AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 we never go out of style (tommy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: we never go out of style (tommy)   Lun 10 Avr - 17:58


“we never go out of style”
Tommy & Liviana

Avant de partir, Liviana se regarda une dernière fois dans le miroir. En une heure, elle avait changé six fois de tenue, elle n’avait aucune idée de ce qui était convenable ou non pour ce genre de soirée. Elle était passée par différent style, le pantalon en jeans qui lui sembla trop décontracté, la petite robe noire bustier qui mentait clairement sur ses intentions, la veste style blazer qui lui donnait l’air de sortir d’un entretien d’embauche et pour finir la jupe en cuir qui lui donnait l’air d’une prostituée. Finalement, elle opta pour un pantalon noir qui mettait en valeur ses fines jambes, un t-shirt à longue manche blanc en dentelle dans le dos qu’elle portait en-dessous d’une de ses vestes favorites. Elle déposa une touche de rouge à lèvres rosé sur ses lèvres avant de sortir de chez elle, dans le doute elle avait laissé un mot à son meilleur ami avec l’adresse du bar dans lequel elle se rendait. Comme à son habitude, elle avait commandé un taxi qui était pile à l’heure et après l’avoir poliment salué, elle lui indiqua l’adresse du Canvas, un bar populaire qui se trouvait à Fortitude Valley. Elle ne vivait pas très loin de ce quartier, pourtant le trajet lui parut interminable, sans doute parce qu’elle se posait douze milles questions et qu’elle n’avait jamais été aussi nerveuse. Une vingtaine de minutes plus tard elle remarqua que le taxi ralentissait, en se penchant vers la fenêtre elle put lire distinctement l’enseigne du bar brillait dans la nuit. Elle paya sa course avant de le remercier et de descendre de la voiture ; il était tout juste vingt-heure, pourtant le bar semblait déjà bien fréquenté a en jugé le nombre de fumeur qui se trouvait devant. Elle avança vers ce dernier puis resta plantée devant l’entrée, pendant une seconde elle envisagea de faire demi-tour et de trouver une excuse à son absence mais elle prit finalement son courage à deux mains et passa l’immense porte qui le mena à l’intérieur du bar. C’était une première pour Liv, elle n’avait jamais mis les pieds ici pourtant le Canvas était exactement comme elle l’avait imaginé, il y avait de nombreuses photos sur les murs derrière le bar, elle remarqua même un cliché de  Cora Coverdale - une jeune actrice à la carrière déjà bien rempli qu’elle appréciait énormément - entourée des membres du staff, elle fut cependant agréablement surprise de tomber sur un karaoké. Il faisait chaud, le bar n’était pas aussi bondé que ce qu’elle avait cru mais elle s’y senti étrangement bien. Elle plaça ne de ses mèches bouclées derrière son oreille et s’avança dans le bar à la recherche de Tommy. Liviana ne mit de quelques secondes à la repère, il était assis un peu plus loin, près d’une des fenêtres, il n’avait aucun verre devant lui alors elle supposa qu’il venait d’arriver ou qu’il l’attendait depuis peu de temps. Malgré le boule avait pris place dans son estomac elle s’avança vers ce dernier un sourire sur le visage « Bonsoir Tommy, je suis contente de te voir » dit-elle sincèrement, c’était le cas, elle le trouvait intéressant, il avait quelque chose, de la conversation, de l’intelligence, de l’humour et un regard qui ne la laissait pas indifférente. Elle s’en voulait  de ressentir une attirance à l’égard d’un autre homme que son mari alors qu’il ne s’était pas gêné pour s’envoyer en l’air avec une autre ; mais ce soir elle ne voulait pas penser à ses problèmes mais plutôt se concentrer sur cette soirée « Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère ? » sa voix était douce, elle n’éprouvait plus de colère à son égard, elle avait décidé de lui laisser une chance, elle ne voyait pas l’intérêt de rester dix ans à se reprocher ce qui s’était passé la première fois même si elle ignorait totalement ce qu’il attendait d’elle, elle ignorait elle-même ce qu’elle attendait de lui ou de soirée. Elle s’était demandé plutôt dans la soirée s’il s’agissait d’un simple verre entre amis ou d’un réel rendez-vous mais elle n’osa pas poser la question, elle était bien trop pudique pour aller sur un chemin aussi délicat. Elle tira la chaise libre qui se trouvait à quelques centimètres de Tommy et retira sa veste qu’elle déposa sur le dossier de cette dernière « Comment tu vas ? Tu as l’air en forme, je veux dire… tu es… tu es très beau » elle était désormais persuadé qu’il avait compris qu’elle était nerveuse ce soir, à cette idée, elle senti le rouge lui monter aux joues, elle était gênée d’avoir dis-ça à haute voix, tu es stupide pensa-t-elle-même s’il était un peu trop tard maintenant.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf & père célibataire, la crise d'ado s'annonce mémorable
MÉTIER : barman au McTavish, en recherche d'une reconversion professionnelle
LOGEMENT : #45 redcliffe, avec sa fille de 8 ans, Moïra

POSTS : 2110 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : vilain petit canard des Warren ☆ emprisonné au Canada de mi-2013 à fin 2015 ☆ sa femme est décédée dans un accident de la route en 2012 ☆ il a une fille de 8 ans, Moïra, élevée par son frère Marius durant son incarcération ☆ il a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ avant d'être emprisonné il travaillait comme bûcheron dans une scierie ☆ il essaye désespérément d'arrêter de fumer ☆ il porte son alliance autour du cou ☆ il a une addiction déraisonnable aux sodas et aux boissons sucrées en général ☆ il parle le français et baragouine le serbe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camber #3loanjamesliviana #2


RPs EN ATTENTE : milena #2 ☆ lene #3 ☆ matt
RPs TERMINÉS : #teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2saul #2camber #2event d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebecca #1eliemilena #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : michiel huisman
CRÉDITS : avatar@cassini & sign@nikita77gataleya & crackship@camberbaby & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5613- http://www.30yearsstillyoung.com/t5701- http://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Mer 3 Mai - 21:29


Dire que Tommy ne s’attendait pas à recevoir un autre message de Liviana un jour était un euphémisme, et lui-même serait bien incapable de vous dire pourquoi sa réponse était venue presque aussitôt et leur rendez-vous conclu aussi rapidement. Chez certains quelques semaines – quelques mois – représentaient une éternité, mais pour Tommy dont la vie s’était enfermée dans une certaine forme de monotonie vaguement supportable, cela semblait être hier, ou presque. C’était un peu exagéré, la tempête et ses conséquences avaient laissé leurs marques et le brun n’oubliait pas que sans l’intervention de Beauregard il aurait peut-être passé l’arme à gauche … Mais même cela il tendait à vouloir l’oublier, à le ranger dans un coin sombre de son esprit presque pour parvenir à se persuader que tout cela n’était jamais arrivé. Qu’il ne s’était pas vidé de son sang au milieu de cadavres déchiquetés par une vitrine en miettes, et qu’il n’avait pas failli faire de sa fille une orpheline. Non, dans son esprit sélectif tout cela n’était jamais arrivé et Tommy s’en portait très bien en continuant de faire la sourde oreille … Au point de n’en avoir même jamais remercié James, d’ailleurs. Et quelle importance, pourquoi repensait-il à tout cela justement maintenant ? Probablement parce que sa dernière entrevue avec Liviana remontait à avant la tempête, et donc pratiquement à une éternité, et en même temps à il n’y a pas si longtemps « Tu vas finir avec une crampe cérébrale, si tu continues à réfléchir. » Un brin moqueuse, la voix de Chelsea l’avait subitement sorti de ses pensées « Et tu viens de laver trois fois le même verre, accessoirement. » Baissant les yeux vers le verre qu’il tenait entre ses doigts et réalisant qu’elle avait raison, il l’avait reposé sur l’égouttoir en laissant échapper un grognement d’ours mal léché, avant de jeter un œil à l’horloge du bar, peu fréquenté à cette période de fin d’après-midi. « Je vais pas tarder, de toute façon. » Essuyant ses mains, il avait regardé la blonde passer de l’autre côté du comptoir « Du coup c’est ta sœur qui garde Elias et Moïra ce soir, et c’est toi qui les emmène à l’école demain matin, c’est ça ? Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? » D’un geste de la main signalant qu’elle s’en faisait pour rien, il avait assuré « T’inquiète, Beth va gérer. Et puis c’est toi qui me rends service en bossant ce soir, je te rappelle. » Cela lui semblait donc être la moindre des choses de l’aider à régler la question de ma garde de son fils. « Bon. Elle a mon numéro s’il y a un souci de toute façon … » Mais il n’y en aurait pas, bien que Tommy comprenne totalement cette inquiétude constante, puisqu’il était toujours habité de la même.

Echangeant encore quelques mots avec la jeune femme, le brun avait finalement quitté le McTavish en jetant un regard dubitatif vers le ciel. Il était gris, couvert, et Tommy espérait seulement qu’il ne se mettrait pas à pleuvoir sur le trajet entre chez lui et Fortitude Valley, ne souhaitant pas vraiment ressembler à un rat mouillé à son arrivée au Canvas. Filant sous la douche dès son arrivée chez lui, il avait passé une main vigoureuse dans ses cheveux pour les débarrasser du trop-plein d’eau et les avait laissé sécher à l’air libre, hésitant un long moment entre tee-shirt et chemise avant de choisir le premier, consentant en contrepartie à opter pour celui de ses jeans qui semblait le moins usé. Dans un coin de sa tête il entendait sa mère râler – comme d’habitude – contre ses airs de clochard, sa barbe mal entretenue et ses cheveux en bataille, et en passant devant le miroir il s’était demandé s’il ne pourrait pas au moins faire l’effort d’attacher ses cheveux … Mais l’idée lui était repartie aussi vite qu’elle était venue, dans un rictus plein de cynisme. Prenant également deux minutes pour remplir la gamelle de Microbe, le chat de gouttière qu’il avait plus ou moins adopté – à moins que ce ne soit le chat qui ait adopté Tommy – il l’avait déposée sur le rebord extérieur de la fenêtre et avait quitté l’appartement après avoir attrapé son blouson sur le dossier du canapé. Optant pour le métro plutôt que le bus – moins fiable – il avait rejoint Fortitude Valley et ses rues qu’il connaissait par cœur pour les avoir écumées en long et en large lorsqu’il était adolescent, et atteint le Canvas dix minutes avant l’heure convenue par Liviana et lui. Juste le temps nécessaire pour griller une cigarette qu’il estimait bien méritée (à moins que ce ne soit que pour se donner bonne conscience).

D’abord tenté de commander d’emblée une boisson, il s’était finalement ravisé et s’était contenté de trouver une table, près de la vitrine, et de retirer son blouson pour le déposer sur le dossier de sa chaise. Machinalement, son doigt s’était mis à gratter une rayure sur le coin de la table, et il n’avait finalement remarquée l’arrivée de Liviana qu’au dernier moment, lorsqu’elle s’était présentée devant lui « Bonsoir Tommy, je suis contente de te voir. » Son cynisme naturel le poussant à douter de la sincérité de ce fait, il s’était pourtant contenté de lui rendre un sourire prudent, tandis qu’elle s’inquiétait « Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère ? » et parvenait à le surprendre par le calme et la sérénité apparente qu’elle semblait avoir à son égard, quand pourtant tous les deux ne s’étaient pas quittés dans les meilleures dispositions. « Non, je viens à peine d’arriver, ne t’inquiète pas. » Ne l’ayant pas fait jusqu’à présent il avait laissé son regard glisser sur elle des pieds à la tête, en faisant malgré tout son possible pour ne pas donner l’impression de la toiser. Son trouble était pourtant réel lorsqu’il avait réalisé quelque chose auquel il n’avait absolument pas pensé : Elle n’était plus enceinte. Cela semblait logique pourtant, cela tombait sous le sens, mais sans qu’il ne sache bien pourquoi Tommy était resté bloqué sur l’idée qu’elle n’aurait pas changé d’un pouce depuis la dernière fois, et cela impliquait l’habitant temporaire logé sous son nombril. « Comment tu vas ? Tu as l’air en forme, je veux dire … tu es … tu es très beau. » Ouvrant la bouche sans que rien n’en sorte, de façon un peu gênée, il n’avait pas réussi à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de bafouiller « Oh, hm … merci. Toi aussi tu es … plus enceinte. » Est-ce qu’il venait vraiment de dire ça ? « Enfin tu es très jolie, j’veux dire, c’est … » S’il avait eu une pelle à portée de main il aurait pu creuser histoire de s’enfoncer encore plus, mais au lieu de ça il s’était contenté de fermer la bouche comme pour éviter qu’une nouvelle ânerie n’en sorte. S’éclaircissant la gorge avec gêne, celle d’être un véritable inadapté aux conventions sociales, il avait tenté de noyer le poisson « Je vais aller nous chercher à boire. Qu’est-ce que je te prends ? » et s’était déjà levé, donnant l’impression de fuir le champ de bataille sans aucune classe. Patientant au bar, il avait essayé de retrouver une certaine contenance, pour s’éviter le fiasco dans lequel il était en train de s’enliser doucement, et prenant une grande inspiration il avait regagné la table avec leurs deux verres en affichant un air impassible. Retrouvant sa place près de Liviana, il avait déposé son verre devant elle en tentant une nouvelle approche « Je ne m’attendais pas vraiment à ton message … J’ai été surpris d’avoir de tes nouvelles. » Autant dire que lui en revanche ne s’était jamais donné la peine d’en donner, mais en même temps à quoi bon ? Il se serait senti comme un cheveu sur la soupe, impression qui d’ailleurs persistait toujours.








    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

 :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Mer 7 Juin - 12:11


Même en franchissant la porte du Canvas, Liviana n’arrivait pas à croire qu’elle avait bel et bien donné rendez-vous à un homme et que ce dernier n’était autre que Tommy. En envoyant son message, elle s’était d’abord trouvé stupide, tenter quelques choses avec lui n’avait aucun sens, c’était un con au caractère de cochon têtu comme une mule qui pourtant avait réussi à séduire l’italienne avec son allure de bûcheron des temps modernes ; puis elle avait reçu une réponse positive de sa part, peut-être qu’il s’agissait d’une seconde chance. Après avoir passé plus d’une heure à se changer, à se maquiller et à sa coiffer, Liviana entra finalement dans le bar à la recherche du jeune homme ; il ne lui fallut que quelques secondes pour repérer le grand brun qui l’attendait près d’une immense baie vitrée l’air aussi septique qu’elle. Elle hésita pendant une seconde, puis parcourut les quelques mètres qui la séparèrent de Tommy, souriante elle le salua poliment essayant de se montrer le plus à l’aise possible s’excusant par la suite pour les quelques minutes ou il était seul. « Non, je viens à peine d’arriver, ne t’inquiète pas. » il n’était pas froid pourtant son regard avait l’air de douté de la sincérité de la jeune femme qui décida de ne pas relever, se disputer une nouvelle fois n’était pas la meilleure façon de commencer ce rendez-vous. Toujours débout face à lui elle entama la conversation, ils n’avaient pas vraiment besoin de faire connaissance puisque ce n’était pas la première fois que leur chemin se croisait alors elle se contenta d’une question assez bateau qui pouvait malgré tout déclencher une discussion. Prise par la nervosité elle glissa également un compliment qui n’eut pas l’effet qu’elle aurait souhaité puisque Tommy plus gêné « Oh, hm … merci. Toi aussi tu es … plus enceinte. » ce fut à son tour d’être surprise, elle ne s’attendait pas à cette remarque qui pourtant était très juste « Enfin tu es très jolie, j’veux dire, c’est … » elle eut la sensation que ce rendez-vous allait être très long et compliqué s’ils n’arrivaient pas à se parler sans avoir l’air si mal à l’aise. Malgré tout, elle décida de rester et de lui donner une chance, elle tira la chaise sur laquelle elle avait déposa son sac plutôt et s’installa en face de lui un petit sourire naissant sur son visage « En effet, je ne le suis plus, il est né il y a cinq mois maintenant… il s’appelle Luca » avoua-t-elle en le regardant dans les yeux, elle n’était pas sûr qu’il est envie de discuter de cet enfant alors elle n’ajouta rien de plus à ce sujet. A sa grande surprise il se leva, elle crut d’abord qu’il souhaitait déjà partir mais il n’enfila pas sa veste « Je vais aller nous chercher à boire. Qu’est-ce que je te prends ? » elle hésita pendant une seconde, elle ne buvait pas d’alcool généralement mais vu la tournure du début de ce rencard, elle imagina qu’un verre l’aide à se sentir plus à l’aise face à cet homme qui malgré ses remarques la troublait « Je veux bien un verre de vin blanc, s’il te plait » dit-elle d’une voix douce en plaçant une de ses mèches de cheveux derrière ses oreilles. Elle le laissa quitter la table sans un mot et se tourna de temps en temps afin de vérifier qu’il n’en avait pas profité pour partir en courant ; elle se mit à rougir quand elle remarqua que l’une des serveuses avait remarqué le regard de Liviana sur la fessier du trentenaire, totalement gênée elle se tourna et regarda droit devant elle sans jamais oser tourner la tête. Quelques minutes plus tard, Tommy fut de retour déposant le verre de vin de l’italienne devant elle avant de s’asseoir avec sa boisson sur la place qu’il occupait auparavant « Je ne m’attendais pas vraiment à ton message … J’ai été surpris d’avoir de tes nouvelles. » au moins ils étaient deux, elle aussi avait été surprise mais depuis quelques semaines elle ressentait le besoin d’avancer et de profiter encore un peu de sa jeunesse. Elle pensa d’abord que lui dire que son attitude de con l’avait fait douté mais elle n’en fit rien, elle afficha un doux sourire en croisant son regard « On peut oublier ce qui s’est passé non ? Je veux dire… autant repartir sur de bonnes bases ? » c’était du moins ce qu’elle pensait et ce qui l’avait décidé à lui laisser une seconde chance, se battre à nouveau avec lui était presque aussi épuisant que le silence qu’il lui avait offert lorsqu’il avait appris sa grossesse ; elle espérait que le fait qu’il soit ici ce soir confirmait qu’il avait également cette pensée. Elle attrapa son verre de vin qu’elle apporta jusqu’à ses lèvres afin d’en boire une gorgée, c’était un pure délice qui lui fit beaucoup de bien « Je reprends si tu le permets… » elle se redressa un peu plus sur sa chaise « Je suis Liviana, j’ai un fils, bientôt un ex-mari et en dehors de ton coté tête de mule, je te trouve charmant » elle avait dit tout calmement , sans rougir ou bégayer mais surtout sans quitter son regard, cette fois-ci il serait au courant de tout dès le début. Elle n’avait aucune idée de ce qui allait se passer par la suite les concernant, peut-être serait-il un amant, un amour, un ami, cela n’avait pas vraiment d’importance pour elle, mais une chose était sur elle mourrait d’envie d’essayer et de lui laisser une chance.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf & père célibataire, la crise d'ado s'annonce mémorable
MÉTIER : barman au McTavish, en recherche d'une reconversion professionnelle
LOGEMENT : #45 redcliffe, avec sa fille de 8 ans, Moïra

POSTS : 2110 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : vilain petit canard des Warren ☆ emprisonné au Canada de mi-2013 à fin 2015 ☆ sa femme est décédée dans un accident de la route en 2012 ☆ il a une fille de 8 ans, Moïra, élevée par son frère Marius durant son incarcération ☆ il a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ avant d'être emprisonné il travaillait comme bûcheron dans une scierie ☆ il essaye désespérément d'arrêter de fumer ☆ il porte son alliance autour du cou ☆ il a une addiction déraisonnable aux sodas et aux boissons sucrées en général ☆ il parle le français et baragouine le serbe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camber #3loanjamesliviana #2


RPs EN ATTENTE : milena #2 ☆ lene #3 ☆ matt
RPs TERMINÉS : #teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2saul #2camber #2event d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebecca #1eliemilena #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : michiel huisman
CRÉDITS : avatar@cassini & sign@nikita77gataleya & crackship@camberbaby & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5613- http://www.30yearsstillyoung.com/t5701- http://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Dim 6 Aoû - 21:11


L’idée de décommander – ou pire, de poser un lapin – ne lui était même pas venue à l’esprit, ce n’était pas le genre de Tommy, pas sa façon de se faire, se défiler sans rien dire. Il n’y avait bien que sa famille pour penser que le brun n’assumait pas ses actes, sans doute pour la simple raison qu’il n’y avait qu’avec eux qu’il ne les assumait pas, ou plutôt pas toujours. Aussi si son trajet jusqu’au Canvas ne s’était pas fait sans un brin d’appréhension, l’idée de faire demi-tour n’avait, elle, jamais germé dans son esprit sur le chemin. Persuadé de déjà se faire attendre il était en réalité arrivé le premier, mais n’avait pas eu le temps d’autre chose que de choisir une table et retirer son blouson avant que Liviana n’apparaisse à son tour, le gratifiant qu’un compliment qu’il lui avait rendu de la pire des manières, sans même le vouloir. Déjà prêt à attraper la pelle pour creuser et s’enterrer dans le sol aussi sec, le brun avait été un peu dérouté par le calme apparent avec lequel la jeune femme prenait sa bourde, répondant naturellement et sans s’offusquer « En effet, je ne le suis plus, il est né il y a cinq moins maintenant … Il s’appelle Luca. » Elle ne l’était plus, cet enfant avait un nom, et d’un seul coup ce qui jusque-là restait aux yeux de Tommy relativement abstrait avait pris une tournure beaucoup plus réelle, lui faisant véritablement prendre conscience du temps qui était passé depuis la dernière fois. « Oh, c’est joli Luca. Et félicitations, du coup. » Il avait esquissé un sourire, léger mais non moins sincère. Toutefois certain qu’elle se souciait assez peu de l’avis qu’il pouvait avoir sur le prénom de son nouveau-né, et soucieux de se sortir de cette situation dans laquelle il avait la sensation de se noyer, il s’était levé en proposant d’aller leur chercher de quoi boire et s’était éclipsé à peine Liviana avait-elle répondu « Je veux bien un verre de vin blanc, s’il te plait. » en espérant trouver les quelques minutes qui lui permettraient de retrouver une contenance et d’empêcher par son seul comportement que cette soirée ne vire au fiasco. Accoudé sur un bout inoccupé de comptoir, il avait attendu que le barman vienne lui demander ce qu’il voulait boire, et avait commandé un verre de vin blanc pour la jeune femme et une bière pour lui, et laissé son regard vagabonder jusqu’à Liviana en attendant les boissons. Difficile de dire si ce pincement de lèvres était plutôt de l’agacement ou de l’appréhension, ou ce coup d’œil furtif vers sa montre un simple réflexe ou simplement la preuve qu’elle préfèrerait finalement être ailleurs.

Prenant une grande inspiration pour se donner du courage il avait finalement regagné sa place en tentant d’avoir l’air plus détendu. Déposant leurs verres sur la table, il s’était de nouveau installé à côté de la belle, décidant de jouer la carte de l’honnêteté en admettant qu’il ne pensait pas avoir à nouveau de ses nouvelles un jour. Pas que cela l’ait dérangé, au contraire, mais il s’était retrouvé un peu pris au dépourvu. « On peut oublier ce qui s’est passé non ? Je veux dire … autant repartir sur de bonnes bases ? » Pas vraiment certain de comprendre ce qu’elle avait en tête pour parvenir à ses fins, il avait malgré tout acquiescé d’un signe de tête « On peut, oui. » tandis qu’elle prenait une gorgée de son vin, un peu surpris néanmoins lorsqu’elle avait repris « Je reprends si tu le permets … Je suis Liviana, j’ai un fils, bientôt un ex-mari et en dehors de ton côté tête de mule, je te trouve charmant. » La gêne palpable chez elle autant que chez lui quelques instants plus tôt semblait avoir momentanément disparu de son ton et de son visage, et gardant le silence quelques secondes Tommy avait décidé de rentrer dans son jeu. « Tommy. J’ai une fille, mais pas d’ex-mari à l’horizon. » Esquissant un sourire amusé, il avait pris une gorgée de sa bière avant de reprendre « Et en dehors de ton côté pas totalement divorcée, je te trouve charmante aussi. » Détendant un peu ses épaules jusque-là crispées, il avait dodeliné légèrement la tête « Maintenant que tu as rejoint le cercle très fermé des parents, je crois que ça nous fait un point commun supplémentaire. » Pas qu’il n’en ait des masses à la base, quoi qu’à vrai dire Tommy n’en savait trop rien, c’était bien l’une des preuves que leur première tentative d’apprendre à se connaître avait été un peu trop rapidement avortée. Piochant machinalement dans la petite assiette de cacahuètes salées fournée avec les verres, il avait fait mine d’hésiter un court instant avant de prendre un air assuré et de planter à nouveau son regard sur la jeune femme. « J’appréhendais un peu de venir, mais à aucun moment j’ai eu envie de faire demi-tour ou de ne pas venir. » Sentant bien qu’elle ne voyait pas trop où il voulait en venir, et à vrai dire sans explication cela pouvait difficilement se deviner, il avait énoncé avec un sourire en coin. « Je commence une liste de raisons pour lesquelles tu devrais ne pas regretter de m’avoir invité ce soir. Ça fait un premier point pour moi. A toi maintenant, une liste des points pour lesquels je ne vais pas regretter d’être venu ce soir. »








    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

 :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Sam 12 Aoû - 17:58


Des mois avaient passés depuis leur dernière rencontre, la vie de Liviana avait changé en une soirée lorsqu’elle avait donné naissance à son premier enfant. Pendant des années elle avait imaginé la maternité comme une chose simple et sans réelle complication mais être mère était beaucoup plus éprouvant que ce qu’elle avait imaginait, sans doute parce qu’elle assumait ce rôle en alternance avec son ex-mari. Malgré l’épuisant qu’elle ressentait au quotidien, Luca était ce qui comptait le plus dans sa vie désormais, il était devenu en une soirée le rayon de soleil de toute une vie. Elle était devenue le genre de maman fière de l’être, parler de son enfant était un réel bonheur mais ce soir, dans ce bar, elle n’était pas totalement à l’aise puisque Luca était la cause de la distance que Tommy avait mise entre eux. Elle décida de lui répondre malgré tout, essayant d’être la plus naturelle possible avec lui, peut-être avait-il changé d’avis sur cette grossesse pensa-t-elle après lui avoir annoncé l’existence du petit garçon « Oh, c’est joli Luca. Et félicitations, du coup. » elle le remercia par un sourire ne sachant pas trop s’il disait ceci par politesse ou parce qu’il le pensait réellement. Au bout de plusieurs minutes, elle remarqua qu’elle n’était pas la seule à se sentir mal à l’aise, Tommy semblait incapable de le regarder dans les yeux pendant plus d’une seconde ; un silence presque gênant s’installa entre eux jusqu’à ce que Tommy se lève et propose d’aller chercher des boissons, elle approuva d’un signe de tête en optant pour du vin blanc. Durant son absence, Liviana décida de se vider la tête, elle chassa son stress, son ex-mari et ses inquiétudes de ses pensées, elle avait réellement envie de passer en bon moment, d’en apprendre plus sur cet homme mystérieux qui était en face d’elle il y a quelques secondes. Elle fouilla dans son sac et coupa la sonnerie son téléphone pour être sûre de ne pas être dérangé par un appel ou un message non désiré puis se tourna vers le bar ou Tommy semblait attendre leur commande, elle se rinça l’œil pendant une seconde avant de le voir revenir avec les verres respectifs. C’est le moment d’agir pensa-t-elle en croisant son regard, elle prit la parole la première lui suggérant d’oublier ce qui s’était passé pour repartir sur de bonnes bases, ressasser le passé n’avait aucun sens à ses yeux « On peut, oui » un sourire étira ses lèvres, elle se senti tout de suite plus à l’aise, comme si tout le stress et la pression qu’elle ressentait s’était envolé. Elle reprit, se présentant en soulignant le fait qu’il lui plaisait toujours autant, que son charme opéré toujours malgré son côté têtu ; ses joues se tintèrent de rose mais elle n’éprouva pas la moindre honte et ne regretta pas ses propos. Elle se mordit la lèvre avant de porter son verre à ses lèvres, cette gorgée de vin légèrement sucrée semblait lui avoir donné du courage   « Tommy. J’ai une fille, mais pas d’ex-mari à l’horizon. Et en dehors de ton côté pas totalement divorcée, je te trouve charmante aussi. » elle pouvait le comprendre, divorcer était beaucoup plus difficile que se marier mais elle décida de rien dire concernant la procédure qu’elle ralentissait volontairement par peur de commettre la plus grande erreur de toute sa vie. « Maintenant que tu as rejoint le cercle très fermé des parents, je crois que ça nous fait un point commun supplémentaire. » elle fut heureuse de constater que leurs enfants respectifs n’étaient plus un sujet tabou et que son nouveau statut de mère ne lui donnait plus envie d’être le plus possible d’elle « J’espère qu’il y en aura d’autres… » dit-elle persuadé qu’ils partageaient plus que le fait d’être parents. Ils échangèrent un regard qui la déstabilisa, l’intensité de son regard était loin de la laisser indifférente, elle pria pour qu’il n’est pas remarqué la façon dont elle ne regardait « J’appréhendais un peu de venir, mais à aucun moment j’ai eu envie de faire demi-tour ou de ne pas venir. » elle arqua un sourcil en l’entendant ne sachant pas trop pourquoi il lui avouait ceci et ce qu’il attendait d’elle « Je commence une liste de raisons pour lesquelles tu devrais ne pas regretter de m’avoir invité ce soir. Ça fait un premier point pour moi. A toi maintenant, une liste des points pour lesquels je ne vais pas regretter d’être venu ce soir. » les paroles du trentenaires rendirent les choses plus claires dans l’esprits de Liviana. Elle se redressa légèrement sur sa chaise et croisa de nouveau ses jambes avant de lui sourire « Merci déjà pour cet aveux… il faut que tu saches que j’étais probablement encore plus nerveuse que toi » lorsqu’elle avait vu son prénom s’affichait sur son téléphone, elle était restée presque une heure à fixer son téléphone sans oser lire sa réponse, elle était nerveuse à l’idée qu’elle soit positive comme négative. Liviana décida de se prêter au jeu, elle fit mine de réfléchir pendant une fraction de secondes avant de prendre la parole « J’ai acheté cette robe pour toi, enfin pour cette soirée… et ça doit sembler un peu futile dis comme ça mais tu dois savoir qu’une femme n’achète pas une nouvelle robe pour n’importe qui » dit-elle en plongeant ses yeux vert dans le sien, lorsqu’il avait accepté de venir, elle avait ressenti le besoin de se sentir à son avantage mais elle avait surtout eu envie de lui plaire. Elle eut envie d’ajouter que le fait d’avoir accepté de lui donner une nouvelle chance était une raison suffisante mais elle n’en fit rien, ne voulant pas déclencher un nouveau conflit. Elle avala une nouvelle gorgée de son vin avant de le déposer sur la table « J’ai besoin de savoir une chose… tu es ici pour passer une bonne soirée avec une nouvelle amie uniquement ou tu as suffisamment de bonnes amies… ? » elle se senti ridicule, elle n’était même pas sure qu’il comprenne ce qu’elle voulait dire mais au fond elle était simplement incapable de mettre des mots précis sur ce qu’elle désirait réellement.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf & père célibataire, la crise d'ado s'annonce mémorable
MÉTIER : barman au McTavish, en recherche d'une reconversion professionnelle
LOGEMENT : #45 redcliffe, avec sa fille de 8 ans, Moïra

POSTS : 2110 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : vilain petit canard des Warren ☆ emprisonné au Canada de mi-2013 à fin 2015 ☆ sa femme est décédée dans un accident de la route en 2012 ☆ il a une fille de 8 ans, Moïra, élevée par son frère Marius durant son incarcération ☆ il a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ avant d'être emprisonné il travaillait comme bûcheron dans une scierie ☆ il essaye désespérément d'arrêter de fumer ☆ il porte son alliance autour du cou ☆ il a une addiction déraisonnable aux sodas et aux boissons sucrées en général ☆ il parle le français et baragouine le serbe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camber #3loanjamesliviana #2


RPs EN ATTENTE : milena #2 ☆ lene #3 ☆ matt
RPs TERMINÉS : #teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2saul #2camber #2event d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebecca #1eliemilena #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : michiel huisman
CRÉDITS : avatar@cassini & sign@nikita77gataleya & crackship@camberbaby & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5613- http://www.30yearsstillyoung.com/t5701- http://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Ven 1 Sep - 7:04


Pour dire vrai, Tommy n’avait pas d’attentes spécifiques concernant cette soirée, pas plus qu’il n’avait d’idées concernant les intentions de Liviana lorsqu’elle avait décidé de l’inviter. On n’avait plus spécialement d’attentes concernant la gente féminine lorsque l’on était dans la situation du brun, partagé entre le fait de vouloir prioriser sa relation avec sa fille et son incapacité à ne pas comparer chaque femme qui entrait dans son cercle à celle dont il avait partagé la vie pendant des années – et dont il n’était assurément pas guéri. Il tentait de se faire violence pourtant, de se raisonner, et passées les maladresses de début de conversation il avait tenté d’instaurer un climat de légèreté dans la conversation en plaisantant à propos de ce qui les avait pourtant éloignés la première fois : le sujet des enfants. Comprenant sans mal que ses actions aient pu le faire passer pour un goujat – bien que l’intention n’ait pas été là – il essayait en effet de faire amende honorable et de prouver que le nouveau statut de mère de Liviana n’était pas quelque chose dont il comptait encore lui tenir injustement rigueur comme s’il s’agissait d’une tare. Il était venu, après tout, cela en disait déjà long. « J’espère qu’il y en aura d’autres … » avait malgré tout argué avec timidité la jeune femme lorsqu’il avait présenté cela comme un point commun et rien d’autre. Qu’elle ne se méprenne pas, il n’avait pas plus idée qu’elle de la direction dans laquelle cette soirée était censée les mener, et d’ailleurs décidant de l’avouer ainsi de but en blanc il espérait ainsi montrer patte blanche et faire preuve de son absence de mauvaises intentions à son égard. « Merci déjà pour cet aveu … Il faut que tu saches que j’étais probablement encore plus nerveuse que toi. » lui avait-elle de son côté avoué, provoquant chez le brun un bref regard de surprise. Nerveuse en attendant la réponse à son message il l’aurait imaginé sans mal, après tout personne n’aimait se voir offrir un refus, mais puisqu’il avait accepté il l’aurait imaginée plus sereine que lui à l'approche de cette soirée. « J'ai acheté cette robe pour toi, enfin pour cette soirée … et ça doit sembler un peu futile dit comme ça, mais tu dois savoir qu’une femme n’achète pas une nouvelle robe pour n’importe qui. » Surpris – mais en même temps flatté – de savoir qu’elle ne le considérait donc pas comme étant « n’importe qui » il avait esquissé un sourire fugace en faisant tourner son verre entre ses doigts. « Et je ne t’apprends peut-être rien en disant qu’une fois qu’un homme connaît suffisamment la garde-robe d’une femme, la robe de la première impression se classe souvent dans le top trois de ses préférées. » Au moins pour la nostalgie, une valeur sûre. Mais elle avait été – était – mariée après tout, alors sans doute le savait-elle déjà. Prenant quelques instants de silence pour boire une ou deux gorgées de son verre, il avait relevé les yeux vers Liviana lorsqu’elle avait questionné « J'ai besoin de savoir une chose … Tu es ici pour passer une bonne soirée avec une nouvelle amie uniquement, ou tu as suffisamment de bonnes amies … ? » La scrutant quelques secondes sans rien répondre, comme s'il attendait qu’elle précise sa pensée, Tommy s’était retrouvé un peu pris au dépourvu. Il n’était pas certain de comprendre où Liviana voulait en venir, et il craignait que répondre à côté de la plaque ne le fasse à nouveau passer pour un malotru. « Je peux prendre le risque de te demander ce que tu entends au juste par bonnes amies … ? » Histoire qu’il ait ou non la confirmation qu’elle le prenait pour un bête coureur de jupons. « Je suis ici parce que tu m’as proposé de venir, et parce que je trouvais ça stupide de rester sur une mauvaise note. Je suis sûr qu'on peut espérer mieux que ça. » Et à l’origine cela lui semblait être deux raisons qui se suffisaient à elles-mêmes, mais la jeune femme lui prêtait à l’évidence d’autres intentions. « Si tu m’éclairais directement sur ce que toi tu attends de moi, on gagnerait un peu de temps, tu ne penses pas ? » Et ils s’éviteraient un quiproquo malvenu, autant d'un côté que de l’autre.








    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

 :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Mar 3 Oct - 18:40


Pour Liviana les relations hommes femmes étaient encore plus compliquées et complexes que le théorème de Pythagore. L’italienne avait passé une partie de son adolescence assise dans un coin de la cour à regarder les filles de son âge sortir avec des garçons alors qu’elle manquait trop de confiance en elle pour envisager d’adresser la parole à l’un d’entre eux. Puis elle avait fini par sortir avec quelques garçons sans réellement s’impliquer ou tomber amoureuse ; aucun d’entre eux ne semblait être à la hauteur de ses espérances jusqu’à ce que sa route croise celle de Samuel. Au côté au comptable, Liviana avait trouvé le bonheur mais surtout le grand amour, celui qui avait bouleversé sa vie jusqu’à ce que sa belle histoire ne se transforme en cauchemar. Le cœur brisé, Liviana pensait en avoir fini avec tout ça, mais le destin avait décidé de mettre sur sa route le ténébreux Tommy Warren, un homme à l’opposé de son mari pour qui elle avait malgré tout eu un coup de cœur et avec qui elle avait décidé de passer la soirée ce soir. Assise en face de lui, l’italienne lui fit part de sa nervosité à l’idée de cette rencontre avant de lui avouer qu’elle s’était offerte une nouvelle robe pour lui, pour susciter son désir, pour qu’il la trouve belle et/ou attirante « Et je ne t’apprends peut-être rien en disant qu’une fois qu’un homme connaît suffisamment la garde-robe d’une femme, la robe de la première impression se classe souvent dans le top trois de ses préférées. » une touche de rose teinta ses joues et un sourire étira ses lèvres, elle ne pensa pas une seconde à son ex-mari mais plutôt à la possibilité de deux autres rendez-vous avec lui ou elle porterait des robes qui se classerait elles aussi dans ce fameux top. La façon dont il la regardait lui plaisir, cela faisait bien longtemps qu’un homme (différent de son mari) ne l’avait pas regardé de la sorte. Flattée et légèrement déstabilisé, Liviana se mit à parler, à parler beaucoup trop comme à chaque fois qu’elle se sentait nerveuse. Elle réalisa en croisant le regard perdu de Tommy que sa question était à la fois stupide et déplacée, elle l’avait mise à l’aise et lui avait probablement donné envie de fuir. « Je peux prendre le risque de te demander ce que tu entends au juste par bonnes amies … ? » elle se mordit la lèvre en réalisant qu’elle lui mettait la pression en lui demandant ce qu’il attendait de cette soirée et d’elle « Je suis ici parce que tu m’as proposé de venir, et parce que je trouvais ça stupide de rester sur une mauvaise note. Je suis sûr qu'on peut espérer mieux que ça. » il avait raison, elle espérait également plus qu’un désaccord entre eux. Liviana était persuadé que Tommy gagnait à être connu, qu’il était plein de surprises mais une part d’elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’il se passerait pour eux dans le futur. Elle détourna le regard, elle se sentait ridicule à vouloir toujours tout prévoir « Si tu m’éclairais directement sur ce que toi tu attends de moi, on gagnerait un peu de temps, tu ne penses pas ? » nerveuse, elle attrapa son verre et en avala une bonne gorgée avant d’oser le regarder dans les yeux « En toute sincérité, je n’en ai aucune idée… » avoua-t-elle très sincèrement « ... tu sais,  je ne suis pas le genre de fille qui couche avec un homme juste comme ça avant de disparaître… » elle souffla, comme soulager de lui avoir dit ça. Cependant, elle réalisa la seconde d’après qu’elle venait de dire ça à haute voix et qu’il devait probablement la prendre pour une folle « Je suis désolée Tommy, je comprends si t’as envie de partir après… tout ça » elle fit un geste avec ses bras pour désigner tout ce qu’elle venait de dire avant. La jeune femme termina son verre, l’alcool semblait la détendre et lui donnait la force de dire des choses qu’elle n’aurait probablement jamais osé dire sans la présence de ce liquide dans son sang « Comme je t’ai dit plutôt… tu… tu me plais et je ne pensais pas que je pourrais ressentir ça pour un autre homme un jour » avoua-t-elle plus calmement en espérant qu’il prenne ceci pour un compliment.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf & père célibataire, la crise d'ado s'annonce mémorable
MÉTIER : barman au McTavish, en recherche d'une reconversion professionnelle
LOGEMENT : #45 redcliffe, avec sa fille de 8 ans, Moïra

POSTS : 2110 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : vilain petit canard des Warren ☆ emprisonné au Canada de mi-2013 à fin 2015 ☆ sa femme est décédée dans un accident de la route en 2012 ☆ il a une fille de 8 ans, Moïra, élevée par son frère Marius durant son incarcération ☆ il a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ avant d'être emprisonné il travaillait comme bûcheron dans une scierie ☆ il essaye désespérément d'arrêter de fumer ☆ il porte son alliance autour du cou ☆ il a une addiction déraisonnable aux sodas et aux boissons sucrées en général ☆ il parle le français et baragouine le serbe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camber #3loanjamesliviana #2


RPs EN ATTENTE : milena #2 ☆ lene #3 ☆ matt
RPs TERMINÉS : #teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2saul #2camber #2event d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebecca #1eliemilena #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : michiel huisman
CRÉDITS : avatar@cassini & sign@nikita77gataleya & crackship@camberbaby & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5613- http://www.30yearsstillyoung.com/t5701- http://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Ven 13 Oct - 1:02


Si les attitudes et les questions de la jeune femme laissaient Tommy un peu perplexe quant à ses intentions envers lui – et ses intentions tout court – force était de constater en jaugeant sa réaction qu’elle-même ne semblait pas vraiment le savoir. Et quelque part le brun avait l’impression de retrouver chez elle la même incertitude latente qui le taraudait depuis des mois : peut-être qu’il était temps de passer à autre chose, peut-être qu’il était temps de se donner une chance, ou au moins peut-être qu’il était temps d’essayer de le faire, de s’autoriser à le faire … C’était tellement simple et en même temps tellement compliqué à mettre en place. « En toute sincérité, je n’en ai aucune idée … » avait-elle finalement admis sans qu’il n’ait eu besoin de creuser plus loin. « … Tu sais, je ne suis pas le genre de fille qui couche avec un homme juste comme ça avant de disparaître … » Alors il ne s’agissait que ce cela, elle craignait simplement qu’il ne la scrute dans cette robe achetée pour l’occasion et en vienne directement à la conclusion qu’elle était une fille facile ? « J’ai jamais pensé que tu l’étais. » avait-il alors indiqué avec un froncement de sourcils, se demandant si maladroitement il avait à un moment ou à un autre laissé croire le contraire, ce soir-là ou lors de leurs précédentes entrevues. « Je suis désolée Tommy, je comprends si t’as envie de partir après … tout ça. » Tout ça quoi ? Il ne parvenait véritablement pas à la suivre. « Comme je t’ai dit plutôt … tu … tu me plais et je ne pensais pas que je pourrais ressentir ça pour un autre homme un jour. » Imitant la jeune femme quelques instants plus tôt, Tommy avait terminé son verre cul sec et l’avait reposé vide sur la table avant de s’éclaircir la gorge. « Tu me plais aussi. Mais … » Ses lèvres s’étaient pincées avec hésitation, il ne savait pas comment présenter la chose sans passer pour un imbécile, ni même sans lui donner l’impression qu’il était en train de lui faire perdre son temps « J’ai pas vraiment refait ça, depuis la … depuis la mère de Moïra. Fréquenter quelqu’un. » Pas du tout refait ça, en réalité, il n’avait jamais pu s’y résoudre … Parfois il tentait de se raisonner, de se dire qu’Alice ne demanderait probablement qu’à le voir heureux à nouveau, faute de pouvoir l’être avec lui, mais la plupart du temps dès qu’il essayait d’y penser il se sentait comme le mari infidèle d’une femme qui serait toujours belle et bien réelle et à qui il ne pouvait pas se résoudre à faire une telle chose. « On est loin du beau-parleur qui sait où il va auquel tu pensais avoir affaire, pas vrai ? » La question s’était accompagnée d’un rire nerveux, et de ses doigts tapotant nerveusement contre le bord de leur table. Y’avait une époque où Tommy était ce type, avec du bagou et le charme suffisant pour facilement obtenir ce qu’il désirait malgré son côté mauvaise graine … Mais y’avait longtemps qu’il n’était plus ce type-là. Ça aussi, c’était Alice qui l’avait changé, Alice qui avait fait de lui une meilleure personne, un meilleur mari, il avait changé parce qu’il l’aimait elle et maintenant il ne savait plus s’il avait toujours le droit d’être cette personne sans elle. Sans compter qu'il n'avait jamais vraiment avoué à Liviana quelle était la véracité de la situation, pour autant qu'il sache elle devait le prendre pour un divorcé - presque - comme elle. « Viens, on sort … » Relevant les yeux sur l’air incrédule de la jeune femme, il avait présenté sa main pour attraper la sienne, et l’avait invitée à se remettre debout en même temps que lui « On s’entend à peine penser dans ce bar … Et je connais un autre endroit sympa, dans le coin. » La laissant remettre sa veste, il en avait fait de même avec son blouson et tous les deux avaient retrouvé l’extérieur et la fraicheur allant avec la soirée. Faute de savoir quoi faire de ses mains le brun avait fini par les enfoncer dans les poches de son blouson, menant la marche d’un pas tranquille « Qu’est-ce qui t’a poussée à me recontacter, au final ? » Le ton était prudent, mais la question sérieuse. Ils étaient restés plusieurs mois sans se parler, et lors de leurs dernières entrevues Tommy ne s’était pas vraiment montré sous son meilleur jour … Alors tout cela était plutôt inattendu. Et le brun était curieux de savoir ce qui avait décidé Liviana à sauter le pas, à prendre son téléphone et à lui donner une chance supplémentaire avec laquelle d’autres qu’elle ne se seraient pas encombrées.








    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

 :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Dim 12 Nov - 18:50


S’exprimer sur ses sentiments et ses attentes étaient aussi compliqué pour Liviana que de résoudre une équation scientifique, face à Tommy elle semblait perdre tous ses moyens, incapable d’être de mettre des mots sur ses envies, elle se contentait de rougir dès qu’elle croisait son mystérieux regard. Les joues teintées d’un rose léger, Liviana tenta de lui faire comprendre qu’être allongée dans son lit cette nuit n’était pas une option, elle accordait trop d’importance à ses principes pour céder à cet homme si aisément. Une fois les mots sorti de sa bouche, elle passa nerveusement sa main dans ses cheveux bruns guettant la réaction de Tommy avec une certaine inquiétude « J’ai jamais pensé que tu l’étais. » soulagée et rassurée, elle eut l’impression que tout son corps s’était détendu, comme si le poids qui pesait sur ses épaules depuis le début de cette soirée s’était envolé avec les propos du trentenaire. « Tu me plais aussi. Mais…. » son rythme cardiaque se fit plus rapide, elle avait regardé suffisamment de comédie romantique pour savoir qu’un mais n’était jamais bon J’ai pas vraiment refait ça, depuis la … depuis la mère de Moïra. Fréquenter quelqu’un. » ce qu’il venait de dire aurait pu surprendre certaines femmes et même en faire partir d’autres mais Liviana était touchée, touchée qu’il se confi à elle de la sorte, qu’il se montre si transparent mais encore plus de savoir qu’elle était la première depuis longtemps. Heureuse de connaitre cette information, la jeune maman se détendit, réalisant qu’ils avaient plus de point commun que ce qu’elle avait imaginé [color:d11e=#DarkKhaki] « On est loin du beau-parleur qui sait où il va auquel tu pensais avoir affaire, pas vrai ? » elle secoua immédiatement la tête, il s’était montré sincère avec elle et elle refusait de lui mentir sur ses pensées le concernant « Je ne serais pas assise à cette table si c’est l’image que j’avais de toi » avoua-t-elle avec un petit sourire dessiner sur le visage. En le rencontrant elle avait imaginé de nombreuses choses, il était même une sorte d’agent travaillant pour le gouvernant dans l’une d’entre elles mais en aucun cas il n’était un coureur de jupons sans scrupules. Liviana se tourna un instant vers le bar prête à interpelé le serveur quand elle entendit la chaise de Tommy bouger et le son de sa voix parvenir à ses oreilles « Viens, on sort… » sans se faire prier, elle avait attrapé la main qu’il lui tendait « On s’entend à peine penser dans ce bar … Et je connais un autre endroit sympa, dans le coin. » elle approuva d’un signe de tête et suivit Tommy à l’extérieur du bar. Surprise, par la nuit qui était déjà tombée, Liviana balada son regard dans les étoiles avant de rapporter son attention sur Tommy qui au clair de lune était encore plus envoutant qu’auparavant. « Qu’est-ce qui t’a poussée à me recontacter, au final ? » ton regard pensa-t-elle un instant en se mordant le bord de la lèvre avant d’afficher un air plus sincère « Quand tu as pris tes distances, j’ai beaucoup regretté de ne pas avoir été honnête avec toi dès le début… Je n’ai jamais fait partie de ses filles qui mentent pour plaire à quelqu’un et je m’en suis voulu de l’avoir fait… » elle avait cru qu’il partirait en courant s’il apprenait sa grossesse dès leur première rencontre mais c’était le mensonge qui s’était finalement mit entre eux « … Les hormones et tout ce qui va avec m’ont rendu mauvaise envers toi et pour ne pas te mentir je t’ai un peu maudit pendant un temps… » un léger sourire étira vers ses lèvres lorsqu’elle repensa a toutes les pensées négatives qu’elle avait eu le concernant, elle avait appliqué la théorie pathétique du les mecs sont tous les mêmes. Sans s’arrêter de marcher, Liviana releva son regard vers Tommy « Je n’avais et je n’ai aucune idée de ce qui se passera ou non mais je pense tout ce que je t’ai dit plutôt et je ne voulais pas qu’on reste sur une note négative.... » avoua-t-elle très sincèrement en remettant l’une de ses mèches de cheveux derrière son oreille « Et… je suis heureuse que tu aies accepté de venir ce soir, j’espère juste que tu ne regrettes pas d’avoir dit oui… » après tout en acceptant, il lui avait lui aussi donné une seconde chance.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf & père célibataire, la crise d'ado s'annonce mémorable
MÉTIER : barman au McTavish, en recherche d'une reconversion professionnelle
LOGEMENT : #45 redcliffe, avec sa fille de 8 ans, Moïra

POSTS : 2110 POINTS : 150

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : vilain petit canard des Warren ☆ emprisonné au Canada de mi-2013 à fin 2015 ☆ sa femme est décédée dans un accident de la route en 2012 ☆ il a une fille de 8 ans, Moïra, élevée par son frère Marius durant son incarcération ☆ il a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ avant d'être emprisonné il travaillait comme bûcheron dans une scierie ☆ il essaye désespérément d'arrêter de fumer ☆ il porte son alliance autour du cou ☆ il a une addiction déraisonnable aux sodas et aux boissons sucrées en général ☆ il parle le français et baragouine le serbe
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : camber #3loanjamesliviana #2


RPs EN ATTENTE : milena #2 ☆ lene #3 ☆ matt
RPs TERMINÉS : #teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2saul #2camber #2event d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebecca #1eliemilena #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : michiel huisman
CRÉDITS : avatar@cassini & sign@nikita77gataleya & crackship@camberbaby & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t5613- http://www.30yearsstillyoung.com/t5701- http://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Mar 28 Nov - 18:53


Tommy ne savait pas trop ce que Liviana s’imaginait à son sujet, la vision qu’elle avait véritablement de lui et si cette dernière était légitime ou au contraire totalement flouée. Il n’était pas vraiment du genre à attirer le regard ou l’intérêt sans avoir à ne rien faire pour, avec son côté un peu gauche et sa trop grande taille dont il ne savait pas toujours quoi faire, et s’il parvenait à de rares occasions à calmer le ton revêche avec lequel son instinct avait tendance à le laisser s’exprimer par défaut, il n’en demeurait pas moins quelqu’un que dix années passées au fin fond de la campagne canadienne ou dans l’environnement clos d’une prison avaient façonné à ne plus trop savoir quoi faire du B-A-BA des relations sociales. Alors il y avait forcément tromperie sur la marchandise, pour que Liviana n’y ait vu que du feu … « Je ne serais pas assise à cette table si c’était l’image que j’avais de toi. » lui avait-elle pourtant assuré avec douceur lorsqu’il avait tenté de lui ouvrir les yeux, plus pour le bien de sa propre conscience que par réelle volonté de se faire passer pour le loser qu’il pensait être. Pris au dépourvu, le brun avait entrouvert la bouche pour dire quelque chose qui finalement n’était jamais venu, les mots plus difficiles encore à manier que l’accoutumée … et il n’était même pas foutu de décider si la sensation lui plaisait ou non. Il n’en était pas certain, c’était le genre de risque qu’il avait appris à préférer éviter … Mais soit. Et soudainement voilà que le bruit et la foule agglutinée dans ce bar l’oppressait et lui donnait presque le vertige, assez pour se demander ce qui lui était passé par la tête lorsqu’il avait décidé de donner rendez-vous à Liviana dans ce bar plutôt qu’ailleurs, assez pour finalement suggérer qu’ils déguerpissent au plus vite et migrent vers un endroit plus calme, plus à la hauteur de la conversation qu’ils étaient en train d’avoir et de l’occasion qu’ils tentaient de créer entre eux.

La marche d’abord silencieuse avait finalement été brisée par la question un brin hésitante de Tommy, toujours pas certain de comprendre les motivations et les attentes de la jeune mère à son égard. « Quand tu as pris tes distances, j’ai beaucoup regretté de ne pas avoir été honnête avec toi dès le début … Je n’ai jamais fait partie de ces filles qui mentent pour plaire à quelqu’un et je m’en suis voulue de l’avoir fait … Les hormones et tout ce qui va avec m’ont rendue mauvaise envers toi et pour ne pas te mentir je t’ai un peu maudit pendant un temps … » Les mains enfoncées dans les poches de son jean, Tommy avait risqué un regard dans la direction de Liviana et croisé le maigre sourire qui avait accompagné sa réflexion, le poussant à en esquisser un à son tour bien qu’il ne sache pas trop ce qu’elle espérait l’entendre dire à ce sujet. « C’est juste que … Je me complique déjà assez la vie tout seul. Enfin, ma vie est compliquée actuellement, c’est … Bref. Et c’est ma faute, j’me suis laissé emballer par l’idée qu’essayer de fréquenter quelqu’un c’était la seule « folie » que je pouvais essayer de me permettre, je sais pas. Mais mariée, et enceinte … C’était juste … Trop. » Trop compliqué, trop d’un seul coup, trop d’emmerdes potentielles pour lui qui en cumulait déjà suffisamment avec ses dettes, son imbécile de frère et son statut de père célibataire. Mais la situation n’avait pas changé depuis, pourtant, ni la sienne ni celle de Liviana – à cela près qu’elle n’était plus future mère mais mère tout court. « Je n’avais et je n’ai aucune idée de ce qui se passera ou non mais je pense tout ce que je t’ai dit plus tôt et je ne voulais pas qu’on reste sur une note négative … Et … je suis heureuse que tu aies accepté de venir ce soir, j’espère juste que tu ne regrettes pas d’avoir dit oui … » Une mèche de cheveux lui tombant devant les yeux tandis que son regard glissait sur la jeune femme, Tommy avait secoué la tête et passé une main dans sa tignasse brune « C'est pas le cas. » Il n'avait aucune idée de ce vers quoi était supposée mener cette soirée, mais il n'en était pas pourtant à regretter d'être venu … Et Liviana restait une compagnie agréable que seule leur gêne mutuelle écornait actuellement un peu.

Atteignant le pont qu'il convoitait en quittant le bar, le brun avait rapidement pu constater – non sans dépit – que le bar-paillotte installé sur la rive du fleuve dans ses lointains souvenirs … n'existait tout simplement plus. « On pouvait boire un verre ici à une époque, pourtant … » À une époque, oui, et au regard que venait de lui lancer Liviana elle se demandait de quelle époque il parlait au juste. « D'accord, une lointaine époque. Mais c'était vraiment chouette, j't'assure, en plus la vue est jolie … » Ce qui leur faisait une belle jambe actuellement, n'est-ce pas. « C'est un fail, je m'avoue vaincu. » Et il avait adopté l'air dépité de circonstance. L'esprit tournant à toute allure pour tenter de trouver une parade qui lui éviterait de passer pour un imbécile, rien ne lui était pourtant venu et sans réfléchir il avait saisi la main de Liviana pour l'entraîner dans les escaliers menant à la berge. Il n'y avait peut-être plus de bar en plein air, mais la vue restait jolie et la balade agréable. « Cette ville a tellement changé en douze ans que parfois j'ai l'impression d'avoir grandi ailleurs … » Presque comme si elle et lui n'avaient pas connu la même ville en définitive, puisqu'elle y était probablement arrivée à l'époque où lui en était parti. « On peut rentrer, si tu préfères … » avait-il finalement lâché à voix basse, entre hésitation et résignation. « J’ai l’impression de te faire perdre ton temps, en plus tu as dû galérer à faire garder ton fils … » Il était bien placé pour savoir que trouver une baby-sitter dans cette ville était un vrai casse-tête chinois, et ne se plaignait pas que Moïra soit suffisamment sage pour pouvoir désormais la laisser seule quelques heures à l’appartement.








    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

 :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : divorcée depuis peu, amoureuse au cœur définitivement brisé
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2166 POINTS : 235

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommyvitto/nino
jamessamuel (4/4)

RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorionissrinkanesurpriseninoezrajamessamuel#3james & samthomasarthur
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : cosmic light (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   Sam 30 Déc - 19:02


Tommy était totalement différent de Samuel, si différent qu’elle se demandait ce qui l’attirait tant chez lui-même si au fond d’elle, elle avait déjà sa réponse. Son cœur brisé, sa rupture et son imminent divorce l’avait guidé vers un homme qui était l’exact opposé de son mari, un homme mystérieux dans lequel elle n’arrivait pas à lire. Incapable de cerner sa personnalité ou ses envies, Liviana restait intriguée par l’homme qui marchait à côté d’elle malgré le silence qui leur tenait compagnie. L’italienne fut la première à rompre le silence, un peu gênée, elle lui confia ses attentes à son égard le plus sincèrement possible « C’est juste que … Je me complique déjà assez la vie tout seul. Enfin, ma vie est compliquée actuellement, c’est … Bref. Et c’est ma faute, j’me suis laissé emballer par l’idée qu’essayer de fréquenter quelqu’un c’était la seule « folie » que je pouvais essayer de me permettre, je ne sais pas. Mais mariée, et enceinte … C’était juste … Trop. » même si sa franchise lui rappela la façon dont il avait disparu, elle ne pouvait s’empêcher d’être touché par ce qu’il venait de dire, elle, du haut de son mètre soixante lui avait donné envie d’essayer de sortir à nouveau « Je sais, aujourd’hui je comprends » avoua-t-elle avec un léger sourire réalisant qu’elle aurait probablement agit ainsi si les rôles avaient été inversés. Finalement cet élan de sincérité sembla détendre la situation, heureuse de lui avoir dit tout ce qu’elle avait en tête Liviana affichait un air plus serein en sa présence. « On pouvait boire un verre ici à une époque, pourtant … » elle suivit son regard vers le fleuve essayant d’imaginer un bar flottant au bord de la rive « D'accord, une lointaine époque. Mais c'était vraiment chouette, j't'assure, en plus la vue est jolie … » elle était en ville depuis un moment maintenant et elle n’avait jamais entendu parler de ce bar mais elle se surprit à imaginer un tel endroit « C'est un fail, je m'avoue vaincu. » elle haussa les épaules, elle trouvait son air nostalgique mignon mais elle n’était pas convaincu que ce soit le genre de compliment qu’un homme comme lui apprécie. Elle se tourna vers le bord du lac, essayant d’imaginer ce bar, imaginant la musique qu’il ne sortait et l’ambiance qui en émané mais ses rêveries furent interrompu par la main que Tommy saisissant la sienne. Sans un mot, elle le suivit jusqu’au escaliers qui donnait accès à la berge, son regard se posa sur le ciel étoilé qui se reflétait dans l’eau du lac « Cette ville a tellement changé en douze ans que parfois j'ai l'impression d'avoir grandi ailleurs … » sans lâcher sa main, elle releva son regard vers le sien « On peut rentrer, si tu préfères … J’ai l’impression de te faire perdre ton temps, en plus tu as dû galérer à faire garder ton fils … » elle secoua la tête de droite à gauche « Je suis bien ici… » avoua-t-elle d’une voix douce en jetant un coup d’œil à la vue qui avait un côté magique pour elle « J’aurais aimé voir ça, ce bar… » un sourire étira ses lèvres « J’aime tellement cette ville, je ne pensais pas me sentir plus chez moi ici qu’en Italie » . La beauté de cette rive, le ciel sombre et les étoiles lui donnèrent envie de s’attarder un peu ici, elle quitta sa main pour s’asseoir sur l’une des marches lui laissant une place pour qu’il s’y installe à son tour « Tu es né ici ? » elle ignorait si c’était le calme du lac ou si tout son stress s’était évaporé mais elle avait envie d’en apprendre un peu plus sur lui « Tu as d’autres endroits aussi beau dans ta mémoire parce que je regrette de ne pas être une grande exploratrice quand je vois ça… » sans s’en rendre compte, presque naturellement elle venait de poser son visage sur l’épaule de tommy admirant la vue qu’elle avait sous les yeux « Tu as déjà visité l’Italie ? Je suis sure que tu aimerais les vieilles ruelles et les endroits hors du temps qui se cache là où tu n’y attends pas » elle leva son regard vers le sien, sous le clair de lune elle réalisa que pour la première fois depuis des années, elle avait envie d’embrasser un autre homme que son mari.



never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons.”





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we never go out of style (tommy)   


Revenir en haut Aller en bas
 

we never go out of style (tommy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-