AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 for old time's sake (leena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
le petit bleu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans.
SURNOM : "rookie", dont il se passerai bien.
STATUT : trop peu de temps pour y penser, et bien trop peur de recréer le schéma familial.
MÉTIER : flic pour la brigade des affaires familiales, petit nouveau qu'on envoie chercher le café et qui tape les rapports.
LOGEMENT : #27 redcliffe.

POSTS : 773 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un père décédé, une mère en prison et un frère absent ✵ flic à la brigade des affaires familiales ✵ adepte de la méditation pour soigner ses sautes d'humeur ✵ conduit comme une grand-mère ✵ peur violente de finir seul ✵ protestant de naissance mais refuse de se soumettre à la religion ✵ possède de nombreux tatouages qu'il cache pour paraître plus sérieux et non pas par honte ✵ bourreau de travail qui a à cœur de faire ses preuves
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

(6/5)
leenaanwarst patrick (event)leahcamilagreta

RPs EN ATTENTE :
✵ milena #2 ✵ wendy ✵ wren ✵ loan

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : spf (amélie)
AVATAR : jack o'connell
CRÉDITS : (c) lolitaes
DC : non.
INSCRIT LE : 17/07/2017

MessageSujet: for old time's sake (leena)   Ven 1 Déc - 17:58



for old time's sake.

La cigarette, synonyme de sa concentration, meurt lentement contre le bord du cendrier alors que ses doigts viennent répétitivement taper contre le bois de son bureau. Devant lui des lettres, des photos et tout un tas de papier qu'il accumule depuis des années sur la même affaire, celle du frère de Leena. Et même si l'espoir semble avoir quitter les yeux de son amie depuis longtemps Lonnie n'arrive pas se résoudre à arrêter les recherches qu'il mène inlassablement un peu tous les jours. C'est l'histoire de sa vie, celle qui le suit depuis ses premiers pas dans la police et qui le suivra encore jusqu'au dernier jour, le jour où on le retrouvera vivant ou le jour où on découvrira un plus triste événement. Lonnie referme le dossier d'une main, plissant des yeux fatigués qui ne demandent qu'à se reposer quelques heures. Quand la cigarette rend l'âme dans le cendrier il en allume une autre et la glisse entre ses lèvres d'un geste anodin. Il a le visage cerné de ceux qui passent des nuits blanches dans le noir, à tourner en rond comme un poisson dans un bocal. Le lit, vide et froid, comme seule issue à cette situation sans queue ni tête devient un cocon lorsqu'il s'allonge dessus, la fumée de la cigarette remontant lentement au dessus de sa tête.

« Hartwell, vous me finirez la paperasse au plus vite. » Lonnie acquiesce d'un signe de la tête alors que le dossier tombe lourdement devant lui et que son patron prend la poudre d'escampette. Autours de lui l'agitation de la brigade lui donne un mal de crâne dont il n'arrive pas à se défaire, et la boîte d'aspirine vide dans le fond de son tiroir n'est qu'un rappel qu'il doit penser plus souvent à se rendre à la pharmacie. La grande horloge au dessus des bureaux indiquent dix-sept heures tapantes, mais les dossiers entassés sur son bureau lui font comprendre qu'il ne sera pas sorti avant vingt heures, si ce n'est plus. Lonnie tire son téléphone de sa poche de veste après la première vibration et constate, le sourire aux lèvres, que Leena est de retour en ville et qu'elle a un peu de temps pour lui. Il répond positivement, en argumentant même son message d'un smiley tout sourire.

Quand il relève les yeux, rougis par la fatigue d'une nuit courte mais aussi par les mots qui s'alignent devant ses yeux depuis de très longues heures, il est déjà dix-neuf heures trente et la brigade commence à s'éteindre peu à peu. Lonnie s'allonge presque dans son fauteuil qui bascule sous son poids, il fait craquer ses phalanges et soupire lourdement devant les trois autres dossiers qui lui font face. Well, le travail attendra demain, tout comme les remarques de son supérieur quand il apprendra que le petit nouveau n'est pas resté collé à sa chaise jusqu'à tard dans la nuit. Descendant les marches vivement Lonnie enfile sa veste sur ses épaules et fait passer son sac en bandoulière avant de grimper sur son vélo, plutôt un vestige qu'une bécane flambant neuve mais c'est son côté sentimental. Après quelques coups de pédales il se tient devant le lieu de rendez-vous qui semble abriter une ambiance chaleureuse, comme le laisse croire les rires qui s'engouffrent par delà la porte. Le policier prend le temps d'attacher son trésor à une boîte aux lettres avant de pénétrer dans le bar animé où une fille éméchée se tient déjà au comptoir comme si sa vie en dépendait. Il lui faut quelques secondes avant d’apercevoir le visage de son amie dans la foule. « Mademoiselle Scofield, ravi de vous savoir de retour. » Lonnie fait le tour de la table pour venir serrer Leena dans ses bras, un sourire trop grand pour son visage sur les lèvres. « J'étais très heureux d'avoir ton message, tu m'as sauvé d'un ennui certain au boulot. » Le policier fait glisser sa veste contre le dossier de sa chaise et son sac entre ses pieds avant d'interpeller la serveuse d'un geste de la main. « On va se réchauffer la gorge et tu vas me raconter tout ton périple. » Le visage de Lonnie s'est plus aussi fatigué et les traits soucieux ont été remplacés la joie sincère de revoir Leena.


be kind, always
You need a hero ? Look in the mirror there go your hero.PRAY FOR ME



Revenir en haut Aller en bas
avatar
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 1140 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Rhett#1 i keep you with me in my heart, you make it easier when life gets hard


Tess#1 when i'm with you, i'm standing with an army


RPs EN ATTENTE : Joanne ☆ Liv ☆ Soren ☆ Howard ☆ Laz ☆









RPs TERMINÉS : Andy#1Célia#1 Owen#1Thea#1 Heller#1

(Abandonnés : Katrina, Eda, Elisabeth, Lola, Sophia)
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : even/wiise
DC : Mavis Strange
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Dim 10 Déc - 17:06


C'était le plus difficile à gérer à propos de son retour : toutes ces personnes, tous ces endroits, tous ces fragments de sa vie passée qui réapparaissaient et s'imposaient à elle, et lui rappelaient immanquablement ce qui avait été. Certains étaient douloureux, d'autres agréables, ou bien entre les deux — teintés d'une certaine mélancolie. Mais après tout c'était le jeu, et elle en avait été parfaitement consciente, au moment de faire ce choix de retour en Australie. On ne fuit pas éternellement ce qui nous hante.

Lonnie faisait partie des bons souvenir : quand elle le vit Leena sentit son coeur se réchauffer et répandre dans son corps une sensation de chaleur douce, rassurante et réconfortante. Il avait grandi évidemment, il avait pris du muscle, l'âge l'avait plutôt valorisé, mais il restait le même au fond : dans le regard, le sourire timide, le front toujours plein des ombres qui planaient au-dessus de lui. Fidèle à elle-même, elle se jeta à son cou et le serra fort contre elle après avoir poussé un petit cri de joie, le visage tout souriant. C'était bon de le retrouver et elle sentit d'instinct que sa place dans son coeur n'avait pas changé : toujours aussi particulière.

Leena n'avait pas hésité bien longtemps à le recontacter, ça n'avait pas été comme avec Rhett, ou ses parents, ou certains de ses amis avec qui elle n'avait pas forcément gardé contact. Avec Lonnie tout était simple, toujours, malgré les difficultés de leurs vies respectives, et c'était quelque chose qu'elle avait toujours apprécié chez lui. Et puis, même s'il était de trois ans plus jeune qu'elle, il avait été dès le début quelqu'un sur qui elle avait pu compter et en qui elle avait trouvé du réconfort, de l'amitié. Il avait été l'une des premières personnes avec qui elle s'était liée d'amitié quand elle avait débarqué au lycée de Brisbane, après avoir vécu un enfer dans son école d'avant car elle était la cible de harcèlement. Il avait été assez doux et sincère pour qu'elle lui fasse confiance, et ils avaient trouvé comment s'apprivoiser. Ils s'étaient embrassés mais cela n'avait rien donné ensuite — Leena se souvenait qu'elle avait été terriblement gênée après ça, pas à cause de Lonnie mais parce qu'elle n'était pas très à l'aise dans les relations amoureuses — l'amitié l'avait emporté, et aujourd'hui toute cette histoire éveillait chez Leena une tendresse infinie à l'égard de Lonnie. « Wouah, mais qu'est-ce que t'es beauuu ! » Elle sourit de toutes ses dents, plantant son regard dans celui du jeune homme. Elle lui avait envoyé un message sans détours, qui lui expliquait qu'elle était de retour et combien ça lui ferait plaisir de le revoir, tout simplement, et il avait répondu tout aussi simplement qu'elle. Il y avait des gens comme ça, qu'on peut quitter et retrouver des années après en ayant l'impression que quelques journées seulement se sont écoulées. Elle avait pourtant une foule de choses à lui demander : comment il allait, ce qu'il faisait, comment allait son entourage, des nouvelles de sa famille si compliquée, comment il se plaisait ici, etc. Il lança alors la conversation et ils commandèrent ensemble — Leena demanda une pinte, et ils trinquèrent.

Lonnie a l'air fatigué, mais Leena lut clairement dans son regard probablement aussi pétillant que le sien qu'il est heureux de la voir, et que pour le moment ça lui suffit. « Carrément, tu veux que je me lance direct dans le récit de presque dix ans à l'étranger ! Wow, il va falloir plus d'une soirée et d'une pinte pour en venir à bout ! » Elle se mit à rire de bon coeur, et but une gorgée à son verre avant de poursuivre : « J'ai passé deux ans avec Tessa à sillonner les routes de l'Europe, et franchement je pense que c'est l'un des meilleurs choix de ma vie, ce voyage. Non seulement j'ai découvert énormément de choses et rencontré énormément de gens, mais en plus, et surtout, ça m'a donné l'énergie nécessaire pour mettre un peu de distance entre mes parents, Brisbane et moi... Enfin, tu comprends quoi. » C'était un peu drôle d'être face à quelqu'un qui savait tout d'elle : son histoire, son frère, la disparition, etc. En quittant Brisbane, elle n'avait plus parlé à personne de cela, et les amis qu'elle s'était fait depuis ignoraient tout. Quelque part elle en avait presque honte maintenant, face à Lonnie. Cela faisait d'elle une menteuse, et elle eut la brusque sensation de le décevoir. « Et puis je suis vraiment tombée amoureuse de Londres alors j'ai décidé de m'y installer ! J'adore l'Angleterre, les Anglais, tout. Je sais, c'est dingue surtout quand on pense au climat, mais figure-toi que je m'y suis faite sans trop de problèmes et maintenant je trouve qu'il fait mille fois trop chaud à Brisbane !! En plus c'était un concours de circonstances quand je me suis installée, j'ai rencontré d'autres créateurs, j'ai trouvé du boulot dans une boutique, bref. Résultat des courses : j'ai ouvert ma boutique en ligne et je suis officiellement créatrice de bijoux, ça marche plutôt bien. J'ai trouvé un mi-temps ici, je bosse dans une boutique d'antiquités. Et j'espère toujours me lancer dans la création de vêtements un jour. Voilà ! Tu vois, je n'ai pas tant changé que ça ! » conclut-elle avec un petit sourire. Elle but une nouvelle gorgée après avoir tant parlé. C'était vrai : elle avait toujours voulu travailler ainsi et dessinait et créait des bijoux et des vêtements depuis qu'elle était toute jeune. « Et toi, alors, monsieur le policier ?! C'est dingue, je suis super impressionnée ! Et comment tu vas, pour de vrai ? » Pour de vrai. C'était une petite réminiscence du passé : elle rajoutait toujours ça, elle ne disait pas ça va mais ça va, pour de vrai ? parce que les gens répondaient toujours machinalement oui à ca va, par convenance, mais elle voulait savoir si ça allait vraiment. Elle lança un petit sourire encourageant à Lonnie, pour lui faire comprendre qu'il pouvait parler et dire autant de choses qu'il voulait, elle était sincèrement ravie de les entendre.



Nobody has ever measured, not even poets,
how much the heart can hold




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le petit bleu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans.
SURNOM : "rookie", dont il se passerai bien.
STATUT : trop peu de temps pour y penser, et bien trop peur de recréer le schéma familial.
MÉTIER : flic pour la brigade des affaires familiales, petit nouveau qu'on envoie chercher le café et qui tape les rapports.
LOGEMENT : #27 redcliffe.

POSTS : 773 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un père décédé, une mère en prison et un frère absent ✵ flic à la brigade des affaires familiales ✵ adepte de la méditation pour soigner ses sautes d'humeur ✵ conduit comme une grand-mère ✵ peur violente de finir seul ✵ protestant de naissance mais refuse de se soumettre à la religion ✵ possède de nombreux tatouages qu'il cache pour paraître plus sérieux et non pas par honte ✵ bourreau de travail qui a à cœur de faire ses preuves
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

(6/5)
leenaanwarst patrick (event)leahcamilagreta

RPs EN ATTENTE :
✵ milena #2 ✵ wendy ✵ wren ✵ loan

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : spf (amélie)
AVATAR : jack o'connell
CRÉDITS : (c) lolitaes
DC : non.
INSCRIT LE : 17/07/2017

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Lun 25 Déc - 20:52


D'habitude, à cette heure ci, Lonnie se serait glisser dans son canapé avec une tasse de thé chaude et un vieux film pour seule compagnie. Il était ce genre de personne qui vieillissent dans la tête, ceux qui préfèrent le confort d'une soirée tranquille au brouhaha des soirées animées, et pourtant il n'avait pas hésité une seule seconde à faire une croix sur sa soirée pour retrouver Leena. Elle était sa plus fidèle amie et la seule personne qui le connaissait vraiment et qui arrivait à le faire sourire sans aucune raisons. Leur relation avait toujours été spéciale mais lorsqu'elle se jeta à son cou pour le serrer dans ses bras le policer avait cette impression de retrouver une sœur partie trop longtemps. Lonnie, sourire aux lèvres, déposa sa veste contre le dossier de sa chaise avant de prendre place en face de la brune qui, avec le temps, était devenue plus magnifique encore que lorsqu'elle était partie. « Wouah, mais qu'est-ce que t'es beauuu ! » Les joues du rouquins prirent une couleur rosée et ses yeux se soulevèrent alors qu'il passa nerveusement une main contre sa barbe naissante. Il était plus beau que lorsqu'il était enfant, il ne pouvait pas y avoir de doutes, pourtant Lonnie avait toujours eu du mal à reconnaître ses propres qualités physiques. « Arrête, c'est toi qui captes tous les regards ici. »  Il adressa un nouveau sourire à son amie et lorsque la bière commandée fut présente sur la table Lonnie trinqua joyeusement à cette soirée mais aussi à ces rencontres que l'on oublie jamais.

Le policier voulait tout savoir de la vie qu'elle avait menée, des rencontres qu'elle avait faites au fil de ses aventures, mais surtout il voulait juste l'entendre parler de cette voix réconfortante qui lui faisait oublier la petite solitude. Alors il se détacha pas ses yeux de la brune lorsqu'elle entreprit le récit des dernières années. « Carrément, tu veux que je me lance direct dans le récit de presque dix ans à l'étranger ! Wow, il va falloir plus d'une soirée et d'une pinte pour en venir à bout ! » Un rire sincère s'échappa des lèvres du policier alors qu'il portait la bière à ses lèvres. « On a toute la soirée devant nous, non ? » Il voulait rattraper tout le temps perdu mais surtout entendre des histoires qui le changeraient de son quotidien si morne.

Alors Lonnie était pendu aux lèvres de la brune, à l'écouter vanter les mérites de Londres, des voyages où on apprend à grandir, de sa nouvelle passion pour la création de bijoux. Lonnie était redevenu ce gamin qui Leena avait toujours impressionné, parce qu'elle était plus vieille mais surtout parce qu'elle voulait vivre autre chose qu'une routine sans encombres. Sans qu'ils ne s'en rendent compte les pintes étaient vides et le bar moins animé. Le policier avait levé le bras pour commander à nouveau alors que son amie finissait son récit, le sourire aux lèvres, la joie de vivre personnifiée. « Tu vois, je n'ai pas tant changé que ça ! » Le jeune homme, un sourire timide sur les lèvres, se pencha un peu vers son amie pour lui dire des mots qu'elle seule pouvait entendre « Peu importe le temps que tu passera éloignée, tu seras toujours la même Leena. C'est ça que j'aime chez toi. » Il ponctue sa phrase en finissant le fond de bière qui lui chatouille la langue, Lonnie il ne tient pas trop l'alcool mais il sait où s'arrêter pour ne pas dépasser les limites.

« Et toi, alors, monsieur le policier ?! C'est dingue, je suis super impressionnée ! Et comment tu vas, pour de vrai ? » Elle avait toujours eut cette manie de rajouter "pour de vrai" et c'était une des raisons pour lesquelles Lonnie appréciait tant la compagnie de la jeune femme. Leena cherchait toujours plus loin, elle poussait les gens à dire vraiment le fond de leur pensées pour ne pas qu'ils se retrouvent enfermer et - surtout - elle apportait toujours du réconfort à ceux qui répondait "ça va pas fort". Alors le policier baissa un peu la garde, et le sourire se mua en une expression neutre et un haussement d'épaules. « J'adore mon boulot tu sais, et je suis vraiment bon, sans vouloir me vanter mais... » Lonnie jusque là rieur et enjoué se retrouva pris au piège, obligé de dévoiler toutes ces choses qu'il gardait cacher aux yeux des autres. « Il y a des jours plus durs que les autres. Au boulot on attend toujours de moi que je fasse mes preuves alors, tu me connais, je fais tout pour. Mais je commence à en avoir marre de toujours être sur la touche. » Il attrape la nouvelle bière que la serveuse viens de glisser sur la table et profite d'un instant de calme dans la conversation pour sortir de ses pensées solitaires. « Enfin, c'est comme ça. Maintenant dis moi que tu comptes rester dans le coin encore un peu. » Lonnie dresse un sourire sur ses lèvres alors qu'il plonge son regard dans celui de son ami, impatient de changer le sujet pour ne plus avoir à parler de lui.


be kind, always
You need a hero ? Look in the mirror there go your hero.PRAY FOR ME



Revenir en haut Aller en bas
avatar
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 1140 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Rhett#1 i keep you with me in my heart, you make it easier when life gets hard


Tess#1 when i'm with you, i'm standing with an army


RPs EN ATTENTE : Joanne ☆ Liv ☆ Soren ☆ Howard ☆ Laz ☆









RPs TERMINÉS : Andy#1Célia#1 Owen#1Thea#1 Heller#1

(Abandonnés : Katrina, Eda, Elisabeth, Lola, Sophia)
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : even/wiise
DC : Mavis Strange
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Jeu 4 Jan - 16:16


Pourquoi y avait-il encore et toujours ce petit quelque chose en miroir, entre Lonnie et elle ? Parfois elle voyait dans ses réactions les mêmes petits secrets que les siens ; c'était à la fois touchant et rassurant aussi, comme si quelque part elle savait que quoi qu'il arrive elle pourrait toujours se confier à lui, et qu'il la comprendrait. Alors c'était drôle de le voir ainsi réagir au compliment qu'elle venait de lui faire, des plus sincères : il avait un peu rougi, il s'était passé la main sur le visage, pour se donner une contenance, et Leena savait pertinemment qu'il ne mesurait pas ce qu'il dégageait en vérité. Tout comme elle savait pertinemment qu'elle ressentait la même chose ; quand il lui retourna le compliment elle eut un petit rire comme pour dire oh, tu es bête parce qu'elle ne le pensait pas non plus, parce qu'elle ne se considérait pas de ces filles qui attiraient le regard et qui intéressaient plus que d'autres, parce que c'était un fait et que cela avait toujours été ainsi. Mais le plus important ne résidait pas là-dedans, mais dans ce que pensait Lonnie et elle savait une chose, en tout cas, c'est qu'il le pensait, pour de vrai.

Elle se mit à parler sans retenue, parce qu'elle était bien avec lui et que la soirée était des plus agréables — elle était consciente que son débit de paroles, fidèle à lui-même, était élevé, mais avec Lonnie c'était différent elle n'en était pas gênée ou quoi que ce soit, elle avait juste envie de parler avec lui et après tout, il l'avait bien remarqué : ils avaient toute la soirée. Lonnie était fidèle à lui-même : tout sourire, à l’écoute, et plein de cette douceur qui le caractérisait si bien. C’était drôle de le savoir policier, dans un monde plutôt brutal et rude, quand elle savait ce qu’il était et les secrets qu’il abritait, bien plus sensible qu’on pouvait le croire. Aussi elle eut un petit pincement au cœur quand les traits du visage du jeune homme s’affaissèrent un peu et qu’il se livra sur son métier et son quotidien ; elle se sentit plein d’empathie à son égard, et désolée pour lui qu’on ne lui donne pas encore la place qu’il méritait. « Ça ne doit pas être facile tous les jours, oui… » Elle sentit la présence de son frère planer dans l’air mais la chassa tout de suite de ses pensées, acceptant le verre qu’on venait de lui resservir. En matière de descente d’alcool, elle se défendait plutôt pas mal, et ses années à Londres avaient été assez formatrices de ce côté-là. Leena fit un sourire encourageant à Lonnie et attrapa son bras un instant pour le serrer : « Je suis sûre que le moment que tu attends va arriver. J’imagine que dans la police on doit faire plus de preuves qu’ailleurs, vu ce à quoi vous êtes confrontés… Mais je te connais et je sais qu’il n’y a pas plus sérieux et appliqué que toi. Tu as déjà essayé de savoir pourquoi ils mettaient tant de temps à te considérer comme l’un des leurs ? » Elle ne savait rien de ce monde-là — à part les fois où elle avait été confrontée aux enquêteurs lors de la disparition de son frère — mais elle se doutait que comme dans le milieu du travail de manière générale, il suffisait parfois d’un acte, d’un déclic. Comme il souriait de nouveau elle sentit ses lèvres s’étirer à son tour, pas dupe pour autant sur le fait qu’il changeait le sujet de la conversation. Mais c’était de bonne guerre — elle pratiquait ce sport régulièrement — et saisit la balle au bain, sans pour autant sortir les problèmes de Lonnie de son esprit. « Oh, oui, pour un bon bout de temps ! Je ne sais pas encore exactement. Ce qui est sûr c’est que je veux essayer de me poser un peu ici. Déjà, j’ai quelque chose de stable en plus de ma boutique, ça va m’aider à souffler. C’est cool la vie de créateur, mais parfois c’est un peu stressant quand on n’a pas trop de visibilité. Et ensuite… » Elle but une gorgée de son verre, laissa quelques secondes filer. Il y avait tant à dire et en vérité, même elle ne savait pas trop par où commencer. « Je suis aussi revenue pour quelqu’un, hmm, il s’appelle Rhett, c’est un de mes meilleurs amis, j’ai passé mes années à Londres quasiment toujours avec lui… Parfois on était juste amis, parfois il y avait plus. C’est un peu bizarre. Mais il a dû rentrer à Brisbane après une blessure — il est rugbyman — et je me suis rendue compte qu’il me manquait trop et que j’avais du mal à être loin de luit, alors j’ai fini par prendre la décision de rentrer et de voir ce que ça pouvait donner. Résultat des courses je l’ai revu et je suis contente, mais je ne sais toujours pas où tout ça nous mène. Je sais, c’est un peu tiré par les cheveux ! » Elle se mit à rire, à la fois un peu gênée et à la fois amusée de la situation, et parce que l’alcool commençait à diffuser en elle une douce chaleur. « Et toi, sinon, il se passe quoi dans ta vie ? Tu as quelqu’un ? » Aucun doute que Lonnie devait faire tourner les têtes, même si elle le connaissait assez pour savoir qu’il devait se donner corps et âme à son travail, sans laisser de temps pour le reste. « Et puis aussi… Tu le sais bien, avec mes parents, c’est toujours compliqué. J’espère peut-être arranger les choses en étant plus près d’eux, mais ce n’est franchement pas gagné. Ma mère n’a pas changé, toujours aussi désagréable, et mon père boit toujours, toujours aussi absent. Je crois qu’on ne les changera plus… » Elle haussa les épaules. Lonnie savait pertinemment de quoi elle voulait parler ; il avait lui aussi une histoire familiale des plus tourmentées. Elle se sentait toujours infiniment triste en parlant de ça, pas en énonçant les faits, mais à cause de la distance naturelle qu’elle mettait à présent entre sa famille et elle. Sans lever les yeux, elle osa enfin poser la question, de la manière la plus décontractée en apparence : « L’affaire est toujours en cours, j’ai cru comprendre ? »



Nobody has ever measured, not even poets,
how much the heart can hold




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le petit bleu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans.
SURNOM : "rookie", dont il se passerai bien.
STATUT : trop peu de temps pour y penser, et bien trop peur de recréer le schéma familial.
MÉTIER : flic pour la brigade des affaires familiales, petit nouveau qu'on envoie chercher le café et qui tape les rapports.
LOGEMENT : #27 redcliffe.

POSTS : 773 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un père décédé, une mère en prison et un frère absent ✵ flic à la brigade des affaires familiales ✵ adepte de la méditation pour soigner ses sautes d'humeur ✵ conduit comme une grand-mère ✵ peur violente de finir seul ✵ protestant de naissance mais refuse de se soumettre à la religion ✵ possède de nombreux tatouages qu'il cache pour paraître plus sérieux et non pas par honte ✵ bourreau de travail qui a à cœur de faire ses preuves
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

(6/5)
leenaanwarst patrick (event)leahcamilagreta

RPs EN ATTENTE :
✵ milena #2 ✵ wendy ✵ wren ✵ loan

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : spf (amélie)
AVATAR : jack o'connell
CRÉDITS : (c) lolitaes
DC : non.
INSCRIT LE : 17/07/2017

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Mer 17 Jan - 13:24


Harvey avait été si absent de sa vie au cours de dernières années que Lonnie en avait presque oublié qu'une famille se compose aussi de gens que l'on décide de faire entrer dans sa vie. Certes il avait un frère, biologique mais absent, qui ne pensait même plus aux cartes d'anniversaire ou de bonne année. Et puis il y avait Leena, la famille qu'il s'était choisie et la présence rassurante qui lui faisait oublier les petites tracas du quotidien. Elle était cette ancre au fond de la mer qui se démonte jamais et qui - même quand on ne la voit - reste toujours présente. Alors Lonnie s'autorisait à relâcher la pression, à - pour une soirée - faire ce qu'il avait envie de faire et oublier un peu les dossiers qui s'empilaient sur son bureau et le patron irritable qui le traitait encore comme un enfant. Il écoutait son amie, l'oreille attentive aux moindres détails dont elle voudrait bien lui faire part, s'exclamant de temps à autre par un rire ou un sourire franc qui s'étalait sur on visage. Les bières et les heures défilaient devant eux et pourtant le policier qui, d'habitude, sentait très vite l'effet de la fatigue après une journée de travail, aurait pu continuer ainsi toute la nuit.

Leena parlait, encore et encore, chose qu'il avait toujours apprécié chez elle car lui n'était pas doué pour faire la conversation et encore moins pour parler de ses soucis ou de sa vie. Mais avec la jeune femme tout était différent, plus simple mais aussi plus évident. Lonnie ne parlait pas lui. Il ne parlait pas de lui, sauf à Leena. Les traits de son visage jusqu'à souriant s’affaissèrent un peu lorsqu'il évoqua son boulot et le manque de considération de ses supérieurs. Lonnie s'était toujours battu pour avoir les miettes qu'on voulait bien lui laisser et ce en gardant un sourire et une attitude impeccable qui étaient souvent victimes de railleries. "Le bleu", "le nouveau", que les inspecteurs glissaient dans toutes les phrases pour le désigner il prenait ça avec le sourire pour ne pas se démonter aux yeux de tous. Alors d'en parler à Leena, sans faux rictus sur les lèvres, sans aucune pression extérieure, ça en était presque libérateur pour le policier. « Je pense surtout que ça se passe comme ça et c'est tout. Tous les nouveaux en bavent au début, et il est hors de question que je craque maintenant, pas après tous les efforts que j'ai fais pour arriver là. » Il attrapa la bière posée devant lui avant d'en boire une gorgée plus que suffisante pour lui faire tourner la tête. Lonnie il ne tient pas l'alcool, ne boit quasiment jamais et se retrouve toujours à tenir les cheveux des autres au dessus de la cuvette. Alors il ne lui faut que quelques minutes pour sentir l'effet se propager et pour découvrir un filtre flou devant ses yeux. Mais il s'en fout, il rentre à vélo de toute façon, et il a envie de passer une bonne soirée. « Ils feront moins les malins quand je passerai commissaire. » Lonnie argumente sa phrase d'un sourire sincère avant de reporter son attention sur son amie et sur les détails de sa vie durant ces dernières années.

« Je suis persuadé que dans quelques semaines tout le monde va s'arracher tes créations. » Un énième sourire, témoin de l'excellente soirée qu'il est en train de passer en compagnie de son amie, viens éclaircir ses lèvres. Leena elle est douée comme ça, et puis elle à le sens de la vente et ce côté artistique que lui n'aurait jamais. Le succès de la brune n'est qu'une question de temps, Lonnie en est persuadé. Comme toute soirée réussie entre deux personnes qui ne se sont pas vu depuis longtemps, la conversations s'égard sur les relations et Lonnie se redresse pour écouter attentivement les paroles de Leena qui prenaient du temps à arriver. « Me dis pas que t'es mariée en secret sans m'inviter ? » Le policier prend un air faussement indigné avant de descendre une nouvelle gorgée de la bière posée devant lui, impatient de connaître la suite. Quand la brune eut enfin fini et qu'elle s'accorda une pause pour respirer Lonnie lui adressa un sourire rempli de fierté. « Mademoiselle Scofield, un rugbyman ! Il est connu ? Il peut m'avoir des places ? » Un rire fin s'échappe d'entre les lèvres du policier avant qu'il ne reprenne son sérieux et échange un regard bienveillant avec son amie. « Est-ce que vous avez parlé de tout ça ? T'as des sentiments pour lui ? » Lonnie était ce genre de garçon, celui qui s'inquiète du cœur de ses amis plus que de raison. Mais la discussion s'orienta vite autours de lui alors qu'une Leena gênée finissait les dernières gouttes de son verre à une vitesse plus rapide que d'ordinaire. C'était au tour du policier de rougir puis de baisser la tête lentement sur ses mains. « J'ai pas beaucoup de temps en dehors du boulot, disons que pour le moment je me consacre surtout à ma carrière et que la suite viendra plus tard. » Il hausse les épaules, incapable de cacher ce voile de solitude qui couvre son visage. Les nuits sont froides dans l'appartement du Hartwell qui aimerai, quelques fois, se retourner dans son lit et y découvrir un visage aimé et paisible. La conversation prend une autre tournure lorsque Leena évoque ses parents et, sans avoir besoin de lui dire, son frère qui hante toujours ses pensées ainsi que celles de Lonnie. « Oui. Je suis toujours dessus, dès que je peux je repasse les preuves et les pistes au peigne fin. » Les bras croisés contre le torse, le visage soudain tordu de remords, Lonnie essuie sa bouche d'un revers de la main avant de saisir les doigts de son amie dans les siens. « Je sais Leena... Que tu ne veux plus y penser, et je suis désolé de remettre ça sur le tapis, mais sache aussi que j'arrêterai pas tant que j'aurai pas quelque chose de concret. » Une demi lune s'affiche sur la lippe de Lonnie alors qu'il serre plus fort encore les doigts de la brune, comme une promesse de toujours être là dans les bons comme dans les mauvais moments. « Est-ce que les anglais ont réussi à t'adoucir ou est-ce que tu es toujours capable de me battre au billard ? » Le sourcil haussé de défis Lonnie se lève d'un bond, rendu plus fier mais aussi moins stable par l'alcool il manque de s'écrouler sur la serveuse à laquelle il commande deux nouvelles pintes. « En piste, le perdant sera obliger de poster sur les réseaux que l'autre est le meilleur. »


be kind, always
You need a hero ? Look in the mirror there go your hero.PRAY FOR ME



Revenir en haut Aller en bas
avatar
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 1140 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Rhett#1 i keep you with me in my heart, you make it easier when life gets hard


Tess#1 when i'm with you, i'm standing with an army


RPs EN ATTENTE : Joanne ☆ Liv ☆ Soren ☆ Howard ☆ Laz ☆









RPs TERMINÉS : Andy#1Célia#1 Owen#1Thea#1 Heller#1

(Abandonnés : Katrina, Eda, Elisabeth, Lola, Sophia)
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : even/wiise
DC : Mavis Strange
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Sam 27 Jan - 16:51


Le meilleur des conseils était effectivement de tenir, de s'accrocher, c'était la seule chose qu'elle pouvait lui dire, mais au fond elle savait que dans ces moments-là ça ne suffisait pas, quand on a besoin que ça change, quand on a peur de ne plus y croire. Néanmoins elle connaissait assez Lonnie pour savoir que, malgré son immense sensibilité et sa fragilité bien pelotonnée au fond de lui, il était assez volontaire pour ne rien lâcher. Elle acquiesça vigoureusement à ses paroles et eut un grand sourire avant de lever une nouvelle fois son verre « Trinquons au commissaire Hartwell ! Wow, ça sonne trop bien ! » Ils étaient tous les deux un peu pompettes, ça y'est, et Leena sentait tout son corps plus léger, toute son appréhension du monde un peu différente, comme si tout d'un coup l'intérieur du bar avait changé, que les gens étaient tous un peu plus loin d'elle, malgré le bruit environnant. « Quelques semaines, arrête ! » Elle rit, elle rougit un peu, mais elle était touchée de voir chez Lonnie une admiration et une confiance sans borne pour ses talents, comme si rien ni personne n'aurait pu lui faire douter de la réussite de Leena. Devant lui, parfois, elle se sentait extraordinaire... Et c'était une sensation aussi délicieuse que surprenante, mais elle ne s'en lassait jamais. Elle était toujours un peu gênée de parler de Rhett — l'embarras de ses sentiments dans lequel elle était plongée à la simple évocation de son meilleur ami suffisait à lui monter le rouge aux joues, surtout qu'elle ne savait pas exactement quoi penser, comment définir leur relation, et la vérité qui siégeait au fond de son coeur : l'amour et l'amitié étaient trop intrinsèquement liées, depuis toujours — et laissa échapper un petit rire après les remarques de Lonnie, baissant un peu les yeux. Elle savait qu'elle pouvait se confier à lui et qu'il serait par ailleurs de bons conseils, mais elle était elle-même face à une situation qui la laissait toute pleine d'angoisse et d'incertitudes. « Il est connu oui, il a joué pour les Queensland Reds et les Wallabies... Mais maintenant il enseigne à l'université, il est entraîneur. Il a été blessé, donc il a dû arrêter la compétition... » Elle eut une petite moue désolée. Cette pensée lui brisait toujours le coeur pour Rhett. « Carrément qu'il peut t'avoir des places !! Il m'en donne souvent, tu voudras venir dimanche prochain, il y a un match amical qui se joue à Brisbane ?! » Elle était toujours ravie de partager ça, depuis toute petite elle adorait le rugby (son père lui avait tout transmis à ce sujet) et c'était un sport qu'elle ne pratiquait pas mais qu'elle avait toujours un immense plaisir à voir, elle aimait l'ambiance des stades, des pubs, les discussions autour des matchs. « Non... On n'en a jamais vraiment parlé... Et pour les sentiments, je ne sais pas, peut-être... C'est compliqué. C'est mon ami avant tout. Mais il y a quelque chose. » Elle haussa les épaules, essayant d'ignorer les papillons qui s'agitaient dans son ventre. Bien sûr qu'il y avait autre chose, c'était physique, et elle le savait. Lonnie, lui, fut moins bavard sur ses histoires de coeur, et Leena comprit ce qu'il voulait dire entre les mots : le manque de temps n'empêchait pas l'envie pour autant. « Hmm... Je comprends. Mais je suis sûre que tu pourrais trouver quelqu'un qui aurait le même rythme que toi. En tout cas n'hésite pas si tu veux que je te présente des copines ! » lui fit-elle, sur un ton plus léger, lui lançant un petit sourire complice.

Et puis le sujet qui était, quelque part, impossible à éviter, arriva : Leena sentit quelque chose se contracter en elle, comme une mécanique de défense pour tout verrouiller, comme si tout d'un coup elle était en danger et devait se protéger coûte que coûte. Il n'abandonnait pas, il continuait de croire, et d'un côté cela la touchait, de l'autre cela l'énervait un peu — mais pour quoi, au final ? Pour trouver quel signe ? Un corps dans une décharge ? Une preuve de ses souffrances ? Et alors, quelle serait la différence ? Sans parler de l'hypothèse qu'il pourrait vivre encore — et là, l'espoir était tel qu'il donnait le vertige à Leena, parce qu'elle savait que ce n'était pas possible et que les gens comme sa mère s'y raccrochaient aveuglément juste pour ne pas accepter la triste vérité. Elle sentit la main de Lonnie sur la sienne et frissonna légèrement, rappelée à la réalité. Il n'arrêterait pas. Mais après tout, c'était aussi son métier. « Je... » Pour une fois, elle était sans voix, cherchait ses mots, ce qui n'était pas dans ses habitudes. « C'est gentil, d'être fidèle à cette affaire. Mais tu sais très bien ce que je pense. Je n'y crois pas, et je ne comprends même pas qu'elle soit toujours ouverte... » Surtout qu'il n'y avait rien de tangible, rien de nouveau. Elle but une gorgée de sa bière sans trop s'en rendre compte, juste pour se donner une contenance. Elle détestait se sentir ainsi. Mais ce n'était pas la faute de Lonnie, loin de là — elle savait qu'il comprenait son attitude, qu'il respectait son rejet. « Je relève le défi !! Deal ! Même si j'ai beaucoup perdu je pense... Je n'y ai pas joué depuis longtemps... C'est peut-être ton jour de chance... » Se raccrochant au plus agréable, elle bondit sur ses pieds, enchantée à la perspective d'une partie de billard. Ils adoraient y jouer ensemble, y avaient passé des soirées et avaient d'ailleurs fait de sacré progrès ensemble. Elle sentit que le monde flottait autour d'elle et quand Lonnie parut un peu perdre l'équilibre, elle éclata de rire et se pressa autour du billard. En saisissant l'une des queues, elle sentit que viser serait un peu compliqué, mais le plaisir de rejouer avec Lonnie occupait tout son esprit. « À Londres, c'est plutôt les fléchettes le sport national dans les bars, figure-toi que je suis devenue super forte !! Mais j'ai commencé par en envoyer partout et faire de sacrés dégâts » avoua-t-elle en riant de plus belle. Réunissant les boules dans le triangle, elle prépara la surface, tandis qu'on leur apportait leurs nouvelles bières — ils n'allaient pas s'en sortir sobres en tout cas ! « À toi l'honneur mon chou, montre moi que la bière ne te fait pas peur... » Avec un grand sourire, elle se plaça à côté de lui, en lui laissant la place pour viser et tirer. Pendant ce temps, elle appliquait au bout de la grande tige en bois un petit peu de craie bleue, comme on le faisait pour une meilleure adhérence aux boules. « Et sinon, du côté de ta famille, ça va ? » Elle avait parlé nonchalamment, s'assurant qu'il ne se sente pas du tout obligé de répondre, mais qu'il puisse se confier s'il le voulait. La famille de Lonnie traînait tellement de casseroles qu'elle le savait fatigué de tout cela.



Nobody has ever measured, not even poets,
how much the heart can hold




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le petit bleu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans.
SURNOM : "rookie", dont il se passerai bien.
STATUT : trop peu de temps pour y penser, et bien trop peur de recréer le schéma familial.
MÉTIER : flic pour la brigade des affaires familiales, petit nouveau qu'on envoie chercher le café et qui tape les rapports.
LOGEMENT : #27 redcliffe.

POSTS : 773 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un père décédé, une mère en prison et un frère absent ✵ flic à la brigade des affaires familiales ✵ adepte de la méditation pour soigner ses sautes d'humeur ✵ conduit comme une grand-mère ✵ peur violente de finir seul ✵ protestant de naissance mais refuse de se soumettre à la religion ✵ possède de nombreux tatouages qu'il cache pour paraître plus sérieux et non pas par honte ✵ bourreau de travail qui a à cœur de faire ses preuves
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

(6/5)
leenaanwarst patrick (event)leahcamilagreta

RPs EN ATTENTE :
✵ milena #2 ✵ wendy ✵ wren ✵ loan

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : spf (amélie)
AVATAR : jack o'connell
CRÉDITS : (c) lolitaes
DC : non.
INSCRIT LE : 17/07/2017

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Mer 31 Jan - 20:16


Il y a les familles dans lesquelles on naît et les familles qu'on choisie. Leena avait tenue une place plus importante au cours des dernières que son frère n'en avait jamais eu, et elle était ce rayon de soleil dans le quotidien morne du policier qui passait toute ses journées sur le même créneau "métro, boulot, dodo". Alors il n'en avait que faire de l'alcool qui commençait à prendre ses aises dans son système sanguin, ni même des regards que pouvaient leur lancer les autres occupants du bar devant leur agitation et leur éclats de rire, parce que c'était ce moment qui comptait et Lonnie repartirai chez lui le sourire aux lèvres. Elle lui avait manqué, silencieusement, car l'homme n'a jamais été de ceux qui s'épanche dans les sentiments, mais depuis qu'il était arrivé dans le bar le sourire ne l'avait pas quitté, et c'était bien grâce à Leena. De la savoir empêtrée dans un marécage de sentiments variés contrariait le jeune homme qui ne voulait absolument pas la voir souffrir, mais la brune était assez grande pour prendre des décisions et Lonnie était bien trop respectueux pour lui imposer ses propres choix. Un sourire se plaça sur ses lèvres alors qu'il voyait les étoiles prendre place dans les yeux de son amie, elle vivait quelque chose de délicat certes mais c'était déjà beaucoup plus intéressant que les soirées de solitudes du policier. Quand elle évoqua son "ami" et sa carrière dans le rugby, sport auquel Lonnie vouait un culte, le regard du jeune homme changea. « Attends deux petites secondes... » Il souleva un sourcil tout en farfouillant dans son esprit déjà rendu flou par l'alcool, il fallait s'y connaître un peu dans le sport et essayer de connecter deux neurones ensemble - pas hyper simple quand on a deux grammes dans chaque bras - et alors que le visage de Lonnie se transforma pour laisser place à de l'excitation il se pencha vers Leena comme pour lui faire la plus importante des confidences. « Rhett comme dans Rhett Hartfield qui a joué pour les Wallabies et qui une sorte de dieu vivant ? » Le sourire bien connu du mec fier mais en même temps un peu jaloux, s'étire sur les lèvres du roux alors qu'il place ses mains en coupe derrière sa nuque. « Tu m'étonnes qu'on a pas continuer notre amourette au lycée si c'est le genre de mec qui te fais rêver. » Un rire s'échappe d'entre la lippe de Lonnie alors qu'il prend une nouvelle gorgée de sa bière. Il n'y avait jamais eu aucune ambiguïté entre Leena et lui malgré leur baiser échangé lorsqu'ils n'étaient que des adolescents, et le policier préférait en rire car qu'il savait qu'il en était de même pour son amie. Bien vite l'opportunité d'avoir des places pour le prochain match de son équipe favorite se dessina dans l'esprit du jeune homme alors qu'il hocha la tête aux paroles de Leena. « Bien sur que je veux venir ! Tu viens de réaliser l'un de mes rêves !  » Être flic sa rapporte quand on est haut placé, Lonnie n'avait jamais encore eu l'occasion de se rendre au stade pour voir un match en direct. L'excitation s'empara du jeune homme alors que la chaleur, de l'alcool et du bar qui se remplissait de plus en plus, lui fit tourner un peu plus la tête.

Quand la conversation se dirigea sur les relations le visage de Lonnie changea. Il n'avait jamais été un bon dragueur et n'avait même jamais été beaucoup en couple, et la solitude qu'il essayait de dissimuler sous le tapis du boulot et des obligations finirait bien par se voir dans ses yeux. « Dans tout les cas j'espère que ça se passera bien. Et puis si vous êtes fait pour être ensemble le destin finira par trouver un moyen. » Le policier accompagna ses paroles par un nouveau sourire amicale qui changea vite quand Leena accorda un peu de temps pour parler de ses relations à lui. D'un haussement d'épaules il chasse la question, comme si tout ça lui passait au dessus alors qu'en vrai il aimerait bien avoir quelqu'un qui l'attende à la maison quand il rentre du boulot, autre que le chat de la voisine. « Je veux juste pas sauter dans la première relation qui viens tu vois.... Maintenant j'ai envie de quelque chose de sérieux qui se terminera pas au premier coup dur. » Une main sur cette barbe, l'autre sur le verre avec lequel il joue pour éviter le regard inquiet de son amie, et puis un sourire quand elle lui propose de rencontrer ses copines qui, si ce sont des amies de Leena, doivent être aussi intrépides et charismatiques qu'elle. « Mais je retiens pour tes copines. Peut-être que tu pourra ajouter "entremetteuse" à ta liste d'activités. » Lonnie adresse un clin d’œil à la brune, passant du sérieux à l'humour avec une agilité qu'il leur est propre et qui a toujours définie leur relation si particulière. Alors quand le sujet s'écarte sur le frère disparu de Leena que le policier n'a jamais cessé de chercher, on pouvait sentir le vent froid s'installer à leur table, comme un vieil ami venu lui aussi partager un fond de verre. La main posée sur celle de la brune, geste qui se voulait rassurant et plein d'affection, Lonnie acquiesça aux paroles d'un mouvement de la tête et d'un sourire en demi teinte. « Je comprend, ne t'inquiètes pas. »

Il n'avait pas envie que la soirée tourne au vinaigre ou bien qu'un silence pesant s'installe entre eux, elle lui avait trop manqué pour qu'il gâche leur retrouvailles avec des questions futiles et des espoirs trop vagues. Se levant rapidement de sa chaise, manquant même de s'écrouler contre la serveuse qui lui jette un regard noir, Lonnie s'empare d'une queue de billard et mets au défi celle avec qui il a partagé tant de soirée comme celle-ci. Le policier n'est pas un pro à proprement parler mais il se démerde pas mal, du moins quand il n'a pas autant d'alcool dans le sang, mais la nuit est jeune et l'envie de s'amuser plus forte que la raison. « T'as été trop longtemps au contact des brits, il va falloir que tu réapprenne la vie australienne ma grande. » Les boules positionnées, les bières à portées de main, Lonnie se pencha sur la table pour accuser le premier coup. L'équilibre lui manquait et tout était soudainement un peu flou devant ses yeux, mais ça n'était rien comparé au bonheur de passer une soirée avec Leena. La boule blanche heurta les autres dans un bruit qui sent bon les copains et les rires, mais Lonnie n'avait réussi à marquer aucun point. Sa main s'écrase sur son front alors qu'un rire s'échappe d'entre ses lèvres. « Et bien je sens qu'on en a pour un moment. » La bière comme remède contre la honte et le policier se décale pour faire de la place à Leena et à son talent qu'il sait impressionnant. « Oh tu sais c'est toujours pareil. Harvey m'envoie un message pour Noël et mon anniversaire, je fais de même. On reste polis mais rien ne sera jamais plus comme avant. » L'alcool le prend aux tripes et il sait qu'avec Leena il peut dire les choses sans se soucier des répercutions ou des regards plein de pitié. « J'ai été voir ma mère la semaine dernière, ça se passe bien là-bas, elle a même monté un atelier cuisine. » Il en parle comme si elle était en camp de vacances et jamais comme d'une prison, mais la brune sait tout de l'endroit où se trouve maman Hartwell. « Et tes parents, ça va ? » S'adossant au mur en bois dans son dos, les yeux fixés sur le jeu et le sourire aux lèvres, Lonnie se dit qu'il a bien fait d'accepter la proposition de son amie et qu'il n'avait pas passé une aussi bonne soirée depuis des années.


be kind, always
You need a hero ? Look in the mirror there go your hero.PRAY FOR ME



Revenir en haut Aller en bas
avatar
les doigts de fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (02/07/86)
SURNOM : Baby, le surnom que son père lui donnait et que ses amis d'enfance ont adopté
STATUT : célibataire (lucky i'm in love with my best friend)
MÉTIER : créatrice de bijoux qu'elle vend sur Internet/vendeuse à mi-temps dans une boutique d'antiquités
LOGEMENT : #16 Toowong, coloc avec Andy #bestcolocever, Summer (pnj) et Colson (pnj)

POSTS : 1140 POINTS : 285

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Un coeur en or ; un rire ultra communicatif ; une volonté de fer ; un secret bien gardé ; des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence ; un talent inné pour le karaoké après avoir bu quelques verres
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :

Rhett#1 i keep you with me in my heart, you make it easier when life gets hard


Tess#1 when i'm with you, i'm standing with an army


RPs EN ATTENTE : Joanne ☆ Liv ☆ Soren ☆ Howard ☆ Laz ☆









RPs TERMINÉS : Andy#1Célia#1 Owen#1Thea#1 Heller#1

(Abandonnés : Katrina, Eda, Elisabeth, Lola, Sophia)
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : even/wiise
DC : Mavis Strange
INSCRIT LE : 23/10/2017
http://www.30yearsstillyoung.com/t17255-leena-into-the-light-of-the-dark-black-night-en-cours http://www.30yearsstillyoung.com/t17302-leena-here-comes-the-sun http://www.30yearsstillyoung.com/t17303-leena-scofield#668676 http://www.30yearsstillyoung.com/t17332-leena-scofield#669484

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Lun 12 Fév - 17:16


Parler de Rhett l’avait rendue toute fébrile et toute heureuse à la fois, comme d’habitude. Leena n’avait pas pu retenir un grand éclat de rire quand Lonnie avait fait une blague sur leur « petite amourette », non seulement parce qu’effectivement dit comme cela Rhett avait tout pour plaire, mais surtout parce que la réflexion l’amusait, parce que Lonnie avait toujours ce petit mot pour détendre l’atmosphère et pour la faire sourire. Elle avait eu peur au début, après qu’ils se soient embrassés, de lui avoir fait du mal — il comptait beaucoup pour elle et après coup elle avait compris qu’elle n’était pas amoureuse de lui, mais que ça ne voulait pas dire pour autant qu’elle avait le droit de lui briser le cœur. Heureusement le temps avait délié les choses à leur place, il s’avérait qu’ils étaient faits pour être amis plutôt qu’amants, et c’était aussi bien comme ça. Elle ne s’imaginait pas ne plus devoir lui parler à cause d’une histoire ancienne et terminée. En tout cas elle avait acquiescé vigoureusement : oui, ce Rhett Hartfield là, celui-là même, et évidemment qu’elle emmènerait Lonnie à tous les matchs qu’il voudrait voir, Rhett pouvait avoir des tickets quand il les demandait, et Leena ne perdait jamais une occasion de partager le plaisir de voir un match avec ceux qui le désiraient ! Sa bière à la main et appuyée contre le billard, elle laissa à Lonnie le soin de commencer, tandis qu’ils étaient tous les deux passablement ivres et ne s’arrêtaient pas de parler, comme deux bons amis qui se retrouvent après trop de temps. Il tira et ne fit pas mouche, et elle se mit à rire à son tour : « J’ai peut-être trop trainé chez les Brits mais toi… Tu n’as pas d’excuse !! » Se penchant pour jouer, elle essaya de viser et de calculer la boule la plus stratégique, mais mit un temps fou à se décider. Lonnie ne manquant pas de le remarquer, elle fut prise d’un fou rire de nouveau, ce qui n’arrangea pas sa concentration. Finalement elle visa et tira, et manqua le trou de peu. « Noooon ! Bon ce qui est bien c’est qu’on en a pour toute la nuit… »

Il se confia alors nonchalamment sur sa famille, ou plutôt sur les membres qui constituaient cette famille complètement défaite. Leena ne pouvait s’empêcher d’avoir un pincement au cœur lorsqu’elle le voyait ainsi ; il ne montrait rien et restait sur le ton de la conversation parce que c’était ainsi, que pouvait-il y faire ? Mais elle savait très bien que ce fardeau était lourd à porter pour lui. Quand il mentionna son frère, elle sentit quelque chose rugir au fond de ses entrailles. Pourquoi Harvey ne se rendait-il pas compte de la chance qu’il avait, quelque part, d’avoir encore son frère, de pouvoir tisser avec lui des liens pour unir le reste de sa famille, quand elle avait été si mise à mal ? Pourquoi baissait-il les bras ? Elle ne l’avait jamais compris, et lui en voulait férocement de faire subir cela à Lonnie. Lui était toujours resté, s’était toujours battu, n’avait pas abandonné. Surtout pas sa mère, qu’il visitait souvent. « Oh, c’est vrai ? C’est bien qu’elle se trouve des activités ! Et les gens, les… » Elle manqua de dire les autres détenus, mais quelque chose l’en empêcha. « Les autres sont sympas avec elle, elle est protégée ? » La prison n’était clairement pas un endroit où on imaginait qu’il faisait bon vivre, et si la mère de Lonnie y avait atterri parce qu’elle avait fait « quelque chose de mal » aux yeux de la loi, Leena savait pertinemment que toute l’affaire était bien plus complexe. En réalité elle y était parce qu’elle avait eu le courage de mettre fin à ses souffrances, et Leena avait toujours trouvé dans son acte quelque chose d’admirable. Elle regarda Lonnie, qui jouait à nouveau. Son cœur se compressait pour lui, et elle but deux grandes gorgées à son verre pour se remettre du baume au cœur. « Oh oui, ça va. Je ne les vois pas beaucoup, ils insistent un peu mais j’en ai pas tellement envie… C’était pratique d’être loin pendant des années ! On va dire que les retrouvailles n’ont pas été très chaleureuses, enfin c’est comme si je n’étais jamais partie quoi. Et puis comme ma mère est persuadée qu’être une artiste fait que je n’ai pas les pieds sur terre et que je passe mes journées à rien foutre, ça ne me donne pas très envie de parler de ma vie avec elle. Encore moins que d’habitude ! » Elle posa son verre pour jouer à nouveau, et cette fois réussit à faire rentrer une boule dans un coin. « Yessss ! » Battant des mains pour marquer sa victoire, elle se repositionna ensuite sur le côté. « Et puis tu sais rien n’a changé, elle pense toujours autant qu’on va retrouver Adam, elle ne lâche rien. Vivre dans le passé, ce n’est pas trop mon truc. » Elle haussa les épaules un peu tristement, bien que rien ne pouvait entacher pour le moment le plaisir de passer une bonne soirée en telle compagnie. « Tu me dis que tu es encore sur le dossier, mais au fond… Qu’est-ce qu’on pourrait trouver ? Qu’est ce qui pourrait apparaître ? On le sait que dans les histoires de disparition, si ça ne vient pas dans les quelques jours qui suivent, c’est foutu à jamais… C’est bête de se raccrocher à ça, non ? Tu as déjà vu des cas se résoudre après plus de dix ans ? » Après tout, Lonnie était le mieux placé pour savoir les ficelles de ce genre d’affaires, et Leena préférait mille fois entendre son avis de professionnel plutôt que ceux des médias ou des gens du voisinage qui avaient toutes sortes de théories plus improbables les unes que les autres.



Nobody has ever measured, not even poets,
how much the heart can hold




Revenir en haut Aller en bas
avatar
le petit bleu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans.
SURNOM : "rookie", dont il se passerai bien.
STATUT : trop peu de temps pour y penser, et bien trop peur de recréer le schéma familial.
MÉTIER : flic pour la brigade des affaires familiales, petit nouveau qu'on envoie chercher le café et qui tape les rapports.
LOGEMENT : #27 redcliffe.

POSTS : 773 POINTS : 445

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un père décédé, une mère en prison et un frère absent ✵ flic à la brigade des affaires familiales ✵ adepte de la méditation pour soigner ses sautes d'humeur ✵ conduit comme une grand-mère ✵ peur violente de finir seul ✵ protestant de naissance mais refuse de se soumettre à la religion ✵ possède de nombreux tatouages qu'il cache pour paraître plus sérieux et non pas par honte ✵ bourreau de travail qui a à cœur de faire ses preuves
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

(6/5)
leenaanwarst patrick (event)leahcamilagreta

RPs EN ATTENTE :
✵ milena #2 ✵ wendy ✵ wren ✵ loan

RPs TERMINÉS :
PSEUDO : spf (amélie)
AVATAR : jack o'connell
CRÉDITS : (c) lolitaes
DC : non.
INSCRIT LE : 17/07/2017

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   Mar 27 Fév - 20:16


D'habitude il s'en tenait à une ou deux bières durant la soirée afin d'éviter la gueule de bois du lendemain matin et tous les inconvénients qu'elle apportait avec elle comme le mal de crâne et l'envie de mourir sur le canapé. Mais cette soirée en compagnie de Leena était une exception aux règles de du policier qui essayait de maintenir une hygiène de vie assez sobre et contrôlée. La main sur le bord du billard pour ne pas tomber et se ridiculiser encore plus Lonnie se tenait les côtes, pris d'un fou rire qu'il n'arrivait pas à faire taire et qui attirait le regard des personnes autours de lui. Il n'était pas si nul que ça normalement, mais l'alcool n'aidant pas, il s'était ridiculisé devant la brune en ne marquant aucun points. « Je ne m'avoue pas vaincu pour autant. » Quand Leena s'avance pour jouer son tour c'est en silence et dans la plus grande des concentration, aussi immobile qu'un prédateur prêt à bondir la brune prend tout son temps pour se décider, et quand elle tire enfin c'est pour voir la boule blanche s'écraser contre les bandes sans marquer aucun points. La gorgée de bière qu'il avait tenté d'avaler précipitamment se disperse entre ses lèvres alors qu'il applaudit la performance de son amie. « Annule tes rendez-vous de demain parce que je sens qu'on y sera encore quand le jour va se lever. » Quand Lonnie prend de nouveau place près de la table, prêt à tout pour montrer à la brune qu'il n'a rien perdu de sa justesse au jeu, et aligne son regard sur la boule la plus proche qui fini - enfin - par trouver une des poches. Les bras levés en signe de victoire, le sourire jusqu'aux oreilles et la confiance d'un coq de basse court, Lonnie s'approche de son adversaire en effectuant un petit pas de danse - well, goodbye gallantry. Les tours de jeu s'accumulent devant les regards rieurs des deux amis qui rattrapent le temps perdu et qui ne peuvent s'empêcher de rire bêtement dès que l'autre ouvre la bouche. Et puis toute les soirées dignes de ce nom finissent à un moment par dériver sur des sujets plus sensibles, sur les points noirs de la vie et la tristesse qui envahie parfois. Lonnie parle de sa mère comme si elle n'était pas enfermée, comme d'une pensionnaire en maison de retraite qui avait la liberté de faire ce qu'elle veut. Quand Leena s'inquiète de la sécurité de maman Hartwell, le fils ne peut s'empêcher de dresser un sourire en demi teinte sur ses lèvres. « La plupart des gens la traite correctement, même si elle c'est pas comme ici. » Il hausse les épaules avant de reprendre une gorgée de bière salvatrice qui occupe ses mains mais aussi sa langue, ne voulant pas penser aux malheurs qui pourraient toucher sa mère. « Elle sera contente de savoir que tu es revenue. »

Le policier dériva la conversation sur les propres parents de Leena, des gens qu'il n'avait que très peu connu en dehors des papiers qui traînaient sur son bureau et qui avait, selon lui, une grande part de sensibilité du à la disparition de leur fils. « J'espère que ta mère se rendra compte de la chance qu'elle a d'avoir une fille comme toi, créative, souriante, altruiste et généreuse. » Loin de voir mettre la larme à l’œil de son amie mais plutôt tenté d'observer un sourire se dresser sur son visage, Lonnie s'approche lentement de Leena pour venir déposer sa main contre son épaule alors qu'elle marquait son premier point de la soirée. Le visage rougie par l'alcool et l'allégresse, Lonnie frappa dans ses mains de manières bruyantes avant de venir faire cogner sa bière contre celle de la brune. Le policier reprend sa place de joueur alors que Leena se positionne sur le côté pour le laisser prendre ses aises, alors qu'il se concentre pour ne être ridicule plus qu'il ne l'es déjà, elle s'attarde un peu sur le dossier d'Adam qui occupe toujours les nuits sans sommeil du rouquin. Il rate le coche, un peu désarçonné par les questions de son ami, et quand il se redresse il évite son regard et sa cache dans le fond de son verre.  Lonnie s'appuie contre le mur pour lui faire face alors qu'il cherche les bons mots, les bonnes phrases à dire pour ne pas la brusquer et faire de cette soirée formidable un échec. « En vrai j'en sais rien... » Le billard n'a plus d'importance maintenant, encore moins l'alcool qui aurait du le faire taire. « Je repasse le fil de sa journée pour savoir où ça a déconné... J'essaie de me mettre à sa place afin de comprendre comment ça s'est passé. » Le policier s'approche lentement, comme pour ne pas l'effrayer, et viens se placer à ses cotés comme tout bon ami l'aurait fait. « On sait jamais, des histoires de gamins disparus qui refont surface des années après ça existe, c'est pas un mythe. Je dirai pas que c'est fréquent mais ça arrive, et je pense que tant qu'on l'aura pas vraiment retrouvé il reste toujours une chance, même infime. » Il sait que ce n'est pas forcément ce que Leena a envie d'entendre mais c'est ce qu'il a dire. Haussant les épaules, son regard plongé dans celui de la brune, il lui silencieusement qu'il sera là quoi qu'on découvre sur Adam et sur ce qui lui est arrivé. « Je suis désolée de vous déranger mais on ferme dans trente minutes. » Tiré de ses pensées par la voix de la serveuse Lonnie se redresse et penche ses yeux sur sa montre qui affiche déjà deux heures du matin et qui promet une journée de boulot très longue demain.


be kind, always
You need a hero ? Look in the mirror there go your hero.PRAY FOR ME



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: for old time's sake (leena)   


Revenir en haut Aller en bas
 

for old time's sake (leena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-