AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans tout juste, comme quoi les apparences sont souvent trompeuses.
SURNOM : Malo, c'est déjà mon surnom à vrai dire...
STATUT : célibataire
MÉTIER : dernière année de droit des affaires, stagiaire chez W&M.
LOGEMENT : #158 Fortitude Valley w/ ma Cons d'amour

POSTS : 105 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : toujours en retard, ne le prenez pas personnellement !
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Eireen
« You live, you learn »


Callum
« You look like my next mistake »


Elise & Milo
« Baby you look happier, you do,
My friends told me one day I'll feel it too »

RPs EN ATTENTE : Vitto
RPs TERMINÉS :
Malance
« Babe I already miss you,
Oh Sweetheart I already miss you »

PSEUDO : lauw
AVATAR : gigi hadid
CRÉDITS : NYMPHEAS (avat), astra (sign)
DC : none
INSCRIT LE : 01/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16676-malo-forever-isn-t-for-everyone http://www.30yearsstillyoung.com/t16779-malo-have-you-got-the-guts#647464 http://www.30yearsstillyoung.com/t16780-malo-reiter#647465 http://www.30yearsstillyoung.com/t16781-malo-reiter#647466

MessageSujet: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    Ven 13 Oct - 19:39



I'm never gonna let you close to me, Even though you mean the most to me

C’était un soir sans. Un autre soir où elle pensait inlassablement à lui. Il était passé à la coloc’ dans la semaine, et ça avait été comme une évidence. Elle s’était mentie, elle pensait pouvoir passer à autre chose et l’oublier… mais non. Bordel, il n’avait suffit que d’un soir, d’un seul regard pour que tous ses efforts furent réduits à néant. Si Constance était là, elle lui foutrait probablement une grosse claque en lui disant d’aller se bourrer la gueule dans un bar et d’y trouver un mec pour la nuit. C’est ce qu’elle avait fait depuis plus de sept mois maintenant. Son lit ne portait plus son odeur, et avait vu passer des hommes depuis. Mais ses yeux azurs lui avaient rappelé. Sa mémoire était revenue presque instantanément. La douleur, aussi. Son cœur avait eu un raté. Un simple sourire et elle en aurait presque eu les larmes aux yeux. Elle l’aimait encore, ça crevait les yeux. Franchement comment était-ce seulement possible ? Il l’avait larguée comme une vieille merde, il l’avait laissé sans plus d’explication, et l’avait baisé comme il l’avait fait avec toutes les autres. « Je t’aime bébé » qu’elle l’entendait encore soupirer quand il venait en elle.
Il avait suffit d’une fois et toutes ses bonnes résolutions étaient parties en fumée. Depuis ce soir, où il était venu récupérer un vinyle chez sa cousine, où il lui avait adressé ce sourire dont lui seul avait le secret… Malo n’avait pensé plus qu’à ça.

La jeune femme jeta un rapide coup d’œil à son reflet dans le miroir, et décida de prendre une rapide douche et de se changer. Peut-être qu’elle se faisait des films, et que tout était définitivement fini… Mais ce sourire, le regard qu’il lui avait jeté ne pouvait pas ne rien dire. Il fallait qu'elle le voit, qu'elle en ait le coeur net. Au pire, elle pourrait toujours prétexter d’aller boire un verre « entre amis »… et compter sur l’aide précieuse de l’alcool, qui à l’époque les avait d’ailleurs réunis.
Elle ne croisa pas sa meilleure amie en partant, et pour se donner un petit peu de courage but quelques centilitres de vodka cul-sec. Elle n’était pas alcoolique, loin de là, mais elle en aurait définitivement besoin pour ne pas rebrousser chemin et pour abandonner tout histoire de finir la nuit avec lui. Quelques centilitres de plus, juste pour le plaisir. Il lui manquait à mourir, c'était une évidence.

Malo descendit rapidement Fortitude Valley perchée sur ses talons de douze, qui lui allongeaient les jambes, les rendaient presque interminable. Elle portait une petite robe noire et sourit en pensant aux conseils de Constance quelques mois auparavant « ce que tu as de plus court ! ». Celle-ci était bien plus courte que la robe qu’elle avait mis ce soir là, pour sûr, mais elle l’avait jalousement gardé pour une grande occasion. Elle avait toujours pensé la mettre pour le soir de sa remise de diplômes, mais finalement, ce fût plus tôt que prévu. Rien n’était trop beau, ou trop court en l’occurrence, pour faire chavirer le cœur d’un homme. Elle pensa soudainement qu’elle aurait du prendre du vin, histoire de ne pas venir les mains vides ; mais constata que malheureusement, elle se trouvait déjà sur le perron du loft de Milo.
La jeune fille prit une profonde respiration, et se laissa quelques secondes de réflexion. Avait-elle vraiment envie de le revoir ? Oui. Avait-elle vraiment envie de lui ? Oh que oui. Allait-elle lui pardonner aussi facilement ? A voir… plus tard. Elle sourit. C’était à cet endroit même que Milo et elle s’étaient embrassés pour la première fois, complètement saoules. Ils en avaient passé des nuits dans ce loft… Ce souvenir la fit rougir. Elle qui s’était jurer de ne jamais revenir vers lui regrettait presque de venir en rampant jusqu’à sa porte. Après tout il n’avait jamais essayé de la recontacter ou de la revoir… Ce n’était peut-être pas une si bonne idée après tout…

Elle secoua la tête, et sonna avant de penser à un autre argument contre, et de retourner sur ses pas.
Après tout, elle n’allait pas lui demander de l’épouser… mais au moins passer un peu de bon temps.




❝ cause baby now we got bad blood ❞ Band-aids don't fix bullet holes, you say sorry just for show, If you live like that, you live with ghosts. If you love like that blood runs cold.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans, presque vingt-six.
SURNOM : Plus souvent Eli, ou Lili et parfois Stead.
STATUT : fiancée à un homme qu'elle a laissé à new-york.
MÉTIER : elise a continué ses études de droit, après bien des démarches administratives et travaille en tant que serveuse à mi-temps, afin de payer tout de même une partie du loyer de Milo.

POSTS : 30 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Milo part 1 - game on
Malo & Miloi'm way too good at goodbyes
PSEUDO : olympienne
AVATAR : cailin russo.
CRÉDITS : AILAHOZ
DC : aucun double compte connu à ce jour.
INSCRIT LE : 30/08/2017

MessageSujet: Re: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    Ven 13 Oct - 23:14



I'm never gonna let you close to me, Even though you mean the most to me

La journée avait été longue. L'ambiance des amphis était étouffante ; une grosse partie des étudiants avaient lâchés prise, le reste - dont Elise - étudiaient sans relâche. Mais elle n'avait pas eu le courage de se rendre à la bibliothèque, elle avait flâné un peu en ville avant d'aller travailler. Ses journées duraient au moins vingt-huit heures, c'était impossible autrement. Et si, d'habitude, elle gérait plutôt bien, cette semaine était beaucoup trop longue. Heureusement, il y avait Malo ; une jeune femme de son âge, elles étaient dans la même classe et elles s'étaient tout de suite bien entendues. Leurs caractères assez similaires avaient facilité leur bonne entente, Malo et Elise étaient vite devenues amies. La blonde avait de la chance d'avoir une fille comme elle en classe, c'était quand même bien plus agréable. Elles étaient allées boire un verre après les cours pour décompresser, un peu plus tôt dans la semaine, la soirée s'était éternisée et les langues s'étaient déliées. Malo n'avait pas facile ces temps-ci : avec un ex qui l'avait quitté sans raison, lui balançant juste qu'il aimait une autre. Elise trouvait ça horrible ; comment pouvait-on faire ça à une fille comme elle ? Malgré les verres bus durant l'après-midi, la blonde se souvenait très bien d'avoir consolé la jeune fille mais aussi et, surtout, de tout tenter pour le récupérer. Si ça ne marche pas, il regrettera toute sa vie de t'avoir perdue.

Elle ne pouvait donner meilleur conseil. Parce que si elle avait été un peu plus courageuse, elle-même, elle aurait pu suivre son imbécile d'ex-petit-ami quand il est parti. Il avait été plus facile de le détester - d'essayer de le croire au moins - et de reconstruire sa vie du début. Il l'avait blessée et elle avait préféré l'éloigner, le faire sortir de sa vie. C'était plus facile que d'affronter la réalité, elle n'avait pas été assez forte. En tant qu'amie, elle ne voulait pas que Malo ait des regrets par la suite. Elle ne voulait pas que la jeune femme se pose les mêmes questions qu'elle à l'époque. Est-ce que ça aurait pu être différent ? Mais depuis son arrivée à Brisbane, elle se disait que, finalement, tout se passait peut-être comme c'était sensé se passer. Sept ans auparavant, elle n'aurait jamais imaginé squatter l'appartement de son ex depuis plusieurs semaines pour prendre soin de lui. Elle avait voulu détester Milo plus que tout, et pourtant, dès qu'elle avait appris, elle avait réservé le premier vol pour Brisbane. Sans me demander l'avis de son fiancé, son petit-ami depuis cinq ans.

Ça avait gueulé dans l'appartement, Elise et Nate s'étaient encore disputés. Chaque fois qu'elle lui sonnait sur skype pour avoir de ses nouvelles, il lui prenait la tête, lui demandait de revenir. Chaque fois, elle refusait. Il ne comprenait pas pourquoi un cousin dont elle n'avait plus de nouvelles depuis des années la faisait tout abandonner, à quelques mois de leur mariage. Il lui en voulait. Et les cris fusaient. S'il savait, il serait déjà devant l'appartement pour la ramener, de gré ou de force. « Tu m'emmerdes ! » Elle l'avait vu grimacé, mauvais présage et elle avait raccroché, sans attendre un nouvel accès de colère. Elle avait éteint l'ordi en ignorant les cinq appels et les dix messages lui intimant de le rappeler. Elle avait envie de passer un bon moment, une bonne soirée. Elle ne voulait pas se prendre la tête, elle se regarda dans le miroir et décida qu'elle avait envie d'être à l'aise. Deux temps, trois mouvements et c'était une nouvelle Elise. Cheveux attachés dans un chignon fait à la va-vite, ses lunettes sur le nez - elle commençait à avoir drôlement mal à la tête -, son short fluide et une chemise piquée à l'homme installé dans le canapé. Elles étaient larges, fluides, elle se sentait terriblement bien dedans. Elle ne s'avouait pas que c'était aussi parce que ses chemises sentaient comme lui. Milo n'était qu'une ami pour qui elle s'inquiétait et avec qui elle aimait passer du temps. Rien à voir avec de l'amour, si ?

« Soirée netflix & chill, on est d'accord ? » lança-t-elle en débarquant dans le salon. Elle secouait la tête en entendant une remarque du style « t'en as pas marre de me piquer mes chemises ? », un ton ironique, un haussement d'épaules et hop. Installée dans le canapé avec la télécommande. Ce soir, elle décidait du programme, après qu'ils se soient tapés tous les épisodes disponibles de stranger things la soirée avant, ce serait Suits. Elle avait déjà vu une bonne partie mais elle aurait pu les voir mille fois sans que ça la dérange. Puis c'était marrant avec Milo, ils n'arrêtaient pas de faire des commentaires. Comme il y a sept ans. Elle avait l'impression que le temps sentait arrêté. Pourquoi son cœur lui rappelait-il toujours cette époque ? Elle avait avancé dans la vie depuis, elle n'était plus une adolescente. Et alors qu'elle allait lancer l'épisode, c'est la sonnette de l'appartement qui retentit. « Si ce sont encore tes voisins qui viennent se plaindre, de je ne sais quoi d'ailleurs... » Elle se leva pour aller ouvrir, ne prenant pas la peine de se recoiffer ou d'enfiler autre chose - elle n'était pas indécente et elle s'abillait encore comme elle le voulait, une fois sa journée terminée.

Surprise. Elle s'etait attendue à recevoir la visite de n'importe qui mais pas elle. Une bombe en robe courte noire, perchée sur des hauts talons qu'elle aurait reconnue entre milles. Malo. Son amie. Des milliers de questions lui traversaient l'esprit, sans qu'aucune ne franchisent ses lèvres. Et c'est en observant mieux sa tenue qu'elle commença à comprendre. Elle lui avait dit, le jour où elles avaient bu un verre ; une belle petite robe, des talons, et va le reconquérir. Teste, t'as rien à perdre. Malo voulait reconquérir... Milo. Quelle était la probabilité que cela se passe ainsi. « Malo ! Qu'est ce que tu fais ici ? Entre ! » Elle la fit entrer et referma la porte derrière elle. Et elle sentit un pincement dans son cœur. Ca n'aurait pas dû lui faire cet effet là. C'était la vie sentimentale de Milo, il faisait ce qu'il voulait. Elle aurait voulu s'en persuader. Mais ça n'avait jamais sonné aussi faux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans
SURNOM : Mil et noug' par ses deux frères
STATUT : Terriblement amoureux de son premier amour, qui va se fiancer à New York avec un autre homme.
MÉTIER : Etudiant en lettre moderne et serveur dans un petit café
LOGEMENT : #46 Loft Fortitude Valley avec Elise

POSTS : 57 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : seropositif, se soignant mal
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :

Cap ou pas cap?
Elise ▲



Dream team
Keandra ▲ Tad ▲All the band▲




My sweet sister



Malodrame
Elise Malo ▲
RPs EN ATTENTE : ▲ Elio ▲ Charlie
AVATAR : Jeremy White Allen
CRÉDITS : ANARCHY et jolie Malo gif signa
DC : uc
INSCRIT LE : 10/07/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t15884-milo-haven-bouquine-devant-les-coeurs-vides http://www.30yearsstillyoung.com/t15994-milo-haven-prend-tes-jambes-a-ton-cou-petit-restes-pas-seul-dans-le-bois

MessageSujet: Re: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    Dim 15 Oct - 14:52



I'm never gonna let you close to me, Even though you mean the most to me

Journée encore horrible. Réveillé à 8h. Vomissement. Elise qui m'aide à me relever. M'habiller et qui part bosser. J'ai trainé sur ma PS4 toute la matinée puis j'ai passé l'aprèm à l'hôpital pour un recap, prise de sang, contrôle etc. Putain de Sida.

Elise rentre alors des cours et passe une heure à s'engueulait avec son cher fiancé pour mon plus grand bonheur. Je l'entend lui hurler dessus et raccrocher. Ca me fait doucement sourire. Je sort de ma chambre, m'affale sur le canapé et me roule une clope en deux-deux. Je suis épuisé. Vide. Et je commence à sentir cette maladie à la con puiser petit à petit toutes mes forces. La jolie blonde rentre dans le salon, portant ma grande chemise bleu clair à carreaux. « Soirée netflix & chill, on est d'accord ? » « t'en as pas marre de me piquer mes chemises ? », Je lui lance en m'allumant ma clope au bec. Elle saute presque à côté de moi et s'affale en allumant Suits. Une de nos séries préférés. Faut avouer que Harvey Specter a trop la classe. Je suis tellement crevé j'crois que je vais m'endormir devant. On entend toquer. Je met pause en soupirant. Ras le bol d'être déranger. J'aimerais juste passer une soirée avec ma meilleure amie et aller me coucher le plus vite possible. J'écrase ma clope dans le cendrier et laisse Elise aller ouvrir la porte. Je m'en roule une autre.

« Malo ! Qu'est ce que tu fais ici ? Entre ! » PARDON?! MALO? ELISE CONNAIT MALO?!
Oh putain de merde... Je sais pas où me mettre. Qu'est ce que mon ex peut bien faire ici? Mes deux ex face à face....Je me dis qu'avec un peu de chance elle ne me voit pas d'ici et je pourrais ramper jusqu'à ma chambre et m'enfermer en attendant que l'orage passe. Malo...la fille qui m'a rendu heureux pendant presque un an. La fille que j'ai lâchement abandonné il y a sept mois. La fille que j'ai fait hurler, pleurer. Une des potentiels personne à qui j'ai refilé le sida. Ouais. Faut que je fuis. Je m'extirpe tout lentement du canapé, sans écouter ce qu'elles se disent et viens me mettre à quatre pattes sur le sol en essayant d'avancer discrètement jusqu'à ma chambre. Mais des talons haut viennent me bloquer la route. Une robe noire à couper le souffle. Faut avouer qu'elle est sublime. Surtout avec autant de haine sur son visage. Je la vois qui se retient. Qui est prête à exploser. J'me rend compte que je suis toujours à quatre pattes et que j'ai l'air idiot. Malo...ça fait longtemps. Je cherchais ma lentille...Qu'est-ce que tu fais là...? Je me relève difficilement, enfin à sa hauteur. Surement rouge comme une tomate. Je jette un regard à Elise qui lève les yeux au ciel. Qui se demande surement Dans quel histoire il s'est encore fourré cet idiot? Et je me dis qu'elle a surement un peu rit en me voyant essayer de fuir l'infuyable.



i am a lost boy from neverland Du bonheur à l'état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! . Mieux que la face B d'Abbey Road, les CD d'Hendrix, qu'le p'tit pas de Neil Armstrong sur la lune. Mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques.  Mieux que la liberté. Mieux que la vie....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans tout juste, comme quoi les apparences sont souvent trompeuses.
SURNOM : Malo, c'est déjà mon surnom à vrai dire...
STATUT : célibataire
MÉTIER : dernière année de droit des affaires, stagiaire chez W&M.
LOGEMENT : #158 Fortitude Valley w/ ma Cons d'amour

POSTS : 105 POINTS : 35

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : toujours en retard, ne le prenez pas personnellement !
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Eireen
« You live, you learn »


Callum
« You look like my next mistake »


Elise & Milo
« Baby you look happier, you do,
My friends told me one day I'll feel it too »

RPs EN ATTENTE : Vitto
RPs TERMINÉS :
Malance
« Babe I already miss you,
Oh Sweetheart I already miss you »

PSEUDO : lauw
AVATAR : gigi hadid
CRÉDITS : NYMPHEAS (avat), astra (sign)
DC : none
INSCRIT LE : 01/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16676-malo-forever-isn-t-for-everyone http://www.30yearsstillyoung.com/t16779-malo-have-you-got-the-guts#647464 http://www.30yearsstillyoung.com/t16780-malo-reiter#647465 http://www.30yearsstillyoung.com/t16781-malo-reiter#647466

MessageSujet: Re: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    Sam 21 Oct - 14:43



I'm never gonna let you close to me, Even though you mean the most to me

Le temps s’était arrêté.

C’est comme si elle se trouvait dans un mauvais rêve, un cauchemar, une sorte de gag. Vous savez, quand vous êtes persuadés d’être filmés tellement ça vous paraît gros comme une maison ? C’était un petit ça son impression sur le coup… Elle esquissa un sourire, un sourire forcé, limite mauvais, un peu désabusé aussi. Elle aurait bien voulu lui gueuler dessus et lui demander ce qu’elle FOUTAIT LA BORDEL DE M… ?! Respire. Mais il s’agissait peut être d’une simple coïncidence. Ou d’une mauvaise blague… à voir. Elle l’invita à entrer. Franchement, c’était le pompon. « Salut Elise. », répondit-il d’une voix glacial. En entrant dans ce hall qu’elle connaissait si bien, la jeune blonde ne pu s’empêcher de chercher Milo des yeux. « C’est marrant je me posais exactement la même question à ton propos… », ajouta-t-elle en se retournant vers son hôte surprise. Elise et elle étaient dans la même promo, elles étaient rapidement devenues amies et ce n’était pas surprenant. Elles avaient des caractères similaires et partageaient de nombreux points communs… et pas que, apparemment.

Malo ne savait pas trop bien pourquoi elle était aussi énervée. Etait-ce parce qu’Elise avait passé des soirées entières à l’écouter pleurnicher et se plaindre d’avoir été larguée comme une merde par son abruti d’ex ? Que cette dernière lui avait alors conseillé de tenter le tout pour le tout afin de le reconquérir ? Ou bien était-ce parce le fait de trouver une autre femme chez Milo lui donnait la nausée ? L'abruti d'ex, la fameux, justement. Sûrement un peu de tout ça. Quel genre d’amie faisait ça ? Quel genre d’amie séchait vos larmes, vous encouragez à reprendre votre vie en main et à retrouver l’amour de votre vie tout en vous plantant un coup de poignard dans le dos comme ça ?!
Malo eut un rire mauvais. La garce. Elle cachait vraiment bien son jeu. « Je suppose que Milo est là, lui aussi… », cracha-t-elle en se dirigeant d’un pas de loup vers le salon, ne lui laissant même pas le temps de répondre.

Elise sur les talons elle arriva nez à nez avec Milo qui était à quatre pattes par terre. Il leva les yeux vers elle, avec son éternel petit air malicieux, son fameux sourire en coin qui l’avait faite craquer… et qui là, lui donnait l’envie de l’étrangler. « Malo...ça fait longtemps. Je cherchais ma lentille...Qu'est-ce que tu fais là...? ». Il se lève, rouge écarlate, apparemment aussi surpris que sa compère d’être pris sur le fait accompli - ou presque, on était plus à un détail près -.
« Ça fait longtemps » ?! Non mais est-ce qu’il pouvait être plus pathétique que ça ?! Franchement ?! Elle leva les yeux au ciel pour contenir sa rage. « Même pas une semaine, je te remercie. Je suis passée pour prendre de tes nouvelles… » oui, avec des talons hauts et un minuscule bout de tissu noir comme unique vêtement, c’est comme ça qu’on vient prendre des nouvelles de ses exs ! Tout à fait normal… « … mais il semblerait que je dérange. Tu as l’air de te porter comme un charme... », siffla-t-elle entre ses dents avec un regard aussi noir que sa robe. Elle aurait voulu se jeter sur lui et lui arracher chacune de ses petites boucles à pleines mains. Certes il avait l’air un peu fatigué et deux grandes cernes noires s’étaient installées sous ses grands yeux clairs. Il était toujours aussi beau. Toujours aussi mystérieux. Elle sentit subitement son regard se poser sur Elise, qui était toujours derrière elle, silencieuse. Elle allait exploser.
Elle se retourna vers la traitresse et ses yeux se posèrent instinctivement sur sa chemise. Enfin, LA chemise. La chemise bleu clair à carreaux de Milo. Chemise qu’elle avait caressé des dizaines de fois du bout des doigts, déboutonnée tout autant de fois et qui devait certainement encore porter son parfum, frais et enivrant. Elle la détailla et eut un haut le cœur. « T’as vraiment honte de rien toi, hein », dit-elle à l’autre blonde, avec un rire mauvais.
Malo n’avait pas l’habitude de se montrer aussi méchante et cruelle, mais elle avait l’impression d’être possédée, d’être quelqu’un d’autre. Pire… de revenir 17 ans en arrière. Elle n’arrivait plus à se contenir. « Et toi, dis donc, tu perds vraiment pas de temps ! », ajouta-t-elle en se retournant face à Milo.




❝ cause baby now we got bad blood ❞ Band-aids don't fix bullet holes, you say sorry just for show, If you live like that, you live with ghosts. If you love like that blood runs cold.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans, presque vingt-six.
SURNOM : Plus souvent Eli, ou Lili et parfois Stead.
STATUT : fiancée à un homme qu'elle a laissé à new-york.
MÉTIER : elise a continué ses études de droit, après bien des démarches administratives et travaille en tant que serveuse à mi-temps, afin de payer tout de même une partie du loyer de Milo.

POSTS : 30 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Milo part 1 - game on
Malo & Miloi'm way too good at goodbyes
PSEUDO : olympienne
AVATAR : cailin russo.
CRÉDITS : AILAHOZ
DC : aucun double compte connu à ce jour.
INSCRIT LE : 30/08/2017

MessageSujet: Re: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    Jeu 9 Nov - 21:04



I'm never gonna let you close to me, Even though you mean the most to me

La soirée allait être longue. Quel était la probabilité que le « connard d'ex » de Malo soit aussi l'ex d'Elise, celui chez qui elle vivait, celui dont elle portait la chemise, son putain de meilleur ami malade. Elise n'a pas le temps de dire un mot de plus, et le regard glacial de la jeune femme la déconnecte totalement. Elise pourrait essayer de calmer son amie, de lui expliquer tout ce qui se passe vraiment - et en l’occurrence ce qu'il ne se passe pas - entre le brun et elle. Mais c'est pas son rôle, et puis elle voit pas très bien comment faire. La blonde est en colère, plus sur elle que sur Milo peut-être ?

Toujours sans avoir prononcé un mot - elle aimerait ! - elle suit la magnifique blonde dans les dédales de cet appartement qu'elle a l'air de connaître par coeur. Un pincement dans le coeur d'Elise. Combien de fois est-elle venue ici ? Une autre question qui lui brûle les lèvres, une question qui accélère son rythme cardiaque. Malo, a-t-elle vécu ici ? Elle n'en sait rien et la réponse ne la regarde pas. Elle-même ne devrait pas être là. Elle devrait être à New-York, avec Nate, peut-être encore entrain de se prendre la tête sur les préparatifs du mariage. Non, elle est plantée derrière Malo, dans le salon et regarde - sans pouvoir retenir un sourire amusé - son meilleur ami à quatre pattes au sol, totalement démuni devant la jeune femme. Dans quel merde s'était il encore fourré ? Il avait pourtant l'habitude de s'attirer des ennuis, c'était leur habitude il y a bien des années. Mais jamais, apparemment, il n'avait pas les frais de la colère d'une femme. D'une femme au coeur brisé. Et voir Milo ramer ainsi devant Malo aurait été risible, si elle même ne s'en trouvait pas autant affectée. Tu ne devrais pas. Milo et elle, ça datait de sept ans. Elle avait refait sa vie depuis, et Malo était au courant de tout ça. Un coup d'oeil vers elle, de la haine dans ses beaux yeux. « T’as vraiment honte de rien toi, hein. » Elise voit bien son amie fixer la chemise qu'elle porte pendant quelques secondes. Chemise qui appartient à Milo. Elle croise les bras sous sa poitrine, elle n'est pas une gamine et ça fait bien longtemps que plus personne ne lui a parlé comme ça. Malo parle à Milo mais Elise ne l'entend plus vraiment, son esprit n'arrête pas de se poser des questions, de sortir des théories farfelues ou non. Elle reste, d'apparence, d'un calme olympien, même si au fond, elle est plus affectée qu'il n'y paraît. Mais ça, elle peut pas le montrer. « Tu te trompes sur toute la ligne, Malo. » Et elle insiste sur le prénom de son amie pour attirer son attention. Elle ne devrait pas se mêler, mais elle s'y sent obligée. Parce qu'elle presque aussi fautive que les deux protagonistes.

Pas un mot plus haut que l'autre mais Elise sent bien la tension dans l'appartement. Il faudrait vraiment qu'elle trouve un appartement où loger, et bordel, si elle avait travaillé ce soir, peut-être qu'ils auraient couché ensemble et qu'elle serait pas prise dans cette dispute. Peut-être que Malo aurait récupéré Milo pour elle, ils se seraient remis ensembles et basta. A les voir, un à côté de l'autre, maintenant que le brun était debout, elle comprenait mieux ; ils devaient former un couple magnifique. Mais cette pensée ne la réjouit pas. Pas du tout. Milo est un aimant à problèmes, Elise exactement pareil. Sinon, pourquoi elle se retrouverait dans cette situation ? A se prendre la tête tous les jours que Dieu fait avec son fiancé, à vivre à des milliers de kilomètres de New-York, chez son ex, à faire face à l'ex enragée de son ex ? Et puis surtout... A ne pas accepter qu'une autre femme puisse être dans sa vie. Mais ça, elle ne se l'avouait pas. Milo a sa vie, il est grand et il fait ce qu'il veut. Et plus elle se le répète, plus ça sonne faux. « Y a rien, entre lui et moi. » Elle aimerait ajouter qu'il n'y a jamais rien eu mais c'est faux. Elle l'a aimé putain, et pendant des années elle l'a aimé. Même quand elle a essayé de le détester, au départ. Ils étaient jeunes, cons et amoureux. Mais ça, Malo n'est pas obligée de le savoir. Elle sait pas si Malo va le croire, la situation prête à confusion mais il le faut. Et Elise lance un regard vers Milo, lui qui aimerait disparaître dans un trou de souris. « Dis lui, toi, qu'il y a rien entre nous. » Et, égoïstement, sans comprendre, elle refuse qu'il lui dise. Elle refuse de l'entendre. C'était plus facile, il y a sept ans.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.    


Revenir en haut Aller en bas
 

i'm way too good at goodbyes - Malo, Elise & Milo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-