AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 all we need is a new start - alvaro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le papa-surprise
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, né un trente juillet.
SURNOM : art' le plus souvent ou arthy quand on veut vraiment le faire chier.
STATUT : célibataire, il vient d'apprendre qu'il est papa d'un enfant de trois ans.
MÉTIER : professeur de mathématiques au lycée de brisbane et coach de l'équipe de baseball de l'établissement.
LOGEMENT : appartement à pine rivers avec orion.

POSTS : 1465 POINTS : 1380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : arthur est l'aîné de la famille iver, il a deux soeurs, amelia et agate. ● arthur ne se pardonnera jamais de ne pas avoir cru sa soeur quand elle a avoué que leur beau-père la violait. il portera cette culpabilité pour toujours il en est certain. ● arthur est un vrai coureur de jupons, il a donné son coeur pour se le faire briser plusieurs fois, il y a six ans il a dit stop. il fuit aujourd'hui toute relation sérieuse. ● arthur adore le sport, particulièrement le baseball. ● arthur est un lecteur assidu.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : alvaro#2keandra#2lydia#3orionkoleengracecamille32nd birthdayagathe#2amelia#2lily


⭐︎ lily & arthur ⭐︎
I miss screaming and fighting and kissing in the rain and it's two a.m. and I'm cursing your name. I'm so in love that I acted insane and that's the way I loved you

RPs EN ATTENTE : liviana ● penelope#3 ● nina ● alizée#2 ●

RPs TERMINÉS : anders#1alvaro#1lilyangelina#1lydia#1danielkeandra#1angelina#2angelina#3lydia#2félix#1penelope#1angelina#4lilypenelope#2anngelina#5azuragathe#1amelia#1alizée
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : tyler hoechlin.
CRÉDITS : faith (avatar) tumblr (gif) astra (signature)
DC : milena grimes & violet burgess.
INSCRIT LE : 02/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13162p15-tatoue-moi-sur-tes-seins-fais-le-du-bout-de-mes-levres-alex http://www.30yearsstillyoung.com/t13218-but-are-we-all-lost-stars-arthur

MessageSujet: all we need is a new start - alvaro   Jeu 16 Fév - 3:24




alvaro & arthur
A vraie dire, tu avais complètement oublié cette petite carte que tu avais mise dans ta poche quelques semaines plus tôt. Ta vie avait été remplie de bien d’autres soucis, bien d’autres tourments pour que cette carte de visite et le nom qu’il y avait dessus puisse t’intéresser. C’était en ressortant la veste que tu portais ce jour-là pour aller travailler que la carte était tombée par terre et que le souvenir de cette entrevue te revint. Franchement, tu ne comprenais toujours pas pourquoi Alvaro Williams voulait t’aider à arranger les choses avec Amelia. Il avait été là pour ta sœur quand tu ne pouvais pas l’être, c’était certain accompagné de Crystal. Aujourd’hui, Crystal vous avait quitté et il se retrouvait seul. Certainement qu’il fera toujours parti de la famille, enfin une famille dans laquelle tu étais inexistant. Il t’avait fallu prendre du recul pour comprendre, il avait fallu oublier tout ce que tu avais ressentis durant ce repas de Noël pour pouvoir analyser la situation de l’extérieur, d’en haut comme on dit. Et une chose était apparue à tes yeux. Tu cherchais à retrouver une famille, à reconstruire celle qui pour toi était brisée mais tu ne t’étais pas rendu compte que tes deux sœurs, ta nièce et ta mère formaient déjà une famille, une famille dans laquelle tu n’avais pas été invité. C’était peut-être ça qui faisait le plus mal et voir cette carte de visite aujourd’hui te rappelait tout cela. Tu l’as ramassée, remise dans ta veste avant de partir travailler. Elle resta dans ton esprit un bon moment avant de décider d’appeler le numéro en milieu de journée alors que tu avais une pause. Alvaro avait parlé d’un match de baseball alors pourquoi pas ? Dans le pire des cas tu auras profité d’un bon match, si c’est la pire des choses, ça ne devrait pas être trop difficile. Après quelques minutes au téléphone il avait donc été décidé que vous vous retrouveriez pour le prochain match de l’équipe de baseball de Brisbane au stade.

Le jour fatidique était enfin arrivé. Tu t’étais habillé simplement, mettant le jersey de l’équipe que tu soutenais depuis des années maintenant et dont certains joueurs avaient été des coéquipiers quand vous étiez jeunes et à l’université. Il faisait chaud, l’été était encore bien présent à Brisbane alors tu n’oubliais pas les lunettes de soleil ainsi qu’une bouteille d’eau. Le reste tu l’achèteras sur place si besoin. Tu avais l’impression d’être un peu aveugle, tu ne savais nullement quoi attendre de cette entrevue mais tu verras bien, ce n’est pas comme si tu passais un entretien pour un nouveau job. Tu arrivais un peu en avance au stade mais le temps de passer la sécurité et de trouver ta place, tu n’étais plus si en avance que cela. Tu n’étais pas en retard non plus. En passant devant des stands de nourriture tu décidais d’acheter du popcorn pour commencer avant d’aller prendre ta place. Alvaro était déjà là, installé à regarder le stade se remplir. Il ne sera pas plein très certainement mais cela n’avait pas d’importance, c’était le match qui importait pas les spectateurs. « Salut. » Dis-tu simplement en prenant place à côté d’Alvaro. « Tu vas bien ? » Parce que tu étais poli et que tu appréciais le geste, tu lui dis : « Merci pour les billets, le match va être sympa je le sens. » Dis-tu simplement préférant pour l’instant parler de choses insignifiantes.






troublemaker is my name



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le retour à la case départ
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (11/09/1981)
SURNOM : Al
STATUT : Mon coeur ? Je l'ai perdu. Il reste introuvable et je ne sais pas si on me le retrouvera un jour...
MÉTIER : Chasseur de tête, je m'occupe de repérer et de traquer des employés ou clients potentiels pour de grandes entreprises.
LOGEMENT : #11 Pine Rivers (Loft)

POSTS : 9532 POINTS : 160

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Alvena ♥3
We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly



Alvelia ▲1
When all is well you can count on others, but when everything goes wrong you can only count on your family.



Zacharo ♦1
Friendship is born at that moment when one person says to another : " What! You too ? I thought I was the only one "


Hannah ♦1> Arthur ♦2> Yasmine ♦1> Vittorio ♦1> Oliver ♦1> [8/5]

RPs EN ATTENTE : Ginny • Saul • Jameson • Gauthier
RPs TERMINÉS : Terminés :
Event Halloween ♦†Road To Hell†> Arthur ♦1> Camber ♦1> Alvena ♥1> #TeamBurger> Alvena ♥2>

Abandonnés :
Nathan ♦1> Sean ♦1> Milena ♥1> Madison ♦1> Eva ♦1

PSEUDO : Pti' Biscuit
AVATAR : Taylor Kinney
CRÉDITS : Avatar : Freesia; Signature : " Invité " Bazzart ; UB : Loonywaltz
DC : edward f.
INSCRIT LE : 07/09/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11390-alvaro-i-m-back http://www.30yearsstillyoung.com/t11544-alvaro-williams-je-te-paie-le-premier-verre http://www.30yearsstillyoung.com/t12159-alvaro-williams#444494 http://www.30yearsstillyoung.com/t12562-alvaro-williams#459484

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Lun 10 Avr - 5:34





alvaro & arthur
Ça faisait déjà plusieurs jours que j’ai repris contact avec Arthur. On n’a jamais été vraiment proche, mais ça a toujours été quelqu’un avec qui je voulais partager plus de temps. Enfin, c’était avant que sa propre famille ne se déchire. Étant l’un des premiers à être au courant pour cette histoire et à avoir donné tout mon soutien à Amelia, ça m’a paru évident de rester à ses côtés. Mais à ce moment précis, il y avait tellement de changement dans ma vie, que j’étais prêt à renouer contact avec des personnes qui appartenaient à mon passé. Peut-être que mon excuse pour le voir n’était pas réaliste, mais c’était au moins l’occasion pour moi de changer mon petit train de vie quotidien. J’avais un peu perdu l’espoir qu’il me rappelle, mais c’est après mon rituel matinal avec Apache, mon Husky, que mon téléphone sonna. Numéro inconnu, j’ai un peu hésité avant de prendre l’appel, car je n’aime pas vraiment répondre à des numéros que je ne connaissais pas, mais après quelques secondes, je me suis finalement décidé à prendre cet appel et quelle fut ma surprise quand Arthur se présenta à moi. Nous avons discuté quelques minutes avant de prendre la décision d’aller voir ce fameux match de baseball que je lui avais promis. Je finis par raccrocher avec un air étonné, mais aussi plutôt satisfait.  Je ne connaissais pas grand-chose au baseball, donc la raison pour laquelle je l’ai invité était  plus pour me rapprocher de lui que de soutenir une équipe. Puis la suite de la journée se déroula tranquillement.

Le jour de match était enfin arrivé. C’était une rencontre plutôt attendue de la part des supporteurs. Je me suis donc habillé aux couleurs de l’équipe de Brisbane, même si je n’avais pas de maillots. Un simple débardeur avec un short et des baskets ont fait l’affaire. Je me suis dit qu’il fallait y aller plutôt décontracté, surtout que le soleil tapait encore fort à cette période de l’année. J’ai toujours apprécié cette euphorie qu’il y avait dans les rues juste avant les matchs, ça ne pouvait présager que du bon pour la rencontre à venir. Ça faisait un petit moment que je n’étais pas rentré dans un stade. Plusieurs souvenirs faisaient peu à peu leur retour dans ma tête, me remémorant moi-même la sensation que nous avons, en tant que joueur, d’être sur le terrain et acclamé par une foule en délire. La musique environnante et le vigile me rappelèrent à la raison. Je continuais d’avancer et d’admirer le stade dans lequel je venais tout juste d’entrer. Je me suis arrêté au premier stand que j’ai pu trouver pour y acheter une écharpe en l’honneur de l’équipe, c’était, je pense le minimum à faire pour ne pas être un étranger aux yeux des autres supporteurs. C’est en montant les marches pour accéder aux tribunes que je fis demi-tour, impossible de voir quoi que ce soit avec le soleil. Il me fallait également une casquette et une paire de lunettes de soleil. J’étais finalement paré et ressemblant à un réel supporteur de l’équipe, ça faisait même un peu cliché. Arthur ne tarda pas à me rejoindre, il avait lui aussi pris l’initiative d’être en avance. À mon grand bonheur il avait pris du popcorn. « Salut. » dit-il avant de reprendre la parole. « Tu vas bien ? » Avec un léger sourire, il me paraissait plutôt content d’être là. Ce que je ne voulais pas, c’est qu’il se sente obligé de venir. « Impeccable et toi ? Je suis content que tu m’aies appelé. » La musique de fond commençait à être de plus en plus fort et les mascottes venaient de faire leur entrée sur le terrain. « Merci pour les billets, le match va être sympa je le sens. » dit-il en s’installant à côté de moi. « Tu rigoles j’espère ? Ce n’est rien, tu n’as pas à me remercier, c’est plutôt à moi de te remercier d'être venu. » Car oui, Arthur aurait bien pu jeter mon numéro après mon départ et ne pas me recontacter par la suite. « Et oui, je suis certain que ça va être une super rencontre. » Il allait vite se rendre compte de ma connaissance plus que limité sur le baseball. « Bon, je dois t’avouer que je n’y connais strictement rien. Pour moi le baseball est aussi nouveau  que le feu l'était pour les hommes des cavernes. » Je ne voulais pas lui mentir, car je me serais très vite senti ridicule s’il m’avait fait la remarque. « Tu étais joueur de baseball ? Personnellement, j’ai joué au football américain au niveau universitaire. » Oui, un de mes meilleurs souvenirs de la fac. « Si tu étais joueur, tu dois sûrement te souvenir de cette adrénaline et de cette magnifique sensation que l’on ressentait quand nos pieds foulaient le terrain à notre entrée dans le stade. » Cette sensation… oui, je donnerais tout pour pouvoir la ressentir à nouveau. « Je les envie tellement. »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le papa-surprise
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, né un trente juillet.
SURNOM : art' le plus souvent ou arthy quand on veut vraiment le faire chier.
STATUT : célibataire, il vient d'apprendre qu'il est papa d'un enfant de trois ans.
MÉTIER : professeur de mathématiques au lycée de brisbane et coach de l'équipe de baseball de l'établissement.
LOGEMENT : appartement à pine rivers avec orion.

POSTS : 1465 POINTS : 1380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : arthur est l'aîné de la famille iver, il a deux soeurs, amelia et agate. ● arthur ne se pardonnera jamais de ne pas avoir cru sa soeur quand elle a avoué que leur beau-père la violait. il portera cette culpabilité pour toujours il en est certain. ● arthur est un vrai coureur de jupons, il a donné son coeur pour se le faire briser plusieurs fois, il y a six ans il a dit stop. il fuit aujourd'hui toute relation sérieuse. ● arthur adore le sport, particulièrement le baseball. ● arthur est un lecteur assidu.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : alvaro#2keandra#2lydia#3orionkoleengracecamille32nd birthdayagathe#2amelia#2lily


⭐︎ lily & arthur ⭐︎
I miss screaming and fighting and kissing in the rain and it's two a.m. and I'm cursing your name. I'm so in love that I acted insane and that's the way I loved you

RPs EN ATTENTE : liviana ● penelope#3 ● nina ● alizée#2 ●

RPs TERMINÉS : anders#1alvaro#1lilyangelina#1lydia#1danielkeandra#1angelina#2angelina#3lydia#2félix#1penelope#1angelina#4lilypenelope#2anngelina#5azuragathe#1amelia#1alizée
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : tyler hoechlin.
CRÉDITS : faith (avatar) tumblr (gif) astra (signature)
DC : milena grimes & violet burgess.
INSCRIT LE : 02/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13162p15-tatoue-moi-sur-tes-seins-fais-le-du-bout-de-mes-levres-alex http://www.30yearsstillyoung.com/t13218-but-are-we-all-lost-stars-arthur

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Jeu 13 Avr - 3:57





alvaro & arthur
Le baseball avait toujours été pour toi une grande passion. C’est on père qui t’avait inscrit à ce sport quand tu étais jeune et que tu ne savais quoi faire. Tu avais hésité à arrêter quand il était parti mais tu t’étais fait des amis, tes coaches semblaient heureux de tes progrès et ta mère avait refusé. Ta mère voulait que vous continuiez à vivre et chacun d’entre vous avaient amené une partie de votre père avec vous tout au long de votre vie malgré son absence. Tu l’avais remplacé en quelques sortes en grandissant sans t’en rendre compte et puis tu avais fait le mauvais choix au mauvais moment. Encore aujourd’hui tu te demandais comment vous en aviez tous pu en arriver là. Mais tes récentes retrouvailles familiales t’avaient montré une chose, il n’y avait que toi qui étais rejeté dans cette famille. Toi et seulement toi. Tes deux sœurs s’entendaient à merveille, Amelia avait pardonné à votre mère qu’elle ne voyait pas souvent mais régulièrement et sa fille connaissait chacun d’entre eux. Tous donc sauf toi. Ce n’était pas facile à avaler, pas vraiment quand tu avais passé les douze dernières années à essayer de recoller les morceaux, à tenter d’arranger les choses avec Amelia. Il avait fallu que tu reconstruise ta relation avec Anna également, un périple qui n’avait pas été de tout repos et qui aujourd’hui avait encore des résultats fragiles. Oui, tu étais le vilain petit canard de la famille celui qu’on oubliera d’inviter à termes. Au fil des années tu as compensé ce manque par de fortes amitiés mais tu ne peux pas te mentir, cela ne sera jamais pareil. Aujourd’hui, tu as trente et un ans, trente et un ans et presque la moitié de ta vie tu n’as pas vu ta sœur. Tu aurais aimé que les choses soient autrement, tu as essayé de faire en sorte que les choses soient autrement mais cela n’a pas fonctionné. Tu le regrettes, profondément mais tu ne peux pas faire mieux.

En acceptant de venir voir ce match avec Alvaro, tu te faisais plaisir. Tu n’avais pas pris le temps d’aller voir ton équipe préférée jouer et tes amis aussi par la même occasion depuis un moment. Alors c’était l’occasion après tout de le faire. Tu ne comprenais pas ce qu’Alvaro te voulait, particulièrement après toutes ces années de silence à soutenir les actions d’Amelia qui ne voulait pas te voir. Il devait avoir ses raisons et au fond tu t’en fichais un peu. Tu n’attendais de lui aucun miracle, tu n’attendais même pas qu’il parle à Amelia de toi, de ce que tu aimes, de ce que tu fais. Non, tu commences à comprendre qu’il est peut-être temps d’enterrer cette relation fraternelle une fois pour toute. D’arrêter de se voiler la face inutilement. Beaucoup disent qu’on ne choisit pas sa famille mais qu’on choisit ses amis. Tu as les tiens et tu t’appuieras sur eux pour avancer jusqu’à ce que tu construises ta propre famille. Peut-être qu’à ce moment là cela fera moins mal mais pour l’instant, il est temps d’enterrer tout ça et de faire ce deuil. Tes amis te disent de ne pas baisser les bras mais douze ans c’est long sans baisser les bras et sans signe d’encouragement. Alors tu commences à les baisser, doucement pour que personne ne s’en rende compte. En arrivant au stade, tu te rends rapidement vers ta place où tu retrouves Alvaro qui est déjà installé. « Impeccable et toi ? Je suis content que tu m’aies appelé. » Oui, tu aurais pu ne pas l’appeler, tu y avais pensé mais bon, Alvaro ne t’avait rien fait, tu ne voyais pas pourquoi être désagréable avec lui t’apporterait quelque chose. Tu ne le connaissais pas après tout. « Ca va aussi merci. » Ca pourrait aller mieux car le retour de Lily ne te mettait pas dans un bon état d’esprit. Mais enfin, tu feras face comme tu as fais face pour tout le reste. Tu prends place à côté d’Alvaro, profitant du soleil en attendant que le match commence. Tu le remercies de son invitation, c’est la moindre des choses. « Tu rigoles j’espère ? Ce n’est rien, tu n’as pas à me remercier, c’est plutôt à moi de te remercier d'être venu. Et oui, je suis certain que ça va être une super rencontre. » Tu ne comprends toujours pas pourquoi il tient tant à passer du temps avec toi depuis votre dernière rencontre alors tu décides de ne rien dire. Il prendra ton silence comme il le souhaite mais tu ne sais que lui répondre. « Bon, je dois t’avouer que je n’y connais strictement rien. Pour moi le baseball est aussi nouveau  que le feu l'était pour les hommes des cavernes. » Tu n’étais pas réellement surpris, beaucoup d’Australiens ne s’intéressaient pas à ce sport. Toi c’était ton sport fétiche, ta passion, ton bol d’oxygène en dehors des cours mais tu pouvais comprendre que cela ne soit pas le cas de tout le monde. Par contre tu ne comprenais pas pourquoi Alvaro t’avait proposé ce match s’il ne s’intéressait pas au sport. « Dans l’ensemble ce n’est pas très compliqué, je pourrai t’expliquer. Mais pourquoi avoir choisi des tickets pour ce match si ça ne t’intéresse pas ? » Alvaro était pour toi un mystère rempli d’incompréhensions qui ne faisaient que grandir mais peut-être que tu allais finir par comprendre. « Tu étais joueur de baseball ? Personnellement, j’ai joué au football américain au niveau universitaire. Si tu étais joueur, tu dois sûrement te souvenir de cette adrénaline et de cette magnifique sensation que l’on ressentait quand nos pieds foulaient le terrain à notre entrée dans le stade. Je les envie tellement. » Tu pouvais comprendre, c’était une sensation particulière. Et pourtant, si tu te trouvais dans les gradins aujourd’hui et pas sur le terrain c’était qu’à cette adrénaline tu avais préféré la lumière qui s’éveillait dans les yeux de tes élèves quand ils comprenaient enfin comment résoudre une équation. Tu ne regrettais toujours pas ce choix aujourd’hui surtout que tu avais trouvé un moyen de toujours garder le baseball dans ta vie. « J’étais joueur en effet. De l’école primaire à l’université, je n’ai jamais arrêté. J’aurais pu être de l’autre côté aujourd’hui, on m’avait fait une offre. J’ai préféré enseigner, un autre type d’adrénaline mais je ne m’en lasse pas. » Dis-tu avec un sourire sur les lèvres. « Je coach l’équipe du lycée pour garder la main et puis il m’arrive de m’infiltrer à leur entraînement quand des amis me le proposent. » Tu adores ces moments là, pas parce qu’ils te font regretter ton choix mais parce que tu retrouves cette passion, ce travail d’équipe aussi sur lequel vous aviez beaucoup travaillé.






troublemaker is my name



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le retour à la case départ
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (11/09/1981)
SURNOM : Al
STATUT : Mon coeur ? Je l'ai perdu. Il reste introuvable et je ne sais pas si on me le retrouvera un jour...
MÉTIER : Chasseur de tête, je m'occupe de repérer et de traquer des employés ou clients potentiels pour de grandes entreprises.
LOGEMENT : #11 Pine Rivers (Loft)

POSTS : 9532 POINTS : 160

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Alvena ♥3
We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly



Alvelia ▲1
When all is well you can count on others, but when everything goes wrong you can only count on your family.



Zacharo ♦1
Friendship is born at that moment when one person says to another : " What! You too ? I thought I was the only one "


Hannah ♦1> Arthur ♦2> Yasmine ♦1> Vittorio ♦1> Oliver ♦1> [8/5]

RPs EN ATTENTE : Ginny • Saul • Jameson • Gauthier
RPs TERMINÉS : Terminés :
Event Halloween ♦†Road To Hell†> Arthur ♦1> Camber ♦1> Alvena ♥1> #TeamBurger> Alvena ♥2>

Abandonnés :
Nathan ♦1> Sean ♦1> Milena ♥1> Madison ♦1> Eva ♦1

PSEUDO : Pti' Biscuit
AVATAR : Taylor Kinney
CRÉDITS : Avatar : Freesia; Signature : " Invité " Bazzart ; UB : Loonywaltz
DC : edward f.
INSCRIT LE : 07/09/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11390-alvaro-i-m-back http://www.30yearsstillyoung.com/t11544-alvaro-williams-je-te-paie-le-premier-verre http://www.30yearsstillyoung.com/t12159-alvaro-williams#444494 http://www.30yearsstillyoung.com/t12562-alvaro-williams#459484

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Mer 26 Avr - 1:33




alvaro & arthur
Je me doute bien que ça doit être difficile pour lui de comprendre mes intentions. Rien ne laissait présager que j’essayerais un rapprochement avec Arthur, mais j’ai récemment fait un point dans ma vie et le décès de Crystal m’a terriblement affecté, ce qui est normale, malheureusement, ça m’a réellement détruit. La famille c’est quelque chose d’inexplicable, on peut ne pas être d’accord, on peut avoir de la rancœur, mais il ne faut pas que ça se transforme en haine. De ma propre expérience, je sais qu’il faut profiter de l’instant présent, profiter un maximum de sa famille et de ses amis, la mort n’attend pas et la vie est tellement courte que l’on ne peut pas se permettre d’isoler sa propre famille. Je n’ai rien contre Amy, je l’ai même soutenu dans cette épreuve difficile, mais aujourd’hui je suis certain que sa relation avec Arthur peut avancer. Perdre un membre de sa famille est horrible, mais c’est encore pire quand tu te rends compte que tu n’as rien partagé et que tu n’auras pas profité de cette personne que tu aimes énormément, malgré ce que tu pouvais bien  ressentir pour elle. Je n’ai pas envie qu’elle ait des regrets et je pense qu’Arthur a suffisamment réfléchi et souffert de cette isolation, malgré ce qu’il a bien pu penser et faire, je suis certain qu’il le regrette aujourd’hui en voyant ce qu’il a perdu.  C’est donc en faisant ce point sur ma propre vie que j’ai ressenti le désir de vouloir les aider, le désir d’aider une famille séparée à cause d’un drame que l’on ne pourra jamais comprendre. En soi je n’avais pas vraiment les mêmes centres d’intérêt qu’Arthur, mit à part le sport, c’est donc pour ça que j’ai voulu l’inviter à voir un match de baseball, je m’étais dit que c’était peut-être le meilleur moyen pour apprendre à le connaître. Si au début il paraissait plutôt heureux d’être à ce match, ses doutes et sa méfiance à mon égard ont vite fait leur retour. « Dans l’ensemble ce n’est pas très compliqué, je pourrai t’expliquer. Mais pourquoi avoir choisi des tickets pour ce match si ça ne t’intéresse pas ? » La question qui tue. Enfin, je ne peux pas dire que j’étais surpris par sa question, je me doutais bien qu’il avait une certaine réticence à mon égard. Je m’étais sûrement dit qu’il jouerait le jeu, mais ses doutes étaient visiblement trop importants. « Haha, avec plaisir, mais tu sais, j’en ai peut-être pas l’air, mais j’ai toujours l’envie d’apprendre de nouvelles choses. » Lui dis-je avec un sourire. J’ai toujours ressenti ce désir d’apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur le monde qui m’entoure. « Et j’ai entendu dire que tu adores le baseball, donc je me suis dit que ça pourrait être sympa de m’intéresser à ce sport et qu’en contrepartie je  te ferai découvrir ce sport qui me passionne qu’est le Football américain, si tu veux en savoir plus dessus bien sûr. » Je m’étais dit que ça serait peut-être un meilleur moyen d’approche qu’une rencontre furtive dans le café du coin. Le sport ça a toujours rapproché les gens, même quand il y a de la tension. « J’étais joueur en effet. De l’école primaire à l’université, je n’ai jamais arrêté. J’aurais pu être de l’autre côté aujourd’hui, on m’avait fait une offre. J’ai préféré enseigner, un autre type d’adrénaline mais je ne m’en lasse pas. » Mes informations n’étaient pas fausses, ça me rassura, j’aurais bien eu l’air con. Je comprenais ce qu’il ressentait, j’ai moi aussi longtemps hésité à devenir entraîneur, même si ce n’était que pour  du touch football. « Je coach l’équipe du lycée pour garder la main et puis il m’arrive de m’infiltrer à leur entraînement quand des amis me le proposent. » J’avais bien raison, parler sport permet d’oublier tout ce que l’on en a tête. Ça permet de se libérer l’esprit et de ne plus penser aux problèmes du quotidien. Arthur me paraissait un peu plus détendu et en entendant ses mots j’avais l’impression que le baseball tenait une part importante dans sa vie et que pour rien au monde il se détacherait de ce sport. « Je comprends, j’ai moi-même hésité à devenir entraîneur aussi, même si c’était pour une équipe de junior, mais après le décès de Crystal tout ça me paraissait bien futile. » Oui, plus rien ne m’importait, tout me paraissait bien fade. « Je m’étais dit que je ne pourrai plus m’intéresser à ce sport, ni à rien d’autre, mais depuis peu j’ai recommencé à prendre du plaisir à assister à des matchs, j’ai renoué avec ce sport que j’ai tant aimé par le passé. » Je ne savais pas si ce que je venais de dire était subtil ou non, mais oui, j’ai bien essayé de faire allusion à sa relation avec Amy, seulement je ne voulais pas lui en parler directement alors que l’on commençait à trouver un bon sujet de discussion, c’était plus un moyen pour moi de commencer à lui faire comprendre pourquoi je voulais l’aider et pour cela, je m’y suis pris petit à petit, sans le brusquer.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le papa-surprise
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, né un trente juillet.
SURNOM : art' le plus souvent ou arthy quand on veut vraiment le faire chier.
STATUT : célibataire, il vient d'apprendre qu'il est papa d'un enfant de trois ans.
MÉTIER : professeur de mathématiques au lycée de brisbane et coach de l'équipe de baseball de l'établissement.
LOGEMENT : appartement à pine rivers avec orion.

POSTS : 1465 POINTS : 1380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : arthur est l'aîné de la famille iver, il a deux soeurs, amelia et agate. ● arthur ne se pardonnera jamais de ne pas avoir cru sa soeur quand elle a avoué que leur beau-père la violait. il portera cette culpabilité pour toujours il en est certain. ● arthur est un vrai coureur de jupons, il a donné son coeur pour se le faire briser plusieurs fois, il y a six ans il a dit stop. il fuit aujourd'hui toute relation sérieuse. ● arthur adore le sport, particulièrement le baseball. ● arthur est un lecteur assidu.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : alvaro#2keandra#2lydia#3orionkoleengracecamille32nd birthdayagathe#2amelia#2lily


⭐︎ lily & arthur ⭐︎
I miss screaming and fighting and kissing in the rain and it's two a.m. and I'm cursing your name. I'm so in love that I acted insane and that's the way I loved you

RPs EN ATTENTE : liviana ● penelope#3 ● nina ● alizée#2 ●

RPs TERMINÉS : anders#1alvaro#1lilyangelina#1lydia#1danielkeandra#1angelina#2angelina#3lydia#2félix#1penelope#1angelina#4lilypenelope#2anngelina#5azuragathe#1amelia#1alizée
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : tyler hoechlin.
CRÉDITS : faith (avatar) tumblr (gif) astra (signature)
DC : milena grimes & violet burgess.
INSCRIT LE : 02/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13162p15-tatoue-moi-sur-tes-seins-fais-le-du-bout-de-mes-levres-alex http://www.30yearsstillyoung.com/t13218-but-are-we-all-lost-stars-arthur

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Lun 1 Mai - 4:25




alvaro & arthur
Tu ne pouvais nier ignorer réellement ce que tu faisais là. Oui, tu étais venu assister au match bien entendu mais en général tu venais avec des amis, pas avec ton cousin par alliance que tu n’avais pas vu depuis des années et qui te l’avait bien fait comprendre lors de votre dernière rencontre. Tu avais compris qu’il semblait être là plus ou moins pour Amelia mais tu ne comprenais pas pourquoi parce qu’Amelia ne voulait pas te voir, elle t’avait bien fait comprendre cela lors de vos dernières brèves rencontres. Mais passer du temps avec Avaro n’allait pas te coûter grand chose dans tous les cas alors tu n’avais pas hésité trop longtemps à te joindre à lui particulièrement car tu allais pouvoir assister à ce match gratuitement. Cependant, tu fus étonné qu’Alvaro te confie ne rien connaître de ce sport. Cela t’intriguait car il aurait pu choisir d’aller voir autre chose, le baseball était loin d’être le seul sport pratiqué à Brisbane et vous auriez pu aller voir autre chose. Tu n’hésitais pas à offrir tes services si jamais il avait des questions sur le jeu mais tu préférais être franc et honnête et poser les questions qui fâchent s’il le faut. Donc tu mis les pieds dans le plat en lui demandant pourquoi ce stade. « Haha, avec plaisir, mais tu sais, j’en ai peut-être pas l’air, mais j’ai toujours l’envie d’apprendre de nouvelles choses. Et j’ai entendu dire que tu adores le baseball, donc je me suis dit que ça pourrait être sympa de m’intéresser à ce sport et qu’en contrepartie je  te ferai découvrir ce sport qui me passionne qu’est le Football américain, si tu veux en savoir plus dessus bien sûr. » Tu hoches la tête légèrement pensif. Cela t’étonnait qu’Alvaro ait eu dans l’idée de te faire plaisir, particulièrement alors qu’il semblait t’en vouloir de ne pas être venu à l’enterrement de sa femme. Et puis aussi parce qu’il avait toujours soutenu Amelia et que toi non et que du coup tu doutais de la place que tu occupais dans son esprit. Crystal ne t’avait jamais porté dans son cœur, c’était un fait donc à tes yeux son mari non plus. Ca te touchait au fond mais tu ne pouvais t’empêcher de rester méfiant, un peu sur tes gardes. « Tant que c’est du sport, cela ne me dérange pas d’en apprendre plus. » Le football américain, tu connaissais vaguement les règles, tu étais familier avec le principe cependant mais à tes yeux cela avait toujours été un sport trop brutal. Toi tu préférais les sports stratégiques comme le baseball où finalement il fallait être aussi intelligent que bon car même si cela n’en a pas l’air, le baseball est un jeu très intellectuel. Face à la remarque d’Alvaro, tu n’hésitais pas à lui confier que tu aurais pu faire partie de l’équipe qui se trouvait sur le terrain à cet instant précis. C’est un choix que tu avais fait et que beaucoup avaient jugé comme étant le mauvais choix. Pas toi, tu ne le regrettais nullement aujourd’hui aussi surprenant que cela puisse paraître. Et puis tu continuais à vivre le baseball à travers tes élèves, coacher les futures générations c’était aussi important pour toi que de gagner des trophées nationaux. « Je comprends, j’ai moi-même hésité à devenir entraîneur aussi, même si c’était pour une équipe de junior, mais après le décès de Crystal tout ça me paraissait bien futile. Je m’étais dit que je ne pourrai plus m’intéresser à ce sport, ni à rien d’autre, mais depuis peu j’ai recommencé à prendre du plaisir à assister à des matchs, j’ai renoué avec ce sport que j’ai tant aimé par le passé. » Tu regardes l’homme à côté de toi le sourcil levé. Bizarrement, tu doutes qu’il ne parle que de son amour du sport retrouvé. Tu ne savais pas à quoi Alvaro jouait, tu ne savais pas ce qu’il voulait t’entendre dire, tu ne savais pas non plus ce qu’il attendait de toi. Ta situation familiale était plus que compliquée mais tu étais en train de faire ton deuil de cette dernière, d’accepter que cela ne servait à rien de continuer à se battre dans le vent. « Je suis ravi que tu aies retrouvé ton amour pour le sport mais j’ai l’impression que ce n’est pas de ça que nous parlons. » Dis-tu avant de pousser un soupir. Là à cet instant précis tu aurais adoré avoir une bière à la main pour pouvoir faire quelque chose de ces dernières, pas fixer le terrain comme un idiot te demandant de quelle manière répondre. « Je ne sais pas ce que tu attends que je dise ou ce que tu attends de moi exactement. Oui je regrette ce que j’ai fait, oui je regrette de ne pas avoir de famille depuis douze ans mais ça fait douze ans que j’essaye d’arranger les choses. Douze ans que plusieurs fois par an j’essaye de rentrer en contact avec Amelia à travers des bouquets de fleurs, des cadeaux d’anniversaire, des boîtes de chocolat, enfin tout ce qui a pu me passer par la tête. » Oui, tu avais bien conscience que c’était purement et simplement pathétique comme aveu mais tu voulais qu’Alvaro comprenne la situation et pourquoi tu en avais marre de te battre. « Et qu’est-ce que j’ai eu en retour ? Rien. Pas une lettre, pas un appel, rien. J’ai vu Amelia à Noël, ma mère a insisté. J’ai vu comment elle a pardonné à tout le monde sauf à moi. Et je pense qu’il est grand temps que je tire un trait sur tout cela. Ca va faire treize ans que je me bats pour rien donc je me passerai bien de reproches et de sermons. » Dis-tu sur un ton légèrement amer parce que même si tu avais fait des erreurs, tu avais toujours assumé ces dernières et tu avais tout fait pour te racheter … en vain.






troublemaker is my name



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le retour à la case départ
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (11/09/1981)
SURNOM : Al
STATUT : Mon coeur ? Je l'ai perdu. Il reste introuvable et je ne sais pas si on me le retrouvera un jour...
MÉTIER : Chasseur de tête, je m'occupe de repérer et de traquer des employés ou clients potentiels pour de grandes entreprises.
LOGEMENT : #11 Pine Rivers (Loft)

POSTS : 9532 POINTS : 160

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Alvena ♥3
We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly



Alvelia ▲1
When all is well you can count on others, but when everything goes wrong you can only count on your family.



Zacharo ♦1
Friendship is born at that moment when one person says to another : " What! You too ? I thought I was the only one "


Hannah ♦1> Arthur ♦2> Yasmine ♦1> Vittorio ♦1> Oliver ♦1> [8/5]

RPs EN ATTENTE : Ginny • Saul • Jameson • Gauthier
RPs TERMINÉS : Terminés :
Event Halloween ♦†Road To Hell†> Arthur ♦1> Camber ♦1> Alvena ♥1> #TeamBurger> Alvena ♥2>

Abandonnés :
Nathan ♦1> Sean ♦1> Milena ♥1> Madison ♦1> Eva ♦1

PSEUDO : Pti' Biscuit
AVATAR : Taylor Kinney
CRÉDITS : Avatar : Freesia; Signature : " Invité " Bazzart ; UB : Loonywaltz
DC : edward f.
INSCRIT LE : 07/09/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11390-alvaro-i-m-back http://www.30yearsstillyoung.com/t11544-alvaro-williams-je-te-paie-le-premier-verre http://www.30yearsstillyoung.com/t12159-alvaro-williams#444494 http://www.30yearsstillyoung.com/t12562-alvaro-williams#459484

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Mer 5 Juil - 4:27




alvaro & arthur
Si j’ai décidé de me rapprocher d’Arthur, c’était en parti pour ne plus voir cette famille déchirée, cette famille perdre un temps précieux à se retrouver. Oui, les raisons de ce gouffre entre Arthur et Amelia sont compliquées, difficiles à comprendre, une histoire difficile à pardonner d’un côté comme de l’autre. Je n’ai peut-être qu’un regard extérieur à ce sujet, mais j’ai été tout autant impliqué, malgré moi j’ai assisté à ce que j’aurais préféré éviter de voir, mais Amelia a pu trouver une personne avec qui parler. Nous ne nous connaissions pas très bien, voire même pas du tout, mais cette scène nous a rapprochés malgré nous, dans une circonstance plus que terrible. Si j’étais là pour soutenir Amy, ce n’était pas le cas du reste de la famille avec qui je n’ai pour le coup jamais vraiment tissé de lien, c’est sûrement pour cette raison qu’aujourd’hui j’ai du mal à m’accorder avec Arthur. Je me doute bien que ça doit lui paraître bizarre après toutes ces années passées sans se voir, sans jamais avoir partagé la moindre sortie ou soirée, mais j’espère qu’il arrivera à passer outre ça tout comme je l’ai fait avant de prendre la décision de le faire. « Tant que c’est du sport, cela ne me dérange pas d’en apprendre plus. » Le choix d’un match est peut-être une bonne idée pour essayer une nouvelle approche par rapport à celle qui n’a pas si bien fonctionné que ça au café. Mais je ne le sens toujours pas dubitatif sur sa présence ici ainsi que de la mienne, si ça continue je vais bientôt être à court d’arguments. « Je trouve qu’il n’y a rien de mieux que le sport pour rapprocher et se mettre d’accord. » Niveau subtilité j’ai fait largement mieux, mais il ne me donne pas l’impression de pouvoir prendre les pincettes avec lui, je vais donc être franc de bout en bout, comme je l’ai déjà fait il y a quelques semaines. J’essaie toujours de me mettre à sa place, essayant de le comprendre petit à petit. « Je suis ravi que tu aies retrouvé ton amour pour le sport mais j’ai l’impression que ce n’est pas de ça que nous parlons. » C’est sans être étonné que je tourne la tête pour regarder le jeune Iver assis à côté de moi. Nous voilà donc arriver dans les grandes lignes du sujet, il n’a pas vraiment tort, je ne voulais pas y aller par quatre chemins pour lui parler, mais j’ai tout de même choisi le prétexte du sport pour y aller en douceur. «  Non, c’est vrai. Je pense que tu sais très bien de quoi j’aimerais te parler une nouvelle fois… » Retournant ma tête vers le match qui continue de battre son plein avec une foule toujours de plus en plus bruyante. Arthur décide visiblement de prendre les choses en main. « Je ne sais pas ce que tu attends que je dise ou ce que tu attends de moi exactement. Oui je regrette ce que j’ai fait, oui je regrette de ne pas avoir de famille depuis douze ans mais ça fait douze ans que j’essaye d’arranger les choses. Douze ans que plusieurs fois par an j’essaye de rentrer en contact avec Amelia à travers des bouquets de fleurs, des cadeaux d’anniversaire, des boîtes de chocolat, enfin tout ce qui a pu me passer par la tête. » Baissant la tête, je ne peux que comprendre son ras-le-bol, sa détermination, sa motivation diminuant de jour en jour, essai après essai. « Et qu’est-ce que j’ai eu en retour ? Rien. Pas une lettre, pas un appel, rien. J’ai vu Amelia à Noël, ma mère a insisté. J’ai vu comment elle a pardonné à tout le monde sauf à moi. Et je pense qu’il est grand temps que je tire un trait sur tout cela. Ça va faire treize ans que je me bats pour rien donc je me passerai bien de reproches et de sermons. » C’est peut-être plus compliqué que prévu, je me suis peut-être lancé un défi impossible à relever, mais j’ai assez fait d’erreur dans ma vie pour continuer à en faire. « Écoute Arthur, je sais que c’est difficile pour toi de comprendre ce qui me motive à vouloir vous aider et surtout à te connaître, mais tout comme toi je sais reconnaître mes erreurs. » Dieu sait à quel point j’ai pu en faire et à quel point j’aimerais revenir en arrière pour pouvoir tout arranger et faire comme si rien ne c’était passé. « Je n’avais pas à prendre parti il y a maintenant quelques années, ce n’était pas à moi de te faire payer l’ignorance dont tu faisais preuve à l’époque. J’aurais dû être celui qui empêche cette famille de se briser avec un regard plus extérieur au problème, mais je n’ai rien fait et j’en suis profondément désolé. » Malgré tout le respect et l’amour que j’ai pour Amy, je n’aurais pas dû isoler le reste de la famille Iver de ma vie, j’aurais peut-être vraiment pu les aider à reste soudé, enfin je ne sais pas… « Si je reviens vers toi aujourd’hui ce n’est pas pour rien. J’ai sombré depuis maintenant presque trois ans dans la dépression, l’alcool, les conneries, mais depuis peu je commence à reprendre ma vie en main et j’ai décidé de résoudre des problèmes dont j’en ai peut-être le pouvoir, même si ce n’est qu’un infini petit pouvoir, je me sens le devoir d’essayer. »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le papa-surprise
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, né un trente juillet.
SURNOM : art' le plus souvent ou arthy quand on veut vraiment le faire chier.
STATUT : célibataire, il vient d'apprendre qu'il est papa d'un enfant de trois ans.
MÉTIER : professeur de mathématiques au lycée de brisbane et coach de l'équipe de baseball de l'établissement.
LOGEMENT : appartement à pine rivers avec orion.

POSTS : 1465 POINTS : 1380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : arthur est l'aîné de la famille iver, il a deux soeurs, amelia et agate. ● arthur ne se pardonnera jamais de ne pas avoir cru sa soeur quand elle a avoué que leur beau-père la violait. il portera cette culpabilité pour toujours il en est certain. ● arthur est un vrai coureur de jupons, il a donné son coeur pour se le faire briser plusieurs fois, il y a six ans il a dit stop. il fuit aujourd'hui toute relation sérieuse. ● arthur adore le sport, particulièrement le baseball. ● arthur est un lecteur assidu.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : alvaro#2keandra#2lydia#3orionkoleengracecamille32nd birthdayagathe#2amelia#2lily


⭐︎ lily & arthur ⭐︎
I miss screaming and fighting and kissing in the rain and it's two a.m. and I'm cursing your name. I'm so in love that I acted insane and that's the way I loved you

RPs EN ATTENTE : liviana ● penelope#3 ● nina ● alizée#2 ●

RPs TERMINÉS : anders#1alvaro#1lilyangelina#1lydia#1danielkeandra#1angelina#2angelina#3lydia#2félix#1penelope#1angelina#4lilypenelope#2anngelina#5azuragathe#1amelia#1alizée
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : tyler hoechlin.
CRÉDITS : faith (avatar) tumblr (gif) astra (signature)
DC : milena grimes & violet burgess.
INSCRIT LE : 02/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13162p15-tatoue-moi-sur-tes-seins-fais-le-du-bout-de-mes-levres-alex http://www.30yearsstillyoung.com/t13218-but-are-we-all-lost-stars-arthur

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   Sam 8 Juil - 6:00





alvaro & arthur
Alvaro était rentré dans la famille Iver au mauvais moment. Il était arrivé peu avant la scission de votre famille et avait pris le parti d’Amelia sans grande surprise tout comme sa femme ce qui avait créé un faussé entre vous empêchant toute communication car ta cousine t’avait rapidement fait comprendre que ce n’était pas vraiment la peine de lui adresser la parole à présent. Ce que tu avais respecté et qui avait entraîné ta non présence à son enterrement. Elle n’avait pas voulu t’avoir dans sa vie, tu doutes qu’elle ait voulu te voir à son enterrement. Tu avais été sur sa tombe cependant, à plusieurs reprises parce que c’était la moindre des choses après tout. Mais tu n’avais pas plus vu son mari de son vivant comme après sa mort donc cette invitation comme votre discussion au café tombait un peu comme un cheveu sur la soupe. Mais la seule raison que tu voyais de sa présence était bien entendu Amelia qui semblait plus que réticence à te parler et catégorique sur le fait de ne pas vouloir te pardonner. « Je trouve qu’il n’y a rien de mieux que le sport pour rapprocher et se mettre d’accord. » Tu lèves un sourcil. Cela peut être vrai comme faux. Le sport peut rapprocher mais le sport peut aussi créer des tonnes de conflits. Mais au moins, Alvaro avait un atout, son honnêteté. Il n’était pas en train de te cacher ses intentions, il voulait que vous vous rapprochiez mais dans quel but ? Tu l’ignorais encore. Tu te contentes d’hocher la tête, vous tournez autour de la question qui vous intéresse et cela commence à t’énerver. En réalité, ce qui t’énerve profondément c’est que tout le monde continue à te juger sur cette décision que tu as pris alors que tu étais à peine un adulte. Oui tu l’as prise et tu l’assumes mais tu es une autre personne aujourd’hui et tu as plus qu’essayé de te faire pardonner, d’amender tes erreurs alors tu en as assez tout simplement. Voilà pourquoi tu décides de lancer une petite remarque pour qu’Alvaro cesse de tourner autour du pot. «  Non, c’est vrai. Je pense que tu sais très bien de quoi j’aimerais te parler une nouvelle fois… » Tu le regardes pendant plusieurs secondes, attendant de voir s’il va continuer. Apparemment non mais le sujet a au moins le mérite d’être lancé ce qui n’est pas plus mal. Autant parler des sujets qui fâchent avant de se concentrer sur le match et de pouvoir pleinement profiter. Tu décides donc de te lancer de ton côté en expliquant ton point de vue, ce que tu avais fait et aussi ta lassitude. Tu allais arrêter tes efforts, tu en avais besoin pour te protéger un peu. Dire au revoir à une vraie famille, cela faisait mal mais tu n’en avais pas réellement depuis des années alors cela ne changerait peut-être pas grand chose. « Écoute Arthur, je sais que c’est difficile pour toi de comprendre ce qui me motive à vouloir vous aider et surtout à te connaître, mais tout comme toi je sais reconnaître mes erreurs. Je n’avais pas à prendre parti il y a maintenant quelques années, ce n’était pas à moi de te faire payer l’ignorance dont tu faisais preuve à l’époque. J’aurais dû être celui qui empêche cette famille de se briser avec un regard plus extérieur au problème, mais je n’ai rien fait et j’en suis profondément désolé. » Un regard extérieur au problème ? Non, il n’avait pas un regard extérieur, pas quand il avait été marié avec ta cousine. Il avait un regard plus qu’intérieur et surtout aucun pouvoir sur la déchirure qu’avait vécu votre famille. Prendre parti c’est facile, on ne pense qu’à la personne qui nous intéresse et on oublie les autres. Tu ne le blâmes pas d’avoir pris parti mais c’est facile d’isoler les autres sans s’en soucier. A cette époque, la seule personne qui te parlait dans la famille était ta mère à qui tu n’avais nullement envie de parler. Si Lily n’était pas entrée dans ta vie à ce moment là, tu aurais sans aucun doute sombré dans une dépression voir pire et personne ne s’en serait soucié. « Tu n’avais pas un regard extérieur, pas en étant marié à Crystal. Même si tu avais voulu essayer de limiter les dégâts, elle ne t’aurait jamais laissé faire. Si je ne suis pas allé à son enterrement c’est qu’il y avait une très bonne raison. Vu les derniers mots qu’elle m’a envoyé au visage avant de couper tout contact, je doute qu’elle aurait voulu me voir à son enterrement tout comme je doute qu’elle aurait accepté que tu essayes de sauver les meubles. » De toute manière, vous ne pouviez pas changer le passé. Crystal n’était plus là aujourd’hui mais il était indéniable qu’elle avait joué un rôle elle aussi dans cette séparation. « Si je reviens vers toi aujourd’hui ce n’est pas pour rien. J’ai sombré depuis maintenant presque trois ans dans la dépression, l’alcool, les conneries, mais depuis peu je commence à reprendre ma vie en main et j’ai décidé de résoudre des problèmes dont j’en ai peut-être le pouvoir, même si ce n’est qu’un infini petit pouvoir, je me sens le devoir d’essayer. » Encore une fois tu es assez dubitatif. Parce que s’il veut résoudre ce problème ce n’est pas à toi qu’il doit parler, c’est à Amelia. C’est elle qui a coupé toute communication et qui refuse de te parler, pas l’inverse malheureusement. « J’espère que tu as pu résoudre tes problèmes avant les nôtres. Ca va mieux ? » Lui demandes-tu parce que tu ne t’étais jamais demandé ce qu’était devenu Alvaro après la mort de Crystal. Cela faisait douze ans que tu étais détaché de cette famille. « Ecoute, si tu as envie d’essayer, essaye. Mais ce n’est pas à moi que tu devrais être en train de parler. La balle n’est plus dans mon camp depuis bien longtemps. » Dis-tu en soupirant.






troublemaker is my name



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all we need is a new start - alvaro   


Revenir en haut Aller en bas
 

all we need is a new start - alvaro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-