AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 Don't be a woman that needs a man, be the one who man needs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

la viking trahie

ÂGE : Née le 12 avril 1981 (35 ans)
SURNOM : Je déteste les surnoms, je préfère que l'on m'appelle par mon prénom. Pourtant certains de mes proches pour m'embêter m'appellent Ida l'hideuse.
STATUT : En plein divorce / se tape son voisin.
MÉTIER : Professeur de Piano//Maman
LOGEMENT : 30, Logan City

POSTS : 661 POINTS : 340

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Cicatrice au bas du ventre qu'elle ne supporte pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : DON'T WASTE YOUR TIME LOOKING BACK, YOU'RE NOT GOING THAT WAY ≈ Thomas Beauregard .
PLEASE CALM MY HEART AND TAKE AWAY MY ANXIETY ≈ Bryan Foster .
POUR YOURSELF A DRINK, PUT ON SOME LIPTSTICK AND PULL YOURSELF TOGETHER ≈ Jameson Winters.
DON'T BE A WOMAN THAT NEEDS A MAN BE THEONE WHO MEN NEED ≈ Cassia Wever
NOBODY'S PERFECT ≈ Sean Grimes




RPs EN ATTENTE :
B R Y D A

I D E A N

T H I D A



RPs TERMINÉS : JAMAIS DEUX SANS TROIS ≈ Thomas Beauregard & Myrddin Owens
QUI S'Y FROTTE, S'Y PIQUE ≈ Thomas Beauregard & Myrddin Owens .
LOVE ME LIKE YOU DO ≈ Kyte Savard.
UN SEUL ETRE VOUS MANQUE ET TOUT EST DÉPEUPLÉ ≈ Thomas Beauregard.
STARBUCKS BLOODY ≈ Groupe 1.
IT'S NOT THE WINGS THAT MAKE THE ANGEL ≈ Martin-David Lenny.
WHERE WORDS FAIL MUSIC SPEAKS ≈ Matteo Hellington.
HATE WHEN MY MIND WON'T SHUT UP ≈ Isaac Manning.
TOO MANY WOMEN IN TOO MANY COUNTRIES SPEAK THE SAME LANGUAGE OF SILENCE. ≈ Sean Grimes


PSEUDO : Earithralia
AVATAR : Katheryn Winnick
CRÉDITS : Cristalline
DC : Non pas encore.
INSCRIT LE : 26/04/2016

MessageSujet: Don't be a woman that needs a man, be the one who man needs   Jeu 1 Déc - 12:37

Don't be a woman that needs a man, be the one who man needs
Une petite grippe. Rien d’alarmant mais Thomas a préféré passer récupérer Clara et Alex. « Ça te permettras de te reposer » m’avait-il lancé. J’avais toujours du mal à me séparer de mes bébés, même si je savais pertinemment qu’il allait bien s’en occuper. On évitait au maximum de rendre malade Clara à cause de sa maladie, chose qui devenait de plus en plus difficile à cause du changement climatique. Il commençait à faire de plus en plus chaud et il fallait commencer à troquer les pulls contre des des vêtements plus légers. Bien que je ne voulais pas la contaminer, je ne pus m’empêcher de déposer de gros bisous sur ses petites jambes potelées. Et c’est sur Alex que je déposais tout mon dévolu de bisous et de câlin à défaut de ne pas en avoir fait assez à sa soeur. Une fois sortie, la maison était trop vide. Je me servis un verre de vin comme pour profiter du silence quelques instants. Seulement, il devint de plus pesant et trop présent. D’abord j’allumais la télé, comme pour mettre un bruit de fond. J’essayais ensuite de combler cette sensation de vide en mettant un peu de musique, mais rien n’y fait. Je m’ennuyais et je ne supporter pas me retrouver seule trop longtemps. Et si je faisais des gâteaux? Ça pourrait être une bonne raison d’aller rendre visite à Bryan sans passer pour la grosse relou de service. Et puis Alex adorait mes cookies, j’en ferais en plus pour lui. Il me fallut une bonne heure pour enfin enfourner mes biscuits, croisant les doigts pour qu’ils soient bon. Je préparais des petites poches plastiques, je les fermais avec un petit ruban rouge que je venais friser avec des ciseaux. Lorsque le résultat fut à la hauteur de mes espérances, je troquais mon pyjama contre une tenue de ville pour traverser la petite rue qui séparait nos deux maisons.

Je n’étais encore jamais aller chez lui. Nos quelques petites rencontres s’étaient toujours faites chez moi. Il m’avait expliqué que sa maison était en rénovation et qu’il passait la plupart de ses week-end à la retaper. Je m’étais surprise à regarder au dessus des haies, devinant l’intérieur de sa maison. A quoi pouvait-elle bien ressembler. Il avait beau avoir l’air brut de décoffre ça n’en faisait pas moins de lui quelqu’un de négligent. Au contraire, pour l’avoir vu à l’oeuvre Bryan était très minutieux dans tout ce qu’il entreprenait. Ses mains faisaient des miracles à tout les plans. Au fond, je commençais à m’attacher de plus en plus à cette homme qui ne ressemblait à rien à l’image que j’aurais pu me faire du prince charmant. C’était un peu comme épouser Shrek. Je sonnais plusieurs fois. L’inconvénient avec ces grandes maisons, c’est que la sonnerie ne s’entendait jamais du premier coup. Il fallait s’acharner sur le bouton pour espérer se faire entendre par le maitre de maison. J’entendis des pas descendre (ou monter) rapidement les escaliers. Puis la porte s’ouvrit. Mon sourire disparu presqu’instantanément lorsque je me rendis compte que ce n’était pas Bryan derrière la porte. « Bonjour » dis-je tout de même par politesse. Une jeune femme, d’une vingtaine d’année. Je ne pus m’empêcher de la relooker plusieurs fois. A la fois étonnée et confuse de sa présence. Qui était-elle. Bryan ne m’avait jamais parlé d’elle, enfin pas que je me souviennes. Sa soeur peut être? Je voulais me convaincre que c’était ça. Sa tenue était beaucoup trop décontractée pour être une femme de ménage que Bryan aurait pu engager pour entretenir son foyer. Il n’était pas aussi con de ramener des filles chez lui alors qu’il me voyait, non? Enfin c’est vrai que notre relation n’avait rien d’officiel et pourtant je… je ne comprenais pas.

« Je suis une amie de Bryan. » finis-je par dire. « Et accessoirement la voisine d’en face. » dit-je en pointant du doigt ma maison. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, légèrement forcée mais je ne voulais pas perdre la face ou laisser mes mauvaises pensées prendre le dessus sur mon humeur. Je sortais d’un divorce houleux et Bryan m’avait fait sortir, sans le vouloir, de ma routine solitaire. J’aimais passer du temps avec lui. Jamais, je ne m’étais posée de question sur lui. Sa présence me suffisait et combler les manques. Jamais je n’avais imaginer qu’il puisse y en avoir une autre. La question ne m’avait même pas effleurée l’esprit. Et si en fait, j’étais la maitresse et que cette pauvre fille était en fait sa femme. Il n’était pas marié, il n’avait aucune trace d’alliance à son doigt, je l’aurais remarqué. Sa copine peut être. Et si en fait, c’était un pauvre salaud qui ne trouvais rien de mieux que de se taper la voisine d’en face. Non, non et non, Bryan n’était pas comme ça. Je ne le connaissais pas très bien, mais je savais que cette image ne lui correspondait pas. « Ida. » me présentais-je en tendant la main à la jeune femme. « Beauregard. J’ai préparé quelques cookies pour mon fils et j’en ai un peu trop fait. Donc… » justifiais-je ma présence en secouant le petit panier que je tenais dans mes mains. C’était complètement bête de ma part de passer à l’improviste comme ça et malpoli. J’avais l’impression d’en faire trop, forçant sur les zygomates qui menaçaient de lâcher.




"FEAR NOBODY, BUT GOD ALMIGHTY."
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. And I'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes. ♛ by endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t8638-ida-what-is-bred-in-the-bone-will-come-out-in-the-flesh#309532 http://www.30yearsstillyoung.com/t9416-ida-never-forget-where-you-come-from
 

Don't be a woman that needs a man, be the one who man needs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-