AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 people help the people (nissrin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (19.11.1996)
SURNOM : Elle s'appelle en réalité Andrina mais Nina, c'est plus court.
STATUT : Officiellement en couple avec Simon Adams, elle se considère néanmoins libre comme l'air.
MÉTIER : Fait des études de management, formation en alternance chez HANNAH.
LOGEMENT : Entre le #209, à Pine Rivers et le grand manoir des Gilmore à Bayside.
POSTS : 1366 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Princesse sans couronne, hard feelings/loveless, après moi le déluge, bonne mais débile, le corps électrique, ouragan Andrina.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :


carlisle #2noaaudenbrynazurdeirdreangelina #3jeremy

RPs EN ATTENTE : keandra ≈ lene ≈ arsène ≈ arthur ≈ rose ≈ lola≈ ambroise ≈ mia.
RPs TERMINÉS :
AVATAR : Dua Lipa.
CRÉDITS : princesse ève.
DC : None.
INSCRIT LE : 17/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15246-fire-walk-with-me-nina http://www.30yearsstillyoung.com/t15311-nina-to-pimp-a-butterfly http://www.30yearsstillyoung.com/t16706-nina-farrell http://www.30yearsstillyoung.com/t16707-nina-farrell

MessageSujet: people help the people (nissrin)    Dim 4 Juin - 1:52




≈ ≈ ≈
{ put out the fire before igniting
next time you’re fighting,
kill 'em with kindness }
nissrin ✰ andrina

A part à la télévision, elle ne voyait ni ne côtoyait jamais d’enfant. Ce n’était pas qu’elle les évitait ou qu'elle n’aimait pas leur présence mais elle devait s’avouer complètement inexpérimentée - sans regrets. Ainsi, elle avait été complètement prise au dépourvu quand ce gamin en pleurs avait couru vers elle, enfouissant sa tête dans ses jambes et criant encore plus fort quand elle tentait de le détacher d’elle, en plein milieu de la rue. Elle n’avait jamais vu ce môme de sa vie et en regardant autour d’elle, personne n’avait l’air d’être un parent paniqué par l’absence de son enfant. D’où sortait-il ? Qu’est-ce qu’il faisait là, tout seul ? Et... Pourquoi elle ?! Nina en sortant aujourd’hui, voulant se rendre d’un point A à un point B, n’avait pas prévu que ce petit parasite viendrait s’accrocher à elle, l’empêchant de faire tout mouvement et lui extirpant déjà toute son énergie en usant ses oreilles. Elle grimaça. Et en plus, il commençait à mettre de la morve sur sa jupe. Devant le fait accompli, elle réunit toute sa force et son courage pour essayer de le cajoler un peu. Cela semblait marcher, mais pour combien de temps ? Encore une fois, elle balaye du regard la rue dans laquelle elle est, est-ce le hasard qui a mis ce gamin-là, sur son chemin, près du Grey Garden ? Sans aucune trace de parent à l'horizon, elle suit son instinct et pousse la porte de restaurant de Nissrin, non sans lever les yeux au ciel pour la énième fois, quand l'enfant reprend ses pleurs de plus belle, à peine entrés. Nina est toujours ravie d'attirer les regards mais seulement quand c'est elle qui est au centre de l'attention, pas un gamin brailleur. « Excusez-moi, commence-t-elle, assez fort pour couvrir le brouhaha et les cris du petit, quelqu'un saurait-il à qui appartient cet enfant ? » Pas de réponse. « Sérieusement?! »Elle a les nerfs à fleur de peau et se donnerait à coeur joie de donner ce gamin au monsieur qui fait non poliment de la tête, d'un air réprobateur, se penchant de nouveau sur son journal. Il n'est pas le seul à sembler s'en foutre royalement. D'autres aussi ont secoué la tête puis sont retournés à leur occupation. Se connaissant, elle était mal placée pour les blâmer.


Dernière édition par Nina Farrell le Dim 25 Juin - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: people help the people (nissrin)    Sam 17 Juin - 14:31


« C’est vrai que le temps se rafraichit, mais ça fait du bien après l’été qu’on a eu » dis-je à vieille dame face à moi au doux prénom d’Eleanor, une de mes plus fidèles clientes qui venait ici depuis l’ouverture du café. Elle opina du chef avant de renchérit « c’est vrai que les températures ont été folles ! » je ne pouvais qu’approuver, les alertes concernant d’éventuelles déshydratation et les conseils à suivre étaient visibles un peu partout, visant à mettre en garde les plus fragiles d’entre nous. « Je suis partie quelques semaines en Nouvelle-Zélande et c’était la meilleure décision à prendre » je hochai la tête, il était vrai qu’elle m’avait prévenue de son absence, s’excusant même et m’assurant avec un petit sourire que cela lui manquerait. « J’ai cru comprendre que l’été n’était pas si fameux, c’est ça ? » La sonnette de la cuisine retentit, signe qu’une commande était prête et je poussai pour laisser Collie la récupérer. « Je crois que tout le monde s’attendait à mieux, mais entre nous je ne vais pas m’en plaindre » lança-t-elle avec un clin d’œil complice et nous partîmes d’un petit rire. J’aimais beaucoup ce petit bout de femme dont les bribes de son histoire m’avaient émue aux larmes. Elle partit par la suite s’installer à sa table, me laissant ainsi m’occuper d’une autre cliente. Lorsque j’eus fini avec elle, Nina fit son entrée dans le café, un enfant accrochée à elle. Je fus quelque peu surprise par cette scène, elle ne m’avait pas fait l’effet d’une personne portée sur les enfants… et j’eus vite confirmation de mes pressentiments. Je demandais à Cara de prendre ma place alors que je me dirigeais vers ce duo étrange qu’ils formaient. Je me mis à la hauteur de l’enfant, posant réconfortante sur sa joue « Bonjour toi, moi c’est Nessie, comment tu t’appelles ? » il posa son regard embué sur moi, hoquetant avant de se coller un peu plus à Nina comme pour se réfugier. « Je crois bien qu’il t’aime beaucoup » fis-je remarquer à la jeune femme, peu sûre que ce fut une nouvelle réjouissante à ses yeux. « Tu sais, ici on fait des boissons magiques avec du chocolat et chamallow, t’en veux ? » demandai-je au petit d’un ton enjoué qui avait certes cessé de pleurer mais n’était pas calme pour autant. Il hocha timidement la tête, toujours accroché à Nina. « Je m’en vais te préparer ça alors » je me levai finalement et portai mon attention sur l’étudiante « Tu aimerais également quelque chose à boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (19.11.1996)
SURNOM : Elle s'appelle en réalité Andrina mais Nina, c'est plus court.
STATUT : Officiellement en couple avec Simon Adams, elle se considère néanmoins libre comme l'air.
MÉTIER : Fait des études de management, formation en alternance chez HANNAH.
LOGEMENT : Entre le #209, à Pine Rivers et le grand manoir des Gilmore à Bayside.
POSTS : 1366 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Princesse sans couronne, hard feelings/loveless, après moi le déluge, bonne mais débile, le corps électrique, ouragan Andrina.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :


carlisle #2noaaudenbrynazurdeirdreangelina #3jeremy

RPs EN ATTENTE : keandra ≈ lene ≈ arsène ≈ arthur ≈ rose ≈ lola≈ ambroise ≈ mia.
RPs TERMINÉS :
AVATAR : Dua Lipa.
CRÉDITS : princesse ève.
DC : None.
INSCRIT LE : 17/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15246-fire-walk-with-me-nina http://www.30yearsstillyoung.com/t15311-nina-to-pimp-a-butterfly http://www.30yearsstillyoung.com/t16706-nina-farrell http://www.30yearsstillyoung.com/t16707-nina-farrell

MessageSujet: Re: people help the people (nissrin)    Dim 18 Juin - 11:32


Elle était consciente d’avoir brisé la quiétude qui régnait dans les lieux malgré que ce soit un lieu public. Le café-restaurant de Nissrin n’avait pas une ambiance de café populaire ou d’un bar quelconque, non pas que les clients soient particulièrement huppés, mais on s’y sentait plutôt comme à la maison, comme dans un foyer chaleureux et accueillant. Elle était certaine que c’était grâce à la présence magique (presque divine) de la maîtresse des lieux. Nina ne savait pas si c’était ses chakras à elle qui étaient incompatibles avec ce calme ou si le problème venait intrinsèquement d’elle mais ce n’était que la deuxième fois qu’elle mettait les pieds ici, la première occasion ayant été fort désagréable à son goût. Et ce n’était même pas mieux maintenant avec l’enfant collé à elle, qui lui agrippait fermement le bras en plantant ses petits ongles dans sa veste. Quand Nissrin se dirigea tout droit vers elle, elle se retint de pousser un soupir de soulagement. C’était bel et bien elle qu’elle espérait voir et rencontrer, elle savait qu’elle aurait la sagesse et le savoir-faire nécessaire pour la sortir de cette situation incongrue. Elle fronça les sourcils en voyant que le petit garçon semblait peu réceptif alors qu’aux yeux de Nina, Nissrin s’y prenait vraiment très bien. Elle roula des yeux en le sentant insister pour enfoncer sa tête encore plus dans le creux de son épaule mais finalement, la perspective de déguster un bon chocolat chaud finit par le rendre moins sur la défensive. Nissrin forçait un respect presque instantané et profond, elle-même ne résistait pas à sa douceur sans même la connaître, elle était déjà si gentille. Ce n’était pas un trait de caractère de Nina, la gentillesse, mais elle savait l’admirer chez les autres. Elle secoua négativement la tête, décidée à ne pas s’éterniser ici, juste pour prendre le temps de demander à Nissrin ce qu’elle devait faire avec l’enfant ou même jouer les ingénues pour que Nissrin veuille bien la débarrasser de son boulet. Elle attrapa une chaise haute pour bébé et l’amena près de la table où elle s’installa. Elle attendit que Nissrin revienne pour se plaindre. « C’est la foire dehors, il y a un type qui lance des flammes avec son nez pendant que d’autres gens dansent autour sur de la musique…, enfin de la musique, sur des bruits. » Il y avait quand même des gens restant postés devant ce… spectacle et c’est au milieu de tout ça qu’un parent sûrement distrait par cette musique de hippie en avait perdu son gamin. « Je ne sais pas qui a eu l’idée d’engager tous ces gens, c’était sûrement pour leur donner un travail après qu’ils aient écumé les festivals de hippies tout l’été. » Nina n’était pas en manque de commentaires désobligeants surtout sur les personnes qu’elle ne tenait pas en haute estime. « C’est pas vraiment mon truc les enfants, tu t’en doutes peut-être. Alors je ne sais pas quoi faire de lui. » Le problème quand on était moins dure qu’on aimait le faire croire, c’est qu’elle devait cacher à quel point elle était tout même émerveillée par les enfants. « Tout ce que j’ai pu tirer de lui, concernant le prénom, c’est Popo… je ne suis pas tirée d’affaire, hein ? »



    ✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: people help the people (nissrin)    Dim 18 Juin - 12:25


Sans réelle surprise pour ma part, Nina répondit négativement à ma proposition, nul doute pressée de retourner à ses occupations qui n’incluaient pas le fait de s’occuper d’un enfant qui n’était pas le sien et qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. « Va pour une boisson magique au chocolat alors ! » lançai-je avec un grand sourire en retournant à ma place initiale tandis que je laissais la jeune femme et son nouveau compagnon prendre place. « Je vais devoir m’absenter quelques instants, ça va, vous pourrez gérer ? » demandai-je alors en français à Cara, je sentais qu’il valait mieux que je reste au côté de Nina jusqu’à ce qu’on trouve une solution pour le petit. Cara hocha la tête, m’assurant qu’ils pourraient gérer la chose, de toute façon, l’on arrivait à la fin de l’heure du rush, un sacré timing quand on y pense. « D’accord, merci, si vous avez besoin de moi, faudra pas hésiter hein » je ne voulais pas être considérée comme la patronne qui se tournait les pouces alors que ses employés se tuaient à la tâche, je ne voulais pas être considérée comme une patronne tout court aussi mettais-je tout en place pour que l’atmosphère de travail soit la plus agréable possible et ce pour tout le monde. Les boissons prêtes –car oui j’en avais tout de même préparée une pour Nina-, je les déposai sur le plateau et rejoignit mon petit duo mal agencé.  « Une boisson magique pour toi » la tasse fut déposée devant l’enfant « aujourd’hui tu vas boire dans une tasse, comme un grand ! » mon ton était toujours aussi jovial, encourageant même « et tu es un grand toi, n’est-ce pas ? » il hocha de nouveau la tête, moins timide cette fois et je dus me retenir de le dévorer sur place. Je glissai l’autre tasse en direction de Nina « je sais que tu ne voulais rien, mais tout le monde aime les breuvages magiques, petits comme grands » un clin d’œil et un sourire amusé accompagnèrent ma remarque. « Tu n’aimes pas les foires ? » J’avais conscience que ce n’était pas le propos et que c’était à des mille lieues des préoccupations de la jeune femme mais ma curiosité avait tendance à prendre le pas sur le reste. « Regarder ces personnes réaliser des trucs incroyables et nous en mettre plein les yeux, ça fait du bien de retourner en enfance l’espace de quelques minutes » Je n’y avais pas eu droit petite, aussi j’avais fait en  sorte que Soraya en profite… peut-être en avais-je plus profité qu’elle, de quoi m’attirer les moqueries de Malik. Mon regard attendrit se posa sur le bambin qui se débattait afin de boire comme un grand « Popo ? » un petit rire m’échappa « si nous étions en France, cela voudrait dire que sa couche est pleine » Heureusement pour Nina, ce n’était pas le cas, cela aurait sans doute été de trop. « Je t’aurais bien proposé de m’en occuper mais il s’est attaché à toi et à moins que l’un de ses parents n’apparaissent dans l’immédiat, je crains que tu ne doives rester avec lui » Elle avait à coup sûr prévu autres activités plus intéressantes pour elle que prendre soin d’un enfant, mais le destin paraissait en avoir décidé autrement. « Tu es une présence réconfortante à ses yeux dans un environnement peuplé d’inconnus donc il n’est pas prêt de te lâcher » Pour s’enticher ainsi de la jeune femme, il avait dû voir quelque chose qui échappait à bien d’autres personnes, de quoi me conforter sur l’idée que je m’étais fait de Nina. « Tu avais des rendez-vous importants aujourd’hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (19.11.1996)
SURNOM : Elle s'appelle en réalité Andrina mais Nina, c'est plus court.
STATUT : Officiellement en couple avec Simon Adams, elle se considère néanmoins libre comme l'air.
MÉTIER : Fait des études de management, formation en alternance chez HANNAH.
LOGEMENT : Entre le #209, à Pine Rivers et le grand manoir des Gilmore à Bayside.
POSTS : 1366 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Princesse sans couronne, hard feelings/loveless, après moi le déluge, bonne mais débile, le corps électrique, ouragan Andrina.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :


carlisle #2noaaudenbrynazurdeirdreangelina #3jeremy

RPs EN ATTENTE : keandra ≈ lene ≈ arsène ≈ arthur ≈ rose ≈ lola≈ ambroise ≈ mia.
RPs TERMINÉS :
AVATAR : Dua Lipa.
CRÉDITS : princesse ève.
DC : None.
INSCRIT LE : 17/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15246-fire-walk-with-me-nina http://www.30yearsstillyoung.com/t15311-nina-to-pimp-a-butterfly http://www.30yearsstillyoung.com/t16706-nina-farrell http://www.30yearsstillyoung.com/t16707-nina-farrell

MessageSujet: Re: people help the people (nissrin)    Mar 20 Juin - 11:01


Quand elle vit deux tasses sur le plateau que portait Nissrin, elle ne pensait pas que l’une d’elle lui sera destinée. Elle l’observa servir le petit garçon avant d’afficher une expression contrariée quand une tasse fumante – même si l’odeur lui parvenait agréablement aux narines – se retrouva devant elle. Andrina n’a jamais appris à sourire naturellement, alors son corps ne sait pas spontanément user de sourire pour afficher son contentement face à la douceur et la bienveillance de Nissrin mais au fond, ça lui donne un peu de baume au cœur (inconsciemment). Et les « merci », elle en a oublié le vrai sens à force de les utiliser à la va-vite, juste pour flatter d’autres égos et parvenir à ses fins. Tout ce qu’elle sait faire, c’est se plaindre et répandre un peu de négativité quand elle est irritée et comme un rien peut l’agacer, il fallait pouvoir supporter ça pour accepter de la côtoyer. Elle secoua la tête suite à la question de Nissrin avant de répondre sèchement. « Je n’aime pas le bazar. » Son interlocutrice ne sembla pas s’en formaliser et défendit toutes les animations qui apparaissaient comme des pustules indésirables dans les rues de Brisbane depuis le début de l’hiver. Elle haussa les épaules, inutile d’ajouter qu’elle ne partageait pas ce point de vue. Il y avait peut-être quelque chose d’extraordinaire et de festif mais elle avait d’autres priorités dans la vie et ne pouvait pas se permettre de perdre du temps à ‘s’émerveiller’ devant des cabrioles. Le môme, bien loin de suivre leur conversation, venait de déguster sa première gorgée de boisson magique made in Nissrin, sans oublier de s’en mettre sur le haut de la lèvre supérieure. A voir son visage enchanté, elle se demanda le goût que ça pouvait avoir. Elle reluqua sa tasse quelques secondes sans pour autant se décider à y toucher. Le nom du petit garçon fit Nissrin, c’était pertinent alors, elle qui se considérait malchanceuse aujourd’hui, trouver un gamin qui n’est pas à soit pouvait être l’équivalent de marcher dans une crotte de chien. Son cerveau était décidément mesquin de faire pareille analogie alors que le petit garçon n’avait rien demandé mais elle ne pouvait pas s’empêcher de lui en vouloir, parmi tous les gens dans la rue, il était venu vers elle. Même elle si elle se croisait, n’aurait pas osé s’approcher d’elle-même ; ce petit devait sûrement déjà être un peu toc-toc. « S’il pleure car je m’en vais, il s’arrêtera au bout d’un moment, non ? » Elle considérait Nissrin beaucoup plus apte à supporter les pleurs qu’elle et oui, elle n’avait aucun scrupule à vouloir l’abandonner. Elle s’affaissa en arrière pour s’appuyer sur le dossier de la chaise, épuisée rien qu’à la perspective de devoir s’éterniser avec le môme. Elle fixa le plafond, encore avachie, ferma les yeux puis secoua la tête, réfléchit avant de répondre. Ce qu’elle considérait comme important ne paraîtrait sûrement pas comme tel aux yeux de Nissrin, elle préféra nier. « Rien d’extraordinaire qui pourrait m’empêcher de rester avec.. – elle lui jeta un coup d’œil – Popo mais je ne sais pas aussi bien m’y prendre que toi, présence rassurante ou non. » Elle se demanda si c’était inné ou si on apprenait, avec le temps, à bien faire avec les enfants. Sûrement un peu des deux. « Tu ne l’avais jamais vu avant dans le quartier, un voisin, un client ? » Elle se redressa, il fallait peut-être commencer à s’activer un peu et commencer à enquêter. Elle ne remarqua pas que Popo avait fini sa boisson magique depuis longtemps et accro comme il était, il essayait d’atteindre l’autre tasse en face de lui. Dans un dernier élan pour l’attraper, il attrapa l’anse et revint sur son siège mais renversa le chocolat, encore brûlant, partout sur la table. « Eh !!!! » Bien avant de penser à ce que Popo s’écarte pour ne pas se brûler, elle essaya de ramasser la tasse, qui roulait, avant qu’elle n’atteigne le sol mais elle ne réussit à rien, sauf à se mettre du chocolat sur le chemisier. Des éclats de verre se retrouvèrent partout au sol, juste après que le bruit de casse ait résonné dans tout la salle. Alertés par le bruit, des têtes se tournèrent vers eux et une collègue de Nissrin se dirigeait déjà vers eux avec une balayette et ramasse-poussière. Elle n’aimait pas l’idée qu’une personne tierce ait à réparer les dégâts qu’elle avait plus ou moins causé (Popo était sous sa responsabilité, non ?) « Laissez, je vais m’en charger. Il faudra sûrement une serpillière aussi. » Elle balaya un peu les morceaux se trouvant près d’elle avant de se pencher pour ramasser des éclats de porcelaine égarés plus loin. En prenant l’un deux puis en le reposant, elle ressentit d’abord la sensation de coupure avant d’être alertée par la douleur. Tournant sa main pour constater les dégâts, elle vit des petites gouttes de sang venir colorer le bout de son pouce.



    ✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯✯
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: people help the people (nissrin)    


Revenir en haut Aller en bas
 

people help the people (nissrin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-