AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans (02.08.95)
SURNOM : Euh... Bryn ? Ou B. Mais c'est assez rare...
STATUT : Célibataire, libre comme l'air, les boulets au pied, c'est pour les vieux.
MÉTIER : surfeuse en voie de professionnalisation et étudiante en quatrième année en Gouvernance et Politique Public

POSTS : 100 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a été élevé par son frère + elle a une tendance à ne jamais dire non pour faire des folies et toujours avec le sourire + elle entretien des relations encore assez froide avec sa soeur Cora + c'est une enfant non voulue et elle le sait + elle a commencé à travailler avec sa mère aux US et ne sait plus quoi faire et comment penser + elle est sujette aux crises de panique lorsque c'est trop pour elle + elle passe les 90% de son temps libre à la plage à faire du surf, le reste du temps est souvent avec un skate aux pieds.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Oh, if the sky comes falling down, for you, there's nothing in this world I wouldn't do. ❃ Coverdale family

Who are we? What we run? We run the world ? Who run the world? Girls ! ❃ Space girls love

Don't get attached when I call you up, trying to get some ass like no no no... ❃ Bryonnor
Violet + Connor + Lene + Cora + Finn + Nina + Girls Band
PSEUDO : pimentine
AVATAR : Bridget Satterlee
CRÉDITS : HANSKA.
DC : Elisabeth D. ♥︎
INSCRIT LE : 14/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15178-hey-i-m-not-a-slut-i-just-love-love-bryn#579154 http://www.30yearsstillyoung.com/t15181-bryn-when-a-situation-rises-just-write-it-into-an-album http://www.30yearsstillyoung.com/t15182-bryn-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t15187-bryn-coverdale

MessageSujet: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Ven 7 Juil - 18:24


❝Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? ❞
lene adams & bryn coverdale

Je n’ai jamais aimé devoir trop réfléchir. Ce qui peut être un paradoxe lorsque l’on sait que mes études sont composées à 80% de réflexion. A mes yeux, tout serait bien plus simple si nous suivons toujours notre instinct, notre désir et la première pensée nous venant à l’esprit. Cela permettrait bien des choses et limiterait bien moins la population. Je ne sais pas comment, mais avec cette pensée, je suis arrivée jusque-là. Bon, après je ne dis pas non plus que je ne réfléchis jamais, ce serait faux. C’est plus que rester devant une copie blanche ou bien un document vierge sur mon ordinateur me donne de l’urticaire. Même si j’adore mes études et que je ne veux pour rien les abandonner, je reste persuadée que je suis bien plus efficace sur ma planche de surf. Passant des trois mots écrits sur mon ordinateur à mes planches et ma combinaison, je ne mets pas bien longtemps à prendre ma décision, me lever et être persuadée que j’avancerais bien mieux après une petite séance. En quelques minutes, je me retrouve avec toutes mes affaires dans la voiture en direction de ma plage favorite qui a vu naitre nombreuses de mes premières chutes et figures, la plage où j’ai appris à surfer. Sur le sable, je peux déjà voir des amies étendues en train de brûler sous un soleil bien moins éclatant qu’il peut l’être en été. Les saluant rapidement, je leur laisse la garde du peu d’affaires que j’ai amené, soit serviette et clés de voiture avant de filer vers l’eau.

« Le plus rapide sur celle-ci ? » Je regarde l’homme proche de moi. Je vois parfaitement qu’il tente quelque chose mais je ne sais quoi depuis tout à l’heure et franchement, que ce soit sur le niveau sportif ou sur la beauté, il perd juste du temps avec moi. J’hoche pourtant la tête et dans un sourire commence à ramer pour m’élancer enfin sur cette fameuse vague assez grande pour s’amuser dessus. Lui passant devant, je l’entends raller mais fini ma course jusqu’à plisser des yeux en apercevant une autre personne sur la plage, laissant mon cœur faire un bond. Sans faire plus attention, je finis dans l’eau la tête la première et l’envie de vomir après avoir avalée une gorgée d’eau de mer. Je ne l’ai pas vu depuis une éternité, mais je pourrais jurer que c’est elle à des kilomètres. Elle a été mon premier crush féminin et même si cela fait des années, je ressens toujours au fond de moi les fourmillements qui m’ont fait perdre la tête et découvrir mon attirance pour certaines femmes. Cachée un instant derrière ma planche, à moitié enfoui sous l’eau, je me décide à ne plus être cette adolescente qui avait peur de lui parler de peur qu’elle ne me considère pas. Je suis loin de cette fille là à présent, sûre de moi, je suis devenue quelqu’un d’autre et il faut l’avouer, c’est aussi en parti grâce à elle. Prenant alors mon courage à deux mains, ma planche sous le bras, j’avance de quelques pas pour me retrouver face à elle, le cœur battant anormalement. Mince, tais-toi, toi. Dans un sourire, je croise sa route et la regarde rapidement pour vérifier que c’est bien elle, avant de tenter le tout pour le tout. « Lene ? » Je me tourne correctement vers elle, avec mon allure de chien mouillé sortant tout droit des vagues, j’ai pourtant le sourire aux lèvres et je sais pertinemment que je suis loin de ressembler à un chien mouiller à cet instant. « Je ne sais pas si tu te souviens de moi ? Bryn. Coverdale. De l’école de surf ? » Pas sûre de raviver les meilleurs souvenirs à ses yeux mais après tout. Je l’ai croisé plusieurs fois par la suite mais rarement et je pense que c’est la meilleure solution pour lui rappeler mon souvenir, et si elle est forte, alors je pourrais peut-être l’inviter à la soirée sur la plage qui a lieu ce soir.



coverdale family



Revenir en haut Aller en bas
avatar
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ( 19/05)
SURNOM : saloperie, connasse, traînée.
STATUT : libre comme l'air. elle est pas de ces filles qui rêvent aux prince(sse)s charmant(e)s
MÉTIER : elle a troqué son taxi contre un camion de pompiers, elle a hâte de faire pimpom avec.
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec son chien Patacroute & Matt, qui semble croire que c'est la fête du slip tous les jours

POSTS : 2590 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Roselene


Lenatt

Nathan#1 + Lenatt#4 + Rose#2 + Bryn + Le Camping + Eva#2 + Matt (Zombie ) (7/8)
RPs TERMINÉS : Saul ; Gauthier ; Nathan + Myrddin ; Camber ; Simon ; Tommy ; Rose ; Anders ; Gaulene#4 ; Gaulene#3 ; Eleanor#1 ; Gauthier#2 ; Kane ; Gio ; Matt#1 ; Tommy#2 ; Eva#1 + #Matt2 + #Matt3 ; Lou + Kane#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : caitlin stasey
CRÉDITS : (c) tearsflight (UB) loonywaltz
DC : corapuce et tadamour
INSCRIT LE : 19/05/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10427-je-suis-une-super-nana-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Dim 16 Juil - 19:45


La puissance des vagues la portent vers la plage. A ce niveau-là, c’est juste ressentir le plaisir de la légèreté, c’est comme s’envoler et c’est cette sensation-là qui Lene s’y accroc à la mer. Juste un peu d’équilibre, et elle fend l’air aussi bien qu’un oiseau. Son estomac papillonne et toute la confiance qu’elle a en elle-même en est galvanisée. Le surf, c’est sa drogue, sa cure de jouvence. C’est pourquoi elle vient là chaque semaine, qu’elle s’offre une matinée entière à recharger ses batteries, seulement elle, sa planche et depuis un an maintenant, Patacroute le chien, dont le rôle est de garder ses affaires lorsqu’elle part dans l’eau. Elle ignore totalement depuis combien de temps elle est là, dans ces moments, elle ne le compte pas et seul le fait que plusieurs personnes viennent marcher sur la plage et peut-être un peu le soleil lui indique que cela doit bien faire des heures maintenant qu’elle a quitté le domicile, toujours en insultant Matt et sans même lui dire l’endroit où elle se dirigeait pour éviter que ne lui prenne l’envie de l’accompagner et de la déranger pendant son « me-time » . Quelques heures sûrement, et l’obligation d’avoir à rentrer étudier qui fait son arrivée, suffisent à la persuader qu’il est grant temps maintenant de retrouver la terre ferme. « Alors Pata ? Personne n’est venu t’embêter ? » dit-elle, en retrouvant son animal de compagnie et en s’enroulant dans sa serviette après avoir défait la partie supérieure de sa combinaison. Certes, l’hiver est clément, mais il reste l’hiver. Rapidement, elle enfile une veste censée la protéger du vent, avant de saisir sous le bras sa planche et sa serviette de bain. Son estomac qui grogne lui indique que c’était bien le moment d’arrêter de planer. Elle s’avance pour retourner au parking où l’attend la voiture de Matt quand une silhouette semble s’approcher d’elle, curieuse, elle s’arrête, attendant de savoir ce qu’on lui veut. « Lene ? » « Oui » répond t-elle en fronçant un sourcil. « Je ne sais pas si tu te souviens de moi ? Bryn. Coverdale. De l’école de surf ? » Le nom cogne dans sa tête. L’école de surf est si loin, qu’elle ouvre grand les yeux face à l’effort de mémoire que la jeune femme lui demande, mais Lene n’ira pas jusque-là, puisque le nom de la jeune femme éveille autre chose que des cours de surf qu’elle a donné il y’a des années. Il lui semble plutôt l’avoir entendu professionnellement parlant. « Tu étais élève là-bas ? Une de mes élèves ? » ajoute t-elle, pour être sûre si elle comprend avant de répondre honnêtement. « Je suis désolée, c’est vraiment lointain pour moi. Mais, sinon, oui je te connais de nom. Il parait que tu es en passe de devenir big dans le milieu ? Je t’ai vu au printemps dernier. » explique t-elle, en réalisant que si Bryn était bien une élève à elle, alors elle a fabriqué de la graine de champion. « Alors, tu viens t’entrainer même l’hiver ? C’est bien, faut pas se relâcher. » lui dit-elle dans un clin d’œil d’encouragement.


She had the sightless eyes. Telling me no lies. Knockin' me out with those American thighs. Taking more than her share. Had me fighting for air. She told me to come but I was already there. 'Cause the walls start shaking. The earth was quaking. My mind was aching and we were making it and you shook me all night long





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans (02.08.95)
SURNOM : Euh... Bryn ? Ou B. Mais c'est assez rare...
STATUT : Célibataire, libre comme l'air, les boulets au pied, c'est pour les vieux.
MÉTIER : surfeuse en voie de professionnalisation et étudiante en quatrième année en Gouvernance et Politique Public

POSTS : 100 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a été élevé par son frère + elle a une tendance à ne jamais dire non pour faire des folies et toujours avec le sourire + elle entretien des relations encore assez froide avec sa soeur Cora + c'est une enfant non voulue et elle le sait + elle a commencé à travailler avec sa mère aux US et ne sait plus quoi faire et comment penser + elle est sujette aux crises de panique lorsque c'est trop pour elle + elle passe les 90% de son temps libre à la plage à faire du surf, le reste du temps est souvent avec un skate aux pieds.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Oh, if the sky comes falling down, for you, there's nothing in this world I wouldn't do. ❃ Coverdale family

Who are we? What we run? We run the world ? Who run the world? Girls ! ❃ Space girls love

Don't get attached when I call you up, trying to get some ass like no no no... ❃ Bryonnor
Violet + Connor + Lene + Cora + Finn + Nina + Girls Band
PSEUDO : pimentine
AVATAR : Bridget Satterlee
CRÉDITS : HANSKA.
DC : Elisabeth D. ♥︎
INSCRIT LE : 14/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15178-hey-i-m-not-a-slut-i-just-love-love-bryn#579154 http://www.30yearsstillyoung.com/t15181-bryn-when-a-situation-rises-just-write-it-into-an-album http://www.30yearsstillyoung.com/t15182-bryn-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t15187-bryn-coverdale

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Sam 22 Juil - 23:01


La confusion sur son visage ne fait pas de doute. En même temps, je pense que je ferais la même tête si quelqu’un m’abordait sur la plage comme cela. « Oui » Je ne me démonte pourtant pas face à son manque de réaction et me présente, ce que je fais de moins en moins, je me rends compte… Je vois qu’elle doit tout de même réfléchir pour me resituer. Je vois comme ça que nous n’avons pas eu le même impact dans la vie de l’autre, elle et moi. Alors qu’elle m’a ouvert le monde du surf et sans le savoir un autre bien différent, je vois que je dois être simplement dans des souvenirs lointains. Comment lui en vouloir ? Elle ne faisait que son job avec moi, non ? Ce n’est pas sa faute si une jeune ado s’est fait bien des idées par la suite. « Tu étais élève là-bas ? Une de mes élèves ? » J’acquiesce, heureuse qu’elle replace un peu mieux ma situation. Je ne perds pas ce sourire que je tiens sur mes lèvres. Je reste heureuse de la voir, elle a l’air de se porter bien et d’être toujours un peu la même. « Je suis désolée, c’est vraiment lointain pour moi. Mais, sinon, oui je te connais de nom. Il parait que tu es en passe de devenir big dans le milieu ? Je t’ai vu au printemps dernier. » Alors ça, je ne m’y attendais pas. Je dois me concentrer pour ne pas crier un peu partout qu’en plus de me remettre un peu, elle me voit plus comme la professionnelle de surf que comme la gamine qu’elle avait dû sortir des vagues car incapable à l’époque de tenir sur sa planche. Je dois probablement rougir légèrement et ait un peu honte de ne pas savoir mieux me tenir, passant sur mon autre jambe pour mieux me tenir. Je passe une main dans mes cheveux, merde, ils sont encore trempés. « Big est un grand mot, mais je m’amuse bien oui. » Fausse modestie quand tu nous tiens. « Alors, tu viens t’entrainer même l’hiver ? C’est bien, faut pas se relâcher. » J’hausse les épaules. « Je ne tiendrais jamais tout l’hiver sans toucher ma planche. » Un sourire. Je ne vois pas comment, simplement parce que les températures vont en dessous des quinze degrés, il faudrait se mettre à l’abri ? Justement, les vagues sont encore meilleures et cela laisse des mois d’entrainement sans trop de touristes autour. « Et puis, je n’ai pas vraiment le choix pour le coup, compétition oblige. » Même si sur cette côte, les compétitions ne reprennent qu’en octobre, d’autres ont lieu en Europe ou aux Etats-Unis et il vaut mieux être au top pour celles-ci sachant que ce sont les plus gros évènements de surf de la planète. « Et du coup, toi, tu ne te lances pas dans les compèt ou autre ? » Le surf loisir doit aussi être vraiment fun, pouvoir juste profiter de l’effet grisant de ce sport, sans avoir personne pour nous demander de faire cent abdos derrière pour se tenir encore mieux sur la planche, ou bien courir tous les deux jours pour pouvoir pagayer encore plus longtemps… D’un coup, je me sens bien plus mal à l’aise que j’en ai l’habitude, sentant que peut-être elle n’est pas du tout aussi heureuse que moi de me revoir, ce qui est probablement bien le cas… Et qu’elle doit avoir d’autres choses à faire. « Enfin, je ne voulais pas t’embêter, seulement te remercier parce que c’est un peu grâce à toi s’il m’arrive tout ça. » Et quand je dis tout, c’est vraiment de tout que je parle, mon niveau de surf, mon envie de bien faire, mais aussi mon ouverture d’esprit, mes aventures folles, bien des choses ont évolué après le passage de Lene dans ma vie, sans même qu’elle ne soit au courant. « Et si tu ce soir il y a une soirée sur la plage, si tu n’as pas peur de l’air frais. » Comme les quatre-vingt pour cent des habitants de cette ville. J’aurais voulu lui proposer un verre, mais pour ça, il aurait fallu qu’elle trouve intéressant ma présence, et je ne suis pas persuadée de ce fait. Merde, pourquoi je manque d’un coup de confiance en moi…




coverdale family



Revenir en haut Aller en bas
avatar
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ( 19/05)
SURNOM : saloperie, connasse, traînée.
STATUT : libre comme l'air. elle est pas de ces filles qui rêvent aux prince(sse)s charmant(e)s
MÉTIER : elle a troqué son taxi contre un camion de pompiers, elle a hâte de faire pimpom avec.
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec son chien Patacroute & Matt, qui semble croire que c'est la fête du slip tous les jours

POSTS : 2590 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Roselene


Lenatt

Nathan#1 + Lenatt#4 + Rose#2 + Bryn + Le Camping + Eva#2 + Matt (Zombie ) (7/8)
RPs TERMINÉS : Saul ; Gauthier ; Nathan + Myrddin ; Camber ; Simon ; Tommy ; Rose ; Anders ; Gaulene#4 ; Gaulene#3 ; Eleanor#1 ; Gauthier#2 ; Kane ; Gio ; Matt#1 ; Tommy#2 ; Eva#1 + #Matt2 + #Matt3 ; Lou + Kane#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : caitlin stasey
CRÉDITS : (c) tearsflight (UB) loonywaltz
DC : corapuce et tadamour
INSCRIT LE : 19/05/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10427-je-suis-une-super-nana-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Ven 11 Aoû - 11:56


Lene n’a jamais été du genre à retenir les personnes qui l’entourent. Elle passe et elle oublie. L’unique moyen peut-être de contrer ce trait de caractère bien peu valorisant pour le reste de l’humanité, c’est de se démarquer, d’avoir une qualité ou réalisé quelque chose que la jeune femme retiendra. Une chose bien difficile à faire quand on sait le peu de chose qu’elle estime, et qu’à moins d’être son semblable, jamais personne n’aura sa reconnaissance. Bryn s’est démarquée. Lene se souvient parfaitement, lors du printemps dernier, lorsqu’elle avait aperçu la jeune femme en compétition, elle se souvient avoir entendu de parler de graine de championne, elle avait noté son nom dans un coin de sa tête. Tout cela, sans même savoir que des années auparavant, la petite graine avait fait partie de sa classe lors de cours de surf. C’est assez ironique quand elle y pense. Evidemment, l’égo la rattrape et un sentiment de fierté semble commencer à  l’habiter. « Big est un grand mot, mais je m’amuse bien oui. »  Modeste en plus de ça. Lene esquisse un sourire, amusée par l’humilité de la gamine et bien décidée à ne pas non plus foncer dans les compliments. Elle ne s’empêche pas de remarquer cependant que la demoiselle fait l’effort de venir s’entrainer même s’il fait froid. Voilà qui la démarque. « Je ne tiendrais jamais tout l’hiver sans toucher ma planche. » Bonne réponse. Le sourire de Lene s’étend de plus en plus à chacune de ses réponses. A se demander comment a-t-elle pu ne pas retenir l’existence de la petite. « Je suis bien d’accord avec toi. Meilleure vague. Pas de môme. Ya t-il un meilleur moment ? » Pure rhétorique. « Et puis, je n’ai pas vraiment le choix pour le coup, compétition oblige. » ajoute t-elle, effectivement, Lene n’y pensait pas mais, il est vrai qu’il n’y a pas que de ce côté de l’hémisphère que le surf se pratique. « ça veut dire que tu voyage du coup ? Intéressant. » Oui, pour le coup, cette information fait naitre une légère jalousie dans le cœur de la jeune femme. Elle qui aurait pu réaliser son rêve. « Et du coup, toi, tu ne te lances pas dans les compèt ou autre ? » Elle hoche la tête. « Je suis trop vieille maintenant. » ça la crève un peu de l’avouer. Mais maintenant, ces années où elle pouvait faire tout ce qui la tentait se sont écoulé. Elle finit par hausser les épaules, ne voulant pas non plus susciter la pitié de la jeune fille. « Mais, ça ne m’empêche pas de pratiquer. Mon égo n’aura jamais toute la gloire qu’il réclame. » justifie t-elle en tentant l’humour. « Enfin, je ne voulais pas t’embêter, seulement te remercier parce que c’est un peu grâce à toi s’il m’arrive tout ça. » « Tu ne m’as pas embêté. Ça m’a fait plaisir même. N’hésite pas à me donner des nouvelles si jamais, ça m’intéresse. » dit-elle en reprenant son chemin avant que Bryn ne lui adresse la parole à nouveau. « Et si tu ce soir il y a une soirée sur la plage, si tu n’as pas peur de l’air frais. » Elle s’arrête, réfléchit trente secondes à ce qu’elle a prévu ce soir et se dit en haussant les épaules que ça ne lui fera pas de mal de sortir. « J’ai pas peur du froid. Je viendrais. Tu veux mon numéro pour qu’on se retrouve ? »


She had the sightless eyes. Telling me no lies. Knockin' me out with those American thighs. Taking more than her share. Had me fighting for air. She told me to come but I was already there. 'Cause the walls start shaking. The earth was quaking. My mind was aching and we were making it and you shook me all night long





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 22 ans (02.08.95)
SURNOM : Euh... Bryn ? Ou B. Mais c'est assez rare...
STATUT : Célibataire, libre comme l'air, les boulets au pied, c'est pour les vieux.
MÉTIER : surfeuse en voie de professionnalisation et étudiante en quatrième année en Gouvernance et Politique Public

POSTS : 100 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a été élevé par son frère + elle a une tendance à ne jamais dire non pour faire des folies et toujours avec le sourire + elle entretien des relations encore assez froide avec sa soeur Cora + c'est une enfant non voulue et elle le sait + elle a commencé à travailler avec sa mère aux US et ne sait plus quoi faire et comment penser + elle est sujette aux crises de panique lorsque c'est trop pour elle + elle passe les 90% de son temps libre à la plage à faire du surf, le reste du temps est souvent avec un skate aux pieds.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
Oh, if the sky comes falling down, for you, there's nothing in this world I wouldn't do. ❃ Coverdale family

Who are we? What we run? We run the world ? Who run the world? Girls ! ❃ Space girls love

Don't get attached when I call you up, trying to get some ass like no no no... ❃ Bryonnor
Violet + Connor + Lene + Cora + Finn + Nina + Girls Band
PSEUDO : pimentine
AVATAR : Bridget Satterlee
CRÉDITS : HANSKA.
DC : Elisabeth D. ♥︎
INSCRIT LE : 14/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15178-hey-i-m-not-a-slut-i-just-love-love-bryn#579154 http://www.30yearsstillyoung.com/t15181-bryn-when-a-situation-rises-just-write-it-into-an-album http://www.30yearsstillyoung.com/t15182-bryn-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t15187-bryn-coverdale

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Sam 12 Aoû - 22:39


Je ne saurais dire ce qui me rend le plus heureuse à cet instant. Le fait de pouvoir être tranquille sur la plage, celui d’avoir revu Lene ou bien son sourire qui commence à pointer le bout de son nez plus nous parlons. Je sais, c’est une réaction enfantine, mais il faut l’avouer… Dès le début, j’ai eu de très bons goûts en matières de femme. Je tente pourtant de rester humble, de garder tous mes esprits et de ne pas paraître pour une hystérique. Je crois que je me suis améliorée dans cette discipline qui est même devenu un art chez moi. « Je suis bien d’accord avec toi. Meilleure vague. Pas de môme. Ya t-il un meilleur moment ? » Alors pour le coup je suis entièrement d’accord ! Devoir faire en sorte de slalomer pour ne pas en shooter un à l’arriver reste un véritable cauchemar en plein été donc cette époque reste véritablement ma favorite, sauf peut-être pour la combinaison…Je fais donc de grands yeux en souriant et acquiesce ses dires comme une évidence. Bon en vrai, il faut aussi que je l’avoue, je n’ai pas trop le choix et même si le surf est une véritable passion et que je ne passerais pas plus de trois jours sans toucher ma planche, parfois une pause dans mon entrainement pourrait me faire du bien, surtout en ce moment où j’ai une réelle pression sur les épaules avec des sponsors potentiels. « ça veut dire que tu voyage du coup ? Intéressant. » J’hausse les épaules. « Je vais commencer oui. Je reviens des états-unis pour ça mais du coup quand un sponsor ou un potentiel me demande d’aller à une compétition, même loin, je me fais rarement prier, je l’avoue. » Ça reste un aspect très appréciable du job et même si c’est la première année où cela m’arrive vraiment, je suis rarement celle qui dit non pour ce genre de contrat, ce qui n’est pas le cas de ma mère… Mais il faut l’avouer, parler de moi n’est pas vraiment dans mes habitudes, d’où ma question envers elle, sujet qui m’intéresse bien plus que ma petite vie. « Je suis trop vieille maintenant. » J’ouvre de grands yeux. Vieille est peut-être dur comme mot. Elle n’a peut-être plus l’âge de faire ses débuts, mais il faut aussi voir la vérité en face, je ne suis plus non plus dans les plus jeunes aujourd’hui… « Mais, ça ne m’empêche pas de pratiquer. Mon égo n’aura jamais toute la gloire qu’il réclame. » Bien heureusement qu’elle pratique toujours, si passé 25 ans, on doit tout arrêter, autant mourir à cet âge-là. « Je comprends, mais tu n’es pas à ce point, et puis… Ils ne font pas des compétitions seniors ? » Je souris, je suis bien entendu dans l’ironie mais pas entièrement ! Ce genre de compétition existe belle et bien, par âge, sexe, ils arrivent à tout faire, alors pourquoi ne pourrait-elle pas tenter à son tour ? Cela permet toujours de faire un peu d’argent de poche grâce à sa passion. « Et tu sais, on peut aussi régler l’histoire de l’égo assez facilement. Je peux t’organiser, haie d’honneur, saut dans la foule, page web, tout ce que tu veux pour flatter ton égo. » Ouais, bon, on ne va pas trop en faire tout de même, sinon autant dire haut et fort que je peux sans problème passer la nuit avec elle, si ça ne se voit déjà pas sur mon front… Pour cela, il est peut-être temps pour moi de tirer ma révérence et de ne pas l’embêter trop longtemps, même s’il est difficile pour moi d’abandonner si facilement. « Tu ne m’as pas embêté. Ça m’a fait plaisir même. N’hésite pas à me donner des nouvelles si jamais, ça m’intéresse. » Mon égo à moi, n’avait besoin que de ça. « Promis, et si un jour on me propose, je t’enverrais les places VIP pour les concours alors. » Bon pour cela, il faudrait déjà que je devienne réellement big dans le domaine… Sur la bonne voie, je peux tout de même proposer cette soirée, presque but premier de mon contact avec elle. « J’ai pas peur du froid. Je viendrais. Tu veux mon numéro pour qu’on se retrouve ? » VICTOIRE !! Je ne sais pas à quoi je ressemble à cet instant, mais là, à l’intérieur, une fanfare s’agite, digne des carnavals de Rio. Trop simple, je n’aurais même pas pensé tenter cette approche aussi rapidement. Bryn, tu deviens une pro en la matière. Je vais avoir le numéro de Lene et cela reste plus qu’une victoire personnelle. Bryn Coverdale, tu es ridicule. « Je veux bien, mais… mon portable est là-bas. » Je lui indique mes affaires qui sont tout de même un peu plus loin. « Mais prends le mien, je te donnerais, l’heure et l’endroit exact, mais il me semble que c’est sur la plage près de la ville, pour éviter de prendre trop les transports et vers vingt heures. Hésites pas si tu veux qu’on t’amène et tu peux prendre ta planche, ça peut être sympa de nuit, ils ont de bons éclairages là-bas. » Autant tout annoncer d’un coup en face plutôt que par téléphone. Je lui donne donc mon numéro et la laisse repartir pour faire de même avant la soirée tout de suite plus intéressante qui s’annonce ce soir…


Spoiler:
 


coverdale family



Revenir en haut Aller en bas
avatar
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ( 19/05)
SURNOM : saloperie, connasse, traînée.
STATUT : libre comme l'air. elle est pas de ces filles qui rêvent aux prince(sse)s charmant(e)s
MÉTIER : elle a troqué son taxi contre un camion de pompiers, elle a hâte de faire pimpom avec.
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec son chien Patacroute & Matt, qui semble croire que c'est la fête du slip tous les jours

POSTS : 2590 POINTS : 705

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
Roselene


Lenatt

Nathan#1 + Lenatt#4 + Rose#2 + Bryn + Le Camping + Eva#2 + Matt (Zombie ) (7/8)
RPs TERMINÉS : Saul ; Gauthier ; Nathan + Myrddin ; Camber ; Simon ; Tommy ; Rose ; Anders ; Gaulene#4 ; Gaulene#3 ; Eleanor#1 ; Gauthier#2 ; Kane ; Gio ; Matt#1 ; Tommy#2 ; Eva#1 + #Matt2 + #Matt3 ; Lou + Kane#2
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : caitlin stasey
CRÉDITS : (c) tearsflight (UB) loonywaltz
DC : corapuce et tadamour
INSCRIT LE : 19/05/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10427-je-suis-une-super-nana-lene http://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   Mar 12 Sep - 23:12


Ça a un côté plutôt gratifiant, de savoir maintenant que Bryn était une de ses élèves et qu’elle est devenue une sportive accomplie. Il y’a une pointe de jalousie qui fait son apparition, de voir cette jeunette en train de vivre le rêve qu’elle avait eu durant son adolescence. Mais son égo est là quelque part à lui dire que quand même, c’est un peu grâce à elle donc elle ne le fait pas voir, elle est au contraire, plutôt ravie. Le genre de sentiment dont Lene n’arrive pas à ne pas couper – l’auto-flatterie – la rend curieusement très agréable. « Je vais commencer oui. Je reviens des Etats-Unis pour ça mais du coup quand un sponsor ou un potentiel me demande d’aller à une compétition, même loin, je me fais rarement prier, je l’avoue. » Peut-être que là, une seconde pointe fait son apparition. De penser à toutes les compétitions qui se jouent partout dans le monde, Lene a du mal à se contenir et à ne pas être totalement dégoutée qu’on lui ait arraché cette chance. Une rencontre qui ne fera que renforcer toute la rancœur qu’elle ressent pour sa sœur aînée. Fort heureusement, elle garde son focus sur Bryn et préfère se réjouir d’avoir réussi à transmettre son goût du surf à la jeune femme que de se prendre la tête sur une carrière avortée dont elle a déjà fait le deuil. Preuve en est à la suite de cette conversation, quand Bryn demande Lene si elle n’est pas elle-même tentée par ce monde. « Je comprends, mais tu n’es pas à ce point, et puis… Ils ne font pas des compétitions seniors ? » « Doucement jeune fille. Je sais où trouver des requins dans cette mer. » répond Lene assez calmement, avec un air faussement menaçant avant de reprendre sur le sujet des compet. « Et tu sais, on peut aussi régler l’histoire de l’égo assez facilement. Je peux t’organiser, haie d’honneur, saut dans la foule, page web, tout ce que tu veux pour flatter ton égo. » « Tout ça ? » Elle rit, plutôt flattée mais sans que cela n’occasionne de remise en question. Le surf est sa passion, et elle a bien compris en découvrant le monde du travail qu’il valait mieux que ça ne devienne pas un métier pour ne pas s’en lasser. Bryn écourte leur conversation en la remerciant, ce à quoi Lene fait la modeste alors qu’intèrieurement, l’égo bat fort. Comme quoi, la p’tite jeune n’aura pas eu à s’exercer à la haie d’honneur et tout le tatouin pour y arriver. « Promis, et si un jour on me propose, je t’enverrais les places VIP pour les concours alors. » « Surtout si jamais tu pars dans un coin exotique. J’ai toujours voulu tente le Mexique ! » déclare t-elle, sur le ton de la plaisanterie, assumant qu’elle est trop loin dans le  carnet d’adresse de la jeune femme pour être amenée aussi loin. Place qui pourrait se voir changée après l’invitation de la championne à venir à une soirée. Lene dit oui, un peu trop vite peut-être. D’ordinaire, elle aurait réfléchit deux secondes à si elle tient vraiment à rester une soirée au bande milieu d’une bande de jeune qui découvre encore les méandres de l’alcool. Mais avec l’hiver, la sociabilité n’attend pas, et puis Bryn lui parait cool. C’est naturellement qu’elle propose son numéro. « Je veux bien, mais… mon portable est là-bas. » Elle lève la tête vers l’endroit désigné. « Mais prends le mien, je te donnerais, l’heure et l’endroit exact, mais il me semble que c’est sur la plage près de la ville, pour éviter de prendre trop les transports et vers vingt heures. Hésites pas si tu veux qu’on t’amène et tu peux prendre ta planche, ça peut être sympa de nuit, ils ont de bons éclairages là-bas. » « Okay, ça marche. Je pense que je ne vais pas quitter le quartier, j’aurais mon chien avec moi par contre.» dit-elle en montrant l’animal à ses côtés.  « Bon, je te dis à toute à l’heure alors ? » poursuit-elle, avant de rendre un dernier sourire et continuer sa route vers la voiture où l’attend des affaires sèches. La journée se passe, comme annoncé, elle ne quitte pas le quartier et s’en va à droit à gauche rencontrer du beau monde, tout en échangeant pas texto avec Bryn au sujet de la soirée. Dix-neuf heures, le lieu du rendez-vous est donné et Lene se dirige accompagnée de son acolyte vers la bande de jeune qui semble s’être réuni près d’un feu. Bryn est là, et parce que Lene est un peu snob, elle se dirige vers elle sans chercher à se sociabiliser. « Hey ! Mais tu m’avais pas dit qu’en fait vous cherchiez une nounou. » Elle tente l’humour, avant de poser un pack de bière au sol. « Moi c’est Lene. » ajoute t-elle à l’adresse de ceux qui l’observent.


She had the sightless eyes. Telling me no lies. Knockin' me out with those American thighs. Taking more than her share. Had me fighting for air. She told me to come but I was already there. 'Cause the walls start shaking. The earth was quaking. My mind was aching and we were making it and you shook me all night long





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn   


Revenir en haut Aller en bas
 

Have you ever looked fear in the face and say i just don't care ? + Leryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-