AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (joassan) maybe two is better than one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Mer 11 Oct - 11:13



maybe two is better than one
I remember what you wore on the first day. You came into my life and I thought hey, you know, this could be something


L'on avait toujours aimé faire peur à Joanne, d'une manière ou d'une autre. Des plaisanteries qu'elle trouvait plus ou moins de bon goût, selon ce qu'on voulait lui faire subir, mais jusqu'ici, rien de bien méchant. Hassan venait de constater par lui-même que même le moyen le plus basique de faire peur à quelqu'un fonctionnait étonnamment bien sur elle. La petite blonde ne s'en cachait, elle était facile à surprendre. Elle avait toujours été très impressionnable, une proie idéale pour des petites blagues de ce genre. Comme beaucoup d'autres, il soulignait le manque de crédibilité qu'il aurait si elle tentait de s'y mettre à son tour. Joli minois, c'est ainsi qu'il la décrivait. L'étudiante prenait ça pour un compliment, assez pour la faire sourire avec grande timidité. "Impossible, même." renchérit-elle en riant. "Il paraît que je ne suis pas vraiment crédible dans ces cas-là." On ne la prenait pas vraiment au sérieux, même énervée. Quoi que Joanne n'avait pas souvenir de s'être véritablement énervée. Il fallait vraiment en faire beaucoup pour atteindre son seuil de tolérance, peut-être même aller dans certains extrêmes, selon les circonstances. Elle expliquait rapidement l'absence de Sophia à ses côtés. Elle ignorait ce que signifiait le sourire qui étirait ses lèvres dès à la fin de sa phrase. Lui expliquait de son côté que Rhett ne faisait pas les mêmes études que lui, contrairement à Leilani. La fille avec qui il semblait être particulièrement proche, fait que Joanne avait constaté le soir de leur première rencontre. Elle se demandait bien s'il y avait quelque chose entre eux deux. Ils étaient très tactiles l'un envers l'autre. Joanne lui fit remarquer qu'elle les avait vu un peu plus tôt, et il s'avérait qu'Hassan aussi, de son côté. Comme elle aurait pu s'y attendre, Hassan l'incitait à venir vers eux. La jeune femme aurait pu grimacer, hausser les épaules en notant ainsi un certain malaise et lui dire qu'elle n'aurait jamais osé les approcher. L'effet de groupe l'impressionnait beaucoup trop et elle ne trouvait pas vraiment sa place. Joanne se contentait donc de sourire, craignant qu'il ne la trouve ridicule si elle venait à expliquer les raisons de ne pas les avoir approchés à ce moment là. Et justement, elle se disait que c'était peut-être l'unique occasion de passer du temps avec lui, juste un peu. Et il y avait cette idée qui venait de lui taverser l'esprit. Son discours était hésitant, peut-être même décousu par moment. Le regard de la jeune femme s'illumina lorsqu'il acceptait d'accompagner Joanne. "Great !" s'enthousiasma-t-elle à voix basse, les yeux plein d'étoiles. Seulement, elle comptait bien se débarrasser de ses affaires en passant par sa chambre avant d'aller se promener. Elle ignorait de quel type de rouge son visage s'était peint, mais elle savait qu'il était bien de cette couleur là lorsqu'il avait lancé une petit plaisanterie. Un brin paniquée, Joanne bégayait en espérant se faire disculper de cette fausse idée "Heu... Non, ce n'est vraiment pas mon intention..." bredouilla-t-elle en ne sachant plus trop où se mettre. Mais ce que dit Hassan ensuite la soulagea immédiatement. Elle se laissait volontiers aider par Hassan pour porter tous ses livres. Tout comme lui, elle récupérait ses lunettes de soleil dans son sac, éblouie par le moindre rayon de soleil. Après quoi, ils pouvaient tranquillement marcher jusqu'à l'Union College. "D'un côté, oui, de l'autre, pas vraiment." répondit-elle, avec un sourire timide. "J'adorerai visiter Brisbane, vraiment. C'est juste que j'aurais peur de me perdre et de ne plus retrouver mon chemin pour revenir ici, c'est plus ce côté là qui me bloque pas mal." Il savait déjà qu'elle était un désastre ambulant en orientation géographique, après tout. "Mais c'est plutôt avantageux d'avoir toutes les commodités à proximité, j'avoue. Il faudrait tout de même que je m'accorde des après-midis pour me familiariser, et aller au-delà des limites du campus." Joanne avait bien conscience qu'elle n'allait pas rester ici indéfiniment, alors autant prendre au plus tôt d'autres repères que ceux qu'elle commençait à avoir par ici. "Tu vis où, toi ? C'est loin d'ici ?" demanda-t-elle, intéressée. Il était facile de deviner qu'il ne vivait pas sur le campus, sinon il n'aurait pas fait la même remarque que précédemment. Lui-même semblait être particulièrement curieux par rapport aux études de Joanne. Ce qu'elle faisait voulait tout et rien dire, elle comprenait que lui n'y pigeait pas grand chose. Elle eut un sourire attendrissant. "Ce n'est pas bête." lui assura-t-elle avec douceur. Peut-être qu'Hassan cherchait tout simplement à la rendre plus loquace qu'elle ne l'avait été jusqu'à présent. "C'est... comment dire... J'étudies les oeuvres dans l'Histoire, ce qu'elles signifient par rapport à laquelle elle a été créée, en prenant en compte tous les aspects pouvant les affecter. La religion, la culture, le lieu, le contexte social et politique de l'époque, etc. On passe des heures devant un tableau ou une statue à se demander pourquoi l'artiste a voulu mettre en avant un détail en particulier." expliqua-t-elle. "Je sais pas si ça te paraît plus clair, dit comme ça." Elle rit nerveusement. "Si ça ne tenait qu'à moi, je n'aurais fait qu'histoire, mais j'ai changé d'avis en passant mon temps dans les musées. Ce que j'adore, c'est de voir à quel point toutes ces oeuvres, tous ces objets, font transmettre comme message. Ca me fascine de voir qu'autant de choses ont perduré pendant des centaines d'années, avec leur propre histoire à raconter. C'est grâce à ça qu'on en sait plus sur notre passé, sur l'Histoire." Elle haussa les épaules. "Tu ne voudrais pas aller avec moi visiter un musée, tu en aurais assez au bout d'un moment tellement j'y reste longtemps." dit-elle en riant. "Ca n'a rien à voir avec ce que tu fais, toi, je suppose." Deux univers assez différents, quoi qu'il y avait des liens entre eux, si on cherchait bien. "Ca débouche sur quoi, tes études ?" demanda-t-elle à son tour. "Je suppose qu'il n'y a pas tonne de métiers dans la géopolitique." Du moins, Joanne ne s'y connaissait pas suffisamment pour le savoir. Les deux étudiants finirent par arriver à l'internat, où Joanne le guida jusqu'à sa chambre. Elle était simple en soi. La pièce s'étendait plus sur la longueur, avec un lit d'un côté et un bureau surmontée d'une étagère de l'autre, et au fond, une grande fenêtre qui donnait sur le campus. Les salles de bain étaient collectives, mais bien équipées et nombreuses; en moyenne une salle de bains pour cinq étudiants. L'hygiène dans l'ensemble de l'internat était impeccable. La chambre de Joanne manquait encore un peu de décoration. Elle ne s'était pas vraiment donné le temps d'accrocher les photos de sa famille qu'elle avait emmené avec elle, et qui étaient restés dans un coin de son bureau depuis son arrivée. Il y avait également son bloc-notes et quelques stylos bien rangés posés dessus. Joanne était quelqu'un de plutôt ordonné, elle n'aimait pas trop le désordre. "Tu peux poser les livres sur le bureau, je les rangerai plus tard." dit-elle tout en récupérer un sac plus petit dans lequel elle mettait l'essentiel. "C'est toujours calme par ici, c'est agréable. Je reste déjà souvent travailler ici lorsqu'il y a des jours où je peine un peu à me concentrer. Quand on est dehors, j'ai juste envie de m'allonger dans l'herbe ou d'aller me promener, mais avec Sophia, on se motive l'une l'autre." expliqua-t-elle avec un sourire. "Tu peux laisser des affaires ici et les récupérer un peu plus tard si tu veux, si ton sac est trop lourd." lui proposa-t-elle alors qu'ils étaient sur le point de quitter sa chambre.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, le coeur en vrac, on ne l'y reprendra plus
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-10 ans @ logan city rugby team
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 10234 POINTS : 550

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2001 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ fumeur occasionnel
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2 ☆ carlisle ☆ kelly #23e mi-tempstadassannyyasmine #12lazarusjamie #5blazemariannaleenamia #2tad (13/12)

FLASHBACKS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : priam #3 ☆ edward (crémaillère) ☆ edgerton ☆ isaac ☆ clara #2
RPs TERMINÉS :

2018joanne #14

2017clara #1kelly #1ginny #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannah #1yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Sam 21 Oct - 17:00



C’était un peu une aubaine pour lui, de pouvoir croiser Joanne dans un environnement neutre, et par neutre il entendait loin des yeux et des oreilles de sa rouquine de copine, qui aussi mordante soit-elle donnait à Hassan l’impression de devoir constamment de défendre de dieu sait quoi. De sa propre personnalité, presque, une sensation forcément peu agréable pour le brun plutôt habitué à se lier facilement aux autres et à laisser son aisance pour le contact humain faire le gros du travail. Sans autre plan que celui d’engager la conversation avec la blonde et de se laisser porter par ce qu’il en découlerait, l’étudiant avait néanmoins accueilli avec une certaine satisfaction la proposition de Joanne d’aller boire un café – un chocolat, peu importe – sans y voir le moindre sous-entendu, mais n’avait pas résisté à l’envie de la taquiner tandis qu’elle réclamait la possibilité de passer dans un premier temps par sa chambre pour qu’elle y dépose ses affaires. « Heu … Non, ce n’est vraiment pas mon intention … » s’était-elle d’ailleurs empressée de bégayer tandis que le rouge lui montait aux joues et arrachait à Hassan un éclat de rire attendri. Ça ne semblait pas vraiment être son fort, le second degré, de quoi attiser un peu plus la curiosité du brun pour qui l’utiliser était pratiquement une seconde nature. La rassurant rapidement quant au fait qu’il ne s’agissait que d’une taquinerie de sa part, il s’était finalement proposer de prendre une partie de ses livres pour la décharger et tous les deux avaient quitté la bibliothèque vers une programme probablement un peu moins studieux ; Même la météo semblait tout faire pour persuader les élèves de ne pas s’enfermer trop longtemps, et l’été avait du mal à céder sa place à l’automne. Lunettes de soleil posées sur le nez Hassan avait à nouveau songé pensif aux avantages indéniables qu’il y avait à vivre à proximité du campus « D’un côté, oui, de l’autre, pas vraiment. » lui avait pourtant assuré Joanne lorsqu’il avait partagé son point de vue « J’adorerais visiter Brisbane, vraiment. C’est juste que j’aurais peur de me perdre et de ne plus retrouver mon chemin pour revenir ici, c’est plus ce côté-là qui me bloque pas mal. » Et Sophia, dans sa grande tendance à vouloir prendre les commandes, ne liui avait encore jamais proposé de lui faire visiter le coin ? « Mais c’est plutôt avantageux d’avoir toutes les commodités à proximité, j’avoue. Il faudrait tout de même que je m’accorde des après-midis pour me familiariser, et aller au-delà des limites du campus. » avait-elle malgré tout ajouté avec un brin de détermination, avant de le questionner à son tour « Tu vis où, toi ? C’est loin d’ici ? » Tout dépendait ce qu’on appelait loin, après tout il parlait à quelqu’un qui avait traversé l’intégralité du continent pour faire ses études. « Logan City, c’est la banlieue sud de Brisbane. Je partage un appart’ avec mon frère. » Ce qui n’était pas une partie de plaisir tous les jours en ce moment, qu’on se le dise, mais ça il ne risquait pas d’en faire mention. « Mais c’est dommage de te priver de visiter un peu le coin par simple crainte de te perdre, y’a plein de choses à voir dans les environs. Et puis si tu te perds tu trouveras toujours quelqu’un à qui demander ton chemin. » Et retrouver le chemin de l’université n’était probablement pas le plus difficile, considérant le fait qu’elle se trouvait littéralement au cœur de la ville. « Enfin du coup, si t’as besoin d’un guide touristique à l’occasion, tu sais où me trouver. » Esquissant un sourire, il avait laissé de côté le clin d’œil qui aurait habituellement suivi pour être certain qu’elle comprenne qu’il était sérieux et qu’il ne s’agissait pas d’une proposition en l’air. Non seulement une occasion supplémentaire de passer un peu de temps avec la jeune femme n’était pas pour lui déplaire, mais Hassan avait un tel attachement à cette ville qu’il ne loupait jamais une occasion d’en faire découvrir les recoins à ceux qui la découvraient à peine ; À se demander pourquoi l’office du tourisme de la ville ne l’avait pas encore recruté.

Le regard dérivant un instant sur les livres que lui avait confié la jeune femme, le brun avait osé la questionner sur ce en quoi consistaient précisément ses études, avec seulement peut-être la crainte que la question lui paraisse vexante ou ne le fasse passer pour un ignare. « Ce n’est pas bête. » lui avait-elle alors assuré d’un ton calme avant d’expliquer « C’est … Comment dire … J’étudies les œuvres dans l’Histoire, ce qu’elles signifient par rapport à l’époque à laquelle elles ont été créées, en prenant en compte tous les aspects pouvant les affecter. La religion, la culture, le contexte social et politique de l’époque, etc. On passe des heures devant un tableau ou une statue à se demander pourquoi l’artiste a voulu mettre en avant un détail en particulier. » Marquant une pause, elle avait demandé, incertaine « Je ne sais pas si c’est plus clair, dit comme ça ? » Il avait hoché la tête pour lui signifier que si, ça l’était un peu plus. Cela faisait en fait simplement partie de ces domaines d’études où on oubliait facilement qu’il y avait des experts, des gens dont c’était véritablement le métier, le quotidien. « Si ça ne tenait qu’à moi, je n’aurais fait qu’Histoire, mais j’ai changé d’avis en passant mon temps dans les musées. Ce que j’adore, c’est de voir à quel point toutes ces œuvres, tous ces objets, font transmettre comme un message. Ca me fascine de savoir qu’autant de choses ont perduré pendant des centaines d’années, avec leur propre histoire à raconter. C’est grâce à ça qu’on en sait plus sur notre passé, sur l’Histoire. » Songeuse, elle avait esquissé un vague sourire, et assuré d’un ton catégorique « Tu ne voudrais pas aller avec moi visiter un musée, tu en aurais assez au bout d’un moment tellement j’y reste longtemps. » Esquissant un sourire, il avait dodeliné la tête avec indécision « Je ne sais pas, ça peut avoir ses avantages de faire un musée avec son propre guide personnel. Tu me mets au défi ? » Et là, finalement, le clin d’œil était venu, et avec lui le regard résolument espiègle du brun avant que Joanne ne lui renvoie la balle en le questionnant sur ses propres études. « Ça n’a rien à voir avec ce que tu fais toi, je suppose. Ça débouche sur quoi, tes études ? Je suppose qu’il n’y a pas tonne de métiers dans la géopolitique. » C’était plus ou moins ce que Fatima et Amjad avaient commenté à propos de ses études également, Hassan aussi avide de détromper Joanne à ce sujet qu’il avait pu l’être avec eux. « En fait il y en a plus qu’on ne le pense. On peut trouver du boulot au sein d’ONG, d’organisations internationales comme l’ONU, l’UNICEF, l’OMS et d’autres, dans la presse, l’enseignement … C’est assez vaste. Tout dépend dans quoi on se spécialise et vers quoi on décide de se tourner. » C'était aussi une chose qui lui plaisait dans son domaine d'études, il y avait presque autant de branches et de sous-branches que de possibilités de métiers. « Et on a énormément de cours d'histoire les premières années du cursus, alors tu vois ça a moins rien à voir avec tes études que tu ne le penses. » Marquant une pause, un détail lui avait soudainement sauté aux yeux et fait remarquer « Mais j'ai pas le souvenir de t'avoir dit quelles études je faisais, maintenant que j'y pense … » Elle semblait bien renseignée, malgré tout.

Finalement arrivés à la résidence universitaire de la jeune femme, Hassan avait presque eu le réflexe de s'arrêter au premier étage par habitude, mais la blonde avait continué jusqu'aux escaliers suivants et il l'avait donc laissée passer devant pour ouvrir la marche. La chambre de Joanne était sur le même modèle que le reste des chambres du bâtiment, le brun notant seulement l'absence de salle de bain individuelle réservées généralement aux élèves d'années supérieures. Pas vraiment de décoration, non plus, sans qu'il ne sache bien s'il fallait mettre ça sur le compte de l'année scolaire qui débutait ou simplement d'un goût de la jeune femme pour le minimalisme. « Tu peux poser les livres sur le bureau, je les rangerai plus tard. » avait-elle en tout cas indiqué, Hassan exécutant sa demande. « C'est toujours calme par ici, c'est agréable. Je reste déjà souvent travailler ici lorsqu'il y a des jours où je peine un peu à me concentrer. Quand on est dehors, j'ai juste envie de m'allonger dans l'herbe ou d'aller me promener, mais avec Sophia, on se motive l'une l'autre. » S'appuyant contre le mur en croisant les bras tandis qu'elle changeait de sac, il avait commenté « Tu verrais la résidence de Rhett et Andrea, c'est le jour et la nuit comparé à ici, c'est calme uniquement la journée quand les gens sont – supposément – en cours. Même si l'ambiance est sympa aussi, c'est convivial. Ici c'est plus studieux. » Raison pour laquelle lorsqu'ils décidaient de réviser ensemble et d'éviter la bibliothèque prise d'assaut en période d'examens, Leilani et Hassan venaient travailler ici ; C'était aussi plus calme que l'immeuble où vivait le brun. Alors qu'ils s'apprêtaient à ressortir Joanne lui avait suggéré « Tu peux laisser des affaires ici et les récupérer un peu plus tard si tu veux, si ton sac est trop lourd. » Considérant l'idée un instant il avait acquiescé, et décidé de carrément laisser son sac ici, récupérant simplement son portefeuille pour le ranger dans la poche arrière de son jean. De retour dehors, il avait annoncé « Allez, je te suis. » d'un ton enjoué, bien décidé à la laisser faire appel à ses souvenirs et à ce qu'elle possédait de sens de l'orientation pour les amener au café précédemment évoqué. « Y'a qu'un bar et deux cafés sur le campus si ça peut te rassurer, ça limite les possibilités de se tromper. » Bar qu'Hassan et le reste de son petit groupe avaient fini par délaisser un peu pour ceux du centre-ville, mais qui restait une bonne solution de repli si l'on n'avait pas envie de s'aventurer trop loin et de tester les transports noctiliens.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Sam 21 Oct - 18:14



maybe two is better than one
I remember what you wore on the first day. You came into my life and I thought hey, you know, this could be something


Prenant donc le chemin de l'Union College, Hassan et Joanne faisaient un peu plus ample connaissance. Ils ne se précipitaient pas sur l'un l'autre non plus à poser une tonne de questions mais il semblait qu'une curiosité partagée ne s'éveille entre eux. Ils ne se demandaient pas non plus leur couleur préférée, ils trouvaient d'autres sujets de conversation qui leur permettaient d'en savoir un peu plus. Ainsi, le brun pouvait remarquer que Joanne craignait quelque peu de s'aventurer toute seule dans Brisbane, même si l'envie ne manquait pas. De son côté, la jeune femme apprenait qu'il habitait dans un autre quartier, vivant en colocation avec son frère. "Ca va, ce n'est pas trop dur de devoir faire le trajet tous les jours ?" lui demanda-t-elle, quelque peu soucieuse. Elle n'avait aucune idée de la distance qu'il y avait entre le campus et cet appartement, mais dans tous les cas, on devait y perdre beaucoup de temps. Hassan l'invitait à ce qu'elle ose un peu sortir de sa zone de confort. Nul doute que Joanne adorerait Brisbane, mais elle était loin de se douter qu'elle l'aimerait bien plus que sa ville natale. Et c'était tout naturellement qu'Hassan lui proposait de la lui faire découvrir. "Vraiment ?" lui demanda-t-elle, comme pour être sûre d'avoir bien compris, le visage illuminé d'un large sourire. "C'était aussi l'intention de Sophia mais je pense qu'elle me montrera surtout les boutiques qu'elle préfère où les bons plans niveau restaurant." Manger et acheter, ça se résumait. "Mais j'adorerai faire une visite plus touristique sinon, faire mon propre avis et trouver mes propres repères." Cette suggestion l'enchantait beaucoup, en tout cas. "Mais... Le plus dur sera peut-être de trouver un moment où nous serons tous les deux disponibles, ça ne va pas être évident." dit-elle en faisant un peu la moue. Il suffisait de constater le temps qu'ils prenaient à chaque fois pour se revoir. Non pas qu'ils étaient déjà des amis extrêmement proches, mais la petite blonde appréciait énormément la compagnie du brun, et chaque opportunité était bonne à prendre, selon elle. Il lui fallait refaire son cercle d'amis, même s'il fallait qu'il soit aussi restreint que celui qu'elle avait au lycée, tout était à refaire, ici. Donc chaque occasion, chaque prétexte était bon à prendre. Joanne donnait ensuite de plus amples détails sur ses études, l'intitulé n'ayant pas été très clair pour l'étudiant. Joanne tentait d'être aussi claire que possible. "Tu vois ça comme un défi, de m'avoir comme guide dans un musée ?" demanda-t-elle en riant, bien amusée par cette suggestion. "Eh bien, je ne sais pas, est-ce que tu t'en sens capable ?" Impossible pour Joanne de lui faire retirer ce sourire de ces lèvres. Au tour d'Hassan d'en dire un peu plus sur ses cours, révélant ainsi à Joanne les nombreux débouchés possibles. Elle en était impressionnée d'ailleurs et cela se lisait aisément sur son visage. A vrai dire, on lisait en elle comme dans un livre ouvert, elle avait toujours peiné à dissimuler ses émotions. "Et toi, tu sais vers où tu veux aller, du coup ?" lui demanda-t-elle, curieuse de savoir quel métier il exercerait d'ici quelques années. "La première année est assez uniforme, mais il y a possibilité d'aiguiller un peu les cours par la suite, et j'aimerais beaucoup faire de l'histoire, en plus." Tout ce que Joanne aimait, en somme. Elle rit nerveusement après qu'il ait constaté qu'il ne lui avait alors jamais divulgué ses études jusqu'ici. "C'est Leilani qui nous l'a dit, on l'a croisé un matin au petit-déjeuner à la cafet' de l'internat. Elle a fait le tour de votre... groupe concernant les études, mais j'avoue ne pas avoir tout retenu." dit-elle avec un rire nerveux. Elle se perdait toujours avec certains prénoms des amis du brun, alors s'il fallait en plus enregistrer les études de chacun, Joanne se s'en sortirait jamais. Arrivés dans la chambre de Joanne, celle-ci se débarrassait de tout ce dont elle n'aurait plus besoin pour la petite sortie improvisée qui venait de s'organiser. "C'est ce que recherchaient mes parents, justement. Ils ne sont pas dupes, ils savent ce que c'est, les années universitaires, et ils sont quand même assez exigents. C'est l'Union College qui les a le plus convaincu, du coup." expliqua-t-elle avec un sourire. "Au moins pour cette année, ensuite, on verra bien comment les choses vont se présenter. Mais sûrement en deuxième année aussi. J'ai déjà le sommeil assez léger, alors s'il y avait du boucan toute la nuit, je ne m'en sortirai jamais." Joanne riait. Une fois prête, elle proposait à Hassan de laisser son sac dans la chambre s'il le désirait, et il accepta volontiers. Il était aussi bien déterminé de laisser la petite blonde se débrouiller un petit peu pour retrouver le café qu'elle avait repéré. "A tes risques et périls." dit-elle alors, un brin amusée. "Il faut juste que je revienne un peu sur mes pas." dit-elle en entamant la marche. Joanne s'efforçait de trouver des points de repère, de mémoriser un maximum de choses pour se repérer dans l'espace mais c'était loin d'être une tâche évidente pour elle. "Et pas de moquerie si je nous fais faire un énorme détour." ajouta-t-elle en riant. Durant leur marche, la jeune femme pointait parfois discrètement du doigt des éléments qu'elle avait déjà repéré préalablement – c'est que ça commençait à rentrer ! Elle n'était alors pas de plus bavardes, tenant vraiment à retrouver ce café. Il y avait quelques carrefours où elle hésitait longuement à tourner à gauche ou à droite, et des doutes sur le fait d'avoir pris la rue d'avant ou la rue d'après, mais il semblerait que ses repères ne lui avaient pas fait défaut qu'elle avait enfin retrouvé le café. "Le voilà ! Je me souviens surtout du large choix de pâtisserie qu'ils ont, on peut même le deviner de loin." s'exclama-t-elle d'un air largement satisfait. Elle joignit ses mains devant son visage. "J'avoue que je m'impressionne. Ca n'arrive pas tous les jours." admit-elle en riant. "Tu assistes là à un jour assez exceptionnel, jamais je n'aurais pensé pouvoir le retrouver. Mon chocolat chaud est largement mérité." estima-t-elle avec exagération, en croisant les bras avec une mine bien fière qui ne lui ressemblait pas vraiment. Elle finit par laissé échapper un rire avant de l'inviter à s'approcher du café pour s'y installer. Malheureusement, en y entrant, il était facile de constater que le café était plein. Joanne était un peu déçue, elle se réjouissait tellement de s'installer, de boire une boisson chaude tout en discutant avec Hassan. "Je ne vois pas de place..." souffla-t-elle, un brin dépitée. "On peut peut-être attendre un petit peu qu'une table se libère ? Et sinon, se rabattre sur le deuxième café dont tu parlais tout à l'heure ?" Elle le regardait d'un air interrogateur. La jeune femme réalisait qu'elle passait véritablement un bon moment en étant juste avec lui, sans avoir d'autres personnes aux alentours qui puissent perturber leurs discussions. Elle ne voudrait pas que cet instant ne soit écourté à cause d'un salon de thé particulièrement plein. Elle réalisait que, même en ne le connaissant pas tant que ça, elle s'attachait déjà bien à lui.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, le coeur en vrac, on ne l'y reprendra plus
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-10 ans @ logan city rugby team
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 10234 POINTS : 550

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2001 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ fumeur occasionnel
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2 ☆ carlisle ☆ kelly #23e mi-tempstadassannyyasmine #12lazarusjamie #5blazemariannaleenamia #2tad (13/12)

FLASHBACKS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : priam #3 ☆ edward (crémaillère) ☆ edgerton ☆ isaac ☆ clara #2
RPs TERMINÉS :

2018joanne #14

2017clara #1kelly #1ginny #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannah #1yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Ven 10 Nov - 0:13



Certains jours l’idée lui faisait un peu envie, lorsqu’il passait clandestinement la nuit dans le dortoir de Rhett et Andrea ou bien dans la chambre de Leilani, il ne pouvait nier que vivre sur le campus avait ses avantages. Mais en définitive le brun n’échangerait probablement sa place pour rien au monde si la possibilité lui en était sérieusement offerte, la colocation avec son frère n’était certes pas tout le temps facile, particulièrement depuis quelques mois, mais depuis les désormais huit ans que les deux hommes vivaient ensemble ils avaient chacun leurs habitudes et Hassan s’était attaché aux siennes. Et puis, il aimait l’idée de n’avoir jamais les Khadji très loin. « Ça va, ce n’est pas trop dur de devoir faire le trajet tous les jours ? » s’était malgré tout renseignée Joanne, l’air un peu dubitative quant à la viabilité de cette solution. Haussant les épaules il lui avait assuré « On s’y fait. J’ai le temps de potasser mes cours dans le train, ou de rattraper un peu de sommeil, c’est selon. » Affichant un léger sourire il avait fini par ajouter « Ça m’arrive de dormir sur le campus. Les veilles d’examens, ou certains soirs où je dois rester dans le coin jusque tard … J’me débrouille. » Oh il était parfaitement au courant que la plupart des résidences étudiantes du campus interdisaient aux étudiants extérieurs de dormir sur place, mais enfin, ce qui ne se savait pas ne pouvait pas faire de mal. Reste qu’à l’opposé de lui qui traversait la ville de long en large presque quotidiennement, la blonde avouait de son côté ne pas vraiment avoir pris le temps – ou le risque – de s’aventurer beaucoup en dehors des limites du campus depuis son arrivée en ville. Fâcheux selon Hassan, dont l’attachement à cette ville en faisait à la fois un fervent défenseur et un guide hors-pair. « Vraiment ? » avait d’ailleurs demandé Joanne tandis qu’il proposait sans avoir besoin d’y réfléchir de lui faire visiter les environs si l’occasion se présentait « C’était aussi l’intention de Sophia mais je pense qu’elle me montrera surtout les boutiques qu’elle préfère ou les bons plans niveaux restaurants. Mais j’adorerais faire une visite plus touristique sinon, faire mon propre avis et trouver mes propres repères … » L’idée semblait la laisser pensive, voir rêveuse. « Mais … Le plus dur sera peut-être de trouver un moment où nous seront tous les deux disponibles, ça ne va pas être évident. » Particulièrement si sa copine continuait d’être aussi collante et déterminée à lui faire subir un interrogatoire à chaque fois qu’elle croisait sa route, avait-il automatiquement pensé sans prendre le risque de faire la remarque à voix haute. « C’est qu’une question d’organisation, ça. On s’arrangera. » avait-il assuré avec enthousiasme, l’esprit déjà en ébullition quant aux endroits qui seraient de nature à intéresser la jeune femme le moment venu. L’intérêt pour les musées était par exemple à noter dans un coin de sa tête, quand bien même Joanne semblait persuadée qu’il ne ferait pas une bonne affaire en fréquentant un musée en sa compagnie « Tu vois ça comme un défi, de m’avoir comme guide dans un musée ? » Le premier degré, c’est vrai. « Eh bien, je ne sais pas, est-ce que tu t’en sens capable ? » Réajustant ses lunettes de soleil sur son nez avec un brin de théâtralité, il avait assuré « Je suis tout-terrain, t’inquiète. » avant de laisser échapper un rire.

L’ayant laissée lui expliquer un peu plus en détails en quoi consistait ses études, le brun s’était prêté de bon cœur au jeu des questions-réponses lorsqu’était venu son tour d’en dire un peu plus sur son domaine d’études. La machine était bien rôdée, et lui habitué à devoir expliquer à quoi pouvait bien servir le diplôme vers lequel il avait décidé de se tourner ; Au prix des études supérieures, la rengaine « à quoi va te servir ton diplôme ? » était habituelle, bien que souvent cantonnée aux générations plus âgées. « Et toi, tu sais vers où tu veux aller, du coup ? » lui avait d’ailleurs demandé la jeune femme après qu’il ait fait un rapide topo des carrières auxquelles menaient sa branche. « J’ai pas encore vraiment décidé … J’ai fait un stage à la CPS à Nouméa l’été dernier, c’était chouette. Mais je crois que j’aimerais beaucoup travailler pour l’ONU. » Mais il n’y était pas encore, et Hassan était plutôt du genre à prendre chaque étape au fur et à mesure plutôt qu’à faire des plans sur la comète. On ne savait jamais quel imprévu pouvait venir se mettre au travers de la route. « La première année est assez uniforme. » avait de son côté repris Joanne tandis qu’il faisait un parallèle sur leurs études, pourtant pas vraiment compatibles au premier abord. « Mais il y a possibilité d’aiguiller un peu les cours par la suite, et j’aimerais beaucoup faire de l’histoire, en plus. » Mais réalisant après coup qu’il ne se souvenait même pas avoir déjà mentionné ses études auprès de la blonde, le jeune homme n’avait pu retenir le brin de curiosité que provoquait l’idée qu’elle se soit renseignée à son sujet. « C’est Leilani qui nous l’a dit. » avait-elle expliqué, Hassan presque déçu que cela ne soit que ça « On l’a croisée un matin au petit déjeuner à la cafèt’ de l’internat. Elle a fait le tour de votre … groupe concernant les études, mais j’avoue ne pas avoir tout retenu. » Esquissant un sourire compatissant – lui-même peinait toujours à retenir l’intitulé de trois kilomètres de long du diplôme de Marian, à vrai dire – il s’était laissé guider jusqu’à l’étage où logeait Joanne, la chambre de la jeune femme lui évoquant un mélange incongru de déjà-vu et d’inconnu. La faute à la résidence qui ne lui était pas inconnue non plus « C’est ce que recherchaient mes parents, justement. » lui avait d’ailleurs confié Joanne lorsqu’il avait évoqué le côté assez studieux des environs, comparé à celle où Rhett et Andrea vivaient. « Ils ne sont pas dupes, ils savent ce que c’est, les années universitaires, et ils sont quand même assez exigeants. C’est l’Union College qui les a le plus convaincus, du coup. Au moins pour cette année, ensuite, on verra comment les choses vont se présenter. Mais sûrement en deuxième année aussi. J’ai déjà le sommeil assez léger, alors s’il y avait du boucan toute la nuit, je ne m’en sortirais jamais. » Esquissant un sourire, Hassan n’avait pas fait de commentaire supplémentaire, toujours un peu entre deux eaux face à ces étudiants dont les parents étaient – au moins en partie – décisionnaires dans leurs études, sans savoir s'il les enviait ou s'il les plaignait.

Laissant là son sac à dos, puisque Joanne le proposait et qu’il devait de toute manière repasser par la résidence plus tard dans la soirée, Hassan avait laissé la jeune femme reprendre la tête dans l’espoir qu’elle retrouve son chemin « A tes risques et périls. » Relevant néanmoins le défi, Joanne observait les environs avec concentration et avait fini par prétexter « Il faut juste que je revienne un peu sur mes pas. » avant de s’exécuter. « Et pas de moquerie si je nous fais faire un énorme détour. » Levant les mains en signe de totale innocence, le brun s’était laissé guider à travers les allées du campus sans chercher à récupérer l’ouverture de la marche, mais indiquant de temps à autre un endroit qui pouvait être d’intérêt pour la blonde : librairie, théâtre, poste de secours, etc. Un gros quart d’heure plus tard ils étaient finalement arrivés à destination, non sans un léger détour qu’Hassan avait préféré ne pas mentionner « Le voilà ! Je me souviens surtout du large choix de pâtisseries qu’ils ont, on peut même le deviner de loin. » La satisfaction de la jeune femme néanmoins semblait être ailleurs, tandis qu’elle affirmait « J’avoue que je m’impressionne. Ça n’arrive pas tous les jours. Tu assistes là à un jour assez exceptionnel, jamais je n’aurais pensé le retrouver. Mon chocolat chaud est largement mérité. » Laissant échapper un léger rire, Hassan avant secoué la tête avec optimisme « Tu vois, c’était pas si difficile en fin de compte. » et tous les deux s’étaient dirigés vers la terrasse qui longeait la vitrine du Wordsmith. Malheureusement pour eux la fin d’après-midi clémente avait donné la même idée à bon nombre d’autres étudiants et outre la file d’attente au comptoir toutes les tables semblaient occupées, tant à l’intérieur qu’en terrasse. « Je ne vois pas de place … On peut peut-être attendre un petit peu qu’une place se libère ? Et sinon, se rabattre sur le deuxième café dont tu parlais tout à l’heure ? » Considérant l’idée une seconde ou deux, Hassan avait dodeliné la tête ave dubitation « Le deuxième risque d’être pris d’assaut aussi … Mais viens, on va prendre à emporter, je sais où on pourra aller se poser. » Arrivés au comptoir après un peu d’attente, ils avaient coupé la poire en deux, Joanne insistant pour offrir la boisson au brun et ce dernier acceptant à condition d’offrir en échange la part de gâteau, le biscuit ou le quoi que ce soit d’autre qui ferait envie à la jeune femme. Leurs goûters respectifs sous le bras, Hassan avait cette fois-ci ouvert la marche, les faisant bientôt quitter la rue pour s'engager sur un chemin piéton bordé d'arbres « C'est des jacarandas. Le campus en est rempli, au printemps ils font des fleurs violettes, ça donne l'impression d'étudier dans un jardin exotique. » avait-il alors expliqué avec un sourire aux lèvres. C'était l'une des particularités du campus de l'UQ. Ils avaient finalement atteint la passerelle qui traversait l'un des deux lacs du campus, bordée de chaque côté par des nénuphars et d'autres plantes aquatiques, et une fois sur l'autre rive ils avaient pu trouver sans mal un coin d'herbe sur lequel s'installer, le soleil de la fin d'après-midi ne tapant même plus assez fort pour que chercher l'ombre soit indispensable. « J'aime bien traîner ici … on a l'impression de ne plus être à Brisbane. » avait-il finalement confié d'un air pensif. Pas de bruit de circulation, pas même de véhicules à vrai dire si ce n'était quelques vélos, le lac principal et ses environs ressemblaient à un petit havre de paix au milieu du campus. Rien d'étonnant au fait que, en fin d'année scolaire particulièrement, une partie des élèves délaissent un peu trop les salles de classe pour préférer venir profiter de la transition printemps-été au bord de l'eau. « On trinque à ton premier succès question sens de l'orientation ? » Parce qu'au fond qui avait décrété qu'on ne pouvait pas trinquer avec un chocolat chaud et un café glacé ? Personne, exactement. « Et à ce tête-à-tête sans les chamailleries de Rhett et Sophia. » La suggestion s'était accompagnée d'un sourire en coin, mais avec Hassan se gardant bien de faire remarquer que le tête-à-tête en question bénéficiait aussi de l'absence de sarcasme de la rousse.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Dim 12 Nov - 16:51



maybe two is better than one
I remember what you wore on the first day. You came into my life and I thought hey, you know, this could be something


Hassan n'avait pas attendu bien longtemps avant de lui proposer de lui faire visiter Brisbane comme il se dit. Etre le guide d'une petite touriste blonde avec un sens de l'orientation déplorable semblait être dans ses corses et il avait proposé cette solution en toute spontanéité. Joanne avait senti son coeur s'emballer, on ne peut plus enthousiaste à l'idée de savoir qu'ils se prévoyaient cette ou ces petites sorties ensemble et le brun semblait déterminé à le faire, au point d'être persuadé de trouver des créneaux horaires sur lesquels ils pourraient se retrouver. A ce moment là, impossible pour Joanne de se défaire de sa gentillesse, du fait qu'il accepte de passer un peu de temps avec elle pour lui montrer tous les atouts de la ville dans laquelle elle venait de débarquer. Son optimisme, son entrain, son esprit quelque peu joueur, toutes ces choses faisaient sourire la jeune femme. Lorsqu'il riait, elle riait avec lui. A vrai dire, Joanne se surprenait d'être aussi à l'aise seule, en compagnie d'un garçon. Elle imaginait déjà Reever pester et mettre les barrières afin qu'Hassan ne l'approche pas davantage. C'était ce qu'il faisait tout le temps, après tout, durant les années lycée. Elle comprenait qu'il avait toujours cherché à la protéger et elle ne s'en plaignait pas. Mais elle reconnaissait qu'avoir désormais un peu plus de liberté de parler à qui bon lui semble était une aubaine, bien que Sophia semblait avoir pris le flambeau pour limiter les conversations avec certaines personnes. Sauf que là, elle n'était tout simplement pas là pour empêcher quoi que ce soit. Durant leur marche, les deux étudiants discutaient chacun de leurs études, des éventuels débouchés. D'ailleurs, Hassan semblait encore quelque peu indécis quant à son futur métier. "L'ONU ?!" répéta-t-elle d'un ton particulièrement impressionné, avec un large sourire. "Ca serait génial si tu y parvenais." ajouta-t-elle d'un ton encourageant avant qu'ils ne gagnent sa chambre. Ils avaient repris la route donc en direction du café que Joanne avait repéré, espérant ne pas avoir droit à quelques moqueries sur son sens de l'orientation. La marche fut plus utile qu'il n'y paraissait. Grâce à Hassan, la petite blonde avait pu repérer quelques endroits auxquels elle pourrait se rendre lorsqu'elle en aurait besoin. Certes, cela faisait beaucoup d'endroits à elle à enregistrer d'un coup, mais au moins, elle savait qu'il y avait tel ou tel commodité à proximité. "Plus difficile qu'il n'y paraît quand même." dit-elle avec un rire nerveux une fois que Joanne avait retrouvé le café qu'elle avait repéré. Mais l'enthousiasme disparut rapidement lorsqu'elle avait constaté à quel point il était bondé. Joanne avait suggéré de se rendre au deuxième, mais l'idée ne semblait pas convaincre le brun, qui lui avait proposé en retour de prendre ce qu'il fallait à emporter. Après avoir bataillé pour savoir qui payait quoi, ils avaient fini par sortir de là les mains bien chargées. L'étudiante suivait donc le brun là où il comptait l'emmener. Durant leur marche, Hassan se plongeait déjà un petit peu dans son rôle de guide en parlant des arbres présents sur le campus. "J'ai hâte de voir ces arbres en fleurs." dit-elle alors d'un air émerveillé, prenant le temps d'admirer le chemin qu'ils empruntaient. C'était calme, paisible, elle aimait déjà beaucoup cet endroit. Joanne espérait pouvoir le retrouver d'elle-même un autre jour, mais elle avait la tête bien trop ailleurs pour avoir pris le temps de prendre quelques repères. Hassan confessait qu'il aimait beaucoup se rendre ici, et elle comprenait pourquoi sans mal. Ils finirent pas s'installer dans l'herbe et Joanne prenait le temps d'admirer le paysage qui s'offrait à eux. "C'est magnifique." souffla-t-elle d'un air totalement rêveur et émerveillé. "Tu risque de m"y voir traîner aussi de temps en temps désormais." confia-t-elle avec un rire nerveux. "Encore faudrait-il que je le retrouver, mais ce doit être le genre d'endroits qui doit être beau en toute saison." Les couleurs changeaient, l'ambiance était à chaque fois différente, mais Joanne savait que cet endroit regorgeait de beauté en tout temps. Elle récupéra de gobelets afin de trinquer avec lui, en riant d'un air amusé. "C'est la première fois qu'on veut trinquer pour ça, même si ça relève de l'exploit pour moi." dit-elle en riant. Mais elle se prêtait au jeu. Certes, le tintement ne valait pas celui de deux flûtes de champagnes, mais on faisait sans, et Joanne savait très bien s'en contenter. "Mais surtout à ce tête-à-tête, oui." Ca arrangeait bien la jeune femme à vrai dire. De pouvoir passer un peu de temps avec lui sans que Sophia ne tienne à surveiller ses arrières et sans que Rhett ne vienne glisser une quelconque plaisanterie. Joanne tentait de boire une gorgée de chocolat chaud et grimaça rapidement tant il était encore chaud. Elle le déposa dans l'herbe. "Beaucoup trop chaud." dit-elle en agitant un peu ses mains à cause de la douleur générée par la petite brûlure sur sa langue. C'était tout elle, d'attendre qu'un thé ou qu'un chocolat chaud soit quasiment tiède pour qu'elle puisse le boire. Elle rit, avant de reprendre. "C'est vrai qu'ils ne peuvent pas s'empêcher de se chamailler constamment, je ne sais pas comment ils font." A se taquiner sans cesse alors qu'ils se connaissaient à peine. "Ils font la conversation pour nous quatre." Joanne rit. C'était assez vrai, en soi. Au fond, ça n'avait jamais gêné la blonde d'être quelque peu en arrière-plan. Elle n'était pas celle qui enchérissait une conversation, mais elle était toujours attentive à ce qui se racontait. Mais là, avec Hassan, c'était un peu différent. Elle voulait discuter avec lui, apprendre un peu à le connaître. C'était apparemment l'occasion rêvé, sans avoir Rhett et Sophia dans les parages. "Tu disais que tu habitais avec ton frère, il fait aussi ses études ici ?" lui demanda-t-elle, bien curieuse d'en savoir un peu plus sur Hassan et ses proches. "C'est pas trop difficile de cohabiter avec son frère ?" Joanne avait toujours peiné à trouver des sujets de conversation, savoir quoi dire pour en apprendre plus sur quelqu'un dans la mesure où ce n'était pas vraiment ce qu'elle faisait d'habitude. Et il fallait admettre qu'elle se perdait aisément dans le regard du brun. "J'ai un peu de mal à m'imaginer vivre avec mon frère et ma soeur, je ne pense pas qu'ils me laisseraient aller dehors." plaisanta-t-elle en riant. Elle passait sa main sur l'herbe, qui venait chatouiller la paume de sa main. "Mais je suppose que ça doit avoir ses avantages." Elle haussa les épaules. Lorsqu'elle le regardait, Joanne ne pouvait pas s'empêcher de sourire avec une certaine timidité. Il y avait parfois des moments assez silencieux, mais ça ne la dérangeait pas, étrangement. "J'ai hâte que nous trouvions un moment pour visiter Brisbane, cette perspective me réjouit vraiment." Elle trouvait qu'il était digne de confiance et elle voulait passer davantage de temps avec lui. Pas avec ses amis, ou en présence de Rhett ou Sophia. Elle s'effaçait très rapidement en présence des autres. "J'espère qu'il y a quelque part un pâtissier français. Ca ferait un excellent bon point pour Brisbane." dit-elle en tendant ses jambes dénudées sur l'herbe, sa robe recouvrant la moitié de ses cuisses. "Il y en a un à Perth, ses viennoiseries sont à tomber. J'ai toujours été curieuse de la gastronomie française, et là ils ont gagné des points. Certains desserts sont loin d'être diététiques, mais qu'est-ce que c'est bon." dit-elle en riant. "J'aime beaucoup découvrir les saveurs d'autres pays, je suis assez curieuse en fait. Pas au point de goûter les araignées qu'ils font frire en Chine, mais j'aime bien goûter, tester." Joanne était gourmande, sans pour autant être un estomac sur pattes. "Et toi, il y a un plat, une cuisine que tu affectionnes particulièrement ?" lui demanda-t-elle, alors bien curieuse à ce sujet - et surtout fière d'avoir trouvé de quoi lancer décemment une conversation avec lui.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, le coeur en vrac, on ne l'y reprendra plus
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-10 ans @ logan city rugby team
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 10234 POINTS : 550

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2001 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ fumeur occasionnel
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2 ☆ carlisle ☆ kelly #23e mi-tempstadassannyyasmine #12lazarusjamie #5blazemariannaleenamia #2tad (13/12)

FLASHBACKS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : priam #3 ☆ edward (crémaillère) ☆ edgerton ☆ isaac ☆ clara #2
RPs TERMINÉS :

2018joanne #14

2017clara #1kelly #1ginny #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannah #1yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Lun 29 Jan - 21:59



Probablement que c’était d’y passer autant de temps qui donnait à ce campus une valeur presque sentimentale aux yeux du brun, mais pas seulement. Des étudiants venaient du monde entier pour étudier dans cette université, et se laissaient bien souvent séduire par le cadre agréable et la préservation de la nature dans laquelle s’engageait l’administration du campus. Même les touristes venaient se perdre dans les allées, à l’époque où les jacarandas fleurissaient, et sans bien savoir pourquoi Hassan ressentait une espèce d’impatience à l’idée que Joanne puisse observer cela de ses propres yeux, au printemps suivant. « J’ai hâte de voir ces arbres en fleurs. » avait-elle admis de son côté songeuse, tandis que le brun leur trouvait finalement un coin d’herbe où s’installer pour déguster tranquillement leur goûter improvisé. « C’est magnifique. Tu risques de m’y voir traîner aussi de temps en temps désormais. » Le sourire en coin s’étirant sur ses lèvres quand il écoutait Joanne se questionner « Encore faudrait-il que je le retrouve, mais ce doit être le genre d’endroit qui doit être beau en toute saison. » il avait acquiescé en guise de confirmation, avant d’ajouter « C’est le plus grand des deux lacs du campus. » en désignant l’étendue d’eau face à eux. « Y’a des panneaux pour indiquer sa direction à pratiquement tous les croisements d’allées, impossible de ne pas tomber dessus. Et le café est sur la rive juste en face, quand les arbres n’ont plus de feuilles l’hiver on le voit d’ici. » Voilà pour l’instant purement guide touristique d’Hassan, dont le discours était plus ou moins rôdé à force d’avoir fait visiter les environs à une flopée d’élèves dans le cadre de son implication dans le BDE. Retirant le couvercle de son gobelet, le brun avait proposé de trinquer à cette première victoire ainsi qu’à ce premier tête-à-tête, présentant son café glacé face au chocolat chaud de la demoiselle « C’est la première fois qu’on veut trinquer pour ça, même si ça relève de l’exploit pour moi. Mais surtout à ce tête-à-tête, oui. » Le café retournant jusqu’à ses lèvres et les glaçons y déposant une sensation de fraîcheur pas désagréable, il avait plissé le nez avec amusement en observant la blonde se dépatouiller avec son chocolat « Beaucoup trop chaud. » Posant le gobelet dans l’herbe elle avait attendu que la sensation de chaud lui passe, pendant qu’Hassan étendait ses jambes et s’appuyait sur l’un de ses coudes pour profiter autant du paysage offert par le lac que de celui offert par Joanne. « C’est vrai qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de se chamailler constamment, je ne sais pas comment ils font. » avait-elle finalement repris à propos de leurs amis respectifs. « Ils font la conversation pour nous quatre. » Difficile en effet de pouvoir, à certains moments, en placer sans avoir automatiquement l’impression de compter les points. Sans compter qu’Hassan se persuadait de plus en plus que Sophia avait un problème avec lui, sans qu’il ne sache bien quoi et sans qu’il n’ait l’intention de se risquer à enquêter auprès de Joanne. « C’est pourtant pas trop le genre de Rhett d’habitude, les chamailleries, il est plutôt bonne pâte. » Un vrai gentil, en somme, probablement une des nombreuses raisons pour lesquelles Hassan et lui s’étaient aussi vite et aussi bien entendus.

Haussant les épaules comme pour passer à autre chose, n’ayant pas spécialement invité Joanne dans l’optique d’une conversation qui tournerait encore autour de Rhett et Sophia, le brun avait bu quelques gorgées de son café glacé en observant les canards nager en file indienne sur le lac avant de laisser son regard glisser à nouveau vers Joanne. « Tu disais que tu habitais avec ton frère, il fait aussi ses études ici ? » Reposant son café, la tête s’était secouée négativement « Non il a terminé les siennes, il est plus âgé que moi. » et à la réponse avait aussitôt succédé une autre question « C’est pas trop difficile de cohabiter avec son frère ? J’ai un peu de mal à m’imaginer vivre avec mon frère et ma sœur, je ne pense pas qu’ils me laisseraient aller dehors. Mais je suppose que ça doit avoir ses avantages. » Lui offrant d’abord un drôle d’air, il avait conclu qu’elle plaisantait lorsqu’elle s’était mise à rire et avait rétorqué d’un ton amusé « Ce n’est pas comme ça qu’on améliore son sens de l’orientation, heureusement qu’ils ne t’ont pas suivie jusqu’ici. » avant de répondre de façon plus sérieuse à la question qu’elle lui avait posé « Et c’est pas si difficile, non. Enfin, je dis pas que c’est rose tous les jours, mais y’a plus d’avantages que d’inconvénients, dans l’ensemble … » Passons sur le fait que la colocation avec Qasim avait d’abord été une obligation avant d’être un choix, lorsqu’ils avaient perdu leurs parents, mais Hassan avait depuis largement passé l’âge d’avoir un chaperon, et au fond si son frère et lui continuaient de vivre sous le même toit c’était probablement parce que ni l’un ni l’autre ne se sentaient prêts à autre chose dans l’immédiat. « Je suppose que ça dépend de la relation qu’on entretient avec ses frères et sœurs. » était somme toute une conclusion probable à ce sujet « Tu t’entends bien avec les tiens ? Vous avez beaucoup d’écart ? » Bien que les choses soient un peu compliquées entre Qasim et lui actuellement Hassan avait conscience d’entretenir avec son aîné une relation assez fusionnelle, et n’avait pas d’autre exemple de fratrie sous la main que la relation entre Yasmine et Sohan. Difficile donc pour lui d’imaginer comment les choses se passaient dans d’autres familles que la sienne.

Se risquant à nouveau auprès de son chocolat chaud sans manquer s’ébouillanter cette fois-ci, la blonde avait gardé le silence quelques instants, Hassan se permettant parfois de l’observer à la dérobée pendant qu’elle regardait ailleurs. L’espace d’un instant les insinuations de Rhett lui étaient revenues à l’esprit et il s’était demandé s’il y avait un fond de vérité, si Joanne en pinçait vraiment pour lui … « J’ai hâte que nous trouvions un moment pour visiter Brisbane, cette perspective me réjouit vraiment. » Sorti de ses pensées par l’intervention de la jeune femme, il avait décoché un sourire sincère et s’était de nouveau assis en tailleur. « Je récupère mon emploi du temps de tutorat pour tout le semestre la semaine prochaine normalement, on regardera ça. Les lundis, mercredis et vendredis j’ai pas trop de temps avec les entraînements, mais les autres jours ça devrait pouvoir s’arranger. » Non, à ses yeux le plus ardu serait probablement de réussir à se débarrasser de la présence de Sophia dans leurs pattes, car il n’avait déjà aucun doute sur le fait que la rouquine ferait tout pour tenter de dissuader Joanne et de se proclamer guide à sa place. Et Hassan n’avait pas l’intention de lâcher le morceau, comme pris d’un brin d’instinct de compétition à ce sujet. « J’espère qu’il y a quelque part un pâtissier français. Ça ferait un excellent bon point pour Brisbane. Il y en a un à Perth, ses viennoiseries sont à tomber. Certains desserts sont loin d’être diététiques, mais qu’est-ce que c’est bon. » Étendant à son tour ses jambes dans l’herbe, Joanne avait laissé échapper un rire, Hassan coinçant un brin d’herbe entre ses lèvres et secouant la tête « Je t’avoue que j’en ai aucune idée … Mais je demanderai à Marian – l’autre fille que tu as dû voir avec nous, en plus de Leilani – c’est le genre de trucs qu’elle doit probablement savoir, elle a une fascination pour l’Europe. » La France et l’Italie particulièrement, Andrea s’étant déjà permis d’arguer avec amusement mais une pointe de vérité que c’était probablement de vouloir imiter les françaises qui lui donnait cet air un peu bitchy. « J’ai jamais goûté de viennoiseries … » avait-il finalement avoué, avec une pointe d’hésitation « Je suis pas certain de vraiment savoir ce que c’est, si j’dois être honnête. C’est genre, un croissant ? » Est-ce qu’elle allait le prendre pour un inculte ? C’était à peu près à cela que se limitait sa connaissance de la pâtisserie française, le cliché des croissants. « J’aime beaucoup découvrir les saveurs d’autres pays, je suis assez curieuse en fait. » lui avait-elle alors expliqué avec un certain engouement. « Pas au point de goûter les araignées qu’ils font frire en Chine, mais j’aime bien goûter, tester. Et toi, il y a un plat, une cuisine que tu affectionnes particulièrement ? » Se laissant le court temps de la réflexion, il avait questionné de façon un peu rhétorique « J’suppose que c’est un peu cliché si je réponds la cuisine maghrébine ? » Probablement un peu, oui. « Mais ma tante fait vraiment les meilleurs loukoums et le meilleur couscous de l’univers. Minimum. » Un brin de dérision plus tard, et la tante en question faisant référence à Fatima parce qu’il n’avait pas de meilleure manière de la présenter, il avait repris « J’ai un faible pour la cuisine indienne aussi … et la cuisine sud-américaine. Basiquement tout ce qui est bourré d’épices, en fait. » A son tour il avait abandonné un éclat de rire. « Mais si on doit rester dans le totalement de chez nous, je ne dis jamais non à un barbecue non plus. » Mais en somme comme tout bon australien qui se respectait, probablement, tant le barbecue était ici une institution.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Mer 31 Jan - 15:39



maybe two is better than one
I remember what you wore on the first day. You came into my life and I thought hey, you know, this could be something


Hassan devait être habitué à faire visiter les lieux, comme il s'occupait de l'intégration des nouveaux étudiants sur le campus. La blonde ne se dirait pas privilégiée, mais elle était contente que quelqu'un veuille bien lui accorder le temps et l'effort à lui expliquer toutes ces choses, à faire en sorte qu'elle se sente un peu plus chez elle alors qu'elle venait de la côte de l'autre côté du pays. Elle écoutait avec attention les explications du brun, pendant que ses yeux bleus scrutaient le lac en question, silencieuse. Il y avait beaucoup de choses à retenir en peu de temps pour elle et elle avait hâte de s'être habituée à son emploi du temps afin de s'accorder de longues heures de promenade dès qu'elle aura un moment de libre. Joanne manquait de peu de se brûler les lèvres avec son chocolat chaud, qu'elle buvait habituellement bien tiède. Hassan en était un peu amusé, elle l'avait bien remarqué, c'est pourquoi elle se mit à rire nerveusement un court instant. Hassan lui fit remarquer que ce n'était pas dans les habitudes de Rhett de se chamailler comme il peut le faire avec Sophia. Du moins, c'était suffisamment inhabituel pour que son meilleur ami ne le remarque. Mais Hassan ne voulait pas s'étendre davantage sur la relation entre leurs amis, ils avaient déjà bien trop le monopole selon lui. La petite blonde comprenait rapidement le message et ne s'éternisa pas non plus là-dessus, ayant bien d'autres sujets à aborder afin de faire plus ample connaissance. Elle apprenait donc qu'il avait un grand frère qui avait déjà terminé ses études. "Je pense que ça serait bien le cadet de leur soucis, que je n'ai pas vraiment le sens de l'orientation." répondit-elle avec un rire, pendant que sa main touchait délicatement quelques brins d'herbe. La colocation ne semblait pas lui déplaire. Comme pour tout, il y avait des jours avec et des jours sans. "Reever a cinq ans de plus que moi, et Adele, deux ans de plus." lui répondit-elle. "Je suis la petite dernière de la famille. Nous nous entendons très bien. Nous sommes une famille soudée. Ils ont tous les deux un caractère bien plus marqué que le mien, ils ont toujours pris beaucoup soin de moi." A cette époque, tout comme au moment où elle parlait à Hassan à ce moment précis, Joanne ne se rendait pas véritablement compte à quel point son frère et sa soeur avaient tendance à la surprotéger. La petite dernière, qui avait une santé un peu plus fragile, à qui on pouvait faire croire beaucoup de choses, qui pouvait facilement se faire avoir, qui ne disait jamais non. Il était hors de question pour eux de la laisser toute seule. "Mais avant que je n'arrive ici, mon frère est parti aux Etats-Unis, il a toujours été attiré par ce pays. Ca lui plaît beaucoup déjà là-bas." dit-elle. "Ce n'est pas vraiment facile de garder contact, je ne m'en sors pas vraiment avec le décalage horaire et il m'a l'air très occupé aussi, je n'ose pas vraiment le déranger." Mais Joanne, qui avait toujours été très proche de sa famille, avait vu son frère partir loin d'ici, c'était un coup dur bien qu'elle était heureuse pour lui qu'il ait pu saisir l'opportunité. "Adele est toujours à Perth, mais je pense qu'elle va finir par vouloir venir ici, histoire de garder un oeil sur moi, je suppose." Elle eut un rire amusé. "Comme je te disais l'autre fois, beaucoup de changements en peu de temps. Mais je commence à m'y faire. Et je me plais, ici." Il suffisait de regarder autour d'eux, d'admirer la beauté du paysage et de profité de la sérénité de l'endroit où il se trouvait. Joanne avait grand hâte d'en voir davantage et était ravie qu'Hassan puisse être son guide. Elle le trouvait véritablement gentil de prendre du temps pour elle. La jeune étudiante se surprenait à bien aimer le regarder lorsque lui observait quelque chose d'autre. Oui, elle l'appréciait, peut-être même déjà un peu trop, si Sophia l'entendait penser. La blonde se rappelait bien qu'il était la première personne qu'elle avait clairement repéré lorsqu'elle avait mis le pied pour la première fois au campus. Oui, il lui plaisait. "Au pire, j'irai un jour me perdre à Brisbane, je finirai bien par en trouver un." dit-elle en riant. Joanne peinait quelque peu à mettre les noms des amis d'Hassan sur les visages. Elle n'avait aucun souci pour Rhett et Leilani puisqu'elle la voyait régulièrement à l'Union College. "C'est ça, oui." répondit-elle, amusée. "Mais il y en a plein d'autres. Je pense que c'est à goûter, au moins une fois. C'est tellement bon" Mais Hassan était amateur de nourriture bien plus épicée. "Tu m'en voudrais si je te disais que moi, je n'ai jamais mangé de loukoums ? Un couscous, oui, mais je suppose que ça n'a rien à voir lorsque c'est fait par une personne qui connaît la recette jusqu'au bout des doigts." Joanne était gourmande d'un peu de tout, curieuse de découvrir de nouveaux plats. "Je n'ai jamais vraiment mangé indien, il me semble. Après, j'ai un peu peur que ce soit trop épicé. Quand ça pique de trop, style le piment, tabasco, tout ce qui finit par faire cracher du feu, ce n'est pas mon dada. Mais je pense que j'apprécierai si c'était un moins dosé. Sinon mon estomac me le ferait payer." répondit-elle, toujours rieuse. On pouvait parler nourriture pendant des heures. "Mais je te rejoins totalement concernant les barbecues. J'adore ça aussi." C'était monnaie courante chez les Prescott, dès qu'il faisait beau, dès qu'ils étaient en famille. "Ma grand-mère sait faire des marinades comme personne d'autre." Ca oui, Molly avait toujours été une excellente cuisinière. "Barbecue, plage, beau temps, maillot de bain, ça me semble être le combo idéal. Mais lunettes de soleil et chapeau sont de rigueur pour moi." Sa peau pâle ne pardonnait pas avec le soleil. Pas de bronzage, pas de tâches de rousseur, la seule couleur qu'elle pouvait adopter était le rouge, avec la douleur qui allait avec. C'est pourquoi Joanne redoublait de prudence lorsqu'elle était dehors sous un soleil de plomb. Elle s'était faite avoir quelques fois quand elle était plus petite; plus jamais. "Le must, c'est quand c'est au bord de la plage." La simple idée l'enthousiasmait beaucoup. A ce moment, la petit blonde croisait le regard d'Hassan, lui souriant bien timidement subitement avant de fuir ses yeux bruns et d'utiliser le prétexte de pouvoir enfin boire son chocolat chaud, qui ne l'était plus tant que ça. Il la perturbait. Joanne n'avait jamais vraiment connu ces petites sensations, toutes nouvelles pour elle, dès que ses yeux se posaient sur le brun. C'était discret, cela semblait minime, mais elle avait l'impression que ça prenait un petit peu d'ampleur à chaque fois qu'elle passait un moment avec lui. Et puis, jusque là, les occasions étaient particulièrement rares pour qu'ils se retrouvent seul à seul, Sophia et Rhett meublant constamment le moindre silence. Là, Joanne ne savait pas trop quoi dire. Le sujet nourriture avait déjà été évoqué, il fallait passer à autre chose. "Est-ce que depuis la dernière fois, vous avez eu les dates de vos matchs ? J'aimerais vraiment pouvoir venir." finit-elle par lui demander, devenant bien trop embarrassée par le silence qui s'était prolongé depuis. "Vous fêtez vos victoires avec des barbecues ? Et vous vous consolez avec pour les défaites ?" Ca l'amusait, de faire un lien avec ce dont ils venaient tout juste de parler. Elle se doutait bien que si victoire il y avait, tout se chargeait d'alcool, et pas qu'un peu. Mais Joanne n'était pas du genre à boire en toute déraison, à moins qu'on ne l'y invite. Ou peut-être se laisserait-elle emporter par l'effervescence, mais les soirées de ce genre n'étaient pas vraiment son genre, elle n'y avait jamais vraiment participé. Sophia rêvait de l'embarquer là-bas, la rousse était bien déterminée à l'y pousser dès que l'occasion se présentait. Mais Joanne craignait de ne pas s'y sentir à sa place.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, le coeur en vrac, on ne l'y reprendra plus
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-10 ans @ logan city rugby team
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 10234 POINTS : 550

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2001 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ fumeur occasionnel
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2 ☆ carlisle ☆ kelly #23e mi-tempstadassannyyasmine #12lazarusjamie #5blazemariannaleenamia #2tad (13/12)

FLASHBACKS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : priam #3 ☆ edward (crémaillère) ☆ edgerton ☆ isaac ☆ clara #2
RPs TERMINÉS :

2018joanne #14

2017clara #1kelly #1ginny #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannah #1yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Mar 20 Fév - 21:47



Plus Joanne livrait de détails concernant son frère et sa sœur, dont elle était la benjamine, plus Hassan avait l’impression d’une bulle dont la blonde venait à peine de se sortir, tant bien que mal et non sans un certain conditionnement à penser qu’elle n’était pas capable de se débrouiller seule très longtemps. Et difficile pour lui, dans ces circonstances, de ne pas voir comme Sophia semblait actuellement occuper le rôle que les dénommés Reever et Adele n’étaient plus là pour occuper, et comme Joanne devait inconsciemment se raccrocher à ce genre de présence de peur de perdre pieds dans un bassin trop profond pour elle. « … mais je pense qu’elle va finir par vouloir venir ici, histoire de garder un œil sur moi, je suppose. Comme je te disais l’autre fois, beaucoup de changements en peu de temps. Mais je commence à m’y faire. Et je me plais, ici. » Un peu désarçonné par la facilité avec laquelle la jeune femme semblait se satisfaire de cette indépendance en demi-teinte, il avait offert un sourire compatissant et s’était simplement permis une plaisanterie « Je vais finir par croire que les Queenslanders ont une réputation de cannibales, de votre côté de l’Australie. » Après quoi il avait laissé de bon cœur Joanne faire dériver la conversation vers quelque chose de plus trivial et sur lequel tout le monde avait forcément un avis : la nourriture. Incapable de lui dire si oui ou non elle saurait trouver une pâtisserie française en ville, il avait proposé de s’en remettre à Marian mais la blonde avait objecté « Au pire, j’irai un jour me perdre à Brisbane, je finirai bien par en trouver un. » et n’avait malgré tout pas semblé le juger trop durement lorsqu’il avait fait état de son inculture en terme de viennoiseries, avouant à peine savoir de quoi il s’agissait. « C’est ça, oui. Mais il y en a plein d’autres. Je pense que c’est à goûter, au moins une fois. C’est tellement bon. » Acquiesçant, il lui avait assuré « Je note, à l’occasion. » et s’était finalement prêté au jeu de ce questions-réponses tandis qu’elle cherchait à savoir quel était le meilleur chemin jusqu’à son assiette à lui. Plus épicé, plus exotique aussi probablement aux yeux de la blonde, bien que beaucoup moins à ceux d’Hassan pour qui ces plats avaient valeur bien plus familière. « Tu m’en voudrais si je te disais que moi, je n’ai jamais mangé de loukoums ? Un couscous, oui, mais je suppose que ça n’a rien à voir lorsque c’est fait par une personne qui connaît la recette jusqu’au bout des doigts. » Et surtout pas dans les quantités astronomiques servies par Fatima, qui semblait toujours craindre une troisième guerre mondiale et un besoin de faire des réserves. « Si on pouvait résumer les loukoums, disons que ça serait du sucre par-dessus du sucre. Mais c'est ça qui est bon. » Et c'est aussi ce qui faisait que la boîte ne faisait jamais long feu lorsque Hassan, Qasim, Amjad et Yasmine se retrouvaient dans la même pièce. « Je n'ai jamais vraiment mangé indien, il me semble. Après, j'ai un peu peur que ce soit trop épicé. Quand ça pique de trop, style le piment, tabasco, tout ce qui finit par faire cracher du feu, ce n'est pas mon dada. Mais je pense que j'apprécierai si c'était un moins dosé. Sinon mon estomac me le ferait payer. » Il avait ouvert la bouche, d'abord tenté de faire valoir que le tabasco ne piquait pas tant que ça et que tous les piments ne se valaient pas, mais s'était finalement ravisé par crainte de la vexer. « Mais je te rejoins totalement concernant les barbecues. J'adore ça aussi. Ma grand-mère sait faire des marinades comme personne d'autre. Barbecue, plage, beau temps, maillot de bain, ça me semble être le combo idéal. Mais lunettes de soleil et chapeau sont de rigueur pour moi. » Obviously. « Le must, c'est quand c'est au bord de la plage. » La gratifiant d'un sourire, il avait malgré tout préféré la prévenir maintenant concernant l'argument plage, probablement bien moins automatique ici que chez elle. « C'est vrai. Mais ici les vraies plages ne sont pas à portée de main, il faut les mériter. Enfin y'a bien la plage artificielle, mais … Mweh. » Pour de bonnes raisons Hassan n'était déjà pas le plus grand fan de la plage, ou plutôt de la mer, mais quitte à y être il préférait une vraie ligne d'horizon et un vrai panorama, quitte à devoir pour cela rouler une heure pour l'atteindre.

Se redressant pour étirer ses bras un instant et replier ses jambes, il avait terminé ce qui restait de sa boisson et fait comme s'il n'avait pas remarqué la pointe de rose venue colorer les joues de la blonde lorsqu'il avait reposé les yeux sur elle. Et comme soudainement prise sur le fait elle s'était empressée de redonner du grain à moudre à la conversation, quitte à laisser son chocolat chaud perdre absolument toute la chaleur dont il tenait son nom. « Est-ce que depuis la dernière fois, vous avez eu les dates de vos matchs ? J'aimerais vraiment pouvoir venir. » Les doigts jouant machinalement avec quelques brins de l'herbe dans laquelle ils étaient installés, Hassan avait confirmé d'un ton pensif « Toujours le 21, ça n'a pas changé. Généralement le coup d'envoi est à quinze heures, mais les affiches avec l'horaire définitif ne devraient pas tarder à être placardées. C'est en partie ce pour quoi j'ai une réunion tout à l'heure. » Entre autres tâches, le BDE se chargeait en effet de diffuser ce genre d'informations à la plus grande échelle possible. « Si jamais Sophia refuse de venir mais que tu es toujours intéressée, je suis sûr que Leilani se ferait un plaisir de t'amener avec elle. » Puisque Joanne semblait du genre à préférer avoir un chaperon, et qu'Hassan connaissait suffisamment Leilani pour la savoir tout à fait disposée à empêcher la blonde de rester sur le banc de touche, métaphoriquement parlant. Le plus difficile à gérer pour Joanne serait probablement le flot continu et soutenu de paroles de la brune, ainsi que sa probable volonté de vouloir lui présenter le reste de ses amis. « Vous fêtez vos victoires avec des barbecues ? Et vous vous consolez avec pour les défaites ? » Laissant échapper un léger rire, il avait terminé le peu qu'il lui restait au fond de son gobelet et secoué la tête en arguant « Entre le match, les bobos à soigner et le sermon du coach – parce qu'il a toujours des choses à dire, même en cas de victoire – je pense qu'aucun d'entre nous n'aurait le courage de cuisiner quoi que ce soit. » Même faire griller un bifteck ou des tranches de poivron. « Non, généralement les après-matchs finissent au pub où Rhett vous a donné rendez-vous le mois dernier. Le gérant est un ancien des Queensland Reds qui a fait partie de l'équipe universitaire, il nous fait des prix en cas de victoire. » Et les gratifiaient de temps à autres de ses souvenirs d'ancienne gloire du rugby, des histoires parfois entendues cent fois mais qu'ils faisaient mine d'écouter toujours avec la même intention sans lui faire remarquer son radotage. « Mais les deux matchs de mars n'ont pas un énorme enjeu, c'est des matchs amicaux, ça permet de reprendre nos marques des deux côtés et de construire les stratégies ultérieures. » Il fallait bien recommencer doucement, quand bien même les entraînements eux étaient déjà sérieux et intensifs. Le soleil ayant fini par disparaître derrière le bâtiment d'ingénierie, la température avait chuté d'un ou deux degrés à l'ombre, et alors que Joanne semblait arriver au bout de son chocolat Hassan avait jeté un œil à sa montre « Va pas falloir qu'on tarde, je dois récupérer mon sac et passer récupérer Marian au stade d'athlétisme. » Se remettant debout, et après avoir machinalement vérifié que son portefeuille était toujours dans la poche arrière de son jean, le brun avait tendu une main vers Joanne pour l'aider à se relever à son tour. « J'espère pour toi que ta copine n'a pas l'intention de te priver de sortie si elle apprend que tu t'es aventurée avec moi quelque part. » Il plaisantait, certes, mais sans doute avec un petit fond de vérité malgré tout. « Mais si tu prévois de garder cet intermède secret, juste, dis-moi. Que je ne gaffe pas bêtement. » Au fait des nanas entre elles et de leurs drôle de manière de fonctionner, Hassan préférait assurer ses arrières.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Mer 21 Fév - 0:35



maybe two is better than one
I remember what you wore on the first day. You came into my life and I thought hey, you know, this could be something


"Peut-être que c'est véritablement le cas, qui sait." rétorquait Joanne, le regard pétillant d'amusement, alors qu'elle ne faisait que relancer la plaisanterie qu'il venait de dire. La blonde se permit ensuite de rire en secouant la tête. "Si cette rumeur était avéré à Perth, penses-tu seulement que mes parents m'auraient laissé venir ici ?" renchérit-elle. Les sujets de conversation allaient bon train, mais celui qui tenait le plus longtemps la route concernait l'alimentation. L'on pouvait s'étendre durant des heures sur ce sujet, il y avait tant à dire et tant à partager. "C'est ce qu'il y a de meilleur pour le diabète, alors." dit-elle en riant, lorsqu'Hassan lui parlait de l'ingrédient principal des loukoums. "Promis, j'en goûterai une fois, juste par curiosité." Il suffisait de voir à quel point ils avaient des goûts différents, des préférences évidentes. Mais il semblerait qu'ils s'entendent sur un point, et il s'agissait du barbecue. Une véritable manière de vivre en Australie, un immanquable de l'été – mais aussi de l'hiver, cela dit. Mais parmi la liste du cadre et des conditions idéales pour manger saucisses et crudités, Hassan pensait qu'il était préférable qu'il y avait un détail qui manquait cruellement à l'appel à Brisbane. Le brun n'avait qu'à prononcer le mot artificiel pour qu'il se mette à légèrement grimacer, exprimant là son dégoût pour le manque de naturel de cet endroit. Malgré tout, malgré le léger désenchantement, la jeune femme ne se laissait pas abattre et elle ne perdait pas son sourire. "Je suis certaine qu'il y a plein d'autres beaux endroits où ça peut se faire. Sur le campus même, peut-être, qui sait. On n'a pas vraiment à se plaindre du cadre, ni des espaces verts où tout le monde vient se détendre à la moindre apparition d'un rayon de soleil." Et elle était persuadée que ça serait tout aussi bien. A vrai dire, Joanne avait hâte de voir comment c'était, un barbecue sur le campus. "Ma grand-mère habite non loin de la plage, c'est dans un village au nord de Perth. Je t'assure que les plages là-bas sont ce qu'il y a de plus naturel. Je passais pratiquement toutes mes vacances chez elle." Et des journées entières à la plage, jusqu'au coucher de soleil, il n'y avait pratiquement que ça. Dès qu'elle pensait à sa chère Nanny, la jeune étudiante avait le sourire aux lèvres. Elle se rappelait à ce moment-là qu'elle avait promis de lui envoyer une lettre et de lui faire part de ses premières impressions. Ils parlaient ensuite ensemble du match dont Hassan avait déjà mentionné quelques temps plus tôt. Il confirmait la date ainsi que l'heure du coup d'envoi. Joanne assimilait bien ces informations, en faisant un simple signe de tête. "J'ai l'impression que tu as un emploi du temps de ministre. Avec les cours, le BDE, les entraînements, les matchs... Tes semaines doivent être sacrément chargées." réalisait soudainement Joanne. "Oh, je pense qu'elle acceptera de venir. Mais si jamais ce n'est pas le cas, je retiens l'idée." Leilani avait l'air plutôt gentille, mais Joanne ne savait pas trop y faire, pour faire connaissance. On venait plutôt vers elle parce qu'elle n'était pas vraiment la plus avenante qui soit. Elle était bien trop timide et réservée pour cela. "J'espère qu'il n'y en aura pas trop, des blessures. Enfin, du moins, rien qui ne soit trop grave." s'inquiéta-t-elle soudainement. "Je sais que ça fait partie du sport, mais je pense que j'ai tellement d'empathie que j'aurais l'impression de ressentir la même douleur de quelqu'un s'il se faisait fracasser d'une manière ou d'une autre." confessa-t-elle avec un rire nerveux. "Mais je ne fais pas partie de ceux qui tombent dans les pommes à la simple vue du sang, je t'assure." plaisanta-t-elle. Hassan racontait comment se déroulaient les suites des matchs de manière habituelle. C'était presque un rituel, un réflexe. "Des boissons moins chères ? Ca plairait beaucoup à Sophia et ça serait certainement la raison principale qu'elle trouverait à vous encourager et à vous voir gagner." plaisanta-t-elle. Consommer à moindre coût, c'était un peu la même chose pour les étudiants. Joanne n'avait pas encore trop l'esprit des fêtes et soirées étudiantes pour cela. "Même s'ils n'ont pas de véritables enjeux, j'ai hâte de les voir." se réjouit-elle avec en enthousiasme, et un large sourire. "Je suppose que l'ambiance doit être d'autant plus impressionnante lors des compétitions." Et aussi beaucoup de pression pour tous ceux qui se trouvaient sur le terrain. Hassan ayant des impératifs, il désirait récupérer son sac avant de vaquer à ses occupations. Il était le premier à se relever, tendant une main à Joanne pour l'aider à se redresser. Elle réajusta rapidement sa robe, toujours son gobelet de chocolat en main. Ca ne la gênait pas vraiment de le boire quasiment froid. Elle rit à la plaisanterie de l'étudiant, avant d'aborder un air plus calme, avec un vague haussement d'épaules. "Ca n'a pas besoin d'être secret, je t'assure. A mon avis, elle finira par le savoir de toute manière, je ne sais pas trop comment elle fait." dit-elle dans un rire. Joanne ne voyait pas de raison de lui cacher qu'elle ait pu passer un moment avec Hassan. Elle allait certainement se faire quelque peu sermonner (mais gentiment), rien de plus. Ne voulant pas trop le retarder, Joanne l'invita à reprendre la marche et faire tout le chemin du retour d'un pas un peu plus pressé car il n'avait pas remarqué que l'heure était bien plus avancée qu'ils ne le pensaient. Hassan récupérait donc rapidement son sac. "Merci pour la petite visite, c'était vraiment chouette." lui dit-elle pendant ce temps, avec un doux sourire. "J'espère que nous trouverons d'autres occasions de se voir." Joanne réalisait qu'elle était loin d'être contre de passer un peu de temps avec lui. C'était plus reposant qu'une Sophia qui parlait constamment, cela dit. Cela ne la gênait, étant donné que la blonde n'était pas la plus loquace qui soit. Ils se saluèrent, et Joanne, qui, en le regardant partir, espérait pouvoir le croiser le plus rapidement possible.

Les jours passaient et Joanne enchaînaient cours et recherches, révisions et rédactions de commentaires et d'exposés. Les travaux se multipliaient et elle s'efforçait de s'imposer un rythme pour ne pas trop se retrouver sur le fait accompli. Et puis, tout ce qu'elle y apprenait lui plaisait énormément, même si certains points ou périodes artistiques l'intéressaient moins que d'autres. Mais finalement, elle aussi, n'avait pas tant de temps libre. Car si elle s'éternisait trop longtemps à rêvasser, elle finissait par culpabiliser de ne pas travailler, ayant bien trop peur d'échouer à des examens qui n'étaient pourtant pas encore prêts d'arriver. Elle avait aperçu Hassan et Rhett plusieurs fois, de loin, sans jamais vraiment oser les aborder. "Je me suis renseignée, tu sais." dit Sophia, la bouche pleine, alors qu'elles déjeunaient au self de l'Union College, le jour même du match de rugby. "Et j'avais raison." Joanne lui sourit. "A propos de quoi ?" lui demanda-t-elle, bien naïvement. "De qui, plutôt. J'ai papoté avec pas mal de filles, les messes basses, les rumeurs, tu sais, tout ça. Et il paraît qu'Hassan est un sacré coco." Joanne fronçait légèrement les sourcils, incertaine de ce qu'elle pouvait insinuer. "Laisse-le tranquille, il ne t'a rien fait et tu t'acharnes." soupira Joanne, apparemment toujours prête à prendre naïvement sa défense, espérant trouver un peu de compassion auprès de la rousse. "Il est pas vraiment réputé pour être... stable disons, avec les filles. Pas du genre à se poser. C'est même plutôt le contraire." Sophia était d'une très grande patience lorsque son amie ne comprenait pas vraiment les sous-entendus de ce genre. Elle trouvait ça presque attendrissant. "Les coups d'un soir, ça te parle ?" dit-elle plus bas, mais plus franchement. "Heu... Oui." bégaya-t-elle. "C'est limite un tableau de chasse, qu'il a, le gard. Je savais qu'il était pas nette." siffla-t-elle entre ses dents. On ignorait comment Sophia avait pu se procurer ces informations, mais elle y était parvenue. Elle avait la réputation d'être déterminée et cela se tenait, il n'y avait qu'à voir les résultats. Et puis, elle aimait fouiner bien plus qu'elle ne voulait l'admettre. La conversation fut rapidement interrompue par Leilani. "Donc c'est sûr, vous venez pour le match ?" demanda-t-elle avec enthousiasme. Les deux étudiantes affirmèrent leur présence pour le premier match de la saison. "Je vous garderai une place, on se retrouve là-bas alors. A ce soir !" Et elle fila comme le vent, l'air de rien. Elle souriait tout le temps. "Par exemple, je suis certaine qu'il y a eu un truc entre elle et Hassan." "Il m'a dit qu'ils étaient amis." "L'un n'empêche pas l'autre, ma belle." Attendrissant, mais parfois quelque peu désespérant parfois. Sophia soupira. "Juste, ne t'attache pas trop à lui, c'est un conseil d'ami." Elle était plus inquiète qu'autre chose. Elle savait Joanne naïve et très fleur bleue, et elle était persuadée que ce si grand romantisme aurait sa peau. Parce que Sophia l'avait bien vu, qu'elle avait le béguin pour lui, et c'était encore bien avant que Joanne ne le remarque elle-même. L'après-midi, après les cours, comme convenus, les deux amies rejoignirent Leilani, qui avait su, on ne sait comment, leur garder deux places dans un gradin déjà pourtant bien rempli. C'était un événement de choix, apparemment, très apprécié par tous le campus. Si bien que cela impressionnait tout particulièrement Joanne. On avait acheté boissons fraîches pour se désaltérer durant le match. Car même si l'on célébrait l'automne, les températures avoisinaient encore largement les vingt-neuf degrés ce jour-là, malgré les nuages relativement nombreux dans le ciel. Cela n'empêchait les éclaircis régulières. Il ne devrait pas y avoir d'orages ou de pluie durant le match, du moins.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
le maudit
le maudit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, le coeur en vrac, on ne l'y reprendra plus
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-10 ans @ logan city rugby team
LOGEMENT : #25 logan city, avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes

POSTS : 10234 POINTS : 550

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour une leucémie entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2001 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ une tentative de suicide en avril 2016, tente de soigner sa dépression ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman peu pratiquant ☆ fumeur occasionnel
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : sohan #2 ☆ carlisle ☆ kelly #23e mi-tempstadassannyyasmine #12lazarusjamie #5blazemariannaleenamia #2tad (13/12)

FLASHBACKS : ariane (2014)joanne (2004)jamie (au)

همیشه ببخشید

RPs EN ATTENTE : priam #3 ☆ edward (crémaillère) ☆ edgerton ☆ isaac ☆ clara #2
RPs TERMINÉS :

2018joanne #14

2017clara #1kelly #1ginny #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannah #1yasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2saul #1joanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzo #1kennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordan #1leela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1


PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Dim 4 Mar - 23:14



Si les premiers jours de la semaine avaient semblé passer avec une lenteur exagérée, à partir du jeudi l’horloge s’était comme brutalement accélérée et le samedi soir était déjà bien plus entamé qu’Hassan ne l’aurait imaginé lorsque, passant la tête par l’entrebâillement de la porte-fenêtre, Fatima avait questionné à voix basse « Les garçons, vous voulez dormir ici ce soir ? » Autour de la table de la terrasse, éclairée par quelques bougies et la lumière que projetait la fenêtre de la cuisine, les deux Jaafari faisaient face à Amjad et Sohan et jouaient au carte depuis Dieu sait combien de temps. Plus qu’ils ne l’imaginaient, sans doute. « Ça ira, merci. » avait répondu l’aîné Jaafari dans un sourire « On ne va pas tarder d’ailleurs, on termine la partie. » À Sohan et Hassan d’échanger un sourire narquois et un regard entendu, parce que c’était déjà ce qu’ils s’étaient dit à la fin de la partie précédente, mais conscient d’avoir un match le lendemain et de ne pas devoir se coucher trop tard Hassan comptait capituler pour de bon une fois leur dernière main perdue. Du haut de ses seize ans, Yasmine avait de son côté déjà été envoyée au lit en traînant les pieds par sa mère voilà plus d’une heure, et malgré tout lorsqu’ils avaient quitté la maison de Khadji Qasim et lui avaient aperçu son visage et sa main leur faire un signe avant qu’ils ne montent en voiture. « Tu rentres à la maison demain soir ? » Ouvrant la fenêtre côté passager, Hassan s’y était accoudé en laissant le vent glisser sur le dos de sa main « Je sais pas encore, tout dépend si on a une victoire à fêter. Ou une déception à noyer … Ouais, je rentrerai probablement pas, en fait. » Nouvelle année scolaire, soit, mais habitudes ancrées et presque mille fois répétées. Le silence s’installant quelques instants, Qasim avait ouvert sa fenêtre également tandis qu’ils s’arrêtaient à un feu rouge. « Merci de ne pas avoir vendu la mèche à table, tout à l’heure. » Le bout des doigts pianotant sur le rebord de la portière, Hassan avait vaguement secoué la tête. « T’inquiètes. » De biais, son regard était allé chercher l’œil au beurre noir que son frère portait à gauche, et si l’ambiance était plus allégée qu’elle n’avait pu l’être les jours précédents ni l’un ni l’autre n’avaient plus dit quoi que ce soit jusqu’à ce qu’ils aient regagné leur appartement. Vérifiant une dernière fois que tout était à sa place dans son sac de sport, Hassan était allé se verser un dernier verre d'eau à la cuisine et retrouvé Qasim accoudé à fenêtre du salon, cigarette coincée entre les lèvres. « Passe prendre un verre en début de soirée demain. » Le ton, bien que prudent, se voulait apaisant. « T'as pas peur que ton vieux frère te fasse honte ? » Roulant légèrement des yeux, le cadet avait néanmoins offert un sourire moqueur et rétorqué « Dis plutôt que c'est toi qui a peur d'encore te prendre une raclée au baby-foot de la part d'une fille. » Clin d'œil, banalités de fin de soirée et finalement Hassan était allé se coucher après avoir obtenu et « J'essaierai de passer. » dont il avait décidé de se satisfaire et un « Merde pour demain. » rempli de pudeur mais d'autant plus précieux. Qasim était probablement ressorti en fin de soirée, et à son réveil l'autre Jaafari avait trouvé l'appartement vide d'autre chose que de sa propre personne.

L'ambiance d'avant-match dans les vestiaires avait quelque chose d’électrique, et si de prime abord discussions et plaisanteries étaient allées bon train le laïus du coach avait marqué le début des hostilités et plongé le groupe dans un silence de concentration maximale à quelques minutes de rejoindre le terrain. L'entraîneur se foutait bien qu'il s'agisse d'un match amical, qu'il s'agisse du premier match de la saison, il ne laisserait passer ni erreur ni approximation et dès l'instant où l'arbitre avait sifflé le coup d'envoi – non sans obtenir de Rhett et du capitaine adverse qu'ils se serrent la main au préalable – l'intérêt commun à chaque jeune homme présent sur le terrain avait été de faire gagner son équipe. Les esprits s'étaient un peu échauffés autour d'une décision arbitraire en faveur de l'adversaire, Hassan en bon représentant du pacifisme s'occupant à raisonner son équipier, et le capitaine de l'équipe adverse avait été bon pour sortir du terrain neuf minutes avant le coup de sifflet final et mériter trois ou quatre points de suture à l'arcade droite suite à une réception malheureuse. Serré, le match s'était soldé par une pénalité de dernière minute ayant permis à l'équipe de l'UQ de remporter une victoire belle sans être exceptionnelle et dont l'entraîneur ne se satisferait assurément pas sans broncher. Un essai de Baker ? Un essai de Rhett ? Une transfo réussie d'Hassan ? Bien, mais pas suffisant. Ils avaient perdus quelques ballons bêtement, la faute ayant échauffé les esprits n'était pas si injuste, la stratégie arrière avait quelques défauts, c'était ça qu'il fallait retenir, c'était ça qu'il fallait corriger. Chacun avait médité cela sous la douche salvatrice, et finalement on avait refait le match dans un début de cacophonie où chacun se rhabillait, échangeait un tube de crème contre les hématomes récoltés sur le terrain, faisait des plans sur la fin de journée ou sur la semaine à venir. « Ça va aller ? » Le surprenant à se masser furtivement l'épaule après avoir attaché ses lacets, Rhett avait questionné à voix basse et reçu une secousse de tête et un sourire rassurant en échange « T’inquiètes. » Réponse réutilisable à l'infini et adaptable à tout un tas de situation. Mais les douleurs latentes dans son épaule gauche étaient devenues récurrentes et habituelles, la faute à la luxation de l'année précédente dont il commençait à se dire qu'elle resterait un souvenir perpétuel. « J'peux laisser mon sac dans ta piaule ? » Peu importe où et avec qui se terminerait la soirée, il serait sous bonne garde sous le lit de Rhett et facile à récupérer le lendemain avant ou après les cours.

Lorsqu'ils avaient finalement rejoint le pub – leur QG – l'ambiance battait déjà son plein et une bonne moitié des joueurs de l'équipe étaient mêlés au reste de la foule. On déjeunait sur un coin de table, on s'affrontait aux fléchettes ou au billard, ou bien on riait bruyamment d'une blague racontée par le propriétaire des lieux. « On attend toujours le one man show, l'ancien. » Sourire moqueur et poignée de main serrée par-dessus le comptoir à l'un puis à l'autre, l'homme s'était fendu d'un nouveau rire tonitruant avant de leur demander pour la forme « La même chose que d'habitude pour vous deux ? » et de sortir les verres avant même d'avoir obtenu la réponse. « Et je ne dis pas non à une immeeeense assiette de frites. » - « J'ai entendu le mot frites ! » Venue depuis quelques tables plus loin, la voix de Leilani leur avait fait tourner la tête et remarquer la grande table monopolisée par quelques membres des équipes féminines d'athlétisme et de volley-ball, parmi lesquelles Leilani, Marian ou encore Olivia, quelques ami(e)s des unes et des autres, Andrea et son éternel accent ensoleillé, et finalement Joanne et Sophia séparées d'une place par la présence de Leilani entre elles deux – chose qu'Hassan soupçonnait ne pas avoir été faite au hasard. « Une montagne de frites pour la joyeuse troupe ? » Sourire entendu, Hassan s'était fendu d'un « Tu lis dans mes pensées, Al. » et récupérant deux chaises libres Rhett et lui étaient allés se faire une place autour de la table, après avoir salué à la cantonade armés de leurs verres respectifs. « Lili s'est bien occupée de vous ? » Comme si elle s'outrait qu'il puisse en douter Leilani avait protesté « Heeeey, pour qui tu me prends gros malin, j'en ai pris soin de vos petites protégées. » Adressant un clin d'œil appuyé à Rhett elle avait repris « Marian et Sophia se sont trouvés des atomes crochus et une passion commune pour le shopping. » Passion que Leilani, elle, ne partageait pas vraiment comme en témoignaient ses habituels débardeurs et mini-shorts en jean qu'elle ne quittait jamais dès que les températures le permettaient. « Et Joanne me parlait de la vie à Perth, tu sais qu'ils ont un tournoi de beach-volley amateur qui regroupe toute l'Australie-Occidentale ? » Cette fois-ci la question était adressée à Hassan, qui avait installé sa chaise pour de faire une place entre les deux jeunes femmes. « Il parait que vous participez à celui de Gold Coast ? » Sophia avait mis son grain de sel, abandonnant un instant Marian et Andrea à quelques messes basses innocentes. « On essaye. » Vague sourire, et un « Joli doublé, tout à l'heure. » adressé tant à Rhett qu'à lui qu'Hassan n'aurait pas espéré de sa part. « Mais c'est qu'on dirait presque un compliment. » s'était-il moqué gentiment, obtenant de Sophia un léger rire avant que Rhett n'enchérisse en brin plus technique et que sa propre attention revienne à Joanne et Leilani. Discrète comme à son habitude, la blonde n'avait pas encore fait entendre le son de sa voix depuis son arrivée « Ça fait plaisir que tu sois venue. Que vous soyez venues. » Englobant Sophia un peu précipitamment, il avait coincé la paille de son verre entre ses lèvres « Ça va ça s'est bien passé pour suivre le match ? » Autrement dit il se demandait si Leilani était parvenue à aiguiller le regard de novice de la blonde au fil de ce qui se passait sur le terrain.



 :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Maman d'un petit garçon de deux ans (13/02/16) Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017.
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)

POSTS : 5648 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #119 + joamie v.a.#3 + hassan #16 + irene #3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + chad #2 + velvet club + joamie (lune de miel no.1) + casey + stephen + yasmine + jonathan

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart



joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another



RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : //
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   Lun 5 Mar - 2:40



maybe two is better than one
you came into my life and i thought hey, you know, this could be something

L'effervescence dans les gradins étaient impressionnante. Du moins, elle suffisait à dérouter la petite blonde qui découvrait peu à peu un monde pour lequel elle n'avait pas eu de réel intérêt jusqu'ici. Elle n'osait imaginer comme tout ceci serait s'il s'agissait d'un match pour une compétition. Là, il y avait déjà des chants, des hurlements, des objets qui se perdaient une fois lancés en l'air, des boissons qui se renversaient. Tout le monde portait un vêtement en rouge. Que ce soit le maillot de l'équipe ou un vêtement lambda du même coloris. Joanne pouvait constater d'elle-même qu'on ne plaisantait pas lorsqu'il s'agissait d'encourager son équipe de rugby et elle songea à se procurer le nécessaire pour la prochaine fois. Elle était plutôt silencieuse, ses tympans étaient bien peu habitués à autant de cris, elle qui avait une très grande préférence pour le calme que l'on pouvait retrouver dans n'importe quel musée. Leilani s'était mise à côté d'elle, voyant bien que la blonde était perdue dès le premier coup de sifflet. Elle était plutôt gentille, elle prenait le temps de décrire chaque situation tout en ne manquant pas de hurler de toutes ses forces dès qu'une faute la contrariait. Joanne parvenait à reconnaître certaines manoeuvres, utilisant ses souvenirs lorsqu'Hassan lui avait expliqué certaines choses quand ils avaient regardé le match à l'écran. Leilani ne manquait d'être satisfaite et de montrer une certaine fierté dès qu'elle avait compris quelque chose d'autre. Et dans toute son empathie, la jeune étudiante s'inquiétait dès qu'un des joueurs de l'équipe qu'elle soutenait se faisait plaquer ou dès qu'il y en avait un qui sortait avec une blessure. Sophia était dans la pleine effervescence du match, s'évertuant à crier sur les joueurs sur ce qu'ils feraient mieux de faire, certaines insultes s'envolaient également au passage. Pour sûr, elle ferait un sacré coach, se dirait Joanne. Cette dernière avait su comprendre d'elle-même lorsque que l'équipe marquait des points et elle avait tout autant partagé sa joie des autres supporters lorsque le coup de sifflet mit fin au match. Peut-être pas avec autant d'énergie que Leilani ou Sophia, cela dit.

"Venez, on va au pub, comme ça, on va les rejoindre !" s'enthousiasma Leilani alors que les trois étudiantes de l'Union College quittaient les gradins, mêlée à la foule. Sophia avait envie d'une bière pour se rafraîchir, et son amie n'avait finalement que suivi le mouvement. Comme à son habitude, elle n'était pas particulièrement loquace. Elle souriait, elle observait énormément. Difficile de se faire remarquer au milieu d'une tribu de rugbymen dont certains faisaient allègrement deux têtes de plus qu'elle et avait le double en terme de largeur d'épaules. Ca aussi, c'était impressionnant, on ne pouvait pas vraiment louper ce contraste là. Elle perdit aisément de vue Sophia et Leilani. Cette dernière avait pris finalement sa main pour l'extirper de tout ce monde afin qu'elle puisse s'asseoir à ses côtés. La brune ne tarda pas à attirer l'attention de ses amis, étant donné qu'elle avait pu se permettre de réserver une table avec quelques unes de ses amies. Joanne n'était pas vraiment dans son élément, et son malaise ne se traduisait que par un silence prolongé. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'Hassan vienne se faire une place juste à côté d'elle. Rhett taquinait gentiment Leilani, celle-ci racontait ce qui avait pu s'être dit entre les jeunes femmes un peu plus tôt. Elle disait tout, Joanne n'avait pas vraiment à parler pour une quelconque raison. Elle ne cachait en revanche pas sa surprise lorsque son amie complimentait Hassan, échangeant un bref regard avec elle jusqu'à ce que le brun ne lui adresse la parole. "Je ne voulais pas manquer ça." lui répondit-elle en lui adressant le plus adorable des sourires. "On m'a perdue plus d'une fois, mais Leilani m'a aidée, pour m'y retrouver." reconnut-elle avec un rire gêné. "Mais je pense qu'au bout de deux-trois matchs, je finirai par m'en sortir. Peut-être pas comme une pro, mais pas loin." dit-elle, non sans une certaine fierté, mais aussi avec amusement. A vrai dire, ce qui plaisait le plus Joanne à cette idée, c'était qu'elle ne dépende pas de quelqu'un pour comprendre un match de rugby de bout en bout. "Ca paraît plus violent en vrai qu'à la télé, quand même." Joanne aurait peut-être même voulu dire barbare, mais elle avait peur que ce terme ne finisse par le vexer.  "Tu t'es fait mal, toi ? Les coups que vous vous prenez, ça n'a pas l'air de vraiment pardonner." demanda-t-elle, inquiète. Joanne avait tenté de le suivre sur le terrain, mais elle s'était régulièrement emmêlée les pinceaux. Elle ne tenait pas à embêter Leilani tout le match durant pour l'aider à le repérer à nouveau. Parfois, la brune le lui rappelait spontanément. "Ca n'y va pas de main-morte sur le terrain." Le grand plat de frites fit alors son apparition au centre de la table, et de nombreux bras se tendaient afin d'en récupérer quelques unes et de les dévorer avec appétit. "C'est la première fois que je vais voir un match, comme ça, ce n'était pas vraiment mon truc. En vrai de vrai, je veux dire. Mais j'avoue que j'ai beaucoup aimé, on se laisse facilement entraîner par l'ambiance. Je n'ose même pas imaginer comment ça se passe lorsqu'il s'agit d'une compétition. Je compte bien être là pour le voir de mes propres yeux." Les boissons coulaient à flot, on mangeait avec un certain appétit. Joanne pensait halluciner lorsqu'elle constata la vitesse à laquelle la pile de frites qu'il y avait sur le plat diminuait. "En tout cas, tout le monde sait fêter une victoire comme il se doit." Joanne n'en était qu'à son premier verre alors que d'autres entamaient leur quatrième, ou leur cinquième. Et c'était bruyant, très bruyant, Joanne entendait déjà ses oreilles siffler un peu, et ne pouvait qu'à peine percevoir sa propre voix lorsqu'elle reprenait la parole. "Je tenterai de porter un tenue plus adéquate, la prochaine fois." dit-elle en riant. Certes, ce n'était pas avec une robe bleue – sa couleur préférée – qu'elle soutenait le mieux son équipe. Mais Joanne s'était rendue à ce moment là qu'elle n'avait finalement que très peu de rouge dans son armoire, elle ne se dirigeait pas spontanément sur cette couleur. Il était certain que sa vie étudiante allait rectifier ce point là. "Sophia m'a dit qu'il y avait une boutique où ils vendaient des maillots et d'autres vêtements aux couleurs de l'équipe, nous irons certainement faire un tour là-bas faire quelques emplettes, pour être parée pour la prochaine fois." lui certifia-t-elle avec un large sourire, en se permettant enfin de piquer une frite dans un plat qui était déjà quasiment vide.
made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (joassan) maybe two is better than one   


Revenir en haut Aller en bas
 

(joassan) maybe two is better than one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-