AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 i'm only human (cleo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
la toujours solo
la toujours solo
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-et-un ans, un cap difficile lorsqu'on réalise qu'on est passé à côté de sa jeunesse (23/05)
STATUT : seule, désespérement seule. elle se voit déjà finir vieille fille avec son chat
MÉTIER : en arrêt maladie pour cause de burn out
LOGEMENT : #102 pine rivers où elle héberge sa soeur et sa nièce depuis décembre

POSTS : 6705 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a eu un accident quand elle avait 19 ans, une voiture l'a renversée ≈ a renoncé à sa passion (le surf) depuis ≈ n'a pas eu de relation sérieuse depuis 2011 ≈ amatrice de vin mais très mauvaise cuisinière ≈ ne se souvient pas de la dernière fois où elle est partie en vacances ≈ fan d'harry potter, son chat roux s'appelle ron
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : saul 2event zombiestommy 3owencleo 3

- caleo -
hey sister, know the water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down, for you, there’s nothing in this world i wouldn’t do.

- cammy -
it feels empty here, like we left in a hurry and forgot ourselves. take my hand and let’s not feel alone for a while.

- caul -
you're right by my side whenever i need you, through the hardest times, i'll be there for you. at the crack of dawn when the moon is gone.

RPs EN ATTENTE : aisling 2
RPs TERMINÉS : ianaustinevent halloweentommychelseasaulcleoeleanorlenealvarolivianaaislingtommy 2
PSEUDO : utopian delusion
AVATAR : leighton meester
CRÉDITS : nimitz. (avatar), tumblr (gifs signature), neon demon (signature), loonywaltz (userbars)
DC : rose (s.turner)
INSCRIT LE : 11/06/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t9682-camber-cause-everybody-dies-but-not-everybody-lives http://www.30yearsstillyoung.com/t9774-camber-everybody-dies-but-not-everybody-lives http://www.30yearsstillyoung.com/t10451-camber-huntington

MessageSujet: i'm only human (cleo)   Dim 12 Nov - 22:41


i'm only human
Cleo & Camber

Un rire bref s’échappa de la bouche à moitié pleine de Camber. Franc, teinté d’un brin de honte. Il y avait des années qu’elle n’avait pas eu l’occasion de se retrouver devant la télévision à une telle heure de la journée. Des années qu’elle n’avait pas passé quelques minutes à se reposer devant une émission grotesque mais divertissante. Seize heures. Quelques instants, son esprit s’envola vers le cabinet, vers la routine qu’elle avait quittée depuis maintenant quelques jours. Elle songea à l’activité qui aurait occupé son temps si elle n’avait pas fait son burn out. Si pour certains la fin de la journée au bureau approchait, seize heures était pour elle le milieu. Autrefois, tout de moins. La pensée de tous ces dossiers laissés abandonnés lui provoqua des frissons d’horreur. Tant de gens qui attendaient d’elle ce qu’elle n’était plus capable de donner. Tant de responsabilités qui s’envolaient en éclats. Tant de rêves et d’espoirs brisés. Le gloussement aigu d’une des candidates de l’émission l’extirpa de ses pensées, à son plus grand soulagement. Malgré sa présence physique dans son appartement, il n’y avait pas eu un jour où son esprit ne s’était pas trouvé au cabinet. Elle entendait Saul la réprimander d’ici. Ce n’était pas ainsi que le médecin lui avait conseillé de reprendre des forces et de se changer les idées. Oui, elle le savait. Non, ce n’était pas évident. Le plus éprouvant depuis qu’elle avait été arrêtée demeurait cependant de cacher l’information à sa sœur aînée. Cette dernière n’avait jamais approuvé son rythme de travail effréné et compte tenu de leur relation, Camber désirait tout, excepté lui donner raison. Elle avait donc usé de stratagèmes au cours des derniers jours pour la duper. Lorsque l’heure à laquelle elle rentrait à l’appartement approchait, la jeune femme avait prit l’habitude de sortir. Se promener dans le quartier, s'asseoir sur un banc, où lire un livre était redevenu un plaisir. Il paraissait évident que ce secret ne pourrait pas durer éternellement, néanmoins, elle ne se sentait toujours pas prête. La réaction de Cleo la terrifiait.  

Ron paraissait lui plutôt heureux d’avoir sa maîtresse à la maison. D’ordinaire rancunier et du genre à lui faire regretter de le laisser bien trop de temps seul dans l’appartement, il se montrait étrangement mignon. Blotti sur ses cuisses, bercé par ses propres ronronnements bruyants, le chat semblait heureux. Il y en avait au moins un d’entre eux. Un fin sourire étira les lèvres de Camber qui vint tendrement lui caresser le creux du cou. Elle l’aimait réellement lorsqu’il était ainsi. L’œil à demi-ouvert, la boule de poils rousse l’observa quelques secondes avant de se lever, s’étirant de tout son long. Son museau rosé se rapprocha aussitôt du bol de popcorn que la brune avait posé à ses côtés. « C’est pas pour toi ça » lui dit-elle avec un désir d’autorité. Elle entendait presque le chat se moquer d’elle dans un rire supérieur. La queue dressée fièrement, Ron s’en alla aussitôt, la laissant de nouveau dans sa solitude. La main plongée dans les friandises et les yeux rivés sur l’écran où un couple se disputait de façon trop virulente à son goût, Camber fut dérangée par un bruit dans le couloir. Des bruits de pas se faisaient entendre de l’autre côté de la porte, proches, de plus en plus proches. Un coup d’œil rapide vers l’horloge du salon lui confirma qu’il était encore trop tôt pour que Cleo ne rentre, cependant un tintement de clés résonna cette fois-ci. Dans un mouvement de panique, la jeune femme sauta du canapé, manquant par la même occasion de renverser son saladier de popcorn, pour s’échapper en direction de sa chambre. Elle n’avait pas la moindre idée de la façon dont elle allait sortir de l’appartement, mais ce fut pourtant son premier réflexe. Tandis que la clé tournait dans la serrure - non verrouillée compte tenu de sa présence -, Camber se souvint de la télévision et fit marche arrière, ses popcorn toujours dans les mains. En plein mouvement, elle s'immobilisa sur place lorsque la silhouette de sa grande sœur se dessina dans son champ de vision. Trop tard. Comme prise au piège, elle grimaça avant de pivoter dans sa direction. « Cleo... » commença-t-elle la voix hésitante. « Qu’est ce que tu fais déjà ici ? » Mieux valait être la première à poser les questions si elle voulait s’en sortir.


i fly with the stars in the skies. i am no longer trying to survive, i believe that life is a prize but to live doesn't mean you're alive. cause everybody dies but not everybody lives.  —


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans et a l'impression d'en avoir parfois 50.
SURNOM : Souvent les gens se trompent et disent Chloé.
STATUT : Mariée, en couple, séparée... à vrai dire, aucune idée. On dira mère, c'est bien mère.
MÉTIER : Graphiste, à son compte. Travaille de chez elle, ce qui lui permet de s'occuper de son bébé.
LOGEMENT : Provisoirement chez sa soeur Camber.

POSTS : 20 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Soren#1
PSEUDO : Earithralia (Amal)
AVATAR : Minka Kelly
DC : pas pour le moment.
INSCRIT LE : 30/10/2017

MessageSujet: Re: i'm only human (cleo)   Lun 13 Nov - 13:45


I'm only Human
On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain.

Le travail étai devenu mon seul échappatoire, mes problèmes s’envolaient pour laisser place à des clients indécis. J’essayais de répondre au mieux à leur demande, ce travail je l’avais choisi, je l’aimais et je pouvais rester des heures derrière un écran sans que jamais ça ne me pause problème. Je gardais tout de même en tête l’heure, histoire de ne pas faire attendre ma Cami. La garderie était un bon moyen de l’habituer dés son jeune âge à l’école. Elle n’était pas assez grande pour comprendre ce qui se tramait autour d’elle mais le retour de Matteo avait tout chamboulé. Provisoirement, je m’étais installée chez Camber, sans vraiment lui laisser le choix. C’était la seule qui pouvait me comprendre malgré que ces derniers temps nos relations n’étaient pas au fixe. L’idée de retourner vivre chez mes parents étaient inconcevable, d’autant plus que rejoindre Brisbane aurait été un calvaire. Et puis, je préférais voir Camber me boudait plutôt que de supporter plus longtemps leur leçon de morale. Personne dans la famille ne voyait d’un bon oeil Soren, comme s’il le tenait responsable de tout ce qui m’arrivait. Pourtant, il avait été là à chaque moment de ma vie après la présumé mort de Matteo. Il s’était occupée de Cami comme de sa propre fille et voila qu’il était mis sur le bon de touche. J’avais l’impression de faire quelque chose de mal à chaque fois que je pensais à lui ou que je lui envoyais en cachette un message. Parce que oui, j’étais retombée en adolescence ces derniers temps, incapable de prendre une bonne décision. Je me cachais du mieux que je pouvais en espérant que la tempête ne passe. Ma relation avec ma petite soeur avait également empathie de cette situation. Depuis peu, nous nous adressions à peine la parole car elle aussi avait son avis sur la question et elle ne se rangeait pas de mon côté. Elle refusait de me comprendre et je vivais son manque de soutien comme la pire des trahison qu’elle pouvait me faire. Jusque là, nous avions toujours été très proche, voire trop. Complices et alliées, elle avait beau être plus jeune que moi je la considérais comme ma meilleure amie. Elle connaissait tout mes secrets et moi les siens. Jusque là, nous nous étions montrées soudée et loyale l’une envers l’autre. Seulement ces dernier temps, il s’agissait plus d’une relation courtoise. Nos discussions se résumaient au strict nécessaire de peur chacune de heurté l’autre. Il fallait éviter méticuleusement d’aborder les sujets qui fâchent. Je lui étais reconnaissante de m’offrir son toit le temps de trouver une solution, mais j’avais l’impression que de jour en jour un fossé se creusait entre nous sans que je ne puisse rien faire. Je ne quittais jamais le boulot avant dix-huit heures mais une grosse migraine m’empêchait d’être efficace dans mon travail. Le fait est de rester devant l’ordinateur toute la journée n’avait pas que des avantages. Je manquais également de sommeil, réveillée plusieurs fois par les pleurs de ma fille. Soren n’était plus là pour m’aider et il était hors de question de demander à Camber de prendre la relève, elle en faisait déjà suffisamment. Je décide de prendre mon après-midi pour me reposer et l’avantage d’être en auto-entrepreneur c’est que je n’avais de compte à rendre à personne.

Depuis quelque temps j’ai cette folle sensation que les choses bougent à la maison. Généralement je suis la première à quitter l’appartement, devant d’abord déposer la petite à la garderie avant de prendre le chemin vers le travail. Seulement, je n’arrive pas à comprendre comment Camber à le temps de s’occuper de tout en si peu de temps. Elle part généralement quelques minutes après moi et lorsque je rentre, la maison est toujours nickel. Je n’ai jusque là pas réussi à percer le mystère et je ne veux pas faire part de ma paranoïa à ma soeur. Pourtant je suis persuadée d’avoir jeter tantôt la poubelle pour que le soir venu elle soit déjà rempli de mouchoirs usagers et de paquet de chips. Je pourrais mettre ces petites bizarrerie sur le compte de la bête mais j’ai pour le moment d’autres chats à fouetter. Mon crâne est sur le point d’exploser et je me réjouie à l’idée de rejoindre mon lit quelques heures avant de partir chercher mon bébé. Lorsque j’arrive devant l’appartement, je suis persuadée d’entendre le bruit de la télé. Je fronce les sourcils et prend mon courage à deux mains certaine cette fois de ne pas être folle. J’avance doucement vers le couloir et sursaute en reconnaissant la silhouette de ma petite soeur. Qu’est ce qu’elle fait… Je n’ai pas le temps de poser ma question qu’elle me devance. De nouveau je fronce des sourcils et d’un air méfiant je réponds : «  J’ai fini plus tôt…Et toi? Qu’est ce que tu fais là aussi tôt? » la plupart du temps elle rentrait tard, voir très tard. Son rythme de travail était insoutenable et souvent je ne manquais pas de lui dire. Je m’inquiétais sérieusement sur son état de santé et je la tenais garde au burn-out. Son comportement était bizarre et j’étais à peu prés sur qu’elle me cachait quelque chose et que je n’allais pas tarder à le savoir. A vrai dire, au fond de moi j’étais sure d’avoir ma réponse quant aux phénomènes paranormaux qui se tramait dans cette maison. «  Tu n’es pas partie au boulot? Tu es malade?  » lui demandais-je en me reculant d’un pas. Elle était encore en pyjama et elle n’était pas maquillée. Elle avait l’air d’être tout droit sortie de son lit. Il fallait que je prenne mes précautions, il était hors de question qu’elle me contamine. J’avais besoin de toute ma santé pour tenir…




Give me a million reasons
Give a little time to me or burn this out, We'll play hide and seek to turn this around, All I want is the taste that your lips allow, give me love. ▬ tumblr
Revenir en haut Aller en bas
 

i'm only human (cleo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: pine rivers :: logements
-