AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 #15 - thing is, i need you to make it through (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : 28 ans, âge qu'il a toujours un peu de mal à réaliser.
SURNOM : Jug' de temps à autre par certaines personnes, la plupart s'en tienne à son prénom.
STATUT : Célibataire. Pas exactement prêt à se poser si vous voulez son avis sur la question.
MÉTIER : Sans emploi, situation qui pourrait éventuellement évoluer dans un futur proche.
LOGEMENT : //.

POSTS : 682 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A un grand frère et une petite soeur. ∆ A toujours eu une relation conflictuelle avec ses parties. ∆ A tendance a n'en faire qu'à sa tête, l'impulsivité il connait. ∆ Montre rarement ce qu'il ressent mais à côté de ça très bon ami, toujours prêt à aider les gens auxquels il tient. ∆ Mauvaise relation avec l'école, il n'a jamais travaillé. ∆ Accident de moto le 22 février 2012. ∆ Tombe dans le coma par la suite, se réveille le 15 septembre 2016. ∆ Débarque à Brisbane pour rejoindre sa sœur car tout seul, il vit pas bien du tout sa rééducation et le retour à la vie normale.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : lenejulesmoiramaddox.
PSEUDO : fallen dreams, hellitwasyou.
AVATAR : Nico Tortorella.
CRÉDITS : fallen dreams (avatar), ASTRA (code signature), tumblr (gifs).
DC : //.
INSCRIT LE : 07/11/2016

MessageSujet: #15 - thing is, i need you to make it through (jules)   Lun 14 Nov - 0:17



thing is, i need you
to make it through


Hey, brother, there’s an endless road to re-discover. Hey, sister, do you still believe in love, I wonder? Oh, if the sky comes falling down for you,
there’s nothing in this world I wouldn’t do. What if I'm far from home? Oh, brother, I will hear you call. What if I lose it all? Oh, sister, I will help you out. Oh, if the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.

Après avoir écrasé le mégot de sa deuxième cigarette sous sa chaussure, Jugson se passa pour la énième fois la main dans les cheveux avant de prendre une grande respiration. Cela faisait à présent presque un quart d’heure qu’il était planté devant l’appartement de sa petite sœur et il était temps d’enfin franchir le pas. II eut tout de même un instant de pause en croisant son reflet dans la porte d’entrée. Un jean, un sweat, des traits fatigués et des cheveux qui méritaient un tour chez le coiffeur. Pas exactement le meilleur de Jugson, Jules l’avait définitivement connu plus présentable. Mais était-ce vraiment la chose la plus importante à ce moment précis ? C’était clairement débattable. Sauf que des questions, Jugson s’en était posé des milliers devant sa glace avant de partir. Est-ce-que Jules allait le reconnaitre ? Est-ce-qu’elle se souvenait de lui ?  Est-ce-qu’elle avait envie qu’il fasse son retour dans sa vie ? Beaucoup trop d’interrogations qui n’avaient pas aidé son corps à se sentir au mieux de sa forme. Il se considérait plutôt comme une personne sereine avant l’accident mais depuis qu’il s’était réveillé, Jugson était beaucoup plus facilement en proie à la panique et il avait eu la joie de découvrir ces merveilleuses choses qu’on appelait des crises d’angoisses. Ses médecins avaient essayé de lui expliquer que c’était normal, commun dans sa situation et son psychologue avait tenté de lui apprendre des méthodes pour se calmer. Jugson comprenait en partie mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait la chose. Pour minimiser le risque de problème de sa part, il avait essayé de se mettre dans les meilleures conditions pour la rencontre. Il n’avait pas touché d’alcool de la journée et avait correctement pris ses antidouleurs et ses anxiolytiques, essayant de paraitre sous son meilleur jour. Sa sœur allait remarquer qu’il n’allait pas bien (ça se lisait autant dans ses yeux que dans les cernes marquant son visage) mais l’illusion ne coutait rien et sa santé allait apprécier.  

Enfin, Jugson se décida à approcher l’interphone de l’immeuble. « Excusez-moi de vous déranger, je devais rejoindre ma sœur mais je crois qu’elle n’est pas encore rentrée et il commence à faire froid dehors. Vous pourriez m’aider ? » A sa première tentative il n’eut pas le temps de terminer sa demande. A la deuxième il resta sans réponse et la troisième fut la bonne. Comme quoi, la presque vérité avait parfois du bon. Le temps d’atteindre l’appartement numéro 15, le cœur de l’américain était reparti à battre à un rythme démesuré. Ses mains tremblaient légèrement, aussi, mais il ne pouvait pas passer des heures devant la porte d’entrée et ça avait été sa décision d’arriver non annoncé alors il finit par prendre son courage à deux mains pour appuyer sur la sonnette à sa gauche. Est-ce-que Jules allait au moins être là ? Jugson avait tenté le début de soirée en se disant qu’elle allait être rentrée du travail mais pas encore sortie avec des amis et des bruits de pas et de déverrouillage de serrure vinrent rapidement lui donner raison. Ses cordes vocales capables de prononcer un à peine fébrile « Hey. » quand une jeune femme apparut devant lui furent probablement la plus grande surprise de la journée. Inutile de préciser qu’elles le lâchèrent immédiatement après.  

COSMIC SHEEP.


prisoner of today

≈ I hitched a ride until the coast to leave behind, all of my ghosts. Searching for something, I couldn't find at home. Can't get no job, can you spare a dime? Just one more hit, and I'll be fine. I swear to God, this'll be my one last time.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t12268-seems-like-the-sky-has-turned-grey-jugson http://www.30yearsstillyoung.com/t12309-je-bois-pour-oublier-qu-on-m-a-oublie-jugson http://www.30yearsstillyoung.com/t12333-jugson-jensen

la castafiore

ÂGE : vingt-sept ans.
STATUT : aaron, aaron, toujours aaron. elle ne voit que lui, n'aime que lui, n'a envie que de lui, ne respire que pour profiter d'un lendemain heureux en sa compagnie.
MÉTIER : cantatrice au repos, elle travaille en temps que stagiaire pour le journal de brisbane.
LOGEMENT : logan city #15

POSTS : 299 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : depuis quelques années, jules mène une carrière de cantatrice ≈ les parents de jules travaillent tous deux dans le monde du cinéma ≈ grâce à son métier et ses performances reconnues, elle voyage énormément ≈ jules est une jeune femme mélancolique, souvent triste voire carrément déprimée ≈ jules est très croyante ≈ jules ne compte pas s'établir durablement à brisbane ≈ jules a fait des études de journalisme en parallèle de sa carrière ≈ elle croit au grand amour ≈ jules a deux frères, tous deux plus âgés qu'elle ≈ jules est vierge ≈
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : theoaaronjugson


RPs EN ATTENTE : saul •
RPs TERMINÉS : aaronenzolehyangabriellanaaaron (2)enzo (2)lawrenceaaron (3) graysonantoine
AVATAR : alicia (the sexiest) vikander.
CRÉDITS : lux + tumblr.
DC : svetlana andropovna + carlisle bishop.
INSCRIT LE : 23/08/2015

MessageSujet: Re: #15 - thing is, i need you to make it through (jules)   Mer 23 Nov - 14:43

Derrière les fourneaux, Jules avait l'impression de friser l'excellence en cuisine. Elle secoua la tête et chassa cette pensée de son esprit, amusée. Elle n'était pas la meilleure des cuisinières – son manque d'assurance traduisait son manque d'expérience – mais comme tout ce qu'elle entreprenait, elle le faisait avec envie, détermination et passion. Elle espérait que le résultat soit à la hauteur de ses espérances. Ce n'était pourtant rien de bien sorcier – des petits légumes et du poulet au curry et lait de coco – mais le niveau culinaire d'Aaron l'obligeait s'approcher de la perfection. Elle venait de finir d'éplucher ses légumes lorsque son portable vibra, annonçant la fin de ses efforts. « Vais finir tard. On se voit demain. » Le message était bref, comme bien souvent. Aaron ne se perdait jamais dans des tirades interminables par sms – et à plus forte raison lorsqu'il était accaparé par le travail. Jules fit la moue, un peu déçue de voir ses plans pour la soirée tomber à l'eau. Ce n'était pourtant rien d'extraordinaire : un repas ensemble, suivi d'une sortie cinéma. Un soirée en amoureux banale, en somme. Elle comprenait néanmoins les impératifs de son petit-ami, et ne lui en voulait aucunement de se désister au dernier moment. Elle-même avait été artiste ; elle savait qu'une fois qu'une bonne dynamique s'était installée dans le groupe, il était inutile – sinon handicapant – d'y mettre fin pour une quelconque raison. De plus, et par chance, cette situation restait exceptionnelle. Elle était sur le point de répondre à son petit-ami lorsque la sonnette de l'entrée la fit sursauter. Jules n'avait pas l'habitude de recevoir beaucoup de visites imprévues, surtout en toute fin d'après-midi. Elle coupa le gaz sous les légumes, et alla ouvrir à l'inconnu – qui, en fin de compte, ne lui était pas si inconnu que ça. Elle resta longtemps debout face à lui, statique, silencieuse, interdite, hébétée. Le vide venait de s'installer dans son esprit ; visiblement, elle était en état de choc. Et encore, cela frôlait l'euphémisme. Mille émotions et sentiments la traversaient, ne lui laissant aucun répit. Et pourtant, aucun ne transparaissait. Comme si son corps était trop fragile pour témoigner du choc et de la stupeur qu'elle ressentait. « Jugson. » Sa voix n'était qu'un murmure, qui s'échappait avec difficulté de ses lèvres. C'était comme si sa bouche avait eu envie de retenir de ce murmure, par peur de briser cet instant à la fois étrange et merveilleux. Ses mains, qui s'étaient mises à trembler sous le coup de l'émotion, ne purent retenir le téléphone portable sur lequel elle s'activait avant de la sonnette de l'entrée ne retentisse, et ne vienne perturber son quotidien. Elle porta sa main à sa bouche, qu'elle couvrit afin de masquer sa stupeur. Ses yeux restaient néanmoins écarquillés, et son cœur battait à tout rompre. Lorsque son corps consentit enfin à lui répondre à nouveau, Jules se précipita dans les bras de son frère, l'appelant une nouvelle fois, comme si elle craignait de vivre un rêve éveillé. D'ailleurs, combien de fois avait-elle espéré que ce moment se produirait ? Combien de fois avait-elle espéré que son frère se tiendrait à nouveau à ses côtés ? Combien de fois avait-elle espéré qu'il se réveille, pour la serrer à nouveau dans ses bras ? Trop de fois pour compter. Sans grande surprise, ses yeux manifestèrent bien vite son émotion et la joie qu'elle éprouvait de le retrouver. Elle emprisonna le visage aminci de son frère entre ses doigts, et déposa ses lèvres à plusieurs reprises sur sa peau laiteuse. Ses joues, ses lèvres, son front – elle voulait impérativement être en contact physique avec cet homme, qui avait été trop longtemps éloigné d'elle. « Enfin... » Souffla-t-elle du bout des lèvres. « Tu m'as tellement manqué. » Ajouta-t-elle, alors que des larmes coulaient toujours le long de ses joues.  Elle se recula d'un pas, et lâcha le visage de son frère pour mieux s'emparer de ses mains. « Viens, viens, entre. » Dit-elle avec empressement, faisant un pas à l'intérieur de son appartement.



hold me tight.

Watching every motion In my foolish lover's game, On this endless ocean, Finally lovers know no shame, Turning and returning, To some secret place inside, Watching in slow motion, As you turn around and say, Take my breath away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ÂGE : 28 ans, âge qu'il a toujours un peu de mal à réaliser.
SURNOM : Jug' de temps à autre par certaines personnes, la plupart s'en tienne à son prénom.
STATUT : Célibataire. Pas exactement prêt à se poser si vous voulez son avis sur la question.
MÉTIER : Sans emploi, situation qui pourrait éventuellement évoluer dans un futur proche.
LOGEMENT : //.

POSTS : 682 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A un grand frère et une petite soeur. ∆ A toujours eu une relation conflictuelle avec ses parties. ∆ A tendance a n'en faire qu'à sa tête, l'impulsivité il connait. ∆ Montre rarement ce qu'il ressent mais à côté de ça très bon ami, toujours prêt à aider les gens auxquels il tient. ∆ Mauvaise relation avec l'école, il n'a jamais travaillé. ∆ Accident de moto le 22 février 2012. ∆ Tombe dans le coma par la suite, se réveille le 15 septembre 2016. ∆ Débarque à Brisbane pour rejoindre sa sœur car tout seul, il vit pas bien du tout sa rééducation et le retour à la vie normale.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : lenejulesmoiramaddox.
PSEUDO : fallen dreams, hellitwasyou.
AVATAR : Nico Tortorella.
CRÉDITS : fallen dreams (avatar), ASTRA (code signature), tumblr (gifs).
DC : //.
INSCRIT LE : 07/11/2016

MessageSujet: Re: #15 - thing is, i need you to make it through (jules)   Jeu 1 Déc - 17:42



thing is, i need you
to make it through


Hey, brother, there’s an endless road to re-discover. Hey, sister, do you still believe in love, I wonder? Oh, if the sky comes falling down for you,
there’s nothing in this world I wouldn’t do. What if I'm far from home? Oh, brother, I will hear you call. What if I lose it all? Oh, sister, I will help you out. Oh, if the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.

Le scénario de ces retrouvailles, Jugson en avait imaginé quarante millions de versions dans sa tête avant de frapper à la porte de l’appartement. Il y avait eu celle où Jules ne le reconnaissait pas, celle où elle ne voulait pas le voir, celle où il ne frappait même pas à la bonne porte et réalisant qu’il n’allait jamais réussir à retrouver sa petite sœur. Alors il avait essayé de calmé l’inventivité de son imagination, sachant parfaitement qu’il se faisait plus de mal qu’autre chose, mais il n’avait pas eu de grand succès. Mais à voir comment son corps lui répondait depuis son réveil, ce n’était même pas surprenant de voir que son cerveau lui aussi n’en avait fait que des siennes. Et à présent, Jules se trouvait devant lui, en chair et en os, à un pauvre mètre de distance physique. Presque cinq ans avaient passé mais il n’y avait aucun doute à avoir sur l’identité de la personne qu’il avait en face de lui. Si ce n’était pas pour ses souvenirs de la belle brune, il y avait aussi sa réaction, et son prénom, prononcé du bout des lèvres. « Jugson. » Que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, il était difficile de dire lequel des deux Jensen était le plus choqué. Tandis que Jules avait porté sa main à sa bouche, Jugson était resté cloué sur place, son cœur l’ayant lâchement abandonné pour partir battre à un rythme bien plus fort que de raison. L’instant parut durer une éternité mais il ne se passa probablement que quelques secondes entre sa prise de parole et le moment où Jules décida de se jeter dans les bras de son grand frère.  « Jules. » Naturellement, ses bras l’avaient enlacé et Jugson avait partiellement retrouvé sa voix. « Je suis là, je bouge pas, promis. » Promis je compte pas remonter sur une moto dans un futur proche, promis je disparaitrais plus comme ça. La chaleur humaine, le contact physique, la douce odeur dans ses narines… Trop de choses dont Jugson avait perdu l’habitude et qui contribuaient à le faire aller un peu mieux. Oui, sa respiration était toujours trop rapide et ses yeux le brulait bien plus qu’il n’en avait envie, mais quand Jules commença à couvrir son visage de baisers, le jeune homme se surprit à sourire. « Enfin...  Tu m'as tellement manqué. » Son cœur se resserra un instant et c’est avec un sourire un peu plus triste qu’il porta ses mains au visage de sa sœur pour dégager de ses pouces les larmes sur ses joues. « J’espère bien. » Une brève trace d’humour avant qu’il ne laissa tomba retomber ses mains que sa sœur attrapa pour l’emmener avec elle. « Viens, viens, entre. » Il se laissa entrainer par Jules jusque l’intérieur de l’appartement. Le soleil s’étant couché il y a plus d’une heure de ça, c’est sous lumière artificielle que Jugson put découvrir l’intérieur de ce dernier, ce qui ne lui enleva pas son charme pour autant. Sa petite sœur avait  probablement encore plus hérité que lui de la fibre artistique de leurs parents et ça se ressentait tout autour de lui. « C’est magnifique Jules, très toi. » Et il ne disait pas ça que parce qu’il se sentait redevable de son absence envers la brune, il le pensait sincèrement. Ses yeux trouvèrent sans difficulté le canapé et Jugson s’y installa après un moment d’hésitation. S’approprier facilement des lieux avait toujours fait partie de ses habitudes mais aujourd’hui, les choses étaient un peu plus compliquées. Au fond, il savait qu’il pouvait se permettre des erreurs face à Jules mais en premier lieu il avait envie d’être parfait. Il avait toujours besoin d’aller au bout de son statut de grand frère même si jouer à l’homme fort était bien difficile pour lui en ce moment. « Je pourrais avoir un verre d’eau ? » Il n’avait pas hésité sur la boisson. Il avait juste besoin d’avoir les idées claires, quelque chose pour se distraire et soulager sa gorge un peu asséchée par le stress. Une fois Jules de retour à ses côtés, il avait repris la parole. « Je… Je suis pas sûr de savoir par où commencer. J’ai quelque chose comme quinze millions de questions à te poser mais j’imagine que c’est la même chose de ton côté. » Et il ne savait même pas avec quel aspect des choses il se sentait le plus à l’aise là tout de suite. Mais ils allaient parler, ça il n’en doutait pas. « En tout cas j’ai rapidement vu que t’avais fait partie d’une troupe d’opéra pendant quelques mois. C’est génial. Je suis content pour toi, et fier aussi. » Content que t’aies réussi à aussi bien avancer dans la vie sans moi, soulagé aussi. 

COSMIC SHEEP.


prisoner of today

≈ I hitched a ride until the coast to leave behind, all of my ghosts. Searching for something, I couldn't find at home. Can't get no job, can you spare a dime? Just one more hit, and I'll be fine. I swear to God, this'll be my one last time.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t12268-seems-like-the-sky-has-turned-grey-jugson http://www.30yearsstillyoung.com/t12309-je-bois-pour-oublier-qu-on-m-a-oublie-jugson http://www.30yearsstillyoung.com/t12333-jugson-jensen

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #15 - thing is, i need you to make it through (jules)   Aujourd'hui à 14:39

Revenir en haut Aller en bas
 

#15 - thing is, i need you to make it through (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-