AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 again & again (finnley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : la trentaine, nouveau cap dans sa vie. (8/8)
STATUT : célibataire. elle n'a clairement pas le temps pour ça.
MÉTIER : actrice de cinéma qui ne jouera probablement plus jamais. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à spring hill, occupé par dean maguire puisqu'elle passe le plus clair de son temps en floride depuis quelques semaines.

POSTS : 11093 POINTS : 500

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Finn + coramwinny + Soren + Coram#3 + Mia + Bobora #1 + Dean + Milena + Vittorio#2 + Ben#2 + Bryn#2 (12/8 )
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto + Ben + #Matt1 + Priam#2 + Ginny#2 + Ginny#3 + #Bob5 + Milena + Bryn
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) luaneshë (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: again & again (finnley)   Ven 8 Sep - 20:34



Elle marche d’un pas décidé. La discussion qu’elle n’a eu de cesse de remettre au lendemain depuis des semaines (des années si on prend en compte l’avant révélation) va avoir lieu ce soir. Elle n’est pas tout à fait prête. Elle est même totalement terrifiée par ce qui se dira mais elle décide de faire fi de tout ce que son imagination pourra lui apporter pour faire les pas nécessaire et se mettre devant le fait accompli : dire la vérité à Finn. Lui annoncer qu’elle a eu un enfant. Que leur mère lui a pris. Qu’elle n’a jamais osé aborder cette histoire de peur de leur réaction, et que de toute manière, ce seraient-ils intéressé à ça ? Elle fait la liste mentalement des choses qu’elle doit dire, de l’ordre dans lequel elle va le faire alors qu’elle monte les escaliers menant à l’étage de Finn. Idéalement, tout ce passera bien. Réellement, ça ne dérogera pas des rencontres habituelles. Alors qu’à t-elle à perdre ? Strictement rien. Arrivée à bon port, elle s’empresse de tambouriner à la porte. Elle sait qu’il est là. Elle sait qu’il sait qu’elle est là. Il sait qu’elle sait qu’il sait. Elle tambourine à nouveau en parlant bien fort pour que sa voix passe à travers la porte. « Finn ! Répond moi, je sais que tu es là. J’ai vu la lumière. » Pas de réponse. L’inverse eut été étonnant. Elle frappe encore et insiste. « Finn, ouvre moi, il faut qu’on parle. C’est très important. » Elle soupire. Pourquoi faut-il que la même scène se joue à chaque fois, alors qu’inévitablement, il finira par être lassée de l’entendre frapper à la porte et que si Finn est buté à ne pas réponse, Cora l’est encore plus à insister. « Finn ! Je ne partirais pas tant que tu ne m’auras pas ouvert. C’est vraiment important, je dois te parler avant que ça ne soit officiel. » Parce qu’elle pourrait choisir de garder le silence et attendre qu’un journal sale découvre toute l’histoire pour en faire le scandale de la décennie. Le laisser devoir affronter des hordes de journaliste à sa porte, prêt à poser toutes les questions. Elle pourrait profiter du chaos pour jouer le fantôme. Mais non. Et puis, au-delà du fait qu’il faut qu’il sache pour pouvoir se protéger, elle tient également à lui dire parce que c’est l’ordre des choses. Evidemment, tout ce sentimentalisme, il n’y croira pas. C’est pourquoi elle décide d’être beaucoup plus terre à terre. Plusieurs minutes s’écoulent dans le silence, où elle ne fait qu’entendre quelques vagues bruits de mouvement de l’autre côté de la porte. Elle se décide à juste crier plus fort. « FINN OUVRE MOI ! » Il faudra vraiment qu’elle sache d’où lui vient ce malin plaisir à toujours la faire attendre de l’autre côté de cette porte. « Finn, j’ai un fils. » déclare t-elle, d’une voix mi-forte pour qu’elle passe la porte et en même temps pas trop pour que les voisins n’entendent pas. La formule semble marcher, puis le loquet se fait entendre. Et là, toute la liste de chose à dire qu’elle avait fomenté dans les escaliers : envolée.


    To make a mountain of, your life is just a choice but I never learned enough To listen to the voice that told me Always love? Hate will get you every time Always love Don't wait til the finish line  ◇




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le jumeau délaissé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans et oui, c'est douloureux (huit août)
SURNOM : finn
STATUT : célibataire
MÉTIER : coursier (st-vincent's hospital)
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley

POSTS : 1172 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d’une famille de trois enfants ≈ si sa sœur bryn est la prunelle de ses yeux, cora est morte pour lui ≈ il aurait rêvé de devenir neuropsychologue, mais a été contraint d’arrêter ses études ≈ il a un chien, wernicke, âgé de douze ans, borgne et amputé d’une patte ≈ il a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, même s’il estime que ce n’est que pour se détendre ≈ il est un cerveau avant tout, il a toujours soif d’apprendre, même aujourd’hui ≈ à défaut de s’occuper de lui-même, il donne tout pour les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : brynlou 02cora 02vittorio
RPs EN ATTENTE : heidi › jack › bryn 02
RPs TERMINÉS : cora 01lydialoucynthiaevent halloween
saul
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : yumi jolie ♡ (ava), hawkgirl (gifs), loonywaltz (userbar)
DC : nope
INSCRIT LE : 01/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress http://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one http://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Dim 17 Sep - 14:36


⊹ again & again ⊹
CORA & FINNLEY

Avachi sur son canapé, Finn ne s’attendait pas à recevoir de la visite et c’est avec un léger sursaut qu’il accueille le tambourinement contre sa porte. Il lui faut quelques instants pour reprendre ses esprits, embrumés à cause de la paresse qui va de pair avec un jour de congé ou à cause des excès de la veille – une des réponses lui permet de maintenir une certaine dignité, l’autre s’avère véridique – et ainsi identifier ce bruit particulièrement agaçant comme provenant de sa porte et non du téléviseur resté allumé toute la nuit. Il finit par s’asseoir sur son canapé, son regard faisant des allers-retours entre l’entrée et Wernicke, maudissant ce dernier d’être un chien à peu près aussi utile qu’une plante verte – même pas foutu d’ouvrir la porte quand son maître est incapable de tenir debout sans tituber – avant de lui offrir une caresse réconfortante à cette seule pensée négative à l’encontre de son chien. Finn n’est pas décidé à recevoir de la visite aujourd’hui, comme tous les autres jours depuis quelques mois en réalité, pas même celle pourtant toujours agréable de Bryn. Mais la voix derrière la porte se fait entendre et elle n’est pas aussi douce que celle de sa cadette, bien au contraire, c’est celle agaçante de sa jumelle qui résonne et s’adresse à lui. Il ne lui en faut pas plus pour définitivement abandonner l’idée de se lever et s’avachir en bonne et due forme sur son canapé, augmentant le volume du téléviseur au passage. Si en temps normal Cora est la dernière personne qu’il souhaite voir, ce sentiment est d’autant plus accentué aujourd’hui qu’il n’a pas les idées claires. Une rencontre avec elle serait synonyme de joute verbale dont l’un et l’autre ne ressortirait pas indemne, et Finnley n’a pas l’énergie pour se lancer dans un énième combat avec Cora. Son jour de repos est fait, comme son nom l’indique, pour se reposer et se changer les idées, deux termes qui ne sont pas compatibles avec une visite de Cora. Mais celle-ci fait honneur à son trait de caractère qui agace le plus Finn ; sa persévérance. Il se fiche bien qu’elle soit au courant de sa présence dans cet appartement et que le fait qu’il ne daigne pas lui ouvrir est uniquement dû à son envie de l’ignorer royalement, il ne s’en cache pas et il n’a aucun problème à faire comprendre à quelqu’un – particulièrement sa jumelle – que sa présence est exaspérante à ses yeux. Le tambourinement se fait à nouveau entendre et cette fois-ci Cora précise qu’il est important qu’ils parlent. Il tente de mettre à contribution les deux seuls neurones encore réactifs qu’il lui reste pour envisager quel sujet de conversation est suffisamment important pour qu’elle vienne le déranger comme une furie. Le seul qui lui vient en tête étant le paiement des études de Bryn, qu’il élimine toutefois rapidement puisque son semestre a été payé récemment. Il réfléchit – tente de le faire, plutôt – mais aucun sujet ne lui apparaît comme suffisamment valable pour qu’il prenne le temps de supporter la présence de l’actrice, ne serait-ce qu’une poignée de minutes. Cora parvient toutefois à piquer sa curiosité quand elle évoque une annonce officielle, au point où il finit par se lever péniblement du canapé pour se rapprocher de l’entrée. Accoudé au plan de travail de la cuisine, prêt à ouvrir la porte s’il viendrait l’idée à Cora d’être encore plus agaçante qu’elle ne l’est déjà (et déranger ainsi les voisins) pour le forcer à accepter sa présence, il met une nouvelle fois ses quelques neurones pas encore grillés à contribution. Cora sait y faire ; elle sait qu’il est curieux et que si elle veut attirer son attention, elle n’a qu’à laisser une information en suspens. L’agressivité dont elle fait preuve par la suite l’oblige à lever les yeux au ciel par exaspération, avant que la surprise ne finisse par prendre possession de son visage à l’annonce que Cora se permet à travers la porte. Ouvrant finalement la porte à la volée, il tire sa sœur (en veillant toutefois à ne pas lui faire mal) à l’intérieur de son appartement. Il ne manquerait plus que les voisins se précipitent pour admirer le spectacle que leur offre Cora sur un plateau d’argent. Restant silencieux quelques instants, partagé entre l’envie de rire et l’envie de lui crier dessus suite à cette mauvaise blague – parce qu’il ne peut être question que de ça – Finn finit par reprendre sa place contre le plan de travail. « Félicitations, ton plan foireux pour entrer a fonctionné. » Il se permet même quelques applaudissements qui accompagnent son sourire glacial. « Tu deviens de plus en plus créative et douée avec l’âge, tu dois être à l’apogée de ta carrière, profites-en. » Il finit par glisser, lassé, alors qu’il quitte sa sœur des yeux pour verser ses croquettes à Wernicke dont l’impatience commence à se faire sentir. « Bon, maintenant que t’es là, je t’écoute. Qu’est-ce qu’il y a de si important ? » Il exagère volontairement, il a parfois l’impression que Cora vit sur une autre planète et que ses préoccupations restent éloignées de la vie réelle, ainsi il s’attend à une annonce « importante » frôlant le ridicule.


i've been a dead man walking since the day that i was born.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : la trentaine, nouveau cap dans sa vie. (8/8)
STATUT : célibataire. elle n'a clairement pas le temps pour ça.
MÉTIER : actrice de cinéma qui ne jouera probablement plus jamais. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à spring hill, occupé par dean maguire puisqu'elle passe le plus clair de son temps en floride depuis quelques semaines.

POSTS : 11093 POINTS : 500

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Finn + coramwinny + Soren + Coram#3 + Mia + Bobora #1 + Dean + Milena + Vittorio#2 + Ben#2 + Bryn#2 (12/8 )
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto + Ben + #Matt1 + Priam#2 + Ginny#2 + Ginny#3 + #Bob5 + Milena + Bryn
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) luaneshë (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Mer 4 Oct - 23:10


Elle insiste encore un peu, en même temps qu’elle prend la décision de revenir un autre jour s’il ne répond pas très vite. C’est mal, mais elle sait qu’elle peut l’avoir à l’usure et le sujet qu’elle veut traiter avec lui justifie qu’elle utilise ces techniques franchement indignes pour obtenir son attention. Du moins, c’est ce dont elle se persuade parce qu’elle sait que c’est pour le mieux et qu’elle a toujours agit dans ce sens : le mieux. Même si la façon d’y parvenir n’est pas partagée par tous et qu’à certain moment, elle ait pu se tromper. C’est avec les mêmes bonnes intentions qu’elle a toujours eu qu’elle se présente ce soir. Elle finit par énoncer la raison de sa venue, ou du moins, le fond de l’annonce qu’elle a lui faire. Elle sait que dit comme ça, ce n’est pas clair, et qu’il ne va pas comprendre. Et elle espère que ça captera sa curiosité. Visiblement, même en prise à des désaccords depuis des années, Cora connait suffisamment son frère pour savoir qu’il voudra savoir et c’est ainsi qu’il se décide enfin à la laisser entrer à l’intérieur. Certes, à contrecœur il semble, mais quand même et il ne faut rien de plus à la rousse. « Félicitations, ton plan foireux pour entrer a fonctionné. » râle t-il, elle ne s’attendait de toute façon pas à un bonjour, ou à une réflexion dénuée de sarcasme, il est comme elle l’attendait. « Tu deviens de plus en plus créative et douée avec l’âge, tu dois être à l’apogée de ta carrière, profites-en. » Elle n’ajoute rien. Primo, parce que c’est inutile. Secundo, parce qu’elle cherche toujours ses mots. Ce type de conversation, ça s’imagine très aisément, mais ça ne se vit pas de la même façon. Elle l’observe nourrir son chien, elle a besoin de tout sa attention – parce que, sans pointer ce fait parce que ça n’est pas le moment, il n’a pas l’air en état d’être attentif - « Bon, maintenant que t’es là, je t’écoute. Qu’est-ce qu’il y a de si important ? » « Je te l’ai dit. J’ai un fils. » réplique t-elle, sûre d’elle (ou presque) marquant un temps de silence pour qu’il comprenne que cette affirmation n’est pas qu’une phrase pour le forcer à ouvrir sa porte mais un véritable fait. « Il a douze ans et, il vit quelque part en Floride. Je l’ai retrouvé que très récemment. » La gêne s’empare d’elle au fur et à mesure où le visage de Finn change d’expression, de couleur aussi. Une boule se forme dans la gorge de la jeune femme. Peut-être aurait-elle du y mettre plus de forme. Peut-être n’y a-t-il pas de mot approprié pour ce genre d’annonce. Toujours est-il, qu’elle finit par se taire avant de couper les quelques secondes de silence. « Je ne voulais pas que tu l’apprennes dans la presse. Danielle avait tout fait pour le cacher et maintenant que je sais où il est, ça sera exposé et, le moment d’en parler s’est imposé. »


    To make a mountain of, your life is just a choice but I never learned enough To listen to the voice that told me Always love? Hate will get you every time Always love Don't wait til the finish line  ◇




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le jumeau délaissé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans et oui, c'est douloureux (huit août)
SURNOM : finn
STATUT : célibataire
MÉTIER : coursier (st-vincent's hospital)
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley

POSTS : 1172 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d’une famille de trois enfants ≈ si sa sœur bryn est la prunelle de ses yeux, cora est morte pour lui ≈ il aurait rêvé de devenir neuropsychologue, mais a été contraint d’arrêter ses études ≈ il a un chien, wernicke, âgé de douze ans, borgne et amputé d’une patte ≈ il a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, même s’il estime que ce n’est que pour se détendre ≈ il est un cerveau avant tout, il a toujours soif d’apprendre, même aujourd’hui ≈ à défaut de s’occuper de lui-même, il donne tout pour les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : brynlou 02cora 02vittorio
RPs EN ATTENTE : heidi › jack › bryn 02
RPs TERMINÉS : cora 01lydialoucynthiaevent halloween
saul
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : yumi jolie ♡ (ava), hawkgirl (gifs), loonywaltz (userbar)
DC : nope
INSCRIT LE : 01/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress http://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one http://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Lun 27 Nov - 0:33


Finn ne sait pas ce qui l’agace le plus entre le tambourinement régulier contre la porte qui a le don de réveiller cette douleur au sommet de son crâne ou la présence de sa sœur à l’origine de ce vacarme de bon matin – est-ce seulement le matin ? Tout ce qu’il comprend, c’est que l’un ne va pas sans l’autre et que pour faire cesser ce boucan, il n’a d’autres choix que d’accepter – supporter serait le terme approprié – la présence de sa sœur. C’est à contrecœur qu'il lui ouvre la porte, et le visage fermé qu’il lui offre en l’apercevant a pour but de dissuader toute tentative d’interprétation erronée de la situation susceptible de faire les affaires de Cora. Qu’il n’y ait aucune méprise, s’il a ouvert la porte ce n’est pas par plaisir ni par envie, seulement par nécessité de retrouver un certain calme et de permettre à ses voisins d’en faire de même, tout en gardant en tête que lui accorder du temps aujourd’hui signifie ne plus avoir à lui en accorder durant les prochaines semaines. Certes, elle a piqué sa curiosité, mais s’il y a un seul « avantage » (même si la principale concernée n’a probablement pas la même vision des choses et que lui-même n’est pas forcément de cet avis-là) à la célébrité de Cora, c’est que toute sa vie se retrouve documentée sur internet et que s’il refuse d’écouter ce qu’elle a dire, il trouvera toujours un moyen d’être mis au courant (le plus souvent par un intermédiaire, lui n’ayant pas réellement le besoin de s’intéresser à la vie de Cora au-delà de ce qu’elle veut bien lui transmettre). Toutefois, ce n’est pas parce qu’il a daigné la recevoir pendant quelques instants – du moins, c’est ce qu’il espère à ce moment-là sans se douter que la rencontre risque de s’éterniser au-delà des quelques minutes d’attention qu’il est capable de lui offrir – qu’il compte pour autant se montrer chaleureux et encore moins bienveillant, à entendre les réflexions qu’il ne se gêne plus de lui offrir en guise de politesses d’usage. Après s’être concentré sur les besoins de Wernicke – ô combien plus important que sa jumelle à cet instant précis – il daigne accorder un regard à la rouquine, et, encore mieux, son attention.

Les paroles de Cora s’ensuivent d’un silence pesant. Pourtant habituel lors de leurs échanges, il est cette fois-ci incomparable à tous les précédents. Et, dans la pièce, résonne finalement le rire – fin, pas de ceux qui ressemblent à un éclat – de Finn. Mais il ne s’agit pas d’une réaction moqueuse à ce qu’il croyait être une blague il y a encore quelques secondes, c’est un rire discret, nerveux, qui exprime son ressenti mieux qu’il est actuellement capable de le faire. Cora reprend la parole et il parvient finalement à rester silencieux, presque interdit, faisant preuve d’une écoute aussi attentive que la situation le lui permet, mais surtout aussi sincère qu’elle ne l’a pas été depuis longtemps auprès de Cora. Sa seule réaction consiste à laisser échapper un soupir à l’entente du prénom Danielle, tandis qu’il se complaît un peu plus dans le silence lorsque Cora s’arrête de parler. C’est trop d’informations en si peu de mots, alors même que des dizaines de questions s’immiscent dans l’esprit de Finnley. Une part de lui croit encore à une mauvaise blague, mais s’il peut rapprocher une liste infinie de choses à sa sœur, il peut difficilement ajouter sa capacité à jouer des tours aussi cruels à son entourage – même éloigné. Ainsi, c’est vrai. Cora a un fils. Et si au fond de lui il a espoir de se montrer soudainement plus conciliant qu’à son habitude envers sa sœur, la situation l’obligeant, il réalise, lorsqu’il veut reprendre la parole, qu’il n’y arrive pas. Il y a toujours cette amertume lorsqu’il doit s’adresser à elle, cette colère incapable d’être éteinte qui s’empare de lui, mais à défaut d’être conciliant, il sait faire preuve de raison. Alors Cora n’aura peut-être pas le droit à un câlin, à un sourire compatissant, à un mot gentil, ni même à une tasse de thé, mais elle bénéficiera d’une conversation avec un Finn qui se veut moins agressif. « D’accord, tu as un fils, et après ? » Il la questionne, sans animosité aucune, simplement parce qu’elle ne peut pas lui lancer une telle nouvelle et s’arrêter à ça. Elle a un fils, et maintenant ? Si elle l’a retrouvé, c’est bien parce qu’elle a une idée derrière la tête, une idée à laquelle il n’est pas certain d’adhérer. Les questions se bousculent dans son esprit, il ne peut pas se contenter d’une telle annonce, il lui en faut plus, non pas pour satisfaire sa curiosité mais bien pour comprendre. « Je veux dire, je… je suis perdu. Qu’est… qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qu’est-ce que tu vas faire ? » Douze ans qu’il est dans l’ignorance, on pourrait penser qu’il peut le rester encore un peu, mais maintenant qu’il est au courant de la situation, il essaie déjà de tracer mentalement les événements qui ont amené à une telle conclusion. Erreur d’adolescente qu’elle souhaite réparer le moment venu ? Désir de vivre comme elle le souhaite contrarié par leur tyran de mère ? Une multitude de scénarios défilent dans son esprit, mais seule Cora peut – si elle le souhaite – l’éclairer sur les faits qui lui sont encore inconnus.  


i've been a dead man walking since the day that i was born.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : la trentaine, nouveau cap dans sa vie. (8/8)
STATUT : célibataire. elle n'a clairement pas le temps pour ça.
MÉTIER : actrice de cinéma qui ne jouera probablement plus jamais. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à spring hill, occupé par dean maguire puisqu'elle passe le plus clair de son temps en floride depuis quelques semaines.

POSTS : 11093 POINTS : 500

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Finn + coramwinny + Soren + Coram#3 + Mia + Bobora #1 + Dean + Milena + Vittorio#2 + Ben#2 + Bryn#2 (12/8 )
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto + Ben + #Matt1 + Priam#2 + Ginny#2 + Ginny#3 + #Bob5 + Milena + Bryn
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) luaneshë (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Mar 5 Déc - 7:09


Le moment d’en parler s’est imposé. Elle met sur pause toute réaction que son corps pourrait avoir. Sa respiration est coupée. Son regard ne change pas, elle le fixe et attend qu’il réagisse à ce qu’elle lui annonce. Elle a tellement retourné le moment dans sa tête en imaginant ce que Finn dirait quand elle lui annoncerait l’existence d’Arthur qu’elle n’est qu’impatience de savoir enfin. Et puis, quelques secondes plus tard, c’est son rire qui retentit. Cora détache son regard pour lever les yeux au ciel en s’disant que c’était cette réaction qu’il avait choisi. Maintenant que ça se passe, elle se rend compte que c’était prévisible qu’il décide d’être cynique et précise la raison de sa venue, qu’elle ne voulait pas qu’il l’apprenne de quelqu’un d’autre, de la presse surtout. C’était déjà bien assez compliqué et difficile d’avoir à faire face au fait qu’elle n’en avait jamais parlé, elle savait déjà les reproches qu’elle allait entendre encore et encore, elle n’allait sûrement pas en ajouter un. Le silence revient, nouvelle attente d’une nouvelle réaction. Elle voit qu’il processe l’annonce alors elle essaie de ne pas se faire si pressante. Ce n’est pas simple parce que maintenant qu’elle a pris la décision de le faire, elle aimerait que ça se fasse aussi vite qu’on arrache un pansement. Elle reste consciente que ça ne serait pas correct de sa part. « D’accord, tu as un fils, et après ? » Elle s’attendait à ce qu’il s’énerve, lui crie dessus et lui demande comment ça a pu arriver, comment a-t-elle pu ne rien dire. Avant qu’il ouvre la bouche, Cora était à deux doigts de prendre une inspiration juste parce qu’elle était prête à se crier hurler dessus. Et finalement, il parait calme. Elle ne parvient pas à cacher la surprise provoquée par sa question. « Je veux dire, je… je suis perdu. Qu’est… qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qu’est-ce que tu vas faire ? » Elle s’attendait à la question. Elle ne s’attendait pas au ton. Elle n’arrive pas à retenir un souffle de soulagement de savoir que c'était comme ça qu’il prenait les choses (c’était pas dit qu’il continuerait avec cet état d’esprit, but still). « Mon dieu ! Je ne pensais pas que tu réagirais comme ça. Je … » Elle est prise au dépourvue. Elle tente de rassembler ses pensées en s’disant que le scénario ne suit pas, qu’elle doit recalculer la façon dont elle avait prévu d’expliquer. « Je vais lancer une procédure pour récupérer mes droits. » Pour résumer. La décision n’avait pas été si facile que ça à prendre. Elle savait qu’elle allait retirer un enfant à ceux qu’il pense être ses parents, mais elle ne voulait pas penser qu’elle n’avait rien fait. Qu’elle s’était laissée faire. C’était compliqué. « Danielle ne voulait pas que ça se sache. » C’est ainsi qu’elle résume ce qu’il s’est passé. Parce qu’il doit savoir, ce que Danielle veut, Danielle obtient. « C’était pour ça, la « pause » dans ma carrière. Elle m’a juste envoyé à l’étranger pour me cacher en attendant que je sois montrable à nouveau. Puis elle … » C’est dur de trouver les bons mots pour illustrer ses actes sans que ça ne soit trop fort. « Elle s’est occupée de faire en sorte que rien ne s’était passé. Elle lui a trouvé des parents et on est juste rentrées. » qu’elle soupire, sans oser lever les yeux vers lui de peur qu’il ne la juge bien trop fort.


    To make a mountain of, your life is just a choice but I never learned enough To listen to the voice that told me Always love? Hate will get you every time Always love Don't wait til the finish line  ◇




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le jumeau délaissé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans et oui, c'est douloureux (huit août)
SURNOM : finn
STATUT : célibataire
MÉTIER : coursier (st-vincent's hospital)
LOGEMENT : appartement #13 à fortitude valley

POSTS : 1172 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d’une famille de trois enfants ≈ si sa sœur bryn est la prunelle de ses yeux, cora est morte pour lui ≈ il aurait rêvé de devenir neuropsychologue, mais a été contraint d’arrêter ses études ≈ il a un chien, wernicke, âgé de douze ans, borgne et amputé d’une patte ≈ il a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, même s’il estime que ce n’est que pour se détendre ≈ il est un cerveau avant tout, il a toujours soif d’apprendre, même aujourd’hui ≈ à défaut de s’occuper de lui-même, il donne tout pour les autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : brynlou 02cora 02vittorio
RPs EN ATTENTE : heidi › jack › bryn 02
RPs TERMINÉS : cora 01lydialoucynthiaevent halloween
saul
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : yumi jolie ♡ (ava), hawkgirl (gifs), loonywaltz (userbar)
DC : nope
INSCRIT LE : 01/01/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress http://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one http://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Ven 15 Déc - 21:29


Un rire. Dans l’immédiat, c’est la seule réaction qu’il est capable de produire. Un rire neutre, sans saveur, automatique, qui traduit mieux que n’importe quels mots son état d’esprit. Dès lors qu’il a compris qu’il ne s’agissait pas d’une plaisanterie de très mauvais goût susceptible de prolonger la brouille des jumeaux d’au moins quelques années (Finn étant suffisamment raisonnable pour avoir conscience que sa sœur n’en serait pas capable), Finn s’est retrouvé, littéralement, absent. Une tétanie physique et un blocage psychique plus tard, ce n’est que ce rire qui retentit, seule réaction qui lui permet de relâcher cette accumulation de tension sans en regretter les conséquences. Pourtant, Finnley n’a pas l’intention de se montrer agressif dans ses propos (contrairement à son habitude), il songe même à la compassion pendant un court instant avant de chasser cette idée de son esprit face à l’échec annoncé de celle-ci. Alors il opte pour un entredeux, une neutralité presque bienveillante. Presque. Car les premiers mots qui franchissent ses lèvres sonnent comme un désintérêt évident pour la situation, bien qu’ils ne soient pas représentatifs de son ressenti, au point qu’il s’empresse de se reprendre. Il est perdu après une telle annonce, et même si ça le concerne de façon plutôt indirecte en comparaison de Cora (même s’il se découvre oncle), ça suffit pour que ça l’atteigne directement. D’autant plus que même avec les idées claires il n’arriverait pas à restituer la situation selon les informations en sa possession. Alors non, il ne comprend pas. « Et tu t’attendais à quoi, exactement ? » demande-t-il un peu plus froid. À ça, probablement, mais il est piqué au vif, lui qui jusqu’ici tentait de faire preuve d’une certaine sympathie se retrouve à hériter du rôle du grand méchant de la situation. Question rhétorique, il n’attend pas de réponse et se contente de froncer les sourcils à la prochaine annonce de Cora. Il expire profondément, partagé entre l’agacement du projet de sa sœur et son envie d’éviter un conflit en vue de la délicatesse de la situation. « Vraiment ? Tu y as bien réfléchi ? Cet enfant, c’est pas un trophée, Cora. » Il soupire, exaspéré. Par elle, par lui, par cette situation. Passant ses mains sur son visage, cherchant ses mots, il recule de quelques pas et marque une distance plus conséquente entre eux, une gifle offerte par Cora pouvant être une réaction (méritée, il le sait) à ce qu’il s’apprête à dire. « Je veux dire, il a douze ans. Tu penses vraiment que tu peux l’enlever à ses parents comme ça ? Que ça sera sans conséquence sur leur vie et surtout sur ce gosse qui a rien demandé ? Et, surtout, est-ce que tu te sens l’âme d’une mère, Cora ? » Il ne veut pas se faire l’avocat du diable, mais il imagine que les rares personnes au courant de la situation ne doivent pas tenir le même discours que lui. Son avocat doit lui parler des détails techniques et légaux de la procédure, ses connaissances doivent se montrer d’un soutien sans failles. Lui, il est plus ancré dans la réalité. « Je dis pas que tu dois pas te lancer là-dedans, Cora, c’est presque un signe de soutien, je veux juste savoir si tu y as bien réfléchi. Si la finalité c’est que cet enfant… ton fils, ça lui semble encore si irréel, te rejette, et ça sera le cas crois-moi, pendant des mois, voire des années, est-ce que tu pourras le supporter ? » Probablement que non, comme tout parent normalement constitué. « Je veux pas passer pour un monstre sans-cœur, j’essaie juste de voir la réalité en face. Débarquer comme ça avec une procédure pour récupérer tes droits, c’est assez violent. Je… enfin, j’imagine que tu as un avocat ? Il t’a pas parlé d’une autre … ‘’approche’’ ? » Il n’y connaît rien en procédure judiciaire, Finn, lui dans l’immédiat tout ce qui l’intéresse c’est de préserver ce gosse, et surtout sa santé mentale, parce qu’à douze ans il est parfaitement conscient de ce qui se passe autour de lui, et il s’apprête à traverser une épreuve d’une grande violence. Ce sera pas juste un gros chamboulement, ce sera plus puissant, plus dur, d’être séparé de ses parents après douze ans et refilé aux bons soins d’une inconnue qui en fera probablement trop et sera étouffante, il en sait quelque chose. « C’est contre elle qu’il faudrait lancer une procédure judiciaire. » Il soupire à l’entente du prénom de sa génitrice. Elle mériterait d’être enfermée une bonne fois pour toute, et ce n’est pas seulement une métaphore, tant pis s’il passe pour un fils indigne, il l’est déjà probablement aux yeux de l’entourage de Danielle. Et Cora termine de s’expliquer, Finn affiche enfin un sourire, qui sonne faux, qui traduit un agacement et une nervosité toujours présente. « Définitivement, si tu veux pas lui coller un procès aux fesses, je m’en charge personnellement. » Il est sérieux, dans le fond. C’est elle qui mérite d’être traduite en justice, pour avoir fait ce qu’elle a fait à Cora. Elle avait peut-être dix-huit ans, elle était peut-être adulte et normalement libre de ses choix, Finn sait pertinemment qu’on ne négocie pas avec Danielle, on n’ose même pas avoir une opinion avec Danielle. À ce stade, ce n’est pas un simple désintérêt qu’il ressent pour la matriarche, c’est de la haine, tout simplement. Observant Cora les yeux baissés, il ouvre la bouche pour dire quelque chose, avant de se rétracter. Elle n’aurait pas dû venir, elle n’aurait pas dû lui dire. Elle n’aurait pas dû rendre la situation encore plus complexe qu’elle ne l’est déjà. « Cora, je... » Nouvelle pause. Il ne sait pas comment réagir. Il s’avance de quelques pas, sa sœur se veut toujours fuyante. « Je suis désolé. » Et sans crier gare, il réduit à néant la distance qui les sépare pour entourer sa sœur de ses bras, dans un geste peu assuré et peu assumé. Parce qu’après toutes ces années, ils se sont finalement trouvés un point commun : la souffrance causée par leur mère.


i've been a dead man walking since the day that i was born.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
la petite sirène
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : la trentaine, nouveau cap dans sa vie. (8/8)
STATUT : célibataire. elle n'a clairement pas le temps pour ça.
MÉTIER : actrice de cinéma qui ne jouera probablement plus jamais. ancienne enfant star. elle est également fondatrice d'un refuge pour animaux abandonnés
LOGEMENT : #438 loft à spring hill, occupé par dean maguire puisqu'elle passe le plus clair de son temps en floride depuis quelques semaines.

POSTS : 11093 POINTS : 500

PETIT PLUS : elle a eu un enfant à dix huit ans. il lui a été retiré à la naissance par sa mère pour le mettre à l'adoption. ça la hante, bien qu'elle soit passée maitresse dans l'art de ne pas en parler même si depuis quelques semaines, l'envie de partir à sa recherche se fait de plus en plus forte.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

It hurts, you'va made a pretty deep cut. Now, we have to find an other way to love each other.


It might be. May be. It's possible. Somewhere. Sometime. Probably. We may be more than just friends.


You're the most important part of me. My twin, my blood. Despite everything. We were born together, we will die together.


So sweet, so innocent. my lovely baby sister, you will unite us.

Ginny#1 + Finn + coramwinny + Soren + Coram#3 + Mia + Bobora #1 + Dean + Milena + Vittorio#2 + Ben#2 + Bryn#2 (12/8 )
RPs TERMINÉS : Bob#1 ; Kaleb ; Adriel ; Naia ; Heidi#4 ; Eireen#2 ; Heidi#1 ; Heidi#2 ; Enzo#2 ; OrangeTeam ; Valentin#1 ; Heidi#3 ; Charlie#1 ; Elena ; Célia#1 ; Eireen#1 ; Lawrence ; Ezra#1 ; Enzo ; James ; Bobo#2 ; Eireen#3 ; Enzo#3 ; Charlie#2 ; Ezra#2 ; Valentin#3 ; Bobo#3 ; Priam#1 ; celia#2 ; Priam (fb2) + Finn (fb1) + Bob#4 + Vitto + Ben + #Matt1 + Priam#2 + Ginny#2 + Ginny#3 + #Bob5 + Milena + Bryn
PSEUDO : SALOPERIE
AVATAR : roden.
CRÉDITS : (avatar) luaneshë (UB) loonywaltz (signa) endlesslove
DC : lenoulove, tadamour & clarabelle
INSCRIT LE : 11/01/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6585-she-dreamed-of-paradise-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t11881-cow-girl-in-the-sand-cora http://www.30yearsstillyoung.com/t6657-cora-coverdale http://www.30yearsstillyoung.com/t7002-cora-coverdale#249272

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   Mar 19 Déc - 15:57


Non, elle n’imaginait pas que les choses se passeraient ainsi. Lorsqu’il s’agit de Finn, elle imagine toujours le pire et ce qu’elle avait en tête, c’est qu’il entrerait dans une colère noire dès qu’elle aurait prononcé ses premiers mots en lui lançant les premiers reproches qu’il aurait trouvé en écoutant ses explications, elle avait imaginé que comme toujours, il n’irait pas de main morte avec elle et ébranlerait la tour de courage qu’elle s’était construire avant de venir ici en un seul mot ne laissant à la fin de leur conversation qu’une Cora émotionnellement détruite sur le pas de sa porte. Et ce scénario était correct pour elle, légitime et à la fin, elle aurait toujours le réconfort de se dire qu’il sait et qu’elle n’a plus à se sentir coupable de lui cacher ce gros secret, désormais, ce serait terminé. Seulement, Finn a décidé d’être surprenant ce soir et ce n’est pas tant pour lui déplaire que pour une fois, ils discutent entre adulte. « Et tu t’attendais à quoi, exactement ? » Son ton change. Elle ne répond pas. Il sait à quoi elle s’attendait, mais qu’elle le lui dise, ce serait juste lui donner une bonne raison de réagir comme elle avait peur qu’elle le ferait. Cora est encore plus prudente que d’habitude dans cette conversation. Si elle pouvait en sortir sans avec le moral plus bas que terre, ça l’arrangerait.  Elle ne répond pas à sa question et se contente de poursuivre ses explications, ses plans, ce qu’il s’est passé, sans entrer dans trop de détails pour ne pas le submerger d’information. De toute façon, à ce stade, c’est conversation est plus là pour qu’il sache plutôt que pour qu’il réfléchisse avec elle. Ce qui étrangement, il semble faire. « Vraiment ? Tu y as bien réfléchi ? Cet enfant, c’est pas un trophée, Cora. » Elle soupire. Il pense vraiment qu’elle fait un caprice ? Que tout ce qui lui importe, c’est juste de gagner une bataille. Le cœur de Cora pince à ce moment, elle se raisonne en pensant que Finn n’aurait pas pu penser autrement qu’en la voyant de la sorte de toute. « Je veux dire, il a douze ans. Tu penses vraiment que tu peux l’enlever à ses parents comme ça ? Que ça sera sans conséquence sur leur vie et surtout sur ce gosse qui a rien demandé ? Et, surtout, est-ce que tu te sens l’âme d’une mère, Cora ? » Tout le monde lui posait cette question-là, si elle n’avait juste pas peur de foutre en l’air son enfant en l’arrachant à sa famille. Elle était lasse de répondre toujours le même discours. On pensait facilement à l’évidence, qu’elle allait briser une famille mais pourquoi personne ne pensait au préjudice qu’on lui avait fait à elle ? Parce qu’elle était parvenue à ne pas montrer la détresse dans laquelle la situation l’avait mise ne voulait pas dire qu’elle serait celle qui en souffrirait le moins. . « Je dis pas que tu dois pas te lancer là-dedans, Cora, je veux juste savoir si tu y as bien réfléchi. Si la finalité c’est que cet enfant… ton fils te rejette, et ça sera le cas crois-moi, pendant des mois, voire des années, est-ce que tu pourras le supporter ? » Ce serait malvenu de répondre que le rejet, ça fait des années qu’elle le vit avec Bryn et lui et qu’elle a eu le temps de se forger une carapace. Mais elle y avait pensé et pour elle, c’était le prix à payer pour ce qu’elle s’apprêtait à faire. Elle n’était pas sûre de le supporter, mais elle ne supportait déjà plus la situation actuelle depuis qu’elle savait où son fils était, alors que lui reste t-il comme choix ? « Je veux pas passer pour un monstre sans-cœur, j’essaie juste de voir la réalité en face. Débarquer comme ça avec une procédure pour récupérer tes droits, c’est assez violent. Je… enfin, j’imagine que tu as un avocat ? Il t’a pas parlé d’une autre … ‘’approche’’ ? » Parce que maintenant, il allait lui apporter sur un plateau la solution dorée pour faire de mal à personne. Cora ne sait pas à ce moment-là si elle doit juste se mettre en colère ou s’effondrer devant les propos de son frère. Elle avait pensé à tout ça, des centaines de fois, et aucune autre solution n’était apparue parce qu’il n’y en a pas. Elle ne courra pas le risque de se pointer à leur porte pour proposer une solution qui arrange tout le monde, elle ne donnera pas l’occasion à ces gens de disparaître dans la nature sans affronter ce qu’ils ont fait. « C’est contre elle qu’il faudrait lancer une procédure judiciaire. » C’est sur Danielle que Finn recentre son attention, ce qui au final n’étonne pas Cora. Il voit probablement plus ce qui l’arrange lui que ce qui la sert elle. « Définitivement, si tu veux pas lui coller un procès aux fesses, je m’en charge personnellement. » qu’il ajoute, à ce moment là, elle ne sait pas si ce qu’il voit c’est l’opportunité de réaliser son plus grand rêve (aka mettre sous verrou la matriarche coverdale) ou si c’est sa façon à lui, maladroite et dissimulée de se tenir à ses côtés. Cora ne répond plus rien. Elle n’a pas choisi de s’énerver, parce que face à Finn, elle ne fait pas le poids et que de toute, il a raison, elle s’apprête à faire quelque chose de terrible et pourtant nécessaire. « Cora, je... » qu’il commence à bredouiller, elle a un geste de rejet, elle ne veut pas en entendre plus  de sa part, il est resté calme et censé mais ça ne rend pas ses propos moins douloureux. C’est égoïste mais elle n’arrête de se demander pourquoi personne ne se met à sa place, pourquoi personne n’essaie de s’imaginer ce que c’est que de tenir le coup si longtemps sans savoir où est son enfant, ce qui est arrivé. Pourquoi personne ne comprend que si elle ne le fait pas, elle va simplement finir par flancher parce que ce qu’on lui demande, de ne pas remuer toute cette vilaine histoire, n’est simplement plus dans ses cordes. « Je suis désolé. » Peut-être qu’il comprend après tout. Elle ne dit rien, elle a une boule dans la gorge qui l’empêche de faire sortir tout ce qu’elle aimerait répondre à finn, c’est juste devenu vraiment difficile de parler, de poser des mots sur tout ce qu’elle ressent et de répéter une fois encore ses intentions, qu’elle sait mauvaises et pourtant si nécessaire. Ce sont les bras de Finn qui la retrouvent avant qu’elle n’ait le temps de faire un pas un arrière, partagée entre le fait qu’elle est présentement trop bouleversée pour être touchée et le fait que ce soit la première fois en vingt ans qu’il fait un pas vers elle, qu’il a un geste. De ne savoir comment réagir, elle éclate simplement en sanglot avant de répondre, avec difficulté, expulsant les mots sans être sûre de pouvoir les articuler. « Y’a pas de manière facile et douce pour faire les choses Finn ! » Que non, y’a pas d’approche facile que son avocate ne lui a pas transmis, il n’y a pas de recette miracle qui lui permettrait d’effacer tout et faire en sorte que personne ne soit lésée de cette histoire. Rien de tout ça. Juste le silence et l’action. Sauf qu’elle sait que si elle ne fait rien, elle se perd elle-même, pourquoi personne ne comprend qu’il est naturel qu’elle veuille récupérer son enfant. « Je peux pas rester là à rien faire. Je ne peux pas me contenter de mettre Danielle derrière les barreaux, pas maintenant que je sais où il est c’est juste pas envisageable. » Elle insiste sur le mot. C’est hors de tout projet. Ce qu’elle veut, c’est que les choses soient comme elles auraient du être : elle et son fils. « De savoir où il est change tout. Je veux ce qu’on m’a pris. Je ne peux pas revenir à vivre avec ça sans rien dire, c’est une voie sans issue. Je n’en ai pas la force de supporter tout ça à nouveau. Je … Je veux mettre fin à cette histoire. » D’une façon ou une autre, qu’elle s’empêche de dire.


    To make a mountain of, your life is just a choice but I never learned enough To listen to the voice that told me Always love? Hate will get you every time Always love Don't wait til the finish line  ◇




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: again & again (finnley)   


Revenir en haut Aller en bas
 

again & again (finnley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-