AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 First day of the rest of our lives (Axel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
STATUT : Fiancé à une jolie blonde, sortie tout droit d'un vieux roman... son héroïne.
MÉTIER : Ancien militaire, tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit et accessoirement chasseur de monstres dans la chambre d'Emily...

POSTS : 48 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Tom Ellis
DC : R.A.S
INSCRIT LE : 24/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15636-axel#595107 http://www.30yearsstillyoung.com/t15871-axel-westlake#603441 http://www.30yearsstillyoung.com/t15872-axel-westlake

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Dim 9 Juil - 10:01


La situation était étrange… le bonheur aurait dû être à son comble et ce n’était pourtant pas le cas. Du moins, Axel avait l’impression que Célia ne partageait pas son euphorie à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans la famille. Certes, les choses n’auraient pas dû se dérouler de cette manière, mais ils n’en demeuraient pas moins toujours aussi attachés à leurs projets et leur envie de se construire un avenir ensemble, n’est-ce pas ? Alors qu’est-ce qui n’allait pas ? C’est ce que le militaire tentait de découvrir, suspendu aux lèvres de sa belle dans l’espoir d’obtenir un semblant de réponse à toutes ces questions. L’air grave, les sourcils légèrement froncés, il écouta attentivement les paroles de la jeune antiquaire et petit à petit, son visage se détendit. Il esquissa même un léger sourire, attendri par toutes ces confessions pour le moins touchantes. Qui pourrait être insensible à de telles révélations ? « Célia… si tu oses encore me demander à l’avenir pourquoi je t’aime autant, je t’assure que tu seras alors officiellement un cas désespéré ma chérie. Tu es mon évidence, depuis le premier jour, depuis la minute même où mon regard s’est posé sur toi. Aujourd’hui plus que jamais, j’ai envie de regarder vers l’avenir, de fonder une famille avec toi et de t’épouser… nous avons des noces d’émeraude à fêter, ne l’oublie pas. » Son sourire charmeur à souhait venait de refaire son apparition, comme une promesse tacite de ne jamais plus repartir. En réalité, Axel n’en avait pas l’intention… d’une part parce qu’il ne souhaitait pas revivre ce cauchemar et d’autre part, car il était désormais trop vieux pour ce genre de mission. « Quant à un éventuel départ, je pense que tu peux dormir tranquille. Ca ne me réjouis pas de l’admettre, mais je fais désormais partie des ‘anciens’… tu sais, ces militaires expérimentés mais jugés trop âgés pour le terrain. Au mieux, je pourrais peut-être filer quelques tuyaux à la police et mettre la main à la pâte en cas de besoin… au pire participer à quelques stratégies militaires en tant que consultant mais ça s’arrêtera là. Sans compter que j’ai bien trop à perdre désormais. Ma place est auprès de toi, de notre fille et de ce bébé à venir. » Son sourire s'accentua davantage et afin de ponctuer ses propos, il déposa un baiser sur le bout de son nez et glissa de nouveau une main dans les doux cheveux de Célia. « Si tu n’y vois pas d’inconvénient, j’aimerais que nous passions la journée ensemble demain. Juste toi et moi… nous pourrions aller pique niquer quelque part, au calme et profiter de l’instant présent. J’ai besoin de t’avoir rien qu’à moi, égoistement… Tu penses que c’est possible ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Fiancée à un beau brun au regard ténébreux revenu de l'enfer. Maman d'une adorable ballerine de 5 ans. Enceinte de cinq mois (DPA: 11 décembre).
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités.
LOGEMENT : Dans une maison à Pine Rivers.

POSTS : 2185 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Végétarienne à forte tendance végane. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique en juin 2016. Elle est écolo, adepte de la récup' et des énergies naturelles. Elle a fait partie de MSF Australie pendant 4 ans. Elle a un berger australien de six ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
Duncan (5) Kara (5) Axel (12) Trey (1) Family (1) Selina (6)



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©blue (avatar), ©symphony (sign)
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-don-t-cry-because-it-s-over-smile-because-it-happened http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Mar 11 Juil - 14:42





First day of the rest of our lives

feat. Axel & Célia


Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Célia avait fait beaucoup d'effort. Elle s'était beaucoup améliorée dans son rapport avec les autres. Elle qui était si solitaire, si secrète. Elle prenait peu à peu l'habitude de vivre en couple, de pouvoir compter sur une tierce personne. De ne plus garder ses craintes, ses peurs pour elle. Seulement durant ces dernières semaines, elle s'était retrouvée seule. Et forcément, ses défauts s'étaient accentués dans cet instinct de préservation. Elle n'en était pas fière. Et Axel avait bien le droit de se moquer d'elle. Mais elle était ainsi. Et puis, les peines précédentes étaient oubliées quand elle posait les yeux sur l'homme qu'elle aimait. Avec lui, toutes ses craintes s'évaporaient et ne laissaient qu'une sensation agréable de légèreté. Bien sûr, qu'elle était heureuse d'avoir ce bébé. Enfin elle espérait que tout allait bien se passer. Mais elle était confiante. Elle faisait attention à elle. Elle mangeait sainement. Elle ne faisait pas trop d'efforts. Elle ne fumait pas. Elle ne buvait pas. Elle mangeait beaucoup de fruits, beaucoup de légumes. Et étant anciennement médecin, elle savait très bien ce qui était déconseillé dans une grossesse. Alors elle était confiante. Seulement, elle n'oubliait pas que sa sœur avait fait deux fausses couches. Et que rien n'était acquis. Surtout que l'antiquaire n'avait pas passé le cap des trois mois. Elle restait encore dans une période de doute médical. Alors raison de plus de faire attention. Aux paroles d'Axel, un fin sourire s'afficha sur ses lèvres. « Et c'est toi qui m'avait dit que j'allais les fêter... ton intuition m'as-tu dit. » Elle se souvenait très bien de ces paroles. D'ailleurs, elle se rappelait de chaque seconde de ce jour magique. De ce début de leur histoire sans qu'ils ne le sachent vraiment. Leurs destins étaient déjà liés. Dès qu'ils avaient posé les yeux l'un sur l'autre. Célia avait toujours eu l'impression que cette journée, ou plutôt cette soirée avait été magique. A chaque fois ensuite, quand elle y avait songé, un sourire s'était dessiné sur son visage. Parce qu'elle n'en retirait qu'une douce et agréable sensation de bien être. Célia s'était sentie comprise. Elle l'était déjà avec Duncan. Mais rien qu'au plan du caractère. On ne pouvait pas dire qu'elle partageait les mêmes passions, les mêmes goûts ou le même univers. Elle ne s'était jamais sentie sur la même longueur avec une telle aisance avant sa rencontre avec Axel. Tous les deux formaient un tout. Il était comme les deux moitiés d'une chose qui une fois uni, formait une entité pleine et parfaite. C'était ce qu'elle ressentait quand elle posait ses yeux verts sur l'ancien militaire. Il la complétait. Elle avait trouvé cette autre partie d'elle. Sans lui, elle ne se sentait plus entière. Voilà ce qui lui avait fait prendre conscience l'absence de son fiancé. Et maintenant, égoïstement, elle était rassurée de savoir qu'il n'allait plus être rappelé sous le drapeau. Elle n'avait pas envie qu'il mette une nouvelle fois sa vie en danger. Alors qu'il avait à présent de nouvelles responsabilités. Et surtout, qu'il avait trouvé un sens à sa vie. « Consultant... ça me plaît. » Ce n'était pas la même chose pour lui. Mais il gardait toutefois un pied dans le milieu. Et c'était peut-être le plus important. Enfin c'était ce que la jeune femme pensait à cet instant précis. Elle, du moment qu'il restait à l'abri d'un accident, d'un danger etc. Cela lui convenait. Elle allait pouvoir souffler un peu et Emily également. Parce que durant cette longue absence, Célia n'avait pas été la seule à avoir peur. Emily avait eu quelques moments de doute. Maintenant, ils pouvaient tous laisser ça derrière eux. « Je sais que cela ne sera pas la même chose pour toi, que d'être concrètement sur le terrain, mais je suis certaine que tu pourras être utile à l'armée, d'une façon ou d'une autre. » Il y avait tellement de façon de servir un pays. Mais l'antiquaire était ravie que ça ne se passe plus sur le terrain. Puis aux mots suivants de son fiancé, elle reporta son attention sur lui. Elle aimait l'idée. Vraiment. Elle acquiessa doucement de la tête alors qu'Axel avait reporté son regard sur elle. « Je trouve que c'est une bonne idée. Mais je suis certaine qu'Emi voudrait la même chose. Tu sais, son prince lui a beaucoup manqué. » Encore une fois, Célia pensait d'abord à leur fille. Celle ci avait un grand besoin de passer du temps avec son père. « Mais il est vrai que c'est un jour d'école... Alors peut-être qu'elle va vouloir passer le mercredi avec toi et nous laisser ce jour ensemble. » Elle savait qu'Emily avait tout un tas de choses à lui raconter. Elle allait lui décrire toutes les journées qu'elle avait passé loin de lui. Ce qui s'était passé avec Lucy. Les péripéties de Mango. Le voyage scolaire jusqu'au parc d'attraction. Les jeux qu'elle faisait avec les jumeaux. Bref, Axel allait facilement rattraper ce retard sur ces dernières semaines. « Tout ça pour dire que je serais ravie de te passer cette journée avec toi. Cela fait tellement longtemps que l'on a pas fait ça. Cela me manque. Tu m'as manqué. » Elle approcha doucement son visage pour l'embrasser tendrement avant de murmurer doucement. « Bon retour parmi nous, papa. »

morphine&myself


Give every day, the chance

to become the most beautiful of your life

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably, and never regret anything that made you smile
Absente du 11 au 27 août.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
STATUT : Fiancé à une jolie blonde, sortie tout droit d'un vieux roman... son héroïne.
MÉTIER : Ancien militaire, tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit et accessoirement chasseur de monstres dans la chambre d'Emily...

POSTS : 48 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Tom Ellis
DC : R.A.S
INSCRIT LE : 24/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15636-axel#595107 http://www.30yearsstillyoung.com/t15871-axel-westlake#603441 http://www.30yearsstillyoung.com/t15872-axel-westlake

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Mar 11 Juil - 17:17


Eternel solitaire dans l’âme, Axel n’aurait jamais imaginé que sa vie puisse un jour prendre une pareille tournure. A dire vrai, jusqu’à ce que son chemin croise celui de la jeune femme, il pensait avoir tout ce dont il avait besoin. Emily faisait son bonheur et son travail représentait toute sa vie… il y avait d’abord eu l’armée et il était fier de sa carrière qui avait fait de lui un homme d’honneur et un excellent soldat. Puis le club, où il avait rencontré bon nombre de ses amis qu’il considérait désormais comme sa propre famille. Il s’était toujours accroché à son travail parce qu’il donnait un sens à sa vie, mais il semblait désormais insuffisant pour la remplir. Maintenant qu’il avait connu le bonheur d’aimer, il attendait davantage et était intimement convaincu que tant que Célia serait à ses côtés, rien de mauvais ne pourrait jamais lui arriver. Axel avait conscience de la chance qu’ils avaient de pouvoir compter l’un sur l’autre, de regarder dans la même direction et de n’aspirer finalement qu’au même bonheur, parfait, sans faille et indestructible. Entre eux, c’était une évidence depuis le premier jour… Axel ne pouvait s’empêcher de sourire chaque fois qu’il pensait au moment de leur rencontre. Il ne savait rien de Célia en dehors du fait qu’elle était son âme sœur. Ca ne s’explique pas. Ca se vit, ça se ressent. Et pour quelqu’un d’aussi peu romantique d’Axel, c’était d’autant plus troublant comme rencontre. Si sa certitude avait été déçue, il aurait été contraint de se résigner… tout simplement parce qu’on ne peut pas forcer quelqu’un à vous aimer et à vous offrir son cœur. Un autre homme aurait pu cueillir ce fruit délicieux, mais non… elle l’avait choisi, lui. Pourquoi ? Il n’en avait pas la moindre idée mais s’en émerveillait chaque instant. La voix de Célia le fit sortir de ses pensées tandis qu’il décelait un certain soulagement sur son visage à l’idée de savoir que techniquement, on ne l’enverrait plus sur le terrain. « Je ne suis pas certain d’avoir envie de retourner sur le terrain de tout façon. Je pense que j’ai atteint un tournant, que je suis prêt à écrire un nouveau chapitre de ma vie et mon intuition me dit que ce sera le plus fascinant de tous. Ma vision des choses n’est plus la même qu’autrefois… j’ai envie d’une vie plus calme, plus rangée. J’ai suffisamment de travail au club, Emily va me demander de plus en plus d’énergie et l’arrivée du bébé va nous occuper pendant un bon bout de temps. Alors l’armée attendra…» Sa priorité désormais était de passer du temps auprès de sa famille et il tenait à commencer dès à présent en proposant à Célia de passer une journée en tête à tête le lendemain. Evidemment, il aurait adoré qu’Emily soit présente mais Axel était très à cheval sur certaines choses et ne jamais faire manquer l’école à sa fille en faisait partie. Sans compter qu’ils auraient effectivement le plaisir de passer toute la journée du mercredi ensemble. « J’avais l’intention de lui faire une petite surprise mercredi. Je pense qu’il est important que nous passions du temps ensemble elle et moi. Je pense qu’elle doit effectivement avoir tout un tas de choses à me raconter et puis, ça fait une éternité que je n’ai pas eu l’occasion de passer du temps avec elle.» Il y avait entre eux ce lien fusionnel extrêmement prononcé que rien ni personne ne pourrait jamais venir entacher. Certes, Célia entrait dans l’équation désormais et de la plus jolie des manières. Mais justement, Axel voulait passer un peu de temps avec sa fille pour savoir comment elle s’acclimatait à cette nouvelle vie, elle qui avait toujours été si possessive envers lui. « Cela dit, prépare-toi psychologiquement à devoir fermer la boutique mercredi également. Elle voudra que tu nous accompagnes et je le souhaite plus que tout également.» Oui, ils étaient une famille désormais et il n’était pas envisageable de laisser Célia, la maman de sa princesse, sur la touche. Ils allaient profiter du mercredi pour passer une journée en famille et faire le point avec Emily sur ce qui allait changer ou non avec l’arrivée du bébé. Mais en attendant, il allait passer les prochaines heures avec Célia… sa merveille. Il répondit à son baiser avec la même tendresse et cette impression persistante d’être prisonnier d’un énième rêve la concernant… Son murmure le fit sourire légèrement et ce n’est qu’à ce moment précis qu’il réalisa qu’il allait de nouveau devenir papa. L’idée ne l’effrayait pas, bien au contraire ! A élever Emily tout seul, il était devenu un spécialiste des couches, des biberons et des nuits interminables. Il avait adoré s’occuper de sa fille et il allait adorer en faire autant avec ce bébé. « Tu pensais qu’un jour nous en serions là tout les deux ? » demanda-t-il malicieusement en laissant de nouveau ses doigts glisser sur le clavier, simplement pour le plaisir de jouer quelques notes. Son âme de musicien était en train de renaitre petit à petit… que n’aurait-il pas donné ces dernières semaines pour retrouver son cher et tendre piano, déguster un bon whisky irlandais sous le regard réprobateur de Jane !! Cette pensée le fit sourire. Toutes ces petites choses du quotidien lui avaient manqué. Mais une plus que tout le reste…il savait que le lendemain matin, il allait avoir le plaisir de regarder Célia dormir, probablement blottie dans ses bras.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Fiancée à un beau brun au regard ténébreux revenu de l'enfer. Maman d'une adorable ballerine de 5 ans. Enceinte de cinq mois (DPA: 11 décembre).
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités.
LOGEMENT : Dans une maison à Pine Rivers.

POSTS : 2185 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Végétarienne à forte tendance végane. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique en juin 2016. Elle est écolo, adepte de la récup' et des énergies naturelles. Elle a fait partie de MSF Australie pendant 4 ans. Elle a un berger australien de six ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
Duncan (5) Kara (5) Axel (12) Trey (1) Family (1) Selina (6)



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©blue (avatar), ©symphony (sign)
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-don-t-cry-because-it-s-over-smile-because-it-happened http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Ven 14 Juil - 13:15





First day of the rest of our lives

feat. Axel & Célia


Elle avait tellement souhaité vivre ce moment. Elle en avait fait des rêves, parfois éveillés où elle le retrouvait, enfin. Lui, qui était rentré et qui était en parfaite santé. Ils reprenaient leur vie à trois, comme Axel l'avait laissé en quittant Brisbane. Mais plus le temps passait. Et plus elle se disait que cela n'allait rester qu'un rêve. Et que les rêves restaient dans l'imaginaire. Mais il était revenu. Et Axel ne comptait plus repartir. Il avait compris lui-aussi que sa place n'était plus là-bas, mais ici auprès d'elles. La jeune femme avait toujours eu ce pincement au cœur ces derniers mois, à chaque fois qu'il revenait. Parce qu'elle savait pertinemment qu'il allait repartir. Que son retour n'allait se nuancer qu'en terme de jour ou de semaines s'ils avaient un peu de temps. Alors au final, elle n'a jamais vraiment profiter de ces moments-là. Jusqu'à aujourd'hui, quand le militaire lui expliquait enfin qu'il n'allait plus repartir. Que c'était un nouveau chapitre dans leur vie qui commençait. Alors là seulement, elle sentait ce poids quitter ses épaules. Et comme c'était agréable. Ils pourraient à nouveau profiter pleinement des journées passées ensemble, sans penser au moindre décompte. Enfin, ils allaient peut-être penser à un décompte. Mais ce dernier était quand même plus agréable. Leur bébé allait venir au monde d'ici la fin de l'année. Et c'était un autre genre d'attente. Beaucoup plus agréable. Et ils allaient pouvoir en profiter à trois. Ce qui ne gâchait rien. Ce soir-là, Célia avait eu du mal à trouver le sommeil. Déjà qu'il était assez perturbé mais là, avec le retour d'Axel, toutes ses émotions étaient multipliées par mille. A moins que ce soient ses hormones qui étaient responsable de son état. Non. Jamais elle n'aurait pensé qu'ils en seraient là, un an quasiment après leur première rencontre. Célia était dans sa boutique, pas encore consciente qu'un homme allait pénétrer dans son monde et le mettre sans dessus-dessous. Mais au final, cela avait été bénéfique, de ce premier regard, de ces premiers mots, à ce soir-là quand elle l'écoutait jouer quelques notes sur le piano. La vie était pleine de surprises. Et Célia acceptait enfin de la vivre sans reculer. De traverser les bons comme les mauvais moments et d'en faire à chaque fois une force. Parce qu'elle n'avait plus envie de se replonger dans son passé. Même si certains de ces souvenirs étaient encore douloureux, elle voulait les garder précieusement. Parce que c'étaient ces souvenirs qui faisaient d'elle, la femme qu'elle était aujourd'hui. Aucun souvenir si pénible soit-il ne méritait d'être oublié. A présent, elle voulait croire que le meilleur était à venir. A commencer par cette belle journée qu'ils voulaient passer à deux. Célia s'était blottie contre Axel alors qu'elle commençait peu à peu à s'assoupir. Mais il était finalement bien tôt le matin-là quand la jeune femme avait réussi à s'endormir. Mais c'était un bon sommeil, réparateur. Le matin, laissant dormir un peu Axel, elle était descendue jusqu'à la cuisine pour préparer le petit-déjeuner d'Emily ainsi que sa boite à repas pour l'école. Une habitude pour la jeune femme depuis que la petite faisait partie de sa vie. Et puis au moins, elle pouvait s'assurer qu'elle mangeait correctement, avec de bons produits. Puis elle avait pris ses vitamines avant de voir la princesse arriver dans la cuisine. « Bonjour mon cœur. Tu arrives juste à temps. » Elle esquissa un sourire avant de faire un câlin à la petite qui était encore un peu endormie. « Installes-toi, je vais te donner ton chocolat. » Célia recula la chaise pour que la petite y prenne place puis elle lui versa un peu de liquide chaud dans une tasse. Elle même avait bien l'intention de prendre un bon petit déjeuner. Elle avait faim. Elle s'était donc installée devant Emily, prenant quelques quartiers de pommes, un verre de soja et quelques céréales. Cela faisait à peine dix minutes qu'elles prenaient leurs petits-déjeuners quand Axel arriva à son tour dans la cuisine. « Papa !! » La petite fille sauta de sa chaise pour se blottir dans les bras de son père. Célia esquissa un sourire. Cela faisait du bien de la voir ainsi, aussi souriante dès le matin. D'ordinaire, elle était un peu bougonne le matin depuis la disparition d'Axel. Probablement du à son sommeil qui était perturbé. Mais ce matin-là, elle semblait en pleine forme. Emily était telle qu'elle l'avait découverte ce jour-là à la pensée, totalement fascinée par le lieu et ses pensionnaires. Et elle était devenue tellement bavarde. Signe qu'elle était épanouie. Et cela ne faisait aucun doute pour Célia quand elle observait la petite dans les bras de son père. Non aucun doute là dessus.

morphine&myself


Give every day, the chance

to become the most beautiful of your life

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably, and never regret anything that made you smile
Absente du 11 au 27 août.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
STATUT : Fiancé à une jolie blonde, sortie tout droit d'un vieux roman... son héroïne.
MÉTIER : Ancien militaire, tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit et accessoirement chasseur de monstres dans la chambre d'Emily...

POSTS : 48 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Tom Ellis
DC : R.A.S
INSCRIT LE : 24/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15636-axel#595107 http://www.30yearsstillyoung.com/t15871-axel-westlake#603441 http://www.30yearsstillyoung.com/t15872-axel-westlake

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Sam 15 Juil - 14:58


Il lui était impossible de se défaire de cette emprise merveilleuse que Célia exerçait sur lui et dont il ne pouvait vraiment pas se passer. Elle avait une telle importance à ses yeux qu’il avait eu l’impression de mourir un peu plus à chaque seconde passée loin d’elle. Elle était une véritable drogue, une dépendance qu’il ne pouvait plus contenir, ni contrôler. Après tout, ce n’est pas comme si Axel avait dans l’idée de lutter contre ses sentiments. Pour la première fois depuis des années, il se sentait vivant. C’était une émotion très étrange, un peu déroutante aussi, mais qui n’avait rien d’une illusion. S’accrocher à ce lien particulier lui avait permis de voir sa propre existence tout autrement. Ce soir là, il s’était endormi en la serrant dans ses bras. Aucune peur. Aucun cauchemar. Pour la première fois depuis des semaines, Axel se sentait serein et apaisé et ce fut sans aucun doute possible, la plus belle nuit qu’il eu passé depuis des lustres. Parce que lorsque Célia n’était pas à ses côtés, une part importante de sa personne se sentait totalement vide de vie. Et cette part était à nouveau comblée. C’était un tout : son odeur, la chaleur de son corps contre le sien, la tendresse avec laquelle il serrait doucement sa main et le bruit calme de sa respiration. Le militaire ne se souvenait pas avoir déjà ressenti cela avec autant d’intensité. Sa simple présence était suffisante. En fait, il dormait tellement bien, qu’il n’eut guère de réaction lorsque la belle antiquaire quitta le lit. Il ne fit rien de plus que de s’étendre à sa place, probablement pour nourrir la sensation inconsciente qu’elle était encore là. Quand il s’éveilla enfin et qu’il réalisa qu’elle n’était plus à ses côtés, il se leva à son tour et s’habilla avant de rejoindre les deux amours de sa vie dans la cuisine. Il n’eut pas vraiment le temps d’y entrer qu’Emily, véritable petite tornade, lui sauta dans les bras et lui réserva un câlin digne de ce nom qui lui rendit avec autant d’amour et de tendresse. Axel la réceptionna sans mal, un sourire radieux naissant instantanément sur son visage. La petite fille enchaina les paroles et les questions de manière assez précipitée. Axel prit le temps de l’écouter attentivement avant de se pencher pour l’attraper par la taille et la soulever dans ses bras. Puis enfin, il s’approcha de Célia et répondit à son envie dévorante de l’embrasser, une manière de lui dire bonjour inexploitée depuis trop longtemps. « Cela faisait longtemps que je n’avais pas aussi bien dormi. J’avais oublié à quel point tout est paisible par ici… » Certes ils vivaient dans un quartier particulièrement calme mais Axel ne faisait pas nécessairement allusion à la maison. Plus au pays en général… pas de réveil en sursaut, pas de bruit d’explosion, pas de cris… Il prit sagement place sur une chaise, gardant la fillette dans ses bras avant de l’asseoir sur ses genoux. « Pas de maux de cœur le matin ? » demanda-t-il l’air de rien, à l’adresse de sa fiancée, un regard gentiment moqueur posé sur elle et sourire au coin des lèvres. Oui, elle saurait parfaitement à quoi il faisait référence. Axel faisait cependant attention à ne pas éveiller les soupçons d’Emily. Parce que leur fille était dotée d’une intelligence hors du commun et que même si elle était encore en possession de sa touchante innocence, elle saisissait un nombre incalculable de choses et le moment n’était peut-être pas bien choisi. Son regard brillant se perdit quelques secondes dans celui de la jeune femme. Conserver une certaine distance avec elle alors qu’ils venaient à peine de se retrouver n’était pas chose aisée. Il éprouvait une envie irrépressible de la voir venir se blottir dans ses bras et de se rassurer quant au fait que toutes ces choses merveilleuses qu’ils avaient eu le courage de se dire la nuit passée n’étaient pas le fruit de son imagination. « Mamaaan ? Je suis obligée d’aller à l’école ? » demanda-t-elle d’une petite voix volontairement plus caressante que d’ordinaire. Axel porta alors son regard en direction de Célia et nota avec amusement à quel point cette relation mère-fille était devenue naturelle entre elles. Elles étaient adorables… Un mouvement près de la fenêtre attira son attention. Au loin, Axel distingua son voisin et haussa les yeux au ciel. « Oh non… je l’avais oublié celui-là !» Il faisait référence à leur agent immobilier, tout aussi adorable qu’envahissant et qui vivait dans la maison juste à côté de la leur. Son léger penchant pour le militaire était proprement exaspérant pour le principal intéressé qui fuyait littéralement devant cet homme pourtant adorable. Il distingua également la cabane à l’extérieur et fronça légèrement les sourcils… tiens… il avait pourtant promis à Emily qu’ils la construiraient ensemble. Qui s’était collé à la tâche ? « Elle est bien jolie cette cabane… une vraie cabane de princesse dis donc !! » Emily acquiesça vigoureusement tout en finissant ses céréales puis après avoir avalé ce qu’elle avait en bouche reprit la parole. « C’est tonton Duncan qui m’a aidé !! Tu voudras la visiter ? » Oh… « Et comment que j’ai envie de la visiter !! »

La maman de Lucie venait tout juste de passer récupérer Emily. C’est elle qui emmenait les deux petites filles à l’école aujourd’hui et comme toujours, les deux enfants étaient ravies de se retrouver pour se raconter leurs mésaventures. Axel remarqua toute la délicatesse avec laquelle sa fille embrassait la joue du petit frère de Lucie et se sentit quelque peu rassuré pour la suite… Enfin seul dans la cuisine avec Célia, il reprit sa tasse en main et observa la jeune femme avec un léger sourire aux lèvres. « Tu veux que je te dise ? Je me sens aussi maladroit qu’un adolescent à son premier rendez-vous. Ce qui est assez étrange à dire car je n’ai jamais été un adolescent maladroit… » plaisanta-t-il de bon cœur. Oui, Axel n’était pas du genre timide et réservé. C’était même tout l’inverse et il n’avait jamais ressenti la moindre difficulté face à ses conquêtes… Bien évidemment, Célia n’était pas une « conquête »… elle était l’amour de sa vie… c’est peut-être pour ça qu’il se sentait aussi empoté. Vraiment, il était intimidé par elle même s’il va de soi qu’il était totalement hors de question pour lui de l’admettre !! « Je pense que j’ai besoin de retrouver mes marques avec vous et aussi de me réhabituer à tout ça. J’avais oublié à quel point le quotidien peut-être merveilleux à vos côtés. Je viens d’envoyer un message à Jane pour lui dire que je ne passerai pas au club avant demain. La connaissant, elle va m’organiser une petite surprise et faire venir tous les habitués en pensant que je ne me doute de rien. Je vais donc lui épargner cette tâche pour aujourd’hui… Cette journée, c’est la nôtre, pas vrai ? Sauf si tu as changé d’avis depuis hier soir et soudainement décidé de passer un peu de temps avec ton amant… »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Fiancée à un beau brun au regard ténébreux revenu de l'enfer. Maman d'une adorable ballerine de 5 ans. Enceinte de cinq mois (DPA: 11 décembre).
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités.
LOGEMENT : Dans une maison à Pine Rivers.

POSTS : 2185 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Végétarienne à forte tendance végane. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique en juin 2016. Elle est écolo, adepte de la récup' et des énergies naturelles. Elle a fait partie de MSF Australie pendant 4 ans. Elle a un berger australien de six ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
Duncan (5) Kara (5) Axel (12) Trey (1) Family (1) Selina (6)



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©blue (avatar), ©symphony (sign)
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-don-t-cry-because-it-s-over-smile-because-it-happened http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Dim 16 Juil - 12:35





First day of the rest of our lives

feat. Axel & Célia


Ces moments-là lui avaient terriblement manqué. Ces matins, tous les trois à profiter d'un bon petit-déjeuner avant le début d'une longue journée. Célia aimait ça. Elle ne s'était pas rendue compte à quel point c'était le cas avant qu'Axel ne reparte à nouveau avec l'armée. Alors elle savait qu'elle devait en profiter. Elle voulait se faire chaque jour, de nouveaux souvenirs. De précieux souvenirs. La conservation qu'elle avait eu la veille avec Axel, l'avait pas beaucoup apaisé. Jusque là, elle avait toujours eu peur qu'il disparaisse à nouveau, qu'il soit appelé une énième fois sur le front. C'était une hantise qui ne l'avait pas quitté ces derniers mois, depuis qu'elle avait trouvé cette lettre de l'armée, l'année dernière. Ce même-jour où elle avait avoué à Axel, qu'elle l'aimait. Depuis tout ce temps, elle avait été hantée par ces départs à répétition. Mais à présent, c'était terminé. C'était ce que son fiancé lui avait dit. Il n'allait plus partir. Il n'avait plus l'âge pour faire ce genre de mission, même si Célia le voyait encore en pleine forme. Mais surtout, parce qu'il n'avait plus de raison de repartir. Sa vie était ici, avec elles. Et quand elle observait Axel avec Emily, elle se sentait remplie d'amour. Elle se sentait sereine et capable à nouveau de tout affronter. Oui, avec lui, avec elle, avec ses deux amours, elle était capable de gravir n'importe quelle montagne qui se dressait sur son chemin. Et puis, bientôt elle avait avoir une autre raison de profiter davantage de la vie, leur bébé. D'ailleurs Axel lui avait fait une petite réflexion sur ses nausées matinales. Cela faisait à peine quelques jours que Célia pouvait enfin profiter des matins sans courir jusqu'à la salle de bain. Elle commençait à se sentir mieux. Le cap des trois mois allait être franchi la semaine prochaine. Et cela rassurait la jeune femme. Une nouvelle étape dans sa grossesse s'annonçait. Elle allait pouvoir en profiter un peu plus. Elle se sentait déjà plus en forme, moins à fleur de peau. Elle avait un peu parlé avec Selina. Et sa sœur lui avait dit que c'était un peu à cette période, qu'elle aussi avait pleinement profité de sa grossesse. Et puis, elle allait pouvoir la vivre avec ses amours. A la question d'Emily, Célia reposa ses yeux sur la petite princesse. « Oui ma puce. Tu es obligée. » La petite fille fit un peu la moue. Emily savait très bien s'y prendre pour obtenir ce qu'elle voulait. Parfois cela fonctionnait, mais pas cette fois-ci. Axel, tout comme Célia tenaient à ce que leur fille ne manque pas l'école. Toutefois, avec un sourire, l'antiquaire ajouta alors qu'elle mettait une orange et quelques fruits secs dans une petite coupelle hermétique à l'intérieur du sac d'Emily : « Mais demain, on ira se promener tous les trois. Et peut-être qu'on passera même à la fête foraine. » Les yeux de la petite fille s'étaient illuminés aux paroles de l'antiquaire. « Vraiment ?! » « Bien sûr. En plus, je suis sûre qu'on va trouver de nouvelles grenouilles à adopter. » Voilà comment redonner le sourire à la petite ballerine. Puis la princesse avait parlé de la cabane. Son fameux repère, son endroit privé. Emily s'y installait parfois quand Célia travaillait dans le jardin. L'antiquaire l'avait même surprise une fois, endormie, Finn en guise d'oreiller. Cela l'avait fait sourire et elle en avait même fait une photographie. Alors que le père et la fille s'étaient éclipsés dans le jardin, Célia en avait profité pour débarrasser la table et préparer le manteau et l'écharpe d'Emily. La mère de Lucy n'allait pas tarder à arriver.

Une fois la petite fille partie, Célia retrouva Axel dans la cuisine. Aux mots de son fiancé, elle esquissa un nouveau sourire. Elle s'approcha de lui, un sourire aux lèvres. « J'avoue que je ressens un peu la même chose... mais contrairement à toi, j'étais très maladroite. » Oh que oui... en même temps, les garçons à l'adolescence ne l'avaient jamais intéressé. A cette époque, elle était déjà plongée dans ses livres de médecine. Et cela lui convenait. Les premiers rendez-vous, les premiers restaurants, Célia n'avait pas connu. Dans un sens, elle était peut-être passé à côté de bons souvenirs. Mais au final, elle ne regrettait pas que ce genre de moments se déroulent maintenant. Elle en profitait mieux. Célia avait posé ses yeux sur Axel alors que ce dernier se livrait à nouveau à elle. Elle trouvait ça touchant. Lui qui n'avait pas l'habitude de parler de lui, de ses sentiments. Elle était ravie de constater qu'il se sentait assez bien à ses côtés pour se livrer de cette façon. « Elle m'a déjà téléphoné avant ton retour. Et... je confirme ton intuition. » Mais en même temps, Axel ne lui avait pas seulement manqué. Il avait manqué à des tas de personnes, dont sa meilleure amie qui avait hâte de le revoir. Célia n'en doutait pas une seule seconde. Jane et Axel étaient un peu comme Duncan et elle. L'antiquaire ne concevait pas la vie sans le médecin à ses côtés. C'était impossible. Et c'était donc la même chose pour la rouquine et l'ancien militaire. Célia vint ensuite se blottir contre Axel. Elle en avait eu envie dès qu'il était entrain dans la cuisine. Elle ferma un instant les yeux, profitant de ce bien être. Sans ouvrir les yeux, elle hocha doucement la tête. « C'est notre journée, oui. » Elle esquissa un nouveau sourire aux dernières paroles taquines d'Axel. Elle reposa son regard sur lui. « Il est venu me voir avant ton retour. On va être tranquille aujourd'hui. » Elle l'embrassa doucement avant d'ajouter : « Je prends ma veste et on pourra y aller. » Elle ne savait pas où Axel voulait aller. Peut-être sur la côte ou un peu en dehors de la ville. Elle n'en avait pas la moindre idée mais ils allaient passé un peu de temps ensemble et c'était tout ce qui comptait.  

morphine&myself


Give every day, the chance

to become the most beautiful of your life

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably, and never regret anything that made you smile
Absente du 11 au 27 août.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
STATUT : Fiancé à une jolie blonde, sortie tout droit d'un vieux roman... son héroïne.
MÉTIER : Ancien militaire, tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit et accessoirement chasseur de monstres dans la chambre d'Emily...

POSTS : 48 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Tom Ellis
DC : R.A.S
INSCRIT LE : 24/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15636-axel#595107 http://www.30yearsstillyoung.com/t15871-axel-westlake#603441 http://www.30yearsstillyoung.com/t15872-axel-westlake

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Dim 16 Juil - 19:02


Axel arrêta sa bien aimée voiture sur le bord d’une petite route de campagne aux paysages époustouflants. Il descendit du véhicule et en fit le tour afin d’ouvrir la portière de sa bien aimée, puis aller chercher le panier et la couverture qui se trouvaient dans le coffre. Lorsque son regard croisa celui de la jeune femme, le militaire ne pu s’empêcher de sourire. « Toutes tes pensées se lisent sur ton visage, tu sais … » Oui, il devinait que Célia l’imaginait davantage en train de diner dans un restaurant chic, qu’assis sur une couverture en pleine nature. Et pourtant, Axel adorait ça ! Semblant parfaitement savoir où il se trouvait, il entraina la jeune femme à travers un rideau d’arbres, menant visiblement à une clairière. Le murmure des oiseaux troublait à peine le silence de la campagne tandis qu’en contrebas d’un champ d’herbe et de marguerites serpentait une adorable rivière aux reflets d’argent, sous le scintillement du soleil. Un petit embarcadère de bois permettait aux pêcheurs ou aux promeneurs d’amarrer une barque, et un arbre visiblement centenaire allongeait ses longues branches chargées de fleurs au milieu de ce tableau à couper le souffle. Axel avait délibérément opté pour ce lieu paisible en pleine nature, à l’opposé des sophistications de Brisbane. Par ailleurs, il savait que les goûts de Célia convergeaient vers des atmosphères simples et intemporelles. « Je suis souvent venu promener avec Emily par ici… nous venions cueillir des baies, pique-niquer et voir si nous arrivions à coincer un cerf-volant dans un arbre. » lança-t-il le plus naturellement du monde. Tandis qu’il posait le panier à terre, il croisa de nouveau le regard de sa belle et se remit à sourire malicieusement. Oui, coincer le cerf-volant de sa fille dans un arbre était devenu un sport à part entière tant il était mauvais dans ce domaine. Alors il avait bien fallu qu’il trouve le moyen de se justifier auprès de la petite demoiselle. « Ne me regarde pas comme ça, il m’a fallu des années pour convaincre Emily que le but de tous les champions de cerf-volant était de les faire atterrir régulièrement dans les arbres. Il ne faudrait surtout pas la décevoir. » s’exclama-t-il en riant. « En réalité, ma totale humiliation dans ce domaine a toujours causé l’amusement d’Emily. Imagine que tu sois en train d’essayer d’impressionner ta fille unique par ton habileté au cerf-volant et que, dès la première minute, ce jouet stupide reste accroché dans un arbre ! » Tandis qu’il parlait, il venait de déplier soigneusement la couverture afin qu’ils puissent s’y installer. Des odeurs suaves chatouillaient les narines du militaire tandis qu’il ouvrait le panier et le bruit argentin de l’eau chantait à ses oreilles comme autant de notes harmonieuses et délicates. Axel ne tarda pas à mettre la dernière touche à cette symphonie et parfums et de sons en embrassant Célia par petites touches, d’abord sur ses épaules puis sur sa nuque. Il l’enlaça doucement et déposa son visage tout contre son cou. Pour un homme ayant toujours eu l’habitude de vivre au jour le jour, envisager ne serait-ce qu’un instant le reste de sa vie n’était pas chose aisée. Jusqu’ici, Axel avait eu beau essayer de se projeter dans l’avenir, il se trouvait toujours confronté à un voile opaque. Peut-être que songer au futur lui faisait peur en un sens. Cependant, la donne était sensiblement différente depuis que Célia était entrée dans sa vie. En réalité, l’évidence de leur histoire résonnait en lui comme l’écho extraordinaire de cet amour inattendu. Désormais, au lieu d’admirer le merveilleux paysage qui s’étendait devant eux, Axel ne parvenait pas à quitter Célia des yeux, troublé au point qu’il avait toutes les peines du monde à aligner deux pensées cohérentes. Aucune femme n’avait jamais produit cet effet-là sur lui. Jamais. Bien vite, il s’obligea à revenir à des considérations plus terre à terre. « Désires-tu un verre de jus de fruits ? Je l’ai préparé moi-même … » Ce qui n’était rien de plus qu’un affreux mensonge, chose que son adorable rictus en coin laissait comprendre sans l’ombre d’un doute. Axel avait préparé leur panier pour ce midi… il avait tout fait de A à Z, sauf le jus de fruits. Tout simplement car il avait initialement prévu une bonne bouteille de vin… sauf que l’état de Célia ne lui permettait pas ce genre d’excès. « Bon d’accord ! Je ne l’ai peut-être pas vraiment préparé moi-même… mais que veux-tu, je suis proprio d’un club dont les clients sont de fervents amateurs de vin ou de whisky. Préparer des jus de fruits n’est pas tout à fait mon point fort. J’avais pensé à une délicieuse bouteille issue d’un vignoble français de renom… puis j’ai réalisé qu’il faudrait maintenant que j’use de nouvelles stratégies pour te faire tourner la tête… » Son regard venait de se plonger dans celui de Célia avec l’espoir évident de la faire craquer. La réalité était somme toute bien plis complexe que ça car en réalité, c’est lui qui était troublé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Fiancée à un beau brun au regard ténébreux revenu de l'enfer. Maman d'une adorable ballerine de 5 ans. Enceinte de cinq mois (DPA: 11 décembre).
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités.
LOGEMENT : Dans une maison à Pine Rivers.

POSTS : 2185 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Végétarienne à forte tendance végane. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique en juin 2016. Elle est écolo, adepte de la récup' et des énergies naturelles. Elle a fait partie de MSF Australie pendant 4 ans. Elle a un berger australien de six ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
Duncan (5) Kara (5) Axel (12) Trey (1) Family (1) Selina (6)



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©blue (avatar), ©symphony (sign)
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-don-t-cry-because-it-s-over-smile-because-it-happened http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Lun 17 Juil - 16:36





First day of the rest of our lives

feat. Axel & Célia


L'antiquaire avait souri à la remarque de son fiancé alors qu'elle quittait la confortable voiture de ce dernier. « Tu commences à me connaître un peu trop. » Mais cela l'amusait. A vrai dire, elle ne savait pas à quoi s'attendre de cette journée. C'était une journée carte blanche. Où ils pouvaient faire ce qu'ils souhaitaient. Et cela n'était pas arrivé depuis une éternité. Enfin en tout cas, c'était la sensation de la jeune femme. Alors elle était ravie de passer du temps avec lui. Encore sur un petit nuage depuis son retour et leur conversation qui avait suivi. Tous les deux avaient eu besoin de ça pour apaiser les questions qu'ils pouvaient encore laisser dans un coin de leur tête. Maintenant, libres de faire ce qu'ils voulaient, Célia se laisser guider. Perdre parfois le contrôle, cela avait du bon. Elle qui était si carré, si sérieuse en temps normal. Depuis quelques mois, elle laissait place à plus de spontanéité. Et cela lui allait plutôt bien. Elle-même se sentait bien. C'était agréable parfois, de se laisser aller. La vie lui avait appris à profiter de chaque moment. De chaque instant qu'elle pouvait partager avec les gens qu'elle aimait. Et ce jour-là, elle était ravie. Alors elle ne faisait pas de plan. Ils allaient profiter tout simplement de cette journée ensemble. Célia ne ressentait même pas un quelconque remord à laisser sa boutique fermée. Maintenant, c'était sa famille qui avait sa priorité. Parce que le temps perdu ne se rattrapait pas. Et parce qu'elle avait besoin d'elle. Les yeux verts de la jeune femme s'étaient posés sur les environs. C'était vraiment un coin magnifique, calme, coloré, verdoyant, comme elle les aimait. A la ville, elle préférait la campagne, la quiétude de ce genre de lieu, ces chants d'oiseaux, le bruit de l'eau qui faisait des remous dans la rivière. Célia regrettait de ne pas avoir pris son appareil photo. Et elle n'avait même pas emporté son téléphone. A vrai dire, elle n'avait qu'une petite besace grise dans laquelle se trouvaient ses papiers, les clefs de la maison et son porte-monnaie. Besace qui complétait sa tenue du jour : une robe chemisier. Un chemisier cintré de couleur gris et une jupe arrivant aux genoux qui était évasée à partir de la taille. Idéal ces derniers temps pour ne pas attirer le regard sur sa silhouette. Comme toujours, les goûts vestimentaires de Célia étaient empreints de l'esprit des années cinquante qu'elle adorait toujours autant. Elle n'avait pas non plus oublié le manteau ceinturé gris qui était coordonné à sa robe. Elle aurait voulu se passer de manteau mais l'hiver s'était déjà installé sur Brisbane, bien que le froid n'était pas mordant. Elle évitait de se découvrir afin de ne pas attraper froid. L'antiquaire esquissa un nouveau sourire aux paroles d'Axel. « Ah ? Je ne savais pas que coincer un cerf-volant dans un arbre était un passe-temps à la mode. » En même temps, elle était parfois complètement décalée avec les autres. Mais cela l'amusait. Et puis là, elle savait que son compagnon plaisantait. Elle aurait aimé voir le visage intrigué d'Emily quand Axel lui sortait cette explication. « J'aurais aimé voir ça. Cela devait valoir le détour. Heureusement que tu arrives à l'impression dans d'autres domaines. » Le pauvre. Lui qui tenait tant à ce que son amour puisse avoir les yeux brillants d'admiration à le voir manipuler cet engin volant. Ils s'étaient ensuite installé sur la couverture de pique-nique pour profiter de ce moment. « J'aime beaucoup cet endroit... Je suis étonnée de découvrir un lieu comme celui-là à quelques minutes de la ville. » Elle esquissa un sourire ravie avant de fermer doucement les yeux quand une légère brise caressa son visage. C'est là qu'elle sentit les lèvres d'Axel sur sa peau, lui procurant de nouveaux frissons. Dans ses bras, elle soupira de bien-être. Le visage de son fiancé contre son cou, elle passa l'une de ses mains sur celle d'Axel. C'était un moment tellement agréable, que les mots étaient inutiles. Installés de cette façon dans ce cadre de rêve, elle pourrait y passer des heures. Et elle espérait que ce n'était pas la dernière fois qu'ils allaient venir ici. A la question d'Axel, Célia reposa son attention sur lui. « Fais avec amour, j'aimerai beaucoup. » Tout ce petit pique-nique état une délicate attention. Ils auraient pu commander quelque chose chez un traiteur du coin. Mais au lieu de ça, Axel s'en était occupé comme le gentleman qu'il était. A l'explication de ce dernier, elle ne pouvait s'empêcher de sourire. « Tu aurais pu en prendre une bouteille pour toi. » L'odeur de l'alcool ne la rendait pas malade. Elle n'avait pas envie qu'il se prive de quelque chose à cause d'elle. « Sinon je découvre une de tes vieilles stratégies : m’enivrer pour que je tombe dans tes bras. C'est du joli, monsieur Westlake. Surtout en sachant que je supporte déjà très mal l'alcool. » Oui, c'était aussi pour ça que Célia ne buvait quasiment pas. Un verre de temps en temps, c'était amplement suffisant. « Je vais devoir te punir... j'en ai bien peur... » Elle l'observa, se mordillant la lèvre inférieure. Puis elle avança doucement son visage pour l'embrasser, d'abord doucement puis plus langoureusement. Ses mains s'étaient posées sur les joues de l'ancien militaire, glissant ensuite un peu sur son cou. Ses doigts fins effleurant la peau de son fiancé, à la naissance du col de sa chemise. Après un instant, elle s'écarta un peu avant d'avouer tendrement : « Inutile de chercher la moindre stratégie, je te l'ai déjà dis, j'ai été conquise dès le premier regard. » Elle garda ses yeux verts sur lui avant de chantonner quelques paroles de chanson. Une chanson qui résumait très bien ce qu'elle ressentait et qui l'avait accompagné les premières semaines de leur rencontre. Et même encore aujourd'hui. « I bless the day I found you, I want to stay around you, and so i beg you, let it be me. » Un fin sourire s'afficha sur les lèvres de l'antiquaire. « Without your sweet love, tell me what would life be. » Elle l'embrassa une nouvelle fois, qu'il comprenne une nouvelle fois qu'elle n'avait pas envie d'être ailleurs, avec quelqu'un d'autre. Sa vie était là avec lui. Puis elle s'écarta à nouveau avec de dire après un silence. « Bon, je chante comme une casserole, mais c'est le contenu qui compte. » Un sourire s'afficha à nouveau sur son visage. C'était lui encore qui lui donnait le courage d'ouvrir son cœur comme elle le faisait. Alors elle savait, que c'était lui son âme sœur, lui son évidence. Il était celui qu'elle avait toujours cherché.

morphine&myself


Give every day, the chance

to become the most beautiful of your life

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably, and never regret anything that made you smile
Absente du 11 au 27 août.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
STATUT : Fiancé à une jolie blonde, sortie tout droit d'un vieux roman... son héroïne.
MÉTIER : Ancien militaire, tireur d'élite, propriétaire d'une boite de nuit et accessoirement chasseur de monstres dans la chambre d'Emily...

POSTS : 48 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
AVATAR : Tom Ellis
DC : R.A.S
INSCRIT LE : 24/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15636-axel#595107 http://www.30yearsstillyoung.com/t15871-axel-westlake#603441 http://www.30yearsstillyoung.com/t15872-axel-westlake

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Mar 18 Juil - 18:21


Célia se trompait ; elle chantait merveilleusement bien et les paroles lourdes de sens qu’elle venait de prononcer résonnaient dans l’esprit d’Axel avec une intensité presque déconcertante. Que serait la vie sans elle ? A dire vrai, il ne savait même pas comment il avait pu survivre sans elle jusqu’ici. Il avait l’impression de la connaître depuis toujours, comme une évidence impossible à ignorer. « Ces mots font écho à beaucoup de ressentis… avant toi, je n’avais jamais véritablement pris le temps de songer à mon futur. J’aimais surtout vivre au jour le jour, sans chercher à savoir quelle catastrophe allait bien pouvoir le tomber dessus le jour suivant. En dehors d’Emily, je n’avais aucune raison valable de me projeter. Pour envisager quoi ? Avec qui ? Et puis tu es entrée dans ma vie et la réponse me paraît désormais limpide. J’ai envie de penser à l’avenir. Encore et encore… l’arrivée de ce bébé est inattendue mais il me paraît évident que ce sera là, l’aventure la plus merveilleuse que nous pourrons partager ensemble. » Le regard du militaire n’avait pas cillé un seul instant. Il était plongé dans celui de la jeune femme et cherchait désespérément à lui faire entendre qu’il serait toujours là et que le meilleur restait encore à venir. Ce bébé était le fruit d’un amour immodéré et en dépit de ses craintes, Axel était un père plus que bienveillant… il l’avait été avec Emily en tout cas et ce, alors que la situation n’était en rien propice à l’épanouissement de ses aptitudes paternelles. « Je suis désolé si ma réaction t’a semblé légèrement… contenue hier soir. En réalité, j’avais un peu peur de la tienne… peur que tu penses que tout ceci aille beaucoup trop vite ou encore que tu ne sois pas totalement certaine de tes sentiments. Après tout, son absence a peut-être remis en cause pas mal de choses et bien que notre relation soit une évidence pour moi, je ne pouvais pas savoir qu’il en était de même de ton côté. La vérité dans tout ça, c’est que je suis l’homme le plus heureux du monde… » En règle générale, les réactions d’Axel ne ressemblaient en rien à celles du commun des mortels. Il se laissait toujours guider par son instinct, ses envies et ses désirs les plus profonds. En l’occurrence, rien ne pouvait davantage le combler de bonheur. La femme qu’il aimait allait devenir la mère de leur enfant. Comment diable aurait-il dû réagir ? En prenant ses jambes à son cou ? Certainement pas ! Axel envisageait déjà une vie à quatre. Durant sa mission, il avait eu le temps de songer à la venue d’un nouveau bébé et chaque fois, son regard se mettait à briller de manière intense. Il était heureux et cela se lisait sur son visage. « Pour tout dire, je usis certain que tu seras une maman formidable. C’est normal d’être effrayée à l’idée d’endosser une telle responsabilité mais je sais que nous serons à la hauteur. Tu sais pourquoi ? Parce-que ce bébé aura les meilleurs parents et la meilleure grande sœur au monde. Il va arriver dans une famille soudée avec des parents qui l’aimeront plus que tout. Quant à moi, je te l’ai dit, je n’ai pas la moindre intention de repartir. Je serai toujours là pour veiller sur vous trois… je t’en fais la promesse. » Voilà qui était dit. Axel vint capturer une nouvelle fois les lèvres de sa belle et se recula ensuite afin de sortir du panier les délicatesses qu’il avait soigneusement préparé pour ce midi. Ce n’était pas un hasard s’il avait tenu à s’occuper de tout personnellement. Il y avait fort à parier qu’il allait être aux petits soins pour Célia au cours des mois à venir. Il préférait qu’elle préserve toute son énergie pour le bébé. Zéro stress, zéro complication. De toute évidence, il ne laisserait personne causer du tort à Célia dans les mois à venir, il allait personnellement y veiller. « Tu sais, il va falloir que tu songes à lever le pied avec le boulot… n’oublie pas que très bientôt, le bébé ressentira exactement ce que tu ressens. Et je veux que le premier message qu’il reçoive de sa maman ne soit que du bonheur… pas du stress ou de l’angoisse, hum ? Je veux que tu te reposes. S’il y a besoin, je dégagerai du temps pour m’occuper de la boutique ou du refuge en plus du club. Mais il n’est pas question que tu t’épuises, j’y veillerai tu peux me faire confiance là-dessus !! » Afin qu’elle ne puisse pas répliquer immédiatement, le militaire s’empara de ses lèvres et y déposa un nouveau baiser enflammé. Il ne saurait dire à quel point il l’aimait. Chaque fois qu’il pensait que son amour pour elle atteignait son paroxysme, il se rendait compte que ce n’était en fait qu’un avant-goût du bonheur qui les attendait à l’avenir. Rien ni personne ne pourrait se mettre en travers du magnifique chemin qu’ils traçaient, main dans la main depuis leur première rencontre. Quand il s’éloigna d’elle, un sourire plus que malicieux se dessina sur son visage. « J’ai une question cela dit… est-ce que nous allons avancer la date de notre mariage ou bien allons-nous vivre dans le péché jusqu’à la naissance de notre bébé ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (21/09)
SURNOM : Cece/Lia
STATUT : Fiancée à un beau brun au regard ténébreux revenu de l'enfer. Maman d'une adorable ballerine de 5 ans. Enceinte de cinq mois (DPA: 11 décembre).
MÉTIER : Ancien médecin, chirurgienne cardiaque. Elle est à présent, propriétaire d'une boutique d'antiquités.
LOGEMENT : Dans une maison à Pine Rivers.

POSTS : 2185 POINTS : 55

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Végétarienne à forte tendance végane. A co-fondé "Brisbane Animal Refuge" avec Cora. Fondation qui vient en aide aux animaux handicapés et/ou trop vieux parfois pour avoir une chance d'être adopté. A été dans le coma suite au braquage de sa boutique en juin 2016. Elle est écolo, adepte de la récup' et des énergies naturelles. Elle a fait partie de MSF Australie pendant 4 ans. Elle a un berger australien de six ans qui se nomme Finn et un chat a trois pattes qu'elle a adopté et qui s'appelle Octave.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
Duncan (5) Kara (5) Axel (12) Trey (1) Family (1) Selina (6)



PSEUDO : Nell
AVATAR : Erin Heatherton
CRÉDITS : ©blue (avatar), ©symphony (sign)
DC : Kaleb le pilote, Kael le cadreur & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 22/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6766-celia-living-is-easy-with-eyes-closed http://www.30yearsstillyoung.com/t6820-celia-don-t-cry-because-it-s-over-smile-because-it-happened http://www.30yearsstillyoung.com/t6821-celia-scott http://www.30yearsstillyoung.com/t6869-celia-scott

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   Mer 19 Juil - 13:12





First day of the rest of our lives

feat. Axel & Célia


Il n'y avait pas à dire. Célia et Axel se ressemblaient beaucoup. La jeune femme n'avait pas la chance d'avoir Emi dans sa vie avant sa rencontre avec Axel. Non. Alors c'était sa boutique qui prenait toute la place dans son quotidien. Elle passait son temps dans sa bulle, avec les objets qu'elle aimait. Elle appréciait accueillir les visiteurs, leur faire découvrir ses petites merveilles. Elle adorait ça. Après l'arrêt de la médecine, elle ne pensait pas que ce travail pourrait lui faire oublier l'hôpital. Et pourtant, elle s'y sentait incroyablement bien. Et même son agression un an plus tôt, n'avait pas changer ce sentiment de bien être qu'elle pouvait ressentir à chaque fois qu'elle en poussait la porte. Cette vie là lui plaisait. Les rendez-vous, elle les évitait. Même si sa sœur en profiter pour les arranger dans son dos. Non l'amour, elle n'y croyait pas. Elle était terriblement réaliste à ce sujet. Le véritable amour n'était pas servi sur un plateau. On avait de la chance ou pas. Et la jeune femme après des histoires sans lendemain, était plutôt réaliste. Le mariage de ses parents la rendait heureuse. Mais elle ne pensait pas avoir ce bonheur. Parce qu'il était rare, voir impossible de trouver LA bonne personne. Celle qui était faite pour nous. Celle qui complétait une vie. Et pourtant, cette personne était entrée dans sa boutique un jour de juin. Aux mots d'Axel, Célia avait posé son front contre le sien. Qu'il était bon de se rendre compte une nouvelle fois qu'il ressentait la même chose, que leurs sentiments et leurs envies étaient semblables. « L'une des plus merveilleuses aventures. » Rectifia Célia avec un doux sourire. Elle ne doutait pas que la vie allait être généreuse avec eux. Parce qu'ils voulaient profiter de chaque moment et ainsi, rattraper le temps perdu. C'est fou à quel point une simple rencontre pouvait changer une vie. En fin de compte, on ne comprenait l'amour qu'une fois l'avoir rencontré. On pouvait spéculer, imaginer, mais la réalité était tellement différente. Célia n'avait jamais aimé comme ça, et parfois l'intensité de ces sentiments la submergeait un peu. Mais c'était toujours agréable. Agréable d'aimer et de se sentir aimer. Puis elle reporta son regard sur son fiancé quand ce dernier reprit la parole. Célia ne voulait pas qu'il doute de quoique ce soit. Elle n'était pas du genre à prononcer des paroles qui n'avaient pas de signification. Et si elle était certaine d'une chose, c'est qu'Axel s'était emparé de son cœur de la façon la plus douce et la plus durable qui soit. « Ton absence n'a fait que renforcer encore plus les sentiments que je ressens. Tout me paraît si clair, si simple, si limpide à tes côtés. » Un fin sourire s'afficha sur le visage de l'antiquaire, ravie de savoir qu'il était heureux, que cela se voyait sur son visage mais surtout, qu'il n'hésitait plus à lui dire. Parce qu'il y a encore quelques mois, il n'était alors pas aussi aisé pour lui de parler de ses sentiments et de ce qu'il ressentait, pas seulement en ce qui concernait leur histoire. Non, Axel s'ouvrait et Célia en était touchée. Elle était heureuse elle-même, surtout de savoir qu'il était aussi confiant qu'elle pouvait l'être pour l'avenir. Oh cela allait être quand même nouveau pour elle. Célia s'était occupée d'un tas d'enfants, surtout lors de son internat, qu'elle effectuait en pédiatrie. Mais là, cela allait être différent. Il s'agirait de leur bébé. Peut-être que les gestes n'allaient pas être adroits dès le départ. Mais comme elle le disait alors souvent à l'époque aux jeunes mamans qu'elle croisait à l'hôpital : Être parent, cela s'apprenait. Ce n'était pas inné. Et puis Axel allait être là à ses côtés. Ensemble ils allaient faire en sorte que ce bébé ne manque de rien. En plus, il allait avoir la meilleure grande sœur du monde. D'ailleurs, en parlant de ça... « Il faudra qu'on songe à l'annoncer à Emi... Parce que je ne pourrais pas dissimuler mon état jusqu'à l'accouchement. » Elle esquissa un sourire. Elle n'avait pas pris beaucoup de poids pour l'instant. Elle était jute à la limite. Elle n'avait pris que deux kilos environ. En même temps, durant les premières semaines, elle avait surtout perdu du poids à cause de ses nausées et du fait qu'aucun plat ne lui faisait vraiment envie... Maintenant tout cela rentrait dans l'ordre. Et c'était ainsi bien plus agréable de profiter de cette façon de sa grossesse. Mais Axel soulevait un point important : sa boutique. Bien qu'elle refusait encore de l'admettre, elle ne se sentait plus capable d’enchaîner les heures debout, sans s'asseoir. Elle avait facilement des crampes et elle devait à plusieurs reprises s'asseoir. Mais elle le faisait sans ronchonner parce qu'elle pensait d'abord au bébé. Elle devait encore apprendre à lâcher du leste et à avancer à son rythme. Un fin sourire resta afficha sur ses lèvres avant qu'Axel ne vienne les capturer. Après un instant, elle finit par reprendre la parole. « J'ai pensé à embaucher quelqu'un à la boutique. Mais c'est plus compliqué que prévu. J'avais songé à Katty, la petite sœur d'une amie mais elle n'a que dix-sept ans. Je préfère une personne plus âgée. Cela me tracassera moins alors de la savoir seule... » Mais pour l'instant, sa recherche n'était pas fructueuse. « Je n'ai trouvé personne mais je ne me décourage pas. » Surtout que Kara lui avait donné une très bonne idée : mettre une annonce dans les écoles d'art. « Mais je dois voir des candidats la semaine prochaine, je croise les doigts. » Elle ne voulait pas fermer sa boutique. Cela allait être la dernière solution. Et puis Axel était déjà bien occupé. « Quant à toi, tu as déjà beaucoup à faire avec le club. Le refuge, je ne passe plus qu'une fois par semaine. Maintenant qu'il est ouvert et rodé, ma présence est bien moins indispensable que lors des premières semaines. » Célia prit une gorgée de son verre. Ce jus d'orange était très bon. « Je t'avoue que je n'ai pas pensé à ça... » Le mariage avait été reporté après la disparition d'Axel. Normalement, ils auraient du se marier le 20 juin. Et à vrai dire, Célia ne se sentait pas la force de tout organiser maintenant. « Et que... la perspective de tout préparer à nouveau me fait un peu peur. Je suis déjà épuisée avant de commencer. » Cela n'avait rien à voir avec le fait de vouloir l'épouser ou non. Elle avait envie de porter son patronyme, un peu moins de se replonger dans les plans de tables, les cartes et autres menus.

morphine&myself


Give every day, the chance

to become the most beautiful of your life

 
Life is short, break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably, and never regret anything that made you smile
Absente du 11 au 27 août.
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: First day of the rest of our lives (Axel)   


Revenir en haut Aller en bas
 

First day of the rest of our lives (Axel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: logements
-