AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 if i lose myself (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent (sports de combat) chez Hibiscus Sports ~ étudiant en droit par correspondance pour tenter d'obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #34 bayside, nouveau locataire d'un appartement qu'il partage avec Ariane

POSTS : 1192 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : timothyheidi #3arianegaïa #2liviana #2kaecy #2kanefinnley (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh ☆ nadia
RPs TERMINÉS : 2018rooftop nightcora #2 2017rossinazzetti #1nino #2gaïa #1heidi #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1 2016cora #1bob #1chelsea flashbacksariane (2010)
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: if i lose myself (kaecy)   Ven 22 Sep 2017 - 7:03




kaecy & vittorio
if i lose myself

I woke up with the sun, thought of all of the people, places and things I’ve loved. I woke up just to see with all of the faces, you were the one next to me. You can feel the light start to tremble, washing what you know out to sea. You can see your life out of the window tonight. ☆☆☆



SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ Les cigales chantaient déjà, et le soleil brillait suffisamment haut pour que l’ombre de l’immeuble d’en face se projette contre le kiosque où Vittorio avait acheté le journal du matin avant de tourner au coin de la rue. Le quartier s’éveillait en douceur, l’odeur du goudron chaud disparaissait sous celle des cafetières que l’on faisait aller ici et là, dans les cuisines de ceux pour qui le samedi matin rimait avec pointe de paresse. Grimpant deux par deux les marches jusqu’au troisième étage du vieil immeuble dépourvu d’ascenseur, l’italien avait glissé sa clef dans la serrure et retenu la porte pour en atténuer le grincement. Encore plongé dans la pénombre des rideaux tirés, le salon semblait lui aussi plongé dans la torpeur d’une grasse matinée, et l’espace d’une seconde Vitto s’était presque attendu à ce que rien ni personne n’ait bougé d’un pouce depuis son départ – avant l’aube. L’odeur plus prononcée de café et le bruit étouffé de la douche avaient pourtant fait mentir sa première intuition, et tandis qu’il déposait journal et sachet de cornetti – frais et achetés sur le chemin du retour – sur la table de la cuisine le gargouillis de la cafetière lui avait arraché un fin sourire, satisfait. Desserrant sa cravate d’une main et détachant les deux boutons les plus hauts de sa chemise de l’autre, le jeune homme en avait retroussé les manches de façon méthodique avant de laver succinctement ses mains dans l’évier. Le bruit de la douche avait cessé presque au même moment, poussant le propriétaire des lieux à faire preuve de silence et à écouter les bruits environnements, la porte de la salle de bain qui s’ouvrait et le pas feutré qui glissait sur le parquet et disparaissait dans la chambre au bout du couloir. Abandonnant ses chaussures près de l’entrée, Vittorio s’était fait – autant que possible – plus léger qu’une plume sur le trajet jusqu’à la chambre, n’ayant qu’à pousser un peu plus la porte laissée entrouverte pour découvrir la silhouette de Kaecy terminant d’attacher son soutien-gorge en semblant chercher des yeux le haut qu’elle portait la veille. « Je te l’avais bien dit, que je serais de retour avant dix heures. » avait-il finalement ronronné avec douceur, faisant deux ou trois pas dans la pièce pour se saisir du vêtement recherché, l’agitant avec malice dans une volonté silencieuse de la faire approcher pour le récupérer. « Et j’ai rapporté de quoi déjeuner, double raison de ne pas être fâchée par mon abandon inopiné. » Le plan de base en effet, ne consistait pas à s’éclipser alors que le soleil se levait à peine, en ne laissant comme explication qu’un post-it griffonné à la va-vite sur l’oreiller. Son véritable exploit, en vérité, résidait dans le fait qu'il ait réussi à répondre au téléphone, maugréer en voyant l’heure, se lever, attraper des vêtements propres dans l'armoire, se doucher et quitter l’appartement sans tirer la jeune femme du sommeil. Est-ce qu’il n'existait pas une médaille, pour ce genre de situation ? Des années d’entraînement à partager une piaule grande comme un cagibi avec deux frères, pour en arriver à un tel résultat. « Est-ce que j’ai droit à un baiser de pardon ? » Osait-il encore le sourire en coin, tandis que la jeune femme avançait vers lui pour récupérer son dû. « Je ne suis qu’une pauvre victime dans cette histoire, après tout. C'est moi qui ait perdu tout espoir de te voir m’apporter le petit déjeuner au lit dans tes sous-vêtements, en étant tiré des draps aux aurores … Je mérite une compensation. » Bavard, toujours, même après trois heures passées à remplir de la paperasse sur le capot d'un véhicule de police, tandis que des étages plus haut on perquisitionnait à six heures pétantes. Fallait bien entretenir le cliché.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'altruiste
l'altruiste
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (20.06)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : éditrice, va peut-être pouvoir penser à une évolution de carrière prochainement. bénévole au sein de l'association Beauregard, dédiée aux personnes atteintes de cancer et leurs familles.
LOGEMENT : nouveau déménagement; nouvelle vie composée désormais d'un appartement partagé entre Heidi et elle à Fortitude Valley.

POSTS : 1132 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer. Elio, son meilleur ami, a récemment disparu du tableau que formait sa vie, parti vers d'autres aventures - et il faut refaire toutes les bases désormais.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : heidi #3vittorio #3vittorio #2 (fb) (3/4, close)
RPs EN ATTENTE : greta
RPs TERMINÉS : milenapriamvittorio
PSEUDO : luleaby
AVATAR : emma watson
CRÉDITS : tearsflight (avatar)
DC : ezra beauregard (sam claflin) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 25/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Lun 9 Oct 2017 - 22:03


SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ Pour une fois, ce qui réveilla Kaecy ce matin là, ce ne fut pas l’absence de bruit mais justement le silence. Le fait d’entendre le silence - ce qui n’était normalement pas habituel. Ouvrant lentement un oeil, puis l’autre, elle finit par soupirer. « Merde. » Ses mains allant directement à ses oreilles, elle se rendit comptes qu’elle s’était endormie avec ses appareils toujours en place. Pas que c’était très grave, mais ces petites choses étaient assez précieuses et fragiles pour qu’elle n’aille pas jusque dormir avec en règle générale pour ne pas risquer de les abimer. « Vitto, dis m… » Et alors qu’elle se tourna dans le lit, elle se rendit comptes également que la personne qui était sensée se trouver à ses côtés n’était pas du tout là. Fronçant les sourcils et tâtant l’autre côté du lit, sa main se posa sur un bout de feuille. Allumant lumière, elle put y lire quelques mots griffonnés à la va-vite de la part de Vitto, s’excusant d’être parti - le boulot l’avait appelé. Il serait de retour avant dix heures, de ce qu’il disait, ce qui était dans un peu moins d’une heure - elle s’étonna d’ailleurs d’avoir dormi autant. Soupirant, sourire aux lèvres, Kaecy finit par se lever, direction la cuisine. Malgré tout, elle avait fini par s’habituer à être des les parages, à vivre dans ce coin. Et surtout, elle avait fini par s’habituer à être à Rome, auprès de Vittorio. C’était étrange comme histoire, inattendu aussi, mais loin de ne pas être plaisant. Il y avait pire que d’être tombée dans les bras d’un bel italien pendant les vacances. Un regard de part les rideaux du salon lui indiqua que le temps s’annonçait déjà bien ensoleillé en dehors de l’appartement. Le climat méditerranéen la surprenait toujours. Elle avait beau être née ici même, en Europe, elle n’avait jamais eu réellement le temps d’apprendre à vivre avec ce climat, ayant déménagé très rapidement à Brisbane, en Australie. Là où le soleil régnait en maitre toute l’année, même en hiver; alors qu’ici, il pouvait totalement venir le matin pour se cacher l’après-midi Elle ne s’en plaignait pas, elle était du genre à avoir une peau assez fragile face au soleil de toutes façons, alors des vacances loin de ce dernier de temps en temps étaient bien acceptées. La jeune femme finit par aller préparer le café pour qu’il puisse être prêt lorsqu’elle sortirait de la douche - et si Vitto rentrait avant qu’elle n’ait eu le temps de le boire, il allait encore se moquer de la façon où les australiens ne savaient pas réellement préparer du bon café. Elle s’y était habituée à force, de toutes façons il avait raison sur le fait qu’il était bien meilleur à préparer ça qu’elle. Après avoir déposé ses appareils sur le bord du lavabo, elle finit par se glisser sous l’eau chaude de la douche. L’avantage de savoir que Vitto n’allait pas rentrer de suite, c’était qu’elle pouvait se permettre de rester à profiter de l’eau quelque peu plus longtemps - sans non plus en abuser réellement. Surtout qu’elle avait dit à sa mère qu’elle tenterait de l’appeler dans les derniers jours, mais avec le décalage horaire c’était toujours plus compliqué que ce qu’elle pensait de pouvoir réellement se caler un appel téléphone sans que l’une ou l’autre doive être réveillée à des heures improbables. Coupant l’eau de la douche, la première chose qu’elle fit en sortant de la cabine fut de remettre ses appareils pour être presque sûre de pouvoir entendre si Vitto rentrait entre temps. Rapidement, elle se rendit dans la chambre s’habiller - tout en tentant de retrouver ses affaires du regard à travers la chambre. « Je te l’avais bien dit, que je serais de retour avant dix heures. » Dans un petit sursaut, Kaecy releva le regard vers Vittorio, se trouvant dans l’encadrement de la porte. Elle vint tirer un petit sourire à la fois heureux et accusateur. « Tu ne m’avais pas dit que tu me ferais peur en revenant par contre. » Et alors qu’elle allait désespérer de ne pas trouver la chemise qu’elle tentait de trouver, Vittorio avança vers elle avec le dit-vêtement dans les mains. « Et j’ai rapporté de quoi déjeuner, double raison de ne pas être fâchée par mon abandon inopiné. Est-ce que j’ai droit à un baiser de pardon ? » Secouant la tête et levant les yeux au ciel face au sourire un peu trop satisfait du jeune homme, Kaecy traversa les quelques mètres qui la séparaient du jeune homme pour venir, de base, récupérer son vêtement. « Je ne suis qu’une pauvre victime dans cette histoire, après tout. C'est moi qui ait perdu tout espoir de te voir m’apporter le petit déjeuner au lit dans tes sous-vêtements, en étant tiré des draps aux aurores … Je mérite une compensation. » Kaecy finit par attraper délicatement des mains de Vitto sa chemise, faisant mine de réfléchir à ses dernières paroles. Beau-parleur, il savait l’être sans soucis et il savait en jouer quand il le fallait. Kaecy l’avait compris dès le début, mais elle ne pouvait nier que ça ne lui apportait pas un charme certain. Alors, venant se hisser quelque peu sur la pointe des pieds, elle vint déposer un léger baiser sur les lèvres de Vitto avant de se reculer de lui pour finir de se vêtir. « Je vois que cette épreuve a du être très dure pour toi effectivement. » Et elle finit par quitter la chambre un sourire malicieux sur les lèvres. Ce qui était fou, c’était qu’en compagnie de du jeune italien, Kaecy changeait. Elle qui avait toujours été quelqu’un d’affirmée mais d’assez réservée quand il le fallait, devenait de plus en plus taquine et portée sur l’humour au fur et à mesure qu’elle le côtoyait. Même Elio l’avait remarqué. « Et j’ai fait du café pour te récompenser de ton lever matinal. » Un petit rire plus loin et elle était déjà de retour dans la salle de bain pou finir de se préparer.




it's magic:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent (sports de combat) chez Hibiscus Sports ~ étudiant en droit par correspondance pour tenter d'obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #34 bayside, nouveau locataire d'un appartement qu'il partage avec Ariane

POSTS : 1192 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : timothyheidi #3arianegaïa #2liviana #2kaecy #2kanefinnley (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh ☆ nadia
RPs TERMINÉS : 2018rooftop nightcora #2 2017rossinazzetti #1nino #2gaïa #1heidi #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1 2016cora #1bob #1chelsea flashbacksariane (2010)
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Sam 21 Oct 2017 - 21:39


SEPTEMBRE 2013 ~ Y'avait deux façons de prendre le fait d'être réveillé aux aurores un jour de week-end par une urgence professionnelle : avec fatalisme ou avec flegme. Et malgré son tempérament latin lorsqu'il s'agissait de son boulot Vittorio tendait plutôt vers la seconde solution. La raison à cela était simple, il se souvenait sans mal des conditions miteuses dans lesquelles il avait passé la première partie de sa vie, et si vivre à Rome et avoir eu l'opportunité de faire des études était déjà une chance, pouvoir exercer un métier comme le sien relevait pour lui du prestigieux, et pour la majorité des gens comme lui de l’inaccessible. Et s'il grognait un peu au moment de se lever – particulièrement lorsque sous les draps un autre corps que le sien réchauffait le lit – il ne mettait pas longtemps à se rappeler qu'il allait faire son boulot, qu’on l’appelait parce qu'on avait besoin de lui, et il n’y avait actuellement rien à ses yeux qui soit plus gratifiant que cette sensation. Pour autant, une fois sa mission remplie il ne s’était pas attardé plus que de raison et avait rapidement rejoint le métro, espérant presque retrouver Kaecy encore endormie et ne s’étant par conséquent même pas aperçue de son absence. Il savait d’expérience que la gente féminine appréciait rarement d’être reléguée au second plan pour des histoires de boulot, et que les excuses réputées bonnes ne l’étaient pas toujours à leurs yeux. Espoir déçu pourtant, lorsqu’en pénétrant dans l’appartement il avait entendu le bruit de la douche et pu dire adieu à ses espoirs de discrétion. Loin de perdre la face pour autant l’italien avait attendu sagement que la jeune femme passe de la salle de bain à la chambre pour l’y rejoindre, gardant avec satisfaction l’avantage de l’élément de surprise. « Tu ne m’avais pas dit que tu me ferais peur en revenant par contre. » Le sourire prenant le pas sur le brin de sévérité du ton, elle l’avait écouté sagement faire son petit numéro de pauvre victime de la situation tout en gardant à la main le haut qu’elle cherchait avant qu’il ne fasse irruption dans la pièce. Sourire narquois sur les lèvres, elle lui avait finalement volé un baiser fugace avant de récupérer son dû, moquant gentiment ses déboires de baratineur « Je vois que cette épreuve a du être très dure pour toi effectivement. » Jamais aussi satisfait que lorsque l’on rentrait dans son jeu, Vittorio avait laissé un soupir théâtral au moment de répondre d’un ton grave « Ça me soulage de t’entendre le dire, j’avais peur que tu m'accuses d’enjoliver un peu la réalité. » Bah voyons. Kaecy s’écartant finalement pour enfiler son haut – au grand désespoir du jeune homme – elle avait quitté la chambre dans la foulée, le laissant sur sa faim mais attirant à nouveau rapidement son intérêt en signalant « Et j’ai fait du café pour te récompenser de ton lever matinal. » Demi satisfaction, l'italien connaissant déjà le café que préparait la jeune femme et s'en servait de preuve pour dire que les anglo-saxons ne savaient pas préparer le café et auraient dû en rester au thé. Mais l’intention était là, il n’allait pas chipoter, et son esprit était d’ailleurs bien trop occupé à divaguer du côté de la silhouette de la jeune femme, qu’il détaillait d’un air songeur depuis l’encablure de la porte de la salle de bain et de manière beaucoup moins discrète qu’il ne l'avait espéré à en juger par le raclement de gorge qu’elle avait été obligée de produire pour le faire sortir de sa rêverie. « Pardon, j’avais l’esprit … ailleurs. Tu disais ? » Et voilà qu’il papillonnait des yeux pour se donner un air de ne pas y toucher, alors qu’il prenait déjà sur lui de ne pas retirer ce haut qu’elle avait remis un peu trop vite à son goût. Bref. « Je pensais qu’on pourrait aller jusqu’à Santa Sereva aujourd’hui. Trouver un resto en bord de mer, profiter de la plage … Même si, je sais, la plage c'est pas très exotique en ce qui te concerne. » Y’avait cela dit un côté château en bord de plage qu’elle ne devait pas retrouver sur ses plages australiennes, à priori. « Sauf si tu préfères faire autre chose. C’est toi la touriste, après tout. » Il avait toujours une façon un peu taquine de prononcer ce mot-là pour la designer, touriste, un peu moqueuse par habitude, un peu attendrie aussi parce qu'elle n’était pas juste une touriste. Pas pour lui.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'altruiste
l'altruiste
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (20.06)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : éditrice, va peut-être pouvoir penser à une évolution de carrière prochainement. bénévole au sein de l'association Beauregard, dédiée aux personnes atteintes de cancer et leurs familles.
LOGEMENT : nouveau déménagement; nouvelle vie composée désormais d'un appartement partagé entre Heidi et elle à Fortitude Valley.

POSTS : 1132 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer. Elio, son meilleur ami, a récemment disparu du tableau que formait sa vie, parti vers d'autres aventures - et il faut refaire toutes les bases désormais.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : heidi #3vittorio #3vittorio #2 (fb) (3/4, close)
RPs EN ATTENTE : greta
RPs TERMINÉS : milenapriamvittorio
PSEUDO : luleaby
AVATAR : emma watson
CRÉDITS : tearsflight (avatar)
DC : ezra beauregard (sam claflin) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 25/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Mar 21 Nov 2017 - 10:04


SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ « Ça me soulage de t’entendre le dire, j’avais peur que tu m'accuses d’enjoliver un peu la réalité. » Dos à lui, s’avançant vers la salle de bain, Kaecy vint lever légèrement les yeux au ciel avec un petit rire. Bien sur qu’elle ne croyait pas un seul mot de ses belles paroles. La seule chose de vrai, c’était peut-être qu’il avait potentiellement perdu un petit déjeuner au lit - ça, Kaecy aurait été capable de le faire. Elle aimait, de manière générale, faire des petites attentions envers les personnes qu’elle appréciait. En tous cas, pour le moment, elle savait qu’elle avait perdu l’attention de Vitto. Devant le miroir pour faire un semblant de maquillage pour la journée, elle avait vu son regard divaguer pour venir l’observer, elle - flatteur, mais quelque-peu gênant il fallait l’avouer. « T’es toujours avec moi ? » Une réponse ne vint pas de suite après qu’elle ait posé la question, et Kaecy pouvait donc en déduire que ce n’était pas le cas. Finissant de se préparer rapidement, elle vint se tourner de nouveau dans son sens, se raclant la gorge de la façon la plus délicate possible. Et ce ne fut qu’à ce moment à que Vittorio sembla revenir parmi eux. « Pardon, j’avais l’esprit … ailleurs. Tu disais ? » Sa bouille d’ange vint arracher un petit sourire à Kaecy, qui le trouvait quand même carrément craquant comme ça, alors qu’il n’écoutait rien de ce qu’elle avait pu lui dire et qu’il tentait de l’amadouer d’une des façons les moins discrètes possibles. Elle passait l’éponge. « Rien, t’inquiètes pas. Je voulais juste savoir si tu étais toujours parmi nous. » Elle sortit de la salle de bain, prête à affronter la journée. « Je pensais qu’on pourrait aller jusqu’à Santa Sereva aujourd’hui. Trouver un resto en bord de mer, profiter de la plage … Même si, je sais, la plage c'est pas très exotique en ce qui te concerne. Sauf si tu préfères faire autre chose. C’est toi la touriste, après tout. » Elle eut un petit sourire. Kaecy savait qu’il choisissait ce mot là pour la taquiner, mais ça la faisait plutôt rire qu’autre chose. Après tout, par rapport à lui, elle serait toujours une touriste ici, en Italie. C’était sa terre natale, le berceau de son enfance; elle, elle n’était là que depuis une poignée de jours, quelques semaines au total peut-être. Elle avait encore beaucoup à apprendre sur ce pays et ses paysages - sur les gens qui le peuplaient, pour le moment, ça lui allait en revanche. « La plage me tente bien. Et puis, ce n’est pas du tout le même décor que chez moi, je ne pourrai pas m’en lasser. La seule condition, c’est qu’on puisse manger une… Attends comment vous dites ça déjà… » Elle se concentra un instant, fronçant légèrement le bout de son nez, pour tenter de sortir le mot juste et avec son meilleur accent - ce qui n’était pas toujours donné. « …gelato ? C’est ça ? » Elle leva un regard à la fois amusé et intrigué vers Vittorio, recherchant dans ses prunelles l’amusement ou l’étonnement de sa part. Elle analysait toujours bien mieux la communication non-verbale de la part de ses interlocuteurs que la verbale, malgré que cette dernière soit souvent plus explicite. Si bien qu’elle ne saurait jamais se débarrasser de l’effet regard perçant qu’elle optait quand elle observait, discutait. Le genre de regard qui pouvait, à son tour, mettre mal à l’aise parfois ses interlocuteurs. Pourtant, on pouvait lire dans ses yeux qu’aucune méchanceté était de mise. « En tous cas, si tu veux y aller avant l’heure du déjeuner, il va falloir qu’on s’avance vers la gare pour prendre le train rapidement. » Délicatement, elle vint passer ses bras autour du corps de Vitto, déposant un baiser léger sur sa joue. « Car je suppose qu’il faut prendre le train, pour atteindre la mer ? Touriste, mais pas tant que ça, non plus. » De Rome, de toutes façons, le reste du monde semblait être accessible uniquement en train ou en métro depuis qu’elle connaissait Vittorio. Ce qui était nouveau pour elle, qui à Brisbane, avait généralement l’habitude de prendre la voiture pour pouvoir se déplacer. La ville était plus grande, certes, mais les transports en commun étaient surtout plus pauvres - ça l’avait étonné de voir quand dans une plus petite ville d’Europe, on pouvait circuler avec davantage de facilité.




it's magic:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent (sports de combat) chez Hibiscus Sports ~ étudiant en droit par correspondance pour tenter d'obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #34 bayside, nouveau locataire d'un appartement qu'il partage avec Ariane

POSTS : 1192 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : timothyheidi #3arianegaïa #2liviana #2kaecy #2kanefinnley (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh ☆ nadia
RPs TERMINÉS : 2018rooftop nightcora #2 2017rossinazzetti #1nino #2gaïa #1heidi #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1 2016cora #1bob #1chelsea flashbacksariane (2010)
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Mar 16 Jan 2018 - 23:23



Kaecy c’était un peu le grain de sable dans la machine bien huilée de la vie que l’italien s’était construit à Rome au fil des années. Mais pas dans le mauvais sens du terme, pas comme un imprévu désagréable … Plutôt comme l’inconnue au milieu d’une équation. Il ne savait pas vraiment expliquer comment elle était arrivée là, comment elle avait obtenu en aussi peu de temps suffisamment de sa confiance pour qu’il la laisse traîner chez lui en son absence, comment elle avait suffisamment capté son attention pour qu’une journée de boulot devienne rythmée par la hâte de – peut-être – la retrouver le soir. Parfois il s’en agaçait, se persuadait que cela ne lui plaisait pas et même que cela le dérangeait, et puis elle lui donnait rendez-vous quelque part et il oubliait tout bon sens et toute résolution pour aller la retrouver. Comment arrivait-elle à faire ça ? « Rien, t’inquiètes pas. Je voulais juste savoir si tu étais toujours parmi nous. » lui avait-elle finalement assuré avec un léger sourire, lorsqu’il avait été pris sur le fait en train de rêvasser plutôt que de prêter attention à ce qu’elle disait. Secouant la tête comme pour s’assurer de bien être redescendu sur terre, il avait croisé les bras avec un brin de nonchalance et avait proposé à la jeune femme de prendre un peu le large pour le reste de la journée, sortir un peu de la ville, aller voir la mer … Jouer aux vacanciers, en somme, bien qu’à dire vrai Vittorio n’ait pour ainsi dire jamais réellement pris de vacances. Ses jours de congés lui servaient la plupart du temps à redescendre à Naples voir sa mère, et Nino ; Et Naples ce n’était pas des vacances, ce n’était pas de la détente. Bien au contraire. « La plage me tente bien. Et puis, ce n’est pas du tout le même décor que chez moi, je ne pourrai pas m’en lasser. La seule condition, c’est qu’on puisse manger une … Attends comment vous dites ça déjà … gelato ? C’est ça ? » Plissant le nez avec amusement, et laissant échapper le léger rire qui allait avec, Vittorio avait acquiescé d’un signe de tête « C’est ça. Bientôt tu seras totalmente bilingue. » Il se moquait gentiment, et pourtant dieu sait qu’elle aussi aurait eu matière à se moquer à force de l’entendre lui parler anglais de son plus bel accent italien à couper au couteau. Et si sa tchatche habituelle lui aurait probablement fait ajouter autre chose, le regard perçant et un brin sérieux que l’australienne avait posé sur lui et laissé traîner plusieurs secondes l’en avait dissuadé, et lui avait plutôt fait questionner après un court instant « J’ai quelque chose sur le visage, c’est ça ? » d’un ton à moitié sérieux. La vérité c’est que du haut de son petit gabarit, Kaecy parvenait presque à l’intimider lorsqu’elle lui jetait ce genre de regard. Comme si elle parvenait à lire quelque chose, à deviner ce qu’il ne voulait pas toujours révéler … Il ne savait pas bien si cela lui plaisait. Probablement pas. Mais aussi fugacement que l’impression était venu pincer un point dans sa cage thoracique, la jeune femme l’avait chassée en reprenant avec légèreté « En tous cas, si tu veux y aller avant l’heure du déjeuner, il va falloir qu’on s’avance vers la gare pour prendre le train rapidement. » Passant ses bras autour de la taille de Kaecy quand elle était venue en faire de même, il avait esquissé un sourire lorsqu’elle avait embrassé sa joue et laissé ses propres lèvres aller chatouiller son épaule tandis qu’elle reprenait « Car je suppose qu’il faut prendre le train, pour atteindre la mer ? Touriste, mais pas tant que ça, non plus. » La gratifiant d’un doux sifflement admiratif, il lui avait volé un baiser et finalement relâché son étreinte sur elle pour répondre « On n’est pas à cinq minutes, t’as le temps de boire ton café tranquillement. Je vais aller changer de vêtements, y’a de quoi déjeuner sur la table de la cuisine. » et la laisser là pour rejoindre la chambre, lui adressant un clin d’œil avant de tourner les talons. S’il mettait toujours un point d’honneur à choisir ses vêtements avec soin lorsqu’il allait travailler, ayant dépensé ce qui pour lui représentait une fortune pour arborer dans les couloirs du palais de justice une garde-robe de bonne qualité et qui ne laissait rien transparaître de ses origines modestes, il n’était jamais mécontent de retrouver le jean et les tee-shirts en dehors de ses heures de boulot. Troquant donc sa chemise et son pantalon de ville contre un jean bleu et un tee-shirt gris, il avait rangé sa montre dans la boite au fond de sa penderie et l’avait échangée contre sa gourmette, puis avait remis un brin de parfum avant de rejoindre la cuisine. « Ça fait longtemps que tu es réveillée ? » Machinalement plus que par réelle envie de boire ce café qu’il savait passable – dans le meilleur des cas – il s’en était malgré tout servi une tasse, et était allé rejoindre Kaecy à la fenêtre ouverte. Sa main libre glissant autour de la taille de la jeune femme, son menton s’était posé contre son épaule avec tendresse et son regard avait balayé la rue en contrebas.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'altruiste
l'altruiste
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (20.06)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : éditrice, va peut-être pouvoir penser à une évolution de carrière prochainement. bénévole au sein de l'association Beauregard, dédiée aux personnes atteintes de cancer et leurs familles.
LOGEMENT : nouveau déménagement; nouvelle vie composée désormais d'un appartement partagé entre Heidi et elle à Fortitude Valley.

POSTS : 1132 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer. Elio, son meilleur ami, a récemment disparu du tableau que formait sa vie, parti vers d'autres aventures - et il faut refaire toutes les bases désormais.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : heidi #3vittorio #3vittorio #2 (fb) (3/4, close)
RPs EN ATTENTE : greta
RPs TERMINÉS : milenapriamvittorio
PSEUDO : luleaby
AVATAR : emma watson
CRÉDITS : tearsflight (avatar)
DC : ezra beauregard (sam claflin) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 25/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Mar 30 Jan 2018 - 20:17


SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ Vittorio avait fini par lui voler un baiser, après un petit sifflement admiratif envers les compétences géographiques de Kaecy - ce qui la fit rire, bien évidemment. « On n’est pas à cinq minutes, t’as le temps de boire ton café tranquillement. Je vais aller changer de vêtements, y’a de quoi déjeuner sur la table de la cuisine. » Elle avait esquissé un nouveau sourire avant de le regarder partir en direction de la chambre. Elle finit par se tourner plutôt vers la fenêtre, donnant une vue assez impressionnante sur la ville, sa tasse de café à la main. Rome avait ici tout ce qu’il manquait à Brisbane. La ville respirait l’histoire, respirait le soleil chaleureux et doux à la fois; elle respirait la joie de vivre et les touristes qui venaient ici pour parfois juste profiter d’une balade, d’une glace ou d’un brin de vie; tout simplement. A côté, Brisbane ressemblait plus à ces grandes villes qui aspiraient parfois un peu trop la joie de vivre que pouvaient procurer les habitants qui s’y trouvaient. Elle avait beaucoup moins d’histoire et la moitié de la ville ressemblait à ces bâtiments sortis tout droit d’un film moderne. C’était loin, très loin d’ici. Et Kaecy avait l’impression que, plus le temps passait, moins elle avait envie de rentrer chez elle - malgré tout l’amour qu’elle portait pour cette ville qui l’avait vu grandir durant toutes ces années. « Ça fait longtemps que tu es réveillée ? » Sortant de ses pensées, Kaecy finit par boire une gorge de sa propre tasse de café tout en entendant Vitto s’approcher à son tour de la fenêtre. Sa main rapidement autour de sa taille et son souffle qui se fit rapidement sentir tout contre son cou arrachèrent un sourire à Kaecy. « Non, j’ai juste eu le temps de prendre une douche. » Elle finit par venir tapoter sur l’un de ses appareils de sa main libre. « J’avais oublié de les enlever, alors forcément la grasse matinée, c’était foutu. J’étais surprise de pas t’avoir entendu partir par contre, pour le coup. » Des enfants se mirent à crier en contre bas, alors que le soleil montait toujours davantage vers le zénith. Kaecy continuait de siroter tranquillement son café, qu’elle ne trouvait pas si horrible que ça contrairement à ce que Vittorio pouvait en dire en règle générale. « Ce n’étai pas quelque-chose de trop grave ce matin toi ? » Elle finit par relever un regard quelque peu inquiet en direction du jeune homme. Elle était parfaitement au courant qu’il ne pourrait pas parler exactement de ce qu’il s’était passé, mais elle savait aussi désormais que certaines choses qui pouvaient se passer lors de ses journées de travail avaient tendance à le mettre parfois dans un état émotionnel qu’elle n’aimait guère. En tous cas, elle était restée assez dans les parages pour remarquer que certaines affaires le touchaient beaucoup plus que d’autres. Elle pouvait le comprendre, c’était le genre de métier qui ne devait pas être facile à exercer tous les jours. Juste, voir des traits attristés et tirés parfois le soir lorsqu’il rentrait, ce n’était pas sa tasse de thé. Parlant de tasse, celle de Kaecy arrivait sur le fin, elle finit donc par rejoindre la cuisine de nouveau pour déposer sa tasse dans l’évier. « Tu nous as ramené quoi de beau pour déjeuner, du coup, si j’ai bien compris ? » Un petit sourire malicieux se dessina sur le visage de la jeune femme. De temps à autres, Vittorio s’amusait à lui ramener des petites choses à manger qui venaient d’ici, ou qui étaient au moins originaires d’Italie - et Kaecy goûtait les spécialités sans broncher, donnant son avis souvent très positif sur ce qu’elle venait de manger. Et comme tout était quasiment délicieux dans ce pays, Vittorio lui ramenait de temps à autres des petites choses plus compliquées à aimer mais tellement du terroir. En retour, elle lui avait proposé de goûter du kangourou, qu’elle aurait pu faire importer de chez elle s’il le fallait. Bizarrement, tous les étrangers trouvaient cette idée étrange que de manger un tel animal - ce qui tirait à chaque fois un sourire chez la jeune femme.




it's magic:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tatoué impudique
le tatoué impudique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (24/01/86)
SURNOM : vitto par à peu près tout le monde, totti par ses frères
STATUT : incertain professionnel, batifoleur (à moitié) assumé
MÉTIER : assistant de Cora & moniteur polyvalent (sports de combat) chez Hibiscus Sports ~ étudiant en droit par correspondance pour tenter d'obtenir une équivalence à son diplôme italien
LOGEMENT : #34 bayside, nouveau locataire d'un appartement qu'il partage avec Ariane

POSTS : 1192 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : à brisbane depuis septembre 2016 ☆ 2 demi-frères et une demi-soeur, du moins à sa connaissance ☆ ceinture noire de full-contact ☆ parle italien & napolitain, accent à couper au couteau ☆ bénévole dans un centre pour SDF ☆ très mauvais sens de l'orientation ☆ se déplace à vélo ☆ SDF pendant quelques semaines au début de ses études ☆ ancien procuratore sostituto au barreau de Rome ☆ honte de ses origines ☆ (trop) carriériste ☆ frère aîné en prison, cadet qui en sort à peine ☆ tient un journal intime ☆ ne réprime pas toujours ses manières de voyou
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : timothyheidi #3arianegaïa #2liviana #2kaecy #2kanefinnley (08/08)
FLASHBACKS : gaïa (2015)kaecy (2013)
RPs EN ATTENTE : nino #3 ☆ ryleigh ☆ nadia
RPs TERMINÉS : 2018rooftop nightcora #2 2017rossinazzetti #1nino #2gaïa #1heidi #2sofia#teamburgerliviana #1nino #1kaecy #1heidi #1 2016cora #1bob #1chelsea flashbacksariane (2010)
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : andré hamann
CRÉDITS : avatar@selfmade & sign@tumblr & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & anwar
INSCRIT LE : 04/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t11778-piuttosto-can-vivo-che-leone-morto-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11831-nuje-vulimme-na-speranz-vittorio http://www.30yearsstillyoung.com/t11891-vittorio-giovinazzo http://madebyumita.tumblr.com

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Dim 18 Fév 2018 - 23:05


Comme il en avait malgré lui pris l’habitude, Vittorio avait tendance à oublier que l’heure tournait lorsqu’il était l’esprit occupé par le boulot. Et malgré la promesse faite sur papier de revenir avant dix heures l’italien s’était laissé surprendre par le temps et avait manqué faillir à sa parole, trop pris dans sa volonté d’en faire le maximum le plus rapidement possible plutôt que de se laisser au lendemain ce qui pouvait largement l’être. Et comme souvent quand on lui donnait de quoi la ressentir un brin, la culpabilité ne lui venait qu’après coup, lorsqu’il consultait sa montre à la va-vite, ou comme quand aujourd’hui il trouvait éveillée celle dont il espérait revenir avant que Morphée ne l'ait délivrée. « Non, j’ai juste eu le temps de prendre une douche. » lui avait-elle pourtant assuré d’un ton léger tandis qu’il venait se loger derrière elle, comme ronronnant pour se faire pardonner. « J’avais oublié de les enlever, alors forcément la grasse matinée, c’était foutu. J’étais surprise de pas t’avoir entendu partir par contre, pour le coup. » La pointe du doigt avait désigné son oreille, et Vittorio, lui, s’était mordu le bout de la langue de voir qu’il avait oublié. Encore. Il oubliait souvent, se sentait parfois bête, tentait de se rassurer en se disant que c’était probablement ce qu’elle voulait : qu’on oublie ce détail. « Léger comme une plume, et discret comme un prédateur. Qu’est-ce que tu crois ? » Choisissant l'humour et ce ton taquin qu’il gardait pour les situations à désamorcer, il s’était allé quelques instants à laisser son menton reposer sur l’épaule de la jeune femme, observant d’un œil distrait la demi-animation du dimanche matin dans la rue en contre-bas, l’odeur du goudron qui chauffait sous le soleil finalement éclipsée par celle du savon sur la peau de Kaecy. « Ce n’était pas quelque-chose de trop grave ce matin toi ? » Baissant les yeux vers elle tandis qu’elle levait les siens, illustration flagrante des vingt bons centimètres qui les séparaient, l’italien avait chassé d’un signe de tête ce froncement de sourcils inquiet que la jeune femme avait adressé en paraphe de sa question « Non, une perquisition à constater, la routine. De la paperasse. Mais ces messieurs les juges d’instruction ont mieux à faire de leur dimanche matin, tu penses bien. » L’avantage de l'ancienneté, rien de plus, et Vittorio était bon joueur. Et tandis que Kaecy s’échappait pour mettre sa tasse dans l’évier et s’enquérir du petit déjeuner qu’il avait ramené, lui observait d’un air pensif le clocher de la petite église de quartier, qu’on distinguait au bout de la rue. Il l’avait vue se remplir plus qu’à l'accoutumée durant quelques semaines, comme à chaque fois qu’était versé le sang d’un enfant du quartier – fusse-t-il adulte – avant que les gens ne finissent par oublier. Les gens oubliaient toujours, et les drames avaient leur date de péremption. « Tu nous as ramené quoi de beau pour déjeuner, du coup, si j’ai bien compris ? » Quittant à son tour le balcon, et laissant retomber le rideau devant la fenêtre, il l’avait regardée se saisir déjà du sachet pour en inspecter le contenu tandis qu’il la renseignait « Des cannoli. Pistache, chocolat, amande ou vanille, choisis ce que tu veux. » Il se contenterait sans mal des deux restants, voir d’un seul si elle se sentait d’humeur particulièrement affamée. « Ça nous fera de quoi grignoter en attendant le train. » Et pour rejoindre le dit train tous les deux s’étaient finalement mis en route, Vittorio chaussant avec habitude ses lunettes de soleil à peine avaient-ils atteint le pied de l'immeuble. Quelques stations et couloirs de métro plus tard, ils avaient atterri à Termini juste à temps pour s’engouffrer dans le train à destination de la côte, en piquant un sprint qui leur avait évité l'heure d’attente avant le départ suivant. Voyageant léger, avec simplement dans leurs affaires de quoi profiter de la plage comme deux touristes, ils avaient trouvé un duo de place en queue de wagon, et laissant à sa belle la place près de la fenêtre Vittorio s’était assis à ses côtés en se permettant enfin de reprendre le souffle qui lui manquait un peu. « Notre timing est plutôt bon, j’dois dire. » Réglé au millimètre, même. « Je ne serais jamais autant allé à la plage que depuis que tu es là. » Laissant échapper un brin de sourire, son regard avait alterné entre le visage de Kaecy et le paysage à travers la vitre qui déjà commençait à accélérer. Ce n’était pas le genre de distraction auxquelles Vittorio avait l'habitude de s’adonner, pas plus habitué à jouer au touriste qu’à quitter le centre-ville, clairement du genre à vivre à Rome depuis des années mais à en avoir moins vu les alentours et les monuments célèbres que ceux qui venaient de l'autre bout du monde pour les photographier.








    - you left a hole where my heart should be -

 :burger: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'altruiste
l'altruiste
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (20.06)
STATUT : célibataire.
MÉTIER : éditrice, va peut-être pouvoir penser à une évolution de carrière prochainement. bénévole au sein de l'association Beauregard, dédiée aux personnes atteintes de cancer et leurs familles.
LOGEMENT : nouveau déménagement; nouvelle vie composée désormais d'un appartement partagé entre Heidi et elle à Fortitude Valley.

POSTS : 1132 POINTS : 40

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : elle est sourde. c'est pas pour autant qu'il faut parler plus fort comme un idiot hein ! les appareils ça sert à entendre, pas qu'à décorer. Elio, son meilleur ami, a récemment disparu du tableau que formait sa vie, parti vers d'autres aventures - et il faut refaire toutes les bases désormais.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : heidi #3vittorio #3vittorio #2 (fb) (3/4, close)
RPs EN ATTENTE : greta
RPs TERMINÉS : milenapriamvittorio
PSEUDO : luleaby
AVATAR : emma watson
CRÉDITS : tearsflight (avatar)
DC : ezra beauregard (sam claflin) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 25/06/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2873-il-mio-refugio-sei-tu http://www.30yearsstillyoung.com/t3127-babe-you-ve-been-around-the-world-but-it-was-me-and-you-until-the-end-kw http://www.30yearsstillyoung.com/t3122-kaecy-wilson

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   Sam 10 Mar 2018 - 12:12


SEPTEMBRE 2013 (ROMA) ~ « Léger comme une plume, et discret comme un prédateur. Qu’est-ce que tu crois ? » La jeune femme leva les yeux vers lui, un petit sourire amusé aux coins des lèvres. « Plutôt prédateur que plume, hein ? » Un petit rire lui échappa par la suite, avant qu’elle ne s’inquiète de son départ précipité du matin. Ce n’était pas réellement la première fois qu’elle vivait la situation, il lui était déjà arrivé de voir Vittorio se lever au petit matin pour aller rejoindre tel ou tel point de la ville où il était attendu par toute une ribambelle de personnes pour que les choses puissent avancer correctement. « Non, une perquisition à constater, la routine. De la paperasse. Mais ces messieurs les juges d’instruction ont mieux à faire de leur dimanche matin, tu penses bien. » Les sourcils de la jeune femme étaient revenus prendre leur place habituel, retirant l’air inquiet que son visage portait jusque maintenant. Elle n’aimait pas savoir les gens dans des situations qui pouvaient les déranger ou les mettre en danger. Et oui, elle était du genre à s’inquiéter. Plus que de raison, souvent, mais c’était bien quelque-chose qu’elle était incapable de ne pas faire. Kaecy finit par rejoindre la cuisine et par jeter un oeil curieux aux sachets que Vittorio avait pu ramener de son petit tour en ville. De quoi déjeuner, qu’il avait dit - et ça mettait en appétit la jeune femme; les quelques délices que l’on pouvait trouver dans le coin la ravissaient à chaque fois. « Des cannoli. Pistache, chocolat, amande ou vanille, choisis ce que tu veux. Ça nous fera de quoi grignoter en attendant le train. » Un petit sourire malicieux s’étira sur le visage de la jeune femme. Les goûts énoncés semblaient être à tomber, et la perspective de pouvoir déguster des gourmandises tout en s’en allant vers une journée fare niente en direction de la plage - ça avait de quoi ravir. Ils s’étaient à la suite rapidement mis en route afin d’attraper au plus tôt un train, Kaecy suivant Vittorio sans le lâcher d’un regard à travers les gens dans les couloirs du métro, dans les dédales de la ville. C’était quelque-chose qui lui changeait beaucoup, ça. De pouvoir se perdre dans les souterrains de la ville, de voir cette dernière d’un autre angle. Comprendre les personnes qui étaient juste là en vacances et celles qui, au contraire, se dépêchaient pour attraper le métro de justesse et arriver à l’heure au bureau rien qu’à leur cadence de marche, leur façon de lever les yeux au ciel lorsque le métro s’arrêtait sans raison connue. A Brisbane, tout était plus grand mais surtout la vie souterraine de la sorte n’existait pas. Les gens avaient plus tendance à prendre leur voiture pour se déplacer et ça changeait le rythme de vie de la ville. Après avoir parcouru le métro dans quelques sens et voir couru sur les derniers mètres pour attraper le train qui allait partir, Vittorio et Kaecy purent enfin s‘asseoir dans le train en direction de l’ouest de la ville. Ils avaient le temps de pouvoir admirer le paysage et de gouter une ou deux des délices que le jeune homme avait ramener - le train faisant quand même quelques arrêts avant d’arriver à destination. « Notre timing est plutôt bon, j’dois dire. » Kaecy eut un petit rire, détournant son regard du paysage pour venir le poser sur le visage de Vittorio. C’était quelque-chose plutôt étrange pour Kaecy, de se laisser aller au gré du vent et du temps comme ça. Elle qui avait toujours eu l’habitude d’être plutôt bien organisée dans sa vie, surtout niveau timing, ça lui changeait de ne pas avoir à trop s’en faire. « Ça se voit par contre que ça fait bien trop longtemps que je ne suis pas allée courir, le moindre effort de rapidité comme là me tire dans les jambes ! » Il était vrai que depuis qu’elle était à Rome, elle avait plutôt tendance à adopter l’attitude touriste que celle de la personne qui vit dans le coin - ce qui était logique, puisque techniquement elle ne vivait pas dans le coin. « Je ne serais jamais autant allé à la plage que depuis que tu es là. » Mais oui, il était vrai qu’elle était ici depuis un bout de temps maintenant. Des vacances prolongées, qui continuaient de s’étirer au fil du temps. Esquissant un léger sourire, la jeune femme vint poser sa tête contre l’épaule du jeune homme. Depuis qu’elle avait rencontré le jeune homme, elle avait bien vu que certaines de ses habitudes avaient été bousculées. Pas qu’elle regrettait, en général quand elle le remarquait ça allait en sa faveur - mais il lui arrivait parfois de se sentir un peu gênée. « Tu ne devrais pas prendre des jours de repos uniquement parce-que je suis là, monsieur Vittorio. Tu risques de t’épuiser à la tâche un jour à passer ton temps la tête dans le boulot. » Elle était venue glisser sa main le long de celle du jeune homme, laissant vagabonder ses doigts le long des siens, venant tracer des formes géométriques improvisées. Elle avait fini par relever doucement son regard vers lui. « T’as déjà pensé à aller faire un tour ailleurs ? A bouger d’ici ? » Kaecy ne sortait pas ces paroles là au hasard, non. Parce-qu’avec Vittorio, elle était bien et malgré tout, ils passaient désormais la plupart de leur temps ensemble. Et puis, elle allait bien devoir rentrer un jour ou l’autre au moins pour aller voir sa mère, donner des nouvelles - de vraies nouvelles, pas simplement un sms  de temps à autre - à Elio, actualiser son visa et ce genre de petites choses. Alors autant joindre l’utile à l’agréable. « T’as déjà pensé à aller visiter l’Australie ?  Y’a de belles plages aussi, tu sais. » Kaecy s’était permise un petit rire.




it's magic:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: if i lose myself (kaecy)   


Revenir en haut Aller en bas
 

if i lose myself (kaecy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-