AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

Partagez | 
 

 between brothers (hassan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5494 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: between brothers (hassan)   Mer 4 Jan - 18:38


 « Je suis désolé maman, j'dois vraiment y aller, je te rappelle promis » tu jettes un coup d’œil à ta montre blasé  « Oui oui je sais, moi aussi  » ce n'est pas dans tes habitudes mais tu es en retard, tu dois rejoindre ton ami, sans doute le meilleur dans un bar, tu devrais même y être depuis quinze minutes maintenant et pourtant tu montes seulement dans ta voiture. Par chance tu habites qu'à quelques minutes du centre ville et tu ne mettra pas plus de dix minutes pour rejoindre le bar en question, un de tes endroits favori en ville, c'est un peu ton QG avec Hassan. Tu jettes un rapide coup d’œil à ton téléphone avant de rapporter ton attention sur la route, comme tu l'avais prévu tu arrives devant le bar une dizaine de minutes plus tard, tu mets à peine une minute pour trouver une place et te garer, t'envoie juste avant de sortir un message à Grace pour lui dire que tu sors ce soir et que tu n'auras sans doute pas le temps de lui téléphoner ce soir. Bref, il est vingt-une heures vingt quand tu franchis la porte du bar et dire qu'il t'avait dit qu'il serait à l'avance. Tu jettes un rapide coup d’œil dans le bar quand tu l'aperçois a une table dans le fond  « Je sais, j'suis à la bourre, j'abuse » ce genre de comportement à tendance a t'agacer mais tu avais été retenu juste avant ton départ  « Ma mère a appelé juste avant que je parte, tu sais comment elle est, elle parle beaucoup trop » t'avais eu plus d'une fois l'occasion de présenter Hassan à ta famille et ta mère si charmante soit elle avait cette capacité qu'on les femmes a parler de tous et de rien avec passion et évidemment elle avait voulu en savoir plus sur cette fameuse fille que tu fréquentais depuis quelques semaines désormais ; tu avais eu le malheur de l'évoquer une fois et depuis elle était le premier sujet de conversation de ta mère, déjà prête à rencontrer ta blonde ce qui pour le moment n'était clairement pas dans tes projets. Tu lèves les yeux au ciel avant de le prendre rapidement dans tes bras pour le saluer avant de retirer ta veste  « Elle t'embrasse d'ailleurs, j'te préviens elle risque de te passer un coup de fil avant la fin de semaine » c'est ce qu'elle t'avait fait comprendre du moins  « C'est embrassant mais je crois qu'elle t'aime plus que moi » évidement tu ne doutes pas une seconde de l'amour de ta mère mais il est vrai qu'elle adorait Hassan contrairement à certains de tes amis dans ta jeunesse et dans le fond ça te faisait plaisir. Tu finis par retirer ta veste et t'asseoir à coté en face de lui  « Comment ça va ? Et surtout qu'est ce que tu bois ? Je paye la première tournée » tu ne changeais pas les bonnes vieilles habitudes et te concernant tu allais opter une bière de saison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, dans l'ancienne maison de son enfance, qu'il partage depuis peu avec Matteo

POSTS : 7133 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, en rémission depuis mai 2015 ☆ 4 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction ☆ grand fan de rugby
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2joanne #11zachariahmatteoyasmine #10jamie #3terrencepriamhannahjoanne (fb#1)

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : ginny ☆ ilhan ☆ elisabeth ☆ cynthia ☆ saul #2 ☆ charlie hp


RPs TERMINÉS :

joanne #10joanne #9joanne #8yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@xoxoalona (tumblr) & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Lun 30 Jan - 1:08


Depuis qu'Hassan avait – enfin – déménagé en août dernier, il n'avait eu que très peu d'occasions de revenir traîner du côté de Fortitude Valley. A une lointaine époque pourtant l'étudiant qu'il avait été appréciait l'ambiance toujours festive de ces rues animées du centre-ville, mais il n'était plus ni un adolescent ni un étudiant et cette ambiance ne lui convenait pas pour ce qui était de sa vie de tous les jours … Au fond il était bien trop attaché à Logan City pour s'imaginer vivre ailleurs, c'était aussi simple que ça. Il y avait pourtant une exception à la règle, une raison pour laquelle il remettait volontiers les pieds dans son ancien quartier, et cette raison lui avait justement donné rendez-vous pas plus tard que le soir-même au Canvas, un bar où tous les deux avaient leurs habitudes. Priam était le reflet parfait de ce qu'Hassan essayait – sans vrai succès – d'obtenir depuis l'année et demi qui venait de s'écouler : une raison de penser à autre chose, et une occasion de ne pas être Hassan le dépressif, Hassan le cancéreux, Hassan le divorcé … Seulement Hassan. C'était quelque chose que ses proches n'étaient pas capables de lui donner et au fond il ne leur reprochait pas plus qu'il ne leur demandait, mais pourtant il en avait besoin. Malgré un début d'année en dents de scies c'est donc avec une certaine légèreté que le brun avait fermé l'écran de son ordinateur portable et l'avait glissé dans sa besace, la même qu'il trimballait depuis le début de son doctorat, un cadeau de Joanne pour fêter l'obtention de son poste de chargé de travaux dirigés. Il n'était pas en retard, mais pas spécialement en avance non plus, son intervention sur le plateau de l'émission politique de fin de journée s'était éternisée du fait de l'actualité géopolitique de ces derniers jours, et il avait tout juste eu le temps de monter récupérer ses affaires dans le bureau qu'il partageait avec deux stagiaires et un autre consultant d'ABC.

Malgré cela et ses dix minutes de retard Hassan était arrivé le premier, s'accoudant au bar sans se presser, adressant un sourire et quelques mots à la barmaid qu'il avait déjà eu l'occasion de croiser plusieurs fois, et choisissant finalement une table dans le fond, un peu en retrait, il n'avait cependant pas eu à attendre longtemps avant que Priam ne pointe le bout de son nez « Je sais, j'suis à la bourre, j'abuse. » s'était-il d'ailleurs justifié avec empressement avant de rajouter « Ma mère a appelé juste avant que je parte, tu sais comment elle est, elle parle beaucoup trop. » Hassan avait laissé échapper un léger rire. Sur certains aspects, particulièrement celui-là, la mère de Priam lui rappelait Fatima Khadji, la mère de Sohan et Yasmine. Lui donnant l'accolade, Priam avait retiré son blouson « Elle t'embrasse d'ailleurs, j'te préviens elle risque de te passer un coup de fil avant la fin de la semaine. C'est embarrassant mais je crois qu'elle t'aime plus que moi. » Vaguement amusé, bien que tout cela fasse résonner en lui la culpabilité que lui inspirait la rancœur de Sohan à l'égard de la relation qu'Hassan entretenait avec les parents Khadji, le brun avait secoué la tête et répondu sur le ton de la taquinerie « C'est l'effet que je fais aux mères, il paraît. » Une taquinerie avec un fond de vérité, cela dit, puisque Hassan était toujours parvenu à faire bonne impression auprès des parents de ses amis, ainsi qu'auprès de ceux de son ex-femme. « Tu sais que la dernière fois elle m'a bombardé de questions sur Grace ? J'ai été obligé de lui dire que je la croisais souvent avec le bénévolat … Mais pas sûre qu'elle ne cesse ses questions maintenant, du coup. » Autrement dit si Priam avait des directives à lui confier ou des choses à ne surtout pas dire c'était le moment ou jamais de le faire savoir. Appuyant ses coudes sur le bord de la table, il avait répondu au « Comment ça va ? » de Priam en secouant vaguement la tête « Et surtout qu'est-ce que tu bois ? Je paye la première tournée. » Hassan était ce genre de personne qui, bien qu'il se dise à chaque fois qu'il allait changer un peu, se retrouvait toujours à commander la même chose. Raison pour laquelle le rugbyman ne serait sans doute pas étonné de l'entendre répondre « Thé glacé à la menthe, avec une rondelle de citron ? » Qu'on se le dise, les choix étaient de toute manière plus restreints lorsque l'on avait comme Hassan fait le choix de ne pas consommer d'alcool.

Disparaissant un instant jusqu'au bar pour commander, Priam était revenu quelques instants plus tard avec le thé glacé d'Hassan, ainsi qu'une bière pour lui, et avait repris sa place sur la chaise en face de celle du professeur. « Merci. » Hassan ne s'était même pas rendu compte d'à quel point il avait soif avant d'avoir son verre entre les mains, mais la chaleur dégagée par les projecteurs du plateau de télévision faisait littéralement cuire ses occupants « Bon, et toi, comment va ? » avait-il finalement questionné, bien conscient qu'il n'avait lui-même pas réellement répondu à la question lorsque Priam la lui avait posée quelques instants plus tôt. « Grace et toi, ça va mieux ? » Il se risquait à poser la question, que leur dernière conversation par messages justifiant le fait qu'il se questionne à se sujet, mais craignant d'avoir l'air de se mêler de ce qui ne le regardait pas il s'était senti obliger de préciser « J'suis pas ta mère, hein. Ce qui veut dire que si tu as envie de me dire de m'occuper de mes oignons je ne t'en tiendrai pas rigueur. » avec une pointe d'amusement destinée à détendre l'atmosphère.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5494 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Mar 14 Fév - 16:02


Depuis qu’il avait commencé l’année deux milles dix-sept, Priam avait pris la fâcheuse habitude d’être en retard. La saison n’avait pas encore commencé mais les entrainements eux avait repris depuis la fin des fêtes de fin d’années et comme à son habitude le jeune sportif avait tendance à en faire beaucoup trop et bien évidemment à sous-estimer sa forme physique et mentale. Il était épuisé, désordonné et débordé la plus part du temps, il lui arrivait même de prendre plusieurs rendez-vous à la même heure sans s’en rendre compte. Et même s’il était encore en retard ce soir, il avait vraiment hâte de passer un moment avec Hassan, malgré le fait qu’ils soient tout deux très différent, Priam se sentait proche de son acolyte, il se comprenait et c’était d’agréable d’avoir un vrai ami, pas le genre d’ami plus intéressé par la presse et l’argent que par la personne qu’il était. Il passa finalement la porte du bar cherchant son ami du regard avant de le trouver dans un coin tranquille du bar, il s’excusa poliment mettant la faute sur sa mère – ce qui n’était pas un mensonge d’ailleurs – qui avait tendance à parler un peu trop en particulier lorsqu’elle téléphoné à son fils. Priam s’installa finalement face à Hassan, levant les yeux au ciel en entendant sa réponse « On dirait ouais, j’me demandais d’ailleurs ce que ça te faisait de plaire aux vieilles ? » évidemment il ne parlait pas de sa mère en particulier mais il avait toujours eu un vrai don avec les parents, ce qui était pour toi une raison de te moquer, gentiment. Il imagina aisément la conversation entre son ami et sa mère et il ne put retenir un rire « Je suis désolé pour ça, elle a tendance à être beaucoup trop curieuse comme tu le sais » ce n’était pas dans les plans du jeune homme de parler de sa petite amie à sa mère, en réalité leur relation était aux yeux de Priam trop récente mais c’était sans compté la capacité de sa mère à poser des questions, à fouiner et depuis qu’elle avait découvert internet les choses étaient de pires en pires. Donc elle avait facilement découvert l’existence de la blonde accroché au bras de Priam et il n’avait pas eu la force de mentir ou d’inventer une excuse « Elle m’a fait subir un véritable interrogatoire, je crois même qu’elle s’est renseigné sur sa famille » avoua-t-il avec un air dépité avant de changer de sujet. Il hocha la question à sa question, bien qu’il ne fût pas convaincu par sa réponse, Priam décida de laisser tomber pour le moment du moins. Il décida d’aller commander la première tournée et sans aucune surprise il opta pour la même chose que d’habitude « J’aurais dû deviner un jour je gouterais ton truc » dit-il avant de se diriger vers le bar. Il revint quelques minutes avec leurs deux verres qu’il posa sur la table et s’installa en face de son meilleur ami, il jeta un œil très rapide à son téléphone qu’il décida de couper en voyant le nombre de messages qu’il avait reçu depuis son arrivé dans le bar « Ça va, j’commence à me demander si je suis rugbyman ou mannequin pour publicité, mon agent est persuadé que c’est génial ce genre de choses et ça pourrait l’être si c’était pas si chiant » malheureusement, les gens autour de lui avaient tendance à décider ce qui était bon ou non pour sa carrière sans réellement lui demander son avis. La plupart des gens le trouverait ingrat de dénigrer ceci mais il s’était battu de toutes ses forces pour pouvoir entrer dans cette équipe et pour être un des meilleurs joueurs du pays, alors autant dire que faire le beau derrière un objectif n’était pas la partie de son boulot qu’il préféré « Et toi alors ? T’es sur que tout va bien ? » demanda-t-il d’un air inquiet, la vie du jeune homme était compliqué mais Hassan était un des rares pour qui il aurait toujours du temps. Il évoqua à nouveau le sujet de Grace et le jeune homme haussa les épaules un peu septique « Dis pas de conneries » il était de bon conseil et il savait qu’il pouvait compter sur lui en particulier concernant sa relation avec Grace « J’en sais trop rien, c’est compliqué, elle dit que ça ira mais je suis pas convaincu qu’elle accepte totalement la présence de Cora dans ma vie » évidement il comprenait totalement, il n’aurait sans doute pas accepté la présence d’un ex important dans la vie de sa copine mais à ses yeux, Cora était une exception « Qu’est-ce que tu ferais toi ? » il avait peut-être la solution à ses problèmes après tout.




Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, dans l'ancienne maison de son enfance, qu'il partage depuis peu avec Matteo

POSTS : 7133 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, en rémission depuis mai 2015 ☆ 4 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction ☆ grand fan de rugby
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2joanne #11zachariahmatteoyasmine #10jamie #3terrencepriamhannahjoanne (fb#1)

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : ginny ☆ ilhan ☆ elisabeth ☆ cynthia ☆ saul #2 ☆ charlie hp


RPs TERMINÉS :

joanne #10joanne #9joanne #8yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@xoxoalona (tumblr) & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Lun 6 Mar - 1:34


Parfois, et bien qu'il sache que cela n'avait pas le moindre sens, Hassan ne pouvait s'empêcher de se questionner sur ce que pourrait être la relation qu'il entretiendrait avec sa mère – et avec ses parents en général – à l'heure actuelle s'ils étaient encore en vie. Plus jeune, et il en avait un peu honte lorsqu'il y repensait désormais, il se souvenait avoir été parfois un peu gêné par cette mère au caractère effacé, souvent en retrait, et que les difficultés à maîtriser totalement l'anglais avait toujours un peu empêché de s'intégrer dans son pays d'adoption. Avec le recul il savait bien sûr qu'elle avait toujours fait de son mieux, il avait parfois des brides de souvenirs qu'il ne voyait plus du même œil maintenant qu'il était adulte … Mais à l'époque, il avait clairement fait preuve de l'ingratitude qui allait parfois de paire avec l'adolescence. Il portait donc un regard parfois pensif sur la relation que Priam entretenait avec ses propres parents, avec sa propre mère, tout en y trouvant une tendresse certaine. Malgré cela il restait taquin tandis qu'il répondait au jeune homme, accueillant avec un sourire narquois la réponse de Priam « On dirait ouais, j'me demandais d'ailleurs ce que ça te faisait de plaire aux vieilles ? » Laissant échapper un léger rire, Hassan avait posé l'une de ses mains sur la table et s'était un peu mieux calé sur sa chaise « Jaloux. » parce qu'ils en oublieraient presque qu'il y en avait à qui cela plaisait les « femmes d'un certain âge ». Puisqu'ils en étaient en tout cas à évoquer la mère de Priam Hassan avait fini par confier que cette dernière n'avait pas hésité à se tourner vers lui pour tenter d'obtenir les informations qu'elle n'était pas parvenue à soutirer à son fils « Je suis désolé pour ça, elle a tendance à être beaucoup trop curieuse comme tu le sais. Elle m'a fait subir un véritable interrogatoire, je crois même qu'elle s'est renseignée sur sa famille. » Fait rare, Hassan en venait à penser que la curiosité de la mère de Priam surpassait celle de Fatima, et pourtant Dieu sait que la mère de Yasmine et Sohan était la première à se passionner pour la vie sentimentale d'autrui. « Oh non, ne le sois pas … je trouve ça mignon, dans un certain sens. Enfin sauf peut-être le fait de s'être renseignée sur sa famille, mais hey, elle doit simplement avoir peur que ton aisance avec un ballon ovale attire tous les vautours de Brisbane. » Et objectivement on je pouvait pas réellement le lui reprocher, au fond, même si Priam semblait tout à fait à même de s'occuper de lui-même tout seul, comme l'adulte qu'il était. Une pointe de dépit dans la voix, le rugbyman avait finalement soupiré avant de se renseigner sur ce que comptait boire Hassan, une question devenue purement rhétorique puisque le brun n'était pas très aventureux dans ses choix de consommations et s'en tenait souvent à ses valeurs sûres « J'aurais dû deviner, un jour je goûterai ton truc. » Le visage fendu d'un sourire entendu, Hassan l'avait laissé s'absenter un instant pour aller commander au bar.

Jetant un regard aux alentours, il avait laissé ses doigts suivre l'une des rainures d'usure de la table. Le Canvas lui faisait l'effet de ces choses sur lesquelles le temps ne semblait pas avoir d'emprise, ce bar existait déjà à l'époque où Hassan était étudiant, et en plus de quinze ans il ne donnait pas l'impression d'avoir réellement changé … et malgré tout il ne semblait pas vieillissant non plus. Il avait bien de la chance, en avait finalement conclu le brun, lui ne pouvait pas en dire autant, et les quelques cheveux grisonnants qu'il commençait à trouver lorsqu'il y prêtait attention dans son miroir en étaient la preuve. Reparaissant avec leurs verres, Priam avait repris place en face de lui et pris quelques instants pour jeter un œil à son téléphone avant de le ranger, préférant répondre à sa question « Ça va, j'commence à me demander si je suis rugbyman ou mannequin pour publicité, mon agent est persuadé que c'est génial ce genre de choses et ça pourrait l'être si c'était pas aussi chiant. » Mélangeant machinalement les glaçons de son thé avec la touillette en plastique prévue à cet effet, il avait offert à Priam un regard compatissant « Le revers de la médaille, je suppose. Ou bien ton agent est un peu trop enthousiaste … Mais bon, il vaut mieux ça que le contraire. » Il supposait mais au fond il n'en savait pas grand-chose, après tout il état prof, pas agent sportif. « Et toi alors ? T'es sûr que tout va bien ? » La question avait laissé Hassan interdit quelques instants, se demandant si son comportement trahissait d'une quelconque manière les tracasseries qui occupaient son esprit actuellement « Moi ? Oui, ça va. Enfin … ouais, non, ça va. Je me suis un peu pris la tête avec le frère de Yasmine, mais rien de grave. Je crois. » Du moins il préférait se dire que ce n'était rien de grave, rien de trop permanent, mais la vérité c'est qu'il n'était plus sûr de rien concernant Sohan.

Dans une vaine tentative pour noyer le poisson – et parce que la situation suscitait réellement des questionnements chez lui – Hassan avait préféré renvoyer la balle à Priam et le questionner sur Grace, et l'humeur visiblement en dents de scie depuis que le sujet Cora était venu envenimer les choses « Dis pas de conneries. J'en sais trop rien, c'est compliqué, elle dit que ça ira mais je suis pas convaincu qu'elle accepte totalement la présence de Cora dans ma vie. » Rien de bien étonnant, en soit, Hassan ne connaissait pas une seule femme qui ne ferait pas preuve de méfiance à l'idée que son homme se soit mis en tête de rester ami avec son ex-copine. « Qu'est-ce que tu ferais toi ? » La question était légitime, mais Hassan doutait d'être du meilleur conseil … Ou plutôt, il ne se sentait pas forcément légitime à disposer des conseils d'honnêteté qu'il n'était lui-même pas capable de suivre totalement. « Pas céder, en tout cas. » avait-il malgré tout commencé par faire valoir, s'interrompant le temps de boire une gorgée de son thé avant de reprendre « J'veux dire, si Cora doit rester dans le paysage autant que Grace se fasse à l'idée dès maintenant … Si ce n'est pas négociable, ce n'est pas négociable. » Et il disait cela avec toute l'amitié qu'il portait à la jeune femme. Il était persuadé que Priam et elle avaient beaucoup à s'apporter l'un à l'autre, mais encore fallait-il que l'un et l'autre posent clairement leurs conditions et voient si elles étaient compatibles ou non. « Et si tu vois Cora dans son dos tu auras l'air coupable, même si tu n'as rien fait de répréhensible, tu vois ce que je veux dire ? » Le mensonge par omission passait presque aussi mal que le mensonge pur et dur, semblait-il. « Mais je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire … et crois-en l'expérience de quelqu'un qui a été marié pendant plusieurs années : ça ne s'arrange pas avec le temps. » Hassan avait peu de fois eu l'occasion d'évoquer son passé d'homme marié avec Priam, sans doute parce que tous les deux s'étaient rencontrés à une époque où le brun appliquait la politique de l'autruche concernant Joanne. S'il n'en parlait pas il ne pensait pas à elle, s'il ne pensait pas à elle elle ne lui manquait pas ; Facile en théorie, absolument pas applicable en pratique. « Vois ça comme un test … Si elle accepte Cora alors c'est qu'elle est prête à faire des concessions pour toi. » Ce qui voudrait aussi dire que Priam devrait être prêt à en faire pour elle si la situation se présentait, mais ça le rugbyman n'avait probablement pas besoin d'Hassan pour le deviner.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5494 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Dim 2 Avr - 20:05


Se connaitre depuis longtemps comportait de nombreux avantages, Priam pouvait parler de tout et de rien a Hassan sans avoir peur d’être jugé. Ils avaient appris au fil du temps à connaitre chaque parcelle de la vie de l’autre, en particulier la famille. Les choses s’étaient faites très naturellement, le professeur avait rencontré la famille Strand plus d’une fois et la mère de famille voyait en Hassan un second fils. Loin d’être jaloux, le sportif trouvait ça plutôt drôle en réalité, elle prenait régulièrement des nouvelles et pendant ce temps-là, elle ne s’occupait pas des affaires de son véritable fils. Il ne put s’empêcher de se moquer de son ami et de l’intérêt qu’il provoquait chez les femmes d’un certain âge « Jaloux » en l’entendant il leva les yeux au ciel affichant un petit sourire « Coupable, tu me donneras des conseils pour plaire à cette catégorie de femme ? » dit-il en riant. C’était le cas pour certains hommes qu’il connaissait mais le sportif ne se voyait pas sortir ou éprouver de l’attirance pour une femme plus âgée que lui ; il trouvait certaines femmes ayant la cinquante jolie sans pour autant envisager un avenir avec elles, son truc c’était simplement les filles de son âge, comme Grace. Il ne fut qu’à moitié surpris, quand son ami lui raconta que sa mère était passé par lui pour obtenir des informations sur sa petite amie. Il aurait souhaité caché cette relation à sa mère le plus longtemps possible, elle parlait déjà de la rencontrer, de ces futurs petits enfants et parfois même de mariage alors que Priam se sentait à des kilomètres de ça. Il s’excusa, mais ça ne changerait rien, la mère Strand était bien trop curieuse pour arrêter ce genre de chose « Oh non, ne le sois pas … je trouve ça mignon, dans un certain sens. Enfin sauf peut-être le fait de s'être renseignée sur sa famille, mais hey, elle doit simplement avoir peur que ton aisance avec un ballon ovale attire tous les vautours de Brisbane. » il n’avait pas tort, au début elle avait soupçonné Cora d’être avec lui uniquement par intérêt et il ne serait pas surpris de constater qu’elle pensait la même chose de sa petite amie actuelle « Je doute que ça change quelques choses mais je lui parlerais » il imaginait déjà la conversation, rien de bien glorieux. Le regard du sportif se balada dans le bar tout entier, cet endroit avait quelque chose de spécial, il ignorait quoi mais c’était un des rares bars de la ville où il se sentait bien, sans doute parce qu’il avait ses habitudes avec Hassan depuis des années. Il s’installa de nouveau en face de lui en déposant leur boisson sur la vieille table en bois. Ils ne s’étaient pas vu depuis plusieurs semaines et le sportif avait pas mal de chose à lui raconter, mais il commença par répondre à sa question et lui parler de ses petits soucis au boulot ami « Le revers de la médaille, je suppose. Ou bien ton agent est un peu trop enthousiaste … Mais bon, il vaut mieux ça que le contraire. » c’était exactement ça, elle était toujours tellement excitée à l’idée d’un nouveau contrat ou d’une publicité « Tu devrais la voir, j’ai toujours l’impression d’être devant une petite fille un matin de noël. Elle est toujours excitée, joyeuse, optimiste, je t’avoue que son sourire m’épuise parfois » mais malgré tout il s’était attaché à cette petite tête blonde et il ne se voyait pas la renvoyer alors qu’elle était seule à assumer son appartement et sa petite fille. Il se renseigna ensuite sur la vie de son ami, il avait eu l’air nerveux tout à l’heure, Priam imaginait aisément qu’il avait quelque chose en tête « Moi ? Oui, ça va. Enfin … ouais, non, ça va. Je me suis un peu pris la tête avec le frère de Yasmine, mais rien de grave. Je crois. » les histoires dans ce genre étaient toujours compliquée en particulier quand il y avait une fille dans le lot « Laisse le. Il reviendra tout seul en s’excusant » du moins c’est ce qu’il espérait. Rapidement le sujet de Grace arriva sur le tapis, Priam s’était confié il y a quelques jours auprès de son ami, il était toujours perdu quand il s’agissait des femmes. Il avait envie d’avancer, de tourner la page et de retomber amoureux mais au plus profond de son cœur il éprouvait toujours des sentiments pour son ex-petite amie. Il avait suivi ses conseils, il avait parlé de Cora à Grace en essayant de se montrer le plus sincère possible, en repensant à leur conversation il grimaça, ce fut sans aucun doute l’une des conversations les plus pénible de sa vie. Une fois de plus il lui demanda conseil, que ferait-il à sa place ? « Pas céder, en tout cas. » au moins ils étaient d’accord sur ce point « J'veux dire, si Cora doit rester dans le paysage autant que Grace se fasse à l'idée dès maintenant … Si ce n'est pas négociable, ce n'est pas négociable. » en effet ce n’était pas négociable, l’idée de vivre sans la présence de Cora le rendait toujours triste et nostalgique mais il comprenait également que cette idée ne plaise pas à sa copine « Et si tu vois Cora dans son dos tu auras l'air coupable, même si tu n'as rien fait de répréhensible, tu vois ce que je veux dire ? » il avait raison, encore une fois « On en a discuté, elle a vu des photos de Cora et de moi au nouvel an et j’ai découvert une autre Grace tu vois ? » il la revoyait en train de se rabaisser et de tourner en rond sans oser réellement dire ce qu’elle pensait « Elle était en mode elle est plus belle que moi, plus célèbre, plus si, plus ça… » tout ce qu’il détestait. Il prit une grande gorgée de son verre avant de rapporter son attention sur Hassan « Mais je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire … et crois-en l'expérience de quelqu'un qui a été marié pendant plusieurs années : ça ne s'arrange pas avec le temps. » il ne fut pas vraiment rassuré mais discuter de tout ça avec lui, lui faisait toujours du bien, Hassan était de bon conseil et beaucoup plus réfléchi que le sportif « Vois ça comme un test … Si elle accepte Cora alors c'est qu'elle est prête à faire des concessions pour toi. » il haussa les épaules en reposant son verre sur la table « J’sais pas. Je n’ai pas non plus envie qu’elle fasse un truc pour moi sans en avoir envie. Je ne vais pas me prendre la tête, on verra si ça marche ou pas » c’était à ses yeux la seule chose à faire. Il jeta un œil derrière lui en entendant un verre se brisait puis se tourna à nouveau vers Hassan « D’ailleurs, tu as des nouvelles de l’ex madame Jaafari ? » Priam avait longtemps cru que Joanne était la femme de sa vie et qu’ils finiraient leur vie ensemble mais Hassan en avait décidé autrement, sans jamais le juger, il s’était simplement montré présent pour lui « Si tu ne veux pas en parler pas de soucis. On peut parler de Yasmine aussi… » il le taquinait en réalité, il savait à quel point la vie sentimentale du professeur était aussi compliqué, mais il était désormais persuadé que la personne dont il avait besoin était Yasmine.




Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, dans l'ancienne maison de son enfance, qu'il partage depuis peu avec Matteo

POSTS : 7133 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, en rémission depuis mai 2015 ☆ 4 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction ☆ grand fan de rugby
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2joanne #11zachariahmatteoyasmine #10jamie #3terrencepriamhannahjoanne (fb#1)

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : ginny ☆ ilhan ☆ elisabeth ☆ cynthia ☆ saul #2 ☆ charlie hp


RPs TERMINÉS :

joanne #10joanne #9joanne #8yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@xoxoalona (tumblr) & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Ven 14 Avr - 21:01


Hassan le savait, c’était la mère de Joanne qui le lui avait dit un jour, que s’il passait aussi bien auprès des parents de ses connaissances c’était parce qu’il donnait l’impression d’avoir la tête sur les épaules. Et fatalement, on comprenait qu’avoir un ami « raisonnable » dans le cercle proche de sa progéniture était toujours rassurant pour un père ou une mère … La tête sur les épaules, ce n’était pourtant probablement pas ainsi que ceux qui connaissaient vraiment le brun le qualifieraient actuellement, mais Hassan se révélait être relativement doué dans l’art de préserver les apparences. « Coupable, tu me donneras des conseils pour plaire à cette catégorie de femmes ? » Laissant échapper un rire Hassan avait secoué vaguement la tête et répondu d’un ton moqueur « Je ne pense pas que ça s’apprenne, tu sais, c’est une question d’aura je crois. » avant de laisser Priam s’éclipser un instant pour aller commander de quoi étancher leur soif. Le sportif avait un air un peu soucieux, ou du moins c’était l’impression qu’avait Hassan en écoutant son ami lui conter les derniers déboires entourant sa relation de couple récente. Du moins l’était-elle aux yeux du brun, à l’échelle de ses relations passées quatre mois ce n’était au fond pas grand-chose, mais il savait qu’à l’échelle de Priam cela devait l’être un peu plus … suffisamment en tout cas pour que sa mère ait enclenché le mode détective privé du dimanche. « Je doute que ça change quelque chose, mais je lui parlerai. » Tout comme il serait peut-être bon un jour qu’il ait une discussion sérieuse avec son agent, semble-t-il, mais mener ces deux grosses batailles de front était un peu ambitieux. « Tu devrais la voir, j’ai toujours l’impression d’être devant une petite fille un matin de Noël. Elle est toujours excitée, joyeuse, optimiste, je t’avoue que son sourire m’épuise parfois. » L'espace d’une demi-seconde Hassan était resté pensif, songeant à l’époque où lui-même aurait pu sans mal être décrit de cette façon, et au fait que cela ne soit tellement plus d'actualité que jamais Priam n’aurait fait le parallèle. « Dis-lui que tu as besoin de ralentir un peu ? » À moins qu’il ait déjà essayé ? « Et puis tu sais, pour nous autres commun des mortels aussi ça nous fera du bien, pendant quelques temps, de ne plus avoir tes muscles sur tous les panneaux publicitaires de Brisbane pour nous filer des complexes. » Se moquant gentiment, il avait cessé de touiller son verre avec sa paille comme il le faisait depuis plusieurs minutes.

À la question de savoir si lui allait bien, objectivement Hassan avait de quoi répondre oui. Il parvenait à peu près à conserver le semblant d’ordre qu’il s’était promis de laisser à sa vie en guise de résolution pour la nouvelle année, il y voyait un peu plus clair concernant le boulot, sa santé semblait décidée à le laisser tranquille pour l'instant … Mais sa vie personnelle, en revanche, peinait à retrouver un équilibre. Sa relation avec Sohan en était le parfait exemple. « Laisse-le. Il reviendra tout seul en s’excusant. » Au ton qu’il employait Priam semblait relativement sûr de ce qu’il avançait, mais peu convaincu le bru  n'avait pu s’empêcher de grommeler d’un ton un peu maussade « Cette tête de mule ? Si j’étais sur mon lit de mort, peut-être. » On pourrait croire qu’Hassan ne serait pas le meilleur client pour blaguer à propos de la mort, d’ailleurs, mais en réalité il serait le premier à vous dire que c’était à mourir de rire. « Mais non, je crois que cette fois-ci c'est plus sérieux que ça. » avait-il néanmoins admis en reprenant son sérieux. L'ennui c’est que la situation lui paraissait dans une impasse, tant du côté de Sohan que du sien ; Aucune solution à l’horizon pour l’instant, simplement un certain sentiment de gâchis, au moins du côté d’Hassan. Désireux de ne pas laisser ce status quo rythmer sa soirée il avait finalement renvoyé la balle – sans mauvais jeu de mot – à Priam concernant sa belle, et les déboires que semblaient avoir le jeune homme à son sujet depuis qu’une troisième donnée était venue s’ajouter au tableau « On en a discuté, elle a vu des photos de Cora et de moi au nouvel an et j’ai découvert une autre Iris, tu vois ? Elle était en mode elle est plus belle que moi, plus célèbre, plus ci, plus ça … » Il avait sa petite idée sur la question, oui. Probablement parce que quand bien même la réaction n’avait pas été la même, Joanne ayant plutôt tendance à tout intérioriser, la rencontre fortuite entre elle et l’aînée des Saleh avait laissé quelques doutes et questionnements qu’Hassan avait eu bien du mal à chasser ensuite. « J’sais pas. » avait en tout cas soupiré Priam lorsque le brun avait parlé de compromis « Je n’ai pas non plus envie qu’elle fasse un truc pour moi sans en avoir envie. Je ne vais pas me prendre la tête, on verra si ça marche ou pas. » Fair point. Et comme pour signifier son approbation Hassan avait fait tinter son verre contre celui de Priam « Et puis ça fait quoi, quatre mois ? C’est le genre de craintes qui devraient finir par lui passer. C’est difficile de passer après quelqu’un qui a compté. » Et l’apprendre à ses propres dépends était toujours un peu compliqué. « Tu ne te poses aucune question, toi ? Sur qui il y a eu avant toi. » Cela semblait pourtant relever de la curiosité élémentaire aux yeux d’Hassan, sans même aller jusqu’à parler de jalousie.

À trop tirer sur la corde plutôt que de s’occuper de son verre, pourtant, le brun s’était bientôt retrouvé sous le feu de questions concernant sa propre vie sentimentale, ou tout du moins de ce qu’il en restait tant elle s’apparentait à un champ de ruines. « D’ailleurs, tu as des nouvelles de l’ex-Madame Jaafari ? » La mention lui avait arraché un frisson imperceptible, comme un coup de vent contre sa nuque, tant tout cela lui semblait presque appartenir à un autre espace-temps, parfois. « Si tu ne veux pas en parler pas de souci. On peut parler de Yasmine aussi … » Que Priam passe de l’une à l’autre semblait un peu étrange, qui quoi qu’il en soit avait haussé les épaules « Je crois qu'autant concernant l’une que l’autre je devrais me contenter de me faire tout petit en ce moment. » Du moins s'il espérait ne pas empirer les choses, déjà suffisamment compliquées ces temps-ci. « C’était une idée stupide, de cacher à Yasmine que j’avais revu Joanne … Je sais même plus pourquoi ça m’a paru être une si bonne idée pendant des mois. Déjà qu'elle ne me faisait plus confiance avant. » C’était l’impression que continuait d'avoir Hassan, tout en ne se sentant pas légitime à s'en agacer puisqu’il l’avait un peu cherché … Il avait projeté sa voiture contre un arbre après tout, elle s’était suffisamment chargée de le lui rappeler. Réalisant pourtant qu’il glissait là vers un sujet qu’il avait gardé hors de connaissance de Priam, le barbu avait coincé sa paille entre ses lèvres quelques instants pour boire, avant d’avouer « Joanne m’a invité à dîner chez elle la semaine prochaine. Elle doit me parler de quelque chose, c’est ce qu’elle m’a dit. J’ai absolument aucune idée de ce que c’est. » Et comme toujours ces temps-ci, il avait donc tendance à s’imaginer le pire. « On s’est embrassés la dernière fois qu’on s’est vus. Et c’était pas le genre de baisers accidentels. » Ou peut-être que si, dans un sens ? Il n’en savait rien. « Non mais écoute-moi parler, on dirait une collégienne. C’est ridicule. » avait-il finalement soupiré en roulant des yeux, avant de terminer son verre.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5494 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Mar 25 Avr - 19:21


C’était facile de parler à Hassan, il écoutait sans juger ce qui Priam appréciait. Un grand nombre des personnes que fréquentait avaient tendance à s’intéresser au boulot du sportif uniquement parce qu’il était toujours accompagné d’une certaine notoriété ; c’était une des nombreuses raisons qui poussait Priam à douter de la sincérité des gens qui l’entourait. Mais avec Hassan les choses étaient différentes, il avait une confiance presque aveugle en lui, il se confiait sur ses doutes et ses envies sans aucune inquiétude. A trente ans passés, Priam avait pu réaliser ses rêves en intégrant une équipe réputé à un poste important, malheureusement sa notoriété avait quelques inconvénients, il faisait des choses qui ne lui plaisaient pas, il jouait les mannequins dans des photoshoots ou dans des publicités pour faire plaisir à son agent, c’était le revers de sa médaille.  Ces derniers temps le rythme s’était intensifié, en l’espace d’un mois il avait participé à trois séances photos et deux publicités pour des produits masculins ; il était plus épuisé par ceci que par un entraînement, ce qu’il expliqua à Hassan « Dis-lui que tu as besoin de ralentir un peu ? » il imaginait déjà la tête qu’elle ferait s’il osait prononcé ces mots « Et puis tu sais, pour nous autres commun des mortels aussi ça nous fera du bien, pendant quelques temps, de ne plus avoir tes muscles sur tous les panneaux publicitaires de Brisbane pour nous filer des complexes. » il ne put s’empêcher de rire en l’entendant, il pensa tout de suite au panneau qui se situé dans la rue principale, près du centre commercial, il était torse nu, vêtu uniquement d’un boxer Calvin Klein et contrairement à ce que les gens pensaient, ce genre d’affiche avait tendance à le mettre mal à l’aise. Il prit une gorgée de son verre tout en levant les yeux au ciel « Haha, très drôle » dit-il en imitant un rire plus ou moins ironique avant de poser son verre sur la table en bois « Mais si tu complexes, j’ai l’adresse d’une bonne salle de sport » il se moquait, Hassan n’avait rien à envier au sportif, il savait qu’il était le fantasme de la moitié des femmes de ce bar. Contrairement au professeur, Priam avait grandi avec une sœur, une petite sœur qui malgré quelques soucis, s’était toujours montré reconnaissante et douce. Etre son frère était facile, elle râlait rarement – contrairement aux autres femmes – et son âge la rendait naïve ; les relations entre Hassan et son frère étaient-elles plus compliquées, il ne jugeait pas puisqu’il ne connaissait pas vraiment Sohan mais même si c’était le cas, il serait toujours du côté d’Hassan quoi qu’il arrive. « Cette tête de mule ? Si j’étais sur mon lit de mort, peut-être. » la voix d’Hassan laissait entendre que les choses étaient plus tendus que ce que Priam avait imaginé « Mais non, je crois que cette fois-ci c'est plus sérieux que ça. » il afficha un air désolé, Hassan était plus fort que lui pour ça, il ne se plaignait jamais et n’était pas du genre à afficher un air triste constamment ce qui aurait été le cas du sportif si sa relation avec Mia était aussi tendue « Tu sais ce qu’on dit, ne jamais dire jamais » c’était un peu sa devise, ne jamais abandonner, ne jamais perdre espoir, quoi qu’il arrive. Rapidement, le sujet dévia sur la petite amie du jeune homme, il était en couple depuis quelques mois avec Iris (oui c’est Iris maintenant), leur relation était nouvelle et fraiche mais elle n’était pas aussi simple que ce qu’il avait imaginé. Elle avait appris l’existence de Cora il y a quelques jours et les choses ne s’étaient pas passées aussi bien que ce qu’il avait imaginé – au contraire – « Et puis ça fait quoi, quatre mois ? C’est le genre de craintes qui devraient finir par lui passer. C’est difficile de passer après quelqu’un qui a compté. » il grimaça en entendant la dernière phrase « J’ai l’impression d’entendre mon ex quand tu dis ça » a un ou deux mots près, c’était ce qui était sorti de la bouche de la jeune femme qui avait précédé Iris « Tu ne te poses aucune question, toi ? Sur qui il y a eu avant toi. » il haussa les épaules, il ne s’était jamais posé de questions essentielles sur le passé de sa petite amie, Priam était jaloux que lorsqu’il était amoureux et même s’il appréciait la présence d’Iris il n’en était pas à ressentir de telles choses « Pas vraiment, je sais qu’elle a eu d’autres mecs mais tout le monde a un passé non ? » ils n’en avaient jamais parlé, il avait évoqué Cora mais il ignorait le nom de son dernier copain « Je suis avec elle alors je lui fait confiance » c’était comme ça qu’une relation fonctionné à ses yeux même si sa rousse était toujours dans ses pensées. L’amour était compliqué, depuis toujours, pourtant Priam était persuadé que la simplicité rendrait les relations de couple maussade et ennuyante. D’ailleurs, après avoir débattu sur Iris, Priam ne résiste pas à l’idée de poser quelques questions sur la vie sentimentale de son ami, une vraie série télévisée pensa-t-il en s’intéressant à Joanne puis à Yasmine. « Je crois qu'autant concernant l’une que l’autre je devrais me contenter de me faire tout petit en ce moment. » il avait dû manquer un épisode, il avait probablement manqué quelques épisodes de cette histoire qu’il trouvait passionnante « C’était une idée stupide, de cacher à Yasmine que j’avais revu Joanne … Je sais même plus pourquoi ça m’a paru être une si bonne idée pendant des mois. Déjà qu'elle ne me faisait plus confiance avant. » en effet, idée stupide pensa-t-il en imaginant la réaction de la brunette « On est cons parfois, on y peut rien, ça doit être dans les gênes si tu veux mon avis » il avait merdé lui aussi – plus d’une fois – il avait même trompé la fille dont il était éperdument amoureux ; mais aujourd’hui il avait décidé de faire mieux, d’être une meilleure personne « Si tu veux un conseil, ne cache jamais rien à une femme et encore moins à une femme comme Yasmine, on dirait pas mais elle a une tempérament la petite » le sportif avait eu l’occasion de la rencontrer, elle était unique en son genre, sous ses airs de petites filles innocentes se cachait une femme fatale, il en était persuadé. « Joanne m’a invité à dîner chez elle la semaine prochaine. Elle doit me parler de quelque chose, c’est ce qu’elle m’a dit. Je n’ai absolument aucune idée de ce que c’est. » il n’arrivait plus à se rappeler de la dernière fois qu’il avait croisé la blonde, peut-être qu’il enverrais un message à l’occasion même s’il n’était pas sûr d’obtenir une réponse « Elles sont vraiment douées pour ça, le mystère et tout… tu m’tiens au courant surtout » ce n’était pas son ex-femme mais il avait envie de savoir lui aussi, il était intrigué « On s’est embrassés la dernière fois qu’on s’est vus. Et ce n’était pas le genre de baisers accidentels. » cette conversation devenait de plus en plus intéressante « Non mais écoute-moi parler, on dirait une collégienne. C’est ridicule. » un sourire étira ses lèvres alors qu’il termina à son tour son verre, ce n’était pas ridicule, il était comme ça aussi quand il parlait de Cora, il avait tendance à afficher un sourire idiot sur le visage. Il déposa son verre vide sur le table et se redressa sur sa chaise pour avoir l’air plus sérieux « Et après ce baiser y’a eu quoi ? Vous avez parlé ou vous êtes passé dans la chambre directement ? » si ce n’était pas un accident, c’est que ce baiser était voulu et ça ne finissait jamais par un simple au revoir, du moins pas dans la vie du sportif. Il repensa à ce qu’il avait dit plutôt, son conseil lui sembla tout de suite stupide « Oublie ce que j’ai dit toute à l’heure. Tu la fermes, tu ne parles pas de ce baiser à Yasmine, elle risque de ne pas être très contente et ça ira mal pour toi » dit-il en jouant avec son verre vide alors que Hassan semblait perdu « C’est ça d’être un tombeur mec. Tu te retrouves avec deux bombes dingue de toi » il rit en faisant signe au serveur de leur remettre la même chose avant de rapporter son attention sur Hassan « J’ai toujours cru qu’il se passerait un truc entre Yasmine et toi. Cette fille est clairement amoureuse de toi » il l’avait remarqué il y a un moment, mais il se demandait si Hassan l’avait lui aussi remarqué.




Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : célibataire, divorcé depuis trois ans
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 logan city, dans l'ancienne maison de son enfance, qu'il partage depuis peu avec Matteo

POSTS : 7133 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un berger allemand, Spike ☆ fin 2013 on lui a diagnostiqué une leucémie, en rémission depuis mai 2015 ☆ 4 tatouages ☆ donne des cours de soutien dans un lycée, et fait la lecture aux enfants malade à l'hôpital ☆ d'origine iranienne, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000-2001 ☆ en couple pendant 9 ans et marié pendant 3 ans à Joanne, a demandé le divorce en apprenant sa leucémie sans lui en parler ☆ parle farsi (persan) et a un bon niveau d'arabe ☆ diagnostiqué dépressif, il a fait une tentative de suicide en avril 2016 ☆ ne boit pas d'alcool, par conviction ☆ grand fan de rugby
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2joanne #11zachariahmatteoyasmine #10jamie #3terrencepriamhannahjoanne (fb#1)

هرگز تسلیم

RPs EN ATTENTE : ginny ☆ ilhan ☆ elisabeth ☆ cynthia ☆ saul #2 ☆ charlie hp


RPs TERMINÉS :

joanne #10joanne #9joanne #8yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@xoxoalona (tumblr) & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   Lun 19 Juin - 2:46


Le brun comprenait aisément que cela soit le quotidien de Priam, les salles de sport, le fait d’entretenir chaque centimètre carré de son corps ; C’était son métier, et par conséquent son corps son outil de travail. Pour autant, plissant le nez d’un air peu convaincu tandis que le sportif insinuait « Mais si tu complexes, j’ai l’adresse d’une bonne salle de sport. » Hassan avait secoué la tête et gentiment décliné la proposition « Ça ira, je préfère m’en tenir à mon vélo et ma paire de baskets. » La vérité c’est que le brun détestait les salles de sport, et cette impression de suer à grosses gouttes dans un endroit clos, alors qu’il suffisait d’un vélo ou d’une bonne paire de chaussures pour se dépenser dehors et profiter du climat plus que clément de leur région du monde. Bien sûr cela ne remplaçait pas le rugby et le club de Logan City lui manquait, mais d’avoir dû s’en éloigner durant trois ans rendait Hassan hésitant sur sa légitimité à s’y rendre de nouveau … Sans compter que les trois années en question n’avaient pas été tendre avec sa santé et avaient eu leurs conséquences physiquement parlant. Le muscle avait fondu, les articulations s’étaient ankylosées, la force et l’endurance avaient diminué … Une autre partie du tribut que lui avait fait payer ce cancer dont on le pensait débarrassé, mais que le brun lui sentait toujours planer au-dessus de sa tête telle une épée de Damoclès. Chaque semaine ou presque Hassan prenait conscience de petits détails que cet événement avait changé dans son quotidien et son rapport aux autres ; Même sa relation avec ses plus proches avaient changé, pas toujours dans le bon sens. Qasim était devenu plus anxieux, Yasmine presque mère-poule, quant à Sohan … Plus distant, sans doute. Plus vindicatif, aussi, comme pour faire payer à Hassan ce trop-plein d’attention qu’il avait accaparé quand lui n’en recevait plus, ou beaucoup moins. « Tu sais ce qu’on dit, ne jamais dire jamais. » lui avait pourtant assuré Priam d’un ton confiant tandis que le brun mentionnait le point mort auquel était actuellement sa relation avec l’aîné Khadji. Hassan n’était pas convaincu, mais pas non plus en possession d’une meilleure solution que celle d’attendre et de voir à l’usure. Le rugbyman, lui, semblait aux prises avec de toutes autres préoccupations, plutôt tournées vers les deux femmes qui occupaient – ou avaient occupé à une époque – sa vie. La jalousie n’était pas un trait particulièrement développé chez le brun, qui pouvait à l’occasion faire preuve d’un brun de possessivité et de méfiance, mais jamais beaucoup plus ; Même celle de Joanne, particulièrement les premières années de leur couple, ne lui avait jamais semblé être autre chose qu’un simple manque de confiance dans sa propre personne et qu’Hassan n’avait eu cesse de tenter de rassurer. « J’ai l’impression d’entendre mon ex quand tu dis ça. » lui avait de son côté fait remarquer Priam tandis qu’il faisait simplement remarquer la difficulté que pouvait représenter le fait de passer second, après quelqu’un qui avait compté. « T’sais, quand ton ex et ton meilleur pote te disent la même chose, généralement c’est qu’ils ont raison. » l’avait-il alors taquiné dans un léger sourire, avant de tenter de lui présenter la question sous un autre angle en lui demandant si lui n’était pas curieux – au moins un peu – concernant ce à quoi pouvaient bien ressembler ses prédécesseurs dans la vie d’Iris. « Pas vraiment, je sais qu’elle a eu d’autres mecs mais tout le monde a un passé non ? Je suis avec elle alors je lui fais confiance. » Et c’était probablement tout à son honneur, Hassan était bien placé pour comprendre ce raisonnement, mais dans l’immédiat cela n’aidait pas à servir son propos. « Alors avec un peu de chance elle finira par prendre exemple sur toi, en attendant évite peut-être juste de l’inviter au cinéma si Cora est au générique du film. » Il se moquait gentiment, mais en réalité c’était le genre de bourde de nature à créer un conflit nucléaire si Priam n’y prenait pas garde et que la nouvelle élue de son cœur était du genre sanguine. « J’attends toujours que tu me la présentes, soit dit en passant. » avait-il finalement fait remarquer avec un sourire en coin.

Si la problématique n’était en rien la même Hassan ne s’en sortait pourtant pas beaucoup mieux pour gérer les femmes de sa propre vie, torturé par les bâtons qui se mettaient dans les roues de sa relation avec Yasmine – sans qu’il ne soit encore capable d’admettre que ces bâtons, il les mettait lui-même – et par les signaux totalement contradictoires que lui envoyait Joanne chaque fois qu’ils venaient à se croiser. Mentionner à la brune le retour relatif de la blonde avant d’être pris la main dans le sac n’était pas non plus la meilleure des idées qu’Hassan ait pu avoir. « On est cons parfois, on y peut rien, ça doit être dans les gênes si tu veux mon avis. » Rien de vraiment rassurant à cela. « Si tu veux un conseil, ne cache jamais rien à une femme et encore moins à une femme comme Yasmine, on dirait pas mais elle a un tempérament la petite. » Faisant tourner sa paille dans son verre vide avec préoccupation, y laissant fondre le reste de glaçons, Hassan avait admis « Je sais bien. » avec un léger sourire, mais l’air malgré tout toujours un peu préoccupé. Joanne restait l’objet de son indécision actuelle, et le brun ne voyait pas forcément Yasmine comme la personne la plus à même de l’aider à y voir plus clair à ce sujet … Elle n’avait jamais vraiment apprécié la blonde, sans qu’Hassan ne puisse faire autre chose que s’en désoler en silence. « Elles sont vraiment douées pour ça, le mystère et tout … tu m’tiens au courant surtout. » avait de son côté décrété Priam quand le professeur avait mentionné la volonté de la blonde de lui parler de quelque chose, mais sans en être venue directement au fait. Leur dernière entrevue donnait pourtant matière à douter, et à se questionner. « Et après ce baiser y’a eu quoi ? Vous avez parlé ou vous êtes passé dans la chambre directement ? » Hassan avait vaguement roulé des yeux face au sourire en coin de Priam « C’est pas ce que tu crois, c’est … compliqué. À ses yeux je suis toujours le type dont elle a divorcé. » Alors qu’aux yeux du brun, et pour son plus grand désespoir actuellement, Joanne restait la femme qu’il avait épousé. La nuance était grande, mais elle résumait parfaitement le souci. « Oublie ce que j’ai dit tout à l’heure. » avait en tout cas repris Priam, cette fois-ci avec sérieux « Tu la fermes, tu ne parles pas de ce baiser à Yasmine, elle risque de ne pas être très contente et ça ira mal pour toi. » Plus mal que maintenant ? Joie. « C’est ça d’être un tombeur mec. Tu te retrouves avec deux bombes dingues de toi. » Arquant un sourcil, Hassan s’était interrompu dans sa manière de jouer avec sa paille, attendant que son ami précise le fond de sa pensée. « J’ai toujours cru qu’il se passerait un truc entre Yasmine et toi. Cette fille est clairement amoureuse de toi. » Ouvrant d’abord des yeux ronds, le brun avait senti ses oreilles rougir légèrement et laissé échapper un rire nerveux « N’importe quoi. » s’attendant à voir Priam rire à sa propre ânerie, mais face à son air sérieux Hassan avait repris « Non mais, sérieux, c’est ridicule. J’veux dire, j’connais Yasmine depuis son berceau c’est genre … c’est pratiquement ma sœur. Et je suis beaucoup trop vieux. » En réalité le terme ne lui convenait pas, la nuance était un peu compliquée mais si Hassan considérait les Khadji comme une extension de sa famille, Sohan et Yasmine n’en étaient pas pour autant un frère ou une sœur dans le sens où on l’entendait. C’était plus compliqué que ça. « C’est pas du tout comme ça entre elle et moi … je saurais pas vraiment t’expliquer. Et puis si y’avait eu la moindre ambigüité je m’en serais rendu compte … non ? » L’hôpital qui se foutait de la charité. Mais à cet instant Hassan se montrait pourtant on ne peut plus sincère, et même les deux vagues baisers – volés – que Yasmine et lui avaient pu échanger dans un moment de faiblesse ne lui semblaient pas être une preuve concluante à cet instant. L’euphorie du moment, voilà tout.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: between brothers (hassan)   


Revenir en haut Aller en bas
 

between brothers (hassan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-