AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 moon child (uc.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : sally
STATUT : en couple quant elle veut l'être
MÉTIER : serveuse
LOGEMENT : studio à fortitude valley

POSTS : 12 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle rêve secrètement de devenir comédienne - elle est allergique aux poils de chats - elle adore les bougies et en parsème partout dans son appartement - a une tendance à tout prendre à la légère - troisième enfants d'une fratrie de trois garçons - a des origines anglaises aisées - a quitté sa famille exclue par rapport à son orientation sexuelle -
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
PSEUDO : laeti
AVATAR : kendall jenner
DC : nop
INSCRIT LE : 19/08/2017

MessageSujet: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:12





Sara Lloyd-Allister
Profiter des futilités de la vie, c'est un joli talent
Pièce d'identité

NOM ≈ lloyd-allister, d'origine anglaise, le premier vient de sa mère, le second de son père PRÉNOM(S) ≈ sara, mais on l'appelle plus souvent sally ÂGE ≈ vingt-deux ans, a la syndrome de peter pan, ne vieillira jamais LIEU DE NAISSANCE ≈ brisbane, australie, mais toute sa famille vient d'oxford en angleterre depuis des générations STATUT SOCIAL ≈ en couple quand elle le veut, n'est pas prête à renoncer à sa liberté, sait mettre de côté les sentiments MÉTIER ≈ serveuse, rêve cependant de devenir actrice mais n'ose pas se lancer ORIENTATION SEXUELLE ≈ bisexuelle, elle aime autant les hommes que les femmes, avec une préférence pour les femmes, mystérieuses et complexes à la fois GROUPE ≈ 17 ans encore AVATAR CHOISI ≈ kendall jenner

Les informations en vrac

sara fume, elle essaye d'arrêter parce qu’apparemment c'est mauvais pour la santé mais plus elle y pense, plus elle s'en fiche, de sa santé, l'auto destruction c'est une bonne forme de vie - à brisbane depuis sa naissance, elle ne se voit pas vivre ailleurs qu'en australie, même si toute sa famille vient d'angleterre, elle est bien, pourquoi aller ailleurs alors qu'il fait beau toute l'année - elle aime sortir, boire, danser jusqu'au bout de la nuit, voir même du matin - elle est la dernière d'une fratrie de cinq composée uniquement de garçons, a un frère jumeau, Charli, Charles, avec qui elle a la relation particulière des jumeaux, même si elle aime bien le détester quelques fois, comme les frères et sœurs le font - elle déteste recevoir des ordres et a une horreurs des obligations, elle fait les choses parce qu'elle en a envie - a une passion pour le dessin que peu de personnes connaissent, elle dessine d'ailleurs très bien et aimerait pouvoir vivre de sa passion, son petit studio est d'ailleurs typique d'un studio d'artiste, des pots de peintures, des chevalets, des feuilles sur la grande table, des dessins et tableaux accrochés au murs ou posés sur le sol contre le mur, des feuilles au sol, elle aime son bordel et est loin d'être maniaque - est issu d'une famille riche catholique qu'elle a quitté à ses dix-huit ans, n'acceptant pas de vivre sous le même toit que ses géniteurs qui n'acceptaient pas son orientation sexuelle, son frère jumeau l'a suivi quatre mois plus tard laissant la maison familiale vide de la fratrie - elle est très proche de ses frères mais encore plus de Charli et Ed, le plus vieux de la fratrie - son petit appartement est un vrai bordel, loin d'être maniac, elle accumule des objets trouvés dans le brocantes, donnant un style un peu gipsy bohème à son intérieur, très peu de personnes sont autorisées à rentrer dans son cocon, elle préfère voir les gens à l'extérieur - elle a plein de potes mais très peu d'amis, accordant très peu sa confiance et se dévoilant rarement, même lola, sa copine, connait pas tout de sa vie - elle aime la nature et prendre un sac à dos et partir en randonnées en montagnes, pour se déconnecter de la nature, emportant bien évidement de quoi dessiner et peindre en haut, ce qu'elle préfère c'est l'aquarelle - elle aime prendre soin d'elle et mange sainement, fait régulièrement du sport, de la course à pieds, elle prend des cours de boxe - elle aime pas le silence et même quand elle est seule chez elle, il faut qu'elle mette de la musique, elle a une préférence pour le rock et le rap us, ou la radio, elle n'a pas de télé chez elle parce qu'elle ne regarde jamais la télé, elle déteste cela - elle adore lire, la littérature anglaise plus particulièrement, elle a d'ailleurs tellement de livres dans son appartement qu'elle ne sait plus quoi en faire, alors ils sont en pile par terre ou sur l'unique étagère qui trône au dessus de la porte de sa chambre et qui fait tout le long du mur, elle doit monter sur son tabouret en formica pour accéder aux livres - elle adore les bocaux et mets tout ses condiments dans ces grands bocaux transparents, dans sa cuisine - elle a tendance à s'attirer les problèmes sans le vouloir nécessairement car elle fait ce qu'elle a envie sans se poser de questions, tromper sa copine faisant partie de ce genre de problèmes, quand elle récoltera les fruits de sa plantation, elle réussira toujours à s'en sortir - elle fait souffrir les gens sans s'en rendre compte et doit assumer les conséquences ensuite - mentir ne lui fait pas peur, surtout si c'est pour se protéger - même si elle trompe sa copine, elle l'aime quand même, elle ne sait juste pas faire autrement que de vivre sa vie comme elle le souhaite, profitant de chaque instant et écoutant ses envies et pulsions - ce qu'elle pense ne pas être grand chose ou "rien de mal" l'est peut-être voir même sûrement pour les autres - elle ne pleure plus depuis qu'elle a quitté le foyer familiale à ses dix-huit ans, la dernière fois qu'elle a pleuré c'était en lisant un livre - elle ne croit pas au hasard, tout vient parce qu'on le mérite et qu'on s'est donné les moyens de les obtenir - elle a trois piercing sur une oreille et quatre sur l'autre, et trois tatouage: le signe de l'infini sur le poignet, la lettre "c" en morse sur la nuque et la phrase "we can be heroes" de heroes de david bowie autour du sein

Le joueur derrière l'écran

Sur le net, on m'appelle LAETI, mais appelez-moi LAETITIA. J'ai 24 ANS, et je viens de FRANCE, PARIS. J'ai découvert 30YSY grâce à TOP SITE D'OBSESSION, et j'ai cédé à m'inscrire parce que LES GENS ECRIVENT BIEN. Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) 4/7 JOURS, PLUS OU MOINS. Mon personnage est un SCENARIO DE LA BELLE LOLA. Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et JE ME SENS DEJA COMME A LA MAISON .

Code:
<pris>kendall jenner ≈</pris> sara lloyd-allister




But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole .. et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer


Dernière édition par Sara Lloyd-Allister le Lun 21 Aoû - 14:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : sally
STATUT : en couple quant elle veut l'être
MÉTIER : serveuse
LOGEMENT : studio à fortitude valley

POSTS : 12 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle rêve secrètement de devenir comédienne - elle est allergique aux poils de chats - elle adore les bougies et en parsème partout dans son appartement - a une tendance à tout prendre à la légère - troisième enfants d'une fratrie de trois garçons - a des origines anglaises aisées - a quitté sa famille exclue par rapport à son orientation sexuelle -
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
PSEUDO : laeti
AVATAR : kendall jenner
DC : nop
INSCRIT LE : 19/08/2017

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:12





Si vous pensez que l'aventure est dangereuse,
essayez la routine elle est mortelle.

Extrait d'un journal intime écrit il y a quelques années, sur des feuilles quadrillées volantes, sans date ni numéros de pages.

Intelligente. C'est ce putain de mot qui est sorti de la bouche de cet homme. Intelligente. Sa bouche s'est ouverte puis fermée. Sa moustache s'est retroussée. Il l'a dit, il l'a osé. Il ne m'avait pas préparé à ce mot. Il l'a prononcé, comme ça, de but en blanc, sans crier garde. Mère n'y a pas cru. Elle a ri, m'a ébouriffé les cheveux de sa main remplie de pierres précieuses. Son sourire s'était crispé comme à chaque fois qu'elle cache une gêne naissante. Elle a essayé d'afficher un air complice comme si elle pouvait être complice avec une quelconque personne. Je le savais bien. Cet affront, ce minuscule mot dit par un vieux péquenot à la science infuse avait repoussé ma mère sur ses tranchées. Je l'imaginais très bien, armure sur le dos, épée en main, se cacher derrière son casque comme elle le fait si bien avec ce monstrueux sourire qu'elle pensait beau. « Intelligente vous dites ? » Ses yeux brillaient, étincelaient de perspective pour la dernière de la fratrie. Un sourire crispé, plutôt niait, vint se coller sur ses lèvres parfaitement colorées de rouge. Voilà que maintenant elle me tapote le genou faisant cliqueter ses bracelets. Tout était parfait chez elle. Son maquillage qu'elle peaufinait chaque matin durant de longues minutes, sa jupe sans aucun pli, sa coiffure exemplaire, tout était parfait, son image était parfaite. Là, elle en prenait un coup. Intelligente. Ce mot résonnait dans ma tête comme une mélodie. Il prenait tout son sens. Intelligente. L'intonation, le nombre de syllabes, la façon dont il avait été prononcé par l'homme, j'analysais tout. Je restais là, bouche ouverte, immobile. « Je suis certain de mon jugement, cette gosse est très intelligente. » Il le répétait, une seconde fois. Le regard interrogateur de ma mère se posa sur moi. Sa chevelure brune ondula sous ce geste. Elle me fixait longuement et moi, j’étais là, immobile, sans voix. Intelligente. Le vieux avait vu au-delà de l'apparence, au-delà de mon apparence de petite fille parfaite, calme, peu bavarde. Il avait su regarder et lire dans mon âme ce que personne n'avait su faire jusqu'à présent. Pas même moi n'étais au courant de ce trait de caractère majeure de ma personnalité. Le sourire parfait de ma mère disparu petit à petit pour laisser apparaître une lueur dans ses yeux. Elle comprenait le sens de ce mot. Intelligente. Comment avait-elle fait pour ne pas le voir? Une légère étincelle brillait maintenant dans son regard. Son esprit analysait tant de choses à la fois. Elle voyait de nouveaux horizons pour son gosse. Pas même mon père n'avait su dire ce mot. J'étais pour lui la petite dernière, l'enfant prodige, la seule fille, celle qui avait été tant voulu. Lui aussi allait être choqué de ce diagnostic, de sa petite fille chérie. Intelligente. Et moi, sans voix, je comprenais que ma vie changerait maintenant. « Et le deuxième, le deuxième est quoi ? » fit-elle avec une voix pleine d’envie en posant la main sur la tête de Charli, enfin Charles de son vrai nom, mon frère jumeau. Son regard interrogateur brillait d’envie. Elle nous voyait médecins, avocats, économistes, que sais-je. Dignes représentant de la famille Lloyd-Allister, elle pensait à elle, aux regards des autres et non aux envies de ces enfants. « Le test ne descelle aucune intelligence importante. » fit le vieux péquenot ce qui me fit pouffer de rire. Mon frère m’envoya un coup de pied et la seconde d’après ma mère levait ses deux mains pour nous mettre une petite tape virulente derrière la tête et notre réaction fut commune « ouch », on se frottait maintenant la tête en grimaçant pendant que ma mère réajustait son chemisier et remettait parfaitement ses bracelets qui avaient été bousculés dans l’action. Elle se racla la gorge avant de sourire, crispée. « Merci docteur » fit-elle froidement, avant de lui serrer la main, de nous prendre par les mains et de quitter le bureau. On se retrouva dans ce couloir si froid que j’en ai eu directement la chair de poule. « Sally c’est une tête d’ampoule » lança Charli à Ed, enfin Edmund, notre frère ainé de deux ans qui pouffa directement de rire. « Ta gueule ! Je préfère être intelligente que débile. » déclarais-je à l’encontre de Charli. « Vous allez vous taire bon sang ! Et c’est pas Sally mais Sara, quand est-ce que vous allez enfin être fier de nos origines aristocratiques. James, Thomas venez là, donnez-moi la main. Et n’écoutez pas leurs âneries. » fit-elle sèchement en prenant la main de Jamie, enfin James, et Tommy, enfin Thomas, les deux du milieu de la fratrie Lloyd-Allister. Charli et moi imitions notre mère et toutes ses manières pendant qu’elle parlait et prenait les mains de mes frères. Jamie se retourna pour nous regarder faire alors qu’on se dirigeait vers la sortie, imitant la démarche de mère dans sa jupe plissée serrée. Je le regardais avec un regard de petite soeur. Il était le plus vieux, le plus fort, celui que je préférais outre Charli bien entendu. C’était le seul qui comprenait notre lien tellement fusionnel, le seul qu’on laissait entrez dans nos discussions intimes de jumeaux. Même si ma mère ne voulait pas se l’avouer, mes frères avaient été les essais : dès le début elle voulait une fille, et il lui aura fallu trois essais avant le quatrième, le gros lot puisqu'elle héritait d'un autre garçon avec la fille, deux pour le prix d'un, quelle chance. Ma mère avait peur que je sois un garçon manquée, évidemment, avec quatre grands frères, c'est pour ça que je portais ces foutus robes alors que j'étais bien plus à l'aise dans un jean. « Bon j’espère que le chauffeur est là. » déclara mère avec son accent poosh et toujours avec sa démarche de bourge. Il pleuvait à Brisbane et cela annonçait rien de bien pour le futur. Intelligente.

*****

L’ondulation que ses cheveux faisaient lorsque la brise printanière venait enlacer nos visages, ses petites tâches de rousseur visibles seulement lorsque le beau temps réapparaissait, ses yeux d’un bleu envoûtant qui scintillaient sans cesse d’une passion certaine, ses pommettes qui faisaient un petit amont de peau lorsqu’elle souriait, le son de son rire qui résonnait telle une douce mélodie, ses longs doigts fins qu’elle aimait peindre de la couleur beige qui s’entremêlaient aux miens dans une symbiose parfaite, son cou frêle d’une peau si douce et d’un blanc pure, immaculé, la couleur bleu ciel de la chemise de son uniforme du pensionnat qui était la même que celui de ses yeux, son corps fragile et fort à la fois, sa cravate verte foncée dénouée qui pendouillait à son cou, cette fille m’a longtemps rendu folle. Elle était parfaite. Notre relation avait d’abord été basée sur de longues années d’amitié, une amitié d’enfance, celle qu’on dit la plus solide. Elle aimait regarder le foot et y jouer, la littérature anglaise. Elle écrivait et lisait beaucoup. Son rêve était de devenir écrivaine à l’image des grands écrivains anglais. On avait cette passion commune. Elle avait sa tête posée sur mes cuisses, elle lisait du Samuel Beckett, son auteur préféré. Elle adorait le théâtre. Et je griffonnais sur mon calepin, je dessinais les traits fins de son visage angélique à la peau douce et de porcelaine. Ce bonheur, ces doux moments m’emplissaient de joie. Le printemps était là, les fleurs poussaient de-ci de-là, les oiseaux chantaient… quinze ans a été notre plus bel âge, l’apogée d’un couple d’adolescents basée sur du bonheur et une complicité. Le début d'une révélation, celle de mon attirance pour les femmes mais aussi pour les hommes, sans savoir pourquoi ni comment, c'était comme ça. Je l'aimais elle, elle m'attirait, m’envoûtait, me donnait envie tout autant que les mannequins hommes des magazines qui posaient torse nu, autant que ce blond en terminal qui faisaient tomber toutes les filles comme des mouches. Mais elle, elle c'était différent, tout son être m’envoûtait et rien que de la voir là, sa tête posée sur mes jambes en train de lire m'emplissait de bonheur.

*****

La chute avait été brutale, frontale. Une voiture qui fonce dans un mur de plein fouet. Un boomerang qu’on admire voleter, prendre de la hauteur et qu’on n’aurait pas su arrêter, on tend les mains deux secondes trop tard et on se le prend en pleine face. Un mur qu’on se prend lorsque le soir en rejoint son lit dans le noir. Une jambe engourdie alors qu’on se lève de la position dans laquelle on était, la chute est brutale, on a rien vu venir, on n’a pas pu se retenir. Du sel dans son yaourt. Un petit pois dans des lasagnes, une erreur dans son plat préféré et tout est gâché. Une arrête dans le meilleur saumon qui puisse exister. Gâcher. Etre déçu. Avoir mal. Un avion qui s’écrase. L’atterrissage fait mal, plus qu’on le croit. Et tel un point de côté lors d’un footing matinal, on se trimbale la blessure quelques temps. Ça fait mal et c’est douloureux. On essaye d’améliorer sa respiration pour le faire disparaître mais rien n’y fait, il est toujours là et a élu domicile. Il est en nous car il est nous. La chute avait laissé une plaie béante qui ne cicatrisait pas. Elle était à vif d’un rouge éclatant et brûlant comme les braises. La voiture s’était écrasée. Elle s’en était sortie mais avec tout le devant abîmé. Abîmé. Abîmé par la souffrance. Ça n’était pas physique non, bien sûr, mais moral, viscéral, dans les tréfonds des sentiments, enfouie sous une tonne d’autres sentiments qui eux étaient à la surface. Enfouir ses blessures sous une tonne de bonheur pour qu’elles n’apparaissent pas aux yeux de tous. Etre fort et ne rien laisser transparaître. Cacher le tout par la cerise sur le gâteau : un sourire. Le sourire est la clef principale. Il cache bien des choses chez bien plus de personnes qu’on le croit. Il est là, hypocrite à te dire que tout va bien alors qu’il n’en pense pas moins. Le plus hypocrite de tous est le regard. Miroir de l’âme tu parles ! Il est le plus menteur de tous chez les personnes qui savent le manipuler. Rien ne se voyait, rien ne se descellait et pourtant la souffrance était là, plus forte chaque jour. Et personne pour vous écouter et vous conseillez. L'histoire avait été direct, comme un croché du gauche qu'on reçoit dans la mâchoire. Des mots puissants, forts, cruels et durs à entendre de la part de ses parents. Les mots déception et dégoût prononcé de la part de ses géniteurs. « Tu n'es pas des nôtres » et tout un tas de choses affreuses. Des affaires faîtes à la va-vite, balancées dans une valise ouverte. Un sac à dos remplie par des dessins, des feuilles, affaires en tout genre. Un mot, posé sur la table de la cuisine et une porte traversée, sans se retourner. J'étais partie, parce que mon orientation sexuelle ne plaisait pas à mes géniteurs.

*****

Murs pâles sur marbre froid, la brune était installée dans un fauteuil Louis XV. Jambes croisées, elle fixait l’immense lustre qui trônait sur la pièce. Elle se demandait toujours, à chaque fois qu’elle en voyait un, qui était l’inventeur de ces immenses objets. Un homme ou une femme qui s’était probablement dit un jour « et si on mettait un immense truc super lourd accroché à un tout petit truc au plafond, un truc qui pèserait des tonnes avec plein de petites lumières et remplies de rideaux de perles qui refléteraient la lumière, un truc qu’on trouverait que dans des lieux de personnes aisées, riches, un truc qui sentirait l’argent à plein nez que des personnes qui ne sentiraient pas l’argent à plein nez s’amuseraient à nettoyer avec un petit chiffon en montant sur un immense escabeau, un truc qui tout aussi inutile qu’utile, annoncerait la couleur du lieu ». Fronçant les sourcils, elle se laissait absorber par les millions de petites perles qui tombaient en cascade du socle de l’immense objet. Elles dansaient et scintillaient de mille feux comme les étoiles brillent un soir d’été dégagé. Elle songeait à un jour chercher sur google qui eut cette idée saugrenue d’inventer cet objet si envoûtant et déroutant à la fois : un objet magnifique créé pour démarquer les disparités sociales. Et pourtant, elle était là, elle si peut aisé qui habitait dans un petit appartement de Brisbane, serveuse dans un petit restaurant de bord de plage, assise avec une robe noire moulante, des escarpins de la même couleur et des cheveux bruns bien peignés, assise dans un fauteuil hors de prix dans lequel elle n’osait pas s’avachir de peur que la mousse s’affaisse de trop, à regarder un lustre tout aussi hors de prix. Sortant de ses pensées, elle regarda autour d’elle tout en se redressant dans le fauteuil de peur de n’avoir semblée trop extérieure à ce milieu. Des talons se faisaient entendre partout, des rires et discussions inaudibles sortaient des bouches de personnes qui sentaient l’argent, des personnes qui avaient les moyens de se payer une chambre à huit mille dollars la nuit. A cette idée, la brune avala de travers et toussa dans sa main droite pour retrouver sa salive. La jeune femme blonde qui se trouvait non loin d’elle la regarda en la détaillant longuement avant de revenir à son interlocutrice en levant les yeux au ciel. Mal à l’aise, Sara, tira un petit peu sur sa robe avant de détourner le regard pour se fixer sur manucure qu’elle avait pris le temps de faire le matin même, elle qui a rarement le temps pour ce genre de folies féminines qu'elle abîme dès le lendemain en ouvrant un pot de peinture ou en nettoyant le bar après sa journée de boulot. Elle était tellement obnubilée par ses doigts longs et fins et n’osait tellement pas relever la tête de peur de croiser un regard interrogateur qu’elle n’avait pas entendu les talons qui s’étaient approchés d’elle. Surprise de la paire de chaussures qu’elle trouvait dans son champ de vision, elle quitta ses mains pour lever la tête sur la brune au chignon serré qui se trouvait en face d’elle. « Monsieur Rhodes est prêt à vous recevoir, suite numéro cinquante-trois » fit-elle accompagné d’un large sourire. Sara se leva, remercia la réceptionniste et se dirigea d’un pas qu’elle essayait de rendre assuré pour sembler non sans mal pas inconnue à ce lieu, comme si elle avait l'habitude de ce genre de palaces. Arrivée devant l’ascenseur, elle n’eut pas le temps de tendre le bras pour appuyer sur le bouton qu’on le faisait déjà à sa place. Les personnes aisées ont vraiment l’habitude de tout se faire faire, on leur essuie aussi les fesses après un passage aux toilettes ? pensa-t-elle ce qui lui fit apparaître un large sourire qu’elle tenta de masquer face au regard interrogateur de l’homme qui avait appuyé pour elle sur l’étage qu’elle souhaitait. Elle sortit de l’ascenseur en remerciant l’homme d’un sourire maladroit « Merci. J’aime bien votre casquette, mais celle des 49ers auraient été mieux » lança-t-elle alors que les portes se fermaient et que l’homme la regardait dubitatif. 49ers pour un uniforme d’un palace ? Elle se trouva bête quelques secondes avant de découvrir un couloir immense avec de la moquette au sol et même sur les murs. Qui avait eu l’idée de mettre de la moquette sur les murs sérieusement ? Elle pourrait pas se permettre de faire ça dans son appartement, déjà de un c'était pas de son goût et de deux, la moquette resterait pas plus d'une semaine sans tâches de peintures. Les personnes aisées sont bizarres pensa-t-elle en s’avançant au petit bonheur la chance d’un côté du couloir. Par chance, elle tomba quelques secondes plus tard sur la porte de la suite cinquante-trois. Elle allait frapper mais se coupa dans son élan. Cette relation qu’elle avait avec Jake depuis quelques temps déjà était devenue dérangeante depuis qu'elle Lola était entrée dans sa vie un soir, il y a deux semaines. Elles n'avaient encore rien d'officialiser entre elles mais cela ne serrait tarder et rien qu'à cette idée, un frisson parcouru l'échine de la jolie brune. Elle qui n'avait jamais voulu d'attache voyait son avis sur la question évolué. Elle devrait faire attention à l'autre et dire adieu à tous ces jeux de séduction et ces amusements et danses langoureuses en soirées. Avant que la jeune femme intervienne dans sa vie, elle n’avait aucun mal à frapper aux portes des chambres et suites de Jake pour passer un moment qui n’appartenait qu’à eux et qu’ils aimaient terminer par un match de foot us, de basket ou autre sur une des nombreuses chaînes câblées des hôtels et palaces en tout genre. Elle se demanda un instant si ce qu’elle faisait collait à l’éthique d’une femme qu’on qualifierait de bien. Mais elle balaya très vite cette idée, depuis quand se souciait-elle de ce qu'on pouvait penser d'elle ? Depuis quand se souciait-elle du bien et du mal, de l'éthique ? Elle n’était pas en couple avec Lola, ne savait pas à quoi ressemblerait leur relation dans les prochains jours et pourtant elle hésitait à frapper parce que celle à laquelle elle pensait maintenant, c’était Lola et pas Jake. Jake, c’était une amitié charnelle, et même le terme ami n’était pas très adéquat à leur relation. Mais ses doutes furent balayer par sa main droite qui se leva et frappa à la porte, comme si son cerveau était dissocier de ses membres. « La prochaine fois on peut faire ça ailleurs ? Je me sens ultra mal à l’aise à chaque fois » fit-elle sans prendre la peine de saluer Jake tout en se dirigeant dans la pièce. Elle contempla quelques secondes la suite avant d’émettre un petit sifflement d’admiration face à la beauté du décor « T’as mis qui derrière les barreaux pour t’offrir cette suite ? » déclara-t-elle en cherchant la fin de la pièce qu’elle ne voyait pas car hors de son champs de vision. Plutôt mal de coucher avec un avocat internationalement connu qui gagnait bien sa vie. Il faudra d'ailleurs qu'elle pense à vendre les robes, bijoux et chaussures de marques qu'il lui faisait parvenir avant chaque entrevu, il avait peur qu'elle ne paraisse pas assez bien à ses côtés. Depuis qu'elle avait quitté le foyer familiale, monsieur et madame Lloyd-Allister avaient cessés d'alimenter le compte en banque de leur seule et unique fille par des virements mensuels. Depuis qu'elle avait quitté le foyer familiale, le rapport à l'argent qu'elle avait pu avoir toute sa vie avait totalement évolué: elle n'était plus aisée et devait travailler pour gagner son propre salaire, qui était pas énorme, il lui servait uniquement à ses dépenses mensuelles plus ses cigarettes et quelques sorties de temps en temps. Tout ce qu'elle avait pu voir dans sa jeunesse, tous les lieux qu'elle aa-vait pu fréquenter dans son enfance, toutes ces choses qui appartiennent uniquement aux vies de personnes aisées lui étaient maintenant étrangères, à un point tel qu'elle pouvait se sentir mal à l'aise dans ce genre de lieu comme cet hôtel et cette robe. Mais plus le temps passait et plus elle s'y habituait. Le naturel revient au galop comme on dit et à la fin de la soirée, il ne serait pas étonnant qu'elle ne soit plus choquée par la grandeur de la suite, voir même qu'elle la trouve petite à son goût. Sara, c'était des oppositions et des incompréhensions, une personnalité mystérieuse et atypique qu'on adorait détester.

*****

Il pleuvait. L’abri bus était en travaux, du coup il n’y avait pas de quoi se protéger. La brune leva la tête pour apercevoir les nuages et les trombes d’eau qui en tombaient. La pluie était chaude. Les gouttes s’écrasaient contre ses pommettes et glissaient sur ses joues comme des larmes. Quelques mèches brunes se collaient sur son front et elle sentait l’eau s’écouler de ses cheveux et continuer sa course dans son dos. Elle aimait la pluie. Elle aimait la nuit paisible et calme. Elle aimait la lune. Elle était amoureuse de la lune et de son pouvoir envoûtant. Elle aimait ce ciel ombrageux qui pleurait toutes les larmes de son corps. Une perle d’eau salée roula le long de sa joue à la peau porcelaine et vint se nicher dans le creux de son cou. La brune aux yeux perçants tarda à ouvrir son parapluie. Elle se retourna et contempla les façades du conservatoire. Si on prête l’oreille, on pouvait même entendre quelques notes de harpe. Elle ferma les yeux et s’échappa quelques secondes. Des bruits de pas la tirèrent de sa rêverie. Elle ouvrit les yeux, un jeune homme se trouvait à côté d’elle. Il a dû courir car il respirait comme s’il venait de faire un deux milles mètres. Sa respiration était haletante. Ses cheveux couleur de jais étaient en batailles et ramenés sur son visage, collés par la pluie. Les cheveux de la brune étaient mouillés par la pluie car elle a tardé à ouvrir son parapluie. Le bus prenait du temps à arriver. La brune avait terminé sa journée de travail et s’était dirigée vers sa voiture. Elle était montée dedans, avait introduit la clef mais rien, aucun bruit de moteur, rien, aucune réaction. Elle avait alors envoyé un texto à Lola, seule personne à qui elle avait pensé sur le moment, lui demandant si elle pouvait venir la chercher. Elle avait attendu quelques minutes avant de se résigner à rentrer en voiture. Il était tard le soir et n’avait pas envie d’attendre la dépanneuse, elle avait alors prit la direction de l’arrêt de bus qui l’emmènerait dans le centre-ville de Brisbane. On n’entendait plus que le bruit des gouttes de pluie qui s’écrasaient contre le macadam et les notes de harpe qui s’échappaient du conservatoire. Sara pourrait rester des heures ainsi, les yeux fermés, bercée par le bruit de la harpe et des gouttes de pluie qui s’écrasaient. Le bus arriva, les portes s’ouvrirent. La jeune femme monta dans le bus, tendit la monnaie au chauffeur. Elle composta le ticket et alla s’installer sur un siège, près de la fenêtre. Son souffle forme un petit nuage de buée qui apparaît et disparaît au rythme de sa respiration. Le bus était vide, il démarra. La brune resta absorbée par les gouttes de pluie qui courraient sur la vitre un long moment. Après quelques minutes d’embouteillages, le bus continua sa route. Peu à peu, les maisons et immeubles s’épaissirent pour laisser place au centre-ville. La pluie ne désemplit pas, bien au contraire. Il était à peine vingt-trois heures, il faisait déjà totalement nuit, une nuit noire. Les essuie-glaces zébraient l’horizon flou dans un grincement cadencé. L’orage arrivait. Elle sourit, elle aimait l’orage encore plus que la pluie. Elle plaça un pied sous ses fesses pour mieux voir les éclairs qui déchiraient le ciel. Elle fut surprise par l’annonce vocale du bus qui annonçait son arrêt. Elle se leva, sortit du bus et offrit son visage à la pluie quelques secondes avant d’ouvrir son parapluie. Son portable vibra, elle décrocha, c’était Lola qui lui annonçait qu’elle était en chemin, qu’elle devait l’attendre. Elle s’installa donc au sec, sous l’abri bus. Elle alluma une cigarette, et la fuma lentement tout en regardant la pluie tomber et l’orage gronder. Et puis une voiture arrive, elle s’arrête juste en face d’elle, elle fronce les sourcils et plisse les yeux pour mieux voir le conducteur dans la pénombre de l’habitacle. « Lola, j’ai faillis t’attendre ! » fit-elle en courant s’abriter dans l’habitacle de la voiture de la rousse. Sara disait jamais bonjour, ni aurevoir, parce qu'elle disait qu'elle ne partait pas, elle s'absentait juste un instant, même si c'était des jours, elle aimait pas ça. Lola était belle, à n'importe qu'elle heure du jour comme de la nuit, et même si là elle ne s'était pas maquillée, avait enfilé un simple jean et t-shirt, elle était magnifique. Une peau de porcelaine et des lèvres d'un rouge éclatants étaient ce que Sara aimait le plus dans sa beauté froide. Elle déposa un chaste baiser sur les lèvres de sa copine en posant son sac à main au sol.  Qu'elle bonheur de retrouver ces moments de complicité, de couple. Même si la brune n'aimait pas le fait d'être en couple, enfin le fait de ne plus faire ce qu'elle avait l'habitude de faire jusqu'à ce qu'il y a un mois, elle devait se l'avouer: qu'est-ce que ça faisait du bien de pouvoir se reposer sur une épaule familière après une dure journée de boulot. « Tu pourras me raccompagné au restaurant demain bébé ? J'y attendrais la dépanneuse. » demanda-t-elle en posant la main sur la cuisse de la rousse alors que la voiture démarrait. « Oui bien sûr. » répondit Lola en la regardant un instant de son regard si envoûtant. Lola et Sara c'était des hauts et des bas, mais leurs hauts étaient tellement forts. Même si Sara ne savait pas si ce qu'elle éprouvait pour la rousse était de l'amour, elle était sûre d'une chose: c'était fort. Mais cela ne l’empêchait pas de faire toutes ses conneries ne voulant pas se restreindre parce qu'elle est en couple, elle savait que sa copine en souffrait mais elle n'arrivait pas à se mettre des bâtons dans les roues avant de faire ses conneries.




But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole .. et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer


Dernière édition par Sara Lloyd-Allister le Sam 2 Sep - 22:16, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : sally
STATUT : en couple quant elle veut l'être
MÉTIER : serveuse
LOGEMENT : studio à fortitude valley

POSTS : 12 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle rêve secrètement de devenir comédienne - elle est allergique aux poils de chats - elle adore les bougies et en parsème partout dans son appartement - a une tendance à tout prendre à la légère - troisième enfants d'une fratrie de trois garçons - a des origines anglaises aisées - a quitté sa famille exclue par rapport à son orientation sexuelle -
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
PSEUDO : laeti
AVATAR : kendall jenner
DC : nop
INSCRIT LE : 19/08/2017

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:13


Fiche terminée :l:


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole .. et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer


Dernière édition par Sara Lloyd-Allister le Sam 26 Aoû - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 20909 POINTS : 9695

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Martin&Rose&Lene - Angelina#2 - Ludmila - Arsène - Izaac - Caitriona - Inès - Clément - Nina#3 - Lene#2 - Matt - Jaylen - Scarlett
RPs EN ATTENTE : Azur - Vitto
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Amfly
DC : Xavi Waters
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:16


Ouh deux posts pour l'histoire tu vas faire un truc en grand à ce que je vois !
Bienvenue :l:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : sally
STATUT : en couple quant elle veut l'être
MÉTIER : serveuse
LOGEMENT : studio à fortitude valley

POSTS : 12 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle rêve secrètement de devenir comédienne - elle est allergique aux poils de chats - elle adore les bougies et en parsème partout dans son appartement - a une tendance à tout prendre à la légère - troisième enfants d'une fratrie de trois garçons - a des origines anglaises aisées - a quitté sa famille exclue par rapport à son orientation sexuelle -
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
PSEUDO : laeti
AVATAR : kendall jenner
DC : nop
INSCRIT LE : 19/08/2017

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:18


Kane Williamson a écrit:
Ouh deux posts pour l'histoire tu vas faire un truc en grand à ce que je vois !
Bienvenue :l:

oui, j'ai peur de m'emporter Razz


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole .. et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Max, Max la menace, bella
STATUT : Célibataire en détresse.
MÉTIER : Professeure de théâtre au lycée de Brisbane et donne aussi des cours particuliers. Co-fondatrice de la compagnie de théâtre de la ville avec Saul où elle donne des cours bénévolement mais toujours avec autant de passion et aide à surveiller le tout.
LOGEMENT : #478 Logan City

POSTS : 3472 POINTS : 1430

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : I am not what you think...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
I am waiting for you.


Saul, Camille, Loyd.

Je rêve encore de la vie qu'on aurait pu avoir...

RPs TERMINÉS :
ENZO #1 ; NINA #1 ; ENZO #2 ; ENZO #3 ; BILLIE #1 ; MYRDDIN

The love of my life.


MAXYN & JOLIA : MY HERO

PSEUDO : lieismyfriend
AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : vinyles idylles
DC : Essence Trembley, aka l'amoureuse de Cendrillon
INSCRIT LE : 24/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16117-maxyn-smile-because-it-s-easier-than-explaining-what-is-killing-you-inside#614520 http://www.30yearsstillyoung.com/t16190-maxyn-why-so-serious#617847 http://www.30yearsstillyoung.com/t16188-maxyn-ledger#617842 http://www.30yearsstillyoung.com/t16189-maxyn-ledger#617843

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:22


@SARA LLOYD-ALLISTER on t'a déjà dit que tu étais super ?

Hâte de lire ton petit roman alors et bienvenue chez nous aka ton futur chez toi adoré bien douillet!


you're my drug
Never regret yesterday. Life is in you today, and you make your tomorrow.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-deux ans
SURNOM : sally
STATUT : en couple quant elle veut l'être
MÉTIER : serveuse
LOGEMENT : studio à fortitude valley

POSTS : 12 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle rêve secrètement de devenir comédienne - elle est allergique aux poils de chats - elle adore les bougies et en parsème partout dans son appartement - a une tendance à tout prendre à la légère - troisième enfants d'une fratrie de trois garçons - a des origines anglaises aisées - a quitté sa famille exclue par rapport à son orientation sexuelle -
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
PSEUDO : laeti
AVATAR : kendall jenner
DC : nop
INSCRIT LE : 19/08/2017

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:31



@Maxyn Ledger ouuuh mais y'a du beau monde ici


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole .. et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Max, Max la menace, bella
STATUT : Célibataire en détresse.
MÉTIER : Professeure de théâtre au lycée de Brisbane et donne aussi des cours particuliers. Co-fondatrice de la compagnie de théâtre de la ville avec Saul où elle donne des cours bénévolement mais toujours avec autant de passion et aide à surveiller le tout.
LOGEMENT : #478 Logan City

POSTS : 3472 POINTS : 1430

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : I am not what you think...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
I am waiting for you.


Saul, Camille, Loyd.

Je rêve encore de la vie qu'on aurait pu avoir...

RPs TERMINÉS :
ENZO #1 ; NINA #1 ; ENZO #2 ; ENZO #3 ; BILLIE #1 ; MYRDDIN

The love of my life.


MAXYN & JOLIA : MY HERO

PSEUDO : lieismyfriend
AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : vinyles idylles
DC : Essence Trembley, aka l'amoureuse de Cendrillon
INSCRIT LE : 24/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16117-maxyn-smile-because-it-s-easier-than-explaining-what-is-killing-you-inside#614520 http://www.30yearsstillyoung.com/t16190-maxyn-why-so-serious#617847 http://www.30yearsstillyoung.com/t16188-maxyn-ledger#617842 http://www.30yearsstillyoung.com/t16189-maxyn-ledger#617843

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:33


@SARA LLOYD-ALLISTER t'as vu ça un peu puis je viens t'accueillir like a queen


you're my drug
Never regret yesterday. Life is in you today, and you make your tomorrow.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (30/10/88), le quart de siècle est passé. il s'approche de plus en plus de la trentaine, chose qu'il redoute plus que tout.
SURNOM : il est surnommé cam par ses amis les plus ou moins proches. mais tout dépend de la personne avec qui il se trouve.
STATUT : veuf, il ne se remet pas de la mort de sa femme quelques mois plus tôt. il est aussi père d'une petite fille de sept mois.
MÉTIER : professeur d'histoire/géo au lycée de Brisbane.
LOGEMENT : toowong au #286 avec sa fille, Jane, et leur chat, Simba.

POSTS : 2291 POINTS : 2765

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il a une fille de sept mois qu'il n'a pas accepté avant ses trois ou quatre mois. ≈ il a perdu sa femme durant l'accouchement de Jane. ≈ il n'a pas réussi à vendre leur maison, celle qu'ils s'étaient achetées juste après leur mariage. ≈ son père est décédé et il s'en fout, il n'en a jamais été très proche. ≈ il a une sœur qu'il ne voit jamais parce qu'elle fait le tour du monde. ≈ il ne mange que très peu de chocolat parce qu'il n'aime pas trop ça. ≈ il parle couramment français parce qu'il est né là-bas et que sa mère est française. ≈ il est passionné d'histoire. ≈ il boit énormément de café
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

My friends, my family. #tbbc

Noa, Arthur, topic commun.



Martin, Eva, Indiana, Sofia, Alizée, Billie (tc).

RPs EN ATTENTE : Maxyn, Livianna, Billie, Kaylan, Penelope, Agathe, Loan.
RPs TERMINÉS :
abandonnés :
 

PSEUDO : nothing personal, marie.
AVATAR : edward westwick.
CRÉDITS : class whore, alaska, françois cheng, tumblr.
DC : aucun.
INSCRIT LE : 17/06/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15644-say-something-true-im-not-brave-enough-to-stay-camille http://www.30yearsstillyoung.com/t15792-camille-remember-me-for-centuries http://www.30yearsstillyoung.com/t15832-camille-davenport

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:38


Kendall. Puis super choix de scénario, tu ne pouvais pas rêver mieux comme partenaires en plus.
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.


and i miss you everyday
ce que les morts laissent aux vivants, c'est certes un chagrin inconsolable, mais aussi un surcroît de devoir vivre, d'accomplir la part de vie dont le morts ont dû apparemment se séparer, mais qui reste intacte. @françoischeng©️ alaska.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29
STATUT : célibataire
MÉTIER : homme a tout faire
LOGEMENT : squatte ici et là

POSTS : 4703 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : - Duncan #3 - Liv #3 - Vittorio #2
RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2
PSEUDO : chacapix
AVATAR : Luke Grimes
CRÉDITS : Kettricken
DC : Eva
INSCRIT LE : 20/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t13043-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:38


Bienvenue à toi :D


SHADOWS OF THE PAST


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-trois ans, née un dix juillet.
SURNOM : mia c'est déjà bien assez court, les surnoms sont inutiles. il arrive qu'on l'appelle 'princesse' dans sa famille.
STATUT : célibataire, elle attend de tomber amoureuse pour se poser. en attendant, c'est la passion qui l'anime.
MÉTIER : étudiante en journalisme pour rassurer ses parents. son rêve c'est de devenir actrice et elle compte bien tout faire pour y arriver. tout.
LOGEMENT : un loft à pine rivers numéroté 315. elle vit en face de son frère qui a la gentillesse de payer son loyer.

POSTS : 242 POINTS : 365

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : est arrivée à brisbane en avril 2017 ♦︎ est née et a grandi à sydney ♦︎ est prête à tout (ou presque) pour devenir actrice ♦︎ a toujours eu ce qu'elle voulait ♦︎ passionnée, elle vit toujours tout à cent pourcent ♦︎ est devenue anorexique avant de se faire soigner dans une clinique ♦︎ a toujours un rapport particulier à la nourriture mais mange normalement ♦︎ s'est découvert une passion pour l'écriture.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : hassan ♦️

RPs EN ATTENTE : priam ♦️︎ cora ♦️︎ nino ♦️︎ edward ♦️︎ logan
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : selena gomez.
CRÉDITS : ultraviolences (avatar), tumblr (gifs)
DC : milena grimes & arthur iver.
INSCRIT LE : 15/05/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16735-city-of-stars-are-you-shinning-just-for-me-mia http://www.30yearsstillyoung.com/t16774-mia-don-t-judge-a-book-by-its-cover

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 22:42


oh cette fiche si vide
bienvenue parmi nous miss, me tarde de voir ce que tu nous réserves
n'hésite pas si tu as des questions




what doesn't kill you
makes you stronger. stand a little taller, doesn't mean I'm lonely when i'm alone. what doesn't kill you makes a fighter footsteps even lighter, doesn't mean i'm over 'cause you're gone


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 (25 DECEMBRE 1988)
SURNOM : Indie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : c'est quoi un métier ?
LOGEMENT : #01 Pine Rivers dans un loft qui possède une balançoire

POSTS : 945 POINTS : 265

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ≈ Le surf est ma passion première ≈ J'aime beaucoup trop la boxe ≈ Un tatouage se cache sur mon corps ≈ Ancienne fille à papa, (et j'en suis fière) ≈ Je voyage autant que je le peux ≈ Fêtarde ≈ Je ne sais pas quoi faire de ma vie ≈ J'ai un fort caractère ≈ Je ne m'entends pas avec ma petite sœur ≈ Je suis fascinée par les pandas et les koalas ≈ J'aimerais voyager en Chine pour aller voir les pandas
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : CamilleMaxynLiamGlennRadEnzo
PSEUDO : E.
AVATAR : Candice Swanepoel
CRÉDITS : Blondie
DC : Not yet
INSCRIT LE : 11/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15909-lightning-before-the-thunder#604806 http://www.30yearsstillyoung.com/t15940-lightning-before-the-thunder-indiana http://www.30yearsstillyoung.com/t15980-indiana-higginson#620216 http://www.30yearsstillyoung.com/t16349-indiana-higginson#626785

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 23:21


welcomeeeeeeeee ici. <3
Jolie demoiselle hihi

Bon courage pour ta fiche <3333


Pretend like there’s no one else here that we know. Slow dance fall in love as the club track plays. We don’t care what them people say by lizzou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'amoureuse malheureuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (16/08/1984)
SURNOM : liv, depuis sa plus tendre enfance
STATUT : actuellement au milieu d'une procédure de divorce
MÉTIER : gérante de Livuel, un commerce spécialisé dans les produits biologiques situé à toowong
LOGEMENT : fortitude Valley #271 avec son fils Luca, son meilleur ami James et son fils Mathis

POSTS : 2001 POINTS : 630

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a donné choisi le nom de son commerce en pensant à son amour pour Samuel, elle a décidé de mixer leurs deux prénoms et Livuel est né - elle est maman d'un petit garçon prénommé Luca depuis le soir d'Halloween, une expérience qui encore aujourd'hui est douloureuse
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

LIVUEL
you put your arm around me for the fist time, you made a rebel of a careless man's careful daughter, you are the best thing that's ever been mine


JAMANA
man, oh man, you're my best friend, i scream it to the nothingness, there ain't nothin' that i need home is wherever i'm with you

☆☆☆☆

tommy
james & samnissrinthomas
ezrajamessamuel#3
kanesurpriseninoarthur (11/11)

RPs EN ATTENTE : katherine › arthur › camille
RPs TERMINÉS : jamessamuel#1milenakatherinemilenamilena 2camberjames fbninosamuel#2ninoagathevittorio
PSEUDO : manon
AVATAR : felicity jones
CRÉDITS : yumita (avatar) ; tumblr (gifs)
DC : priam strand et lola martins
INSCRIT LE : 16/02/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13750-never-let-me-go#515069 http://www.30yearsstillyoung.com/t13778-i-got-all-a-need-when-i-got-you-and-i http://www.30yearsstillyoung.com/t13776-liviana-beauregard

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 23:51


Don't touch Maxyn, je la partagés avec assez de nanas déjà en plus son truc c'est les brunes ! Officiellement bienvenue par ici beauté (ce n'est pas le bon compte mais l'amour y est), tu sais où me trouver si besoin. :l:


never let me go
to stay ✻ “head stuck in a cycle, i look off and i stare it's like that I've stopped breathing, but completely aware. 'cause you're giving me a million reasons, give me a million reasons. about a million reasons”







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (21/03/1985)
SURNOM : Ali' ou Al' pour les intimes
STATUT : Célibataire, le coeur en miettes même si elle pourrait passer à côté de quelque chose
MÉTIER : Vétérinaire à la tête de sa propre clinique. Spécialiste de la faune marine, elle intervient dans des zoos et aquariums. Elle dirige également un sanctuaire pour animaux marins blessés.
LOGEMENT : #121 dans une maison à Logan City où elle vit avec ses deux chiens et ses trois chats, la collocation de l'ambiance!

POSTS : 311 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Franco-anglaise ≈ Née à Londres et y a grandi ≈ Elle a deux frères ≈ Passionnée par la danse classique et l'équitation ≈ Elle donne des cours de danse classique dans une école ≈ Paraplégique pendant 4 ans suite à un accident de voiture ≈ Elle est bénévole pour une association pour handicapés moteurs ≈ Militante écologiste engagée ≈ Animal lover ≈ Militante et vétérinaire pour Sea Shepherd ≈ Adepte de plongée sous-marine ≈ Ses parents possèdent une chaine hôtelière de luxe ≈ Elle adore voyager ≈ A Brisbane depuis 4 ans ≈ Se déplace le plus souvent à vélo ≈ Possède un cheval
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Martin ♦️ Penelope#2 ♦️ Valentin#2 ♦️ Camille ♦️ Eliane#2 ♦️ Billie

LE CLAN LANCASTER


Alexandre

RPs EN ATTENTE : Arthur#2 ♦️ Derek#2 ♦️ Astrid
RPs TERMINÉS : Alex ♦️ Penelope ♦️ Valentin ♦️ Alex#2 ♦️ Eliane ♦️ Arthur ♦️ Derek ♦️ Wyatt
PSEUDO : Vic
AVATAR : Ashley Greene
DC : /
INSCRIT LE : 28/04/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t14914-l-amie-des-betes-alizee#569178 http://www.30yearsstillyoung.com/t14952-mamma-told-me-not-to-waste-my-life-she-said-spread-your-wings-my-little-butterfly-alizee

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Sam 19 Aoû - 23:54


Bienvenue dans le coin!


dream big, just enough to reach the stars
Acts always worth better than words. × by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23yo
STATUT : Falling faster and faster.
MÉTIER : barmaid les soirs de wk au Blue Lounge + réceptionniste dans un grand palace la semaine
LOGEMENT : #03 REDCLIFFE

POSTS : 338 POINTS : 490

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Aventurière dans l'âme ≈ C'est une fille très sociable, elle ne reste jamais dans son coin toute seule ≈ Elle déteste le silence. ≈ Billie est une vraie pipelette, elle adore parler de tout et de rien ≈ Elle a l'esprit très ouvert et adore avoir de nouvelles expériences ≈ Ne la cherchez pas, elle est très impulsive et garce quand elle veut ≈ Douce, serviable, attentionnée, une vraie boule d'amour ≈ Complètement dans les nuages la plus part du temps ≈ Une vraie tête de mule ≈ Elle aime peindre, photographier, dessiner, faire du piano ≈ Très naive ≈ Casse cou ≈ Elle a la bougeotte
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

JILLIE I think you're truly something special, just what my dreams are really made of.


MILLIE ♦️ WE DON'T FIGHT, WE JUST FUCK. SHE GAVE IN, I GAVE UP. CAN WE JUST LIVE IN THE MOMENT?


BENLIE We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when we're in the trenches and you're under fire I will cover you.

DARIUS — A half truth is a whole lie
EDA —  We have a chance to make a difference til our dying day.
ENZO — Who the fuck are you?
YAEL — Qu'est-ce que j'ai encore branlé
MALO — I'm too good at walking away.
NOAXMALOXBILLIE


RPs EN ATTENTE : Camille — underco
RPs TERMINÉS : SCARLETTMILLIEMAXYNXBAMBIXBILLIE
PSEUDO : Hellsangels
AVATAR : Alycia Debnam-Carey
CRÉDITS : Alaska.
DC : nope
INSCRIT LE : 25/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16199-b-i-l-l-i-e-kiss-it-better-baby http://www.30yearsstillyoung.com/t16205-you-in-my-dreams-that-s-why-i-sleep-all-the-time-billie http://www.30yearsstillyoung.com/t16559-billie-stanford#639290

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   Dim 20 Aoû - 0:41


Bienvenue sur le fofo. KENDALL




Wrap you up in my daisy chains
It's never too late to be who you wanna be. Swimmin' in my safe to say what you wanna say. It's never too late to leave if you wanna leave or to stay if you wanna stay. But, baby I got a feelin' in my bones. Can't get you out of my veins. You can't escape my affection. Is this love or lust or some game on repeat? It's like makin' me crazy. Baby, I need this.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: moon child (uc.)   


Revenir en haut Aller en bas
 

moon child (uc.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine :: fiches validées
-