AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 Don’t be wasting your time all alone | Heilio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3281 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Lun 29 Mai - 1:39



Don’t be wasting your time all alone
Heilio

Les factures étaient arrivées l’une après l’autre - deux coups de massus et l’impression de ne plus pouvoir respirer. « Comment on va faire ? » Les mots de Kaecy qui résonnent dans mes oreilles, encore et encore sans réponse. Parce qu’il n’y en a pas, nous n’avons pas les moyens et j’ai appelé toutes les banques sans succès, pas de possibilité de prêt pour nous. Alors c’est vendre l’appart retourner dans un une pièce, nourrir les jumeaux au pain sec et leur refuser tout plaisir… Je n’arrive pas a imaginer cette vie. Encore moi quand je pense à cette argent parti si vite, celui que j’ai dépensé dans des futilités et qui me serait si utile aujourd’hui. Je me sens con. « Ca te changera les idées Elio. » Nouvelle paroles de Kaecy qui me parle du concert. De se nouveau groupe où j’ai été initié grâce à Tad et où je prends beaucoup de plaisir. Ce n’est pas grand chose ce soir - à peine une vrai concert, quelques chansons dans un pub un peu sympa mais c’est déjà ça. Puis ça change les idées, la musique c’est ce qui reste, ce qui est permanent dans ma vie, avec Kaecy. Les deux choses les plus essentielles à ma vie sans doute, sans ça je meurs. Alors je vais jouer, chantoner un peu aussi pour accompagner notre talentueuse chanteuse. C’est un style de musique différent de mes habitudes mais j’aime ça, j’aime me renouveler, travailler avec une équipe, me produire sur scène dans ses instants où mon piano devient mon meilleur ami. J’entend les quelques personnes dans le public mais je ne vois rien - personne - je ressens l’instant et quand ça fini il ne me reste que cette sensation que c’était trop court - et que la vraie vie va me sauter à la gorge à nouveau pour me rappeler les dettes et les soucis. « J’ai adoré, tout… Votre groupe est super et… Je pourrais avoir ton numéro ? » Encore un peu je profite de ces instants où je flotte, où les gens viennent nous dire qu’ils ont aimé notre music, il ne sont pas si nombreux, on ne peut pas dire qu’on est de grandes stars mais assez pour que ça fasse plaisir. Assez pour que quelques filles soient assez directes pour faire ce genre de demandes… Je sors mon stylo, je ne peux sans doute pas dire non à ça. « Tu me donnes ta main. » J’écris un chiffre, deux, trois et d’un coup un odeur que je connais, c’est subtil, je lève les yeux et elle est là. Heidi. « Mais non ! » Le sourire illumine mon visage et je lâche la main de la minette. « Un autre fois peut-être. » Je n’ai pas fini d’écrire mon numéro mais ça a peu d’importance. « Tu… Tu étais là ? » Je me sens un peu étrange à cette idée. Comme si j’avais fait les choses différemments si j’avais su. Je m’approche pour l’enlacer… La seule chose que je me permets encore…




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le flou artistique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, c'est déjà beaucoup trop (27 avril 1988)
STATUT : L'amour c'est so overrated
MÉTIER : Propriétaire et styliste de mon propre atelier de couture
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 3676 POINTS : 590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fût un temps, j'étais fiancée à un homme parfait, que j'ai lâchement quitté pour aller vivre mon rêve de mon côté △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de ce fiancé △ Je suis passionnée de mode depuis mon plus jeune âge △ Née et ayant grandi à Brisbane, je ne jure que par cette ville et le surf △ Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est la phrase qui résume certainement le mieux ma vie aujourd'hui
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#9Heilio#10
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#2
╌╌╌
That feeling that never goes awayMatteidi#2Matteidi#3 w/Ginny
╌╌╌
You are chaos to my thoughts and I am poison to your heartHeidean#1
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#6
╌╌╌
Vittorio#2Edward#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Loan (Adam)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©shiya △ signature©jesaisplus
DC : Princess Chachatte
INSCRIT LE : 13/08/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Mar 30 Mai - 3:24





don’t be wasting your time all alone
One day it's here and then it's gone. How are you still holding on? You've felt this way for far too long, waiting for a change to come. You know you're not the only one. And life passes you by, don't be wasting your time on your own. △
elio & heidi
Il fallait battre le fer tant qu’il était encore chaud. Vieil adage qui n’avait jamais eu autant de sens que depuis qu’Elio était entré dans ma vie de façon aussi fracassante. Les moments d’accalmie entre nous, ces rares moments où nous ne nous déchirions pas, ces quelques instants où nous ne nous sautions pas dessus avec une passion dévorante, ces occasions étaient si précieuses qu’il fallait en profiter à fond. Et c’était exactement ce que j’avais décidé de faire ce soir, honorant alors une promesse que j’avais fait à Elio quelques semaines auparavant. J’avais en effet planifié d’aller le voir jouer avec son groupe de musique, sur scène. Je m’étais organisée spécialement pour avoir un peu plus de temps ce soir-là, finir plus tôt pour pouvoir me préparer avant d’aller écouter la musique qu’il faisait. C’était de toute façon le moment idéal, maintenant que les choses semblaient reprendre leur cours, notamment depuis l’accident des jumeaux qui étaient aujourd’hui presque totalement rétablis. Je savais néanmoins de source sûre que les conséquences de la dernière bêtise en date des terreurs étaient loin d’être anodines, bien au contraire. Les prochains mois s’annonçaient difficiles financièrement pour Elio et Kaecy, mais j’étais prête à les seconder du mieux que je pouvais. Aussi, fin prête, vêtue d’un jean Levis et d’un tee-shirt vintage à l’effigie des Pink Floyd, d’une paire de Dr. Martens et j’avais rejoint le lieu du concert qui se trouvait n’être en fait qu’à quelques minutes à pied de mon appartement. Sans trop savoir à quoi je m’attendais, j’étais néanmoins plutôt étonnée de voir le monde qui s’était déplacé pour assister au concert, si bien que je retrouvais plutôt en retrait de la scène derrière bon nombre d’autres jeunes venus également soutenir leurs potes. Je m’étais laissée porter par la musique, sympathisant rapidement avec quelques autres spectateurs et appréciant de découvrir un registre dans lequel je ne connaissais pas Elio. De toute façon, le revoir jouer d’un instrument de musique, autant d’années après nos leçons communes de piano, où j’avais eu mes premiers véritables coups de cœur pour le jeune homme, ça avait quelque chose d’assez symbolique. Sans avoir senti le temps passé, le concert prenait fin et je m’étais avancée, en même temps que leurs premiers fans pour espérer avoir la chance de parler avec l’un d’eux. « J’ai adoré, tout… Votre groupe est super et… Je pourrais avoir ton numéro ? » J’entendais devant moi une jeune femme qui s’adressait à Elio et si j’aurai pu être piquée par une certaine jalousie de le voir si bien entourée de jolies demoiselles prêtes à tombe en pâmoison devant lui, il n’en était rien. Ce succès, cette popularité il les méritait bien après les derniers mois qu’il avait passé. « Tu me donnes ta main. » répondait-il, en commençant à écrire sur le dos de celle-ci, jusqu’à ce qu’il se fige en m’apercevant, abandonnant ce qu’il était en train de faire. « Mais non ! » s’exclamait-il et sa surprise me tirait un petit rire amusé alors qu’il lâchait la main de la jeune fille en lui disant : « Un autre fois peut-être. » et comprenant visiblement qu’elle n’était plus la bienvenue, elle s’en allait d’où elle était venue alors qu’il s’approchait de moi. « Tu… Tu étais là ? » demandait-il, avec un sourire qui traduisait une certaine gêne. « Oui j’étais là, depuis le début, j’ai tout vu. » répondis-je, malicieuse en lui adressant un petit sourire. « Si tu ne voulais pas me voir, il ne fallait pas me le proposer hein » le taquinais-je, en lui lançant un petit clin d’œil. « Plus sérieusement, c’était vraiment réussi. » lui confiais-je, en désignant la scène sur laquelle il était quelques instants pour tôt. « Faudra que tu me fasses faire le tour un jour » J’étais curieuse de découvrir l’envers du décor, les répétitions, ses partenaires. Et finalement Elio m’enlaçait et je me blottissais contre lui, savourant de pouvoir m’enivrer de son parfum un instant. « Tu as des impératifs ici ou tu as disponible pour accorder un peu de ton temps à une fan de la première heure ? » lui demandais-je en m’éloignant un peu de lui, manière un peu détournée de lui demander s’il était disponible pour passer sa soirée en ma compagnie
©BESIDETHECROCODILE







.:
 


Dernière édition par Heidi Hellington le Jeu 1 Juin - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3281 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Mar 30 Mai - 14:44



Don’t be wasting your time all alone
Heilio

La surprise de voir Heidi s'était rapidement mêlé à la joie. Si entre nous les choses s'étaient apaisées, ce geste de sa part était clairement comme une façon d'enterrer la hache de guerre. Elle n'était pas sans connaître l’importance de la musique à mes yeux et celle du soutien qu’elle pourrait m’apporter. « Oui j’étais là, depuis le début, j’ai tout vu. » Je suis presque gêné, comme si j’avais été espionné mais la surprise est bonne évidemment. « Tu aurais dû me dire ! »  J’aurais sans doute changé peu de choses si j’avais su mais je l’aurais probablement cherché dans le public, comme un enfant qui fait son spectacle d’école et cherche ses parents dans la foule. « Si je ne voulais pas me voir, il ne fallait pas me le proposer hein » Je ris un peu avec elle, parce qu'évidemment je suis heureux qu’elle soit là et elle le sait bien - en jouant d’ailleurs pour me taquiner. « Plus sérieusement, c’était vraiment réussi. »  Un sourire nouveau illumine mon visage. « Vraiment ? » J’ai évidemment besoin de son approbation, qui compte bien plus qu’elle ne le pense sans doute. « Ca t’a plus ? Je sais que c’est un peu différent de ce que je joue d’habitude mais… Je m’amuse. »  Et dans la situation actuelle des choses un peu de fun n’était pas de refus. Sur la scène les problèmes semblaient s’effacer. « Faudra que tu me fasses faire le tour un jour » Hochant la tête j’étais venu prendre Heidi dans mes bras, la décollant un peu du sol, heureux de la voir et encore un peu euphorique après la scène. « Tu as des impératifs ici ou tu as disponible pour accorder un peu de ton temps à une fan de la première ? »  Je fais mine de réfléchir un peu en regardant la salle comme si une ordre de groupie m’attendait, avant de finalement rire. « Évidemment, j’aurais toujours du temps pour toi ma belle. »  Je lui tends alors mon bras comme un gentleman. « Du coup je propose qu’on commence par cette fameuse visite des coulisses ? Je dois bien ça à ma première fan mais surtout première accompagnatrice. »  Je lui fais un clin d’oeil en repensant à ces cours de piano que nous avions pris ensemble à un époque. « D’ailleurs… Qu’est ce que tu dirais qu’on se rafraichisse un peu la mémoire ? »  Il se trouve qu’il y a un piano parfait pour ça dans les coulisses, et rien de mieux pour retrouver notre complicité que la musique - la première chose qui nous a lié l’un à l’autre au fond.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le flou artistique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, c'est déjà beaucoup trop (27 avril 1988)
STATUT : L'amour c'est so overrated
MÉTIER : Propriétaire et styliste de mon propre atelier de couture
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 3676 POINTS : 590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fût un temps, j'étais fiancée à un homme parfait, que j'ai lâchement quitté pour aller vivre mon rêve de mon côté △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de ce fiancé △ Je suis passionnée de mode depuis mon plus jeune âge △ Née et ayant grandi à Brisbane, je ne jure que par cette ville et le surf △ Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est la phrase qui résume certainement le mieux ma vie aujourd'hui
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#9Heilio#10
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#2
╌╌╌
That feeling that never goes awayMatteidi#2Matteidi#3 w/Ginny
╌╌╌
You are chaos to my thoughts and I am poison to your heartHeidean#1
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#6
╌╌╌
Vittorio#2Edward#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Loan (Adam)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©shiya △ signature©jesaisplus
DC : Princess Chachatte
INSCRIT LE : 13/08/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Jeu 1 Juin - 15:39




don’t be wasting your time all alone
One day it's here and then it's gone. How are you still holding on? You've felt this way for far too long, waiting for a change to come. You know you're not the only one. And life passes you by, don't be wasting your time on your own. △
elio & heidi
« Tu aurais dû me dire ! » s’exclamait Elio lorsque je lui avouais que oui, j’avais assisté au concert dans son ensemble, je n’en avais pas perdu une seule miette d’ailleurs. « Ca n’aurait pas été une surprise. Et puis je ne voulais pas que ma présence puisse influencer ton jeu d’une quelconque façon. » Je lui adressais un petit sourire en coin, amusée. Je profitais d’être seule avec lui, avant de prendre le risque qu’une autre de ses admiratrices ne vienne nous interrompre, pour lui dire que j’appréciais beaucoup la musique qu’il avait joué ce soir, bien qu’elle n’entrait pas dans son registre actuel. C’était selon moi une évolution intéressante et le groupe de musique semblait avoir, même d’après Kaecy, une influence positive sur Elio, ce qui n’était pas à négliger. « Vraiment ? » s’inquiétait-il, comme s’il avait peur que je ne dise ça que pour le rassurer. Lui donnant un petit coup de coude dans les côtes, pour cet affront qu’il me faisait, je lui disais alors : « Vraiment. Je n’ai pas pour habitude de mentir, même pour gonfler ton ego ». J’étais néanmoins touchée de constater que mon approbation semblait réellement importante pour lui : « Ca t’a plus ? Je sais que c’est un peu différent de ce que je joue d’habitude mais… Je m’amuse. » J’hochais la tête, en signe d’approbation. « Clairement oui, on sent que ça te fait du bien. » Le groupe de musique devait lui apporter une certaine stabilité, tout en lui offrant une échappatoire à sa vie quotidienne auprès des jumeaux et de Kaecy, une vie de jeune adulte responsable qu’Elio n’était pas encore prêt à être à temps complet. Visiblement satisfait de ma réponse, Elio me soulevait de sol avec une facilité déconcertante pour le serrer contre lui. Étreinte que je lui rendais en riant un peu avant de retrouver le sol. Observant la scène qui se vidait peu à peu, regardant les membres du groupe d’Elio rassembler leur matériel pour aller vaquer à leurs occupations, je demandais à Elio de me faire visiter l’ensemble, histoire de découvrir, d’une façon privilégiée, l’envers du décor. « Évidemment, j’aurais toujours du temps pour toi ma belle. Du coup je propose qu’on commence par cette fameuse visite des coulisses ? Je dois bien ça à ma première fan mais surtout première accompagnatrice. » proposait-il et j’avais accepté avec enthousiasme. « J’ai toujours rêvé de pouvoir jouer les groupies dans les coulisses » confessais-je avec un petit sourire en coin, malicieuse. « D’ailleurs… Qu’est ce que tu dirais qu’on se rafraîchisse un peu la mémoire ? » demandait Elio et je mettais un petit peu de temps avant de comprendre où il voulait en venir, restant silencieuse, le temps qu’il me guide vers les coulisses. A la vue piano qui s’y trouvait, je faisais finalement le lien. « Avec plaisir » J’avais couru les quelques mètres qui me séparaient du piano, pour m’installer sur le fauteuil, laissant rapidement mes doigts glisser sur les touches. « Je n’ai pas joué depuis une éternité. » soufflais-je avec un petit sourire nostalgique. Je n’avais pas eu l’occasion de rejouer du piano depuis que j’avais quitté Dean, laissant derrière moi ce piano dont j’avais fait l’acquisition lors de notre emménagement dans la maison. Et depuis mon retour à Brisbane, je n’avais eu que très peu de temps à consacrer au piano, entièrement dévouer à mon projet professionnel et occultant mes passions annexes comme le piano et le surf. Elio était rapidement venu s’installer à mes côtés et je l’avais regardé, me laissant aller à jouer quelques accords du bout des doigts, comme pour me familiariser avec ces sensations retrouvées. « Tu te souviens de ce quatre mains que la vieille Schoulny nous avait appris ? » demandais-je alors à Elio. C’était une valse écrite par Johannes Brahms, célèbre compositeur de morceau pour quatre mains, la numéro 15 en La majeur, qui était assez connue. C’était un morceau d’une délicatesse extrême, que nous avions appris plus jeune lors de nos cours ensemble. « Je ne suis pas sûre de me souvenir de tout, mais il me semble que ça commençait comme ça » enchaînais-je, concentrée pour tenter de retrouver les notes alors que mes doigts s’aventuraient sur les touches noires et blanches pour reproduire la mélodie, invitant Elio à se joindre à moi.
©BESIDETHECROCODILE







.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3281 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Dim 4 Juin - 12:45



Don’t be wasting your time all alone
Heilio

L’avis d’Heidi est probablement un des seuls qui comptent vraiment pour moi, et si je la sais honnête comme fille j’ai tout de même peur qu’elle le dise plus pour me faire plaisir, sentant le besoin de l’entendre me confirmer qu’elle a apprécié. « Vraiment. Je n’ai pas pour habitude de mentir, même pour gonfler ton ego » Au moins c’est claire. « Clairement oui, on sent que ça te fait du bien. » Je ne pouvais qu'acquiescer, avec les soucis du quotidien la musique était un échappatoire parfait. Pour moi en tout cas. Mais j’avais tout de même envie de partager ça avec elle, comme nous le faisions à l’époque avec nos cours de piano.  « J’ai toujours rêvé de pouvoir jouer les groupies dans les coulisses » Elle comme moi savons qu’elle est bien plus que ça dans cette situation mais un sourire se  glisse tout de même sur mon visage devant son enthousiasme. Une idée germant rapidement dans mon  cerveau, nos quatres mains n’ayant plus joué du piano ensemble depuis bien trop longtemps. « Avec plaisir » Je la laisse s’installer en premier la regardant faire avec une sensation étrange de mélancolie, les souvenirs d’une époque où nous n’étions que des enfants me revenant à l’esprit. « Je n’ai pas joué depuis une éternité. » Je lui laissais le temps de se familiariser avec la sensation avant de prendre place à côté d’elle avec un sourire. « Tu te souviens de ce quatre mains que la vieille Schoulny nous avait appris ? » Un rire franc avait franchi mes lèvres à cette question. « je vois mal comment j’aurais pu oublier ça, elle nous l’a fait joué tellement de fois que je me demande comment elle ne nous en a pas dégoûté… » Peut être parce que jouer avec Heidi était un plaisir et que donc jamais ni elle ni moi n’avions osé nous en plaindre. « Elle est dans une maison de retraite maintenant tu sais ? Je suis allé la voire une ou deux fois, on devrait y aller ensemble une fois je suis sûr qu’elle aimerait nous entendre jouer les deux à nouveau. » Notre prof était une femme dur, pas vraiment sentimentale et plutôt stricte elle semblait pourtant se ramollir dès que la piano laissait entendre sa musique et je savais que je lui devais ma rigueur concernant le piano. « Je ne suis pas sûre de me souvenir de tout, mais il me semble que ça commençait comme ça » je la laisse commencer avant de laisser mes propres doigts courir sur les touches, la mélodie me revenant sans trop forcer comme une vieille comptine jamais oubliée. Je tourne mon regard vers elle, Heidi concentrée sur le piano alors que un peu plus à l’aise je me permets de laisser mon esprit divaguer. C’est une émotion étrange qui me prend en rejouant avec elle mais pas désagréable loin de là et quand nos doigts en parfaite harmonie jouent la dernière note je me tourne vers elle. « Pas si mal pour quelqu’un de rouillé. » Je la taquine un peu avant de me lever. « Je te fais visiter ma loge personnel. » je lève un sourcil amusé avant de prendre sa main pour la mener un peu plus loin dans les coulisses. Jusqu’à la fameuse salle. « Bon en vrai c’est pas vraiment personnel, je la partage avec Tad, mais c’est pas si mal. J’ai même eu le droit à une bouteille d’eau. » Faut savoir se satisfaire de peu non ?




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le flou artistique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, c'est déjà beaucoup trop (27 avril 1988)
STATUT : L'amour c'est so overrated
MÉTIER : Propriétaire et styliste de mon propre atelier de couture
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 3676 POINTS : 590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fût un temps, j'étais fiancée à un homme parfait, que j'ai lâchement quitté pour aller vivre mon rêve de mon côté △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de ce fiancé △ Je suis passionnée de mode depuis mon plus jeune âge △ Née et ayant grandi à Brisbane, je ne jure que par cette ville et le surf △ Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est la phrase qui résume certainement le mieux ma vie aujourd'hui
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#9Heilio#10
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#2
╌╌╌
That feeling that never goes awayMatteidi#2Matteidi#3 w/Ginny
╌╌╌
You are chaos to my thoughts and I am poison to your heartHeidean#1
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#6
╌╌╌
Vittorio#2Edward#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Loan (Adam)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©shiya △ signature©jesaisplus
DC : Princess Chachatte
INSCRIT LE : 13/08/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Dim 4 Juin - 23:25





don’t be wasting your time all alone
One day it's here and then it's gone. How are you still holding on? You've felt this way for far too long, waiting for a change to come. You know you're not the only one. And life passes you by, don't be wasting your time on your own. △
elio & heidi
Le piano tenait vraiment une place très importante dans ma relation avec Elio et ce depuis le tout début. C’était lors de ces leçons de piano particulièrement avec Mme Schoulny que nous avions passé nos premiers moments sans Matteo et Keacy avec nous. C’était une passion qui nous avait réunis dès le début, nous permettant de pouvoir parfois échanger pendant des heures à propos de musique. C’était souvent au cours de leçons de piano, ou lorsque nous nous retrouvions l’un chez l’autre pour travailler nos morceaux que j’avais eu mes premiers véritables élans amoureux pour Elio. Après le temps, cette importance du piano avait un peu diminué, parce que d’autres choses étaient venues combler nos vies mais nous avions toujours essayé de garder un certain lien avec l’instrument ensemble, jouant un ou deux morceaux ensemble lorsque l’occasion nous était présentée. Pourtant depuis mon retour à Brisbane, je n’avais eu que peu de temps pour jouer de l’instrument. Et ce soir me semblait être un soir parfait pour renouer avec mes premiers amours. Je m’étais précipitée sur le piano, ne pouvant m’empêcher de faire quelques accords dès le début, juste pour trouver les sensations, redécouvrir les sons. Et le souvenir de ce quatre mains que nous réussissions à exécuter parfaitement avec Elio me revenait aussitôt. « Je vois mal comment j’aurais pu oublier ça, elle nous l’a fait jouer tellement de fois que je me demande comment elle ne nous en a pas dégoûté… » répondait-il, me tirant un petit sourire en coin. « Parce que c’était quelque chose qu’on faisait ensemble. Ma mère était tellement fan de nous voir jouer tous les deux sur le piano du salon. » me rappelais-je avec un petit sourire nostalgique. « Ceci dit, d’une façon générale ma mère a toujours été particulièrement fan de tout ce que tu pouvais faire » Sans trop savoir pourquoi ma mère avait toujours porté Elio dans son cœur, presque comme son propre fils, peut-être parce qu’étant ami à la fois avec Matteo et moi, il avait réussi à gagner cette place particulière dans son cœur. Aujourd’hui encore, ma mère regardait Elio avec la fierté d’une mère, veillant toujours à ce qu’Elio et moi nous réconcilions, à mon plus grand dam parfois. « Elle est dans une maison de retraite maintenant tu sais ? Je suis allé la voire une ou deux fois, on devrait y aller ensemble une fois je suis sûr qu’elle aimerait nous entendre jouer les deux à nouveau. » La voix d’Elio interrompait mes pensées. Je secouais négativement la tête. « Non je ne savais même pas qu’elle était toujours en ville. Mais on pourrait aller la voir ensemble oui, je suis sûre que ça lui ferait plaisir. Mais j’ai intérêt à pratiquer parce que sinon elle va faire une syncope » plaisantais-je. Si plus jeune, j’avais déploré la rigueur et le sérieux de la vieille dame, aujourd’hui, je savais que je lui devais mon niveau en piano plus que correct et ce malgré mon manque de pratique ces dernières années. Finalement, n’y tenant plus, je m’étais lancée dans le morceau, tâchant de me souvenir comment les choses commençaient. Rapidement, les choses me revenaient et si parfois, je manquais un demi temps ou me trompait de demi ton, les choses n’étaient pas si mauvaises. Elio s’était rapidement joint à moi, connaissant bien mieux le morceau que moi, il me guidait d’une certaine façon. Un peu trop rapidement à mon goût cependant, je jouais la note finale de la partition, me tournant vers Elio. « Pas si mal pour quelqu’un de rouillé. » me moquait-il et je lui avais donné un petit coup de coude dans les côtes. « Ca doit être comme le vélo » répliquais-je alors, en lui adressant un petit clin d’œil. Il se levait alors en me proposant : « Je te fais visiter ma loge personnelle » et je me levais aussitôt pour le suivre. « Monsieur a une loge personnelle ? » demandais-je, impressionnée. « Bon en vrai c’est pas vraiment personnel, je la partage avec Tad, mais c’est pas si mal. J’ai même eu le droit à une bouteille d’eau. » me prévenait-il avant d’ouvrir la porte de sa loge en question. Tad se trouvait encore dans la pièce, rassemblant ses dernières affaires, relevant les yeux vers Elio et moi. « Tu viens boire un coup avec nous ? » demandait-il, s’apprêtant à sortir. Mais Elio déclinait l’offre, laissant son ami sortir de la loge, refermant la porte derrière en lui souhaitant une bonne soirée. « Si tu voulais avec eux, on aurait pu se retrouver une autre fois, tu sais » lui dis-je, en me mordillant la lèvre inférieure. Je finissais par observer la loge, remarquant la fameuse bouteille d’eau posée sur la petite table. « C’est plutôt cosy. Pas mal pour un joueur de pacotille » le taquinais-je ouvertement. « Kaecy et les jumeaux sont déjà venus te voir ? » lui demandais-je alors, imaginant déjà Scott et Dani sauter de partout dans la pièce pour tout mettre sens dessus-dessous.
©BESIDETHECROCODILE


MARQUEUR DE COMPTAGE DES POINTS
merci de ne pas supprimer







.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3281 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Mar 27 Juin - 0:12



Don’t be wasting your time all alone
Heilio

Parler de passé, c’est si simple avec Heidi, comme si en repensant à cette époque lointaine tout semblait plus simple. C’est faux très probablement, déjà plus jeunes nous avions nos problèmes et sans doute que nous pensions la vie bien plus dur, mais quand je repense à Heidi plus jeune et à notre complicité - ne me viennent que les bons moments. Ceux à jouer du piano, à s’amuser sur la plage ou à danser dans le salon sa famille. « Ceci dit, d’une façon générale ma mère a toujours été particulièrement fan de tout ce que tu pouvais faire » Je ris un peu en secouant la tête de droite à gauche. « Ca c’est parce qu’elle a le don de ne voir que mes bons côtés. » Et j’ai pensé pendant longtemps que c’était quelque chose de familiale, Matteo et Heidi semblant prêts à me supporter avec tous mes défauts et à m’aimer malgré tout - aujourd’hui pourtant les choses sont un peu différentes. « Peut-être que c’est pour ta mère que nous devrions rejouer. » Parce qu’elle adorait sans aucun doute. Rapidement mes doigts avaient retrouvé leur aisance sur le clavier bien connu du piano - je n’avais aucune difficulté à retrouver les notes, essayant de guider Heidi qui semblait rapidement retrouver ses marques à mon grand bonheur. Jusqu’à jouer la note finale - celle un peu triste - parce qu’elle signifiait souvent la fin de nos cours ensemble. « Ca doit être comme le vélo » Répondant à son clin d’oeil par un sourire, j’avais quitté le piano pour lui faire un peu viser l’envers du décors et la petite loge que je partageais avec Tad, ce dernier étant d’ailleurs entrain de débarrasser ses affaires. « Tu viens boire un coup avec nous ? » Secouant la tête j’avais fait dériver mon regard vers Heidi. « Pas ce soir. » J’avais l’impression de ne plus avoir eu la chance d’un soirée simple et sans prise de tête avec elle depuis très longtemps. « Si tu voulais aller avec eux, on aurait pu se retrouver une autre fois, tu sais » « Je sais. » Un simple sourire vers elle avait suffi pour clore le sujet. Si j’avais souhaité aller avec eux je l’aurais fait, mais pour ce soir elle était ma priorité. « C’est plutôt cosy. Pas mal pour un joueur de pacotille » Grimaçant un peu à cette remarque j’avais laissé échapper un « Aoutch… » tout en sachant qu’elle le disait pour me taquiner. « Kaecy et les jumeaux sont déjà venus te voir ? » Attrapant la bouteille qui traînait sur la table je l’avais porté à ma bouche comme si je mourais de soif en m’appuyant contre le mur. « Pas encore - on joue surtout dans des pubs pour le moment - et Kaecy n’a pas trop envie de les emmener ici. » Parce que c’est pas moi qui dirait non. « Je leur fais des lives à la maison - mais je crois qu’ils m’entendent trop jouer - ils sont tous lassés. » Je ris un peu - même si partager ça avec les jumeaux me plairait bien - pour le moment c’est surtout leurs voitures télécommandées reçues pour leur anniversaire qui les intéressent. « Maintenant que tu as vu ma loge personnelle d’artiste en vogue, je te paye un verre ? » Peut-être que boire de l’alcool ensemble n’est pas la bonne idée mais je m’en moque pour le moment j’ai juste envie d’étendre un peu la soirée. Je propose qu’on boive le premier ici, l’endroit est tranquille pour commencer et on verra après où la soirée nous mènera. Je commande pour nous deux en m’accoudant au bar. « Et si… On faisait un jeu ? » Je la regarde un peu amusé, parce qu’il y en a un qui est devenu une institution dans notre groupe d’amis et auquel nous avons commencé à jouer très jeunes. « Action ou vérité ? » On se rappelle encore du pauvre chat du voisin qui en avait payé les frais dans notre enfance, devenant le cobaye pour certaines de nos actions un peu tordues.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le flou artistique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, c'est déjà beaucoup trop (27 avril 1988)
STATUT : L'amour c'est so overrated
MÉTIER : Propriétaire et styliste de mon propre atelier de couture
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 3676 POINTS : 590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fût un temps, j'étais fiancée à un homme parfait, que j'ai lâchement quitté pour aller vivre mon rêve de mon côté △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de ce fiancé △ Je suis passionnée de mode depuis mon plus jeune âge △ Née et ayant grandi à Brisbane, je ne jure que par cette ville et le surf △ Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est la phrase qui résume certainement le mieux ma vie aujourd'hui
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#9Heilio#10
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#2
╌╌╌
That feeling that never goes awayMatteidi#2Matteidi#3 w/Ginny
╌╌╌
You are chaos to my thoughts and I am poison to your heartHeidean#1
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#6
╌╌╌
Vittorio#2Edward#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Loan (Adam)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©shiya △ signature©jesaisplus
DC : Princess Chachatte
INSCRIT LE : 13/08/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Lun 24 Juil - 2:08





don’t be wasting your time all alone
One day it's here and then it's gone. How are you still holding on? You've felt this way for far too long, waiting for a change to come. You know you're not the only one. And life passes you by, don't be wasting your time on your own. △
elio & heidi
Une douce soirée en prévision, voilà ce qui m’attendait avec Elio. Les évènements passés semblaient être derrière nous, sur le point de laisser place à de nouvelles aventures. Et je ne pouvais nier le fait que je me sentais bien soulagée à l’idée que les choses aillent mieux entre nous deux. L’idée même qu’Elio puisse ne plus faire partie de mon quotidien, de ma vie me donnait le vertige, quand bien même je ne savais pas réellement quel avenir j’espérais pour nous deux au plus profond de moi-même. Il en allait de même pour Matteo, j’en étais certaine. Si leur relation était on ne pouvait plus tendue et qu’ils ne s’étaient pas parlés depuis plusieurs semaines, j’étais certaine que le temps ferait son affaire et permettrait aux deux amis de se réconcilier sous peu. D’une façon ou d’une autre, Elio avait toujours fait partie de notre famille en quelque sorte, bénéficiant même de l’approbation quasi-totale de notre mère. « Ca c’est parce qu’elle a le don de ne voir que mes bons côtés. » répondait-il lorsque je lui annonçais que cette dernière l’avait toujours beaucoup aimé. Un petit sourire attendri et amusé peignait alors mon visage avant qu’il n’ajoute : « Peut-être que c’est pour ta mère que nous devrions rejouer. » J’hochais alors la tête, en lui lançant un regard complice : « Elle en rêverait, j’en suis certaine. » Elle avait pour habitude lorsque nous étions plus jeunes de nous bassiner avec ça, nous suppliant dès qu’elle en avait l’occasion de bien vouloir lui jouer un morceau. Après avoir eu le plaisir de découvrir que je n’avais pas tout oublié de ce fabuleux quatre mains et que nous formions toujours un excellent duo avec Elio, ce dernier me faisait visiter sa loge qu’il partageait avec un membre de son groupe qui en profitait pour lui demander s’il voulait aller boire un verre avec le reste de l’équipe. « Pas ce soir. » Le fait qu’Elio décline une telle proposition pour rester avec moi me mettait un peu de baume au cœur. Je me faisais réellement une joie de profiter d’une soirée à ses côtés, sans prise de tête après tout ce que nous avions vécu ces derniers temps. Néanmoins, je n’avais pas envie qu’il se sente obligé de rester avec moi. « Je sais. » avait-il répondu dans un simple sourire, que je lui avais aussitôt rendu, ravie de sa réponse. Je m’attardais alors plus en détail sur la décoration de sa loge, ne pouvant m’empêcher de faire un petit commentaire à ce sujet en le taquinant ouvertement sur ses talents de musicien. « Aoutch… » qu’il répondait, déclenchant brièvement mon hilarité, presque fière de ma petite réplique. Je m’inquiétais finalement de savoir si Kaecy et les jumeaux étaient déjà venus jusqu’ici, imaginant sans peine les deux crapules s’en donner à cœur joie sur le canapé ou devant le miroir avec les lumières. « Pas encore - on joue surtout dans des pubs pour le moment - et Kaecy n’a pas trop envie de les emmener ici. » Ca n’avait rien de bien étonnant, quand on connaissait le caractère on ne pouvait plus casse-cou des deux enfants et la tendance mère poule qu’avait développé la jeune femme en élevant les deux garçons. « Je leur fais des live à la maison - mais je crois qu’ils m’entendent trop jouer - ils sont tous lassés. » Une petite moue m’échappait, comme si je trouvais ça bien trop dommage, ce qui était le cas. « Je ne sais pas si je m’en lasserai un jour. » confessais-je alors, avec un petit sourire, presque timide, les joues presque rosées. Il y avait bien deux choses (peut-être trois même si je voulais être totalement honnête avec moi-même, mais ce n’était pas le genre de chose dont on parlait en public) qui ne me lasseraient jamais chez le jeune homme c’était de l’écouter jouer de la musique et de le regarder danser. Et quand je pouvais avoir le plaisir de l’accompagner ou d’être sa partenaire, c’était encore mieux. Pour ça, nous avions toujours fait un duo incomparable, comme si nous étions connectés d’une manière qui nous permettait d’appréhender la musique de la même façon. « Maintenant que tu as vu ma loge personnelle d’artiste en vogue, je te paye un verre ? » proposait alors le jeune homme, pas peu fier de lui. « Avec plaisir. » Une chose était sûre, l’alcool n’était peut-être pas la chose la plus indiquée quand on renouait tout juste avec son ex (ex quoi au juste ?) mais j’étais parfaitement optimiste concernant cette soirée passée en sa compagnie. Je le suivais alors jusqu’au bar. « Je prendrais bien une pinte de bière. » lui indiquais-je alors qu’il passait commande, s’accoudant au bar. Je m’installais sur un tabouret haut quand il me posait tout à coup la question suivante : « Et si… On faisait un jeu ? » La proposition me prenait un peu de court, plus réellement habituée maintenant que j’avais quitté l’université, à jouer à des jeux d’alcools mais l’idée avait quelque chose de tout à fait alléchant. Cette impression de remontrer le temps pour retrouver vivre dans ma période d’adolescente insouciante était plus que bienvenue à l’aube de mes trente ans. « Lequel te ferait plaisir ? » Nous avions des tonnes de jeux pour les soirées comme celles-ci, bien que ma préférence soit toute trouvée pour un jeu en particulier : « Action ou vérité ? » demandait-il alors. J’attrapais ma pinte, pour boire une gorgée de bière avant de répondre à la question par : « Vérité » pour commencer. J’étais curieuse de savoir quelle question Elio allait bien trouver à me poser.
©BESIDETHECROCODILE







.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amant indécis
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29ans (01/08/1987)
SURNOM : Eli
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Barman et musicien (compositeur et interprète). Pianiste dans le groupe street cats.
LOGEMENT : Pine Rivers avec ses deux neveux (Scott et Dani) et Kaecy.

POSTS : 3281 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Il travail bénévolement pour une association en tant que traducteur en langue des signes ≈ Il est intéressé par toute sorte d’art que ce soit peinture, danse, écriture mais sa vrai passion reste la musique. Il sait d’ailleurs jouer de multiples instruments. ≈ Sa sœur est décédée il y a 3ans depuis il a la garde de ses deux neveux de 6ans qui sont de vraies terreurs. ≈ Il a reçu un héritage conséquent à la mort de sa grand-mère il y a 10 ans mais a presque tout lapidé en voyage et en fête. ≈ Il a posé pour une marque de sous-vêtements célèbre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

Heidi & KaecyMatteoGinnySofia #2VittorioHeilio #10Street Cats






PSEUDO : Mel
AVATAR : Ryan Guzman
CRÉDITS : (c) avatar liloo_59, signature blasphemy
DC : James (b), Yasmine & Gauthier ♥
INSCRIT LE : 15/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2191-elio-fasten-your-seat-belts-it-s-going-to-be-a-bumpy-night http://www.30yearsstillyoung.com/t2194-elio-you-stop-dating-a-girl-because-she-was-a-pornstar-friendship-over http://www.30yearsstillyoung.com/t2909-elio-harrington

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Lun 7 Aoû - 21:31



Don’t be wasting your time all alone
Heilio

Je ne peux faire disparaître le sourire qui est collé sur mon visage, le plaisir de revoir Heidi avec simplicité comme si les soucis du passé pouvaient vraiment être effacés. Comme si nous pouvions simplement retrouver cette amitié si importante à mes yeux sans tout gâcher à nouveau. Si j’ai conscience que mes sentiments pour la brune ne seront jamais aussi simples je n’ai pas envie de fauter à nouveau et de nous mettre dans l’embarras, le passé semble nous avoir montré qu’ensemble nous avons plus tendance à attirer les soucis et les catastrophes… Si ce n’est pas l’avis de Kaecy, une fois de plus je fais en sorte de ne pas l’écouter. D’imaginer que les choses peuvent simplement se tasser… Que l’on peut parler musique et avenir, projets et envies sans faire renaître cette ambiguïté entre nous. Évidemment il y a quelque chose de tentant, parce que l’on se connaît si bien, depuis si longtemps, parce que les présentations ne sont plus à faire et qu’avec elle je n’ai pas besoin de m'excuser de qui je suis… Elle le sait tout comme je le connais avec ses qualités mais aussi ses défauts. « Je ne sais pas si je m’en lasserai un jour. » Un sourire en coin se dessine sur mon visage alors que je vois ses joues rougir. Je la trouve adorable comme ça… Presque trop.. Presque dangereusement adorable et détourne un peu les yeux, le sujet de conversation aussi l’invitant à boire un verre avec moi et une fois installé à jouer à un jeu que nous connaissions bien et qui peut s’avère un peu dangereux dans cette situation. « Vérité » Je m’étonne de ce choix alors que j’attrape ma propre bière pour la mener à mes lèvres en réfléchissant. « On va rester dans le soft, je suis gentil ce soir. » Ou alors c’est parce que ce n’est qu’un début. Je nous connais de toute façon il y a de grandes chances pour que ce jeu ne dur pas longtemps et qu’il soit oublié au profit d’une activité plus intéressante ou d’une conversation pimentée. « Comment est-ce que tu vois ta vie dans… disons cinq ans ? Ou tu te vois ? Avec qui ? Dans quel projet ?! » La réponse peut paraître un peu effrayante à premier vu si je pense aux espoirs et projet d’enfant d’Heidi, mais ça m’intéresse. Je me rends compte qu’on ne parle pas souvent d’avenir, presque comme si c’était tabou, peut-être même que c’était le cas à l’époque parce que ça aurait voulu dire parler de nous… De cette avenir qui semblait impossible et si incertain - d’une relation qu’on ne voulait pas nommer. « Pour moi ça sera action. » Comme presque toujours, parce que je préfère de loin faire ce qu’elle veut de mon corps plutôt que d’avoir à me confier, surtout en ce moment. Il semble beaucoup plus simple de venir oublier les problèmes sur cette scène, dans ce bar, plutôt que d'affronter les conséquences de l’accident qui risquent de rendre notre vie beaucoup moins simple prochainement… Alors pourtant qu’elle semblait tout juste se stabiliser.




dance like there's nobody watching





Revenir en haut Aller en bas
avatar
le flou artistique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, c'est déjà beaucoup trop (27 avril 1988)
STATUT : L'amour c'est so overrated
MÉTIER : Propriétaire et styliste de mon propre atelier de couture
LOGEMENT : #160 Fortitude Valley

POSTS : 3676 POINTS : 590

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fût un temps, j'étais fiancée à un homme parfait, que j'ai lâchement quitté pour aller vivre mon rêve de mon côté △ J'ai un berger blanc suisse nommé Lago, cadeau de ce fiancé △ Je suis passionnée de mode depuis mon plus jeune âge △ Née et ayant grandi à Brisbane, je ne jure que par cette ville et le surf △ Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué est la phrase qui résume certainement le mieux ma vie aujourd'hui
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : It always seems impossible until it's doneMatteo#1
╌╌╌
You are both the quiet and the confusion of my heartHeilio#9Heilio#10
╌╌╌
When I first met you, I honestly didn't know you were gonna be this important to meBeneidi#2
╌╌╌
That feeling that never goes awayMatteidi#2Matteidi#3 w/Ginny
╌╌╌
You are chaos to my thoughts and I am poison to your heartHeidean#1
╌╌╌
She makes you laugh a little louder and smile a little bigger.Cora#6
╌╌╌
Vittorio#2Edward#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Loan (Adam)
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Jenna Louise Coleman
CRÉDITS : avatar©shiya △ signature©jesaisplus
DC : Princess Chachatte
INSCRIT LE : 13/08/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t3949-heidi-i-will-always-be-by-your-side http://www.30yearsstillyoung.com/t3974-heidi-we-accept-the-love-we-think-we-deserve http://www.30yearsstillyoung.com/t3985-heidi-hellington http://www.30yearsstillyoung.com/t5807-heidi-hellington#200459

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   Mer 27 Sep - 6:52




don’t be wasting your time all alone
One day it's here and then it's gone. How are you still holding on? You've felt this way for far too long, waiting for a change to come. You know you're not the only one. And life passes you by, don't be wasting your time on your own. △
elio & heidi
Jouer avec le feu de la tentation, c’était l’impression que cela me donnait de me trouver face à Elio ce soir-là, encore plus quand j’avais accepté de jouer à ce jeu action ou vérité. Entre nous, les choses pouvaient aller très vite, nous dérapions si facilement, nous laissant emporter par l’ivresse de la chair avec facilité. Les mois précédents nous avaient au moins appris quelque chose : aucun de nous deux n’était réellement capable de résister à l’autre. Et si nous nous étions un peu éloignés, par mesure de sécurité, ces dernières semaines, nous savions tous les deux que cette attraction magnétique qui existait entre nous, n’avait pas miraculeusement disparue. Nous étions liés, pour le meilleur et pour le pire, c’était ce que ce morceau de piano joué à deux m’avait cruellement rappelé. C’était avec une douce violence que j’avais dû me rendre à l’évidence : tomber dans les filets d’Elio n’était pas chose ardue, tout mon être tendait vers lui dans les moments d’égarement. Me tenir loin de lui avait quelque chose de contre-nature et son absence dans ma vie me pesait, au moins autant que je savais que notre union n’était une bonne chose ni pour l’un, ni pour l’autre, surtout pas depuis le retour de Matteo. Pourtant, tout en étant parfaitement consciente que je m’adonnais là à un jeu dangereux et qu’il y avait grand à parier que je regretterai cette décision plus tard, je l’avais laissé m’entraîner dans ce jeu d’action ou vérité. J’avais néanmoins opté pour la vérité, choix surprenant pour ma personne quand on me connaissait un tant soit peu, dans l’espoir un peu vain de ne pas tenter le diable, trop vite, trop fort. D’ailleurs, je ne semblais pas être la seule surprise par mon choix, si j’en croyais le petit regard étonné qu’Elio me lançait alors qu’il avalait une gorgée de bière. J’avais alors soutenu son regard, avec aplomb, le défiant presque, ne pouvant m’empêcher d’être amusée de parvenir à le surprendre légèrement avec ce choix. « On va rester dans le soft, je suis gentil ce soir. » avait-il finalement concédé, faisant écho à mes propres pensées. Néanmoins, un léger frisson m’était monté le long de l’échine lorsqu’il avait prononcé ces mots, comme si mon corps, lui, n’avait pas la moindre envie qu’il reste soft ce soir. Et c’était bien là le problème fondamental dans ma relation avec le jeune homme : il faisait ressortir mes instincts les plus primaires, m’empêchant de penser en premier lieu avec ma tête plus qu’avec mon corps ou mon cœur. Et outre les protestations silencieuses de mon corps, je ne pouvais m’empêcher de redouter un peu la question qu’il allait bien pouvoir trouver à me poser. « Comment est-ce que tu vois ta vie dans… disons cinq ans ? Ou tu te vois ? Avec qui ? Dans quel projet ?! » demandait-il finalement et je manquais de m’étouffer avec la gorgée de bière que je venais tout juste d’ingurgiter. Pour sûr, je ne m’étais pas du tout attendu à une question de la sorte. Si l’avenir était quelque chose d’incertain pour moi, j’avais toujours assumé qu’il en était largement de même pour Elio. Je me sentais quelques peu prise de court par sa question, incapable de réussir à me projeter dans le futur sur le long terme. C’était là un défaut qu’Elio et moi avions en commun : nous vivions dans l’instant, instables et impulsifs que nous étions. Nos décisions les plus importantes étaient régulièrement prises à brûle-pourpoint (cette tendance expliquant certainement le chaos qu’étaient nos vies actuelles). Les plans d’avenirs, les destins tout tracés, ça n’avait jamais été quelque chose pour nous, même si nous y aspirions parfois. Je fermais néanmoins les yeux un instant, essayant de me visualiser à 35 ans, ou presque. « Joker ? » avançais-je alors, avec un petit sourire en coin, avant de me mordiller la lèvre inférieure. « J’ai déjà beaucoup de mal à savoir de quoi ma journée de demain sera faite, alors dans cinq ans… » Mais de nouveau je me taisais, plongeant dans mes réflexions et projections dans le futur. Si mes aspirations étaient floues, je parvenais à saisir toujours certaines informations, certains détails que je voyais bien se réaliser à l’avenir. « Je me vois toujours à la tête de ma maison de couture, aux côtés de Douglas. En espérant que je rentre dans mes frais contrairement à aujourd’hui. » Ce métier, cette vocation, c’était un rêve d’enfant et aujourd’hui que j’avais enfin eu le courage de me lancer dans ce projet fou, je ne comptais pas abandonner de sitôt. J’étais prête à me battre comme une lionne pour permettre à mon entreprise de perdurer. « Je me vois assez bien acharnée du boulot, névrosée et seule. Avec Matteo, Ben et Adam pour me sortir de temps en temps. » Car pour sûr, mon avenir ne valait rien sans eux. J’avais déjà dû apprendre à vivre sans Matteo et je n’étais pas certaine de supporter cette épreuve une deuxième fois. Quant à Ben et Adam, ils s’étaient tous les deux imposés dans ma vie sans que je ne puisse rien y faire. Je m’étais simplement réveillée un matin en comprenant qu’ils étaient devenus une partie de moi. « Quant à nous, j’espère sincèrement que tu feras toujours partie de ma vie d’ici cinq ans. Je n’ai pas la moindre idée de la forme sous laquelle tu en feras partie mais… » Je me stoppais à nouveau dans mon discours, fixant un point au-delà du jeune homme, perdue dans mes pensées. Je me mordillais la lèvre inférieure, sur le point de (peut-être) dire une bêtise, mais songeant finalement que je n’avais d’autre choix que l’honnêteté. « Parce que je ne suis pas sûre de supporter l’idée que tu ne fasses plus du tout partie de ma vie un jour. » Ma main, fébrile et hésitante, s’était soudainement tendue pour venir se poser avec affection sur la joue d’Elio, s’imprégnant de la chaleur de sa peau avec délectation. « Pour moi ça sera action. » avait-il finalement répondu en retour et j’avais finalement laissé retomber ma main le long de mon flan. Fixant Elio dans les yeux, je savais pertinemment ce que mon corps voulait lui crier de faire : embrasse-moi. Ce n’était pourtant pas difficile à demander et j’étais presque certaine qu’Elio ne serait pas réticent à accéder à ma demande. Mais je ne pouvais me résoudre à tout gâcher cette fois-ci. C’était en majeure partie à cause de mon obstination que nous en étions précédemment arrivé à cette catastrophe qu’était notre duo, et je comptais bien apprendre de mes erreurs. Si j’avais envie qu’il m’embrasse, j’avais également conscience que cela ne ferait qu’empirer tous nos problèmes actuels. « Fais-moi danser. » avais-je alors articulé. C’était un bon moyen de profiter de son étreinte rassurante et chaude, de pouvoir m’enivrer de son parfum entêtant sans mettre en péril cette relation que nous reconstruisions peu-à-peu. Et danser avec Elio avait toujours été mon péché mignon. Il était naturellement fait pour ça et s’avait mener la danse avec justesse et précision, ce qui faisait de lui un partenaire de qualité. « S’il te plait » avais-je ajouté, dans une petite moue attendrissante.
©️BESIDETHECROCODILE







.:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don’t be wasting your time all alone | Heilio   


Revenir en haut Aller en bas
 

Don’t be wasting your time all alone | Heilio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley
-