée d’aller se prendre une autre chambre fait son chemin et serait la solution à son problème, mais s’ils sont tous à loger dans ce baisodrome miteux, c’est bien parce que y’a plus de place nulle part et que c’est soit un lit avec Ben (elle grimace rien que d’y penser) soit elle est à la rue et le quartier a l’air suffisamment glauque pour lui donner envie d’y traîner trop longtemps. « Allons, fais au moins semblant de ne pas mourir de l'intérieur à l'idée de dormir avec moi, il n'y a pas si longtemps que ça tu aurais déjà sauté dans le lit. » Elle se retient de rire jaune, s’insultant encore de tous les noms pour ça. Maintenant qu’elle le regarde aujourd’hui, elle n’arrive pas à saisir comment elle a pu craquer pour lui. Elle ne cache pas son air dégoutée en l’observant. Parfois, y’aurait du bon à pouvoir remonter le temps. « J'ai du pop-corn et des capotes. » dit-il en tentant de l’appâter, ce qui est pire. « Tu n’as qu’à te les mettre où je pense ! » crie-t-elle avant de marcher précipitamment vers la salle de bain pour mettre fin à cette conversation. Le verrou fermé à double tour, elle s’assied sur les toilettes le temps de mettre de l’ordre dans ses idées. La tête dans les mains, elle se retient de fondre en larme. Ça la tuerait qu’il l’entende. Pour l’éviter, elle se lève et allume la douche pour couvrir tous les bruits qu’elle devrait faire. Comment cette idée du siècle a-t-elle pu devenir la pire journée de sa vie, elle aura eu beau essayer de l’égayer, il a fallu que sa prétendue amie fasse en sorte de la remettre à terre. Elle n’arrête pas de penser que c’est si égoïste. Pourquoi est-ce qu’on ne prend jamais en compte ses sentiments à elle ? Elle profite de son moment à elle pour craquer un coup avant de se préparer à devoir ressortir de là. Parce que bon, malheureusement elle ne peut pas passer la soirée dans la salle de bain, ça lui ferait encore bien trop mal de lui céder la chambre. Après plusieurs minutes à tenter de s’armer de courage, elle se décide à agir. Ne pouvant pas ressortir de suite, du moins pas sale et sèche parce que son excuse pour pleurer dans la salle de bain, c’est de prendre une douche, elle se décide à y aller, bien que l’eau soit visiblement froide et qu’elle n’a pas à se poser trop de question pour comprendre pourquoi c’est le cas, c’est encore un coup de l’autre idiot. Après s’être préparée pour la nuit, elle se décide à sortir non sans prendre son temps pour se préparer à ne pas s’énerver et surtout, à ne rien montrer de combien la situation la fout en l’air. Elle revient dans la chambre, non sans avoir décoléré, parce qu’après tout la douche froide merci bien. Elle ne lui accorde aucun regard. Le mieux c’est de faire abstraction de lui, même si dès qu’il ouvre la bouche, elle a bien du mal à ne pas lui renvoyer ses réflexions. Aussitôt revenue près du lit, elle s’empresse de tirer le traversin et de le placer au milieu de lit. « Voilà, ça c’est ton espace et ça c’est mon espace. Si jamais tu l’envahis, je t’éclate la lampe de chevet sur la tête. » Voilà qu’elle souhaiterait presque qu’il le fasse, juste par ça la défoulerait. Elle décide également de tirer les couvertures, même si c’est difficile parce que son poids à lui est dessus, elle parvient à en avoir une bonne partie de son côté. « Puis vu que toi, tu as eu de l’eau chaude, tu ne verras pas d’objection à ce que je garde la couverture pour moi ». ajoute t-elle avant de finalement se mettre au lit. Plus vite elle sera en train de dormir, plus vite ce sera le matin et plus vite ils seront rentrés à Sydney. Mais ça, c’était sans compter que lui ne reste devant la télé.
WILDBIRD


Black velvet and that little boy's smile. Black velvet with that slow southern style.A new religion that'll bring ya to your knees. Black velvet if you please. Every word of every song that he sang was for you





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: stuck in the middle with you (benora)   Aujourd'hui à 14:43

Revenir en haut Aller en bas
 

stuck in the middle with you (benora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: retour en arrière
-