AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

Partagez | 
 

 my number #1 (coram)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5808 POINTS : 535

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard et lola martins
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: my number #1 (coram)   Jeu 20 Avr - 11:36


“my number one”
Priam & Cora

MARS 2006.
Les acclamations des spectateurs s’estompent peu à peu, il ne reste que quelques minutes de jeu et le score est serré entre les deux équipes. Pendant plus d’une seconde, le public semble retenir son souffle, le regard de Priam se balade de gauche à droite et cherche le regard de Cora dans le public pendant quelques instants avant de foncer tête baissé vers le camp d’adverse. Le jeune sportif de vingt-ans se redresse, le match est terminé, les Wallabies ont gagnés, en une fraction de seconde ou il se retrouve plaquer sur le sol, couvert par son équipe sous les cris enthousiaste des supporteurs. Au fils des secondes, allongé sur la pelouse fraiche, Priam laisse retomber la pression accumulé depuis le début de la journée, ses craintes disparaissent dans la seconde, il a marqué le dernier point du match. L’équipe tout entière remercie son public et salut les autres joueurs avant de se rendre dans les vestiaires ; étouffé par la chaleur, Priam retire son t-shirt à mi-chemin avant de tomber sur son entraîneur « Bon travail gamin » il n’en fallait pas plus pour donner le sourire au jeune homme, un compliment de son modèle après son premier match en tant que professionnel « Merci monsieur » dit-il en serrant la main de son entraîneur avant d’entrer dans les vestiaires. Priam rejoint son casier, tout le monde est surexcité ici mais la seule chose à laquelle le sportif pense c’est la jeune rousse qui l’attend à quelques mètres de là. Après une longue douche fraîche pour se remettre les idées en place, Priam enfile ses vêtements de tous les jours un jeans noir plutôt basique, un t-shirt blanc et sa paire de basket favorite. Juste avant de partir, l’équipe entière se réuni dans le centre des vestiaires afin d’écouter les quelques mots de entrainement ; une dizaine de minutes plus tard, ils sont libre de partir. Le jeune homme encore excité par le match attrape son sac de sport qu’il passe au-dessus de son épaule et quitte les vestiaires ; à peine sorti, son regard se balade dans la petite foule resté pour féliciter les joueurs. Une dizaine de seconde plus tard, il la remarque enfin, un peu en retrait des autres, sa crinière rousse plus flamboyante que jamais, immédiatement un sourire se dessine sur le visage du sportif alors qu’il arrive enfin à sa hauteur « Bonsoir Cora » tu n’es qu’un idiot se dit-il dans la seconde en réalisant qu’il s’agit sans doute de la pire entrée au monde, mais il n’a pas le temps de dire quoi que ce soit, qu’un de ses coéquipier s’approche passant son bras autour de Priam « Alors c’est toi la fameuse Cora ? Priam passe son temps à parler de toi tu sais. T’es encore plus canon que ce qu’il dit » et merde, le visage du jeune sportif se teinte de rouge sur les joues, il était sûr que Jake lui ferait un truc comme ça, il le taquine sur sa copine depuis des jours maintenant « Merci Jake, tu nous laisses ? » évidemment, il est très fier de lui et se retire en riant alors que l’attention de Priam se rapporte sur Cora. Naturellement, il glisse sa main dans celle de la jeune femme se rapprochant par la même occasion d’elle « Désolé pour lui… » légèrement mal à l’aise, il passe sa main libre dans ses cheveux encore humides à cause de la douche avant de quitter le stade en compagnie de sa belle. Il marche avec elle jusqu’à sa voiture, un petit modèle masculin de couleur noir qu’il s’est offert il y a quelques mois maintenant. Avant de s’installer dans la voiture, Priam laisse tomber son sac sur le sol et passe ses bras autour de l’épaule de la demoiselle « Tu as aimé le match ? » il avait cru comprendre qu'il s'agissait aussi d'une grande première pour elle, il était impatient de connaitre son avis. La nuit était d'un bleu foncé ce soir, c'était sans aucun doute la couleur du ciel qu'il préféré ; son regard quitta le nuit pour se déposer sur Cora et un sourire étira ses lèvres « Tu es magnifique ce soir, je te l’ai dit ? » elle l’est tout le temps en réalité, elle lui coupe le souffle par sa simple présence, il se sent toujours sur un nuage quand elle est dans les parages.






Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans, merci de ne pas lui parler de trentaine (8/8)
STATUT : célibataire. c'est sous son nez, mais non.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 10661 POINTS : 230

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Priam#2 + Priam (fb2) + #Matt1 + Ginny#2 + #Elisabeth1 + #Bob5 + Heidi#6 + Ginny#3
RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen


RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) ce très cher invité de bazzart qui restera anonyme du coup.
DC : lenoulove & tadamour
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: Re: my number #1 (coram)   Dim 7 Mai - 18:59


« Aaah, mais arrête de gigoter une minute ! Le match commencera pas plus tôt tu sais ? » lui dit-Heidi alors qu’elle prend quelques mesures du corps de Cora pour finaliser son ouvrage : un maillot au couleurs de l’équipe des wallabies, avec le nom Strand cousu dessus que la rousse lui avait demandé plus tôt dans la semaine. S’il ne restait plus grand-chose à faire dessus, l’apprenti styliste désespère du côté pile trop électrique de la jeune femme qui dans quelques heures court vers son second rendez-vous amoureux. Elle a surtout hâte de voir l’effet qu’aura sa surprise et ne peut s’empêcher de gigoter en pensant à tout l’engouement qui aura lieu ce soir dans le stade. Elle tente néanmoins de rester calme, au moins pour les quelques minutes qui restent. « C’est dommage que tu ne viennes pas ce soir, je vous aurais présenté » raconte Cora, pour s’empêcher de trop penser, elle papote. « Dean et moi avons prévu ça depuis longtemps. Mais, tu me raconteras. Tiens, c’est fini, tu peux aller de regarder. » Il n’en faut pas plus pour que la jeune femme bondisse jusqu’à la salle de bain pour observer dans le miroir le dos de son tee-shirt qui porte désormais le nom de son petit-ami. C’est une étrange sensation qui s’échappe d’elle à ce moment, celle de vivre un moment de plus normaux de la vie de chaque jeune fille, et en même temps de vivre un moment dont elle ne devrait pas avoir droit, comme si elle le volait. Rapidement, elle balaye cette pensée bien négative pour retrouver Heidi dans sa chambre, sans attendre, elle rassemble ses affaires pour rentrer chez elle se préparer ; « C’est super ! Merci beaucoup ! Je dois filer, mais passe une bonne soirée avec Dean ! »

Il y’a beaucoup de tension dans le stade pendant les dernières minutes du match, Cora s’époumone à crier le nom de Priam pour le soutenir, elle se brise également la voix à crier des encouragements à toute l’équipe. Beaucoup de personne la suivent de son côté des tribunes, et c’est de là que les cris sont les plus fort quand le point final est marqué et match terminé. Cela faisait des années que Cora n’était pas allée à un match, depuis qu’elle avait été enfant, et la sensation est toujours la même. C’est grisant de voir son équipe l’emporter.

Aussitôt le match terminé, elle s’empresse de courir vers les vestiaires, là où d’autres supporters attendent la sortie des joueurs. Elle patiente bien calmement, un comportement qui jure totalement de celui qu’elle avait dans les tribunes, où elle avait l’air d’une véritable pom-pom girl dans son accoutrement sans qu’il ne soit le cas. Elle attend juste le moment où Priam sortira. A chaque personne qui franchit la porte, c’est son cœur qui rate un battement. Elle a tellement envie de le voir. Après plusieurs minutes d’attente, c’est la silhouette du jeune homme qui se dessine devant elle, il est si grand qu’il en est presque inratable. Les lèvres de la jeune femme tracent un sourire alors qu’il se place face à elle, elle a le cœur qui s’agite et avant d’ouvrir la bouche, elle tente de paraître un tant soit peu naturelle. « Bonsoir Cora » provoquant systématiquement un fou rire pour la jeune femme, sûrement à cause de toute l’appréhension qui fourmille en elle. « Bonsoir » dit-elle en faisant un pas vers lui, prête à l’embrasser pour le saluer, geste aussitôt interrompu par l’arrivée d’un autre membre de l’équipe. « Alors c’est toi la fameuse Cora ? Priam passe son temps à parler de toi tu sais. T’es encore plus canon que ce qu’il dit » Euh. Okay. Ne sachant pas trop comment réagir, elle se contente d’un « Merci » tandis que Priam s’occupe de le faire partir. « Merci Jake, tu nous laisses ? » Stoppée dans son geste, elle décide de s’interrompre pendant cet entretien et refait un pas en arrière. « Désolé pour lui… » Elle hausse les épaules tandis que sa main rejoint la sienne. « T’inquiète, ce sera peut-être pire quand tu rencontreras ma meilleure amie » lâche t-elle en riant, sûrement qu’après avoir entendu parler de lui pendant des heures, Heidi n’allait pas manquer de verve quand elle le rencontrerait enfin. Elle le suit bien sagement jusqu’à sa voiture, sourire aux lèvres et la main entre eux qui se balance, signe qu’elle a l’air d’être sur son petit nuage. Cependant au lieu de monter dans la voiture, le jeune homme semble enfin d’entrain à leur accorder un petit moment et pose ses bras autour d’elle « Tu as aimé le match ? »  « Ouuui, c’était très bien. » dit-elle en s’disant que la tension avait été là, ce qui est ce qu’elle attend d’un vrai bon match. « Et toi ? Heureux que ton premier match se finisse aussi bien ? » demande t-elle en se serrant un peu plus contre lui. « Tu es magnifique ce soir, je te l’ai dit ? » « Pas encore, mais je savais que tu le ferais. » assure t-elle, ils se connaissaient peu encore, mais elle avait compris que Priam na raterait jamais l’occasion de la complimenter, ce qui peut la mettre mal à l’aise parfois, mais ce soir, elle est surtout très contente de ravoir un moment avec lui. « Alors Mr Strand ! Une idée de comment on poursuit cette soirée ? J’ai entendu parler d’une soirée pour fêter la victoire. » Ou bien, ils peuvent rester tous les deux, mais l’idée d’aller faire la fête enjaille beaucoup plus la jeune femme. « Mais d’abord ! » dit-il en levant la main vers le col de son tee-shirt pour l’amener à se baisser à sa hauteur pour pouvoir enfin déposer sur ses lèvres le premier baiser de la soirée, auquel elle ajoute l’ardeur équivalente au deux semaines qu’elle a attendu pour ce moment. « L’heure est aux félicitations. »


lost on you
don't speak ▬ I know just what you're saying so please stop explaining, I know what you're thinking & I don't need your reasons, don't tell me 'cause it hurts



Revenir en haut Aller en bas
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5808 POINTS : 535

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard et lola martins
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: Re: my number #1 (coram)   Ven 9 Juin - 19:17


Ce match fut à la hauteur des attentes de toute l’équipe, comme à chaque fois que l’équipe gagnait, il y avait dans les vestiaires une atmosphère intense lourde et intense comme si l’orage était sur le point d’éclater. Assis sur le banc dans le fond de la salle, Priam restait immobile, le regard perdu dans le vide, il avait encore du mal à croire qu’il se trouvait au centre de cette équipe, qu’il venait de marquer pour cette équipe, qu’il était l’un des leurs. Il échangea quelques mots avec son entraineur avant de foncer sous la douche, lui qui adorait prendre son temps d’habitude, se montra extrêmement pressé cette fois-ci ; il se sécha le plus vite possible et enfila des vêtements plus traditionnels. Le jeune sportif passa son sac par-dessus son épaule, en bandoulière se dirigeant ensuite vers la sortie des vestiaires ; le terrain était presque vide, il restait encore quelques admiratrices et fan de ce sport mais la seule personne qui attirait l’attention de Priam était la rouquine qui attendait sagement en retrait, il approcha de la jeune femme presque timidement afin de ne pas attirer l’attention. Il la salua plutôt poliment et immédiatement un sourire étira les lèvres du jeune homme « Bonsoir » elle approcha, il pouvait déjà sentir le parfum enivrant de son parfum qu’il aurait déjà reconnu entre milles. Il fut sur le point de l’attirer dans un coin plus tranquille afin de l’embrasser mais Jake un de ses équipiers s’imposa entre eux, même s’il eut envie de le tuer à cet instant précis, il ne fut pas vraiment surpris en entendant sa remarque ; Priam avait dû saouler toute son équipe en parlant de la rousse incroyablement qu’il avait rencontré à la plage et qui était depuis peu sa petite amie. Il était mal à l’aise et il n’osait pas imaginer dans quel état sa copine devait se trouver à cet instant « Merci » nerveux il passa sa main dans ses cheveux en invitant son équipier à aller voir ailleurs. Jake n’eut pas le temps de répondre puisque Priam attrapa la main de Cora afin de s’éloigner de ce terrain et de son camarade. Une fois qu’il fut assez loin de l’agitation il s’excusa auprès de la jeune femme, même s’il n’y pouvait rien, il savait que ce genre de comportement pouvait être lourd « T’inquiète, ce sera peut-être pire quand tu rencontreras ma meilleure amie » il grimaça en se demandant ce qui pouvait l’attendre avec cette fille, même s’il était sûr qu’il ne pouvait pas détester une des personnes qu’elle aimait « Pire que Jake ? Tu m’inquiètes là… » dit-il d’un air amusé avant d’arriver à sa voiture ; au lieu de monter dans cette dernière il décida de s’accorder un moment avec la jeune femme, après tout il n’avait pas encore eu l’occasion de profiter de sa présence et sa compagnie lui donnait l’impression de flotter dans les nuages. Il la serra dans ses bras, tendrement, en jouant avec l’une de ses mèches rousses alors qu’il l’interrogea sur ses impression après son premier match « Ouuui, c’était très bien. Et toi ? Heureux que ton premier match se finisse aussi bien ? » la sentir se serrer contre lui fut aussi agréable que cette sensation post victoire. Il hocha la tête, en réalité il se sentait comme un super-héros, s’il pouvait décrire le bonheur il choisirait sans aucun doute ce qu’il ressentait à l’égard du match qu’il venait de jouer « J’ai encore du mal à y croire, j’me sens comme un gamin le matin de noël » il n’aurait pas pu mieux décrire ce qu’il ressentait ; il espérait que ce match et cette victoire soit le début d’un nouveau chapitre de sa vie qui durerait encore bien des années. Sans se détacher de la jeune femme, il balada son regard sur son visage, ses cheveux, ce qu’elle portait et sur le sourire qu’elle affichait, il avait encore du mal à croire que cette fille était réelle. Il la complimenta très sincèrement en plantant son regard dans celui de sa rouquine « Pas encore, mais je savais que tu le ferais. » il avait le compliment facile lorsqu’il s’agissait de Cora, sans doute parce qu’elle était parfaite à ses yeux. Il remarqua quelques joueurs quitter le terrain avec leurs petites amies respectives, il les salua d’un signe de tête avant de rapporter son attention sur la jeune femme qu’il avait dans les bras. Alors Mr Strand ! Une idée de comment on poursuit cette soirée ? J’ai entendu parler d’une soirée pour fêter la victoire. » il haussa les épaules, il n’y avait pas encore penser, en réalité il se fichait un peu de l’endroit tant qu’elle était à ses côtés, cependant il n’eut pas le temps de lui répondre puisqu’elle enchaîna « Mais d’abord ! « L’heure est aux félicitations. » il ne se fit pas prier, il se laissa attirer vers la jeune femme lui rendant son baiser avec autant d’ardeur qu’elle ; pendant une fraction de seconde il eut l’impression de flotter, d’avoir décoller du sol et cette sensation ne le quitta que lorsqu’il senti les lèvres de la jeune femme quitter les siennes « T’es sur que tu veux sortir ? Je pourrais faire ça toute la soirée…. » murmura-t-il près de ses lèvres avant de l’embrasser à nouveau, deux semaines sans sa présence lui avait semblait être une éternité. Il finit par se détacher au bout de quelques secondes gardant malgré tout la main de Cora dans la sienne « Hé, mais laisse-moi voir ça » il la fit tourner sur elle-même telle une danseuse et posa son regard sur le t-shirt qu’elle portait mais précisément sur ce qui était inscrit dans son dos, cette attention le toucha surtout parce qu’elle avait pris la décision seule de se faire un t-shirt à son nom « Le plus beau que je n’ai jamais vu » dit-il à l’égard du t-shirt avant de lui voler un rapide baiser « C’est adorable » murmura-t-il avant de lui ouvrir la porte de sa voiture. Il laissa la jeune femme s’installer avant de fermer la porte et contourna le véhicule avant de s’installer au volant « Alors, elle est ou ta petite fête ? » demanda-t-il en mettant le contact.






Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans, merci de ne pas lui parler de trentaine (8/8)
STATUT : célibataire. c'est sous son nez, mais non.
MÉTIER : actrice populaire de cinéma. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à Pine Rivers, avec Eireen.

POSTS : 10661 POINTS : 230

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Priam#2 + Priam (fb2) + #Matt1 + Ginny#2 + #Elisabeth1 + #Bob5 + Heidi#6 + Ginny#3
RPs EN ATTENTE : A venir, Eireen


RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) ce très cher invité de bazzart qui restera anonyme du coup.
DC : lenoulove & tadamour
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: Re: my number #1 (coram)   Dim 9 Juil - 16:31


« Pire que Jake ? Tu m’inquiètes là… » Et il peut être inquiet, car même si la jeune femme n’avait rien du côté lourd que peut avoir un pote ou un coéquipier, Heidi est une jeune femme assez curieuse et assez concernée par ce qui arrive à Cora, la rousse suppose que c’est sûrement parce que son amie ne veut pas avoir à gérer une seconde crise comme celle qu’elle a eu avec Ben, mais ça reste une bonne raison d’intéressement et elle ne cherche pas à la brimer, juste à l’amener à comprendre qu’elle reste une grande fille. « Tu peux. Elle est très inquisitrice quand elle veut. » assure Cora comme si elle parlait là d’une véritable menace avant de se radoucir et de rire « Mais, c’est une personne super, tu verras. » En sachant que les compliments ne sont pas chose courante chez elle. Aussitôt revenu vers la voiture de Priam, la conversation change de sujet pour aborder le match. Enfin seuls, Cora en profite pour enfin e rapprocher de lui pour entrer dans un contact plus intime, tout en le félicitant sur sa victoire elle se sert tout contre lui. « J’ai encore du mal à y croire, j’me sens comme un gamin le matin de noël » confie t-il, elle imagine très bien ce qu’il veut dire, quand tout réussit à quelqu’un, on sent que l’on peut tout avoir. Vint le moment du compliment qu’elle n’avait pas eu besoin d’attendre, c’est peut-être mauvais pour l’égo mais, elle avait bien retenu que le jeune homme avait le compliment très facile envers elle. Elle ne cherche pas la flatterie, mais elle ne manque pas de souligner qu’elle savait déjà au moment où ils se sont retrouvés qu’elle aurait droit à son mot. Tant mieux en un sens, Cora est le genre de femme à avoir besoin de sentir qu’on la trouve jolie. Un besoin facilement explicable par ses années passées devant les caméras. Ses bras autour d’elle la confortent, et après quelques secondes l’un contre l’autre, prétextant des félicitations alors qu’elle ne pensait déjà plus qu’au moment où ils s’embrasseraient à nouveau depuis deux semaines, elle s’approche de lui pour partager un baiser. Elle en sentirait presque ses pieds qui décolle du sol. « T’es sur que tu veux sortir ? Je pourrais faire ça toute la soirée…. » dit-il avant de l’embrasser à nouveau. Elle aussi pourrait, mais Cora attend plus de leur relation, et ça commence par la fabrication de souvenir. « J’en suis sûre, par contre, j’ai pas dit qu’on devait y rester longtemps. » éclaircie t-elle, leur offrant une porte de sortie pour rester tous les deux si besoin. « Hé, mais laisse-moi voir ça » demande t-il en s’éloignant d’elle, en cherchant à voir derrière son dos l’intitulé du tee-shirt qu’elle porte. Elle commence alors à tourner sur elle-même, toute fière qu’il ait remarqué son intention toute particulière à son égard. « Le plus beau que je n’ai jamais vu » dit-il en l’observant, tandis que le sourire de Cora s’élargit de plus en plus. « C’est adorable » « Heidi me l’a fait justement. » dit-elle, vu qu’elle lui en parlait quelques minutes auparavant. « C’est un modèle unique, mais je suis contente que ça te plaise. » Aussitôt en voiture, elle patiente le temps qu’il se mette au volant. « Alors, elle est ou ta petite fête ? » « Sur le campus de l’Université. J’ai eu un carton d’invitation attends ! » Elle commence à fouiller son sac avant de retrouver l’objet recherché. « Voilà ! tu sais où c’est ? » lui demande t-elle, en espérant que oui parce qu’elle n’a jamais posé les pieds là bas d’elle-même. Visiblement oui, puisque quelques minutes plus tard, ils y sont. Sortie de voiture, son regard se pose sur les autres étudiants autour d’eux. Elle n’est plus très rassurée à l’idée d’entrer, en raison du fait que l’on puisse la reconnaitre. Mais aussitôt Priam à ses côtés, elle se rappelle l’envie de se faire des souvenirs et s’empare de sa mains pour le tirer à l’intérieur. « Allez viens ! J’ai une folle envie de boire un verre, pas toi ? »


lost on you
don't speak ▬ I know just what you're saying so please stop explaining, I know what you're thinking & I don't need your reasons, don't tell me 'cause it hurts



Revenir en haut Aller en bas
avatar
le pro du ballon
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans (20/06/1985)
STATUT : fraîchement célibataire
MÉTIER : sportif de haut niveau, rugbyman chez les wallabies
LOGEMENT : #316 loft à pine rivers

POSTS : 5808 POINTS : 535

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a eu un accident de moto lorsqu'il avait vingt ans, en dehors de la peur, il a eu des plusieurs mois de rééducation ou il a cru ne plus pouvoir jouer, il s'en ai finalement sorti avec une cicatrice sur la joue gauche
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

CORAM - it's like i've been awakened, every rule i had you breakin'. it's the risk that i'm takin', i ain't never gonna shut you out

☆☆☆☆

hassancoracora fb
heidiboblydia 2
kaecy(7/7)

RPs TERMINÉS : ninogracecoragracedarbykanecoragracelydia
PSEUDO : manon
AVATAR : tobias sorensen
CRÉDITS : mouse rat (avatar) ; tumblr (signature)
DC : liviana beauregard et lola martins
INSCRIT LE : 12/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12765-we-were-soulmates http://www.30yearsstillyoung.com/t13174-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t12793-priam-strand http://www.30yearsstillyoung.com/t13145-priam-strand

MessageSujet: Re: my number #1 (coram)   Jeu 20 Juil - 17:29


En évoquant sa meilleure amie, Cora avait piqué la curiosité du rugbyman. Il était à la fois intrigué et inquiet par cette fameuse Heidi, son avis devait être essentiel pour Cora et il ne put s’empêcher de penser que les choses iraient mal pour lui si jamais il déplaisait à sa meilleure amie. « Tu peux. Elle est très inquisitrice quand elle veut. » il grimaça en imaginant le pire, une femme si froide qu’à côté d’elle la glace paraissait chaleureuse, encore plus inquiet il remarqua les traits de sa belle s’adoucir « Mais, c’est une personne super, tu verras. » étrangement il ne fut pas rassuré en l’entendant ceci, l’image qu’il avait semblait belle et bien ancré dans son cerveau. Afin de ne pas paraître étrange pour le reste de la soirée, il décida de se vider la tête et de chasser la fameuse Heidi de ces pensées, se concentrer sur ce qui se passait autour de lui, lui sembla plus agréable. Enfin seul pensa-t-il en enlaçant la jeune femme, sentir la chaleur de son corps lui fit un bien fou, c’était si bon que cela lui paraissait encore irréel. Après avoir entendu les supporters crier dans le stade pendant plus d’une heure, Priam appréciait le calme qui régnait dans le parking, pendant plusieurs secondes il ne dit pas un mot se contentant de regarder sa belle dans les yeux, leur relation était naissante mais elle avait déjà laissé son empreinte dans la vie du jeune sportif. Ils échangèrent de nouveau baiser rempli de tendresse et de passion avant qu’il ne se rappelle de la fête qu’elle avait évoqué un peu plutôt ; il avait tout d’abord imaginé une soirée assez tranquille mais satisfaire la jeune femme était désormais l’une de ses priorités. A moitié pendu à ses lèvres, il lui demanda si elle souhaitait toujours sortir ou plutôt continuer cette activité plus sensuelle « J’en suis sûre, par contre, je n’ai pas dit qu’on devait y rester longtemps » immédiatement l’idée lui parut plus intéressante. Il lui vola un baiser rapide avant de remarquer le t-shirt qu’elle portait, il la fit tourner sur elle-même afin de l’observer, les couleurs de son équipe et son nom écrit en lettre blanche, un sourire apparut sur ses lèvres. C’était la chose la plus adorable qu’on avait faite pour lui depuis bien longtemps « Heidi me l’a fait justement. C’est un modèle unique, mais je suis contente que ça te plaise. » sans trop savoir pourquoi, l’image négative et glaciale qu’il avait de la jeune femme se dissipa « Tu veux que je te le signe ? Ça vaudra une fortune un jour tu sais... » dit-il avec un petit sourire avant de passer son bras autour de son épaule et déposa un baiser sur le haut de son front à la limite de ses cheveux « Je l’adore, merci bébé » et sans plus attendre il grimpa dans la voiture avec la jeune femme. Il mit le contact avant de se renseigner sur l’adresse de cette petite soirée, il la laissa fouiller dans son sac « Sur le campus de l’Université. J’ai eu un carton d’invitation attends ! » « Voila ! Tu sais ou c’est ? » il jeta un coup d’œil au papier qu’elle avait dans la main. Il n’était jamais allé sur ce campus mais il était passé devant plus d’une fois, dans ses souvenirs ce n’était qu’à une quinzaine de minutes en voiture à peine « Ouais, ce n’est pas loin » et il démarra en direction du campus. Comme il l’avait imaginé, ils mirent une quinzaine de minutes pour rejoindre la petite fête, il mit quelques minutes de plus pour se garer avant de sortir de la voiture. Il glissa ses clés dans le sac à main de Cora il remarqua presque le regard inquiet qu’elle lança vers la foule et passa directement son bras autour d’elle pour la rassurer. Sans plus attendre, le couple entra dans la soirée qui était bondé d’étudiants de tous âge, son regard fut attiré par une groupe d’adolescente un peu trop alcoolisé qui était à peine majeur « Allez viens ! J’ai une folle envie de boire un verre, pas toi ? » il se senti attiré dans la foule et sans avoir le temps de dire quelques choses il se retrouva devant le bar « Tu bois quoi ? » demanda-t-il a Cora avant de passer commande, comme à son habitude il opta pour une bière bien fraiche. Une fois sa commande en main il prit celle de la jeune femme afin de s’éloigner un peu du bar bondé « Tu rentres dormir à l’appart après ? » il préféra poser la question quand il était encore sobre même s’il n’était pas du genre à abuser de l’alcool. En gardant Cora près de lui, le sportif avala une bonne gorgée de son verre avant de remarquer un photomaton installé un peu plus loin dans la pièce, il descendit son regard vers la jeune femme « Ça te tente ? » demanda-t-il en désignant la grosse cabine derrière elle.






Life goes on.
the scars remain
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: my number #1 (coram)   


Revenir en haut Aller en bas
 

my number #1 (coram)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-