AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Découvre le du forum
et n'hésite pas à participer !


Partagez | 
 

 Is it the end or a new beginning? ~ Jauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

le coeur partagé
le coeur partagé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (26/11/1986).
SURNOM : Juju, le frisé.
STATUT : En couple avec Madison à qui il vient d'avouer ses sentiments... mais son ex est (peut-être) enceinte de lui.
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires, associé à Eireen Murrough.
LOGEMENT : Pine Rivers, loft #469. Sa Khaleesi n'est jamais très loin.

POSTS : 3336 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il est né à Londres mais a grandi à New-York ∆ Il a des origines italiennes mais il ne parle pas la langue ∆ Il a les permis voiture & moto ∆ Il sait jouer de la guitare ∆ Il est ambidextre ∆ Il porte des lunettes ∆ Il a été alcoolique mais il s'en est sorti ∆ Lauren pense être enceinte de lui ce qu'il refuse de croire.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : [3/3] Grimes familyLauren-Rose (#5)Madison (#9).
RPs EN ATTENTE : Alvaro ∆ Camber ∆ Cieran ∆ Eireen (#2) ∆ Jamie ∆ Nathan (#2) ∆ Victoria.
RPs TERMINÉS :
Jauren ♥

Family ♥

PSEUDO : Firestone.
AVATAR : Kit Harington.
DC : James Sexy Evans & Bryan Badass Foster.
INSCRIT LE : 27/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2899-julian-grimes-do-you-want-to-play-with-me http://www.30yearsstillyoung.com/t10596-julian-grimes-in-the-end-we-only-regret-the-chances-we-didn-t-take http://www.30yearsstillyoung.com/t2914-julian-grimes http://www.30yearsstillyoung.com/t3730-julian-grimes

MessageSujet: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Dim 20 Nov - 16:33



Is it the end or a new beginning?
Jauren


La nouvelle que Madison lui avait apprise l’avait complètement bouleversé. Julian n’arrivait pas à y croire, c’était une bombe qui lui avait explosé à la figure. Lauren, enceinte. Rien que d’y penser lui retournait l’estomac. Il n’arrivait pas à se faire à l’idée, c’était un cauchemar. Et pourtant, tout indiquait que cette histoire était sérieuse. Madison était tellement chamboulée quand elle était venue chez lui, elle ne pouvait pas avoir mal compris les propos de la scénariste. L’italien avait laissé quelques jours s’écouler depuis la venue de l’anglaise chez lui, le temps de diriger la nouvelle. Et s’il était allé voir Lauren dans la foulée, peut-être aurait-il fait une connerie vue l’état dans lequel il se trouvait. Car Julian n’était pas prêt pour avoir un enfant, et encore moins avec son ex-fiancée. Il n’avait jamais eu un bon feeling avec les enfants, il ne se voyait pas père avant plusieurs années. Et maintenant que sa vie s’améliorait, qu’il retrouvait un sens pour avancer, maintenant que Madison et lui pouvaient vivre leur histoire sans se soucier du reste, voici qu’encore une fois tout était remis en cause. Et encore une fois, cela concernait Lauren et Madison n’y était pour rien. Depuis qu’ils se fréquentaient, Madison n’avait fait que subir les erreurs et états d’âme du natif de Londres. Elle n’était pas épargnée, et pourtant elle continuait de lui pardonner et de rester à ses côtés. Mais cette fois était peut-être l’erreur de trop, sûrement même. Car oui, c’était lui le fautif. Julian avait profité de ces jours pour réfléchir à la situation et il ne pouvait plus feindre l’innocence ni même s’en prendre à Lauren continuellement, il devait reconnaître sa part de responsabilité. C’était lui qui ne s’était pas empêché de coucher avec elle jusqu’à la fin. C’était lui qui avait décidé de ne pas aller la voir alors qu’elle lui avait envoyé un SMS pour lui demander de passer à la villa. Mais non, il avait eu un imprévu et ensuite il avait décidé qu’il ne voulait pas la voir, qu’elle se fichait de lui et que ce n’était qu’un subterfuge pour le revoir. Il s’était apparemment bien trompé. Peut-être que s’il l’avait su en premier il aurait su comment l’annoncer à Madison, il aurait trouvé les bons mots pour lui parler. Au lieu de ça, l’organisatrice avait été la première à l’apprendre et ça avait été une catastrophe. A tel point qu’elle lui avait encore une fois reproché ses erreurs, ses défauts, ses faiblesses. Et elle avait entièrement raison, c’était bien ça le pire. Mais il espérait pouvoir recoller les morceaux, maintenant qu’il était certain d’éprouver certains sentiments envers la brune… Mais la priorité n’était pas là, plus maintenant. Avant il devait savoir ce qu’il en était de Lauren, de sa grossesse. Ce qui allait se passer, ce qu’elle voulait… Mais surtout il voulait vérifier que tout cela était vrai, que Madison ne s’était pas faite duper par une supercherie de la rousse. Alors sans prévenir, Julian sortit de chez lui, monta dans sa voiture et prit la direction de Logan City. Lorsqu’il arriva, il resta plusieurs minutes à l’arrêt, perdu dans ses pensées. Etait-il prêt à la revoir ? Enceinte de surcroit ? Il savait que sa vie allait sûrement changer à jamais si toute cette histoire était véridique, mais était-il prêt à l’accepter ? Avait-il seulement le choix ? Il n’était pas sûr que Sean, Milena ou ses parents lui pardonnent de refuser la paternité de l’enfant. Serait-il assez fort pour se mettre sa famille à dos, pour refuser son héritage ? Sûrement que non… Il prit une profonde inspiration et alla sonner à la porte de la villa. L’italien n’avait même pas pris la peine d’envoyer un message à la scénariste. Peut-être qu’elle n’était pas là, peut-être qu’il allait devoir rentrer et prendre son mal en patience. Heureusement pour lui, son ex était là puisque la porte s’ouvrit devant lui. Aussitôt, Julian s’engouffra à l’intérieur de la villa. Il ne voulait pas rester sur le pas de la porte – ne sachant pas si le ton allait monter ou non. Il resta dos à elle, son regard vagabondant sur ces murs qui avaient été les siens durant des années. Puis il soupira. « Est-ce que c’est vrai ? » demanda-t-il de but en blanc. Il se retourna lentement vers la jeune femme et son regard se posa instinctivement sur son ventre. Il lui semblait plus rond mais il n’en était pas sûr, peut-être qu’il se faisait des idées… ou peut-être qu’il refusait de voir la réalité. « Tu es enceinte ? » Son regard remonta lentement vers le visage de Lauren, où il fut frappé par la blondeur de ses cheveux. C’était nouveau, mais il ne fit aucune remarque à ce sujet.  « De moi ? » La précision était importante, puisqu’il ne serait pas dans cet état si l’enfant était d’un autre.


© ACIDBRAIN



Past & future?
Madian/Jauren ☽ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.


Revenir en haut Aller en bas

l'amoureuse bafouée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans - 13 Mai 87
SURNOM : La fille sur le pont
STATUT : anciennement fiancé, maintenant hérante
MÉTIER : scénariste
LOGEMENT : 20, Logan City

POSTS : 450 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à NY, d’une famille riche ▲ père absent et très dur▲ elle a connu trois hommes dans sa vie, Mathias mort d’un cancer, Julian son ex fiancé et Alejandro, histoire d’un soir, connu après sa rupture ▲ elle a fait une dépression après la mort de Mathias et ses parents l’ont fiancé avec Julian▲ elle a subit une agression sexuelle à Brisebane, c’est son secret ▲ elle est enceinte de Julian qui est en couple avec Madison ▲ Son médecin est Maël ▲Depuis sa rupture, elle reprend des cachets
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

PSEUDO : Queen-Juliette
AVATAR : Emma Stone
CRÉDITS : lions tears signature
DC : Masha & Juliane
INSCRIT LE : 28/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2930-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t2983-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t3712-lauren-rose-davis?highlight=lauren

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Dim 20 Nov - 18:15



Is it the end or a new beginning?
Jauren


La visite de Julian, je l’avais attendu, attendu, attendu. Alejandro avait disparu totalement de ma vie et c’était un mal pour un bien, ce garçon, je m’en rendais compte il n’aurait pu m’apporter que du mal. Il ne tenait pas à moi, j’étais une fille de plus sur sa liste, et je croyais naïvement qu’il pouvait me faire sortir de ma mauvaise passe après ma rupture difficile. Je n’avais trouvé rien de mieux à faire que de coucher avec le figurant de ma série que je trouvais canon, lui il voulait juste se taper sa bosse et c’est tout. J’avais toujours était conne dans les sentiments, avec Julian et avec lui ça n’avait pas changé. Il avait disparu après avoir eu ce qu’il voulait, et m’avoir traité de cinglé, apparemment c’est un truc très masculin de me dire que je suis une folle sans jamais se remettre en question sois même. J’avais ainsi commencé à faire ma vie de mon côté, seule, comme je devais le faire pour le reste de ma vie maintenant jusqu'à ce que quelque chose de nouveau et de beau m’arrive. Première étape ça avait été le test et la prise de sang pour confirmer la grossesse, c’était positif. Il fallait se rendre à l’évidence. La date de la conception du gosse laissait clairement pressentir que Julian était bel et bien le père. J’avais essayé de le joindre et comme d’habitude je m’étais prise une veste, même si il affirmait par message qu’il n’était plus un enfant et que nous pouvions discuter et bien il n’était jamais venu au rendez-vous. Difficile donc de lui dire que j’étais enceinte et à plus de deux mois de grossesse, je commençais à faire mes premiers achats même si je n’avais pas encore fait mon échographie. Je prenais aussi pas mal de cachet, toute personne normal et plaqué passe son temps à boire du vin et fumer des pétards. Moi je peux faire ni l’un ni l’autre donc réflexe humain, je prends des antis dépresseurs que mon médecin m’a prescrit. Je plane un peu mais au moins j’arrête de réfléchir à la nullité de ma vie et je me dis que dans quelques semaines, quand tout ira mieux je pourrais arrêter ces merdes. En même temps peut être que la situation ne s’arrangera pas mais je n’ai d’autre choix que d’espérer car être seule et enceinte ce n’est pas terrible comme truc. Ces cachets me faisaient par contre des effets secondes un peu étrange, et on avait l’impression souvent que j’étais soit bourré, soit sur une autre planète. Alors que j’étais entrain de parler avec Austin sur facebook, qui était revenu en courant sur la toile depuis que j’avais changé mon état sentimental passant de « fiancé » à « célibataire », j’entendis comme un bruit de voiture arrivé. Je me demandais qui pouvait venir à cette heure là, et comme j’étais toujours très angoissée, je ne pu m’empêcher de regarder à la fenêtre. C’était bel et bien Julian, la petite garce que j’avais croisé au magasin pour enfant avait donc fait correctement son travail en reportant tout à Julian pour bien mettre la merde entre nous deux. Pas grave, de toute façon, il devait bien savoir la vérité un jour ou l’autre mais j’aurais préféré qu’il le sache de ma bouche tant pis. J’ouvris alors la porte avant de le voir, il était blanc comme un linge, on aurait dit qu’il avait vu un mort. Je me mis à rire lorsqu’il me demanda si c’était vrai, putain, il m’avait toujours pris pour un monstre ou quoi, comme si j’étais le genre de meuf à mentir sur ça. C’était un rire plutôt nerveux mais je savais que ça allait l’énerver. Rien à faire à vrai dire, c’était lui le fautif à 200%, exactement comme le jour de mon agression sexuelle, il n’avait pas bougé le petit doigt et après il disait que tout était ma faute mais je ne pouvais pas accepter ça. Cette fois si ce n’est pas moi qui allait être la femme à ramper derrière lui, cette fois si c’était moi qui était supérieur à lui car je détenais des informations qu’il voulait savoir. « Mais t’es complètement con ou quoi ? Tu crois que je suis du genre à te demander de venir, à vouloir te parler pour rien…Non en faite, c’est pas une question. Tu es con… En tout cas la petite allumeuse brune a bien fait son boulot d'aller tout te répéter comme un petit chien...». Pour ne pas venir alors que c’était très urgent, oui, il était con mais de toute façon rien à foutre de ce qu’il avait à me dire, trop tard pour avorter, aucune envie de le faire. Je me mis à rire, prenant la chose avec détachement, ça me faisait trop rire de le voir paniquer, pour une fois que la situation était renversé, j’avais les cartes en main et lui n’était qu’un petit pantin qui attendait mes informations capitales qui pouvait bouleverser sa petite vie rangée. « Je suis enceinte et sous médicament, j’ai pas le droit de boire et de fumer alors faut bien trouver une alternative quand on se retrouve seule du jour au lendemain avec un gosse sur les bras. T’inquiètes pas c’est un truc typiquement féminin, quand on se fait plaquer, une nouvelle couleur de cheveux, baiser avec tous les mecs qui vous passent sous la main, une bonne cuite et ça repart… ». Il doit se demander à qui il parle car je n’ai jamais été ce genre de fille et voilà la question qui fâche. Qui était le papa ? J’arrêtais un peu de me marrer mais ces médicaments me mettaient vraiment dans un état…D’absence de sentiments, comme si tout allait bien et que j’allais me réveiller parfaitement en forme. « Et bien comme je viens de le dire, ça aurait pu être d’un inconnu avec qui j’ai couché juste après notre rupture mais non, le bébé est bien de toi. Félicitations Julian, tu vas être papa ». Je lui tends les résultats de ma prise de sang, car je sais qu’il va mettre en doute mes propos, comme d’habitude.


© ACIDBRAIN


Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...





Revenir en haut Aller en bas

le coeur partagé
le coeur partagé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (26/11/1986).
SURNOM : Juju, le frisé.
STATUT : En couple avec Madison à qui il vient d'avouer ses sentiments... mais son ex est (peut-être) enceinte de lui.
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires, associé à Eireen Murrough.
LOGEMENT : Pine Rivers, loft #469. Sa Khaleesi n'est jamais très loin.

POSTS : 3336 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il est né à Londres mais a grandi à New-York ∆ Il a des origines italiennes mais il ne parle pas la langue ∆ Il a les permis voiture & moto ∆ Il sait jouer de la guitare ∆ Il est ambidextre ∆ Il porte des lunettes ∆ Il a été alcoolique mais il s'en est sorti ∆ Lauren pense être enceinte de lui ce qu'il refuse de croire.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : [3/3] Grimes familyLauren-Rose (#5)Madison (#9).
RPs EN ATTENTE : Alvaro ∆ Camber ∆ Cieran ∆ Eireen (#2) ∆ Jamie ∆ Nathan (#2) ∆ Victoria.
RPs TERMINÉS :
Jauren ♥

Family ♥

PSEUDO : Firestone.
AVATAR : Kit Harington.
DC : James Sexy Evans & Bryan Badass Foster.
INSCRIT LE : 27/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2899-julian-grimes-do-you-want-to-play-with-me http://www.30yearsstillyoung.com/t10596-julian-grimes-in-the-end-we-only-regret-the-chances-we-didn-t-take http://www.30yearsstillyoung.com/t2914-julian-grimes http://www.30yearsstillyoung.com/t3730-julian-grimes

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Dim 4 Déc - 19:56



Is it the end or a new beginning?
Jauren


Jamais de sa vie Julian n’avait été aussi stressé qu’à cet instant précis. Jamais. Pas même le jour où il avait passé le barreau de New-York, ni même celui où il avait rencontré Lauren pour la première fois, pas celui non plus où il avait quitté les États-Unis pour l’Australie, ou même le jour où il avait quitté Lauren et l’avait annoncé à ses parents. Non, absolument aucune de ces journées ne l’avait mis dans un tel état. Le teint pâle, le cœur battant la chamade, l’estomac retourné, il n’allait visiblement pas bien. Il avait l’impression d’être au bord d’un précipice, et n’importe quel choix qu’il pouvait faire signifiait la même chose pour lui : sauter. Soit il refusait son nouveau statut, dans ce cas il gardait Madison mais il perdait sa famille, son héritage et son « enfant ». Soit il reconnaissait l’enfant, mais il devait se remettre avec Lauren et il perdait Madison. C’était le choix le plus difficile qu’il ait eu à prendre. Et pour ce faire, il avait d’abord besoin d’obtenir certaines réponses de la part de son ex-fiancée. Mais visiblement, ça n’allait pas se passer très bien. La première chose que fit la rousse, c’est de rire lorsqu’il lui demanda si c’était vrai. Oui, rire. Il la fixa pendant un instant, interdit face à cette réaction. « Ça te fait rire ? » demanda-t-il les sourcils froncés. Il ne voyait absolument pas ce qu’il y avait de drôle dans cette situation. Même de son point de vue à elle, elle n’avait sûrement pas imaginé tomber enceinte de son ancien fiancé. Mais il y avec quelque chose de bizarre avec elle aujourd’hui, elle semblait… instable. « Mais t’es complètement con ou quoi ? Tu crois que je suis du genre à te demander de venir, à vouloir te parler pour rien… Non en faite, c’est pas une question. Tu es con… En tout cas la petite allumeuse brune a bien fait son boulot d'aller tout te répéter comme un petit chien... » Sur le coup, Julian ne dit rien. Il était complètement abasourdi par ce qu’il entendait, par le comportement que Lauren avait. Elle venait de l’insulter sans ménagement, et lui ne disait rien. Pire, elle avait parlé de Madison. Car oui, la « petite allumeuse brune » ne pouvait pas être quelqu’un d’autre. Le rythme cardiaque de l’avocat s’accéléra un peu plus encore. Comment connaissait-elle Madison ? Et surtout, que savait-elle ? Depuis quand ? Julian était envahi par les questions qu’il voulait poser à Lauren mais il n’eut le courage d’en poser aucune. Puis, Lauren se mit à rire une nouvelle fois. Le brun sentit la veine de son front se mettre à palpiter. Il était passablement énervé, mais surtout il était perdu. Il ne reconnaissait pas Lauren, ce n’était pas elle pour agir comme ça. Elle semblait se ficher de tout, mais surtout prendre un malin plaisir à le torturer. Elle avait toutes les cartes en mains apparemment, et cela ne plaisait pas du tout à Julian. « Je suis enceinte et sous médicament, j’ai pas le droit de boire et de fumer alors faut bien trouver une alternative quand on se retrouve seule du jour au lendemain avec un gosse sur les bras. T’inquiètes pas c’est un truc typiquement féminin, quand on se fait plaquer, une nouvelle couleur de cheveux, baiser avec tous les mecs qui vous passent sous la main, une bonne cuite et ça repart… » C’était bien trop d’informations pour lui. Julian encaissa mais un peu plus mal cette fois-ci. Il déglutit, essaya de faire le tri dans ce qu’il venait d’apprendre. Donc elle était bel et bien enceinte… et elle s’était tapée un autre homme. Étrangement, cela lui fit un effet bizarre d’imaginer Lauren avec un autre, mais il chassa rapidement ce sentiment. Ce qui le dérangeait le plus, c’était sa façon de parler. D’être aussi franche, vulgaire… d’être une connasse en vérité. Il pouvait lui reprocher bien des choses, mais elle n’avait jamais agi comme une pimbêche, contrairement à aujourd’hui. « Comment peux-tu être sûre qu’il est de moi alors ? » finit-il par demander, pas très sûr de lui. La réponse ne tarda pas à arriver. « Et bien comme je viens de le dire, ça aurait pu être d’un inconnu avec qui j’ai couché juste après notre rupture mais non, le bébé est bien de toi. Félicitations Julian, tu vas être papa. » L’avocat blêmissait à vue d’œil. « Te fous pas de ma gueule. » répliqua-t-il froidement. Il attrapa les feuilles qu’elle lui tendait et se contenta de les jeter au sol. « Ça prouve que tu es enceinte, c’est tout. » Il n’y avait absolument rien d’autre à tirer d’une prise de sang de Lauren. « Je veux un test de paternité. Jusque là, je t’interdis de dire que je suis le père de… ça. » dit-il avec dégoût en regardant le ventre de la rousse. « Parce que jusqu’à preuve du contraire, le père peut aussi bien être l’autre connard que tu t’es tapée. » Jamais il n’aurait cru Lauren capable de faire ça, jamais. « Bravo Lauren, j’espère que tu es fière de toi. » C’était peut-être incompréhensible, mais il était déçu. Énormément déçu. Il ne pensait pas que Lauren était capable de tomber si bas. « Pourquoi tu fais ça ? Pourquoi essayes-tu toujours de m’empêcher d’être heureux ? Pourquoi veux-tu tant que ça me tirer vers le bas, avec toi ? » Il ne comprenait pas pourquoi elle s’en prenait toujours à lui, pourquoi elle trouvait toujours un moyen de l’atteindre. « Tu aimes tellement me faire souffrir ? » Lui qui croyait à l’époque qu’elle ne pouvait pas être pire, il s’était trompé. Parce que ce qu’elle venait de faire dépassait largement tout le reste. « Tu as dépassé les bornes Lauren. Je ne te reconnais plus… qui es-tu ? » Sa voix se brisa en prononçant cette phrase. Il ne pouvait pas croire que c’était elle, qui lui riait au nez et qui prenait plaisir à détruire sa vie. Elle était complètement différente, comme métamorphosée. Ce n’était pas Lauren qu’il avait devant lui, il ne pouvait pas le croire. Devant lui, il ne voyait qu'une inconnue.


© ACIDBRAIN



Past & future?
Madian/Jauren ☽ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.


Revenir en haut Aller en bas

l'amoureuse bafouée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans - 13 Mai 87
SURNOM : La fille sur le pont
STATUT : anciennement fiancé, maintenant hérante
MÉTIER : scénariste
LOGEMENT : 20, Logan City

POSTS : 450 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à NY, d’une famille riche ▲ père absent et très dur▲ elle a connu trois hommes dans sa vie, Mathias mort d’un cancer, Julian son ex fiancé et Alejandro, histoire d’un soir, connu après sa rupture ▲ elle a fait une dépression après la mort de Mathias et ses parents l’ont fiancé avec Julian▲ elle a subit une agression sexuelle à Brisebane, c’est son secret ▲ elle est enceinte de Julian qui est en couple avec Madison ▲ Son médecin est Maël ▲Depuis sa rupture, elle reprend des cachets
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

PSEUDO : Queen-Juliette
AVATAR : Emma Stone
CRÉDITS : lions tears signature
DC : Masha & Juliane
INSCRIT LE : 28/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2930-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t2983-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t3712-lauren-rose-davis?highlight=lauren

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Jeu 8 Déc - 15:56



Is it the end or a new beginning?
Jauren


Je ne sais pas pourquoi j’avais cette irrésistible envie de rire, envie de lui en faire baver, de lui faire du mal autant qu’il m’avait fait du mal. Pourquoi était ce toujours à moi de payer pour ses erreurs ? Pour tout ce qu’il avait fait…Oui mon attitude était désinvolte mais pourquoi adopter un air grave ? Moi je savais depuis plusieurs semaines que j’étais enceinte et c’était encore de sa faute à lui s’il apprenait ça d’une telle façon…J’aurais bien voulu lui dire avec plus de temps, mettre les formes pour lui apprendre qu’il serait papa mais je n’avais pas eu le choix. Tout ce qu’il savait maintenant il le savait à cause de la brunette avec qui j’avais discuté au magasin de jouet, j’en étais certaine. D’ailleurs le fait qu’il soit encore plus proche que je pense m’aurait certainement fait péter un plomb si mes antidépresseurs ne faisait pas admirablement leur travail car c’est vrai que depuis que je suis ce traitement même les nouvelles les plus horribles me donnent envie de rire comme si je ne ressentais absolument plus rien : « Désolé, ça doit être mes cachets, incroyable comme quelques simples molécules peuvent vous donner en un rien de temps la sensation que tout vous passe magistralement au dessus…C’est fou la vie tout de même, comme les choses reviennent, se ressemblent, un cercle, toujours un cercle… ». Je pensais à Mathias en disant ça, après la mort de mon premier amour j’avais été au bord du gouffre et je prenais aussi des médicaments, puis j’avais rencontré et aujourd’hui je reprenais des médicaments. Un banal retour à la case départ. Est-ce que c’était mon rôle à moi de retourner toujours à la case départ, de ne pas avancer pendant que les autres construisaient leurs vies. Enfin bientôt j’allais avoir un enfant, c’est le genre de nouvelle qui vous rend heureuse normalement, totalement heureuse et qui vous dit que vous avez avancé dans la vie mais quand on tombe enceinte par accident. Cela fait plutôt pauvre fille à vrai dire, le genre de meuf qu’on voit à la télé, qui tombe enceinte à dix sept ans comme on s’assoit sur un banc. J’étais donc devenue ce genre de filles ? Super. Cela me faisait mal quand il me demandait s’il était bien le père, oui il avait raison de se poser la question mais quelque part ça me faisait mal. Oui j’avais couché avec quelqu’un d’autre mais n’était ce pas un peu sa faute à lui aussi…Il m’a laissé du jour au lendemain et j’aurais du faire comme si tout allait bien. Je ne suis pas comme cela. Je ne suis pas aussi forte que tout le monde veux bien penser. Je voulais juste l’oublier un moment, je lui réponds un peu plus sincèrement en essayant de prendre moins les choses à la légère : « La date, la date, juste ça, on était encore ensemble et moi je t’aime, je t’aurais jamais trompé, jamais… ». C’est vrai que j’appréhendais un peu sa réaction concernant l’enfant mais la seule chose qu’il voulait savoir si c’était lui le père c’est tout, il ne qualifiait même pas mon enfant avec son nom, il le désignait de « ça » comme si c’était un monstre ou un objet…J’en avais marre de ses airs supérieurs, parce qu’il ne voulait pas de l’enfant il était obligé de le traiter comme un pestiférer. Non, je ne le laisserais pas faire. « Tu ne parles pas de lui comme ça, premièrement, ton test tu l’auras en tant et en heure tant qu’il ne met pas en danger la santé de notre fils ou de notre fille. La confiance règne tellement, cette situation reflète tellement notre couple. Moi qui suis obligé de tout assumer et toi qui te dédouanes en permanence mais un enfant, ça ne se fait pas tout seul Julian… ». Je soupirais quand il parlait du mec que je m’étais tapé, tiens, comme si il était amoureux de moi. Je savais très bien qu’il n’avait pas de sentiments pour moi c’était simplement son égo qui parlait. Parce que oui j’avais pu coucher avec quelqu’un après lui, il allait faire le choqué. Me demandant si j’étais fière de moi, non mais c’est une blague ou il essayait de me donner des leçons. Il n’avait rien à m’apprendre je crois. « Fière de quoi ? Pardon, c’est moi que tu oses incriminer maintenant ? Parce que tu m’as laissé seule, avec mes vieux démons, tu es parti un soir malgré le fait que te supplies, tu es parti après 5 ans. Et lui il avait l’air gentil, il a fait semblant de s’intéresser à moi…Cela faisait des années qu’un homme ne c’était pas intéressé à moi. Qu’il m’avait pas demander comment j’allais vraiment, pourquoi je pouvais avoir des réactions si explosives à des moments, essayer de me comprendre, me comprendre vraiment…Moi je lui ai tout dit, pour lui je n’avais pas de secrets tu vois, juste parce qu’il m’avait posé des questions…Pourquoi lui dire toutes ces conneries, tout le monde s’en fou pas vrai ? C’était juste pour le sexe, ça je l’ai compris après. Pourquoi s’intéresser à Lauren-Rose pour autre chose que le sexe hein ? ». Une larme coula sur ma joue, ils étaient tous pareil au fond. Julian, le mec dans le bar qui avait failli me violer et le mec avec qui j’avais couché après ma rupture. Pareil au fond. « Je ne voulais pas être toute seule, vivre seule, la nuit, ça me fait peur, depuis Sidney ça m’a toujours fait peur. Tu sais ce dont je rêve à présent, d’un gros chien de chasse, un gros chien qui aboierait dès qu’un homme s’approcherait de moi… Ce serait mon rêve ça..». Je sortis deux verres et une bouteille du bar, j’avais bien envie de boire quelque chose de bien fort mais bien sûr c’était impossible. Je servis cependant un verre de whisky à Julian, il en buvait de temps en temps. « Arrête de jouer les victimes, chacun ses malheurs Julian, je n’ai jamais voulu t’accabler. Mon médecin m’a prescrit une pilule retirer du marché, il y a eu plusieurs cas de grossesse…Je suis pas un monstre, le monstre c’est pas moi c’est l’autre… Faut toujours que tu m’accables de trucs dont je ne suis pas responsable…Toujours ». Je me servis un peu de jus d’orange dans une bouteille transparente avant de lui dire : « Bois un verre, ça va te calmer, tu en as besoin… ». Je lui tendis son verre avant d'ajouter : « Je veux pas te faire souffrir, je sais bien que ce gosse tu n'en veux pas, moi je n'ai pas trop le choix, il est bien dans mon ventre. Je vais l'élever moi et tu seras du genre comme mon père, dans le meilleur des cas. Venant le voir une fois par semaine, lui donnant un cadeau et lui tapant sur la tête, en demandant toujours plus à son enfant, toujours trop et jamais content. Le genre de père qui qu'en tu viens de te faire plaquer au lieu de te rassurer t'envoies une lettre de trois pages en te disant que tu as toujours été laide, en dessous de ses espérances et que tout est ta faute si ton couple, ton mariage, tout ça, ça n'a pas marché, parce que tu n'es pas assez bien, que tu ne seras jamais assez bien ». Bien sûr je parlais de mon père à cet instant, si ma mère avait été plutôt compréhensive au sujet de la séparation, ce n'était son cas et il avait encore eu une occasion de me rabaisser.


© ACIDBRAIN


Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...





Revenir en haut Aller en bas

le coeur partagé
le coeur partagé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (26/11/1986).
SURNOM : Juju, le frisé.
STATUT : En couple avec Madison à qui il vient d'avouer ses sentiments... mais son ex est (peut-être) enceinte de lui.
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires, associé à Eireen Murrough.
LOGEMENT : Pine Rivers, loft #469. Sa Khaleesi n'est jamais très loin.

POSTS : 3336 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il est né à Londres mais a grandi à New-York ∆ Il a des origines italiennes mais il ne parle pas la langue ∆ Il a les permis voiture & moto ∆ Il sait jouer de la guitare ∆ Il est ambidextre ∆ Il porte des lunettes ∆ Il a été alcoolique mais il s'en est sorti ∆ Lauren pense être enceinte de lui ce qu'il refuse de croire.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : [3/3] Grimes familyLauren-Rose (#5)Madison (#9).
RPs EN ATTENTE : Alvaro ∆ Camber ∆ Cieran ∆ Eireen (#2) ∆ Jamie ∆ Nathan (#2) ∆ Victoria.
RPs TERMINÉS :
Jauren ♥

Family ♥

PSEUDO : Firestone.
AVATAR : Kit Harington.
DC : James Sexy Evans & Bryan Badass Foster.
INSCRIT LE : 27/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2899-julian-grimes-do-you-want-to-play-with-me http://www.30yearsstillyoung.com/t10596-julian-grimes-in-the-end-we-only-regret-the-chances-we-didn-t-take http://www.30yearsstillyoung.com/t2914-julian-grimes http://www.30yearsstillyoung.com/t3730-julian-grimes

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Mer 21 Déc - 18:49



Is it the end or a new beginning?
Jauren


« Désolé, ça doit être mes cachets, incroyable comme quelques simples molécules peuvent vous donner en un rien de temps la sensation que tout vous passe magistralement au dessus…C’est fou la vie tout de même, comme les choses reviennent, se ressemblent, un cercle, toujours un cercle… » Voilà ce qui expliquait en partie son comportement pour le moins agaçant. Mais ça n’expliquait pas tout pour autant. Julian continua de la fixer sans rien répondre. Il ne savait pas quoi dire, ni même quoi penser d’elle à cet instant. Elle était complètement différente de d’habitude, c’était la première fois qu’il la voyait dans cet état. En plus, il avait l’impression qu’elle essayait de lui faire comprendre quelque chose, qu’il y avait un sens caché à ce qu’elle disait. Et ce n’était pas la première fois qu’il avait cette impression, c’était déjà arrivé par le passé. Notamment le soir où il était passé à la villa pour récupérer ses affaires avant de partir. Le brun avait eu le temps d’y réfléchir et il avait un mauvais pressentiment à ce sujet, comme si Lauren lui cachait quelque chose de particulièrement important. Peut-être qu’il se faisait des idées, mais son comportement le laissait croire en tout cas. En d’autres temps et d’autres circonstances il aurait aimé s’asseoir avec elle et l’écouter parler, mais pas maintenant. Non, ce qui comptait maintenant c’était sa grossesse. L’avocat se posait des tonnes de questions, et il attendait des réponses claires et précises de celle qui aurait pu devenir sa femme. Elle avait intérêt à ne pas faire de mystère, il était dans un état psychologique tellement instable qu’il n’était pas sûr de pouvoir garder son calme. « La date, la date, juste ça, on était encore ensemble et moi je t’aime, je t’aurais jamais trompé, jamais… » Le cœur de Julian s’emballa en une fraction de seconde. Pourquoi disait-elle cela ? Était-elle au courant pour sa relation avec Madison ? Avait-elle des doutes ? Ou n’était-ce qu’une phrase au hasard, balancée sans trop savoir pourquoi. Mais il savait qu’elle était sincère, jamais elle n’aurait fait des choses dans son dos… contrairement à lui. L’italien sentit le poids de la culpabilité tordre son estomac. Il ne s’en voulait pas d’avoir connu Madison ni d’avoir vécu ce qu’il s’était passé avec elle, non, mais il regrettait la façon dont les choses avaient du se dérouler. Si c’était à refaire, il prendrait bien le soin de quitter Lauren avant tomber dans les bras de l’organisatrice. Malheureusement, il n’avait pas eu la même force de caractère à l’époque et avait préféré faire les choses en secret, faisant du mal aux deux femmes même si la rousse n’en savait rien. Et il espérait que cela continue ainsi, à quoi cela servirait-il qu’elle le sache si ce n’est à la faire souffrir ? A rien, strictement rien. « Ce n’est pas la question. » Non, qu’elle l’ait trompé ou pas ce n’était pas important. « Tu as couché avec un autre mec après moi, tu viens de me le dire. Si les dates sont proches, tu ne peux pas savoir avec certitude de qui il est. » Non, et c’était pour ça qu’il voulait un test de paternité. Il n’accepterait pas d’être père tant que ça ne serait pas marqué noir sur blanc. Et même là encore il n’était pas sûr d’accepter son nouveau rôle. Il n’empêche que Lauren avait utilisé le présent pour lui dire qu’elle l’aimait, ce qui signifiait que ses sentiments étaient toujours là. Toutefois Julian ne fit rien de cette information et ne dit rien, il n’y avait rien à dire de toute façon. Bien entendu, la scénariste n’accepta pas la façon dont Julian avait parlé du bébé qu’elle portait en elle. Il roula des yeux tout en soupirant bruyamment. Elle s’attendait à quoi d’autre ? Qu’il soit heureux que son ex lui fasse un gamin dans le dos ? Elle était d’une naïveté affligeante à certains moments. « Je vais attendre, mais pas jusqu’à sa naissance. Je veux une réponse avant. » Il ne lui laissait pas le choix, il n’allait pas rester dans cette situation pendant neuf mois et Madison lui avait bien fait comprendre qu’elle non plus ne pourrait pas vivre comme ça. Mais il comprenait que ça pouvait être dangereux au début, alors il était prêt à attendre quelques semaines pour ne pas les mettre en danger. « Ça ne se fait pas tout seul mais à ce que je sache, on n’avait jamais décidé d’en faire maintenant. Prendre la pilule, c’est ton problème par contre. » Il ne savait pas si elle avait arrêté de la prendre, oublier ou si malheureusement elle n’avait pas marché, mais en tout cas il n’y pouvait rien et c’était bel et bien elle la principale concernée. Lauren continua pour parler de sa rencontre avec son dernier amant, Julian avait envie de vomir. Bien entendu, elle en profita aussi pour lui glisser quelques reproches ce qui fit pouffer le brun. « Alors il suffit de prendre de tes nouvelles pour que tu écartes les cuisses ? » Elle racontait n’importe quoi. Il n’allait quand même pas s’en vouloir de l’avoir quittée, il ne pouvait pas rester avec elle juste parce qu’elle l’avait supplié. Elle n’avait qu’à mieux choisir ses relations et ne pas tomber dans les bras du premier venu, à son âge elle devrait le savoir. La gifle partie d'un coup et frappa Julian dans un grand claquement. Il resta interdit plusieurs secondes avant de se masser lentement sa joue douloureuse. Il l'avait bien méritée. « Pardon. » Le rousse essuya la larme qu’elle avait sur la joue puis se dirigea vers le salon de la villa, où se trouvait le bar. Julian la suivit silencieusement, écoutant ce qu’elle avait à dire. Encore une fois, elle parla de Sydney puis d’un chien pour la protéger. Bordel mais est-ce qu’il se faisait des films ou est-ce qu’il s’était passé quelque chose ? Il fouilla dans sa mémoire et pourtant il ne se souvenait pas d’une quelconque discussion à Sydney. Elle ne s’était plainte de rien, ne lui avait raconté aucun événement particulier. Il se souvenait juste que c’était là-bas qu’elle avait dévoilé son vrai visage mais rien d’autre. Aurait-il loupé quelque chose ? « Arrête de jouer les victimes, chacun ses malheurs Julian, je n’ai jamais voulu t’accabler. Mon médecin m’a prescrit une pilule retirer du marché, il y a eu plusieurs cas de grossesse…Je suis pas un monstre, le monstre c’est pas moi c’est l’autre… Faut toujours que tu m’accables de trucs dont je ne suis pas responsable…Toujours. » Voilà, il avait sa réponse. Elle n’avait pas arrêté sa pilule mais celle-ci n’était pas conforme au marché. Il soupira et attrapa le verre qu’elle lui tendait. Il le fit tourner entre ses doigts, n’étant pas sûr d’avoir envie de boire maintenant ni en sa compagnie. Cela lui rappelait de mauvais souvenirs, des soirs où il buvait pour s’endormir vite et être tranquille, sans que Lauren ne fasse une crise et sans qu’il ne s’énerve. Lauren continua de lui parler et Julian comprit que cette fois c’était vrai, qu’il n’y avait pas de piège. Elle était enceinte et elle devait vivre avec, tout comme lui. Il fallait se faire une raison. Elle continua en décrivant un père absolument horrible. Le type que Julian allait devenir selon elle. Cela lui rappelait son père, mais Julian savait qu’elle parlait du sien. Elle lui en avait déjà parlé, il savait que leurs pères se ressemblaient et c’était pourquoi ils ne les portaient pas vraiment dans leurs cœurs. C’était pour ça aussi qu’ils s’entendaient si bien et qu’ils avaient organisé ce mariage entre leurs enfants. « Je suis désolé qu’il ait réagi comme ça. C’est qu’un con. » dit-il en s’asseyant sur la chaise haute près du bar. Il poussa un long soupir. Non, ce n’était pas le genre de père qu’il voulait être. Mais il ne se voyait pas père pour autant, il ne pouvait pas se dire que l’être qui grandissait dans le ventre de Lauren était de lui. Il espérait que le test serait négatif, ce serait une libération. « Donc c’est pas des conneries ? T’es bien enceinte ? » Il avait besoin de le répéter à voix haute, et de réentendre la réponse. « Putain… » Un nouveau soupir franchit ses lèvres. Il attrapa son verre qu’il avait déposé et il en but une longue gorgée. Lauren avait raison, il en avait bien besoin. Il s’en voulait, il aurait du la quitter plus tôt ou ne plus la toucher comme Madison le lui avait dit. Mais non, il avait continué de céder aux plaisirs charnels. Il était un homme faible, et la luxure était l’un de ses pêchés. Il avait voulu profiter du fait d’avoir deux femmes pour lui jusqu’à la fin, et il en payait le prix. « Je ne sais pas ce que ça va donner Lauren, ce qu’il va se passer… mais tant que je n’aurai pas la certitude qu’il a mon sang, ne compte pas sur moi pour agir comme un père. » C’était peut-être cruel mais il préférait être honnête avec elle. C’était aussi dans son intérêt à elle de faire le test de paternité le plus tôt possible. « Je pense que le sujet est clos. » Il finit son verre d'une traite et se resservit aussitôt. Il ne voulait plus en parler, ça faisait déjà beaucoup à avaler pour ce soir. Maintenant il savait que Lauren ne l’avait pas piégé et qu’elle était vraiment enceinte, et elle savait qu’il refusait cette situation tant qu’un doute subsisterait quant à sa filiation. Il n’y avait rien de plus à ajouter. Cependant, Julian se posait une autre question. « Lauren, j’aimerais savoir… il s’est passé quelque chose à Sydney ? » La bombe était lâchée. Il tourna légèrement la tête vers elle pour la regarder droit dans les yeux. En voyant sa réaction, il savait qu’il avait visé juste. « Sois franche avec moi. » Pour la première fois en cinq ans, il lui posait cette question. Et il voulait l’écouter, si elle était prête à se confier.


© ACIDBRAIN



Past & future?
Madian/Jauren ☽ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.


Revenir en haut Aller en bas

l'amoureuse bafouée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans - 13 Mai 87
SURNOM : La fille sur le pont
STATUT : anciennement fiancé, maintenant hérante
MÉTIER : scénariste
LOGEMENT : 20, Logan City

POSTS : 450 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Né à NY, d’une famille riche ▲ père absent et très dur▲ elle a connu trois hommes dans sa vie, Mathias mort d’un cancer, Julian son ex fiancé et Alejandro, histoire d’un soir, connu après sa rupture ▲ elle a fait une dépression après la mort de Mathias et ses parents l’ont fiancé avec Julian▲ elle a subit une agression sexuelle à Brisebane, c’est son secret ▲ elle est enceinte de Julian qui est en couple avec Madison ▲ Son médecin est Maël ▲Depuis sa rupture, elle reprend des cachets
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

PSEUDO : Queen-Juliette
AVATAR : Emma Stone
CRÉDITS : lions tears signature
DC : Masha & Juliane
INSCRIT LE : 28/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2930-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t2983-lauren-rose-l-amour-est-un-tyran-qui-n-epargne-personne http://www.30yearsstillyoung.com/t3712-lauren-rose-davis?highlight=lauren

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Sam 31 Déc - 21:15



Is it the end or a new beginning?
Jauren


C’est vrai que c’est un petit choc pour Julian qui a l’habitude de me voir en furie mais tout de même moins insolente, moins provocante, je le provoque oui. Cela ne date pas d’hier pour qu’il se pose des questions mais ces questions ne semblent pas arriver jusqu'à son cerveau. Je n’ai jamais rien dit à, à personne, à commencer par la police, tout simplement parce que des milliers d’affaires de viols ne sont pas résolus alors une agression sexuelle, qu’est ce que ça pouvait bien leur faire. Je m’étais jamais senti soutenue dans ce que j’avais vécu pourtant j’avais demandé du secours. Bien réellement mais personne ne l’avait compris. Julian m’avait accusé d’avoir changé brutalement, il n’avait jamais cherché à savoir pourquoi et à partir de là, tout avait foutu le camp. Pour lui cette nouvelle de grossesse était tout à fait délirante et bien sûr, il essayait de chercher une autre solution, quelqu’un à qui refiler le bébé mais il fallait juste qu’il comprenne que non, les chances que ce soit quelqu’un d’autre était faible. C’est pour ça que j’ajoutais que je n’avais pas eu d’autres liaisons pour ne pas qu’il pense que cet enfant pouvait être de quelqu’un d’autre, pour moi il était à 200% de Julian, la date sur la prise de sang, tout coïncider. Je me mis à sourire avant de l’imiter : « Je veux une réponse avant ! Mais tu t’entends Julian, tu ne penses même pas 30 secondes à la santé de l’enfant. Tout ce qui t’intéresse c’est que ce que j’ai dans le ventre soit de toi ou non. Et moi, tu penses juste deux secondes à tout ce que je vis en ce moment ? Non, pas un instant…Toujours toi, ce que tes parents vont penser et les petits changements que tout ça va apporter à ta petite vie, tiens, cela me dégoute… ». C’est vrai quoi, on avait passé 5 années ensembles. Si du jour au lendemain il lui arrivait quelque chose ou je puisse être potentiellement concernée et si cette chose était grave, j’essayerai de lui demander comme il la vit, comment il se sent. Mais une fois de plus je dois comprendre que mon vécu sur les choses n’est pas la priorité de mon fiancé. Bien sûr comme je m’en doutais il rejetait la faute sur moi, me disant que c’était à moi de gérer ma pilule…Oui et je l’avais fait. Je n’avais pas volontairement oublié ma pilule pour être enceinte parce que je sentais que les choses tournaient mal. J’avais changé de pilule, une nouvelle non efficace ou en tout cas moins efficace que la précédente et j’étais tombé enceinte, j’étais aussi victime que lui mais je ne prenais sur moi ce que visiblement il était incapable de faire. Je lui parlais d’Alejandro et je crois que si je donnais des détails c’était pour me justifier comme si j’avais fait une bêtise, je n’avais pas fait de bêtise pourtant. Et cette réflexion me fit sortir de mes gonds, pourquoi être aussi méchant ? C’était sans doute sa fierté qui en prenait un coup, il pensait être le seul et l’unique. Une claque parti, presque sans m’en rendre compte : « Il me montrait de l’intérêt, il me posait des questions que tu m’as jamais posé et il a su des choses que tu n’a jamais su, après que tu m’es laissé je suis tombé d’un pont. Et oui, ne pose pas la question, je suis volontaire tombé d’un pont. C’est lui qui a plongé dans l’eau pour me sauver alors que ma vie n’avait plus de sens. Je ne pensais pas que tout cela était motivé par la simple idée de m’avoir dans son lit. Tu voulais savoir, tu sais maintenant qu’il fallait un peu plus que simplement demandé de mes nouvelles ». Je voyais qu’il se massait la joue, oui, plutôt douloureuse sans doute cette gifle mais à quoi jouait-il au juste ? Lui aussi passait du temps en la compagnie de la brune que j’avais vu au magasin de bébé « Tu es tellement con, me faire une réflexion…Alors puisque que tu donne ton avis sur ma vie, je te questionne sur la tienne : Qui est la brune que j’ai vu au magasin de bébé et qui m’a dit ne te vouloir que du bien ? Elle avait l’air d’en savoir beaucoup sur moi et je doute qu’elle l’ai lu Public pour tant en savoir… ». Le voilà pris dans son propre jeu, il pensait simplement me donner des leçons avec Alejandro mais j’avais l’impression que c’était plutôt lui qui allait avoir à me rendre des comptes finalement. Mine de rien, cela commençait à lever le voile sur pas mal de non dits, ma tentative de suicide et maintenant le sujet de Madison. Et encore j’avais comme l’impression que ce n’était pas fini avec les nombreuses allusions que je faisais depuis quelques temps sur mon agression sexuelle. Je lui racontais ensuite pour mon père et il me disait que ce n’était qu’un con. Comme si ça le touchait. « Qu’est ce que ça te fait sincèrement, tu t’en fiches non ? ». Pour moi oui, il s’en fichait, sinon il aurait été dire directement à mes parents qu’il annulait le mariage et que ce n’était pas de ma faute mais de la sienne car il avait décidé de changer d’avis au dernier moment, l’échéance approchant. Je buvais un peu de jus d’orange avant d’ajouter : « Tu sais, si je n’avais pas été enceinte, tu m’aurais sans doute retrouvé un jour pendant à une corde et bouffer par des asticots alors certes pour toi c’est la merde cette grossesse mais bon..C’est une sorte de solution non ? Et le plus triste avec ce scénario c’est que je suis sûre que tu n’aurais pas versé la moindre larme ». Je soupirais quand il parlait de ce qui allait se passer, comme s’il allait changer les choses, il n’allait pas revenir pour l’enfant non ? Enfin je ne sais pas ce qui était pire, être en couple pour ses parents ou pour un enfant. « Je n’attendais pas moins de ta part, pourquoi essayer de s’inquiéter pour ma santé ou pour moi, le scénario se confirme dis donc, on pourrait presque en faire un film… ». Je me mis à rire et bien sûr c’était plus nerveux qu’autre chose. Un film de ma vie, peut être qu’il ferait succès tient et au moins ça avait l’intérêt d’être originale. Bizarrement après avoir annoncé que le sujet était clos, il me demanda si il c’était passé quelque chose à Sidney. Je fus tout d’abord extrêmement surprise, j’attendais cette question depuis 4 ans et elle était arrivé avec une banalité…Je ne l’avais pu vu venir. « Ah, tu poses la question ! Après 4 ans tu te poses la question, après 4 ans tu te demande si il c’est passé quelque chose ? Pourquoi maintenant ? Je ne suis plus rien pour toi et tu m’as laissé mal pendant que nous étions encore ensemble ? Quelle satisfaction offrirait le fait que je réponde à cette question ? Que veux-tu savoir au juste ? Tu sais déjà tout non, ou alors tu as fait semblant de ne pas voir ? Mais si tu veux que je réponde à cette question alors un petit conseil boit ton verre cul sec et accroche-toi à cette chaise… ». Maintenant qu’il me donnait la parole, je ne me tairais pas et mes paroles seraient à l’instar de ce que j’avais subit cru et sans filtre, alors autant qu’il se prépare.

© ACIDBRAIN


Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...





Revenir en haut Aller en bas

le coeur partagé
le coeur partagé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (26/11/1986).
SURNOM : Juju, le frisé.
STATUT : En couple avec Madison à qui il vient d'avouer ses sentiments... mais son ex est (peut-être) enceinte de lui.
MÉTIER : Avocat spécialisé en droit des affaires, associé à Eireen Murrough.
LOGEMENT : Pine Rivers, loft #469. Sa Khaleesi n'est jamais très loin.

POSTS : 3336 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il est né à Londres mais a grandi à New-York ∆ Il a des origines italiennes mais il ne parle pas la langue ∆ Il a les permis voiture & moto ∆ Il sait jouer de la guitare ∆ Il est ambidextre ∆ Il porte des lunettes ∆ Il a été alcoolique mais il s'en est sorti ∆ Lauren pense être enceinte de lui ce qu'il refuse de croire.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : [3/3] Grimes familyLauren-Rose (#5)Madison (#9).
RPs EN ATTENTE : Alvaro ∆ Camber ∆ Cieran ∆ Eireen (#2) ∆ Jamie ∆ Nathan (#2) ∆ Victoria.
RPs TERMINÉS :
Jauren ♥

Family ♥

PSEUDO : Firestone.
AVATAR : Kit Harington.
DC : James Sexy Evans & Bryan Badass Foster.
INSCRIT LE : 27/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2899-julian-grimes-do-you-want-to-play-with-me http://www.30yearsstillyoung.com/t10596-julian-grimes-in-the-end-we-only-regret-the-chances-we-didn-t-take http://www.30yearsstillyoung.com/t2914-julian-grimes http://www.30yearsstillyoung.com/t3730-julian-grimes

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Sam 21 Jan - 21:48



Is it the end or a new beginning?
Jauren


« Je veux une réponse avant ! Mais tu t’entends Julian, tu ne penses même pas 30 secondes à la santé de l’enfant. Tout ce qui t’intéresse c’est que ce que j’ai dans le ventre soit de toi ou non. Et moi, tu penses juste deux secondes à tout ce que je vis en ce moment ? Non, pas un instant…Toujours toi, ce que tes parents vont penser et les petits changements que tout ça va apporter à ta petite vie, tiens, cela me dégoute… » Julian resta silencieux, complètement interdit face aux paroles que Lauren venait de lui asséner. Que pouvait-il bien répondre de toute façon ? Elle avait raison sur toute la ligne. A aucun moment il ne s’était inquiété de la santé de l’enfant ni même de l’état de celle qui aurait pu devenir sa femme. Est-ce que la grossesse se déroulait bien ? Est-ce que l’enfant se développait normalement ? N’était-ce pas trop dur pour Lauren d’affronter ça seule ? Y avait-il des complications ? Aucune de ces questions n’avait effleuré son esprit. C’était comme s’il n’était plus capable d’empathie envers la rousse, comme s’il n’avait plus de cœur. Il avait beaucoup trop souffert avec elle, de son comportement et des épreuves qu’il avait endurées. De même qu’inconsciemment, il lui reprochait beaucoup de choses qui ont rendu sa relation avec Madison compliquée. Alors que la pauvre Lauren n’était même pas au courant de cette liaison, qui avait commencé dans son dos de surcroît. Mais bordel, était-il devenu un monstre ? Etait-ce le résultat de toutes ces années de disputes, de colère, de rancœur, nourris par ces soirées à boire encore et encore ? Il ne se reconnaissait plus. Et pourtant, malgré tout ça, il n’arrivait toujours pas à voir les choses différemment, à ressentir de l’affection pour Lauren et ce qui grandissait en elle. C’était plus fort que lui, beaucoup trop. Cet enfant ne restait qu’une aberration à ses yeux, rien de plus. Il pensait à tous ces couples qui s’aimaient plus que tout et qui n’arrivaient pas à avoir d’enfant. Et lui en aurait un avec une femme qu’il n’aimait pas ? La vie avait vraiment un sens particulier de l’humour parfois. « Comment peux-tu clamer haut et fort que tu m’aimes et pourtant continuer sans cesse de me répéter à quel point je te dégoûte ? Je ne comprends pas. » dit-il à voix haute sans vraiment attendre de réponse, il se questionnait plutôt tout seul à haute voix. Lauren avait toujours été une énigme pour lui et elle le resterait certainement. « J’espère vraiment pour toi que le père est quelqu’un d’autre. Vraiment. » Puisqu’il était un monstre, puisqu’il était si abominable, si écœurant, pourquoi voudrait-elle de lui comme père de son enfant ? Ca n’avait pas de sens. Malgré tous ses défauts, elle méritait quand même quelqu’un de mieux. Têtu comme à son habitude, Julian poursuivit en accusant Lauren d’être responsable de cette situation. Elle prit le temps de lui expliquer ce qu’il s’était passé mais cela ne suffisait pas à convaincre Julian. Il se permit même de lui manquer de respect vis-à-vis du mec qu’elle s’était tapée, ce qui lui valut une bonne gifle en retour. « Il me montrait de l’intérêt, il me posait des questions que tu m’as jamais posé et il a su des choses que tu n’a jamais su, après que tu m’es laissé je suis tombé d’un pont. Et oui, ne pose pas la question, je suis volontaire tombé d’un pont. C’est lui qui a plongé dans l’eau pour me sauver alors que ma vie n’avait plus de sens. Je ne pensais pas que tout cela était motivé par la simple idée de m’avoir dans son lit. Tu voulais savoir, tu sais maintenant qu’il fallait un peu plus que simplement demander de mes nouvelles » L’avocat s’excusa tout en massant sa joue douloureuse, elle ne s’était pas retenue. Mais ce qui faisait le plus de mal à Julian, c’était d’apprendre que Lauren avait fait une tentative de suicide. Et encore une fois, il était le dernier au courant. Il ne faisait jamais l’effort de s’intéresser à elle, de l’écouter ou même d’être là pour elle. Non, il était égoïste et même plus encore. Il baissa les yeux, honteux. Mais que pouvait-il dire ou même faire ? Ils venaient de se séparer, il n’allait pas faire ami-ami avec elle. Il avait aussi besoin de temps de son côté, seul. Pour passer à autre chose, pour souffler, pour se reconstruire. Pour profiter de sa nouvelle relation avec Madison aussi, c’était plus simple si son ex n’était pas toujours dans les horizons. Il essayait d’avancer quand Lauren essayait de mettre un terme à tout ça. C’était ça qu’elle ne comprenait pas, il ne pouvait pas rester avec elle pour le moment. Elle était trop nocive, elle le tirait vers le bas. Et lui aussi la tirait vers le bas, leur relation était bien trop destructive pour qu’ils ne continuent de se voir. Du moins, pour l’instant. Mais peut-être qu’après un certain temps ils pourraient repartir sur des bases saines, réapprendre à se connaître sans la pression du mariage et de leurs familles. Il fallait laisser du temps au temps, tout simplement.  « Tu es tellement con, me faire une réflexion…Alors puisque que tu donne ton avis sur ma vie, je te questionne sur la tienne : Qui est la brune que j’ai vu au magasin de bébé et qui m’a dit ne te vouloir que du bien ? Elle avait l’air d’en savoir beaucoup sur moi et je doute qu’elle l’ai lu Public pour tant en savoir… » Il releva le regard vers elle, surpris de cette question. Il avait des comptes à lui rendre maintenant ? C’était nouveau. Il poussa un soupire, passablement ennuyé par la tournure des événements. « C’est une fille que j’ai rencontré. C’est assez récent mais on sort ensemble si tu veux savoir. » Peut-être qu’elle lui ficherait la paix maintenant. Il avait certes menti en disant que c’était récent, mais Lauren n’avait pas à savoir que ça durait depuis bien plus longtemps. Et surtout elle n’obtiendrait aucune information supplémentaire, il n’était pas ici pour parler de sa relation avec Madison. « Qu’est ce que ça te fait sincèrement, tu t’en fiches non ? » L’italien roula des yeux tout en soupirant. « Si tu veux. » Elle lui reprochait de s’en foutre de tout, et quand il faisait des efforts elle ne le croyait pas. Que pouvait-il faire de plus ? Pas perdre plus de temps en tout cas. Car au final, il s’en fichait de ce qu’elle pensait de lui maintenant. « Tu sais, si je n’avais pas été enceinte, tu m’aurais sans doute retrouvé un jour pendant à une corde et bouffer par des asticots alors certes pour toi c’est la merde cette grossesse mais bon… C’est une sorte de solution non ? Et le plus triste avec ce scénario c’est que je suis sûre que tu n’aurais pas versé la moindre larme. » « Tu entends ce que tu dis ? Tu es hallucinante Lauren. Après tout ce temps, tu arrives encore à me surprendre par ta bêtise. Bravo. » Elle l’exaspérait de plus en plus. A tout le temps tout lui reprocher, le rabaisser plus bas que terre, le faire passer pour quelqu’un d’inhumain et de sans cœur. Tout ça parce qu’il n’était jamais tombé amoureux d’elle, c’est dingue ça. Mais il n’avait plus la force de se disputer avec elle, si elle voulait continuer de se lamenter continuellement au lieu de relever la tête et de se battre c’était son problème. Elle faisait ce qu’elle voulait, il n’était pas là pour lui dicter quoi faire. Et une fois que cette histoire avec l’enfant sera définitivement réglé, il n’aura plus à supporter ses humeurs et réflexions désobligeantes. « Ah, tu poses la question ! Après 4 ans tu te poses la question, après 4 ans tu te demande si il c’est passé quelque chose ? Pourquoi maintenant ? Je ne suis plus rien pour toi et tu m’as laissé mal pendant que nous étions encore ensemble ? Quelle satisfaction offrirait le fait que je réponde à cette question ? Que veux-tu savoir au juste ? Tu sais déjà tout non, ou alors tu as fait semblant de ne pas voir ? Mais si tu veux que je réponde à cette question alors un petit conseil boit ton verre cul sec et accroche-toi à cette chaise… » Encore du drama, il devrait être habitué à force mais ce n’était pas le cas. Lauren parvenait toujours à gâcher les bonnes intentions qu’il pouvait avoir en lui rappelant que ce n’était pas assez bien, ou au bon moment, ou de la bonne façon. « Je veux juste t’aider Lauren. C’est tout. » dit-il avec une pointe de tristesse. « J’essaye d’avancer dans la vie, de passer à autre chose. De devenir quelqu’un de meilleur aussi, et pour ça je dois apprendre de mes erreurs et y faire face. J’ai bien compris que j’avais merdé avec toi, message reçu. J’en suis désolé, et c’est en partie pour ça que j’ai rompu avec toi. Pour qu’on arrête de se rendre malheureux, mais tu ne veux pas le comprendre. Tu refuses de voir que toi aussi maintenant tu peux être heureuse, avancer de ton côté dans une relation qui te plairait et que tu choisirais sans ta famille, avec quelqu’un qui t’aimera en retour. Mais au lieu de faire ça, tu préfères continuer de t’en prendre à moi et me reprocher tout ce qui t’arrives. » Il but une gorgée de whisky. Il en avait marre de tout ça, il voulait passer à autre chose. Toutes ces disputes, c’était fatiguant à force, usant. « Alors mettons fin à cette guerre, s’il te plaît. Je suis là ce soir, ici, avec toi. Je veux t’écouter, je veux entendre ce que tu as  à me dire. Explique-moi ce que j’ai fais de mal il y a quatre ans, montre-moi mon erreur. Dis-moi tout, parle sans te retenir. Laisse-toi aller. » Il espérait vraiment apprendre ce qu’elle pouvait bien lui reprocher. Cette information pouvait être libératrice pour tous les deux, elle devait juste sauter le pas et le lui dire.


© ACIDBRAIN



Past & future?
Madian/Jauren ☽ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Is it the end or a new beginning? ~ Jauren   Aujourd'hui à 18:20


Revenir en haut Aller en bas
 

Is it the end or a new beginning? ~ Jauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-