AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 there is no love without forgiveness (matteo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3280 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: there is no love without forgiveness (matteo)   Mer 19 Avr - 3:02



there is no love without forgiveness
Matteo & Elio

Ca fait trop longtemps. Plusieurs mois maintenant et il faut que ça prenne fin. Ca m’a pris ce matin, comme une évidence. Soit je force la conversation soit j’abandonne. A tout bien choisir la première option me semblait la meilleure. « Je crois qu’il habite avec un ami maintenant. » Kaecy, ma sauveuse avait trouvé l’adresse de Matteo sans trop de problème il était maintenant question de prendre mon courage à deux mains pour aller le voir - encore - et me prendre une veste - encore. Mais cette fois j’étais décidé à ne pas lâcher l’affaire comme Heidi me l’avait conseillé, avant de partir j’avais glissé plusieurs bouteilles d’eau dans un sac, un peu de vodka aussi pour me donner un peu de force et quelques chips pour ne pas mourir de faim. Si je devais camper devant sa maison jusqu’à ce qu’il en vienne à appeler la police pour me déloger je le ferais. Matteo voulait m’en vouloir ? Je ne pouvais pas trop lui en tenir rigueur j’avais été un ami en carton et de toute évidence j’avais aussi blessé sa soeur. mais au moins qu’il sache pourquoi. Jamais il ne m’avait même laissé lui donner une explication, il était resté sur ce qu’il avait vu le soir de sa fête, ce baiser qu’Heidi avait refusé en me repoussant, mon alcoolémie sans doute un peu trop élevée ce soir là et Heidi qui s’enfuyait aussi vite. Je n’étais pas sûr que la vérité lui plaise plus que ça, les mensonges que nous avions entretenus pendant des mois pour ne pas qu’il le découvre. Ma peur de le perdre qui m’avait poussé à mentir et a bafoué son amitié. Ce n’était sans doute pas beaucoup mieux mais ou moins c’était la vérité. Je n’étais pas un agresseur de petite soeur.

J’étais resté 10 bonnes minutes à regarder la maison - sans pouvoir bouger - sans savoir quoi faire. Sa voiture était là - garer devant et je la fixais sans pouvoir me decider à faire un pas vers l’avant, mon stoïcisme ayant de toute évidence alerté la voisine qui me regardait pour la quatrième fois à travers ses rideaux, j’avais fini par céder à la pression de ce regard sur moi et faire le chemin qui me séparait de la porte pour appuyer sur la sonnette. Tapotant du pied contre le sol c’était une vraie torture d’attendre. Au dessous de la sonnette le nom d’un autre homme est affiché et je panique presque en imaginant que ça ne soit pas Matteo qui ouvre. Ce qui est idiot au fond - parce que j’ai tout aussi peur de faire face à celui qui a été mon meilleur ami et qui me déteste aujourd’hui et refuse même de me parler. Pourtant quand la porte s’ouvre c’est bien Matteo que j’ai devant moi. « Hey… Salut je… Jolie maison. » Je parle assez vite comme pour l’empêcher de me couper en me demandant de partir. « Je voudrais qu’on parle. » Je lui ai déjà demandé ça tant de fois et fait face à bien des refus de sa part. « On DOIT parler. » J’essaye de me montrer un peu plus autoritaire cette fois, comme si ça pouvait changer quelque chose. On en sait jamais, ça marche parfois avec les jumeaux quand je hausse le ton.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : matt
STATUT : célibataire
MÉTIER : ancien militaire, il travaille aujourd'hui au garage mecanor

POSTS : 372 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire, il a été déclaré mort pendant un an et demi suite à l'explosion de son campement ≈ après avoir passé un an dans le coma, il s'est réveillé sans aucun souvenir ≈ près d'un an après son retour il n'a toujours pas recouvré toute sa mémoire ≈ il est revenu pour découvrir que sa fiancée était aujourd'hui avec son meilleur ami et qu'il avait une fille
RPs EN COURS : hassancarlisleeliomilena #2heidi

RPs TERMINÉS : milena
PSEUDO : maya4everlovedu34
AVATAR : jesse soffer
CRÉDITS : tearsflight
DC : lydia w.
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14595-you-won-t-ever-be-alone-wait-for-me-to-come-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14617-coming-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14619-matteo-hellington

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   Dim 23 Avr - 16:52



Matteo est parfois surpris lorsqu'il ouvre les yeux et qu'il s'attend à tomber sur cette chambre exiguë qu'il occupait dans son ancien appartement, et qu'il finit par se rendre compte qu'il a déménagé. Ici il a plus d'espace, le voisinage est plus accueillant et surtout, la solitude lui pèse moins lorsque Cami n'est pas avec lui. C'est agréable de ne pas ressentir cette sensation d'étouffement lorsqu'il se réveille. Il prend encore ses marques dans cette maison qui n'est pas la sienne, mais dans laquelle il est ravi d'avoir trouvé refuge. Ce matin-là il est seul, et c'est l'esprit tranquille qu'il part se faire un café, quand il sait qu'il ne doit pas travailler aujourd'hui. Travailler longtemps, durement, n'a jamais été un problème pour lui, l'ancien militaire pour qui la rigueur est importante, primordiale. Mais parfois il a besoin de souffler, de prendre du recul par rapport à la situation qui est la sienne aujourd'hui. Une situation parfois difficile à accepter, mais de laquelle il essaie de se contenter parce qu'il sait aussi la chance qu'il a d'être en vie. Lorsqu'il pense parfois à ses compagnons qui ont trouvé la mort dans cette explosion, à leur famille qui doivent encore être endeuillées par la perte d'un être cher, il met ses soucis de côté, se trouvant même égoïste d'avoir le droit de se plaindre d'être encore en vie. Il essaie d'être de bonne humeur, de mettre un sourire sur ce visage. Pourtant lorsqu'il entend la sonnette, il ne se doute pas que ce sourire va bientôt disparaître.
Peu de personnes savent qu'il habite ici, automatiquement il imagine que c'est quelqu'un qui vient voir Hassan, qui n'est pas là. Matteo va tout de même ouvrir la porte pour se retrouver nez-à-nez avec Elio. L'envie de lui claquer la porte au nez lui prend, de fermer la porte à clé pour ne pas avoir à lui adresser la parole, mais il ouvre trop vite la bouche pour qu'il n'ait le temps de protester. Ses sourcils se froncent, il sent la colère monter en lui. Une colère qui doit s'exprimer à travers son regard. Il se tait, il n'a rien à lui dire à Elio, rien de plus que ce qui a déjà été dit. S'il est venu là pour lui faire part de ses commentaires sur la maison, il peut repartir, Matteo n'est pas d'humeur pour entendre toutes les banalités qu'il a envie de lui balancer pour démarrer une conversation qu'il n'a pas envie d'avoir. Son regard est dur, froid et lorsqu'il lui dit qu'il voudrait parler, Matteo pousse un soupire d'exaspération pour lui faire comprendre qu'il a déjà été très clair par le passé. Et le fait qu'il élève la voix, ne lui donne pas plus envie de poursuivre cette conversation. « Pour se dire quoi ? J'ai plus rien à te dire, Elio. J'ai déjà vu tout ce que je dois savoir. » Cette scène qu'il aimerait effacer de sa mémoire, parce que Heidi elle reste sa petite sœur, celle qu'il doit protéger à tout prix, surtout de mecs comme Elio. « Je t'avais demandé qu'une seule chose. » Et la parole, tout comme l'honneur, ce sont des concepts très forts pour un ancien militaire, des concepts qu'on ne bafoue pas. Mais ne pas toucher à sa sœur avait semblé être quelque chose de trop compliqué pour lui. Il pensait avoir suffisamment encaissé depuis son retour sans avoir besoin qu'Elio vienne se mêler à l'histoire. Alors lentement il commence à perdre patience, même s'il n'élèvera jamais la voix pour s'adresser à celui qui fut autrefois son meilleur ami. Mais il a envie de le voir partir, qu'il sorte de sa vie, de la sienne, comme celle d'Heidi. Il n'a peut-être pas recouvré totalement la mémoire, mais il a vu comment il se comporte avec les filles, il les a vu les prendre puis les jeter. Et ce n'est pas de cette manière que l'on traite sa sœur, non elle, elle mérite le plus grand des respects, le plus fort des amours, quand il est persuadé que Elio ne pourra jamais lui offrir aucune de ces choses-là.



your time has come to shine. all your dreams are on their way. see how they shine. if you need a friend, I'm sailing right behind. like a bridge over troubled water I will ease your mind.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3280 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   Lun 15 Mai - 0:20


there is no love without forgiveness
Matteo & Elio

C’est de la haine que je lis dans son regard, pur dur à croire qu’il est si simple pour lui d’effacer toutes ses années d’amitié et de ne me réduire qu’à ça, le mec qui a couché avec sa soeur. Et encore ça il ne le sait même pas - il ne me prend sans doute que pour celui qui a tenté de l'embrasser et c’est fait repousser en bonne et dû forme. Je crois qu’il ne sait rien de plus de cette histoire - de ce que j’ai pu avoir comme information d’Heidi le sujet a été proscrit entre eux aussi. Il ne veut rien savoir de cette histoire - point à la ligne, pas de chance pour lui c’est un autre plan que j’ai en tête. « Pour se dire quoi ? J'ai plus rien à te dire, Elio. J'ai déjà vu tout ce que je dois savoir. » Je hoche la tête pas décider à le laisser me fermer la porte au nez une fois de plus. « Non ! Tu ne sais rien de cette histoire ! T’as vu même pas un millième de ce qui c’est passé et tu juges ! » J’en avais marre, marre d’être le seul fautif dans cette histoire comme si tout devait ne reposer que sur mes épaules. Le grand méchant loup. « On est ami putain ! Tu peux faire la gueule et prétendre que c’est fini ! Mais si tu veux vraiment que j’arrête de te considérer comme tel, prends au moins le temps de savoir pourquoi tu ne me parles plus. » Envolé le gentil Elio qui vient pour s’excuser je me fais tout aussi dur que lui. Blessé de le voir jeter à la poubelle des années d’amitié sans même avoir besoin d’y réfléchir.

« Je t'avais demandé qu'une seule chose. » Les mots pourtant me remettent bien vite à ma place. A cette faute que j’ai commise et que Matteo ne veut pas me pardonner. « Je le sais Matt… Et j’ai pas voulu te trahir… J’ai vraiment voulu qu’on arrête… J’ai pensé que je pouvais reprendre ma place et prétendre que j’avais pas fauté. » Mais c’était impossible, parce qu’avec Heidi la relation n’avait pas eu de fin - juste une parenthèse brutale au retour de Matteo et un retour en puissance par la suite, presque incontrôlable. « Je sais que j’ai pas bien agi, que tu te sens blessé et je ferais tout pour me ratrapper. » Il pourrait me demander la lune que j’irais la décrocher, j’avais déjà tenté de renoncer à Heidi pour lui, une sacrifice qui n’était pas anodin et  bien plus compliqué que l’on aurait pu le croire. « Mais le silence ça me tue… Hurle dit quelque chose même que tu me détestes. Mais pas cette ignorance… » C’était comme d’être invisible, de n’avoir jamais compté alors pourtant que j’avais pleuré cet ami pendant des mois - des années et que son retour avait été un des plus grands bonheurs de ma vie. « Tu ne t’en souviens peut-être pas bien mais à une époque on était tout l’un pour l’autre… » Les meilleurs amis d’un monde on se l’était bêtement promis, avant Soren, avant la vie, la mort, Heidi et se retour… Avant que tout ne devienne plus compliqué et que l’on ne cesse d’être des enfants.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : matt
STATUT : célibataire
MÉTIER : ancien militaire, il travaille aujourd'hui au garage mecanor

POSTS : 372 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire, il a été déclaré mort pendant un an et demi suite à l'explosion de son campement ≈ après avoir passé un an dans le coma, il s'est réveillé sans aucun souvenir ≈ près d'un an après son retour il n'a toujours pas recouvré toute sa mémoire ≈ il est revenu pour découvrir que sa fiancée était aujourd'hui avec son meilleur ami et qu'il avait une fille
RPs EN COURS : hassancarlisleeliomilena #2heidi

RPs TERMINÉS : milena
PSEUDO : maya4everlovedu34
AVATAR : jesse soffer
CRÉDITS : tearsflight
DC : lydia w.
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14595-you-won-t-ever-be-alone-wait-for-me-to-come-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14617-coming-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14619-matteo-hellington

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   Dim 2 Juil - 19:48


Il a envie de dire à Elio de partir, de déguerpir sans plus tarder, parce qu’il ne voit pas ce qu’ils pourraient avoir de plus à se dire. Matteo, lui n’a rien à lui dire, comme il n’a pas envie de l’écouter. C’est avec toute la colère qui l’habite envers le jeune homme qu’il le regarde, les yeux presque remplis de haine, d’une colère de laquelle il ne peut se débarrasser. Il sait pourquoi il est là, pour lui parler d’Heidi, lui demander de lui pardonner, de l’écouter au moins. Mais il est trop tard dans l’esprit de Matteo. Bien trop tard pour revenir sur une situation qu’il ne pourra jamais oublier.  Il est persuadé d’en savoir déjà trop, d’en avoir déjà trop vu pour avoir besoin qu’Elio ne vienne s’embrouiller dans des explications qui ne l’aideront pas à oublier ces images. Et ça lui est égal de ne pas avoir tout vu, de ne pas être au courant de tout, parce qu’il n’est pas certain de le vouloir. « Et qu’est-ce qu’il y a de plus à savoir alors Elio ? » Il ne comprend pas ce qu’il pourrait bien avoir à lui dire de plus, quoi que ce soit qui pourrait changer ce qu’il ressent désormais lorsqu’il regarde celui était autrefois son ami. « Tu vas me dire que c’était pas qu’un simple baiser ? Que c’était une erreur ? Parce qu’aucune de ces explications ne me satisferait. Même si tu me disais que tu ne voulais personne d’autre qu’elle dans ta vie, ça ne changerait rien. » Il est ferme, trop catégorique, mais il n’arrive pas à l’imaginer avec sa sœur. Il n’en a pas envie, parce qu’il le connait trop bien pour penser que quelque chose de bien pourrait sortir de cette histoire. Sans penser une seule seconde à ce qu’Heidi pouvait ressentir envers lui, il avait tout de suite pensé que tout était la faute du brun. Comment pourrait-il en être autrement quand on connaissait les habitudes du jeune homme en matière de conquêtes. Lui qui semblait être un des rares amis qu’il lui restait à son retour d’Irak avait salement et lâchement piétiné la confiance qu’il lui avait accordée. Matteo se pensant être un ami peu exigeant, il n’avait jamais demandé qu’une seule chose à Elio : se tenir éloigné de sa sœur. Et il sait également à quel point il tient à elle, à quel point il a toujours été un peu trop protecteur envers sa sœur. Aujourd’hui il ne sait pas ce qu’Elio pourrait faire pour se racheter, comme il le lui dit. Il pose ses yeux dans les siens, le regarde quelques secondes, se disant pourtant que le silence est le seul traitement qu’il mérite, parce qu’il préférerait qu’il exprime toute sa colère à voix haute. Mais il n’a pas le temps, pas l’énergie pour ça. Et pourtant il va falloir qu’il la trouve, pour ne pas s’emporter au point où il le regrettera. « Tu penses que je m’en souviens pas ? » Il a peut-être perdu certains de ses souvenirs, mais il se souvient encore du temps où Elio était son meilleur, celui où ils passaient tout leur temps ensemble. « Tu crois que ça m’affecterait autant si je m’en souvenais pas ? » S’il n’avait été qu’un inconnu, un ami de passage, ça n’aurait pas eu autant d’importance, il lui aurait simplement lancé quelques regards froids lorsqu’ils se seraient croisés en lui faisant promettre de ne plus jamais s’approcher d’Heidi. Mais c’est différent. C’est différent avec Elio, parce qu’il se souvient de tous les moments qu’ils ont passé ensemble. Il se souvient du soulagement qu’il avait ressenti en le voyant lorsqu’il était rentré, heureux de pouvoir retrouver un ami sur qui compter pour qu’il ne finisse par le trahir quelques mois plus tard. « Quand je suis rentré, tu semblais être un des seuls sur qui je pouvais compter. J’avais besoin de toi. » Il marqué une pause, parce qu’il parle trop vite, un peu trop pris par la colère. « Mais t’as décidé de faire ce que tu voulais, de ne penser qu’à toi. Et de faire la seule chose qui pouvait me mettre hors de moi, la seule chose qui aurait pu détruire notre amitié. » Pour Matteo ce n’est pas compliqué à comprendre, et il n’est même pas certain qu’il devrait s’évertuer à lui parler, lui qui parle un peu trop fort sous le coup de la colère. « Tu la mérites pas Elio, et je suis pas certain que tu mérites mon pardon. » Pas pour le moment, pas maintenant, parce qu’il est borné aussi, un peu trop fier pour ça.



your time has come to shine. all your dreams are on their way. see how they shine. if you need a friend, I'm sailing right behind. like a bridge over troubled water I will ease your mind.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3280 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   Dim 16 Juil - 21:41


there is no love without forgiveness
Matteo & Elio

C’est inutile, c’est ce que je me dis quand je vois son regard sur moi - peu importe les mots ou les remords il a fait son choix, celui de me tracer de sa vie. Comme ça - comme un vulgaire chiffon quoi jette. « Et qu’est-ce qu’il y a de plus à savoir alors Elio ? » Je fronce les sourcils presque étonné qu’il me laisse une chance. « Bien des choses… » Tellement qu’une phrase ne suffirait pas pour l’expliquer, que je voudrais qu’il prenne le temps, de m’écouter vraiment, d’essayer de comprendre. « Tu vas me dire que c’était pas qu’un simple baiser ? Que c’était une erreur ? Parce qu’aucune de ces explications ne me satisferait. Même si tu me disais que tu ne voulais personne d’autre qu’elle dans ta vie, ça ne changerait rien. » Alors à qu’est ce qu’il veut ? « Je comptais pas te dire ça Matteo… Je voudrais juste que tu comprennes que je l’ai pas fait avec des mauvaises intentions c’est juste… C’est comme ça. » C’est bien autre chose que je voudrais lui dire - c’est la vérité brute que je voudrais lui lancer, mais je n’ose pas, parce que malgré ses mots et sa froideur il est mon ami et je voudrais le protéger - encore - un peu. Parce qu’il est important… Qu’il est mon meilleur ami. « Tu penses que je m’en souviens pas ? » Un léger rire sort de mon gosier. « Je me pose la question… » Mais au fond cette rancoeur elle remonte à bien avant l’accident… Bien avant sa disparition, quand il m’a relégué au deuxième plan, quand je suis devenu Elio le bon copain d’enfance et que Soren a pris la place de meilleur ami… « Tu crois que ça m’affecterait autant si je m’en souvenais pas ? » Je ferme la bouche, serre fort mes lèvres les une contre les autres en sentant un sorte de colère me saisir. « T’as pas l’air affecté Matteo… On dirait plutôt que t’en a rien à foutre de balancer des années d’amitié… » C’est pas mon cas… Pas quand j’ai tout fait foiré avec Heidi pour tenter de protéger cette amitié… Pas quand j’ai tout perdu au final.  « Quand je suis rentré, tu semblais être un des seuls sur qui je pouvais compter. J’avais besoin de toi. » « Et j’étais là… » Je refuse de le laisser se victimiser faire de moi le méchant… Je n’ai pas été absent, j’ai fait au mieux.  « Mais t’as décidé de faire ce que tu voulais, de ne penser qu’à toi. Et de faire la seule chose qui pouvait me mettre hors de moi, la seule chose qui aurait pu détruire notre amitié. » Je m’attendais au mots mais ils font mal quand même. « Tu la mérites pas Elio, et je suis pas certain que tu mérites mon pardon. » Les larmes me montent aux yeux mais je n’en démords pas, je ne bouge pas d’un pouce. « Je sais bien que je la mérite pas… » Et je comptais bien faire mon maximum pour m’éloigner d’elle ou tout du moins rester à ma place… C’est d’un vieil ami et rien de plus. « Mais toi t’es un sacré enfoiré… » Un rire de tristesse qui sort de ma bouche. « Tu veux me parler d’égoïsme ? Est ce que t’as pensé une seule seconde à ce que ça été pour nous ? » Parce que depuis son retour ça a été Matteo le centre de toute les préoccupations et jamais personne ne s’en était plaint, surtout pas moi. « Ce que t’a vécu  c’est horrible Matt, et personne va t’enlever ça… Mais t’étais MORT putain ! T’étais mort parti pour toujours… Et c’est un miracle que tu sois revenu mais… ça change pas les années sans toi… On a fait notre deuil comme on pouvait. Et on a fait nos erreurs mais revenir ici et juger comme si t’étais parfait c’est… Juste dégueulasse. » Je déglutis difficilement. « Je dis pas que c’était la bonne manière ou que j’ai bien agis mais… J’ai pas fait ça pour te faire chier ou pour te trahir parce que… T’existait plus… Et Heidi elle était toujours là elle… » Je ne l’ai pas fait par égoïsme, plus par besoin - parce que toucher Heidi et la sentir femme sous mes caresses était devenu un besoin - parce que ça avait été le seul moyen de nous retrouver. « T’as pas idée de ce que ça a été et… Encore une fois tu cherches pas à comprendre alors… » La gorge me pique et les mots m’arrachent la bouche alors que je les prononce. « Ton pardon a la con tu peux te le garder de toute façon… Je suis plus sûr d’en vouloir. » Est-ce que j’en veux encore ? Est-ce que j’ai envie de me battre pour un gars qui peut tout envoyer valser pour un faux pas ? Je ne suis plus sur… Peut être qu’on a changé au fond, peut-être qu’on ne peut plus être amis.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans
SURNOM : matt
STATUT : célibataire
MÉTIER : ancien militaire, il travaille aujourd'hui au garage mecanor

POSTS : 372 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire, il a été déclaré mort pendant un an et demi suite à l'explosion de son campement ≈ après avoir passé un an dans le coma, il s'est réveillé sans aucun souvenir ≈ près d'un an après son retour il n'a toujours pas recouvré toute sa mémoire ≈ il est revenu pour découvrir que sa fiancée était aujourd'hui avec son meilleur ami et qu'il avait une fille
RPs EN COURS : hassancarlisleeliomilena #2heidi

RPs TERMINÉS : milena
PSEUDO : maya4everlovedu34
AVATAR : jesse soffer
CRÉDITS : tearsflight
DC : lydia w.
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14595-you-won-t-ever-be-alone-wait-for-me-to-come-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14617-coming-home-matteo http://www.30yearsstillyoung.com/t14619-matteo-hellington

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   Sam 12 Aoû - 10:50


Il n'a pas envie de l'écouter, parce que Matteo pense déjà tout savoir, il pense en avoir déjà trop vu, et il s'est fait une idée de la situation entre Elio et Heidi. Matteo se montre ferme, il le regarde avec peut-être un peu trop de colère et de dédain dans les yeux. Aucune explication ne saura le satisfaire. Il a toujours été très clair : on ne touche pas à sa sœur. Il sait d'avance que tous les mots qui sortiront de la bouche d'Elio seront vains, parce qu'il voit encore sa sœur comme cet être un peu trop fragile qu'il a besoin de protéger à tout prix, et il a l'impression qu'Elio essaie de marcher sur cette innocence qu'il essaie tant de préserver, même s'il sait quelque part qu'elle n'est plus tout à fait là. « C'est comme ça ? » demande-t-il en haussant les sourcils. Pour quelqu'un qui est venu lui donner des explications, Matteo n'a pas envie de les acheter, les trouvant bien maigres pour avoir commis l'irréparable à ses yeux. « Je pensais que tu pouvais trouver quelque chose de mieux. » Si ses intentions n'étaient peut-être pas mauvaises, ça ne change rien au fait qu'il a fait la seule chose que Matteo lui avait expressément demandé de ne pas faire. Il parle de Heidi, et un "c'est comme ça" ne changera pas grand chose à toute la colère qu'il ressent, toute la peine aussi. Si c'est la colère qui prend souvent le dessus, la peine l'envahit aussi parfois quand il pense qu'il a aussi perdu un de ses amis. Il ne sait pas s'il l'a définitivement perdu mais le temps ne l'a pas aidé à oublier, à lui pardonner. « Je m'en fous pas Elio, je suis juste en colère. » Parce qu'il pense que tout est de sa faute, qu'il a influencé Heidi, parce qu'il la voit encore comme la petite fille qu'elle n'est plus. Mais la colère n'est pas la seule émotion qu'il ressent quand il pense à Elio, parce que la tristesse vient souvent se mêler, mais il essaie de l'occulter, de la balayer, s'enfermant dans cette rancœur interminable. Parce qu'il est ferme, trop froid et qu'il n'a pas envie de se contredire, de penser qu'il a peut-être eu tort. A ses yeux il ne mérite pas sa soeur, comme personne ne sera sans doute assez bien pour elle dans son esprit. Mais ça Elio le sait déjà. Et Matteo est d’autant plus blessé qu’il pensait pouvoir compter sur Elio quand tout le monde semblait l’avoir sorti de sa vie. Mais il ne s’attend pas aux paroles du jeune homme, et ses insultes le laissent sans voix, parce qu’il estime être le seul à avoir le droit d’être énervé ici, dans son esprit parfois un peu trop fermé. Et son regard s’assombrit lorsqu’il vient lui dire que c’est lui l’égoïste dans l’histoire, et qu’il n’a pas une seule fois cherché à se mettre à leur place lorsqu’ils pensaient qu’ils ne le verraient plus jamais. « Tu penses que j’y ai jamais pensé ? Tu crois que mon coeur ne se serre pas à chaque fois que je pense à ce que ma mère, Heidi, et les autres ont dû endurer ? » Il y a pensé tous les jours à l’hôpital, tous les jours pendant des mois après être revenu. Il s’est senti coupable, mais il a essayé de ne pas le montré, et cette culpabilité elle a fini par s’effacer peu à peu avant qu’Elio ne vienne la lui balancer en plein visage. « Parce que tout ça, ça a commencé quand j’étais plus là ? » finit-il par demander au fur et à mesure de ses paroles, c’est ce qu’il croit comprendre. Parce que pour la scène dont il a été témoin, il était bien là, en chair et en os, pas mort à l’autre bout de la planète. « Je suis content qu’Heidi ait trouvé du réconfort, comme pour toi. Mais tu vois, j’aurais préféré que vous le trouviez pas tous les deux, ensemble. Traite-moi d’égoïste si tu veux, dis-moi que je cherche pas à comprendre, mais tu me donnes pas beaucoup de raisons de t’écouter. » il dit ça calmement, parce qu’il ne sait plus s’il doit rire ou pleurer de toute cette situation. Si Heidi était toujours là quand lui ne l’était pas, il aurait préféré qu’il se tourne vers quelqu’un d’autre, des femmes il y en a des millions, des milliards qui ne sont pas sa soeur. Et pour le moment il n’a rien entendu qu’il lui permette de changer d’avis, pas tout de suite en tout cas, il se fera peut-être une opinion différente ce soir lorsque tout sera retombé, passée la surprise de voir Elio sur le pas de sa porte. « Je te retiens pas Elio, tu peux partir si tu veux. » S’il ne veut plus de son pardon, il ne sait pas ce qu’il fait encore ici, pourquoi il lui fait perdre son temps, quand il pourrait retourner chez lui.



your time has come to shine. all your dreams are on their way. see how they shine. if you need a friend, I'm sailing right behind. like a bridge over troubled water I will ease your mind.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: there is no love without forgiveness (matteo)   


Revenir en haut Aller en bas
 

there is no love without forgiveness (matteo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-