AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 Time to make acquaintance • Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 (25 DECEMBRE 1988)
SURNOM : Indie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : c'est quoi un métier ?
LOGEMENT : #01 Pine Rivers dans un loft qui possède une balançoire

POSTS : 948 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ≈ Le surf est ma passion première ≈ J'aime beaucoup trop la boxe ≈ Un tatouage se cache sur mon corps ≈ Ancienne fille à papa, (et j'en suis fière) ≈ Je voyage autant que je le peux ≈ Fêtarde ≈ Je ne sais pas quoi faire de ma vie ≈ J'ai un fort caractère ≈ Je ne m'entends pas avec ma petite sœur ≈ Je suis fascinée par les pandas et les koalas ≈ J'aimerais voyager en Chine pour aller voir les pandas
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : CamilleMaxynLiamGlennRadEnzo
PSEUDO : E.
AVATAR : Candice Swanepoel
CRÉDITS : Blondie
DC : Not yet
INSCRIT LE : 11/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15909-lightning-before-the-thunder#604806 http://www.30yearsstillyoung.com/t15940-lightning-before-the-thunder-indiana http://www.30yearsstillyoung.com/t15980-indiana-higginson#620216 http://www.30yearsstillyoung.com/t16349-indiana-higginson#626785

MessageSujet: Time to make acquaintance • Liam   Jeu 10 Aoû - 15:30




Time to make acquaintance
ft Liam

Qui aurait pu croire qu’après l’université, il y aurait encore tellement de choses à apprendre. Certainement pas moi. Très honnêtement, si je peux continuer à vivre mon train de vie sans devoir me fouler au travail, ce sera avec plaisir. Je n’ai pas envie de commencer mes recherches de travail, que, d’ailleurs, j’aurais dû déjà commencer pendant ma dernière année d’université. J’ai de la chance, je suis fraîchement diplômée et l’argent coule à flot. Mes parents sont venus fièrement à ma remise de diplôme et m’ont donné un bon gros chèque ainsi qu’un loft qu’ils venaient d’acheter et de mettre à mon nom. Que demander de plus ? Je sais que je suis née avec une cuillère en argent dans la bouche, même plus encore et je ne m’en plains pas. Je sais que personne n’aime mon comportement, mais je ne changerais pas pour les gens. Il en est hors de question. Ce soir, il est temps de fêter ma victoire, ce diplôme que j’attendais d’avoir, mais sans grande conviction étant absente à certain cours plutôt importants. Mais visiblement je peux être jolie et intelligente à la fois. Oui, oui. Quoiqu’il en soit, ce matin, je décide de faire une grasse matinée. Pas le courage d’aller à la plage pour surfer un petit peu. Je m’étire un petit peu et décide enfin de sortir de mon lit. C’est le début d’une nouvelle aventure pour moi et je pense que je vais en profiter pour voyager un peu. Une fois les yeux grands ouverts, je jette un coup d’œil sur mon téléphone. Un sms de mon père me rappelant qu’il y a la soirée de tous les associés ce soir et qu’il faut que j’y prenne part avec ma sœur. Je fais une petite grimace mais un sourire s’affiche rapidement sur mon visage car je sais déjà ce que je vais faire de mon après-midi.

Une fois mon shopping terminé, j’ai trouvé la robe parfaite pour le cocktail de ce soir. Je ne vais pas faire trop osé ce soir, j’ai envie de faire bien pour mon père. Je sais que je peux être une vraie princesse mais j’ai toujours vécu comme ça. J’ai toujours eu tout ce que je voulais et ça continue comme ça. Maquillage, coiffure, j’enfile ma robe et mes escarpins et c’est parti pour la soirée cocktail de mon père. Je n’ai pas envie d’y prendre part mais peut-être que je trouverais bonne compagnie. Je ne manque pas de mettre du rouge à lèvres bien rouge pour accentuer mes lèvres. Chérie, je suis content de te voir ais-je le choix ? J’embrasse mon père Que ne ferais-je pas pour toi mon père me souris en retour Tout le monde est là ce soir, je suis content. Ta sœur est arrivée il y a dix minutes. Fais le tour des invités quand tu pourras, je pense que tu pourras trouver quelque chose d’intéressant s’il entend par là un futur emploi, ce n’est pas demain la veille. Papa, je viens de finir l’université, laisse-moi un petit peu profiter. lui réponds-je en soupirant. Nous n’allons pas commencer cette discussion maintenant. quel dommage, j’aurais bien aimé pouvoir l’avoir tiens… je lève les yeux au ciel et préfère m’éclipser vers le bar. Superbe idée. Encore excédée par la petite conversation d’avec mon père, je ne vois pas l’homme qui est en train de se retourner avec son verre dans la main et le bouscule doucement. Heureusement pour tout le monde, le breuvage dans son verre reste tranquillement à sa place. Je suis désolée murmure-je avant d’ajouter une chance que rien ne se soit renversé sur votre veste



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   Sam 12 Aoû - 2:37



INDIANA & LIAM

TIME TO MAKE ACQUAINTANCE.


Je soupire. Je suis en vacances. Pourquoi ? Excellente question. Je devais absolument les prendre, du coup mon supérieur a décidé que c’était le « moment ». Je déteste les vacances, surtout lorsque je suis éperdument seul. Certes, cela n’est question que de deux semaines, mais je me sens inutile et crois-moi, je déteste cela. De plus, Hope, elle, n’a pas de vacances. De ce fait, je ne la vois quasiment jamais. Nous aimons notre travail, mais je suis arrivé à un moment de ma vie où le plus important est de fonder une famille. Je ne sais pas si Hope désire la même chose, je n’ose d’ailleurs pas lui poser la question. J’aurai trop peur d’un refus. Hope a conquit mon cœur, il est à elle. Hope peut en faire ce qu’elle désire, je crois que c’est cela qui me fait le plus peur. Il n’est que cinq heures lorsque mes paupières se rouvrent. Comme toujours j’ai dormi les baies vitrées ouvertes, dans le coin où je vis personne ne vole. De toute façon, je n’ai pas de voisin proche. Ma demeure donne sur la plage, je n’ai que la mer qui me tient compagnie, ainsi que le sable. À cette heure-ci j’ai l’habitude de rentrer à la maison après une garde. Je travaille de jour, comme de nuit. Je dois avouer que je préfère évoluer de nuit, ainsi je profite de la journée, puisque je dors très peu. Je ne sais pas pourquoi, mais je fais toujours le même rêve … ou je devrais dire cauchemar. Elisa, ma petite sœur court, je lui dis d’aller plus vite, une ombre nous suit. Elle trébuche, je l’aide à se relever et l’ombre disparaît. Je me réveille toujours à cet instant. Je pense que je refoule ce qui a pu se produire, mais en même temps je n’ai pas forcément envie de savoir … s’il était arrivé quelque chose à ma sœur ou à moi-même durant notre enfance je devrais m’en souvenir … je ne sais pas. Je n’ai pas osé en parler à mon psychologue. Depuis tout petit, nos parents nous ont fait voir des psy tout simplement pour discuter avec une tierce personne. De cette façon nous pourrions nous confier envers une personne qui ne prendra pas parti, je suppose que cela m’a aidé à être l’homme que je suis. Je n’ai jamais eu de souvenir d’une enfance difficile ou bien encore malheureuse. J’ai toujours été joyeux, éveillé, souriant.
Je décide de me lever. Il est encore tôt, mais cela ne me dérange absolument pas. Comme tous les jours lorsque je ne travaille pas, je m’habille pour aller courir sur la plage. À cette heure personne n’est encore présent, je me retrouve seul avec la nature. Nul besoin de musique, j’ai le son des vagues. Je cours pas mal de temps, je transpire et je retourne chez moi afin de prendre une bonne douche brûlante. Lorsque celle-ci est terminée, je m’en vais avec une serviette autour de la taille dans ma cuisine. J’allume la télévision pour mettre les informations. Je me prépare mon café, je prends des biscottes sans gluten et du beurre sans protéines de lait. Je suis intolérant à ces deux choses, je dois vivre avec. M’habituer à cette nouvelle alimentation a été long et laborieux, mais finalement j’y suis arrivé. J’écoute la télévision, mais mon esprit est déjà ailleurs. Je pense à Hope. Je me demande si elle est chez elle, si elle dort, si elle assiste à une opération majeur. Je ne sais pas pourquoi je ressens tout cela pour elle, je n’ai jamais aimé ainsi avant de la connaître. Je me sens fragile et fort à la fois, c’est étrange. Après mon petit déjeuner je me demande bien ce que je vais pouvoir faire de ma journée. Alors qu’il est dans les coups de neuf heures du matin, mon téléphone se met à vibrer. Il s’agit d’Elisa, ma petite sœur. Je l’aime plus que tout au monde, de ce fait, un sourire nait sur mon visage. Lorsque je décroche, mon sourire s’amplifie davantage. « Oui Elisa ? » Elle m’annonce qu’il y a une soirée mondaine et que l’on doit s’y rendre tous deux. Je pousse alors un soupire, je l’ai tout bonnement oublié. Elle m’annonce d’ores et déjà qu’elle ne veut pas que je lui mette un « lapin » comme on dit. Je sais que je lui ai promis, de plus on m’y attend. Je vais devoir serrer des mains, je vais devoir sourire, raconter des blagues etc. Il faut que je sois le gendre parfait. Elisa ne sait absolument pas que j’ai déjà une copine, d’ailleurs elle essaye toujours de me mettre avec n’importe quelle femme, il va falloir qu’elle arrête avant que je ne lui réponde sèchement qu’elle me fatigue et que j’ai déjà quelqu’un que je ne veux tout bonnement pas lui présenter.
Je décide de mettre un costume bleu nuit, une chemise blanche immaculée, des chaussures de grand créateur, inutile de dire la marque, seulement que mes semelles sont rouge. J’ajuste mes boutons de manchettes, je mets ma cravate et je me regarde dans la glace. Je semble fatiguer, qui ne le serait pas avec mon job qui me fait travailler énormément d’heures … je me demande si je dois raser ma barbe de quelques jours, mais je n’en ai pas envie. Je reste ainsi quand mon téléphone sonne une nouvelle fois. C’est Elisa qui me demande quand est-ce que je vais partir. Nous devons nous rejoindre là-bas. J’aurai aimé pouvoir discuter avec elle avant. Je pousse un long soupire, je ne peux pas décommander à la dernière minute. Je pars de la villa avec ma voiture hybride. J’ai toujours été très impliquer pour la survie de notre très chère planète. Une fois arrivée au lieu dit, je demande à ce que l’on gare ma voiture. Je pénètre dans le lieu lorsqu’elle arrive vers moi. Je souris, Elisa est présente, elle est magnifique comme toujours. « Bonsoir frangin. » Je la sers alors contre moi, un immense sourire présent sur mon visage. « Tu sembles épuiser. On ne dit pas à l’hôpital de se reposer ? » Elle me taquine, mais elle a raison. Je devrais me reposer davantage, mais en ce moment je dois bien admettre que je n’ai pas envie de m’endormir. J’ai peur de faire ce cauchemar, il hante mes nuits depuis un certain temps déjà … « Elisa, j’aimerai te demander quelque chose ... » Je pince mes lèvres, elle semble inquiète, je ne suis pas certain qu’il faille que je lui en parle. Je lui souris en prenant précieusement sa main dans la mienne. « Je sens que cette soirée va être barbante comme toutes les autres. » Elle veut me dire quelque chose quand soudainement elle me laisse en plan. Je décide alors de me rendre au bar. Il faut que je boive quelque chose afin de pouvoir rester ici. Lorsque j’ai mon Whisky, je décide de m’en aller pour trouver un coin tranquille. Je ne remarque pas la jeune femme qui me bouscule. Plus de peur que de mal, je n’ai rien sur mon smoking. « Ce n’est pas grave. » Je réponds simplement, l’air contrit. « Je suis navré, je me présente. Liam Hawkins. » Je regarde autour de nous avant de reprendre : « Dommage qu’il n’y est pas de DÉTONATEUR ici. » Je réfléchi un instant avant de reprendre : « Pas pour faire sauter le lieu, je veux dire pour qu’il y est un peu d’action. » Je décide alors de boire un gorgée du whisky. « Comment vous appelez-vous ? » Je me dis que finalement je devrais faire un effort pour essayer de passer une bonne soirée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 (25 DECEMBRE 1988)
SURNOM : Indie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : c'est quoi un métier ?
LOGEMENT : #01 Pine Rivers dans un loft qui possède une balançoire

POSTS : 948 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ≈ Le surf est ma passion première ≈ J'aime beaucoup trop la boxe ≈ Un tatouage se cache sur mon corps ≈ Ancienne fille à papa, (et j'en suis fière) ≈ Je voyage autant que je le peux ≈ Fêtarde ≈ Je ne sais pas quoi faire de ma vie ≈ J'ai un fort caractère ≈ Je ne m'entends pas avec ma petite sœur ≈ Je suis fascinée par les pandas et les koalas ≈ J'aimerais voyager en Chine pour aller voir les pandas
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : CamilleMaxynLiamGlennRadEnzo
PSEUDO : E.
AVATAR : Candice Swanepoel
CRÉDITS : Blondie
DC : Not yet
INSCRIT LE : 11/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15909-lightning-before-the-thunder#604806 http://www.30yearsstillyoung.com/t15940-lightning-before-the-thunder-indiana http://www.30yearsstillyoung.com/t15980-indiana-higginson#620216 http://www.30yearsstillyoung.com/t16349-indiana-higginson#626785

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   Dim 13 Aoû - 11:13




Time to make acquaintance
ft Liam

J’aime beaucoup faire la fête, j’aime beaucoup sortir mais malheureusement, faire des soirées mondaines et des soirées pour mon père, et bien ce n’est pas du tout mon fort. Je dois rester impassible, je dois faire bonne figure et surtout je dois être la gentille fille à papa que je suis censée être. Mais tout ça n’est que façade. Si j’aime mon père profondément et que je le remercie de me donner autant d’argent, ce genre de soirée, je les déteste au plus haut point. Je ne suis pas la fille qu’il aimerait que je sois mais il a de la chance d’avoir ma sœur, cette petite fille toute sage, un petit ange comme dirait ma mère. A chaque fois que je fais quelque chose qui ne lui convient pas, elle est obligée de remettre ma petite sœur sur le tapis. J’ai bien compris que ma petite sœur était la petite préférée, que tout le monde appréciait son comportement, qu’elle était une fille exemplaire, et Bla Bla Bla. Mais ce n’est pas moi et je me fiche pas mal de ne pas être la petite préférée. J’ai terminé l’université, je vais pouvoir être tranquille, et je n’aurais plus de compte à rendre à personne. Enfin, je vais tout de même devoir me tenir un minimum si je veux l’argent que mon père me donne tous les mois. Je l’ai prévenu, une fois les études terminées, je voyagerais un petit peu. Un petit peu ce n’est pas grand-chose face à la beauté du monde. J’ai tellement de choses à voir, tellement envie de faire le tour du monde mais ce n’est pas pour tout de suite. Je fais de mon mieux pour visiter les meilleurs endroits, mais je ne sais jamais où donner de la tête quand il s’agit de partir quelque part. Il y a déjà pratiquement tous les invités. J’ai l’impression qu’il y a la terre entière tant il y a de monde invité ce soir. Mon père n’a pas fait les choses à moitié. Il veut montrer à toutes les personnes qui travaillent avec lui qu’il a de l’argent et qu’il est prêt à mettre le paquet à chaque fois. Il veut rester dans les bonnes grâces de tout le monde et je pense que tout le monde veut rester dans les siennes aussi. C’est donnant-donnant. Je n’aime pas l’hôtellerie, je trouve cela bien trop stressant. Du moins, ce que l’on peut y voir. L’envers du décor, c’est autre chose, il y a beaucoup de monde derrière les hôtels. Et pas seulement de simples employés. Mon père engage beaucoup de monde et ne veut que le meilleur pour son groupe hôtelier. Il y a des avocats, des CEO, de grands responsables dont ne sait-où mais qui sont tous là pour la même chose. Mon père. Il y a aussi des gens que je n’ai jamais vu et pourtant je vois toujours les mêmes têtes. Personne n’est parti, et personne n’a pris la place de personne mais je pense que les gens viennent avec des +1 que je ne connais pas forcément. Tout le monde a fait l’effort de se mettre sur son 31.

La soirée ne fait que commencer mais elle est déjà aussi barbante que je l’aurais imaginé. Dans quelle galère je suis encore. Je pourrais être en train de faire la fête, ou bien tout simplement en train de faire de la balançoire chez moi, ou tout autre chose, mais je pourrais être partout sauf ici. Je vous jure, j’aime vraiment mon père… Je soupire quand je vois ma petite sœur au loin. Encore une fois, elle est parfaite. Bien habillée, bien coiffée, elle est encore passée dans les mains expertes du coiffeur privé de ma mère. Ce qui n’est toujours pas mon cas et si je croise ma mère, je sais qu’elle va me faire une petite remarque là-dessus. Je la connais. Je n’ai pas du tout envie de dire bonjour à ma mère, ni même à ma sœur. Il y a bien longtemps que notre relation n’est plus au beau fixe. Elle me reproche de ne jamais être là, de toujours vouloir faire la fête et de ne pas me rendre compte que je blesse nos parents. Elle me reproche tellement de choses que j’ai fini par lui dire que cela ne servait à rien de continuer à se parler. Nous ne sommes pas du même monde, j’ai l’impression. Elle veut toujours faire mieux que moi, elle veut toujours être un petit ange aux yeux de mes parents mais pour moi, ce n’est pas ça la vie. Alors autant, cela peut-être une bonne solution pour avoir plus d’argent, autant, j’en ai déjà assez, en ne faisant pas grand-chose. Une soirée par ci, par-là, un diner, ou autre. Je prends plaisir à voir mon père, mais moins quand nous sommes en famille c’est tout. Mais de plus en plus, je le vois se ranger au côté de ma mère… Sans le vouloir je renverse presque le verre d’un homme. Homme très charmant je dois bien l’avouer mais me voilà que mes manières distinguées me reviennent rapidement. La faute à cette soirée. Je ne sais pas où j’avais la tête lui dis-je alors qu’il me fait comprendre que ce n’est pas grave. Heureusement que je n’ai pas salis, ni son costume, ni ma tenue. Et il s’excuse en plus ?! Il ne fait absolument pas parti du groupe hôtelier, sinon ça se saurait ! je arque les sourcils lorsqu’il me dit qu’il n’y a pas de détonateur, il voit que je reste intriguée par ce qu’il me dit et il se reprend tout de suite Un peu plus d’action… ce serait génial, je dois bien l’admettre mais ce n’est pas ici que vous en trouverez croyez-moi et je le pense fortement. Il finit par me demander mon nom Indiana Higginson, enchantée je ne suis pas certaine qu’il fasse le rapprochement je ne vais pas en parler tout de suite Vous ne faites pas parti du groupe hôtelier n’est-ce pas ? oui, ça se voit tout de suite… je ne vous ais jamais vu ici encore





Pretend like there’s no one else here that we know. Slow dance fall in love as the club track plays. We don’t care what them people say by lizzou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   Lun 21 Aoû - 22:55



INDIANA & LIAM

TIME TO MAKE ACQUAINTANCE.


Lorsque j'étais plus jeune, je n'aimais pas la pluie. Je trouvais le temps déprimant tout simplement. Je me disais que je pourrais être dehors plutôt qu'à l'intérieur, cela minait mon moral. Les années ont passé, mon avis aussi. Lorsqu'il pleut, je prends une couverture et je regarde la pluie tombée. J'aime entendre le son que cela fait. Ma villa est en bord de mer, j'ai le sable dès que je m'échappe. Autant te dire que j'ai beaucoup de chance. Malheureusement je vis seul. Cette bâtisse est trop grande pour moi, j'en suis convaincu. J'aimerais avoir une femme, des enfants, pour donner vie à cet endroit que je chéri malgré tout. J'aime l'endroit où je vis. Je peux faire des bains de minuit, je peux écouter le son des vagues. Je n'ai pas de voisins qui se plaignent de la musique, j'aperçois seulement leurs villas. Je me rends compte que les choses peuvent changer, heureusement d'ailleurs. Enfant je m'ennuyais devant la pluie, aujourd'hui, je la chéris. Je ne sais pas la raison exacte, je sais seulement que j'aime la plénitude qui m'envahit lorsque je la vois, lorsque je l'entends. Ici, à Brisbane, le temps se joue de nous. Il faut beau, puis l'instant d'après, il pleut. Une fois, je courais sur la plage. Vu l'heure et la chaleur, je n'avais qu'un short et des baskets. J'avais mes écouteurs dans les oreilles, mon téléphone était accroché à mon bras, quand la pluie a commencé à tomber. Je n'étais pas à proximité de la villa, je me suis alors dit que cela allait être désagréable. Ce fut tout le contraire. Je me suis senti plus vivant, plus serein je crois. Je continué à courir, sentir l'eau sur ma peau me faisait étonnement du bien. Un sourire a commencé à fendre mon visage, puis après quelques minutes il était plus présent que jamais. Je me suis senti comme libre de tout. Je ne sais pas l'expliquer, mais depuis ce jour, j'aime ses instants où la pluie commence à tomber.
Ma famille, les Hawkins, ont toujours eu de l'argent. Je n'ai jamais été dans le besoin. Je pourrais cesser mes activités et vivre ainsi. Mon rêve à toujours été de partir en Suède. J'aimerai pêcher là-bas. Je rêve d'avoir une de ses maisonnettes de couleurs. Une rouge sans doute. Je vivrais comme ici, à proximité de l'eau. J'ai connu la Suède simplement en prenant le temps de lire des romans policiers se déroulant là-bas. J'ai immédiatement aimé. Je crois que c'est sans doute l'un des paradis sur terre. Malheureusement, je n'y suis jamais allé. Je pourrais tomber immédiatement amoureux de l'endroit, ou au contraire être déçu. Je pense que j'ai idéalisé l'endroit. N'empêche, je meurs d'envie de m'y rendre un jour. Pourquoi pas pour les prochaines vacances, qui sait … C'est peut-être un rêve qui je ne réaliserais jamais, je ne sais pas. Je ne m'imagine pas loin des miens. Ma sœur Elisa me manquerait sans doute trop. Pourtant, parfois lorsque je regarde la pluie tomber, je me dis que j'aimerais partir loin de tout, sans prévenir qui que ce soit. Je prendrais quelques bagages et je m'évanouirais tout simplement. C'était toutefois avant de connaître Hope. Je sais que je ne pourrais plus vivre sans elle à présent. C'est idiot quand on y pense vraiment. On a coutume de dire qu'on vivait sans la personne avant de la connaître, toutefois, je connais l'immensité du chaos qui emplirait mon être si elle me quittait. Je sais quelle place prendrait la douleur, le chagrin. On sait toujours ce que l'on perd comme on dit …
Je hais plus que tout ce genre de soirées. Cela est barbant, je m'ennuie et je bois sans doute un peu trop. Je ne bois pas énormément, seulement un verre de vin le soir, en fonction de mes repas. Autant vous dire qu'à ce genre de soirée, on a tout simplement envie d'enchainer les verres de vins. De plus, Elisa disparaît je ne sais où. Je me dis que je pourrais jouer sur mon téléphone, mais mes bonnes manières me l'interdisent. Parfois je suis dépité d'être né dans une famille avec beaucoup trop de valeurs. J'ai la nette impression que parfois nous sommes comme la famille royale d'Angleterre … Si, si, je t'assure. Nous devons toujours nous rendre aux soirées, nous devons toujours sourire, toujours être courtois, toujours être du bon côté. Je me suis déjà dit que l'inverse pourrait être amusant, puis je pense à la déception de mes parents. Que penseraient-ils si je n'agissais pas comme un parfait gentleman lors d'une soirée mondaine. Si j'embrassais des inconnues, si je buvais beaucoup trop, si je donnais mon avis sans avoir peur de blesser qui que ce soit … J'aimerais parfois agir ainsi, mais je me ravise, je n'ai pas été éduqué ainsi. Alors, avec mon meilleur ami du soir, c'est-à-dire mon verre de vin, je pousse un léger soupire. Heureusement, une jeune femme absolument ravissante me percute. Je ne l'a connais absolument pas, mais elle me semble agréable. Je peux percevoir la malice dans ses prunelles, ce que les miennes sont totalement dépourvues … Quand elle prend la parole, je me rends compte qu'elle aussi doit être issu d'une famille avec des « facilités ». Elle se confond en excuses, elle doit être dans la même « prison » des bonnes manières. Je lui souris simplement, bien évidemment je m'excuse, puis j'essaye de blaguer, sauf que je ne suis pas toujours drôle, peut-être même jamais. Je me reprends, je me présente, elle m'annonce qu'elle se prénomme Indiana, je trouve ce prénom magnifique. Elle me perce à jour, non je ne suis pas dans l'hôtelier, c'est certain. « Effectivement. » Je lui réponds avant de boire une gorgée de mon vin. « Je suis chirurgien, mais ma famille doit toujours se rendre aux soirées mondaines. » J'ajoute, avant de hausser les épaules. « J'imagine que vous vous amusez autant que moi. » Encore une façon de blaguer, il faut vraiment que je pense à arrêter.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 (25 DECEMBRE 1988)
SURNOM : Indie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : c'est quoi un métier ?
LOGEMENT : #01 Pine Rivers dans un loft qui possède une balançoire

POSTS : 948 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ≈ Le surf est ma passion première ≈ J'aime beaucoup trop la boxe ≈ Un tatouage se cache sur mon corps ≈ Ancienne fille à papa, (et j'en suis fière) ≈ Je voyage autant que je le peux ≈ Fêtarde ≈ Je ne sais pas quoi faire de ma vie ≈ J'ai un fort caractère ≈ Je ne m'entends pas avec ma petite sœur ≈ Je suis fascinée par les pandas et les koalas ≈ J'aimerais voyager en Chine pour aller voir les pandas
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : CamilleMaxynLiamGlennRadEnzo
PSEUDO : E.
AVATAR : Candice Swanepoel
CRÉDITS : Blondie
DC : Not yet
INSCRIT LE : 11/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15909-lightning-before-the-thunder#604806 http://www.30yearsstillyoung.com/t15940-lightning-before-the-thunder-indiana http://www.30yearsstillyoung.com/t15980-indiana-higginson#620216 http://www.30yearsstillyoung.com/t16349-indiana-higginson#626785

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   Mar 22 Aoû - 9:31




Time to make acquaintance
ft Liam

Qui l’eut cru. Moi, je n’aime absolument pas les soirées mondaines de ce genre. Je fais toujours l’effort pour mon père, il sait très bien que je n’aime pas ça et que je préfère être ailleurs mais il sait aussi que je serais toujours présente, même pour deux heures car je l’aime et que je ne veux pas le décevoir. Quoique, je pense que je le déçois déjà parce que je ne suis pas à fond dans le boulot. Je viens de terminer mes études de criminologie et il n’est pas question que je me mette au travail tout de suite. Et il le sait très bien. Cependant, il voit tous mes camarades de classe travailler et chercher du travail s’ils n’ont toujours rien trouvé. Quant à moi, je préfère aller surfer et faire la fête. J’entends toujours ma mère me dire que ce n’est pas une vie, que je devrais faire attention, et qu’il faudrait que j’arrête les bêtises mais je ne veux pas l’écouter. J’ai toute la vie devant moi, et je n’ai pas envie de la gâcher ni même de perdre mon temps. Je sais, ça peut paraître bizarre pour beaucoup mais je suis comme ça et ça n’est pas prêt de changer. Du moins pour le moment en tout cas. Peut-être que je finirais par me lasser, peut-être que je vais finir par vouloir travailler mais pour l’instant, j’ai mon mode de vie et les gens doivent faire avec bien qu’ils n’aient bien évidemment pas leur mot à dire dans toute cette histoire puisque c’est ma vie et que je la mène comme j’en ai envie. Je ne fais certainement pas toujours les bons choix, mais je ne fais rien de mal, et je ne vais pas m’empêcher de vivre parce qu’on ne veut pas que je fasse telle ou telle chose. Alors oui, je passe beaucoup trop de temps dans l’eau, j’aime le surf, et j’adore être à la mer mais est-ce que ça fait de moi une personne méchante ? Non, je ne crois pas. Dans une vie antérieure, j’ai dû être une sirène, ou bien un poisson, même si je préférerais avoir été une sirène je dois bien l’admettre.

Ma famille a toujours eu de l’argent et personne ne s’en cache. J’ai toujours eu beaucoup de chance, j’ai toujours de l’argent et mon père ne compte jamais à la dépense. Ma mère, en revanche, plus le temps passe et plus elle compte ses sous et essaie de dissuader mon père de m’en donner. Elle a toujours préféré ma petite sœur, et n’aime pas mon mode de vie. Alors, pourquoi aurais-je de l’argent selon elle. Raison ou tort, je ne vais certainement pas me plier à ses exigences. De toute manière, j’ai toujours préféré mon père, sa compagnie et je le remercie à chaque fois qu’il me donne de l’argent. Oui, je suis en âge de travailler mais à quoi bon, surtout quand mon papounet est là pour me donner tout ce dont j’ai besoin. Je suis déjà dégoutée d’être présente ce soir. Ma mère ne me calcule absolument pas, et clairement, je ne m’en porte pas plus mal de toute manière. Je n’ai pas envie de la voir, nous nous sommes encore disputées, il y a quelques jours de cela. Et cela n’est pas prêt de changer malheureusement. Mais au fond, je n’ai jamais été vraiment proche d’elle depuis que ma sœur est née et je m’en fiche. Avec le temps, on s’y fait et on arrête d’y penser. Ça fait longtemps que je n’ai pas voyagé. J’aimerais partir, faire le tour du monde, mais malheureusement, ce n’est pas dans mes futurs projets et ça me désole un peu d’y penser. Je serais mieux à faire le tour du monde que d’être ici, en compagnie de personnes que je n’apprécie pas, que je ne connais même pas d’ailleurs. Je ne les vois que deux à trois fois par an maximum parce qu’ils viennent pour les soirées données par mon père voilà tout. Ils ne sont là que pour l’argent, pour le business et rien d’autre. Ils se fichent pas mal du côté humain, ils ne sont attirés que par la richesse. D’un côté je les comprends. Qui n’aime pas l’argent ? Et je ne pourrais dire le contraire, je vis avec l’argent de mon père mais je suis sa fille, ce n’est pas la même chose. Je pense que ma soirée ne va plus être trop nulle depuis que j’ai, sans faire exprès, bousculé l’homme qui se trouve à côté de moi. Il est très séduisant et ne semble pas avoir sa place ici non plus. Je ne l’ai jamais vu durant les soirées mondaines et je ne pense pas qu’il soit dans l’hôtellerie de toute manière. Depuis longtemps, j’arrive à voir qui est ici en parfait étranger, ou bien qui est ici parce qu’il travaille dans l’hôtellerie. Il me dit qu’il est chirurgien Intéressant. Et vous avez encore le temps de vous rendre à des soirées mondaines. Vous devez vous ennuyer ici, ce n’est pas aussi passionnant que la chirurgie, j’en suis désolée je lui fais un sourire. C’est vrai que c’est plus passionnant de faire de la chirurgie, que d’être là, alors que l’on ne connait personne. Toujours ! dis-je ironiquement quand il me dit que je m’amuse autant que lui Il y’en a au moins trois par an, c’est toujours la même chose. Je préfère être ailleurs plutôt qu’ici, mais en bonne fille, je dois être là pour mon père je désigne mon père du doigt Mais bon, je ne reste jamais très longtemps… je n’ai pas envie de mourir d’ennui. Pour qui êtes-vous obligés d’être ici ?






Pretend like there’s no one else here that we know. Slow dance fall in love as the club track plays. We don’t care what them people say by lizzou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   Sam 26 Aoû - 22:13



INDIANA & LIAM

TIME TO MAKE ACQUAINTANCE.


Je ne sais pas pourquoi, mais j'apprécie la jeune femme qui vient de me bousculer. Nous sommes ici pour les mêmes raisons. Elle est présente pour son père, alors que je suis présent pour représenter la riche famille des Hawkins. D'habitude, je ne viens pas ici. Ma sœur s'y rend en compagnie de mes parents, mais aujourd'hui ils ne peuvent être présents. D'ailleurs, je ne sais même pas la raison, j'aurai sans doute dû leur demander. J'ai immédiatement accepté … Sans me poser de questions, conclusion : j'ai fait un très mauvais choix. Je me fais réellement chier, c'est le cas de le dire. Je pense alors à tous mes étés loin d'ici. Bien sûr, j'aime vivre à Brisbane. Je suis né ici et je n'ai pas envie de vivre ailleurs. Ma villa est immense, elle donne sur le sable de la plage et je vois et entends le son des vagues. L'endroit est parfait, idéal, je n'ai pas envie de m'en aller. J'ai demandé à Hope de venir vivre avec moi. Je n'aime pas vraiment la solitude. Pour tout dire, en réalité, je la fuis. Je ne suis jamais à la villa, hormis lorsque je dors. Je réfléchis beaucoup trop lorsque je suis seul chez-moi. Je déteste la télévision, je ne l'allume que pour regarder les informations. D'ailleurs, je n'en ai pas dans ma chambre. Je préfère même lire les journaux plutôt que de la regarder, en même temps, lorsque je mets les informations à la télé j'ai tous les évènements en direct. J'ai toujours aimé regarder les infos, déjà lorsque j'étais plus jeune. Je me suis toujours intéressé au monde qui m'entoure, mais aussi au monde que je ne connais pas forcément. Je pense que si je n'étais pas devenu médecin, enfin chirurgien généraliste, je serais sans doute au jour d'aujourd'hui journaliste. La politique m'intéresse aussi, bien que ses derniers temps je m'y intéresse moins. Je n'ai pas le temps avec mon travail. Je ne sais pas pourquoi je suis tombé dans ce cercle infernal. Je ne travaillais pas autant avant. Plus le temps passe, plus je passe mon temps au boulot. J'aime ce que je fais, mais j'aimerais profiter des bonnes choses de la vie en général. Je voudrais pouvoir regarder le soleil se lever avec l'amour de ma vie dans mon lit. Je voudrais pouvoir passer des heures à faire des câlins à la femme que j'aime, je voudrais aussi pouvoir reprendre le bénévolat. Faire de sport avec mes amis. J'aimerais pouvoir partir plus de trois jours pour m'amuser à faire du canoë, dormir dans les forêts, toutes ses choses que je faisais avant. Bien sûr, je dois travailler dur, d'ailleurs lorsque j'étais interne puis résident je travaillais énormément, mais en devenant titulaire j'avais réussi à trouver une sorte d'équilibre, enfin jusqu'à aujourd'hui. Je crois que j'y passe aussi autant de temps tout simplement pour être avec Hope. Nous nous voyons surtout au travail. C'est pour cette raison que je lui ai demandé de venir vivre avec moi. Elle pourra emmener tout ce qu'elle désire, elle pourra même remettre de ses meubles tant que je l'ai auprès de moi un peu plus. Je soupire. Partir en vacances durant des mois en France par exemple. L'embrasser sous la tour Eiffel. Aller visiter le Louvre en sa compagnie. Faire les galeries Lafayette. Faire un tour en bateau mouche sur la Seine, lui demander sa main dans un magnifique restaurant français. J'aime la France évidemment, tu l'auras compris, mais j'aime aussi énormément la Suède. Je m'y rends pour y pêcher, je me suis offert une maison là-bas. J'aimerais m'y rendre beaucoup plus souvent. J'aimerais y aller hors saison, lorsqu'il fait beau on y trouve énormément de touristes. Je n'ai rien contre eux, mais je préfère lorsque je ne me retrouve qu'avec les habitants du village, ceux qui sont présents toute l'année. Je parle mal le Suédois, mais je l'apprends. Lorsque je suis en pause à l'hôpital, je mets mon casque sur les oreilles et je commence la lecture du livre qui était vendu avec, pour le parler nettement mieux lorsque je m'y rendrais une prochaine fois. En attendant je suis à cette soirée. La prochaine fois que mes parents me demanderont de les remplacer, je déclinerais l'offre c'est certain. Je voudrais être partout ailleurs qu'ici. Je m'imagine être appelé pour me rendre à l'hôpital, oui cette solution me plairait fortement. Toutefois, maintenant que j'y suis présent avec cette jeune femme, je me dis que je ne peux pas la laisser. Elle se trouve dans la même galère que moi. J'avale une nouvelle gorger tout en l'écoutant. Elle m'annonce qu'elle est désolée pour moi que je sois ici à m'ennuyer, je pourrais lui dire la même chose. « C'est la première fois que je viens à vrai dire. » J'avale une nouvelle gorgée, puis reprends : « J'ai dit oui à mes parents qui ne pouvaient pas venir, ma sœur est quelque part dans cette foule de femmes qui devraient se faire un RAVALEMENT de façade. » Je me rends compte que je l'ai dis distinctement. « Excusez-moi, je … enfin ce n'est pas faux pour certaines, mais je n'aurais pas dû dire cela. Si on m'entend et que cela revient aux oreilles de mes parents ... » Si l'on m'entend, mes parents se demanderont ce que j'ai. Ils penseront sans doute que je fais une dépression, que quelque chose ne va pas. Je peux tout de même faire un effort, ils ne me l'ont demandé qu'une fois après tout. « Navré, je … je … je m'excuse encore une fois. » Je regarde un instant mon verre : « Ne le répétez pas surtout. » Je lui souris avant de lui dire : « Vous n'avez pas envie de manger ? Il y a peut-être quelque chose à se mettre sous la dent ici, puis on peut aller les grignoter dehors en nous asseyant sur les escaliers, loin de ces personnes et de se brouhaha. » Je hausse les épaules, mon regard se perd alors que je termine mon premier verre de vin, je déteste le bruit, la foule, les endroits confinés.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Time to make acquaintance • Liam   


Revenir en haut Aller en bas
 

Time to make acquaintance • Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-