AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Jeu 3 Aoû - 9:17


La pluie. Voilà ce qui nous accueille, Arsène et moi, lorsque nous sortons de l'avion à l'aéroport de Dublin. Ça ne m'étonne pas, c'est normal après tout. L'Irlande est en forme pour nous montrer ses clichés les plus improbables. Ça m'aurait sans doute fait rire si je n'étais pas perdu dans mes pensées. Nous avons fait une escale à Dubaï puis à Londres et je n'ai que peu discuter avec Arsène. Je m'en veux un peu, je dois dire. Mais je ne peux pas lui dire que ce qui m'a décidé de commencer par l'Irlande et non l'Autriche c'est le fait que nous avons enfin eu des nouvelles de l'équipage ! Ou du moins, quelqu'un qui nous a dit avoir aperçu quelque gens dans la nature Irlandaise. C'est vague. Très vague même. L'Irlande est, malgré tout, un pays assez grand. Trop grand pour être fouillé, seul, de fond en comble pendant seulement un mois. Tout en faisant passer tout ça pour un road trip entre pote. C'est ça le problème, en fait. Je n'ai rien dis à Arsène car impossible de savoir s'il m'aurait quand même suivi dans mon délire. Enfin, peu importe.

J'attends mon ami une fois à l'intérieur et lui souris  « ça va ?» demandais-je une fois qu'il m'ait rejoint  « Le jet lag est quelque chose d'horrible, pas vrai ?» je rigole doucement et épaule mon sac à dos  « Du coup, je propose qu'on prenne directement la voiture, qu'on aille à Dublin et qu'on s'installe dans l'Auberge de jeunesse et … qu'on avise sur place» dis-je en m'avançant vers le tapis roulant pour récupérer nos bagages  «Éventuellement faire un petit tour ce soir, boire un coup, mais pas faire de folie aujourd'hui » proposais-je en m'immobilisant devant l'endroit où devrait sortir nos valises.

Croisant les bras, j'attends l'arriver de mon sac à dos, ne voyageant jamais avec une valise. C'est tout sauf pratique.  «Enfin, faut passer la douane aussi et tout ça ...bref, on n'est pas encore sorti de l'aéroport » dis-je, amusé en souriant  « demain, par contre, ce sera partie pour une journée de marche dans Dublin» je me penche pour attraper mon sac a dos au passage puis le pose au sol en attendant la venue du bagage d'Arsène.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Sam 5 Aoû - 20:39



Changement de programme : notre première destination sera l’Irlande Arsène !” Je crois bien que c’étaient les mots de Martin en me tendant nos billets, clés de notre road trip. J’avoue ne pas avoir tout à fait compris pourquoi une telle décision a été prise alors que son premier choix de trajet paraissait assez clair, mais ce doit avoir affaire avec nos modes de transports et les diverses escales. Enfin, l’Irlande…  L’Irlande ! C’est dur de contenir ses émotions alors que l’avion vient enfin d'atterrir dans ce pays que j’ai pu tant fantasmer. C’est drôle quand j’y repense ! De tous les scénarios que j’ai pu m’inventer, je n’aurais jamais pensé que ce serait à 35 ans en compagnie d’un ami relativement nouvellement rencontré que je serais parti. L’Irlande, le pays de ma mère. Ca n’a pas arrêté de me trotter dans un coin de la tête tout au long du voyage. J’avais peur de paraître trop préoccupé mais Martin semblait lui aussi quelque peu absent la durée du trajet alors… J’aurais peut-être dû dire à Billy que ce serait notre première destination ? Il sait à quel point partir vers mes origines est important pour moi. Mais non, il se serait sûrement inquiété inutilement. Et puis, un message avant d’embarquer était bien suffisant… En attendant, je n’ai pas pu m’empêcher d’apporter sur moi différentes cartes papiers des différents pays et villes où nous comptons nous rendre : j’ai déjà commencé à y tracer le trajet que nous venons de faire en bleu comme on l’aurait lors d’un autre temps. Mon amour des vieilles choses sans doute !
Tient ? Il pleut ! Haha, c’est autre chose que de ne voir que le ciel bleu au-dessus des nuages de Brisbane à Dublin. Certains pourraient trouver agaçant de débarquer sous les gouttes mais ça donne un certains charme à notre arrivée je trouve. Enfin, je ne vais pas m’éterniser dans le passage de l’avion plus longtemps, je risque de bloquer le passage : Martin est déjà sorti.

Ca va ? Le jet lag est quelque chose d'horrible, pas vrai ?” C’est vrai que ça vous retourne un peu le cerveau, mais à cet instant précis la curiosité a pris la place sur le reste. “Pour le moment, moins fatigué que j’aurais pu le penser !” Mais le contre-coup arrivera peut-être plus tard. “Enfin,  on le ressent tout de même un peu haha. On doit avoir entre 9 et 10 heures de décallage horaire non ?” N’empêche, je ne suis pas contre ce programme tout en tranquillité : même si je suis actuellement animé par une vive envie de me dégourdir les pattes, ça va toujours faire du bien de se poser un peu…
Ah, premier bagage : celui de Martin.  Le mien ne devrait pas tarder à apparaître derrière ! J’ai bien fait de suivre son conseil d’un sac à dos pour faciliter le transport et ne pas être embêté dans les rues à parcourir. Et puis, on a jamais vu un routard avec une valise à roulette, quoique ça ai un potentiel comique intéressant. Et voilà le mien ! Je n’ai plus qu’à le cueillir. “Tout est bon pour moi. On peut se diriger vers la douane!” La douane : il y a plusieurs petites choses qui me rendent nerveux mais je crois bien que je peux placer à présent la douane dans mon top 3. Même si j’aime être au milieu de toutes ces personnes d’horizons différents, entre ceux qui regagnent leur pays et ont déjà l’idée de rentrer chez eux en tête et ceux qui sortent de leur territoire pour la première fois, cette sensation d’être moi même scruté me rend un peu mal à l’aise. Enfin, sourions : je ne vais pas me plaindre alors que l’on passe sans accrocs. Et puis, il faut bien passer par là pour la journée qui nous attend demain !

Ca y est, nous sommes dehors. La pluie, Martin, l'Irlande. “Donc maintenant, direction la voiture c’est bien ça ?”  Une inspiration. "Waouh Martin, on y est bel et bien !"



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Sam 5 Aoû - 21:57


Arsène a été prit de court lorsque je lui ai annoncé que nous partirons d'abord en Irlande alors qu'il était question de faire l'Autriche avant. Mais cette surprise s'est très rapidement volatiliser, laissant place à l'excitation. Et quelque part j'étais moi-même excité par le fait d'enfin repartir sur les routes. Même si ce n'était pas pour la même raison qu'Arsène, je quittais enfin de nouveau l'Australie et ça c'était bon. Le transit entre Brisbane et Dublin s'est plutôt bien passé, deux escales, plus de 24h de transit, ajouter à cela les 9h de décalage horaires, bref, ce voyage on le sent passé.

Mais Arsène, pour l'instant, il est plus exciter qu'autre chose. Je souris doucement lorsqu'il me dit qu'il ressent quand même un peu les 9h en moins  « Surtout à ton âge, hein ...» dis-je en ricanant, le poussant affectueusement. Nos bagages arrivent rapidement l'un derrière l'autre et, armé de nos deux sac à dos, nous nous dirigeons vers la douane. Je sens Arsène qui, au contraire de moi, est plutôt stressé. Et je ne peux que trop bien le comprendre. Même s'il n'a absolument rien à se reprocher et que les douanier Irlandais font parti des plus gentils du monde, ça reste un moment relativement stressant. Je le laisse gérer ses états d'esprits comme il le sent, ne manquant tout de même pas de le rassurer un peu.

Tout se passe parfaitement bien et nous nous retrouvons dans le hall puis dehors, sous la pluie et le froid. Je remonte la fermeture éclaire de mon manteau et m'apprête à m'engager sous la pluie lorsqu'Arsène s'exprime subitement, me demandant si on se dirige vers la voiture là. Je m'immobilise un instant, arque un sourcil, l'interroge du regard puis soupire  «Putain tu fais bien de le dire ! » dis-je en faisant nouveau demi tour. Je m'avance dans le hall, m'immobilise, me retourne de nouveau et bug pendant presque une minute avant de soupirer et retourner rejoindre Arsène qui était resté dehors  « J'ai loué la voiture pour le 24. Donc dans deux jours on la récupère dans un garage à Dublin. Le temps d'être à Dublin elle ne nous servira à rien. Donc on prends le bus pour rejoindre la ville. Voilà le plan» dis-je en soupirant doucement  « Désolé, mauvaise organisation» et ce ne sera sûrement pas la première fois que mon manque d'organisation se fera sentir

 «Enfin, quoiqu'il en soit, oui, Arsène, on est bel et bien en Irlande ! » dis-je avec un large sourire. Je m'avance sous la pluie et écarte les bras et lève le visage vers le ciel avant de me retourner vers mon ami en rigolant doucement  « Tu le sens, cet air pure qu'on n'a pas à Brisbane ? Hein ? Et ce froid et cette humidité qui nous fait oublié que merde, on est en été ici ! T'imagine ? On a quitté l'hiver pour l'été et … eh ben ça change pas grand chose» je rigole de bon cœur secouant la tête  «Allez vient ! T'es pas en sucre ! Y a un petit bout à parcourir ! »

J'attends qu'Arsène m'ait rejoins puis m'avance vers l'arrêt de bus, salue les gens qui sont déjà présent à attendre puis regarde les horaires et soupire  « 45 minutes ….» je regarde autour de moi  « fait chier ...» je lance un coup d’œil vers la route et mon regard s'illumine alors que je me tourne vers Arsène  «ON Y VA EN STOP ! » m'exclamais-je  « Allez, on tente le stop, ça nous fera économiser 10€ et ça va être plus fun encore !» et ça m'occupera l'esprit surtout. Car en attendant 45 minutes je sais que je vais me perdre dans mes pensées et ça ne va pas le faire.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Dim 6 Aoû - 0:21



Qui aurait cru que rester assis si longtemps pouvait tout de même s’avérer un poil fatiguant ! Enfin, ça reste tout de même fascinant de se dire que l’on a quitté un fuseau horaire pour un autre… Un peu comme un voyage dans le temps en somme. Et je ne vais pas mentir à Martin, on le ressent tout de même ce saut dans le temps. “Surtout à ton âge, hein…” Haha, il le prend comme ça ! Je me sentirai presque comme Billy, avec cette petite pique toute en douceur “Fais attention à ce que je ne le prenne pas comme excuse pour lancer un couvre-feu à 18:00, une verveine et au lit héhé” Enfin, pour le moment je me sens plutôt comme un enfant, tout envieux de partir tout découvrir mais qui peut aussi faire face à des peurs irraisonnées. Bon, je n’irais pas jusqu’à la peur de la douane, mais j’ai beau me contenir je vois bien que Martin a perçu ma nervosité. Sa présence parvient tout de même à me rassurer un peu…
Aah, enfin sorti ! Ca, ça fait du bien ! Et ça parvient à me détendre tout à fait. Et puis, c’est qu’ils étaient tout de même bien sympathiques ces douaniers Irlandais. Enfin, maintenant, direction la voiture si je crois bien ? “Putain tu fais bien de le dire !” Ah…? Un problème avec la voiture on dirait à le voir s’agiter comme ça… Ou alors il faut le rebooter, le voilà tout à fait immobile ! “Euh… . . Martin ?

J'ai loué la voiture pour le 24. Donc dans deux jours on la récupère dans un garage à Dublin. Le temps d'être à Dublin elle ne nous servira à rien. Donc on prends le bus pour rejoindre la ville. Voilà le plan” Mais alors, il n’y a pas de soucis ! Et puis dans tous les cas, on voit du pays qu’importe le moyen de locomotion. “T’inquiètes pas, tu n’as pas besoin d’être désolé : déjà que tu as pris la responsabilité d’organiser ce voyage, ça serait vache de ma part de te faire des reproches pour si peu !” Et je le pense réellement : ce qui compte c’est qu’on soit bel et bien arrivé ! Et je ne peux que rire de bon coeur avec Martin : “haha, c’est un coup à réveiller des rhumatismes à mon âge cette humidité non ?

Enfin bon, c’est parti : juste le temps d’enfiler son sac pour aller voir les horaires de bus. Les personnes qui y sont déjà ont presque toutes sorties de quoi s’occuper. Pour les livres je comprends mais j’avoue que le jeu de cartes me laisse perplexe…  “45 minutes…” Ah, et bien tout s’explique : c’est sur que pour 45 minutes d’attente un bon jeu de carte peut aider ! Après tout, 45 minutes ça ne me dérange pas plus que ça mais c’est vrai que… “ON Y VA EN STOP !” En stop ? En stop ! Eeeeet, mais ouai, pourquoi pas ! Haha, c’est même une super idée ! “Ok, ok ok ok ! Ca me va tout à fait ! Euh, alors attends une petite minute” . . . Alors, où est-ce que je l’ai rangé dans mon sac… ? OUI, là ! C’est toujours utile ça ! “Voilà, j’avais pensé à prendre des feuilles de papier en me disant que ça pourrait toujours servir à quelque chose” Et il ne me manque plus qu’un feutre… hop là : D-U-B-L-I-N . “D’après ce que j’ai vu, je crois bien qu’on n’est pas a plus de 15km de Dublin : c’est pas très loin, et puis beaucoup de ceux qui viennent ici devraient se rendre là-bas… Quelqu’un finira bien par s’arrêter !” Après n’avoir presque rien fait dans l’avion, ça m’avait manqué de m’affairer dans quelque chose. Je me demande sur qui on va bien pouvoir tomber. Enfin, Martin à l’air confiant, et puis on a pas une si mauvaise tête avec cette pancarte. “Dans tous les cas ça sera toujours plus rapide que 45 minutes de bus hein ?” Et bien, juste le temps de lui lancer un clin d’oeil qu’il me semble qu’une voiture ralentie vers notre direction. Oui, c'est bien ça, elle s'arrête tout à fait ! Haha, et bien ! Je ne sais pas si c'est pour celui qui vient de s'arrêter, pour Martin ou pour moi-même que je souris, mais, je sais que je souris.

"On va voir le conducteur ?"



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Dim 6 Aoû - 10:39


Lorsque je chambre Arsène sur son âge -il a quand même presque 10 ans de plus que moi- il me réponds sur le même ton détaché. D'un côté c'est cool parce qu'il ne se prends pas au sérieux, mais d'un autre côté je pourrais pas l'embêter là-dessus. Va falloir que je trouves autre chose ! Je rigole doucement lorsqu'il me dit qu'il va prendre son âge pour excuse d'un couvre feu à 18h, tisane puis au lit.  «C'est ça, ouais. De toute manière on va tellement marcher et visiter qu'à 21h au plus tard on est au lit, raide mort » dis-je, mi rigolant mi sérieux. Ça ne va pas être des vacances reposante, non. Je compte bien embarqué Arsène dans des randonnées dans la montagne et loin de toute civilisation où il sera amené à marcher pendant plusieurs heures de suite. Enfin, on verra sur le coup.

Après un premier coup de ma mauvaise organisation, Arsène me dit que ce n'est pas grave, que j'ai déjà organisé tout le voyage et nos trajets, qu'il ne pourrait pas m'en vouloir sur ces petites erreurs. Je lui souris, reconnaissant puis hoche la tête et l'entraîne en dehors de l'aéroport sous la pluie. Qui réveille ses rhumatisme ? J'éclate de rire et roule des yeux  « Heureusement qu'tu voyages avec un kiné dont la spécialité c'est les petits vieux avec les arthroses, arthrites et rhumatisme» répondais-je du tac au tac en marchant vers l'arrêt de bus.

Là je remarque rapidement que le prochain bus est dans 45 minutes et je n'ai absolument aucune motivation pour attendre. Ainsi donc, sur un coup de tête je décide que nous irons en stop à Dublin. Arsène ne semble même pas hésiter avant de dire oui. C'est un bon partenaire de voyage, ça, celui qui me suit dans mes délires les plus loufoques. Je vais pouvoir me lâcher, je penses. Je lui offre un large sourire et me dirige déjà vers la route mais mon ami ne me suit pas. En me retournant je le vois entrain d'écrire « DUBLIN » sur une feuille de papier. Ça me fait bien marrer, mais il n'a pas tort de faire ça comme ça.  Ainsi donc, lorsqu'il me rejoint, il me dit qu'on n'est pas très loin de la ville et que d'ici y à sûrement un paquet de voiture qui vont vers la capitale.

Et effectivement, a peine a-t-il dit ça qu'une voiture s'arrête non loin de nous. J'échange un coup d’œil avec Arsène lorsqu'il me dit qu'on va voir le conducteur et me dirige au pas de course vers la voiture.  «Hello Sir » dis-je, enjoué, large sourire sur les lèvres  « Are you going to Dublin ?» demandais-je  « Not Dublin, but it's on my way home » je me redresse  «Oh Great ! Can you take us with you ? If not we have to wait 45 minutes for the bus and ...you know, it's our first time here in Ireland. We just don't want to waist 45 minutes, you know … ? » le conducteur hoche la tête et répond à mon large sourire  « Of course, no problem ! Hopp on and don't stay in the rain !» je me redresse vivement  « WONDERFULL ! Arsène !» appelais-je mon ami avant de me rendre compte qu'il est juste à côté de moi et qu'il doit être sourd d'une oreille. Je le regarde, désolé, m'excuse silencieusement puis ouvre la porte  «Vient, ce monsieur nous emmène » dis-je en souriant. Je m'engouffre à l'intérieur et, sac à dos sur les genoux, je m'attache.  «By the way, I am Martin and this is Arsène, we are from Australia » le conducteur arque un sourcil  « Australia ? Really ? Wow !» s'étonne-t-il en démarrant  « I am Bryan, I live in a little village in the east of Dublin» explique-t-il.
Et c'est comme ça, dans la joie et la bonne humeur, que nous roulons vers Dublin, notre première destination.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Lun 7 Aoû - 3:24



Je me serais étonné si une vanne sur notre différence d’âge entre Martin et moi n’avait pas été faites, mais c’est bien l’une des dernières choses qui me poserait problème : pour me taquiner à ce propos bien essayé mais c’est raté ! D’ailleurs, pourquoi ne pas jouer moi-même dessus ? C’est qu’à force de passer mon temps avec Billy, les plaintes de petit vieux ça me connait. C’est le maître en la matière ! “Heureusement qu'tu voyages avec un kiné dont la spécialité c'est les petits vieux avec les arthroses, arthrites et rhumatisme” Haha, il est vif Martin. Même pas le temps de lui répondre qu’il est déjà à l’arrêt de bus ! Et c’est aussi vivement que nos 45 minutes d’attentes laissent la place à une aventure en auto-stop. Bonne idée ! Surtout que c’est vrai que maintenant, avec du recul, je me serais un peu moins vu attendre tout ce temps sous la pluie. Jeu de carte ou non… Et hop là, ma petite pancarte finie… Bah, où est Mart… Ah, là-bas !

Et bien, je ne sais pas si c’est grâce à ma pancarte ou si c’est d’un naturel pour les Irlandais de s’arrêter aussi vite mais on n’aura pas eu à attendre longtemps ! Je n’arrive pas bien à voir la tête du type de là où je me trouve mais au vu de celle de Martin, il ne devrait pas être contre le fait de nous prendre avec lui. Je vais me rapprocher de la vitre : au moins je pourrais comprendre ce qui s’y dit…  “WONDERFULL ! Arsène !” WOW ! Ah bah au moins j’ai ma réponse : vu l’enthousiasme de Martin, il ne doit pas être contre le fait de nous prendre à son bord.  Et puis me voilà tout à fait réveillé du décalage horaire haha. Oh, cette petite mine désolée : t’inquiètes pas Martin, mon oreille est habituée à une certaine petite Bess qui pousse des éclats de rire aux moments les plus inopinés : rien qu’un sourire pour te dire que tout va bien. “Vient, ce monsieur nous emmène” C’est génial ! Bonne nouvelle ! “Thank you sir” Plus qu’à emboîter le pas et m’installer dans la voiture dans ce cas : la voiture de Bryan donc !

Je n’étais pas loin avec mes 15km moi : il ne nous a pas fallu plus de 40 minutes pour rejoindre la ville. Et puis, avec Bryan qui nous faisait la conversation, je peux dire que le temps est passé vite. C’est qu’on l’a amusé, deux Australiens sur les routes : “Oh, and you’re going to Austria too ? I’ve seen a lot of traveler down here but that is a great trip ! You must be long-time friends to move away like that !” Ca m’a fait drôle qu’il nous prenne pour deux amis de longue date partis battre la campagne, alors que ce n’est qu’assez nouvellement que nous nous sommes rencontrés Martin et moi. Mais d’un sourire entendu avec lui, cette idée me plaît bien. “Well, we don’t know each other for so long but… Yeah, it is pretty cool.” Impossible de l’arrêter de parler une fois la situation abordée. “You kind of remind me my brother. I’ve never went anywhere else but he is a truck’s driver you know ! He have seen the whole world !” Très sympa ce Bryan. Très bavard aussi : nous qui étions quelque peu distraits dans l’avion, pour le coup impossible de s’oublier ne serait-ce qu’une minute… Mais très sympa. Et je crois qu’il nous a pas mal apprécié Martin et moi.

Well, ok guys, we’ve arrived ! If you go further in this direction, this is the city center. From here it would take you around 30 minutes… You know what, come see me one day at Glencullen ! We have never enough with some guest my wife and I ! The Kearney’s, you can’t miss us
En voilà un que je retiendrais. “Thank you again !” . . . Bon et bien, nous voilà arrivé à destination. Mon sac remis sur le dos, je me sens un peu les bras ballants moi au milieu de Dublin. Martin aussi a repris son sac : paré à continuer en somme ! Mais tout de même…
Et bien, je sais pas toi, mais ce trajet et cette conversation avec Bryan elle m’a donné faim” Et j’ai un peu perdu la notion du temps aussi. Mais toujours plus enthousiaste que jamais !



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Mar 8 Aoû - 21:21


En grimpant sur la banquette arrière de la voiture, je sais déjà que je le trajet va être parfait et sans doute un peu trop court aussi. Mais peu importe. Bryan est très bavard et Arsène l'est tout autant. Je les laisse échanger tranquillement et me surprends à observer mon ami d'un peu trop près. La barbe, la mâchoire carré, les yeux brillant et son accent. Mon dieu son accent est tellement craquant, tellement adorable. Je me retire rapidement de la conversation pour observer le paysage et me perdre dans mes pensées. Et si Hugh n'était pas en Irlande ? Et s'il a trouvé un moyen pour rentrer en Australie ? Et s'il m'attends chez nous ? Je ne serais même pas présent pour lui.

Ce n'est que lorsque la voiture s'arrête et que Bryan nous invite chez lui un jour, que je réagis. Je laisse Arsène répondre puis ouvre la porte  « Thank you so much Bryan. Have a great day and … we'll stay in touch. You can count on us !» dis-je avec un large sourire en lui tapotant l'épaule. L'homme m'offre un large sourire  « Have a nice trip and be carefull, okay ? Enjoy our beautiful country and our perfect rainy days» dit-il en éclatant de rire. Je me joins à son rire avant de refermer la porte et observer la voiture redémarrer.

Après un signe de la main, je me tourne vers Arsène qui m'avoue avoir fin. J'hoche doucement la tête  «Ouais, je suis assez d'accord » dis-je en mettant mon sac en place sur mon dos.  «On a cas marché vers l'Auberge et on verra ce qu'on trouve en route, ok ? » demandais-je. D'un commun accord, nous nous mettons en route, commençant notre découverte de dublin.

Après une petite vingtaine de minutes de marche sous la pluie, nous décidons tout de même de nous mettre un peu à l'abri et entrons dans un pub.  « De toute manière, si j'en crois ma carte, l'Auberge est juste dans la rue à côté, donc ça devrait le faire» dis-je en m'installant à une table. Je retire ma veste trempée de chez trempée, m'installe, me frottant les mains et fissonnant, frigorifié  « J'ai l'impression qu'il fait -10 alors qu'il fait quand même 15°c» dis-je en ramenant un peu mes manches sur mes mains  « Enfin bref» je souris doucement et regarde autour de moi  « C'est mignon ici» commentais-je alors qu'une serveuse nous apporte les cartes. Je la gratifie d'un sourire et en attrape une, l'ouvrant pour voir ce qu'ils proposent comme mangé  « Alors, voyons voir … » dis-je, parcourant la carte du regard, espérant tomber sur autre chose que sur de la salade.  « Bon, moi je vais faire mon vieux et je vais simplement prendre un thé pour aujourd'hui ce sera bon et pour manger ...» je continue de regarder  «Ils n'ont rien du tout ... dis-je, grimaçant. En fait, si, ils ont beaucoup de choix, mais rien de végétalien. Même leur salade ne l'est pas.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Jeu 10 Aoû - 0:01




Quelle bonne première impression de l’Irlande ce Bryan ! La chance que l’on a d’être tombé sur lui : en matière d’auto-stop, on ne pouvait pas rêver mieux. Si gentil et avenant. Et pas de doute là-dessus, ces dernières paroles ne sont pas des paroles en l’air… Ca me dirait beaucoup de le revoir, un de ces jours, et profiter de son hospitalité. En tout cas, c’est noté pour Martin et moi : Bryan Kearney de Glencullen. Mais en attendant, c’est d’un petit pub du coin dont j’aimerai bien profiter de l’hospitalité. C’est que la pluie ajoutée au trajet et à la marche ça creuse… Mais l’endroit est si joli. Et j’ai beau ruisseler, on ne peux pas nier que la pluie donne un certains charme à l’endroit. C’est surement moins quelque chose que je dirais de Brisbane ! Enfin, c’est différent. N’empêche, s’il y a quelque chose qui ne change pas c’est que c’est toujours agréable de se retrouver dans un endroit chaud et confortable pour s’abriter. Même à 1 minute de notre destination : “ça marche, on se restaure juste un peu avant de déposer nos affaires dans ce cas-là”. Et ce n’est pas de trop de s’installer pour quelques instants ici: je crois bien que ma veste est aussi trempée que celle de Martin. C’est à peine si j’arrive à l’enlever imbibée comme elle l’est.  “J'ai l'impression qu'il fait -10 alors qu'il fait quand même 15°c”. Ah ça ! “Je te le fais pas dire… Ils ont même fait un petit feu dans le fond du pub, haha !”. Enfin, la baisse de température n’enlève en rien la chaleur de l’accueil irlandais, c’est déjà ça !

Martin qui regarde la carte, je ferai mieux d’en faire de même. Qu’est-ce que nous avons là… ? Pas mal de choses je dois dire ! “Alors, voyons voir …” Enfin, pas mal de choses : en y repensant c’est vrai que le repas chez Martin n’était pas seulement végétarien mais végétalien et je vois déjà beaucoup de viande dans les propositions de la carte… “Bon, moi je vais faire mon vieux et je vais simplement prendre un thé pour aujourd'hui ce sera bon et pour manger … Ils n'ont rien du tout …” Mince, je crois bien qu’il à raison, mis à part demander une modification complète du menu ça va être difficile d’adapter. “Pour parfaire ton rôle de vieux tu devrais appeler ton thé infusion ! Mais pour le menu, c’est moins cool en revanche…” Surtout que s’il a autant faim que moi-même, un simple thé aura beau réchauffer ça ne permettra pas de tenir longtemps. Sinon on pourrait demander directement à la serveuse ? Je ne sais pas trop si ça se fait ici mais après tout ça ne coûte rien d’essayer… Tient, justement la voilà ! “Hello sirs, so, what would you like to eat ?” Bon, on tente la question qui fâche “Hello ! Well, I would like to ask you if you had anything to eat but like, vegan ? Because I can’t see it on the menu and…” “Oh, I’m sorry but, actually ,we don’t…” Bon, j’aurais au moins essayé… Désolé Martin… “However, some asked for it no longer than 1 week ago and what I suggested them was the colcannon !” Ah ? The colcannon ? Ca sonne comme un plat bien du coin ! Voilà qu’un sourire efface ma déception ! C’est que j’avais l’impression d’être encore plus embêté que Martin à son annonce moi. “It is today’s special and you may not have seen it ‘cause it isn’t written on the menu, it is on the blackboard there : Mashed potatoes with onions and cabbage with cream and butter but we can make one for you without those two ingredients even if it won’t be the traditional colcannon ?
Haha, mais c’est que ça me semble pas mal du tout ça ! Je ne sais pas ce que Martin en pense mais dans tous les cas je ne peux que remercier la serveuse pour cette proposition ! “Qu’est-ce que t’en dis Martin ? Tenté par le colcannon vegan?” Moi en tout cas la façon traditionnelle me parle bien. “It would be one traditional colcannon and tap water for me please!” Et il n’y a plus qu’à rendre la carte…

Tiens : le deuxième plat du jour inscrit sur le tableau est la Shepherd’s pie… C’est drôle ça comme coïncidence ! Ca me fait toujours penser à toi quand je vois ce mot inscrit quelque part maintenant...



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Jeu 10 Aoû - 8:31



Je n'ai rien avalé depuis le vol entre Dubaï et Londres et c'était il y a plus de 8h. Mon ventre grogne et je sais que je ne pourrais pas le contenter avec une simple tisane. Mais malgré la faim et le fait que j'ai de forte chances de tomber en hypoglycémie, il m'est tout à fait impensable de faire un trait sur mes principes. Ainsi, lorsque je remarque que même les salades ne sont pas végétaliennes, je me prépare psychologiquement à ne boire que de la tisane ou alors à faire chier le monde avec mes principes. Mais c'est sans compter sur Arsène qui prends les choses en main. J'arque un sourcil, étonné, lorsqu'il commence à parler à la serveuse, lui demandant s'ils n'ont pas quelque chose de vegan. Après réflexion, elle montre le tableau avec le menu du jour. Du colcannon. Des patates avec onions et du chou, ainsi que de la crème et du beurres qu'ils peuvent sans problème enlever pour moi.

J'hallucine tellement qu'Arsène ait posé la question et se soit arrangé à ma place, que je ne réagis qu'en différé lorsqu'ils se tournent vers moi pour que je passe commande.  «Oh ...sorry » me reprenais-je  «Well, yeah, one vegan colcannon for me and one ...do you have herbal tea ? » la serveuse hoche la tête  «Yes ! Mint ? Green mix ?» je n'hésite pas longtemps  «Mint will be perfect, thank you » la remerciais-je chaleureusement. Elle me rends mon sourire puis prends nos cartes et s'en va.

J'ouvre la bouche pour m'adresser à Arsène mais il me devance en me disant que le deuxième menu du jour c'est la 'Shepherd's pie' et qu'il trouve ça marrant, parce qu'à chaque fois qu'il voit ce mot il pense à moi. Je suis touché et flatté d'un côté, mais là, maintenant, je pense de nouveau à Hugh et je ne peux qu'afficher un petit sourire  «hmm » dis-je simplement en détournant le regard du tableau. Je pose les yeux sur la rue quelques instants, laisse le silence s'installer entre nous avant de soupirer doucement  « Merci hein» dis-je finalement en reportant mon attention sur Arsène  «Pour avant, pour avoir prit les chose en main. Ce... c'est la première fois qu'on fait ça pour moi » avouais-je. Ou plutôt est-ce la première qu'un omnivore le fait pour moi. Hugh le faisait assez régulièrement, mais il était plutôt du genre agressif.

 « Ecoute Arsène, faut que je te dise un truc. Je ...» je me tais, hésite, l'observe. Devrais-je vraiment avouer les raisons pour lesquelles j'ai choisi l'Irlande en premier ? Lui dire que si on est ici c'est parce que j'ai envie de savoir si je ne trouve pas mon plus précieux ami ? Je pince les lèvres et ouvre la bouche puis me redresse lorsque nos boissons arrivent. Je gratifie la serveuse d'un sourire et me prends le temps de mettre mon thé à infuser  «J'ai flashé sur ton sac à dos » dis-je finalement, ma ravisant à temps avant de gâcher notre voyage  «tu l'as acheté où ? J'hésite à changé le mien qui a quand même beaucoup de vécu derrière lui » expliquais-je avec amusement. Ce n'est qu'un demi mensonge. Après tout, faut vraiment que je change de sac.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Mer 16 Aoû - 2:10



Ce sera donc deux colcannons ! Et même si pour Martin c’est un plat par défaut, ça ne peut être que bon au vu des ingrédients et des autres plats qui sortent de la cuisine. Soit dit en passant, je me demande ce que contient la Shepherd’s pie ? Sûrement de la viande ! … Enfin, je ne sais pas trop si j’ai gêné Martin avec ma réflexion. Ça m’en a tout l’air. Ou du moins il n’a pas rebondi dessus. Mais après tout c’est la vérité… D’ailleurs, je crois bien que c’est tout ce qui a un rapport avec la mer qui me fait penser à lui : mes maquettes de navires, le poisson Napoléon que j’ai dû naturaliser, un vieux compas trouvé en brocante, ou tout bêtement la dernière fois que je me suis promené sur la plage, aux environs de Brisbane… Ce qui revient à souvent, maintenant que j’y réfléchis bien. Mais c’est la première fois depuis le début du voyage que l’un de nos silences me gêne. Pas de tant, mais un peu, tout de même. Comme si ce que j’avais dit avait plongé Martin dans une réflexion dans laquelle je n’avais pas ma place. De cette gêne qui me fait passer ma main sous la nuque et détourner le regard de côté. Et ça me gêne d’être gêné. Ce qui est un peu bête en soit, il n’y a pas vraiment de raison à ça… Juste regarder moi aussi la rue. Les passants. Et reposer mon regard sur Martin bien silencieux…
Merci hein… Pour avant, pour avoir pris les choses en main. Ce... c'est la première fois qu'on fait ça pour moi” ...Oh ? Et moi qui pensais avoir jeté un froid ! “Bah écoutes, c’est normal… Je veux dire, je n’allais pas te laisser me regarder manger ! Toi, le ventre vide... Et une infusion !" C’est drôle, ça me paraît si naturel... Mais ça fait chaud au coeur son remerciement ! Au final, c’est juste moi qui psychote pour rien. Il faut dire qu’on est tous les deux bien décalé par le voyage tout de même. Et l’on a sûrement tous les deux diverses choses en tête. Quoique peut-être Martin plus que moi depuis notre trajet dans l’avion ?

Ecoute Arsène, faut que je te dise un truc. Je …
. . . Oui ?
C’est drôle, j’ai l’impression d’être un chat, à communiquer regard dans le regard où tout n’est que battement de cils. Parce que c’est vrai que je sens littéralement mon regard plongé dans le sien… En tout cas je suis tout à l’écoute. Même si je ne sais pas trop ce que signifie cette hésitation.  “Qu’est-ce qu’il y a Mart- Oh, thank you very much !” Le thé de Martin ! Et mon eau. Ce n’est pas de trop, qu’est-ce que je pouvais avoir soif moi… On disait quoi déjà ? Ah oui, non, c’est plutôt Martin qui avait commencé une phrase “Ducoup tu n’as pas fini ce que tu avais à me dire…” Enfin, pas commencé non plus, haha. “J'ai flashé sur ton sac à dos” Mon sac… ? “tu l'as acheté où ? J'hésite à changer le mien qui a quand même beaucoup de vécu derrière lui” C’est marrant, j’aurais pu tout imaginer comme chose qu’il aurait à me dire mais au sujet de mon sac c’est assez… inattendu. J’ai comme le sentiment que ce n’est pas vraiment de mon sac que Martin voulait parler mais, après tout… Enfin, où-ce que je l’ai acheté déjà ? Je sais que j’avais fait plusieurs magasins mais… Mais oui, bien sûr !
A vrai dire, je n’ai pas eu besoin de l’acheter celui-là : c’était l’un des sacs de mon père. Il en avait trouvé plusieurs de toutes sortes avant de partir et certains sont restés à la maison inutilisés…” C’était bien un truc de mon père ça : tester pleins de choses différentes, les collectionner, pour au final n’en utiliser qu’une. C’est assez encombrant mais faut avouer que sur ce coup-là c’était plutôt pratique ! “Tu sais, je crois bien qu’il en reste un autre très similaire au mien quelque part dans un placard ! En rentrant je pourrais te le passer si tu veux ?” Il doit même en rester 3 ou 4 dans le grenier “Même si je trouve assez cool le fait que tu ai autant voyagé avec ton sac et que ce serait dommage de le changer : au final ça reste lui ton meilleur compagnon de voyage haha !"

Tiens, voilà notre autre allié du voyage qui arrive : “Aaand, here you are : two colcannons. One vegan for you sire ! Enjoy you meal !” Pas de doutes : on a fait le bon choix.



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Jeu 17 Aoû - 20:56



Il est adorable Arsène. Trop adorable pour que je l'entraîne dans cette histoire. Il ne le mérite absolument pas. Il est sans doute le premier omnivore que je connaisse qui accepte sans aucun problème mes convictions et qui m'aide même à les mettre en œuvres. Merde, faut vraiment que je trouve un moyen de le lui dire. Mais je ne peux tout simplement pas le faire là, maintenant, alors que nous venons tout juste de débarquer en Irlande. Ce serait un coup à le faire repartir à l'aéroport ou à péter les plombs. Ou est-ce un faux jugement que j'emet là ? Peut-être qu'Arsène fait parti de ces gens qui, au contraire, feront tout pour m'aider ? Je soupire doucement, réalisant que je ne le connais, en vrai, pas du tout. Je ne suis absolument pas comment il réagira. D'un côté je ne l'imagine pas réagir mal, mais d'un autre côté je le prendrais, moi, très mal, qu'on m'utilise de la sorte.

Ainsi, je préfère ne rien dire et simplement parler de ce sac. Mais Arsène n'est pas con. Ça se voit dans son regard qu'il sait que ce n'était pas ce que je voulais dire à la base. Cependant, il a la présence d'esprit de ne pas me poser plus de question. Au contraire, il répond même à ce que je lui ai demander, me donnant des informations concernant son sac. Un ancien de son père. D'ailleurs, il doit en avoir un assez similaires qui traîne encore dans son armoire qu'il pourra me donner en rentrant. Il dit tout de même que c'est dommage que je veuille changer de sac, étant donné que j'ai énormément voyagé avec celui que j'ai actuellement. Je baisse le regard vers mon vieux sac à dos et hoche la tête.  «ça me brise aussi le cœur de le changer mais ... » je pince les lèvres et hausse les épaules  « ça fait quoi … presque 10 ans que je l'ai. Il se fait vieux. Il est tout juste étanche encore, la lanière commence à casser et ne tient plus vraiment en place » je soupire doucement  «A un moment faut se rendre à l'évidence qu'il vaut mieux changer plutôt que de risquer de ne plus avoir de sac du tout au cours d'un voyage »  j'attrape mes couverts  «Je crois bien que c'est le dernier voyage de ce vieux pépère » déclarais-je, non sans un pincement au cœur  « Donc ouais, je veux bien voir le sac dont tu me parlais avant » dis-je en relevant mon regard sur Arsène.

Je lui adresse un sourire avant de prendre un bouché de mon colcannon qui est, je l'avoue, vraiment très bon.  «Bon et sinon... y a des choses que tu aimerais voir demain ? Même s'il pleut je t'avoue que je trouverais ça dommage qu'on aille s'enfermer dans un musée ou je ne sais quoi » dis-je en regardant par la fenêtre. J'ai l'impression que la pluie s'est un peu calmée. Mais ce n'est sans doute qu'une impression.  « Personnellement, j'ai vraiment envie de voir le château de Dublin et le Malahide Castle. Je ne pense pas que visiter le Phoenix Park soit très intéressant par ce temps. On peut aller à la Cathédrale et finir la journée au Temple bar qui est un des quartiers les plus animé de Dublin» énumérais-je  « Et au pire, on aura cas se faire le musée de Guiness si on a trop marre de la pluie» dis-je, rigolant doucement. Ce rire ne sort que parce que je m'efforce de faire bonne figure. Je n'ai vraiment pas le cœur à rire en vrai.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Mar 22 Aoû - 21:59




C’est vrai qu’il a déjà bien vécu le sac de Martin. Trop peut-être ? Ou tout juste le bon temps.  Mais c’est fou comme l’on peut s’attacher aux objets, et se séparer de son sac après autant de temps ne doit pas être des plus facile… 10 ans tout de même ! Ca m’avait fait le même effet en commençant à trier mes affaires et me séparer d’objets de la maison. Un peu comme si la preuve matérielle de certains souvenirs s’évaporait, mais le renouveau m’avait fait un bien fou par la même occasion. “Donc ouais, je veux bien voir le sac dont tu me parlais avant” Et bien, c’est avec plaisir : si j’avais su que les sacs de mon père serviraient autant un jour ! “Ca marche, tu pourras même l’emmener en journée test pour savoir s’il te convient tout à fait et s’il est à la hauteur de son aîné !” Mais en attendant il s’agit de voir si ce plat sera à la hauteur de ma faim : elle a bien dû décupler à sa vue, haha.

La chaleur du plat, c’est agréable. Et je crois bien que je peux dire qu’il fait parti de ces plats de temps pluvieux : réconfortant. De ceux qui te donnent envie de regarder la pluie tomber au dehors quand on est bien au chaud à l’intérieur. Une pluie qui bat encore bien son plein d’ailleurs ! Quoique, il y a quelques éclaircies. Peut-être l’annonce d’une accalmie ? Ou alors elle sera pour demain ! “Et bien, ce planning me semble parfait ! On aura qu’à s’habituer à la météo.” Ou alors le temps nous accordera une petite clémence. “Je t’avoue que j’aimerai aussi beaucoup de mon côté aller voir la Old library de Trinity College : elle se trouve juste à côté du château de Dublin. Ca ne demanderait pas un grand détour et puis… Une lubie d’un ex-bibliothécaire haha.” Ou bien, oui, ce charmant musée Guiness. Et faire honneur au pays de la bière ! Ca me fait rire mais, en même temps, son rire sonnait comme… forcé. Rien qu’un peu, mais, tout de même, forcé. j’ai comme le sentiment que c’est lié à son hésitation de toute à l’heure. Une préoccupation sûrement. Je pourrais peut-être m’y avancer ? Enfin, je ne voudrais pas le mettre dans l’embarras non plus… S’il ne s’est pas lancé c’est sûrement pour une bonne raison. Pourtant, c’est bête : quoi qu'il voudrait m’avouer je serai à l’écoute. Et c’est vrai qu’il avait l’air tracassé depuis notre transit… Ou juste un mot alors ? Le rassurer ? C’est bien beau Arsène, mais le rassurer de quoi ! Au final, ça m'embarrasse un peu les non dits…
Ou alors c’est par rapport à moi ? … Ce doit être en rapport avec moi. Enfin, non, on arrête la paranoïa. Il n’a pas besoin de tout m’avouer non plus. La fatigue, le voyage, le temps, il y a mille raison pour ne pas tout à fait être dans son assiette aujourd’hui ! Même un changement de sac pourrait mettre un coup au moral. Et la pluie qui reprend finalement de plus belle derrière la vitre : de grosses gouttes cette fois-ci. Sans toutes ces pensées, je pourrais trouver ça joli. Mais j’aimerai tant briser la glace…

Mince, je plonge un tant soit peu dans mes pensées et me voilà en train de donner des coups de fourchette dans ce colcannon sans même y toucher ! Aller, sourire. C’est bon ici, et je trouve déjà beau : l’Irlande. Chaque choses en son temps, et j’attendrais bien si Martin décide de me parler de ce qui le tracasse.
Tu voudrais commander autre chose ? Sinon on peut directement aller payer et se rendre à l’auberge !



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing




Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Jeu 24 Aoû - 11:25


Arsène est loin d'être idiot. Je lis sur son visage qu'il a envie d'avoir plus d'explications me concernant, que ce que je lui dis ne lui convient pas et qu'il s'attend à ce que je lui avoue toute la vérité. Mais ce n'est pas possible. Je ne me sens pas près à le confronter à la réalité. Mon changement de sujet le laisse un peu dubitatif, mais il me suit sans problème dans ce nouveau sujet. Après avoir parlé quelques instants de sac de voyage, je lui expose le programme pour demain. Il y ajouterait la bibliothèque du Trinity College, disant que c'est une lubie d'ancien bibliothécaire. C'est vrai que j'oublie souvent qu'avant d'être taxidermiste, il était bibliothécaire.  « Tant que tu n'as pas de lubie de taxidermiste et qu'tu ne m'emmène pas voir des animaux à empailler, moi ça me va» dis-je, amusé, avant que nos plats n'arrivent.

Le silence qui s'en suite est gênant, désagréable et me met mal à l'aise. Arsène est plongé dans ses pensées, le regard fuyant et dans le vide, il picore son plat sans le manger réellement. Je n'ai qu'une envie, c'est brisé ce silence. Mais pour dire quoi ? Je ne peux pas encore avouer la vraie raison pour laquelle j'ai décidé d'aller en Irlande, par exemple. Et je crois bien que c'est la première fois que je ne sais pas quoi lui dire et ça m'emmerde profondément.

Arsène fini tout de même par reprendre contenance, m'adresse un petit sourire puis reprends la dégustation de son plat, chassant un peu le malaise en moi. Avec un simple sourire. Je m'en veux cruellement de le mettre dans cet état et je sais dès a présent que je vais devoir faire un effort pour qu'il apprécie l'Irlande autant que moi. Au final, c'est mon compagnon de route qui brise le silence à la fin de notre repas, me demandant si je préfère commander encore un truc ou si on irait pas directement à l'Auberge. Je souris et hoche la tête  «Je veux bien aller directement à l'auberge, la fatigue se fait bien sentir là » dis-je avant de lever la main pour demander l'addition.

Nous payons chacun notre part, la serveuse ne manque pas de nous donner encore quelques bons plans avant que nous ne nous en allons sous la pluie. En silence mais quelque part plus serein qu'avant, je ne met pas longtemps avant de nous guider vers l'Auberge. Le check in passé, la clef de notre chambre en main, nous montons les escaliers jusqu'à la chambre 226 qui est un dortoir à 6 places si je ne me suis pas trompé.

Et effectivement, c'est bien ça. 6 lits superposés pour gagner en place et une salle de bain privé.  « C'est une auberge de luxe» m'exclamais-je en m'approchant d'un lit, posant mon sac dessus.  « J'sais pas toi mais moi je vais directement dormir. La douche elle attendra demain » dis-je en fouillant dans mon sac après m'être débarrassé de mon k-way. Pyjama en main, je passe rapidement dans la salle de bain, fait rapidement ma toilette puis ressort quelques minutes plus tard.  «ça t'dérange pas que je prenne le lit du dessus ? » demandais-je à Arsène avant qu'il ne s'enferme dans la salle de bain. Après une réponse négative de sa part, je monte à l'échelle et me roule en boule sous la couette, fermant les yeux et espérant trouver le sommeil rapidement.

Mais impossible. Je me tourne et me retourne, essayant de trouver une position un tant sois peu confortable mais rien à faire. J'ai beau être exténué par le jet lag, je ne peux pas dormir décemment et ça m'emmerde au plus profond. Je fini par abandonner le combat contre le manque de sommeil et décide de sortir, histoire de ne pas trop déranger les autres de la chambre. J'attrape le polaire au signe des sea shepherd au passage, laisse glisser la clef dans la poche et sort de la chambre. J'hésite un instant puis décide de monter à l'étage sur le roof top de l'Auberge.

La fraîcheur de la nuit à l'effet contraire de ce que je souhaitais trouver : elle est revigorante. Mais peut-être qu'en restant assez longtemps le sommeil se fera sentir ? Peu importe. Je resserre un peu mon gilet contre moi et croise les bras en m'avançant vers la rambarde. Je sens le carrelage mouillé de la pluie passée sous mes pieds nu et apprécie fortement cette sensation de froid et me poste devant la vue qui s'offre à moi. Pas impressionnante, mais tout de même assez jolie pour être notée.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans
SURNOM : Arsy
STATUT : célibataire
MÉTIER : taxidermiste au musée d'histoire naturelle
LOGEMENT : 23 Logan City, la maison où il a grandit

POSTS : 623 POINTS : 45

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A longtemps conservé son emploi de bibliothécaire pour revenir à sa passion première : cristalliser la beauté de la faune °° éternel optimiste
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

•Martin•

•Lisbeth•



RPs EN ATTENTE : Félix, Nina, Milo
RPs TERMINÉS : Martin 1, 2

•Kane•

PSEUDO : nocta
AVATAR : Ben Whishaw
CRÉDITS : nocta (avatar gif et signa) ; loonywaltz (userbars)
DC : nope, tout doux l'ami
INSCRIT LE : 07/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14593-l-inaccompli-bourdonne-d-essentiel-arsene http://www.30yearsstillyoung.com/t14635-votre-visage-ne-m-est-pas-inconnu-de-profil-pour-voir-arsene#557739 http://www.30yearsstillyoung.com/t14696-arsene-finnton

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Ven 25 Aoû - 2:52



Oui, partons. Pas que le pub ne soit pas accueillant, mais la faim comblée, c’est plus de repos dont nous avons besoin qu’autre chose. Et puis, marcher jusqu’à l’auberge permet de dissiper le malaise qui parvenait à s’installer entre nous deux : j’ai comme le sentiment qu’il a laissé place à un léger flottement, pas désagréable. D’ailleurs, on y est vite arrivé à cette auberge, et sans encombres. Martin ne s’était pas trompé en disant que nous étions tout prêt ! La chambre 226 donc ? En tout cas, si elle a le même aspect que le petit hall d’entrée, elle ne peut être qu’ avenante. Et puis, de toutes façons elle ne nous servira que comme un petit lieu de passage pour quelques nuits…

… 222… 224… Eet, 226 ! Si Martin a la bonne clef, c’est bien celle-ci ! “C'est une auberge de luxe” Je ne lui fais pas dire : 3 mezzanines confortables et une salle de bain, on ne pouvait pas demander mieux pour une auberge. En tout cas, le but étant d’y dormir, la chambre devrait remplir cette mission sans peine… Enfin, même si moi aussi je suis épuisé, je ne suis pas tout à fait serein : pas sûr qu’aller directement au lit sera efficace. “Ca marche. Je prendrais tout de même une petite douche, pour en profiter avant que nos voisins de chambre ne rentrent.” Pour profiter du calme environnant, et ne penser à rien… Ou du moins essayer. “Je passerai après toi” Et ça me laissera le temps de sortir quelques affaires de mon sac, utiles à la douche…  
Hmmm, je me demande ce que Martin préfèrerait entre le lit du haut ou celui du bas ? Je vais attendre qu’il sorte de la salle de bain… Ah bah, justement ! “Dis, tu as une préférence pour le lit ou ça t’importe ?” J’espère tout de même qu’il a déjà un choix en tête parce que c’est bien ce genre de petites décisions que je trouve le plus difficile à prendre “Ca te dérange pas que je prenne le lit du dessus ?” Super ! Ca me va parfaitement ! “Non : pas du tout : vas-y. Je vais à la salle de bain

L’eau. Encore. Celle de la douche cette fois-ci. Au final, c’est un peu comme de l’eau de pluie, quand elle tombe en trombe et ruisselle le long des vêtements. Une eau de pluie au thermostat réglable en somme. C’est drôle… En y réfléchissant, je ne sais toujours pas si j’aime ou non y rester, sous la pluie. En tout cas, ce n’est pas sous celle-ci que je pourrais attendre là, statique, les yeux fermés à passer ma main dans mes cheveux trempés. Simplement observer l’eau s’évacuer en tourbillon sous mes pieds et la mousse se dissiper peu à peu. La mousse… C’est malin, ça me refait penser à l’allusion de Martin au musée Guiness. Je sais bien que ça reste mythique mais de là à en faire un musée. Mais tout de même, amusant. J’avais aussi entendu parler d’un musée M&M’s à Londres je crois bien ! Enfin, si ça marche, tant mieux pour eux…
Moi qui ne voulais penser à rien, c’est plutôt raté. En même temps, je savais qu’une simple douche n’allait pas suffire à me calmer complètement. Et ça faisait longtemps que je n’avais pas casser la routine de mes soirées chez moi : un fond sonore de radio et simplement, écrire. Ecrire jusqu’à ce que les mots mis bout à bout n’aient plus aucun sens. Ou bien lire et voir ces derniers devenir presque flous, revenir trois fois sur la même ligne pour finalement abandonner… Dessiner l’armature d’un animal à naturaliser jusqu’à en oublier ses proportions exactes. Et la voix de Billy, toujours le même ton, enjoué pour sa nocturne. Enfin, à défaut de pouvoir y vider mon esprit, je sais que c’est toujours sous la douche que je perds le plus la notion du temps. D’ailleurs, nos voisins de chambre doivent être rentrés ? J’espère ne pas les avoir trop dérangé avec ma douche presque nocturne. Peut-être que Martin dort même déjà ?  

Ce n’est plus qu’une question d’ouverture de porte si je ne veux pas réveiller toute la chambre : un simple entrebaillement devrait suffir à me faufiler. D’autant plus que l’on a choisit les lits juste en face de la porte de la salle de bain… Tiens, c’est drôle, mais avec le rayon de lumière qui filtre à travers, on dirait presque que la couchette de Martin est vide. Oui, c’est bien ça : il n’y a personne. Hormis un léger ronflement du fond de la chambre… Il n’aura sûrement pas trouvé le sommeil et sera sorti. Martin, et les silences de cette soirée, un peu perdu dans ses pensées. Le jetlag, mais un trajet en avion déjà sans beaucoup de mots échangés… Et je n’arrive pas à m’enlever du coin de la tête que c’est quelque part un peu de ma faute. Un mot de travers, je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est je ne pense pas moi non plus trouver tout de suite le sommeil… Je ne vais tout de même pas sortir ? Quoique, je ne vois pas trop ce que je pourrais faire dans la chambre. J’ai bien apporté une radio avec moi, un ajout de dernière minute, mais j’avoue qu’à cet instant même ce n’est pas d’une station Irlandaise dont j’aurais envie. Enfin, je peux toujours prendre un pull, enfiler mes chaussures et apporter la radio à l’extérieur si je me décide à vouloir l’écouter !
Bon, déjà la radio : où est-ce que j’ai bien pu la mettre ? Dans la pochette intérieur sûrement… Non, mais c’est stupide : qu’est-ce que j’irai faire avec ma radio, à errer dans l’auberge ? Et je n’ai même pas la clef de la chambre, je… “AOUCH” … L’échelle du lit superposé. Mon crâne ! J’y vois vraiment rien. “What ? What happened ?” Mince, si en plus j’en réveille un. “Oh, no, nothing ! I just hit my head, I… I’m sorry to wake you up, I…” au moins j’aurai mis la main sur mon pull, c’est déjà ça. “Oh, okay… Well, good night” Je devrais faire plus attention en avançant à tâton. Quoique s’il est réveillé je pourrais peut-être lui demander… “Oh, euh, please ? Hum, can I just borrow your keys for a minute ? I give it back to you but I can’t find them and I just would like to go out for a walk…” Il n’a dû rien comprendre, à le bombarder d’infos comme ça, le pauvre “What ? hem, oh, yes… They are on the table…” Ah si : il m’a compris ! J’ai intérêt à le remercier mieux que ça demain “Ok, thank you very much” Alors alors, la table… Oui ! Les voilà ! “hmmmm” Finalement ça a du bon de se cogner la tête n’importe où.

Et maintenant ? Martin est peut-être sorti quelque part dans les rues, mais j’avoue que mon état de semi-somnolence ne me permettra pas d’aller aussi loin. Simplement prendre une place dans le hall peut-être ? J’avais repéré un petit coin fauteuil en entrant… Ou alors… Rooftop ? Ca me semble pas mal. D’autant plus qu’avec tout ça, je l’ai oublié, ma radio. Enfin, de toutes façons, je sais que je ne l’aurais pas écoutée : déjà trop fatigué pour me concentrer sur quelque chose d’aussi concret, mais un peu trop sollicité par mon esprit pour parvenir à m’endormir tout à fait. Au final, peut-être que j’aurais dû poser tout de suite ma question à Martin. Ca nous aurait peut-être soulagé tout les deux de mettre des mots sur ce léger malaise. Enfin, plus tard… Le rooftop, l’Irlande de nuit. Si après ça je ne trouve pas le sommeil !
… Tient ? Il y a déjà quelqu’un ? … Martin ? Si je m’attendais à la voir là ! C’est drôle : j’aimerai bien m’avancer, lui signaler ma présence et moi aussi m’appuyer contre la rambarde, mais j’en suis totalement incapable. Peur de le déranger, sûrement. Ou d’apporter une gêne. Envie de lui parler, aussi. Mais pas de le forcer non plus. C’est peut-être juste la fraîcheur du soir qui me fait me sentir rougir comme ça, et qui me paralyse, un peu.
Mince, c’est que je dois pas avoir l’air con moi, à être piqué debout comme ça.



Always look on the bright side of life

if life seems jolly rotten, there's something you've forgotten, and that's to laugh and dance and sing






Dernière édition par Arsène Finnton le Ven 25 Aoû - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureux des laitues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans
SURNOM : Martin c'est très bien je trouves, non?
STATUT : célibataire
MÉTIER : kinésithérapeute, en formation d'ostéopathe, militant écologique à ses heures perdues, membre des Sea Sheppherd Australien
LOGEMENT : un appartement à fortitude valley

POSTS : 3212 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : J'ai été adopté à l'âge de 15 ans par mon parrain. Obligation? Elant de gentillesse et de générosité du à la pitié? Je ne pense pas. Il a été sincère lorsqu'il m'a fait cette proposition. ≈ J'ai toujours considéré ma cousine Gwen comme ma sœur. Mon adoption n'a fait qu’officialiser la chose ≈ J'étais à New-York lors des attentat du 11 Septembre 2001. Enfant capricieux, je n'ai pas voulu sortir voir les world trade center ce jour là et je suis donc rester avec Ian mon grand frère de 17 ans dans la chambre d'hôtel. Nous n'avons jamais eu de corps à enterrer ≈ Nous avons rapidement été recueilli
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Battle ~

Abby
sujet commun
Alex

Non Battle ~

Hughey #1
Alizée #1
Jameson #9
RPs EN ATTENTE : Like Mother, like son ~


Only family left ~


A grandpa' is just a father without rules ~



We rise by lifting others ~

PSEUDO : Sundae
AVATAR : Adam Gallagher
CRÉDITS : Avatar : @.wings
DC : Thomas & Nathan
INSCRIT LE : 15/04/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t8402-martin-i-m-on-the-hunt-for-who-i-ve-not-yet-become http://www.30yearsstillyoung.com/t11396-i-know-the-voices-in-my-head-aren-t-real-but-damn-they-have-some-great-ideas http://www.30yearsstillyoung.com/t8415-martin-david-lenny

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   Ven 25 Aoû - 15:23




Je devrais dormir, je le sais. Je sais aussi que si je reste éveillé encore une nuit je ne vais absolument pas assumé ma journée de demain. Et partir en vacances sur de mauvaises bases ce n'est pas top. Mais je n'y parviens tout simplement pas. Il est trop tôt ou trop tard et je suis trop fatigué. La notion du temps est totalement différente ici, en Irlande que là-bas, à l'autre bout du globe. Et c'est bel et bien la première fois depuis que je voyage que ça me fait cet effet. Soupirant, appuyé contre la rambarde, je me penche légèrement en avant pour observer les mouvements en bas. Les voitures qui passent, les voix des gens qui sortent du bar qui se trouve à côté de l'Auberge, les cris, les rires, toute la ville semble tellement vivante. Et je devrais me sentir bien ici, dans cet air frais et pur que nous offre Dublin.

J'entends la porte du toit grincer et soupire en me demandant qui ça peut être. J'attends quelques instants, me disant que d'un moment à l'autre je vais bien voir qui a eu la même idée que moi. Mais comme je n'entends rien, pas même le bruit de pas qui s'éloignent ou la porte qui se referme, ma curiosité prends le dessus et je me tourne vers la porte. Mon cœur manque un battement quand, même dans la pénombre, je sais reconnaître la silhouette d'Arsène. Je pince les lèvres et déglutis presque difficilement. Je l'observe, alors qu'il est là, immobile, devant moi. J'attends une réaction de sa part, mais rien ne vient. Aucun de nous ne fait le premier pas et ça me met quelque peu mal à l'aise.

 «Toi non plus tu n'arrives plus à dormir? » demandais-je finalement, brisant le voile de malaise qui menace de s'étendre totalement sur nous. Je laisse mon ami s'approcher puis me place à côté de lui et observe les lumières de Dublin, m'accoudant sur la rambarde  « t'as vu ? Il à arrêter de pleuvoir» dis-je en levant mon regard vers le ciel  «En plus le ciel est bien dégagé, avec un peu de chance on aura du beau temps demain » dieu, j'ai l'impression d'être un de mes patients de 80 ans qui ne sait pas quoi dire de plus que de parler du beau et du mauvais temps. Je soupire doucement et me passe une main dans les cheveux.

 «Désolé » dis-je brusquement  « Pour avant, dans le pub» je pose mon regard sur Arsène  « J'ai bien senti le malaise entre nous, que ce n'était pas comme d'habitude et je ...enfin, rassure-toi, tu n'as rien fait de mal toi» dis-je, un petit sourire enjouant mes lèvres. Ce même sourire qui s'efface brusquement en me rendant compte que j'en ai trop dit et que je vais sans doute être obligé de donner plus d'explications. Certes, ce ne sera pas Arsène qui me posera la question, mais je sais que, dans le fond, il meurt d'envie de savoir ce qui se passe vraiment dans ma tête.

 «Si j'ai décidé d'aller en Irlande c'est que ... » je soupire et me passe une main dans les cheveux en me tournant pour m'adosser contre la rambarde  «En fait, il y a un tout petit peu plus d'un mois, le Bob Barker, un navire des Sea Shepherd a disparu en mer avec l'équipage. Hugh en faisait parti » ma voix se brise sur la fin et je croise les bras, signe évident que je ne me sens pas à l'aise  «je … il y a une semaine seulement nous avons eu une information comme quoi quelques membres de l'équipage auraient été vu en Irlande, dans les alentours de Kilkenny » je baisse le regard et pince les lèvres  «De base je voulais venir ici vraiment juste avec toi pour visiter, découvrir, partir à l'aventure avec toi. Mais quand j'ai entendu ça je … je n'ai pas réellement réfléchis quoi et je ... » je ferme les yeux, déglutissant et ravalant la panique qui me sert douloureusement les entrailles  «Je suis désolé de ne le dire que maintenant » prenant mon courage à deux main je parviens enfin à relever la tête et poser mon regard sur mon ami  « J'avais vraiment, vraiment envie de faire ce voyage avec toi Arsène et je ...je sais pas, dans ma tête tu n'aurais jamais accepter de me suivre ici si je t'avais dit que je voulais partir à la recherche de Hugh ...» Voilà, c'était dit. Me sentais-je mieux maintenant ? Non. Je me sens plus misérable que jamais à vrai dire.


Society, you're a crazy breed
It's a mystery to me we have a greed with which we have agreed. Society, have mercy on me I hope you're not angry if I disagree.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny   


Revenir en haut Aller en bas
 

Ireland is where strange tales begin and happy endings are possible || Fenny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-