AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Time to move on | Ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

l'incompréhension

ÂGE : 28 ans, c'est déjà beaucoup trop
STATUT : Doit-on vraiment se prononcer ?
MÉTIER : Je viens de fonder ma propre maison de couture, dont je suis la directrice artistique et la styliste.
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 2683 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Mon grand-frère Matteo vient tout juste de revenir d'entre les morts alors que nous le pensions mort dans l'explosion de son campement militaire △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de mon ex-fiancé △ J'ai grandi à Brisbane, fais mes études à Sydney puis j'ai suivi mon ex-fiancé à Adelaide avant de revenir dans ma ville natale après l'avoir quitté
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo&SorenMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#7
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#1
╌╌╌
Maybe in another life and in another timeHeren#2
╌╌╌
Beyond the ties of bloodKaecy#2
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#5 (fb)
╌╌╌
The most painful goodbyes are the ones that are never meant to be △ Cléo
╌╌╌
A friend who has become a brotherAdriel#2
╌╌╌
Amelia#1Austin#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Jordan (rencontre dans la boutique) △ Kara (dans un café)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©vinyles idylles
DC : Charlie Chéri & Elea Bella
INSCRIT LE : 13/08/2015

MessageSujet: Time to move on | Ben   Dim 20 Nov - 1:11



❝ Time to move on ❞

Ben & Heidi
You're my best friend all right ? You don't have to tell me I'm yours. But the way I see it, we're a team. Without you, I'm just the dynamic Uno. △
Parfois sans savoir exactement pourquoi, ni comment, il y avait des personnes qui rentraient dans votre vie de façon tout à fait inattendue. Des personnes avec qui, à priori, vous aviez peu de chance de tisser des liens forts, qui perdureraient malgré le temps qui passe et les kilomètres qui séparent, et qui pourtant, sans que vous sachiez réellement comment, arrivaient à se creuser peu à peu une place immuable au fond de votre cœur. La première fois que j’avais vu Ben, je n’aurais jamais pu croire que nous serions devenus si proches avec le temps. Beau parleur, belle gueule, dragueur de supermarché comme j’aimais à l’appeler, irresponsable sur les bords, il était à l’antipode des personnes que j’avais eu l’habitude de fréquenter jusque-là. Une chose était sûre cependant, sans Dean, Ben et moi ne nous serions jamais rapprochés de cette façon. Mais j’avais eu la bonne idée de m’enticher du meilleur ami de Benjamin et je m’étais donc retrouvée à devoir le côtoyer régulièrement. Progressivement, j’étais néanmoins parvenue à découvrir la personne qu’il était sous cette carapace de Don Juan moderne. Malgré tous mes à priori, je devais avouer que c’était son côté désinvolte qui m’avait séduite au premier abord, la façon dont il se sentait libre et ne s’embarrassait pas de ce que l’on pouvait penser de lui. Avec le temps, j’avais découvert que j’appréciais également son humour ; puis sans crier gare je m’étais retrouvée à aimer la majeure partie de ses traits de caractère, les bons comme les mauvais et aussi contraignant pouvaient-ils être. Avec les années, je m’étais inexorablement rapprochée de lui, je me sentais investie de la mission de le protéger de lui-même et de ses excès en tous genre. J’étais souvent la voix qui le ramenait à la raison et sûrement la seule voix qui parvenait à lui faire entendre raison par moments. Et puis, d’un coup, sans crier gare, un matin je m’étais réveillée en me rendant compte que je ne pourrais plus jamais vivre sans lui. Ce qui était étonnant, c’était qu’à mesure que ma relation avec Dean se dégradait et que je me détachais de mon ex-fiancé, ma relation avec Ben, elle, s’en retrouvait comme renforcée. L’exemple le plus flagrant m’avait sauté à la figure quand, suite à la disparition de mon frère, c’était avant tout auprès de lui que j’étais venue chercher du soutien tandis que je ne parvenais pas réellement à parler de tout ça avec Dean qui avait pourtant essayé de m’aider à traverser cette passe difficile. Le soir où j’avais quitté Dean sur un coup de tête, je m’étais arrêtée sur le chemin de l’aéroport chez Ben pour lui dire au revoir ainsi qu’à Adam. Ces adieux m’avaient brisé le cœur, bien plus que de quitter Dean. Et comme je n’en avais pas moins attendu de lui, Ben m’avait laissé partir en m’assurant que si j’en ressentais le besoin, il ne fallait pas que je me retienne. Alors j’étais partie pour Brisbane le soir-même, laissant mon meilleur ami et son fils que je considérais presque comme le mien derrière moi ainsi que celui qui était sûrement l’homme de ma vie. Aujourd’hui, je ne regrettais rien de ma décision et je savais que j’avais fait le bon choix pour moi. J’appréciais ma vie ici et j’avais enfin pu m’accomplir professionnellement parlant. Mais les premiers mois à Brisbane avaient été une réelle épreuve, d’autant plus que j’avais dû affronter tout ceci sans la présence rassurante et apaisante de Ben à mes côtés. Et au fond, je ne m’étais jamais réellement faite à l’idée de ne plus l’avoir près de moi. Evidemment, cette sensation de vide avait été rapidement comblée quand Ben était venu s’installer ici, à Brisbane, pour mon plus grand plaisir. Les choses n’étaient plus comme à Adelaide, où je passais la majorité de mon temps en sa compagnie, parce que nous étions tous les deux occupés ici. Mais notre amitié s’était comme renforcée malgré tout ceci. Je gardais toujours Adam quand Ben en avait besoin, je passais de temps en temps pour manger avec eux, mais le fait qu’ils logent hors de la ville n’aidait pas réellement à nous voir régulièrement. C’était d’ailleurs pour palier à ce petit problème que je me retrouvais à conduire la voiture de ma mère (n’en ayant pas moi-même) jusqu’à la banlieue de Brisbane. Je me garais rapidement avant de descendre du véhicule pour venir toquer chez Ben. Une petite pointe d’excitation s’était emparée de moi : aujourd’hui les Brody investissaient le centre-ville, à quelques minutes à pied de chez moi et je ne pouvais pas rêver mieux. Après avoir sonné, j’ouvrais la porte pour pénétrer chez eux. Aussitôt Adam se précipitait vers moi en courant à toute vitesse et je me baissais pour l’intercepter au passage et le serrer contre moi. « Alors champion ! Prêt à déménager ? » Et alors que le petit me répondait, Ben faisait apparition dans l’entrée et je me redressais pour lui adresser, avec un petit sourire en coin : « Il parait que vous cherchez le service de déménagement ? Parce qu’il paraît que je suis la meilleure du coin dans ce domaine » Je venais déposer un baiser sur sa joue, comme je le faisais souvent avant de le doubler pour contempler l’ampleur de la tâche. « En tous les cas, je pense qu’on a tout intérêt à s’y mettre rapidement » dis-je, les bras croisés sur la poitrine avant de détourner le regard du salon pour les reposer sur Ben, avec un air un brin amusé.
©BESIDETHECROCODILE





.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459
 

Time to move on | Ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-