AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 le vent nous portera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'électron libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans.
SURNOM : ed.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : auteure et artiste peintre.
LOGEMENT : une grande maison en pleine nature #8 logan city.

POSTS : 1060 POINTS : 340

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : elle est vegan ○ elle fume un peu trop de cigarettes ○ elle est de nature discrète et cultive le goût des choses simples ○ elle ne fréquente que des femmes mais ses relations ne durent jamais longtemps ○ elle est sujette à des dépressions régulières qu'elle assume pleinement mais dont elle parle peu ○ elle peut sembler un peu perchée mais elle n'est pas méchante ○ elle est auteure et artiste peintre mais elle pratique aussi le dessin et la photographie ○ elle ne sort jamais sans son carnet de croquis et ses crayons ○ elle dessine les visages d'inconnus qu'elle rencontre au hasard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :
none.

RPs TERMINÉS :
none.

PSEUDO : ren ☾
AVATAR : eva green
CRÉDITS : tumblr (image & gifs) ○ astra (signature) ○ loonywaltz (userbar)
DC : nope
INSCRIT LE : 08/08/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16359-eda-maneflod#627008 http://www.30yearsstillyoung.com/t16389-eda-maneflod http://www.30yearsstillyoung.com/t16391-eda-maneflod http://www.30yearsstillyoung.com/t17258-eda-maneflod

MessageSujet: le vent nous portera   Lun 11 Sep - 20:12





Eda travaille d’arrache pied depuis des heures à son atelier. Quand elle lâche enfin ses pinceaux, elle prend la route en direction du centre ville. Elle s’assoie à la terrasse de son café favoris et commande un thé brûlant qu’elle avale aussitôt. Elle reste là un moment, à griffonner dans son carnet de croquis, la cigarette au bout des lèvres. Un peu plus tard, elle déambule dans les rues et s’arrête devant la galerie d’art. Voyant qu’elle a un peu de temps devant elle, elle passe le pas de la porte et s’égare une nouvelle fois dans les salles et les couloirs de cet endroit merveilleux. Elle peut passer des heures à observer les multitudes de peintures et de photographies qui y sont exposées. Elle y rencontre régulièrement de jeunes artistes ou des amoureux d’art en tout genre. Elle découvre des talents jusqu’alors inconnus et s’imprègne de l’atmosphère des lieux. En sortant de la galerie, elle attrape son portable et regarde l’heure. Heureuse de voir qu’elle ne s’est pas mise en retard, elle allume une cigarette et entame une marche en direction du 112. Elle a rendez-vous avec Auden, « le (presque) dandy » comme elle aime à l’appeler. La première fois qu’elle entend parler de lui, c’est par le biais des médias. Elle découvre, à travers l’écran, un jeune homme charmant, du moins en apparence. Il est à moitié affalé sur un fauteuil et répond aux questions habituelles des journalistes. Il semble un peu trop sûr de lui. Elle entame des recherches sur la toile pour en apprendre davantage à son sujet. Elle découvre que les médias ne sont pas tendres envers lui, ce qui la pousse à approfondir ses recherches. Quand elle tombe sur quelques-uns de ses tableaux, elle est immédiatement séduite. Elle le rencontre pour la première fois, tout à fait par hasard, lors d’une exposition en ville.

DÉBUT DU FLASHBACK

Un vendredi soir à la galerie d’art de Brisbane. C’est le vernissage d’une exposition très attendue. Eda est vêtue d’une longue et belle robe noire qui laisse deviner ses formes. Un verre de champagne à la main, elle se balade de salle en salle et s’arrête régulièrement pour échanger quelques mots avec des amis proches et des artistes qu’elle a préalablement rencontrés. Tout à coup, elle l’aperçoit et se dirige naturellement vers lui. « Monsieur Wells » lance-t-elle d’un ton enjoué avant de poursuivre « Eda Måneflod. » Elle tend la main pour serrer la sienne. « J’ai découvert votre travail il y a peu de temps. Vos tableaux sont remarquables. Je suis vraiment ravie de vous rencontrer. » Fidèle à lui-même, Auden arbore un sourire fier et lui répond agréablement. Plutôt charmant pour un mauvais garçon. Eda lui rend son sourire. Elle avale une gorgée de champagne et poursuit leur échange pendant quelques minutes.

FIN DU FLASHBACK

La suédoise se fiche de ce que rapportent les médias à son sujet et de sa réputation de goujat. Elle ne se fie pas à ce qu’elle entend mais seulement à ce qu’elle voit. Auden est un être particulièrement sensible et parti de rien. Comme tout le monde, il a ses travers et malgré son charme avéré, il ne fait pas l’unanimité auprès de la gente féminine. Avec Eda, c’est différent. Elle a conscience qu’il se comporte souvent comme un sale môme mais elle voit en lui ce que d’autres sont à mille lieues d’imaginer. Elle prend le temps d’apprendre à le connaitre et s’intéresse davantage à sa personne qu’à son personnage. Tout ce qu’il a, il ne le doit qu’à lui-même et cela le rend honorable à ses yeux. Elle le considère désormais comme un ami et partage des moments agréables avec lui. De son côté, Auden se découvre et fait preuve de tendresse envers elle, ce qui ne la laisse pas indifférente. En bas de l’immeuble, Eda éteint son mégot de cigarette et le glisse dans son cendrier de poche. Elle jette un œil à la fenêtre en surplomb et entre dans le bâtiment. Les deux amis se retrouvent régulièrement chez lui pour boire quelques bières et partager un bon repas, mais ils en viennent toujours à parler boulot, telles deux âmes solitaires vivant pour l’amour de l’art. Ils collaborent ensemble à plusieurs reprises au cours des derniers mois, ce qui ne manque pas de faire parler les bavards. Il s’agit la plupart du temps de projets assez peu importants, mais dans la mesure où tout ce qui se rapporte à Auden fait couler de l’encre, ils ne passent pas inaperçus quand ils dévoilent un projet commun. Ils en jouent quelquefois mais la plupart du temps, ils y prêtent rarement attention. Ils collaborent dans un cadre purement artistique et de manière instinctive. Elle frappe à la porte de son appartement. « Mon cher Auden » lance-t-elle avant de lui adresser un baiser sur la joue. Elle entre dans l’appartement et se dévêt.



••• eda måneflod •••
i call her « a.z » because it all begins and ends with her.






Revenir en haut Aller en bas
 

le vent nous portera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: logements
-