AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Is it the end or a new beginning? ~ Jauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

le coeur partagé

ÂGE : 30 ans (26/11/1986). Le voilà désormais trentenaire.
SURNOM : Juju, le frisé.
STATUT : Les sentiments sont là... les imprévus aussi.
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires. Il s'est associé à Eireen Murrough.
LOGEMENT : Pine Rivers, loft #469. Souvent en compagnie de sa Khaleesi.

POSTS : 3197 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il est né à Londres mais a grandi à New-York ∆ Il a des origines italiennes mais il ne parle pas la langue ∆ Il a les permis voiture & moto ∆ Il n'a jamais été amoureux ∆ Il sait jouer de la guitare ∆ Il ne fume pas ∆ Il est ambidextre ∆ Il porte des lunettes ∆ Il vient d'apprendre que Lauren serait enceinte de lui.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : [3/3] Grimes familyLauren-Rose (#5)Madison (#9).
RPs EN ATTENTE : Camber ∆ Cieran ∆ Eireen (#2) ∆ Kim ∆ Nathan (#2).
RPs TERMINÉS :
Jauren ♥

Family ♥

PSEUDO : Firestone.
AVATAR : Kit Harington.
CRÉDITS : astra (signature).
DC : James Sexy Evans & Bryan Badass Foster.
INSCRIT LE : 27/06/2015

MessageSujet: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Dim 20 Nov - 16:33


Is it the end or a new beginning?
Jauren


La nouvelle que Madison lui avait apprise l’avait complètement bouleversé. Julian n’arrivait pas à y croire, c’était une bombe qui lui avait explosé à la figure. Lauren, enceinte. Rien que d’y penser lui retournait l’estomac. Il n’arrivait pas à se faire à l’idée, c’était un cauchemar. Et pourtant, tout indiquait que cette histoire était sérieuse. Madison était tellement chamboulée quand elle était venue chez lui, elle ne pouvait pas avoir mal compris les propos de la scénariste. L’italien avait laissé quelques jours s’écouler depuis la venue de l’anglaise chez lui, le temps de diriger la nouvelle. Et s’il était allé voir Lauren dans la foulée, peut-être aurait-il fait une connerie vue l’état dans lequel il se trouvait. Car Julian n’était pas prêt pour avoir un enfant, et encore moins avec son ex-fiancée. Il n’avait jamais eu un bon feeling avec les enfants, il ne se voyait pas père avant plusieurs années. Et maintenant que sa vie s’améliorait, qu’il retrouvait un sens pour avancer, maintenant que Madison et lui pouvaient vivre leur histoire sans se soucier du reste, voici qu’encore une fois tout était remis en cause. Et encore une fois, cela concernait Lauren et Madison n’y était pour rien. Depuis qu’ils se fréquentaient, Madison n’avait fait que subir les erreurs et états d’âme du natif de Londres. Elle n’était pas épargnée, et pourtant elle continuait de lui pardonner et de rester à ses côtés. Mais cette fois était peut-être l’erreur de trop, sûrement même. Car oui, c’était lui le fautif. Julian avait profité de ces jours pour réfléchir à la situation et il ne pouvait plus feindre l’innocence ni même s’en prendre à Lauren continuellement, il devait reconnaître sa part de responsabilité. C’était lui qui ne s’était pas empêché de coucher avec elle jusqu’à la fin. C’était lui qui avait décidé de ne pas aller la voir alors qu’elle lui avait envoyé un SMS pour lui demander de passer à la villa. Mais non, il avait eu un imprévu et ensuite il avait décidé qu’il ne voulait pas la voir, qu’elle se fichait de lui et que ce n’était qu’un subterfuge pour le revoir. Il s’était apparemment bien trompé. Peut-être que s’il l’avait su en premier il aurait su comment l’annoncer à Madison, il aurait trouvé les bons mots pour lui parler. Au lieu de ça, l’organisatrice avait été la première à l’apprendre et ça avait été une catastrophe. A tel point qu’elle lui avait encore une fois reproché ses erreurs, ses défauts, ses faiblesses. Et elle avait entièrement raison, c’était bien ça le pire. Mais il espérait pouvoir recoller les morceaux, maintenant qu’il était certain d’éprouver certains sentiments envers la brune… Mais la priorité n’était pas là, plus maintenant. Avant il devait savoir ce qu’il en était de Lauren, de sa grossesse. Ce qui allait se passer, ce qu’elle voulait… Mais surtout il voulait vérifier que tout cela était vrai, que Madison ne s’était pas faite duper par une supercherie de la rousse. Alors sans prévenir, Julian sortit de chez lui, monta dans sa voiture et prit la direction de Logan City. Lorsqu’il arriva, il resta plusieurs minutes à l’arrêt, perdu dans ses pensées. Etait-il prêt à la revoir ? Enceinte de surcroit ? Il savait que sa vie allait sûrement changer à jamais si toute cette histoire était véridique, mais était-il prêt à l’accepter ? Avait-il seulement le choix ? Il n’était pas sûr que Sean, Milena ou ses parents lui pardonnent de refuser la paternité de l’enfant. Serait-il assez fort pour se mettre sa famille à dos, pour refuser son héritage ? Sûrement que non… Il prit une profonde inspiration et alla sonner à la porte de la villa. L’italien n’avait même pas pris la peine d’envoyer un message à la scénariste. Peut-être qu’elle n’était pas là, peut-être qu’il allait devoir rentrer et prendre son mal en patience. Heureusement pour lui, son ex était là puisque la porte s’ouvrit devant lui. Aussitôt, Julian s’engouffra à l’intérieur de la villa. Il ne voulait pas rester sur le pas de la porte – ne sachant pas si le ton allait monter ou non. Il resta dos à elle, son regard vagabondant sur ces murs qui avaient été les siens durant des années. Puis il soupira. « Est-ce que c’est vrai ? » demanda-t-il de but en blanc. Il se retourna lentement vers la jeune femme et son regard se posa instinctivement sur son ventre. Il lui semblait plus rond mais il n’en était pas sûr, peut-être qu’il se faisait des idées… ou peut-être qu’il refusait de voir la réalité. « Tu es enceinte ? » Son regard remonta lentement vers le visage de Lauren, où il fut frappé par la blondeur de ses cheveux. C’était nouveau, mais il ne fit aucune remarque à ce sujet.  « De moi ? » La précision était importante, puisqu’il ne serait pas dans cet état si l’enfant était d’un autre.


© ACIDBRAIN



Past & future?
Madian/Jauren ☽ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t2899-julian-grimes-do-you-want-to-play-with-me http://www.30yearsstillyoung.com/t10596-julian-grimes-in-the-end-we-only-regret-the-chances-we-didn-t-take http://www.30yearsstillyoung.com/t2914-julian-grimes http://www.30yearsstillyoung.com/t3730-julian-grimes

l'amoureuse bafouée

ÂGE : 29 ans - 13 Mai 87
SURNOM : La fille sur le pont
STATUT : anciennement fiancé, maintenant hérante
MÉTIER : scénariste
LOGEMENT : 20, Logan City

POSTS : 419 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : New Yorkaise ▲ père absent durant son enfance, ce qui l'a blessée ▲ sa famille est riche ▲ elle a eu deux hommes seulement dans sa vie, Mathias son premier amour est mort d'un cancer ▲ Lauren a fait une dépression après ça ▲ Devenu scénariste ▲ Ses parents lui ont présentés Julian comme fiancé, elle l'a de suite aimé et l'a suivi partout ▲ C'est fini avec Julian, ce qui l'a mis au plus mal ▲ Elle a couché avec Alejandro ▲ Elle est enceinte mais ne sait pas de qui...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

PSEUDO : Queen-Juliette
AVATAR : Emma Stone
CRÉDITS : Candy Apple signature
DC : Masha & Juliane
INSCRIT LE : 28/06/2015

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Dim 20 Nov - 18:15


Is it the end or a new beginning?
Jauren


La visite de Julian, je l’avais attendu, attendu, attendu. Alejandro avait disparu totalement de ma vie et c’était un mal pour un bien, ce garçon, je m’en rendais compte il n’aurait pu m’apporter que du mal. Il ne tenait pas à moi, j’étais une fille de plus sur sa liste, et je croyais naïvement qu’il pouvait me faire sortir de ma mauvaise passe après ma rupture difficile. Je n’avais trouvé rien de mieux à faire que de coucher avec le figurant de ma série que je trouvais canon, lui il voulait juste se taper sa bosse et c’est tout. J’avais toujours était conne dans les sentiments, avec Julian et avec lui ça n’avait pas changé. Il avait disparu après avoir eu ce qu’il voulait, et m’avoir traité de cinglé, apparemment c’est un truc très masculin de me dire que je suis une folle sans jamais se remettre en question sois même. J’avais ainsi commencé à faire ma vie de mon côté, seule, comme je devais le faire pour le reste de ma vie maintenant jusqu'à ce que quelque chose de nouveau et de beau m’arrive. Première étape ça avait été le test et la prise de sang pour confirmer la grossesse, c’était positif. Il fallait se rendre à l’évidence. La date de la conception du gosse laissait clairement pressentir que Julian était bel et bien le père. J’avais essayé de le joindre et comme d’habitude je m’étais prise une veste, même si il affirmait par message qu’il n’était plus un enfant et que nous pouvions discuter et bien il n’était jamais venu au rendez-vous. Difficile donc de lui dire que j’étais enceinte et à plus de deux mois de grossesse, je commençais à faire mes premiers achats même si je n’avais pas encore fait mon échographie. Je prenais aussi pas mal de cachet, toute personne normal et plaqué passe son temps à boire du vin et fumer des pétards. Moi je peux faire ni l’un ni l’autre donc réflexe humain, je prends des antis dépresseurs que mon médecin m’a prescrit. Je plane un peu mais au moins j’arrête de réfléchir à la nullité de ma vie et je me dis que dans quelques semaines, quand tout ira mieux je pourrais arrêter ces merdes. En même temps peut être que la situation ne s’arrangera pas mais je n’ai d’autre choix que d’espérer car être seule et enceinte ce n’est pas terrible comme truc. Ces cachets me faisaient par contre des effets secondes un peu étrange, et on avait l’impression souvent que j’étais soit bourré, soit sur une autre planète. Alors que j’étais entrain de parler avec Austin sur facebook, qui était revenu en courant sur la toile depuis que j’avais changé mon état sentimental passant de « fiancé » à « célibataire », j’entendis comme un bruit de voiture arrivé. Je me demandais qui pouvait venir à cette heure là, et comme j’étais toujours très angoissée, je ne pu m’empêcher de regarder à la fenêtre. C’était bel et bien Julian, la petite garce que j’avais croisé au magasin pour enfant avait donc fait correctement son travail en reportant tout à Julian pour bien mettre la merde entre nous deux. Pas grave, de toute façon, il devait bien savoir la vérité un jour ou l’autre mais j’aurais préféré qu’il le sache de ma bouche tant pis. J’ouvris alors la porte avant de le voir, il était blanc comme un linge, on aurait dit qu’il avait vu un mort. Je me mis à rire lorsqu’il me demanda si c’était vrai, putain, il m’avait toujours pris pour un monstre ou quoi, comme si j’étais le genre de meuf à mentir sur ça. C’était un rire plutôt nerveux mais je savais que ça allait l’énerver. Rien à faire à vrai dire, c’était lui le fautif à 200%, exactement comme le jour de mon agression sexuelle, il n’avait pas bougé le petit doigt et après il disait que tout était ma faute mais je ne pouvais pas accepter ça. Cette fois si ce n’est pas moi qui allait être la femme à ramper derrière lui, cette fois si c’était moi qui était supérieur à lui car je détenais des informations qu’il voulait savoir. « Mais t’es complètement con ou quoi ? Tu crois que je suis du genre à te demander de venir, à vouloir te parler pour rien…Non en faite, c’est pas une question. Tu es con… En tout cas la petite allumeuse brune a bien fait son boulot d'aller tout te répéter comme un petit chien...». Pour ne pas venir alors que c’était très urgent, oui, il était con mais de toute façon rien à foutre de ce qu’il avait à me dire, trop tard pour avorter, aucune envie de le faire. Je me mis à rire, prenant la chose avec détachement, ça me faisait trop rire de le voir paniquer, pour une fois que la situation était renversé, j’avais les cartes en main et lui n’était qu’un petit pantin qui attendait mes informations capitales qui pouvait bouleverser sa petite vie rangée. « Je suis enceinte et sous médicament, j’ai pas le droit de boire et de fumer alors faut bien trouver une alternative quand on se retrouve seule du jour au lendemain avec un gosse sur les bras. T’inquiètes pas c’est un truc typiquement féminin, quand on se fait plaquer, une nouvelle couleur de cheveux, baiser avec tous les mecs qui vous passent sous la main, une bonne cuite et ça repart… ». Il doit se demander à qui il parle car je n’ai jamais été ce genre de fille et voilà la question qui fâche. Qui était le papa ? J’arrêtais un peu de me marrer mais ces médicaments me mettaient vraiment dans un état…D’absence de sentiments, comme si tout allait bien et que j’allais me réveiller parfaitement en forme. « Et bien comme je viens de le dire, ça aurait pu être d’un inconnu avec qui j’ai couché juste après notre rupture mais non, le bébé est bien de toi. Félicitations Julian, tu vas être papa ». Je lui tends les résultats de ma prise de sang, car je sais qu’il va mettre en doute mes propos, comme d’habitude.


© ACIDBRAIN



like a bullet train.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t2930-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t2983-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t3712-lauren-rose-davis?highlight=lauren
 

Is it the end or a new beginning? ~ Jauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-