AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
30Y est ta maison depuis plus de 3 mois ?
Alors aide les nouveaux à se faire une place dans la famille !
Deviens parrain ou fais partie d'un groupe d'intégration.

Partagez | 
 

 where you belong (elsie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ÂGE : 37 ans (10/03/1979).
STATUT : marié, il entretient une relation adultère depuis deux ans. aujourd'hui tiraillé, son coeur appartient à deux femmes.
MÉTIER : auteur, metteur en scène et producteur de théâtre et de comédies musicales.
LOGEMENT : #24 Logan City, avec sa femme et ses trois enfants.

POSTS : 3819 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il possède la double nationalité australo-péruvienne ≈ il est marié depuis onze ans et est père de trois enfants ≈ il entretient une relation adultère avec meg depuis deux ans et ne peut se résoudre à choisir entre les deux femmes qu'il aime ≈ il a un demi-frère, né à l'époque où sa mère s'était séparée de son père, de qui il est très proche ≈ sa mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer ≈ passionné de théâtre, il est à la tête d'une compagnie qu'il a co-fondé ≈ il joue de la guitare à un très bon niveau.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

elsie
they're the ones make you trust in the universe, when you're lost and you're left and it's getting worse.


margaret
hold me like you never lost your patience, tell me that you love me more than hate me all the time.


camber
without a doubt you are my rhyme and my reason, and i won't let you down.


☆ deepika ☆
whether we're broke, whether we're living the dream. i see you laughing but you know what i mean.


hannah
i believe in good things coming back to you, you're the light that lifts me higher.


adriel
you just call on me, brother, when you need a hand. we all need somebody to lean on.

leahscarletthassannathan #2jamieginny

RPs EN ATTENTE : alvaro ≈ deepika ≈ jules ≈ sean ≈ tommy
RPs TERMINÉS : hannah #1lenelexistommynathanvidaljoanne #1hannah #2halloween eventdeepikajoanne #2enzoelsie #1
PSEUDO : mischief insane, charlotte.
AVATAR : oscar isaac.
CRÉDITS : (c) faust, tumblr.
DC : none.
INSCRIT LE : 10/07/2016

MessageSujet: where you belong (elsie)   Jeu 1 Déc - 20:27


i feel the blood rushin' throughout your body, you see the scars painted over my skin. i'm always numb to the topic of loving, i fell in love with the subject of sin.



Dix-huit heures et cinquante-neuf minutes. Telle était l'heure qu'affichait l'horloge disposée sur un coin de son bureau. Une heure à laquelle Saul était souvent bien loin d'avoir terminé sa journée, mais qui aujourd'hui sonnait la fin imminente de longues heures d'étude de dossiers et de conversations téléphoniques. Parce qu'aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, et certainement pas un jour où il faisait bon s'éterniser au travail. Et Saul, dont les yeux guettaient le déplacement des aiguilles autour du cadrant avec impatience, avait d'ors et déjà pris ses dispositions pour que ce soir ne lui soit imposé ni réunion de dernière minute, ni vol imprévu. Ainsi, aux coups de dix-neuf heures, c'est d'un bond qu'il quitta finalement sa chaise, puis qu'il récupéra sa veste et saisit sa besace. Sortant de son bureau en saluant plusieurs de ses collègues pour qui la soirée serait sans doute encore longue, c'est d'un pas pressé qu'il emprunta les escaliers puis gagna le hall de sa compagnie, se retrouvant sur le trottoir en seulement quelques minutes. Pas de parking pour cette fois, sa voiture dormant comme souvent dans l'allée de son garage, c'est en taxi qu'il était arrivé ainsi c'est en taxi qu'il repartirait. Un véhicule ne tarda justement pas à s'arrêter à sa hauteur, lui laissant tout juste le temps d'allumer une cigarette dont il ne prit que quelques bouffées. S'installant alors à l'arrière du taxi, il sortit de son porte-feuille de quoi régler sa course, lorsqu'un détail lui revint. « 96 Springvale Circuit, s'il vous plait. » Ce n'était pas l'adresse de son domicile, et pour cause, il y avait un endroit où il avait tout intérêt à faire une petite escale s'il voulait que ses efforts pour célébrer ce jour bien particulier soient d'autant plus appréciés par celle à qui il espérait faire tout particulièrement plaisir ce soir. C'est alors devant un fleuriste que le chauffeur le déposa bientôt, un endroit où Saul ne mettait pas les pieds pour la première fois. « Vous pouvez m'attendre ici, ce ne sera pas long. » Et s'engouffrant à l'intérieur de la boutique, il ne mit effectivement pas longtemps à porter son choix sur un bouquet qui avait attiré son attention dès son arrivée. Une ravissante composition ornée de roses rouges, de lys et de gerberas, dont les couleurs n'étaient pas sans lui rappeler le tout premier bouquet qu'il avait offert à sa femme, onze ans plus tôt. Aujourd'hui bien des choses avaient changé, si bien qu'il en arrivait bien souvent à se demander à quel moment il était devenu cet homme lâche à qui le mensonge servait aujourd'hui d’oxygène pour éviter une asphyxie sans arrêt repoussée, et qui voyait peut être en ce nouvel anniversaire de mariage une manière de racheter sa conduite et de redevenir, au moins pour un soir, le mari dévoué et intègre qu'Elsie avait épousé. Ressortant de la boutique, son bouquet garni à la main, Saul reprit finalement place à bord du taxi, cette fois bien décidé à n'en ressortir que lorsqu'il serait arrivé devant chez lui. Ce fut chose faite après quelques minutes et c'est la gorge légèrement nouée qu'il s'avança bientôt jusqu'à la porte d'entrée, constatant que la voiture de sa femme était bien là et qu'Elsie l'attendait donc probablement à l'intérieur. Mais lorsqu'il franchit finalement la porte pour atterrir dans l'entrée, c'est une mine un peu ébahie qu'il afficha au moment où il constata qu'en plus d'être effectivement à la maison, Elsie attendait visiblement son retour. C'est en tout cas ce qu'il conclut lorsque les notes d'une douce mélodie s'échappèrent de la salle à manger et l'incitèrent à s'approcher, permettant bientôt à ses yeux de découvrir une table impeccablement dressée sur laquelle trônaient deux coupes de champagne et des mets assurément savoureux. « Elsie ? » Il énonça alors, supposant que sa femme ne devait pas être bien loin et qu'elle apprécierait probablement de savoir qu'il était rentré. Mais lorsque la silhouette de la jolie rousse se dessina finalement dans l'encadrement de la porte qui séparait leur salle à manger de leur cuisine, c'est dans une robe des plus troublantes qu'elle lui apparut, lui valant de rester pantois l'espace d'une seconde. « Oh. » A présent conscient qu'Elsie n'avait sûrement pas enfilé une telle tenue et dressé une aussi jolie table si elle n'avait pas elle aussi l'intention de fêter ce jour si particulier comme il se doit, c'est un sourire teinté de malice qu'il esquissa par la suite, tandis qu'il s'approcha. « J'ai l'impression que j'ai bien fait de quitter le bureau en avance et d'avertir mes collègues que je ne serai pas joignable ce soir. » Et s'emparant des deux coupes disposées sur la table, il tendit l'une d'elles à Elsie sans plus détacher son regard du sien. « Ça y est, ça fait onze ans. » Onze ans qu'ils s'étaient dit oui, et que les deux étudiants qu'ils étaient à l'époque avaient choisi de s'unir pour le meilleur et pour le pire. Ils avaient expérimenté les deux, étaient passé par d'intenses bonheurs mais aussi par de cruelles désillusions, et avaient battis, main dans la main, ce dont ils étaient probablement les plus fiers l'un comme l'autre après tant d'années : leur famille. « Joyeux anniversaire. » Saul reprit finalement, faisant tinter leurs verres avant de lui tendre, dans un élan presque fébrile, l'imposant bouquet qu'il avait pris soin d'acheter quelques instants plus tôt. Lui souriant avec tendresse, il guetta sa réaction. « Tu as fait garder les enfants ? » Question plus rhétorique qu'autre chose alors qu'autour d'eux régnait un silence auxquels ils n'étaient plus vraiment habitués. Ses yeux, en tout cas, brillaient à l'idée d'être potentiellement seul avec sa femme en cette soirée où sa nostalgie se mêlerait à son envie de la retrouver, pleinement, sans plus penser ni à son père, ni à ses tracas, ni à cette culpabilité qui le rongeait généralement de l'intérieur mais qu'il tâcherait ce soir de maintenir en dehors de leur petite bulle.



let's make one last mistake, the harder stuff is always love, i guess.
can't fool the time i spent throwing stones. am i destined to be desolate, building bridges to be alone.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.30yearsstillyoung.com/t10373-you-have-trust-issues-not-to-mention-saul http://www.30yearsstillyoung.com/t10410-saul-truth-never-lies-they-will-fall-apart http://www.30yearsstillyoung.com/t10748-saul-masterson http://www.30yearsstillyoung.com/t10827-saul-masterson http://upsettingmetaphor.tumblr.com/
 

where you belong (elsie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-