AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 kane&jack ▲ midnight, somewhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 42 ans (19/02)
SURNOM : Jack vient de Jackary, au cas où on demande.
STATUT : veuf depuis 3 ans, après avoir brisé le coeur de la seule femme qui y a cru, un peu trop fort.
MÉTIER : propriétaire de Bananas & Blow, un label de musique indépendant.
LOGEMENT : #250 bayside : avec Ellie, l'adolescente incomprise

POSTS : 190 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Est un passionné de musique, de tous les styles. ▲ S’est marié avec son high school sweetheart. ▲ L’argent lui brûle les doigts, constamment criblé de dettes. ▲ A une gamine de 15 ans, Ellie. Une rebelle en ébullition, difficile à cerner. ▲ Canadien, emménagé à Brisbane depuis 3 ans. ▲ S'est récemment greffé aux Street Cats ; jouer de la musique lui manque. ▲ A l’oreille absolue. ▲ Très près de ses émotions, sensible, attentif. ▲ Fait confiance rapidement, prône la seconde chance. ▲ Ancien junkie, ancien taulard. ▲ Vieil hippie dans l’âme.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaneIrene ▲ Clara #2 ▲ Street CatsEllie
RPs EN ATTENTE : samantha

RPs TERMINÉS : Clara
PSEUDO : hub
AVATAR : Joaquin Phoenix
CRÉDITS : lux aeterna
DC : les mcgrath, la parker
INSCRIT LE : 20/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17209-jack-how-high-can-you-fly http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come

MessageSujet: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Sam 28 Oct - 20:05



midnight, somewhere
Kane & Jack


Il y avait quelque chose d’électrisant derrière une mélodie. Les notes qui se chevauchent, qui s’emboîtent. Le rythme qui s’assure que tout suit la cadence, le grave qui contrebalance l'aigu. J’avais toujours été plus à même de reconnaître une trame musicale avant ses paroles, la tête qui lève toujours, l’oreille qui s’accroche assurément, lorsqu’on gratte une guitare, qu’on accorde un piano, qu’on souffle dans un cuivre. Les conversations sous fond de mutisme me blasaient, la chanson improvisée m’emballait. C’est probablement pour cela que je m’attelais seul au bar, les soirées open mic au Canvas. Pas particulièrement envie de parler, juste d’écouter. Dans un monde où les gamines passaient le plus clair de leur temps à tout prendre en photos, où leurs albâtres se gonflaient les muscles pour attirer le plus de minettes sans le moindre effort, ma bière m'apparaissait comme le plus riche des interlocuteurs. Besoin de rien, juste d’entendre, juste de tendre l’oreille, juste de reconnaître le tempo, de tenter de lui trouver une suite, d’anticiper même, parfois, ce que le musicien sur scène a composé au complet, essayant d’en faire une équation. Un sol par ci, un ré par là, une clé, un peu de tapping, et il revient au riff qu’on lui connaît. Et j’aime bien, quand l’instrument reste le plus pur possible. Pas besoin de synthé qui part en vrille, d’autotune qui rend n’importe quelle composition trop robotique, fausse, archi dégueulasse. Non, je veux du brut, de l’authentique, du rough, des accords qui craquent, une voix qui dénote. La soirée est déjà bien avancée que rien n’a vraiment attiré mon attention - pas que je sois difficile non plus, mais ce soir, j’avais envie de simplicité, de quelque chose qui s’écoutait bien, qui adoucissait les journées pas particulièrement faciles depuis quelques temps. Ellie avait du mal à l’école, et je n’en avais eu mot que tout récemment, la fillette passée maître dans l’art de cacher le moindre élément perturbateur dès que je lui demandais comment elle allait. Elle me cachait tout, en somme. Je finis ma bouteille, pas vraiment convaincu du besoin d’en prendre une autre, avant de lever la tête vers la scène déserte depuis une bonne dizaine de minutes. L’envie d’y aller, comme au bon vieux temps, le corps qui suit un peu moins. C’était l’amour, c’était la haine, c’était mes meilleurs souvenirs, et mes pires.    

Une tête blonde qui prend place devant mon indécision, et qui gratte sa guitare comme tant d’autres fois avant. Je le connais lui, je l’ai déjà vu, entendu. Et il reprend ses classiques que je connais par coeur non pas par lassitude, mais pour avoir porté attention. La dernière fois, l’autre d’avant. Je commande deux bouteilles, me lève entre deux paroles, m’aventure à travers les tables disposées pêle-mêle devant la scène où le gamin joue tout naturellement. Une bouteille déposée à ses pieds avec un sourire bienveillant, et mon vieux dos qui s’appuie sur le dossier d’une chaise là, en bordure. Il jouera quelques minutes encore, quelques oeillades envers les gens qui l’écoutent sans se distraire de son instrument. J’aime bien, le fait d’être dans sa bulle, de se foutre un peu pas mal de ce qui ressort des spectateurs. Pas qu’on les déteste, juste, qu’on ne doit pas s’attarder à leur donner trop de place. À teinter ce qu’on veut faire, ce qu’on aime faire.  « Attends, refais ça. » qu’il m’entendra lui dire, une fois son “merci” soufflé dans le micro dressé devant son tabouret. Y’avait eu une suite de notes qu’il avait enchaînée que j’avais bien aimée, et j’arrivais pas à remettre le doigt dessus, littéralement. Il s’exécute, j’hoche lentement de la tête, voyant s’imager la mélodie, la décortiquant, aimant le sens qu’elle prenait. C’était de la composition originale, rien des chansons reprises qu’il faisait parfois. « Ouais, et après ajoute... » pas gêné pour le moins du monde, je grimpe à ses côtés, attrape un autre tabouret à disposition et lui improvise un rythme derrière, juste pour border le tout de quelques percussions. De l'index je lui pointe la note à ajouter, puis l’autre, et déjà il a une ligne et une autre supplémentaires à ajouter à sa mélodie de base. « Tu partais, ou?  » doucement, les spectateurs ont pris la direction du bar ou de la piste de danse improvisée, il a peut-être envie de faire de même. Si c’est le cas, qu’il ne m’en veuille pas que je réquisitionne la scène pour improviser encore un peu.




I'm lying on the moon, my dear, I'll be there soon. It's a quiet and starry place, time's we're swallowed up. In space we're here a million miles away, there's things I wish I knew. There's no thing I'd keep from you.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 24158 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kelly - Jack - Vitto - Ariane (fb) - NYE - Nina#5 - Wendy#2
RPs EN ATTENTE : Azur - Emilia
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Zuz'
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Sam 4 Nov - 19:28




Une soirée open mic, pour pas changer les bonnes habitudes. Surtout que ce soir j’ai décidé de chanter mes compositions. J’ai écrit une chanson de plus ces derniers jours. Les filles ça m’inspirent vraiment on dirait. J’ai mis plus qu’une heure pour l’écrire celle là. Il y a encore quelques trucs qui me gênent au niveau de la mélodie mais je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui pourrait aller mieux, alors pour l’instant elle reste comme ça. Ce soir c’est la première fois que je la joue celle là. Je n’ai pas trop le stresse, de toute façon c’est pas vraiment ici que j’ai un véritable retour sur mes chansons. Les gens ne m’écoutent pas forcément. Ils viennent pour boire un coup en musique sans faire attention à ce qui passe.

Alors que je vais commencer à jouer « Kiss me slowly » un mec, que j’ai déjà croisé ici, m’apporte une bière. Je lui fais un sourire, appréciant son geste. Il reste dans le coin, il a l’air d’être un des rares à véritablement m’écouter ce soir. Je chante, les yeux fermés, comme souvent. Je bug sur les paroles à un moment mais je me reprends comme un pro, de toute façon c’est moi qui m’accompagne du coup c’est facile de masquer le moment.

« Oh, I'm not sure what this is gonna go,
But in this moment all I know
Is the skyline, through the window,
The moon above you and the streets below.
Hold my breath as you're moving in,
Taste your lips and feel your skin.
When the time comes, baby don't run, just kiss me slowly. »


Je termine, je souffle un « Merci. » et je vais pour poser la guitare mais le mec à la bière s’approche et me fait jouer quelques notes. Je suis ce qu’il me dit. J’hausse super haut les sourcils parce que je vois tout à fait où il veut en venir et ça claque comme ça ! Je joue plusieurs fois la séquences de notes. Il vient jouer des percussions et je continue à jouer les quelques notes, surpris de voir qu’il a trouvé ce qu’il fallait pour ma chanson. C’est juste parfait comme ça. Je m’arrête de jouer pour le regarder, me demandant d’où il sort pour avoir dénicher la mélodie que je cherchais depuis quelques jours. Il me demande si je comptais quitter la scène.

« Oh ouais… Mais maintenant j’ai limite envie de la rejouer avec ton arrangement. J’ai envie de voir ce que ça donne sur toute la chanson. »

Je jette un coup d’oeil aux gens dans la salle, ils sont tous en train de parler et de boire. Personne ne remarquera que je joue une deuxième fois la même chanson. Techniquement c’est pas la même vu qu’il y a modification de la partition.

« Allé je me laisse tenter. »

Je prends une gorgée de la bière qu’il m’a apporté, je la repose par terre et je me remets à jouer les quelques notes qu’il m’a soufflé qui sont en fait la base de toute la mélodie de la chanson (par ici pour entendre la chanson nouvelle version). Je lui jette des coups d’oeil en même temps. On joue à deux, j’essaie de créer un contact sans que ça me coupe dans ma concentration. Je prends mon pied à jouer cette nouvelle version de la chanson, jusqu’au bout. Je peux pas m’empêcher de fermer les yeux de temps à autre. A la fin je me tourne vers lui, un grand sourire aux lèvres.

« Elle est parfaite comme ça. Merci… »

Je m’interromps, cherchant son prénom que je ne connais pas.

« Moi c’est Kane. Et j’ai pas l’impression que ça se bouscule sur la scène pour ce soir. »

Je sous entends par là qu’on peut rester encore un peu.

« T’as d’autres tours de magie à me montrer ? »

Je parle bien évidemment de ces quelques notes magique qu’il m’a donné. Faudra que je le crédite sur la chanson. Oui je pense à ça.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 42 ans (19/02)
SURNOM : Jack vient de Jackary, au cas où on demande.
STATUT : veuf depuis 3 ans, après avoir brisé le coeur de la seule femme qui y a cru, un peu trop fort.
MÉTIER : propriétaire de Bananas & Blow, un label de musique indépendant.
LOGEMENT : #250 bayside : avec Ellie, l'adolescente incomprise

POSTS : 190 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Est un passionné de musique, de tous les styles. ▲ S’est marié avec son high school sweetheart. ▲ L’argent lui brûle les doigts, constamment criblé de dettes. ▲ A une gamine de 15 ans, Ellie. Une rebelle en ébullition, difficile à cerner. ▲ Canadien, emménagé à Brisbane depuis 3 ans. ▲ S'est récemment greffé aux Street Cats ; jouer de la musique lui manque. ▲ A l’oreille absolue. ▲ Très près de ses émotions, sensible, attentif. ▲ Fait confiance rapidement, prône la seconde chance. ▲ Ancien junkie, ancien taulard. ▲ Vieil hippie dans l’âme.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaneIrene ▲ Clara #2 ▲ Street CatsEllie
RPs EN ATTENTE : samantha

RPs TERMINÉS : Clara
PSEUDO : hub
AVATAR : Joaquin Phoenix
CRÉDITS : lux aeterna
DC : les mcgrath, la parker
INSCRIT LE : 20/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17209-jack-how-high-can-you-fly http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Mar 14 Nov - 22:28


midnight, somewhere
Kane & Jack


C’était une chance que je prenais. Il aurait très bien pu me virer de la scène, jouer aux divas, ne pas écouter ce que ma voix sénile, cassée, avait de bon à lui suggérer. Qui étais-je pour sortir de nulle part et m’imposer sur sa 6 cordes? J’avais rien de mieux à lui apporter que quelques suppositions musicales, et grand bien lui en fasse s’il m’écoutait distraitement. Mes preuves sont faites lorsque son pouce gratte le rythme et je ne me fais pas prier pour taper de la paume sur ce qui peut servir pour le moment de percussions. Le sourire aux lèvres devant sa répétition improvisée, j’arque le sourcil lorsqu’il accroche un peu plus lentement à un accord, et laisse mon sourire lui répondre alors qu’il semble soulagé d’avoir débloqué ce qui semblait lui donner du fil à retordre plus tôt dans la soirée. Sa candeur me plaît bien, il a l’insouciance du jeune, de celui à qui tout peut sourire. Il ne s’obstine pas, il suit mes conseils à la lettre, et finit par rendre la mélodie encore mieux que ce que j’aurais pu penser. Distrait, je lui demande s’il prévoit quitter la scène maintenant que son heure de gloire est terminée, ou s’il pieute encore quelques instants ici, sur les planches. Il notera à mon ton que je n’ai pas du tout envie de bouger, et me confirme qu’il souhaite faire de même. Initiant le mouvement, il se présente, s’emballant pour ce qui vient de se passer, une bribe à peine réfléchie qui me semblait juste. « Jack. » pas besoin de faire dans les détails, pas besoin de rien d’autre qu’un prénom. La musique communiquait assez bien pour nous deux, de toute façon. Kane parle de magie, il ne saurait pas mieux dire, et une fois ma gorgée de bière avalée lentement, je renchéris, approchant le banc de bois me servant de tambour de fortune. « Ça vient quand on écoute, pour vrai. » et avec l’expérience, et au fait que ça, ce qui se crée, là, ce jam, c’était toute ma vie.

« Après toi. » que je l’encourage, maintenant que le blond semble prêt à s’y remettre. Il a le regard stable et les doigts agiles, il a le mouvement sec et le rythme doux. « Il y a un truc qui tu as fait au début, j’aimais bien l’air. » je fais référence à la première version qu’il a pu offrir de cette composition, avant modifications. Je me souviens avoir remarqué un petit enchaînement qu’il avait mis en place, entre l’accord de sa guitare et l’improvisation, un genre de solo qu’il refait machinalement après quelques secondes de réflexion. Comme à mon habitude lorsque je décortique les notes de ma vieille cervelle fatiguée, je fronce les sourcils, les pupilles scotchées à son geste. « Attends, non, plus lentement. » j’adapte l’écho du revers de ma main, guidant le ton, le rendant beaucoup plus doux, ralenti. C’était une astuce comme une autre, de la belle logique pour arriver à assimiler un morceau et à le retenir mieux, plus facilement. « Oui, comme ça. » et Kane reprend la même séquence à quelques reprises, avant de l’exécuter beaucoup naturellement, fluide. Voilà, on tient un truc. La bouteille reprend sa place entre mes doigts, la conversation coule toujours un peu mieux après avoir trouvé la juste note. « Ça se voit, que tu joues depuis un moment. » il avait l’air d’un gamin, comme tout ceux que je croisais sur scène de nos jours. Tous de la relève, tous de la facilité, tous de la prestance. Les balades chuchotées et le folk nostalgique, et doucement le retour aux vrais instruments, loin des synthétiseurs. « Pendant  une seconde, ta guitare est devenue ton prolongement. » et ça, c’est l’un des plus beaux compliments qu’on peut entre sortir d’entre mes lèvres, ma voix rauque qui lui assure le plus honnêtement du monde.




I'm lying on the moon, my dear, I'll be there soon. It's a quiet and starry place, time's we're swallowed up. In space we're here a million miles away, there's things I wish I knew. There's no thing I'd keep from you.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 24158 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kelly - Jack - Vitto - Ariane (fb) - NYE - Nina#5 - Wendy#2
RPs EN ATTENTE : Azur - Emilia
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Zuz'
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Dim 19 Nov - 15:39




Jack. Il faudra donc que je crédite Jack. Un nom de famille serait pas mal aussi, mais je n’ose pas lui demander. Ca ferait un peu bizarre comme question. Comme si je cherchais à avoir plus d’information sur lui. Je pourrais le faire mais je me connais, je chercherai à me justifier pour expliquer pourquoi je veux cette information. Non, je n’ai pas envie qu’il me prenne pour un weirdo. Donc ce sera juste « Jack » pour l’instant. Je le vois boire un peu de sa bière et ça me rappelle que j’en ai une moi aussi à mes pieds. Celle qu’il m’a apporté. Je vais la récupérer et j’en prends une gorgée à mon tour. Quand je parle de magie il annonce qu’il a réellement écouté ma performance et j’en suis touché qu’il ait donné autant d’intérêt à ma composition. C’est assez rare qu’on ait du feedback sur ce qu’on fait sur cette petite scène. Quand on a des applaudissements c’est déjà ça, ils ont assez apprécié pour taper des mains, mais c’est tout, ça ne va pas plus loin.

En tout cas Jack a l’air d’être encore concentré sur le morceau que j’ai joué parce qu’il en parle de nouveau. Je repose ma bière après une nouvelle gorgée et je joue les notes dont il parle, celles que j’avais avant qu’il ne suggère autre chose. Une chose est sûre, ce mec il s’y connait en musique. Il a l’air d’être autant passionné que moi, voir plus, je ne suis pas du genre à donner des conseils comme ça sur les compositions des gens. Je n’ai pas assez d’imaginations. J’ai de l’inspiration mais pas débordante non plus. Pour dire, j’ai que trois chansons à mon répertoire. Jack me donne quelques nouvelles directives et je prends bonnes notes. Je répète plusieurs fois la mélodie et ça passe bien aussi comme ça. Trop de possibilités.

« Je dois dire que j’ai un faible pour l’autre version. »

Ca a vraiment fait click à ce moment là. Il me complimente sur ma façon de jouer et j’apprécie. Ce type est vraiment trop sympa. Non seulement il me paie à boire mais en plus il me trouve les bonnes notes pour ma chanson et il me fait des compliments. Il en rajoute une couche disant que ma guitare est devenue mon prolongement. Wow okay. Rien que ça.

« Wow merci. »

Je sais pas trop quoi dire, je suis vraiment touché. Je reprends ma bière pour m’occuper avant de reprendre la parole. Laissant de côté ma guitare un instant.

« Tu composes toi aussi non ? T’as l’air d’avoir de la facilité pour jouer sur les mélodies. »

C’est pas vraiment mon cas. Moi j’ai juste de la chance sur le moment. Ok peut être que je me dénigre un petit peu à ce sujet. Mais je ne suis pas un expert du tout.

« J’aurai bien envie de te jouer les deux autres chansons que j’ai écrite pour avoir ton avis. »

Parce que ça ne peut être qu’un plus pour moi d’avoir une bonne critique. Il a l’air d’avoir apprécié ma musique alors pourquoi pas en profiter encore un petit peu ? Peut être que j’exagère, il a l’air de vouloir jouer lui aussi. Il est monté sur scène après tout.

« Mais avant, tu peux me jouer un truc ? Je peux te prêter ma guitare si t’as besoin. »

Encore un coup d’oeil sur la salle, personne ne nous prête de réel attention. On est tranquille dans notre petite bulle musicale. Je crois qu’il se fait tard, il n’y a pas tant de monde que ça dans le bar. Que de bonnes raisons de rester et squatter la scène pour faire plus ample connaissances musicalement.

« Une de tes compositions si t’en as. »

Et je suis sûr qu’il en a. C’est pas possible autrement.

« Tu chantes aussi ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 42 ans (19/02)
SURNOM : Jack vient de Jackary, au cas où on demande.
STATUT : veuf depuis 3 ans, après avoir brisé le coeur de la seule femme qui y a cru, un peu trop fort.
MÉTIER : propriétaire de Bananas & Blow, un label de musique indépendant.
LOGEMENT : #250 bayside : avec Ellie, l'adolescente incomprise

POSTS : 190 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Est un passionné de musique, de tous les styles. ▲ S’est marié avec son high school sweetheart. ▲ L’argent lui brûle les doigts, constamment criblé de dettes. ▲ A une gamine de 15 ans, Ellie. Une rebelle en ébullition, difficile à cerner. ▲ Canadien, emménagé à Brisbane depuis 3 ans. ▲ S'est récemment greffé aux Street Cats ; jouer de la musique lui manque. ▲ A l’oreille absolue. ▲ Très près de ses émotions, sensible, attentif. ▲ Fait confiance rapidement, prône la seconde chance. ▲ Ancien junkie, ancien taulard. ▲ Vieil hippie dans l’âme.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaneIrene ▲ Clara #2 ▲ Street CatsEllie
RPs EN ATTENTE : samantha

RPs TERMINÉS : Clara
PSEUDO : hub
AVATAR : Joaquin Phoenix
CRÉDITS : lux aeterna
DC : les mcgrath, la parker
INSCRIT LE : 20/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17209-jack-how-high-can-you-fly http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Mar 28 Nov - 4:27


midnight, somewhere
Kane & Jack


C’était simple, c’était facile, c’était de la musique, simplement, et c’était ce que j’aimais, ce qui me faisait vivre. Depuis toujours. « Ça remonte à loin. » Kane qui me demande tout bonnement si je compose, si ma facilité avec les mélodies vient d’ailleurs. Pour le groupe, avant, je prenais plaisir à composer, à imaginer les airs, à combler de mes mots, mes délires. Depuis que j’étais passé de l’autre côté, que je m’occupais de bands plutôt que d’en faire partie, je prenais très rarement part à la partie créative, ou du moins, je laissais à l’artiste toute la latitude du monde avant de m’en mêler. Simple déformation professionnelle, je savais où étaient mes limites, et où j’étais le bienvenu. Pas question de contaminer les notes et les mots d’un musicien parce que j’étais assez imbu de mon oreille pour lui souffler la bonne réponse. Je préférais aider lorsque nécessaire, et ce soir, le blond m’avait très clairement fait comprendre qu’il était ouvert, qu’il voulait apprendre, que cet enchaînement, là, débloquait quelque chose pour lui et non l’inverse. Je ne pouvais pas en être plus satisfait, les souvenirs restaient pour les autres. Du moins, pour le moment. «  Ouais, bien sûr. » il est curieux le gamin, il préfère que je lui joue un truc avant d’aller plus loin, avant de brainstormer plus fort. Et c’est tout rouillé, c’est du vieux matériel, c’est un souvenir lointain, mais ça me fera plaisir pour la forme. Je peux comprendre sa curiosité, je peux comprendre son intérêt, je peux comprendre aussi qu’à un moment, m’entendre lui dire quoi faire et comment le faire peut nécessiter un retour de l'ascenseur. It’s all good.

« Tu permets? » répondant par l’affirmative à son offre précédente, à savoir sa guitare, je m’assure de resserrer les cordes distraitement, redescendant le capo, grattant comme tant de fois avant. « C’est vieux, mais ça passe toujours. » un regard en coin à mon interlocuteur plus tard et j’entame la balade, je me remets dans ces vieilles chaussures, les miennes, je retrouve les notes et les paroles et l’air et la consonance de ce morceau qu’on a joué tant de fois, de toutes les façons différentes. Avec viennent les souvenirs du Canada, des tournées dans les petits villages, des bars miteux de Colombie-Britannique, du van qu’on avait aménagé pour y contenir 6 personnes à temps plein et d’autres à temps partiel. Les bonnes vieilles années avant que la merde s’en mêle, avant qu’on l’échappe, avant qu’on se brise. Comme si c’était un enchaînement naturel, comme si c’était inné, ancré dans mes doigts, du pouce à l’index, je récite la chanson, je la joue en ajustant les sons, en allégeant là où on s'emportait trop parfois. C’est nu par moments, c’est raw, mais ça me convient, sans fla fla. « Fût un temps c’était ça qui payait mon loyer. » que je finis par conclure, grattant encore un peu, le refrain que je reprends au ralenti, accompagnant le reste de mon discours. Non, ce n’est pas de la déception qu’on peut doucement lire sur mon visage, mais de la nostalgie. Fût un temps, c’était ça et rien d’autre. « J’étais dans un band, avant. Avec un tour bus et tout.   » puis la vie en a décidé autrement. Mais ça, il n’a pas besoin de se faire chier à l’entendre.




I'm lying on the moon, my dear, I'll be there soon. It's a quiet and starry place, time's we're swallowed up. In space we're here a million miles away, there's things I wish I knew. There's no thing I'd keep from you.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 24158 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kelly - Jack - Vitto - Ariane (fb) - NYE - Nina#5 - Wendy#2
RPs EN ATTENTE : Azur - Emilia
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Zuz'
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Lun 4 Déc - 18:00





J’ai vu juste. Il compose, ou plutôt composait. Il a pas perdu la main en tout cas. C’est magique ce qu’il s’est passé ce soir si vous voulez mon avis. Je lui demande de me jouer un truc et il accepte. Ca me fait sourire bien largement parce que je suis vraiment trop content de voir de quoi il est capable. Je sens qu’il va envoyer du lourd. Je lui passe ma guitare quand il me le demande. Et je me tourne un peu sur ma chaise pour bien le voir. Pour bien profiter du moment. Je vais écouter attentivement. Je n’aurai certainement pas de conseils à lui donner à propos de ce qu’il va jouer, je suis pas assez doué pour ça, mais je veux pouvoir bien ressentir la musique et ce qu’il me chante. Je vais faire attention aux paroles. Je vais un peu analyser tout ça. Il dit que ce qu’il va chanter est vieux et il commence quelques notes. Je ne fais pas de commentaires, je le regarde, prêt à prendre plein la vue. C’est léger, c’est doux, c’est vraiment très agréable à écouter. Je me laisse prendre par la mélodie et je ne fais pas complètement attention aux paroles. Quand j’essaie de m’y accrocher, je comprends que ça parle du passé mais je n’arrive pas à décrypter plus que ça. En tout cas c’est vraiment trop cool comme chanson. Je me sens honoré qu’il me l’ait chanté rien que pour moi. Oui parce que y’a pas grand monde qui regarde la scène dans ce bar. Dommage pour eux. Enfin ils auront quand même profiter de sa chanson en fond. Sans vraiment s’en apercevoir. Moi je suis à fond dedans et je l’applaudis même à la fin. « Fût un temps c’était ça qui payait mon loyer. » je suis presque jaloux de l’entendre dire ça. Je suis impressionné surtout. Vivre de la musique c’est pas donné à tout le monde.

« Ah ouais carrément ? Punaise, ça devait être le bon temps. »

Parce que j’ai compris que ce n’était plus le cas. Je ne connais pas les détails mais une époque où on a pu vivre de sa musique c’est forcément le bon vieux temps. Il a l’air d’avoir la quarantaine, il a dû en vivre pas mal des choses j’ai l’impression. J’ai envie de tout savoir.

« J’étais dans un band, avant. Avec un tour bus et tout.   »

« Wow sérieux ? Trop bien ! »

Je suis comme un gosse.

« J’ai fait le tour de l’Australie en van et je joue de la musique. C’est presque ça mais pas du tout en même temps. »

Je dis n’importe quoi, ça me fait rire.

« Non sérieux c’était quoi le nom du groupe ? Vous êtes sur Spotify ? »

Parce que j’ai vraiment envie d’écouter ça.

« Et je sais pas si t’es très réseaux sociaux mais j’aimerai bien qu’on s’échange nos coordonnés ou quoi pour garder contact. Parce que mec, j’en reviens toujours pas de cet enchaînement de notes que tu m’as sorti tout à l’heure. Je suis encore novice dans l’écriture de la musique et avoir des conseils d’un gars comme toi qui s’y connait bien ça m’inspire. Ca me motive. »

Je parle beaucoup. Je suis excité. Un tour bus quoi ! Il a eu un tour bus ! UN TOUR BUS ! Je suis trop jaloux.

« Si ça t’ennuie pas un jour faudra que je te joue mes deux autres chansons. »

Si ça ne tenait qu’à moi je le ferai maintenant mais j’ai pas envie de le saouler. Il a peut être d’autres trucs à faire ce soir. Ou pas. Après tout il a payé une tournée, c’est à mon tour de le faire quand on aura vidé nos verres. On risque de rester encore un moment. Ca me va.

UN TOUR BUS ! Oui je m'en remets pas.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 42 ans (19/02)
SURNOM : Jack vient de Jackary, au cas où on demande.
STATUT : veuf depuis 3 ans, après avoir brisé le coeur de la seule femme qui y a cru, un peu trop fort.
MÉTIER : propriétaire de Bananas & Blow, un label de musique indépendant.
LOGEMENT : #250 bayside : avec Ellie, l'adolescente incomprise

POSTS : 190 POINTS : 220

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Est un passionné de musique, de tous les styles. ▲ S’est marié avec son high school sweetheart. ▲ L’argent lui brûle les doigts, constamment criblé de dettes. ▲ A une gamine de 15 ans, Ellie. Une rebelle en ébullition, difficile à cerner. ▲ Canadien, emménagé à Brisbane depuis 3 ans. ▲ S'est récemment greffé aux Street Cats ; jouer de la musique lui manque. ▲ A l’oreille absolue. ▲ Très près de ses émotions, sensible, attentif. ▲ Fait confiance rapidement, prône la seconde chance. ▲ Ancien junkie, ancien taulard. ▲ Vieil hippie dans l’âme.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : KaneIrene ▲ Clara #2 ▲ Street CatsEllie
RPs EN ATTENTE : samantha

RPs TERMINÉS : Clara
PSEUDO : hub
AVATAR : Joaquin Phoenix
CRÉDITS : lux aeterna
DC : les mcgrath, la parker
INSCRIT LE : 20/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17209-jack-how-high-can-you-fly http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Lun 18 Déc - 12:37


midnight, somewhere
Kane & Jack


Loin de moi l’idée de faire cool, de jouer sur l’importance de ce que le passé avait pu prendre pour moi, de m'en vanter. Kane me semble être terre à terre comme mec, pas compliqué, pas axé sur les apparences, pas méfiant. Et surtout, je m’en balance d’en jeter, peu importe la définition de. J’ai aucune fibre sensationnaliste, aucun besoin de vedettariat, aucune envie de me faire un fan supplémentaire. Et je souris, mollement, lorsqu’il s’emporte en tentant de comparer, reléguant son histoire de roadtrip au second plan alors qu’elle m’impressionne, qu’elle me rappelle le bon d’avant, quand aucun agent n’avait bousillé la relation que je pouvais entretenir avec mes meilleurs potes, mes musiciens. Quand on avait un vieux Westfalia et Jude à mes côtés. Quand c’était simple. « Ça a plus que le potentiel de. J’aime beaucoup l'idée. » et j’esquisse un sourire à son intention, parce qu’il a pas besoin de jouer à ce jeu-là avec moi. Parce que c’est sa guitare, là, et les mélodies qui pullulent dans sa tête qui comptent, et pas le reste, pas les apparences, pas la superficialité, pas ce besoin d’être en tête de billboard. Lui rendant sa guitare, je ne peux empêcher un rire de franchir mes lèvres, lorsqu’il parle de réseaux sociaux. Non sans être impoli, je doute que mes capacités de mammouth me permettent de faire autre chose que de me gratter le crâne jusqu’à calvitie devant ce qui semble contrôler les jeunes de nos jours. Damn, je me sens vieux là de suite. « J’ai… un numéro. Une adresse. » et un pigeon voyageur, et un bipper. Je retiens mon sarcasme innocent, pensant à la ligne fixe à la maison, au digit civique de B&B. Ellie roulerait des yeux et lui filerait son compte Facebook ou qu’en sais-je, pour ma part j’ai toujours été vieux jeu et malhabile avec la technologie. « Et j’ai aussi tout mon temps. T’es ok sur la bière? » pourquoi se presser quand tout va, pourquoi précipiter quand on a le temps du monde et des secondes en extra. Je lorgne sur sa bouteille qui me semble avoir gardé le niveau, et les mélodies qu’il m’a mentionnées ne font que reprendre en intérêt à mon sens, maintenant que je l’encourage à jouer.

« C’est la musique qui comptait, pas le reste. Ça a toujours été ça. » elles sont longues les minutes, avant que ma voix ne viennent percer son rythme, ajouter une bribe nostalgique. « À un moment y’a fallu que je fasse le deuil, pour des tas de raisons malsaines. » sur lesquelles je ne m’éterniserai pas ici. Trop de peine d’amour, de coeur, d'orgueil. Trop de trahisons, trop de pouvoir, de popularité. Trop et pas assez, et ma santé que j’ai cru y perdre entre les rails de cocaïne et l’alcool, sens annihilés qui ont servis de signal d’urgence. « Mais la musique est toujours restée. » ma raison de vivre, mon tout. Sans ça, j’aurais perdu le nord bien trop vite, j’aurais sombré. Jude, Ellie, tout le monde, je leur dédiais un amour infini, mais c’était la musique qui ravissait mon coeur jour après jour, et ce n’était pas dit que j’en aurais fini dans un avenir proche, et même lointain.




I'm lying on the moon, my dear, I'll be there soon. It's a quiet and starry place, time's we're swallowed up. In space we're here a million miles away, there's things I wish I knew. There's no thing I'd keep from you.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le tout feu tout flamme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (30/10/1988)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Pompier
LOGEMENT : #203 Fortitude Valley

POSTS : 24158 POINTS : 570

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il rougit très facilement et est assez naïf. Il joue de la musique et chante régulièrement à des soirées open mic. Il a composé 3 chansons lui même et il en est très fier.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kelly - Jack - Vitto - Ariane (fb) - NYE - Nina#5 - Wendy#2
RPs EN ATTENTE : Azur - Emilia
RPs TERMINÉS : Anders - Anders#2 - Martin - Grace - Tamara - Zahra - Priam - Kara - Breony - Lene - Rose - Wendy - Yasmine - Yasmine#2 - Sofia - Martin#2 - Team Burger - Alfie - Nina - Angelina - Nina#2 - Caitriona - Matt - Izaac - Lene#2 - Angelina#2 - Nina#3 - Arsène - Ambroise - Lene#3 - Mickey - Nina#4
PSEUDO : Amfly
AVATAR : Dougie Poynter
CRÉDITS : Zuz'
DC : Andy & Sam
INSCRIT LE : 16/11/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12524-kane-williamson#458131 http://www.30yearsstillyoung.com/t16750-kane-i-think-i-m-ready-for-the-real-thing http://www.30yearsstillyoung.com/t12365-kane-williamson#451369 http://www.30yearsstillyoung.com/t12558-kane-williamson#459314

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   Sam 23 Déc - 14:31



Je sais pas pourquoi je m’étais douté qu’il n’était pas très réseaux sociaux. Je suis pas surpris quand il me parle d’un numéro, et même d’une adresse. Oui pourquoi pas, même si je ne pense pas que ça va réellement me servir. Sauf s’il s’agit d’une adresse email, mais quelque chose me dit que ce n’est pas le cas. Je souris quand il dit qu’il a tout son temps. Je sens que cette soirée ne fait que commencer malgré l’heure tardive. Je ne suis pas dérangé. Je bosse qu’à partir de 19h le lendemain.

« Carrément ok ! »

Je suis enthousiaste et ça se voit. Je sens que c’est le personnel du bar qui va devoir nous mettre dehors. Déjà ils nous laissent tranquille sur la scène, c’est cool.

Les clients filent petit à petit et nous faisons parti des derniers, toujours en pleine conversation à propos de la musique. Je l’écoute avec attention parce que je suis fasciné par son expérience. On joue quelques morceaux au milieu de nos conversations. Des petits bout d’impro, je prends notes de certaines mélodies que je trouve super cool. Quand il parle de deuil, de raisons malsaine, je me demande de quoi il parle vraiment, mais je sens qu’il a eu y avoir du drama là dessous. Sûrement de la drogue aussi, des filles peut être pas majeure. Oui je vois loin. Je me fais plein de films, mais la vie de rockstar ça doit être dans ce genre là. Après je ne sais pas le niveau de popularité qu’il avait mais je l’imagine plutôt très correct. Je souris doucement quand il dit que la musique est toujours restée. Quand on l’a dans la peau c’est dur de s’en défaire de la musique.

« Mon père est professeur de musique. C’est de là que j’ai chopé le virus je crois. »

Pour lui faire comprendre que je baigne dedans depuis que je suis tout petit. Je joue quelques accords avec ma guitare sans vraiment m’en rendre compte et c’est le début d’une de mes chansons. Je le réalise et me reviens l’envie de les lui faire découvrir.

« Je peux te jouer mes deux autres chanson ? Je voudrais ton avis. »

Je dois avouer que j’en suis plutôt très fier, c’est pour ça que je les joue avec plaisir à quiconque est intéressé. Je commence par celle que j’ai écrit en premier, elle date de y’a quelques années, mais je ne l’ai finalisé qu’en début d’année. 2017 aura été l’année de l’inspiration pour moi. J’entame les accords de la chanson.

« C’est la première chanson que j’ai écrite. Elle s’appelle ‘Don’t speak liar’»

Spoiler:
 

Je termine les accords et je le regarde, avant de reprendre la parole.

« Je te joue l’autre et tu me dis ce que t’en penses. »

Comme ça j’aurai moins la pression en fonction de ce qu’il compte me dire. Oui j’ai un peu l’impression de passer une audition.

« Celle là c’est ‘Remember’. Je l’ai écrite en une heure tellement j’étais inspiré. Je crois que c’est ma préféré de toutes. »

Pour ça que je l’ai gardé pour la fin. (la chanson par ici) J’entame les accords et c’est parti, pour la version acoustic de la chanson bien évidemment.

Spoiler:
 

Je termine et je tourne les yeux vers lui, attendant son verdict. J’ai bon espoir qu’il ait aimé parce que je pense pas être si nul que ça.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: kane&jack ▲ midnight, somewhere   


Revenir en haut Aller en bas
 

kane&jack ▲ midnight, somewhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: canvas
-