AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 how to make a charity gala interesting - lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril.
LOGEMENT : pine rivers, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 994 POINTS : 450

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● n'est pas vraiment proche de sa famille.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : gauthier#2mariuspriamcoralysanderleonardo

RPs EN ATTENTE : elisabeth#2 ● tommy#2 ● eva#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecy
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : lux aeterna (avatar), sekhmet & tumblr (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: how to make a charity gala interesting - lysander   Dim 17 Sep - 12:08



milena & lysander

L’invitation pour le gala de charité était arrivée au cabinet quelques semaines plus tôt. Tu n’avais pu t’empêcher de sourire en la voyant car c’était un signe, un bon signe. Votre cabinet était petit à petit en train de se faire une place sur le marché de Brisbane et rien ne pouvait te faire plus plaisir. Tu étais bien consciente qu’il te manquait encore quelques employés pour venir combler les postes manquants dans ce dernier mais tu ne désespérais pas de trouver les perles rares de la ville. Heather avait regardé la date avant de t’annoncer que cela tombait pendant ses congés. Tu l’avais assurée que tu serais là pour représenter le cabinet, comme toujours. Et puis tu arriveras certainement à convaincre un de vos collègues de t’accompagner. Tu avais compris très tôt, quand tu étais enfant, que ces soirées étaient indispensables si quelqu’un cherche à faire carrière dans les hautes sphères. Peu importe le métier, il fallait rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Et toi, tu savais que de jolis couples aux allures parfaites et aux portefeuilles bien remplis pouvaient cacher des clients potentiels car de beaux sourires peuvent cacher d’horribles réalités. Alors tu loupais rarement un gala. Enfin, tu en avais loupé plusieurs depuis le mois de juin car tu avais été assez gravement blessée et tu refusais de venir à un gala de charité avec des béquilles. Maintenant que tu étais remise sur pied, c’était l’occasion d’acheter une nouvelle robe et de profiter de nouveau de pouvoir étendre ton réseau en buvant de l’excellent champagne. Le printemps étant de retour à Brisbane, c’était sur un rooftop près de la plage que se déroulait ce gala. Tu n’avais jamais eu l’occasion de te rendre dans ce genre d’endroit à Brisbane mais tu côtoyais les rooftops de New York assez souvent à l’époque. Tu passais donc rapidement chez toi après ta journée au cabinet pour prendre une douche et te mettre sur ton trente et un. Tu avais toujours adoré sortir tes belles robes et ce soir ne faisait pas exception. Tu mettais toujours un point d’honneur à sortir bien apprêtée dans ta vie quotidienne mais là tu allais encore plus loin. Une fois prête, tu appelais un taxi et tu profitais des quelques minutes d’attente pour répondre à quelques sms et emails sur ton portable. Quand le taxi fut arrivé, tu attrapais la petite veste prévue pour l’occasion et ton sac à main contenant la donation pour l’association en question avant de prendre la direction de Bayside. Tu fis rapidement la conversation au chauffeur de taxi qui ne semblait pas avoir besoin d’encouragements pour te raconter le dernier exploit de sa petite fille. Une fois arrivée devant le bâtiment, tu payes le taxi et tu montres ton invitation pour pénétrer à l’intérieur. Une fois sur le rooftop, tu souris en voyant l’océan s’étendre d’un côté et la ville s’étendre de l’autre. C’est assez joli tu dois l’avouer. Pas aussi haut qu’à New-York mais joli. Tu déposes l’enveloppe avec la donation dans l’urne prévue à cet effet avant de te diriger vers les coupes de champagne pour en attraper une. Un verre à la main, tu te sentis moins seule pour observer les personnes autour de toi. Et ton regard tomba sur un homme, un peu à l’écart, dont tu avais fait la connaissance dernièrement par son associé. Tu décides d’aller le saluer et de le sortir de sa solitude en même temps que de te sauver de la tienne. « Monsieur Stark. » Lui dis-tu avec un sourire sur les lèvres. « Nos chemins semblent se croiser régulièrement ces derniers temps. » C’était en général le cas quand on rencontre quelqu’un, on a l’impression de le voir partout après. « Comment allez-vous ? » Lui demandas-tu en plein bluff parce que tu n’avais fait que le croiser en grande majorité, vous ne vous étiez pas réellement adressés la parole. « Votre associé n’a pas eu envie de vous accompagner ? » Ton client aussi mais tu préférais ne pas le nommer ainsi. Les deux semblaient très proches, s’il était là, il serait certainement à ta place.


keep moving forward, stop looking back




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Lys, Batboy, King S. Son pseudo sur la toile est Salem, et son nom de pirate Merlin.
STATUT : maître de la ligue pokémon. ça en dit long.
MÉTIER : vice-président d'une entreprise d'informatique et de technologies, chef de projet et acteur du projet sur les montres holographiques ainsi que des puces traductrices.

POSTS : 52 POINTS : -50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ↪ il n'a que neufs petits doigts de pied.↪ il a une grande soeur de trois ans son aînée, déjà maman, et il est totalement gaga de sa nièce : il la couvre de cadeaux, de bonbons, de paillettes, et l'appelle sa petite princesse. ↪ il a un berger blanc suisse femelle, nommée Loua, très fidèle et adorable. ↪ il est allergique au pollen, et porte des lunettes, même si il déteste ça. ↪ grand fan de la culture pop, geek, d'informatique. Il peut citer par coeur les Monthy Pythons ou les comics de superhéros.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
PSEUDO : zelda
AVATAR : andrew garfield
DC : nope
INSCRIT LE : 15/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16863-cause-i-am-no-superman-robin#650383 http://www.30yearsstillyoung.com/t16867-young-geek-lys#650646 http://www.30yearsstillyoung.com/t16868-lysander-starck http://www.30yearsstillyoung.com/t16869-lysander-starck#650655

MessageSujet: Re: how to make a charity gala interesting - lysander   Dim 17 Sep - 22:12





   
how to make a charity gala interesting


Anton l'avait poussé à venir à ce satané gala. Ils avaient du travail par-dessus la jambe, et Anton s'était simplement pointé avec ce carton m'as-tu-vu. Il l'avait jeté à Lys, le papier avait glissé sur un tapis de vis et de cartes étalées, et le jeune homme avait jeté un regard curieux par-dessous ses lunettes à son ami.

« Oui ? » glissa t-il doucement, non sans que sa main droite continue à travailler sur le tournevis et ne daigne s'arrêter de monter le prototype numéro deux de la montre holographique. « Tu viens avec moi, ce soir. Je ne te l'avais pas dis, mais ce sera une bonne surprise. Je suis souvent le seul à ce genre d'évènements ; voir les deux présidents de SPHINX, ensemble, consolidera la vision des gens sur nous. » Lys grimaça : les galas, de charité ou non, étaient des étalages de richesse et de beauté, d'élégance et d'hypocrisie. La gestion sociale n'étant pas son fort, c'était Anton qui gérait tout cela. Anton le magnifique, celui qui savait tellement bien manier les mots et qui savait charmer d'un regard client ou partenaire. « C'est obligé ? J'ai presque fini le prototype, il faut encore que je règle quelques petits détails sur la précision du- » grogna t-il à voix basse, bougonne, tout en se penchant en arrière dans son siège, tel un éternel adolescent. Mais il connaissait déjà la réponse quand Anton la lui donna, un sourire malicieux aux lèvres, l'interrompant sans vergogne. « Obligatoire. Tu vas t'habiller convenablement - pas de T-shirt geek ! - et je passe te chercher dans une heure. Allez ! » ordonna t-il d'un ton bon enfant, non sans rire. Lys riait beaucoup moins en retournant chez lui, mais il n'avait pas le coeur de dire non à Anton. Il savait qu'il avait raison, et que son ami réussirait sûrement, tout en dorant leur blason avec des dons, à créer des alliances. Ces petits jeux politiques n'avaient aucun intérêt à ses yeux, mais ils étaient essentiels à toute vie d'une entreprise.

Anton vint le chercher jusqu'à l'endroit du gala - la mer scintillait comme des diamants, au point d'éveiller la curiosité de Lys. Il avait beaucoup aimé l'onde salée, étant petit, et la plage avait fait son bonheur fût un temps. L'air avait un goût sur les lèvres, et il eut un sourire niais alors qu'ils entraient au gala. Anton s'occupa de leurs invitations et du don, et ils pénétrèrent dans le vaste lieu. Alors que vous commenciez à converser, vous dirigeant vers le buffet, Anton attrapa un verre et, un sourire d'excuse, salua une connaissance et s'éloigna de Lys, le laissant comme un idiot au milieu d'un vaste espace vide. Dans un grommellement, maudissant son ami, il alla chercher une coupe et alla s'adosser à la rambarde, dos à la mer, observant autour de lui comme un animal traqué, mal à l'aise.

Une voix familière s'échappa d'une silhouette approchant, et il sourit à la demoiselle qu'il reconnu comme l'avocate de Anton. Il se souvenait de son nom de famille. L'informaticien fut vaguement heureux de ne plus être seul - il avait eu peur que l'ennui ne le terrasse bêtement. Il avait même songé à envoyer quelques sms ou mails à sa chère correspondante. Mais il n'en avait pas eu le temps. Il se ferait pardonner et lui raconterai sa soirée.

« Miss Grimes, avouez donc que vous me suivez, cela mettra fin à ce petit jeu, voyons » fit Lys avec un sourire bêta, avant de se souvenir de la remarque de Anton sur son humour qui pouvait froisser les gens ou être incompréhensible. Il se racla la gorge, l'air embarrassé, et reprit : « Je vais bien merci, et vous ? » La mention d'Anton acheva de le faire grimacer d'un air exagéré, comme si il avait avalé un citron. Il mima une moue boudeuse et haussa une épaule finalement, dans un air un peu gamin. « Je suppose que l'image de notre entreprise préfère saluer les convives qui puissent être nos partenaires. Je n'ai jamais été très à l'aise avec tout cela. D'où mon amie, coupe de champagne » gloussa t-il bêtement en montrant sa main tenant la coupe. Il regarda autour de lui, inspirant l'air salé. « Quel gratin. Je fais étonnamment tâche. Pour tout vous avouer, si je dois rester ici, je finirais sûrement fin saoûl. Je suis la tête pensante, j'ai plus l'habitude des intelligences artificielles que des gens en costume. »

Il avait l'impression d'être bête. Il était plus maladroit pour causer que Anton, le bel Anton, aux mots toujours doux et sûrs. « Êtes-vous venue accompagnée, ce soir ? » Pas de fausse idée : il voulait dire par une associée, ou par des collègues. Mais c'est qu'il n'avait pas l'habitude de l'éthique sociale ; maladroit et embarrassé, il ne savait pas vraiment parler de façon aussi socialement acceptable que certains ici. Il n'avait jamais fait partie de la haute, et cela se ressentait - lui et Anton étaient de nouveaux riches, si l'on pouvait dire cela. Pas de sang bleu et noble, ni d'antiques arbres généalogiques comprenant richesses et gloire. Rien que leurs cerveaux et leurs idées, et leurs dix doigts chacun. Il songeas que Anton serait content de voir Miss Grimes - son associé avait apprécié divorcer avec une aussi jolie avocate. Lysander l'aurait trouvé jolie, lui aussi, si il avait eu l'habitude de juger autrui sur le physique.

   
code by bat'phanie



   
DREAM OF TOMORROW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril.
LOGEMENT : pine rivers, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 994 POINTS : 450

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● n'est pas vraiment proche de sa famille.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : gauthier#2mariuspriamcoralysanderleonardo

RPs EN ATTENTE : elisabeth#2 ● tommy#2 ● eva#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecy
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : lux aeterna (avatar), sekhmet & tumblr (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: how to make a charity gala interesting - lysander   Ven 22 Sep - 8:55



milena & lysander

Te rendre à des galas est quelque chose de complètement habituel pour toi. Tu es née dans ce monde de paillettes et de faux semblants. Dès que tu avais été assez grande pour t’y rendre, tes parents n’avaient pas hésité à te parader dans tous les sens. Et puis tu étais la seule qui ne se plaignait jamais et qui semblait apprécier ces évènements donc ils ne s’étaient pas privés. Oui, tu le savais, tu avais été et étais peut-être encore le visage public de cette fratrie. Un parcours professionnel parfait c’était accompagné d’un apprentissage des codes de cette société qui est devenue des clients. Plus aujourd’hui car tu habites à Brisbane mais cela marche de la même manière. Voilà pourquoi il était essentiel que tu te rendes à ce genre d’évènements. Certains de tes nouveaux collègues venaient d’autres milieux que le tiens et trouvaient ces soirées stupides et sans intérêt. Tu essayais donc de leur montrer toutes les possibilités souterraines de ce genre d’événement. Tu avais amené deux collègues avec toi ce soir mais le premier n’était pas encore arrivé et le deuxième était déjà en train de faire du charme à une belle demoiselle. C’est le jeu aussi après tout. Chaque soirée est prétexte à de nouvelles rencontres qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Et comme d’habitude, tu retrouvais dans cet évènement un grand nombre de visages connus qui se faisaient un plaisir de faire comme s’ils ne savaient pas qui tu étais. Avoir besoin d’une avocate en droit de la famille c’est accepter de dire que l’on a des problèmes chez soi, que l’on n’est pas capable de garder sa femme et ses enfants et dans ce milieu, cela ne passe pas toujours très bien. Alors pendant les procédures, c’est mieux de faire comme si de rien n’était. Enfin mieux, c’est ce que tes clients désirent faire en tout cas.

D’ailleurs, en parlant de clients, c’est l’ami d’un de tes clients que tu aperçois seul, un verre à la main. Tu n’avais jamais entendu parler de SPHINX avant que l’un des fondateurs t’appelle pour régler son divorce avec sa femme. Bon, vu le type de services et de produits vendus par cette entreprise, ce n’est pas réellement une surprise que tu n’en aies jamais entendu parler. Mais apparemment d’autres en ont entendu parler autour de toi quand tu as fait ton petit sondage. En faisant la connaissance d’Anton, tu avais été obligée de faire la connaissance de son collaborateur, Lysandeur Stark. Tes collègues faisaient toujours de petites blagues sur ce nom par rapport à Game of Thrones mais tu te contentes de lever les yeux au ciel. Avec ta jambe en convalescence cet été, tu avais eu le temps de te mettre à jour de pas mal de séries que tu repoussais depuis un moment. Tu décidais donc d’aller retrouver le jeune homme pour lui tenir compagnie. « Miss Grimes, avouez donc que vous me suivez, cela mettra fin à ce petit jeu, voyons. Je vais bien merci, et vous ? » Tu ne pus t’empêcher de laisser un sourire se dessiner sur ton visage. Si seulement tu le suivais … Cela ferait un petit peu stalker d’ailleurs mais ce n’était pas le cas. Le gratin de Brisbane étant moins étendu que celui de New-York, tout le monde retombait vite sur des têtes connues. « Je vais bien aussi. Avec une coupe de champagne et une si belle vue je ne peux pas vraiment me plaindre. » Dis-tu en regardant la vue en face de toi. Tu ne peux nier que l’homme à tes côtés a son charme lui aussi mais tu préfères laisser la phrase remplie d’ambiguïté que de préciser de quelle vue tu parles. « Je suppose que l'image de notre entreprise préfère saluer les convives qui puissent être nos partenaires. Je n'ai jamais été très à l'aise avec tout cela. D'où mon amie, coupe de champagne. Quel gratin. Je fais étonnamment tâche. Pour tout vous avouer, si je dois rester ici, je finirais sûrement fin saoûl. Je suis la tête pensante, j'ai plus l'habitude des intelligences artificielles que des gens en costume. » Ca tu n’avais aucun mal à l’imaginer. Quand tu avais rencontré Anton, il t’était apparu comme le parfait homme d‘affaires. Quand tu avais rencontré son collaborateur, c’était une autre histoire. Mais au moins ils faisaient un bon duo, ils se complétaient. Toi tu as appris à évoluer dans ce genre de public depuis très longtemps, en faisant une habitude mais ce n’est pas naturel pour tout le monde. « Il faut bien que quelqu’un se dévoue pour aider le business à se développer. » Lui dis-tu en apercevant finalement ton client en train de discuter avec quelques personnes un peu plus loin. C’était toi qui te dévouais beaucoup pour le cabinet en ce moment car Heather était occupée. « Il faut savoir reconnecter avec le réel de temps en temps. Avec un costume et une coupe de champagne, vous vous intégrez très bien. » Lui dis-tu avec un petit sourire taquin sur les lèvres. Le peu de fois où tu l’avais croisé, il était plus habillé en jean et en t-shirt qu’en costume. « Et si vous voulez un conseil, je vous déconseille de finir saoul, ici tout le monde se juge et s’observe. Si vous cherchez des partenaires, c’est mieux de ne pas passer pour un alcoolique. » Oui, l’image était tout ce qui comptait dans ces soirées. Et la manière de la façonner dépendait uniquement de toi. « Êtes-vous venue accompagnée, ce soir ? » Cette question pouvait être à double sens seulement, vu le ton peu dragueur de ton interlocuteur, tu te doutais bien qu’il ne cherchait pas à savoir si tu étais venue accompagnée d’un homme ou de ton petit ami. Tu ne pouvais t’empêcher de sourire en comprenant parfaitement pourquoi  ton interlocuteur n’était pas à l’aise dans ces soirées. « J’ai un collègue qui doit encore arrivé et le deuxième se trouve là-bas en charmante compagnie. » Dis-tu en montrant ton collègue qui faisait du rentre dedans peu déguisé à la jeune femme en face de lui.


keep moving forward, stop looking back




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Lys, Batboy, King S. Son pseudo sur la toile est Salem, et son nom de pirate Merlin.
STATUT : maître de la ligue pokémon. ça en dit long.
MÉTIER : vice-président d'une entreprise d'informatique et de technologies, chef de projet et acteur du projet sur les montres holographiques ainsi que des puces traductrices.

POSTS : 52 POINTS : -50

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ↪ il n'a que neufs petits doigts de pied.↪ il a une grande soeur de trois ans son aînée, déjà maman, et il est totalement gaga de sa nièce : il la couvre de cadeaux, de bonbons, de paillettes, et l'appelle sa petite princesse. ↪ il a un berger blanc suisse femelle, nommée Loua, très fidèle et adorable. ↪ il est allergique au pollen, et porte des lunettes, même si il déteste ça. ↪ grand fan de la culture pop, geek, d'informatique. Il peut citer par coeur les Monthy Pythons ou les comics de superhéros.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
PSEUDO : zelda
AVATAR : andrew garfield
DC : nope
INSCRIT LE : 15/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16863-cause-i-am-no-superman-robin#650383 http://www.30yearsstillyoung.com/t16867-young-geek-lys#650646 http://www.30yearsstillyoung.com/t16868-lysander-starck http://www.30yearsstillyoung.com/t16869-lysander-starck#650655

MessageSujet: Re: how to make a charity gala interesting - lysander   Lun 25 Sep - 16:37





   
how to make a charity gala interesting


L'endroit aurait pu être agréable si il n'était pas peuplé de riches investisseurs et autres requins de cet acabit. Ca ne le met pas en confiance, le Lysander, tout habitué qu'il est à rester entre geeks. Au moins, l'informaticien ne sera pas seul, ce soir : une charmante compagnie que voilà, bien qu'il regrette de ne pas partager un moment simple avec Anton. Un regard jeté vers le blond, mitigé entre amusement et exaspération, et le voilà plongé dans les affres d'une discussion civilisée. Il ne comprend pas le possible sous-entendu, bien loin des phrasés camouflant des intentions. La seule vue, à son avis, est celle de la ville et du bateau. Il hoche donc la tête, distraitement.

Il ne peut pas s'empêcher de parler boulot, comme d'autres respirent à grands coups. Il grimace un sourire d'excuse, parce que la pauvre Miss Grimes n'a rien demandé et la voilà croulant sous ses mots. Mais elle ne le prend pas mal. Elle est agréable, Miss Grimes. Il remet le prénom sur le visage : Milena, voilà. « Un costume qui me gratte au cou, et une coupe de champagne qui, comme vous me le conseillez, sera l'une des seules » qu'il soupire avant de hausser les épaules, fatalement. Elle a raison : il peut pas finir fin saoul, sinon ça ferait mauvais genre. L'image que travaille Anton serait brisée, fêlée, ébréchée, comme cette coupe qu'il tient si il la laissait tomber. Il se contentera de quelques bulles, alors, au goût de trop peu.

Il songe doucement à la masse de travail, et décide mentalement de repousser le boulot qu'il a laissé. Il n'est finalement pas seul, et autant profiter de la compagnie féminine. Il suit le doigt en hochant la tête, avec un sourire amusé. « Je vois que votre collègue s'amuse déjà. Je suppose qu'Anton, à présent presque libre, finira dans de bonnes conditions, similaires à celles-là. » Lysander jette un coup d'oeil à Milena puis lui fait un clin d'oeil. Il espère qu'elle ne se sente pas trop rejetée par son collègue. Peut-être la laissera t-il quand son autre collègue arrivera, il ne voudrait pas être de trop. « Vous devez en voir passer, des familles dysfonctionnelles, avec leurs problèmes ... Je me suis toujours demandé comment on arrivait à garder un côté humain, avec ça. »

Curiosité toute simple. On remplace vos coupes vides, et Lysander attrape un plateau entier de toasts, avec un large sourire charmeur à la serveuse. Le plateau de victuailles est loin de ce qu'il avait en tête pour caler son estomac, mais victoire tout de même ; il le pose entre eux, avec un air de gamin qui vient de piquer le pot de bonbons. « Et vous- » Il allait interroger la demoiselle, mais Anton intervient, blond et charmeur, sourire digne d'un Ken. « Miss Grimes ! Quel bonheur de vous voir ! Je vois que Lysander vous a reconnue. Comment allez-vous ? Heureux de vous revoir dans d'autres circonstances que mon divorce » qu'il fait, toujours de ce ton mielleux et doux. « C'est pas genre interdit pas la loi, ça, de flirter avec son avocate ? » qu'il glousse, le nez dans sa coupe, l'air de rien, non sans recevoir un regard noir d'Anton.

Lysander hausse une épaule, l'air de rien - c'est qu'Anton ne veut pas rester seul. Et il est certain, le petit geek, qu'une fois divorcé et libre, ça sera la fête du slip. « Je me demandais : vous aimez tout ce qui est nouvelle technologie, ce genre de trucs ? On cherche des gens pour tester un nouveau prototype. Si ça vous fait envie, je vous donnerai des pass » qu'il glisse quand Anton va saluer d'autres personnes. Toujours un peu mal à l'aise, mais tellement moins grâce à Milena Grimes. Finalement, il en est à souhaiter que le collègue soit retardé, égoïstement. Au moins quelqu'un qui s'intéresse un minimum à sa présence.

   
code by bat'phanie



   
DREAM OF TOMORROW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril.
LOGEMENT : pine rivers, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 994 POINTS : 450

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● n'est pas vraiment proche de sa famille.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : gauthier#2mariuspriamcoralysanderleonardo

RPs EN ATTENTE : elisabeth#2 ● tommy#2 ● eva#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecy
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : lux aeterna (avatar), sekhmet & tumblr (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: how to make a charity gala interesting - lysander   Sam 30 Sep - 10:16


milena & lysander

Dans ces galas de charité, l’alcool ne manquait jamais, tout comme la nourriture. Mais c’était un piège dans lequel il fallait éviter de tomber. Tu avais vu de nouveaux arrivants boire pour se détendre, pour essayer d’être naturel mais il n’y a rien de pire qu’une mauvaise première impression et quelqu’un de saoul ne fait pas bonne impression dans ce milieu. Comme tout le monde, tu avais eu tes soirées complètement saoule mais mieux valait les garder pour des endroits un peu plus privés où chaque regard ne vous juge pas. Voilà pourquoi, malgré l’anxiété de Lysander Stark, tu lui conseillais de s’en tenir à une coupe de champagne s’il ne tenait pas l’alcool, un peu plus s’il le supportait mais il ne fallait pas en abuser. Tout comme toi, s’il était là c’est qu’il devait chercher des investisseurs. Toi c’était plutôt des clients. Se montrer, faire savoir qu’on existe, glisser le nom de certains gros clients et cela suffisait si les personnes avaient besoin d’un avocat. « Un costume qui me gratte au cou, et une coupe de champagne qui, comme vous me le conseillez, sera l'une des seules. » Tu laisses échapper un petit sourire à la remarque de ton interlocuteur. Tu ne l’avais jamais vu en costume quand tu l’avais croisé. Il devait préférer des habits plus lâches et confortables. Pour toi les robes de soirées était ton petit péché mignon donc en enfiler une était toujours un plaisir. « C’est une habitude à prendre. On ne peut pas aller partout en jeans et t-shirts à logo. » Lui dis-tu pour le taquiner. C’était habillé comme cela que tu l’avais toujours vu avant ce soir. Lysander était le geek par excellence et te rappelait tes années universitaires où tu en avais croisé en nombre sur le campus. A l’époque, appartement à une sororité, tu t’amusais à les draguer bien trop fière de voir le rouge leur monter aux joues. « Je vois que votre collègue s'amuse déjà. Je suppose qu'Anton, à présent presque libre, finira dans de bonnes conditions, similaires à celles-là. » En effet, ton collègue n’avait pas perdu de temps. Mais tu aurais dû t’y attendre car ce dernier n’avait pas réellement envie de se poser dans sa vie privée et préférait courir après les belles jambes. Tu lui avais simplement demandé d’éviter celles du cabinet pour ne créer aucune tension mais cela ne semblait pas l’avoir contrarié. Tu ne t’étais pas attendue à ce qu’il te tienne compagnie de toute façon donc cela ne te dérangeait pas. « Je ne connais pas assez votre ami pour me prononcer là-dessus. Et vous ? Cela ne vous intéresse pas de flirter avec de belles femmes ? » Demandas-tu à l’homme à tes côtés un sourire taquin sur les lèvres. Il n’avait pas d’alliance au doigt alors pourquoi ne cherchait-il pas à en profiter lui aussi ? « Vous devez en voir passer, des familles dysfonctionnelles, avec leurs problèmes ... Je me suis toujours demandé comment on arrivait à garder un côté humain, avec ça. » C’était une bonne question, une question que beaucoup se posaient. Tu ne savais pas réellement comment tu faisais. Tu arrivais à bien distinguer vie privée et vie professionnelle. Tu voyais de tout, tous les jours et des fois cela te désespérait vraiment. Tu ne peux t’empêcher de penser au fait que tu es seule, encore aujourd’hui. Peut-être que ton choix de spécialité joue inconsciemment contre toi … « Il n’y a pas vraiment de secrets ou de recette miracle. Chacun gère comme il peut. Je suis consciente que ce que je vois n’est qu’une petite partie de la population, certains ont des familles heureuses et tout le monde ne divorce pas. Je garde espoir même si ma vie personnelle est loin de me donner raison. » Maintenant que tu y penses, tu n’as jamais réellement vécu de très belles histoires d’amour. La plus belle sera celle que tu as vécu à Berkeley il y a des années mais quand tu es entrée à l’école de droit d’Harvard et que lui est resté sur la côte ouest, il a fallu lui dire au revoir. Votre conversation fut brusquement interrompue par l’arrivée d’Anton qui venait certainement veiller à ce que son ami ne soit pas seul. « Miss Grimes ! Quel bonheur de vous voir ! Je vois que Lysander vous a reconnue. Comment allez-vous ? Heureux de vous revoir dans d'autres circonstances que mon divorce » Anton c’est un charmeur, tu l’as compris la première fois que tu l’as rencontré. Et il est très fort. Mais tu ne te laisses que moyennement impressionner, tu en as déjà vu d’autres. « C'est pas genre interdit pas la loi, ça, de flirter avec son avocate ? » C’est amusée que tu vois l’échange de regards entre les deux hommes. C’est certain, ces deux là forment une paire hors pair. « Vous êtes l’un des rares à aimer voir votre avocate en dehors de nos rendez-vous professionnels. Je vais très bien et vous ? » Lui demandas-tu simplement. « Je tenais compagnie à votre associé que je trouvais bien seul alors que vous alliez charmer les belles demoiselles de la salle. » Lui dis-tu un petit sourire en coin sur les lèvres. Anton était peut-être ton client mais tu ne le jugeais pas, c’était une constatation. Il pouvait bien faire ce qu’il voulait de sa vie du moment qu’il te payait et que vous gagniez. Mais Anton en papillon incapable de se poser ne tarda pas à vous quitter de nouveaux. « Je me demandais : vous aimez tout ce qui est nouvelle technologie, ce genre de trucs ? On cherche des gens pour tester un nouveau prototype. Si ça vous fait envie, je vous donnerai des pass » Les nouvelles technologies n’étaient pas ton centre d’intérêt principal mais après tout pourquoi pas ? Tu savais les utiliser. « Si vous ne cherchez pas des experts, pourquoi pas ? Quelle est cette nouvelle technologie si ce n’est pas indiscret ? » Peut-être que ça l’était, tu n’en savais rien.


keep moving forward, stop looking back




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: how to make a charity gala interesting - lysander   


Revenir en haut Aller en bas
 

how to make a charity gala interesting - lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside
-