AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (joassan) maybe two is better than one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, vacciné de toute forme d'engagement, en relation libre avec une collègue de travail
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_pconc3JweS1vcfy9ko1_400
POSTS : 13813 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour un cancer entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide 2016, une dépression se soignant doucement ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans, champion universitaire (2005) ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kelly #4owen #2camilsohan #4justinejoanne #17sophiayasmine #15rhettalfie (10/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : joanne (2004)jamie (au)kyte (au)

همیشه ببخشید
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_mg2phydxcb1ru1wbho1_500
RPs TERMINÉS :
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 VDnnWJA

2019joanne #16asher #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@luxaeterna & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: (joassan) maybe two is better than one (joassan) maybe two is better than one - Page 3 EmptyDim 28 Juil - 20:28


Balayant d'un geste désinvolte de la main – celle qu'il avait de libre – la question de Joanne quant à savoir s'il allait bien, Hassan illustrait à la perfection la tendance qui était la sienne de minimiser tout ce qui concernait de près ou de loin sa santé. Rien n'était jamais grave, rien ne l'inquiétait jamais, et il se plaisait au contraire à vanter sa santé de fer et sa tendance à la guérison express concernant le reste des éventuels bobos. « T'inquiètes. » qu'il lui avait simplement assuré, la même formule qu'avec Qasim ou Rhett, et ajoutant « C'est juste une précaution, le kiné préfère que j’économise mon épaule jusqu'à la rentrée. Il est du genre mieux vaut prévenir que guérir. » pour couper court à tout questionnement de la blonde, il avait bien vite fait dévier la conversation ailleurs et ouvert la marche supposée les amener au bus tout d'abord, puis à destination. Visiblement un brin nostalgique, ou expérimentant simplement un léger mal du pays, la blonde trouvait des similitudes entre le paysage à travers la vitre et celui plus familier qui peuplait ses souvenirs de sandgroper ; Bien qu’Hassan ait déjà eu l’occasion de se rendre brièvement dans la ville natale de la jeune femme l’année précédente, il n’en gardait que très peu de souvenirs. L’esprit n’était pas au tourisme, à ce moment-là. « Vous êtes vraiment allés jusqu'à Perth grâce au championnat ? Rassure-moi, vous avez bien pris l'avion pour vous y rendre. » s’était-elle alors aussitôt exclamée à ce sujet, et la gratifiant d’un clin d’œil le rugbyman avait répondu « C’est à ça que servent les sponsors. » en faisant un gros effort pour ne pas verser dans la vantardise en ajoutant que non seulement ils étaient allés jusqu’à Perth dans le cadre du championnat, mais qu’ils y avaient gagné leur match … Probablement parce qu’il aurait alors fallu admettre qu’ils avaient perdu le match suivant, la saison s’arrêtant donc pour eux en quarts de finale ; Un défaite encore un peu amère pour l’équipe. « J'espère que tu auras quand même l'occasion de visiter Perth comme il se doit. Pas que je veuille mettre ma ville natale sur un piédestal, mais ... quand même un peu. » Fallait-il lui en tenir rigueur ? Sans doute pas, ou du moins Hassan ne le ferait pas puisqu’il agissait de même avec Brisbane, pour preuve le sourire jusqu’aux oreilles et l’air satisfait qui s’étaient affichés sur son visage lorsque Joanne avait admis « Mais j'avoue que Brisbane fait concurrence. » avec un brin d’espièglerie. « J’ai bon espoir de te rallier totalement à la cause des Queenslanders d’ici la fin de l’année scolaire. » Nouveau clin d’œil, et finalement un air toujours aussi satisfait lorsqu’elle avait admis avoir fait l’acquisition d’un maillot aux couleurs locales sans rejeter totalement l’éventualité d’agrandir plus tard sa collection. Mais si l’on accusait Hassan à ce sujet, il se contenterait de nier en bloc avoir la moindre responsabilité là-dedans.

Jouant son rôle de guide touristique avec application, l’étudiant se gargarisait un peu de proposer – selon ses propres critères – de bien meilleures sorties que n’en proposait Sophia ; La faute à son instinct de compétition, sans doute. Et puisque Joanne s’était fendue d’un « J'adorerais. » en guise de réponse il estimait avoir correctement aligné ses pions, bombant le torse avec exagération et posant avec pitrerie pour l’objectif de la blonde dès lorsqu’elle l’avait braqué dans sa direction en prétextant « On peut vérifier ça tout de suite si tu veux. » d’un ton amusé. Reprenant leur balade dans les allées du jardin, l’un et l’autre jetant parfois un œil dubitatif aux nuages qui alourdissaient le ciel, Hassan avait fini par proposer d’ajouter un détour par Toowong, précédemment proposé comme une activité à faire plus tard, à leur planning de l’après-midi. Si et seulement si, néanmoins, l’allongement de leur escapade ne devait pas leur attirer les foudres d’une Sophia que le brun commençait à soupçonner d’être simplement jalouse de devoir partager son inséparable Joanne avec quelqu’un d’autre. « J'ai tout le reste de la journée devant moi, alors on peut aller visiter la serre tout de suite après. Ce serait vraiment chouette. » avait en tout cas accepté la blonde avec engouement, ne résistant cependant pas à rebondir sur le « problème Sophia » avec un brin de malaise « Elle est un peu ... protectrice, c'est vrai. Mais non, pas de couvre-feu, à ce que je sache. Et s'il y en avait un, eh bien ... » Protectrice, si cela lui faisait plaisir. Décidant de ne pas rebondir au risque de paraitre mauvais, le brun avait choisi de ne retenir que la fin de la phrase et s’était autorisé un « Au Diable le couvre-feu, dans ce cas. » amusé, sous-entendant bien plus qu’il n’était disposé à le faire à voix haute pour l’instant. Reprenant tranquillement leur marche, le jeune homme les avaient fait bifurquer vers l’étang avec l’espoir que le temps incertain ait fait sortir de leur trou certains animaux que la chaleur poussait d’ordinaire à rester cachés dans la végétation. Il adorait cet endroit, et lorsque les espaces verts du campus le lassaient un peu il lui arrivait de venir étudier ici ; Il se sentait toujours plus vif et frais d’esprit lorsqu’il était à l’extérieur, plutôt qu’enfermé dans une bibliothèque comme il avait pu l’être depuis le début des congés scolaires. « C'est vrai qu'on se laisse facilement submerger par tout ce qu'il y a à faire. Je m'y attendais, à la quantité de travail. Mais c'est quand même assez stressant. » Mais la première année d’université servait un peu à cela au fond, faire le tri entre ceux qui étaient prêts à travailler et ceux qui n’étaient pas certain que poursuivre des études soit la chose dont ils avaient envie. « Je garde le meilleur pour la fin. » avait en tout cas repris la blonde lorsqu’Hassan s’était étonné qu’elle ait choisi ce parc en lieu et place d’un musée en guise de première visite. Il lui semblait pourtant qu’elle en raffolait. « Et j'ai bien conscience que ce sont des endroits qui n'intéressent pas tout le monde alors que je pourrais y rester des journées entières. Je ne voudrais pas t'infliger ça. Et vu les études d'oeuvre qui m'attendent, j'aurai tout le loisir d'y rester autant de temps que je le veux dans les semaines qui suivent. Et puis, tu m'as l'air d'être quelqu'un qui aime beaucoup être dehors, alors je me suis dit ... Pourquoi ne pas visiter un endroit qui puisse te faire plaisir à revoir. C'est gagnant-gagnant, comme ça. » Réajustant son sac à dos sur son épaule valide, le brun l’avait haussée légèrement « Oh, je ne suis pas contre un musée de temps en temps non plus … Même si c’est vrai, je suis plutôt un gars d’extérieur en règle générale. » Un gars d’extérieur et surtout un gars pour qui tenir en place restait un peu difficile ; En cela ses parents avaient flairé la bonne idée en décidant de l’inscrire au club de rugby du quartier avant même la chute de sa première dent de lait. « Mais c’est gentil en tout cas, d’avoir choisi en fonction de ce que tu imaginais me plaire aussi. Tu n’étais pas obligée. » Et il ne lui en aurait de son côté pas tenu rigueur, s’étant proposé pour l’accompagner où elle souhaitait sans témoigner d’aucune restriction de lieu.

Ayant presque atteint l’étang, ils avaient finalement été surpris par la pluie, d’abord discrète et visible simplement par les ronds qu’elle laissait dans l’eau, puis tombant de plus en plus intensément, convaincant le brun de fouiller dans son sac à dos pour mettre la main sur le parapluie qu’il s’était si fièrement vanté d’avoir amené. Le coup de tonnerre ayant craqué la seconde suivante l’avait néanmoins fait hésiter quelques instants quant au fait de l’ouvrir – durant lesquels l’un et l’autre étaient restés sous l’eau – mais puisqu’il n’avait été suivi d’aucun autre Hassan l’avait déployé tandis que Joanne admettait de son côté « Tu as bien fait d'emmener ton parapluie. » Peinant un peu à réajuster son sac sur son épaule tout en tenant l’objet de l’autre, il n’avait pas objecté lorsque la blonde s’en était emparé et s’était simplement vouté légèrement pour ne pas la forcer à tenir le parapluie à bout de bras. « Ça ne devrait pas nous empêcher de finir de visiter le jardin. » Malgré lui plus satisfait qu’il n’était raisonnable de la nouvelle proximité qui les liaient sous le minuscule abri de fortune, le brun avait décidé de pousser sa chance un peu plus loin en passant son bras sous celui encore libre de Joanne, estimant que la taille du parapluie était pour cela un excellent prétexte « Si tu n’as peur ni de te mouiller ni du tonnerre, alors on continue. Avec un temps pareil on aura peut-être le parc rien que pour nous. » Mais sans doute valait-il mieux en revanche s’éloigner un peu de l’étendue d’eau. Choisissant un itinéraire qui les ferait rester dans les allées entretenues du parc plutôt que dans les sentiers sur lesquels leurs chaussures risquaient de faire les frais de la boue, il avait néanmoins revu ses projets à la baisse lorsqu’un nouveau coup de tonnerre avait craqué une seconde à peine après qu’un éclair soit venu zébrer le ciel, provoquant au passage un sursaut de Joanne qui manqua en lâcher le parapluie « Bon, changement de programme – toujours amatrice de chocolat chaud ? » Il valait mieux, car les environs du jardin botanique n’étaient peuplés que de cafés et il était de toute façon encore trop tôt pour songer au repas de midi. Et bien trop pluvieux désormais pour continuer leur visite extérieure, à moins de vouloir risquer de terminer leurs vacances respectives au fond de leur lit avec de la fièvre. Un ou deux autres coups de tonnerre supplémentaires terminant de confirmer à Hassan que l’orage et Joanne ne faisaient pas bon ménage, il les avait entrainé dans le café le plus proche de la sortie du parc et tous les deux avaient parcouru les derniers mètres en courant, bras dessus bras dessous. « Pfiouu, comme quoi j’avais eu du flair avec ce parapluie. » que s’était alors exclamé le brun une fois l’un et l’autre à l’abri. Le parapluie dégoulinant abandonné comme deux ou trois autres à l’entrée du café, Hassan avait passé une main dans ses cheveux pour en retirer le surplus d’humidité. « On va prendre le temps de sécher un peu, et on verra ce qu’il en est de la météo à ce moment-là. » Peut-être tout cela se finirait-il dans un musée, en fin de compte. « Les orages ne durent jamais longtemps ici, t’en fais pas. » Offrant à la blonde un sourire compatissant, ils avaient ensuite trouvé une table à laquelle s’installer, et dans l’attente que quelqu’un vienne leur demander ce qu’ils désiraient commander il avait entrepris de lui occuper l’esprit à autre chose qu’à la météo qui grondait au-dehors « T’as déjà photographié des choses avec ton appareil, depuis que tu l’as ? En dehors de mon portrait, bien sûr. » À moins qu’elle n’ait inauguré l’appareil photo aujourd’hui, mais enfin cela ne coûtait rien de demander, au risque de paraître un peu curieux.



(joassan) maybe two is better than one - Page 3 763064237  (joassan) maybe two is better than one - Page 3 1949770018:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joanne Keynes
Joanne Keynes
la poupée de jamie
la poupée de jamie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (11/04/1986)
SURNOM : Jo, mais peu de personnes la nomme ainsi.
STATUT : Mariée à Jamie Keynes (14/02/18), incognito. La belle cérémonie sera pour plus tard.
MÉTIER : Mère de deux enfants : Daniel (13/02/16) et Louise (16/06/2019). Conservatrice au QAGOMA, dans la galerie d'art historique international depuis juin 2017. Intervenante dans le cursus d'histoire de l'art du Queensland University depuis la rentrée 2019
LOGEMENT : #98 bayside w/ Jamie ( habitait avant à #37, toowong, ils n'y habitent plus mais gardent la maison)
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_ovvzt2faIj1sl1n5fo1_540
POSTS : 6683 POINTS : 50

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : a deux bergers suisses : un blanc (Nunki) et un noir (Sirius) ▽ a toujours beaucoup de difficultés à faire des choix, à cause d'une famille surprotectrice ▽ antécédents de fausse-couches ▽ amatrice de vin et de champagne ▽ passionnée d'art et d'histoire (surtout la Renaissance italienne) ▽ n'aime pas parler de ses problèmes, reste très réservée par moment ▽ très émotive ▽ a récemment repris des cours de danse en couple ▽ très impressionnable, naïve, elle prend presque tout au 1er degré ▽ adore se promener ▽ on lit en elle comme dans un livre ouvert ▽ ne sait pas mentir
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : joamie #124 + joassan #17 + yasmine #2 + sophia #2 + mina + marius

autres : joamie v.a.#3 + joassan (fb #1) + joamirene (au) + joamie (lune de miel no.1)

joamie
our love were just to strong
that it even teared us apart

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_nv4zpq4lrI1silmqho2_250

joassan
just trying to understand each other
beside all the feelings we still have for one another

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_oln4l8lU8F1sl1n5fo5_400

RPs TERMINÉS : oula.



grelso
PSEUDO : black arrow
AVATAR : sarah gadon
CRÉDITS : avatar (black arrow) signature : codage(black arrow) & gifs (black arrow) & ub (loonywaltz)
DC : norah lindley
INSCRIT LE : 09/02/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t699-joanne-you-could-fly-higher-than-the-sky http://www.30yearsstillyoung.com/t10316-joanne-you-could-be-brighter-than-the-stars http://www.30yearsstillyoung.com/t1562-joanne-prescott http://www.30yearsstillyoung.com/t2348-joanne-prescott http://cogsworth.tumblr.com

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: (joassan) maybe two is better than one (joassan) maybe two is better than one - Page 3 EmptyMer 31 Juil - 15:57


MAYBE TWO IS BETTER THAN ONE
you came into my life and i though, hey, this could be something
C'était avec une bouche entrouverte montrant à quel point elle était impressionnée qu'elle réceptionnait les informations qu'Hassan lui partageait concernant les sponsors. Elle savait que ce concept existait et que certaines entreprises misaient gros sur les équipes universitaires, mais elle ignorait juste à quel point. A en financer des vols traversant toute l'Australie à une équipe entière de rubgy. Toujours est-il que de mentionner de près ou de loin Brisbane générait en elle un léger pincement au coeur. Un petit mal du pays, sans doute. Elle avait trouvé un certain réconfort déjà dans Brisbane, qu'elle continuait à découvrir de jour en jour. Et il fallait reconnaître que sa ville adoptive gagnait de plus en plus de points dans son coeur. Chose qu'Hassan semblait être particulièrement fier. "Serait-ce un challenge que tu te sois fixé ?" lui répondit-elle avec un large sourire. Joanne se demandait alors ce qu'il pouvait bien lui vouloir, à s'intéresser à une étudiante fraîchement débarquée sur le campus, où elle ne connaissait vraiment pas grand monde. Hassan était bien intégré, la petite blonde trouvait qu'il avait l'allure de ces étudiants populaires et appréciés. Il avait tout pour lui. Il était beau, gentil, sportif, et semblait être particulièrement bien entouré. A côté, Joanne semblait toute petite (et pas seulement en taille). Il l'impressionnait un peu, il fallait le reconnaître. Elle était toujours autant sous le charme que depuis le premier jour. D'où le fait qu'elle soit totalement ravie à l'idée de pouvoir visiter Brisbane avec lui, sans Rhett ou Sophia pour interférer leur conversation ou être à l'affût du moindre rapprochement entre leurs amis respectifs. La belle rousse ne plaçait aucune confiance envers le brun et les intentions qu'il pouvait avoir vis-à-vis de Joanne et il semblerait que le premier concerné ne semblait pas foncièrement apprécié être observé dans ses moindres faits et gestes. L'étudiante ne réalise absolument pas à quel point il mesurait ses mots pour décrire Sophia. Mails ne laissait pas ces opinions entâcher sa journée avec Joanne, qui riait lorsqu'il préférait exclure toute heure limite pouvant raccourcir leur journée ensemble. "Tu risques de regretter le jour où je t'emmènerai avec moi dans un musée, alors." répondit-elle avec beaucoup d'amusement. "Mais j'aime aussi beaucoup traîner dehors, et ça, ça nous convient à tous les deux, alors c'est parfait." Joanne lui offrit un large sourire. Rictus qui disparut alors que le temps se mit à se gâter subitement. Il y avait eu un coup de tonnerre, et la petite blonde espérait bien que ce soit le seul. Le parapluie dégainé, Joanne espérait pouvoir poursuivre la visite malgré la pluie diluvienne. Hassan était tout aussi partant de s'en tenir au plan initialement prévu, glissant volontiers son bras sous le sien. Il fallait dire qu'elle n'était pas franchement habituée à un contact si rapprochée avec la gente masculine, ce pourquoi l'on pouvait constater ses joues sensiblement plus roses et son sourire timide. Néanmoins, ses quelques couleurs disparurent rapidement lorsqu'un nouveau coup de tonnerre survint, indiquant que l'orage ne se trouvait non loin d'ici. Crispée au possible, elle faillit en faire tomber son parapluie, et sa main libre était venue se poser sur le bras d'Hassan, ses doigts serrant entre eux le tissu de son blouson. Une information suffisante pour le brun pour comprendre qu'il ne valait pas mieux forcer Joanne à endurer un temps orageux, pour lequel elle était phobique. Hassan prit les devants, ne semblant pas se laisser abattre par les imprévus. Elle répondit à sa question par un hochement de timide, peu rassurée à l'idée de voir un nouvel éclair venir fendre le ciel de Brisbane.  D'un pas particulièrement hâtif, les deux étudiants se dirigeaient vers le café qui leur semblait être le plus proche. Les éléments s'étaient véritablement déchaînés. Il y avait même quelques rafales de vent qui venaient dévier la trajectoire des gouttes de pluie. Ils se fichaient bien de courir dans les flaques d'eau qui s'étaient rapidement formés à cause de la pluie abondante, tant qu'ils arrivaient le plus rapidement au café, la jeune femme ne lâchant pas une seconde le bras d'Hassan. Joanne ne parvenait à se détendre que lorsqu'ils furent à l'abri. "Tu as bien fait, oui." confirma-t-elle tout en abandonnant le parapluie à l'entrée afin de le laisser sécher un petit peu. Sa main était un peu trop naturellement agrippé à la manche d'Hassan alors qu'ils se cherchaient une table de disponible parmi toutes celles occupées par d'autres personnes ayant cherché à s'abriter ici. "Je n'aime vraiment pas les orages. Je suis désolée." dit-elle d'un air embarrassé, se sentant presque fautive d'avoir ainsi écourté leur promenade. Car Hassan ne semblait pas être dérangé le moins du monde par les nombreux éclairs. Leurs vêtements étaient partiellement trempés et ils comptaient se laisser sécher un petit peu en se réchauffant avec l'une des boissons servies dans le café. "Surtout des photos du campus, pour le moment." répondit-elle à sa question. "Je ne compte pas tout montrer à ma famille non plus. C'est surtout pour avoir un maximum de souvenirs possibles." Un trait hérité de sa grand-mère également, qui tenait une collection indécente d'album photo de ses enfants et de ses petits-enfants, qu'elle ne se gênait certainement pas à sortir et à montrer à ceux qui ne l'avaient pas encore vus. C'était bien le petit plaisir de Mamie Prescott. Elle était très espiègle, et encore bien malicieuse. "Tout le monde n'arrête pas de dire que ce sont les meilleures années, ou quelque chose du genre. Si c'est vrai, alors avoir autant de souvenirs possibles. Et si ce n'est pas le cas, eh bien je n'aurais pas de regrets à me débarrasser de ces photos." C'était plutôt avantageux, les appareils photos numériques. Une véritable révolution en soi. "Mais pour le moment, je n'ai aucune plainte à déposer." dit-elle en ponctuant sa phrase par un léger rire. Les commentaires qu'elle avait à rendre pour la rentrée n'étaient pas une partie de plaisir, mais elle gardait en tête l'objectif qu'elle avait, qui était de devenir conservatrice. Un mal pour un bien, dirait-on. La serveuse interrompit brièvement leur conversation pour prendre commande. Et histoire de ne pas perdre ses bonnes habitudes, Joanne optait pour un chocolat chaud. Sauf que cette fois-ci, elle laissait sa gourmandise prendre le dessus en décidant d'en prendre un liégeois. Un plaisir bien mérité après les sursauts qu'elle avait eu après chaque coup de tonnerre quand ils étaient encore dehors. A l'intérieur, Joanne était un peu plus rassurée, mais elle ne parviendrait à se détendre qu'une fois l'orage bel et bien passé. Joanne regardait l'état de ses vêtements. Même quelques mèches de ses cheveux étaient trempés, humidifiés lorsque Joanne dut replier le parapluie afin de pouvoir entrer dans le café. Un bref moment dans ses pensées, elle se disait qu'elle ne devra pas jouer la surprise si elle se voyait tomber malade le lendemain ou le surlendemain. Joanne échangeait un sourire timide avec Hassan. La petite blonde dégainait son appareil photo et le pivota pour faire en sorte qu’il puisse voir le petit écran placé à l’arrière. Elle faisait défiler les clichés qu’elle avait pris afin qu’il puisse y jeter un oeil. Principalement des clichés du campus, ou des rues commerçantes où Sophia avait déjà pu la traîner pour une énième virée shopping. Mais aussi des lieux qu’Hassan avait déjà pu lui montrer, quelques photos du match de rugby, afin d’envoyer des preuves à Reever que, oui, sa plus jeune soeur assistait effectivement à ce genre d’évènements. Il va être bluffé, c’était certain. “Je me débrouille mieux que quand j’étais petite. Quand je partais en vacances, j’avais droit à un appareil photo jetable. J’adorais prendre des photos, mais ce n’était pas vraiment les meilleurs clichés qui soient. Du genre, avoir le doigt bien sur l’objectif au moment de prendre la photo, par exemple. Du grand art.” expliqua-t-elle sur le ton de la plaisanterie. “J’ai promis aux parents que l’appareil photo aura son utilité pédagogique pour les études d’oeuvre d’art que je vais devoir bientôt faire.” Histoire que l’investissement en vaille la peine. Et les parents Prescott avaient bien eu du mal à résister à la demande de leur fille. Car même si Joanne n’était pas une personne de nature très demandeuse, il était bien difficile de lui refuser les choses qu’elle pouvait réclamer. Elle avait ce talent de faire des puppy eyes extrêmement efficace sans même qu’elle ne s’en rende véritablement compte, et qui avait son petit effet. Mais Joanne restait quelqu’un à qui on avait appris de se contenter de ce dont elle possédait. Les photos défilaient devant leurs yeux, certes, mais Joanne n’était pas toujours très loquace. Il était même plutôt surprenant qu’elle trouve autant d’aisance à discuter avec une personne pour qui elle avait un véritable béguin. Quand elle traînait avec Sophia, c’était cette dernière qui trouvait toujours de quoi relancer les discussions. Pourtant, l’envie de faire connaissance avec le beau brun était plus que présente. Il y avait ce mélange d’envie d’avoir toute son attention, et l’appréhension de l’avoir. “Vous vous connaissez depuis longtemps ? Avec Rhett, Leilani, et les autres.” finit-elle par lui demander, se maudissant de manquer d’aussi peu d’originalité pour relancer leur conversation. “Vous semblez proches, tous.” Du moins, Joanne avait rapidement compris qu’Hassan et le blond étaient assez indisociables et trouvait qu’il était particulièrement proche de Leilani. Peut-être qu’ils étaient ensemble, la blonde n’en savait trop rien. Mais elle était aussi admirative qu’un groupe d’amis soit aussi soudé. “J’avais croisé Rhett la semaine dernière, il a dit que ça serait chouette qu’un jour Sophia et moi venions à l’une de vos soirées barbecue. Je pense qu’il a vu que mon regard s’était illuminé à l’énonciation de ce moindre mot, vu comme il en a ri.” Sophia, en revanche, s’était montré un petit peu méfiante, toujours cherchant à piquer le blond et à le cuisiner un peu, presque dépitée de voir que son amie n’avait pas su contenir cette enthousiasme face à cette idée. A contrario, Joanne appréciait vraiment Rhett. Elle trouvait que c’était quelqu’un de bien, doté d’une profonde gentillesse. “Mais je ne voudrais pas qu’on s’impose non plus.” Elles étaient des pièces rapportées après tout, des premières années qui semblaient les intéresser pour une raison ou pour une autre. “Je ne sais même pas s’il t’en a déjà parlé.” La serveuse finit par apparaître avec les boissons chaudes commandées. Joanne avait constamment les mains froides, été comme hiver. Mais avec la pluie et la chute radicale de température provoquée par l’orage, elles étaient glaciales. La tasse lui paraissait d’autant plus brûlante par la suite. “J’ai les mains froides. Tout le temps. Mais vraiment.” expliqua-t-elle. Et elle était assez frileuse par-dessus le marché. Histoire qu’Hassan s’en fasse une vague idée, elle se permit, non sans une longue hésitation et une certaine retenue, à poser sa main sur le dos de la sienne une fraction de seconde. Elle retirait presque aussitôt ses doigts, se trouvant soudainement bien trop tactile et avenante. Ce ne sont pas des bonnes manières, voyons se disait-elle intérieurement alors qu’elle collait à nouveau sa main sur son mug, plus qu’embarrassée par ces quelques secondes de proximité qu’elle avait généré.  


Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : divorcé, vacciné de toute forme d'engagement, en relation libre avec une collègue de travail
MÉTIER : professeur de géographie politique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique/Moyen-Orient @ ABC studios ~ coach des 8-12 ans @ logan city rugby club
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_pconc3JweS1vcfy9ko1_400
POSTS : 13813 POINTS : 615

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : traité pour un cancer entre fin 2013 et mai 2015, en rémission ☆ 5 tatouages ☆ bénévole à l'hôpital (pédiatrie) et au lycée (cours de soutien) ☆ australo-iranien, a vécu 9 mois à Téhéran en 2000 ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide 2016, une dépression se soignant doucement ☆ ne consomme ni porc ni alcool ☆ joueur de rugby depuis ses 6 ans, champion universitaire (2005) ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : kelly #4owen #2camilsohan #4justinejoanne #17sophiayasmine #15rhettalfie (10/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : joanne (2004)jamie (au)kyte (au)

همیشه ببخشید
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_mg2phydxcb1ru1wbho1_500
RPs TERMINÉS :
(joassan) maybe two is better than one - Page 3 VDnnWJA

2019joanne #16asher #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@luxaeterna & sign@unknown & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 20/09/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan http://www.30yearsstillyoung.com/t4618-hassan-but-i-know-better-than-to-leave-and-let-it-die http://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari http://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: (joassan) maybe two is better than one (joassan) maybe two is better than one - Page 3 EmptyLun 11 Nov - 16:47


C’était quelque chose qu’avait toujours beaucoup aimé Hassan avec le climat de Brisbane, cette capacité qu’avait la météo à changer du tout au tout en l’espace de quelques minutes seulement, et d’offrir plusieurs retours du soleil dans la même journée. Pendant longtemps il n’y avait pas prêté attention, n’ayant jamais connu autre chose, mais après presque une année à subir la sécheresse excessive du climat iranien il avait appris à apprécier à sa juste valeur la météo de son véritable chez-lui. Pour cette raison et pour ne pas paraître indélicat, il n’avait pas osé contredire Joanne lorsqu’elle lui avait avoué « Je n'aime vraiment pas les orages. Je suis désolée. » d’un ton hésitant, et s’était bien gardé de faire remarquer qu’elle allait devoir s’y habituer tant Brisbane et Perth n’avaient rien de comparable en terme de climat. Ici les orages étaient fréquents et les averses violentes, à défaut d’être longues. Préférant donc noyer le poisson en changeant de sujet, il avait questionné Joanne sur son appareil photo et ce qu’elle en avait fait depuis qu’il lui avait été offert, en attendant que l’on vienne s’enquérir de leur commande « Surtout des photos du campus, pour le moment. Je ne compte pas tout montrer à ma famille non plus. C'est surtout pour avoir un maximum de souvenirs possibles. » Hassan était de toute façon partisan du fait que l’on faisait avant tout des photos pour soit, avant de les faire pour les autres. « Tout le monde n'arrête pas de dire que ce sont les meilleures années, ou quelque chose du genre. Si c'est vrai, alors avoir autant de souvenirs possibles. Et si ce n'est pas le cas, eh bien je n'aurais pas de regrets à me débarrasser de ces photos. » Marquant une très courte pause, elle avait ajouté « Mais pour le moment, je n'ai aucune plainte à déposer. » et laissant échapper un rire Hassan avait secoué la tête « Espérons qu’elles le seront alors, et que tu n’aies pas à en passer par quelque chose d’aussi radical. » Interrompus finalement par l’arrivée de la serveuse, ils avaient commandé chacun leur tour de quoi se réchauffer, Joanne optant pour un chocolat liégeois quand le brun lui avait opté pour un thé chaï. Après son départ, la blonde avait enfin pu dégainer son appareil photo, se penchant vers le milieu de la table pour faire défiler les clichés de manière à ce qu’Hassan puisse lui aussi les voir. « Je me débrouille mieux que quand j’étais petite. Quand je partais en vacances, j’avais droit à un appareil photo jetable. J’adorais prendre des photos, mais ce n’était pas vraiment les meilleurs clichés qui soient. Du genre, avoir le doigt bien sur l’objectif au moment de prendre la photo, par exemple. Du grand art. » Souriant d’un air attendri, l’image d’une Joanne miniature mitraillant maladroitement lui venant furtivement à l’esprit, il l’avait laissée continuer « J’ai promis aux parents que l’appareil photo aura son utilité pédagogique pour les études d’oeuvre d’art que je vais devoir bientôt faire. » avant de s’en amuser. « Je vois, j’ai affaire à un as de la négociation si je comprends bien. » Mais rien ne disait qu’il n’en aurait pas fait autant pour négocier le téléphone portable dont il s’était finalement fait le cadeau lui-même, s’il en avait eu la possibilité. « J’avoue que j’aime bien le charme des photos sur papier, en ce qui me concerne. Mais j’admets que pouvoir photographier les œuvres d’un musée pour les avoir sous la main sans accumuler des tonnes et des tonnes de photos sur son bureau, c’est un bon argument. » Sans compter que suivant la taille du musée ce n’était pas un appareil photo jetable qu’il faudrait prévoir, mais une ribambelle.

Les clichés défilant encore pendant quelques instants pour en arriver finalement aux dernières photos prises durant leur court passage dans le jardin botanique, et rangeant après cela l’appareil photo dans son sac, Joanne avait relevé les yeux vers le brun pour se décider à questionner « Vous vous connaissez depuis longtemps ? Avec Rhett, Leilani, et les autres. » non sans une pointe perceptible de curiosité. « Vous semblez proches, tous. » Répondant d’abord par un sourire, Hassan avait dodeliné doucement la tête « Depuis le début de nos études seulement, mais on passe pratiquement toutes nos journées ensemble alors c’est un peu comme si on se connaissait depuis des siècles parfois. » Ils étaient loin de tout connaître les uns des autres bien sûr, mais le brun pouvait se targuer d’en connaître néanmoins un rayon, au moins pour ce qui était de Rhett et Leilani. « Leilani était assise à côté de moi en amphi le premier jour de cours, c’est comme ça qu’on a commencé à discuter. Et Rhett a intégré l’équipe de rugby en même temps que moi. » Marquant une vague pause, il avait ensuite rajouté « Marian était au lycée avec moi, mais on ne s’était jamais parlés avant qu’elle ne sympathise avec Leilani. Et Andrea lui par contre on ne le connait pas depuis aussi longtemps, il est arrivé l’année dernière pour faire un échange universitaire, il vient d’Espagne. Mais il est cool, on rigole bien avec lui. » histoire de ne pas les laisser de côté eux non plus. Et bien entendu ils ne rigolaient pas uniquement parce que son accent à couper au couteau donnait parfois lieu à des situations cocasses. Bien que. « J’avais croisé Rhett la semaine dernière, avait ensuite repris Joanne il a dit que ça serait chouette qu’un jour Sophia et moi venions à l’une de vos soirées barbecue. Je pense qu’il a vu que mon regard s’était illuminé à l’énonciation de ce moindre mot, vu comme il en a ri. » avant de nuancer d’un ton un peu incertain. « Mais je ne voudrais pas qu’on s’impose non plus. Je ne sais même pas s’il t’en a déjà parlé. » Vaguement à vrai dire, avec cet air à demi-convaincu que sa proposition serait acceptée tant Sophia semblait du genre à aimer se faire désirer – peut-être un peu trop. « Il n’aurait pas proposé si y’avait eu un risque que vous vous imposiez. Au contraire ça serait chouette. » avait-il alors assuré d’un air enjoué. « Vous pourrez même prendre vos maillots de bain, généralement on descend un peu plus au sud vers Southport, là où y’a de vraies plages. » Chose dont la ville de Brisbane manquait elle cruellement, bien que n’étant pour ainsi dire pas un amateur de baignade Hassan ne s’en était lui jamais spécialement désolé. « Faudra se serrer un peu dans les voitures, mais on a l’habitude. » Et le jeu en valait la chandelle, puisqu’elles avaient ensuite loisir d’investir la plage pour des heures durant, ne rentrant généralement que tard dans la nuit afin de pouvoir profiter de la soirée autour d’un feu de camp.

De retour avec leurs boissons, la serveuse avait accepté leur merci dans un sourire et Hassan lui avait réglé l’addition avant qu’elle ne tourne les talons. Dehors l’orage s’était éloigné et la pluie s’était calmée, sans s’arrêter totalement néanmoins. Semblant réprimer un frisson, Joanne avait avoué « J’ai les mains froides. Tout le temps. Mais vraiment. » et comme pour prouver ses dires elle avait posé sa main sur celle du brun l’espace d’une seconde à peine, avant de la retirer lorsque le rouge lui était instantanément monté aux joues. S’en amusant, mais faisant malgré tout mine de ne – presque – rien remarquer, il l’avait imité en glissant ses mains autour de son propre mug « C’est vrai ? Moi c’est le contraire, j’ai toujours chaud. Un vrai pompier. » En témoignait la légèreté de la veste avec laquelle il était vêtu et le simple tee-shirt qu’il portait en-dessous malgré l’automne bel et bien installé. « C’est toujours la bataille l’hiver entre mon frère et moi, pour savoir s’il faut monter ou baisser le chauffage. Et pourtant il n’est pas spécialement frileux lui non plus. » Prenant le temps d’une ou deux gorgées de son thé, qu’il n’avait aucun mal à boire brûlant ou presque, il avait reposé sa tasse sur la table et profité d’avoir vaguement mentionné Qasim pour questionner « Ce n’est pas trop difficile pour toi d’être éloignée de ton frère et ta sœur, ça va ? » Il n’avait plus assez bonne mémoire pour que leurs prénoms respectifs lui reviennent en tête, bien qu’il soit persuadé que Joanne les lui ait déjà dit, mais il se souvenait en revanche avec certitude du fait qu’elle en avait deux. « J’ai toujours vécu avec le mien, je sais pas si je pourrais vivre aussi loin de lui … » Pour quelques semaines, quelques mois éventuellement, comme il avait pu le faire lors de son stage en Nouvelle-Calédonie l’été précédent, mais pas de façon prolongée ou définitive. Hassan nourrissait assurément une certaine dépendance envers le peu de famille qu’il possédait.



(joassan) maybe two is better than one - Page 3 763064237  (joassan) maybe two is better than one - Page 3 1949770018:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(joassan) maybe two is better than one - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: (joassan) maybe two is better than one (joassan) maybe two is better than one - Page 3 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(joassan) maybe two is better than one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-