AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36.
SURNOM : Gio.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Barmaid en boite de nuit.
LOGEMENT : Recherche appartement ou maison ;)
I'm Italesbian.
POSTS : 101 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : ◊Robin-Hope Berry ◊Thalia Vasilis ◊Auden Wells
◊Caroline Bauer
RPs TERMINÉS : ◊Lene Adams
PSEUDO : San
AVATAR : Kate Moennig
CRÉDITS : Gif (c) Giphy.com
DC : Non.
INSCRIT LE : 22/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13393-i-don-t-give-a-sht#495353 http://www.30yearsstillyoung.com/t13471-gio-one-day-we-shall-die-but-all-the-other-days-we-shall-be-alive

MessageSujet: Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer   Mer 31 Mai 2017 - 3:07




Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed.


Giovanna Salvaggi Caroline Bauer



“I believe certain people cross your life as guardian angels
and some connections can’t be explained off words alone.
It’s a soul thing, a feel.”


Elle n’en avait jamais assez. Le barman du Blue Lounge s’était blessé en manipulant un verre qui s’était brisé entre ses mains. Suite à cet accident du travail et au congé imposé par les médecins, le patron avait donc retrouvé parmi les CV empilés depuis plusieurs mois celui de Giovanna Salvaggi, dont les compétences dans ce milieu n’étaient plus à prouver. Bien évidemment, elle avait aussitôt répondu à l’offre et cela faisait cinq jours qu’elle retrouvait le plaisir de bosser dans cet environnement familier. Pour autant, elle conservait son train de vie de fêtarde sans limite.

Ce soir-là, on l’avait libérée un peu plus tôt que prévu. Arrivée dans sa chambre à vingt-trois heures, elle se détendit sous une douche bien méritée, puis revêtit un boxer, un jeans, un débardeur noir sans manche et une chemise blanche par-dessus qu’elle ne boutonna pas. Gio n’était pas du genre à s’encombrer d’un soutien-gorge ou d’une brassière, pour ce qu’elle avait, de toute façon, ça ne valait vraiment pas le coup de s’emmerder avec du textile superflu.

Arrangeant brièvement ses cheveux le temps de passer devant le miroir, elle quitta sa chambre et prit la direction de l’Electric Playground. Elle n’avait encore économisé assez pour rapatrier son véhicule depuis Los Angeles jusqu’à Brisbane, aussi se rendait-elle à pied en boîte de nuit. Lorsqu’elle entra dans le bâtiment, une bouffée d’euphorie la gagna. Cette ambiance de fête, c’était tout ce qu’elle aimait.

En se frayant un chemin jusqu’au comptoir, elle se fit alpaguer par plusieurs groupes. Eh oui, Gio commençait à se faire connaître à Brisbane. Androgyne et lesbienne assumée, elle ressortait forcément du lot, au milieu de tous ces hommes grands et virils, à la musculature parfaite, et de ces femmes si belles et féminines aux mensurations dignes des mannequins... Mais son originalité et sa liberté avaient contribué à façonner une réputation et rares étaient les personnes qui ne l’appréciaient pas.

Elle atteignit enfin le comptoir et passa une commande :

— Un Schweppes citron s’il te plaît.

Elle prit place sur un des hauts tabourets le temps de se désaltérer, puis pivota sur ses fesses et observa la foule qui bougeait au rythme de la musique. Elle avait envie de danser, elle aussi.

Alors qu’elle se laissait glisser de son siège, elle bloqua le chemin d’une frêle silhouette et ne put empêcher la collision.

— Pardon, s’empressa-t-elle de dire en rattrapant la jeune fille par le bras.

Sans doute occupée, la demoiselle ne s’était pas attendue au choc et avait bien failli tomber par terre à cause de Gio.

— Je t’ai fait mal ? demanda-t-elle, embarrassée par cette maladresse.

par humdrum sur ninetofive





ITALESBIAN

« Sexuality is fluid, whether you're gay or you're straight or you're bisexual, you just go with the flow. » © anaëlle.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23
SURNOM : Acidrose
STATUT : En couple
MÉTIER : Photographe urbain et portraitiste (pro)
LOGEMENT : Redcliffe, 100e appartement.
Killer Lover
POSTS : 82 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Amie de l'adrénaline.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : hold on to hope if you got it ≈ Sid .
Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed ≈ Gio .
RPs EN ATTENTE : ∆ Cassidy
PSEUDO : Acidrose
AVATAR : Magdalena Zalejska
CRÉDITS : Tumblr
DC : Aucuns
INSCRIT LE : 25/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15334-caroline-i-m-in-love-with-the-shadow http://www.30yearsstillyoung.com/t15371-don-t-touch-caroline#585908 http://www.30yearsstillyoung.com/t15376-caroline-bauer http://www.30yearsstillyoung.com/t15377-caroline-bauer#586081

MessageSujet: Re: Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer   Sam 3 Juin 2017 - 22:02


Caroline aime peut-être trop l'adrénaline. Dévastée, elle continue de s'enfoncer. Mal entourée durant une année entière, sans aide elle avançait. Et la voilà désormais, emportée par la tristesse et contrôlée par la rage. Plusieurs cadavres de bouteilles d'alcool à ses côtés. Quelque peu consciente, elle se laisse prendre par le manque.

Submergée, gueule de déterrée, la jeune femme, déjantée, s'agite face aux inconnus. Perdant toute envie, noyée dans le désespoir, n'ayant pas même une unique pensée au sujet de son frère. Passé enfouie dans son coeur, présent imprégnant la noirceur, avenir peu prometteur.

Suite à quelques heures, l'effet de l'alcool semble se dédoubler. D'un côté la perte de confiance et de l'autre l'insouciance. Peut-être totalement naïve ou tout simplement perdue, la belle déglinguée devant très souvent se mettre à nue n'esquisse même plus un simple sourire.

Quant à son regard il est devenu presque noir. Agissant telle une demeurée, Caroline n'est plus celle qu'elle était dans le passé. Sûrement détruite, dans l'obligation de supporter le goût amer de la vie, et vêtue de cuir, elle ne cesse pourtant pas de bouger.

Certains ont posé les yeux sur elle et ce, non pas pour lui apporter de l'aide. Seule, elle se sent actuellement. Seule, elle est en ce moment. La foule ne l'importe pas. Mais voici qu'un geste soudain provoqua une source de panique en elle. Un second souffle à la vie.

Arrêtant de danser sous le rythme de la musique, Caroline observa cette personne qui lui avait coûté ça. Jolie inconnue, se disait-elle. Encore une magnifique femme en vue. Désirerait-elle l'accompagner sous sa vertue ? La brune, beaucoup trop mal dans sa peau, hésita un long moment avant d'insister.

Elle ne prit pas la peine de répondre à sa question. En totale dérision avec la compassion, Caro fit en sorte de garder sa tendresse et prit la décision de lui répondre sans haine.

— Encore une. Dis-moi, d'où viens-tu, toi ?



BLOED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36.
SURNOM : Gio.
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Barmaid en boite de nuit.
LOGEMENT : Recherche appartement ou maison ;)
I'm Italesbian.
POSTS : 101 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : ◊Robin-Hope Berry ◊Thalia Vasilis ◊Auden Wells
◊Caroline Bauer
RPs TERMINÉS : ◊Lene Adams
PSEUDO : San
AVATAR : Kate Moennig
CRÉDITS : Gif (c) Giphy.com
DC : Non.
INSCRIT LE : 22/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13393-i-don-t-give-a-sht#495353 http://www.30yearsstillyoung.com/t13471-gio-one-day-we-shall-die-but-all-the-other-days-we-shall-be-alive

MessageSujet: Re: Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer   Lun 26 Juin 2017 - 1:43




Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed.


Giovanna Salvaggi Caroline Bauer



“I believe certain people cross your life as guardian angels
and some connections can’t be explained off words alone.
It’s a soul thing, a feel.”


Gio cligna des yeux face à la question que lui retourna la demoiselle en guise de réponse. Totalement prise au dépourvu, elle planta son regard dans les yeux un peu vitreux de la jeune fille. Que faire en pareille situation ? L’ignorer et partir ? Certainement pas, cette éventualité n’effleurerait même pas l’esprit de l’androgyne. Insister et risquer de braquer la belle inconnue ? Trop risqué compte tenu de son état. Habituée à toute sorte de situations, pour avoir travaillé pendant plus de dix ans dans un milieu tel que la boîte de nuit, Gio était aujourd’hui parfaitement capable de reconnaître une personne en détresse. Il ne restait plus que la troisième option : répondre à la question en total décalage avec la situation présente et fermer les yeux sur le malaise qui se faisait sentir. Une solution provisoire, avant de réorienter la discussion vers le fond du problème.

— De Los Angeles, répondit-elle avec un sourire. Je peux t’offrir quelque chose pour m’excuser de t’avoir bousculée ?

Autant se la jouer attentionnée mais décontractée. Ce n’était pas la peine de heurter la jeune fille en la traitant immédiatement comme une âme égarée. Elle-même un peu plus à l’aise, Gio glissa un rapide coup d’œil pour observer la demoiselle. Une très jolie fille, comme elle en avait encore rarement vu. Le genre de sirène qui pouvait largement faire la une des magazines. Toute en finesse, une beauté qui semblait presque fragile, envers qui on se sentait le besoin d’assurer la protection.

Un client se fraya un chemin à ce moment-là, heurtant Gio qui trébucha à son tour contre la belle inconnue. Elle se rattrapa de justesse pour lui éviter un deuxième impact, et jeta une injure latine par-dessus son épaule, à l’attention du goujat qui n’avait même pas remarqué son geste.

Reportant toute son attention sur la charmante sirène, l’Italienne lui sourit doucement. La pauvre, qu’allait-elle penser de ce garçon-manqué qui avait failli, par deux fois, lui faire perdre l’équilibre. Heureusement, l’expatriée n’était pas du genre à s’accabler de remords et d’interrogations. Son tempérament de fonceuse la poussait à ne pas s’attarder sur les doutes, mais au contraire, l’incitait plutôt aller de l’avant.

— Moi c’est Gio, et toi ? demanda-t-elle simplement.

Après tout, quitte à se caramboler, autant le faire joyeusement et conclure sur un constat à l’amiable !

par humdrum sur ninetofive





ITALESBIAN

« Sexuality is fluid, whether you're gay or you're straight or you're bisexual, you just go with the flow. » © anaëlle.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer   


Revenir en haut Aller en bas
 

Unspoken secrets find a sympathetic ear in a lover’s bed | Caroline Bauer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: electric playground
-