AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 quatre - Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29
STATUT : célibataire
MÉTIER : homme a tout faire
LOGEMENT : squatte ici et là

POSTS : 4924 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto/Liv - Mia - Duncan #4 - Emre - Ariane - Gaia #2
RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2 - Vittorio #2 - - Duncan #3 - Liv #3 - Gaia -
PSEUDO : chacapix
AVATAR : Luke Grimes
CRÉDITS : Angie
DC : Eva - Noa - Owen
INSCRIT LE : 20/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

MessageSujet: quatre - Duncan   Mer 25 Oct - 5:44


La bagarre entre les deux frères italien n’avait pas été si terrible. Sans le savoir, les coups retenu de Vittorio avait permis à Nino de ne pas retourner à l’hopital pour voir Duncan. Une chance pour lui, ses côtes n’avaient rien eu. Le jeune homme s’était bien remis de toutes ses blessures et se sentait bien mieux à présent. Les petits gestes du quotidien n’étaient plus une galère sans nom pour lui. Il pouvait s’habiller, lever le coude, aller chercher des objets en hauteur sans souffrir. Il avait pris sur lui pendant quelques temps lorsqu’il travaillait au Livuel, le port de charge n’était pas recommandé mais il faisait attention quand même. Mais à présent, il avait l’impression d’être enfin libre de toute douleur. Et pour fêter ça, il avait décidé de convier Duncan à boire un verre. Après tout, il n’avait pas eu l’occasion de le remercier pour ce qu’il avait fait pour lui et il s’était dit que c’était le moment. Nino avait enfin une paie convenable, ce n’était pas mirobolant mais ça allait quand même. C’est sûr qu’il avait l’habitude de gagner plus quand il faisait le guetteur ou quand il dealait, mais, il devait faire avec ça.
Nino avait envoyé un sms au docteur pour lui proposer de le retrouver au Canvas. Ca lui ferait plaisir de le voir dans d’autres circonstance que quand il est en galère et qu’il a besoin de lui. Dans un sens Nino voulait montrer qu’il pouvait aussi se démerder tout seul et qu’il n’était pas seulement qu’un merdeux, même si c’était pas souvent qu’il pouvait s’en défendre.
L’italien attendait dans le bar, assis à une table. Il n’avait encore rien commandé, préférant attendre Duncan. Au bout de quelques minutes sans rien avoir à sa table, le serveur arriva pour lui dire qu’il était temps de commander. Qu’il ne pouvait pas rester là sans rien avoir. Des fois qu’il pense qu’il est sans abris et qu’il vient la pour avoir chaud… agacé, le jeune italien expliqua à nouveau qu’il attendait un ami et qu’il prendrait sa commande à ce moment-là. Il baragouina quelques mots en italien et le serveur, pas si courageux que ça fini par s’en aller à nouveau, l’air désespéré.


SHADOWS OF THE PAST




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le docteur du coeur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans. (13 aout)
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Chirurgien en cardiologie
LOGEMENT : #44 Logan City
Winter is coming.
POSTS : 3856 POINTS : 150

PETIT PLUS : Il adore immortalisé les meilleurs moments de la vie avec un appareil photo. ◈ Il vient d'adopter un petit chaton tout noir avec les yeux verts qui porte le nom de Shadow. ◈ Considère le Mali comme son deuxième pays y ayant fait de l'humanitaire pendant six ans. ◈ Possède des origines roumaine du coté de sa mère, son père est australien. ◈ Son dispensaire pour les enfants d'Afrique ouvre officiellement ses portes le 16 mai 2016.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaraCéliaAndrewNinoHadrianColinMa famille

« Always and forever. »
« Brothers souls.»

PSEUDO : Aloa
AVATAR : Sebastian Stan
CRÉDITS : Signature : © anaëlle
DC : Gabriel, l'artiste dans sa bulle.
INSCRIT LE : 16/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2220-duncan-wilde http://www.30yearsstillyoung.com/t10526-duncan-wilde-how-to-save-a-life#388116 http://www.30yearsstillyoung.com/t2352-duncan-wilde#53413 http://www.30yearsstillyoung.com/t7107-duncan-wilde

MessageSujet: Re: quatre - Duncan   Dim 12 Nov - 17:19


Drink.
Nino & Duncan.

Duncan ne pouvait pas nier qu'il avait hésité avant d'accepter l'invitation de Nino, pas qu'il ne voulait pas le voir mais il savait qu'ils ne venaient pas du même monde et il avait peur d'ennuyer le jeune homme. En y réfléchissant, il trouvait ce geste vraiment sympathique donc il avait répondu de manière positive et puis mine de rien ça lui permettrait de voir si son patient clandestin était pleinement remit de sa mésaventure. S'il n'y avait que des docteurs comme Duncan, l’hôpital aurait fait faillite depuis longtemps mais il n'y pouvait rien, il avait ça dans le sang d'aider les autres qu'ils soient riches ou pauvres. Duncan ne faisait aucune différence.

Le docteur accepta donc de le voir sur un jour de congés pour être sûr de ne pas être appeler à l'hôpital et surtout d'être sûr de pour une fois, boire un verre de trop s'en se prendre la tête, ça pouvait être bien aussi pour changer. Son biper qu'il ne comptait pas emmener sonna juste avant qu'il parte. Il n'aimait pas prendre du retard mais il ne pouvait pas non plus ignorer l'appel. Une fois au téléphone il comprit que c'était un de ses internes qui faisaient des siennes et aucune chance qui retourne à l'hôpital pour ça. Duncan lui expliqua en haussant le ton que le biper était pour les urgences et quand aucun cas un interne ne pouvait l'appeler dessus si ce n'était pas une question de vie ou de mort puis il raccrocha pour partir. Là, il était définitivement en retard.

Quelques minutes plus tard, il gara sa voiture devant le Canvas puis il entra dans le bar, trouvant vite Nino assit à une table. Il le rejoignit se mettant immédiatement à s'excuser pour son retard.

- Je suis vraiment désolé, j'ai une bande de gamins à gérer à l'hôpital. Du coup, j'ai vraiment besoin d'un verre !

Il lui sourit reprenant son souffle. Les gamins, c'était ses internes. Et il ne savait pas qu'il deviendrait « nounou » en bossant à l'hôpital. C'était tellement mieux au Mali, moins de moyen mais pas le temps de materner là-bas. Après avoir saluer son nouvel ami, il prit place face à lui s'installant à la table qu'avait choisi Nino.

- Alors comment tu vas ? Tu peux lever les deux bras en l'air sans crier ?

Duncan se permettait un peu plus de plaisanter avec Nino parce qu'il le connaissait un peu mieux et qu'il savait qu'il n'était pas bien méchant. Ils n'étaient pas là pour se prendre la tête et puis il n'y avait plus le stress de se faire prendre ou non. D'ailleurs, l'histoire avait fait vaguement le tour auprès de quelques personnes du personnel mais rien de bien méchant. Duncan savait baratiner pas mal de chose pour brouiller les pistes.   
made by black arrow




○ THE NIGHT WE MET. ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29
STATUT : célibataire
MÉTIER : homme a tout faire
LOGEMENT : squatte ici et là

POSTS : 4924 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto/Liv - Mia - Duncan #4 - Emre - Ariane - Gaia #2
RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2 - Vittorio #2 - - Duncan #3 - Liv #3 - Gaia -
PSEUDO : chacapix
AVATAR : Luke Grimes
CRÉDITS : Angie
DC : Eva - Noa - Owen
INSCRIT LE : 20/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

MessageSujet: Re: quatre - Duncan   Mer 15 Nov - 6:28


Nino se demanda s’il n’avait pas eu un peu trop d’ambition en proposant à Duncan d’aller boire un verre. Peut-être qu’il n’avait pas envie de sortir avec un mec comme lui. Qui n’était pas riche, qui n’avait pas les connaissances d’un médecin, qui n’avait rien d’un mec avec un gros potentiel. Peut-être pas le genre de personne qu’il avait l’habitude de fréquenter. N’ayant pas plus de nouvelle, il allait se décider à prendre un verre seul et il rentrerait ensuite mais c’est à ce moment qu’il remarqua que Duncan avait fait son entrée dans le bar. Pas besoin de lui faire signe, il avait remarqué l’italien qui attendait à une table. Nino était rassuré et se sentait quand même moins con. « Je suis vraiment désolé, j'ai une bande de gamins à gérer à l'hôpital. Du coup, j'ai vraiment besoin d'un verre ! » Nino avait pris son excuse au pied de la lettre. « Des gamins ? Les parents ont que ça à foutre de les laisser trainer dans un hôpital… » dit-il, même s’il était surement mal placé pour faire une telle remarque. Lui qui trainait les rues sans arrêt étant plus jeune, sa mère savait que très rarement où il pouvait être. Il était bien la source de tous ses cheveux blancs qu’elle recolorait de blond de manière récurrente. Nino était un électron libre et si lui-même avait décidé avec des potes d’aller foutre la merde dans un hôpital, il l’aurait fait, mère ou pas sur le dos. Mais il aimait avoir une certaine morale quand il s’agissait des autres. « Qu’est-ce que tu vas boire ? » Pour Nino, un whisky sec fera l’affaire. - Alors comment tu vas ? Tu peux lever les deux bras en l'air sans crier ? Cette question fit rire l’italien. Il leva les bras sans même grimacer. « Regarde ça ! » il semblait être tout fier de lui en plus. Depuis cette agression, il avait quand même fait du chemin. « Merci en tout cas pour ce que t’as fais. J’ai bien conscience que t’aurai pu jouer ta place. Et bon, des fois, j’ai un sale caractère. » dit-il avouant à demi-mot. « Enfin bref, heureusement que tous les docteurs ne sont pas de sals cons ! » il disait ça par connaissance de cause. Sa mère avait parfois recours à la médecine et souvent, elle se faisait renvoyer là d’où elle venait car elle avait pas les moyens de payer les soins. On préfère laisser les gens crever, ca coûte moins cher à la société. De toutes façons, la société italienne avait jamais rien fait pour Nino et sa famille, alors un peu plus, un peu moins…


SHADOWS OF THE PAST




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le docteur du coeur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans. (13 aout)
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Chirurgien en cardiologie
LOGEMENT : #44 Logan City
Winter is coming.
POSTS : 3856 POINTS : 150

PETIT PLUS : Il adore immortalisé les meilleurs moments de la vie avec un appareil photo. ◈ Il vient d'adopter un petit chaton tout noir avec les yeux verts qui porte le nom de Shadow. ◈ Considère le Mali comme son deuxième pays y ayant fait de l'humanitaire pendant six ans. ◈ Possède des origines roumaine du coté de sa mère, son père est australien. ◈ Son dispensaire pour les enfants d'Afrique ouvre officiellement ses portes le 16 mai 2016.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaraCéliaAndrewNinoHadrianColinMa famille

« Always and forever. »
« Brothers souls.»

PSEUDO : Aloa
AVATAR : Sebastian Stan
CRÉDITS : Signature : © anaëlle
DC : Gabriel, l'artiste dans sa bulle.
INSCRIT LE : 16/05/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t2220-duncan-wilde http://www.30yearsstillyoung.com/t10526-duncan-wilde-how-to-save-a-life#388116 http://www.30yearsstillyoung.com/t2352-duncan-wilde#53413 http://www.30yearsstillyoung.com/t7107-duncan-wilde

MessageSujet: Re: quatre - Duncan   Dim 31 Déc - 9:37


Drink.
Nino & Duncan.

A la remarque de Nino, Duncan ne pu s'empêcher de sourire. Oui, les parents avaient la fâcheuse tendance à vouloir que leur progéniture devienne médecin. Du coup, Duncan se retrouvait avec des adultes sortant juste de l'adolescence avec une vie encore remplie de mélodrame. En plus, il était passé par là et il savait comment s'était. Vous êtes dans un groupe avec des gens de plus ou moins votre âge et vous passez presque toutes vos journées entières avec eux. Quand la journée est finie, vous allez boire un verre avec eux et en avant les mélodrames digne d'une série télévisée. Le truc, c'était que souvent, Duncan n'avait pas envie d'être au milieu de leurs histoires mais quand ça devenait ingérable, c'était à lui de remettre les pendules à l'heure. Chose qu'il avait du faire ce soir avant que l'un d'entre eux, tue quelqu'un.

- Je parle de mes internes. De vrais bébés les premières années. J'ai du les remettre en place avant de partir car je compte bien boire ce soir et donc je ne voudrais pas que l'un d'entre eux fasse une connerie avec mes post-opératoires. Mais tu sais ce que c'est, tu as été quoi ? Interne une bonne demi-heure.

Un léger rire s'échappa de sa bouche. Oui, Duncan préférait en rire maintenant que c'était passé. Il avait plutôt bien joué son jeu car à chaque fois qu'on lui posait une quelconque question, il orientait la réponse sur autre chose et l'hôpital avait fini par le laisser tranquille. Peut-être que cela lui ferait du tort dans l'avenir mais pour le moment ce n'était pas un soucis. Lorsque Nino lui demanda ce qu'il voulait boire, Duncan hésita un bref instant. La bière pouvait être un moyen de ne pas être trop alcoolisé en cas d'urgence mais après tout, il était en repos pour les deux jours à venir et quelque chose lui disait que Nino prendrait quelque chose d'un peu plus fort qu'il aimait tout autant.

- Je vais prendre comme toi alors ne m'empoisonne pas s'il te plaît.


La question fatidique sur l'état de santé de son nouvel ami se posa immédiatement. Après tout, il aimait savoir s'il avait fait du bon boulot. Même si Duncan avait touché à tout lorsqu'il était en Afrique, les os cassés n'étaient pas sa spécialité. Il se mit à rire de plus belle avant d'ajouter à propos de son sale caractère.

- Juste quelques fois ? C'est bon à savoir alors.

La réplique qu'il eut en suite ne surpris pas tant que ça Duncan. Il avait pas mal de confrères qui pensait d'abord à l'argent et qui ne seraient jamais partis dans un pays étranger pour faire du bénévolat. Certains lui avaient même dit que son dispensaire était une mauvaise idée qui coûterait trop cher à l'hôpital. C'était n'importe quoi et Duncan n'avait certainement pas prêter serment pour le chèque qu'il toucherait à la fin du mois. La serveuse arriva à leur table et il laissa Nino prendre la commande puisqu'ils prenaient la même chose puis son regard se posa sur le jeune homme.

- A qui le dis-tu ? J'en vois toute la journée. Tu as réussi à savoir qui t'avais passé à tabac dans la rue ?
 
made by black arrow




○ THE NIGHT WE MET. ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29
STATUT : célibataire
MÉTIER : homme a tout faire
LOGEMENT : squatte ici et là

POSTS : 4924 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Vitto/Liv - Mia - Duncan #4 - Emre - Ariane - Gaia #2
RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2 - Vittorio #2 - - Duncan #3 - Liv #3 - Gaia -
PSEUDO : chacapix
AVATAR : Luke Grimes
CRÉDITS : Angie
DC : Eva - Noa - Owen
INSCRIT LE : 20/12/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti http://www.30yearsstillyoung.com/t17367-6-lettres-4-prenoms http://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

MessageSujet: Re: quatre - Duncan   Jeu 18 Jan - 6:54


Nino complètement à côté de la plaque. Il n’avait pas bien saisi qu’en effet Duncan parlait des jeunes étudiants qui étaient internes en première année. Mais ce qui plu à Nino, c’est que ce soir-là, le médecin était open pour boire et peut être même finir la soirée saoule. Ce qui était loin de déranger l’italien. « Mais tu sais ce que c'est, tu as été quoi ? Interne une bonne demi-heure. » Ahah. Nino fendit un sourire en se rappelant qu’il avait enfilé une blouse blanche pour se faire passer pour l’interne de Duncan. « C’est vrai que j’pourrais ajouter ça sur mon CV. Interne en médecine, maitrise parfaitement les appareils de radio. » Ce ne serait qu’un mensonge supplémentaire à sa liste de travail imaginaire. Ce qui lui avait permis de pouvoir travailler au Livuel d’ailleurs et jamais on ne lui avait reproché d’être incompétents. Comme quoi, avec un peu de poudre aux yeux, tout est possible. Enfin, aucune inquiétude, Nino n’irait pas postuler afin d’intégrer une équipe de médecin. « Je vais prendre comme toi alors ne m'empoisonne pas s'il te plaît. » Nino arqua un sourcil. Pourquoi voudrait-il l’empoisonner ? « J’ai pas de GHB sur moi, t’inquiète pas et rassure toi, si j’en avais, ce serait pas pour le foutre dans son verre, j’ai aucun penchant pour les mecs. » l’italien se retourna dans la salle et montra une nana qu’il avait tout de suite remarqué en arrivant. Brune, typée hispanique. « La par contre, j’hésiterai pas ! » il disait ça sur le ton de l’humour. Nino n’avait jamais eu besoin d’utiliser la drogue pour venir à ses fins avec une nana. La drogue ne lui servait qu’à être vendu pour la défonce, pas pour violer de pauvres femmes. La serveuse se pointa devant eux avec un air très peu commode, comme si elle avait entendu les propos de Nino. Il se redressa sur son siège et pris un air plus sérieux, comme pour faire comprendre qu’il ne l’était pas à l’instant. « On va prendre deux Fat Yak, s’il vous plait. » Une bière australienne que Nino ne connaissait pas mais son packaging lui plaisait bien. Et d’après l’écriteau, ce n’était pas si fort que ça, pour commencer la soirée. La serveuse leur tourne alors le dos pour aller préparer la commande. Nino et Duncan pouvant reprendre leur conversation. « A qui le dis-tu ? J'en vois toute la journée. Tu as réussi à savoir qui t'avais passé à tabac dans la rue ? » Il fit un signe de la tête en guise de oui et répond. « enfin… je sais pas qui m’a passé à tabac, je sais pourquoi et je sais à cause de qui. Un mec vers qui on m’avait envoyé pour euh vendre de la weed. Il m’avait branché sur un territoire qui était pas le sien. Juste parce qu’il a pas apprécié que j’vienne sur ses plats bandes comme ça. Mon but c’était pas de lui faire de la concurrence, j’avais juste besoin d’un peu de tune. Normalement, ca se passe comme ça, du moins à Scampia… tu trouve un revendeur, il te file de la came, tu te pose, tu vends, tu prends une com’ et lui aussi et tout le monde est content. Mais ce connard a rien compris. »


SHADOWS OF THE PAST




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: quatre - Duncan   


Revenir en haut Aller en bas
 

quatre - Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-