AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain ou rejoins un groupe d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant de possible

 blood makes you related, loyalty makes you family | hazard-perry family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l’orgueil et les préjugés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (le 9 juillet 1990)
SURNOM : (Princess) Chachatte
STATUT : Nobody breaks my heart. Papa de substitution de mon neveu, Oliver âgé de 4 ans.
MÉTIER : Fraîchement diplômé en journalisme, spécialiste en géopolitique du Moyen-Orient. Reporter pour ABC Radio en quête d'aventures et d'histoires à raconter.
LOGEMENT : Pine Rivers au numéro 20, une grande villa avec Gauthier, Théo, Connor & Oliver. Depuis peu, Debra a rejoint la coloc.

POSTS : 798 POINTS : 450

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Paraitrait que snobinard britannique seraient les mots qui me qualifieraient le mieux ∆ Paraitrait quand même que je ne sois pas qu'un crétin, presque sympathique et attachant quand on a le privilège d'apprendre à me connaître même ∆ Paraitrait que la famille, surtout mes frères et ma petite soeur ainsi que mon neveu, sont la prunelle de mes yeux ∆ Paraitrait que je sois un peu volage, libre comme l'air. Paraitrait quand même que ça soit surtout dans le but de me protéger parce que la dernière fois que j'ai aimé ça ne m'a pas trop réussi
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Side by side, connected by the heartHazard-Perry Family#3Theodora#1Connor#1
╌╌╌
Walking away from someone you can't forgetCharleigh#2
╌╌╌
No matter where we go, we take a little of each other everywhereDelie#2
╌╌╌
We've been friends for so long, I can't remember which one of us is the bad influenceLa fine équipe#1Keandra #2Sofia#1
╌╌╌

RPs EN ATTENTE : Emre#2 (FB) △ Milo#1
PSEUDO : BesidetheCrocodile
AVATAR : Douglas Booth
CRÉDITS : avatar©astoria △ signature©jesaisplus
DC : Heidinosaure
INSCRIT LE : 24/03/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t7977-charlie-on-ne-va-pas-se-mentir-tirer-un-trait-sur-les-gens-ca-ne-marche-pas-souvent-il-vaut-mieux-leur-tirer-une-balle http://www.30yearsstillyoung.com/t7996-charlie-your-past-is-just-a-story http://www.30yearsstillyoung.com/t8021-charlie-hazard-perry http://www.30yearsstillyoung.com/t15385-charlie-hazard-perry

MessageSujet: blood makes you related, loyalty makes you family | hazard-perry family   Ven 13 Oct - 15:57





blood makes you related, loyalty makes you family
C'que je veux dire c'est que la famille c'est inévitable. C'est comme les impôts ou la mort. △
hazard-perry family
Il y avait des jours sans. Puis il y avait des jours où l'univers semblait s'acharner particulièrement sur nous. Aurais-je seulement cru au karma que j'aurai indéniablement vu les récents événements comme mon prix à payer pour mon caractère difficile et mes répliques cinglantes. Voilà quelques mois désormais que rien n’allait comme je le voulais. Les mauvaises nouvelles se pressaient à ma porte, attendant leur tour patiemment pour m’exploser à la figure les unes après les autres. Tout avait commencé avec Janis et son départ précipité qui m'avait laissé perplexe. Puis rapidement les choses s’étaient enchaînées.  Mes retrouvailles avec Emre et son passé (pas vraiment révolu) de dealer. J’avais renoué avec Keandra, un peu trop même étant donné qu'elle était toujours mariée à mon meilleur ami, et je m'évertuais maintenant à la fuir comme la peste, ce qui n’était pas une mince affaire quand on songeait au fait que nous avions plus d'un ami en commun. Ce n’était d'ailleurs pas mon seul sujet d’inquiétude au sein de la fine équipe puisque j'avais eu la très mauvaise surprise de découvrir la séropositivité de Milo qui, donnant dans ses travers habituels minimisait la chose sans prendre son traitement de façon régulière et efficace. Et comme si tout ceci ne suffisait pas, Maura avait eu la bonne idée de s'acheter une conscience pour tenter de, au nom de je ne savais trop quoi, renouer ses liens avec sa famille qu'elle avait pourtant ignoré toute sa vie. Il avait également fallu que dans ses bagages, ma chère sœur, ait eu la bonté de ramener Ryleigh Egerton. Mon enfer personnel. La seule femme que j’ai jamais aimé et qui ne me l'ait jamais rendu. Cette même femme que j'avais fui cinq ans plus tôt, espérant atténuer la douleur de la savoir si proche de moi et pourtant si inatteignable. Si le retour de l'aînée Hazard-Perry en soit ne me faisait pas grand-chose, savoir qu'à cause d'elle je devais affronter la présence de Ryleigh dans mon quotidien de nouveau, suffisait à me rendre d'humeur massacrante. J'avais été contraint par Gauthier d'aller saluer ma grande sœur, mais le destin en avait décidé autrement, mettant l'Egerton en travers de mon chemin. Et depuis cette vaine tentative, j'avais esquivé Maura avec application. Evidemment, c’était sans compter sur Gauthier qui, après avoir disparu un temps de la circulation, s’était tout à coup senti investi d'une mission pour la famille. Celui-là n'en ratait décidemment pas une : incapable de prendre position quand les choses le nécessitaient, il fallait qu'il mette son grain de sel quand tout le monde s'en serait volontiers passé. C’était vraiment à croire que le monde entier cherchait à me faire perdre patience. « Dis Charlie, pourquoi tu viens pas manger ? » La petite voix d’Olivier résonnait dans ma chambre alors que celui-ci passait sa tête à travers l'entrebâillement de la porte. Quittant mon reflet dans le miroir des yeux, je faisais volte-face pour regarder mon neveu, boutonnant les quelques boutons de mon polo blanc. « Parce que je suis fatigué de cette hypocrisie. » lui répondais-je, sachant pertinemment qu'il ne comprendrait pas. Ça se confirmait d’ailleurs lorsque je le voyais froncer légèrement les sourcils, le regard interrogatif. « Tu comprendras tout ça un jour, mon grand. » Depuis le rez-de-chaussée de la villa, la voix de Théodora résonnait, interpellant son fils qui me lançait un drôle de regard, visiblement tiraillé entre l’envie d’obéir à sa mère et celle de rester à mes côtés. « File ! J'arrive ne t'en fais pas. » Le petit garçon disparaissait alors pour rejoindre sa mère, me laissant seul de nouveau. Poussant un soupir d'outre tombe, je tachais de me convaincre que ça n’était qu’il moment difficile à passer mais qu'il passerait vite. Mais une part de moi ne pouvait s’empêcher d’avoir le goût amer des brunchs dominicaux en tête. La présence de Maura ici, c’était comme être ramené de force à Londres, devoir de nouveau se comporter comme un gentleman digne de mon rang. Si aujourd’hui encore la plupart de mon entourage me qualifiait de posh, mon attitude d'aujourd'hui n’était qu'un échantillon édulcoré de ce qu'on avait toujours attendu de moi à la maison. Et rien que cette pensée me tirait un frisson d'effroi. Me fixant de nouveau dans le miroir, je prenais une profonde inspiration. Le plan était simple, basique. J’avais prévu de jouer le jeu de mes aînés, aimable, lisse et propre sur moi, du moins en apparence. Je me promettais de ne pas faire de vagues, de retenir (et Dieu seul savait à quel point cela serrait difficile pour moi) mes répliques cinglantes, d'afficher un beau sourire, comme nos parents nous l'avaient appris dès le plus jeune âge. Accordant à mon moi dans le miroir un regard lourd de sous-entendu, je me détournais pour suivre le chemin d’avant emprunté Oliver quelques instants plus tôt, descendant l'escalier qui menait dans la salle à manger. Je retrouvais alors Théodora avec son fils, Gauthier qui donnait à la gouvernante quelques instructions encore sur la façon dont elle devait dresser la table pour ce déjeuner du dimanche midi et Maura, qui venait visiblement de faire son entrée dans la villa, l’air de pénétrer en terrain ennemi (ce qui n’était pas nécessairement faux quant on songeait à l'accueil que ses plus jeunes frères et sœur lui réservaient). Seul Connor manquait encore à l'appel, mais voilà longtemps que cela n'étonnait plus grand monde. Il ferait son entrée plus tard, brillant par son retard, moyen efficace qu'il avait trouvé pour montrer que c’était lui le rebelle de la famille. Et si, cette attitude m'agaçait au plus haut point il y avait encore quelques semaines, elle me faisait aujourd'hui sourire maintenant que nous avions semblait-il enterré la hache de guerre. J'adressais un petit clin d’œil à Oliver avant de me tourner vers Maura pour la saluer d'un bref signe de tête. « Aaah, la joie de retrouver ces brunchs dominicaux » ne pouvais-je m’empêcher de lâcher. Si je devais tenir tout un repas à me tenir à carreaux, il était impossible pour moi de me taire complètement et de retenir tous les sarcasmes qui me venaient en tête.
©BESIDETHECROCODILE


We are all broken, that's how the light gets in. △




.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans.
SURNOM : Maura, tout simplement.
STATUT : Récemment célibataire, c'est mieux ainsi vu sa condition... Mais ce n'est pas si simple.
MÉTIER : Gérante de la filiale de l'entreprise hotelière familiale en Australie.
LOGEMENT : Pine Rivers. Loft #151.

POSTS : 109 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : A cause de son cancer, elle est suivie par un psy qui fait remonter beaucoup de choses en elle, surtour ses regrets et ses souffrances face à sa famille.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Gauthier ⊱✧⊰ Ryleigh ⊱✧⊰ Théodora ⊱✧⊰ Victor ⊱✧⊰ Emre ⊱✧⊰ Drew ⊱✧⊰ Clan HP
RPs EN ATTENTE : Elizabeth

PSEUDO : katie-lexie
AVATAR : Meghan Ory
CRÉDITS : surfin'bird (avatar)
DC : aucun
INSCRIT LE : 26/06/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15709-maura-one-sometimes-finds-what-one-is-not-looking-for http://www.30yearsstillyoung.com/t15787-maura-so-why-won-t-you-just-stay-a-little-longer http://www.30yearsstillyoung.com/t15798-maura-hazard-perry http://www.30yearsstillyoung.com/t15983-maura-hazard-perry

MessageSujet: Re: blood makes you related, loyalty makes you family | hazard-perry family   Ven 13 Oct - 20:58



... loyalty makes you family
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
S
i Maura Hazard-Perry devait être honnête, l'idée de ce brunch familial semblait être une grosse erreur. Quand elle s'était réveillée ce matin c'était avec la boule au ventre, non seulement à cause de la réunion familiale qui se tiendrait aujourd'hui, mais aussi parce que le lendemain elle aurait à se rendre à l'hôpital pour une séance de chimiothérapie. Lors de son dernier rendez-vous, le médecin avait pris la décision de refaire un traitement et il lui avait fixé un rendez-vous la semaine suivante. Même si Maura prenait ça avec légèreté en apparence, à l'intérieur elle bouillonnait entre l'envie d'exploser et d'en parler, et l'envie de garder sa maladie pour elle et de ne l'imposer à personne. La belle brune avait tenté de ne pas stresser et de continuer à jouer son rôle comme toujours. Elle s'était installée sur sa terrasse pour boire son café et lire le journal. Elle avait vérifié ses emails avant d'aller choisir soigneusement sa tenue, ses chaussures et d'aller se préparer. Elle avait opté pour une robe blanche, une veste de tailleur gris chiné et des escarpins bleus. Pas que sa tenue vestimentaire changerait grand chose à l'accueil que lui ferait sa fratrie mais, elle utilisait ça comme une armure. Comme dans son travail, son apparence jouait un rôle primordial pour qu'elle soit prise au sérieux. Ca ne choquerait absolument pas ses frères et sa soeur qu'elle soit autant apprêtée puisqu'il la jugeait déjà superficielle et carriériste. Elle avait nourri cette image depuis un grand nombre d'années maintenant et elle n'était plus en état de faire changer les opinions... Certes elle était à Brisbane en partie pour retrouver sa famille, peut-être essayé de rattraper le temps perdu... mais elle savait que ça ne serait pas facile. Une fois prête, ses cheveux légèrement bouclés retombant sur ses épaules, elle prit son sac, le cadeau qu'elle avait acheté pour Oliver et elle vérifia une dernière fois son apparence dans le miroir de l'entrée. Elle grimaça en voyant la ressemblance frappante avec sa mère. Les cheveux bruns, les yeux chocolats... la froideur de sa carnation... la froideur qu'elle dégageait. La seule différence peut-être était le sourire que Maura avait un peu plus naturellement. Repoussant cette idée, elle avait passé la porte pour prendre la route jusqu'à la villa que sa fratrie habitait.
   
D
epuis son arrivée à Brisbane, elle était venue ici qu'une seule fois, pour voir Théodora. L'accueil avait été froid, elles s'étaient lancées des munitions avant qu'Oliver n'adoucisse l'atmosphère avec ses talents de pâtissiers et son innocence d'enfant. Elles avaient fini par parler plus calmement mais rien n'était résolu. Théo avait mis de l'eau dans son vin, elle avait été plus cordiale, la rassurant sur le fait qu'elle ne s'opposerait pas à un repas familial, mais il en faudrait beaucoup plus pour que Maura soit pardonnée. Et elle le comprenait bien. La fille aînée des Hazard-Perry n'avait pas voulu imposer sa présence, c'était pour cela qu'elle n'avait pas forcé Charlie et Connor à venir la voir. Les garçons feraient comme bon leur semblerait et ils prendraient le temps qui leur serait nécessaire. Bien entendu, Gauthier ne l'avait pas vraiment entendu de cette oreille avec ce brunch organisé et réclamant la présence de tous. Elle était arrivée et avait été accueillie par son frère aîné et sa cadette. Oliver ne semblait pas dans les parages, tout comme Connor et Charlie. Maura se sentait clairement comme un poisson hors de l'eau... qui tente de rejoindre la mer mais qui clairement allait rendre son dernier souffle avant d'y arriver. L'image n'était pas très belle, mais elle ne savait pas trop quoi dire ni trop quoi faire. Elle posa son sac dans un coin, puis adressa un sourire à Théo en lui donnant le paquet qu'elle tenait dans ses bras. "C'est un petit quelque chose pour Oliver. J'ai pensé à lui en le voyant..." Autant dire que c'était le premier cadeau qu'elle faisait à son neveu... enfin non, le premier était un cadeau de naissance, mais elle n'avait jamais eu de message de remerciement alors... Maura préférait ne pas le considérer en tant que tel. Au moment même où elle finissait sa phrase, des petits pas se firent entendre et Oliver arriva et la salua. Maura se mit dont à la hauteur du petit garçon pour le saluer à son tour caressant sa joue de son index. Et dire que si elle avait été une soeur "normale", elle aurait pu le prendre dans ses bras ou déposer un baiser sur cette joue joufflue. Elle aurait d'ailleurs pu le faire avec sa soeur... ses frères... Mais la démonstration des émotions ne faisait pas partie de son quotidien. "Alors, c'est toi qui nous a préparé le dessert? J'espère parce que je me souviens encore de ce délicieux cupcake." Maura n'eut pas le temps de continuer la discussion avec Théo, ce qui pourtant aurait été une bonne entrée en matière, mais Charlie arriva, avec une phrase pleine d'ironie. Au moins, ils étaient égaux à eux-même. "Bonjour Charlie. J'ai bien cru qu'on allait vivre dans la même ville sans se croiser... Tu as l'air en forme." Clairement, elle aurait préféré une autre amorce mais sa relation avec Charlie était probablement la plus complexe...
©️ nightgaunt


Mayday, mayday
This is an emergency You've gotta let me leave I'm laying here, inches away But you can't hear me call mayday.



Revenir en haut Aller en bas
 

blood makes you related, loyalty makes you family | hazard-perry family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: logements
-