AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 let life surprise you » kael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans.
SURNOM : Mon entourage a pris l'habitude de m'appeler Jo', que ce soit mes amis ou ma famille.
STATUT : Célibataire endurcie, qui ne croit plus vraiment au prince charmant.
MÉTIER : Je suis l'heureuse propriétaire d'une boutique de bijoux assez originaux, que je créé moi-même.
LOGEMENT : Un loft moderne et spacieux, avec deux chambres, au #234 du quartier Pine Rivers.

POSTS : 469 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Depuis l'âge de neuf ans, je suis végétarienne. ☆ J'ai un adorable chiot, âgé de six mois, nommé Ghost. ☆ Après le décès de mon père, je me suis engagée dans l'armée pendant deux ans. ☆ Je suis bilingue anglais et coréen, mais je parle également français et espagnol. ☆ Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants, j'ai trois frères aînés. ☆ Je suis littéralement amoureuse de sport, surtout ceux qui sont dit extrêmes. ☆ J'ai plusieurs tatouages, et ce ne seront certainement pas les seuls.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Let life surprise you. → ft. Kael Harrington.
Work until you no longer have to introduce yourself. → ft. Maxyn Ledger.
The greatest gift of life is friendship. → ft. Célia Scott.
► Titre du rp. → ft. personnage.

RPs EN ATTENTE : Agathe Iver. ☆ Kara Harrington. ☆ someone else ?



RPs TERMINÉS : Personnage. ☆ Personnage. ☆ Personnage.


PSEUDO : Hyonie.
AVATAR : Shay Mitchell.
CRÉDITS : angie (avatar); tumblr (gifs).
DC : Pas de schizophrénie en vue.
INSCRIT LE : 14/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16441-i-m-willing-for-this-to-be-easier-and-much-more-magical-than-i-can-imagine http://www.30yearsstillyoung.com/t16606-nothing-can-be-accomplished-without-love#641254 http://www.30yearsstillyoung.com/t16607-jolia-anderson#641269 http://www.30yearsstillyoung.com/t16638-jolia-anderson#642504

MessageSujet: let life surprise you » kael   Dim 27 Aoû - 23:12


let life surprise you + kael harrington

 kael harrington ⊹ jolia anderson  


Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
Neuf heures trente-cinq. Lançant un rapide regard à ma montre, comme si je m'attendais à constater une énorme différence avec l'heure qu'indiquait l'horloge de la boutique, j'accélérais mes mouvements. Tout devait être impeccable, et cela valait également pour mon atelier, qui était un bazar monumental en temps normal. Des croquis par-ci, des crayons et des stylos par-là... Parfois, même des bijoux pas encore terminés se perdaient au milieu de tout cela. Je n'étais pas vraiment du genre bordélique et désorganisée mais, la boutique commençait à avoir un succès tel que je n'avais pas le temps de ranger correctement entre deux clients. Je soupirais. Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer dans ma tête, pour que je décide de tout mettre en ordre au dernier moment ? Il aurait mieux valu que je m'y prenne au moins la veille, ainsi, ce serait parfait à l'heure actuelle. En réalité, je commençais même à me demander pour quelle raison saugrenue est-ce que j'avais accepté que la boutique apparaisse dans un reportage. Oui, un reportage... sur l'artisanat local. Alors certes, c'était une occasion en or de faire connaître mon travail et cela ne se représenterait pas de si tôt. Pourtant, j'avais un mauvais pressentiment. La journée avait commencé sur les chapeaux de roues et je m'étais extrêmement mal organisée. Dieu seul sait ce que je serais capable de faire devant les caméras tout à l'heure. Heureusement, je terminais le rangement bien avant qu'ils n'arrivent et je profitais de ce laps de temps pour prendre un café. Ou la boisson par excellence pour m'aider à décompresser. Alors que je nettoyais le mug dont je m'étais servi, la sonnette de la porte retenti. Après un nouveau coup d’œil à ma montre, je me rendais compte que c'était l'heure. Arborant mon plus beau sourire, je sortais de ma cachette pour aller saluer l'équipe. « Kael ? » je m'arrêtais net dans mon élan. Hein ? J'étais en train de rêver ou... Que faisait-il donc ici ? Je ne me rappelais pas de lui avoir parlé un jour de la boutique. Ou, peut-être bien que... non. Pitié, ne me dites pas que j'allais devoir passer plusieurs heures en sa compagnie pour ce foutu reportage... Sous le choc l'espace de quelques seconde, j'apercevais finalement l'équipement qu'il portait. Eh bien, j'allais devoir me rendre à l'évidence. « Oh bonjour, désolé. Je suis tellement surprise que j'en oublie les bonnes manières. » Souriant de nouveau, je me dirigeais vers la porte d'entrée afin de la tenir, aidant ainsi le jeune homme à entrer avec tout son attirail. Sérieusement, pourquoi moi ? Tout en maudissant le ciel pour cet événement inattendu, je repensais à la conversation que j'avais eu avec ma mère. Il n'y a pas si longtemps que cela, d'ailleurs. Peut-être était-ce l'occasion de suivre ses conseils. Si j'étais superstitieuse, je me demanderais même si la situation n'était pas voulue par une force supérieure afin que j'arrête mes bêtises. Cela faisait quelques temps déjà que j'évitais Kael, un charmant jeune homme pour lequel j'avais craqué. Ouais, de toute évidence, j'avais succombé à son charme et je m'étais à nouveau laissé prendre au piège. Enfin, jusqu'au jour où je l'ai croisé avec sa petite-amie. Bien sûr, il était pris, sinon ce ne serait pas drôle. N'est-ce pas ? C'était tout moi. Me laisser charmer par un mec déjà pris. « Installe toi où tu veux, je t'en prie. » Dis-je poliment, tout en refermant la porte. Mon cœur battait un peu vite, sans parler de mon estomac qui s'était noué tant j'étais mal à l'aise. Les prochaines heures allaient être très longues. Vraiment, très longues. Et pour ne rien arranger, je me surpris à le détailler de la tête aux pieds alors qu'il se tournait vers moi. Levant rapidement les yeux vers lui, je prenais la direction de l'arrière boutique. « Tu veux boire quelque chose ? Café, thé, chocolat ? Ou peut-être un truc plus frais ? » Attendant une réponse de sa part, mes sentiments étaient partagés. Si j'étais très en colère et triste d'avoir découvert l'existence de sa petite-amie, je devais néanmoins reconnaître que j'étais contente de le voir. Au départ, il avait vraiment l'air d'un type bien et les moments que nous avons passé ensemble me manquaient. J'aurais voulu avoir le courage de lui en parler directement, de discuter de tout ce qu'il s'était passé et peut-être enfin avoir des réponses mais, je n'y croyais pas vraiment. Il ne me devait rien, après tout.  
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 721 WORDS.



Dernière édition par Jolia Anderson le Ven 1 Sep - 23:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans (01/10)
SURNOM : Kae'
STATUT : Célibataire. Aîné d'une fratrie de six enfants, allant de 29 à 6 ans. Il vient d'apprendre qu'il est papa d'une petite fille de dix-neuf mois, nommée Ava dont il doit gagner la garde.
MÉTIER : Cadreur & steadycamer pour ABC TV.
LOGEMENT : Un appartement sur Fortitude Valley avec sa jumelle.

POSTS : 771 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il a appris en février dernier qu'il avait une leucémie. Ainé d'une grande fratrie, il a toujours été passionné par la prise de vue. Il a arrêté les études à 18 ans pour débuter une carrière de cadreur, steadycamer. C'est un homme d'honneur et de principes. Il a assumé les responsabilités que son géniteur n'a jamais assumé. Il dessine et il joue de la guitare, du piano et de la batterie.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
♛ Andrew (4) ♂ ♛ Kara (8) ♂ ♛ Cynthia (1) ♂ ♛ Jolia (1) ♂

PSEUDO : Nell
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : ©aloa (duncanou) (avatar), hope&fears, Illirya & eliochou (gifs)
DC : Kaleb, le pilote, Célia l'antiquaire & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 21/03/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t7888-kael-o-la-force-d-une-famille-comme-la-force-d-une-armee-reside-dans-la-loyaute-de-ses-membres http://www.30yearsstillyoung.com/t8057-kael-o-you-only-live-once-but-if-you-do-it-right-once-is-enough http://www.30yearsstillyoung.com/t8070-kael-harrington http://www.30yearsstillyoung.com/t8137-kael-harrington

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Mar 29 Aoû - 20:33





let life surprise you

feat. Jolia & Kael


Depuis qu'il bossait pour ABC, il avait appris à faire des concessions. Il avait appris à ne pas négocier ses déplacements. A présent, il était là quand on avait besoin de lui. Même si les sujets ne l'intéressaient pas plus que ça. Il ne choisissait plus. Il n'avait plus ce luxe. Voilà pourquoi, pendant des années, il avait fui la sédentarisation. Il ne voulait pas qu'on lui impose des choses. Il aimait son boulot, c'était une passion. Et il n'avait pas envie qu'elle devienne une corvée. Alors il avait fait du free lance, son mode de vie. Cela lui plaisait. Parce qu'il pouvait partir loin, changer de pays, voir des gens différents. Maintenant, qu'il avait accepté ce poste pour la chaîne télévisée, les choix n'étaient plus de son ressort. Il faisait ce qu'on lui demandait de faire et ça s'arrêtait là. Il était devenu un employé au sens strict du terme. Et ça le dérangeait un peu. Mais à chaque fois, il pensait à Ava. Et il se disait que c'était la meilleure chose à faire s'il voulait la garder avec lui. Il avait déjà eu du mal à la récupérer. Alors il n'était pas question pour lui de risquer de la perdre. Il avait déjà loupé pas mal d’événements dans la vie de sa fille alors il ne voulait pas en rajouter. Et puis, du moment qu'il pouvait prendre sa caméra, au final cela lui suffisait. C'était ce qu'il se disait, sauf que voilà quand on lui annonçait qu'il devait filmer quelques artisans locaux dans leurs boutiques, il ne sautait pas au plafond. Loin de là. Mais voilà, il était payé pour le faire. Alors autant y mettre de la bonne volonté. C'était ce qu'il se disait alors qu'il attendait la journaliste qui devait faire le reportage avec lui. Elle était tout l'archétype du genre de femmes qu'il n'appréciait pas. Hautaine, superficielle...  D'ailleurs, il l'avait attendu une bonne dizaine de minutes avant de se décider de partir. Il avait laissé un message sur son répondeur. Elle devait encore être devant son dressing, ne sachant pas quoi mettre. Kael avait déjà hâte que cela se termine. Arrivé sur les lieux, il avait sorti son matériel de son coffre. Il avait posé un sac sur son épaule et il avait sorti avec précaution sa caméra. Il avait garé sa voiture à trois mètres de la boutique. Le cadreur avait verrouillé sa voiture avant d'entrer dans la boutique. Elle ressemblait exactement à ce qu'il s'était imaginé, plein de bric à brac. Par contre, il était surpris de voir surgir Jo de l'arrière boutique. Et apparemment cela les surprenait tous les deux. Il faut dire que l'américain ne s'attendait pas à voir la jeune femme ici. Cela faisait des mois qu'ils ne s'étaient pas vus. Jo avait déserté le starbuck et Kael avait fini par ne plus y aller également. Il avait bien compris que la jeune femme l'évitait. Alors il avait fini par ne plus se rendre dans le quartier. Toutefois, Kael se reprit rapidement. Il la salua à son tour avant d'expliquer. « Ma collègue n'est pas encore là. Mais je vais préparer mon matériel avant qu'elle n'arrive. » En espérant que madame n'allait pas se casser un ongle, sinon c'était encore une heure de retard... Kael observa un peu la boutique. « Votre atelier se trouve au fond de la boutique, j'imagine ? » Parce que si c'était le cas, il fallait qu'il sache si oui ou non, il y avait assez de clarté là bas aussi. « Vous pouvez me montrer ? » Kael restait professionnel. De toute façon, il avait bien compris que la jeune femme ne voulait plus le voir, ni même lui adresser la parole. Alors il était inutile de chercher à être plus amical. A la question suivante de la jeune femme, il reposa ses yeux mordorés sur elle alors qu'il venait de régler sa caméra. « Non merci, ça va aller. » Il n'avait pas soif. Et à vrai dire, il n'était pas là pour prendre un pot. Puis la sonnette de l'entrée se fit à nouveau attendre. Jenna pénétra dans la boutique, un grand sourire aux lèvres. « Bonjour, désolée d'être en retard. La circulation est terrible à cette heure-là. » Kael resta silencieux. Mais il n'était pas dupe. La circulation n'avait rien à voir avec son retard. La journaliste s'avança vers Jolia et lui tendit la main. « Jennalynn Carlson et voilà mon cadreur, Kael Harrington. » Jenna n'était pas méchante dans le fond, juste très superficielle et très chieuse d'après l'américain qui avait déjà eu l'occasion de travailler avec elle. C'était épuisant. Encore plus que ces traitements que l'hôpital lui infligeait. Jenna expliqua alors à Jolia comment elle voulait faire son reportage : faire une présentation de la boutique, une présentation de sa propriétaire et ensuite une petite visite des lieux. « Est-ce que ça vous va ? » Kael observa la jeune femme avant de mette la caméra sur son épaule. Lui, il était celui qu'on ne voyait pas. Qu'on ne devait pas entendre et au final, cela lui convenait, surtout ce jour-là.


darknixx&ilyria


kael - steadicam operator.

Dream your life & live your dream

 
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, they are your family ♦ No one in this world can love a girl more than her father ♦
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans.
SURNOM : Mon entourage a pris l'habitude de m'appeler Jo', que ce soit mes amis ou ma famille.
STATUT : Célibataire endurcie, qui ne croit plus vraiment au prince charmant.
MÉTIER : Je suis l'heureuse propriétaire d'une boutique de bijoux assez originaux, que je créé moi-même.
LOGEMENT : Un loft moderne et spacieux, avec deux chambres, au #234 du quartier Pine Rivers.

POSTS : 469 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Depuis l'âge de neuf ans, je suis végétarienne. ☆ J'ai un adorable chiot, âgé de six mois, nommé Ghost. ☆ Après le décès de mon père, je me suis engagée dans l'armée pendant deux ans. ☆ Je suis bilingue anglais et coréen, mais je parle également français et espagnol. ☆ Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants, j'ai trois frères aînés. ☆ Je suis littéralement amoureuse de sport, surtout ceux qui sont dit extrêmes. ☆ J'ai plusieurs tatouages, et ce ne seront certainement pas les seuls.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Let life surprise you. → ft. Kael Harrington.
Work until you no longer have to introduce yourself. → ft. Maxyn Ledger.
The greatest gift of life is friendship. → ft. Célia Scott.
► Titre du rp. → ft. personnage.

RPs EN ATTENTE : Agathe Iver. ☆ Kara Harrington. ☆ someone else ?



RPs TERMINÉS : Personnage. ☆ Personnage. ☆ Personnage.


PSEUDO : Hyonie.
AVATAR : Shay Mitchell.
CRÉDITS : angie (avatar); tumblr (gifs).
DC : Pas de schizophrénie en vue.
INSCRIT LE : 14/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16441-i-m-willing-for-this-to-be-easier-and-much-more-magical-than-i-can-imagine http://www.30yearsstillyoung.com/t16606-nothing-can-be-accomplished-without-love#641254 http://www.30yearsstillyoung.com/t16607-jolia-anderson#641269 http://www.30yearsstillyoung.com/t16638-jolia-anderson#642504

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Mer 30 Aoû - 0:31


let life surprise you + kael harrington

 kael harrington ⊹ jolia anderson  


Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
À voir l'expression sur son visage, Kael était aussi surpris que moi de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Très professionnel, il m'indiquait que sa collègue n'allait pas tarder tout en commençant à s'installer. Il était poli, respectueux mais je tombais dénue lorsqu'il se mit à me vouvoyer. Sérieusement ? Il me vouvoyait ? Ne se souvenait-il pas de moi ? C'était impossible, cela ne faisait pas si longtemps que nous ne nous étions pas vu. Ou alors... peut-être m'en voulait-il de l'avoir évité ces derniers mois. Pour tout dire, je n'avais pas été très discrète. Je n'allais même plus au Starbuck alors qu'auparavant, je m'y rendais au moins une fois par jour. Qu'est-ce que j'avais pu être stupide. Je m'en rendais bien compte, et j'avais honte. J'aurais voulu me cacher dans un trou de souris, mais c'était actuellement impossible. « Euh oui, l'atelier est ici. » Dis-je, indiquant la porte qui menait à l'arrière de la boutique, d'un geste de la main. Mon sourire s'était effacé, et je commençais à me demander comment est-ce que j'allais bien pouvoir faire ce reportage. Je n'osais presque plus m'adresser à lui, ne sachant pas si je devais moi aussi le vouvoyer ou continuer sur ma lancée. La tension était palpable, et je me sentais étrangement soulagée lorsque la sonnette de l'entrée retentit de nouveau. Une jeune femme à l'allure parfaite entra, se dirigeant vers moi d'un pas décidé. J'eus à peine le temps de penser qu'elle devait probablement être la journaliste, qu'elle le confirma en se présentant. À mon tour, je la saluais en lui serrant la main. « Ravie de vous rencontrer. Et ne vous inquiétez pas pour le retard, je sais ce que c'est. » Mon sourire était de retour, par politesse mais également parce que ce n'était pas mon genre de me laisser totalement perturber par un quelconque événement. Néanmoins, j'évitais soigneusement de croiser son regard. S'il voulait bouder, eh bien, tant pis. De toute manière, je n'aurais pas la possibilité de lui parler avant la fin du tournage. Quelle sotte. Allez donc savoir pour quelle raison est-ce que j'avais pensé que faire l'autruche était une bonne idée. En temps normal, je faisais face. La timidité, ce n'est pas mon genre et je ne fuis jamais devant une situation compliquée. Pff. Le beau brun m'avait littéralement retourné la cervelle. Inutile de le nier. « C'est parfait, c'est vous les professionnels de toute façon. » Dis-je en riant légèrement, profitant des explications pour penser à autre chose que mon embarras. La journaliste était souriante et agréable, j'avais l'impression que mon travail l'intéressait réellement tout le long du tournage. C'est son travail, me direz-vous, de se montrer curieuse envers son sujet de reportage. Cela restait malgré tout sympathique, et je pris plaisir à parler de ma passion. J'étais ravie de pouvoir partager cela avec les autres, en espérant que cela éveillerait les curiosités et ramènerait peut-être un peu de monde. J'étais si prise par le sujet, que j'en avais presque oublié la présence du jeune homme, m'efforçant tant bien que mal de ne pas le regarder. Sérieusement, vous l'avez regardé ? Il avait un charme fou, et sa concentration, son professionnalisme ne faisait que l'amplifier. « Bon, il semblerait que ce soit dans la boîte. » Je souriais à la journaliste, dont j'avais oublié le nom avec toute cette histoire. C'est alors qu'une sonnerie de téléphone portable retentit, et j'osais enfin poser un regard rapide sur le cadreur. « Je dois prendre cet appel. Excusez-moi, je reviens tout de suite. » La jeune femme quitta la boutique, et mon estomac se noua de nouveau. Tout en faisant mine de bidouiller quelques bricoles en caisse, j'observais discrètement Kael qui s'affairait également de son côté. Enfin, lui, il bossait vraiment. Il ne faisait sans doute pas semblant. Un peu découragée par un comportement si froid et distant, je repensais à ma mère. Lentement mais sûrement, prenant mon courage à deux mains, je sortais du comptoir où se trouvait la caisse et me dirigeais vers lui. Je croisais les bras, ne souhaitant pas montrer mon malaise. Si je les laissais libre, j'allais finir par tripoter mes cheveux ou me gratter derrière la nuque : les pires clichés, je sais. Il comprendrait sans doute rapidement. « On pourrait discuter un moment, après ? Enfin, si tu as deux minutes... si vous avez deux minutes ? » Je ne savais pas trop quoi dire, en réalité. Comment le dire, serait plus exact. Pourtant, nous devions avoir une explication. Si j'avais honte de l'avoir évité plutôt que d'être totalement honnête, il semblerait qu'il ne l'ait pas été non plus en me faisant du charme alors qu'il était en couple. « Je pense que certaines choses doivent être clarifiées. » Par là, je pensais évidemment surtout à m'excuser d'avoir joué l'autruche, du jour au lendemain. Lui, ne me devait rien après tout. Son comportement m'avait blessée et mise en colère mais, il ne m'avait rien promis. Kael n'avait rien fait d'explicite pour que j'imagine qu'il y avait quelque chose entre nous. Pourtant, je ressentais le besoin de dire les choses. De les lui dire. Cette mascarade avait assez durée. Cela ne me ressemblait pas, mais pas du tout. Naturellement, je suis quelqu'un de très franc et honnête. Alors aujourd'hui, j'allais l'être. Si seulement il voulait bien me parler... 
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 891 WORDS.



Dernière édition par Jolia Anderson le Ven 1 Sep - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans (01/10)
SURNOM : Kae'
STATUT : Célibataire. Aîné d'une fratrie de six enfants, allant de 29 à 6 ans. Il vient d'apprendre qu'il est papa d'une petite fille de dix-neuf mois, nommée Ava dont il doit gagner la garde.
MÉTIER : Cadreur & steadycamer pour ABC TV.
LOGEMENT : Un appartement sur Fortitude Valley avec sa jumelle.

POSTS : 771 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il a appris en février dernier qu'il avait une leucémie. Ainé d'une grande fratrie, il a toujours été passionné par la prise de vue. Il a arrêté les études à 18 ans pour débuter une carrière de cadreur, steadycamer. C'est un homme d'honneur et de principes. Il a assumé les responsabilités que son géniteur n'a jamais assumé. Il dessine et il joue de la guitare, du piano et de la batterie.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
♛ Andrew (4) ♂ ♛ Kara (8) ♂ ♛ Cynthia (1) ♂ ♛ Jolia (1) ♂

PSEUDO : Nell
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : ©aloa (duncanou) (avatar), hope&fears, Illirya & eliochou (gifs)
DC : Kaleb, le pilote, Célia l'antiquaire & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 21/03/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t7888-kael-o-la-force-d-une-famille-comme-la-force-d-une-armee-reside-dans-la-loyaute-de-ses-membres http://www.30yearsstillyoung.com/t8057-kael-o-you-only-live-once-but-if-you-do-it-right-once-is-enough http://www.30yearsstillyoung.com/t8070-kael-harrington http://www.30yearsstillyoung.com/t8137-kael-harrington

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Jeu 31 Aoû - 22:15





let life surprise you

feat. Jolia & Kael


Pendant longtemps, Kael s'était posé des questions quant à Jolia. Est-ce qu'il avait dit quelque chose d'incorrect ?Est-ce qu'il avait fait un geste déplacé ? Est-ce qu'il avait raté un truc ? Il s'était souvent posé ces questions quand Jo avait disparu de la circulation. Il n'avait pas compris. Et à vrai dire, il ne comprenait toujours pas. Il pensait qu'ils s'entendaient bien. Qu'il y avait un truc entre eux, quelque chose de spécial. Un bon feeling. Oui voilà ce qu'il avait ressenti. Il avait apprécié passer du temps avec elle. Surtout à une période où cela était difficile pour lui. Il jonglait entre ses déplacements, sa sœur, son géniteur et son demi-frère qu'il devait également gérer. La présence de Jo lui avait permis de se vider la tête, de retrouver le sourire, de passer un bon moment autour d'un café. Et puis ils avaient quelques points communs. Ils étaient artistes tous les deux. Ils aimaient les voyages. Ils adoraient les animaux. Bref, ils ne manquaient jamais de sujets de discussion. Et c'était sympa. Vraiment agréable d'avoir ce genre de relation, de ne pas trop se poser de question. Il parlait sans entrave, sans langue de bois. Et Kael pensait que Jo l'appréciait. Qu'ils étaient amis. Mais au lieu de ça, la jeune femme était devenue froide avec lui, distante, avant de s'éclipser. Le cadreur s'était donc posé des questions. Et puis au fil du temps, des semaines,  il avait fini par passer à autre chose. Parce qu'il était clair qu'elle l'évitait. Alors il se disait qu'il n'allait pas insister. Puisqu'elle ne voulait clairement pas le voir. Kael n'aimait pas insisté. Et il savait reconnaître quand sa présence était de trop. Il avait trop eu ce sentiment avec son géniteur. Il ne savait que trop bien ce que c'était de ne pas être désiré. Cela lui avait laissé un goût amer. Alors que d'ordinaire, il était quelqu'un de cool, d'ouvert et d'affable. Là, il n'avait tout simplement pas envie de lui parler. Il avait encore moins envie de faire des efforts pour établir le moindre dialogue. Il était là pour bosser et ça s'arrêtait là. De toute façon, il avait très bien compris qu'elle ne voulait pas le voir et la réaction de la jeune femme à son arrivée dans la boutique avait encore davantage souligner cette impression. Heureusement, elle le laissait tranquille pour qu'il puisse installer son matériel et régler sa caméra. Et il pouvait ensuite compter sur Jenna pour occuper suffisamment la jeune femme pour qu'il ne soit pas obligé de faire lui-même la conversation. Et Jen faisait un superbe boulot. Elle craquait littéralement sur tout ce que Jolia faisait de ses mains habiles. Plusieurs fois, elle s'était extasiée sur quelques modèles dont certains n'étaient pas encore totalement terminés. Kael se contentait de les filmer, de faire son boulot, restant silencieux tout au long du reportage. Celui-ci dura quelques minutes avant que la journaliste décide qu'elle avait assez de matière pour faire monter son reportage. Ça aussi, ça manquait au cadreur : ne plus être celui qui gérer le reportage de A à Z. C'était frustrant parfois. Surtout quand certains sujets éveillaient son côté artistique. Et qu'il se voyait faire des tas et des tas d'effets visuels. Mais là à ABC, cela arrivait rarement ces derniers temps. Enfin en même temps, c'était bien ce qui lui prenait du temps à vrai dire. Et ce temps, il souhaitait le gardait pour Ava. Ses priorités avaient changé. Alors que sa collègue répondait à un appel, quittant la boutique par la même occasion pour plus d'intimité, il en profita pour ranger son matériel. Il était occupé à ranger ce dernier quand la voix de Jolia chatouilla ses oreilles. Il porta ses yeux mordorés sur elle tout en continuant ce qu'il avait à faire. Le cadreur était un peu étonné par ses propos. Parler ? Éclaircir les choses ? Pourtant il pensait qu'elle ne voulait même plus le voir, alors lui adresser la parole... Cela l'étonnait. Et à vrai dire, il ne s'attendait pas trop à ce genre de requête venant de sa part. Il resta silencieux un instant avant de prendre la parole. « A quoi bon ? Je crois que l'on a plus grand chose à se dire. Enfin en tout cas, c'est l'impression que je peux avoir vu les semaines précédentes. » Ce n'était pas faute d'avoir chercher des explications. Kael était revenu plusieurs fois au starbuck. Il avait parfois flaner dans les endroits où elle disait aimer se promener. Et non. Elle s'était évaporée. Enfin c'était ce qu'il pensait. Il croyait même qu'elle avait déménager ou ce genre de chose. Ou peut-être que quelque chose lui était arrivé. Non. Ce n'était vraiment pas cool. Et Kael n'avait pas trop envie de discuter. Il en avait assez des reproches. Parce que forcément, si elle ne lui parlait plus, c'était par choix. Parce que là, quand il la voyait dans la boutique, elle semblait bien présente à Brisbane et surtout, plus que tout même, elle semblait être en bonne santé. Alors pourquoi avait fait tout ça ? Dans quel but. Elle n'aurait pas coupé les ponts, si ce n'était pas sa réelle envie. Il reprit le rangement de son sac. Elle agissait comme Nova. Exactement comme elle. Et puis là, soudainement Kael se figea un instant. Il se souvenait de la dernière fois où il avait vu son ex-compagne. Elle était morte ensuite. Et le cadreur n'avait fait aucun effort pour la comprendre et surtout pour la laisser parler. Parce qu'elle avait clairement un truc à lui dire. Il le savait à présent. Et Kael savait que s'il l'avait laissé parler, il n'en serait pas là aujourd'hui, à faire connaissance avec une petite fille qui refusait encore sa présence alors qu'il était son père. Il soupira doucement. « D'accord...mais là je n'ai vraiment pas le temps. J'ai d'autres reportages pour la matinée. Mais je suis dispo pour le déjeuner. » Si c'était ok pour elle. Elle avait peut-être d'autres projets. Puis la journaliste entra à nouveau dans la boutique, promettant à Jo de lui envoyer le reportage avant sa diffusion à la télévision.


darknixx&ilyria


kael - steadicam operator.

Dream your life & live your dream

 
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, they are your family ♦ No one in this world can love a girl more than her father ♦
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans.
SURNOM : Mon entourage a pris l'habitude de m'appeler Jo', que ce soit mes amis ou ma famille.
STATUT : Célibataire endurcie, qui ne croit plus vraiment au prince charmant.
MÉTIER : Je suis l'heureuse propriétaire d'une boutique de bijoux assez originaux, que je créé moi-même.
LOGEMENT : Un loft moderne et spacieux, avec deux chambres, au #234 du quartier Pine Rivers.

POSTS : 469 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Depuis l'âge de neuf ans, je suis végétarienne. ☆ J'ai un adorable chiot, âgé de six mois, nommé Ghost. ☆ Après le décès de mon père, je me suis engagée dans l'armée pendant deux ans. ☆ Je suis bilingue anglais et coréen, mais je parle également français et espagnol. ☆ Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants, j'ai trois frères aînés. ☆ Je suis littéralement amoureuse de sport, surtout ceux qui sont dit extrêmes. ☆ J'ai plusieurs tatouages, et ce ne seront certainement pas les seuls.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Let life surprise you. → ft. Kael Harrington.
Work until you no longer have to introduce yourself. → ft. Maxyn Ledger.
The greatest gift of life is friendship. → ft. Célia Scott.
► Titre du rp. → ft. personnage.

RPs EN ATTENTE : Agathe Iver. ☆ Kara Harrington. ☆ someone else ?



RPs TERMINÉS : Personnage. ☆ Personnage. ☆ Personnage.


PSEUDO : Hyonie.
AVATAR : Shay Mitchell.
CRÉDITS : angie (avatar); tumblr (gifs).
DC : Pas de schizophrénie en vue.
INSCRIT LE : 14/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16441-i-m-willing-for-this-to-be-easier-and-much-more-magical-than-i-can-imagine http://www.30yearsstillyoung.com/t16606-nothing-can-be-accomplished-without-love#641254 http://www.30yearsstillyoung.com/t16607-jolia-anderson#641269 http://www.30yearsstillyoung.com/t16638-jolia-anderson#642504

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Ven 1 Sep - 0:55


let life surprise you + kael harrington

 kael harrington ⊹ jolia anderson  


Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
En fin de compte, le tournage s'était bien mieux déroulé que je ne le présageais. La journaliste avait montré un intérêt surprenant pour mon travail. J'avais même été agréable surprise de constater que certains de mes modèles lui plaisaient énormément. Peut-être que c'était dû au fait que ce soit une femme mais, toujours est-il que cela avait rendu ces quelques minutes plus que supportables. Moi qui pensais être mal à l'aise face à la caméra, il se trouvait au contraire que, le temps était passé très rapidement et j'avais vraiment apprécié partager cette passion. Oubliant même presque la présence de Kael qui me perturbait pourtant au plus haut point, au départ. Non, j'avais au contraire été très naturelle. Me montrant amicale et souriante envers la journaliste. Je n'avais pas pour habitude d'être impolie, et je n'étais pas boudeuse pour un sous. On me demandait même parfois si j'arrêtais de sourire dans la journée. Ce que les gens peuvent être bêtes des fois. Lorsqu'elle estima que les images seraient suffisantes pour le reportage, ladite journaliste reçue un appel et quitta la boutique un instant. C'était pour moi le moment ou jamais d'entamer une conversation avec le cadreur. Aussi étrange que cela puisse paraître, il m'avait fallu une bonne dose de courage pour lui parler. En temps normal, je suis loin d'être timide et il arrive même plutôt qu'il faille m'arrêter tant je parle. Certes, réservée sur le plan personnel, je reste extrêmement sociable et je n'hésite pas une seconde à me montrer franche et honnête. Pourquoi était-ce différent avec le jeune homme ? « A quoi bon ? Je crois que l'on a plus grand chose à se dire. Enfin en tout cas, c'est l'impression que je peux avoir vu les semaines précédentes. » Si je ne m'attendais pas à être reçue avec un bouquet de fleurs, cette froideur me laissa néanmoins sans voix. Je lançais un regard dépité à mon interlocuteur, jugeant que s'il pensait de cette façon, alors mes explications ne serviraient à rien. Résignée, je décroisai mes bras et commençai à me retourner en direction du comptoir de caisse. « D'accord... mais là je n'ai vraiment pas le temps. J'ai d'autres reportages pour la matinée. Mais je suis dispo pour le déjeuner. » Ah ? Quel retournement de situation. Enfin, je n'allais pas me plaindre non plus. Stoppée dans mon élan, je posai à nouveau mes yeux sur Kael. Les conseils de ma mère n'étaient peut-être pas mauvais, après tout. Probablement, d'ailleurs. C'est une maman, elle parle avec beaucoup d'expérience alors. Presque aucun doute à avoir. « Pas de problème, j'ai des modèles à terminer de toute manière... il y a une brasserie pas mal de l'autre côté de la rue, on s'y retrouve vers midi trente ? À moins qu'un autre endroit t'arrange ? » Parce qu'il fallait que cela lui convienne, évidemment. Je ne connaissais rien à son emploi du temps et, s'il devait tourner à l'autre bout de la ville, je doute qu'il veuille revenir dans le coin seulement pour discuter. De mon côté, la boutique ne déménagerait certainement pas durant mon absence. Je pouvais donc me déplacer. Sur ces mots, la journaliste fit son retour et m'annonça que tout était bon pour elle tout en s'engageant à m'envoyer le reportage avant sa diffusion. J'affichais un grand sourire tout en la saluant et la raccompagnant jusqu'à la porte. Je la remerciais alors que Kael sortait à son tour. N'osant pas dire devant sa collègue que nous allions nous voir plus tard, je le saluais simplement. Ce n'est pas que j'avais honte de dire que j'allais le revoir, mais peut-être que lui préférait se montrer discret et je pouvais le comprendre. Pourquoi voudrais-je cacher cela, en ce qui me concerne ? Le cadreur était loin d'être le genre de personne que l'on préfère voir en cachette. Nous avions passé de vrais bons moments ensemble, avant que je ne décide de me comporter comme une imbécile alors, j'étais plutôt heureuse à l'idée de le revoir. Ou en tout cas, soulagée de pouvoir dire ce que j'avais sur le cœur. Partagée entre ce sentiment de soulagement et l'angoisse à l'idée que ce déjeuner tourne à la catastrophe, j'entrai dans la boutique et me remettais au travail. Le temps sembla une éternité, et alors que j'étais profondément perdue dans mes pensées, l'heure de fermer boutique sonna enfin. Attrapant mon sac à main et mes clés, je fermais toutes les portes et prenais la direction du lieu que nous avions convenu plus tôt. Sur le chemin, mes pensées ne changèrent pas vraiment. Tout comme ce matin, j'imaginais comment cette conversation allait se dérouler. Je pensais à ce que j'allais dire. Comment j'allais le dire et je me faisais littéralement des films sur la réaction de Kael. Je me sentais stupide, soupirant alors que je prenais une table en extérieure, précisant au serveur que j'attendais quelqu'un. Mon téléphone portable en main, je répondais à mes quelques messages et prenais connaissance des mails que j'avais reçu. L'estomac noué, j'avais franchement besoin de me changer les idées avant le moment fatidique.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 832 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans (01/10)
SURNOM : Kae'
STATUT : Célibataire. Aîné d'une fratrie de six enfants, allant de 29 à 6 ans. Il vient d'apprendre qu'il est papa d'une petite fille de dix-neuf mois, nommée Ava dont il doit gagner la garde.
MÉTIER : Cadreur & steadycamer pour ABC TV.
LOGEMENT : Un appartement sur Fortitude Valley avec sa jumelle.

POSTS : 771 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il a appris en février dernier qu'il avait une leucémie. Ainé d'une grande fratrie, il a toujours été passionné par la prise de vue. Il a arrêté les études à 18 ans pour débuter une carrière de cadreur, steadycamer. C'est un homme d'honneur et de principes. Il a assumé les responsabilités que son géniteur n'a jamais assumé. Il dessine et il joue de la guitare, du piano et de la batterie.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
♛ Andrew (4) ♂ ♛ Kara (8) ♂ ♛ Cynthia (1) ♂ ♛ Jolia (1) ♂

PSEUDO : Nell
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : ©aloa (duncanou) (avatar), hope&fears, Illirya & eliochou (gifs)
DC : Kaleb, le pilote, Célia l'antiquaire & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 21/03/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t7888-kael-o-la-force-d-une-famille-comme-la-force-d-une-armee-reside-dans-la-loyaute-de-ses-membres http://www.30yearsstillyoung.com/t8057-kael-o-you-only-live-once-but-if-you-do-it-right-once-is-enough http://www.30yearsstillyoung.com/t8070-kael-harrington http://www.30yearsstillyoung.com/t8137-kael-harrington

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Dim 3 Sep - 21:12





let life surprise you

feat. Jolia & Kael


En acceptant ce reportage quelques jours plus tôt, Kael ne s'était pas douté qu'il allait revoir Jolia. A vrai dire, ces derniers temps il ne pensait plus à cette dernière. Il faut dire que cela faisait des semaines, des mois que la jeune femme avait décidé de couper les ponts. Et puis Kael avait eu pas mal de choses à gérer dans sa vie privée. Alors au final, il s'était concentré sur certaines choses en oubliant d'autres. Cela lui avait permis d'avancer. Enfin c'était ce qu'il faisait encore. Ce n'était pas facile tous les jours. Certaines journées étaient même très difficiles. Mais il n'était pas le genre d'homme à baisser les bras. Il avait toujours du se battre pour avoir ce qu'il voulait dans la vie. Et cela n'allait pas changer. Il avait appris à aller de l'avant en dépit des obstacles qui pouvaient se mettre sur son chemin. La vie n'était pas facile et il le savait. Mais il pensait ne pas trop mal s'en sortir. Même si parfois, il voudrait juste un peu de calme. Et ça, ce n'était pas arrivé depuis longtemps. Au boulot, il arrivait à oublier tout ce qui n'allait pas dans sa vie. Il était dans son élément. Il faisait ce qu'il aimait. Et c'était chouette. Alors en arrivant dans la boutique, il avait été un peu surprise de revoir la jeune femme. On ne pouvait pas dire qu'il était ravi de croiser à nouveau son chemin. Enfin... disons qu'il s'était posé beaucoup de questions, jusqu'à penser à des drames la concernant. Et en fait non, elle était là en bonne santé et plus belle que jamais. Alors sur le coup, cela l'avait mis en colère. Il avait décidé d'aborder cette matinée, comme une matinée normale de travail. Voilà pourquoi il l'avait vouvoyé. Il était ici pour le boulot et non pas pour parler d'elle, de lui, d'eux. Enfin « eux », il n'en avait jamais été question en fin de compte. Même s'il avait cru pendant un moment qu'il y avait un feeling particulier entre eux. Apparemment, il avait été le seul à ressentir ça. Bref, il s'était contenté de faire son travail. Et ça, il savait très bien le faire. Parce que sans se vanter, il était l'un des meilleurs dans sa profession. Voilà pourquoi il n'avait jamais eu de mal pour avoir des propositions d'emploi et ce, peu importait le lieu. Il avait eu la chance de voyager énormément pour son travail. Il avait découvert des pays, des cultures différentes. Et il avait adoré ça. Puis il avait accepté ce poste à Brisbane, parce que c'était une super opportunité. Travailler pour un label musical, il ne l'avait jamais fait. Et puis cela lui permettait de mettre au clair cette histoire avec son géniteur. Et maintenant, il avait accepté un autre travail. Pas un job qu'il aurait forcément accepté quelques semaines plus tôt. Mais au final, il aimait toujours faire ce qu'il faisait et c'était bien le plus important. A la fin du reportage, Kael pensait avoir terminé quand Jo lui avait proposé de parler. Au début, il avait refusé. Il ne voyait pas ce qu'ils pouvaient se dire. Maintenant qu'il la voyait à nouveau, il comprenait qu'elle avait juste mis un trait sur les semaines qu'ils avaient passées ensemble. Alors pour lui tout était clair. Sauf qu'il avait déjà perdu Nova à cause de son entêtement et qu'il avait perdre sa fille par la même occasion. Alors, au final, il préférait écouter ce qu'elle avait à lui dire. Même s'il était sûr que cela n'allait plus rien changer à la situation. Ils étaient tous deux passé à autre chose. Le temps avait fait son œuvre. Mais voilà, il était encore prêt à l'écouter, une dernière fois. Il avait donc quitté la petite boutique après que Jo lui avait proposé la brasserie de l'autre côté de la rue. Kael s'était rendu sur le lieu du second tournage de la matinée. Il s'était concentré sur ce qu'il avait à faire. Et il était passé chez sa mère qui gardait Ava, lui disant qu'il allait la reprendre plus tard parce qu'il avait un rendez-vous imprévu. Il ne donna pas trop de détail. De toute façon, il savait que sa mère adorait passer du temps avec sa petite fille. Et puis, c'était bon pour Ava de passer des moments avec des femmes. Elle se sentait plus en sécurité et le manque de sa mère se faisait moins présent même s'il n'allait pas disparaître. Kael était plus serein quand il laissait Ava dans sa famille. C'était différent quand il la mettait à la crèche. Bien sûr, le cadreur en avait profité pour demander si tout se passait bien. Et sa mère le rassura. Ava s'était trouvé une passion pour son train électrique d'enfant. Il l'avait eu pour ses quatre ou cinq ans. Et il l'avait gardé jusque là. Parce que ses sœurs aimaient jouer avec lui.  Kael avait passé une vingtaine de minutes avec sa fille avant de partir pour la brasserie. Il n'y avait jamais mis les pieds. Il ne savait pas ce qu'il proposait pour le déjeuner. En même temps, ce n'était pas comme s'il s'attendait à manger avec appétit. L'appétit, il l'avait perdu en commençant son traitement. Il mangeait parce qu'il fallait manger. Mais il avait souvent des nausées. Il avait perdu du poids depuis le début de l'année. Et il savait que cela allait être un peu difficile avant qu'il ne soit en rémission. S'il l'était un jour. Mais il voulait y croire. Bref, il était arrivé vers une heure moins vingt. Il avait tout de suite remarqué la jeune femme assise à une table extérieure. Il s'était dirigée vers elle alors qu'elle pianotait sur son téléphone. « Désolé du retard. » Il s'était ensuite installé à la table et un serveur n'avait pas tardé à arriver pour prendre sa commande. « Est-ce que tu as commandé ? » Demanda Kael en voyant qu'elle avait déjà sa boisson. Il l'avait tutoyé. Parce que dans ce contexte, il trouvait ça étrange de ne pas le faire.  


darknixx&ilyria


kael - steadicam operator.

Dream your life & live your dream

 
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, they are your family ♦ No one in this world can love a girl more than her father ♦
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans.
SURNOM : Mon entourage a pris l'habitude de m'appeler Jo', que ce soit mes amis ou ma famille.
STATUT : Célibataire endurcie, qui ne croit plus vraiment au prince charmant.
MÉTIER : Je suis l'heureuse propriétaire d'une boutique de bijoux assez originaux, que je créé moi-même.
LOGEMENT : Un loft moderne et spacieux, avec deux chambres, au #234 du quartier Pine Rivers.

POSTS : 469 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Depuis l'âge de neuf ans, je suis végétarienne. ☆ J'ai un adorable chiot, âgé de six mois, nommé Ghost. ☆ Après le décès de mon père, je me suis engagée dans l'armée pendant deux ans. ☆ Je suis bilingue anglais et coréen, mais je parle également français et espagnol. ☆ Petite dernière d'une fratrie de quatre enfants, j'ai trois frères aînés. ☆ Je suis littéralement amoureuse de sport, surtout ceux qui sont dit extrêmes. ☆ J'ai plusieurs tatouages, et ce ne seront certainement pas les seuls.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Let life surprise you. → ft. Kael Harrington.
Work until you no longer have to introduce yourself. → ft. Maxyn Ledger.
The greatest gift of life is friendship. → ft. Célia Scott.
► Titre du rp. → ft. personnage.

RPs EN ATTENTE : Agathe Iver. ☆ Kara Harrington. ☆ someone else ?



RPs TERMINÉS : Personnage. ☆ Personnage. ☆ Personnage.


PSEUDO : Hyonie.
AVATAR : Shay Mitchell.
CRÉDITS : angie (avatar); tumblr (gifs).
DC : Pas de schizophrénie en vue.
INSCRIT LE : 14/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16441-i-m-willing-for-this-to-be-easier-and-much-more-magical-than-i-can-imagine http://www.30yearsstillyoung.com/t16606-nothing-can-be-accomplished-without-love#641254 http://www.30yearsstillyoung.com/t16607-jolia-anderson#641269 http://www.30yearsstillyoung.com/t16638-jolia-anderson#642504

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Mar 5 Sep - 20:30


let life surprise you + kael harrington

 kael harrington ⊹ jolia anderson  


Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
Assise à la terrasse de l'une de mes brasseries préférées, où Kael avait accepté de me rejoindre pour la pause déjeuner, je me remémorai cette matinée. Lorsque j'ai accepté d'accueillir l'équipe de tournage il y a quelques jours, jamais je n'aurais imaginé que je reverrais le jeune homme à cette occasion. À vrai dire, de l'eau avait coulé sous les ponts et, si ma mère et ma meilleure amie me targuaient sans cesse du fait que je devrais le recontacter, j'avais tout simplement appris à ne plus y penser. Quelques mois s'étaient déroulés depuis que je l'avais vu avec sa petite-amie. Au départ, j'avais souvent songé au fait que je devrais peut-être me renseigner un peu mieux. Que peut-être, je m'étais trompée sur la nature de leur relation. Finalement, j'avais conclu qu'elle ne pouvait qu'être ce que je pensais depuis le début. Après tout, s'il n'avait rien eu à se reprocher, pour quelle raison ne m'aurait-il pas contactée entre temps ? Pourquoi m'avoir laissée prendre mes distances ainsi, sans jamais demander d'explications ? Encore aujourd'hui, je restais persuadée de tout cela. Et si je me sentais ridicule de ne pas avoir été tout simplement honnête avec lui, je restais convaincue que cet éloignement était la seule et unique solution pour me protéger. De mon côté, notre relation était ambiguë. Je sentais une alchimie entre nous, que je n'avais pas ressenti depuis des années alors oui. Lorsque je les ai vu, ce jour-là, je me suis sentie tellement blessée et en colère. Si seulement, il avait été honnête, lui aussi... Il ne me devait rien, me direz-vous. Mais malgré ce temps passé à l'éviter, le revoir m'avait littéralement perturbée. Heureusement que la journaliste s'était montrée extrêmement charismatique et investie dans son travail. Cela m'avait clairement changé les idées, faisant ainsi focus sur mes créations et ma boutique. Entre deux mails, je commandais un thé glacé pour me faire patienter. À dire vrai, j'avais couru dans tous les sens, toute la matinée et je n'avais même pas pensé à m'hydrater. Moi qui, pourtant, fais très attention à ces petites choses par rapport au sport que je pratique tous les jours. Je souriais au serveur en le remerciant avant de soupirer, les yeux rivés sur mon téléphone. Nous avions besoin de cette discussion. En fait, j'en avais réellement besoin. Même si nous finissions par couper définitivement les ponts à l'issue, je devais lui dire ce que j'ai sur le cœur. Cela me permettra de passer à autre chose, et d'expliquer à ma mère et Célia que j'avais raison et que désormais, je voulais oublier cette histoire. « Désolé du retard. » Je levai les yeux et rangeai rapidement mon portable dans mon sac à main en apercevant le jeune homme. « Oh non, ne t'inquiète pas, je ne suis pas là depuis longtemps. » Un léger sourire aux lèvres, je ne voulais pas non plus le faire fuir en boudant. Je l'observai s'installer, plongée dans mes pensées. En toute honnêteté, je repassais en boucle le discours que j'allais lui soumettre dans ma tête. Inutile, sachant que cela ne se passe jamais comme prévu. Je fus d'ailleurs sortie de mes pensées par le serveur qui se présentait pour prendre notre commande. « Est-ce que tu as commandé ? » Tu ? En voilà, un changement de comportement étrange. Ne comprenant pas trop, je ne savais plus où je campais avec ce brun, aussi charmant soit-il. C'était difficile à suivre cette histoire, et je restai bloquée sur ce tutoiement avant de poser les yeux sur mon thé. « Oh non, pardon. J'ai pas commandé, j'avais juste affreusement soif. Tu veux boire quelque chose ? » Quelle andouille. Ce serait plutôt sympathique de m'expliquer pour quelle mystérieuse raison je faisais preuve d'autant de maladresse aujourd'hui. À croire que c'était ma fête et que je devais me ridiculiser ! Je le laissais commander ce qu'il voulait boire, expliquant au serveur que nous n'avions pas encore regarder pour le plat. Certes, j'avais l'habitude de déjeuner ici lorsque j'en avais le temps et étant végétarienne, je prenais toujours la même chose. Néanmoins, je croyais savoir que Kael venait pour la première fois. Il serait donc bienvenu qu'il puisse observer la carte avant de commander. Non ? Le serveur quitta alors la table en nous souriant, et je me raclai la gorge, assez mal à l'aise. Pour ne pas changer. J'observai mon interlocuteur, qui était plongé dans sa lecture des menus. Je voulais lui demander s'il allait bien mais, je craignais de prendre à nouveau une réponse glaciale en pleine figure. Peut-être ne voulait-il pas m'accorder trop de temps non plus. Comment pouvais-je le savoir ? En fin de compte, je me décidai à mettre fin à ce silence pesant. En tout cas, il me pesait, à moi. « Écoute Kael, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Il y a mieux comme entrée en matière mais après tout, on est là pour ça, non ? » Je fis une pause de quelques secondes. Le temps de respirer un peu avant de déballer enfin tout ce que j'avais sur le cœur, posant mon regard sur le concerné. « Bon, voilà. Déjà, sache que je regrette sincèrement d'avoir disparu sans te donner la moindre explication. Ce n'est pas mon genre, je suis plutôt franche à la base mais, je n'ai pas eu la force de te parler à l'époque. » Nouvelle pause, que j'essayai d'écourter le plus possible d'ailleurs. Sans quoi, je craignais de me dégonfler et de ne rien lui dire. Je pris une gorgée de thé glacé avant de continuer. « Je pensais vraiment qu'il se passait quelque chose entre nous. Peut-être que j'ai mal interprété tes paroles, et c'est sans doute stupide de ma part. Après tout, on ne s'est jamais rien dit de très explicite mais je croyais... 'fin bref. Je t'appréciais. Vraiment. » Mon cœur battait si fort, j'avais le sentiment que tout le monde pouvait l'entendre. Comme s'il menaçait même de sortir de ma poitrine. J'avais déjà fait la moitié. Il ne restait plus qu'à conclure et évoquer enfin, le fameux sujet qui fâche. « Quand je t'ai vu avec cette fille... vous étiez si proches, et aviez l'air si heureux. J'ai bien compris que tu n'étais pas libre et je... ça m'a blessée Kael. J'étais blessée et en colère que tu ne me l'aies pas dit plus tôt. Je sais bien que tu ne me devais rien mais j'ai eu le sentiment que tu jouais sur deux tableaux. Bref, j'ai préféré me faire oublier, par peur de vivre une énième déception. » Je respirai un grand coup. C'était dit. Il savait désormais pourquoi j'étais partie sans jamais donner de nouvelles. Il savait que j'étais au courant pour sa copine et lui. Et, si je me sentais soulagée de m'être enfin montrée franche, je redoutais tout de même un peu sa réaction. De toute manière, cela ne pouvait pas être pire que de ne plus se parler comme nous l'avions fait ces derniers mois... si ?  
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 1173 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans (01/10)
SURNOM : Kae'
STATUT : Célibataire. Aîné d'une fratrie de six enfants, allant de 29 à 6 ans. Il vient d'apprendre qu'il est papa d'une petite fille de dix-neuf mois, nommée Ava dont il doit gagner la garde.
MÉTIER : Cadreur & steadycamer pour ABC TV.
LOGEMENT : Un appartement sur Fortitude Valley avec sa jumelle.

POSTS : 771 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il a appris en février dernier qu'il avait une leucémie. Ainé d'une grande fratrie, il a toujours été passionné par la prise de vue. Il a arrêté les études à 18 ans pour débuter une carrière de cadreur, steadycamer. C'est un homme d'honneur et de principes. Il a assumé les responsabilités que son géniteur n'a jamais assumé. Il dessine et il joue de la guitare, du piano et de la batterie.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : .
♛ Andrew (4) ♂ ♛ Kara (8) ♂ ♛ Cynthia (1) ♂ ♛ Jolia (1) ♂

PSEUDO : Nell
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : ©aloa (duncanou) (avatar), hope&fears, Illirya & eliochou (gifs)
DC : Kaleb, le pilote, Célia l'antiquaire & Spencer le bodyguard.
INSCRIT LE : 21/03/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t7888-kael-o-la-force-d-une-famille-comme-la-force-d-une-armee-reside-dans-la-loyaute-de-ses-membres http://www.30yearsstillyoung.com/t8057-kael-o-you-only-live-once-but-if-you-do-it-right-once-is-enough http://www.30yearsstillyoung.com/t8070-kael-harrington http://www.30yearsstillyoung.com/t8137-kael-harrington

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   Sam 16 Sep - 10:56





let life surprise you

feat. Jolia & Kael


Kael n'avait rien emporté avec lui pour retrouver Jolia à la brasserie. Cette après-midi, il avait un peu de temps libre et il pensait passer ces moments avec Ava. Sauf que cela allait correspondre à la sieste de la petite. Donc il ne savait pas encore ce qu'il allait faire par la suite. Kara était également en déplacement pour son travail. Peut-être qu'il allait bosser sur son reportage. C'était une possibilité. Pour l'instant, il était installé sur cette terrasse de brasserie. Et il avait un peu l'impression que cela faisait un bail qu'il n'avait pas passé un peu de temps avec la jeune femme. En même temps, ce n'était pas vraiment une impression. Cela faisait des mois qu'ils ne s'étaient pas vus, qu'ils ne s'étaient donc pas adressés la parole. Cela faisait bizarre de se retrouver là, face à elle. A vrai dire, il ne savait pas quoi en penser. Ni vraiment quoi dire. Ils étaient un peu redevenus des étrangers. Et ce n'était pas le plus agréable. Alors qu'il y a encore quelques mois, ils pouvaient parler de tout et de rien. C'était étrange comme une situation pouvait s'inverser. A vrai dire, Kael ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait s'attendre de ce déjeuner. Il ne savait pas pourquoi elle lui avait proposé ce rendez-vous. Elle voulait lui parler. Pourtant, il avait bien cru comprendre qu'elle n'avait plus du tout envie d'avoir affaire à lui. Il l'avait bien compris. Et il avait respecté ça. Il n'allait plus dans les quartiers où il avait l’habitude de la croiser. Et au fil du temps, il s'y était fait. Et puis il avait eu tellement de choses à gérer qu'il n'y avait plus songé. Et voilà que le destin se jouait encore de lui. Assis face à la jeune femme, il posa un regard sur ce qu'elle avait commandé. Un thé. Il était cerné par des buveuses de thé, entre sa mère, ses sœurs, ses collègues. « Je vais prendre un jus d'orange. » Il ne buvait que très rarement de l'alcool. Et là, il n'en buvait plus du tout depuis qu'il était sous traitement. Il faisait vraiment attention à ce qu'il mangeait ou buvait. Son régime alimentaire avait changé un peu. Et il avait pris de nouvelles habitudes. Ce n'était pas plus mal mais il avait encore un peu de difficultés à trouver le bon équilibre. Voilà pourquoi il voyait un nutritionniste. C'était ainsi plus facile pour lui de gérer ses repas et ses apports en protéine et autres. Il avait pris en main la carte de la brasserie, observant ce que le cuisto pouvait proposer même s'il n'était pas très attentif à tout ce qui pouvait être écrit. A vrai dire, il sautait quelques lignes avant de tomber sur ce qu'il avait envie de manger. Il n'avait pas prit de petit-déjeuner ce matin et à voir toutes ces personnes autour d'eux manger avec appétit, lui donnaient également faim. Il reposa la carte sur la table. Son regard croisa celui de Jolia qui apparemment l'observait depuis un instant. Il gardait ses yeux mordorés sur elle alors qu'elle venait de reprendre la parole. Apparemment oui, elle voulait lui parler, autant entrer dans le vif du sujet. Même s'il ne savait pas vraiment si tout cela allait arranger les choses. Kael était fatigué. Et pas seulement physiquement. Il avait l'impression que les mauvaises nouvelles ne faisaient que s'accumuler. Et à vrai dire, il ne s'attendait pas à grand chose de cette entrevue. Mais voilà, elle l'avait invité. La moindre des choses était de l'écouter sans l'interrompre. Et c'était ce qu'il faisait. Alors qu'il voyait qu'elle semblait nerveuse et qu'elle cherchait ses mots. Elle ne semblait pas très sûre de ce qu'elle voulait dire. Ou peut-être qu'elle ne savait tout simplement pas par où elle devait commencer. Au fur et à mesure qu'elle parlait, le cadreur fronçait les sourcils. Oui, lui aussi à une époque, il pensait qu'il se passait quelque chose. Kael ne voulait pas l'interrompre. Mais plus elle parlait et plus, il comprenait qu'elle se trompait sur toute la ligne. Ça et... autre chose de moins agréable. « Alors c'est ça l'opinion que tu as de moi ? D'un homme qui n'a aucune morale et aucun respect pour les femmes. » Il avait gardé ses yeux sur elle. Alors voilà la raison de toute cette histoire. Il ne savait pas de quelle femme elle pouvait parler. Sauf si... sauf si elle faisait allusion à Kara. Parce qu'elle était bien la seule femme avec qui il passait la plupart de son temps quand il ne bossait pas. « Je croyais que tu me connaissais un peu mieux. » Il pensait vraiment qu'elle avait réussi à comprendre qui il était. Parce qu'à une époque, elle était bien l'une des seules avec qui il appréciait parler. A une époque où il était perturbé par la double vie de son géniteur, ses relations tendues avec son demi-frère... Avec elle, il oubliait un peu tout. Il avait l'impression qu'elle le comprenait. Avec ce qui s'était passé avec son père, il croyait qu'elle savait qu'il était différent. Qu'il n'était pas comme celui qui avait menti à toute sa famille. Qui avait refusé d'officialiser sa relation avec la femme qu'il disait aimer. Qui avait abandonné ses filles sans même une seule hésitation. Voilà ce qu'elle pensait de lui. Qu'il était comme son géniteur. Qu'il était un homme peu digne de confiance. Et qu'au final, elle pensait peut-être qu'il n'avait fait que lui mentir. « Cette fille dont tu parles, c'est ma sœur jumelle. Et bien sûr que je suis proche d'elle. Elle est venue me rejoindre en fin d'année dernière. Et je dois dire qu'elle est bien la seule femme qui me connaisse aussi bien. » Il croyait que Jolia était différente. Mais au final, elle ressemblait à beaucoup de personnes dont il avait croisé le chemin. Elle préférait s'attarder sur les apparences, plutôt que de poser des questions et d'avoir de vrais réponses, au lieu de se contenter de vérités faites avec des spéculations. « Alors tu vois, au final tu as préféré croire ce que tu voyais sans même prendre la peine de me poser la question, franchement. » Il soupira doucement alors que le serveur revenait prendre la commande. « Tu as toujours envie de partager un repas avec moi ou tu préfères repartir à la boutique ? » Au final, Kael lui laissait le choix. Il était fatigué. Et il avait juste envie de se poser. Il ne pouvait pas changer ce qu'elle pensait de lui. Mais il avait appris à aller de l'avant. La vie était courte. Alors il n'avait pas envie de s'encombrer de regrets inutiles. Ce n'était pas une vie. Et il avait mieux à faire que de passer son temps à être en colère. Il était différent. Même si Jo ne l'avait pas encore compris.  


darknixx&ilyria


kael - steadicam operator.

Dream your life & live your dream

 
When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching, they are your family ♦ No one in this world can love a girl more than her father ♦
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: let life surprise you » kael   


Revenir en haut Aller en bas
 

let life surprise you » kael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-