AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le retour du boomerang
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (10/03/1979).
STATUT : prochainement divorcé, de nouveau célibataire, sa vie sentimentale ne lui a jamais paru aussi simple et son cœur aussi lourd.
MÉTIER : auteur, metteur en scène et producteur de théâtre et de comédies musicales au sein de la Northlight Theater Company, qu'il a co-fondée.
LOGEMENT : anciennement au #24 Logan City, séjournant de nouveau à l'hôtel, il compte se mettre en quête d'un cocon où rebâtir sa vie.

POSTS : 8848 POINTS : 1950

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est le père de trois enfants : Caleb, Elliot et Lexie, nés d'un mariage qu'il a mis en péril en ayant entretenu une liaison extra-conjugale ≈ il a la double nationalité australo-péruvienne ≈ passionné de théâtre, il est à la tête d'une compagnie depuis 2011 ≈ sa mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer et son père est décédé dans la tempête qui a frappé Brisbane en octobre 2016 ≈ il joue de la guitare à un très bon niveau ≈ il songe à combler le récent vide de son existence par la religion.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

ginny #2
have no fear for giving in, have no fear for giving over. you'd better know that in the end, it's better to say too much than never to say what you need to say again.


camber #2
through the years you've never let me down, you turned my life around. the sweetest days i've found, i've found with you.


sofia #1
put your faith in a miracle, and it's non-denominational. join the choir we will be singing, in the church of wishful thinking.


☆ elsie ☆
now that i've lost you, it kills me to say i've tried to hold on as you've slowly slipped away.


☆ meg ☆
it is not clear why we choose the fire pathway. where we end is not the way that we had planned.


RPs EN ATTENTE : maxyn ≈ tania ≈ hassan #2
RPs TERMINÉS : hannah #1lene #1lexis #1tommy #1nathan #1vidal #1joanne #1hannah #2halloween eventdeepika #1joanne #2enzo #1elsie #1hannah #3hassancamber #1hannah #4margaret #1scarlett #1hannah #5jamie #1ginny #1 (fb)hannah #6hannah #7nathan & myrddinjoanne #3hannah #8tommy #2
PSEUDO : mischief insane, charlotte.
AVATAR : oscar isaac.
CRÉDITS : (c) ganseys, tumblr, loonywaltz.
DC : cynthia dorman, marius warren.
INSCRIT LE : 10/07/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10373-you-have-trust-issues-not-to-mention-saul http://www.30yearsstillyoung.com/t10410-saul-truth-never-lies-they-will-fall-apart http://www.30yearsstillyoung.com/t10748-saul-masterson http://www.30yearsstillyoung.com/t10827-saul-masterson http://justoscarisaac.tumblr.com

MessageSujet: it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)   Mer 5 Avr - 18:58




when somebody loves you, it's no good unless he loves you all the way. happy to be near you, when you need someone to cheer you all the way.



La journée s'annonçait belle, lumineuse, alors que le soleil d'automne brillait au plus haut dans le ciel et illuminait Logan City d'un éclat nouveau, que Saul jurerait ne plus avoir vu depuis bien longtemps. Était-ce parce que pour la première fois depuis des mois, il n'arpentait pas son ancien quartier en étant rongé par l'angoisse, et incertain quant à l'accueil qui lui serait fait une fois qu'il aurait sonné à la porte de la demeure où il avait longtemps vécu ? Ou bien parce qu'à l'inverse de la plupart de leurs derniers échanges, sa récente discussion avec Elsie n'avait pas donné lieu à un règlement de compte au téléphone ou par avocats interposés, mais à une conversation franche, adulte, qui avait mis l'accent sur la seule qu'ils étaient probablement certains de vouloir autant que l'autre à ce jour : le bonheur de leurs enfants ? Un bonheur que sa femme et lui craignaient sans doute d'avoir mis en péril, en se déchirant au vu et au su de tous, sans pouvoir ni empêcher la presse de prêter de l'intérêt à la crise que leur famille traversait, ni feindre d'avoir retrouvé le bonheur ensemble juste dans l'espoir que son attention retomberait. C'est ainsi qu'ils en étaient arrivés à la conclusion qu'avant même d'avoir à régler ce qui les concernait directement, et notamment ce divorce qui planait au-dessus de leurs deux têtes et promettait de soulever des questions compliquées, pénibles, et qui remueraient certainement pas mal de boue, l'important était de préserver ce qui comptait le plus à leurs yeux. Alors aujourd'hui, c'est précisément dans l'optique de passer un peu de temps avec ses trois enfants que Saul avait pris congé de ses collègues – de toute façon résigné quant à l'attitude que Patty continuerait d'avoir à son égard, qu'il soit présent ou non – et qu'il s'était dirigé vers l'endroit où il avait vécu plus de dix ans de sa vie. Sur place, Elsie ne s'encombra pas de sympathie mais consentit à le laisser veiller sur leurs enfants durant les prochaines heures, semblant placer en lui une confiance qu'elle lui avait longtemps refusé – ou accordé bien malgré elle – ce qui était tout ce dont Saul avait besoin pour entrevoir un avenir un peu plus serein, loin des craintes viscérales qui avaient animé ses journées – et ses nuits – depuis le début de l'année. Tout n'était pas encore réglé, il le savait, mais il n'y avait rien qui importait plus à ses yeux que de rassurer ses enfants quant au rôle qu'il ne cesserait jamais de jouer auprès d'eux, qu'importe ce que les prochains mois lui réserveraient. La journée commença alors par une longue promenade le long de la plage, avant que Saul n'échange quelques sms avec Cleo et n'émette finalement l'idée de la retrouver au parc en fin de matinée, pensant que l'occasion était trop belle de réunir une partie de la famille, d'autant plus après les derniers mois. Le rendez-vous était donc pris, et c'est aux alentours de onze heures trente que ses enfants et lui se mirent en route, gagnant bientôt le parc pour le plus grand plaisir de son fils aîné. « Papa, on peut aller jouer là-bas ? » Caleb demanda, les yeux pétillant déjà à l'idée de gambader dans l'herbe, et sa frimousse implorant son père comme s'il savait comment l'attendrir. « Pas tout de suite, on doit d'abord retrouver Cleo et Cami, elles nous attendent un peu plus loin. Après vous pourrez jouer autant que vous voudrez, c'est promis. » La mine boudeuse, le jeune garçon s'éloigna pour prendre la tête du convois, serrant le cœur de son père tandis que celui-ci maniait d'une main la poussette de sa fille et tenait de l'autre la petite menotte de son fils de trois ans. « Et Maman, elle … elle va venir aussi dis ? » Cette fois, c'est la voix du jeune Elliott qui s'éleva, forçant Saul à s'arrêter un instant tandis qu'il s'abaissa pour se retrouver à hauteur du garçonnet, à qui il sourit avec tendresse. « Non, trésor, aujourd'hui on est juste tous les six. Vous retrouverez Maman ce soir. » Une perspective qui lui brisait le cœur rien que d'y penser, alors qu'il se battait pour retrouver sa légitimité et son autorité en tant que père et ne trouvait jamais le temps suffisamment long lorsqu'ils étaient tous les quatre. Aujourd'hui pourtant Elsie n'était pas là pour veiller au grain, et peut être tenait-il entre ses mains le moyen de faire en sorte que ce genre de journées se fassent plus nombreuses à l'avenir. S'apprêtant finalement à se remettre en route, Saul eut un sursaut en entendant bientôt son fils aîné pousser un cri. « Cleoooo ! » La surprise passée, il comprit en le voyant s'élancer à toute vitesse qu'il leur avait finalement fallu moins de cinq minutes pour retrouver Cléo et Cami. Un sourire ravi accroché aux lèvres, il avança alors lui-même jusqu'à sa cousine, qu'il ne tarda pas à embrasser. « Hey, voilà les deux plus belles. » Et installant la poussette de Lexie tout près de celle de Cami, c'est dans un sourire plus attendri qu'il se pencha pour embrasser l'enfant. « C'est fou comme elle grandit vite, j'ai l'impression de ne pas l'avoir vu depuis des mois. » Ça ne faisait pas aussi longtemps, néanmoins les occasions de se voir s'étaient effectivement faites plus rares depuis quelques temps. Il y avait eu la mort de son père, qui d'abord les avait rapprochés Camber, Cleo et lui, mais les événements qui avaient suivi et les contrariétés qu'il lui avait fallu affronter l'avaient pour un temps éloigné des siens. Et il n'y avait pas un jour sans qu'il le regrette. « C'est sympa de se retrouver ici, ça faisait un moment que j'avais envie de passer un peu de temps avec toi et la puce. » Parce qu'au même titre qu'il se tournait plus facilement vers Camber pour certaines choses, il y avait des détails au sujet desquels il lui était plus évident de s'entretenir avec Cléo. Elle était mère, et sa situation sentimentale – qui depuis quelques temps faisait pas mal de bruit dans la famille – rappelait la sienne d'une certaine façon. « Comment est-ce que tu vas ? » La question pouvait paraître anodine mais ne l'était jamais vraiment lorsque Saul se tournait vers sa cousine avec une expression concernée, voire un peu inquiète. Il savait que Cleo avait été s'installer chez Camber tout comme il les connaissait suffisamment l'une et l'autre pour redouter que tout n'ait peut être pas été simple tous les jours. Et parce qu'il était son cousin, mais aussi et surtout quelqu'un qui se souciait de son bonheur, il était prêt à entendre n'importe quelle réponse, pourvu qu'elle soit honnête.


:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)   Dim 9 Avr - 20:09


❝Its for sure i'm gonna love you all the way❞
SAUL & CLEO

Même si les beaux jours commençaient à diminuer aujourd’hui nous avions le droit à une journée particulièrement clémente au niveau temps et températures. Je venais de récupérer Cami chez Matt et bien que j’avais essayé de lui annoncer que j’allais retourner dans mon appartement je n’en avais pas eu la force ou le courage. Malgré mes choix et mes décisions en sa présence j’étais toujours un peu mal à l’aise. De la culpabilité de l’amour de l’affection ? Je n’arrivais pas à mettre des mots sur ce que je pouvais ressentir et cela me perturbait grandement. Nous aurions besoin à n’en pas douter d’une vraie discussion tous les deux et je savais que je ne pourrai pas y couper.
Alors quand j’avais reçu un message de mon cousin Saul me proposant d’aller le rejoindre lui et les enfants pour passer un peu de temps ensemble j’avais sauté sur l’occasion. D’une part parce que je n’avais pas forcément envie de rentrer chez moi et de gamberger et surtout parce que je savais qu’avec Saul je pourrai parler sans qu’il puisse me juger ou avoir d’a priori sur ma situation.
Contrairement à ma soeur il n’avait pas pris parti pour l’un ou pour l’autre, il voulait juste que je me sente bien sans me mettre la pression pour que je retourne avec Mattéo. C’était d’ailleurs surement l’une des seules personnes à ne pas me reprocher de ne pas être retourné avec mon ex-fiancé.
Mais tout en pensant à ma situation je vins à penser à la sienne, elle n’était pas plus sereine que la mienne et cela avait fait grand bruit dans la famille. Il avait presque réussi à eclipser totalement la mienne.
C’est alors avec le coeur presque léger et surtout avec une envie non dissimuler que je pousser ma fille en direction du parc pour retrouver toute la petite famille Masterson.
Cami souriait dans sa poussette faisant des petits mouvements de ses bras. Son innocense me bouleversait à chaque seconde quand je pensais au tumulte de ma vie. Elle était ce rocher auquel je m’agrippais afin de ne pas perdre pied.
Perdu dans mes pensées je ne repris pied dans la réalité que quand j’entendis mon nom au loin. Je relevais la tête pour voir mon neveu approcher rapidement suivi par le reste de la petite troupe. Je m’arrêtais pour l’attraper dans son élan et le prendre dans mes bras et l’embrasser. “Bonjour Caleb.” Je lui passais la main dans les cheveux avant de le reposer au sol avant de répondre à l’embrassade de mon cousin. “Bonjour la petite famille.” Alors que Saul allait vers ma fille je fis de même avec la sienne avant de me pencher pour embrasser Elliot caché derrière les jambes de son père.  “Oui elle grandit tout aussi vite que la tienne.” C’était étrange de se retrouver ainsi lui sans sa femme avec les enfants et moi seule aussi alors qu’il y avait à présent deux hommes dans ma vie. “Oui Je suis heureuse que tu m’aies appelée pour que l’on puisse se voir.” Mes propos étaient sincères et j’avais égoistement besoin de pouvoir parler avec quelqu’un en qui j’avais toute confiance et qui n’était pas un protagoniste de mes affaires familiales. “On s’installe ?” Je lui désignais un banc ou on pouvait s’asseoir tout en pouvant surveiller ses deux grands qui n’attendaient apparemment qu’une chose de pouvoir aller s’amuser dans l’aire de jeux.

Quand il me demanda comment j’allais, le regard que je lui jetais, était des plus clair. “Bah on fait aller.” Je ne savais pas ou il s’était arrêté dans l’histoire de ma vie.”Depuis le retour de Mattéo tout n’est pas simple et ces derniers temps tu sais que je vivais chez Camber.” Pour cela toute la famille devait être au courant. J’avais fais plusieurs repas avec mes parents et je savais que depuis que Saul avait perdu son père, mes parents faisaient tout pour être présent pour lui et ses enfants, même si avec son divorce qui se profilait la donne avait peut-être changé. “ Sauf que je lui ai annoncé il y a quelques jours que je retournais vivre chez moi.” A son regard je devinais une question même s’il ne me la posait pas. “Oui j’ai décidé de retourner vivre auprès de Soren.”  Je ne savais pas quel serait son avis sur mon choix mais la sincérité avec Saul était pour moi naturel et même si je ne lui avais pas dit il aurait fini par l’apprendre. Je me pincais les lèvres et je me mis à regarder mes deux petits cousins sur le toboggan. “ Autant te dire que depuis ma soeur n’est pas des plus ravis, enfin s’il n’y avait qu’elle…” Cami se mit à geindre et je portais mon attention sur elle en faisant doucement balancer sa poussette pour la bercer. Je regarda de nouveau Saul et je vis une grande fatigue voir une lassitude dans son regard. “Enfin à te voir je sens que je ne suis pas la seule pour qui les temps ne sont pas simples.” Même si je savais que Saul était très proche de ma cadette j'espérais qu'il serait capable de se confier à moi, car à défaut de pouvoir l'aider j'espérais pouvoir être une oreille attentive pour lui.


© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le retour du boomerang
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (10/03/1979).
STATUT : prochainement divorcé, de nouveau célibataire, sa vie sentimentale ne lui a jamais paru aussi simple et son cœur aussi lourd.
MÉTIER : auteur, metteur en scène et producteur de théâtre et de comédies musicales au sein de la Northlight Theater Company, qu'il a co-fondée.
LOGEMENT : anciennement au #24 Logan City, séjournant de nouveau à l'hôtel, il compte se mettre en quête d'un cocon où rebâtir sa vie.

POSTS : 8848 POINTS : 1950

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est le père de trois enfants : Caleb, Elliot et Lexie, nés d'un mariage qu'il a mis en péril en ayant entretenu une liaison extra-conjugale ≈ il a la double nationalité australo-péruvienne ≈ passionné de théâtre, il est à la tête d'une compagnie depuis 2011 ≈ sa mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer et son père est décédé dans la tempête qui a frappé Brisbane en octobre 2016 ≈ il joue de la guitare à un très bon niveau ≈ il songe à combler le récent vide de son existence par la religion.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

ginny #2
have no fear for giving in, have no fear for giving over. you'd better know that in the end, it's better to say too much than never to say what you need to say again.


camber #2
through the years you've never let me down, you turned my life around. the sweetest days i've found, i've found with you.


sofia #1
put your faith in a miracle, and it's non-denominational. join the choir we will be singing, in the church of wishful thinking.


☆ elsie ☆
now that i've lost you, it kills me to say i've tried to hold on as you've slowly slipped away.


☆ meg ☆
it is not clear why we choose the fire pathway. where we end is not the way that we had planned.


RPs EN ATTENTE : maxyn ≈ tania ≈ hassan #2
RPs TERMINÉS : hannah #1lene #1lexis #1tommy #1nathan #1vidal #1joanne #1hannah #2halloween eventdeepika #1joanne #2enzo #1elsie #1hannah #3hassancamber #1hannah #4margaret #1scarlett #1hannah #5jamie #1ginny #1 (fb)hannah #6hannah #7nathan & myrddinjoanne #3hannah #8tommy #2
PSEUDO : mischief insane, charlotte.
AVATAR : oscar isaac.
CRÉDITS : (c) ganseys, tumblr, loonywaltz.
DC : cynthia dorman, marius warren.
INSCRIT LE : 10/07/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10373-you-have-trust-issues-not-to-mention-saul http://www.30yearsstillyoung.com/t10410-saul-truth-never-lies-they-will-fall-apart http://www.30yearsstillyoung.com/t10748-saul-masterson http://www.30yearsstillyoung.com/t10827-saul-masterson http://justoscarisaac.tumblr.com

MessageSujet: Re: it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)   Sam 20 Mai - 20:24


Saul le savait, les occasions de réunir toute une partie de la famille s'étaient faites rares ces derniers temps, et c'était en grande partie de sa faute. Car entre les derniers rebondissements de sa vie personnelle et les conséquences de ces derniers sur son travail, il avait passé tout ce début d'année à voler de problème en problème, d'inquiétude en inquiétude, limitant la plupart de ses déplacements à son ancienne maison de Logan City, sa compagnie de théâtre, l'entreprise de son père, les bureaux de notaires et avocats et le domicile d'Hannah. Alors aujourd'hui, Saul comptait bien rattraper le temps qu'il n'avait pas su destiner à ses proches et tout particulièrement à sa cousine Cleo, avec qui les occasions s'étaient faites d'autant plus rares de réellement discuter. Il faut dire que la situation de la jeune femme n'était guère plus évidente que la sienne, et ça Saul le savait même en ayant tenté de ne pas se mêler outre mesure du conflit qui semblait depuis quelques temps animer les échanges entre ses deux cousines. Les choses semblaient tendues entre Camber et Cleo, et c'était aussi certainement la raison pour laquelle il avait jugé préférable de les rencontrer séparément et de profiter de cette journée pour profiter exclusivement de la mère de Cami. C'est ainsi avec enthousiasme qu'il avait gagné le parc situé non loin de son ancienne demeure, mais pas seul, puisque c'est en compagnie de sa joyeuse tribu qu'il s'était mis en route. Il savait que la jeune femme n'aurait pas fait le déplacement sans sa fille, et qu'ainsi tout le monde pourrait véritablement se retrouver dans la bonne humeur et l'évasion. Arrivant alors sur les lieux de leur rendez-vous, Saul ne tarda pas à identifier Cleo et Cami lorsque ses fils accoururent vers elles, scellant des retrouvailles riches en émotion. Embrassant sa cousine, le cœur débordant du plaisir qu'il avait aujourd'hui de pleinement la retrouver, Saul s'amusa bien vite de l'idée selon laquelle Cami ne l'avait pas attendu pour grandir. De quoi lui rappeler que leurs enfants ne resteraient pas petits indéfiniment, bien qu'il lui arrive parfois égoïstement de le souhaiter. « Si ça continue, elles seront en âge de réclamer de l'argent de poche avant même qu'on ait eu le temps de s'y préparer. » Saul s'amusa en tout cas, posant un regard attendri sur leurs deux filles avant que la prochaine remarque de Cleo ne dessine sur ses lèvres un sourire un brin coupable, sincèrement désolé. « C'est ma faute si on n'a pas pu faire ça avant, entre le travail au théâtre et toutes ces histoires à régler ... Mais maintenant je suis là. » Et pressant sa main dans celle de sa cousine, il laissa son sourire s'étirer un peu plus lorsqu'elle proposa de s'installer. « Bonne idée. » Au même moment, Caleb et Elliott se plantèrent face à lui, un sourire étiré jusqu'aux oreilles alors qu'ils semblaient l'un et l'autre trépigner d'impatience à l'idée de pouvoir bientôt gambader dans l'herbe. « Maintenant on peut aller jouer, Papa ? » La question ne s'était pas faite attendre et provoqua l'amusement de Saul tandis qu'il se pencha légèrement vers ses deux garçons, retrouvant un air parfaitement sérieux et impassible au moment de leur communiquer deux petites consignes. « Oui, mais pas trop loin et sans vous battre, d'accord ? » Et récoltant deux hochements de têtes pour seules réponses, Saul les observa bientôt s'éloigner, à quelques mètres de là, avant de prendre définitivement place sur le banc aux cotés de Cleo, tournant la poussette de sa fille vers lui avant de reporter son attention sur sa cousine. Une question lui brûla instantanément les lèvres, et pour cause, s'il y avait bien quelqu'un pour qui il se faisait du souci dernièrement, c'était Cleo. Cleo dont on entendait beaucoup parler au sein de la famille et qui avait certainement beaucoup de choses sur le cœur depuis le retour de Mattéo. Alors, songeant qu'elle apprécierait peut être de s'ouvrir un peu à lui et de se soulager du poids de ses tourments, c'est un Saul concerné qui prit rapidement de ses nouvelles. Sa réponse le conforta malheureusement dans ses appréhensions, et c'est un regard empathique qu'il posa sur sa cousine. « Quoi que Camber ait pu te dire, je suis persuadé qu'elle s'inquiète simplement pour toi. Je pense qu'une partie de toi se doutait que la nouvelle serait difficile à digérer pour elle, parce que les choses se sont faites d'une telle façon qu'aujourd'hui c'est auprès de Mattéo qu'elle aimerait te savoir. » Il souffla, avec la douceur qu'il lui destinait généralement, tentant de se mettre à la place aussi bien de l'une, que de l'autre. Saul se voulait être une sorte de médiateur entre les deux cousines, parce qu'il les aimait toutes les deux et qu'il préférait évidemment les savoir en bons termes. Mais ce qui lui tenait réellement à cœur, c'était que Cleo se sente soutenue. « Personne ne peut savoir mieux que toi ce qu'il te faut et qui il te faut, mais vous êtes sœurs, vous avez longtemps été proches et je pense qu'elle espère juste t'éviter de commettre ce qu'elle pense être une erreur. » En était-ce une ? Ce n'était pas à lui de l'estimer et il serait bien incapable d'avoir un avis parfaitement objectif sur la question. « Si tu l'aimes et que tu penses pouvoir être heureuse avec Soren, alors … peut être qu'elle se fera une raison. » Reposant sa main sur celle de la jeune femme et la pressant doucement, il lui adressa un sourire tendre, du genre de celui qu'il aurait adressé à sa sœur s'il en avait une. Car c'est ainsi qu'il les avait finalement toujours vues, Camber et elle : comme des sœurs. Et à ce titre, il tentait de la protéger tout en cherchant à ce qu'elle ne doute à aucun moment de pouvoir se reposer sur lui. « Tu sais, j'aimais beaucoup Mattéo à l'époque où vous étiez ensemble. Et comme Camber, certainement, j'ai toujours pensé que vous auriez fini vos jours ensemble si … enfin, tu sais que j'aurais été ravi pour vous si vous vous étiez finalement retrouvés. » Il est vrai que le couple autrefois formé par Cleo et Mattéo lui avait longtemps inspiré un sentiment très positif et qu'à cette époque il n'avait jamais eu aucun doute sur le fait que sa cousine puisse être heureuse. Mais les temps avaient changé, le destin s'en était mêlé et aujourd'hui chacun se devait de l'accepter. « Mais je te soutiendrai quoi que tu fasses, même si je dois être le seul. Cammi et toi, vous pourrez toujours compter sur moi. » Si elle décidait de faire sa vie avec Soren, alors il serait là. Pour elle, pour sa fille, pour qu'elle ne se retrouve jamais seule si jamais le reste de la famille s'unissait contre ce choix. Saul l'avait déjà dit, il ne voulait pas prendre parti mais il était plus que bien placé pour savoir ce que l'on pouvait ressentir face aux jugements et à l'adversité. Cleo en vint justement par la suite à faire allusion à ses propres problèmes, bien connus eux aussi dans la famille mais également par toute personne qui se serait intéressée à la presse écrite ces quatre derniers mois. Un sourire un peu triste étira alors les lèvres de Saul, tandis qu'il souffla. « Disons que même en m'étant préparé à ce que la séparation avec Elsie soit compliquée, j'étais encore loin de m'attendre à tout ça. Sans compter les enfants, qu'on essaie de protéger mais qui sentent bien que quelque chose a changé. » Il y avait de plus en plus de questions de la part de ses fils, qui après tout grandissaient et arrivaient à un âge où ne plus voir leurs parents habiter sous le même toit avait quelque chose de curieux, de perturbant. Elsie et lui avaient tenté de leur expliquer la situation avec leurs mots à eux, mais celle-ci n'était pas banale et ses enfants étaient fatalement les premiers à le ressentir. « Ce qui me fait le plus drôle, c'est d'avoir du quitter la maison où j'ai vécu onze années de ma vie. Cette maison qu'on avait choisi, Elsie et moi, pour la retaper et y fonder une famille ... Mais malgré tout ça, je sais que lutter aurait été vain, parce que j'ai brisé quelque chose en elle, quelque chose qui ne se serait pas reconstruit simplement parce qu'on aurait choisi de faire semblant. » Ce qu'ils n'avaient jamais voulu, ni elle ni lui, alors qu'il y avait déjà eu bien assez de mensonges, bien assez de duperies, durant ces trois années où il s'était perdu dans un rôle qu'il se détestait aujourd'hui d'avoir endossé. « Pourtant, beaucoup dans la famille doivent me juger bien bête d'avoir ainsi gâché ce qui comptait tant pour moi … » Après un soupire, Saul finit par esquisser un sourire à demi amusé. « Entre incompris, qu'est-ce que tu dirais de tous les envoyer balader et de partir nous exiler à l'autre bout du monde ? » Un rire lui échappa tandis qu'il passa un bras autour des épaules de sa cousine. Leurs situations ne prêtaient pas vraiment à sourire, mais il avait eu le cœur assez gros de ruminer ses tracas pour ne pas s'autoriser cette petite parenthèse. Aujourd'hui, aux cotés de Cleo, il se sentait enfin compris, loin des jugements qui le suivaient généralement où qu'il aille.


:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)   


Revenir en haut Aller en bas
 

it's for sure i'm gonna love you all the way (cleo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: new farm park
-