AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Une rencontre renversante [Milena Grimes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
STATUT : Célibataire malgré lui
MÉTIER : Avocat au sein du bureau du procureur
LOGEMENT : Provisoirement chez Cora Coverdale, un loft au #438 à Spring Hill

POSTS : 85 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Comblé par sa vie qu'il jugeait parfaite, Dean a toujours tout considéré comme acquis, y compris ses relations. Hautain avec son meilleur ami Benjamin Brody, il a fini par le perdre. Tout comme sa fiancée, Heidi Hellington, qui l'a quitté du jour au lendemain, sans une explication. Ayant pris conscience de ses erreurs et de ses défauts, Dean a décidé de changer et de profiter de la vie. Carpe diem !
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : HeidiBenMilenaEvaAryaGaïaElisabeth
RPs EN ATTENTE : Cora ▲ Ezra ▲ Matt
AVATAR : Max Irons
DC : /
INSCRIT LE : 11/09/2017

MessageSujet: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Mer 1 Nov - 20:13


Dean était arrivé à la fin du mois d’août à Brisbane, laissant derrière lui Sydney et son ancienne vie. Son amie Cora l’avait convaincu de venir ici pour prendre un nouveau départ. Après tout, plus rien ne le retenait ici. Après huit ans de vie commune, sa fiancée, Heidi, l’avait quitté sans une explication. Le meilleur ami de Dean, Ben, avait suivi peu de temps après afin de s’occuper de son fils.
Grâce à l’aide de la pétillante Cora, le jeune homme avait fait un important travail sur lui-même. Il avait finalement compris une partie de ses erreurs. Considérant tout comme acquis, l’avocat n’avait plus fait aucun effort avec Heidi. Il ne lui avait plus vraiment prêté attention, s’imaginant déjà marié avec la jeune femme et père de ses enfants. Quant à Ben, l’ami de Dean, il menait une vie de débauche et était constamment jugé par l’avocat qui se sentait supérieur à lui.
Plus rien ne le retenant à Sydney, Dean avait accepté l’idée folle de Cora : tout quitter pour venir à Brisbane. Le jeune homme n'en demeurait pas moins quelqu’un de carré et d’organisé. Il n’était donc pas parti avant d’avoir trouvé un nouvel emploi. Alors qu’il était avocat au sein d’un grand cabinet à Sydney, Dean avait été engagé au bureau du Procureur de Brisbane. Et cet emploi lui convenait à merveille. Il ne supportait plus de défendre les pires des criminels. Le fait d’aider les enquêteurs à faire la lumière sur la vérité et de requérir une peine pour la société correspondait davantage à la personnalité de Dean et à l’idée qu’il se faisait du métier d’avocat.

Depuis qu’il travaillait au sein du bureau du Procureur, Dean avait épaulé la police dans plusieurs enquêtes et collaboré à l’arrestation de plusieurs criminels. A la barre, il avait été exemplaire, réussissant à convaincre les jurés de la culpabilité des prévenus. Ses plaidoiries étaient brillantes, et le jeune homme faisait mouche auprès des membres du jury. Lui qui avait eu des difficultés à comprendre les émotions de ses proches savait très bien cerner les réactions des jurés. Il scrutait leurs visages à la recherche de la stratégie qui permettrait de les convaincre. Sa capacité d’adaptation et son esprit d’analyse lui avaient permis d’obtenir de très bons résultats.

Pourtant, si Dean s’était révélé brillant à la barre, une affaire le tracassait depuis plusieurs semaines. Un homme avait déjà tué cinq jeunes femmes, et les enquêteurs n’avaient aucune piste. Les journées du jeune avocat étaient un enfer, et toutes les idées des policiers se soldaient par un échec. Quant à ses nuits, elles étaient courtes et hantées de cauchemars.
Le jeune homme était particulièrement perturbé par cette affaire, et distrait par le manque de sommeil. Alors qu’il rejoignait son bureau, il heurta une jeune femme et le café de cette dernière tenait à la main se renversa sur elle. Confus, il se confondit en excuses.

« Ho ! Je suis désolé, je … Je ne vous avais pas vu, je suis plutôt distrait ces temps-ci.
Vous permettez que je vous offre un autre café ? Et … le pressing peut-être ?
»

Dean lui tendit un mouchoir puis sa main.

« Je m’appelle Dean. Dean Maguire. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril 2017.
LOGEMENT : spring hill, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 1214 POINTS : 1130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● essaie de garder sa famille en un seul morceau, c'est plus difficile qu'il n'y paraît.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : eva#2deanrhettowennunzioelisabeth#2nikkigrimes familylonniejamesleonardo#2tonybradencora#2


tony & milena
Take my hand let's see where we wake up tomorrow, best laid plans sometimes are just a one night stand. I'd be damned Cupid's demanding back his arrow so let's get drunk on our tears.

RPs EN ATTENTE : tommy#2 ● gauthier#3 ● matteo ● priam#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecygauthier#2leonardocorapriam
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : cranberry (avatar), sekhmet, tumblr & camber (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Dim 5 Nov - 21:08



Le tribunal n’avait pas été depuis un moment un endroit que tu fréquentais souvent. Tu avais pourtant des tonnes d’affaires à plaider mais ton arrêt suite à ton accident de train avait mis un frein à ton ardeur. Tu avais plaidé plusieurs affaires cependant une fois que tu avais pu te remettre à marcher début septembre. Mais il avait fallu trouver un calendrier pour toutes celles manquées pendant les mois hivernaux et cela prenait un peu de temps. Voilà pourquoi tu étais venue très régulièrement au tribunal ces derniers temps et tu profitais de ces moments pour récupérer des dossiers de la part des greffiers pour toi ou tes collègues dépendant de l’activité de la semaine. A la tête de ton cabinet que tu dirigeais avec une amie à toi, c’était ton rôle de te coltiner ce genre d’activité administrative qui faisait tant peur à ton frère. Il était jeune, il était normal qu’il ait envie de pratiquer, de se faire la main. Peut-être que dans quelques années il voudra lui aussi ouvrir son propre cabinet d’orthophonie. Si c’est le cas, tu seras là pour l’épauler dans cette épreuve et l’aider à réussir cette entreprise au mieux. Malgré les relations tendues entre ton frère et tes parents, Leonardo avait le sang Grimes dans les veines, il s’en sortira tu en es certaine. Alors que tu gérais les différents points administratifs avec différents membres du tribunal, tu ne manquais pas de noter qu’un nom semblait raisonner dans toutes les bouches. Dean Maguire. D’après ce que tu avais cru comprendre il était arrivé durant ta période de convalescence pour travailler pour le procureur. Et depuis il avait fait des miracles si tu en croyais les gossips du tribunal bien entendu. A chaque visite son nom résonnait dans tes oreilles de manière incessante et tu ne manquais pas de relever les sous-entendus quand on te disait qu’il fallait absolument que tu rencontres le jeune homme. A chaque visite, ton envie de le rencontrait baissait encore un peu plus dans le négatif. Tu ignorais qui était cet homme qui semblait tous les avoir ensorcelés mais tu n’arrivais pas à croire qu’il soit aussi parfait que tout le monde voulait bien te le faire croire.

Tu regardes ta montre. Tu n’es pas en retard, tu ne peux pas l’être, tu plaides dans quelques heures. Mais il te reste deux petits détails à régler avec une secrétaire du juge qui a statué sur ton client de la semaine dernière et tu comptes bien le régler. Cela te fait bien entendu arriver au tribunal bien trop tôt et il te faut absolument boire un peu de café pour te réveiller. Tu te gares donc sur le parking du tribunal avant d’aller chercher un café dans le Starbucks le plus proche. Quand tu es fatiguée, il te faut retrouver un brin d’Amérique et quelle meilleure manière que la marque verte de café ? Une fois arrivée au tribunal, tes talons claquent sur le sol et un grand sourire se dessine sur ton visage. Tu pouvais enfin porter de nouveau ces chaussures que tu affectionnais tant. Alors que tu avançais vers le bureau du juge, un homme te renversa, faisant couler sur toi le café que tu venais d’acheter et que tu comptais boire amoureusement. « Ho ! Je suis désolé, je … Je ne vous avais pas vu, je suis plutôt distrait ces temps-ci. » Tu regardes le désastre qu’est le costume que tu as enfilé pour plaider et le mouchoir qu’est en train de te tendre l’homme en face de toi. Il est bien sérieux ? Tu en as partout ! Rien n’a été épargné pour le coup ! Tu sens la colère monter, cette journée avait pourtant si bien commencer … Tu allais lui répondre quand il te dit : « Vous permettez que je vous offre un autre café ? Et … le pressing peut-être ? Je m’appelle Dean. Dean Maguire. » Cette fois, tes yeux se posent réellement sur son visage et tu as envie d’exploser. Dean Maguire … Le fameux … Voilà qu’il venait de te pourrir la journée et tu n’avais rien à faire qu’il soit le miracle de ce tribunal. « Ah monsieur Maguire … Enfin nous nous rencontrons. J’aimerais vous dire que c’est un plaisir mais pas vraiment. » Tu n’as jamais eu la langue dans ta poche et tu ne comptais pas commencer maintenant. Franchement, il venait de te faire perdre tes heures si précisément calculées car désormais c’était dans le magasin le plus proche que tu allais devoir te rendre pour remplacer la monstruosité que tu portais désormais. « Je vais devoir passer le café malheureusement pour me rendre dans un magasin. Le pressing ne sera pas assez rapide pour nettoyer un tel désastre, je dois plaider dans un peu plus d’une heure. » Dis-tu avec un sourire des plus faux. S’il n’avait pas compris qu’il venait de te mettre hors de toi c’était qu’il était vraiment bouché.


keep moving forward, stop looking back





Spoiler:
 


Dernière édition par Milena Grimes le Dim 17 Déc - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
STATUT : Célibataire malgré lui
MÉTIER : Avocat au sein du bureau du procureur
LOGEMENT : Provisoirement chez Cora Coverdale, un loft au #438 à Spring Hill

POSTS : 85 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Comblé par sa vie qu'il jugeait parfaite, Dean a toujours tout considéré comme acquis, y compris ses relations. Hautain avec son meilleur ami Benjamin Brody, il a fini par le perdre. Tout comme sa fiancée, Heidi Hellington, qui l'a quitté du jour au lendemain, sans une explication. Ayant pris conscience de ses erreurs et de ses défauts, Dean a décidé de changer et de profiter de la vie. Carpe diem !
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : HeidiBenMilenaEvaAryaGaïaElisabeth
RPs EN ATTENTE : Cora ▲ Ezra ▲ Matt
AVATAR : Max Irons
DC : /
INSCRIT LE : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Mer 29 Nov - 15:08


Dean rangea le mouchoir qu’il avait tendu à la jeune femme, ainsi que sa main, sans que celle-ci n’ait été serrée. Visiblement, la belle brune ne désirait pas s’éterniser sur les présentations et avait perdu toute once de politesse. Si tant est qu’elle en ait eu un jour.
Le jeune avocat observa la jeune femme qu’il avait bousculée : il ne la connaissait pas. Il ne l’avait d’ailleurs jamais croisé. Dans le cas contraire, il s’en souviendrait, sans aucun doute. Il n’aurait pu oublier une femme si belle et si charismatique. Car, c’était évident, cette femme était la classe et l’élégance incarnées. Il se dégageait d’elle une prestance incroyable, et cela n’avait rien à voir avec le ton qu’elle avait employé.

Dean tenta de se concentrer davantage sur les paroles de la brunette : elle avait l’air furax ! Certes, il y avait de quoi : ses vêtements étaient trempés et tâchés. Mais ce que le jeune homme enregistra tout d’abord, c’était qu’elle était avocate, comme lui. D’ailleurs, si lui ne la connaissait pas, elle avait entendu parler de lui. Dean sentit son égo se gonfler et se retint d’afficher un air satisfait. S’il ne voulait pas passer pour un vrai crétin, il allait devoir faire attention !

« Et vous êtes Maître … ? »

Continuant d’observer la jeune femme, Dean ne peut s’empêcher d’afficher un petit sourire. Elle était si belle, ainsi en colère, qu’il aurait même été tenté de l’énerver davantage.
Mais il n’était pas nécessaire de la provoquer encore, car la jeune avocate ne décolérait pas. Dean ne pouvait pas lui en vouloir. Elle devait, selon ses dires, plaider dans environ une heure, et il était en effet évident qu’aucun pressing ne lui restituerait ses vêtements dans un si court délai.

« Je vous aurais bien proposé les vêtements de rechange que j’ai dans mon bureau, mais je crains que nous ne fassions pas la même taille … »

Dean tâchait de ne pas rire, mais il ne pouvait apparemment s’empêcher de taquiner l’avocate.

« Ecoutez, je vous présente une nouvelle fois mes excuses.
Laissez-moi venir avec vous, et je vous paierai la tenue que vous aurez choisie.
»

Le jeune homme sortit sa carte bancaire et la tendit à la brunette.

« Ou bien je vous laisse ma carte crédit. Après tout, vous êtes avocate, pas une voleuse, je peux vous faire confiance.
Achetez ce que vous voulez. Evitez juste la boutique en bas de la rue avec le portier, je vous rappelle que je ne suis pas un avocat spécialisé en droit des affaires …
Et si vous le désirez, je peux faire retenir votre dossier auprès du juge jusqu’à votre retour. Qu’en pensez-vous ?
»

Dean regardait l’avocate avec espoir, souhaitant qu’elle se satisfasse d’une de ces propositions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril 2017.
LOGEMENT : spring hill, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 1214 POINTS : 1130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● essaie de garder sa famille en un seul morceau, c'est plus difficile qu'il n'y paraît.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : eva#2deanrhettowennunzioelisabeth#2nikkigrimes familylonniejamesleonardo#2tonybradencora#2


tony & milena
Take my hand let's see where we wake up tomorrow, best laid plans sometimes are just a one night stand. I'd be damned Cupid's demanding back his arrow so let's get drunk on our tears.

RPs EN ATTENTE : tommy#2 ● gauthier#3 ● matteo ● priam#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecygauthier#2leonardocorapriam
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : cranberry (avatar), sekhmet, tumblr & camber (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Dim 17 Déc - 11:37


Cela faisait longtemps que tu n’avais pas été aussi énervée. Ta journée était tellement bien planifiée et devait se dérouler si simplement … Mais non, il avait fallu qu’un homme te rentre dedans et ruine tout ton costume. Et tu venais de découvrir que ce n’était pas n’importe quel homme. Cet homme n’était autre que monsieur Maguire dont tu avais tellement entendu parler que tu n’avais pas réellement envie de le rencontrer. Statistiquement parlant, vu que tu venais souvent au tribunal en ce moment, il était assez normal que vos chemins aient fini par se rencontrer. Mais une rencontre plus conventionnelle aurait certainement pu mieux faire passer la pilule. Car il était hors de question que tu plaides dans une tenue pareille et il allait falloir que tu trouves une solution ASAP. Et tu fis bien comprendre à ton interlocuteur que ce n’était pas ce dont tu avais besoin. « Et vous êtes Maître … ?  » Ah oui, se présenter. Tu en avais complètement oublié la politesse mais tu n’avais pas réellement eu envie d’être polie avec l’homme en face de toi. Tu savais que c’était un accident mais c’était plus fort que toi. « Maître Grimes du cabinet Grimes & Hartman. » Ton petit bijou, ta réalisation et ton seul succès dans une vie où le côté personnel était un désastre. Mais ça, ton interlocuteur n’avait nullement besoin de le savoir. Il semblait à moitié désolé et à moitié amusé car même s’il semblait retenir son rire, le sourire qui se dessinait sur son visage était lui bien réel. « Je vous aurais bien proposé les vêtements de rechange que j’ai dans mon bureau, mais je crains que nous ne fassions pas la même taille ... Ecoutez, je vous présente une nouvelle fois mes excuses. Laissez-moi venir avec vous, et je vous paierai la tenue que vous aurez choisie. » Tu ne pus t’empêcher de lever un sourcil à cette proposition. Sérieusement ? Est-ce que tu as l’air de vouloir passer plus de temps que nécessaire en sa compagnie ? Non, pas vraiment mais il doit l’avoir senti car il enchaîne : « Ou bien je vous laisse ma carte crédit. Après tout, vous êtes avocate, pas une voleuse, je peux vous faire confiance. Achetez ce que vous voulez. Evitez juste la boutique en bas de la rue avec le portier, je vous rappelle que je ne suis pas un avocat spécialisé en droit des affaires … Et si vous le désirez, je peux faire retenir votre dossier auprès du juge jusqu’à votre retour. Qu’en pensez-vous ?» Tu le regardes te tendre sa carte de crédit incrédule. Il est vraiment sérieux ? Tu ne sais pas si tu dois en rire ou être offensée mais tu te demandes d’où sort cet homme pour donner sa carte de crédit à une inconnue. Certes, tu n’étais pas une voleuse mais n’importe qui pourrait sauvegarder les numéros de sa carte pour des achats sur internet ensuite. « Vous donnez souvent votre carte de crédit à des inconnues ? » Ne pus-tu t’empêcher de te demander. Ce genre de geste te dépasse complètement car tu as cessé de croire en la bonté et l’honnêteté du monde entier. « Je n’ai pas besoin de votre carte de crédit. Je vous laisserai vous occuper d’envoyer ma tenue au pressing quand j’en serai sortie. » Dis-tu tout simplement. Tu refusais de faire payer un nouveau costume à quelqu’un d’autre, tu pouvais très bien te le payer toute seule et puis de cette manière t’acheter ce que tu voulais sans regarder le prix. Après tout, tu devais gagner plus que lui et tu avais toujours eu une petite affection pour les goûts de luxe, merci maman. Finalement, tu finis par soupirer. Cette journée n’allait pas se passer comme tu l’espérais alors autant l’accepter de suite. Jetant la tasse de café en papier qui était restée dans ta main et qui était désormais vide, tu finis par lui dire : « Je ne suis pas longue à me décider. Vous pouvez m’accompagner si vous le désirez, vous pourrez ainsi me raconter ce qui vous a poussé à venir jouer au miraculeux dans notre cher tribunal. » Dis-tu avant de faire demi tour. Qu’il te suive ou non, tu allais acheter un costume de suite pour être de retour à temps.


keep moving forward, stop looking back





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans
STATUT : Célibataire malgré lui
MÉTIER : Avocat au sein du bureau du procureur
LOGEMENT : Provisoirement chez Cora Coverdale, un loft au #438 à Spring Hill

POSTS : 85 POINTS : 215

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Comblé par sa vie qu'il jugeait parfaite, Dean a toujours tout considéré comme acquis, y compris ses relations. Hautain avec son meilleur ami Benjamin Brody, il a fini par le perdre. Tout comme sa fiancée, Heidi Hellington, qui l'a quitté du jour au lendemain, sans une explication. Ayant pris conscience de ses erreurs et de ses défauts, Dean a décidé de changer et de profiter de la vie. Carpe diem !
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : HeidiBenMilenaEvaAryaGaïaElisabeth
RPs EN ATTENTE : Cora ▲ Ezra ▲ Matt
AVATAR : Max Irons
DC : /
INSCRIT LE : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Sam 6 Jan - 17:07


Maître Grimes ? Alors c’était elle, la fameuse Milena Grimes dont on lui avait tant parlé. On lui avait expliqué qu’elle était une femme brillante et une avocate redoutable. Tous craignaient de devoir l’affronter à la barre.
Contrairement à la jeune femme, qui ne semblait pas ravie de rencontrer Dean, le jeune avocat avait été, lui impatiente de croiser enfin son chemin. Certes, il aurait préféré que ce soit dans de meilleures circonstances et apparaître sous un jour meilleur, mais il ne pouvait maintenant plus revenir en arrière.

« Milena Grimes, c’est cela ? J’ai beaucoup entendu parler de vous, de vos talents d’avocate, mais l’on ne m’avait pas dit que vous étiez aussi charmante. »

Dean ne pouvait toujours pas s’empêcher de sourire, un air taquin greffé sur le visage.

La jeune femme le dévisageait, les sourcils haussés. Elle était surprise qu’il soit prêt à lui confier à sa carte de crédit. Dean n’était pas étonné. Les gens étaient méfiants de nature, et encore plus les avocats. Mais malgré son métier, le jeune homme était un éternel optimiste. D’ailleurs, s’il perdait cette foi en l’être humain, il ne pourrait sans doute plus exercer cette profession.

« Vous donnez souvent votre carte de crédit à des inconnues ? »

Dean sourit franchement à cette question.

« A des inconnues, non. Mais vous m’avez révélé votre nom, et l’endroit où vous travaillez. Si vous utilisez mes fonds à mauvais escient, je saurai vous retrouver. »

Finalement, la belle brune déclina sa carte mais accepta qu’il s’occupe du pressing. L’arrangement lui paraissait correct, et Dean rangea sa carte bancaire dans son portefeuille.
Mais, alors qu’il s’apprêtait à s’excuser une nouvelle fois et à tourner les talons pour la laisser aller chercher une nouvelle tenue, la jeune femme lui proposa de l’accompagner. Dean fut désarçonné : après tout, il semblait plutôt clair qu’il lui tapait sur les nerfs.
Mais le jeune avocat n’allait pas se faire prier et il emboita le pas à Milena.

La belle brune l’interrogea alors qu’ils quittaient l’enceinte du Tribunal. Elle voulait savoir ce qui l’avait poussé à « venir jouer au miraculeux par ici ».
Dean fronça les sourcils et mit un certain temps à répondre, semblant réfléchir à ce qu’il allait dire.

« He bien … »

Il semblait hésitant, beaucoup moins à l’aise qu’il y a quelques minutes, lorsqu’il taquinait la jeune femme.

« Si votre question consiste à savoir pourquoi je travaille désormais au sein du bureau du Procureur et non plus pour un grand cabinet, la réponse est plutôt simple. Je suis quelqu’un d’optimiste, qui a tendance à voir le meilleur en chacun. J’avais peur de perdre cette qualité en défendant sans cesse des délinquants et des criminels. Je préfère de loin être le robin des bois qui défend la veuve et l’orphelin.
Ce n’est pas plus facile, et je ne dors pas forcément mieux la nuit, mais au moins je crois ce que je dis, quand je plaide.
»

Dean laissa une petite pause de quelques secondes.

« Mais si votre question consistait à savoir pourquoi j’exerce dorénavant à Brisbane, la réponse est plus … complexe. Avant, j’étais un idiot. Oui, avant ! Je vous vois venir !
J’ai perdu beaucoup de choses … beaucoup de personnes m’ont tourné le dos. J’aimerais me racheter auprès de ces personnes, et j’aimerais qu’elles fassent à nouveau partie de ma vie.
»

Dean adressa un sourire triste à Milena. On sentait dans son regard toute la tristesse et la douleur qu’il avait pu éprouver.
Il détourna les yeux un instant et en profita pour s’allumer une cigarette. Il avait besoin de réconfort, et il le trouvait malheureusement dans la nicotine.
Dean changea rapidement de sujet.

« Et vous, qu’est-ce qui vous a décidé à sauter de le pas de la création de cabinet ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
la justicière du barreau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans née un cinq décembre 1983.
SURNOM : milou quand on veut réellement l'embêter. mily de temps en temps. lena la plupart du temps.
STATUT : célibataire, adepte du proverbe "mieux vaut être seule que mal accompagnée".
MÉTIER : avocate en droit de la famille dans son propre cabinet nommé Grimes & Hartman qu'elle a ouvert avec une collègue en avril 2017.
LOGEMENT : spring hill, un loft numéroté 72 qu'elle habite seule.

POSTS : 1214 POINTS : 1130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : parle couramment italien ● fait passer son travail et sa carrière avant tout autre chose ● voudrait être mère un jour ● est passionnée des danses de salon ● est très féminine et apprêtée ● a dû remonter la pente il y a deux ans et demie après une rupture médiatique et humiliante ● essaie de garder sa famille en un seul morceau, c'est plus difficile qu'il n'y paraît.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : eva#2deanrhettowennunzioelisabeth#2nikkigrimes familylonniejamesleonardo#2tonybradencora#2


tony & milena
Take my hand let's see where we wake up tomorrow, best laid plans sometimes are just a one night stand. I'd be damned Cupid's demanding back his arrow so let's get drunk on our tears.

RPs EN ATTENTE : tommy#2 ● gauthier#3 ● matteo ● priam#2 ●

RPs TERMINÉS : liviana#1alvaro#1seanelisabeth#1gauthier#1liviana#2elianeteam pizzamatteo#1liviana#3eva#1alvaro#2samueleliane#2théodoratommykaecygauthier#2leonardocorapriam
PSEUDO : mollywobbles.
AVATAR : sophia bush.
CRÉDITS : cranberry (avatar), sekhmet, tumblr & camber (gif)
DC : arthur iver & mia strand.
INSCRIT LE : 04/03/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t13961-elles-sont-deroutantes-les-filles-aujourd-hui-milena http://www.30yearsstillyoung.com/t13975-foule-sentimentale-milena

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   Dim 14 Jan - 12:10


Tu n’arrivais pas à cerner l’homme qui se trouvait en face de toi et tu détestais ça. Depuis le début de votre conversation, tu n’avais été que désagréable, comportement excusable vu que tu allais devoir en vitesse aller t’acheter de nouveaux vêtements pour ne pas paraître ridicule devant le juge au lieu de revoir ton dossier une dernière fois. Cela te mettait dans une humeur exécrable, une humeur qui n’allait pas s’améliorer vu la remarque du jeune homme : « Milena Grimes, c’est cela ? J’ai beaucoup entendu parler de vous, de vos talents d’avocate, mais l’on ne m’avait pas dit que vous étiez aussi charmante. » Tu le regardais avec son sourire satisfait sur les lèvres en te demandant si ce genre de réplique marchait réellement pour lui. Tu espérais que les femmes qu’il rencontrait étaient assez intelligentes pour ne pas se laisser berner mais tu étais presque certaine qu’il devait les faire tomber comme des mouches avec son sourire. « Je préfère être reconnue pour mon travail que pour ma plastique si cela ne vous dérange pas. » Lui dis-tu de ton côté. Depuis ton histoire avec Tom, tu détestais les hommes qui draguaient aussi facilement les femmes en espérant que cela marche. Tu avais du mal à dissocier Tom de ces hommes que tu pouvais rencontrer. Pour se faire pardonner de t’avoir bousillé ta tenue, monsieur Maguire te proposa de te donner sa carte de crédit pour faire des achats. Tu ne savais pas s’il était bête ou inconscient ou les deux mais cela te paraissait complètement fou ce que tu ne manquais pas de lui faire remarquer. « A des inconnues, non. Mais vous m’avez révélé votre nom, et l’endroit où vous travaillez. Si vous utilisez mes fonds à mauvais escient, je saurai vous retrouver. » Certes et puis ce n’était pas ton genre donc cela n’aurait pas été la question. Mais tu aurais pu t’amuser à acheter d’autres vêtements bien plus chers que ce qu’il pouvait payer ou alors avoir découpé sa carte bleu et le laisser dans la galère avec sa banque pour en avoir une autre. Pas de détournement de fonds mais une perte de temps administrative certaine. « Ou j’aurais pu la découper en morceaux et vous laisser vous débrouiller sas carte bleu le temps qu’on vous en envoie une autre. Je n’ai pas besoin de détourner des fonds pour m’amuser. » Dis-tu en haussant les épaules. Tu gagnais assez bien ta vie pour ne pas avoir à t‘abaisser à ce genre de jeux. C’est sans surprise que tu refusais sa carte bleu mais tu n’allais pas manquer de lui donner tes affaires pour le pressing dès que tu auras enfilé les nouvelles. Sur un coup de tête tu proposais à monsieur Maguire de t’accompagner dans ta quête d’une nouvelle tenue. Après tout, si plus de la moitié du tribunal insistait pour que tu le rencontres, il devait bien y avoir une raison même si pour l’instant tu étais incapable de la voir. Mais quoi de mieux qu’une virée shopping pour apprendre à connaître quelqu’un. Tu posais donc à ton interlocuteur une question des plus banales car il était arrivé à Brisbane depuis peu. « Si votre question consiste à savoir pourquoi je travaille désormais au sein du bureau du Procureur et non plus pour un grand cabinet, la réponse est plutôt simple. Je suis quelqu’un d’optimiste, qui a tendance à voir le meilleur en chacun. J’avais peur de perdre cette qualité en défendant sans cesse des délinquants et des criminels. Je préfère de loin être le robin des bois qui défend la veuve et l’orphelin. Ce n’est pas plus facile, et je ne dors pas forcément mieux la nuit, mais au moins je crois ce que je dis, quand je plaide. » Tu ne peux t’empêcher de lever les yeux au ciel face à cette réponse. Comme si les cabinets d’avocats défendaient que les criminels et les délinquants … De ton côté en droit de la famille, la question ne se posait pas ainsi de toute manière, il n’y avait pas de criminel et de délinquants. Enfin pas tout le temps, cela arrivait des fois quand il y avait de la violence conjugale. Mais des cabinets pouvaient défendre des innocents aussi, tu ne comprenais pas ce raisonnement. « Je vous rassure, des cabinets peuvent aussi défendre des innocents. C’est quoi ces clichés exactement ? » Demandas-tu un peu surprise qu’un avocat ayant certainement ton âge en soit réduit à ce genre d’opposition dichotomique. Comme si le monde était blanc ou noir … « Mais si votre question consistait à savoir pourquoi j’exerce dorénavant à Brisbane, la réponse est plus … complexe. Avant, j’étais un idiot. Oui, avant ! Je vous vois venir ! J’ai perdu beaucoup de choses … beaucoup de personnes m’ont tourné le dos. J’aimerais me racheter auprès de ces personnes, et j’aimerais qu’elles fassent à nouveau partie de ma vie. » Tu ne peux t’empêcher de lever un sourcil. Il est à Brisbane pour se racheter ? Tu lui souhaites bien du courage, c’est le genre de chose que tu détestes de ton côté. « Et bien bon courage à vous dans cette quête ! » Tu n’aimais pas trop avouer que tu avais tord il fallait le reconnaître. « Et vous, qu’est-ce qui vous a décidé à sauter de le pas de la création de cabinet ? » Tu hausses les épaules, marchant d’un pas décidé vers le magasin où tu étais certaine de trouver ce que tu voulais dans les plus brefs délais. « J’en avais assez de travailler pour les autres. J’étais à un moment de ma carrière où j’avais besoin de changement alors j’ai pris les choses en main. Et puis ça a toujours été un rêve pour moi. » Et aussi une attente du côté de ton père. Il ne se remettra jamais du fait que tu ne reprendras pas son cabinet à New York mais au moins tu peux lui montrer que tu réussis tout aussi bien à Brisbane.


keep moving forward, stop looking back





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une rencontre renversante [Milena Grimes]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre renversante [Milena Grimes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-