AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : Emy'
STATUT : en couple et amoureuse de Liam ♥
MÉTIER : étudiante en médecine et ex strip-teaseuse
LOGEMENT : Une maison à Logan City

POSTS : 473 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Liam + Cassandra + Caitriona
RPs TERMINÉS : Liam 3SamuelFamille JenkinsGabrielLiam 4HenryRuby#PinkteamCharlotteDannyLiamJamesonLiamMarishaLiamGabriel
PSEUDO : cam'tagada
AVATAR : Dakota Johnson
CRÉDITS : angie
DC : aucun
INSCRIT LE : 18/02/2015

MessageSujet: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   Dim 30 Juil - 23:16


       
Comme dans les contes de fées...  

   
- Liam — Hope -

   

Quelqu’un a dit un jour que la mort n’es pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit.

FLASHBACK - « Qu’est-ce que tu fais là ? » Je demande en me retournant vers mon frère cadet. Mon cœur s’emballe, mon ventre se noue et des perles de sueur viennent perler le long de mes tempes. Mon intuition me crie de fuir en courant, sauf que je suis acculée, coincée dans une sombre ruelle que personne ne fréquente. Je suis dans de beaux draps. « Tu penses que c’est en prenant un appart’ que tu vas t’en sortir ? Tu te trompes. Lourdement. » dit-il avec un rictus sardonique. Je recule encore un peu jusqu’à atteindre le mur derrière moi. Rien ne me protégera, cette fois-ci. Ni Gabriel, ni Logan, pas même un passant venu voir ce qu’il se passait après avoir entendu des cris. Je me débats lorsqu’il prend violemment mon bras et le tord d’une façon si douloureuse que je suis sure d’avoir quelque chose de cassé. Et je hurle, je hurle sans cesse en espérant que quelqu’un viendra. Je hurle avec la certitude qu’un jour, il finira par me tuer. Je hurle toute la douleur et la peur que j’ai en moi. Je hurle jusqu’à ce que le noir m’emporte…

Les battements frénétiques de mon cœur me rappellent à cette horrible nuit qui a vu tout mes espoirs anéantis. Jamais je ne serais tranquille… Alan serait toujours là pour me rappeler à quel point il serait capable de me pourrir la vie. Comme une ombre toujours là, sur le qui-vive, prête à m’anéantir si jamais le bonheur venait trop près de moi. Et puis il y a eu Liam… C’est l’homme qu’il me fallait pour apaiser ces souffrances muettes. Personne ne devait savoir, pour Alan, sinon ce serait pire. Mais Liam était différent. Je sentais que rien ne pouvait l’atteindre, me concernant. Il ne me renierai pas à cause de ça… il était plus fort que ça. Un jour je devrais lui dire qu’une épée de Damoclès était suspendue au dessus de mon crane. Si nous devions partager nos vies ensemble, il fallait qu’il sache la complexité qui résidait dans la mienne. Être avec lui était une plongée au paradis. Ce sentiment de sécurité était si fort et si intense que j’avais l’impression de rêver. Alan n’a pas donné signe de vie depuis presque six mois. La dernière fois, il a emporté avec lui mes maigres économies. En échange, il a promis de ne plus jamais m’importuner. Sauf que c’est Alan, et avec lui il n’y a jamais de fin… La souffrance a occupé une telle place que j’en ai oublié le bonheur. Parce que je ne me rappelai plus avoir été heureuse, je ne savais plus ce que c’était… Et puis un jour, j’ai ressenti quelque chose d’autre. Ça m’a fait bizarre, seulement parce que je n’avais pas l’habitude, et à ce moment précis, je me suis rendue compte que j’étais heureuse. Maintenant j’ai envie de croire aux contes de fées. Au moins dans ces histoires là, tout finit bien. Liam et moi, c’est un peu comme un conte moderne.

« Liam ? » j’appelle à travers le hall d’entrée, à la recherche de mon bel apollon. Le silence me répond, il ne doit pas encore être arrivé… Je m’avance alors vers le salon où trône l’immense canapé, face à la plage. A coté de mon studio de 18 m², tout me paraît immense. Alors qu’ici… Liam a une villa hors normes. Un peu excentrée, certes, mais l’environnement vaut le coup de faire quelques kilomètres supplémentaires pour aller au boulot. Ce ne sont pas les voisins qui créeront des ennuis… puisque ses voisins ne sont autres que les mouettes et les crabes. Je pose les mains sur le dossier du canapé et contemple la vue magnifique qui s’offre à moi. C’est beau à couper le souffle. Je me demande souvent comment j’ai pu avoir une telle chance. L’opulence de Liam me gêne parfois, j’ai l’impression de ne pas mériter tout ça. D’un point de vue extérieur, les gens pourraient croire que je suis une croqueuse de diamants. Ce n’est pas le cas, bien sur, mais ça me chagrine qu’on puisse penser cela de moi et ce n’est pas plus mal que notre relation reste cachée, pour le moment du moins.

Des bras viennent m’enlacer par derrière. Je sens immédiatement le parfum de Liam et le respire à plein poumons. Ma maison, c’est là où il est… il est mon foyer. « Hey ! » je souffle doucement afin de ne pas briser cet instant hors du temps. Mes mains viennent chercher les siennes et nous restons là un moment, mains jointes, dans ses bras, à observer les vagues s’échouer sur le sable. Cela me permet aussi de laisser ma journée derrière moi. C’est plus apaisée que je lève la tête vers lui. « Comment tu vas ? Tout s’est bien passé à l’hôpital ? »
   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

 



   
Like a fairytale
I close my eyes to see and I know, you’re a part of me and it’s your song that sets me free; I sing it while I feel I can’t hold on, I sing tonight, ‘cause it

   
   Florissone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le mr. robinson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : j'ai actuellement 32 ans
SURNOM : je n'ai pas vraiment de surnom
STATUT : je suis en couple avec la très belle, magnifique Hope
MÉTIER : je suis chirurgien généraliste

POSTS : 416 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Allergique au gluten & protéines de lait
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : HOPE.INDIANA.MAXYN.
AVATAR : le très beau Jamie Dornan
CRÉDITS : LUX AETERNA pour l'avatar - You'll love coming here ... pour les gifs - code signature de Beerus
DC : aucun
INSCRIT LE : 18/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16026-je-te-donne-ma-main-mon-coeur-et-mon-amour-aujourdhui-et-aussi-longtemps-que-nous-vivrons http://www.30yearsstillyoung.com/t16077-liam-hawkins-je-suis-ton-homme#613144 http://www.30yearsstillyoung.com/t16078-liam-hawkins#613153 http://www.30yearsstillyoung.com/t16079-liam-hawkins#613155

MessageSujet: Re: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   Mer 2 Aoû - 0:24



HOPE & LIAM

COMME DANS LES CONTES DE FÉES ...


Je n'imagine plus ma vie sans Hope. Je crois que dès l'instant où j'ai croisé son regard, je me suis dit que j'étais lié à elle et cela pour toujours. Elle fait partie de ces personnes qui marquent par leur présence, par leur âme. Lorsque j'ai plongé mon regard dans le sien, elle me l'a offerte sur un plateau d'argent. Elle n'a pas eu besoin de se livrer, j'ai lu en elle, comme si nous avions une sorte de connexion. Comme si j'étais le seul à pouvoir comprendre, à lire dans ses prunelles magnifiques. J'y ai décelé de la peur, de l'appréhension, mais surtout une cassure. J'ai immédiatement compris que Hope souffrait, bizarrement j'ai tout de suite désiré la protéger de tout, du monde, des démons qui hantent son esprit torturé. Ma mère m'a toujours dit que j'aurai sans doute mieux fait de devenir psychiatre ou bien psychologue. Elle me disait que j'étais quelqu'un très à l'écoute, avec toujours les bons mots, mais je n'avais pas envie de devenir psy. Je savais depuis toujours que je serai chirurgien. Cela a été une évidence, je devais « réparer les gens de l'intérieur ». Je n'ai jamais su pourquoi, il doit y avoir une raison, mais je n'ai jamais désiré la trouver. Je pense qu'il faut occulter certaines choses pour ne pas mettre de barrières au bonheur, alors j'oublie, je range ce qui ne va pas dans un endroit de ma tête, en fait, je les mets dans une corbeille. C'est comme sur les ordinateurs, en bas, il y a une corbeille et c'est ici que je range tout ce qui ne va pas. Ce n'est sans doute pas la meilleure des solutions, les ennuis reviennent toujours en boomerang, mais je n'ai jamais été du genre à être malheureux. Je n'ai pas réellement connu de périodes difficiles dans la vie. Nous avons toujours été soudé dans notre famille. Ma petite sœur est mon rayon de soleil, j'aime plus que tous mes parents et Hope est devenue mon trésor. Toutefois, tout n'est pas blanc dans mon esprit, je connais Hope, d'une façon qu'elle même ne sait pas. Elle a eu un accident il y a quelques années, je me suis chargé de son cas, mais je ne lui ai jamais révélé. Je ne sais pas si je dois lui en parler. J'ai peur qu'elle l'apprenne par une tierce personne. Je ne sais pas comment elle va réagir. Je l'aime, j'ai voulu la protéger, j'essaye de le faire toujours. Je pense que je pourrai mourir pour Hope, mais je pense aussi que je pourrai tuer pour elle. Je ne sais pas qui lui fait du mal, mais je compte bien le savoir à un moment ou un autre et lorsque le moment sera venu, je m'occuperai de cette personne et elle ne reverra jamais plus la lumière du jour. J'ai terminé assez tôt ce matin ma garde à l'hôpital. J'ai eu une opération qui n'était absolument pas prévue. J'aurais aimé rentrer plus tôt, mais cela n'a pas été le cas. En fait, j'aurais aimé avoir une véritable nuit de sommeil, mais je suis rentré dans les coups de quatre heures du matin et j'ai décidé de courir sur la plage. Elisa m'a alors téléphoné, elle s'est disputée avec son petit ami. Elle pleurait au téléphone et elle a débarqué pour quelques heures avant de repartir pour aller travailler. Elisa est très importante à mes yeux, je pense que je vais avoir une discussion avec son petit ami, on ne fait pas pleurer ma petite sœur impunément. Je dois admettre que je n'aime pas en venir aux mains, mais s'il faut que je le fasse pour Elisa ou bien pour Hope je n'hésiterais pas une seule seconde. Je décide de prendre une bonne douche et je me laisse tomber sur mon lit. Je n'ai qu'une serviette autour de ma taille et je m'endors pour un moment. Je me laisse happer par les bras de Morphée et, comme toujours je sombre.
« LIAM ! LIAM ! Vite, dépêche-toi ! » Je me retrouve sur la plage, ma petite sœur court, elle fuit quelque chose. Je regarde derrière moi, j'aperçois une silhouette qui se dirige dans notre direction. De ce fait, je me mets moi aussi à courir et Elisa tombe dans le sable chaud. Elle commence à pleurer, je l'aide à se relever et nous continuons de courir jusqu'à trouver un endroit où nous cacher. Où trouve-t-on un endroit pareil sur une plage ? Bizarrement il n'y a personne alors que le soleil tape fort. Mon cœur s'emballe et je cours davantage, encore plus vite. J'ai peur, je ne sais pas qui nous poursuit. Mon souffle devient saccader, je commence à transpirer, je prie pour qu'il ne nous arrive rien, mais surtout je prie pour que cette chose ne s'en prenne pas à ma petite sœur.
« Liam ? » On m'appelle une nouvelle fois, mais ce n'est pas la voix d'Elisa. Je reconnais le son de cette voix mélodieuse, il s'agit de Hope. Je me réveille avec le souffle court, il me faut quelques minutes pour que mon cœur s'en remette lui aussi. J'enfile un jean à même la peau et un t-shirt blanc avant de descendre pour retrouver celle que j'aime. Je suis toutefois perturbé par ce cauchemar, ce n'est pas la première fois que je le vis dans mon sommeil. Toutefois, je l'oublie. Hope est là, elle panse mes fêlures, mes craintes. J'ai l'impression que rien ne peut nous atteindre tant que nous sommes tous les deux. Je ferme un instant mes prunelles pour m'imprégner de sa douce et délicate odeur. Un tendre sourire fend mon visage, je me sens emplie de bonheur à l'état pur. Je pose mon nez sur le haut de ses cheveux, j'hume une nouvelle fois son parfum, j'en ai le tournis. Son « hey » me fait chavirer le cœur. Je me contente de sourire davantage lorsqu'elle me demande si tout s'est bien passé durant ma garde. Je ne peux m'empêcher de la regarder, je veux la garder contre moi pour toujours, je désire que le temps s'arrête pour que nous restions ainsi éternellement. J'hausse alors les épaules pour toute réponse avant de la faire se tourner pour déposer mes lèvres sur les siennes. Notre baiser est emprunt d'amour, de fougue, de désir. Je pourrai passer le reste de mes jours à l'embrasser. Toutefois, je romps le baiser, avant de lui répondre : « J'ai eu une opération de dernière minute, je suis rentré au petit matin, mais je me suis reposé. » Je lui offre un nouveau sourire avant de déposer un chaste baiser sur ses lèvres. Mes mains descendent de son dos pour arriver à sa taille, je la presse contre moi et j'encre mes prunelles dans les siennes. « J'aimerais que l'on se voit plus souvent. » Je lui dis sans même réfléchir. Je ne sais pas où elle en est dans ses sentiments à mon égard, mais je sais que je suis amoureux d'elle. Je ne veux pas qu'elle prenne peur, je ne veux pas la presser, je voudrais simplement vivre notre relation sans nous cacher. Pourtant, je sais que je ne dois pas me lancer sur ce terrain, je veux que l'on passe un moment magnifique dans notre bulle. Je sais que les bonnes choses ont une fin, mais je n'ai pas envie que notre relation s'arrête. Je suppose qu'à présent je suis entièrement à elle, corps et âme, nous ferons tout comme elle le voudra. « Tu sais quoi, je pense qu'on devrait rester ici tous les deux pour une durée indéterminée. » Je souris et frotte délicatement mon nez contre le sien, les bisous esquimaux sont magiques, ils ont toujours été mes préférés. « On va manger un petit quelque chose, on va se bécoter devant la télé et on se fera un bain de minuit avant de faire l'amour dans l'eau et ici. » Je l'embrasse une nouvelle fois, irrémédiablement je suis fou d'elle.
AVENGEDINCHAINS


❝ I LOVE YOU HOPE ❞
- actuellement absente -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : Emy'
STATUT : en couple et amoureuse de Liam ♥
MÉTIER : étudiante en médecine et ex strip-teaseuse
LOGEMENT : Une maison à Logan City

POSTS : 473 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Liam + Cassandra + Caitriona
RPs TERMINÉS : Liam 3SamuelFamille JenkinsGabrielLiam 4HenryRuby#PinkteamCharlotteDannyLiamJamesonLiamMarishaLiamGabriel
PSEUDO : cam'tagada
AVATAR : Dakota Johnson
CRÉDITS : angie
DC : aucun
INSCRIT LE : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   Lun 14 Aoû - 1:04


       
Comme dans les contes de fées...  

   
- Liam — Hope -

   

Quelqu’un a dit un jour que la mort n’es pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit.

« Oh… moi qui pensais que tu n’étais pas encore là. » fais-je avec un clin d’œil malicieux. Je suis entrée chez lui comme en terrain conquis, sans savoir qu’il était là. Si j’avais su, j’aurais sonné et attendu qu’il n’arrive. C’est chez lui, quand même. Parfois j’oublie que je suis ici en invitée. Je suis une bordélique dans l’âme, reflet de ma personnalité extravertie, de ce fait il n’est pas rare de voir mes affaires traîner ici et là dans la villa. Et si la salle de bain était vide avant mon arrivée dans la vie du beau brun, je me suis vite fait une place là aussi. Cette villa est synonyme de luxe et d’aisance pour moi alors que je n’ai toujours connu que les soucis financiers. Faire attention aux achats, avoir un job étudiant en parallèle de mes études, ne remplir le frigo qu’à moitié, … tout était bon pour faire des économies. J’ai l’impression d’être cruche par rapport à Liam, même si il reste modeste compte tenu de tout ce qu’il a. Cela vient avec un revers de médaille… le jeune chirurgien n’est pas souvent présent et regrette un peu de ne pouvoir passer plus de temps avec moi. Mon emploi du temps et le sien sont chargés, heureusement le fait d’être dans le même service arrange un peu les choses. « Moi aussi… J’ai l’impression que la vie est fade quand tu n’y es pas. » Je pose mon crane contre son torse tout en continuant à admirer la vue de l’autre coté de la baie vitrée.  « Il n’y a eu rien de grave au moins ? » je demande, inquiète. Les opérations de dernière minute sont souvent les urgences. De grosses opérations qui relèvent de plusieurs spécialités : la traumatologie, la cardio, la neuro, … il peut arriver que plusieurs chirurgiens travaillent en même temps sur un cas, bien que ce soit rare du fait de la fragilité des patients.

Je ris en entendant sa proposition et me retourne vers lui. « Tu sais quoi, je pense qu'on devrait rester ici tous les deux pour une durée indéterminée. » La proposition est tentante, plus que tentante. Et demain je ne reprends qu’à treize heures pour faire un poste d’après-midi. « Hum… c’est alléchant. Je crois qu’il va falloir que tu me convainques un peu, quand même. Dévoiles moi tes arguments. » fais-je pour le taquiner. Évidemment que nous allons rester ici, je trouve cela plus amusant de le faire un peu mariner. Satisfaction différée, comme il dirait. Nos regards se captent et ne se lâchent plus tandis que nos nez se frôlent et se caressent en une danse sensuelle. Je viens chercher ses lèvres pour glisser ma langue entre les siennes, entamant un long baiser langoureux que seul un séisme pourrait interrompre. Au bout de quelques instants il avance donc ses arguments, imbattables évidemment ; « On va manger un petit quelque chose, on va se bécoter devant la télé et on se fera un bain de minuit avant de faire l'amour dans l'eau et ici. » Je me mors la lèvre. Inutile de résister, nous en avons autant envie l’un que l’autre. Chaque fois est meilleure que la précédente… Au début j’avais peur que la routine ne s’installe entre nous, pourtant nous nous renouvelons à chaque instant et faisons de chaque moment une merveille. « L’affaire était déjà dans le sac, de toute façon. Tu sais que tu es le diable en personne, mister Hawkins ? » Oh et commencer par la fin n’est pas une mauvaise idée, seulement mon estomac préfère manger un peu avant de dépenser des calories. Je passe mes bras autour de son cou, m’installe contre lui et cale mon regard dans le sien pour chuchoter : « Quel sort m’as-tu jeté pour que je tombe si facilement dans tes bras ? »

   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

 



   
Like a fairytale
I close my eyes to see and I know, you’re a part of me and it’s your song that sets me free; I sing it while I feel I can’t hold on, I sing tonight, ‘cause it

   
   Florissone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le mr. robinson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : j'ai actuellement 32 ans
SURNOM : je n'ai pas vraiment de surnom
STATUT : je suis en couple avec la très belle, magnifique Hope
MÉTIER : je suis chirurgien généraliste

POSTS : 416 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Allergique au gluten & protéines de lait
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : HOPE.INDIANA.MAXYN.
AVATAR : le très beau Jamie Dornan
CRÉDITS : LUX AETERNA pour l'avatar - You'll love coming here ... pour les gifs - code signature de Beerus
DC : aucun
INSCRIT LE : 18/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16026-je-te-donne-ma-main-mon-coeur-et-mon-amour-aujourdhui-et-aussi-longtemps-que-nous-vivrons http://www.30yearsstillyoung.com/t16077-liam-hawkins-je-suis-ton-homme#613144 http://www.30yearsstillyoung.com/t16078-liam-hawkins#613153 http://www.30yearsstillyoung.com/t16079-liam-hawkins#613155

MessageSujet: Re: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   Lun 21 Aoû - 23:04



HOPE & LIAM

COMME DANS LES CONTES DE FÉES ...


On croit tous, du moins je pense, que l'on ne peut pas attraper le bonheur. On dit même que l'on se rend compte que l'on est heureux une fois que celui-ci est parti. Je pensais ainsi, moi aussi, avant de rencontrer Hope. Bien sûr, on connaît des instants de joie, quand on est avec une personne que l'on aime, comme durant les fêtes de fins d'années. On est tous assis autour d'une table qui nous réunit. On rit avec les personnes que l'on chérit. Tout est absolument parfait, du moins chez nous, les Hawkins. Ma sœur Elisa me taquine, maman et papa nous regardent avec amour et fierté. Nous sommes bien entendu enraciner dans ses instants de joie. Mais le bonheur est tout autre. Je l'ai découvert lorsque je t'ai rencontré Hope. Lorsque j'ai croisé ton regard, je me suis immédiatement senti différent et j'ai compris que je le serais à jamais. Mon coeur a commencé à battre à la chamade, j'ai senti comme les papillons dont on parle souvent dans les films d'amour. Quand j'ai rencontré ton regard, j'ai senti qu'on serait liés à jamais. Je suis tombé immédiatement amoureux de toi. On le sent tout de suite lorsque le coup de foudre nous frappe. J'en sais quelque chose. Je t'avais déjà vu, ta beauté m'avait frappé. Ton visage d'ange en forme de coeur m'avait tout de suite fait ressentir des choses à ton égard, mais tu étais ma patiente. Tu ne te rappelles de rien, je me demande parfois si je devrais t'en parler ou non. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je n'en sais rien. J'aimerai te le dire, mais je me ravise à chaque fois. Je ne désire pas que tu penses que je me suis joué de toi. Je voulais seulement te protéger de ce qu'il t'était arrivé. Je ne sais pas si j'ai fait le bon choix, mais une chose est certaine : il faudra que je t'en parle. Je ne veux pas te perdre, je crois que si cela arrivait je me perdrais moi-même. Ma vie n'aurait plus de signification sans toi à mes côtés. Je ne serais plus que l'ombre de moi-même. Tu as volé mon coeur Hope et à présent il est tout à toi. Tu me l'as pris certes, mais je veux que tu le gardes. Il est à toi, comme je suis corps et âme à toi. Je ne pourrais plus l'être pour qui que ce soit d'autre. Je n'ai compris la signification exacte de l'amour que lorsque tu m'as souris. L'amour avec un grand « A » est devenu réel lorsque je t'a vu.
Je suis amoureux de toi. Tu dois le savoir, mais je pense qu'on ne le dit sans doute jamais assez. Il nous arrive de regretter lorsque la personne s'en va. On se dit que l'on n'a pas assez dit je t'aime à l'être aimé et je ne veux pas que cela nous arrive. Je désire que tu sois certaine des sentiments que j'éprouve a ton égard. Tu mérites tout ce qu'il existe de plus beau sur cette terre. J'aimerais que notre relation évolue davantage, mais je ne sais pas si l'idée va te plaire. Je ne sais pas comment aborder le sujet, mais il va bien falloir le faire. Avant cela, je vais devoir te dire que je t'ai eu comme patiente, c'est certain. Tout ce que je désire au fond c'est de me réveiller à tes côtés chaque jour que Dieu fait. Je veux tout simplement t'avoir auprès de moi, chaque jour du restant de mon existence. Seul souci : je ne sais pas comment te le dire. Lorsque tu te loves dans mes bras je me sens empli d'une joie incommensurable. C'est ma définition du bonheur : toi. Dans mon dictionnaire, le bonheur n'a pour simple explication : Hope, tout bonnement. J'aime sentir ta délicieuse odeur, j'aime humer ton parfum, j'aime déposer des baisers sur ton corps, j'aime la douceur de ta peau. Tu es devenue mon essentiel, ma raison de me lever chaque jour, ma raison de respirer, mais aussi ma bouffée d'oxygène. S'il on pouvait ne vivre que d'amour et d'eau fraîche comme on dit, je ne serais jamais rassasier de toi. Lorsque tu m'annonces que ta vide est fade sans moi, je me retrouve. J'aime à penser à cet instant que nous nous aimons éperdument toi et moi. Tu es mon âme soeur, tu es celle que je veux garder à mes côtés, tu es celle que j'aimerais épouser. Je profite de notre éteinte pour fermer un instant les yeux : je connais aussi la définition de paradis quand tu es prêt de moi. « Non, ne t'en fais pas. » Je te murmure, déposant un baiser sur le haut de tes cheveux. J'aimerais rester ainsi pour toujours, je voudrais que le temps cesse de s'écouler, mais malheureusement, comme on le dit souvent, les bonnes choses ont une fin. Comme toujours nous sommes en parfaite symbiose. Nous aimons nous taquiner, nous aimons communiquer. Tu n'es pas seulement la femme que je désire, tu es aussi devenue ma meilleure amie. Tu es mon tout Hope. « Argument numéro un : je t'aime. Argument numéro deux : tu es la femme de ma vie. Argument numéro trois : je te désire. Argument numéro quatre : j'aimerais que tu viennes vivre ici, avec moi. » Mon regard est planté dans le sien, j'ai la nette sensation que je suis mis à nu devant toi, mais cela ne me dérange pas puisque je t'appartiens. Lorsque tu me dis que je suis le diable, je fais la moue avant de déposer un doux baiser sur tes lèvres, certes un baiser chaste, mais empli de passion et d'amour inconditionnel. Je souris tendrement à tes paroles. « C'est toi qui m'as jeté un sort je te signale mademoiselle Jenkins. » Je frotte délicatement mon nez contre le tien, mes prunelles sont closent. Je me sens l'homme le plus heureux ainsi que le plus chanceux du monde. « Je t'aime Hope Jenkins. »
AVENGEDINCHAINS


❝ I LOVE YOU HOPE ❞
- actuellement absente -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : Emy'
STATUT : en couple et amoureuse de Liam ♥
MÉTIER : étudiante en médecine et ex strip-teaseuse
LOGEMENT : Une maison à Logan City

POSTS : 473 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Liam + Cassandra + Caitriona
RPs TERMINÉS : Liam 3SamuelFamille JenkinsGabrielLiam 4HenryRuby#PinkteamCharlotteDannyLiamJamesonLiamMarishaLiamGabriel
PSEUDO : cam'tagada
AVATAR : Dakota Johnson
CRÉDITS : angie
DC : aucun
INSCRIT LE : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   Mer 30 Aoû - 1:17


       
Comme dans les contes de fées...  

   
- Liam — Hope -

   

Quelqu’un a dit un jour que la mort n’es pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit.

Je suis rassurée de l’entendre dire que rien de grave ne s’est produit. En général lorsque des gardes se prolongent c’est que des drames se produisent. Un accident de voiture, une fusillade, une catastrophe naturelle, … lorsqu’ils se produisent le personnel médical est le premier mobilisé. Mais rien de tel n’a eu lieu, c’est juste une garde qui n’en finit pas… à moins qu’il ne me dise pas tout ? Je sais Liam capable d’omettre certains détails pour me protéger. Parfois je trouve ça si adorable que j’en fondrais en larmes, d’autres fois ça m’exaspère. Mais au final cette bouille d’ange finit toujours par avoir gain de cause. Si je le pouvais je prolongerai l’instant pour l’éternité. Moi dans ses bras, nos regards l’un dans l’autre face à un paysage digne des contes de fées.

Je crois en la magie, je suis née et j’ai grandi à un moment magique, dans une ville magique, parmi des magiciens. La plupart des gens ne se rendaient pas compte de la magie qui nous entoure. Nous sommes reliés par les filaments argentés du hasard et des situations. Mais moi je le savais. C’est mon opinion... Au début nous connaissions tous la magie. Nous sommes nés avec des tornades, des feux de forêts, et des comètes en nous. Tout en sachant chanter aux oiseaux, voir dans les nuages, et voir notre futur dans des grains de sable. Mais ensuite, l’éducation retire la magie de nos âmes. Les fessées, les bains et les coups de brosse font ça. On nous met sur le droit chemin et on nous dit d’être responsable, d’être mature. Et vous savez pourquoi on nous dit ça ? Parce que ceux qui nous le disent ont peur de la folie de la jeunesse. Et parce que la magie qu’on connaissait, les rendait tristes et honteux d’avoir laissé ça disparaître en eux. Après s’en être éloigné, on ne peut pas vraiment y revenir... juste quelques secondes, quelques secondes pour en prendre conscience et s’en souvenir. Quand les gens sont tristes au cinéma, c’est parce que dans la salle sombre, on touche du doigt la magie... brièvement. Puis ils ressortent à la lumière de la raison et de la logique et la magie s’évanouit. Et ils ressortent un peu tristes, sans même savoir pourquoi. Quand une chanson nous rappelle quelque chose, quand la poussière miroitant dans un rayon de lumière détourne votre attention du monde autour. La nuit quand vous écoutez au loin, un train sur les rails, en vous demandant où il va... Vous dépassez votre personne et votre monde. Pendant un instant bref, vous entrez dans un royaume magique. C’est ce en quoi je crois. En ce moment la magie a tissé des filaments tout autour de nous, batissant un cocon dont nous sommes les seuls propriétaires. Un cocon de bonheur et de magie… c’est ce que j’ai l’impression de vivre quand Liam avance son dernier argument. Il avait parlé de façon si anodine que je n’aurais pas cru à une telle proposition… « Quoi ? » je lui demande dans un premier temps, soufflée, la bouche grande ouverte. Je ne dois pas avoir l’air fin avec cette expression, profondément surprise. Ses yeux me scrutent et j’ai l’impression d’être à nue devant lui. L’air vulnérable qu’il affiche me touche en plein cœur. Ce cœur déjà amouraché de cet homme que je trouve parfait. Puis la stupeur passe et le sang se remet à circuler dans mes veines. Habiter avec lui serait un grand pas pour nous deux, le début d’un engagement, la continuité d’une magnifique histoire, … Je le veux. « Je serais la plus heureuse des femmes si nous vivions ensemble mais… tu es sur ? C’est un engagement. Si jamais il arrive quoi que ce soit, tu ne pourra pas rester dans ton coin pour me protéger de ça, il faudra que tu m’en parles et qu’on résolves ça ensemble. »


Deux ans auparavant je priai pour qu’Alan me laisse tranquille, mener ma vie comme je l’entends. Tout ce que je voulais était la fin de l’horreur. On ne souhaite pas des choses faciles, on souhaite de grande choses, des choses ambitieuses, hors de portée. On fait des vœux parce qu’on a besoin d’aide et qu’on a peur. Et on sait qu’on en demande peut-être un peu trop. On continue à faire des vœux pourtant, parce que, parfois, ils se réalisent. Liam m’aura comblée plus que de raison. Mon peu de confiance en moi jette le doute dans mon esprit : est-ce que je lui suffit ? Est-il heureux ? n’est-ce pas trop tôt ? Seulement il vaut mieux ne pas écouter la voix de la raison, celle du cœur me semble la meilleure aujourd’hui.


Si je m’écoutai, je sauterai de joie jusqu’à en décrocher le plafond ou la lune. Je choisis une cible plus atteignable et saute au cou de mon beau brun, l’embrassant de toute mon âme. Si c’est pour la bonne cause, je veux bien être une sorcière tout les jours.  « Je suis une sorcière bienveillante, alors. Je file enfiler ma cape Harry Potter et ma cravate Gryffondor. » fais-je en explosant de rire. « Je t’aime Liam Hawkins, plus que ma propre vie. » dis-je, mes yeux dans les siens. Son programme repas – bain de minuit – câlins crapuleux me tend les bras. J’imagine notre vie à tout les deux dans cette villa somptueuse. Ou qui sait, peut-être emménagerons nous dans une autre maison dans quelques années ? Rien n’est sur. La villa me semble un rêve, trop beau pour être vrai. Chaque fois que j’entre ici je me rappelle combien j’ai de la chance. Jamais je ne pourrais envisager de me payer un tel logement.

   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

 



   
Like a fairytale
I close my eyes to see and I know, you’re a part of me and it’s your song that sets me free; I sing it while I feel I can’t hold on, I sing tonight, ‘cause it

   
   Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope   


Revenir en haut Aller en bas
 

Comme dans les contes de fées... ♠ Liam & Hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-