AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 the old gumbie cat. (rosa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : studio #99 dans le quartier de redcliffe.
that i would be good / use somebody.
POSTS : 2393 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée – parle couramment italien grâce à sa mère et maîtrise aussi l'espagnol et le français – végétalien depuis plusieurs années – prend des cours de boxe depuis plusieurs mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : rosa - chad - thea #2 - seung-jin/danny - st. patrick - milena #3 - bélial.
RPs EN ATTENTE : cade, ambroise.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy - thea #1 - sam - seung-jin - danny - milena #2.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : allens (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t18590-leonardo-grimes

MessageSujet: the old gumbie cat. (rosa)   Lun 13 Nov - 17:59



Si on pouvait dire quelque chose sur Leonardo, c’est qu’il s’inquietait vraiment pour un rien. Par exemple, quand sa recette ne ressemblait pas exactement à la photo postée par le cuisinier, il fouillait sur internet pour voir s’il n’avait pas raté son plat. Ce genre de petites (et grosses) inquietudes le suivait au jour le jour, et il était parfaitement conscient que parfois, il avait une légère tendance à exagérer le danger. En revanche, il y avait quelques rares occasions dans lesquelles il savait qu’il avait raison de se faire du souci ; il était rentré chez lui et le chat dont il s’occupait avait disparu. On lui avait dit « Mais Leonardo, c’est un chat ! Ils se fouillent de partout et ils ressortent après des heures de sieste. Tu veux qu’il ait fait quoi, qu’il soit tombé par la fenêtre ? ». Et pourtant, il avait fouillé son appartement de A à Z – il avait littéralement retourné la plupart de ses meubles pour voir s’il ne s’était pas coincé derrière un comptoir, il avait sécoué un paquet de croquettes pour l’attirer avec son estomac, il avait essayé de jouer l’enregistrement d’un miaulement pour voir s’il ne venait pas voir ce qui pouvait bien se passer… mais rien. Du coup, il était rentré en pleine panique. Alors, après avoir appelé Milena pour vider son sac, il avait imprimé des petits flyers où il avait inscrit le nom de son chat, son numéro de téléphone et d’immeuble avant d’ajouter une photo dudit chat. Il s’était rapidement informé quant aux lois autour des affiches, histoire de ne pas se retrouver avec une amende pour une bêtise du genre ; une fois sûr qu’il ne risquait rien, il avait scotché des affiches sur des luminaires et il avait demandé à plusieurs commerçants de le mettre sur leur porte, et la plupart avaient poliment accepté.

Quelques jours après – jours passés dans l’inquiétude d’avoir causé la disparition du pauvre chaton avec son irresponsabilité – il avait reçu un appel, pile au moment où il s’était resigné à appeler la SPA pour les prevenir du sort du petit animal. Le chat avait été trouvé par une jeune femme qui habitait dans le coin, et c’était bien tout ce qui comptait aux yeux du benjamin des Grimes. Alors, ils s’étaient donnés rendez-vous dans le parc de Redcliffe l’après-midi même – heureusement pour Leo’, c’était le week-end, ce qui voulait dire qu’il était libre. Une fois arrivé sur place, il vit une femme assise sur un banc avec le fameux félin sur ses genoux, et il se dépêcha de la rejoindre. « Hey, c’est moi, Leonardo ! » Il était légèrement gêné, ne sachant jamais comment se présenter à de nouvelles personnes. Il prit le chat dans ses bras, l’élevant jusqu’à ses yeux. « Coucou toi ! Tu sais à quel point tu m’as fait peur, hein ? » Se rappelant que c’était légèrement mal vu de parler à un félin, il sentit ses joues rougir, et il l’inséra dans sa boîte avant de s’adresser à nouveau à la rouquine qui se tenait devant lui. « Merci énormément. Je sais vraiment pas ce que j’aurais fait sans votre aide. J’espère qu’il n’a rien cassé ou abîmé ? Sinon je me chargerais des coûts, bien évidemment. » Ça l’aurait étonné, mais s’il avait été effrayé et plongé dans un nouvel environnement, ça aurait été plus que vraisemblable. « Je peux vous offrir un café ? Ou un thé ? » Il était tellement soulagé de retrouver le chaton qu’il aurait pu lui offrir un repas dans un restaurant cinq-étoiles, à vrai dire. Mais un café (ou un thé, si elle n’aimait pas ça) c’était déjà pas mal, non ?





LITTLE DREAMS

every line and every abrasion, this took my life to make - this is where i build my home, on my own. (c) signature by anaëlle.







Dernière édition par Leonardo Grimes le Dim 24 Déc - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28
SURNOM : Rosie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin légiste
LOGEMENT : #43 Redcliffe, dans un appartement au balcon bientôt fleurit

POSTS : 71 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Rosie connaissait mieux le mode d'emploi de son synthétiseur que les conventions sociales
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
AVATAR : Laura Berlin
DC : Pas d'autres comptes.
INSCRIT LE : 25/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16974-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin?highlight=Rosa+Eberhardt http://www.30yearsstillyoung.com/t17204-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin#665420 http://www.30yearsstillyoung.com/t18352-rosa-eberhardt#709769

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Mar 28 Nov - 0:53







Marchant les écouteurs vissés sur les oreilles, Rosa écoutait toujours sa musique beaucoup trop fort.  C’était d'ailleurs un miracle qu'elle ait entendu, pile dans le temps entre un Confutatis Malédictis, le fracas de poubelle qu'il avait causé.
« Il » ? « Il », c’était un chaton. Enfin, un grand chaton !
L'air effrayé, le jeune félin avait tout du chat de gouttière, sauf l’attitude.Son poil n'a pas l'air si sale, il ne doit pas être dehors depuis longtemps, pensa Rosa.
Alors, en douceur, elle s'approcha du félin pour tenter de l'apprivoiser.
Lui faisant sentir sa main, d'abord, puis se risquant à une caresse, puis a une autre, et enfin il fût tout à fait apprivoisé.

C’était donc comme cela qu'elle c’était retrouvé avec un chaton sur les bras !
À la lumière, notre rose prit le loisir d'observer plus attentivement le nouveau venu : un pelage roux, l'oeil tacheté de noir et facilement apprivoisé. Son nom était donc tout trouvé : Renard.

Brahms, intrigué par tout ce vacarme avait daigné se lever, et planté devant sa maitresse, il semblait perplexe. «Sanft, mein Groß », lui lança Rosa.
A coté de Brahms, Renard paraissait être minuscule avec ses patte de sauterelle.
En effet, le compagnon caractériel de Rosie semblait plus appartenir à la savane qu'a un salon – de plus, parmi les autres Savannah, Brahms était des plus impressionnant : à près de quarante-huit centimètre au garrot, un corps affuté et imposant de près de dix-sept kilos, couvert d'un pelage sauvage, son regard semblable à l'ocre teinté de miel des prémices de la nuit sur Serengeti vous transperçait.
La main caressant les flancs de son fauve ébahit, elle s'adressa au nouveau venu, en anglais cette fois-ci :  «  Alors mon Renard ? Tu as une maison ? »

Elle était alors allé demandé a ses voisins, elle avait fouillé le net, elle avait même pris rendez-vous chez un vétérinaire ! Quand soudain, bêtement, en sortant d'un magasin, son paquet de pâte à la main, juste là, sur un poteau, une petite affiche, scotchée, un numéro.
Elle avait appelé immédiatement. Une voix aux accents masculins, mais surtout paniquée avait répondu et proposét, soulagé, d'un rendez vous dans l'après-midi même.
Rosie avait attrapé la vielle laisse de chaton de Brahms, une souris en tissu, et, Renard, le principal intéressé avant de filer au point de rendez vous, cette fois si avec seulement un ecouteur sur deux à l'oreille.

Le félin sur les genoux, elle avait vu débarquer un jeune homme tout frais, qui avait immédiatement fait sourire Rosie : parler au chat.

« Merci énormément. Je sais vraiment pas ce que j’aurais fait sans votre aide. J’espère qu’il n’a rien cassé ou abîmé ? Sinon je me chargerais des coûts, bien évidemment. » lui lança le dénommé Leonardo. « Je peux vous offrir un café ? Ou un thé ? »

« C'est normal, sa maison devait lui manquer. N'est-ce pas Renard ? » dit-elle en grattouillant l'oreille du félin, définitivement aux anges.
« Moi, c'est Rosa au fait. Et pour le thé je ne dis pas non ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : studio #99 dans le quartier de redcliffe.
that i would be good / use somebody.
POSTS : 2393 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée – parle couramment italien grâce à sa mère et maîtrise aussi l'espagnol et le français – végétalien depuis plusieurs années – prend des cours de boxe depuis plusieurs mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : rosa - chad - thea #2 - seung-jin/danny - st. patrick - milena #3 - bélial.
RPs EN ATTENTE : cade, ambroise.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy - thea #1 - sam - seung-jin - danny - milena #2.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : allens (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t18590-leonardo-grimes

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Lun 25 Déc - 13:01


Maintenant qu’il avait retrouvé le chaton et qu’il avait vu qu’il allait bien, il pouvait enfin soupirer de soulagement. « Enchanté, Rosa. » Celle-ci semblait être vraiment affectueuse avec le chat, chose qui l’avait d’une certaine manière rassuré ; savoir que quelqu’un s’en était bien occupé pendant qu’il n’avait pas été là pour le faire n’était pas une mince affaire. Il s’était rendu compte que la femme ne devait pas être bien plus vieille que lui ; elle avait une tête assez jeune, mais elle semblait avoir une certaine maturité qui venait sûrement avec le temps. Ça lui aurait fait bizarre qu’elle le vouvoie, du coup il n’allait pas le faire pour elle. « Il a l’air de beaucoup t’aimer, et je peux t’assurer qu’il est plutôt du genre timide comme chat. » Ce n’était pas un mensonge – le premier jour où il l’avait ramené chez lui, il s’était caché derrière un meuble et n’en voulait plus ressortir. Il avait tout essayé pour le rassurer, mais il avait fini par s’écrouler de sommeil sur le parquet de sa cuisine. En se réveillant, il avait vu que le dénommé Renard avait commencé à faire sa petite vie autour de lui, profitant de sa léthargie pour explorer l’appartement sans être embêté. Depuis, il avait essayé de le laisser faire un peu ce qu’il voulait, et c’était comme ça qu’il avait réussi à gagner son affection avec le temps ; il était tout naturellement venu vers lui quand il était prêt, pas quand Leonardo l’avait décidé. En revanche, il ne semblait pas d’avoir de gros soucis avec la rouquine, bien au contraire. « J’connais un café pas trop loin d’ici ; c’est pas bien grand mais c’est juste à côté, et ils font du très bon thé – et c’est un Britannique qui le dit ! » La question de l’identité nationale était assez compliqué pour Leonardo, italo-anglais ayant grandi aux Etats-Unis avant de partir faire sa vie en Australie. En revanche, il tombait clairement dans le cliché des Londoniens outrés de l’absence de bouilloire à thé dans les maisons américaines. C’était quelque chose qu’il partageait plus ou moins avec sa fratrie, ce pêle-mêle de traditions et connaissances et bribes de cultures qui se retrouvaient mêlangées en une seule personne. Parfois c’était difficile de se sentir à sa place dans les différents endroits auxquels il était lié, mais il n’aurait changé cet aspect de son héritage pour rien au monde. « On peut passer par là, c’est plus rapide que faire le tour. Faut juste faire attention à où on met les pieds. » Leonardo parlait d’expérience – ça lui était déjà arriver de se ramasser sur le petit passage à cause d’une branche. Or c’était en plein automne, après une nuit de pluie. Du coup, la route jusqu’à la maison recouvert de boue avait été très longue et humiliante. Mais depuis il savait qu’il devait bien regarder où il mettait les pieds, surtout avec une caisse à chat dans la main. Peut-être que Rosa était moins maladroite que lui, ou peut-être qu’elle allait réussir à le rattraper s’il commençait à tomber. Et surtout, Renard ne lui aurait jamais pardonné un tel choc, donc il avait intérêt à ne pas se ramasser cette fois-là.





LITTLE DREAMS

every line and every abrasion, this took my life to make - this is where i build my home, on my own. (c) signature by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28
SURNOM : Rosie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin légiste
LOGEMENT : #43 Redcliffe, dans un appartement au balcon bientôt fleurit

POSTS : 71 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Rosie connaissait mieux le mode d'emploi de son synthétiseur que les conventions sociales
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
AVATAR : Laura Berlin
DC : Pas d'autres comptes.
INSCRIT LE : 25/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16974-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin?highlight=Rosa+Eberhardt http://www.30yearsstillyoung.com/t17204-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin#665420 http://www.30yearsstillyoung.com/t18352-rosa-eberhardt#709769

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Lun 1 Jan - 19:54








  « Enchanté, Rosa. », souffla Leonardo, l’air Enfin complètement soulagé.

« Il a l’air de beaucoup t’aimer, et je peux t’assurer qu’il est plutôt du genre timide comme chat. », Rosie en était surprise, à peine arrivé dans son appartement le félin était, sans même se soucier de Brahms, parti en exploration. Sautant partout avec ses grandes pattes, grimpant à l’arbre à chat, sautant depuis le dossier du canapé sur le comptoir, poussant les livres. En bref, il s’installait !

Le soir venu, le nouveau venu avait même réussi à apprivoiser Brahms, et assis à côté du fauve - ce dernier, grand seigneur, à sa place habituelle; Renard avait observé attentivement de ses grands yeux Rosie jouer du Litz, Mazeppa,  avec son vieux synthétiseur.

Lorsque le moment de se coucher fut venu, il s’était faufilé sous les draps mordillant affectueusement le gros orteil de la berlinoise. Brahms appréciant fort peut cette intrusion dans « son » lit, avait remercié le nouveau venu, le reléguant ainsi à un petit couffin d’osier que Rosa avait remplis de peluches et d’une couverture en polaire orangée.


« J’connais un café pas trop loin d’ici ; c’est pas bien grand mais c’est juste à côté, et ils font du très bon thé – et c’est un Britannique qui le dit ! », un britannique ? Ça elle connaissait bien ! L’heure du thé avait été durant toute la durée de ses études un moment sacré, pose dans l’apprentissage méticuleux de ses cours, instant de quiétude et de discussion, et par la force des choses elle était devenue aussi tatillonne que les Britanniques les plus endurcis sur le sujet.

« Avec plaisir, les traditions ne se perdent pas a ce que je vois ! L’heure du thé a donc sonné. Ils font de bons scones ? » lança t-elle en souriant.


Tout en marchant vers la terre promise, Leonardo, l’air concentré et méticuleux indiqua un raccourcis à Rosie :

« On peut passer par là, c’est plus rapide que faire le tour. Faut juste faire attention à où on met les pieds. », son regard en disait long :  ça sentais le vécu pensa Rosa.


« Oh ! Et tu penses que le chat ne leur poseras pas de problème ? »

Ouvrant la bouche pour répondre, Leonardo fut soudain déconcentré et, ne regardant plus le sol, se pris les pieds dans une vilaine racine Alors qu’il s’apprêtait à s’écraser de tout son long, la face en avant, le nez dans la terre humide,  Rosa le rattrapa par le col de sa veste, tirant de toute ses forces le jeune homme vers elle, empêchant ainsi la chute de l’empire dans un CRAC sonore, pouvant aussi bien être le bruit d’une cheville tordue, d’une veste déchirée de tout son long ou d’une racine arrachée.

« Oh ! Tu n’as rien ? Tout va bien ? » demanda Rosie paniquée, les yeux allant de Leonardo à Renard puis -voyant que le félin allait aussi bien que possible; de Renard à Leonardo.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : studio #99 dans le quartier de redcliffe.
that i would be good / use somebody.
POSTS : 2393 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée – parle couramment italien grâce à sa mère et maîtrise aussi l'espagnol et le français – végétalien depuis plusieurs années – prend des cours de boxe depuis plusieurs mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : rosa - chad - thea #2 - seung-jin/danny - st. patrick - milena #3 - bélial.
RPs EN ATTENTE : cade, ambroise.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy - thea #1 - sam - seung-jin - danny - milena #2.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : allens (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t18590-leonardo-grimes

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Jeu 4 Jan - 17:45


Il ne put s’empêcher de sourire à la question de Rosa ; les scones faisaient partie de tout ce qu’il y avait de plus cher à son palais, et ça lui faisait plaisir de voir qu’ils étaient reconnus à leur juste valeur. Pour atteindre son cœur, on devait passer par son estomac. « Ils font d’excellents scones. » Il avait devancé la rouquine pour lui montrer le chemin le plus rapide en direction dudit café, la prévenant par la même occasion qu’il fallait faire attention à où ils mettaient les pieds. Or, Leonardo était justement du genre plutôt déconcentré et tête en l’air, ce qui expliquait sa maladresse et les bleus qu’il cumulait à force de se cogner de partout. Parfois, il se demandait si ses parents ne lui avaient tout simplement pas appris à marcher tellement c’était ridicule. Et justement, il fit l’erreur de tourner sa tête pour répondre à Rosa, qui eut le bon sens de l’attraper par le col de sa chemise, lui évitant de tomber tête la première par terre. Il finit tout de même les fesses par terre, faisant tomber la caisse du pauvre Renard avec lui. L’allemande semblait bien effrayée, et sa fierté venait de se prendre un coup mémorable. « Hmm… je ne sais pas. Le chat il est toujours là ? » Il dut allonger son bras pour approcher la caisse de lui, où le chat ne semblait pas très content. Après tout, il venait sûrement de lui filer une sacrée frayeur, et Renard n’était pas du genre à aimer ce genre de nouvelles expériences. « Désolé, mon petit Renard. Promis, j’ai pas fait exprès. » Le félin se retourna, s’éloignant de la petite porte de la cage – il était visiblement vexé, et Leonardo ne pouvait lui en vouloir pour ça. Il soupira, sentant de plus en plus la douleur monter de sa cheville. Il espérait se tromper, mais si le bruit sourd qu’ils avaient entendu venait de sa jambe et pas d’une branche cassée, ils allaient peut-être devoir passer aux urgences avant d’aller au café. « Pour répondre à ta question, personne ne peut résister à son petit minois d’amour. Par contre, je suis pas sûr de réussir à marcher jusque-là. » Leonardo étant Leonardo, rien que l’idée d’avoir une petite blessure de rien du tout suffisait pour lui donner envie de tourner de l’oeil. « Tu peux m’aider à me relever ? » Ses joues étaient plus rouges que la chevelure de Rosa ; le pauvre Anglais avait terriblement honte de sa chute, et devoir demander de l’aide pour se relevait n’arrangeait pas sa solution. Au moins elle se souviendrait de lui, peut-être pour les mauvaises raisons, mais quand-même.





LITTLE DREAMS

every line and every abrasion, this took my life to make - this is where i build my home, on my own. (c) signature by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28
SURNOM : Rosie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin légiste
LOGEMENT : #43 Redcliffe, dans un appartement au balcon bientôt fleurit

POSTS : 71 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Rosie connaissait mieux le mode d'emploi de son synthétiseur que les conventions sociales
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
AVATAR : Laura Berlin
DC : Pas d'autres comptes.
INSCRIT LE : 25/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16974-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin?highlight=Rosa+Eberhardt http://www.30yearsstillyoung.com/t17204-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin#665420 http://www.30yearsstillyoung.com/t18352-rosa-eberhardt#709769

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Sam 3 Fév - 18:32



« Hmm… je ne sais pas. Le chat il est toujours là ? » , répondît Leonardo, desormais plus redressé mais toujours au sol.
Rosie allait se baisser pour jeter un regard à l’intérieur de la caisse, mais l’anglais, soucieux, avait déjà allongé le bras - tout en s'excusant au près de Renad pour le tracas qu'il lui avait causé ; pour rapprocher la caisse et observer le félin. 
A l’intérieur de la caisse, Renard vexé lui montrait avec ferveurs son arrière train pour bien exprimer son mécontentement. Il semblait plus tôt bien se porter, c’était le principal.
 « Pour répondre à ta question, personne ne peut résister à son petit minois d’amour. Par contre, je suis pas sûr de réussir à marcher jusque-là. », enchaina Leo, levant un visage désolé vers Rosa. « Tu peux m’aider à me relever ? », demanda t-il ?

Il ne valait mieux pas au risque d’aggraver les choses si c’était grave. Mais si ce n’était qu'une foulure, elle pouvait sans doute faire quelque chose pour soulager cela, pensa la légiste. Joignant le geste a la pensée, la berlinoise s'accroupit a coté de son nouveau patient : “Attends, ne bouge pas, je vais regarder ta cheville.”, dit-elle.
Délicatement, elle releva la jambe du pantalon de l’anglais, découvrant ainsi sa cheville, une fois sa chaussure retirée. Enflée, sa cheville etait pourtant mobile, tout va bien, pensa rosie en lui faisant effectuer des petits mouvements circulaires .
“C’est rien de grave, tu t’es foulé la cheville. Je vais te faire un strap, ça t’aidera à marcher”
Fouillant dans son sac, elle en sorti un foulard aux motifs fleuris - le genre de choses qu’on aurait volontiers vu sur les rideaux désuets d’un cottage anglais. Elle l’avait eu dans une friperie à Londres pendant ses études, et vu la température actuelle en Australie, il aurait bien plus sa place au tour de la cheville de son nouvel ami qu’autour de son cou.
Elle le déchira en plusieurs large bandes de taille raisonnable puis, appliquée, elle fit une attelle de fortune à l’anglais.
"C’est pas trop serré ? C’est important." demanda la Berlinoise a son nouvel ami.
« Tu vas te relever, mais tu t'appuie bien sur moi ! Il faut pas que tu mettes trop de poids sur ta cheville. », dit la légiste ton en entourant son épaule du bras de Leonardo d'une main, et en se saisissant de la caisse de Renard de l'autre. « On va essayer de trouver endroit qui a de la glace pour ton pied, des chaises pour nos derrières et de quoi nous requinquer ! », elle fit un clin d'oeil pour rassurer son ami qui semblait gêné.


Dernière édition par Rosa Eberhardt le Sam 24 Mar - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'homme aux chats
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, né le 15/03/89.
SURNOM : leo.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : orthophoniste.
LOGEMENT : studio #99 dans le quartier de redcliffe.
that i would be good / use somebody.
POSTS : 2393 POINTS : 1300

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : vient d'une famille aisée – parle couramment italien grâce à sa mère et maîtrise aussi l'espagnol et le français – végétalien depuis plusieurs années – prend des cours de boxe depuis plusieurs mois – fait office de famille d’accueil pour chats dans le besoin.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : rosa - chad - thea #2 - seung-jin/danny - st. patrick - milena #3 - bélial.
RPs EN ATTENTE : cade, ambroise.
RPs TERMINÉS : milena #1 - andy - thea #1 - sam - seung-jin - danny - milena #2.
PSEUDO : enchanted. (matt)
AVATAR : grant gustin.
CRÉDITS : allens (avatar), anaëlle. (signature)
DC : pas de dc.
INSCRIT LE : 03/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16725-don-t-you-wanna-stay-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t16811-holy-ground-leonardo http://www.30yearsstillyoung.com/t18590-leonardo-grimes

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Sam 24 Fév - 17:05


Visiblement, sa nouvelle amie semblait s’y connaître bien plus que lui au sujet. Leonardo avait peut-être suivi des cours de médecine et anatomie, mais ses connaissances se limitaient aux organes de la parole, pas plus. Dès que ça dépassait son domaine d’expertise, il était aussi utilise qu’un gros manteau en plein milieu du désert. Mais Rosa semblait être bien plus à l’aise avec ce genre de blessures ; peut-être qu’elle était médecin, ou bien peut-être qu’elle avait suivi de cours de Premier Secours, ce qui aurait expliqué cela. Dans tous les cas, il était ravi qu’elle sache ce qu’il fallait faire pour son pauvre petit pied. Les mouvements qu’elle faisait effectuer à sa cheville n’étaient pas bien douloureux, et ce fut bien le moment où Leonardo était ravi d’avoir une hygiène de vie impeccable et des chaussettes très neutres. Et même s’il n’avait aucune idée de ce qu’un strap pouvait bien être, il lui en était tout de même reconnaissant si ça l’aider à mieux marcher après. Après tout, tant qu’elle savait ce qu’elle faisait et qu’elle n’empirait pas la situation, il n’avait pas trop son mot à dire sur l’affaire. Il fut un peu triste de la voir déchirer un si beau tissu à cause de sa simple maladresse, mais si ça avait été quelque chose de cher elle n’en aurait sûrement pas fait autant, pour le coup. « Merci beaucoup. Et désolé pour ton petit chiffon, je t’en retrouverais un autre. Sûrement fleuri, pour le coup. » Il devait admettre avoir un petit faible pour les fleurs et les motifs qui venaient avec, mais ce n’était pas bien surprenant venant de sa part. « Hm, ça va. C’est tout sauf trop serré. » Non seulement elle faisait le job, mais en plus elle le faisait bien. Que demander de plus ? Elle lui demanda ensuite de se relever mais de poser son poids sur elle, pour que sa cheville ne soit pas trop touchée. Elle avait aussi pris la caisse de Renard, ce qui faisait qu’elle était tout de même un peu chargée par rapport à lui, même s’il était blessé. Elle essayait d’alléger un peu l’atmosphère, sûrement pour le rassurer et le faire sentir moins gêné ; il devait avouer que ça ne marchait pas trop mal, à vrai dire. « Finalement, je crois qu’il faudra que je t’offre plus qu’un thé pour te remercier. Heureusement que je sais que t’aimes les scones. » Il lui aurait fait un clin d’oeil, s’il n’avait pas eu trop mal à la cheville pour y penser. « J’espère – je pense – qu’il y a sûrement un endroit bien plus proche où on pourra se poser. Et ils auront sûrement de la glace en réserve, suffit qu’on sorte du parc, ce qui n’est pas gagné d’avance. » Mine de rien, l’autodérision marchait toujours dans les situations du genre. « Par contre, j’en connais un qui voudra pas rester avec moi de sitôt, n’est-ce pas Renard ? » Le chat boudait sûrement toujours, mais il ne pouvait pas le voir dans sa caisse à l’heure qu’il était. Du coup, il se mit à parler plutôt à l’Allemande sur laquelle il s’appuyait. « Du coup t’es… médecin, ou quelque chose comme ça, ou juste très douée en Premier Secours ? Je connais pas grand-monde qui puisse s’occuper d’une cheville comme ça, honnêtement. » Il fallait aussi avouer qu’il ne connaissait pas grand-monde tout court, mais la plupart de ses amis proches n’auraient jamais pu le sortir d’un tel pétrin comme Rosa l’avait fait.





LITTLE DREAMS

every line and every abrasion, this took my life to make - this is where i build my home, on my own. (c) signature by anaëlle.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28
SURNOM : Rosie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin légiste
LOGEMENT : #43 Redcliffe, dans un appartement au balcon bientôt fleurit

POSTS : 71 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Rosie connaissait mieux le mode d'emploi de son synthétiseur que les conventions sociales
UN RP ? : Ok mais tu le commences.
AVATAR : Laura Berlin
DC : Pas d'autres comptes.
INSCRIT LE : 25/09/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t16974-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin?highlight=Rosa+Eberhardt http://www.30yearsstillyoung.com/t17204-rosa-eberhardt-j-ai-encore-une-valise-a-berlin#665420 http://www.30yearsstillyoung.com/t18352-rosa-eberhardt#709769

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   Sam 31 Mar - 23:05







Il avait l’air d’avoir bon caractère le nouvel ami de Rosa. Un Anglais pure souche, dans toute la finesse et le pragmatisme que ça impliquait ! Rosie avait vu son regard se décomposer lorsqu’elle avait déchiré son foulard sans hésiter une seconde. Il l’avait immédiatement remercié, et semblait s’être donner pour mission de lui en trouver un autre : “Sûrement fleuri, pour le coup.” avait-il lancé l’air déterminé. Rosie préférait mille fois aider quelqu’un que de conserver son foulard, de toute manière elle n’apportait pas tant d’importance que ça aux objets.

Chargée comme une mule sans pour autant s’en soucier, Rosa et Leonardo marchaient gaiement. Ils ne progressaient peut être pas le plus rapidement du monde sur leur trajet ; « Finalement, je crois qu’il faudra que je t’offre plus qu’un thé pour te remercier. Heureusement que je sais que t’aimes les scones. » lança Léo à Rosa qui lui répondit par un sourire.
Elle se souvenait de son premier scones, le jour de son arrivé à Londres, elle avait commandé un thé à la gare, et il était venu accompagné d’un petit gâteau tout rond. Et bien qu’il eut été de piètre qualité, nourriture de gare oblige, dès la première bouchée Rosie avait élu la pâtisserie écossaise deuxième merveille culinaire, juste derrière le Berliner Kuchen, une sorte de beignet qui était sa madeleine de Proust.
« J’espère – je pense – qu’il y a sûrement un endroit bien plus proche où on pourra se poser. », enchaîna Leonardo. L’anglais semblait connaitre un endroit où les trois compères - Renard, Rosie et lui- pourraient s’asseoir pour ce remettre de leurs émotions, « Et ils auront sûrement de la glace en réserve, suffit qu’on sorte du parc, ce qui n’est pas gagné d’avance.» , ajouta t-il, tirant Rosa de ses divagations culinaires.
« Oh, tu sais, on avance pas si lentement que ça ! » lui rétorqua Rosa pile au moment ou ils furent dépassés par un fieffé trio d’octogénaires. L’anglais et la berlinoise se regardèrent alors, leurs visages déformé par une grimace joyeuse, réprimant tous deux leurs gloussements : les deux nouveaux amis n’auraient voulu pour rien au monde vexer leurs aînées !

« Par contre, j’en connais un qui voudra pas rester avec moi de sitôt, n’est-ce pas Renard ? », dit Léonardo en regardant la caisse du chat.
« Oh, tu sais, si tu es patient et doux, un chat ça pardonne tout tu sais ! Ce sont des vrais boules d’amour. » dit Rosie, pensant à Brahms. Il est vrai que son compagnon caractériel semblait impressionnant vu son aspect de Serval, mais le fauve au regard mauvais devenait le plus doux des chatons dès qu’il posait les yeux sur sa maîtresse.

« Du coup t’es… médecin, ou quelque chose comme ça, ou juste très douée en Premier Secours ? Je connais pas grand-monde qui puisse s’occuper d’une cheville comme ça, honnêtement. », lui dit l’anglais toujours un bras autour de son cou. « Je suis médecin légiste, donc les vivants c’est pas ma spécialité, mais une cheville foulée, ça je sais faire ! Et toi, tu fais quoi dans la vie ? », demanda la rouquine curieuse d’en apprendre plus sur son nouvel ami. Avant même d’avoir eu le temps de dire ouf, Rosa et Léo emporté dans leur discussion avait atteint la sortie du parc. « Alors, c’est par où maintenant ? » demandât-elle à Leonardo.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the old gumbie cat. (rosa)   


Revenir en haut Aller en bas
 

the old gumbie cat. (rosa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-