AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 if i lose myself (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & professeur de boxe non déclaré chez Hibiscus Sports ~ envisage de reprendre la fac' de droit pour obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #234 logan city, en colocation avec bobo

POSTS : 941 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : gaïarossinazzettifinnleybob #2heidi #2kaecy (2013)ariane (2010)#teamrescue (au)
RPs EN ATTENTE : kane ☆ cora #2 ☆ ariane #2 ☆ kaecy #2 ☆ malo
RPs TERMINÉS : nino #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1cora #1bob #1chelsea
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: if i lose myself (kaecy)   Ven 22 Sep - 7:03




kaecy & vittorio
if i lose myself

I woke up with the sun, thought of all of the people, places and things I’ve loved. I woke up just to see with all of the faces, you were the one next to me. You can feel the light start to tremble, washing what you know out to sea. You can see your life out of the window tonight. ☆☆☆



SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ Les cigales chantaient déjà, et le soleil brillait suffisamment haut pour que l’ombre de l’immeuble d’en face se projette contre le kiosque où Vittorio avait acheté le journal du matin avant de tourner au coin de la rue. Le quartier s’éveillait en douceur, l’odeur du goudron chaud disparaissait sous celle des cafetières que l’on faisait aller ici et là, dans les cuisines de ceux pour qui le samedi matin rimait avec pointe de paresse. Grimpant deux par deux les marches jusqu’au troisième étage du vieil immeuble dépourvu d’ascenseur, l’italien avait glissé sa clef dans la serrure et retenu la porte pour en atténuer le grincement. Encore plongé dans la pénombre des rideaux tirés, le salon semblait lui aussi plongé dans la torpeur d’une grasse matinée, et l’espace d’une seconde Vitto s’était presque attendu à ce que rien ni personne n’ait bougé d’un pouce depuis son départ – avant l’aube. L’odeur plus prononcée de café et le bruit étouffé de la douche avaient pourtant fait mentir sa première intuition, et tandis qu’il déposait journal et sachet de cornetti – frais et achetés sur le chemin du retour – sur la table de la cuisine le gargouillis de la cafetière lui avait arraché un fin sourire, satisfait. Desserrant sa cravate d’une main et détachant les deux boutons les plus hauts de sa chemise de l’autre, le jeune homme en avait retroussé les manches de façon méthodique avant de laver succinctement ses mains dans l’évier. Le bruit de la douche avait cessé presque au même moment, poussant le propriétaire des lieux à faire preuve de silence et à écouter les bruits environnements, la porte de la salle de bain qui s’ouvrait et le pas feutré qui glissait sur le parquet et disparaissait dans la chambre au bout du couloir. Abandonnant ses chaussures près de l’entrée, Vittorio s’était fait – autant que possible – plus léger qu’une plume sur le trajet jusqu’à la chambre, n’ayant qu’à pousser un peu plus la porte laissée entrouverte pour découvrir la silhouette de Kaecy terminant d’attacher son soutien-gorge en semblant chercher des yeux le haut qu’elle portait la veille. « Je te l’avais bien dit, que je serais de retour avant dix heures. » avait-il finalement ronronné avec douceur, faisant deux ou trois pas dans la pièce pour se saisir du vêtement recherché, l’agitant avec malice dans une volonté silencieuse de la faire approcher pour le récupérer. « Et j’ai rapporté de quoi déjeuner, double raison de ne pas être fâchée par mon abandon inopiné. » Le plan de base en effet, ne consistait pas à s’éclipser alors que le soleil se levait à peine, en ne laissant comme explication qu’un post-it griffonné à la va-vite sur l’oreiller. Son véritable exploit, en vérité, résidait dans le fait qu'il ait réussi à répondre au téléphone, maugréer en voyant l’heure, se lever, attraper des vêtements propres dans l'armoire, se doucher et quitter l’appartement sans tirer la jeune femme du sommeil. Est-ce qu’il n'existait pas une médaille, pour ce genre de situation ? Des années d’entraînement à partager une piaule grande comme un cagibi avec deux frères, pour en arriver à un tel résultat. « Est-ce que j’ai droit à un baiser de pardon ? » Osait-il encore le sourire en coin, tandis que la jeune femme avançait vers lui pour récupérer son dû. « Je ne suis qu’une pauvre victime dans cette histoire, après tout. C'est moi qui ait perdu tout espoir de te voir m’apporter le petit déjeuner au lit dans tes sous-vêtements, en étant tiré des draps aux aurores … Je mérite une compensation. » Bavard, toujours, même après trois heures passées à remplir de la paperasse sur le capot d'un véhicule de police, tandis que des étages plus haut on perquisitionnait à six heures pétantes. Fallait bien entretenir le cliché.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'altruiste
l'altruiste
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans
STATUT : célibataire
MÉTIER : éditrice
LOGEMENT : Pine Rivers - Elio, les jumeaux

POSTS : 1034 POINTS : 80

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : priamsofiavittorio #2 (fb) (3/4, close)
RPs EN ATTENTE : heidi
RPs TERMINÉS : milenavittorio
PSEUDO : Luleaby
AVATAR : emma watson
CRÉDITS : vinyles idylles (avatar)
DC : ezra beauregard (sam claflin) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 25/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Lun 9 Oct - 22:03


SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ Pour une fois, ce qui réveilla Kaecy ce matin là, ce ne fut pas l’absence de bruit mais justement le silence. Le fait d’entendre le silence - ce qui n’était normalement pas habituel. Ouvrant lentement un oeil, puis l’autre, elle finit par soupirer. « Merde. » Ses mains allant directement à ses oreilles, elle se rendit comptes qu’elle s’était endormie avec ses appareils toujours en place. Pas que c’était très grave, mais ces petites choses étaient assez précieuses et fragiles pour qu’elle n’aille pas jusque dormir avec en règle générale pour ne pas risquer de les abimer. « Vitto, dis m… » Et alors qu’elle se tourna dans le lit, elle se rendit comptes également que la personne qui était sensée se trouver à ses côtés n’était pas du tout là. Fronçant les sourcils et tâtant l’autre côté du lit, sa main se posa sur un bout de feuille. Allumant lumière, elle put y lire quelques mots griffonnés à la va-vite de la part de Vitto, s’excusant d’être parti - le boulot l’avait appelé. Il serait de retour avant dix heures, de ce qu’il disait, ce qui était dans un peu moins d’une heure - elle s’étonna d’ailleurs d’avoir dormi autant. Soupirant, sourire aux lèvres, Kaecy finit par se lever, direction la cuisine. Malgré tout, elle avait fini par s’habituer à être des les parages, à vivre dans ce coin. Et surtout, elle avait fini par s’habituer à être à Rome, auprès de Vittorio. C’était étrange comme histoire, inattendu aussi, mais loin de ne pas être plaisant. Il y avait pire que d’être tombée dans les bras d’un bel italien pendant les vacances. Un regard de part les rideaux du salon lui indiqua que le temps s’annonçait déjà bien ensoleillé en dehors de l’appartement. Le climat méditerranéen la surprenait toujours. Elle avait beau être née ici même, en Europe, elle n’avait jamais eu réellement le temps d’apprendre à vivre avec ce climat, ayant déménagé très rapidement à Brisbane, en Australie. Là où le soleil régnait en maitre toute l’année, même en hiver; alors qu’ici, il pouvait totalement venir le matin pour se cacher l’après-midi Elle ne s’en plaignait pas, elle était du genre à avoir une peau assez fragile face au soleil de toutes façons, alors des vacances loin de ce dernier de temps en temps étaient bien acceptées. La jeune femme finit par aller préparer le café pour qu’il puisse être prêt lorsqu’elle sortirait de la douche - et si Vitto rentrait avant qu’elle n’ait eu le temps de le boire, il allait encore se moquer de la façon où les australiens ne savaient pas réellement préparer du bon café. Elle s’y était habituée à force, de toutes façons il avait raison sur le fait qu’il était bien meilleur à préparer ça qu’elle. Après avoir déposé ses appareils sur le bord du lavabo, elle finit par se glisser sous l’eau chaude de la douche. L’avantage de savoir que Vitto n’allait pas rentrer de suite, c’était qu’elle pouvait se permettre de rester à profiter de l’eau quelque peu plus longtemps - sans non plus en abuser réellement. Surtout qu’elle avait dit à sa mère qu’elle tenterait de l’appeler dans les derniers jours, mais avec le décalage horaire c’était toujours plus compliqué que ce qu’elle pensait de pouvoir réellement se caler un appel téléphone sans que l’une ou l’autre doive être réveillée à des heures improbables. Coupant l’eau de la douche, la première chose qu’elle fit en sortant de la cabine fut de remettre ses appareils pour être presque sûre de pouvoir entendre si Vitto rentrait entre temps. Rapidement, elle se rendit dans la chambre s’habiller - tout en tentant de retrouver ses affaires du regard à travers la chambre. « Je te l’avais bien dit, que je serais de retour avant dix heures. » Dans un petit sursaut, Kaecy releva le regard vers Vittorio, se trouvant dans l’encadrement de la porte. Elle vint tirer un petit sourire à la fois heureux et accusateur. « Tu ne m’avais pas dit que tu me ferais peur en revenant par contre. » Et alors qu’elle allait désespérer de ne pas trouver la chemise qu’elle tentait de trouver, Vittorio avança vers elle avec le dit-vêtement dans les mains. « Et j’ai rapporté de quoi déjeuner, double raison de ne pas être fâchée par mon abandon inopiné. Est-ce que j’ai droit à un baiser de pardon ? » Secouant la tête et levant les yeux au ciel face au sourire un peu trop satisfait du jeune homme, Kaecy traversa les quelques mètres qui la séparaient du jeune homme pour venir, de base, récupérer son vêtement. « Je ne suis qu’une pauvre victime dans cette histoire, après tout. C'est moi qui ait perdu tout espoir de te voir m’apporter le petit déjeuner au lit dans tes sous-vêtements, en étant tiré des draps aux aurores … Je mérite une compensation. » Kaecy finit par attraper délicatement des mains de Vitto sa chemise, faisant mine de réfléchir à ses dernières paroles. Beau-parleur, il savait l’être sans soucis et il savait en jouer quand il le fallait. Kaecy l’avait compris dès le début, mais elle ne pouvait nier que ça ne lui apportait pas un charme certain. Alors, venant se hisser quelque peu sur la pointe des pieds, elle vint déposer un léger baiser sur les lèvres de Vitto avant de se reculer de lui pour finir de se vêtir. « Je vois que cette épreuve a du être très dure pour toi effectivement. » Et elle finit par quitter la chambre un sourire malicieux sur les lèvres. Ce qui était fou, c’était qu’en compagnie de du jeune italien, Kaecy changeait. Elle qui avait toujours été quelqu’un d’affirmée mais d’assez réservée quand il le fallait, devenait de plus en plus taquine et portée sur l’humour au fur et à mesure qu’elle le côtoyait. Même Elio l’avait remarqué. « Et j’ai fait du café pour te récompenser de ton lever matinal. » Un petit rire plus loin et elle était déjà de retour dans la salle de bain pou finir de se préparer.




it's magic:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & professeur de boxe non déclaré chez Hibiscus Sports ~ envisage de reprendre la fac' de droit pour obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #234 logan city, en colocation avec bobo

POSTS : 941 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : gaïarossinazzettifinnleybob #2heidi #2kaecy (2013)ariane (2010)#teamrescue (au)
RPs EN ATTENTE : kane ☆ cora #2 ☆ ariane #2 ☆ kaecy #2 ☆ malo
RPs TERMINÉS : nino #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1cora #1bob #1chelsea
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Sam 21 Oct - 21:39


SEPTEMBRE 2013 ~ Y'avait deux façons de prendre le fait d'être réveillé aux aurores un jour de week-end par une urgence professionnelle : avec fatalisme ou avec flegme. Et malgré son tempérament latin lorsqu'il s'agissait de son boulot Vittorio tendait plutôt vers la seconde solution. La raison à cela était simple, il se souvenait sans mal des conditions miteuses dans lesquelles il avait passé la première partie de sa vie, et si vivre à Rome et avoir eu l'opportunité de faire des études était déjà une chance, pouvoir exercer un métier comme le sien relevait pour lui du prestigieux, et pour la majorité des gens comme lui de l’inaccessible. Et s'il grognait un peu au moment de se lever – particulièrement lorsque sous les draps un autre corps que le sien réchauffait le lit – il ne mettait pas longtemps à se rappeler qu'il allait faire son boulot, qu’on l’appelait parce qu'on avait besoin de lui, et il n’y avait actuellement rien à ses yeux qui soit plus gratifiant que cette sensation. Pour autant, une fois sa mission remplie il ne s’était pas attardé plus que de raison et avait rapidement rejoint le métro, espérant presque retrouver Kaecy encore endormie et ne s’étant par conséquent même pas aperçue de son absence. Il savait d’expérience que la gente féminine appréciait rarement d’être reléguée au second plan pour des histoires de boulot, et que les excuses réputées bonnes ne l’étaient pas toujours à leurs yeux. Espoir déçu pourtant, lorsqu’en pénétrant dans l’appartement il avait entendu le bruit de la douche et pu dire adieu à ses espoirs de discrétion. Loin de perdre la face pour autant l’italien avait attendu sagement que la jeune femme passe de la salle de bain à la chambre pour l’y rejoindre, gardant avec satisfaction l’avantage de l’élément de surprise. « Tu ne m’avais pas dit que tu me ferais peur en revenant par contre. » Le sourire prenant le pas sur le brin de sévérité du ton, elle l’avait écouté sagement faire son petit numéro de pauvre victime de la situation tout en gardant à la main le haut qu’elle cherchait avant qu’il ne fasse irruption dans la pièce. Sourire narquois sur les lèvres, elle lui avait finalement volé un baiser fugace avant de récupérer son dû, moquant gentiment ses déboires de baratineur « Je vois que cette épreuve a du être très dure pour toi effectivement. » Jamais aussi satisfait que lorsque l’on rentrait dans son jeu, Vittorio avait laissé un soupir théâtral au moment de répondre d’un ton grave « Ça me soulage de t’entendre le dire, j’avais peur que tu m'accuses d’enjoliver un peu la réalité. » Bah voyons. Kaecy s’écartant finalement pour enfiler son haut – au grand désespoir du jeune homme – elle avait quitté la chambre dans la foulée, le laissant sur sa faim mais attirant à nouveau rapidement son intérêt en signalant « Et j’ai fait du café pour te récompenser de ton lever matinal. » Demi satisfaction, l'italien connaissant déjà le café que préparait la jeune femme et s'en servait de preuve pour dire que les anglo-saxons ne savaient pas préparer le café et auraient dû en rester au thé. Mais l’intention était là, il n’allait pas chipoter, et son esprit était d’ailleurs bien trop occupé à divaguer du côté de la silhouette de la jeune femme, qu’il détaillait d’un air songeur depuis l’encablure de la porte de la salle de bain et de manière beaucoup moins discrète qu’il ne l'avait espéré à en juger par le raclement de gorge qu’elle avait été obligée de produire pour le faire sortir de sa rêverie. « Pardon, j’avais l’esprit … ailleurs. Tu disais ? » Et voilà qu’il papillonnait des yeux pour se donner un air de ne pas y toucher, alors qu’il prenait déjà sur lui de ne pas retirer ce haut qu’elle avait remis un peu trop vite à son goût. Bref. « Je pensais qu’on pourrait aller jusqu’à Santa Sereva aujourd’hui. Trouver un resto en bord de mer, profiter de la plage … Même si, je sais, la plage c'est pas très exotique en ce qui te concerne. » Y’avait cela dit un côté château en bord de plage qu’elle ne devait pas retrouver sur ses plages australiennes, à priori. « Sauf si tu préfères faire autre chose. C’est toi la touriste, après tout. » Il avait toujours une façon un peu taquine de prononcer ce mot-là pour la designer, touriste, un peu moqueuse par habitude, un peu attendrie aussi parce qu'elle n’était pas juste une touriste. Pas pour lui.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   


Revenir en haut Aller en bas
 

if i lose myself (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-