AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 What is happening to me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le dévoreur de livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 balais
STATUT : Perdu dans ce que je ressens...
MÉTIER : Anciennement avocat. Aujourd'hui éditeur
LOGEMENT : #745 Pine Rivers

POSTS : 414 POINTS : 250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un fort accent Russe, mon pays natale § Je vis en Australie depuis 10 ans. § J'ai tué un homme, pour protéger ma petite soeur, mais personne ne le sait. § J'ai une très ancienne jaguar, mon bien le plus précieux. § Je reviens de Russie, après un mois là bas.§ Ma soeur est décédée il y a peu dans un accident de voiture et cela reste un sujet tabou pour moi
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Elion #3
Zombie Land
Cassidy #1
AVATAR : Matt bomer
CRÉDITS : Blondie
DC : aucun
INSCRIT LE : 04/02/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6964-salut-mes-petits-chous http://www.30yearsstillyoung.com/t7034-a-main-froide-coeur-chaud-anton http://www.30yearsstillyoung.com/t8551-anton-malikov

MessageSujet: What is happening to me?   Jeu 12 Oct - 23:25



Eliane & Anton




-Putain . De. Bordel. De. Merde!!

Je bataille avec mon reflet dans le miroir, tentant de mettre la lentille correctement sur mon œil. J'avais poussé le costume jusqu'au bout, si je ne faisais pas peur, j'avais au moins le mérite d'être quelqu'un d'autre. Je cligne plusieurs fois des yeux pour placer la lentille couleur chocolat sur mon iris si bleu d'origine. Je me regarde dans le miroir et sourit très légèrement. J'avais loué un costume dans une boutique du coin, un superbe costume d'époque qui me coûtait une petite fortune à loué mais que je trouvais parfaitement adapter pour moi. Repoussant ma crinière brune vers l'arrière, tentant de les dompter un minimum (après tout, en deux semaines de temps, mes cheveux avait bien repousser…), je me regardais dans le miroir de ma chambre avec une certaine appréhension. Étrangement, je me demandais si Eli allait aimé, si j'allais lui "plaire". Je soupire bruyamment et lève les yeux aux ciels. Je ne vois pas pourquoi cela devrait m'importer, de toute façon. Je ne me comprends pas ses derniers temps.

Chaque jour, je pense a Eli. Chaque jour son sourire m’apparaît, dans mes songes ou seulement quand mon esprit divague, et je me surprend a sourire en pensant a elle. Je soupire de nouveau, balaye l'air du dos de la main comme si je congédiais mes propres pensées. Attrapant la veste qui termine mon costume, je l'enfile rapidement avant de finir avec une paire de lunette ronde. Me voilà transformer en parfait bibliothécaire tout droit sortit de la fin du XIX eme siècle. Pour l'occasion, j'avais laissé pousser ma barbe, devenue douce depuis une semaine , j'avoue ne l'avoir jamais autant laissé pousser. Je ris en me voyant. J'ai l'impression d'avoir pris dix ans de plus… Je quitte l'appartement, sourire aux lèvres, prêt à voir à quoi ressemble ma meilleure amie et qu'elle costume elle a choisis pour l'occasion…

J'arrive chez Eli un peu avant l'heure a laquelle je lui avait dit arrivé. Je frappe deux fois et entre, sans attendre qu'elle me dise d'entrée. Je sais, ça ne se fait pas, mais en vrai je suis impatient de lui montrer mon costume et je suis tout aussi impatient de la voir:

-Eliiii? T'es prête? Tu vas tellement aimé mon costume que tu…

Je me retourne en l'entendant arrivé derrière moi et je perds tout bon sens. Je la détaille des pieds a la tête, glisser dans sa dentelle rose, ses cheveux brun laisser libre retombant sur ses épaules, sa peau caramel qui semble aussi dorée que les broderies de son costume. Je reste un instant là, à ne plus savoir parler, à juste la regarder, planter là dans le salon, bras ballant et bouche ouverte. Je secoue la tête et détourne un instant le regard pour me reprendre. Mais qu'est ce que j'ai nom de dieu?? Il s'agit là d'Eli, ma meilleure amie. Je me répète cette phrase dans ma tête, inlassablement jusqu’à faire disparaître les battements trop fort de mon cœur. L'instant ne dure que quelques secondes, mais j'ai l'impression que ça dure des heures. Je relève le regard sur elle, l'air de rien et reprend tout en souriant :

-Ok… Je suis battus a plat de couture. Tu as trouvé, et de loin, beaucoup mieux que moi. Regarde toi… Tu es fabuleuse Eli.

Je m'approche d'elle, m'apprête à la prendre dans mes bras comme je le fais si souvent, mais serre les poings au dernier moments et n'ose même plus la toucher pour le coup. A dire vrai, j'ai peur qu'il ne se passe quelque chose si ma peau ne faisait qu'effleurer la sienne. Je me contente donc de sourire et lui montre ma tenue en faisant un pas vers l’arrière:

-Bibliothécaire du dix huitième siècle. Tu crois que je serais assez classe pour une princesse indienne? T'es bien une princesse hein?

J'ai peur de dire une bêtise. Genre une grosse bêtise, parce que la première image qui m'a traverser l'esprit quand elle est arrivé derrière moi, j'ai commencé par l'imaginer en train de danser de manière très sensuel avec une musique orientale derrière. Je ne sais pas pourquoi j'ai imaginé ça, pourquoi je ne peux pas empêcher mes lèvres de sourire quand elle me regarde ainsi, pourquoi mes yeux n'arrive pas à se détacher des siens, pourquoi sa peau attire comme un aimant le bout de mes doigts, cette envie irrésistible de la toucher, rien qu'une seconde… Mais bon sang, qu'est ce qui m'arrive?






fiche par century sex.





   
If it feels good, tastes good
Welcome to the end of eras
Ice has melted back to life
Done my time and served my sentence
Dress me up and watch me die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 bientôt 32
SURNOM : El' - Eli
STATUT : Veuve
MÉTIER : Avocate spécialisée dans le droit des sociétés
LOGEMENT : Villa 2024 Bayside

POSTS : 562 POINTS : 195

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Anton#3 ¤

RPs TERMINÉS : Alex#1 ¤ Alex#2 ¤ Alex#3 ¤ Anton#1 ¤ Anton#2 ¤ Alizée#1 ¤ Alizée#2 ¤ Félix#1 ¤ #TeamPizza ¤ Milena #1 ¤ Pénélope #1 ¤ Milena#2 ¤ Mercy ¤ Félix#2 ¤ Pene#2 ¤ Nissrin#1
AVATAR : Kristin Kreuk
CRÉDITS : Shiya
DC : No
INSCRIT LE : 01/05/2017

MessageSujet: Re: What is happening to me?   Sam 14 Oct - 17:12



 

❝What's happening ?❞
  Anton & Eli
Achevant de mettre sa tikka sur les cheveux, Eli se regarda un instant dans le miroir. Le petit bijou retombait légèrement sur son front achevant ainsi sa transformation. Nissrin avant de repartir lui avait offert cet ensemble indien lui disant qu’elle allait certainement avoir l’occasion de la porter un jour. Eliane avait eu un petit sourire en l’entendant. A l’époque, elle n’y avait pas cru mais en se voyant ce soir, elle comprit que Nessie avait encore eu une de ses intuitions légendaires. Pour l’occasion, elle avait bouclé ses longs cheveux bruns qui retombaient sur ses épaules. Le tissu vaporeux rose framboise était drapé autour de son corps mince d’une main experte. Heureusement que la jeune femme adorait tout ce qui avait trait à l’Asie sinon elle ne se serait jamais dépatouillée avec ces six mètres de tissus. Des épingles à nourrice dissimulées ici et là maintenaient la bande en place. La blouse que Nessie avait fait faire pour elle, lui allait à merveille dévoilant le ventre plat de la brune. Pour ne pas paraître indécente, Eli avait rabattu le pan de broderie qui était censé être libre derrière sur le côté. On pouvait toujours voir sa peau mise à nue par la tenue indienne mais elle n’y pouvait rien. Autour de ces bras se trouvaient 17 bracelets se mariant parfaitement avec sa tenue. L’eye-liner autour de ses yeux lui conférait une allure assez mystérieuse mettant en valeur ses yeux en amandes. Ainsi vêtue, Eli semblait tout droit sortie d’un de ces films bollywoodiens haut en couleurs.

Elle se regarda un instant se demandant si elle faisait bien d’accompagner Anton à cette fête. Après tout, elle n’était veuve que depuis… cinq mois ! Elle tressaillit en se rendant compte que bientôt cela ferait un semestre qu’Alex était mort. Elle avait lâché l’affaire d’en savoir plus. Elle n’y arrivait plus. Son frère était passé en coup de vent et sa visite lui avait fait l’impression d’une bouffée d’oxygène tout en la faisant souffrir le martyre. Son métier était un rappel constant de ce que faisait Alex et de ce qui l’avait tué. Mais c’était Alex qui l’avait aidé à trouver sa voie et Jay s’était toujours tellement bien entendu avec son beau frère qu’elle n’avait pas eu le cœur de lui enlever ses illusions. D’autant plus que cela ne devait influencer en rien l’opinion qu’il avait gardé de son beau frère. Jay était reparti aussi vite qu’il était venu. Une autre mission l’attendait et il se devait de rendre visite à leur mère. Mais sa première visite avait été pour sa sœur bien aimée. Elle eut un sourire en pensant à lui avant de se rappeler de l’origine de cette pensée. Eli se rendit alors compte que cela allait bientôt faire un an que plus rien n’allait dans son couple. Cette constatation la troubla. Enormément.

Elle n’eut pas le temps de s’appesantir sur ce sentiment que la porte d’entrée claqua et que l’accent russe d’Anton se fit entendre dans l’entrée. Eli sourit comme toujours en entendant cette voix. Elle prit alors sa petite pochette et descendit le rejoindre. En voyant la réaction de son meilleur ami, elle eut un moment de doute.

« Anton ? »

Et rigola franchement lorsqu’il reprit la parole. L’air malicieux, elle lui dit alors

« Une princesse saura se contenter pour la soirée d’un simple bibliothécaire très cher »

Joignant les mains à la mode indienne, elle s’inclina alors légèrement. Puis
s’approchant de lui, elle leva son regard vers lui et remarqua alors ses yeux

« Oh… Anton… Tes yeux ! Pourquoi ? »

Elle ne comprenait pas. Non pas qu’il n’était pas beau ainsi, Anton était l’un des plus bel hommes qu’elle connaissait mais c’était tellement dommage de cacher de si beaux yeux bleus… Consciente qu’elle le dévisageait et qu’ils étaient trop proches, elle recula un peu légèrement gênée et glissa son bras sous le sien en lui demandant d’une voie enjouée

« Peut-on y aller maintenant monsieur le bibliothécaire du dix-huitième siècle ? »

Ce fut en rigolant qu’ils s’installèrent dans la voiture. La jeune femme appuya sur le bouton de la radio et de la musique classique se diffusa alors dans l’habitacle. C’était reposant. Ils ne parlèrent pas beaucoup mais le silence ne les avait jamais dérangé. Entre eux, c’était signe de confiance. Ils n’avaient pas besoin de meubler le silence pour se sentir bien en la compagnie de l’autre. Ils arrivèrent bientôt grâce à la conduite sportive de son compagnon. Prenant le bras que lui offrait galamment Anton, ils pénétrèrent dans le domaine. Eliane stoppa pour admirer le décor majestueux qui s'offrait à ses yeux. On pouvait y lire ce qu'elle pouvait ressentir dans ses beaux yeux si expressifs. Un homme se détacha d'un groupe pour s'avancer vers eux et se découvrit à la vue de la jolie brune.

« Malikov ! Enfin là et ... superbement accompagnée à ce que je vois. Madame ? », finit-il en s'inclinant devant la jolie brune.

Un joli rire cristallin s'échappa des lèvres d'Eliane.

« Eliane. Je ne suis qu'une pauvre indienne envoyée ici pour servir Monsieur Malikov...», répliqua-t-telle malicieuse.

Reprenant son sérieux, elle rajouta avec un charmant sourire

« Je n'aurais jamais pensé à me trouver dans un endroit aussi superbe...»

L'homme se rengorgea de fierté à ses mots et s'éloigna en leur disant à tout à l'heure. Eliane regarda Anton et lui demanda

« Bon dis moi à quoi je dois m’attendre maintenant ? »

 
©️ Pando


Because I need you so
Where are you? Can’t you hear my voice? My pained heart is looking for you Is calling out to you- crazily  ▬ Please come back to me- I call out your name every night And in my exhausted waiting, I wander around and look for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le dévoreur de livres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 balais
STATUT : Perdu dans ce que je ressens...
MÉTIER : Anciennement avocat. Aujourd'hui éditeur
LOGEMENT : #745 Pine Rivers

POSTS : 414 POINTS : 250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : J'ai un fort accent Russe, mon pays natale § Je vis en Australie depuis 10 ans. § J'ai tué un homme, pour protéger ma petite soeur, mais personne ne le sait. § J'ai une très ancienne jaguar, mon bien le plus précieux. § Je reviens de Russie, après un mois là bas.§ Ma soeur est décédée il y a peu dans un accident de voiture et cela reste un sujet tabou pour moi
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Elion #3
Zombie Land
Cassidy #1
AVATAR : Matt bomer
CRÉDITS : Blondie
DC : aucun
INSCRIT LE : 04/02/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t6964-salut-mes-petits-chous http://www.30yearsstillyoung.com/t7034-a-main-froide-coeur-chaud-anton http://www.30yearsstillyoung.com/t8551-anton-malikov

MessageSujet: Re: What is happening to me?   Mar 17 Oct - 11:45



Eliane & Anton




J'ai du mal a faire abstractions de son regard planté dans le miens, de son visage si proche… Je ne lâche pas son regard mais je peux sentir la chaleur de son souffle se répercuté sur ma peau. Je lâche un rire tous ce qu'il y a de plus idiots et me reprend en toussotant légèrement. J'hausse un peu les épaules et détourne le regard en souriant :

-Pour le fun… Pour changer, c'est halloween quoi!

Je ris un peu et la laisse prendre mon bras en soupirant, soulagé. Mais soulagé de quoi après tout? Elle était un peu proche de moi, mais elle l'a déjà été, de nombreuse fois même. Mais voilà, j'ai l'impression que la mort d'Alex et mon divorce ont eu comme… Une sorte de déclic. Nos câlins étaient plus… Je ne sais pas. Moins amicale, tout du moins c'est ce que je ressent. Mais ça doit être seulement une impressions. Je serre légèrement son bras contre moi et me reprends rapidement :

-Bien sur, princesse. Je me dois de vous faire découvrir notre beau pays, vous venez de si loin…


Lorsque les lumières du manoir Hautcoeur ce font enfin voir, je souris. L'architecture du bâtiments est un mélange de style colonial et de manoir anglais, une beauté en pierre blanche dans ce décor de vigne verte. Les colonnes sur deux étages, les fenêtres gigantesque, la porte d'entrée en avec ses énormes poignées… J'adorais cette maison, mais vivre au milieu du raisin n'était pas ma tasse de thé. Je me gare et descend en premier pour venir lui ouvrir la portière. La route c'est passé en silence, mais en vérité, ça à été agréable. Je lui tends la main pour qu'elle s'y appuie pour se relever avant de lui tendre le bras. Je frissonne légèrement mais préfère mettre ça sur le compte de la fraicheur du début de soirée.

L'entrée est gigantesque, avec des hauts plafonds et un couloir en parquet anciens. Sur les murs blanc, de grands tableaux de tous style et de toutes époques nous guident jusqu’à l'entrée de la grande salle. Comme d'habitude, Hautcoeur à sortie le grand jeu. Halloween est présent dans tous les coins de la pièce, des petits fours en forment d'asticots ou de doigts, des serveurs et serveuse en tenue de zombie ou de momie, ainsi que des coupes remplis d'une mixture alcoolisé ressemblant étrangement à du sang. Je grimace légèrement en regardant les coupes remplis de ce faux sang que les invitées déguste quand mon nom résonne non loin de moi. Je me crispe, me préparant à recevoir la fameuse tape de Hautcoeur sur le haut de l'épaule, et je n'y échappe pas, bien entendu. Je me retiens de grimacer et lui offre un sourire tous ce qu'il y a de plus faux :

-Monsieur Hautcoeur….

J'hausse un sourcil alors qu'il s'adresse à Eli. Je la regarde et rit de bon cœur quand elle se présente comme une simple servante. J'adore l'entendre rire, j'ai toujours adoré ça. Je la regarde avec tendresse, une bouffée de fierté dans le torse me pousse à bomber ce dernier légèrement. J'ai presque envie de répondre à hautcoeur que oui, ma cavalière est ravissante, mais que pour couronner le tout, c'est la mienne… Mais voilà, elle n'est pas mienne. C'est ma meilleure amie, cavalière d'un soir. Je souris en coin alors qu'elle use de son charme d'avocate pour mettre l'éditeur face à elle dans sa poche, j'évite la deuxième tape déboite épaule de ce dernier et je remercie Eli intérieurement, même si elle ignore ce à quoi elle vient de me faire échapper. Je regarde Hautcoeur retourner dans la foule, son torse bombé de fierté face au compliment d'Eli et lui sourit avant de rire légèrement:

-A des langues de vipères, des gros requins qui parlent de festins de petits poissons et de femme stupide bourrée de silicone… En gros, ça ne change pas des soirées d'avocat. Ils parlent pognon et bouquins, ils défendent tel ou tel auteur et se gavent de petit four.

Je ris un peu et regarde autour de nous, admirant les décorations d'halloween accroché un peu partout, les fantômes, les toiles d'araignées… Ca me permet de penser à autre chose qu'a Eli et sa peau de miel qui est accroché à mon bras. La dernière fois que je suis venue ici, c'était avec Ophélia, pour la soirée du  nouvel an. C'était il y a 10 mois et ça me permet si loin… Je l'ai lâchement quitté, je l'avoue, mais je ne ressentais rien pour elle, et je ne pouvais pas lui mentir. Les sentiments, pour moi, c'est important.

J'entends le groupe dans le fond de salle se mettre à chanter et je souris avant de reprendre:

-Ce salaud sort vraiment le grand jeu à chaque soirée… Je me tourne vers Eli : Tu vas devoir danser aussi . Avec moi qui plus est. Je suis désolé de cette torture que je devrais t'infliger.

En vérité, je n'ai jamais été piètre danseur. Mon pére avait insister pour que je sache danser, questions de "traditions" disait il. Alors , je sais danser, pas mal de danses différentes. Je retire mon bras du siens, prends sa main et la fait tourner sur elle-même avant de la ramener vers moi en riant :

-Tu vois, je suis hyper nul.

Nos regards se croisent un long moment et je suis le premier à mettre un terme à ce contact visuel, alors que le groupe derrière nous fait une reprise de "I don't wanna live forever". Je me retrouve dans cette chanson, perdu, l'impressions de devenir fou a chaque fois qu'elle me touche, me regarde, me sourit… Je tente de lutter intérieurement contre un ouragan qui m'arrive en pleine face, une tornade sans nom (ou plutôt que je me refuse à nommée). Tous ce que je sais, c'est que j'ai besoin d'elle à chaque instant, plus qu'avant cela va de soit. Je lui sourit et la relâche lentement avant de chopper deux coupes de faux sangs sur le plateau d'un serveur zombie. J'en tends une a Eli et trinque avec elle :

-A notre amitié. Qu'elle soit éternelle et plus forte que tout… Et à notre réussite aussi, après tout.

Je ris et prend une gorgée, surpris par le goût j'hausse les sourcils en souriant. Je m'attendais à tout sauf à de la vodka. Le gout de la framboise cache sans mal l'amertume de cette alcool et le cassis apporte une pointe d'acidité à ce cocktail qui enchante mes papilles. Je reléve le regard sur Eli… La soirée promet tellement de surprise, cependant, je l'ignore encore, cette soirée sera décisif, pour elle et moi.






fiche par century sex.





   
If it feels good, tastes good
Welcome to the end of eras
Ice has melted back to life
Done my time and served my sentence
Dress me up and watch me die
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What is happening to me?   


Revenir en haut Aller en bas
 

What is happening to me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Sirromet Wines
-